• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’indécence est en marche

L’indécence est en marche

Le chaos management du Macron a mis le pays à feu et à sang.

Tout se passe depuis cinq mois comme si une insurrection armée menaçait la classe dirigeante. Ses représentants n’hésitent plus à brailler que la République est en danger. Mais la seule « république » qui a chaud aux fesses, c’est « La République En Marche ».

Les classes possédantes avaient imaginé avec bienveillance, il n’y a pas si longtemps, une commémoration de Mai 68. Après tout, Cohn-Bendit est devenu bien raisonnable avec l’âge. Des anarchistes comme ça, on en redemande pour les soirées mondaines et les plateaux télé. Mais là, la révolte des « gilets jaunes », ça faisait peur. C’était même pire que les « bonnets rouges ». On en venait à se souvenir d’une « commune de Paris » qui avait duré du 18 mars au 27mai 1871. Il n’y manquait que de vrais incendies comme ceux des Tuileries, de l'Hôtel de Ville et de la Cour des comptes.

Les gilets jaunes avaient bien à leur actif la flambée de quelques « voitures de luxe » ou d’un « Fouquet’s ».Mais l’incendie de Notre-Dame, jusqu’à preuve du contraire, n’est qu’un déplorable accident.

Bien sûr il se trouvera des adeptes de la pensée magique pour conclure d’emblée que le jugement de dieu a commencé. D’autres, plus facétieux, iront jusqu’à suggérer qu’il ne faut pas s’étonner que Jupiter enflamme Notre-Dame, tant il pète le feu. D’autres encore pourront se risquer jusqu’au complotisme... imaginer une police parallèle prenant à la lettre le mot d’ordre de saint Johnny Halliday.

Cependant, le manager de la république parviendrait presque à donner corps à ces élucubrations tant il s’emploie à récupérer l’événement à son profit, pour masquer ses insuffisances.

Le Canard Enchaîné, si peu hostile à sa personne et à son projet, en vient à écrire : « Lundi soir, Macron, qui ne savait pas trop quoi annoncer aux Français, a eu un prétexte en or pour annuler son allocution ».

 

Il a donc annulé son allocution du lundi et sa conférence de presse du mercredi. Puis il s’est fendu d’une intervention le mardi consacré, c’est le mot, à l’affaire Notre-Dame.

« Ciel, mon mardi ! », comme on disait au XXème siècle. Il a intitulé ça « Adresse à la nation ». Il y a enfilé des considérations historiques dignes d’un élève de première, pointant au passage « les révolutions ou les fautes des hommes. » [i]  ; puis nous a fait un caprice d’enfant-roi exigeant la reconstruction de la cathédrale dans les cinq ans[ii]. Entre ce bout de dissertation et cette exigence qui se voudrait gaullienne ou carrément impériale (« l’intendance suivra »), dans le style si particulier d’un conseiller clientèle, il dit aux Français : « Je reviendrai vers vous ».

La « faute des hommes » que l’enquête judiciaire établira sera vraisemblablement une « conduite non appropriée », un « non-respect des procédures ». Une nouvelle polémique s’en suivra, après celle sur les généreux donateurs.

 

Plus personne n’ignore que ce marcheur blanc chasse désormais sur les terres de la droite catholique, voire traditionaliste. Tout au plus innove-t-il en sifflotant : « Chaotiques et Français toujours ».[iii]

On connaissait son arrogance : il avait organisé un groupement d’intérêts privés à ses initiales. En une adresse bien à droite, il enchaîne aujourd’hui avec le brio qu’on lui connait impudence et indécence.

 

[i] « Au cours de notre histoire, nous avons bâti des villes, des ports, des églises. Beaucoup ont brûlé ou ont été détruites par les guerres, les révolutions ou les fautes des hommes. » (...) « L’incendie de Notre-Dame nous rappelle que notre histoire ne s’arrête jamais »

[ii] « Alors oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore, et je veux que cela soit achevé d’ici 5 années. Nous le pouvons, et là aussi, nous mobiliserons. Après le temps de l’épreuve viendra celui de la réflexion, puis celui de l’action, mais ne les mélangeons pas. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Chantecler Chantecler 19 avril 10:57

    Hôtel-de-Ville de Paris 1871, Reichstag 1933, WTC 2001, N-D 2019, décombres de pouvoirs vacillants...


    • Julien S 19 avril 11:05

      @Chantecler
      .
      Tokyo mars 1945, aussi, encore un pouvoir vacillant... 


    • Chantecler Chantecler 19 avril 11:13

      @Julien S

      ne parlons pas de l’incendie de Rome en 64...


    • JBL1960 JBL1960 19 avril 13:59

      @Chantecler = Si justement parlons-en : Rien de tel qu’un évènement bien sanglant, bien spectaculaire pour rallier à soi son peuple sur le chemin de la guerre Fausses Bannières [...]

      C’est mieux lorsque la Cible, ne sait pas qu’elle est CIBLE...

      Sinon, ça fait un bail que l’indécence est programmée, et que nous en somme la cible...

      L’indécence des pouvoirs politiques d’abord parce qu’elle est partout aujourd’hui :

      La majorité des hommes politiques, à en croire les éléments dont nous disposons, ne s’intéressent pas à la vérité mais au pouvoir et au maintien de ce pouvoir.

      Pour maintenir ce pouvoir il est essentiel que les gens demeurent dans l’ignorance, qu’ils vivent dans l’ignorance de la vérité, jusqu’à la vérité de leur propre vie.

      Ce qui nous entoure est donc un vaste tissu de mensonges, dont nous nous nourrissons.

      – Harold Pinter

      Pas nouveau tout ça hein ?



    • Old Dan Old Dan 21 avril 05:48

      @JBL1960
      (GRRR !) Depuis 40 ans :
      C’est pas d’la politique, c’est de la communication
      C’est pas de l’information, c’est de l’émotion
      C’est pas l’Europe d’Erasmus, c’est surtout un super-marché
      C’est pas de « la citoyenneté », c’est « ma gueule d’abord »...

      La Terre se meurt et y’a encore 40% qui votent pour ce système économique !

      [ Ces gens ont fait leur temps. Place aux (vrais) jeunes... à l’essai ! ]


    • lala rhetorique lala rhetorique 19 avril 11:41

      Macron se prend pour « le tout puissant » et c’est lui qui définit l’urgence et l’importance. A condition que ça lui profite bien entendu. Il n’aime pas le peuple français et lui montre quotidiennement ; en plus il se moque de son peuple, ce qui est très grave. La police et les corps d’armée sont formés pour taper sur les révoltés, pas pour protéger le peuple. Macron dans cette histoire, a voulu faire ce que Holland avait fait avec les attentats. Mais à mon avis, ça marchera moins bien que le « je suis Charlie ». A l’époque, le peuple était très naïf, mais le peuple a changé. La deuxième erreur de Macron est que l’on ne méprise pas son adversaire, donc vu qu’il méprise son peuple, ça va très mal se passer pour lui, il montre ainsi les limites de sa soi-disant intelligence. Macron pervers ? non, car il faut être hyper intelligent pour être un vrai pervers. C’est un être fragile, violé par un prof quand il n’avait pas encore mué sa voix et tombant ensuite amoureux de son bourreau. Donc ce pauvre homme est malade... Et un pays gouverné par un malade, on sait ce que ça a donné avec Hitler....


      • Samson Samson 19 avril 17:37

        @lala rhetorique

        « Macron pervers ? non, car il faut être hyper intelligent pour être un vrai pervers. C’est un être fragilee, violé par un prof quand il n’avait pas encore mué sa voix, .. »

        Non, c’est clairement un pervers narcissique et manipulateur, et il a manipulé avec suffisamment d’intelligence pour être élu aux ors de l’Elysée !
        Son talon d’Achille réside de fait dans son illusion de toute puissance et le mépris dans lequel il tient en conséquence ses semblables.

        La fragilité du pervers narcissique est précisément qu’une fois le mécanisme manipulatoire éventé, il ne dispose d’aucun plan B et ne peut donc que persister dans le même registre manipulatoire - désormais inopérant - jusqu’à l’effondrement complet tant de sa toute puissance que de toute la structure mentale sur laquelle elle s’appuie : j’en ai connu un et le résultat n’était vraiment pas beau à voir ! smiley

        Et pour ce que j’en comprends, le petit Monarc me paraît très mal barré ! smiley


      • Taverne Taverne 19 avril 12:03

        Jupiter ne contrôle plus sa foudre, il fait feu de tous bois.


        • troletbuse troletbuse 19 avril 12:13

          J’ai vu que les merdias pourris comme Le Point et France Tout Faux, par exemple, avait commencé à pointer du doigt l’entreprise qui montait les échafaudages, Entreprise Le Bras, sous le prétexte qu’il y avait déjà eu un départ de feu lors de ses travaux ailleurs qu’à NDP. On voit tout de suite la propagande qui consiste à faire croire que l’incendie a été accidentel. Le conditionnement de l’opinion est commencée. Cette entreprise très sérieuse est spécialisée dans la réfection des toitures d’importants édifices et ce ne sont pas des rigolos. Ils utilisent aussi des compagnons.

          Quel est l’intérêt de faire croire à ce feu accidentel ? C’est pour éloigner la pensée que ce feu incroyablement rapide a été provoqué bien sur. Je met au défi quiconque d’allumer un morceau de chêne de forte section avec un briquet. La propagation a du se faire par différents points allumés les uns après les autres.Dans mon fourneau, il m’arrive de retrouver le coeur d’un morceau de chêne éteint car seul l’aubier s’est consumé.

          La première alerte, fausse, ayant été provoquée pour évacuer l’édifice afin de ne pas avoir de victimes étrangères pour les conséquences diplomatiques, bien sûr car pour des Français, ce ne serait pas grave.

          L’entêtement du procureur, avant tout début d’enquête, à déclarer l’origine accidentelle de l’incendie,est bien un indice prouvant que tout sera fait pour trouver un bouc émissaire qui n’a rien à voir avec ce feu.

          On peut voir également l’acharnement des macronistes en ligne qui veulent à tout prix faire croire à cette thèse par le biais de fausses connaissances.


          • tashrin 19 avril 14:00

            @troletbuse
            On peut voir également l’acharnement des macronistes en ligne qui veulent à tout prix faire croire à cette thèse par le biais de fausses connaissances


            Ou l’acharnement des autres à vouloir à tout prix s’accrocher à la thèse d’une manipulation
            Je ne connais pas la verité hein, mais le manichéisme c’est risible, peu importe de quel coté du manche on se trouve. Si tous les commentateurs de vide, et experts de rien voulaient bien nous épargner leurs enquetes de salon, ce serait pas plus mal


          • JBL1960 JBL1960 19 avril 14:04

            @troletbuse L’entreprise Le Bras Frères, qui montait l’échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame de Paris, a « exclu » mercredi « toute responsabilité » dans l’incendie qui a ravagé l’édifice...

            Effectivement, va falloir trouver autre chose...

            Chaque bonne pensée est une prière. C’est ce que nous croyons. C’est pourquoi nous n’avons pas d’églises. La vie est une église, l’Univers est notre temple. Être conscient de l’existence et du bien-être du “Petit Peuple”, le nom que nous donnons aux insectes, c’est une forme de prière = Extrait de l’Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes par Russell Means, (1939 – 2012) à partir de son livre-testament  : « If you’ve forgotten the names of the clouds, you’ve lost your way » / « Si vous avez oublié les noms des nuages alors vous avez perdu votre chemin ».


          • troletbuse troletbuse 19 avril 15:25

            @JBL1960
            Normal, ils étaient en train de monter l’échafaudage et les travaux n’avaient pas commencé. Pas de chalumeau, juste des marteaux et de clés. A moins qu’ils aient fait un barbecue là haut mais c’était un peu tôt.  smiley.


          • troletbuse troletbuse 19 avril 15:32

            @JBL1960
            Tiens,j’avais pas remarqué que plus haut, un mougeon m’avait répondu. Il ne doit pas connaître encore ma devise.


          • baldis30 19 avril 16:57

            @troletbuse

            bonjour,
             je serai bien plus prudent que vous voire en désaccord justifié . Je recopie, avec l’accord explicite de son auteur un extrait d’un article sur la définition du risque par l’Encyclopédie de Diderot et qui dit :
            « pour d’un accident soit une cas fortuit il faut qu’il ne soit jamais arrivé dans une circonstance semblable, de plus si un accident se présente deux fois de suite il cesse d’être imprévoyable aux yeux d’un administration chargée de le prévenir.  » ( la partie en gras est celle de l’Encyclopédie, celle en italique de l’auteur.)
            L’application classique de cette définition qui est très courante est renvoyée sur l’administration qu’il s’agisse de celle de l’exécutant ou celle du maître d’ouvrage.
             Dans le cas qui nous préoccupe il y a un précédent ... mais en fait il y a deux responsables parce qu’il y a deux barrières , celle de l’administration de l’entreprise et celle du maître d’ouvrage !Pour l’entreprise c’est l’évidence, cela l’est beaucoup moins pour ceux qui ont accepté cet exécutant : le maître d’ouvrage doit savoir qui il embauche et même qui est celui qui a répondu à un appel d’offres ... + : Il peut refuser d’ouvrir le pli si un antécédent lui indique que la qualification du soumettant souffre d’insuffisances notoires ... Et là c’est l’administration publique qui est en cause ... Bien entendu je reste dans le cadre où des considérations plus directement pénales, et hélas courantes, ne sont pas intervenues .... comme « l’amicale pression » .
             D’où les questions :
            Qui a rédigé l’appel d’offres ? 
            Qui était au courant du précédent problème ? 
            L’entreprise avait elle l’expérience pour un chantier de cet ordre réalisé sans problème majeur ?
            Où est le procès-verbal de l’ouverture des plis ? et les discussions ultérieures !
             La thèse de l’accident devient plausible mais implique des responsabilités différentes mais plausible n’a jamais voulu dire probable.

            Problème général ouvert.... trop de précipitations


          • troletbuse troletbuse 19 avril 17:30

            @baldis30
            Avez-vous remarqué que lorsqu’il y a un coup dur comme les attentats, Gassama, Strasbourg, NDP, les politicards véreux qui ont l’habitude d’aller raconter leurs conneries au 4 coins du monde, eh bien, ils sont toujours très proches de l’événement. Ce ne pourrait être qu’une coïncidence mais c’est un fait.


          • baldis30 19 avril 17:46

            @troletbuse

            bonsoir,
             à la vitesse de la lumière (.... qu’ils pensent être ) faire le tour de la Terre ne leur prend que moins de 15 centièmes de secondes ... d’où l’impression d’ubiquité !



          • lala rhetorique lala rhetorique 19 avril 14:39

            Que l’entreprise nie ou pas, il va y avoir un expert nommé par les assurances.... Notre Dame ou pas, c’est comme ça que ça marche. Ensuite on verra. Mais il y a toujours la possibilité au gouvernement de rémunérer l’entreprise en pots de vin pour qu’elle accepte d’être responsable, dans ce monde pourri ça ne m’étonnerait pas du tout


            • troletbuse troletbuse 19 avril 15:30

              @lala rhetorique
              rémunérer l’entreprise en pots de vin pour qu’elle accepte d’être responsable,

              Ca m’étonnerait que Le Bras accepte. Va falloir que le pouvoir invente autre chose. Les connaissant, il ne sont pas à court d’explications débiles. Et puis les merdias et journaputes vont bien l’aider à faire oublier.
              On en est déjà à la reconstruction


            • Samson Samson 19 avril 16:42

              « Bien sûr il se trouvera des adeptes de la pensée magique pour conclure d’emblée que le jugement de dieu a commencé. »

              Logique ! Tout croyant ou autre adepte de la « Pensée magique » ne peut que chercher sens à un tel événement, affectant un sanctuaire symbolisant tout à la fois le coeur, l’âme et le creuset de l’identité française.

              ’Cependant, le manager de la république parviendrait presque à donner corps à ces élucubrations tant il s’emploie à récupérer l’événement à son profit, pour masquer ses insuffisances.’« 

              Il ne faut jamais perdre de vue la structure psychopathique de personnalité du giton de Rothschild : pervers narcissique et manipulateur, il se fait fort de »tout à la fois« balayer toute spécificité nationale - « Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse. » - dans son ambition de réduire à »startup« la République et ses institutions pour mieux les intégrer au projet néo-libéral de l’€urocratie et de la nouvelle aristocratie mondialiste, et s’allier à lui les symboles de la France »éternelle« dont dans sa toute puissance narcissique il se considère »investi« comme le Sauveur.

              Tant la signification  »Dieu avec nous«  de son prénom que l’anagramme  »Monarc«  à son patronyme n’ont dû lui échapper, et que - contre l’avis de son père - il se soit fait baptiser n’a certainement rien d’anodin. Pas pour rien non plus que, cumulant les symboles, il s’est choisi pour débuter sa conquète de l’électorat les fêtes de Jeanne d’Arc célébrées un 8 mai à Orléans (Son discours à cette occasion mérite le détour !).

              Pourtant amorphe depuis Mai 68 et - comme sa propre élection en atteste - soigneusement lobotomisée par la propagande médiatique, faisant cette fois fi des traditionnels corps intermédiaires plus que jamais déclassés par le petit Monarc, la populace proteste en gilets jaunes de sa dignité humaine et, lasse de n’être entendue, se mue en  »foule haineuse«  pour réclamer rien moins que sa tête.
              Première raclée »symbolique«  !

              Et rien n’y fait ! De la sanglante répression par armes éborgnantes et mutilantes qui font honte à l’ »humanisme« des valeurs €uropéennes dans lesquelles il se drape aux quelques biscuits qu’il daigne lâcher  »trop peu, trop tard !« , jusqu’à l’entourloupe d’un grand débat corseté à sa gloire et à la mise en scène de son narcissisme effréné qui tourne en eau-de-boudin, pas moyen de noyer le poisson !

              Et quand à l’heure même où - sous couvert des conclusions de son fameux »grand débat« - le giton préféré de Rothschild et du CAC40 devait dans son show de télévangéliste de la Sainte Croissance nous enfumer une fois encore, c’est — bien au delà des seuls symboles des pouvoirs ecclésiastiques et royaux — la mémoire millénaire des compétences de ses bâtisseurs et du savoir-faire taillé dans la pierre de ses artisans qui part dans les flammes et lui souffle la vedette !

              Pour un président dont la »pensée complexe« proclame tout à la fois le dogme de cet absolu relativisme néo-libéral où des qualifications prétendument interchangeables offriraient à n’importe quel horticulteur la splendide opportunité de traverser la rue pour mieux épanouir ses compétences en horaires coupés, à la plonge dans les caves d’un restaurant, et son attachement à la tradition plus que millénaire héritée de l’Occident Chrétien, le coup est particulièrement rude, d’autant que sa puissance symbolique ne peut effectivement qu’interpeller !

              Que plutôt que rester dans les livres d’histoire comme le giton de Rothschild ou l’éborgneur d’Amiens, il s’efforce part tous les moyens de passer pour le reconstructeur de Notre-Dame se conçoit donc aisément ! Car si la reconstruction de Notre-Dame est encore dans les limbes, la désolation du lundi 16 avril 2019 marque d’une pierre noire sa présidence. Et si peu se souviendront de son grand débat, les Gilets Jaunes constituent d’ores et déjà un jalon de l’histoire de France et de cette République qu’En Marche vers nulle part, il prétendait passer au hachoir mondialiste !

              J’ignore si sa conviction spirituelle est sincère ou ne relève que de la pure manipulation symbolique, mais même en »pensée complexe« , il est un temps où, comme le jeune homme riche de l’évangile, il faut pouvoir choisir son maître : Dieu ou le Veau d’Or, les valeurs humanistes héritées de l’Occident Chrétien ou les cruels dogmes de la Sainte-Croissance, dernière avatar en date du fanatisme religieux, du culte à Moloch-Baal et d’un totalitarisme chaque jour un peu moins »soft".

              Et s’il n’en est dans son délire pleinement conscient, la charge symbolique de l’incendie de ce creuset de l’identité française de la France se charge de douloureusement lui rappeler, ainsi qu’à tout croyant ou personne soucieuse du sens des événements !

              En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley



              • zygzornifle zygzornifle 19 avril 17:25

                Macron est un golden boy rien d’autre a attendre de sa part et se sa clique ....


                • zygzornifle zygzornifle 19 avril 17:36

                  il est prévu des nouvelles gargouilles sur le toit a l’effigie des membres du gouvernement ....


                  • Samson Samson 19 avril 17:55

                    @zygzornifle
                    Par souci de réalisme et pour mieux coller à l’air du temps, elles seront toutes borgnes !


                  • lloreen 19 avril 19:30

                    Entre le psychotique sataniste Macron et son premier ministre illuminé heureux d’organiser le désordre mondial, la France est en marche rapide vers les abysses de l’histoire.https://www.lelibrepenseur.org/je-suis-heureux-dorganiser-le-desordre-du-monde-dixit-edouard-philippe/


                    • teuf-teuf 19 avril 20:44

                      j’ trouve que  non mais c’ est dingue .


                      • troletbuse troletbuse 19 avril 20:47

                        Pour la reconstruction, tous me font penser a des vautours. Le cadavre est encore chaud qu’ils se préoccupent déjà de l’héritage.


                        • ETTORE ETTORE 19 avril 21:47

                          Ce gouverne a décidément la fumée qui lui colle à la peau.

                          Alors quand il se sert de cet artifice, encore, encore et encore, c’est pas l’écran créé

                          qui devient inconstance éthérée, mais ...ses paroles !


                          • dixit la vévéritude 19 avril 21:57

                            Bonsoir,

                            quand tu dis comme si cela menaçait la classe dirigeante, tu tombes a côté,mais le résultat sera là a la clé.Car les gilets jaunes ne demandaient simplement que cette classe dirigeante interchangeable réagissent et ne recherchaient pas a la faire tomber par quelques forces qui soit.L’erreur de nos politicards de tous les bords a été d’avoir pris une peur panique.(qui se sent morveux se mouche,parait-il ?)Car c’est un fait que la population dans l’ensemble en a marre de ce système de magouille de l’entre soi.surtout que le gâteau est de moins en moins partagé avec l’extérieur.

                            Ils auraient réagi avec circonspection tout cela serait rentré dans un ordre plus ou moins acceptable.Maintenant qu’ils ont décidé de faire de la sorte,ils viennent tous de se condamner.Car même une population importante de gens espèrent préserver leur avantage et se foutent de sacrifier les autres. Alors ! cela prendra le temps peut-être ,mais les choses ne peuvent que se dégrader.C’est désolant,mais ils savaient pertinemment déjà depuis longtemps que les rouages s’était grippé.C’est bien apriori pour tout ce petit monde,mais cela risque de se généraliser partout et en tout lieu.Ils leurs restera quoi ,la force brutale ?Il faudra du courage pour un jour remettre les choses a plat. 


                            • lloreen 20 avril 07:31

                              La preuve d’une activité suspecte sur le toit de ND.

                              https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=IZ8rN0o_lUw

                              On peut se demander en outre à quoi d’autre sert le plan « sentinelle » pour garder aussi bien les édifices publics...

                              https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/06/08/13-novembre-2015-pourquoi-les-militaires-de-sentinelle-ne-sont-pas-intervenus-lors-de-l-attentat-du-bataclan_5311948_3224.html


                              • ETTORE ETTORE 20 avril 13:34

                                Le scénario à été modifié pour la France.

                                (Sûrement un problème de budget alloué.)

                                (Ou un scénario répétitif trop parlant,)

                                (Ou des droits de copyright)

                                Toujours est il, que chez nous Môôôôôôsieur,

                                Notre Dame à toujours.....ses DEUX TOURS.


                                • zygzornifle zygzornifle 22 avril 09:03

                                  Je me demande quelle magouilles LaREM va utiliser pour faire ruisseler une partie des dons sur ses comptes en vue des élections ....

                                  Macron le Golden boy énarque de la finance Rothschildlienne doit bien connaitre toutes les ficelles pour faire un tour de passe passe ni vu ni connu ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès