• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’islamophobie : une réalité ?

L’islamophobie : une réalité ?

Nul jour sans que des chroniqueurs d'origine diverses ne viennent nous décrire les ravages d'une islamophobie galopante qui gangrenerait le monde occidental en général , et la société francaise en particulier

Qu'en est-il réellement de cette islamophobie ?

L'Islamophobie, au sens propre "peur de l'Islam", est devenu synononyme de stigmatisation de la communauté musulmane, ou plus simplement Arabe.

N'oublions que le concept même d'Islamophobie a été créé de toutes piéces par les Imams Iraniens pour écraser dans le sang toute tentative de critique d'un certain obscurantisme musulman. Des personnalités des milieux politiques et médiatiques occidentaux ont validé ce concept ; considérant le monde musulman victime de racisme dans son entier, le comparant au monde juif persécuté d'avant la 2éme guerre mondiale.

Qu'en est-il de l'Islamophobie dans le monde occidental d'aujourd'hui ?

Depuis les émeutes meurtriéres qui furent déclenchées contre Salman Rushdie et ses "Versets Satraniques" jusqu'aux manifestations anti-américaines qui se déroulent depuis quelques jours, motivées par la diffusion sur internet d'un film "anti-Coran" , un scénario intangible est mis en oeuvre : dans un premier temps un auteur ou un groupe produit une oeuvre (de plus ou moins bonne qualité) dans laquelle l'Islam est pris de maniére délibérée comme sujet à critique. Dans un deuxiéme temps ; aprés une période plus ou moins longue de latence, l'oeuvre est évoquée par des extrémistes islamistes, et des intellectuels de gauche occidentaux, comme "islamophobe" et irrespectueuse des Musulmans. Dans un troisiéme temps sont déclenchés des émeutes dans les grandes villes musulmanes ; prenant à partie le monde occidental à travers ses représentations , et éventuellement des pogroms contre les minorités religieuses (en particulier chrétiennes au Moyen-Orient ).

Dans tous les cas ces émeutes apparraissent au final comme instrumentalisant des opinions individuelles plus ou moins critiques de l'Islam (baptisées "islamophobes" qu'ils s'agissent des caricatures danoises ou du livre de Rushdie) pour régler des comptes avec des minorités locales, et assoir l'autorité de potentats religieux locaux.

Le monde occidental confronté au monde musulman, via une immigration importante et un chantage permanent aux ressources pétroliéres, a fait preuve d'une tolérance sans égale dans toute l'histoire des civilisations vis à vis de ce monde avec lequel il était en conflit, souvent, et en concurrence, toujours, depuis 1300 ans.

Dans toute l'Europe se sont élevées des Mosquées, des lois ont été votées pour interdire toute manifestation violente, y compris verbale, contre les musulmans. Des traditions locales millénaires ont été rayées d'un trait de plume pour ne pas froisser ceux-ci. Des lois locales sont chaque jour ignorées, là encore pour ne pas froisser ou choquer les musulmans ( par exemple les lois sur l'intégrité physiques des enfants sont bafouées pour satisfaire aux pratiques de la circoncision ; les lois sur l'abattage et la souffrance animale sont "aménagées" pour satisfaire aux rites hallal -et casher ; etc...).

Le monde occidental néanmoins se vit encore comme démocratique, et dépositaire d'une liberté d'expression qui lui permet de critiquer, entre autres, les religions et de tolérer le blasphéme. Là se trouve le noeud du probléme. Comment accepter la critique permanente de notre héritage chrétien, à travers des oeuvres comme "La vie de Brian"ou des piéces de théatre scatrologiques , et interdire la publication de caricatures de Mahomet ? 

L'islamophobie qui peut exister chez certaines personnes dans le monde occidental, n'existe donc pas dans la politique et l'administration de ses états. La critique même de l'Islam y est même limitée par le biais de lois et d'associations anti-racistes. A l'inverse les états occidentaux favorisent l'extension de l'Islam à travers le financement de Mosquées (ou ce "Centres culturels musulmans"), à travers la revisitation de l'Histoiretelle que se trouve enseignée à nos enfants ...

On pourra noter avec un peu de consternation que cette tolérance des nations occidentales s'accompagnent dfans nombre de pays musulmans par des politiques violentes contre les minorités ...chrétiennes , sans que nul Etat occidental, entre autres, ne s'en offusque exagérément.

A cette aune, le concept d''islamophobie" apparait pour ce qu'il est : un fantasme .

Mais un fantasme, aussi irréel soit-il, peut se réveler une arme redoutable dans les mains de religieux fanatiques religieux et d'intellectuels dévoyés...

En ce qui concerne le cas particulier d'une "islamophobie" en France, le constat est identique : chaque jour de nouvelles mosquées sont érigées, des lois sont "réaménagées" pour ménager les susceptibiltés musulmanes, les camarillas politicos-médiatiques chassent impitoyablement toute pensée critique et de multiples groupes de pression pésent de tout leur poids pour promouvoir des limitations à la liberté d'expression de ceux qu'ils soupçonnent d'islamophobie.

Enfin aussi bien pour la France que pour l'Europe on ne constate pas de manifestations violentes contre les musulmans, ou d'entreprises de stigmatisation de l'Islam. Les attentats commis par K. Khelkal ou M. Merah n'ont pas suscité d'émeutes de la part des populations non musulmanes, par exemple, mais des politiques de rapprochement des populations, et des mesures toujours plus favorables aux populations islamiques comme nous l'avons déja vu plus haut. Les quelques arguments agités par ceux qui dénoncent une "islamophobie" tiennent à quelques mots : le niqab, le hallal...Est-ce suffisant pour en déduire que la France est islamophobe ? Remarquons que des polémiques du même type existent avec l'église Catholique (voir les polémiques autour de l'homosexualité ou de l'avortement ) , les Juifs (polémique autour de la circoncision par exemple), et ...la Laicité...

Autre argument souvent soulevé : la France n'est pas "laique", mais "catholaique", selon le terme utilisé récemment par un professeur suite à une agression par un éléve. A ce titre, ce même professeur s'indignait de la présence de sapins de Noel dans son école.... La France se revélerait de ce simple fait "islamophobe" et actrice d'un "choc des civilisations" dont les musulmans seraient les innocentes victimes. Doit-on débaptiser tous les noms de village comportant un nom de Saint (en commençant par St Germain des Prés...) ; doit on débaptiser tous les enfants dont le prénom et le nom renvoient aux origines chrétiennes ; doit on ne plus fêter Noel et Paques ? Nous sommes un pays effectivement "Catho-Laique". Mais comme la Turquie est un pays "Musulman-Laique". Quel imbécile exigerait que la Turquie ne se réfère plus aux fêtes musulmanes et à sa mémoire islamique ? La laicité n'est pas sans mémoire...ni sans rancune d'ailleurs.

Le constat est simple : le probléme de la France et du monde occidental vis-à-vis de l'Islam n'est pas l'islamophobie, mais les libertés d'expression et d'opinion. 

Le seul moyen pour éviter qu'un trublion réalise "Une vie de Mahomet" comme d'autres ont pu réaliser "Une tentation du Christ" ou "Une vie de Brian", c'est de l'interdire.

Le seul moyen pour que des caricaturistes ou des écrivains ne s'en prennent pas à l'Islam, c'est de le proscrire.

Donc le débat pour aujourd'hui n'est pas de s'offusquer pour une "islamophobie " fantasmatique, mais véritable outil de chantage envers nos institutions. Le débat porte sur l'avenir de la démocratie et notre capacité à porter une liberté certe coûteuse, certes parfois désagréable avec son lot de paroles désagréables à entendre, mais moteur essentiel de nos énergies et respiration vitale de nos avenirs.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 18 septembre 2012 09:19

    @VICTOR LAZLO,

    oui, l’innocence des musulmans est sans doute un film de série Z, mais je voudrais le voir projeter sur le petit écran comme j’ai vu : la vie de Brian.

    Que cela plaise ou pas aux musulmans.

    j’invite les « français » de confession musulmane à vivre leur foi dans un pays musulman. Nombreux ont voté ennahda. La moindre des choses serait de vivre leur choix. Encore faut il un minimum de dignité pour cela.

     


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 18 septembre 2012 10:03

      les fauteurs de troubles islamistes de samedi ne sont que les éclaireurs des « armées conquérantes » futures. Le dessein à peine dissimulé d’une substitution de population, rêvé par une certaine gauche, qui prend comme acquis le fait d’avoir un réservoir d’électeurs « dociles », ce dessein s’établit de jour en jour, et la dhimmitude de cette gauche face au péril rétrograde des islamonazis devrait en révolter plus d’un dans les mois qui viennent. Une traitrise pareil, on avait pas vu ça depuis Pétain et sa collaboration. Peuple de France, debout !


    • Yves Dornet 18 septembre 2012 10:12

      @Ronald Thatcher,

      la gauche de la gauche, antiaméricaine, antisioniste et l’islamisme ?

      -qui se ressemble s’assemble.


    • Deneb Deneb 18 septembre 2012 12:23

      Yves, on dirait que vous êtes apprécié par des robots. Vous démarrez à -5 d’office !



    • Chiitedeservice subcommandante 18 septembre 2012 14:57

      Pour ceux que ça intéresse, l’Islam pour les nuls : islam découverte



    • kaisersam 18 septembre 2012 17:17

      Comparer la vie de Brian au film sur le prophete de l’Islam montre que vous etes a coté de la plaque

      brrrr c’est vrai qu’il sont vachement courageux les Monty Pythons d’avoir fait ce film : avec une Eglise qui n’etait deja plus que l’ombre d’elle meme c’etait du semblant de critique et de courage de se miquer de Jesus et de l’Eglise...

      et la vie de Brian c’est une auto critique occidentale : pas de choix des civilisations dans tout cela

      comparaison n’est pas raison et vous venez de le prouver


    • manusan 18 septembre 2012 20:56

      c’est vrai que de se faire lapider par une pierre hallal c’est quand même autre chose qu’une pierre trempée à l’eau bénite.


    • epicure 18 septembre 2012 21:10

      @Par kaisersam (xxx.xxx.xxx.26) 18 septembre 17:17

      la vie de brian se moque des religions en général, mais aussi des mouvements juifs de l’époque, des disputes de chapelle, des mouvements considérés comme terroristes s’ils étaient à notre époque etc....


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 septembre 2012 21:10

      Si c’est une pierre Ponce Pilate ,gorgée d’eau bénite et donc ayant plus de poids elle fait plus de dégats .....


    • Christian Labrune Christian Labrune 18 septembre 2012 21:33

      @manusan

      Votre formule à propos de la pierre m’a amusé, j’ai voulu cliquer sur + et j’ai cliqué sur -. J’en suis désolé, Excusez-moi.


    • magma magma 19 septembre 2012 00:14

      a kaysersam

       

      vous reconnaissez dons un certain courage a ceux qui ont fait l’inocence des musulmans... on avance


    • magma magma 19 septembre 2012 06:43

      de plus il faut réfléchir que quand un film est très mauvais, il ne plaide pas pour ses auteurs, il suffirait de laisser ceux ci se dicréditer eux même.

       

      en tout cas on a une preuve que mahommet n’a pas d’humour... achetez vite charly hebdo courageux s’il en faut


    • pergolese 18 septembre 2012 10:12

      En réalité il ne s’agit pas d’Islamophobie mais bien de « religiophobie ».

      Sans le savoir, on est pour l’essentiel Voltairien attitude qui consiste à bien séparer l’option philosophique de l’adhésion à une religion déterminée. De cette manière, on peut très bien être croyant (Voltaire l’était) et vomir les religions établies (ce qui faisait Voltaire qui les prenaient pour des impostures).

      Et il faut le dire et le répéter : les trois religions « révélées » (ce qui est en soi invraisemblable) ne sont pas respectables.


      • kaisersam 18 septembre 2012 17:23

        Je n’aime pas Voltaire historiquement

        mais vous devriez eviter de le prendre pour quelqu’un du meme niveau intellectuel que le votre

        son postulat de départ sur l’islam :

        « Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. » Recueil des Lettres de Voltaire (1739-41)

        Comme on parle de quelqu’un d’intelligent vous imaginerez qu’il ne s’est pas contenté d’une vision en surface et a creusé le sujet

        C’est en travaillant en véritable historien, sur son Charles XII, que Voltaire forgea ses idées sur le monde musulman et plus particulièrement sur les Ottomans. L’évolution de Voltaire sur l’islam arrive à son point culminant avec l’Examen important de milord Bolingbroke, ou le tombeau du fanatisme, intégré au Recueil nécessaire, en 1766. Dans cet écrit, il fustige sévèrement le christianisme et fait l’éloge du Prophète Mohammed (SBDL) qui établit un culte qui « était sans doute, plus sensé que le christianisme ».

        Voltaire accuse et attaque le christianisme qu’il considère comme «  la plus ridicule, la plus absurde et la plus sanglante religion qui ait jamais infecté le monde. » (Lettre à Frédéric II, roi de Prusse, datée du 5 janvier 1767). Par contraste, il vante la doctrine musulmane pour sa grande simplicité : « Il n’y a qu’un Dieu et Mahomet est son prophète. »

        a dernière phase de Voltaire sur l’islam se situe entre 1768 et 1772. Il revient sur certaines de ses positions intransigeantes concernant le christianisme, sans renoncer à ses convictions dans l’enseignement de l’islam : « Sa religion est sage, sévère, chaste et humaine : sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystère ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône, bien plus rigoureusement que le voyage de La Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité, la tolérance. »

        Mais lui etait intelligent cad porté a la sincerité quant a l’etude d’un sujet


      • Castel Castel 18 septembre 2012 17:46

        « les trois religions »révélées« (ce qui est en soi invraisemblable) »

        Voudriez-vous bien nous expliquer ce qu’il y a d’invraisemblable dans le fait ou la possibilité qu’une religion soit révélée ?


      • Christian Labrune Christian Labrune 18 septembre 2012 21:59

        @Kaiserman

        Est-ce que vous avez jamais lu Voltaire et les encyclopédistes ? Si vous les aviez un peu fréquentés, vous sauriez qu’on ne peut jamais les prendre au premier degré. Ainsi, l’article « Christianisme », dans l’encyclopédie, est un pastiche de toutes la littérature apologétique. C’est la SEULE religion VRAIE et toutes les autres sont fausses. Et l’auteur (Diderot ? Du Marsais ? on ne sait pas) de démolir à tour de bras la religion de « l’imposteur de La Mecque » en reprochant à l’islam des tares qui sont évidemment celles du christianisme. Quelqu’un qui dirait : l’article « christianisme » est une charge contre l’islam serait dans une erreur complète. L’auteur ne se soucie pas du tout de l’islam, mais comme il serait difficile, à cause de la censure, d’être aussi féroce à propos du christianisme, on tape sur l’islam, ce qui ne gêne personne : il n’y a pratiquement pas de musulmans en France. N’oublions pas que le ministres Malesherbes avait été obligé de faire saisir les volumes chez l’imprimeur, mais comme il jouait un double jeu il avait conseillé de les faire transporter chez lui de sorte que ceux qu’il chargeait de la saisie ne puisse pas les trouver.

        Voltaire n’a pas plus d’admiration pour l’islam que pour le christianisme. Sa pièce « Mahomet » est un brûlot d’une violence extrême, mais là encore, Voltaire vise surtout, à travers une religion particulière, toutes les religions révélées, particulièrement le christianisme. Les autorités écclésiastiques ne s’y sont pas trompées puisqu’elle l’ont obligé très vite à retirer sa pièce, et certainement pas par respect pour l’islam. Et quand Voltaire, plus tard, fera l’éloge de l’islam, ce sera pour faire enrager les chrétiens. N’oublions pas que le Turc, qui avait failli s’emparer de Vienne à la fin du XVIIe siècle, est encore l’ennemi absolu, au XVIIIe siècle. Se convertir à l’islam, pour un religieux chrétien, c’est presque aussi monstrueux que la conversion inverse pour un musulman. Et Voltaire joue souvent de ce procédé. Par exemple, dans Candide, frère Giroflée, qui est un moine théâtin à qui la vie ne réussit guère envisage, par désespoir, de se faire musulman.

        Evitez donc d’essayer de mettre Voltaire dans votre poche. Il est déiste et ennemi juré de toutes les religions révélées. Il n’a d’admiration, au fond, -et toute relative -que pour les religions de la Chine. Voyez, dans le Dictionnaire philosophique, le chapitre intitulé « catéchisme chinois ». C’est aussi que les Chinois ont fini par persécuter les Jésuites dont il fut le brillant élève et qu’il s’applique à ratatiner avec une voluptueuse férocité.

        PS Il n’y a pas si longtemps, on a voulu représenter à Genève « Mahomet » de Voltaire. Les culs bénis de l’islam ont commencé à râler et ont obtenu gain de cause, l’ignoble Ramadan n’y serait pas pour rien (mais je ne me prononcerai pas, c’est trop loin et je n’ai pas de souvenirs assez précis). Que les autorités administratives de la ville aient pu se plier à cette censure sur un texte du XVIIIe siècle, et de Voltaire (! !!) en dit long sur la lâcheté de nos contemporains face à l’islamofascisme et sur leur aspiration à la dhimmitude.


      • Christian Labrune Christian Labrune 18 septembre 2012 22:04

        Erratum

        On voudra bien excuser plusieurs fautes d’accord à la fin du premier paragraphe, j’ai envoyé le message après les corrections en oubliant de les enregistrer.


      • benedicte_gab 18 septembre 2012 10:13

        Un article d’islamophobie ordinaire et bien-pensante ... 

        Je donne le lien sur un article qui synthétise très bien les mécanismes de cette islamophobie « décomplexée » qui gangrène nos sociétés et exprime mieux que je ne saurais le faire ma perception du problème et ma position « L’esprit du temps ou l’islamophobie radicale » de Guillaume de Rouville.
        Je n’ajouterais rien, je risquerais de devenir grossière.

        • pergolese 18 septembre 2012 10:40

          Ah oui ? Vous voulez que je fasse des citations dans les textes prétendus « sacrés »  ? Il ne s’agit plus de pratiques ici (qui permet de séparer un islam prétendu « modéré » d’une islam intégriste« chez les »bien pensants« mais bien de textes...

          Et il faut arrêter : dès lors que l’on qualifie un texte de »sacré« , il est illégitime d’y faire son marché...Alors oui, il faut le constater : un »Islam de France" ne pourrait être fondé que sur un Coran très raturé...


        • Christian Labrune Christian Labrune 18 septembre 2012 13:37

          @Bénédicte_gab

          Votre pseudonyme étant féminin, je suppose que vous aurez eu un jour la curiosité de lire la quatrième sourate intitulée « Des femmes » où le Prophète préconise de battre systématiquement les épouses récalcitrantes qui ne manifestent pas toute la docilité qu’on peut souhaiter d’une femme née dans l’islam. Je me demande si c’est cette sourate (et il y en a bien d’autres du même tonneau !) qui vous aura rendue islamophile.

          Réflexion faite, je pense que vous ne l’avez jamais lue, cette sourate. Sinon, vous seriez vite devenue, aussi bien que moi, l’ennemie jurée d’une idéologie aussi abjecte. Si vous ne disposez pas du Coran, le mien étant soigneusement annoté, je peux rapidement vous confectionner une petite liste de ce qu’il convient de faire et de ne pas faire quand on est une femme au pays d’Allah. 


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 18 septembre 2012 14:12

          « bas tes femmes, si tu ne sais pourquoi, elles, elles le savent » - sourate dans ta gueule


        • Christian Labrune Christian Labrune 18 septembre 2012 14:35

          @Ronald Thatcher

          Non, ça c’est un proverbe arabe, cela ne se trouve ni dans le Coran ni dans les hadiths, mais il est bien vrai que quand est très imprégné du Coran, on peut aisément le penser.

          Pour Bénédicte, je recopie ci-dessous le verset 34 de la quatrième sourate. Je serais fort curieux de savoir ce qu’elle en pense.

          "Les hommes ont autorité sur les femmes à cause des préférences de Dieu et à cause des dépenses des hommes. Les vertueuses sont dociles, elles protègent ce qui doit l’être selon la consigne de Dieu. Celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, reléguez-les dans leur chambre, frappez-les, mais si elles vous écoutent ne les querellez plus, car Dieu est sublime et grand.


        • kaisersam 18 septembre 2012 17:26

          @Ronald Tatcher

          c’est dans le Coran ca ? ben dis donc...

          En gros vous passez votre temps a parler d’un texte dont vous n’avez pas lu la moindre ligne ?

          A croire que vous suivez la tendance critique c’est bien ca ? rassurez moi montrez moi que votre esprit est independant ! : !!


        • adeline 18 septembre 2012 18:12

          et encore, l’article de nazlo musulmanophobe, c’est entendu , mais les commentaires, c’est encore pire......presque tous à supprimer


        • Deneb Deneb 18 septembre 2012 18:24

          Adiou baraca, ils débarquent !


        • francesca2 francesca2 18 septembre 2012 18:26

          C’est leur religion qui, comme toutes les religions de paix et d’amour, les rend si tolérants....


        • francesca2 francesca2 18 septembre 2012 18:27

          oui, il faut supprimer presque tous les commentaires et peut’et bien les commentateurs aussi, tiens...


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 18 septembre 2012 18:37

          Keisersam,
          vous n’avez aucun humour, aucun second degré, votre religion n’est pas faite pour ce siècle, ni pour ce continent, repassez plus tard, beaucoup plus tard.


        • Roland Franz Roland Franz Jehl 18 septembre 2012 20:45

          @benedicte

          Merci pour ce lien. Je suis entièrement d’accord avec cet article. Il constitue une bonne réponse au nouveau numéro de Charlie-hebdo, qui poursuit la politique néoconservatrice et islamophobe de Philippe Val.


        • epicure 18 septembre 2012 21:24

          Tu peux te garder un article qui dés le départ fait un parallèle entre ce qui est appelé islamophobie, terme vague recouvrant tout et son contraire comme attitude politique, et l’antisémitisme, c’est à dire la détestation des personnes supposées appartenir à une race juive, et ce quelle que soit leur croyances et pratiques religieuses.

          Oui n’ajoute rien , pas al peine de montrer que tu n’a rien compris, ni à l’article ici, ni au problématiques mises en jeu quand il est question d’islamophobie.
          Et c’est sûr que faute d’arguments rationnels, pouvant montrer qu’en fait tu ne défends pas l tolérance, et mais une intolérance religieuse (même à ton corps défendant), tu ne peux que devenir grossière.

          Est ce que tu es vraiment consciente de ce que tu attaque sous le terme islamophobie, et de ce que tu défends ?
          j’en doute.


        • OuVaton OuVaton 19 septembre 2012 06:03

          http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Coran_(Traduction_de_Savary)/4 

          « Si quelqu’une de vos femmes a commis l’adultère, appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elle, enfermez-la dans votre maison, jusqu’à ce que la mort termine sa carrière. » 

          "Les hommes sont supérieurs aux femmes, parce que Dieu leur a donné la prééminence sur elles, et et qu’ils les dotent de leurs biens. Les femmes doivent être obéissantes, et taire les secrets de leurs époux, puisque le ciel les a confiées à leur garde. Les maris qui ont à souffrir de leur désobéissance, peuvent les punir, les laisser seules dans leur lit, et même les frapper. La soumission des femmes doit les mettre à l’abri des mauvais traitemens. Dieu est grand et sublime.

        • alinea Alinea 19 septembre 2012 06:19

          Non, vous n’êtes pas seule benedicte ! ou alors on est seule ensemble !


        • manusan 18 septembre 2012 10:19

          Ils sont vraiment tous tarrés, le monde ne tournent pas rond sans déconner.
          Quand je vois toute cette violence, juste par religion.... pour une pauvre vidéo parodique bien moisis ????!!!!???
          Ils sont tellement embrigadé dans leur religion depuis l’enfance que ca en devient n’importe quoi, ils n’ont plus aucun sens critique. Si une vidéo de série Z (comme zéro) mettent à mal leur conviction, c’est qu’ils ont franchement un probléme.

          Quand aux 150 débiles qui ont manifesté à paris, j’ai honte pour la france.....


          • francesca2 francesca2 18 septembre 2012 12:37

            Oh si, malheureusement il l’ont le sens critique, et bien aiguisé aussi...


            Cette vidéo pourrie n’est qu’un prétexte, un prétexte pourri, pour justifier le « choc des civilisations » auquel ces tarés aspirent. Les 150 qui ont manifesté à Paris (et qui manifesterons encore samedi) ne sont pas « débiles » comme vous le dites, ce sont des soldats au service d’une idéologie, et ils seront de plus en plus nombreux et de plus en plus violents et revendicatifs. 
            Moi je n’ai pas honte mais peur pour la France. 

          • francesca2 francesca2 18 septembre 2012 13:20

            Bonjour Constance Chlore


            vous savez bien que c’est irréalisable. Laissons ça aux sauvages, Nous avons des valeurs que nous devons défendre parce qu’il font de nous ceux que nous sommes, et la liberté de culte en fait partie. 

            Pourquoi ne pas être intransigeants sur autre chose, des choses infiniment plus importantes qui permettent de vivre ensemble quelques soient nos origines où nos croyances grâce à un socle commun...exiger le devoir d’assimilation par exemple pour tout étranger désirant vivre sur notre sol.
            Commençons par ça... smiley

          • manusan 18 septembre 2012 20:53

            C’est l’histoire d’un juif, d’un chrétien et d’un musulman qui jouent a savoir qui a les règles les plus stupides. A la fin, ils gagnent tous.


          • Deneb Deneb 19 septembre 2012 08:05

            Roland Franz Jehl : et moi je dis bravo Charlie, de tenir tête au politiquement correct mais humainement liberticide. De publier ces caricatures est peut-être opportuniste, reste que c’est tout de même le seul qui ose, le seul dont c’est le devoir, qu’il accomplit au mépris des menaces pas uniquement verbales ou graphiques.


          • zarathoustra 18 septembre 2012 10:39

            Ce professeur prend des coups après avoir donné son opinion personnelle sur le régime politique marocain, va au commissariat porter plainte contre l’élève et vient ensuite nous expliquer que le problème fondamental en France est la présence d’un sapin de noel dans les établissements scolaires et le manque de cours sur l’islam.

            Voilà un cheminement intellectuel bien tortueux qui repose plus sur la haine de soi dont souffre ce prof que sur la logique. Le lien de cause à effet mériterait d’être explicité. D’ailleurs, si on suit sa logique, cette façon qu’il a de tendre l’autre joue quand il reçoit une gifle et de pardonner les offenses sent la morale chrétienne à plein nez et ne devrait pas avoir sa place dans un établissement laïc. 

            La vraie question est de savoir si ce sont les coups qu’il a reçus qui ont altéré son discernement ou bien s’il était déjà comme ça. Si oui, combien sont-ils à l’éducation nationale ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

VICTOR LAZLO

VICTOR LAZLO
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès