• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Uberisation des retraites annonce celle de l’emploi et des (...)

L’Uberisation des retraites annonce celle de l’emploi et des services publics

JPEG

Par Ramin Mazaheri

Source : http://thesaker.is/macrons-uberization-pension-model-odd-jobbing-cant-provide-a-salary-how-can-it-provide-a-pension/

Traduction : lecridespeuples.fr

« Nous avons conçu ce système pour les jeunes générations. Pour celles qui vont être confrontées, plus encore que les nôtres, à ces mobilités professionnelles qui sont parfois des opportunités professionnelles, à ces carrières heurtées, à ces mobilités géographiques. »

Edouard Philippe, Premier ministre français, à l’occasion del’inauguration de ce qui devrait être le premier système de retraite universel au monde, 11 décembre 2019.

« Comme tous les agriculteurs pauvres partout en Chine, ils devaient constamment chercher un emploi supplémentaire, et leur travail irrégulier pendant les saisons chargées se faisait au détriment de leurs propres récoltes. L’équipe d’enquête de 1942 a donné l’exemple d’un village du comté de Suide dans lequel, 31% de tous les agriculteurs pauvres louaient leurs bras à d’autres agriculteurs chaque année à un moment ou à un autre, et 31% de plus le faisaient à plein temps. »

Extrait du livre Génocides tropicaux, de Mike Davis, décrivant la situation de la Chine pré-révolutionnaire.

Macron et les 1% de l’élite mondialiste qui piétinent les 99% de la population seraient ravis s’ils pouvaient atteindre de tels chiffres astronomiques de travailleurs exerçant plusieurs emplois pour subvenir à leurs besoins !

La France ne tiendrait pas plus d’une semaine dans une énorme grève générale si ses travailleurs « arrogants » (car aux yeux du pouvoir, il faut être sacrément suffisant pour se rebeller, surtout en cessant de travailler : il ne faut pas toucher le portefeuille des puissants !) étaient réduits à mendier du travail à temps partiel pour survivre – comme dans le monde anglo-saxon – au lieu de travailler principalement dans le cadre de contrats à long terme (CDI).

L’Uberisation de la force de travail est une concoction occidentale atroce, mais elle n’est pas historiquement nouvelle. Cependant, établir le montant des retraites sur la base d’une vie de petits boulots est clairement sans précédent.

L’énorme différence entre la France et la Chine pré-révolutionnaire est que personne n’occupe la France militairement, contrôlant son commerce extérieur, faisant de ses dirigeants des marionnettes qui ne peuvent pas administrer correctement un pays, et que personne ne force l’entrée de tonnes de drogues (les fameuses « guerres de l’opium » ). La France est en train d’Uberiser (ou d’américaniser) son économie du berceau à la tombe (en supprimant progressivement la transition entre la fin de la vie active et le cimetière), au moment où les profits des entreprises sont plus grands que jamais, et sans être soumis à la moindre sanction imposée de l’étranger.

Les petits boulots comme mode de vie n’ont fonctionné que temporairement en Chine – une révolution populaire a réussi à restaurer la souveraineté en 1949, et aujourd’hui, la Chine fait l’envie économique du monde entier – mais ce n’est malheureusement pas le cas pour de nombreux pays occidentaux.

Macron veut transformer la France en États-Unis, mais les Français préfèrent la gouvernance morale de l’Asie

La France est-elle la Chine ? Non, la France ressemble plus aux États-Unis. Une évaluation sévère, mais ce sera certainement encore plus vrai si la grève générale ne parvient pas à arrêter la « réforme » radicale des retraites de Macron.

Tout simplement : tous les travailleurs ne peuvent pas être unis… dans le cadre d’un système de retraite unique. Quelqu’un qui commence à travailler à 18 ans et qui travaille dans le froid et la chaleur ne peut pas être comparé à un diplômé de doctorat qui n’a commencé son travail de bureau confortable qu’à 30 ans. Donc seuls les naïfs et les cyniques soutiennent encore cette idée saugrenue.

Mais les naïfs – et surtout les cyniques – dirigent le pouvoir exécutif semi-dictatorial de la France et son pouvoir législatif totalement aristocratique & bourgeois !

Il y aurait beaucoup à écrire sur le système de retraite « radical » de la France (au sens réactionnaire du terme, et pas dans son acception socialiste & progressiste) dévoilé récemment, mais ce que nous ne devons pas faire, c’est croire qu’il est réellement nouveau.

Revenez aux deux citations liminaires, mais mettez de côté la propagande occidentale moderne qui fomente les préjugés contre les populations rurales, et leur idée inspirée par la politique identitaire selon laquelle tous les travailleurs ne sont pas fondamentalement similaires : l’Uberisation complète du marché de l’emploi implique une vie de métiers précaires, multiples, instables et sans retraite. Ce que la Chine pré-progressiste avait, c’était une économie « Uberisée », et… c’était horrible.

Il ne faut pas s’étonner que le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, soit un Iranien anti-révolutionnaire. Les exilés réactionnaires – des révolutions en Russie, à Cuba, etc. – sont les gens que l’Occident aime élever parce qu’ils sont souvent encore plus réactionnaires que ce que l’on peut trouver à l’intérieur de l’Occident : ils sont violemment, personnellement en (contre-) guerre avec la politique progressiste de leur pays d’origine qui est commune à toutes les révolutions depuis 1917.

La réalité inexprimée dans la couverture adulatrice d’Uber par les médias occidentaux est la suivante : personne ne veut vraiment être un chauffeur Uber. Ils ne le font que parce que leurs gouvernements ne leur fournissent pas de travail à temps plein suffisamment rémunéré.

Cette réalité reste inexprimée parce que l’Occident, le capitalisme, et en particulier les partisans de la forme du capitalisme néolibérale de marché libre haïssent viscéralement l’aide gouvernementale pour les classes pauvres / moyennes, y compris des choses comme des retraites décentes, même dans les pays riches.

Beaucoup de gens qui lisent ceci ressentent peut-être la même chose : ils croient que beaucoup de gens ne veulent que vivre d’allocations, et que moralement, une telle vision du monde ne mérite qu’un châtiment. Leur point de vue est exactement le même que celui de l’Occident quand ils ont imposé l’ère du « grand bond en arrière » aux pays en développement qu’il colonisani, durant l’époque victorienne tardive.

Le livre de Davis est tellement nécessaire parce qu’il montre la vérité des premières années dévastatrices du marché libre & du capitalisme néolibéral : une pauvreté et une famine forcées, organisées, et même génocidaires (Davis utilise le terme d’ « holocauste », comme pour le massacre des Juifs par les Nazis ; on parle tout de même de 50 millions de morts !) parce que le libre marché le veut. Cette période de l’histoire occidentale n’est absolument jamais discutée ; à l’inverse, les premières années cahotieuses des pays qui ont connu des révolutions populaires au XXe siècle sont sans cesse mentionnées et critiquées, même si ces nations avaient des objectifs bien plus nobles et des obstacles autrement plus énormes à surmonter, notamment imposés par l’étranger.

Contrairement au Grand bond en avant de la Chine, qui a produit des infrastructures et des systèmes d’irrigation qui sont encore en usage aujourd’hui, la « Belle Époque » ou « l’âge doré » du colonialisme occidental (1865-1914) a délibérément négligé les infrastructures paysannes et les systèmes d’irrigation (quelque chose qui n’a jamais été fait par aucun gouvernement dans l’histoire précoloniale de l’Inde ou de la Chine, par exemple) pour créer cette force de travail « Uberisée », désespérément instable et à la merci du patron, de l’usurier, du capitaliste étranger, en somme, de ce « libre marché » impie.

Le démantèlement des retraites en France doit être considéré comme s’inscrivant dans un schéma historique, et non comme un événement isolé.

La grève générale actuelle est une réponse au projet d’austérité de cet « Empire néolibéral », qu’est l’Union européenne. L’UE fait enfin à l’Europe ce que les Européens ont fait au reste du monde pendant deux siècles : ruiner et démanteler volontairement et impitoyablement ce qui a pris tant de temps à être construit.

Un gouvernement capitaliste, en particulier un gouvernement occidental individualiste, ne veut PAS de la stabilité des travailleurs, parce que leur bonheur vient nécessairement aux dépens des profits et du contrôle de la société par les 1%. C’est aussi vrai à l’époque d’Uber qu’à l’époque victorienne.

Pas de services publics, pas de fonctionnaires, pas de retraites – seulement la domination privée

Qui mène la grève générale en France ? Les travailleurs du secteur public.

Pourquoi pas des travailleurs du secteur privé ? Ils ont tout autant à perdre de la réforme de Macron. Mais les travailleurs privés peuvent être beaucoup plus facilement licenciés, bien sûr, et notamment pour des choses comme avoir fait grève pendant un mois. Il devrait être facile de comprendre pourquoi les dogmes occidentaux, de marché libre & de néolibéralisme, axés sur les intérêts des 1%, exigent la fin du secteur public.

Mais nous devons réaliser que les partisans du libre marché ont toujours considéré toutes les dépenses publiques – emplois, services, pensions – comme un gaspillage inefficace, incompétent et même moralement répugnant, même lorsque la seule alternative était la mort.

Ce qu’ils ne réalisent pas, c’est qu’il n’y a que deux choix : donner aux citoyens un emploi dans la fonction publique et obtenir des avantages pour la société, ou leur donner des indemnités de chômage et n’obtenir aucun avantage pour la société, sauf celui d’éviter la famine.

Les partisans du néolibéralisme, cependant, exigent une troisième option : ne percevoir aucun impôt et ne rien donner au peuple, pour que les riches puissent conserver chaque centime. C’était exactement la même vision lors des débuts génocidaires du capitalisme occidental. Voilà ce que dit Davis sur la réponse du gouvernement colonial à l’une des nombreuses famines en Inde britannique (notons bien que durant 120 ans de domination britannique, il y a eu 31 famines, tandis que durant les 2 000 années précédentes de domination locale, il n’y a eu que 17 famines) :

« Le comte de Lytton, vice-roi des Indes (1876-1880) a rapidement ordonné à ses officiers et ingénieurs de district de ‘décourager les aides et secours de toutes les manières possibles… La simple détresse n’est pas une raison suffisante pour venir en aide à la population.’ Il s’agissait de forcer les paysans à donner de l’argent au gouvernement, et non l’inverse. »

La zone euro n’est pas confrontée à la famine, mais leur décennie perdue de croissance économique a créé une pauvreté sans précédent depuis l’immédiat après-guerre. Le nouveau régime de retraite de Macron est la même réponse morale que celle de Lytton : il s’agit de donner de l’argent aux 1%, et non pas de laisser les 1% « gaspiller » leur argent pour des personnes âgées.

Les Français veulent des ajustements mineurs à leur modèle de retraite actuel ; Macron veut le démanteler complètement. Nous pouvons facilement l’imaginer dire : « Le fait d’être dans la détresse n’est pas une raison suffisante pour que les personnes âgées reçoivent des retraites décentes. »

Les choses n’ont fondamentalement pas changé dans la culture économique occidentale depuis 1865. Lytton était si populaire qu’il est l’un des rares Britanniques à avoir jamais eu des funérailles d’État en France ; Macron est célébré comme un dieu conquérant dans le monde anglophone. Le système de colonisation de l’Indonésie par les Pays-Bas, dit cultuurstelsel, a été calqué sur l’Inde britannique, et ils sont aujourd’hui le « partenaire silencieux » de l’Allemagne pour ce qui est d’imposer l’austérité aux pays les plus faibles de la zone euro.

Les liens à tisser entre le passé et le présent sont infinis, et ils sont tous basés sur l’exploitation de la personne moyenne, jeune ou âgée, car la culture occidentale est opposée à tout sauf à la démocratie libérale aristocratique. Ce n’est pas un modèle accepté par l’Iran, la Chine et peut-être la « majorité silencieuse » des nations du monde.

Quiconque ne peut pas voir le lien entre la Chine dominée par l’impérialisme, à la merci des plus grands trafiquants de drogue au monde (les marchands d’opium britanniques), et le modèle Uber, manque de flexibilité intellectuelle en raison du soutien dogmatique à l’idéologie de marché libre faussement moraliste, ou croit à tort que les êtres humains ont énormément changé au cours des 150+ dernières années.

Le slogan de la grève générale de la France est devenu : « Quelques semaines de chaos ou toute une vie de misère ? ». Il n’est pas très imprégné d’esprit révolutionnaire – l’économie est une affaire sombre et sans émotion en Occident – mais c’est du bon sens.

Cependant, le bon sens et l’humanité ont souvent été au-delà de ce que l’oligarchie des 1% en Occident, adorateurs de l’individualisme, a pu rassembler depuis plusieurs siècles.

Ramin-Mazaheri-680x496_c

Ramin Mazaheri est le correspondant principal de la chaîne iranienne anglophone Press TV à Paris. Ayant la double nationalité américaine et iranienne, il vit en France depuis 2009. Il a été journaliste quotidien aux Etats-Unis et a exercé en Egypte, en Tunisie, en Corée du Sud et ailleurs. Ses articles ont été publiés dans divers journaux, revues et sites internet, et il apparaît à la radio et à la télévision. Voir tous ses articles ici.

Soutenez ce travail et contournez la censure en partageant cet article et en vous abonnant à la Newsletter.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 décembre 2019 15:57

    Excellent, sauf que, si la France n’est pas occupée militairement comme l’était la Chine avant 1949, elle est de fait une « dépendance » des Etats-Unis depuis la libération à travers les implications du plan Marshall, le rôles de l’OCDE puis de l’UE, annexe de l’empire, les places financières de Wall-Street et son annexe de Francfort, l’internationalisation (ou globalisation) du capital.

    L’épisode gaullien a eu un effet soporifique sur une population qui a cru au récit de « grandeur » qui a assuré une paix sociale qu’un éclairage plus cru n’aurait pas pu maintenir, mais pendant que De Gaulle tenait le devant de la scène, Pompidou, le premier ministre (puis président) fondé de pouvoir qu groupe Rothschild mettait en place les conditions d’une privatisation généralisée.

    Tout le monde sait le rôle qu’a joué Jean Monnet dans la promotion de « l’atlantisme » et du « libre-échange », et qu’il est considéré comme un des « pères de l’Europe ». Mais peu de gens savent qu’il était avant tout un banquier international. Il s’était enrichi aux Etats-Unis entre les deux guerres, pendant la prohibition et avait d’abord établi un partenariat avec Blair & Co., une banque new-yorkaise, puis fusionné avec Bank of America en 1929 pour former Bancamerica-Blair Corporatio, société appartenant à Transamerica Corporation, puis fondé la  fondateur d’une banque d’affaires, la Monnet, Murnane and Co.

    La suite, elle, on la connait, mais nos dirigeants ne nous ont raconté que les fables qui les arrangeaient.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 décembre 2019 18:02

      @Séraphin Lampion

      j’ai connu d’anciens résistants FTP qui avaient participé à des commandos et qui étaient recherchés comme « terroristes » par les occupants allemands.
      Ils avaient gardé leurs armes, cachées chez eux et étaient prêts à les utiliser à nouveau et renouer avec leur réseau toujours actif. Les autorités savaient ça. L’habileté des nouveaux maîtres a consisté à se faire plus discrets en repliant certaines bases militaires (Evreux, Chateauroux, Juvaincourt...) et laisser du mou à un personnage dont ils se méfiaient (De Gaulle) mais présentaient à leurs yeux un double avantage exceptionnel :
       être foncièrement anti-communiste
       être reconnu par les militants communistes comme un patriote et un type loyal
      La patience a payé. Aujourd’hui, les anciens résistants sont presque tous morts (ou très vieux), et si leurs héritiers retrouvent leurs armes, ils n’ont ni les mêmes motivations ni la formation ni les contacts de leurs pères.
      En face, par contre, ils ont consolidé (pour ne pas dire bétonné) leurs positions !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 décembre 2019 21:54

      @Séraphin Lampion
      si la France n’est pas occupée militairement comme l’était la Chine avant 1949,

      La France, non, parce que de Gaulle a viré l’ OTAN, mais le reste de l’ Europe, oui, est toujours occupé par des bases militaires de l’ OTAN.

      Allemagne, Belgique, Espagne, GB, Grèce, Kosovo, Islande, Italie, Pays Bas, Portugal.
      .
      Bien que Hollande, en douce, ait autorisé en 2016, l’armée US à revenir en France.

      " (...) Du coup, quatre sites implantés en France peuvent être concernés par ce protocole :

      Le quartier général du Corps de Réaction Rapide-France de Lille (CRR-FR)

      Le Quartier général du corps de réaction rapide européen de Strasbourg (CRR-E ou Eurocorps)

      Le Quartier général de l’état-major de la force aéromaritime française de réaction rapide (COMFRMARFOR) de Toulon.

      Et le Centre d’analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes (CASPOA) de Lyon Mont Verdun.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 décembre 2019 10:57

      @Séraphin Lampion
      L’UE, au bénéfice du Médef, pour qui toutes ces belles réformes « progressistes » sont mises en place, en remplacement du modèle social français.
      .
      Le Médef rêve depuis 1945 que tout ce modèle social soit détruit.

      "Denis Kessler : Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

      Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…

      A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !... ;



    • JL JL 30 décembre 2019 18:31

      ’’ La France ne tiendrait pas plus d’une semaine dans une énorme grève générale si ses travailleurs « arrogants » () étaient réduits à mendier du travail à temps partiel pour survivre – comme dans le monde anglo-saxon – au lieu de travailler principalement dans le cadre de contrats à long terme (CDI). ’’

       

       C’est la suit logique de la loi El Khomri.


      • foufouille foufouille 30 décembre 2019 18:59

        @JL

        c’est ce que font les uber machin : pas de vacances ni de maladie, accident sinon tu as moins de boulot.

        pour la chine, c’est 10-12h par jour et le dortoir ..........


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 décembre 2019 21:38

        Macron ne fait qu’appliquer les feuilles de route de Bruxelles, qui imposent une réforme des retraites qui doit faire économiser 5 milliards par an.

        Feuille de route 2019, chapitre sur l’emploi :

        " (...) Près de 85% des nouvelles embauches se font sous la forme de contrats à durée déterminée (CDD), alors que le taux de conversion des CDD en contrats à durée indéterminée (CDI) est l’un des plus faibles de l’UE.

        .

        Par ailleurs, la proportion de salariés qui travaillent à temps partiel sans l’avoir choisi est très élevée, puisqu’elle a atteint 42,3% de l’ensemble du travail à temps partiel en 2018.

        .

        La réforme prévue du système d’assurance-chômage (Unédic) vise à lutter contre la segmentation du marché du travail en réduisant les incitations à l’embauche en contrats de très courte durée et aux réembauches, et à réduire la dette du système.

        .

        Des négociations concernant le système d’assurance-chômage ont eu lieu entre les partenaires sociaux au début de l’année 2019.

        .

        L’objectif était : 1) de désendetter le système. 2) de modifier les règles afin de les rendre plus incitatives pour les chômeurs et de réduire la précarité de l’emploi. et 3) de trouver un mécanisme incitatif pour réduire la propension à embaucher en contrats de très courte durée.

        .

        PS : C’est fait, la loi sur la baisse des indemnités chômage s’appliquera au 1er Avril 2020, faisant basculer dans la précarité des milliers de chômeurs.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 décembre 2019 10:52

          @Fifi Brind_acier
          J’aime bien les gens qui moinssent un commentaire qui contient un document européen, que le Gouvernement doit appliquer sous peine d’être condamné par La Cour européenne de Justice à payer une prune de 4 milliards d’euros !
          .
          C’est sans doute l’effet kisscool du Syndrome de Stockholm...

          « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » disait Bossuet !!


        • lala rhetorique lala rhetorique 31 décembre 2019 09:18

          Il faut prendre conscience que la france n’existe plus, c’est l’europe ! donc notre soi-disant président et ses sbires sont payés simplement pour parader et faire appliquer les directives de l’UE. Et je suis hyper étonnée que depuis le temps, les français (ni les syndicats) n’ont pas encore pigé cela. Donc les grèves et tout le tralala, l’état s’en fout ! Les répercutions seront de toutes façons prises en charge par le peuple. Ce que Macron joue actuellement, c’est son image à Bruxelles, et Marion Maréchal est déjà dans dans le giron donc, si Mr le président veut continuer à rêver aux petits culs des milltaires quand il fait le salut, faut qu’il obéisse à Bruxelles.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 décembre 2019 10:47

            @lala rhetorique
            Et je suis hyper étonnée que depuis le temps, les français (ni les syndicats) n’ont pas encore pigé cela


            .
            Les syndicats le savent très bien ! A part SUD, ils sont tous affiliés, et financés par la Confédération européenne des syndicats ! 
            Elle est actuellement dirigée par Laurent Berger !
            Quant au précédent, il a déclaré :

            "Lors de l’ouverture du dernier Congrès de la CES en mai dernier, son Secrétaire général, Luca Visentini, avait remercié « le Président sortant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, d’avoir sauvé l’Europe sociale  »

            Comment peut-on sauvegarder quelque chose qui n’existe pas !

            .
            Même Mélenchon sait que les lois anti sociales viennent de Bruxelles !
            Mais il s’attaque uniquement à Macron, car il fait croire, qu’à sa place, il n’appliquerait pas les Traités. Rêve !
            .
            Il suffit pourtant de voir comment plusieurs Chefs d’Etats qui traînaient les pieds pour appliquer les réformes, ont été virés, et remplacés par des anciens de Goldman Sachs.


          • Arogavox 31 décembre 2019 17:18

            sauf que c’est pas dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ...

             dza


            • Arogavox 31 décembre 2019 17:33

              ce qui n’est pas « Kapitaliste » est-il de facto un modèle ?
               Rester accroché à la guéguerre-froide datée dans un paradigme bizounours des gentils rouges contre les méchants ’impérialistes« ricains ?
                La Chine n’a pas dépassé son ancienne visée ’rouge’ et les méthodes qui vont avec. Pour qui s’informe attentivement, et ne perd pas la mémoire (et ne prend pas les messagers de l’étranger pour des guignols quand ils donnent rendez-vos à l’Histoire), il ne saurait être ignoré que ce qu’ils vivent aujourd’hui n’est qu’un épisode stratégique, faussement libéral, est dont la fin a été programmée et annoncée (date prévue à retrouver) ... pour le jour ou l’EMPIRE du Milieu aura atteint la 1e place mondiale ...

               Pour vraiment passer à autre chose, il conviendrait de méditer cette maxime de Confucius :
                »Qui va trop à l’Est va à l’ouest !"
                


            • ddacoudre ddacoudre 1er janvier 09:02

              bonjour

              excellent cet article indépendenment du fait qui ne se projette pas vers l’avenir, qui est certes difficile à définir.

              Pour ma part j’en ai tracé les grandes lignes dans un essai « Rémunérer les hommes pour apprendre ». à lire sur mon blog https://admin.over-blog.com/1463119/write/76125380.

              l’attivité économique dépend de la consommation des individus.

              certaines productions ou activité ne demandent pas un trav ail à plein temps.

              il est donc posssible d’organiser une activité rémunératrice sur cette base. des activité existent déjà, avant l’ubérisation qui n’a pour finalité l’appauvrissement.

              des artisans se partagent l’activité d’un salarié par exemple.

              la nécessité d’adapter l’activité économique à l’évolution des besoins humains rendus accessibles par. l’évolution des connaissances techniques et scientifiques se possera toujours. Nous sommes entrain de le vivre avec e que l’on nomme l’écologie.

              sauf que pour faire face à l’avenir nous demeurons sur les bases d’une connaissance dont la distribution des savoirs est dépassé et ne correspond plus aux besoins.

              la conséquence en est une forme d’immobilisme recherché par la population qui conscient de se faire tondre par une organisation capitaliste du travail ne sais pas par quoi la remplacer et la renforce tous les jours par ses choix.

              la société est dans une impasse mortifère son américanisation depuis 1990 n’est pas de bon aloi, car c’est un peuple construit sur la guerre qui d’dispose d’hommes brillants et d’une population inculte et obése.

              dans un article j’ai expliqué rapidement ce qu’est l’organisation capitaliste je te met le lien et si tu le souhaite tu peux visiter mon blog.https://admin.over-blog.com/1463119/write/116442082

              cordialement bonne année

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès