• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « La chaise nous tue... »

« La chaise nous tue... »

JPEG

On ne dira jamais assez les bienfaits de la marche : bienfaits pour la santé, bienfaits pour la pensée, bienfaits pour l'esprit, pour le mental, pour la créativité...

Pourquoi est-ce qu'on marche ? Et si c'était lié avec le fait de créer ? C'est l'intuition de Pascal Picq dans son essai intitulé "La Marche... Sauver le nomade qui est en nous", un essai qui interroge les liens entre la marche et la pensée, qui démystifie aussi les origines de la bipédie.

Pascal Picq est venu présenter son ouvrage sur le plateau de La Grande Librairie.

Pourquoi et comment l'homme s'est-il mis sur ses deux pieds ?

 

"A l'inverse de ce que montre la fameuse image de l'évolution, on ne se serait pas redressé, mais on serait tombé des arbres... La bipédie et la marche debout descendent tout droit des arbres...

La bipédie n'est pas descendu comme un fruit mûr, mais c'est une histoire qui remonte au temps où notre groupe à nous, les grands singes - aujourd'hui, nous ne sommes plus que cinq- gorilles, chimpanzés, orangs outans, bonobos et nous...

 

Et quand vous êtes dans le monde des arbres et que vous avez une grande taille, là ça devient très compliqué. Parce qu'au dessus de 10 kg, si vous loupez la branche, vous êtes mort.

Donc, là, il n'y a que deux possibilités de s'adapter : une qu'on connaît chez les paresseux, et l'autre qui est de se suspendre, de se mettre sous la branche et toute notre anatomie est l'héritière de cette suspension...

 

La marche humaine est l'une des plus efficaces du règne animal... une caractéristique qui est la nôtre est l'endurance. Nous sommes les bestioles qui ont l'endurance la plus incroyable dans l'histoire de toute la biologie. 

Et nous pouvons déployer une diversité extraordinaire de mouvements qu'on ne connaît pas dans la nature : sports, danses, art du cirque...

 

Sur une fresque de Raphaël qui s'appelle L'école d'Athènes, qui date du début du 16ème siècle, tous les philosophes sont assis, en train de penser, et puis on voit Aristote à côté de Platon, un qui montre le ciel et l'autre qui montre la terre et ils marchent tous les deux...

Au moment où je préparais ce livre, je me retrouve avec Michel Serres et il me dit : "Alors, c'est quoi ton prochain livre ?" Et je lui réponds : "C'est autour de la marche et de la pensée" Il dit : "Tu sais, il y a beaucoup de poètes, beaucoup d'écrivains qui marchent... En fait, il y a très peu de philosophes qui marchent... alors quand même, il y a Kant, Kierkegaard" Je dis : " oui, mais ils marchaient en ville, je te parle des philosophes qui cherchent leur inspiration, en partie, en marchant dans la nature..."

Là, la liste est extrêmement courte : il y a Thoreau en Angleterre, Rousseau, il y a Nietzsche, (j'en ai oublié un au passage) et je lui dis : "Il y en a un cinquième..." Alors, il cherche, il cherche... et je lui dis : "Tu le connais très bien, c'est toi !"

 

Je me suis aperçu que je suis toujours intéressé par des écrivains qui font de longues phrases, Julien Gracq, Proust, etc. J'adore ces longues phrases qui n'en finissent pas, qui vous amènent à cheminer avant d'en trouver le sens.

Plus on marche, moins on vieillit, et les grands ethnologues marchaient, ils arrivaient sur des terrains inconnus, et la manière d'approcher dans la marche permet, en fait d'établir, à distance, une relation de confiance avec les gens qu'on va rencontrer, et là va se mettre en place, ce qu'on ignore complètement dans notre modernité, ce qu'on appelle l'hospitalité : accueillir les gens dans sa maison, on a complètement perdu cela. Et la marche le permet, parce qu'elle a un rythme, toute une signification profonde.

Dans un passage de Proust, il est sur une calèche et au loin, il voit une jeune femme, et là il est fasciné et se construit une image de cette femme, superbe, sublime, et plus il approche, plus il devient déçu, parce que quelles que soient sa beauté et sa grâce, elle ne répond pas à l'image idéale qu'il avait construite autour de ça.

 

Le progrès renforce notre immobilisme : c'est catastrophique, un médecin célèbre a dit :"La chaise nous tue". C'est le cas des jeunes générations. L'armée s'est inquiétée du recrutement devenu extrêmement difficile parce que la moitié des jeunes Français sont en surpoids, 30% qui sont obèses, en Amérique du Nord, c'est une catastrophe encore pire. On est en train de perdre tout ce qui a fait notre évolution. Tout ce qui a fait le progrès, tout est fait pour ne plus marcher.

Aux Etats-Unis, l'espérance de vie est en train de chuter de manière catastrophique.

 

Notre survie dépend de la marche parce que la marche est ce qui mobilise le plus toutes les parties de nos organismes, c'est aussi un contact avec les environnements. 

Et Pascal Picq de citer une chanson interprétée par Yves Montand : "Moi je suis venu à pied tout doucement sans me presser, à pied, à pied..."

Voilà un admirable plaidoyer pour la marche...

 

Source : à 41 minutes, 29 secondes 

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/saison-16/5784402-emission-du-mercredi-27-mars-2024.html

 

https://www.paroles.cc/chanson,je-suis-venu-a-pied,39951

 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Durand Durand 2 avril 08:58

    Vous nous faites marcher !

    ..


    • rosemar rosemar 2 avril 12:33

      @Durand

      C’est pour la bonne cause !


    • Aristide Aristide 2 avril 13:07

      @rosemar

      La bonne cause ? Laquelle ?


    • rosemar rosemar 2 avril 19:03

      @Aristide

      La santé, le bien-être !


    • Aristide Aristide 3 avril 07:12

      @rosemar

      Et le bonheur de vivre ? Les plaisirs de la vie ? L’épicurisme n’est pas mort ... enfin je crois.

      Toutes ces injonctions pour s’occuper de notre santé sont… fatigantes. Aucun domaine de la vie n’échappe à cette obsession hygiéniste…


    • chantecler chantecler 2 avril 08:58

      Le lit est aussi très dangereux .

      On peut aussi y mourir !

      Merci rosemar mais le 1er avril c’était hier .


      • Fergus Fergus 2 avril 09:15

        Bonjour, rosemar

        « Le progrès renforce notre immobilisme »

        Certes, les déplacements à pied sont rendus moins nécessaires. Mais ce n’est pas le « progrès » qui est en cause, c’est la paresse de l’homme qui conduit de trop nombreux individus à refuser de prendre en compte intellectuellement les besoins d’activité physique de leur corps.


        Sur « les liens entre la marche et la pensée », je suis complètement en accord avec cela. La marche a un effet d’éveil car elle nous offre des opportunités contemplatives mais aussi interactives entre notre condition et notre environnement.

        Mais pas d’effet créatif dans mon cas en cours de balade ou de rando. Ou plus exactement celui-ci n’intervient-il qu’après la marche, une fois les batteries rechargées.



        • rosemar rosemar 2 avril 19:02

          @Fergus
          Mais, partout, on trouve des machines qui incitent à ne pas marcher : escalators, ascenseurs, trottinettes, et bien sûr la voiture...


        • Gasty Gasty 2 avril 19:37

          @rosemar

          Pire encore, on trouve du prêt à penser dans les téléviseurs et la presse écrite qui incite à ne plus avoir à s’interroger. Tout le monde se met au diapason et parle un même langage. Sauf que évidement comme avec les randonneurs, il y en a pour penser par eux-même. Totalement insensible au confort qui leur est offert.


        • Fergus Fergus 2 avril 19:53

          @ rosemar

          Je ne dis pas le contraire, je dis simplement qu’il est de la responsabilité de chacun de ne pas tomber (totalement) dans le piège.
          Les commerces sont également plein de produits sucrés très tentants. Personne n’est obligé de renoncer à manger sainement !


        • rosemar rosemar 2 avril 20:10

          @Gasty

          En l’occurrence, Pascal Picq remet en cause nos moyens de locomotion... et il nous interroge justement sur nos modes de vie trop sédentaires... 


        • Aristide Aristide 3 avril 07:08

          @Fergus

          Vous avez raison, il faut mourir en bonne santé ...


        • Decouz 2 avril 10:32

          Chaque vitesse de déplacement induit une vision du monde, méditation, différente, marche lente, marche rapide, jogging, vélo, sans parler des déplacements en véhicules, le cheval c’est encore autre chose, nous ne voyons pas les mêmes choses ou pas de la même manière en fonction des vitesses et des manières de se déplacer, ou de rester immobile.

          Dans le livre de Carrère « Yoga », il y a quelques passages savoureux sur les techniques de méditation, mais c’est là que j’ai compris ce qu’était la marche méditative ou la méditation en marchant, c’est une forme de marche très lente avec une attention précise sur tous les mouvements et postures.

          Il y a aussi une autre solution qui parait intéressante pour ceux et celles qui ne peuvent pas bouger d’un bureau, c’est le bureau réglable en hauteur, qui permet de travailler alternativement debout et assis.


          • Brutus Brutus 2 avril 11:20

            «  et puis on voit Aristote à côté de Platon, un qui montre le ciel et l’autre qui montre la terre et ils marchent tous les deux... »

            on ne dira jamais assez ce que l’on doit à l’école péripatéticienne(le Lycéeet à ses héritières !



            • rosemar rosemar 2 avril 12:45

              @Brutus

              Depuis toujours, les philosophes ont aimé la marche : les péripatéticiens donnaient leur enseignement en marchant, Socrate allait dans les rues d’Athènes à la rencontre des autres, les interrogeait, leur faisait découvrir une forme de vérité.

              Le nom « péripatéticiens » est, d’ailleurs, issu d’un verbe grec : « περιπατέω, péripatéo, se promener, circuler, aller et venir ».

              Rousseau était un marcheur infatigable :« J’aime à marcher à mon aise, et m’arrêter quand il me plaît. La vie ambulante est celle qu’il me faut. Faire route à pied par un beau temps dans un beau pays sans être pressé, et avoir pour terme de ma course un objet agréable ; voilà de toutes les manières de vivre celle qui est le plus de mon goût... », écrit ce philosophe dans le livre 4 des Confessions, évoquant ce bonheur de la marche qui le séduit depuis ses plus jeunes années.


            • Seth 2 avril 13:35

              @rosemar

              Pour y répondre si sérieusement, pas sûr que vous ayez compris le commentaire de Brutus. smiley


            • Christophe 2 avril 13:58

              @rosemar

              on doit à l’école péripatéticienne et à ses héritières ...

              Vous savez Rosemar que le terme péripatéticienne est aussi le terme familier pour nommer une prostituée.

              Le fait de faire référence à ses héritières et non à ses héritiers est symptomatique du sens que Brutus a donné au terme, vous ne croyez pas ?



            • Seth 2 avril 14:06

              @Christophe

              Comme on disait autrefois chez nous en occitan, c’est une innocente. smiley


            • SilentArrow 5 avril 01:52

              @Christophe
               

              Le fait de faire référence à ses héritières et non à ses héritiers est symptomatique du sens que Brutus a donné au terme, vous ne croyez pas ?

              Faut tout lui expliquer.

            • Christophe 2 avril 11:49

              Et la marche a aussi des vertu corporelles indéniables. La fixation du calcium sur les os ne peut se faire qu’avec l’aide de micro vibrations que la marche fournit en nombre conséquent.

              Spinoza écrivait dans Santé du Corps et Santé de l’Esprit : Qui a un corps apte à un très grand nombre de choses, a un esprit dont la plus grande part est éternelle.

              Il y a de forte chances qu’il fasse partie des philosophes qui marchaient smiley


              • rosemar rosemar 2 avril 12:35

                @Christophe

                La marche a de nombreuses vertus : elle aiguise aussi le plaisir des sens...

                http://rosemar.over-blog.com/2019/08/la-marche-ou-le-plaisir-des-sens.html


              • Seth 2 avril 13:43

                @ rosemar

                Ainsi vous seriez une sensuelle...la nature, les fourrés, la mousse, la bruyère etc... vous m’en direz tant... smiley


              • phan 2 avril 12:54
                Marchons, marchons !
                Qu’un sang impur...
                Abreuve nos sillons !

                • Seth 2 avril 14:07

                  @phan

                  Et sur les 4 coups de tambour qui suivait on ajoutait « poil aux nichons ». smiley


                • Fergus Fergus 2 avril 17:23

                  Bonjour, Seth

                  Et aussi « tas d’cochons ».


                • phan 2 avril 20:00

                  @Seth
                  Plutôt « poil à Macron » du mouvement En Marche Arrière ...


                • Aristide Aristide 2 avril 13:05

                  Et surtout trois fruits et légumes par jour, pas de sucre ni de bonbons, encore moins d’alcool, exercice physique obligatoire, si possible des repas sans viande, pas de charcuterie et de plats en sauce, des graines et du soja en touffu, un carré de chocolat par mois, et surtout bouger sans cesse... Ouahhh, je crois que je vais m’allonger et faire une sieste après la daube du midi et avant le McDo de ce soir ...

                  Quand l’hygiénisme forcené remplace un épicurisme de bon sens ...

                  PS : La marche ? Je repense à mon arrière-grand-mère paysanne qui faisait des dizaines de kilomètres à pied pour se rendre au marché de la ville à Albi avec ses pigeons. Elle économisait le train qui passait pourtant devant sa porte


                  • Seth 2 avril 13:36

                    @Aristide

                    Pas 3 mais 5 fruits et légumes, publicité oblige.


                  • Aristide Aristide 2 avril 13:49

                    @Seth

                    Je me suis arrêté à trois, car au-delà c’est un supplice… 

                    Pour ma part, je ne serais davantage un adepte de Churchill à qui on a attribué faussement la citation « Cigars, Whisky and no sport » comme réponse à une question sur sa longévité… Infidèle au grand homme, j’ai arrêté de fumer, mais pour le reste... 


                  • Christophe 2 avril 13:52

                    @Aristide
                    Tu as des origines cathares ?

                    Epicurien, comme Toulouse Lautrec ?


                  • Panoramix Panoramix 2 avril 14:08

                    @Seth et Aristote
                    5 fruits et légumes par jour ...mais désormais ce sont surtout les légumes qui sont préconisés, car les fruits sont sucrés. Et attention à la triche, les frites ne comptent pas en tant que légumes.
                    Et achetez directement au producteur, en y allant à pied comme préconise le présent article.


                  • Seth 2 avril 14:12

                    @Aristide

                    Ce « no sport » est resté un monument de la citation anglaise.

                    On lui attribuait beaucoup de traits d’esprit typiquement anglais. Ainsi lors d’une soirée, il aurait discuté avec une dame, ça aurait tourné à l’aigre et elle lui aurait dit « si j’étais votre épouse, j’empoisonnerais votre thé » à quoi il aurait répondu « et si j’étais votre mari, je le boirais ! » smiley


                  • Seth 2 avril 14:23

                    @Seth

                    «  If I were your wife il would poison your tea
                    And I were your husband, I would drink it . »

                    Je restitue l’original. smiley


                  • Seth 2 avril 14:39

                    @Panoramix

                    Les fruits sont un concentré de l’horrible fructose mais la pub pour les oranges et leur vitamine C a le cuir dur. Les frites qui sont des pdt comptent comme un légume parmi tant d’autres et pourquoi non ?

                    Cette pub n’est pas en faveur des producteurs locaux mais des importateurs (asperges venant du Pérou hors-saison ou fraises dégueu par ex.). De plus les produits locaux sont hors de prix allez savoir pourquoi.


                  • Panoramix Panoramix 2 avril 17:49

                    @Seth
                    Le fruit est trop sucré et la frite est trop grasse, rien n’est parfait !


                  • rosemar rosemar 2 avril 18:59

                    @Aristide

                    Un supplice de manger des fruits et des légumes ? On ne voit pas pourquoi...


                  • Aristide Aristide 3 avril 06:33

                    @rosemar

                    Allez Rosemar, je déconne, j’essaie même tous les légumes, j’ai même réussi à cuisiner des bettes. J’avoue que mes préparations ont peu à voir avec la cuisson à la vapeur…

                    Mon précepte de cuisine n’est pas original : « Le Gras c’est la vie ».


                  • Aristide Aristide 3 avril 06:37

                    @Seth

                    Churchill : « En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En URSS, tout est interdit, même ce qui est permis. »


                  • Legestr glaz Legestr glaz 3 avril 07:36

                    @Aristide

                    C’est très réducteur, « le »gras c’est la vie« . Il faudrait parler »des gras« , parce que »les gras« ne sont pas du tout identiques entre eux. Le »gras saturé« ne se comportera pas comme le »gras mono-insaturé« ni comme le gras »poly-insaturé« . 

                    Et, malgré ce qui est puissamment véhiculé, le »gras saturé" n’est pas mauvais par la santé, car très très stable, au contraire des gras poly-insaturés, dont on fait la promotion permanente, mais qui sont d’une très grande instabilité et sujets à l’oxydation.


                  • Aristide Aristide 3 avril 08:27

                    @Legestr glaz

                    Quand je déguste un plat, je ne fais pas une analyse .... 


                  • Legestr glaz Legestr glaz 3 avril 08:59

                    @Aristide

                    Sans faire d’analyses particulières, il y a des choses à savoir. Mais chacun fait comme il lui plait. Evidemment.


                  • Seth 2 avril 13:37

                    Le titre m’a fait penser à une pub des années 60-70 où une femme dans les 50 ans descendant d’un avion disait « ma gaine me tue ». smiley


                    • Panoramix Panoramix 2 avril 14:10

                      La chaise noue tue, dit l’article.
                      C’est pour ça que le bon Dieu a inventé le smartphone, vous pouvez surfer en marchant.


                      • Panoramix Panoramix 2 avril 14:12

                        typo : ’’la chaise nous tue’’ (le bon Dieu a inventé aussi le correcteur orthographique mais ça ne marche pas toujours)


                      • John John 2 avril 15:10

                        Panoramix salut !

                        « C’est pour ça que le bon Dieu a inventé le smartphone, vous pouvez surfer en marchant ».

                        Il y existe aussi la chaise connectée au « triphasé » ... Mais elle, elle t’envoie direct dans un autre monde ... Très connue et encore utilisée de nos jours aux États-Unis ...


                      • Christophe 2 avril 15:35

                        @Panoramix

                        le bon Dieu a inventé aussi le correcteur orthographique mais ça ne marche pas toujours

                        Il a aussi inventé la chaise qui tue mais heureusement que ça ne marche toujours smiley


                      • Panoramix Panoramix 2 avril 17:36

                        @Christophe et John
                        Ce n’est pas le bon Dieu qui a inventé la chaise qui tue, car il a dit ’’tu ne tueras point’’. Et son fils a préconisé le footing, en disant ’’lève-toi et marche’’.


                      • ETTORE ETTORE 2 avril 15:08

                        Voyez vous Rosemar, .....

                        Cela est tellement vrai, ce que vous nous dites, Rosemar, qu’on as même poussé, le vice représentatif de cette causalité, jusqu’à la construction d’une Chaise électrique, histoire de bien transposer, le lien, entre la chaise..... et la mort !

                        Et....Comble d’ironie, sans finir au Père-Lachaise,


                        • rosemar rosemar 2 avril 21:57

                          @ETTORE

                          Je trouve cette formule particulièrement frappante et efficace... « La chaise nous tue. »


                        • zygzornifle zygzornifle 2 avril 16:14

                          On ne dira jamais assez les bienfaits de la marche

                          Grace a Macron Macron ça va même courir ventre a terre pour éviter les balles russes ....


                          •  Pas facile de prendre son pied tout en marchant smiley

                             La plupart des gens s’imaginent que pour prendre son pied il faut se baisser, alors qu’au contraire c’est le pied qu’il convient d’amener à portée de main smiley


                            • Xenozoid Xenozoid 2 avril 19:06

                              La vie aussi et en plus , elle tue à cent pourcent avec des roulettes ou pas


                              • Xenozoid Xenozoid 2 avril 19:43

                                @Xenozoid

                                je dit ça car je travaille avec des gens qui utilisent leur chaise pour ce déplacer et des zécrans pour communiquer autrement qu’avec leurs yeux,il peuvent aussi avoir de l’humour et grace à leur chaise peuvent enfin sortire dehors,et faire des sortie dans les bois non boueux, 100 kg sur moins d’un mettre carré à sortire de la boue n’est pas une mince affaire.je vous laisse deviner...


                              • Xenozoid Xenozoid 2 avril 19:56

                                @Xenozoid
                                ce=se...aie aie trop de fautes, mais c’est l’esprit qui compte, et avx pour les clicks...lol


                              • berry 2 avril 21:56

                                La marche peut tuer si vous êtes un enfant de 2ans 1/2 et de 12 à 15 kgs qui se balade tout seul dans les Alpes de Haute-Provence, là où sévissent une vingtaine de meutes de loups, mais chut, il ne faut pas le dire, c’est politiquement incorrect.

                                En tout cas les conditions de prédation paraissent idéales, avec des forêts immenses pleines de gibier, des pâturages avec des moutons et une densité de population parmi les plus faibles d’Europe, et un tout petit hameau de quelques maisons au milieu.

                                On a trouvé des traces de morsures sur le crâne, mais les experts nous rassurent : « on n’est pas au Moyen-Age ». Ca leur fait une belle jambe, aux loups, de savoir si nous sommes au Moyen-Age ou en 2024.


                                • rosemar rosemar 2 avril 23:12

                                  @berry

                                  Le problème c’est qu’il était tout seul...


                                • Legestr glaz Legestr glaz 3 avril 07:46

                                  Ben non, la chaise ne nous tue pas. Ce n’est pas la chaise le problème. 

                                  On peut rester très longtemps sur une chaise, pour écrire par exemple. Mais le fait d’être assis à une table n’est pas en contradiction avec la possibilité d’une grande promenade, plus ou moins longue, dans la nature. L’un peut se conjuguer très facilement avec l’autre. 


                                  • Eric F Eric F 3 avril 09:53

                                    @Legestr glaz
                                    On peut concilier en utilisant une chaise à porteurs, comme celle qu’utilisait Edouard pour que la balade dure...


                                  • zygzornifle zygzornifle 7 avril 13:37

                                    Ca se passe comment si on s’appelle Sanchez .....


                                    • zygzornifle zygzornifle 7 avril 13:37

                                      Il y a même des chaises a trou pour faire caca ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité