• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La face cachée de l’alliance américano-australienne AUKUS

La face cachée de l’alliance américano-australienne AUKUS

La France a rappelé ses ambassadeurs des États-Unis et d'Australie pour des consultations suite à l'abandon d'un projet de construction de sous-marins et à la création de l'alliance AUKUS. Le rappel des ambassadeurs a été annoncé par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. "Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l'Australie et les États-Unis", a expliqué le ministre.

Ce dernier a rappelé qu'il s'agissait de la rupture par l'Australie d'un contrat pour livrer des sous-marins français de classe océanique et de la formation d'un nouveau partenariat avec les États-Unis pour construire des sous-marins à propulsion nucléaire.

C'est la première fois dans l'histoire que la France a rappelé ses ambassadeurs des États-Unis et d'Australie.

Paris a montré son indignation en annulant la célébration conjointe avec les États-Unis à l'occasion de l'anniversaire de la bataille de la baie de Chesapeake. Il y a exactement 240 ans, une escadre de navires français sous le commandement de l'amiral de Grasse au large de l'Amérique, dans la baie de Chesapeake, est venue en aide aux États-Unis en battant la flotte de l'amiral britannique Graves. Et aujourd'hui, l'Amérique a formé avec le Royaume-Uni et l'Australie une nouvelle alliance en portant atteinte à la construction navale française.

Après le retrait des États-Unis d'Afghanistan, la formation de l'alliance AUKUS et la rupture du contrat sur les sous-marins, la création d'un système de défense indépendant devrait devenir un impératif pour l'Europe. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a appelé https://www.theguardian.com/world/2021/sep/15/von-der-leyen-eu-state-of-union-speech-political-will-build-own-military l'Europe à organiser un sommet de l'UE sur la défense, déclarant que l'Europe devait faire preuve de volonté pour déployer ses propres forces armées.

Berlin et Paris procèdent depuis longtemps à l'intégration https://gunm.ru/obedinenie-nexter-i-kmw-poluchilo-nazvanie-knds/ de leurs plus grandes entreprises militaires, tout en étant en concurrence. Sachant que les États-Unis souhaitent une victoire de l'Allemagne.

La compagnie European Aeronautic Defence and Space (EADS), fondée en juillet 2000 suite à la fusion de l'allemand Daimler-Benz Aerospace AG, du français Aérospatiale-Matra et de l'espagnol CASA (Construcciones Aeronáuticas SA), est devenue une locomotive de l'intégration militaro-industrielle franco-allemande. Les Français sont l'actionnaire majoritaire.

En juillet 2016, la compagnie française Nexter Systems S.A. et l'allemand Krauss-Maffei Wegmann GmbH & Co. KG (KMW) ont créé "Airbus des blindés" - la holding KNDS qui construira des blindés et de l'artillerie. En 2019 ont été entamées des négociations sur l'achat d'une part dans le capital-actions de KNDS par le géant allemand Rheinmetall, ce qui renforcerait les positions des Allemands en cas d'achat.

"Les Français, qui ne croient plus guère aux chars lourds depuis la fin de la Guerre froide, donnent aux Allemands le leadership du MGCS (Main Ground Combat System)", déclare https://www.lopinion.fr/edition/international/industrie-defense-reset-francais-plutot-que-franco-allemand-tribune-d-236483 l'expert géopolitique Aymeric Chauprade.

En juin 2019, au salon aéronautique de Paris, la compagnie française Dassault Aviation et Airbus ont présenté un projet conjoint de chasseur de nouvelle génération SCAF (système de combat aérien du futur) censé remplacer le français Rafale et l'allemand Eurofighter. L'Espagne a également rejoint ce projet.

Les industriels français cherchaient à tout prix à garder le contrôle du SCAF. Dassault Aviation, le seul fabricant européen capable de construire des avions de combat compétitifs sur le marché mondial, ne voulait pas partager ses technologies avec les Allemands. Et seulement la mort du patron de la compagnie Olivier Dassault dans un crash dans des circonstances douteuses a permis de lever cet obstacle.

Aymeric Chauprade s'oppose fermement au transfert de technologies françaises à l'Allemagne, soulignant que la fusion des industries de l'armement française et allemande est contrenature à cause d'une incompatibilité des stratégies géopolitiques des deux pays. "L'Allemagne reste profondément attachée à l'Otan. Son armée est une composante du bloc transatlantique dirigé par Washington, prête à participer à une guerre de haute intensité contre la Russie", a-t-il écrit https://www.lopinion.fr/edition/international/industrie-defense-reset-francais-plutot-que-franco-allemand-tribune-d-236483 dans le journal L'Opinion.

La position des Français était encore plus intransigeante en matière de construction navale. L'idée de créer un chantier naval unifié circulait depuis le début du siècle dans les milieux européens. Le projet de fusion de l'un des plus grands groupes industriels allemands Thyssen-Krupp et de la compagnie française Naval Groupe (ex-DCNS) a été évoqué plusieurs fois par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Néanmoins, les Allemands n'ont pas été invités dans la holding de construction navale franco-italienne formée par Naval Group et l'italien Fincantieri.

Après la rupture du "contrat du siècle" avec l'Australie, Naval Group s'est retrouvé dans une situation financière difficile. Ce qui force les autorités françaises à chercher un autre point d'appui financier.

Mais Naval Group éprouvait déjà des difficultés financières avant la rupture de l'accord sur les sous-marins. Ainsi, la construction du second porte-avions français a été annulée vu son coût élevé (3,3 milliards de dollars). A présent, le gouvernement français cherche des solutions pour compenser le préjudice financier suite à la rupture du contrat par les Australiens. La ministre des Armées Florence Parly n'a pas exclu que la France pourrait exiger des réparations à Canberra, mais il est peu probable que ce dernier l'accepte. Les médias australiens se moquent https://www.afr.com/politics/federal/the-french-though-their-subs-deal-was-too-big-to-fail-they-were-wrong-20210916-p58s42 de leurs anciens partenaires : "Les Français pensaient que le contrat de sous-marins était trop important pour échouer. Ils avaient tort."

"La rupture du contrat de sous-marins initiée par les Américains est une incitation intentionnelle de l'industrie de la défense française à l'intégration avec l'industrie allemande, et ce, selon les conditions du partenaire cadet", estime Alessia Miloradovitch, chercheuse à l'Académie de géopolitique de Paris.

L'Allemagne est également alarmée par la démarche inattendue des Australiens. "Quand les Français ont remporté le contrat dans une dure concurrence pour la construction de sous-marins pour l'Australie, l'allemand Thyssen-Krupp n'a rien obtenu et était déçu", écrit Die Welt. L'allemand Atlas Elektronik avait réussi à l'époque à "s'accrocher" au contrat australien, qui devait fournir des radars. Le contrat s'est effondré, et les Allemands ont également subi un sérieux préjudice. "En rompant le contrat australien, l'Amérique a intentionnellement tourné l'industrie militaire française en direction de l'Allemagne", déclare Aymeric Chauprade.

"Le gouvernement Macron a tout fait échouer, ajoute-t-il. L'espoir de l'Élysée pour une coopération franco-allemande réussie dans le secteur de la défense est encore plus illusoire et dangereux. La France doit mener une politique de défense indépendante et multipolaire, basée avant tout sur la coopération avec les pays des Brics."

Cependant, Emmanuel Macron poursuit une autre stratégie. Il faut s'attendre à ce que les négociations sur la fusion de Naval Group et de Thyssen-Krupp se soldent prochainement par un abandon total des positions françaises.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3125


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 22 septembre 10:09
    Mon message mis hier
    Troletbuse 21 septembre 11:42

    Une hypothèse très plausible émise par Jean-Yves Rougeyron à 10’34" de cette vidéo/ C’est l’Allemagne et la Suède qui auraient agi en sous-main afin de faire capoter ce contrat. :

    https://infovf.com/video/pass-sanitaire-macron-souffle-chaud-froid-lundi-septembre-2021—10393.html


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 12:08

      @troletbuse

      Ah ces patriotes !

      Tellement patriotes qu’ils en seraient presque à se féliciter de l’abaissement de leur propre pays voire à le provoquer eux-mêmes, s’ils avaient quelque pouvoir (ce qui n’est pas le cas) , pour le punir de ne pas être assez enthousiaste à leurs idées. Depuis 1940, rien n’a changé, et un certain patriotisme français se mélange assez bien avec l’esprit de trahison.

      Dans le même genre, les LR proposent une commission d’enquête parlementaire ... sur leur propre gouvernement, pas sur les australiens. Ils sont pas fous ! Eux aussi, ils ont tout compris smiley


    • yakafokon 22 septembre 19:41

      @Olivier Perriet
      Le général De Gaulle disait : « à chaque fois que l’on veut enterrer un sujet, on crée une commission d’enquête ». Et c’est toujours valable en 2021 !
      Les LR ne voudront jamais sortir de l’OTAN, alors, il est inutile qu’ils prennent la parole...pour ne rien dire !


    • troletbuse troletbuse 22 septembre 21:16

      @Olivier Perriet
      Dommage que Rougeyron n’ait pas accusé Poutine, hein ?
      Tiens la Parmotte a fait un tabac au Sénat. Ca fait plaisir.
      Et puis vendre du diesel à l’époque du nucléaire. Faut pas réver.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 septembre 10:19

      @troletbuse

      Oui, c’est vraiment dommage mais il ne faut pas attendre beaucoup de lucidité des patriotes :

      entre être vassal de Poutine et être vassal de Trump, ils choisiront les deux !

      Et puis acheter de diésel au temps du nucléaire, c’était justement la première demande de l’Australie.


    • troletbuse troletbuse 23 septembre 10:22

      @Olivier Perriet
      mais il ne faut pas attendre beaucoup de lucidité des patriotes :

      Et chez toi ? smiley


    • Docteur Faustroll Docteur Faustroll 22 septembre 10:29

      Et l’UE et le Brexit dans tout ça ? Rien ?


      • ZenZoe ZenZoe 22 septembre 10:45

        @Docteur Faustroll
        Déjà revoir les accords du Touquet d’urgence. Rien à voir avec le contrat australien bien sûr, juste un hasard de calendrier...


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 12:12

        @ZenZoe

        les accords du Touquet, c’est exactement ce qu’a passé l’UE avec la Turquie. Sauf que dans ce cas là, vous dites que l’UE est la partie faible. On a parfois du mal de comprendre la paranoïa défaitiste des « patriotes ».


      • ZenZoe ZenZoe 22 septembre 14:21

        @Olivier Perriet
        Oui c’est vrai, c’est le même principe. Et j’ai toujours été contre l’accord avec la Turquie. Chacun s’occupe de ses frontières.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 18:00

        @ZenZoe

        Être contre les deux ne rend pas cohérent :
        dans les accords du Touquet, la France (nous) est à la place de la Turquie, et le RU à la place de l’UE (nous).

        Vous êtes donc contre ces deux accords... mais pour des raisons opposées puisque nous sommes dans 2 situations opposées.

        C’est donc n’importe quoi. On plutôt, la seule cohérence là dedans c’est de nous dépeindre éternellement comme faibles.

        À ce rythme là, il n’est plus besoin d’argumenter sur des faits réels, une proclamation de principe suffi.


      • HELIOS HELIOS 22 septembre 19:19

        @Olivier Perriet

        vous abusez... les accords du Touquet avec le Royaume Uni est un accord technique, au vu de la geographie et des rapports historiques et sociaux de nos pays. Par ailleurs, s’il n’y avait pas de migrants, ces accords seraient inutiles, les europeens ne sont pas candidats a ce type de voyage, ils demandent tout simplement un visa lorsqu’ils veulent s’installer dans un autre pays.

        Les accords entre l’UE et la Turquie sont des accords civilisationnels car l’afflux de populations héterogènes en tout point crée des mutations inacceptables. La Turquie est LA frontiere entre nos deux mondes et on ne fait qu’exiger que ce pays, la Turquie donc, exerce son propre pouvoir régalien pour maintenir chez elles ceux qu’elle accueille elle-même.

        Je trouve par ailleurs que payer la Turquie pour cela est absolument insupportable et s’apparente à la soumission a une forme de racket... je te protège (la Turquie garde ses cohortes de candidats a l’entrée en occident) et pour cela tu payes... un vrai comportement mafieux.


      • ZenZoe ZenZoe 22 septembre 10:43

        La ministre des Armées Florence Parly n’a pas exclu que la France pourrait exiger des réparations à Canberra, mais il est peu probable que ce dernier l’accepte.

        On lit ça : Florence Parly ’’n’exclut pas des réparations’’ pour cette rupture de contrat ? C’est à taper la tête de tant de lâcheté et de faiblesse.

        Canberra DOIT payer des indemnités, point. C’est dans le contrat non j’imagine ? Déjà, les Australiens peuvent aller se brosser pour le futur traité commercial avec l’Europe...


        • troletbuse troletbuse 22 septembre 10:48

          On lit ça : Florence Parly ’’n’exclut pas des réparations’’

          Et le Parlotte va présenter cela comme une victoire alors que c’est la clause normale de tout contrat.
          L’impuissance dans toute sa splendeur.


        • HELIOS HELIOS 24 septembre 02:37

          @ZenZoe

          ... futurs contrats ? mais on les a déjà ces contrats, avec la Nouvelle Zelande et l’Australie.
          Pour l’instant Areva ne bosse pas trop avec les kangourou, mais c’est pourtant dans les tuyaux.

          ... et rassurez vous la politique et les postures de nos ministricules ne vont rien faire changer du coté de nos « capitaines d’industrie » qui savent bien, eux, s’entendre....



          • sophie 22 septembre 11:04

            @Durand
            ils ont « tenté »


          • troletbuse troletbuse 22 septembre 11:22

            @sophie
            Tarlouzette ne tente pas, lui, il « tante »


          • Arogavox Arogavox 22 septembre 11:18

            « Le gouvernement Macron a tout fait échouer »  ?

             autre hypothèse (ou bien la même, vue sous une perspective peu commentée) :
             suite au revirement du jupiter, concernant l’instauration en France du pass dit « sanitaire », une marée humaine de manifestants français craint un alignement du gouvenement Français sur les méthodes autoritaires des potentats chinois. Il n’est alors pas abusif d’imaginer que, soit sous l’effet d’un chantage (personnel ou pas) exercé par la Chine, soit par intention ou calcul personnel (contrevenant à la souveraineté du peuple), soit par un mix des deux, notre gouvernement (dont bien sûr son chef) ait engagé notre pays dans une soumission aux optiques de ’gouvernance’ des potentats chinois. 

             Alors, si nos manifestants français peuvent envisager cela, pourquoi les stratèges US ne pourraient-ils pas le craindre, sachant par ailleurs que leurs services secrets (qui, parait-il, ont commis en France de graves ’indiscrétions) détiennent peut-être des informations cachées au peuple français.


            • yakafokon 23 septembre 08:24

              @Arogavox
              Désolé, mais la Chine n’est pas, et n’a jamais été notre ennemie !
              Et ce n’est pas elle qui a envahi les Etats-Unis et la France, c’est la contraire ( voir les deux guerres de l’opium des britanniques, et les 55 jours de Pékin des occidentaux ).
              La Chine est un pays pacifique, mais devant la menace américaine en Mer de Chine, elle a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer sa sécurité !
              Concernant Taïwan, je rappelle que l’ONU depuis 1949, a toujours considéré l’île de Taïwan comme l’une des provinces de la Chine continentale, et non comme un état, ou comme une propriété américaine !
              D’ailleurs, cette île est peuplée à 84 %, de chinois d’origine Han, qui parlent le mandarin. Les débris de l’armée de Tchang Kaï Chek réfugiés à Taïwan après leur déroute face à l’armée de Mao, ne représentent que 14 % de la population. Les autochtones ne sont que 2 %.
              De ce fait, le détroit de Taïwan se trouve dans les eaux territoriales de la Chine, aux termes du Code maritime ( c’est ce que dit également l’ONU ), et si la Chine veut en interdire le passage, elle en a parfaitement le droit !
              Et, à cause des Etats-Unis ( ces semeurs de merde professionnels ), elle est en passe de s’en donner les moyens !
              Leurs bases en Mer de Chine sont très loin des Etats-Unis, et le coup des 2 bombes atomiques de Hiroshima et Nagasaki ne pourra pas être réédité sans que les Etats-Unis ne soient frappés à leur tour !


            • Arogavox Arogavox 24 septembre 20:25

              @yakafokon
              Désolé de devoir vous le faire remarquer mais rien dans ce que j’ai écrit ne peut être interprété comme une quelconque allusion à VOTRE idée formulée par : « Désolé, mais la Chine n’est pas, et n’a jamais été notre ennemie ! »
                C’est l’effet miroir qui nous révèle en fait ce que VOUS avez dans la tête !!


            • Clocel Clocel 22 septembre 11:42

              Les Aussies ont déjà oublié Kokoda !? smiley

              L’Australie est et doit rester le plus grand porte-avions de l’oncle Samuel et les australiens les grenadiers voltigeurs de l’Empire.

              Sacré promotion pour un pays peuplé essentiellement par d’anciennes putes et d’ancien bagnards...


              • Docteur Faustroll Docteur Faustroll 22 septembre 11:50

                @Clocel

                Alors qe les Etats-Unis sont peuplés d’anciens bagnards, d’anciennes putes, mais aussi d’anciens esclaves et d’anciennes sectes excommuniées...


              • sophie 22 septembre 12:04

                @Docteur Faustroll
                non, çà c’est l’Australie


              • Clocel Clocel 22 septembre 12:11

                @Docteur Faustroll

                L’Albion a toujours su peupler ses conquêtes, de gré ou de force, c’est une société très en avance dans la production des déchets sociaux.

                Il suffit de lire James Cook puis Bougainville pour mesurer la détermination des rosbifs par rapport aux froggies, l’Australie aurait pu être française.

                Le peuplement des États-Unis est beaucoup plus disparate, les allemands et les hollandais on fortement contribué à écrire le scenario de la cote Est, qui réclamera l’indépendance.


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 12:26

                @Clocel
                 
                 ’’Il suffit de lire James Cook puis Bougainville pour mesurer la détermination des rosbifs par rapport aux froggies,’’
                 
                 Et Jack London


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 septembre 11:52

                Faut interdire la vente de slips kangourou !


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 12:09

                  Il faut s’attendre à ce que les négociations sur la fusion de Naval Group et de Thyssen-Krupp se soldent prochainement par un abandon total des positions françaises.

                  Quelqu’un peut expliquer d’où sort la dernière phrase de l’article, à part d’une hypothèse fondée sur du vide ?


                  • Trelawney Trelawney 22 septembre 16:30

                    @Olivier Perriet
                    L’article est une suite d’analyses établies avec trés peu d’information fiable. L’intervention de Chauprade (ex FN) n’est que du vent. Donc cet article se résume par du vent et du vide.
                    Pour ce que l’on en sait sur cette affaire des sous marins australiens :
                    Le 15 septembre Morisson (1° ministre australien) annonçait la rupture de contrat des sous marins avec la France, alors que le même jour, les militaires australiens en charge du dossier envoyaient une lettre de démarrage de la seconde phase. Il y a donc de forte chance que la décision a été prise dans l’entourage très restreint du 1° ministre australien sans en avoir consulté les intervenants.
                     Le contrat français devait fournir 500 emplois en France et 2800 en Australie. Car c’est en Australie que les sous marins devait être construit avec de l’acier australien. Les sous marins classe Virginia seront construit à Groton aux USA avec de l’acier américain.
                     Lorsque les USA exporte leur technologie militaire de pointe, ce sont des soldats américains qui sont aux commandes. C’est le cas pour les sous marins anglais classe Vangard qui ont des missiles trident D5 sous contrôle de marins américains et cela dans un sous marin anglais. Ce sera pareil pour le réacteur ainsi que les sonars sur les sous marins australiens. Et surtout pour l’entretien qui se ferra avec du personnel exclusivement américain
                     Le classe Virginia est ce que l’on nomme un sous marin modulable. C’est un gros cigare rempli de modules interchangeables pour de l’espionnage, du lancement de missiles, de l’attaque etc. Les australiens ne pourront donc pas maitriser ce qu’il y a dans leurs sous marins.

                    Les 4 point énoncés sont des faits. Après on peut toujours se perdre en conjectures


                  • saint louis 22 septembre 13:49

                    Ça sent pas bon tout ça !

                    La récréation va bientôt être terminé.


                    • yakafokon 22 septembre 19:35

                      C’est pourtant facile à comprendre ! Un gamin de sixième aurait déjà compris depuis longtemps que les anglo-saxons n’ont jamais été, ne sont pas, et ne seront jamais des « amis qui nous veulent du bien », comme ils disent !

                      Dès 1945, le général De Gaulle s’était déjà rendu compte du fait que ces « amis » passaient leur temps à nous entuber, et c’est la raison pour laquelle il avait viré la base américaine de l’OTAN de Déols ( à côté de Chateauroux ).

                      Mais comme la France n’a jamais manqué de « collabos », Nicolas Sarkozy s’est empressé se faire revenir par la fenêtre, ceux qui avaient été virés de France par la grand-porte !

                      Tant que nous serons mariés à cette machine de mort qu’est l’OTAN, qui ne sert que les intérêts américains, nous courrons un très grand danger !

                      Ni la Russie, ni la Chine ne sont nos ennemis ( ça, c’est ce qu’a décidé Washington pour permettre à son complexe militaro-industriel de survivre ), et si les Etats-Unis veulent une guerre avec ces deux pays, nous n’avons aucune raison de les suivre et de partir en guerre contre ces pays qui sont d’importants partenaires commerciaux, et qui ne nous ont jamais rien fait fait ( à part nous délivrer du nazisme, au prix de la vie de 14.000.000 de soldats russes, entre-autres ).

                      Il faut impérativement que la France quitte l’Union Européenne, et surtout l’OTAN, avant une catastrophe provoquée par les nazis américains, qui sont bien plus dangereux que ne l’étaient les allemands !

                      Vous ne savez pas comment ? Allez sur le site de François Asselineau www.upr.fr, il vous expliquera la marche à suivre !

                      Je ne sais pas ce que vous ferez, mais pour ma part, je ne voterai que pour un candidat qui aura cette proposition dans son programme...et qui s’y tiendra !

                      Sinon, je resterai chez-moi ( un esclave, ça ne vote pas, c’est juste bon à se faire tuer à la place de son maître ) !


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 septembre 10:24

                        @yakafokon
                        Ni la Russie, ni la Chine ne sont nos ennemis

                        C’est drôle de lire ça.

                        Quand on lit agoravox, on voit les trolls pro russe :

                        1. prédire quotidiennement la ruine et l’enfer à l’Ukraine
                        2. réclamer la vassalisation de la Biélorussie
                        3. se réjouir de la ratonnade infligée à l’Arménie par les « chiens fous » turco-azéris

                        Dire après que la Russie poutinenne est une amie... Des amis comme ça, je suis pas sûr d’en vouloir.


                      • troletbuse troletbuse 23 septembre 10:27

                        @Olivier Perriet
                        Et pourtant, l’ami Poutine nous a donné de bons conseils comme : « La France deviendra bientôt une république islamique ».
                        Tu y crois ?


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 septembre 11:19

                        @troletbuse

                        il considère lui même la Russie comme musulmane et « eurasienne », en utilisant la technique habituelle dans le monde musulman (Egypte, Arabie séoudite, etc...) :

                        je te paye des belles mosquées, je te subventionne, je t’adore, en échange ne te mèle pas de politique et ne fait pas d’attentat. La Tchétchénie de Kadyrov est une bombe à retardement.


                      • ETTORE ETTORE 22 septembre 20:54

                        ......... création d’un système de défense indépendant devrait devenir un impératif pour l’Europe. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a appelé https://www.theguardian.com/world/2021/sep/15/von-der-leyen-eu-state-of-union-speech-political-will-build-own-military l’Europe à organiser un sommet de l’UE sur la défense, déclarant que l’Europe devait faire preuve de volonté pour déployer ses propres forces armées.


                        Alors ? Tout ça pour ça ? Jouer les sodomites éplorés, pour se la péter avec la création d’une force Your Hope intérimaire, histoire d’aller jouer la serpillère, à nettoyer les champs de batailles US, sous la planification d’une Your Hope, que la main chaude de l’Oncle Sam, s’aura motiver dans tous ses excès ?

                        Mais franchement ? Ou trouvent ils le temps de se cocufier en rond, à si haute fréquence ?

                        On nous bouffe les doigts, parce que nous voulons vendre des objets qui coulent, et les mêmes, accepteraient, que l’Your Hope, ait une force armée..« .Indépendante » ?

                        Mais il est un peu grand, le suppositoire, non ?

                        Une fois que ce pays auras fini de vendre sa technologie( pour ce qui lui en reste...)

                        Il vendras ses âmes, comme des damnés, bon à saigner, pour le compte de quelques banquiers pubères, qui se lèchent le fion en rond, sous une bannière étoilée, avec moins d’étoiles que d’états......des lieux !


                        • troletbuse troletbuse 23 septembre 10:34

                          Il me semble que pour les munitions, armes et les centrales nucléaires, nous dépendons aujourd’hui de fournisseurs comme les Etats-Unis, Israël, et d’autres, jusqu’à nos uniformes et même les godasses.

                          On n’a peut-être pas intérêt à se fâcher avec eux, non, surtout que les pénuries se profilent à l’horizon, grâce au Covid ?


                          • ETTORE ETTORE 23 septembre 11:39

                            @troletbuse

                            Pas que les armes et autres glorioles, sous-traitées....
                            ....
                            Nous avons même, sous traité la gouvernance de la France, à des intérêts financiers. dans le seul but, est de la mettre en faillite.
                            C’est un vide grenier national, et depuis quelques années.....
                            .....
                            Regardez.....Nous avons des centaines de déPUTés, des centaines de SEN(IL)ateurs....Des CONseillers à foison.
                            Des (S)ministres pour chaque verrue du fessier macronide.....
                            ET, et.....Tout est décidé, formaté, chiadé, dans un cube en béton, avec 5 pignoufs enfermés dans une crypte, baptisé « CONseil de sécurité ».
                            Avec une ligne de survie, directe d’approbation, par un chiotte ricain,où la feuille de PQ, coute une blinde, à chaque essuyage de fion mollasson !
                            ....
                            Alors, si certains ne comprennent pas toujours pas, que cette « sous traitance » nous traite comme des sous hommes.....Je ne vois pas comment les dégouter de ces fruits pourris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité