• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La farce des énergies renouvelables

La farce des énergies renouvelables

L'éolien et le solaire sont avancés comme solution d'avenir alors que c'est faux. Tout cela se fait pour garantir des profits à des investisseurs qui n'ont cure ni du pouvoir d'achat du consommateurs, ni du respect de l'environnement et pour caresser l'électeur dans le sens du poil. Le réchauffement climatique n'est pas une fatalité.

Cher.e.s Ami.e.s, aujourd'hui comme hier l'Heure est grave. En effet, il semblerait de la part des experts que nous ne puissions nous désintoxiquer du pétrole, de l'uranium, du gaz, du charbon et comble de l'horreur des forêts pour produire de l'électricité ou pour faire mouvoir nos véhicules, chauffer nos maisons, etc.

Il suffit d'écouter 5 mn Mr Jancovici pour se rendre à l'évidence : les renouvelables comme nous l'entendons actuellement ne sont absolument pas une solution pertinente pour résoudre le problème du réchauffement climatique et même de la demande énergétique. La mode lancée par les anti-nucléaires a été récupérée par les capitalistes qui se font un plaisir d'investir pour des profits garantis dans le solaire et l'éoliens. Le citoyens européens va devoir encore subventionner ces énergies renouvelables ainsi que le consommateur qui paie déjà le surcoût des énergies vertes au détriment de l'environnement. Pourquoi rester piégé dans ce clivage pro-nucléaires et pro-éolien et solaire ?

Or, il se trouve qu'un génial inventeur du milieu du XXème siècle Jean Pain vivait en autarcie énergétique grâce au gaz qu'il produisait à base de broussaille. Un groupe électrogène bricolé pour lui fournir l'électricité satisfaisait tous les besoin de sa maisonnée. Il avait été calculé que le Massif des Maures aurait pu subvenir à la consommation de la ville de Toulon en employant 6000 personnes ce qui n'est pas excessif tout en sachant que cela participerait à la prévention des incendies. Il semblerait que les Landes eussent été capable d'alimenter Bordeaux de la sorte.

Comme il était dit : « En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées ! » Mais qu'en fait-on ? Rien !

Un autre exemple, car celui-ci ne résout pas le problème des émissions de Co2. Alors que de dangereux scientifiques s'ingénient à faire des systèmes bien compliqués coûteux et fort peu efficaces, alors qu'un ingénieur français a mis au point il y a 2 ans un système assez simple pour récupérer le gaz carbonique à sa source. Il récupère celui-ci d'une cimenterie espagnole qu'il fait transiter dans des algues qui absorbent le carbone. A la fin il a choisi d'en faire du pétrole après un certain processus pas trop coûteux. D'autres chercheurs ont mis au point des techniques pour en faire du gaz. Je suis certains que la plupart des déchets générés par la production de gaz peuvent servir à amender les terres appauvries en humus.

On nous bassine avec la voiture électrique dont la production crée des ravages alors qu'il s'agirait de récupérer le maximum de nos émissions de Co2 à la source, véritable matière première du XXIème siècle. Il est vrai que ces usines nécessitent un bon ensoleillement pour fonctionner.

Personnellement, je pense que ces solution ne sont pas appliquées car elles nous rendrait quasiment indépendantes des lobbies pétroliers. Il serait judicieux qu'ils investissent ce domaine plutôt que de faire du green-washing avec des champs éoliens ou photovoltaïques qui sont de véritables aberrations écologiques.

Si j’étais constructeur automobile, je me demanderai comment faire pour que la voiture collecte les gaz d’échappement et les compresse dans un réservoir au freinage. Ainsi en allant à la pompe on rendrait les gaz d’échappement à une borne. Ça c'est un peu un délire de science-fiction, mais pour les supers tankers, les cimenteries, les aciéries, les centrales à charbon, à gaz ou au fioul, cela doit être assez facile à concevoir.

Bref, ce sont des solutions simples pour infléchir le réchauffement climatique, mais les lobbies sont là et les affaires sont les affaires...

Regardons avec nostalgie nos centrales nucléaires, nos panneaux solaires et nos éoliennes ; elles seront bientôt démodées.

La lumière vaincra l'obscurité ! (mais quand ?)

Courage et Solidarité

Bonne chance à la Vie


Moyenne des avis sur cet article :  1.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 9 octobre 2021 13:06

    Le pire foutage de gueule en la matière, c’est quand même l’éthanol, produit à partir de cultures subventionnées, c’est-à-dire payé deux fois par le contribuable-consommateurs, des monocultures intensives utilisant pesticides et transgéniques, qui épuisent les sols et fragilisent les écosystèmes, voire les détruisent, quand il ne s’agit pas de cultures tropicales résultant de la destruction de la forêt primaire, sa flore et sa faune, sans aucune prévision pour l’évolution ultérieure de la vie dans ces territoires. 

    Le greenwashing est prêt à tous les enfumages pour faire fructifier le business des émules d’Al Gore.


    • pierrot pierrot 9 octobre 2021 17:15

      @Docteur Faustroll
      Il est exact que la production d’énergie ou de carburant à partir de plantes vivrières (betterave, canne à sucre, maïs, blé, orge ...) est un gâchis.

      Peut être à long terme : 2040 à partir de CO2 atmosphérique et de microorganismes sélectionnées, mais complexe et couteux !


    • voxa 9 octobre 2021 18:01

      @pierrot

      "vivrières (betterave, canne à sucre, maïs, blé, orge ...) est un gâchis.

      "

      Pas pour tout le monde...
      C’est profitable pour les mendiants de la subvention...

      ...


    • Philippe Paing Philippe Paing 9 octobre 2021 18:36

      @pierrot
      des solution rentables et pas trop couteuses existe déjà



    • SilentArrow 9 octobre 2021 13:11

      @Philippe Paing


      Bref, ce sont des solutions simples pour infléchir le réchauffement climatique, mais les lobbies sont là et les affaires sont les affaires...


      Je vois qu« ils » sont déjà parvenus à vous faire croire que le CO₂ anthropique est responsable d’un réchauffement climatique.

      Ce qu’il faut récupérer à la sortie d’un moteur, ce n’est pas le CO₂, mais les oxydes d’azote et les suies qui empoisonnent l’air.


      • voxa 9 octobre 2021 16:06

        @SilentArrow

        "Bref, ce sont des solutions simples pour infléchir le réchauffement climatique,"

        A part installer un gradateur sur le soleil, il n’y pas d’autre solution...

        Tout le reste n’est qu’un immense foutage de gueule et le plus grand racket jamais imaginé.
        Mais le corollaire utile de cette immense escroquerie au CO2 c’est que l’écologie rentre peut à peu dans les mœurs... la planète y gagne ce que l’intelligence y perd.
        ...
        Mais, par ces temps qui courent, il vaut mieux faire semblant d’y croire, parce que ces cons là pourraient bien oublier le Co2 et rallumer des buchers...


      • Albert123 9 octobre 2021 14:16

        « Cher.e.s Ami.e.s »


        chers amis en fait, en français le masculin est implicitement inclusif et ce bien avant que les dégénérés viennent y foutre leur merdier


        • Philippe Paing Philippe Paing 9 octobre 2021 18:39

          @Albert123
          merci de me le rappeler ! ça me fera des vacances ! ;°)


        • HELIOS HELIOS 10 octobre 2021 02:27

          @Philippe Paing

          ..et si on vous dit que l’écriture inclusive, cest comme « le renouvelable », vous en pensez quoi ?


        • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 9 octobre 2021 15:20

          La vérité est que rien ne peut remplacer les hydrocarbures. Toutes nos infrastructures se sont développés et ont été conçus à partir des énergies fossiles.

          Même si nous trouvons par miracle une vrai énergie de substitution, il faudrait détruire toutes nos infrastructures existantes et les remplacer par des nouvelles infrastructures adaptés. Ce qui est impensable avec la façon dont nos sociétés fonctionnent en 2021.

          Nous pouvons seulement réduire la consommation d’hydrocarbures dans les secteurs qui en dépendent le moins comme l’électricité, mais pas dans des secteurs comme la cosmétique ou la pétrochimie.


          • LeMerou 9 octobre 2021 16:51

            @Florian LeBaroudeur

            « Toutes nos infrastructures se sont développés et ont été conçus à partir des énergies fossiles »
            C’est bien là le problème. Elles ne sont pas éternelles quoique l’ont en dise.

            « Nous pouvons seulement réduire la consommation d’hydrocarbures dans les secteurs qui en dépendent le moins comme l’électricité, mais pas dans des secteurs comme la cosmétique ou la pétrochimie. »

            Il le faudra bien de toute façon, et la réduction de la consommation d’hydrocarbures se fera en premier au détriment des « voitures », choses que nous possédons, voyons tous les jours, donc par évidence le vilain petit canard responsable de tout.
            Pour les autres secteurs, il le faudra bien de toute façon. L’énergie d’avenir est électrique c’est certain, par contre que cette énergie soit tributaire du vent ou du soleil est un non sens.
            Dans les hauts de France la sidérurgie (ce qu’il en reste) consomme environ 35 760 GWh chaque année.
            Une grosse éolienne, c’est 3Mw.. Faite le calcul du nombre qu’il faudrait implanter rien que pour satisfaire l’activité sidérurgique...

            Dans notre monde de croissance perpétuelle, de consommation effrénée surtout, le besoin en énergie est croissant, comme si ce que la planète nous offre est sans limite.
            La chute sera dure, mais vu que c’est dans les pires prévisions pour dans cinquante ans, tout le monde s’en contre-fout. Quand au réchauffement climatique c’est le cadet des soucis du financier, car il n’y a pas d’argent à gagner de suite.


          • pierrot pierrot 9 octobre 2021 17:10

            @LeMerou
            A moyen terme, il serait pertinent d’utiliser les hydrocarbures pour l’industrie chimique et non les détruire pour produire de l’énergie.


          • ETTORE ETTORE 10 octobre 2021 09:53

            @pierrot
            Vous en faites pas, on vous en garderas un peu de goudron.
            Les plumes, vous les avez déjà ! En tant que ramier.
            Encore un gnoufi, qui ne peut se passer, de ventiler ses maigres connaissances.
            «  »hydrocarbures pour l’industrie

            chimique

            "
            Ben tien ! Comment on le voit débouler le lascar waxxinophyliste !....
            Peut être pour performer, encore plus votre industrie waxxinale ?
            Et la rendre universelle ! Non ?


          • SilentArrow 11 octobre 2021 01:46

            @pierrot

            A moyen terme, il serait pertinent d’utiliser les hydrocarbures pour l’industrie chimique et non les détruire pour produire de l’énergie.


            C’est déjà ce que disait Mendeleev : « Bruler du pétrole, c’est comme attiser un poêle avec des billets de banque »

          • Durand Durand 9 octobre 2021 15:46

            @Philippe Paing

            Bienvenue sur Avox et merci pour ce premier article... Par manque de temps, je fais court...

            L’augmentation et l’utilisation du couvert végétal est le premier pas pour bénéficier d’énergie renouvelable.

            1 – de manière directe :

            – méthanisation de la biomasse ;

            – bois de chauffage ;

            2 – de manière indirecte :

            – lissage du débit des bassins versants (limitation des crues dévastatrices et des sécheresses estivales) => augmentation du potentiel hydroélectrique.

            Contrairement à l’éolien et au photovoltaïque :

            – il s’agit de technologies peu coûteuses, simples et à la portée de n’importe quel pays de manière souveraine (indépendance énergétique).

            – développer le couvert végétal entretient un cercle vertueux qui permet de retenir l’eau douce sur les terres émergées (rôle d’éponge des sols vivants) et de produire davantage d’évapotranspiration, ce qui maximise le cycle général de l’eau et les cycles locaux (précipitations).

            Une fois lancé, le processus s’auto-alimente. 

            – énorme réservoir d’emplois plus ou moins spécialisés à la clé... 

            ..



            • titi 9 octobre 2021 19:30

              @Durand

              «  énorme réservoir d’emplois plus ou moins spécialisés à la clé... »
              Financés comment ?


            • Durand Durand 9 octobre 2021 20:07

              @titi

              Avec des billets verts, pardi !

              ..


            • zygzornifle zygzornifle 9 octobre 2021 15:56

              Avec la consommation exacerbée d’électricité ce n’est pas 4 panneaux solaire qui feront tourner la boutique, je ne parle même pas des éoliennes qui sont comme les avions renifleur une supercherie étant donné leur cout d’entretient astronomique, leur usure rapide et en plus elle ne tournent même pas en non stop, quand on les regarde beaucoup sont a l’arrêt ...


              • roby roby 9 octobre 2021 19:17

                @zygzornifle
                Quand on fout à la poubelle des compteurs électriques qui fonctionnent bien pour les remplacer par d’autres compteurs qui rapportent plus à l’Etat ,demain on vous obligeras de foutre votre réfrigérateur à la décharge ou votre four enfin n’importe quoi dans le silence absolu des khmers verts et d’ume majorité de mougeons , décidément ce pays est foutu !


              • sylvain sylvain 9 octobre 2021 16:01

                60% des nouveaux achats de vehicules sont des SUV : consommation moyenne, le double d’une voiture normale en moyenne. Le gouvernement choisit donc d’interdire les vieilles voitures en ville.

                Nous consommons plus que jamais, c’est la base de toutes les pollutions. Donc nous avons crée l’obsolescence programmée et la pub a outrance pour consommer plus

                L’agriculture moderne est très polluante, donc nous ne subventionnons qu’elle, comme ça les autres ne se développent pas

                La transition écologique est une rude épreuve pour toute personne un tant soit peu rationelle qui voudrait en même temps croire le discours dominant, une sorte de schisme mental


                • titi 9 octobre 2021 19:36

                  @sylvain

                  « onsommation moyenne, le double d’une voiture normale en moyenne. »

                  C’est totalement faux.
                  Consommation 308 :  3.6-4.7 au 100
                  Consommation 3008 sa version SUV :  4.7-4.9 au 100

                  Donc entre 4% et 30%. On est loin du double !!

                  Et en plus c’est malhonnête : certes les SUV consomment quelques % de plus que l’équivalent berline, mais d’une manière général ils consomment bien moins qu’une berline d’il y a 10 ans.


                • sylvain sylvain 9 octobre 2021 20:21

                  @titi
                  ouai ben ma 205 qui fait du 5litres au 100 consomme tout de même moins qu’un hummer qui est a plus de 20l. Il n’empêche que j’aurais une vignette noire qui m’empêchera de rouler en ville alors que l’autre aura le droit.

                  Que ce soit 20%(chiffre plus ou moins officiel) ou le double, la logique reste la même. Une bagnole plus grosse, plus lourde, pour des citadins qui n’en ont juste aucun besoin

                  Et puis en 2010 ils faisaient des voitures qui consomment très peu, moiins de 4 litres au 100.


                • titi 9 octobre 2021 20:49

                  @sylvain

                  « ouai ben ma 205 qui fait du 5litres au 100 »
                  Le 3008 SUV de Peugeot consomme bien moins que votre 205.

                  Comparatif Peugeot 3008 et Peugeot 308. Lequel Vaut Mieux ? (carurac.com)

                  « Et puis en 2010 ils faisaient des voitures qui consomment très peu, moiins de 4 litres au 100. »
                  C’est le cas des SUV récent.

                  « Une bagnole plus grosse, plus lourde, pour des citadins qui n’en ont juste aucun besoin »
                  Qu’en savez vous ? 
                  Si vous êtes parisien et que vous partez en week end avec 2 enfants et un chat, désolé mais une Zoe ca le fait pas.

                  Arrêtez de vouloir régenter la vie des autres.


                • titi 9 octobre 2021 20:53

                  @sylvain

                  « 100 consomme tout de même moins qu’un hummer qui est a plus de 20l »
                  Là aussi vous êtes malhonnête.
                  Le Hummer n’est pas un SUV mais un 4x4 de franchissement conçu il y a plus de 30 ans. Sérieux ? vous en avez vous beaucoup ?

                  Ou alors on le compare à la Buggati Veyron : ce n’est pas un SUV et pourtant la consommation c’est 20l / 100 également.


                • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 10 octobre 2021 08:37

                  @sylvain
                  Heureusement, il y a les normes « crash-test » européens qui transforment nos bagnoles en chars d’assaut et leur donnent 30% de poids en plus.
                  Ce qu’on gagne d’un côté, on le perds de l’autre.


                • zygzornifle zygzornifle 11 octobre 2021 10:53

                  @sylvain
                   ouai ben ma 205 qui fait du 5litres au 100 consomme tout de même moins qu’un hummer qui est a plus de 20l.


                  Les 205 sont aussi rare sur nos route que les Hummer 


                • Clocel Clocel 9 octobre 2021 16:24

                  Faut pas tout foutre à la benne, quelqu’un de motivé qui a bien travaillé en amont peu très bien envisager l’éolien et le solaire domestique.

                  Pour moins de 15000€ et bon bricoleur peut se rendre autonome, sans subventions.

                  Après, comme énergie de substitution au nucléaire, c’est une fumisterie, il n’y a qu’à regarder les subventions qui servent à faire passer la pilule, c’est devenu un marché mafieux dans le sens le plus strict de terme.

                  Nos amis écolos sont actifs partout et ils transforment en merde tout ce qu’ils touchent, je viens d’acheter du décapant peinture chimique « nouvelle formule », c’est deux fois plus cher et il en faut quatre fois plus pour parvenir au même résultat...

                  Bienvenue dans la nef des fous !

                  Quand les violons du réchauffement climatiques vont attaquer leur partition, on va très vite oublier les méfaits du COVID, croyez-moi...


                  • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 10 octobre 2021 08:34

                    @Clocel
                    Le Covid va retomber là où il aurait du rester...
                    Un pipi de chat dans un océan de merdouille !!


                  • pierrot pierrot 9 octobre 2021 17:08

                    Il n’existe pas d’énergie parfaite à tout point de vue : économique, écologique, abondante, sans aléas météorologiques (éolien et solaire) , sans risque (charbon, pétrole, gaz ;; ;), peu couteuse, durables etc.

                    A moyen terme de 2030 la production d’énergie en France va stagner, voire diminuer, mais l’électricité devrait croitre d’au moins 30 %.

                    Seule l’énergie nucléaire, et l’hydraulique, malgré leurs inconvénients sont capables de fournir une énergie électrique massive, l’éolien et le photovoltaïque sont des énergies d’appoint mais faibles (8 % de la production nationale en franc) , couteuses et aléatoires (vent, soleil).


                    • Durand Durand 11 octobre 2021 14:33

                      @pierrot

                      Quels sont les inconvénients de l’énergie hydroélectrique ?

                      ..


                    • pierrot pierrot 16 octobre 2021 16:07

                      @Durand
                      L’industrie hydroélectrique a pour principaux inconvénients :
                       capitalistique,
                       réalisation longue,
                       risque de rupture de barrage (rares),
                      production intermittente (environ 20 % du temps annuel) mais n’émet pas de GES pendant son exploitation. et seulement 8 g CO2 éq par MWh.

                      Mais pas applicable partout, le mieux les montagnes : Alpes, Suisse, Autriche, Norvège, Chine, Brésil etc.

                      C’est une énergie renouvelable.


                    • sophie 16 octobre 2021 16:12

                      @pierrot
                      « — réalisation longue » moins qu’un EPR


                    • pierrot pierrot 16 octobre 2021 16:15

                      @Durand
                      C’est variable : le barrage des 3 Georges en Chine, c’est 50 ans, au Brésil c’est 15 ans etc.


                    • chantecler chantecler 16 octobre 2021 16:41

                      @pierrot
                      Meunon !
                      C’est pas le barrage des trois Georges mais des trois Maurice ...
                      Ceux qu’ont ouvert le bistro .


                    • ETTORE ETTORE 16 octobre 2021 21:40

                      @pierrot
                      Et votre soutien....Il s’appelle Georges, aussi !
                      Mais quel âne !
                      Et en plus il rapplique la bouche en coeur, toujours plus bête que idiot.
                      Une plaie ce type !


                    • Durand Durand 9 octobre 2021 18:26

                      @l’auteur

                      « Si j’étais constructeur automobile, je me demanderai comment faire pour que la voiture collecte les gaz d’échappement et les compresse dans un réservoir au freinage. Ainsi en allant à la pompe on rendrait les gaz d’échappement à une borne. Ça c’est un peu un délire de science-fiction, mais pour les supers tankers, les cimenteries, les aciéries, les centrales à charbon, à gaz ou au fioul, cela doit être assez facile à concevoir. »

                      Pour re comprimer les gaz d’échappement il vous faut autant d’énergie que la quantité de carburant qu’il aura fallut pour les produire... Vous avez pas fini de freiner ! ^^

                      ..


                      • Durand Durand 9 octobre 2021 18:39

                        Sans dec, je l’avis loupée en première lecture, celle-là... mdr...

                        SUIVANT !

                        ..



                      • Durand Durand 11 octobre 2021 08:11

                        @Aristide

                        Excellent !...

                        Ca me fait penser à Jean pain, dont parle l’auteur... Il avait créé un double système de production de méthane (directement utilisable dans sa maison) et de récupération de chaleur à base de biomasse et il stockait le méthane dans des piles de chambres à air reliées entre elles... Un précurseur de ce qu’il nous faut développer, perfectionner et mettre en œuvre désormais... 

                        D’autres systèmes autonomes – plus élaborés mais très simples et parfaitement fonctionnels – de production de méthane domestique ont été inventés depuis... N’importe qui pourrait disposer d’un tel système dans son jardin mais il n’est pas du goût d’Engie et des autres pétroliers que chacun puisse disposer d’énergie échappant à leur facturation...

                        https://www.ecolopop.info/2010/05/jean-pain-%E2%80%93-l%E2%80%99homme-qui-tire-l%E2%80%99energie-des-broussailles/10488

                        ..


                      • Durand Durand 11 octobre 2021 09:06

                        @Aristide

                        A ma connaissance, il existe trois inconvénients au méthane produit de manière domestique :

                        – il contient une faible proportion d’eau mais qu’il est très facile d’éliminer ;

                        – il contient du souffre qui le rend corrosif à la longue pour son utilisation dans les moteurs thermiques (j’ignore si un procédé existe pour l’éliminer facilement de sa production domestique) ;

                        – il contient une forte proportion de CO2 qui ne perturbe pas son utilisation domestique (gazinière, chauffe-eau, chauffage) mais que l’on sait séparer et récupérer par des procédés relativement complexes qui conviendraient davantage à des méthaniseurs collectifs... 

                        Et là, je viens de découvrir que la recherche publique a trouvé un système, certes assez complexe lui aussi, pour transformer le CO2 en..., méthane !


                        https://www.inc.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/une-voie-directe-pour-transformer-le-co2-en-methane-avec-de-lelectricite-renouvelable

                        ..


                      • Aristide Aristide 11 octobre 2021 10:31

                        @Durand

                        On peut tout espérer d’un gilet jaune, même le pire.


                      • Durand Durand 11 octobre 2021 14:27

                        @Aristide

                        Pas compris...

                        ..


                      • Durand Durand 11 octobre 2021 19:28

                        @Durand

                        OK..., j’ai vu son FB...

                        ..


                      • saint louis 9 octobre 2021 21:03

                        L’autre jour j’écoutais un type qui venait d’avoir l’idée du siècle pour les autos électriques :

                        Pour lui il suffit de mettre un groupe électrogène dans le coffre et en voiture Germaine.

                        Les gens sont d’une stupidité.


                        • titi 10 octobre 2021 00:07

                          @saint louis

                          Ca n’a rien de stupide.

                          Un moteur thermique a un régime optimal où il restitue le plus d’énergie mécanique pour une consommation moindre.
                          Les groupes électrogène sont réglés sur ce régime pour optimiser la production électrique.

                          C’est ce qui est utilisé sur certains modèle de locomotive
                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Locomotive_Diesel#Diesel-%C3%A9lectrique

                          C’est aussi ce qui était utilisé sur les anciens véhicules porteurs de missiles Crotale : un moteur thermique, et 4 moteurs électriques (1 dans chaque roue)


                        • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 10 octobre 2021 08:31

                          @titi
                          Ce ne serait pas le système « hybride », des fois ?
                          Enfin, je dis ça, hein...
                          Au niveau des moteurs thermiques, le « downsizing » donne des résultats étonnants.
                          Avec un petit moteur, un SUV moderne a plus de performances et moins de consommation qu’il y a dix ans pour le même type de véhicule.


                        • Philippe Paing Philippe Paing 10 octobre 2021 08:45

                          @saint louis
                          mdr


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 octobre 2021 09:13

                          @titi
                           
                           oui, c’est aussi comme ça que fonctionnent les locomotives diesel-électriques, et d’autres véhicules, dont les sous-marins.


                        • Durand Durand 10 octobre 2021 10:08

                          @titi

                          Au contraire, @saint louis a raison... Les meilleurs groupes électrogènes n’ont qu’un rendement de 50%... C’est-à-dire que dans la transformation de l’énergie thermique en énergie électrique, 50% sont dissipés en chaleur et 50% seulement en énergie électrique. 

                          De plus, le rendement des moteurs électriques est d’environ 0,8 (cosinus phi), ce qui signifie qu’il y a encore une perte de rendement dans le passage de l’énergie électrique à l’énergie mécanique...

                          Dans le meilleur des cas, on perd énormément d’énergie, même en considérant qu’un moteur thermique entraînant une génératrice et fonctionnant à un régime fixe optimal consomme moins qu’un moteur thermique en prise directe dont on module le régime avec une pédale d’accélérateur... Mais d’autre part, solliciter des variations de régime d’un moteur électrique avec une pédale d’accélérateur entraîne aussi une surconsommation électrique car les moteurs électriques ont eux aussi un rendement optimal à un régime fixe...

                          Alors certes, les meilleures voitures hybrides comme chez Mercedes, par exemple, fonctionnent très bien et consomment peu de carburant mais au regard de la débauche de technologie mise en œuvre et du prix final du véhicule lorsque l’on inclus les diverses aides et subventions d’Etat ( notre pognon ! ), la sauce coûtera toujours bien plus cher que le poisson !

                          Les véhicules à moteur thermiques on encore de beaux jours devant eux et d’autant plus que l’amélioration du rendement des moteurs thermiques a encore une belle marge de progression, pour peu que l’on arrête de ne concentrer les recherches que sur l’électrique ! 

                          Les actuelles boites de vitesses automatiques les plus perfectionnées n’ont pas apporté non plus d’amélioration conséquentes du rendement par rapport aux boîtes mécaniques manuelles classiques. Sans parler de leur prix, leur poids, leur fragilité, leur complexité et le nombre important de pièces en mouvement restera toujours un frein à leur rendement, surtout pour les moteurs thermiques automobiles de petite ou moyenne puissance.

                          ..


                        • titi 10 octobre 2021 17:25

                          @Durand

                          Le rendement du moteur est bien entendu en faveur de l’électrique.
                          C’est même pas 50% mais 75% qui est perdu sur le moteur thermique.

                          Mais le transport du carburant est sans commune mesure en faveur du thermique.

                          1 litre d’essence c’est 0,83 kg pour 10kWh (brut) => 12 kWh(brut)

                          par kg => 3kWh(net) par kg.
                          Sur la Tesla Modele 3, la batterie représente 400kg pour 57 kWh (brut) => 0.14 kWh (brut) par kg => 0.116kWh (net) par kg.
                           
                           


                        • titi 10 octobre 2021 17:26

                          @Le421... Résistant

                          « Ce ne serait pas le système « hybride », des fois ? »
                          Non pas tout à fait.
                          Dans les systèmes Hybride, le moteur sert aussi à la motricité, ce n’est pas d’un groupe électrogène.


                        • titi 10 octobre 2021 17:28

                          @Durand

                          « les meilleures voitures hybrides comme chez Mercedes »
                          Là je rigole.
                          Les fabricants allemands, à part des logiciels pour truqués les tests de pollution, ça fait bien longtemps qu’ils n’inventent plus rien et qu’ils courent après la concurrence.


                        • HELIOS HELIOS 10 octobre 2021 02:55

                          La meilleure solution (electrique) c’est 4 petits moteurs -un dans chaque roue- gérés par un systeme informatique comme l’est le diffentiel des formule 1.

                          Reste la production d’électricité.... ou son accumulation. Il y a les solutions chimiques ou physiques directes comme les piles a combustible... et les solutions indirectes comme les moteurs rgermiques, peu importe la source de chaleur.  

                          A nous de chercher pour le futur, mais le mieux serait de commencer par faire la base : un chassis 4 moteurs electriques et mettre ce dont nous disposons deja sous le capot.


                          • Philippe Paing Philippe Paing 10 octobre 2021 08:43

                            @HELIOS
                            Peut-être, tant que nos voiture ne comporteront pas un collecteur et un réservoir à Co2. Je n’ai pas encore pu contacter un ingénieur pour savoir si cela était faisable Le plus urgent me semble-t-il,avant de produire des véhicules électriques, c’est de capter est valoriser le Co2 à la source !


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 octobre 2021 08:44

                            @HELIOS
                             
                             ’’ gérés par un systeme informatique comme l’est le diffentiel des formule 1.’’
                             
                            Auriez vous des infos là-dessus, svp ?


                          • Durand Durand 10 octobre 2021 10:21

                            @Philippe Paing

                            «  Je n’ai pas encore pu contacter un ingénieur pour savoir si cela était faisable »

                            Ne vous inquiétez pas et faites breveter sans tarder votre invention car après la publication de votre article, ils vont être des milliers à vous contacter et vous allez vous faite les couilles en or !

                            ..


                          • Durand Durand 10 octobre 2021 11:15

                            @Philippe Paing

                            Pourquoi ne pas utiliser l’habitacle du véhicule comme réservoir pour y comprimer les gaz d’échappement ?... Pour le conduire, il suffirait de s’équiper d’un scaphandre autonome relié à un compresseur d’air entraîné par le moteur du véhicule et le tour serait joué ! 

                            Vous imaginez, les capacités de stockage d’un autobus ?!!!

                            ..


                          • Durand Durand 10 octobre 2021 11:48

                            @Philippe Paing

                            Plutôt que « La face des énergies renouvelables par Philippe Paing », c’est "La farce de Philippe Paing par les énergies renouvelables”, vot nartic ! 

                            J’ai bien rigolé..., revenez quand vous voulez !

                            ..


                          • SilentArrow 10 octobre 2021 14:54

                            @Philippe Paing

                            Le plus urgent me semble-t-il,avant de produire des véhicules électriques, c’est de capter est valoriser le Co2 à la source !

                            La meilleure façon de valoriser le CO₂, c’est de le libérer dans l’atmosphère où il pourra contribuer à la croissance de la couverture végétale.

                          • chantecler chantecler 16 octobre 2021 16:47

                            @Philippe Paing
                            il suffirait de planter un arbre dans le coffre de la voiture.
                            Ainsi le CO2 serait transformé en 02 .
                            Et à noël vous pourriez avoir un superbe sapin .


                          • pierrot pierrot 16 octobre 2021 20:45

                            @Philippe Paing
                            Le captage du CO2 à la source des gris contributeurs (centrales thermiques à charbon, gaz) est une voie retenue par le GIEC.
                            Mais c’est complexe car il faut séparer le CO2 des autres gaz (H2O, N2, avec des amines, , puis stocker sous pression le CO2 purifié, puis le transporter sur des sites géologiques stables.
                            Donc un cout très élevé, acceptable lorsque la taxe sur le CO2 dépassera 200 euros, dans 2 ou 3 décennies.

                            Mais techniquement réalisable.


                          • pierrot pierrot 17 octobre 2021 17:33

                            @Philippe Paing
                            Bien évidemment, il faudrait capter le CO2 à la source des émissions mais pour des gros émetteurs comme les centrales thermiques (charbon, gaz, fuel) mais ensuite il faudra séparer le CO2 des autres gaz (N2, H2O...) par une mine voir un filtre spécifique membranaires mais on ne sait pas faire.

                            Puis comprimer le CO2 purifié pour diminuer son volume, le conditionner, et finalement l’entreposer dans des sites géologiques stables (granite, charbon, puits de pétrole ou de gaz etc) ;

                            Le tout est très énergivore donc très cher.

                            Il conviendra lorsque la taxe carbone sera à plus de 200 euros la tonne dans les années post 2040 ! et sans « gilets Jaunes ».


                          • HELIOS HELIOS 18 octobre 2021 22:08

                            @Francis, agnotologue

                            ... désolé je n’ai pas tout mon « materiel » sous la main, donc pas de reference.

                            vous pouvez trouver tout cela chez notre ami G. en cherchant le reglement F1 (fia.com ou bien chez wiki...) quelques annees avant le desengagement de Schumacher : limitation des assistances techniques...


                          • HELIOS HELIOS 18 octobre 2021 22:21

                            @HELIOS

                            note... le differentiel piloté est simplement un logiciel qui pilote une serie d’actuateurs et de capteurs pour arbitrer dans certaines configurations ; 
                             difference de vitesse de rotation des roues en courbes, a l’acceleration ou au freinage (combiné)
                             stabilité en ligne droite independament de l’adherence ou de la conformite (gonflage et usure)
                             « pilotabilite » selon la puissance transmise a (aux) roues.

                            Dans le cas de 4 moteurs electruques le systeme doit repartir la puissance en fonction de la stabilte et de la trajectoire imposant les differences de vitesse de chaque moteur etc

                            ces logiciels existent ;;. seuls quelques parametres sont a redefiir dans les conditions routieres défines.


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 octobre 2021 22:22

                            @HELIOS
                            Assistances techniques ...lol . Dunlop vs Martin . Isle of Man . Youtube.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 octobre 2021 09:32

                            Cette histoire de CO2, résidus de dégradation entropique  de l’énergie, transformé en énergie par le biais de processus vivants  néguentropiques est fantastique.


                            • Durand Durand 10 octobre 2021 11:07

                              @Francis, agnotologue

                              « Cette histoire de CO2, résidus de dégradation entropique  de l’énergie, transformé en énergie par le biais de processus vivants  néguentropiques est fantastique. »

                              Mais c’est ce que fait la végétation depuis toujours et sans en faire toute une histoire !

                              D’autre part, l’absurde proposition de l’auteur consistant à récupérer et à re comprimer les gaz d’échappement d’un moteur thermique reviendrait à le faire fonctionner en milieu clos :

                              – après un certain temps de fonctionnement, nonobstant l’appauvrissement du milieu en oxygène et sa saturation en CO2, la pression ambiante finirait, dans l’hypothèse absurde que représente cette idée, par être la même que celle de la pression des gaz d’échappement à la sortie des chambres de combustion !

                              Vous en connaissez, vous, des moteurs thermiques qui continueraient à fonctionner dans ces conditions ?

                              ..


                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 octobre 2021 13:15

                              @Durand
                               
                               ’’ Mais c’est ce que fait la végétation depuis toujours et sans en faire toute une histoire !’’
                               
                              Oui, je sais bien. Ce que je voulais dire, sous toutes réserves, c’est que la maîtrise industrielle de ces processus « néguentropiques » serait un progrès formidable dans le domaine du développement durable.


                            • SilentArrow 10 octobre 2021 15:04

                              @Francis, agnotologue

                              Ce que je voulais dire, sous toutes réserves, c’est que la maîtrise industrielle de ces processus « néguentropiques » serait un progrès formidable dans le domaine du développement durable.

                              Ça existe, c’est ce qu’on appelle l’agriculture, l’horticulture, la sylviculture, l’élevage, la pisciculture.

                            • Durand Durand 10 octobre 2021 16:40

                              @Francis, agnotologue

                              Non, justement ce processus industriel n’aboutit pas à la néguentropie et ne peut émaner d’un principe néguentropique... Toute industrialisation procède d’un principe de détournement de l’énergie à des fins personnelles – les bénéfices – ce qui ajoute de l’entropie, du déséquilibre, du désordre, de la fièvre sociale...

                              Le binôme entropie-néguentropie ne peut être dissocié. Si le Tout était le cadran d’une balance allant de zéro – la néguentropie absolue, le froid, la mort... – jusqu’à 100 – l’entropie absolue, l’ébullition, l’explosion –, l’aiguille devrait se situer idéalement aux alentours de 51... Ce pouième de croissance nécessaire exclut, sinon limite drastiquement, tout bénéfice personnel...

                              Sous ce jour, on peu apprécier diversement ce que valent réellement les taux de croissance actuels que nous vendent nos dirigeants : sans la planche à billets pour masquer le début du chaos, l’aiguille serait à 48 et adieu les bénéfices !

                              S’il fallait situer l’aiguille, aujourd’hui, je dirais qu’elle est déjà à 65 et qu’elle accélère sa course vers le chaos absolu et l’explosion, une explosion qui renverrait brutalement l’aiguille – et l’Humanité avec elle – de l’autre côté du cadran, vers les froides latitudes de la néguentropie...

                              ..


                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 octobre 2021 17:15

                              @Durand
                               
                               ’’ les froides latitudes de la néguentropie...

                              ’’
                               
                               ?


                            • Durand Durand 10 octobre 2021 17:23

                              @Francis, agnotologue

                              Je pense que le principe d’ ”équilibre entropique idéal” demande de repenser totalement chaque aspect de la société, dont celui de la production industrielle. 

                              ..


                            • Durand Durand 10 octobre 2021 17:28

                              @Francis, agnotologue

                              « les froides latitudes de la néguentropie... »

                              Entre autre, une brutale et très forte décroissance.

                              ..


                            • pierrot pierrot 17 octobre 2021 17:37

                              @Francis, agnotologue
                              Oui mais le rendement de la nature est extrêmement faible pour cette transformation chimique : inférieur à 1 %.

                              C’est pourquoi, il faudra sélectionner des microorganismes par voie génétique afin d’obtenir une sorte de carburant huileux utilisable hydrocarboné..

                              Les essais sont en cours.



                              • L'apostilleur L’apostilleur 11 octobre 2021 08:42

                                @ l’auteur

                                Votre référence à Jancovici est pertinente comme son intervention en commission à l’assemblée Nationale sur ce sujet. 

                                Si il a convaincu, ce n’est pas avec des arguments balbutiants ;

                                «  Il semblerait que les Landes... Personnellement, je pense que ces solution ne sont pas appliquées car elles nous rendrait quasiment indépendantes des lobbies pétroliers...Sij’étais constructeur automobile... »


                                Ce sujet est sérieux, les solutions ne viendront pas de doux rêveurs...


                                • zygzornifle zygzornifle 11 octobre 2021 10:56

                                  Le consommateur est le dindon de la farce ....


                                  • eddofr eddofr 11 octobre 2021 14:54

                                    Toute solution écologique, dés lors qu’elle passe entre les mains des industriels et des politiciens devient une catastrophe écologique.

                                    Les champs d’éoliennes, les centrales solaires, les bioéthanols, les usines à biogaz, ...

                                    Et c’est « naturel », leur logique n’est pas la préservation mais l’exploitation.


                                    • eddofr eddofr 11 octobre 2021 15:02

                                      A l’échelle locale, chaque solution écologique est viable.

                                      Un éolienne à axe vertical sur mon toit,

                                      Un miroir concentrateur couplé à un moteur Stirling dans mon jardin,

                                      Un digesteur pour le biogaz dans une ferme,

                                      Un distillateur pour la transformation de déchets de culture ne bioéthanol,

                                      Un four à pyrolyse pour transformer les déchets plastiques en carburant, 

                                      ...

                                      Tout cela fonctionne à l’échelle locale, tant que l’objectif est l’autonomie énergétique et non le profit à grande échelle.


                                      • véronique 11 octobre 2021 19:50

                                        Un film documentaire à voir, sur l’éolien

                                        Eoliennes : du rêve aux réalités

                                        https://www.youtube.com/watch?v=Vf9EbpzDvoY


                                        • racbel 12 octobre 2021 20:25

                                          Le réchauffement climatique n’est pas une fatalité ?????

                                          En effet, tout comme le covid c’est une supercherie qui rapporte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité