• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France insoumise et l’axe gauche-droite

La France insoumise et l’axe gauche-droite

PNG

 

Le bon score de Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2017 (19.58%) et l’absence de compromission avec le parti socialiste laisse entrevoir de belles perspectives futures pour LFI. Cependant, il n'existe pas encore un réel ancrage solide et durable de ses idées au sein de la population, et notamment des classes populaires, préalable nécessaire afin de pouvoir gouverner dans la situation conflictuelle dans laquelle nous serons plongé si nous parvenons au pouvoir. Ce papier exposera modestement, et de manière très synthétique, des idées afin d’aider à définir le positionnement politique à adopter pour parvenir à cet objectif. Il n’est pas question ici de traiter de la question du programme économique, européen ou écologique mais de la position de LFI sur l’axe gauche/droite en ce qui concerne les questions dites sociétales.

 

Rapide définition et historique

 

Par souci de clarté, les termes « socialisme » et « gauche » sont à comprendre ici dans le sens qui était le leur au XIXe et début XXe, bien avant que des décennies de soviétisme, de sinistrisme et de marketing politique ne les détournent de leurs significations originelles (rappelons que ni Marx ni Proudhon ne se sont défini en leur temps comme étant de gauche). La gauche représentait alors le parti des descendants des Lumières luttant face à la Réaction et rétorquant à ces derniers qu’une République valait bien mieux qu’une monarchie pour conserver les disparités de pouvoirs et d’argent, ils étaient en somme libéraux sur le plan économique, politique et culturel. Le socialisme était lui une doctrine relativement neutre en ce qui concernait le débat gauche-droite qualifié de « bourgeois », comme l’atteste l’attitude des guesdistes durant l’affaire Dreyfus, et concentrait sa critique sur le libéralisme économique et sur l’avènement du Capital. Ce n’est qu’à la suite de Jaurès, qui préconisait une alliance dans la théorie et dans la pratique entre le socialisme et la gauche, que ce dernier mot a adopté son sens actuel pour la majorité des gens, c’est-à-dire une doctrine à la fois critique du capitalisme et progressiste sur le plan des questions de société. Notons aussi que pour certains, notamment la majeure partie du PS, le mot gauche est à comprendre en son sens originel (libéralisme économique et culturelle).

L’analyse présentée ici est qu’un retour à la doctrine originelle du socialisme sur le positionnement politique, c’est-à-dire à une relative neutralité concernant les débats gauche-droite, nous permettrait de déployer toute l’originalité et l’actualité de la critique socialiste et permettrait notamment un ancrage durable et solide dans les classes populaires.

Et ceci pour plusieurs raisons, il nous semble tout d’abord que la gauche culturelle n’a plus de combats importants à mener. En effet les principes tels que la laïcité, l’égalité homme/femme (pas tout à fait complète cependant), l’abolition de la peine de mort, le droit à l’avortement, la loi contre le racisme, la reconnaissance des homosexuels, sont aujourd’hui ancrés dans la loi et dans la société et aujourd’hui la Réaction au sens classique du terme est défaite (et même le Front National d’aujourd’hui est en réalité bien plus un parti communautariste qu’un parti fasciste). S’il est évident que nous devons toujours défendre les principes cités ci-dessus, il nous semble aussi que la gauche culturelle, vide de toute proposition importante, est rentrée dans une sorte d’excès, d’hybris, sous l’impulsion des universités américaines fascinées par la « French theory », et que ceci constitue un point de divergence majeur entre les classes populaires et les classes éduquées (ayant eu accès aux études supérieures).

Aussi, Jean-Claude Michéa[1] a bien montré à travers ses différents travaux la filiation naturelle qu’il existe entre le libéralisme économique et la gauche culturelle. Et plus qu’une simple filiation, le philosophe montre que la gauche culturelle est devenue le complément indispensable du Capital qui, dans sa logique d’expansion du marché, doit balayer toutes les traditions et lever tous les tabous afin de faire advenir le règne de l’homo oeconomicus. De ce fait, Michéa nous montre l’incohérence majeure du logiciel de la gauche radicale, qui associe libéralisme culturelle et anticapitalisme. C’est dans la perspective de lever cette incohérence, puissamment ressenti dans les classes populaires, qu’un divorce, opéré avec soin et finesse, nous semble nécessaire entre la gauche culturelle et LFI. Il y a une place pour défendre un féminisme et un antiracisme populaire distinct des versions bourgeoises actuellement valorisés dans les médias. Il ne s’agit évidemment pas d’allier notre théorie à celle des conservateurs mais de proposer une troisième voie sur les questions sociétales, qui devront être traitées au cas par cas.

 

Comment opérer ce divorce ?

 

La dernière campagne au présidentielle a montré un début de fléchissement de Jean-Luc Mélenchon vers un divorce avec la gauche culturelle (notamment en se montrant soucieux de la souveraineté nationale, en s’affichant avec les symboles nationaux, et en abandonnant la proposition de régularisation de tous les sans-papiers). Il nous semble que ce mouvement doit aller jusqu’à son terme ce qui ne veut pas dire que LFI doit se priver de tout programme moral mais que celui-ci doit se constituer autour d’une double critique portant à la fois sur la gauche culturelle et sur la droite conservatrice, le tout formant la critique des effets culturels du capitalisme et de la lutte de tous contre tous.

Ainsi un point fondamental à mettre en avant est la critique de l’infantilisation de la société qui peut servir d’axe central d’un programme moral socialiste. La télévision-poubelle, l’abaissement du niveau culturel dans les médias et à l’école, mais aussi les passions identitaires sont des exemples à citer des causes et effets produits par cette infantilisation. Ce phénomène, favorisé par le pouvoir, permet aussi aux puissants d’une part d’avoir des masses plus dociles à gouverner et d’autre part à favoriser la consommation impulsive (l’enfant représentant à ce titre le consommateur idéal rêvé par les capitalistes). Il nous serait très profitable de nous opposer fortement à cela et d’appeler la société à passer à l’âge adulte, et il faudrait pour cela assortir le discours de propositions comme par exemple l’interdiction de la télé-réalité.

 

Pour un antiracisme patriotique

 

Si la critique de l’infantilisation doit occuper la place majeure de notre programme moral, il faut également se différencier de la gauche culturelle à travers les questions de l’antiracisme et du féminisme, deux points où celle-ci propose un discours critiquable et fruit de l’américanisation de la pensée.

Christopher Lasch[2] sur l’antiracisme : « La politique devient de plus en plus une question de groupes d’intérêts, où chacun revendique pour son propre compte une part des bienfaits de l’Etat-providence, en définissant ses intérêts dans le sens le plus étroit possible et en excluant délibérément toute revendication plus générale ou toute tentative de formuler les revendications d’un group en termes universels. L’un des exemples que vous avez mentionnés, celui de la lutte de Noirs aux Etats-Unis, illustre bien ce point. Je voudrais mentionner un autre exemple de la façon dont des idéologies apparemment radicales, militantes, révolutionnaires ont effectivement contribué, dans la période récente, à ce processus. Le mouvement pour les droits civiques de la fin des années 50 et 60 était, à beaucoup d’égards, un retour à une conception antérieure de la démocratie. Elle donnait voix à ceux des objectifs des Noirs qui pouvaient parler à tous. Elle s’en prenait au racisme, pas seulement au racisme blanc, mais au racisme en général. Le mouvement du Black Power, qui a démarré au milieu des années 60, semblait beaucoup plus militant – il accusait Martin Luther King et d’autres leaders de la première phase de ce mouvement d’être des réactionnaires bourgeois -, il a réellement reformulé les objectifs du mouvement noir. Il s’en prenait au racisme blanc comme si le racisme était un phénomène réservé aux Blancs, d’une manière qui rendait beaucoup plus difficile une redéfinition de la lutte des Noirs – au fond, il s’agissait de redéfinir les Noirs des Etats-Unis comme un groupe d’intérêts parmi d’autres, réclamant sa part du gâteau sans formuler aucune revendication d’ordre général. »

On le voit Christopher Lasch distingue deux lignes divergentes au sein de l’antiracisme : une ligne universelle, représenté par la figure de Martin Luther King, face à une ligne communautariste, représenté par Malcolm X et dont la progression s’est faite parallèlement à celle de la « culture du narcissisme ». Il nous semble que cette distinction existe toujours à notre époque et que, si le courant universaliste nous permet d’entrevoir à l’horizon la fin du racisme, le second courant peut nous entraîner pour une durée indéterminée dans le cercle vicieux des communautarismes (la montée d’un communautarisme renforçant toujours les autres).

C’est pour cette raison qu’il serait judicieux pour LFI de distinguer ces deux courants, de se réclamer de l’antiracisme universel (ou patriotique) et de produire une critique de l’antiracisme communautariste vers lequel la gauche culturelle a tendance à incliner. Cela ne nous couperait aucunement des populations de banlieues car la principale demande des gens ordinaires qu’on y trouve est bien « d’être considéré comme des français comme les autres » et non pas de porter sa religion ou sa couleur de peau comme un étendard de combat. Cela serait une erreur de considérer que des groupes tels que le PIR[3], qui défend une vision communautariste de l’antiracisme, seraient populaires en banlieue. En réalité la grande majorité des gens ordinaires de banlieues formulent une demande équilibrée d’égalité républicaine qui s’inscrit dans l’intérêt général. Ils voient la devise républicaine sur le fronton des mairies et demandent à ce que cela soit appliqué, voilà tout. Il nous semble par ailleurs que l’antiracisme communautariste est l’apanage de quelques bourgeois issus de l’immigration disposant d’une forte caisse de résonnance médiatique, mais sans soutien de masse dans les communautés concernées.

Rappelons également la notion de racisme objectif et subjectif formulée par Emmanuel Todd[4]. Celui-ci rappelle le fait que l’on observe historiquement une montée du racisme lors de chaque période de dégradation économique, et en conclut que, pour le combattre, il convient avant tout d’améliorer la situation économique de la population. Les politiques économiques libérales, sources des maux économiques actuels, sont donc ainsi objectivement racistes bien que son aile gauche représenté par le PS se pense antiraciste. Ce parti est donc dans une situation d’un antiracisme subjectif mais dans la pratique impulse des politiques objectivement racistes (au sens où elles favorisent les conditions du racisme).

 

Pour un féminisme des modestes

 

Toujours dans la même logique de divorce nécessaire entre le socialisme et la gauche culturelle, il convient également d’aborder la question du féminisme. On constate en effet la prééminence médiatique d’un certain féminisme mondain (lui aussi venu des Etats-Unis et emblématique de la gauche culturelle) dont il convient pour LFI de se démarquer pour proposer un féminisme des modestes, des invisibles, qui s’appuierait sur les problématiques et revendications formulées par les femmes ordinaires, caissières, femmes de ménage, ouvrières, agricultrices, etc. Et si les féministes d’aujourd’hui défendent parfois des idées justes, il faut souligner avec ironie le caractère futile de certaines de leurs propositions (songeons à l’écriture inclusive, ou à la réécriture d’œuvres littéraires anciennes jugées trop offensantes envers les femmes), bien éloignées des préoccupations des femmes ordinaires.

 

 

Sur l’immigration

 

L’immigration nous semble être aujourd’hui un point de divergence important entre classes populaires et classes éduquées, et sur ce point également le socialisme permet une troisième voie, entre la libre circulation totale des hommes, d’essence libérale (et défendu par son aile gauche), et la fermeture totale des frontières, d’essence nationaliste et chauvine. Rappelons à ce propos que les socialistes originels critiquaient l’immigration comme outil du Capital[5] afin de faire pression à la baisse sur les salaires et avoir une main-d’œuvre plus « docile », en même temps qu’ils défendaient les droits et la dignité des travailleurs étrangers présents sur le territoire. Un compromis national est aujourd’hui possible et nécessaire sur cette question et LFI serait bien avisé de travailler à ce compromis plutôt que d’être aligné sur les positions de la gauche libérale. Pour ce faire, la proposition de Jean-Pierre Chevènement[6] qui propose une distinction entre réfugiés politique et immigration économique afin de faciliter l’accueil des premiers et restreindre celui des seconds parait équilibré et une bonne façon de réduire les flux de migrations en ayant un critère humaniste : et en effet quel est le sens d’une immigration économique dans un pays comptant 10% de chômage ? Cela n’est pas défendable en vérité mais, ceci dit, vouloir réguler le flux d’immigration ne veut pas dire que nous ne devons pas défendre les travailleurs étrangers présents sur le territoire, ni que les brutalités policières envers les immigrés doivent être mise sous le tapis.

Le président Macron, qui souhaite restreindre voire stopper l’immigration économique, semble actuellement se diriger vers la solution préconisée par Chevènement. De ce fait il traite les effets de l’immigration, mais il ne peut pas en dénoncer les causes car cela implique une critique du capitalisme, de la géopolitique otanienne et de la Françafrique dont le président est tous trois garant. Le positionnement équilibré pour LFI serait de proposer de traiter et la cause et les effets en se prononçant pour une régulation de l’immigration d’une part, et d’autre part en brisant les réseaux mafieux de la Françafrique, en dénonçant les guerres de l’Otan, et en soutenant politiquement les travailleurs africains.

 

 

Conclusion

 

L’électorat de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles de 2017 a révélé un inter-classisme typique du socialisme à la française avec des résultats assez homogènes (trop en l’occurrence) par classes sociales. Et s’il est certes bon de réaliser un score de 19% chez les cadres mais on peut raisonnablement penser qu’il sera difficile de faire mieux et qu’un plafond a été atteint. Du côté des classes populaires on peut dire que le résultat est décevant en tout cas insuffisant : 24% et 22% pour les employés et les ouvriers, sans compter les masses d’abstentionnistes. Il parait évident que la grosse marge est à faire à ce niveau-là. C’est pourquoi il nous parait nécessaire de mettre la question économique et social au cœur de notre programme en ne se laissant pas entrainer dans les débats entre gauche culturelle et droite réactionnaire -débat qui apparait de plus en plus comme une supercherie pour la population- mais en cherchant dans ces questions sociétales une troisième voie socialiste.

La critique socialiste, la critique de l’Argent, n’a jamais eu autant d’actualité et de pertinence qu’à l’heure actuelle où le néo-libéralisme règne sans partage depuis plus de 30 ans. C’est la théorie qui permet de comprendre au mieux la société et la place que chacun d’entre nous y tient. Elle parle au cœur et à la raison. Elle possède un potentiel de libération intellectuelle immense qui ne demande qu’à se répandre dans le peuple, aujourd’hui dans une situation de vide idéologique. Nous avons d’excellentes cartes en main. Si nous savons les jouer avec intelligence et sans commettre d’erreur, la partie est quasiment gagnée.

 

[1] Thèse centrale de l’ensemble de ses œuvres.

[2] Christopher Lasch et Cornelius Castoriadis, « La culture de l’égoïsme », conversation de 1986 éditée en 2012.

[3] Parti des Indigènes de la République.

[4] Dans « Qui est Charlie ? Sociologie d’une crise religieuse », 2015

[5] Voir « Jaurès, les socialistes et l’immigration  », Gilles Candar, 2007. Les socialistes ne manquaient alors pas de mots durs pour qualifier l’immigration, qui peuvent paraître choquant aujourd’hui. Il fallait certes à cette époque pondérer la doctrine par plus d’humanisme tout comme il faut pondérer aujourd’hui la doctrine par plus de patriotisme.

[6] « Les sombres mises en garde de Jean-Pierre Chevènement », interview par Éric Dupin pour slate.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

208 réactions à cet article    


  • MagicBuster 9 février 2018 11:26

    Mélenchon a ses chances au Maroc ou en Tunisie ; pourquoi il s’entête en France ?


    • Le421 Le421 10 février 2018 09:11

      @MagicBuster
      2


    • Fergus Fergus 9 février 2018 11:44

      Bonjour, Renard

      Il ne faut pas se faire d’illusions : tant qu’il subsistera un parti socialiste ; la France Insoumise continuera d’être décrite dans les médias comme une formation d’extrême-gauche, ce qui est incompatible avec un élargissement de l’électorat suffisant pour accéder au pouvoir ou, à défaut, conquérir un grand nombre de sièges aux législatives.

      En conséquence il faut définitivement tuer le PS ! Par chance, les Le Foll et compagnie s’y emploient. Mais rien n’est gagné car le positionnement politique très droitier de Macron peut se traduire dans l’opinion par des retours significatifs d’électeurs vers les socialistes, ce qui aurait pour effet de redonner vie au PS.

      La conclusion est donc paradoxale : Mélenchon et la France Insoumise ont impérativement besoin d’un repositionnement de l’exécutif sur une politique un peu moins ouvertement libérale afin de ne pas laisser d’espace viable entre LREM et la FI !


      • Alren Alren 9 février 2018 13:10

        @Fergus

        C’est du Machiavel !

        Je ne suis pas convaincu que la politique de guerre civile froide menée par Macron et l’UE contre 99% des Français, amène les ouvriers et employés à revenir à un PS dont les votes approuvent parfois la politique de l’anti-France actuellement au pouvoir.

        Certains « stratèges » de cette anti-France essaient de reparler de Hamon, sentant le danger qu’elle court avec la déconfiture du FN, pour détourner les voix des gens simples de la FI.
        C’est dire qu’ils sont sans vraie solution !


      • Laulau Laulau 9 février 2018 14:02

        @Fergus
        Il y a du vrai.


      • Fergus Fergus 9 février 2018 15:36

        Bonjour, Alren

        « amène les ouvriers et employés à revenir à un PS... »

        Vous semblez oublier que le PS n’est plus un parti de classes populaires, mais un parti de classes moyennes. Or, si ces électeurs des classes moyennes qui se sont ralliés à Macron (par dépit de voir l’aile libérale du PS balayée par le résultat de la primaire) se détournent du président, ce sera plus facilement pour redonner vie au Parti Socialiste que pour voter FI. C’est ce danger que je pointe du doigt.


      • Fergus Fergus 9 février 2018 15:38

        Bonjour, Laulau

        Merci !


      • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 15:51

        @Fergus. C’était vrai localement dans les années 72-75, il y avait encore du militantisme populaire. L’entrisme des ambitieux commençait déjà.


      • Alren Alren 9 février 2018 17:44

        @Fergus

        La « classe moyenne » un mot pour recouvrir des situations disparates, si elle est particulièrement malmenée par Macron, n’a guère été épargnée par Hollande.

        La casse du code du travail met les salariés de cette classe autant en difficulté que les salariés populaires.
        Or seule la FI redonnera à l’économie du pays un code du travail mettant la loi au-dessus des petits arrangements d’entreprise. Pour le PS qui a patronné la loi El Khomri, il n’est évidemment pas question de remettre en cause cette loi ni les aggravations des ordonnances Macron.

        Et ces salariés des classes moyennes, diplômés du supérieur le savent bien.


      • Croa Croa 9 février 2018 19:43

        À Fergus
        « d’être décrite dans les médias comme une formation d’extrême-gauche » : Vrai ! Mais cela ne signifie nullement que la France Insoumise (Ø) doive changer ! Ça veut juste dire que les médias sont aux mains des ennemis de la Ø et la seule chose à faire serait de détourner les gens de toutes ces propagandes qui les abusent. Ce n’est pas facile à faire car les citoyens ordinaires n’ont pas les moyens de l’oligarchie propriétaire des médias autorisés. Il y a « LeMédia » visible seulement sur internet mais c’est quand même un début !


      • Fergus Fergus 9 février 2018 19:45

        @ Alren

        « ces salariés des classes moyennes, diplômés du supérieur le savent bien »

        Je crains que vous ne vous fassiez des illusions : nombre d’anciens socialistes parmi ceux-là ont voté Macron ! Et pour cause : dans la France de 2017, il n’y avait plus que des différences mineures entre les socio-libéraux, les centristes et les juppéistes.

        C’est toujours vrai, et c’est pourquoi si Macron déçoit ceux qui sont venus du PS, ils retourneront prioritairement vers ce PS tant qu’il bougera encore un tant soi peu. Et un PS vivant restera une interface entre LREM et la FI en marginalisant cette dernière au plan idéologique, d’où le problème que j’évoquais ci-dessus.


      • baldis30 9 février 2018 19:50

        @Fergus
        bonsoir,

        je ne vous suis pas, et pour une fois je suis loin de vos postions.

        Les particularismes de la gauche et les divers enc .... de mouche qui ont excité et amplifié ces particularismes renvoient automatiquement vers l’abstention, à moins de faire un choix entre la peste et le choléra comme en 1969 ou en 2017.

        Une autre composante est possible pour faire une gauche solide mais elle est rejetée : celle du gaullisme de gauche dans la continuité du programme CNR....

        Elle est rejetée par ceux-là même qui en ont le plus profité et pour certains frauduleusement ... que ce soit au niveau individuel ou au niveau collectif avec des water-closets conseils bien mis en évidence par la justice.

        Et l’attraction pour le misérabilisme vert variété moderne du masochisme quand il ne s’agit pas en plus de sadomasochisme en direction des populations les moins bien pourvues.... 

        L’attraction pour le misérabilisme vert ? On sait où conduit cette couleur quelle que soit sa teinte, parce qu’elle est la vitrine en apparence honorable d’une seule teinte .... cherchez laquelle ... et ce n’est pas celle de l’émeraude, ni celle de Véronèse ...... c’est bien plus sombre !

        le vert plus le rose ... c’est quelque chose qui tourne autour du « caca d’oie » en attendant de marcher selon le même pas !


      • Fergus Fergus 9 février 2018 19:52

        Bonsoir, Croa

        Je ne prétends pas que la FI doive changer, mais que son avenir passe par la mort du PS sans quoi elle risque de continuer à être bordurée (voir ci-dessus mon post à Alren).

        En fait, ce n’est pas tant une histoire de propagande médiatique que de... représentation graphique sur un demi camembert : ne sont considérés par les Français comme des alternatives au pouvoir en place que les partis situés immédiatement à gauche et à droite de celui-ci !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 21:01

        @totrob
        Le PS n’est pas mort ! Il est dans un Gouvernement de coalition qui ne dit pas son nom. 26 ministres et secrétaires d’Etat viennent soit du PS , soit de l’ UMP.


        Le PS et l’ UMP ont fait le travail de « pseudo alternance » pendant plus de 30 ans. Rejetés par les électeurs, « une révolution colorée des médias », a abouti à la même chose !

        Grâce au charme de Macron Kaa : « Pensez Printemps- Ayez confiance- Je vous aime ! »

        Parler de Gauche et de Droite ne signifie plus rien, ils sont tous européistes, et ne décident plus de rien.


      • Croa Croa 9 février 2018 21:39

        À Fergus,
        Oui, justement de « représentation » comme tu dis mais qui sont ceux qui usent de représentations (graphiques et autres) ? Les médias ! Tout comme ces mêmes médias cachent la vérité sur celui qu’ils soutiennent vu que le régime de monsieur macron, avec le soutient de l’ensemble des puissances d’argent n’est rien d’autre qu’un régime fasciste et c’est bien ce que nous subissons aujourd’hui.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 22:38

        @totrob
        Du point de vue des Mamamouchis européens, que le PS disparaisse ne pose aucun problème, du moment qu’ils ont installé la relève, ils sont jetables, une fois qu’ils ont fait leur travail.
        La mondialisation a ubérisé les politiques, avant que d’ubériser les salariés. 


        La preuve, Hollande désavoué, ils ont propulsé aussitôt un autre euro-atlantiste tout dévoué à la finance. Ils en ont des pleins tiroirs, ils sont interchangeables... Regardez le complot de Goldman Sachs, c’est la réalité de manière humoristique, mais c’est la réalité : ils se connaissent tous et sont interchangeables !

        Les étiquettes, c’est juste pour faire plaisir aux électeurs. Socialistes, Modem, Marcheurs, UMP, FN, FI, c’est tout pareil, du moment qu’ils racontent des salades aux Français, et appliquent les décisions et les réformes européennes.

        La preuve, c’est que les électeurs peuvent changer de bourricot à chaque élection, ils ont la même politique qu’avant, en pire. Tsipras en est la caricature.

      • Le421 Le421 10 février 2018 09:14

        @Fergus
        Vous semblez oublier que le PS n’est plus un parti de classes populaires, mais un parti de classes moyennes

        Je dirais même « moyennes supérieures ».
        Des gens sans trop de soucis qui mesurent leur appartenance à la gauche à l’aune du sociétal !!

        Genre Fabius qui place son fric en œuvres d’art pour défiscaliser... Un exemple parmi tant d’autres.


      • Le421 Le421 10 février 2018 09:24

        @Fifi Brind_acier
        Et l’ennemi à abattre, c’est l’Europe !!

        Tellement simple.

        On zigouille l’UE et hop !! Ça baigne dans le bonheur !!

        Booouuuuh Làlàlà...
        Y’a du boulot !!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 20:06

        @Le421

        « Qui gouverne vraiment la France et l’ Europe ?? »

        C’est la question élémentaire à se poser, mon Cher Watson, quand on s’intéresse à la politique... Sinon, on se trompe constamment de cible.


      • Attila Attila 12 février 2018 23:20

        @Le421

        Il y a beaucoup de gens qui nous lisent et qui sont capables de comprendre ce que nous écrivons. Fifi et les autres veulent simplement sortir de l’Union Européenne. 
        Où avez vous lu qu’ils voulaient détruire l’UE ? Dans vos rêves !

        .

      • Albert123 9 février 2018 11:48

        Autant je valide votre distinction du socialisme et du gauchisme autant croire que les sociétalistes qui forment la FI fonderont un nouveau socialisme véritable m’apparaît comme une bouffonnerie sans nom.


        entre les connections obono / PIR , autain/ LGBT néo feministe, Miller/le média/bobocratie, Melenchon / GOF le couple garrido / corbière, et un islamo gauchisme bancal et mal assumé, la FI regroupe tout ce que vous dénoncez, 

        bref le ramassis de zinzins qui gravitent au sein de la FI est contraire à votre beau projet, dès lors pourquoi revenir sans cesse dessus sinon vouloir nous fourguer un produit dont le contenu est à l’opposé de ce que vous prétendez vouloir mettre en avant ?

        • Alren Alren 9 février 2018 17:46

          @Albert123

          Merci de me traiter de « zinzin » !!!


        • izarn izarn 9 février 2018 18:01

          @Albert123
          Si vous croyez que les gens qui ont voté Le Pen, Dupont et Asselineau, vont soudain voter pour la Merluche, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusque dans le troufignon...
          Le nouveau Tsipras, personne n’en veut !
          Le plan B pour l’UE !
          Ouarf ! Ouarf !
          Gardez ça pour les nébuleux du bulble, les anti-trumpistes, les pro-clinton, les LGBTQ, les BHLiens, les anti-Poutine, les « Je suis Charlie », les zombies hollandesques ! (La Merluche a voté inconditionnellement pour Hollande en 2012, et obligatoirement pour Macron en 2017 ! Putain le révolutionnaire ! Ouaou les testicules ! Quelle responsabilité ! Mais à quoi y sert ce mec, autre qu’un vulgaire rabatteur ?)
           smiley
          Je signale que je me fiche de Marine, de l’Aignan et de l’Asselineau....Je vote pour des convictions pas pour des gens.


        • Albert123 9 février 2018 18:07

          @Alren

          vous savez ce que vous avez à faire pour ne plus l’être,

          c’est votre seul choix si vous refuser d’être autonome et authentique en vous suffisant de la vision d’un autre et en embrassant une ligne politique qui est cousue de fil blanc.

          c’est votre seul désir de soutenir un parti politique malgré l’accumulation de casseroles et la fréquentation d’individus peu crédibles car incohérents qui s’y retrouvent en nombre.








        • izarn izarn 9 février 2018 18:11

          @izarn
          Il est totalement idiot de la part de Phillipot de draguer les élécteurs de la Merluche : Ils sont totalement irrécupérables. C’est le top de l’abrutissement mondialiste clintonien.
          Preuves : Y détestent Trump et Poutine à mort !
          Sauf les jeunes ; on peut se tromper. Et à leur âge je me suis trompé aussi.
          Mais les vieux cons, leur cas est désespéré.
          Il vaut mieux aller vers LR. Il y a aucun espoir de rémission du cancer du cerveau dans la FI....
          Inutile de mettre votre bulletin de vote dans une poubelle de l’Histoire, y a mieux à faire.
           smiley


        • Le421 Le421 10 février 2018 09:17

          @izarn
          Dites-le !!
          On est complètement abrutis et cons !!
          Vous gênez pas.
          Perso, j’en ai autant à votre service...

          Comme disait Coluche : « Je suis con, oui, mais putain, j’aime ça !! »

          Et si vous pensez nous faire changer d’avis, je vous souhaite bon courage quand même !!  smiley


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 février 2018 11:53

          Que c’est joli, l’illusion politique ^^


          • Tall Tall 9 février 2018 12:07

            A Bruxelles, un socialiste a osé faire le pas : proposer des cours d’arabe à l’école.

            Je soumets cette idée aux fans de Mélenchon car ça devrait lui plaire ... non ?

            • Alren Alren 9 février 2018 13:20

              @Tall

              Que l’anglais soit obligatoire de fait et dès l’école primaire comme si cette langue était et devait rester universelle ne vous dérange pas en revanche ! Je me trompe ?

              Or l’anglais, comme toute langue n’est pas neutre. Elle entraîne avec elle une valorisation de modèle de société. Quand les bases sont acquises, l’apprentissage d’une langue s’élargit à une étude des cultures qui lui sont associées, ici les USA d’abord, la GB ensuite.
              Deux pays d’inégalités sociales, de communautarismes, de capitalisme inéluctable assumés.

              Tant que l’enseignement de l’arabe sera facultatif, optionnel, je ne vois pas pourquoi il ne serait pas enseigné à l’égal des autres langues étrangères.


            • Tall Tall 9 février 2018 13:25

              @Alren


              Deux pays d’inégalités sociales, de communautarismes, de capitalisme inéluctable assumés.

              C’est vrai que l’Arabie, c’est vachement + égalitaire et démocratique ... smiley

            • Alren Alren 9 février 2018 17:50

              @Tall

              Et vous trouvez que l’Allemagne dont la langue est beaucoup plus apprise que l’arabe est égalitaire et démocratique ?

              Comme d’habitude vous n’avez pas compris le distinguo : l’apprentissage de l’anglais est dans les faits obligatoire, pas l’apprentissage de l’arabe, ou du russe ou du chinois etc.


            • izarn izarn 9 février 2018 18:16

              @Alren
              Surtout que le Royaume-Uni est sortit de l’UE : Il n’y a aucun peuple sauf l’Irlande qui parle anglais.
              Pourquoi donc l’Irlande a ce pouvoir extraordinaire d’imposer sa langue ?
              A moins qu’Asselineau ai raison ; l’UE en fait, c’est un machin des USA....
              A mon avis il vaut mieux édudier le chinois, c’est plus prudent...
               smiley


            • Croa Croa 9 février 2018 19:50

              À Tall,
              Tes gosses peuvent déjà choisir l’arabe comme langue vivante. Les collèges qui le proposent sont assez durs à trouver mais c’est possible.
              Je ne vois pas où est le problème, c’est aussi normal de pouvoir apprendre l’arabe que de pouvoir apprendre l’allemand ou l’espagnol.


            • Ouallonsnous ? 9 février 2018 19:51

              @Alren
              Il est totalement anormal et antirépublicain (voir la constitution ; la langue de la république est le français) qu’une autre langue que le français soit obligatoire dans l’EN !

              Se rappeler également que les moyens et heures consacrés à l’enseignement de l’anglais et de la tutelle impérialiste auquel il méne, sont pris su l’enseignement du grec où du latin qui sont les langues « racines » de notre incomparable langue française, qui fut, si je ne m’abuse la langue diplomatique et celle des élites de l’Europe jusqu’a l’orée du 20ème siècle, et reste la langue des organismes internationaux non aliénés aux anglo-yankees !


            • Tall Tall 9 février 2018 20:12

              @Croa


              Il s’agit ici d’enseignement officiel à Bruxelles dans le contexte de la scolarité obligatoire.


            • Le421 Le421 10 février 2018 09:19

              @Tall
              Salut Tall !!
              1) C’est basé sur le volontariat et c’est facultatif.
              2) A la limite, je dirais que pour mieux combattre un ennemi, il faut bien le connaître.
              Règle de base maintenant oubliée...


            • Lugtata Lugtata 10 février 2018 19:48

              @Alren

              Parce que l’Allemagne n’est pas démocratique maintenant ? smiley

              Sinon l’anglais est devenu un besoin professionnel, que ça plaise ou pas c’est devenu quasiment indispensable pour qui à un peu d’ambition professionnel.

            • Blé 11 février 2018 07:04

              @izarn

              Prenez la peine d’écouter la télé et les radio en France et vous constaterez comme moi que l’on entend de plus en plus d’anglais que ce soit dans les pub, dans les émissions dans les J T etc...

              On oblige personne à apprendre l’ anglais mais pour comprendre certaines pub sur les média français si vous ne comprenez pas l’anglais, on ne comprend pas la pub qui passe. En clair cela signifie que la marchandise proposée par la pub ne s’adresse pas aux « petites gens » mais à la catégorie de gens aisée et très aisée qui comprennent l’anglais. D’autre part, nous avons un président qui préfère l’anglais dans ses déplacements que le français sauf pour humilier les français quand il est à l’étranger.

              Juste un tout petit détail : quand un étudiant italien rencontre un étudiant allemand ou d’un autre pays, ils se parlent en anglais. D’ici peu, on nous fera croire qui si on ne parle pas anglais, c’est que l’on est stupide, inculte, mal dégrossi, bref on entendra le même discours que les alsaciens, bretons, picard, corses entendaient parce qu’ils ne parlaient pas français.

              Pour unifier la France, la classe dominante a rendu l’école obligatoire en 1881, pour unifier l’union européenne l’anglais sera obligatoire ce qui ne veut pas dire que l’apprentissage de cette langue sera obligatoire mais ceux et celles qui ne la comprendront pas seront tout simplement largué-e-s.


            • Aristide Aristide 9 février 2018 12:15

              Mélenchon est LFI et LFI est Mélenchon. 


              Les scores obtenus le sont en grande parti dus à la qualité de tribun qu’est Mélenchon, sa culture, son aptitude à déplacer les lignes, jouer avec son contradicteur, enfin ... un homme politique de talent qui d’ailleurs l’a démontré pendant 30 ans au sein du PS.

              Qu’en sera t’il de LFI après Mélenchon ? Surement à l’image de cette chère Garido, une recherche de point de chute plus ou moins confortable. 




              • Alren Alren 9 février 2018 13:31

                @Aristide

                « Mélenchon est LFI et LFI est Mélenchon. »

                Mélenchon a catalysé un regroupement de gens dont les talents divers et multiples donnent à la FI une envergure qu’un homme seul n’aurait jamais pu lui procurer malgré les immenses qualités intellectuelles et morales de l’homme.

                Moi même qui ne voulait ni du PCF, ni du PS, ni des écolos à la Cohn-Bendit, j’ai immédiatement adhéré au Parti de Gauche à sa création. Il représentait tout ce que je voulais trouver dans un parti politique, vraiment rouge et vraiment vert.

                Et le programme L’avenir en commun, rédigé collectivement n’a fait que renforcer cette adhésion.

                Ceci dit, je partage le point de vue de l’auteur de l’article : tant pis s’ils nous quittent mais les antiracistes communautaristes, les féministes bourgeoises sont dans l’erreur. La FI doit cesser de tenir compte de leurs positions.


              • izarn izarn 9 février 2018 18:21

                @Alren
                Le PdG n’a fait que 12 000 partisans, contre 30 000 à l’UPR, sans aucune pub ni invitation systèmatique comme la Merluche dans les médias...
                La Merluche n’est qu’une bulle, une baudruche qui ne sert qu’a récupérer les mécontents pour les diriger en 2012 vers Hollande, et en 2017 vers Macron.
                C’est évident.
                Les faits bruts sont la. Dans les statistiques de vote.
                Quand aux discours du postillonneur holographique, ils me gonflent depuis longtemps.


              • foufouille foufouille 9 février 2018 18:30

                @izarn
                UPQR = 0.7% des votes.


              • alinea alinea 9 février 2018 19:42

                @Alren
                Moi aussi je suis d’accord avec ça. Le problème, c’est qu’il y a pas mal de bobos dans la FI, des gens qui pensent juste à plein de niveaux mais qui ont accepté comme acquis des âneries !
                Je n’ai plus en tête des exemples pourtant récents, où Mélenchon tombe dans le panneau de la bien-pensance. Il faut aussi se demander pourquoi ils auraient un avis avisé sur tout, sachant le boulot qu’ils font, la tête toujours dans le guidon !
                J’ai idée surtout que quand on fait de la politique on n’a pas à être interrogé sur tous les sujets de société du moment !
                J’ai bien aimé sa dernière revue de la semaine, j’aime bien les écouter d’une manière générale, mais la cinquante quatrième m’a paru excellente !
                Si on n’attend pas de l’État que son chef soit un dictateur qui se mêle de tout, je ne vois pas pourquoi on interroge les politiques sur tous les sujets !


              • Ouallonsnous ? 9 février 2018 19:57

                @Aristide

                "Qu’en sera t’il de LFI après Mélenchon ? Surement à l’image de cette chère Garido, une recherche de point de chute plus ou moins confortable.« 

                C’est probable à moins qu’ils ne se défassent de la clique bobo qui les phagocytent et neutralise au profit de la gauche caviar !

                Si Jean Luc Mélenchon est sincère, il devrait se défaire de tous ces »Brutus" bobos qui comme ils l’ont fait à Jules César ne tarderons pas à le poignarder !


              • Croa Croa 9 février 2018 19:57

                À Aristide,
                Ça joue certes, mais sans le remarquable programme qu’est « L’avenir en commun », JL Mélenchon ne serait rien du tout. Ce programme n’est pas celui de Monsieur Mélenchon mais une œuvre collective de la Ø.


              • Le421 Le421 10 février 2018 09:21

                @Aristide
                Mélenchon est LFI et LFI est Mélenchon.

                Vu comme ça...

                A esprit simple, formulation simple.
                Vous ne me décevrez jamais, décidément.
                Ne sais pas nager, ne fais rien pour apprendre, persiste à rester au fond de la piscine pour faire rire ses petits camarades !!
                Bonne journée !!  smiley


              • Le421 Le421 10 février 2018 09:29

                @Croa
                Là, y’a un souci de compréhension de tous nos détracteurs.
                Ce programme leur fait visiblement mal au cul.
                Établi et écrit par un collectif ?
                C’est possible ?
                Noyés dans leur individualisme forcené, ils ne peuvent se résoudre à y croire.
                Donc, Mélenchon, c’est LFI à lui tout seul !!

                Mmmmmmmm’béciles !!  smiley


              • Lugtata Lugtata 10 février 2018 19:51

                @Le421

                Sauf que ce n’est pas le programme de la FI qui à fait 19%, mais bien Mélenchon. Et sans lui la FI n’est pas grand chose comme on le voit à chaque élection intermédiaire.

              • Aristide Aristide 12 février 2018 17:08

                @Le421
                Ce programme leur fait visiblement mal au cul.


                Visiblement il doit vous le faire aussi, puisque par exemple il est pour le 80km/h ... Pour le reste il y autant de chance qu’il soit appliqué un jour que de chance que vous pigiez ce qu j’écris.

              • covadonga*722 covadonga*722 9 février 2018 12:32

                La critique socialiste, la critique de l’Argent, n’a jamais eu autant d’actualité et de pertinence .....



                de la part d’un apparatchik ripoblicain devenu millionnaire sans avoir jamais travaillé ??

                je vous remercie pour ce moment de franche hilarité !!!



                • Attila Attila 9 février 2018 12:33

                  Quand j’étais jeune, enfin, plus jeune que maintenant, j’ai entendu et lu des témoignages de français vivant, ou ayant vécu, aux États-Unis. Tous ces témoignages étaient unanimes sur un point : « Le peuple américain ? Ils sont très gentils et très accueillants. Mais alors, ce sont de grands enfants !!! »
                  Trente ans plus tard, le peuple français a rejoint le peuple américain : âge mental 10 ans.

                  Donc, l’auteur, votre analyse sur l’infantilisme est très pertinente.

                  .


                  • capobianco 9 février 2018 21:43

                    @kelenborn
                    J’adore vos arguments ! Quel niveau si si, vous êtes mûre pour remonter le ps, ne lachez rien...


                  • foufouille foufouille 9 février 2018 13:02

                    "il n’existe pas encore un réel ancrage solide et durable de ses idées au sein de la population, et notamment des classes populaires"
                    certainement peu de chance de s’améliorer vu ses off filmés.
                    copain comme cochons avec les journalistes, hortefeux ou dati ............


                    • Ken_le_sous-vivant Ken_le_sous-vivant 9 février 2018 13:08

                      Le bon score de Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2017

                      Vous pouvez remercier les médias qui offrent une large tribune au tribun. Même une mauvaise publicité reste de la publicité, voyez le FN. Les gens dangereux pour l’oligarchie ne sont pas médiatisés.

                      Cependant, il n’existe pas encore un réel ancrage solide et durable de ses idées au sein de la population

                      Tu m’étonnes !!! Les gens ne sont pas tous stupides et certains ont même vu les vidéos de Philippe Pascot.

                      ...si nous parvenons au pouvoir...

                      Vous rêvez, Mélenchon sert d’épouvantail. Il est le pendant gauchiste du FN, et est très conscient du rôle qu’il joue. Et même si ça devait arriver par accident, il suivra le chemin que Syriza ou Podemos ont tracés en bons petits européistes soumis qu’ils sont.

                      Bon j’arrête je vais y passer la nuit sinon...


                      • alinea alinea 9 février 2018 19:45

                        @Ken_le_sous-vivant
                        On vous écoute, je veux dire sur vos idées positives ; la critique est facile mais n’a pas d’intérêt. Et puis soyez concret, tenir compte de l’existant n’est-ce-pas !


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 21:25

                        @alinea
                        C’est simple, le programme de la FI ne sera jamais appliqué, il faut que tous les pays européens, unanimement, à 100%, 27 sur 27, soient d’accord pour une Europe sociale. Ce qui n’arrivera jamais. 


                        Quant à l’auteur du texte, il nage dans l’ illusion, il croit aux discours de Mélenchon sur la « souveraineté. »

                        L’objectif prioritaire de la FI, c’est de sauver l’ Europe.
                        Pas de sauver la souveraineté, ni la France, ni les Français.

                        C’est exactement le même objectif que Tsipras.
                        "... la supplique d’Alexis Tsipras est la plus pathétique. Le chef du gouvernement grec martèle que la reconduction de la grande coalition allemande est « une condition indispensable aux réformes progressistes nécessaires et à la démocratisation de l’Europe ». Car, poursuit M. Tsipras, il y a désormais une chance « de mettre sur la table de l’Europe un agenda progressiste » permettant de sauver cette dernière.

                        On a donc la confirmation que, pour la « gauche radicale », en l’occurrence grecque, le sauvetage « progressiste » de l’Europe a la priorité sur tout autre préoccupation (...)


                      • alinea alinea 9 février 2018 21:27

                        @Fifi Brind_acier
                        C’est Mélenchon soi-même qui vous l’a dit sur l’oreiller ?
                        Vous êtes ridicule à force.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 22:52

                        @alinea
                        Le nouvel Obs, n’est pas une publication de l’ UPR...
                        Tsipras est de chez vous, pas de l’ UPR, heureusement !


                        Il n’existe aucun article dans les Traités pour exclure un pays.
                        Donc si on n’en sort pas, on y reste.
                        Et on fait ce qui écrit dans les Traités, et ce que décide la Commission.

                        Sinon, la BCE ferme le robinet bancaire comme en Grèce.
                        Ou on vire le Chef du Gouvernement, qu’on remplace par un banquier venant de Goldman Sachs, comme en Italie.

                        PS : Si le Brexit n’a fait l’objet d’aucune mesure de rétorsion, c’est que le Brexit est légal. Violer les Traités, c’est illégal au regard des Traités signés par la France, et la Troïka a les moyens de contraindre un pays à obéir.

                      • alinea alinea 9 février 2018 23:59

                        @Fifi Brind_acier
                        Aucune révolution, même citoyenne,ne s’est jamais faite en obéissant aux traités signés par ceux que l’on a dégommés.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 09:29

                        @alinea
                        Sinon, en Grèce, la révolution, c’est pour quand ??
                        Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifestations, et Tsipras est en train de leur sucrer le droit de grève. C’est ça, le Parti de la Gauche européenne à laquelle appartiennent Syriza, le PCF, Die Lincke, Podémos, le Front de Gauche etc.


                        « La Gauche radicale », en Europe, c’est ça.
                        Les alliés de la FI en Europe, c’est ça.
                        Ce sont des réformistes européens, pas des révolutionnaires.
                        Encore moins des soutiens de la sortie de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN !
                        Ils sont tous « pour une Autre Europe », sans jamais expliquer comment on fait ?

                        Le programme de la FI est un copié/coller de celui de Syriza, le programme de Thessalonique. Dont Tsipras n’a jamais réussi à appliquer la moindre proposition une fois arrivé au pouvoir.

                        De plus, le Gouvernement grec est flanqué de l’ ANEL, un Parti Conservateur, nationaliste & pro OTAN. Une variété locale de Front National...
                        C’est avec ça que vous compter faire la révolution ?

                      • Laulau Laulau 9 février 2018 14:13

                        Il est le pendant gauchiste du FN

                        Et la vérité est au milieu, pas vrai. Il ne suffit pas d’affirmer des choses pour en faire des vérités.
                        Quant aux média qui auraient favorisé Mélenchon, c’est le délire des sous vivants ?


                        • foufouille foufouille 9 février 2018 14:30

                          @Laulau
                          c’est un délire UPR même si je le trouve aussi faux cul que les autres.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 21:29

                          @Laulau
                          Vous ignorez que les médias partagent systématiquement les candidats en 2 groupes : Les Grands Candidats, et les petits candidats ??

                          Mélenchon fait toujours partie des Grands, il a donc droit aux médias.

                          Il le sait très bien, il a appelé à remercier les médias !!


                        • jaja jaja 9 février 2018 14:18

                          Lasch et Michéa...pas sûr que Mélenchon gouterait d’être associé à ces deux lascars pas clairs que l’extrême droite vénère...
                          Enfin ça vous regarde à la FI...


                          • jaja jaja 9 février 2018 14:47

                            Des ponts entre l’extrême droite et la gauche radicale c’est ce que tente cet article... Michéa et Lasch c’est bien la réaction sous le masque d’un anticapitalisme de pacotille :

                            « Leurs styles varient en fonction des lecteurs visés mais leurs propos sont fondamentalement semblables  : les valeurs traditionnelles disparaissent, l’immigration nous menace et l’islam plus encore. »...

                            « Ces deux histoires fusionnent sous nos yeux  : c’est pourquoi le clivage gauche-droite est devenu un leurre  : la gauche (au singulier) aurait perdu de vue les classes populaires, c’est-à-dire renoncé aux valeurs réactionnaires que Michéa prête au peuple (au singulier également). Il emprunte ces valeurs à Proudhon, qu’il est devenu courant de présenter en penseur de l’émancipation en oubliant son sexisme, son antisémitisme, son corporatisme, son projet de banque du peuple comme panacée sociale et ses ambiguïtés face au Second Empire. »

                            « l’abolition intégrale de la logique marchande (...) impliquerait en effet que tous les besoins et les désirs des individus pourraient être définis et imposés par la collectivité, ce qui reviendrait inéluctablement à détruire un des fondements majeurs de la vie privée  »(La gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès, Flammarion, 2014). La moindre perspective de régulation de l’économie est la hantise de Michéa. »

                            « Quant à Marx, s’il lui sert de caution et surtout d’appât pour les lecteurs, il est avant tout présent comme l’un des coupables du déclin de la gauche. Notre ennemi le capital s’emploie à sa récupération partielle et incohérente, combinée à tous les contresens volontaires. Il faut croire Michéa sur parole  : Marx serait un productiviste forcené admirateur sans nuance de la «  grande industrie  », partisan du «  socialisme d’en haut  », décidé à transformer la société en une «  vaste fabrique  », défenseur du rôle «  messianique  » du prolétariat industriel, etc., etc. Contre Marx, c’est le socialisme originel d’un Proudhon qu’il faudrait réhabiliter, et peu importe sa sinuosité politique. En réalité, l’originalité de Michéa consiste surtout à appliquer au socialisme les fantasmes identitaires en vogue aujourd’hui. Mais il vaut mieux prôner la réconciliation des petits patrons, petits commerçants, ouvriers et paysans, en citant Proudhon plutôt que Pétain. »

                            https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/130617/jean-claude-michea-la-reaction-sous-le-masque-de-l-anticapitalisme


                          • covadonga*722 covadonga*722 9 février 2018 15:32

                            @jaja
                            ya nous aussi au nsdap nous étions anti-capitaliste hé hé 


                          • libert_pensée 9 février 2018 18:08

                            @jaja
                            Et un ignoble procès d’intention qui salit deux penseurs essentiels en les associant hypocritement à l’extrême droite ! Sinon Mme Obono : " 

                            Over the past two decades, the laïcité concept, which is ensconced into the Constitution, and the 1905 law have been mostly used against Muslims. After the infamous 2004 law “secularity and conspicuous religious symbols in schools” which overwhelmingly targeted young Muslim school girls, another law, specifically aimed at the few thousand women wearing the niqab and the burqa, which made it illegal to hide the face in public spaces was passed in 2011 ;

                            Those juridical measures were supported by a large majority of the population and of the political forces. It fuelled Islamophobia and emboldened regular citizens to be openly racist ;.

                            http://www.counterfire.org/interview/17638-daniele-obono-the-french-left-after-the-charlie-hebdo-attacks


                          • izarn izarn 9 février 2018 18:35

                            @jaja
                            Que Mediapart et vous soyez des anti-capitalistes de pacotille, c’est plutot évident !
                            Marx a tout meme écrit sur l’économie capitaliste, et pas sur le « sexisme, racisme » et autres fadaises sociétales.
                            C’est quand meme un comble que ce soit les capitalistes de Natixis, Patrick Artus, qui remarquent que peut-etre Marx avait raison sur la baisse tendentielle du profit....
                            Ca vous ferait rien de relire le « Capital » au lieu de raconter des conneries ?
                            Sur le coup Michéa est dans le meme bateau....
                            ...Je suis d’accord !
                             smiley


                          • alinea alinea 9 février 2018 19:47

                            @jaja
                            Vous ne comprenez rien à l’anarchisme jaja !


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 21:37

                            @jaja
                            Comme si le NPA ne roulait pas pour la mondialisation.... !!
                            « La Gauche révolutionnaire, la grande manipulation ».


                            Vous n’êtes pas seuls, un certain nombre de trotskystes sont devenus des néo conservateurs, pro-guerre, pro-européens, et pro- mondialisation . *

                            Ils sont tous assez faciles à repérer, ils ne défendent pas le peuple vénézuélien contre les attaques des USA, dont ils ne parlent jamais.
                            Pour eux, le capitalisme est partout, sauf aux USA, silence radio.

                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 février 2018 23:44

                            Lol Lis Jaja au lieu de répéter les inepties de tes gourous ...


                          • Lugtata Lugtata 10 février 2018 19:56

                            @Fifi Brind_acier

                            « ils ne défendent pas le peuple vénézuélien contre les attaques des USA »

                            Pour le moment la seul armée qui attaque le peuple vénézuélien est celle de la dictature local. Mr 0.7% est-il également un soutiens de ce régime ?

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 20:24

                            @Lugtata
                            Le peuple vote mal, c’est sûr, voyez cette pauvre Killary, battue par Trump, et Merkel dans les choux, des dirigeantes si admirables, si dévouées à la mondialisation heureuse ...


                            Et les dictateurs ! Ils sont réélus par le peuple !
                            Doivent être masos, ces Vénézuéliens ...

                            Les Russes aussi votent massivement pour Poutine, une horreur !

                            Et même les Syriens, dite donc, ils votent à chaque fois pour Assad ! C’est couillon, hein ? Ils devraient voter contre, non ? Avec toute la propagande que vous déversez...

                            Ils votent même tellement pour Assad, que la France et l’ Allemagne ont fermé les ambassades syriennes, pour interdire aux réfugiés syriens d’aller voter !!
                            C’est pas beau, la démocratie version européenne..., une merveille, je vous dis !



                          • jaja jaja 11 février 2018 10:51

                            @Fifi Brind_acier

                            Alinéa l’anarchiste de pacotille qui ne doit pas connaître Durruti et qui fait corps ici avec l’extrême droite nationaliste et l’UPR du gourou issu de la droite anti-ouvrière ferait mieux de relire Bakounine plutôt que de soutenir un patriotard électoraliste... qui lui est vraiment en contradiction fondamentale avec ce qu’est l’anarchisme...
                            D’ailleurs il n’y a aucune organisation anarchiste qui défend ses positions qui feraient rougir de honte n’importe lequel de ses militants...


                          • jaja jaja 11 février 2018 11:19

                            @Fifi Brind_acier

                            Vous faites de la politique fiction pour nous vendre votre bourgeois issu de la droite dure et jadis collaborateur du Pasqua des milces anti-ouvrières...(SAC)
                            Avec un tel CV il devrait la fermer à jamais ! Il est allé jusqu’à aller lécher l’écuelle à Sarko dans les années 2000, avant de se faire virer et de se prétendre le nouveau chevalier blanc...

                            Votre Trump est le nouveau champion de l’impérialisme US, tout comme Obama l’était avant lui... Il n’y a aucune différence fondamentale entre les deux...
                            D’ailleurs l’épisode récent où Trump déclare Jérusalem comme étant la capitale d’Israël démontre parfaitement qu’il est le bras armé de cet impérialisme US soutenant son porte-avions au Moyen-Orient... sa colonie de peuplement ce qui ne vous gêne en rien !

                            Le peuple vote mal, dites-vous en parlant de régimes totalitaires où les urnes sont manipulées comme en Syrie mais condamnez le vote gagnant des Catalans indépendantistes... vote organisé et pourtant manipulé de bout en bout par le gouvernement et les médias espagnols. Là vous vous faites les alliés de l’UE des Merkel, Macron, May et. sans la moindre honte pour condamner les Catalans...

                            Bref vous soutenez l’impérialisme US en Palestine et l’UE en Catalogne au nom des États-nations qui sont le principal ennemi des prolétaires et instruments armés de la domination de la Bourgeoisie que vous défendez bec et ongles...
                            Mais votre politique officielle (démentie par vos mensonges) est bien loin de vos postures...

                            Pour les Syriens réfugiés et issus du peuple et non vos amis de l’ambassade et de ses petits fours si vous alliez les voir où ils vivent vous sauriez ce qu’ils pensent de la famille Assad qui jadis écrasa les Palestiniens avant de faire subir le même sort à leur peuple...

                            https://www.facebook.com/1536506946585351/videos/1833216043581105/


                          • malitourne malitourne 11 février 2018 11:47

                            @jaja
                            La défiance de Puigdemont envers Bruxelles m’avait échappé. Les motivations anarchistes du vote catalan aussi. L’agression de Bachar el Assad envers les libérateurs barbus, ça m’avait également échappé. Merci pour ces utiles éclairages


                          • jaja jaja 11 février 2018 21:43

                            @malitourne

                            Beaucoup de choses vous échappent en effet... Puigdemont n’est pas tout l’indépendantisme catalan de même que les barbus ne sont pas les seuls à être hostiles à Bachar....

                            Et ce qu’en disent les anarchistes catalans pour l’indépendance autant que vous le découvriez... Jordi Martí Font, membre de la CGT (centrale anarcho-syndicaliste, branche catalane) interviewé ici par Jérémie Berthuin1.

                            « Détruire le franquisme passe par l’indépendance de la Catalogne

                            « Vu de l’extérieur cela peut paraître étrange que des libertaires, anti-étatistes comme nous, puissent être au coude à coude avec des personnes qui se mobilisent pour une Catalogne indépendante. Je vous invite à venir mettre un pied sur notre terre, et vous comprendrez assurément la profondeur de notre combat. Un combat marqué du sceau de l’auto-organisation, de rues qui vivent et crient leur désir de liberté »...

                            Et en passant ils expliquent pourquoi fut votée la Constitution de 78 et l’analysent en profondeur :

                            « Le franquisme newlook gouverne donc l’Espagne actuelle avec l’aval de l’ensemble des partis politiques. Car tous, y compris le Parti Communistes Espagnol (du temps où avec ses partenaires italiens et français il tentait une synthèse entre pratiques staliniennes et discours social-démocrate connue comme « Eurocommunisme ») firent allégeance à la royauté issue du franquisme. Le PSUC (Parti socialiste unifié de Catalogne, également communiste) en profita même pour mandater l’un de ses (brillants) intellectuels, Jordi Solé Tura, comme « constitutionnaliste » de 1978…

                            Aucun parti ne maintint donc frontalement l’opposition au fascisme, si ce n’est les mouvements sociaux. Pire, le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) se vautra dans le clientélisme face à l’aubaine inespérée de mettre ses cadres aux affaires.

                            Franco, quelques années avant de gagner son lit de mort qu’une justice naturelle l’obligea à garder quelques semaines afin de définitivement passer l’arme à droite, avait précisé à son peuple, le 30 décembre 1969 : Todo ha quedado atado y bien atado (Tout est resté lié, bien lié)14. Le « tout », c’est l’Espagne chrétienne qui avait livrée croisade face aux hérétiques rouges ; le « lien », c’est évidemment le franquisme. Donc, détruire le franquisme, c’est défaire le lien maintenant le tout, c’est donc, défaire l’Espagne. Bien sûr, on pourra m’accuser de syllogisme mais, les manifestations nationalistes de ces dernières semaines, ayant pour seul mot d’ordre l’incarcération du président destitué de la Generalitat, Carles Puigdemont15 ; les bras tendus (même si minoritaires) ; les Cara al sol16  ; les drapeaux rouge et or d’une monarchie coloniale génocidaire, tant du côté africain qu’américain ; l’interdiction de la couleur jaune ou de l’utilisation de termes tels que « gouvernement en exil » lors de la dernière campagne électorale… ne peuvent laisser indifférents et ne peuvent surtout pas laisser penser à quoi que ce soit d’autre qu’à un retour en force des franquistes.

                            http://www.grand-angle-libertaire.net/lindependance-catalane-en-debat/


                          • malitourne malitourne 12 février 2018 08:15

                            @jaja
                            J’ai lu. Mais Marti a obtenu 4 sièges, vous n’allez pas me faire croire que c’est l’anarcho syndicalisme qui pousse les Catalans à l’indépendance ? 


                          • Julien Esquié Julien Esquié 19 février 2018 08:57

                            @jaja

                            C’est bien connu : la revendication nationaliste (sur des bases peu ou prou ethniques, quand on creuse un peu) est une des caractéristiques de la pensée libertaire.
                            M. Houellebecq a écrit, dans une formule lapidaire, ce qu’il convient de penser de tout cela. Je cite de mémoire : Jacques Prévert est un libertaire, c’est-à-dire que c’est un con.
                            Mais le virage nationaliste des libertaires est moins amusant que l’anarchisme d’un JAJA : quelqu’un qui, somme toute, est membre d’un parti trotskyste, c’est-à-dire d’une structure on ne peut plus autoritaire.


                          • pallas 9 février 2018 14:40
                            Renard

                            Bonjour,

                            Les nations du Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie), ont une certaine animosité envers La France, les relations diplomatiques sont coupé.

                            La France est devenu une zone auquel chaque nations se font une guerre interposé via leurs diaspora, chacun voulant manger un morceau du cadavre.

                            Les politiques peuvent dire et s’agiter dans tous les sens, faire la toupie et sortant des grands mots, ils n’en restent pas moins impuissant, baisant la main de leurs créanciers.

                            De simple clown.

                            Notre nation est drôle, le Bouffon du « Concert des Nations » et l’invité spécial du « Diner de Con ».

                            Salut


                            • Choucas Choucas 9 février 2018 14:46

                               
                              COMME NÉGRIER PRÉFÉRÉ DE SOROS, LA BAUDRUCHE A LE DROIT A UNE SUBVENTION D’OPEN SOCIETY
                               
                              COMME CLIENT PRÉFÉRÉ DE ROTHSCHILD, IL A LE DROIT A UN PRÊT ÉLECTORAL A TX 0
                               
                               
                              « Il faut arrêter l’immigration, je dis bien toute l’immigration » Marchais

                              « Car cette admirable vigilance ‘antifasciste’ ne présente pas seulement l’avantage de transformer instantanément ses zélés pratiquants en maquisards héroïques ; seraient-ils par ailleurs sociologues appointés par l’État, stars du show-biz, maîtres de conférences à la Sorbonne ou pensionnaires attitrés du cirque médiatique. Elle les dispense surtout d’avoir à s’interroger, pendant tout ce temps, sur leur degré d’implication personnelle dans la reproduction quotidienne du mode de vie capitaliste ; autrement dit sur leur propre rapport au monde de la consommation et à sa contre-culture ‘subversive’ officielle. »
                               La Double pensée, Jean-Claude Michéa


                              • Choucas Choucas 9 février 2018 14:53

                                 
                                « Le socialisme, c’était une réaction à la modernité naissante. Les socialistes étaient profondément imprégnés d’anti-modernisme. Le socialisme était une idéologie qui entendait résister au progrès [aliénant] de la société capitaliste : le développement des usines, l’aliénation des travailleurs, l’abandon des campagnes, le développement de villes tentaculaires [banlieues colons] et d’un État bureaucratique [UE]. Il y avait une réaction et beaucoup de liens entre les socialistes et les conservateurs. Dans la première moitié du XIXè siècle, le principal représentant du socialisme en France était Pierre-Joseph Proudhon. Il se trouve que Proudhon a été très attaqué par Marx : celui-ci reprochait au premier d’être conservateur ! Le socialisme de l’époque était à certains égards une version radicale du conservatisme. »
                                Thibault Isabel
                                 
                                Lettre aux ouvriers du Comte de Chambord.
                                http://www.viveleroy.fr/Lettre-sur-les-ouvriers-par-Henri,14


                                • Choucas Choucas 9 février 2018 14:57

                                   
                                  De tte façon
                                   
                                  L’EX-FRANCE SOUMISE NE SERA JAMAIS QU’UN PARTI COLON
                                   
                                  des « chances pour Soros »...
                                   
                                   
                                  « Il y a une grande confusion : confondre la gogoche et le socialisme. La goooche s’est construite de manière parfaitement indépendante à la question du socialisme [19eme, le droitdelhommiste colonisateur Ferry par ex].
                                  Celui-ci est apparu plus tard, indépendamment du clivage droite/gauche qui opposait la droite royaliste, conservatrice et la gogoche progressiste et libérale qui œuvrait pour la reconnaissance des libertés individuelles. Le socialisme était étranger à cette problématique-là. Ce n’est que par un jeu d’alliances historiques que la gauche et le socialisme ont entretenu des liens. Essentiellement pour combattre la droite. À partir de là, la gauche et le socialisme en sont venus dans l’imaginaire collectif à désigner exactement la même chose. Effectivement, pendant les réformes populaires, la gauche et le socialisme faisaient front commun. Mais à partir du moment où Mitterrand amorce le tournant de la rigueur, (…) on assiste au divorce idéologique entre la gauche et le socialisme. La gogoche est redevenue ce qu’elle était dans son essence : non pas un mouvement politique préoccupé par la condition des classes populaires, mais un mouvement idéologique philosophique préoccupé par le progrès des libertés individuelles [Purinement Sociétaliste] : toutes les mesures prises sous le gouvernement Hollande sont des mesures sociétales, par exemple Le Mariage Pour Tous [la triplette mariée qui achète le gode bébé gpa]. »
                                  C Robin

                                  https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201702101030024040-france-charles-robi-gauche-liberalisme/


                                  • Agor&Acri Agor&Acri 9 février 2018 15:11

                                    @ l’auteur
                                    et aux commentateurs qui répondent en se plaçant sur son terrain :

                                    Cette article n’est pas sans qualités
                                    mais si on veut bien prendre de la hauteur, prendre une bonne respiration et ouvrir grand les yeux,
                                    n’appartient-il pas au domaine du conformisme pro-système, de la réflexion critique à essence politicienne, bien insérée dans le cadre imposé par notre fausse démocratie ?

                                    Dans le cadre de l’UE, il n’y a pas de place pour un changement de direction
                                    = les pays membres suivent des directives fixées par une oligarchie (non élue)
                                    avec juste une mini-marge de manoeuvre pour les gouvernants-marionnettes nationaux,
                                    DE QUELQUES BORDS POLITIQUES QU’ILS SOIENT (ou disent être !)
                                    afin qu’ils puissent tenir compte des contraintes liées à la plus ou moins grande élasticité de leur populace respective face à des orientations qu’ils réprouvent.

                                    Alors, dans ce cadre,
                                    à quoi bon discutailler de la couleur des murs d’un local politique quand la peinture est de toute façon imposée par Bruxelles et que les pinceaux ne sont fourni qu’au bon vouloir de l’oligarchie ?!

                                    N’est-ce pas vain ? Simplement vain ? Purement vain ?

                                    L’orchestre du Titanic aurait-il dû jouer plus de Arthur Sullivan et moins de Archibald Joyce ?

                                    Allez-y, débattez ! Faites-vous plaisir.

                                     


                                    • Agor&Acri Agor&Acri 9 février 2018 15:16

                                      Correction :
                                      « ...de leur populace respective face à des orientations qu’ils réprouvent »
                                      "...de leur populace respective face à des orientations QU’ELLE réprouve (la populace respective)


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 22:01

                                      @Agor&Acri
                                      Chut..., quand on parle de la Gauche et de la Droite, ça fait gagner du temps, et ça évite de parler de l’Europe et de l’euro...


                                      Mélenchon a ouvert une école pour former les militants, voici le programme, rien sur l’euro ni sur l’ Europe : « Les cours porteront sur l’éducation, mais aussi la sortie du nucléaire, l’évasion fiscale, la VIème République, mais aussi la laïcité.

                                      La FI rassemble des militants de tous les partis de Gauche, comme »les Insoumis socialistes« , qui sont un sas vers la FI, pour socialistes égarés. Plusieurs militants de l’ UPR étaient dans le public d’un séminaire au nom pourtant prometteur :

                                       »Peut-on changer les Traités européens ?" .

                                      Les militants FI expliquent qu’ils ne comprennent rien au Plan et au Plan B...
                                      Mais l’animateur, non plus, n’est pas capable d’expliquer ... !


                                    • zygzornifle zygzornifle 9 février 2018 15:53

                                      Les socialistes ne sont pas de gauche , ils sont la droite molle on l’a bien vu pendant 5 ans avec nyyyyhollande et sa politique anti-sociale que continue Macron qui lui est aussi de droite que Fillon et Wauqier , quand a Mélanchon il bouche les trous ....  


                                      • Attilax Attilax 9 février 2018 18:08

                                        Si j’ai bien tout compris, pour regagner le cœur des classes populaires, votre solution c’est :
                                        - de l’antiracisme
                                        - du féminisme
                                        - de la « bonne » immigration (ce serait pas un peu raciste comme concept d’ailleurs ?)
                                        Le communautarisme, donc.
                                        En quoi ces solutions diffèrent-elles des choix de feu le PS ? Je vous rappelle que c’est ce qui a causé sa chute. En quoi le prolétariat pourrait-il bien se retrouver là dedans, lui dont 60% forme aujourd’hui l’électorat du FN ? En proposant ça, vous êtes pour tous ces gens (et globalement les gens de droite) un véritable repoussoir, vous ne vous en rendez pas compte ? Comme le FN dans l’autre sens, en fait... Le pire, c’est que c’est exactement ce que veulent des oligarques « philanthropes » comme Georges Soros : favoriser les communautarismes pour détruire les vieux états-nations. Finie la République, fini l’état providence, fini l’intérêt général, ça devient le règne du tous contre tous, communautés contre communautés, le rêve de l’oligarchie pour tout contrôler. Après Hamon proposant du Bildeberg, voici Mélenchon proposant du Soros. Pauvre, pauvre peuple de gauche : Tsipras Blair, Mitterrand, Clinton, Zappatero, Jospin, Hollande, il n’y aura finalement toujours eu que des traitres pour le représenter. Melenchon ne sortira pas du lot, pas plus sur les questions sociales et sociétales que sur l’Union Européenne.
                                        Avec de tels objectifs comme priorités, vous n’êtes pas prêt de les retrouver, les classes populaires, le souci des gens c’est de savoir si ils auront du boulot demain et si leurs enfants auront encore des droits, pas de privilégier telle ou telle communauté plutôt que l’ensemble des français. Oh, vous entuberez bien quelques pékins, comme le FN, mais vous n’arriverez jamais à rassembler, parce que tout comme lui mais pour des raisons opposées vous êtes trop clivant. Malgré mon désaccord, je reconnais un mérite à ce post, celui de ne pas avancer masqué : au moins, c’est clair, on sait pour quoi on vote si on vote FI.
                                        Tant que les électeurs FI et FN n’auront pas compris que leurs représentants feraient élire un tabouret, on continuera à se faire tondre.
                                        La solution ne viendra pas des partis politiques, vu que ce sont eux le problème.


                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 22:04

                                          @Attilax
                                          C’est la Gauche Terra Nova : on laisse tomber les ouvriers et les classes populaires, pour s’occuper des minorités, des femmes, des homos et des migrants.


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 22:26

                                          @Fifi Brind_acier. Je suis vraiment hors de mode.


                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 09:32

                                          @JC_Lavau
                                          Pour sortir de ce foutoir, il reste le PRCF et l’ UPR.
                                          Le reste, c’est pro européen et pro mondialisation...


                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 20:25

                                          @JC_Lavau
                                          Pas compris votre commentaire.


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 10 février 2018 20:32

                                          @Fifi Brind_acier. Je ne suis pas ’Terra Nova".

                                          Je devrais ?

                                        • eric 9 février 2018 19:06

                                          Tout est dit dès les premières lignes....« retrouver l’électorat populaire ». Malheureusement, sa principale caractéristique est un taux d’abstention récurrent, qui certes, a baissé avec le niveau de qualification croissant des ouvriers, mais reste très élevé. Qui plus est, ceux qui votent, votent FN pour l’essentiel.

                                          Globalement, es « vrais » ouvriers, n’ont en gros jamais voté dans le passé, et surtout pas à gauche.
                                          Ils se mettent à participer à la politique, mais tous le monde a compris pour qui ils votent.

                                          Les Fifi sont un parti de classe, la classe moyenne diplômée surtout investi autour de la dépense publique d’une manière ou d’un autre. Elle ignore tout des « classes populaires » Le seuls gens modestes qui votent Fifi sont des fonctionnaires ou apparentés qui ont statutairement le statut ouvriers, mais qui par leur rapport au travail, à l’emploi, à l’appareil de production, sont des agents publics.

                                          La preuve  ? Le logo même de cette organisation. Des gens qui font un jeu de mot autour d’une lettre grecque, à votv @@‹wwq@e avis, ils s’adressent à quel type de public ? Et encore, c’est leurs dirigeants,. J’ai rencontré des électeurs fifies, qui n’avaient pas compris le truc du Logo...

                                          La seule chance pour eux de raccrocher quelques wagons, ce serait d’adopter une approche à la George Marchais de questions d’identité et d’immigration....

                                          On voit la tentation. Mais c’est l’assurance d’une scission à venir. Les prédateurs de l’argent public dont les emplois sont assurés par un flot continue de nouveaux migrants - en, gros le secteur sanitaire et social- n’accepteront jamais qu’on touche à leur beefsteak...


                                          • libert_pensée 10 février 2018 02:01

                                            @eric
                                            Plus que d’accord, notamment pour ce passage : "Les Fifi sont un parti de classe, la classe moyenne diplômée surtout investi autour de la dépense publique d’une manière ou d’un autre. Elle ignore tout des « classes populaires » Le seuls gens modestes qui votent Fifi sont des fonctionnaires ou apparentés qui ont statutairement le statut ouvriers, mais qui par leur rapport au travail, à l’emploi, à l’appareil de production, sont des agents publics".
                                            Pour le reste, et toujours en accord avec vous, je vous recommande l’article que l’excellent Eric Conan a écrit quand il était encore à Marianne :
                                            https://www.marianne.net/debattons/editos/melenchon-encore-un-effort-pour-etre-populaire-0


                                          • Paul Leleu 9 février 2018 19:56

                                            bah... rien de plus à dire que tout ce qui a été dit... on est dans la m... mouise ! ...la Révolution c’est pas facile... faut zy en mettre en sacré coup ! 


                                            • Attila Attila 10 février 2018 14:33

                                              @Paul Leleu
                                              Contrairement à la révolte -feu de paille qui aboutit rarement- la révolution demande une énorme organisation.
                                              La révolution à notre portée est de sortir de L’Union Européenne pour sortir du néolibéralisme.
                                              Le néolibéralisme - Les crises.

                                              .


                                            • Emohtaryp Emohtaryp 9 février 2018 20:20

                                              La France insoumise qui veut rester dans l’ue/euro/otan....
                                              Laissez moi bien rire avec cette pseudo « insoumission », de l’enfumage pour mougeons....


                                              • alinea alinea 9 février 2018 20:53

                                                @Emohtaryp
                                                Avant de cracher, renseignez-vous !!


                                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 2018 22:20

                                                @alinea
                                                Mais on renseigne ! Mélenchon ne veut sortir de rien du tout. Il veut faire du chantage à la sortie, et croit que les 26 gouvernements vont accepter son diktat, alors qu’ils ont envoyé promener Cameron. Vous pouvez toujours rêver que Merkel, Orban ou Rajoy votent pour une Europe sociale ...


                                                Mélenchon ne sortira de rien du tout :
                                                - Il l’a dit le 26 juin 2011, il a déclaré sur Europe 1 que « Prôner la sortie de l’euro relève du maréchalisme », en clair, c’est facho d’avoir une monnaie nationale. 

                                                - Il l’a dit le 18 avril 2017, lors d’un meeting à Dijon « relayé par hologramme » à Nancy, Grenoble, Montpellier, Clermont-Ferrand, Nantes et à La Réunion, il précise bien qu’il est hors de question pour lui d’envisager de faire sortir la France de l’Union européenne et de l’euro, en précisant « Il faut être sérieux ! »

                                                - Il l’a dit à Rome, au forum du Plan B : « Le Plan B est Internationaliste, pas un plan nationaliste où chacun rentre à la maison ».

                                                Il n’y a pas pires sourds que ceux qui ne veulent pas entendre.


                                              • Legestr glaz Ar zen 10 février 2018 06:33

                                                @

                                                Tenez alinéa, j’ai dégoté ça pour vous.

                                                Jean Paul Jacqué est l’auteur du livre « droit institutionnel de l’Union européenne ».

                                                Voici, pour mémoire, son CV. C’est un européiste convaincu. Professeur au Collège d’Europe depuis 1988. Ancien directeur du Service juridique du Conseil de l’Union européenne.
                                                Diplômé d’un doctorat en droit. Professeur à la Faculté de Droit et de Sciences politiques de Strasbourg (1978). Professeur visitant aux Universités de Barcelone, Louvain, Lisbonne, Madrid, Santiago du Chili. Directeur de l’Institut des Hautes Etudes Européennes, Strasbourg (1974-1977). Président de la Faculté de Droit et de Sciences politiques de Strasbourg (1977-1981). Président de l’Université Robert Schuman, Strasbourg (1983-1990). Secrétaire-général de l’Institut International des Droits de l’Homme – Fondation René Cassin (1990-1992).

                                                Alors que dit ce « grand spécialiste » de la « renégociation des traités » façon Mélenchon ? Vous savez le maintenant célèbre rapport de force, le non moins célèbre aphorisme « les traités on les modifie ou on les quitte ». Je vous laisse lire, mais il semblerait, quand même, que « renégocier les traités » soit la quadrature du cercle. Si vous ne comprenez pas que vous vous faîtes enfumer par des belles paroles, vous pouvez continuer à dormir en paix, la France prendra, avec vous, la route de la précarisation grâce à l’ordo-libéralisme en place et incontournable. Il est d’ores et déjà acquis qu’il est impossible de « renégocier les traités ». Ce qui implique, si Mélenchon veut être cohérent, que la seule et unique solution c’est de quitter l’UE. 

                                                « Réviser les traités ne constitue pas un objectif en soi, mais un moyen destiné à permettre à l’Union d’atteindre ces objectifs. Il est donc essentiel d’identifier les points sur lesquels les dispositions actuelles des traités constituent un obstacle et de formuler des solutions. Ensuite, il faut trouver un consensus sur les réformes envisagées ce qui avec vingt-sept Etats membres constitue un défi proche de la quadrature du cercle. Que l’on songe que l’origine du cycle de révision qui a trouvé son issue dans le traité de Lisbonne se situe plus de vingt auparavant dans le projet de traité élaboré par le Parlement européen sous la direction d’Altiero Spinelli. Des années ont été consacrées à rechercher les consensus des institutions et des Etats membres au travers de révisions partielles des traités et lorsque la Convention sur l’avenir de l’Europe s’est réunie, l’accord était déjà largement trouvé. Enfin, peut-on se lancer dans un processus qui, dans l’état actuel, rencontrerait, compte-tenu des opinions publiques, les plus grandes difficultés à être ratifié ? Tant que l’Union européenne ne réussit pas à traiter les difficultés actuelles, il est vain d’espérer qu’une révision d’ensemble des traités puisse recueillir un soutien suffisant tant des Etats que des peuples. »



                                              • petit gibus 10 février 2018 06:45
                                                @alinea
                                                laisse tomber
                                                c’est pas avec Fifi et consort qu’il faut s’appuyer 
                                                pour nous aider à faire la moindre petite révolution 
                                                laisse les chimérer dans le futur de leur passé smiley

                                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 09:42

                                                @petit gibus
                                                pour nous aider à faire la moindre petite révolution

                                                C’est de la publicité mensongère... , non ?
                                                Depuis quand Mélenchon veut faire la révolution ?
                                                Il veut une Autre Europe.


                                                Mais les Européens n’en veulent plus de votre machin européen !
                                                Chaque élection, chaque referendum, c’est le rejet massif.

                                                Vous croyez qu’ils vont faire la révolution pour un truc qu’ils n’ont jamais demandé et qui viole sans cesse la démocratie ?? Rêve !

                                                L’Europe est morte avec le Brexit ! Charles Gave.


                                              • Legestr glaz Ar zen 10 février 2018 14:13

                                                @petit gibus

                                                Si vos connaissances en droit constitutionnel de l’Union européenne sont au point, faîtes nous donc un petit « topo », une petite présentation, du processus à mettre en oeuvre pour « renégocier les traités » et amener cette UE à, par exemple, rétablir le contrôle du mouvement des capitaux. 

                                                Et puis s’il s’agit de faire la révolution, je n’ai pas bien vu où il était question de cela dans le programme de la FI. Etes vous certain de l’avoir lu ou compris ? 

                                                Vous savez petit gibus, c’est au pied du mur que l’on voit le maçon. Et c’est devant les incongruités prononcées par Mélenchon que l’on voit ses sympathisants dans l’impossibilité de répondre. Ce qui veut dire que Mélenchon ment, et les ballade. Mais pour sortir de cette dissonance cognitive il faut être solide, rationnel et honnête. 

                                              • capobianco 11 février 2018 08:54

                                                @totrob
                                                «   Il va le trouver ou le pognon pour financer ses belles promesses ? »

                                                Quand on veut dénigrer, surtout grossièrement, il faut au moins s’être renseigné. Il existe un programme à la FI qui vous apportera les réponses à vos questions, mais je ne suis pas sûr que cela vous intéresse vraiment. Pourrir JLM vous satisfait pleinement, non ? 


                                              • Emohtaryp Emohtaryp 11 février 2018 19:18

                                                @capobianco

                                                 Il existe un programme à la FI qui vous apportera les réponses à vos questions,

                                                Malgré une bonne lecture, personne n’a vu dans ce programme aucune proposition de sortie de l’ue/euro/otan ou alors il faut me dire où ???????
                                                Donc on attend une réponse précise, mais je crois que l’on va attendre longtemps.....

                                              • capobianco 11 février 2018 20:17

                                                @Emohtaryp
                                                « «  Il va le trouver ou le pognon pour financer ses bell,es promesses ? »

                                                Vous dites »malgré une bonne lecture" et bien cela ne se voit pas voyez ci-dessus la question à laquelle je répond. Rien à voir avec la votre donc, vous vous êtes trompé de lunettes peut-être.

                                                D’autre part, je fais un nouvel effort pour vous répondre, mais c’est plus pour d’éventuels lecteurs que pour vous qui ne recherchez visiblement pas des réponses. Pour votre sortie de l’UE plan A on fait des propositions (voir programme) si pas d’entente plan B on sort. Il n’y a que vous qui croyez à une solution de sortie de l’UE en se la jouant respectueux des textes européens. Idem pour l’€ . Concernant l’Otan le programme ne prévoit aucune négociation mais une sortie pure et simple et nous demandons la dissolution de cette organisation de guerre comme cela à été fait pour l’ex urss.

                                                Vous avez trop attendu, une petite heure çà va ? 


                                              • Legestr glaz Ar zen 11 février 2018 20:59

                                                @capobianco

                                                Juste une petite vidéo de Jean Luc Mélenchon. Le plan « B » est un plan « internationaliste » ! 

                                                Si vous avez un document, écrit ou vidéo, dans lequel quelqu’un de la FI parle de sortir de l’UE il serait temps de le sortir capobianco. 

                                                J’ai bien l’impression que vous ne comprenez pas ce que sont les plans « A » et « B ». Vous péchez par ignorance. Le plan « B » est le plan « A » les pays qui voudraient y participer. Alors une question capobianco : quels seraient ces pays ? Le Luxembourg, la Grèce, l’Irlande, l’Allemagne ? Vous avez des pistes à proposer ? 


                                                Encore un biscuit à déguster !


                                              • Emohtaryp Emohtaryp 12 février 2018 00:42

                                                @capobianco

                                                Pour votre sortie de l’UE plan A on fait des propositions (voir programme) si pas d’entente plan B on sort. 

                                                Ça, c’est seulement dans vos rêves, il est écrit nul part dans le programme de FI qu’il faudra sortir du « package » ue/euro/otan
                                                Si vous le voyez écrit noir sur blanc, faites-moi donc signe....

                                              • Attila Attila 12 février 2018 11:54

                                                @Ar zen

                                                «  Vous savez petit gibus, c’est au pied du mur que l’on voit le maçon. Et c’est devant les incongruités prononcées par Mélenchon . . .  »

                                                Ahah ! C’est une allusion ou ça vous a échappé ?

                                                .

                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 février 2018 23:51

                                                Qu’un nartic ... Faut lire Lash et Michea ... FI n’est que couilles en bouteille (expression du nord)


                                                • petit gibus 10 février 2018 06:38
                                                  L’avenir des Insoumis excite bien les neurones
                                                  de nos experts en analyse politique sur A/V smiley

                                                  Moi j’me fais pas trop de soucis pour cet avenir

                                                  Les conneries de Macron à trop vouloir servir ses maitres
                                                  finira bien par réveiller l’apathie d’un plus grand nombre de couillonés 

                                                  Rendez vous dans 4 ans
                                                  le bon le vrai dégagisme et non pas le Nutella frelaté
                                                  a de bon jours devant lui pour quelque peu progresser smiley


                                                  • Fergus Fergus 10 février 2018 09:21

                                                    Bonjour, petit gibus

                                                    « Les conneries de Macron à trop vouloir servir ses maitres
                                                    finira bien par réveiller l’apathie d’un plus grand nombre de couillonnés »

                                                    Je ne voudrais pas doucher votre optimisme, mais nombre d’intervenants - sur ce site comme sur d’autres - affichaient les mêmes certitudes sous Sarkozy puis Hollande !

                                                    D’aucuns affirmaient même de manière péremptoire que ces deux-là n’iraient pas au terme de leur mandat sous la pression populaire ! smiley

                                                  • petit gibus 10 février 2018 09:33
                                                    @Fergus

                                                    crois tu vraiment qu’A/V 
                                                    est un étalon de thermomètre ?

                                                    Et sans optimisme reste plus qu’à rejoindre 
                                                    un wagon du train des couillonés smiley

                                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 09:48

                                                    @petit gibus
                                                    Si la misère menait à « Une Autre Europe », les Grecs seraient déjà au socialisme... Les Européens ne veulent plus de votre machin européen, mes condoléances. Même Macron le sait, il a dit à Londres qu’en cas de referendum en France, les résultats seraient les mêmes que ceux du Brexit.


                                                  • petit gibus 10 février 2018 10:01
                                                    @Fifi Brind_acier

                                                    Et bla bla bla et bla bla bla
                                                    continue à faire ton prêchi prêcha avec la situation des Grecs, 
                                                    et l’agonie de cette Europe
                                                    pour nous refiler ton frexit et ton paradis perdu

                                                    Dans 4 ans et demi
                                                    vous allez faire 1 ou 2% ? 
                                                    Ah mais j’oubliais,
                                                    vous êtes le 1er parti de France smiley




                                                  • malitourne malitourne 10 février 2018 10:43

                                                    @petit gibus
                                                    Avec le Frexit la France retrouvera son indépendance politique. La voie du paradis impossible c’est refuser le frexit, c’est la ligne FI. En celà FI ne se distingue pas de Syriza même si FI tente de prendre ses distances. 


                                                  • Fergus Fergus 10 février 2018 10:47

                                                    Bonjour, malitourne

                                                    « Avec le Frexit la France retrouvera son indépendance politique »

                                                    Et économique, et sociale, et sécuritaire... smiley


                                                  • malitourne malitourne 10 février 2018 10:56

                                                    @Fergus
                                                    Bien entendu Fergus. Oserez vous affirmer que c’est le cas en ce moment ?


                                                  • Fergus Fergus 10 février 2018 13:46

                                                    @ malitourne

                                                    Non, je n’affirme rien de tel, mais même si cette Europe-là ne me convient pas en l’état - euphémisme ! -, je suis persuadé que l’Union est la seule voie viable pour l’avenir.


                                                  • Legestr glaz Ar zen 10 février 2018 14:21

                                                    @petit gibus

                                                    Vous venez sur Agoravox pour vous défouler et placer des sourires pour soutenir vos propos ? 

                                                    Je ne sais pas si vous l’avez compris mais Agoravox est un site d’échanges. Qu’échangez vous ? 
                                                    C’est en disant « rendez vous dans 4 ans » que vous pensez mettre en avant des arguments de manière à alimenter la discussion ? Faire 1% ou 18 c’est pareil petit gibus. Vous n’êtes plus dans la course. Vous vous glorifiez du résultat de la FI ? Tant que Mélenchon refusera de voir le vrai visage de l’UE, une partie de l’électorat sera menée en bateau.

                                                    Tenez petit gibus, un peu d’Etienne Chouard pour changer. 


                                                  • malitourne malitourne 10 février 2018 14:23

                                                    @Fergus
                                                    Je me demande si vous le pensez vraiment... Si c’est le cas je vous conseille de militer activement car la cote de l’UE est en perte de vitesse. Même Macron a avoué que les français choisiraient le Frexit si on leurs posait la question. 


                                                  • Fergus Fergus 10 février 2018 15:24

                                                    @ malitourne

                                                    Normal que la cote de l’UE soit en baisse, eu égard à sa politique résolument libérale et libre-échangiste au détriment des attentes sociales.

                                                    Malgré tout, qu’elle soit « en perte de vitesse » reste à démontrer dans la mesure où nous reconduisons toujours des majorités politiques pro-UE. Sur ce plan-là, Macron avait clairement affiché ses convictions !


                                                  • malitourne malitourne 10 février 2018 15:44

                                                    @Fergus
                                                    Vous concéderez que le nous est de plus en plus relatif, non ? Le « nous » de 2005 n’était-il pas plus massif que le « nous » de 2017 ? Et le « nous » de 1992, serait-il le même aujourd’hui ? 

                                                    Le rêve européen, tout comme Macron, ne survit que par parce qu’il est sous perfusion médiatique. Si on débranche, même Macron sait que c’est le Frexit qui emporterait l’adhésion des Français...

                                                  • Fergus Fergus 10 février 2018 17:59

                                                    @ malitourne

                                                    Croyez ce que vous voulez, mais je suis persuadé que vous êtes dans le rêve. Il suffirait que les modalités de fonctionnement de l’UE et de la BCE soit un tant soit peu assouplies pour que les Européens reprennent espoir en l’Union Européenne.

                                                    Et cela se fera forcément, faute de quoi l’UE risquera d’aller vers son effondrement, ce qu’aucune des nations majeures ne désire, bien conscientes des dangers économiques et nationalistes que la chute de l’UE entraînerait.


                                                  • malitourne malitourne 10 février 2018 18:10

                                                    @Fergus
                                                    C’est vous qui avez la foi dans la construction européenne, en dépit du bilan tragique pour la France depuis Maastricht. 

                                                    L’UE s’effondrera et ce sont les derniers à en sortir qui prendront le plus cher. Le Frexit aura lieu et le plus tôt sera le mieux. D’ici là faites de beaux rêves...

                                                  • petit gibus 10 février 2018 18:20
                                                    @Ar zen

                                                    « Vous venez sur Agoravox pour vous défouler »


                                                    Faut il que je sussure à ton oreille qu’avec tes « arguments » et tes liens
                                                    re et re touillés je finis par bien me marrer smiley




                                                  • Legestr glaz Ar zen 10 février 2018 18:49

                                                    @petit gibus

                                                    Je me rends bien compte comment le manque de réflexion profite aux puissances de l’argent. Les gens sont si faciles à tromper. 

                                                    Petit gibus vous êtes l’archétype des personnes manipulables parce que vous ne remettez jamais en cause vos opinions qui ne sont que des croyances non examinées. C’est très coûteux d’examiner ses croyances, et il faut avoir un certain courage. Hélas, hélas, petit gibus, vous n’en avez guère. 

                                                  • petit gibus 10 février 2018 19:06
                                                    @Ar zen

                                                    « 
                                                    Petit gibus vous êtes l’archétype des personnes manipulables parce que vous ne remettez jamais en cause vos opinions qui ne sont que des croyances non examinées. C’est très coûteux d’examiner ses croyances, et il faut avoir un certain courage. Hélas, hélas, petit gibus, vous n’en avez guère. »

                                                    l’hôpital qui se fout de la charité
                                                    dans ce genre d’affirmations argumentés
                                                    t’es pas mal du tout smiley

                                                    je milite non pas pour Mélenchon en 2022
                                                    mais pour Ruffin comme Président
                                                    et pour Elise Lucet comme Présidente de l’info
                                                    sur nos chaines publiques smiley

                                                  • Legestr glaz Ar zen 10 février 2018 19:45

                                                    @petit gibus

                                                    L’hôpital que se fout de la charité écrivez vous ?

                                                    J’ai commis quelques articles qui donnent à connaître ma ligne de pensée. J’ai pris le temps de répondre à un maximum de commentaires. Je travaille à plein temps et ce n’est pas un exercice facile. Il me semble avoir lu que vous étiez retraité ? 

                                                    Alors petit gibus, hormis des « smileys », qu’avez vous à dire ? L’hôpital qui se fout de la charité, il est possible que vous ne compreniez pas ce que vous écrivez. Faîtes nous donc une démonstration de vos connaissances. Argumentez, comme je le fais à travers des articles. 

                                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 20:59

                                                    @petit gibus
                                                    Merci de me donner l’occasion de vous donner des nouvelles de l’ UPR qui vient de passer la barre des 30 000 adhérents !


                                                    En cadeau, je vous offre une vidéo :
                                                    « Qui gouverne vraiment la France et l’ Europe ?? »

                                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 21:06

                                                    @Fergus
                                                    je suis persuadé que l’Union est la seule voie viable pour l’avenir.

                                                    Par hasard, vous ne confondez pas « union » avec « accords de coopérations entre pays » ? L’avenir, c’est la coopération entre pays. Pas de vivre dans un système supranational où les lobbies décident à la place des citoyens...


                                                    Expliquez-nous comment vous allez remettre à plat 70 ans de Traités européens pour en faire un système coopératif entre pays ?? Merci d’être précis.

                                                  • petit gibus 10 février 2018 21:25
                                                    @Fifi Brind_acier

                                                    Félicitations
                                                    Larguez les amarres
                                                    vous avez le vent en poupe 

                                                    Souvient toi de tes anciennes prévisions
                                                    vous deviez être les seconds à l’arrivée
                                                    dans la course de l’an dernier
                                                    oui mais depuis que vous avez récupérée
                                                    la tête pensante de la belle Salamé .......... smiley

                                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 21:31

                                                    @Fergus
                                                    des dangers économiques et nationalistes que la chute de l’UE entraînerait.

                                                    Les 170 pays du monde, qui sont hors de l’ UE, sont donc des pays « nationalistes », en clair, des pays fachos...


                                                    - Quand l’Argentine a laissé ses banques faire faillite, en 2012, pour sauver les Argentins, c’est nationaliste. « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques ! » C’est pas bien du tout !

                                                    - Quand l’ Islande a remis en place le contrôle des mouvements de capitaux pour sauver ses entreprises, c’est nationaliste.

                                                    Manque de bol, l’ Islande est en tête des pays les plus heureux du monde, c’est dramatiquement facho, ils ne sont ni dans l’euro, ni dans l’ UE !

                                                    - Quand le Venezuela de Chavez a nationalisé son pétrole, c’est sûrement facho aussi, non ?

                                                    - Quand Obama a mis une taxe de 522% aux aciers chinois, pour protéger les aciéries US, c’est affreusement nationaliste, et Obama est un vilain facho, j’ai tout bon ??

                                                    Il va falloir réviser vos définitions, mon cher Fergus, pour un révolutionnaire, c’est un peu la confusion, non ? Sachez au moins que dans le monde normal, en dehors de l’ UE, c’est le protectionnisme qui est majoritaire !

                                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 21:39

                                                    @petit gibus
                                                    mais pour Ruffin comme Président

                                                    Au moins avec Ruffin, vous êtes sûr qu’il ne veut pas sortir de l’ Union européenne !

                                                    Pas de blabla « Plan A, Plan B » ; « le Plan B, c’est le Plan A maintenu », toussa, toussa ...


                                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 février 2018 21:48

                                                    @petit gibus
                                                    Toujours à botter en touche et à ne pas répondre aux questions...
                                                    C’est ce qui vous perdra. Je vous le dis gentiment, quand on ne répond pas aux questions de fond, on perd forcément en crédibilité, et on perd petit à petit ses militants et ses sympathisants.


                                                    Vous avez lu le compte rendu du séminaire des Insoumis - « Peut-on changer les Traités européens ». ??

                                                    Pour les adhérents de l’ UPR, c’est un moment de franche rigolade.

                                                  • Legestr glaz Ar zen 10 février 2018 22:14

                                                    @Fergus

                                                    « Croyez ce que vous voulez, mais je suis persuadé que vous êtes dans le rêve » écrivez-vous.

                                                    Lorsqu’un spécialiste des institutions européennes indique que la modification des traités est la quadrature du cercle vous venez Fergus, avec vos maigres connaissances du sujet, écrire que vous êtes persuadé qu’il suffirait que les modalités.... soient assouplies. Du coup c’est vous qui êtes dans le rêve et qui ne comprenez pas le fonctionnement de l’UE. Lisez Fergus, formez votre esprit à la critique !

                                                    Jean Paul Jacqué est l’auteur du livre « droit institutionnel de l’Union européenne ».

                                                    Voici, pour mémoire, son CV. C’est un européiste convaincu. Professeur au Collège d’Europe depuis 1988. Ancien directeur du Service juridique du Conseil de l’Union européenne.
                                                    Diplômé d’un doctorat en droit. Professeur à la Faculté de Droit et de Sciences politiques de Strasbourg (1978). Professeur visitant aux Universités de Barcelone, Louvain, Lisbonne, Madrid, Santiago du Chili. Directeur de l’Institut des Hautes Etudes Européennes, Strasbourg (1974-1977). Président de la Faculté de Droit et de Sciences politiques de Strasbourg (1977-1981). Président de l’Université Robert Schuman, Strasbourg (1983-1990). Secrétaire-général de l’Institut International des Droits de l’Homme – Fondation René Cassin (1990-1992).

                                                    Alors que dit ce « grand spécialiste » de la « renégociation des traités » façon Mélenchon ? Vous savez le maintenant célèbre rapport de force, le non moins célèbre aphorisme « les traités on les modifie ou on les quitte ». Je vous laisse lire, mais il semblerait, quand même, que « renégocier les traités » soit la quadrature du cercle. Si vous ne comprenez pas que vous vous faîtes enfumer par des belles paroles, vous pouvez continuer à dormir en paix, la France prendra, avec vous, la route de la précarisation grâce à l’ordo-libéralisme en place et incontournable. Il est d’ores et déjà acquis qu’il est impossible de « renégocier les traités ». Ce qui implique, si Mélenchon veut être cohérent, que la seule et unique solution c’est de quitter l’UE. 

                                                    « Réviser les traités ne constitue pas un objectif en soi, mais un moyen destiné à permettre à l’Union d’atteindre ces objectifs. Il est donc essentiel d’identifier les points sur lesquels les dispositions actuelles des traités constituent un obstacle et de formuler des solutions. Ensuite, il faut trouver un consensus sur les réformes envisagées ce qui avec vingt-sept Etats membres constitue un défi proche de la quadrature du cercle. Que l’on songe que l’origine du cycle de révision qui a trouvé son issue dans le traité de Lisbonne se situe plus de vingt auparavant dans le projet de traité élaboré par le Parlement européen sous la direction d’Altiero Spinelli. Des années ont été consacrées à rechercher les consensus des institutions et des Etats membres au travers de révisions partielles des traités et lorsque la Convention sur l’avenir de l’Europe s’est réunie, l’accord était déjà largement trouvé. Enfin, peut-on se lancer dans un processus qui, dans l’état actuel, rencontrerait, compte-tenu des opinions publiques, les plus grandes difficultés à être ratifié ? Tant que l’Union européenne ne réussit pas à traiter les difficultés actuelles, il est vain d’espérer qu’une révision d’ensemble des traités puisse recueillir un soutien suffisant tant des Etats que des peuples. »


                                                  • petit gibus 10 février 2018 22:14
                                                    @Fifi Brind_acier

                                                    Ah mais j’oubliais l’argument massue de tout ton catéchisme
                                                    l’accord des 27 pays est obligatoire pour mettre au normes européennes
                                                    les chasses d’eau de nos 27 pays smiley

                                                    c’est faire l’impasse de ce que tout personnage sensé admet
                                                    en toute objectivité sauf bien sur les dogmatiques UPRiens
                                                    à savoir :

                                                    sans la France ou l ’Allemagne pschiiiiiiiiiiiiitt plus d’Europe du tout
                                                    inutile de nous bassiner avec votre article 50,
                                                    et de l’incohérence totale et farfelu du prog des insoumis 
                                                    pour faire évoluer les choses dans un autre sens
                                                    que celui de notre macaron Président

                                                    Qui de vous ou nous permet le statut actuel de perdurer ? ? ?

                                                    Bizarre que votre si réaliste idéologie
                                                    avec ses articles gravés dans le marbre du constitutionnel
                                                    fasse l’impasse sur une si banale évidence !


                                                    Mais bon pour vous un argument de bon sens
                                                    ne sera jamais un argument acceptable pour un UPRien smiley

                                                    Allez bon vent sous vos chimères futures d’Alizés 

                                                  • Legestr glaz Ar zen 11 février 2018 08:15

                                                    @petit gibus

                                                    Vous ne comprenez décidément rien. Les « chasses d’eau » et leur capacité ne font pas partie des articles des traités. 

                                                    Vous confondez allègrement directives européennes et traités européens, c’est dire l’aveuglement dans lequel vous vous trouvez. Et vous voulez donner des leçons ? Renseignez vous d’abord. 

                                                    Nous sommes d’accord : sans la France plus d’U.E mais pour cela, petit gibus, il faut sortir de l’UE ce que n’a proposé que François Asselieau au moment des présidentielles. Pourquoi écrivez vous « sans la France » alors que ce projet n’est pas à l’ordre du jour chez Mélenchon ? 

                                                    Je vous signale la jurisprudence « constante » du Conseil constitutionnel« et du Conseil d’Etat. Les traités ont une force supérieure aux lois nationales. Le président de la République, le gouvernement, l’Assemblée nationale ont »l’obligation" d’obéir aux décisions du Conseil constitutionnel. Vous comprenez ça petit gibus ou pas ? 



                                                    Lisez et comprenez petit gibus. Sans mettre à contribution vos neurones vous resterez un être facilement manipulable. Vous aimez ça, que l’on se moque de votre figure ?



                                                  • capobianco 11 février 2018 09:04

                                                    @petit gibus
                                                    Il ne faut jamais essayer de répondre de façon sérieuse aux adorateurs de ass. De suite ils nous ressortent tous le catéchisme que plus personne ne prend la peine de lire. Pourquoi changeraient-ils une stratégie qui a fait moins de 1% ? Sont pas idiots .............


                                                  • malitourne malitourne 11 février 2018 09:17

                                                    @capobianco
                                                    Le problème c’est qu’il n’arrive pas à répondre sérieusement sur la possibilité de mettre en oeuvre un programme politique dans un cadre supranational qui ne le permet pas. Il n’a pas d’autres choix que de se réfugier derrière des smileys et des répliques de collégien et il passe pour un ahuri, comme un Bourvil place de l’Opéra à côté de sa 2CV en vrac


                                                  • Legestr glaz Ar zen 11 février 2018 09:52

                                                    @capobianco

                                                    Les cartes sont sur la table capobianco. Il vous suffit de les examiner. C’est très facile. Si vous êtes honnête avec vous même vous ferez cet effort.

                                                    Ainsi, si vous lisez la Constitution de la 5ème République, vous voyez l’article 61 qui dit : « Les lois organiques, avant leur promulgation, les propositions de loi mentionnées à l’article 11 avant qu’elles ne soient soumises au référendum, et les règlements des assemblées parlementaires, avant leur mise en application, doivent être soumis au Conseil constitutionnel, qui se prononce sur leur conformité à la Constitution. »

                                                    La jurisprudence constante du Conseil constitutionnel sur du temps long montre que le droit européen est supérieur au droit nationaL Ce qui veut dire qu’il est impossible de désobéir au droit européen qui est toujours, toujours, toujours appliqué par le Conseil constitutionnel. Il n’y a que cela à comprendre pour savoir que Mélenchon ment lorsqu’il parle de désobéissance aux traités. Vous avez les preuves devant le nez capo bianco. Je ne les ai pas inventées ni sorties d’un chapeau. Vous êtes face à vous même et à votre réflexion. Asselineau n’est pas responsable des articles 55, 61 et 62 de la Constitution. Un peu d’honnêteté intellectuelle ne nuit pas au débat d’idées. 


                                                    Lisez ceci et comprenez en toute la portée : 

                                                     « L’élément intrinsèque du concept de politique commune est sa force contraignante sur les États membres. Ces derniers doivent donner aux institutions communes les moyens d’appliquer les politiques communes et de faire respecter leurs décisions par toutes les parties concernées et leurs citoyens. À ces fins, les politiques communes sont formées par des actes juridiques arrêtés par les institutions communes, appliqués par les États membres et/ou les institutions communes et contrôlés par les institutions communes [voir le chapitre 4]. Les droits nationaux des États membres sont harmonisés dans un grand nombre de domaines dans le cadre des politiques communes. Un droit spécial, appelé précédemment  »acquis communautaire« et désormais »acquis de l’UE« , est ainsi créé afin de matérialiser les politiques communes, un droit qui a la primauté sur le droit national, même constitutionnel des États membres, que celui-ci soit antérieur ou postérieur à la législation européenne ».

                                                    Est-ce que c’est du Chinois ? A quel moment allez vous sortir de votre torpeur ?




                                                  • capobianco 11 février 2018 10:01

                                                    @malitourne
                                                    Non, le problème c’est qu’il a un autre point de vue que vous qui ne correspond pas à la pensée du « maitre » Ass. D’où les longs et répétitifs commentaires de vous et des autres adeptes qui ressassent le message de votre « géni » . Concernant les « ahuris » je pense que, comme pour vos sondages et vos adhérents, il est difficile de vous devancer. 

                                                     Pour vous faire plaisir !


                                                  • capobianco 11 février 2018 10:21

                                                    @Ar zen
                                                    « Si vous êtes honnête avec vous même vous ferez cet effort. »

                                                    Je ne suis pas honnête, puisque comme Petit gibus je suis pour le bras de fer, la désobéissance et le rapport de force. Je me fous de vos « textes, articles et chapitres » dont vous nous abreuvez, overdooose !

                                                    Vos cartes, que vous connaissez si bien, sont le signe de la soumission à des textes que les français ont rejetés en 2005 et sont donc truquées. Vous avez le droit de suivre la stratégie du maitre, pourquoi vouloir nous l’imposer de cette façon insupportable ? Puisque l’on vous dis que nous sommes pour le rapport de force, nous sommes donc incompatibles, on n’ a rien en commun. Basta.


                                                  • malitourne malitourne 11 février 2018 10:26

                                                    @capobianco
                                                    Le point de vue de Gibus, et le votre peut-être aussi (à FI en effet ou peut être plutôt plan A ou plan B) consiste à dire à ses contradicteurs de l’UPR que le programme de FI s’imposerait à l’UE par un chantage à la sortie. L’UPR vous dit que c’est impossible en vertu des traités qui nous lient à l’UE et votre seule réponse c’est d’affirmer qu’il suffira de s’assoir sur les traités et de ne pas se préoccuper des conséquences. Eh bien ce sont ces conséquences (et ces inconséquences) politiques que nous vous mettons sous le nez, et soyez sûrs qu’on vous les mettra aussi longtemps que vous souhaiterez qu’on les ignore. Nous serons inlassablement les empêcheurs d’enfumer en rond des européistes...


                                                  • capobianco 11 février 2018 11:34

                                                    @malitourne
                                                    « à FI en effet ou peut être plutôt plan A ou plan B » Vous n’avez pas tout compris c’est plan A ET plan B si étonnamment l’allemagne refuse de tenir compte du vote des français pour la FI.

                                                     « que le programme de FI s’imposerait à l’UE par un chantage à la sortie » Personne ne veut imposer le « programme » de la FI à l’Europe , seulement le changement profond des ses objectifs et du son fonctionnement.

                                                    Pour le reste 6ème république, assemblée constituante, programme économique et social bref ce pourquoi les français auront voté sera mis en route, c’est la démocratie.

                                                    Nous avons bien compris votre rôle, « inlassablement » tenter de diviser, de caricaturer et souvent de pourrir (je le fais aussi en représailles) afin, comme le FN, de favoriser le maintien de la droite au pouvoir. Vous savez bien que plus personne ne lit vos « textes, articles et chapitres » et votre rôle est uniquement de démolir la seule opposition réellement de gauche et la seule alternative possible à vos amis LR, LRM,PS et compagnie....

                                                    Sur ce, je vous quitte, il fait un temps super et j’ai besoin de m’aérer de vos textes, articles et chapitres et des arguties du maitre....


                                                  • malitourne malitourne 11 février 2018 13:00

                                                    @capobianco
                                                    Il faudrait arrêter avec votre paranoïa politique. Si je suis à l’UPR, c’est parce que je suis convaincu que sans Frexit, aucune politique ne rentrant pas dans le cadre ordolibéral de Bruxelles n’est possible, argumentation à l’appui. Le programme de FI ne rentre pas dans ce cadre et là dessus nous sommes d’accord. FI prétend qu’elle peut transformer le cadre, nous à l’UPR, nous disons que c’est impossible arguments à l’appui. L’UE n’est pas réformable et donner à croire qu’elle peut l’être c’est trahir à la fois ceux qui y croient et faire le jeux de ceux qui veulent qu’on n’en sorte pas. Et ça à l’UPR nous vous le ferons assumer, vous à FI et aux autres enfumeurs. Bonne promenade.


                                                  • foufouille foufouille 11 février 2018 13:21

                                                    @malitourne
                                                    « Et ça à l’UPR nous vous le ferons assumer, vous à FI et aux autres enfumeurs. »
                                                    avec 0.7% des votes, ce sera difficile.
                                                    UPQR = adorateur du dieu asselineau.
                                                    c’es quand que ton dieu a manifesté pour la dernière fois ?


                                                  • malitourne malitourne 11 février 2018 13:32

                                                    @foufouille
                                                    Dans les urnes, dans les forums, dans la rue, oui Foufouille tu vas continuer de nous entendre dénoncer le diktat de l’UE, rappeler la nécessité et l’urgence du Frexit. Ca t’emmerde mais c’est comme ça. 


                                                  • foufouille foufouille 11 février 2018 18:11

                                                    @malitourne
                                                    je note donc que dieu asselineau considère que le peuple est trop sale pour lui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Renard

Renard
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès