• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La genèse du Mossad & et de ses actions en France

La genèse du Mossad & et de ses actions en France

Le Monde, dans son édition du 26 juillet, révèle que le Mossad aurait coordonné l'assassinat de Mahmoud Al-Mabhouh dans la chambre 203 qu'il occupait à l’hôtel Al-Bustan Rotana (Dubaï), le 19 janvier 2010, à partir d'une chambre d’hôtel du pont de Bercy (Paris) ! « En découvrant le dispositif mis en place à leur insu par le Mossad, les autorités françaises mesurent les risques encourus : aux yeux du Hamas et d’autres groupes radicaux, elles peuvent apparaître comme complices de l’État hébreu. Pour ne rien arranger, il apparaît que le Mossad a subtilisé des identités de citoyens français afin de fabriquer quatre passeports pour ses agents. (...) En judiciarisant l’affaire, nous disions qu’il s’agissait d’une atteinte inacceptable à notre souveraineté ». Les Israéliens ont promis juré de ne plus recommencer... Délégueront-ils leurs coups tordus à des officines de sécurité privées - utiliseront-ils des agences immobilières pour les appartements conspiratifs - des sociétés de domiciliation pour leurs communications - des banques pour les transferts financiers - des sociétés de location d'automobiles pour leur déplacements - des cabinets d'avocats d'affaires pour certains montages - leurs réseaux d'honorables correspondants franco-israélien en soutien, etc. ?

Le renseignement extérieur juif fut créé au XIX° siècle pour permettre aux israélites de la diaspora d'immigrer en Palestine (Eretz Israël). L'immigration fut de tout temps indispensable à l'existence, au développement, à l'extension et au rayonnement du peuple d'Abraham. En 1878, la population juive en Palestine compte seulement quelques milliers d'individus. Quelques années plus tard, les Juifs fuyant les pogroms de Russie immigrent en Palestine (Alyia), bientôt rejoints par d'autres membres de la diaspora. L'année 1904 voit l'arrivée d'une deuxième vague décidée à se protéger de l'insécurité endémique que les tribus nomades font régner dans la région. Le Hachomer (Gardien), un groupe d'autodéfense est créé en 1916, l'année suivante, les Nations-Unis accordent à la Grande-Bretagne un mandat sur la Palestine et l'Agence juive va servir de gouvernement embryonnaire. Le Hachmomer disparait en 1920 remplacé par la Haganah et le Palmar (d'inspiration marxiste-léniniste) qui forment une force militaire d'environ 600 volontaires. En 1934, la Haganah qui protège les intérêts de la communauté juive installée en Palestine, créé une unité de renseignement, le Shai Sherut Yediot qui sera intégré à Tsahal, Tsva Haganah lei Israël (Armée de défense d'Israël) le 15 mai 1948.

Le 15 avril 1936, les Arabes se révoltent contre l'Angleterre accusée d'être favorable aux juifs. Le Ha mossad le-Alyia (organisation de l'immigration) est chargé de la venue des Ashkénazes (Juifs européens) en contournant les contrôles britanniques. L'organisation achète des navires et la Haganah met sur pied des filières d'immigration clandestine. Le Alyia beth (B) va disposer de navires (qui donneront naissance à la compagnie maritime Zim), d'avions, et de véhicules dont les mouvements sont coordonnés par un réseau d'émetteurs radio ! Le Mossad Lealivah Aliyah Beth est renforcé de deux unités, renseignement et sabotage.

Des désaccords au sein de la Haganah vont donner naissance à une première scission, l'Irgoun (1937), puis à une seconde, le Groupe Stern. L’Irgoun Zvai Leumi (Organisation Militaire Nationale) est décidée à répondre à chaque attentat arabe contre la communauté juive. L'Irgoun est organisée en escouades et détachements, articulation déjà inculquée aux membres du Bétar, un mouvement de jeunesse fondé par Jabotinsky. En 1939, l’Irgoun lance ses actions de représailles au grand dam de la Haganah qui diffuse un tract, « Tu ne tueras point », auquel l’Irgoun répond par : « Tu rendras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, brûlure pour brûlure… » Le 17 mai 1939, jour de la publication du Livre Blanc, des manifestations éclatent et les stations de la radio juive en Palestine sont bombardées. La riposte des Anglais est prompte, en quelques heures, ils « coffrent » presque tout l’état-major de l’Irgoun.

Quand la seconde Guerre mondiale éclate, 400 volontaires juifs rejoignent les Forces Françaises en Afrique, et la Grande-Bretagne crée la Brigade juive ; 43.000 combattants juifs épauleront les alliés au Moyen-Orient. Le 26 décembre 1941, le Struma, un cargo transportant huit cents Juifs roumains, atteint le port d'Istanbul. Le gouverneur britannique se montre inflexible, les Turcs renvoient le Struma en haute mer où il va se disloquer le 24 février 1942 faisant 746 victimes. Les murs des grandes villes palestiniennes sont couverts d'affiches, sous la photographie de Sir Michaël est inscrit : Recherché pour meurtre. La guerre terminée, la Haganah dispose d'hommes formés aux actions de commandos. De son côté, la Haganah entraine ses volontaires au sein d'un camp de scoutisme, la Gadnah, au programme : close combat, maniement des armes, premiers secours, surveillance et filature, entrainement à l'action de guérilla, etc. Le 6 novembre 1944, un ministre britannique est assassiné par le Loahamé Herout Israel (combattants pour la liberté d'Israël), plus connu sous l'appellation groupe Stern. Celui-ci est articulé en cellules à trois membres soigneusement cloisonnées. Un de ses militants va rédiger des brochures sur les règles de la clandestinité tirées à partir d'ouvrages sur : la Narodnaïa Volia - l’organisation de la Main Noire - l’IRA - ou de magazines américains rapportant les actions des G. Men (FBI), sans oublier les films en rapport avec leur sujet.

Dans la nuit du 10 au 11 juillet 1947, l'Exodus accosté dans le port de Sète, embarque 4 554 Juifs désireux de rejoindre la Palestine. Cette opération a mobilisé 174 camions ! Le 18, l'Exodus est arraisonné au large des côtes palestiniennes par six bâtiments britanniques puis escorté dans le port de Haïfa. Ses passagers sont alors transférés à bord d'un autre navire à destination de Port-de-Bouc, où tous refusent de débarquer. Le navire est dirigé sur Hambourg et ses occupants placés en camps de rétention. L'aventure de l'Exodus va avoir un retentissement mondial et influencer le vote de l'ONU. Le 15 mai 1948, le Conseil national juif proclame l'indépendance d'Israël. Les 650 000 Juifs présents reçoivent la moitié du territoire palestinien en partage... La spirale de la violence est amorcée et la haine pas prête de s'éteindre.

Le 2 mars 1951, Ben Gourion confie au ha Mossad le Modin Tafkidim Meyuhadim (Institut pour le renseignement et missions spéciales) l'exclusivité du renseignement extérieur, de la défense des intérêts d'Israël et du peuple juif où qu'il se trouve ! L'unité Toledano chargée de former et organiser les juifs de la diaspora pour défendre leur communauté en cas d'attaque, vit le jour en 1956. Années cinquante-soixante, l'Agence juive finance des voyages d'études et des colonies de vacances pour les jeunes européens : « Le contact direct avec Israël peut arracher la jeunesse juive de France à toutes les sortes d'assimilation qui la guette » (J.C Mitterrand sera volontaire pour un séjour en kibboutz en 1970). Des Musulmans et des Juifs présents en France n'auront de cesse de vouloir imposer leur spécificité à la République. Très peu de ces ultras n'a vraiment l'intention d'aller vivifier son pays de cœur, quitter la France serait perçu comme une forme de renoncement à la vie publique.

En 1956, Israël est aux côtés de l'expédition franco-britannique en réponse à la nationalisation du canal de Suez. L'année 1957 voit la mise sur pieds du Lisha le Kisherei Mada (bureau de liaison scientifique) chargé du renseignement scientifique et de la haute technologie (le Centre de recherche sur les armes biologiques et chimiques de Nes Ziona en 1952). Les relations franco-israéliennes sont au beau fixe. Paris qui a acquit auprès d’Israël des brevets de fabrication de l’eau lourde indispensable au refroidissement du réacteur de Marcoul, va lui livrer la technologie nucléaire pour la construction d'un réacteur nucléaire de 24 Mégawatts. Guy Mollet, président socialiste du Conseil de la IV° République déclare : « C’est le devoir de la France d’assurer la sécurité du petit État hébreu ». Les ingénieurs et techniciens français installés à Dimona dans le désert Néguev, communiquent avec leur famille via une boîte postale située en Amérique du sud. Leur présence doit demeurer secrète. En 1958, les vols des avions espions U-2 au-dessus du Néguev révèlent la construction d'un édifice semblable à celui de Marcoule !

Le général de Gaulle découvre la situation à son arrivée au pouvoir (28 mai 1958)... Le 13 février 1960, la France procède à son premier tir nucléaire dans le désert du Sahara. En 1965, Dimona peut livrer 5 kilos de plutonium par an. En 67, Israël teste les missiles fournis par Dassault. Les « Jéricho » peuvent transporter l'arme nucléaire. Le 2 juin 1967, de Gaulle décrète un embargo total sur les livraisons d'armes à Israël et annonce un rapprochement avec les pays arabes qui représentent un marché pour l'armement français et l'approvisionnement en pétrole (La France livrait à Israël depuis 1954, des chars, des chasseurs, etc., en échange de l'interception des communications entre l'état-major égyptien et l'antenne du FLN installée à Rome). Les relations franco-israéliennes vont se dégrader.

En 1968, Alfred Frauenknecht qui a pour mission de détruire les plans et dessins concernant le réacteur et les machines-outils capables de fabriquer les pièces du Mirage construit par la Confédération helvétique sous licence, va les microfilmer et les vendre à Israël. « Il avait rencontré des techniciens et des militaires israéliens lors de stages de formation dans l’entreprise française produisant les réacteurs. Dès 1970, Israël produira son propre chasseur, le IAI Kfir, copie du Mirage, propulsé par un turboréacteur de fabrication américaine ».

Un réacteur a besoin d'uranium d'enrichi pour fonctionner, alors que l'embargo pose un problème d'approvisionnement. En 1968, Israël enregistre une compagnie maritime au Liberia, acquiert un navire, le Scheersberg, et se procure 212 tonnes d'uranium en Belgique. Le 15 novembre, le Scheersberg charge 560 fûts dans le port d'Anvers avant d'appareiller pour Gênes (Italie). Le 27, le navire est au large de la Sicile, il a rendez-vous avec un cargo pour le transbordement de sa cargaison, il s'agit de tromper les agents de la Lloyd's installés dans chaque port ; deux pages du journal de bord seront arrachées et l'uranium finira à Dimona. La Commission européenne informa ses membres de la disparition de l'uranium et l'affaire fut classée ! Dans la nuit du 25 décembre 1969, les 5 vedettes lance-missiles vendues à Israël placé sous embargo, quittent le port de Cherbourg pour Haïfa. Le président Pompidou déclarera : « Nous nous sommes ridiculisés à cause de la légèreté incroyable et de la complicité intellectuelle de nos fonctionnaires ». Il était encore possible de procéder à leur interception en Méditerranée, mais aucun ordre ne fut donné...

La fin des années soixante inaugurent le contre-terrorisme israélien. Après avoir pourchassé les criminels de guerre, les terroristes responsables de massacres (Algérie, Athènes, Zurich, etc.) vont être impitoyablement châtiés. En décembre 1972 à Paris, Mahmoud Hamchari, le représentant de l’Organisation de libération de la Palestine en France, meurt dans l'explosion de son téléphone. L'agent du Mossad après avoir reconnu la voix de l'interlocuteur, activa une charge qui avait été placée dans le téléphone de l'appartement !

Le 6 avril 1979, les Constructions industrielles de la Méditerranée proches de La Seyne-sur-Mer (Var) s'apprêtent à expédier deux cuves de réacteurs nucléaires commandées par l’Irak. A 3h du matin, cinq hommes s'introduisent dans le hangar du port de commerce sans effraction..., après une diversion destinée à mobiliser les agents de sécurité, et mettant en scène une jolie femme (le Mossad a souvent recours à des femmes pour des missions). Quelques minutes plus tard une explosion détruit les pièces ciblées. L'attentat sera revendiqué par un groupe d'écologistes français ! Le 13 juin 1980, un physicien égyptien collaborant au programme nucléaire irakien, est retrouvé mort, le crâne défoncé, dans sa chambre de l'hôtel Méridien (Paris). L'occupante d'une chambre située au même étage qui avait été entendue par les policiers, décède dans un accident de la circulation boulevard Saint-Germain... Une douzaine d'années plus tard, le 28 juin 1992, un haut responsable du Fatah chargé des relations avec les services de renseignement étrangers est abattu par deux hommes devant son hôtel du quartier Montparnasse.

Ces affaires ne connaissent que rarement des suites publiques. Cela arrange toutes les parties, aucune divulgation des sources, des failles, des complicités, des méthodes, etc. Le linge sale ne se lave-t-il pas en famille, sauf qu'il s'agit d'une « famille » élargie. Les amis de mes amis sont mes amis, et les ennemis, vous connaissez la suite. La France a conclu 156 accords secrets avec des pays étrangers et leurs SR. Mêmes si deux pays sont en froid, leurs SR procèdent à des échanges d'informations. « Si quelqu'un envoie un terroriste dans un pays, personne ne peut plus rester derrière ses frontières administratives  ».

« La raison pour laquelle le Mossad, comme d’autres organisations d’espionnage, y compris la CIA, a fait de Paris la capitale du renseignement, est l’abondance des conférences internationales, les visites fréquentes des chefs d'État africains et la grande communauté internationale de la ville. Une autre raison : La France consacre la majeure partie de ses activités d’espionnage à la guerre contre le terrorisme et dispose donc d’une main-d’œuvre insuffisante pour contrer l’espionnage » (Israël magazine). Le Mossad entretient des liens avec tous les mouvements d'opposition du proche et moyen-orient installés en France, et il a infiltré la droite identitaire...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • leypanou 3 août 08:32
    Article toujours très instructif de l’auteur.

    et il a infiltré la droite identitaire... : ce n’est pas un peu incompatible avec le patriotisme çà ? De toute façon les pays européens qui n’ont pas leur sayanim ne doivent pas exister.

    • kader kader 5 août 22:36

      @leypanou

      l’assassin de oswald s’appelle Jacob Rubinstein (jack Ruby) et le seul film de l’assassinat de kennedy est fait par Abraham Zapruder..

      mais le mossad y est pour rien.

    • bob14 bob14 3 août 08:40

      et en 2018 les juifs de Palestine assassinent les Palestiniens pour voler leurs terres..aux yeux de toutes les démocraties qui siègent à l’ONU la fosse septique pour voyous faisant de la politique... smiley


      • Galilée Galilée 4 août 11:48

        @bob14


        Vous avez vraiment la tête de l ’emploi, celui de l ’antisémite vendu à l ’ Islam conquérant . LoL

      • hans-de-lunéville 6 août 19:41

        @Galilée
        mdr , il est des vôtres.....


      • Étirév 3 août 08:45

        Attention à toujours faire la distinction entre juifs et israélites.

        L’histoire réelle nous montre que non seulement ils ne se confondent pas, mais qu’en plus ils sont en opposition complète.

        Rappelons qu’au moyen-âge, on appelait déjà « juifs » les Israélites dispersés et répandus sur toute l’Europe, alors que les vrais Juifs étaient tous ou presque tous passé au Catholicisme, et étaient devenus les plus ardents adversaires des anciens représentants des tribus d’Israël. Ce sont les Juifs christianisés, par ironie sans doute, qui donnaient aux Israélites leur nom de Juifs qui était discrédité et détesté partout.

        De l’Israélisme au Judaïsme


        • zzz999 3 août 10:53

          @Étirév

          Exact, comme il ne faut pas mélanger les pharisiens (que la Bible et Jésus appelaient les « bâtisseurs » (les francs maçons et sionistes d’aujourd’hui) et qui l’ont rejeté selon psaumes 118-22) . Les vrais croyants ne se permettent pas de se substituer à Dieu pour établir son dessein pour la Terre. Comme il ne faut pas enfin mélanger l’Israël de Dieu (Israël spirituelle) avec l’Israel géographique qui court à sa propre destruction par mimétisme du véritable dessein de Dieu.


        • kader kader 5 août 16:26
          @zzz999
          Jésus n’a jamais appelé les pharisiens les batisseurs.

          ah en plus y a deux Israel ?

        • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 08:53

          Première version du Pays de l’or noir, Hergé avait mis en scène « trois juifs de l’Irgoun », qui avaient pris Tintin pour « Salomon Goldstein, venu pour les aider à lutter contre les arabes ».

          Tout ça a été redessiné depuis. La première version est celle que je lisais en 1951 ou 1952.

          En ce temps là, au début de l’histoire avant guerre, Haddock n’avait pas encore été inventé. Aussi quand la série a repris sa parution, son intervention finale était inexplicable, d’où la pirouette.

          • Decouz 3 août 09:26
            En fait les actes commis par le Mossad en France ont été délibérément laissés dans l’ombre les poursuites n’ont pas eu lieu, la justice a trainé des pieds.
            Tous les assassinats commis en France depuis les années 70 auraient du faire l’objet de procédures judiciaires et d’enquêtes policières.

            • aimable 3 août 10:07

              @Decouz
              je me demande qui détient les postes clés de toutes les administrations pour bloquer ainsi leur fonctionnement ?


            • Odin Odin 3 août 12:41

              @aimable
              En plus de détenir les postes clés, ils détiennent aussi un tablier :->


            • zzz999 3 août 10:47

              Attention en France de nos jours faire de telles affirmations que celles de l’article, même si elles sont factuelles et documentées c’est un aller simple pour :

              - l’accusation de complotisme,
              - et évidemment l’accusation automatique d’antisémitisme !


              • Raymond75 3 août 11:05
                Un article sur Israël !!!

                Vite : Labrune, Dosh, Massala, Kas5 et vos autres collègues, venez vite submerger ce blog en traitant toute personne qui aurait une réserve à l’égard de la politique de ce pays de stupide, incompétent, ignorant, et surtout, SURTOUT d’antisémite !!! Venez aussi submerger ce blog de propos sur les pays arabes pour détourner l’attention.

                Mais je vous trouve en retard ... Seriez vous en congé ? Appliquez vos consignes, vite.

                Et pour les autres, n’ayez pas peur de vous exprimer, et ne vous découragez pas. Vous pouvez exprimer un point de vue, une opinion, sans être gênés par ce tir de barrage, qui illustre bien l’attitude officielle de ce pays.

                • Raymond75 3 août 11:11
                  En France ou ailleurs, si le Mossad considère que vous êtes un ennemi, il vous ’neutralise’ ; cela ne me choque pas, et ils sont efficaces.

                  Les Français ont fait de même avec les auteurs des attentats des années 90, de l’attentat au Liban contre les militaires français casques bleus, et nous avons désigné les soutiens français de Daesh en Syrie et en Irak pour qu’ils soient bombardés ou assassinés par les troupes régulières.

                  Ceux qui choisissent la guerre, sous toutes ses forme, s’exposent à des actes de guerre en représailles.

                  • Christian Labrune Christian Labrune 3 août 12:34
                    En France ou ailleurs, si le Mossad considère que vous êtes un ennemi, il vous ’neutralise’
                    ===============================================
                    @Raymond75

                    Si le Mossad était ce que vous croyez qu’il est, à votre place, j’aurais vraiment très peur, même caché derrière un peudonyme , lequel reste tout à fait transparent pour n’importe quel service du Renseignement !

                    Cela dit, l’antisémitisme n’est qu’un sous-ensemble d’une plus vaste entité qui est la connerie, et vous connaissez le mot de De Gaulle à la libération, découvrant l’inscription « Mort aux cons ! » peinte sur un véhicule militaire  : « Vaste programme ! »

                    Bien trop vaste en effet pour qu’un simple commencement de réalisation puisse être envisageable - et même par le Mossad !

                  • Ben Schott 3 août 12:42

                    @Christian Labrune
                     

                    « Cela dit, l’antisémitisme n’est qu’un sous-ensemble d’une plus vaste entité qui est la connerie »
                     
                    Tu viens de dire une grosse connerie, Zinzin, ça ne plaira pas à tes maîtres !
                     
                    Rien n’est au dessus de l’antisémitisme !
                     

                     


                     
                    Quels cons ces goyim ! Même quand ils veulent bien faire...
                     

                     


                  • Raymond75 3 août 12:55

                    @Christian Labrune

                    Merci Labrune d’avoir été fidèle au rendez-vous, et d’avoir une fois de plus insinué à la connerie et à l’antisémitisme  smiley

                    C’est ce qu’on appelle le comique de répétition, un peu obsessionnel quand même, mais vous avez été fidèle à ce que j’avais dit.

                    A très bientôt

                  • mobis65 4 août 18:22

                    @Ben Schott


                    « Rien n’est au dessus de l’antisémitisme ! »

                    Si le soleil ! (comme dirai le meilleure)  smiley

                  • harry stot 5 août 13:57

                    @Ben Schott
                    « Quels cons ces goyim !  »

                    Quels cons ces judaites, qui croient en une divinité qui veut massacrer tous ce qui n’est pas peuple « élu ».

                  • Christian Labrune Christian Labrune 3 août 11:59
                    à l’auteur,

                    Un grand nombre d’attentats en France, ces dernières années, ont pu être évités grâce à une intense coopération entre le Mossad et le Renseignement français. Peut-être serait-il nécessaire de faire aussi la lumière là-dessus.

                    Le dernier exemple en date est celui de la tentative d’attentat contre les opposants iraniens à Villepinte, dont les responsables avaient pu être arrêtés, au début du mois passé. C’est le Mossad qui avait transmis les renseignements nécessaires.

                    Par ailleurs, je lis au début de l’article cette citations désopilante :
                    "En découvrant le dispositif mis en place à leur insu par le Mossad, les autorités françaises mesurent les risques encourus : aux yeux du Hamas et d’autres groupes radicaux, elles peuvent apparaître comme complices de l’État hébreu."

                    Après avoir lu ça, j’ai dû me pincer pour me persuader que je ne rêvais pas !

                    La France pourrait donc être complice de l’état hébreu ! Quelle horrible horreur, en effet ! Et aux yeux de quelle incontestable autorité morale ? Celle du Hamas, l’une des pires organisations terroristes, actuellement manipulée par l’Iran, le plus vertueusement démocratique des régimes politiques.

                    C’est vraiment le monde renversé, mais dans un pays redevenu aussi férocement antisémite que la France actuelle, tous les filons sont exploitables si on veut être applaudi sur AgoraVox. J’ai regardé, mais en diagonale, les premières réactions. Apparemment, ça marche.

                    • Ben Schott 3 août 12:04

                      @Zinzin
                       

                      « Un grand nombre d’attentats en France, ces dernières années, ont pu être évités grâce à une intense coopération entre le Mossad et le Renseignement français.  »
                       
                      Beaucoup pensent qu’un grand nombre d’attentats, ces dernières années, ont été conçus et réalisés par le Mossad. Peut-être serait-il nécessaire de faire aussi la lumière là-dessus.
                       


                    • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 12:06

                      @Christian Labrune. Sûr ! Il faut que tu leur rappelles qui c’est qui commande en France, non mais sans blagues !


                    • Christian Labrune Christian Labrune 3 août 12:19
                      @JC_Lavau

                      D’autres informations, sur des faits auxquels on ne songerait pas, à propos du Mossad :

                      http://www.slate.fr/story/32675/complots-mossad-fictifs

                    • Christian Labrune Christian Labrune 3 août 12:24
                      ADDENDUM
                      Plein d’articles à propos du Mossad, puissant moteur de l’imagination complotiste, à cette autre page :

                      http://www.conspiracywatch.info/?s=mossad

                    • Ben Schott 3 août 12:36

                      @Zinzin « ADDENDUM »

                       
                      Ne nous gonfle pas avec « Conspiracy Watch », tout le monde sait qui est Rudy « IIIe » Reichstadt !
                       
                      Tu sous-estimes tes ennemis, Zinzin, c’est le début de la défaite, réveille-toi...
                       



                    • Raymond75 3 août 12:57
                      @Christian Labrune

                      Bien Labrune, bien : j’avais dit que toi et d’autres (où sont ils, ils dorment ? ) allaient submerger ce blog !!!

                    • Raymond75 3 août 13:01

                      @Christian Labrune


                      Vous donnez à penser que tout ce qui concerne, indirectement ou pas, Israël, doit être la propriété exclusive de quelques uns.

                      C’est une démarche intelligente et efficace  smiley

                    • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 13:05

                      @Christian Labrune. Slate ?


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 3 août 16:07

                      @Christian Labrune

                      .
                      « Un grand nombre d’attentats en France, ces dernières années, ont pu être évités ... »
                      .
                      Les attentats de Paris auront pu être évité si Israël et d’autres pays de l’Otan, notamment les États-Unis, le Royaume Uni, la France, etc. n’avait pas mise en pratique le plan diabolique d’Oded Yinon !!!
                      .
                      Le plan Oded Yinon, analyste du ministère israélien des Affaires étrangères, préconisait en 1982, le démantèlement pur et simple des États arabes, la balkanisation du proche et moyen orient !
                      http://www.politique-actu.com/debat/moyen-orient-plan-americano-israelien/514643/
                      .
                      Et ce projet, qui à été mise en pratique depuis, est confirmé par le général américain Wesley Clark, général 4 étoiles retraité des Forces armées des États-Unis.
                      .
                      C’est Israel Shahak (1933-2001), professeur de chimie et président de la ligue israélienne des droits de l’homme de 1970 à 1990, qui a levé le lièvre en traduisant en anglais le texte d’origine d’Oded Yinon paru en hébreu dans la revue « Kivunim ». Nous avons la chance de posséder un exemplaire de la traduction anglaise paru dans le cadre de « The Association of arab-american University Graduates » (AAUG) publié en juin 1982.
                      .
                      Se présentant sous la forme d’un livret de 26 pages – sans compter une présentation par l’AAUG de la politique sioniste et d’un avant-propos sous la plume d’Israel Shahak -, ce précieux document intitulé « The zionist plan for the Middle East  » relate précisément la politique prônée par Oded Yinon dans le cadre de la stratégie sioniste. Ce livret précise les références parues à l’origine en hébreu qui sont : « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem”.

                    • cassini 5 août 15:33

                      @Christian Labrune


                      « complice de l’état hébreu » : la formule n’est pas l’expression d’un « monde renversé », mais parle d’une « complicité » aux yeux du Hamas, comme tout le monde avait compris, même vous, qui espériez cependant qu’il y aurait quelques malcomprenants pour avaler votre pirouette de « monde renversé ». 
                      Vous semblez aussi rigoureux qu’un antinucléaire. 

                      Je suis intrigué par le christianisme : « espèce de judaïsme dévoyé et perverti ». L’expression ou bien est formulée au hasard, ou bien exprime une colère contre ces dévoiement et perversion. Mais alors dans la seconde hypothèse vous n’êtes nullement athée ? 

                    • jazzyjay jazzyjay 7 août 00:22

                      @Christian Labrune

                      « Un grand nombre d’attentats en France, ces dernières années, ont pu être évités grâce à une intense coopération entre le Mossad et le Renseignement français. »

                      Voilà la base d’un bon stand up, je n’ai pu m’empêcher de me marrer (désolé)

                      « La France pourrait donc être complice de l’état hébreu ! Quelle horrible horreur, en effet ! Et aux yeux de quelle incontestable autorité morale ? Celle du Hamas, l’une des pires organisations terroristes, actuellement manipulée par l’Iran, le plus vertueusement démocratique des régimes politiques. »

                      Une personne sur cette terre a vécue dans un régime démocratique ? Lequel ? Prendre un dictionnaire, aller à la lettre D, chercher le mot « démocratie » et essayer d’en comprendre le sens serait un bon début.

                      « C’est vraiment le monde renversé, mais dans un pays redevenu aussi férocement antisémite que la France actuelle, tous les filons sont exploitables si on veut être applaudi sur AgoraVox. J’ai regardé, mais en diagonale, les premières réactions. Apparemment, ça marche »

                      L’ingredient de base pour tout commentaire pro israélien, si vous vous questionnez sur Israël, vous êtes antisemites... « ah bon ?! Mais ça marche aussi pour les autres pays ? Si je critique l’Iran, je suis antisemite aussi ? » Et oui il va aussi devoir aller à la lettre « S » et chercher ce qu’est un « sémite ». A moins, comme il est de coutume en France que vous utilisiez la définition Nazi du sémite, chacun son vocabulaire...


                    • papat 3 août 14:17

                      Selon l’expert des questions internationales, Hadi Mohammadi, « la liberté d’action dont jouit le Mossad en France et la puissance du lobby pro-israélien ne vont pas sans influer sur la politique étrangère du gouvernement français. Placé sous l’ombrelle protectrice du Mossad, la milice terroriste anti-iranienne l’OMK (Organisation des Mojaheddin du Kalgh, ndlr) poursuit par exemple en toute liberté ses activités sur le sol français sans que l’État français soit capable d’y mettre un terme.

                      Il s’agit tout de même d’une milice qui figurait jusqu’en 2010 sur la liste noire de l’Europe mais qui sous pression US, en a été retirée. La question est donc la suivante. Idem pour la politique palestinienne de la France : le fait que le Mossad jouisse d’une si grande latitude, permet-il à la France de mener sa propre politique sans être télescopée par Israël ? »


                      • Christian Labrune Christian Labrune 3 août 14:54
                        A cette page, un excellent article de Causeur à propos de l’idéologie des Tartufe du journal Le Monde, organe central de la beaufitude, un des pire torche-culs de la presse française, qui sert néanmoins de point de départ à cet article.


                        • Ben Schott 3 août 15:15

                          @Zinzin
                           

                          Un excellent article rédigé par ça ?
                           



                          • covadonga*722 covadonga*722 4 août 12:00

                            @Massada
                            personnellement je n’ai jamais entendu critique plus intelligente de la politique israélienne 


                            que celle ci 


                          • papat 3 août 15:17

                            Israël condamne-t-il les Juifs à un second Holocauste ?


                            Notre discours, le discours du peuple palestinien et le discours des peuples arabes et musulmans, et même le discours de l’Islam — je peux affirmer que c’est là le discours de l’Islam — et le discours de la Résistance est celui-ci : nous ne voulons pas tuer, nous ne voulons pas détruire, nous ne voulons jeter (noyer) personne dans la mer. Nous vous disons de manière très civilisée : embarquez dans vos navires, embarquez dans vos avions, et retournez dans les pays d’où vous êtes venus. En ce qui concerne (la minorité de) Juifs autochtones, qui sont originaires de Palestine, ce sont des habitants de la Palestine et ils pourront y rester. Quant aux envahisseurs, aux occupants, aux colons (sionistes) venus des quatre coins du monde, qu’ils ramassent leurs affaires et s’en aillent


                            • eric 3 août 16:06

                              @papat

                              Pauvre gens...

                              Si ils veulent voir partir les israéliens venus de l’étranger, il va falloir vider les cimetières pour l’essentiel.

                              Enfants de migrants, économique ou réfugiés politique ou de guerre, venus librement s’installer en Palestine, la plupart des habitants actuels d’Israël, représentent la seconde, la troisième et la quatrième génération. Ils sont bien des palestiniens de souche.

                              L’importance des falafels dans la nourriture en Israël, entre autre, montre que ces migrants se sont bien « intégrés » au sens gauchiste du terme. C’est à dire qu’ils se sont installé en conservant leur culture, mais en adoptant à la marge certains aspects de la culture locale.

                              C’est tout à fait l’idéal gauchiste multiculturel ; C’est pourquoi l’antisionisme est un antisémitisme.

                              Les antisionistes, fifie’s et autres pro palestiniens refusent aux migrants et descendant de migrant en Israël ce qu’ils exigent pour les migrants dans le reste du monde.

                              C’est pourquoi Labrune à raison. Au delà des questions morales et donc subjectives, l’antisionisme progressiste est objectivement’ une forme de connerie puisqu’il consiste à dire un truc et son contraire.......

                              Oui, c’est nauséabond de distinguer des de souche, des de droit par le sang et la terre qui elle ne ment pas concernant le pays des autres, mais oui, cela est stupide de dire le contraire concernant son propre pays...


                            • papat 4 août 08:57

                              @eric

                              Le journaliste René Backmann spécialiste du Moyen-Orient avec sa lucidité coutumière écrit : « C’en est fini du camouflage hypocrite (…) Abolie, donc, la vieille fiction de « l’État juif et démocratique » telle qu’il était défini par la déclaration d’Indépendance. « Si l’État est juif, il ne peut être démocratique, observe dans Haaretz l’éditorialiste Gideon Levy, car il n’existe pas d’égalité, dans ce cas, entre les citoyens juifs et les citoyens non-juifs. S’il est démocratique, il ne peut être juif car la démocratie ne peut instaurer un privilège fondé sur l’ethnicité. Israël déclare qu’il est l’État-nation du peuple juif et non l’État de ses citoyens ou l’État des deux peuples qui vivent en son sein, il a donc cessé d’être une démocratie égalitaire, pas seulement en pratique, mais aussi en théorie.


                              si nous sommes antisémites ..... qui sont les racistes ??? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès