• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La justice pardonne les viols sur mineur ?

La justice pardonne les viols sur mineur ?

En ce mois de novembre, en France, un réfugié bangladais est acquitté du viol d'une lycéenne, mineure à l'époque des faits.
La raison déterminante pour la cour et les jurés ? « Il n'avait pas les codes culturels » pour comprendre ce qu'il faisait. Ainsi, il ne mettra pas un seul orteil en prison. Il s'en tire avec un ridicule bracelet éléctronique, d'ailleurs attribué pour une agression sexuelle commise sur... une autre fille mineure. Nul doute qu'il doit rire grassement de cette naïveté mortifère et n'aura aucune crainte à récidiver, si ce n'est déjà fait.

Ce jugement fait écho à d'autres faits similaires, où la justice s'est montrée particulièrement laxiste.
Rappelons-nous des centaines de viols de Telford en Angleterre, organisés par un réseau de pakistanais ; et des agressions sexuelles de Cologne en Allemagne, essentiellement commises par des gens venus de loin. Toujours, la justice complaisante et bienveillante a pleinement contribué à laisser l'horreur impunie, la couvrant même parfois en toute connaissance de cause sous prétexte de « ne pas stigmatiser les minorités ».

Laisser un monstre en liberté sous prétexte de lui laisser une seconde chance, c'est condamner à la souffrance celles et ceux qui croiseront sa route.

Ce que ce jugement nous hurle, à nous français, c'est que l'on peut violer impunément pour peu que l'on ne soit pas issu d'un pays judéo-chrétien. La justice pardonnera, la justice autorisera.

 

D'ailleurs, un autre personnage, que nous connaissons cette fois, Mehdi Meklat, profite de cette même indulgence. Ses écrits compilent tout ce que la haine la plus repoussante peut produire : antisémitisme, racisme, homophobie, éloge de meurtriers terroristes... assez pour le condamner à l'opprobre puis l'oubli définitif.

Mais pas lui. Lui a eu le droit – la chance ! – de pouvoir présenter ses excuses à une heure de grande écoute. Il en a profité pour... se faire passer pour la victime de l'histoire, nous expliquant que – c'est quand même terrible – quand on est arabe et qu'on écrit « faites entrer Hitler pour tuer les juifs », « les blancs vous devez mourir asap » ou « Je réclame un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo », les gens râlent.
En réalité, il ne s'excuse pas pour ce qu'il a écrit, il est juste désolé d'avoir été pris.

Et moi, j'écris pour me souvenir, car tous ces événements sont liés ; avec de nombreux points communs. Mes yeux sont ouverts, je vois les faits, et si les faits sont horribles, il faut les voir tout de même car l'ignorance ne protège pas.

Si je peux, modestement, aider mes lecteurs à mieux voir, ce sera déjà une réussite.

Tellurix


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • colibri 24 novembre 2018 16:56

    C’est ca la France et les droits de l’hommisme ,

    l y a une tolérance pour les crimes , surtout ceux commis par ceux qu’ont nomme « les plus démunis » , qui sont les plus excusés par la clique de gauche ..


    • hunter hunter 24 novembre 2018 17:49

      @colibri

      Oui, le droitdelhommisme, la tolérance, le respect de l’autre........

      Mais ce n’’est pas qu’en France le phénomène, vous avez aussi la « super politically correct » suède :

      https://dailystormer.name/sweden-moslems-rape-11-year-old-child-walk-free-and-laugh-in-her-face/

      La très respectueuse Allemagne :

      https://dailystormer.name/germany-syrian-invader-rapes-disabled-woman-police-cover-it-up/

      Désolé, c’est en anglais, mais bon, pour trouver ce genre d’infos dans un média français, faut s’accrocher......le dire serait tellement raciste et discriminatoire...PADAMALGAM !!!!!!!

      Et en cherchant bien, vous trouverez le même genre en UK, ou on peut prostituer des gamines blanches mineures pendant plus de dix ans, sans que la police ne bronche ( bien qu’au courant) !

      en effet, les entrepreneurs étaient issus de la diversité et musulmans en plus, donc totalement intouchables dorénavant en Europe mondialisée, pro-migrants, l’europe de Macron quoi....

      Par contre qu’un local natif tente la même chose, et là, le couperet tombera, tandis que les féministes feront une manif’ pour dénoncer la violence masculine !

      Europe en état de mort cérébrale ! Cancer généralisé métastasé......même les soins palliatifs sont inefficaces, il n’y a plus qu’à arrêter les machines !

      Bonne lecture.

      Adishatz

      H/


    • Doume65 24 novembre 2018 18:11

      @colibri
      Tu as vraiment l’impression que ce sont les plus démunis qui s’en sortent le mieux devant la justice ? Alors tous les banquiers qui ont provoqués la crise de 2008 n’ont même pas eu droit à un avocat ?

      PS : en fait tu as raison. Ils n’ont pas eu d’avocat, puisqu’il n’en ont pas eu besoin.


    • capobianco 26 novembre 2018 13:00

      @colibri
      «  ceux qu’ont nomme « les plus démunis » , qui sont les plus excusés »

      Ah oui, Tron, strauss-khane, F miterrand, J Lang..... Des amis à vous ces « plus démunis » ?


    • Sergio Sergio 24 novembre 2018 18:02

      Ouai, même plus les moyens de digérer tout ça et pour oublier, ça va risquer de me coûter 200 boules ! 


      • zzz'z zzz’z 24 novembre 2018 20:33

        @Sergio
        Il vous faut migrer au Portugal.


      • Sergio Sergio 24 novembre 2018 22:12

        @zzz’z

        Merci pour le rappel à l’ordre, j’ai honte. Sinon vous avez complètement raison, au Portugal y a pas d’amende à payer ’Ruby’ sur l’ongle !


      • Jonas 24 novembre 2018 18:19

        Un exemple parfait des dérives à laquelle mène l’idéologie des droits de l’homme, la déconstruction de la civilisation européenne : c’est-à-dire l’anéantissement du christianisme, de la famille, de la hiérarchie, du patriarcat, de la nation, de l’armée, de la police, de l’élite culturelle, du bien commun, du mérite scolaire, de l’art figuratif, de la littérature, bref, tout ce qui émane de l’homme Blanc.

        L’égalitarisme et la liberté individuelle ne s’obtiendront que par la destruction de la toute puissance de l’homme blanc européen, incapable de comprendre la culture de l’AUTRE (lire l’article de Tellurix), oppresseur colonialiste des minorités ethniques, des musulmans, des arabes, des noirs, des femmes, des gays, des lesbiennes et autres transgenres.

        Magnifier l’AUTRE, à n’importe quel prix, car Il est celui qui va à terme vous remplacer.


        • Monarque31 Monarque31 25 novembre 2018 10:24

          @Jonas
          Je partage votre critique de l’idéologie dominante que l’on pourrait qualifier d’humaniste, mais je vous invite à réfléchir sur ce que vous considérez comme étant la civilisation européenne. Vous semblez prendre exemple sur une époque bien précise, non seulement il y en a eu d’autres, mais l’histoire de ces civilisations « vaincues » par l’idéologie humaniste a été écrite par la République, et c’est par elle que nous les connaissons. Par exemple, l’Europe s’est appropriée le christianisme et l’a fait muter au fil du temps mais le christianisme n’est pas l’identité de l’Europe, j’entends par là que le christianisme n’est pas la seule spiritualité que l’Europe a connue.
          De façon plus générale, il serait plus judicieux de nuancer les sujets sur lesquels mener le combat, pour éviter de se tirer dans le dos entre alliés. J’aurais aussi pu parler du concept de nation et de tout ce qui en découle, mais aussi mettre l’accent sur ce que vous entendez par « tout ce qui émane de l’homme Blanc », sous-entendant que les autres couleurs sont moins civilisées. A voir l’état d’auto-destruction dans laquelle notre civilisation s’est engagée, j’opterai plutôt pour l’hypothèse inverse.
          Pour conclure, n’oubliez pas la devise de l’ennemi : « Diviser pour mieux régner ».


        • Jonas 25 novembre 2018 13:01

          @Monarque31 "’mais le christianisme n’est pas l’identité de l’Europe, j’entends par là que le christianisme n’est pas la seule spiritualité que l’Europe a connue.« 

          L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
          Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, universités, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
          Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
          Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?

          La littérature chrétienne, le »Paradis perdu« de Milton, »Polyeucte« de Corneille, »Esther« , »Athala« de Racine, Chateaubriand, Bossuet, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture chrétienne européenne.
          La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.

          Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
          Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
          Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
          Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
          Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
          Noël est fêtée depuis 15 siècles.
          Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

          S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, »fille aînée de l’Église".


        • Jonas 25 novembre 2018 13:07

          @Monarque31 "Je partage votre critique de l’idéologie dominante que l’on pourrait qualifier d’humaniste, mais je vous invite à réfléchir sur ce que vous considérez comme étant la civilisation européenne.’

          C’est à la bascule entre le XVII et XVIIIème siècle (environ entre 1680 et 1715) que les puissances catholiques (France, Italie, Espagne, Portugal) ont décliné, face aux idées de liberté sans contraintes commençant à pervertir l’humanité, et passé la main aux puissances protestantes (Angleterre, Allemagne, Pays-Bas) ouvrant la porte aux idées révolutionnaires du socialisme, du libertarisme et du capitalisme.

          Ce libertarisme prétend créer l’homme nouveau en faisant table rase de son passé défini et stable depuis des siècles, de ses traditions et de Dieu (charité, contemplation,...) : l’homme devient seul tout puissant pour imposer ses idées et sa puissance sans aucune limite face au Monde qui l’entoure.
          Cela conduisant évidemment aux pires dérives idéologiques totalitaires.
          Voltaire, figure emblématique de ce mouvement libertaire, déployait dans ses pamphlets une haine viscérale contre l’Église catholique car il n’admettait pas l’idée « ridicule » qu’un noir puisse être à l’égal d’un européen, comme le prétend l’Église, qui considère tout Être humain aimé de Dieu :
          « Notre aumônier prétend que les Hottentots (namibiens, peuplade d’Afrique), les Nègres et les Portugais descendent du même père. Cette idée est bien ridicule. »
          Voltaire - « Les lettres d’Amabed » (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion p537
          « La race des nègres est une espèce d’homme différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l’est des lévriers. La forme de leurs yeux n’est point la nôtre, leur laine noire ne ressemble point à nos cheveux, et si on peut dire que leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est fort inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention. »
          Voltaire - « Essais sur les moeurs et l’esprit des nations » (1740-1756)

          Puis avec l’avènement quelques décennies plus tard, des sociétés capitalistes actuelles où tout est permis : destruction en masse des forêts, annihilation des espèces végétales et animales en recouvrant la Terre de milliers de km2 de bitume, mariage pour tous, tentative de légalisation de la pédophilie, génocide de masse à l’échelle industrielle avec 220 000 avortements chaque année en France, pornographie sans limites sur Internet, pollution et empoisonnement de la nature et de la nourriture avec pesticides, gaz nocifs, édulcorants, émulsifiants, exhausteurs de goûts, colorants, polyphosphates, etc...

          La religion, ciment de base de toute civilisation, permet de maintenir la société pérenne, sans elle, c’est la tour de Babel qui se construit.
          Le mondialisme, l’établissement du Nouvel Ordre Mondial, si cher à Sarkozy et Macron, passe par la destruction des État Nations, des identités culturelles et donc de l’Église Catholique, afin d’imposer la domination d’une oligarchie, dont huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale.


        • Monarque31 Monarque31 26 novembre 2018 09:24

          @Jonas
          « L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques »

          Il me semblait que nous parlions de l’Europe. Ceci dit vous touchez là un point sensible que je vais tenter de nuancer. Je n’ai aucune animosité envers le christianisme, bien au contraire, cependant je ne pourrais pas dire que l’Eglise n’a fait aucun mal à l’Europe. Pour commencer, intéressez-vous à la façon dont elle s’est imposée : le massacre des animaux sauvages. Ce point ne peut être traité comme n’étant qu’un simple détail, le massacre des druides (et druidesses) devient anecdotique à côté. L’Eglise a décidé de faire disparaître d’Europe les grands prédateurs car leur culte chez les « païens » (qui ne signifie rien d’autre que bouseux) empêchait leur conversion.
          Ce que je tente de dire là c’est que l’Eglise s’est imposée à l’Europe pour que rien ne puisse émaner de ce continent sans être dit « chrétien ». Il devient dès lors hypocrite de dire que le christianisme fait parti de l’identité européenne alors qu’il n’est qu’une école juive romanisée et diffusée par l’empire. L’étude de la première scission entre les apôtres est d’ailleurs fort instructive, mais n’aurait dû concerner finalement que le proche-orient. Le fait qu’un artiste produise une œuvre extraordinaire n’a rien à voir avec le fait qu’il vit sous telle ou telle forme de spiritualité, il y aurait eu n’importe qu’elle autre forme de spiritualité que cela n’aurait rien changé à son génie.

          Je reviens sur la construction de l’Etat français. Il est évident que l’Eglise s’est toujours mise du côté du seigneur féodal le plus fort, celui qui arrivait peu à peu à soumettre ses voisins. Voilà ce qu’est l’Etat français, une féodalité comme les autres qui a juste digéré ses voisines.
          Je retiendrais toutefois votre attention sur deux dates fondamentales : 1314, Philippe le Bel remporte une victoire politique décisive sur la papauté, c’est la destruction de l’Ordre du Temple ; 1648, les traités de Westphalie signés par Anne d’Autriche (régente lors de la minorité de Louis XIV) ne concerne pas seulement les peuples germaniques, mais aussi l’Eglise qui perd sa place dominante en Europe. Depuis 1314, se dire roi chrétien est plutôt une mode pour être bien vu, alors qu’avant c’était une obligation, il fallait s’y soumettre, j’en veux pour preuve la complaisance de François Ier avec le protestantisme montant au XVIe siècle. En gagnant la guerre en 1648 la France met définitivement à terre l’Eglise.

          Voilà ce qu’est votre identité chrétienne qui luttait contre les hérésies destructrices. Dois-je encore parler des évidentes déviances fort peu catholiques au sein du Vatican ? De l’incompatibilité du christianisme primitif avec l’Eglise catholique ? Du plagiat des rites spirituels druidiques par l’Eglise ? Ou tout simplement du fait que ceux qui devenaient prêtres le devenaient contre leur grès pour des raisons politiques et mondaines ?

          Je finirais sur quelques commentaires :

          "Toutes les institutions françaises [...] que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.« 

          Qu’est-ce qui vous permet de penser que toutes les institutions étaient moins bien pensées avant ? Et puis il me semble que c’est Napoléon Ier qui fut le plus prolifique pour jeter les bases des institutions françaises modernes. Un empereur se couronnant lui-même à la face du Pape peut-il être dit catholique ?

           »La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.« 

          Vous ne regardez-là que la partie émergée de l’iceberg. La République est indissociable de tous les événements qui se sont produits pendant l’ère chrétienne. Les courants de fond existent depuis fort longtemps et n’ont pas attendu la »religion maçonnique« .

           »Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.« 

          La date de la naissance du Christ est basée sur des croyances païennes (la renaissance du soleil). Elle n’est d’ailleurs pas la même en France et en Espagne.

           »Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.« 

          ... qui eux-mêmes remplaçaient parfaitement des divinités païennes avec des attributions étrangement similaires.

           »Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).« 

          ... complètement plagiées des fêtes païennes.

           »Noël est fêtée depuis 15 siècles.« 

          Faux, cela fait bien plus longtemps que ça, sous une autre forme évidemment.

           »S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, « fille aînée de l’Église ».« 

          Fille de l’Eglise qui fut d’ailleurs la plus active à sa destruction dès le XIVe siècle, et peut-être encore avant dans les coulisses, nous ne le saurons jamais.

          A propos de Voltaire, ce curieux personnage étonnamment moderne a écrit absolument tout et son contraire. Des fois très élogieux de l’islam alors qu’il combattait l’Eglise catholique, des fois d’un racisme stupide, il ne peut être compris que comme un opportuniste qui a été un modèle pour un grand nombre de personnages politiques français qui ont suivis.

           »La religion, ciment de base de toute civilisation"

          Permettez-moi d’en douter, à moins que vous incluiez toute forme de spiritualité dans le concept de religion (ce qui d’ailleurs est faux).


        • ninportequoi 27 novembre 2018 01:29

          @Jonas
          Et les innombrables crimes de pédophilie de l’église, c’est la faute de l’anéantissement du christianisme ?


        • Jonas 27 novembre 2018 01:42

          @ninportequoi « Et les innombrables crimes de pédophilie de l’église, c’est la faute de l’anéantissement du christianisme ? »

          La pédophilie est condamnée par l’Église Catholique, ceux qui s’y adonnent ne sont pas des chrétiens.
          La gauche à tendance marxiste a pendant une quinzaine d’années tentée de légaliser la pédophilie en France, utilisée comme arme de destruction de la cellule familiale traditionnelle catholique et de l’ordre établi, comme on pouvait le lire dans les articles du journal le « Monde » ou « Libération » (qui déclarait le 7 mai 1977 que « La tyrannie bourgeoise fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende qui croque les chaumières. Nous casserons ensemble monstres et chaumières. »).
          « l’amour des enfants est aussi l’amour de leur corps. Le désir et les jeux sexuels librement consentis ont leur place dans les rapports entre enfants et adultes. Voilà ce que pensait et vivait Gérard R. avec des fillettes de 6 à 12 ans dont l’épanouissement attestait aux yeux de tous, y compris de leurs parents, le bonheur qu’elles trouvaient avec lui ».
          Pétition publiée dans le journal « Libération » en mars 1979 et signée par Georges Moustaki entre autres, pour demander la libération du pédophile Gérard R.

          Kouchner, Sartre, Aragon, André Glucksmann, Jack Lang, Françoise Dolto, Jacques Dérrida, Frédéric Mitterand militaient pour la légalisation de la pédophilie, et Daniel Cohn-Bendit, militant emblématique de mai 68, était fier de déclarer dans l’émission « Apostrophes » de Bernard pivot, devant un public hilare tout acquis à sa cause, que « quand une petite fille de 5 ans commence à vous déshabiller, c’est fantastique ! C’est fantastique parce que c’est un jeu absolument érotico-maniaque » !
          http://www.medias-presse.info/40-ans-pour-liberation-le-journal-qui-faisait-la-promotion-de-la-pedophilie/1772/
          http://www.altermedia.info/france-belgique/nouvelles-de-france/la-delicate-question-des-reseaux-pedocriminels-26_114086.html
          http://www.thomas-aquin.net/Pages/Forum/Ministres_pedophilie.pdf
          http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2011/07/le-passe-pedophile-de-la-gauche.html
          http://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/


        • JL JL 24 novembre 2018 20:17

          Il faut exiger la relaxe de Carlos Gohn : il ne savait pas qu’au Japon, les grands patrons sont tenus de déclarer leurs revenus ; tous leurs revenus.


          • aimable 24 novembre 2018 22:03

            @JL
            nos cousins issus de germain eux mêmes issus de germain, sont probablement mois tolérants avec cette mafia de patrons d’industries .
            le problème chez nous c’est que les politiques, banquiers , patrons d’industries sont intimement liés de par leur milieu social .
            Si les faits sont avérés , la leçon portera peut être , je dis bien peut être ses fruits .


          • JL JL 28 novembre 2018 09:15

            « La justice pardonne les viols sur mineur ? »

             
             
            j’ai entendu ce matin une info qui donne à réfléchir, je cite de mémoire :
             
            En première instance, les jurés (de Seine St Denis ?) ont estimé, que, « le non consentement de la fillette de onze ans violée et mise enceinte n’était pas établi ». 
             
            Ce serait donc cela qui aurait motivé l’acquittement et non pas la méconnaissance de nos lois !?
             
            Comment se fait-il qu’en France, il puisse se trouver un jury d’assises qui ignore qu’en France en matière de viol, le consentement n’est déterminant qu’à partir de 15 ans (sauf erreur) ?
             
             Quand j’écris ’un jury qui ignore, je veux dire : qui s’assoit dessus !
             
            Je propose une réponse que je soumets à la discussion : les jurés sont tirés au sort. L’une des parties a le droit de récuser les jurés qui ne lui conviennent pas. Imaginons que les jurés, tirés au sort et présentés, étaient en bonne proportion, des musulmans. La Défense du violeur n’aura eu qu’à faire en sorte que cette proportion devienne majorité.
             
             Voilà ce qui nous attend ?
             

             


          • theoletna theoletna 28 novembre 2018 09:36

            Bonjour, @JL
            Il s’agit là d’une tout autre affaire, mais qui avait également fait grand bruit.

            Cela dit, cela n’enlève rien à votre suggestion finale, qui est très plausible. Elle ouvre même une porte de réflexion.
            Laisser le jugement d’un tribunal à des jurés venus du peuple supposent que ceux-ci connaissent la loi ou sont, à tout le moins, de mœurs communes à celle du pays.
            Alors quand les mœurs sont celles de contrées où, entre autres, les femmes sont tenues comme des moins que rien...

            Là je me pose vraiment la question : un jury populaire composé, mettons d’une majorité d’inuits peut-il avoir un jugement complaisant si l’accusé est lui-même inuit afin de protéger un membre de sa communauté, au-delà de toute considération de culpabilité ?


          • JL JL 28 novembre 2018 09:51

            @theoletna
             
             pour vous dire le fond de ma pensée : les jurys populaire sont une institution archaïque, qui avait du sens lorsqu’il s’agissait de prononcer d’éventuelles condamnations à mort ; à ce titre, les jugements d’assises étaient réputés non-révisable ; impossible de recoller une tête tranchée !
             
            L’autre raison pour laquelle il faut prendre acte que cette institution n’est plus viable est bien évidemment celle qui est soulevée ici : ces jurys populaires sont un danger pour notre société qui flirte avec le multiculturalisme.


          • theoletna theoletna 28 novembre 2018 10:19

            @JL
            Voilà qui est plus clair, merci bien !


          • rogal 24 novembre 2018 21:28

            Sur Causeur, une analyse plus intéressante par Régis de Castelnau.


            • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 25 novembre 2018 07:31

              @rogal
              Les commentaires de cet article sont plus précis et plus éloquents :
              "L’auteur de cet article fait preuve d’une mauvaise foi sidérante en omettant tous les détails qui ne servent pas sa version des faits, comme par exemple le fait que l’individu a essayé de tripoter les cuisses de la traductrice à de multiples reprises à tel point que le capitaine de police a été obligé de mettre un brigadier devant elle pour la protéger de ce type, le capitaine de police à également ajouté que le type à un comportement de prédateur et qu’il considère les femmes françaises comme des p****, l’auteur ne précise pas non plus que plusieurs experts ont décrit l’individu comme étant narcissique et égocentré et qu’il considère les femmes comme des objets sexuels. Dire qu’il n’avait pas conscience de commettre un viol, c’est juste une excuse bidon, ce type est clairement un prédateur sexuel."


            • rogal 25 novembre 2018 16:47

              @Gilles Mérivac
              En effet ; ce personnage connaît au moins le digicode culturel universel donnant accès au paradis.


            • stef 24 novembre 2018 22:51

              Totalement scandaleux ! 

              Nul n’est censé ignorer la loi 


              • zzz'z zzz’z 25 novembre 2018 06:37

                @stef
                Oui, dans l’absolu, dorénavant, il va falloir aider ces étrangers dans leur tâche, et, ne plus leur éclater le fion à coup barre à mine.


              • popov 25 novembre 2018 06:53

                En principe, nul n’est censé ignorer la loi.

                Mais ce principe est bafoué par des juges aux ordres du gouvernement, lui-même aux ordres de la finance mondiale dont le but est de faire, grâce l’islam, ce qu’elle n’a pas réussi à faire avec le nazisme : une population européenne de travailleurs/consommateurs lobotomisés.

                Les crapules islamiques qui commettent impunément ces crimes, ce sont les chemises brunes du nouveau régime européen qui se met en place. Leur rôle est de répandre la terreur parmi la population européenne de souche. Le but : faire que les Européens de souche réclament un pouvoir fort. S’ils tombent dans le piège, ils l’auront, ce sera un califat de Berlin.

                La seule solution : chassez l’islam, faire rentrer Allah sous son caillou dans le désert comme un cafard.

                C’est ce que l’Espagne a fait lors de la Reconquista. C’est ce qui devra être fait en Europe si les Européens ne veulent pas que leurs enfants vivent sur une espèce de planète des singes où ils seront considérés comme du gibier par les islamopithèques. 


                • Garibaldi2 26 novembre 2018 13:03

                  @popov

                  ’’En principe, nul n’est censé ignorer la loi.

                  Mais ce principe est bafoué par des juges aux ordres du gouvernement’’


                  Ce n’est pas un principe mais un adage.

                  Ce ne sont pas ’’des juges’’ qui ont rendu le verdict mais une cour d’assises dans laquelle les jurés populaires (tirés au sort sur les listes électorales) sont au nombre de 6, les magistrats au nombre de 3.


                • covadonga*722 covadonga*722 26 novembre 2018 09:17

                  Hobbes disait : la légitimité d’un État et de ses représentant tiens a leur capacité d’assurer la sûreté et la libre circulation du Peuple .Dés que celui ci est défaillant c’est le devoir du Peuple de prendre les armes et de se soulever.


                  • Monarque31 Monarque31 26 novembre 2018 09:28

                    @covadonga*722
                    Cette citation laisse à réfléchir, notamment par rapport au fait qu’un Etat puisse, avec autant d’efficacité, modeler la mentalité du-dit peuple pour ne plus être inquiété par celui-ci.


                  • Olivier 26 novembre 2018 09:32

                    « Toujours, la justice complaisante et bienveillante a pleinement contribué à laisser l’horreur impunie »

                    Tout à fait, mais il faut comprendre la signification de cette attitude de complicité de l’appareil judiciaire avec la délinquance immigrée.

                    Pour l’élite politique, les peuples « de souche » sont vus comme résiduels et destinés au remplacement à terme, et donc au fond à être éliminés.

                    Tout ce qui peut détruire ces peuples est donc bon à prendre, d’où l’indulgence inimaginable dont bénéficient les délinquants immigrés.

                    Cette complaisance judiciaire est dans la logique de l’immigration de peuplement que cette élite organise depuis 40 ans.

                    Le message subluminal adressé aux immigrés est que la technostructure est de leur côté et leur donne le champ libre dans leurs agressions contre les « de souche ».


                    • zygzornifle zygzornifle 26 novembre 2018 09:59

                      Haaaa , « chance pour la France » , cette histoire ça sent la selfie présidentielle ou le poste de pompier .....


                      • zygzornifle zygzornifle 26 novembre 2018 10:02

                        ça va faire jurisprudence les filles et celle qui ne voudra pas sera tabassée avant le viol car c’est la coutume et en plus son agresseur la fera condamner pour racisme ....


                        • troletbuse troletbuse 26 novembre 2018 12:20

                          Il faut bien protéger les migrants et les politiques amateurs de chair fraîche.


                          • capobianco 26 novembre 2018 13:37

                            Qu’est-ce que çà pue sur cet article...... Il y en a même qui parlent de QI !


                            • sweach 27 novembre 2018 13:59

                              Le scénario est parfais alors on a : un immigré, une mineur, un viol, une justice injuste, du racisme, des clichés tout y est ma petite dame, on a un scoop du tonnerre et bien de quoi énerver les lecteurs en 1 titre.

                              Bon et si on regardait les faits ?

                              On a un jeune homme (qu’elle age ??? 18 ? 19 ans ? on ne sait pas), il a dragué une fille de 16 ans, elle la suivie de son plain gré dans son logement, ils ont ensuite eu des rapports sexuel sans violence et sans que la fille est clairement dit qu’elle était contre.

                              Après les faits (certainement avec l’appuis des parents), ils ont porté plainte pour viol.

                              La justice a fait son travail et a décrété qu’il n’y a pas eu « viol », par contre ce jeune homme a quand même était condamné à deux ans pour attouchement sur mineur dans une autre affaire du même style.

                              Je ne dis pas que ce jeune est un saint, (surement un petit merdeux Casanova) mais le fait qu’il soit immigré n’a un peu rien à voir. Et encore une fois l’opinion publique s’enflamme quand une fille dit OUI et après coup elle dit NON.

                              Je suis désolé un viol c’est extrêmement grave, c’est quand un homme frappe une femme, qu’elle lui dit clairement « NON », il la drogue, il utilise sa force ou sa position social, un viol ce n’est pas une gamine qui suit un jeune homme chez lui sachant pertinemment ce qu’il a derrière la tête, pour après venir pleurer.

                              Notre société fait un peu n’importe quoi avec les rapports hommes-femmes, les médias en première ligne, le résultat est une peur infondé dans ces partenaires sexuels potentiel, une chute de la natalité et des couples beaucoup moins stable dans la durée.


                              • sweach 28 novembre 2018 10:26

                                @Self con troll
                                *C’est drôle comme certains intervenants mâles ...semblent n’envisager l’acte sexuel que comme un vidage de couilles.*
                                Vous rêvez tout haut là.

                                Vous n’avez absolument aucune notion des nouvelles relation « amoureuses » entre homme et femme.
                                Aujourd’hui si un homme veut juste du sexe, il doit sortir les rames et utiliser tout ce qu’il peut pour y arriver, son physique, son argent et son charisme, sa violence et sa force étant évidemment exclu et contre productif.
                                Croyez moi un homme célibataire moyen baise beaucoup moins qu’une fille célibataire moyenne qui n’a que l’embarra du choix.

                                Les filles ont absolument tout pouvoir en matière de rapport sexuel et c’est elles qui déterminent tout, on est très loin de relation et de décision paritaire dans ce domaine.

                                L’homme est réduit à un rôle de spectateur dans les jeux de séduction et quand je vois des mouvements comme « balance ton porc » ou encore « me too » ça me donne envies de vomir, quand on voit les résultats sur notre société.

                                Ne vous leurrez pas, les violeurs existeront toujours, ils sont extrêmement minoritaire, mais c’est tout le reste des hommes qui doivent être émasculé au passage, on ne peut plus regarder une fille ou lui faire une remarque sans qu’elle se sente « agressé » et retourne toute la haine de la société contre ces hommes sexués, car elles n’ont pas sue faire les bon choix.


                              • arthes arthes 28 novembre 2018 11:05

                                @sweach

                                Et une jeune fille ne peut plus accepter l’invitation d’un jeune homme à prendre un verre avec lui si elle ne couche pas ?
                                Parce que forcément , il faut penser que si un homme vous invite à prendre un verre, c’est parce qu’il veut vous sauter dessus tout de suite et que cela l’obsède, et que si vous dites non, c’est que vous êtes une allumeuse et que si le mec vous viole c’est que vous l’avez cherché ?

                                Faut tout de même pas tomber dans les excès des deux côtés.
                                Drôles de relations humaines.

                                Et bien sur que non, une gamine ne vois pas forcément à mal d’accompagner chez lui un gars qui la drague, et qui pour la draguer ne va évidemment pas lui expliquer que ce n’est que son cul qui l’intéresse et que c’est « pwesentement »..


                              • arthes arthes 28 novembre 2018 11:35

                                @Self con troll

                                Lol
                                J’ai échappé à 3 tentatives de viol, la première fois à 15 ans, la deuxième à 18 et la dernière à 21 ans et ce n’étaient pas des arabes, mais pas trop cons non plus puisque j’ai réussi à me dépêtrer de la situation à chaque fois.

                                Et à l’époque j’avais un pote arabe avec qui je sortais en boite de nuit, jamais il ne m’a agressée, que ce soit par le geste ou par le verbe.


                              • arthes arthes 28 novembre 2018 11:51

                                @Self con troll

                                Non, mais même à la campagne il arrive des trucs sordides.

                                Cela dit, je me rappelle un soir, avec une copine, nous étions allées prendre un verrre, on se pose au comptoir et deux yougo se trouvaient la, ils nous abordent , sympas, dur de communiquer dans une baraguouin franco/globish, et très vite nous avons compris que dans la tête des gars, deux femmes qui se laissent aborder et qui ne semblent pas farouches, c’est des putes, et que c’est ce qu’ils cherchaient, donc nous avons coupé court avant que ça dégénère et que ça parte en bastos.vu que ça se déroulait « chez moi » en quelque sorte où tout le monde connait tout le monde.

                                Avec les migrants, on a une nouvelle donne, faut faire gaffe, hélas, t’empêchera pas la naïveté..


                              • arthes arthes 28 novembre 2018 12:20

                                @Self con troll

                                Ouais, ça j’ai remarqué ; Dans un aéroport, quant tu commence à être paumé, les seuls qui t’abordent , sympa, marrants avec une connerie à te dire et qui t aident, et qui te fileraient 2 balle, sans aucune contre partie,  ce sont les racailloux 93...Mais comme eux aussi ils se cassent, vers la même destination, ils doivent être super à la cool dans la tête, je suppose.


                              • sweach 28 novembre 2018 13:55

                                @arthes
                                3 tentatives de viol ?

                                Ne confondez pas Viol avec « agression », je suis persuadé que vous avez connu des hommes très relou qui vous ont agressé dans l’espoir vain de coucher avec vous.

                                Mais toutes notre sociétés est confronté aux agressions, comme l’exemple de @Self con troll j’ai moi aussi était confronté à la violence où j’ai due me battre pour absolument aucun motif.

                                Cela arrive 2 ou 3 fois dans la vie de n’importe qui puis on apprend à éviter ce genre de problème et on essaie d’éduquer nos enfants à les éviter.

                                *une jeune fille ne peut plus accepter l’invitation d’un jeune homme à prendre un verre avec lui si elle ne couche pas ?*
                                Bien sur que si, l’obligation n’est écrite nul part mais il faudrait qu’elle soit idiote pour ne pas croire que l’homme n’est pas dans une optique « + si affinité ».
                                Si de vous même vous allez chez un homme célibataire qui clairement vous a fait comprendre qu’il était en quête d’une partenaire, l’excuse de boire un verre est une approche pour essayer d’aller plus loin, la naïveté a ses limites.
                                Et comme dit précédemment la femme a tout pouvoir de décision dans ce domaine, ce qui est relativement anormal.

                                La notion de « VIOL » est bien plus grave que ce vous pensez.
                                Un homme est beaucoup plus fort qu’une femme, l’obligé a avoir des rapports en usant de sa force, c’est ça un viol.
                                Un viol ce n’est pas un gros relou qui vous donne une claque parce que vous lui avez dit non.


                              • arthes arthes 28 novembre 2018 16:22

                                @sweach
                                Je sais faire la différence entre un homme qui vous saute dessus physiquement alors que rien dans son comportement ni le votre ne laissait acroirre qu’ il le ferait, et un lourdingue qui voudrait etre entreprenant et qui annonce la couleur..Euh, et sans claque pour un refus, mais c est quoi ces manières de gifler une femme qui se refuse ???

                                Le premier, a 15ans, je ne comprenais pas ce qu’ il voulait, je l ai étranglé, par reflexe.
                                Dans le fond, j ai eu de la chance que ces mecs ne soient pas des tares, s pour ça que je parle de tentative.

                                Mais non, un mec prédateur il va pas annoncer la couleur à la proie qu’ il convoite, pour la mettre en confiance.
                                Donc oui, une jeune fille peut se faire embarquer par naivete.

                                En tout état de cause, vouloir forcer un être à accomplir ce qu’ il ne veut pas est un viol, et , pour moi , cela a valeur universelle.

                                Le viol conjugal existe.aussi.

                                Sinon, c est cool d avoir des relations pas juste basées sur le cul entre H/F.

                                Bref, on peut se marrer ensemble, c est quand même fun je trouve comme recherche.


                              • Balkanicus 28 novembre 2018 16:29

                                @arthes

                                A quand la denonciation du viol fiscal !

                                Marlene schiappa, et c est pas facile d etre constipe, est sur la breche !


                              • sweach 28 novembre 2018 18:28

                                @arthes
                                Vous ne comprenez pas mon propo.

                                Un jeune de 15 qui vous « saute dessus physiquement » et que vous avez « étranglé », ce n’est pas une tentative de viol.

                                Les hommes et les femmes ne sont pas équipé de la même façon pour communiquer, de là à voir un « viol » sur une tentative de rapprochement malheureuse d’un jeune de 15 ans est tout bonnement une folie.

                                *une jeune fille peut se faire embarquer par naivete.*
                                Quand elle dit tout le temps oui et que après coup elle dit que c’était finalement non, peut-on parlez de naiveté ?

                                Le gros problème c’est que les femmes exigent le pouvoir de tout décider dans l’acte sexuel, hors c’est une relation à deux, il y a forcement des incompréhensions.

                                Hors au moindre écart de conduite de l’homme, c’est immédiatement « VIOL !!! »
                                Réalisez la puissance du mot et l’accusation qu’il fait porté sur l’homme, dans ce cas de figure il doit prouver son innocence, aucune justice, il est présumé coupable.

                                C’est comme accuser un homme de pédophile, c’est la pire chose qu’on puisse lui faire si c’est faux, juste le simple doute le condamne.

                                *Sinon, c est cool d avoir des relations pas juste basées sur le cul entre H/F.*
                                Je suis d’accord, mais nous sommes sexué et cela fait parti de nous, si un homme et une femme sont en age de procréer et qu’il sont célibataire, leur relation auront toujours une arrière penser sur ce sujet.


                              • arthes arthes 29 novembre 2018 15:05

                                @sweach

                                Nein, moi j’avais 15 ans, lui 22/23 ans, vu le contexte, je vous assure que ya pas photo, ce n’était pas du tout un jeu d’ados, par ailleurs je n’ai pas dit viol, mais tentative et, s’il faut encore que je le redise, ça va d’une part que le mec n’était pas complètement givré, et d’autre part que j’ai pu gérer , bref, j’ai eu du sang froid, du réflexe où je ne sais quoi , par la suite j’ai appris qu’il était impliqué dans une affaire de viol, dans les exactes circonstances où je me suis trouvée avec lui, sauf que c’était en groupe.

                                Ensuite, vous me parlez d’une jeune fille qui dit oui à tout...C’est quoi « tout » ?
                                Quand le mec ne lui parle pas de sexe, elle dit oui à quoi ? A des tas de trucs, sauf au cul, puisque le mec qui veut la violer ne lui en parlera pas, et que lui même dira « oui à tout » pour mettre en confiance la fille..

                                La, je parle de viol, le mec peut aussi ne pas penser à violer, il peut imaginer que la fille est implicitement d’accord et est sur la même longueur d’ondes que lui, et que ça va le faire, mais si ça ne le fait pas, pourquoi insister ?
                                Quel plaisir à prendre dans la détresse d’autrui ?

                                Les femmes n’exigent rien du tout, il me semble, sauf , et c’est grandement légitime, à ce que le plaisir sexo soit partagé, et comme je ne considère pas les hommes comme des bites sur pattes, je pense qu’ils ont les mêmes principes.

                                Donc, entre les mecs qui se font traiter pour des mots déplacés, grivois et salaces d’affreux machos éventuellement violeurs et celles qui se font taxer d’allumeuses et éventuellement de salopes parce que sensuelles ou/et sympas pas farouches, ouais, il y a incompréhension, je l’admets, vaut mieux , dans tous les cas, se dire les choses recta franco  si vraiment ça cause un problème, plutot que de minauder pour les femmes ou devenir fébrile et entreprenant lourd pour les hommes.

                                Enfin, je veux dire par la que , les femmes, faut qu’elles grandissent un peu et que les hommes ne se fassent pas des plans sexo qui les obsèdent, sinon, on tombe dans les excès, comme la campagne « metoo », ou « ouin, les femmes ont tous les pouvoirs », c’est archi faux.

                                On est un peu loin du sujet du départ, cela dit


                              • sweach 30 novembre 2018 10:09

                                @arthes
                                J’ai largement comprit votre point de vu, mais visiblement vous ne comprenez pas le mien.

                                Moi je suis un homme qui respecte les femmes et qui les aime, cependant je me retrouve victime malgré moi.
                                Aujourd’hui les femmes s’octroie un pouvoir incroyable sur moi et sur ce que doit être une relation sexuel et amoureuse à deux.
                                Je n’ai pas mon mot à dire et je suis obligé de me plier à leur volonté, même si je vois l’hécatombe au niveau natalité et mariage sur la société.
                                Ce comportement égoïste des femmes frustre les hommes et cela fini par les mettre en danger.

                                Si je vous dit ça, c’est que les filles ce font des films, elles croient que parce que leur patron leur a fait des avances ou bien parce qu’un relou en boite leur à peloter les cuisses elles peuvent crier au « viol » à tout bou de champ et tout ira bien dans le meilleur des mondes, sans une seul seconde se remettre en question.

                                Notre société est devenu un peu folle et les femmes oublie trop facilement qu’elle sont sexués avec 20 Kilos de moins que les hommes qui ont passé plusieurs millénaire de sélection naturel à développer leur force et leur agressivité pour pouvoir se reproduire.

                                Vous pensez que ça disparaître par la volonté ?

                                Un coup d’alcool dans le sang et c’est l’instin qui reprend le dessus, on pourra faire toute l’éducation et toutes les lois qu’on veut, les femmes et notre société doivent gérer la nature humaine, elles ne pourront pas la faire disparaître.

                                Connaissez-vous le mot « chaperonner » ?
                                Toutes la féministe en vous rejette toute les valeurs que porte ce mot, pourtant il illustre parfaitement le problème que vous évoquez et les solutions qu’on apportait nos ancêtres.
                                Pour lutter contre un homme, il faut un autre homme, c’est aussi simple que ça.


                              • kalachnikov kalachnikov 30 novembre 2018 10:14

                                @ sweach

                                Faut pas être négatif, comme ça, bro, Dieu dans sa grande miséricorde, a bien fait les choses, il a inventé et la main et youporn ! Faut pas se laisser abattre, mon biquet.


                              • Balkanicus 30 novembre 2018 10:18

                                @kalachnikov

                                Pourquoi oublier la savonnette et le poppers ?


                              • arthes arthes 30 novembre 2018 13:40

                                @sweach

                                Si vous avez compris mon point de vue, je ne vois pas où vous pouvez en déduire que je tienne un propos féministe...Puis bon, voir les relations h/f sous le prisme du rapport de pouvoir, s’pas mon truc, je trouve cela même très chiant , le pouvoir induit une distance qui parasite la relation entre les êtres, en revanche, si un homme doit se comporter comme un animal en rut perdant toute notion de civilité, je veux bien revêtir, autant que possible, le costume de « dompteuse de fauves » , ce sera sans rancune ni reproches, une manière de gérer...C’est une image, et la plus douce, bien entendue, Circé pourrait devenir la nouvelle Eve, et Ulysse le nouvel Adam. smiley smiley


                              • arthes arthes 30 novembre 2018 16:41

                                @Self con troll

                                Ouais bon, si avoir la liberté de dire oui ou non est confondu avec du pouvoir, et que c’est ressenti comme tel de la part des hommes, c’est qu’ils ont un problème avec la gestion de leurs glandes, en fait c’est à leurs glandes qu’ils sont soumis, et qu’ils ne regardent pas les femmes comme leur pair, en tant qu’être humain., dans la mesure où ils trouvent normal de les tripoter sans qu’elles aient donné la permission.

                                je veux dire : Faut il que la femme se sente coupable et punie de ce qu’elle inspire du désir ?
                                 


                              • arthes arthes 1er décembre 2018 10:50

                                @Self con troll

                                Oui oui, c’est à toi que je réponds parce que tu soulèves un point essentiel : Ce qui devrait être une liberté et agir naturellement en nous ; pouvoir dire librement oui ou non, implique de se sentir libre.
                                Or nous ne le sommes pas, il y a des codes, une femme peut se sentir « coupable » d’éconduire franchement un lourdingue par exemple ou de dire non clairement « pour pas faire de peine » où parce qu’elle craint de perdre son travail, à tort ou à raison, , et je pense que cela crée des malentendus .
                                D’où tout un arsenal juridique qui complexifie les relations et qui se subsitue à la possibilité donnée à la femme de gérer ses relations en sortant ses couilles, pour ainsi dire.

                                Du coup, la question qui terminait mon post qui veut signifier qu’ On en revient au « péché originel » , la tentation de Eve, la faiblesse d’Adam, le sexe c’est mal .

                                Tu dis en fait que Cette liberté de dire oui ou non est considérée comme un pouvoir sur l’autre, darwinisme mal compris, c’est vrais, pour être socialisée, cadrée et ne pas dépasser la culpabilité, et c’est un des ’aboutissement du « mon corps est à moi » des féministes qui est une forme d’objétisation de son propre corps, et des fonctions organique de ce corps, essentiellement celles qui portent sur l’enfantement , je préfèrerais entendre : "Je suis responsable de mon corps lequel se trouve être non un objet mais un organisme vivant dont j’ai la responsabilité , corps que je rendrai en l’état qu’il sera à la nature, le moment venu, corps qui m’aura supporté, moi et mes excès ou (pire) mes non excès ou (encore plus pire et dramatique) ma sobriété exemplaire et absolument vertueuse de toute une longue vie , et que la terre dévorera comme n’importe quelle charogne puante ! Et youppie

                                Quant au pouvoir sexuel, c’est abstrait de la puissance de séduction, or, cette puissance s’exerce des deux cotés, aussi bien chez la femme que chez l’homme, il y a toujours une attraction de l’un à l’autre, heureusement, sinon nous serions dans la guerre des sexes perpétuelle, c’est l’idée de pouvoir qui engendre la guerre, vouloir soumettre l’autre à son bon plaisir, et le justifier socialement : Mon corps est à moi, j’ai le pouvoir de te rendre heureux ou de te frustrer, donc je te domine.
                                Et l’homme de dire : Ah, vous les femmes avez le pouvoir !
                                Bon, c’est vraiment trop chiant et tordu comme relation humaine, et vraiment très décalé.

                                Non, il n’y a pas beaucoup d’infos sur ce procès, s’pour cela que je pars un peu dans le global, et se sentir libre de dire oui ou non devrait être universel de même que respecter cette liberté.


                              • arthes arthes 1er décembre 2018 10:50

                                @arthes
                                Au fait, c’est Pablo ?


                              • arthes arthes 1er décembre 2018 10:56

                                @arthes

                                re : Tiens, en parlant de Pablo justement, c’est le prénom d’un jeune scientifique, sur le lien que m’a donné Anatine sur un autre tipoc :

                                https://youtu.be/5xziAeW7l6w

                                Si tu as le temps....C’est pas mal, mais ça dure un peu, ça va qu’on accroche bien.


                              • arthes arthes 1er décembre 2018 15:10

                                @Self con troll

                                Sans nuances ?

                                Pour conclure sur le sujet h/f et les moultes incompréhensions que nous évoquons et constatons, j’aime assez cette zique de kate BUSH....sI seulement, si seulement.....https://youtu.be/wp43OdtAAkM

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès