• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La « légitimité historique » de Benyamin Netanyahou à propos de la terre (...)

La « légitimité historique » de Benyamin Netanyahou à propos de la terre d’Israël, revisitée par les archéologues, israéliens notamment

S’agissant de ces deux arguments de Ben Gourion, (premier ministre d’Israël en 1948), le premier était une erreur et le second est l’aphorisme répété par ses héritiers sionistes actuels. Il a été examiné par les archéologues.

Concernant le premier, " Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais, les vieux mourront et les jeunes oublieront " ; comment pouvait-il croire que ce qui vaut pour les uns (juifs), qui revendiquent un territoire après 3000 ou 4000 ans ne vaudrait pas pour les autres (palestiniens) pour les siècles à venir ?

Cette cynique franchise n’est plus de mise dans la capitale qui se réfère au second à propos de la … terre d’Israël promise par Dieu », d’après la Bible.

C’est l’argumentaire politico-historique, socle de la revendication « en légitimité » des territoires par certains responsables politiques israéliens d’aujourd’hui. Israël, comme l’Iran, l’Arabie saoudite…, déclare une religion d’état autour de laquelle s’organise la société avec ses partis politiques « religieux » dont s’inspire le discours politique de Benyamin Netanyahou.

C’est ce qu’il exprimait à la Knesset en novembre 2013 alors qu’il pressait le président palestinien Mahmoud Abbas de venir au Parlement israélien, pour "reconnaître le lien entre les juifs et Israël … reconnaître la vérité historique : les Juifs ont un lien de près de 4 000 ans avec la terre d'Israël"… Cette rhétorique induit que le droit né de la descendance religieuse se superpose à tout autre et vise à convaincre les palestiniens du bienfondé historique de la position israélienne et par là même à les inciter à une renonciation à leur "droit au retour". http://www.lepoint.fr/societe/netanyahou-demande-a-abbas-de-reconnaitre-a-la-knesset-le-lien-entre-les-juifs-et-israel-18-11-2013-1758370_23.php.

En février 2017, le CRIF répétait toujours l’argument à François Hollande (*) président d’un pays laïc, héritier de Voltaire qui s’opposait à la théocratie.

La « vérité historique » de l’Etat religieux se réfère donc aux textes bibliques fondateurs de l’identité juive, consubstantiels de la nation israélienne. Les scientifiques curieux de valider cette histoire ont entrepris de vérifier les allégations des textes anciens.

Si le récit biblique sur lequel s’appuient les israéliens juifs est le fondement des revendications territoriales de certains et si l’archéologie démontre sa fragilité, alors que devient cette « légitimité » ? Si le lien entre les habitants de ces territoires il y a 3000 ou 4000 ans et les occupants actuels en est le motif, alors les archéologues, qui nous révèlent que les autochtones n’étaient pas tous juifs, altèrent le motif. Sauf à considérer encore que l’historicité religieuse, sous réserve qu'elle soit validée, prévaut sur la filiation ethnique. 

Les archéologues israéliens, et pas seulement, ont entrepris de revisiter cette histoire et éclairent différemment aujourd’hui des parties bibliques qui fondent certains israéliens à revendiquer ce territoire. Les révélations scientifiques qui les fragilisent sont nécessairement observées avec attention par ceux qui ne restent pas enfermés dans des convictions imperméables à la raison scientifique. Voyons comment, un peu plus loin.

Le plagia de textes plus anciens, les allégories bibliques se substituant aux récits et les anachronismes démontrés par les datations au radiocarbone, sont mis en évidence depuis de nombreuses années par différents chercheurs dont les travaux se poursuivent. On notera la position courageuse de David Ussishkin archéologue israélien, qui considère avec pragmatisme que « les sources archéologiques devraient primer sur les textes ». Dans la Bible, l’histoire des populations s’inscrit dans un tissu d’événements dont nombreux sont contredits aujourd’hui.

Avant d’en arriver à ce qui nous intéresse ici, et pour apprécier le sérieux des exégèses, voyons en préambule quelques exemples des déductions des contradicteurs des textes bibliques rompus aux méthodologies, aux raisonnements et aux analyses scientifiques.

Concernant certains événements bibliques.

En mars 2017, la conférence au Collège de France par l'archéologue japonais Shuichi Hasegawa "Comment l'archéologie peut éclairer la Bible" expose son approche scientifique appliquée à « l’archéologie biblique » avec ses évidences et ses limites. http://www.college-de-france.fr/site/thomas-romer/guestlecturer-2017-03-08-14h30.htm. Il apporte des informations qui confortent celles de Finkelstein et Silberman (ci-après).

Prudent, il précise que « l’archéologie ne peut être considérée comme une discipline objective ultime qui échappe aux interprétations subjective » mais aborde les faits scientifiques qui réfutent l’authenticité historique de nombreuses parties du texte biblique.

Dans la Genèse, les exemples suivants catégoriquement remis en cause, résultent de la démarche scientifique des experts ;

  • La conquête d’Arrad dans le livre des Nombres n’est pas possible, le site n’existait pas à cette époque
  • Les fouilles sur l’ancien site de Jéricho montrent qu’il n’y avait aucun mur à l’époque de son siège par Josué
  • A propos de David et Goliath, d’après la description de l’armement de Goliath, Shuichi Hasegawa reprend le point de vue d’Israël Finkelstein qui démontre l’anachronisme du récit biblique.

Parmi les milliers de tablettes cunéiformes mise au jour en Mésopotamie on retrouve des histoires reprises dans la Bible. On sait que les judéens du VIe s. avant J.-C y ont été déportés, à Babylone, où ils ont écrit une partie de la Bible pendant leur exil qui a duré plusieurs décennies. (La Bible hébraïque a été rédigée entre le VIIIe et le IIe siècle avant J.-C.). Shuichi Hasegawa souligne le parallèle entre l’histoire de Sanson et Enkidu personnage de la mythologie sumérienne en Mésopotamie d’où était natif Abraham (Ur).

  • Le Dr Irving Finkel, archéologue et assyriologue au British Museum a étudié une tablette d’argile en écriture cunéiforme de l’époque sumérienne (IVe-IIIe millénaires avant J.-C), qui décrit le procédé de fabrication de l’Arche de Noé. « Cette découverte nous amène à reconsidérer l’histoire du Déluge et l’histoire de l’Arche de Noé » explique-t-il.

Concernant l’histoire des tribus « israélites ».

C’est ici qu’il y a matière à réflexion quant à la « légitimité historique » revendiquée par certains israéliens. Ces informations pouvant être appréciées avec la considération de ce qui précède.

Nota : il faut comprendre que les « israélites » désignés ici par les archéologues englobent les populations autochtones non juives et celles des tribus juives.

En 2002, l’histoire des tribus israélites était réécrite sous la plume des archéologues Israël Finkelstein (directeur de l'Institut d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv) et de Neil Asher Silberman (directeur historique du centre Ename de Bruxelles pour l'archéologie et l'héritage public de Belgique). Dans leur livre « La bible dévoilée », ils revisitent l’histoire biblique sous l’éclairage archéologique de leurs compétences.

Les archéologues démontrent que les sémites des origines qui vivaient sur ce territoire n’étaient pas juifs et que certains passages bibliques sur lesquels la légitimité de certains politiciens s’appuie, sont infondés. Par leurs révélations, les revendications d’occupation du territoire du peuple juif sur la Palestine, peuvent donc être vues différemment.

Voyons ce qu’ils nous disent.

Pour Israël Finkelstein : « …la saga de l’exode n’est pas une vérité historique mais une allégorie biblique… La Pâques juive ne fête pas un événement historique mais une expérience de résistance nationale contre les pouvoirs établis… » (Voilà qui va donner des idées aux palestiniens). Il aborde « … le cœur même de la bible » avec la remise en cause de la conquête de Canaan, « … province pharaonique, et ses cités fortifiées de Jéricho, d’Aï, de Gabâon, d’Haçor, par une armée de gueux dépenaillés encombrée de femme, d’enfants, de vieillards ».

Finkelstein et Neil Asher Silberman enfoncent le clou « Si comme le suggère l’archéologie la saga des patriarches et de l’Exode est un tissu de légendes compilées ultérieurement, s’il n’existe aucune preuve convaincante d’une invasion de Canaan par les enfants d’Israël commandé par Josué, que devons-nous penser des Israélites (juifs) qui prétendaient former une nation très ancienne ? » Preuves archéologiques à l’appui ils considèrent que « les peuplades indigènes de Canaan … ont fini par développer une identité ethnique que l’on peut qualifier d’Israélite(*) ». En 1207 av JC, « … les israélites (juifs) étaient un peuple d’immigrants qui s’était établi à Canaan, en provenance de l’extérieur… » que le bibliste allemand Albrecht Alt qualifia d’« infiltration pacifique, devant l’afflux des nouveaux arrivants, …les problèmes entre Israélites (juifs) et Cananéens seraient apparus ». 

Ces démonstrations archéologiques qui détricotent les textes bibliques, laissent place à d’autres héritiers sur la Palestine d’aujourd’hui. Les sémites non juifs, habitants historiques de ce territoire devraient pouvoir aussi faire valoir leur lien avec cette terre. La revendication exclusive de certains juifs israéliens, pour ce motif, pourrait donc être apostasiée.

Les questions qui naissent de ces rectifications bibliques, sont en réponse aux déclarations politico-historiques des dirigeants israéliens intransigeants qui pourraient envisager différemment leur existence sur ce territoire.

Considérant que la référence de l’argument est la période cananéenne (environ 3000 avJC), que les cananéens (non juifs) sont les occupants historiques et que les « tribus d’Israël » sont les migrants conquérants du pays de Canaan, alors que doit-on penser :

  •  de cette historicité religieuse qui justifierait une primauté sur la filiation ?
  • des droits des descendants des Cananéens, (non juifs) sur la terre de leurs ancêtres ?
  • des « Olim » immigrants juifs qui acquièrent en arrivant plus de droits que les occupants historiques déshérités ?

Si l’historicité religieuse était un argument à entendre équitablement, alors les chrétiens depuis 2000 ans (les arméniens sont installés à Jérusalem depuis l’an 254) et les musulmans attachés au rocher du dôme depuis l’isra et le miraj en l’an 620, n’auraient-ils pas des droits à faire valoir ? 

Ben Gourion avait bien compris les palestiniens "Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal ; nous avons pris leur pays … Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?" mais il avait encore tort, car les Palestiniens semblaient prêts malgré tout à signer un accord avec Yitzhak Rabin. 

Assassiné par un extrémiste juif.

 

(*) https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-antisionisme-obstacle-a-la-202531

(**) "Le Paradoxe Juif" de Nahum Goldmann


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 16 avril 16:17

    N’importe quel observateur attentif n’a pas besoin de l’archéologie pour se convaincre qu’Israël est une pure escroquerie d’une secte mafieuse qui bâtie sa tête de pont pour dominer le monde...

    Quel autre tribu a forgé un mot unique pour désigner tous ceux qui n’ont pas l’heur de lui appartenir ? Racisme ultime !

    La verrue du Proche-Orient deviendra un cancer pour la planète si nous n’y mettons pas un frein...

    De plus en plus « d’éveillés » mais la masse critique n’est pas encore atteinte.


    • Trelawney Trelawney 17 avril 07:37

      @Clocel
      une pure escroquerie d’une secte mafieuse qui bâtie sa tête de pont pour dominer le monde...

      Depuis la nuit des temps, cette phrase s’applique à pas mal de civilisations. C’est même le principe fondamental de la colonisation qu’elle soit grecque, romaine, anglaise, espagnole, française hollandaise etc.

    • samy Levrai samy Levrai 16 avril 16:42

      Dans les tablettes sumériennes, c’est tout la Genese et presque toute l’ancien testament que l’on retrouve... creation de la terre, Adam et Eve, Noé, Moïse, etc..., le dieu unique, méchant, jaloux, omniscient et omnipotent n’enquiquine la vie des humains que depuis 3000 ans.

      Point de peuple élu, point de terre promise, juste une invention d’esprits pas très stables.

      • Clocel Clocel 16 avril 16:57

        @samy Levrai

        Concaténation de toutes les spiritualités anciennes, appropriées, détournées...

        Un édifice bâti sur l’ignorance et la naïveté des peuples infortunés qui se sont laissés refiler l’assurance du bonheur pour plus tard s’ils s’enquillent les emmerdes pour tout de suite...

        Gaver la caste des élus, quels qu’ils soient, pas très original, mais tant qu’il y aura des clochers au centre du village...


      • samy Levrai samy Levrai 16 avril 20:49

        @Clocel
        Tous ceux qui se sont « attaqués » aux religions ont fait marche arrière ( revolution française, revolution russe,...) , il y a un besoin de spiritualité qui semble inhérent à l’Homme , au mieux pouvons nous esperer ne pas nous laisser enquiquiner dans la vie de tous les jours...


      • Clocel Clocel 17 avril 08:32

        @samy Levrai

        On a assurément besoin de spiritualité, certainement pas de religion, nombre d’individus s’épanouissent sans...
        La religion n’est le plus souvent qu’une béquille pour des sociétés bancales, c’est le symbole extrême du paternalisme.
        Lorsqu’on se met à genoux une fois, on ne peut plus se relever.


      • L'apostilleur L’apostilleur 17 avril 09:25

        @Clocel

        « La religion n’est le plus souvent qu’une béquille pour des sociétés bancales »,

        Pour Robespierre c’était le moyen de conserver l’ordre moral ; « .. La liberté et la vertu sont sorties ensemble du sein de la Divinité : l’une ne peut séjourner sans l’autre parmi les hommes. .... Pratique la justice, et rends à la Divinité le seul culte digne d’elle. »


      • Clocel Clocel 17 avril 10:28

        @L’apostilleur

        La croyance et l’ignorance, quel bel attelage pour celui qui sait le mener .

        La révolution française a été une vaste fumisterie, l’union du fric et des « valeurs morales » frelatées.

        Une pure escroquerie, sémantique, intellectuelle et sociale. Good shot ! 200 ans après, on patauge encore dans cette merde, des ahuris se sont fait tuer en rangs serrés pour défendre ces « valeurs »...


      • Blé 17 avril 13:42

        @samy Levrai

        L’être humain a besoin de spiritualité mais certainement pas d’une religion.

        La spiritualité depuis que l’être humain existe et quelque soit sa culture forme rend les individus indépendants et libres. Pour combler leur vie, ils n’ont pas besoin de guerres, ni de richesses démentielles et reconnaissent que sans les « Autres », ils ne sont rien.

         J’ignore comment cela a commencé mais à partir du moment où une minorité d’individus s’est imposée comme détenant la « Vérité », avec un grand « V » la vie spirituelle a été gravement amputée ainsi que la vie tout court.


      • jamjam 16 avril 19:59

        Si l’on suit les écrits de Shlomo Sand :

        . les palestiniens sont les descendants des juifs de l’antiquité
        . la majorité des juifs d’Israël serait composée de descendants des Khasars
        C’est donc bien une vaste escroquerie à laquelle on assiste : les palestiniens se sont fait piquer leurs terres par des gens dont les aïeux n’ont jamais vécu en Palestine.

        • Jean Roque Jean Roque 16 avril 20:40

          LE MYTHE DU PEUPLE JUIF :
           
          Les ashkénazes sont des descendants de khasars (Crimée-Volga-Georgie) convertis au judaïsme (pour éviter de prendre part à la lutte croisés-arabes) , les séfarades de berbères (tribu de la reine Kahina en lutte contre l’invasion arabe en « Algérie ») et la diaspora descend d’autres convertis disséminés.
          Il y a jamais eu d’exode des 12 tribus d’Israël à travers le monde (sf la déportation en esclavage par Babylone, 6 siècles plus tôt), à l’époque romaine les zodiacs et les ONGs n’étaient pas sponsorisés par Soros… encore moins par les romains, qui gardaient précieusement leur cheptel, et qui d’ailleurs n’en ont jamais parlé.
          Entre Habib et Finkielkraut y a autant de gènes communs qu’entre un viking et un pygmée.
          Le descendant de Moïse est plus probablement Arafat… Mais l’invention du peuple juif a très bien marché, répond à des instincts humains (mais pas gogochons), territoire et identité.
           
          Sur le livre de Shlomo Sand, Luc Ferry
          https://www.youtube.com/watch?v=988eyCUMKl8


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 avril 20:56

          @Jean Roque. J’ai déposé le patronyme Gogochon a l’insu de votre plein gré. Veuillez a partir de ce moment me filer un noro a chaque fois que vous utilisez ce terme. Ça paiera mes clopes achetées en Belgique. Bien a vous .


        • L'apostilleur L’apostilleur 16 avril 21:45

          @Jean Roque Luc Ferry très intéressant comme souvent. Pour ceux qui ne connaissent pas Schlomo Sand : https://youtu.be/AiCsQT1RhUk


        • papat 17 avril 08:54

          @Jean Roque
          je suis parvenu à vous comprendre ! , cool


        • sls0 sls0 16 avril 21:39

          En se référent aux céramiques datant de la période supposée de Salomon, Jérusalem faisait 6 hectares.

          Comme capitale rayonnante ça fait petit quand même.
          L’armée de Salomon : un garde champêtre.
          Isaac qui va en Egypte avec des marchands de chameaux vers 1250 av JC. Le premier squelette de dromadaire en Egypte date de 1000 av JC et encore c’est du coté de la Nubie.
          L’histoire comme l’archéologie invalide tout ce qui est avant Josias.
          La bible a certainement été écrite pour que Josias et les prêtes gardent leur énormes avantages c’est tout.
          Le pré Josias dans la bible ne sert que de caution « historique » pour justifier ces acquis.
          Dans cette période, si une cité ou un pays disparaissait, leur dieu disparaissait aussi n’ayant pas fait son boulot.
          Avec la bible le changement ça été que c’était le peuple et ceux qui ne suivaient pas les préceptes de Josias et des prêtes (les lévites qui étaient responsables des malheurs arrivant au pays.
          C’est après que tout les royaumes environnants se sont fait raser gratis que Jérusalem à pris de l’importance en récupérant les personnes et le savoir des pays rasés.
          Comme il a pris de l’importance et a fait quelques coup en douce il s’est fait rasé à son tour.

          Un petit pays ignoré qui est devenu important peu de temps, il s’est inventé une mythologie.

          • Montdragon Montdragon 17 avril 10:47

            @sls0
            Toutafé !
            R.Debray l’a expliqué : le premier dieu à pouvoir voyager avec ses adeptes, sur rouleaux de parchemins, est un dieu invincible.
            Même tout perdre ne signifie pas le perdre, lui, ce qui est totalement génial.


          • antiireac 16 avril 21:42

            Encore un article imbécile qui accommode l’histoire et la réalité des faits qui sont têtus :la terre d’Israël appartient bel et bien aux juifs quoique dise le charlatan de ce récit à dormir debout.


            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 16 avril 21:51

              @antiireac

              des arguments ?


            • antiireac 16 avril 21:54

              @Parlez moi d’amour
              L’histoire des juifs.


            • Pascal L 16 avril 23:01

              @antiireac
              « L’histoire des juifs. » Qu’elle histoire des Juifs ? Aucun historien sérieux ne travaille avec une source unique. La notion de preuve n’existant pas en histoire, la certitude s’acquiert par la multiplicité des sources prises dans des domaines différents. La Bible ne peut devenir crédible sur les aspects historiques uniquement si les sources non juives, l’archéologie, la philologie, la linguistique... nous donne des éléments convergents. Dans le cas contraire, il ne peut s’agir que d’un mauvais roman.


            • Garibaldi2 17 avril 03:18

              @antiireac

              D’après vous, les Lembas font-ils partie de l’histoire des Juifs ?


            • Trelawney Trelawney 17 avril 07:42

              @antiireac
              article imbécile qui accommode l’histoire et la réalité des faits qui sont têtus


              Vous parlez de l’histoire du bâton qui s’est transformé en serpent et de la mer qui s’est ouverte pour laisser passer le peuple « élu » et de la tablette où est inscrit 10 commandements (il n’y avait plus de place pour le 11 ème) et dont personne n’a jamais vu. permettez moi d’en douter !

            • papat 17 avril 08:44

              @antiireac

              Michel louis lévy administrateur de l’INSEE ...population palestine 1800 2000 (milliers)

              année                      juifs                 musulmans
              1800                       7                    246
              1890                       43                   432
              1914                       94                   525
              1922                       84                   589

              tout le reste n’est que mensonge ! 


            • simazou 18 avril 12:38

              @papat
              Vous êtes un malade obsédé par des chiffres qui ne veulent rien dire, car vos musulmans représentent 60% de chrétiens, relisez d’autres historiens !!!.

              Des pseudos historiens du type Shlomo Sand il y en a des milliers, et les seuls qui marchent dans le coup, c’est les négationnistes, les nazislamistes et les pseudos intellectuels sans oublier les gauchistes de tout genres français.



            • papat 18 avril 18:22

              @simazou
              Comme vous parlez des négationnistes peut être pourriez vous m’aider dans mes recherches ?

              comme vous semblez connaitre le peuple juif et ses souffrances, je me suis toujours posé la question suivante,

              « sachant qu’il faut environ 2 stères de bois(ou gaz ou charbon ) pour brûler un corps , combien de stère de bois faut il pour en brûler 6 millions ? »comment ces millions de tonnes de bois étaient elles transportées ? qui coupait ce bois ?


              sachant qu’il faut 90 mn environ pour brûler un corps ,combien de temps faut il pour en brûler 6 millions ? combien de four ? en quelle année les nazis on commencé ?merci 

            • simazou 18 avril 18:45

              @papat

              N’oublions pas que tu es déjà une merde en phase terminale et que tu vas crever comme un rat dans ton trou...............
              N’oublions pas aussi que la France est en phase d’islamisation totale, prépare les burkas pour ta veuve et tes orphelines..
              Par contre, nous, on sera toujours là et plus fort que jamais, avec l’un des plus beaux pays, où il fait bon d’y vivre, juifs, musulmans et chrétiens. 
              N’oublie pas aussi que les 2 derniers prix Nobel français sont des juifs dont un originaire du Maroc.


            • ETIENNE 19 avril 07:34

              @papat
              Comme vous nous l’avez énervé, il va nous faire un ulcère, ce magnifique spécimen.
              Il me plait bien celui là. Tout à fait divertissant.
              Et vos questions méritent certainement des réponses plus constructives.
              M’enfin, comme dirait l’autre, il ne peut retenir sa logorrhée diarrhéique. C’est assez amusant.
              Et puis les insultes sont permises _tout comme le mensonge est autorisé_ alors que la recherche de la vérité est manifestement à bannir.
              Il est interdit de se demander sincèrement si ce chiffre n’est pas un bobard de guerre né dans un procès d’humiliation de l’ennemi. C’est dommage pour la vérité.
              L’abbé Pierre lui même doutait de ce chiffre, mais ils n’ont pas osé le mettre en prison.


            • ETIENNE 19 avril 07:46

              @simazou
              comment en arrivez vous à parlez de « négationnistes » (qui est un terme galvaudé, révisionnistes eut été plus correct) dans cette conversation ? Ça sonne comme un talisman qui vous protègerait de votre interlocuteur en lui donnant automatiquement tort sur tout.
              Et que pensez vous d’Arthur Koestler ? Est il lui aussi un « négationniste » ?
              Car les recherches de Sand, s’inspirent en partie de la 13è tribu de Koestler, livre fort bien documenté écrit par un juif, au sujet d’un autre juif ayant envoyé un émissaire à la rencontre de ce peuple nomade d’Asie centrale converti au judaïsme, par calcul géopolitique et qui a donné naissance aux ashkénazes d’Europe de l’Est à la fin de son empire.
              Il parle bien de conversion, et même des modalités de celle-ci, donc pas de lignage direct avec Abraham et la terre promise.
              Et avant que de vous défouler en insultes, lisez-le, si ce n’est fait, car c’est fort documenté, avec de nombreuses notes de bas de page...
              La vérité fait parfois mal et est parfois, selon vos standards, antisémite elle même.


            • papat 19 avril 08:57

              @simazou
              oui mais le bois y venait d’ou ?


            • papat 19 avril 09:00

              @ETIENNE
              Merci, je ne mets pas en doute le chiffre de 6 7 ou 5 millions, j’aimerais juste qu’on puisse en discuter !

              encore merci

            • ETIENNE 19 avril 09:57

              @papat
              moi non plus, je ne prendrai pas ce risque !
              Toutefois, une société saine n’interdit pas le débat historique.
              Ça pose un gros problème, y-compris de crédibilité.


            • sls0 sls0 21 avril 20:01

              @papat
              On discute donc.

              Un corps humain c’est 60 à 70% de flotte.
              10% de graisse.
              Et un reste de plein de choses à base de carbone, calcium, phosphore, ect...
              Biologie, une science dure.

              Chaleur latente de vaporisation.
              2400kJ/kg à 100° et 500kJ/kg à 400°.
              Chaleur requise pour élever de 1° 1 litre d’eau : 4,18kJ/kg.
              Rien qu’à voir ces chiffres on s’aperçoit qu’un four c’est beaucoup plus efficace qu’à l’air libre, une heure à 850° et on récupère 1 à 1,5kg de cendre. A l’air libre ça peut prendre jusqu’à 8h et pas mal de stères.
              Là on est dans la thermodynamique une science dure.

              50 litres de flotte à monter à 100° 17MJ.
              50 litres de flotte à vaporiser 50X2400= 120 MJ
              On prenant la plus mauvaise condition (100°) j’arrive à 137MJ.
              Un kg d’hydrocarbure c’est 42MJ, trois litres d’essence.
              Essayer donc de crâmer votre belle-mère avec 3 litres d’essence si vous n’avez pas de four et que vous le faites en extérieur.

              Il n’y a pas que des juifs qui sont morts, il y a quand même eu 63 millions de morts.
              J’ai deux grand-oncles qui n’étaient pas juifs mais qui ne sont pas revenus d’Allemagne.
              A priori ils n’ont pas fait construire sur place, j’ai des doutes qu’ils soient tombés amoureux du coin.
              Si on me dit qu’il on fini dans un four crématoire, je n’ai pas trop d’arguments à opposer.

              Cela dit j’ai lu des écrits dit révisionistes, peu mais certains tiennent la route, ils sont basés sur des archives reconnues. Que des historiens puissent s’en servir pour leur boulot serait pas mal.
              L’histoire n’est pas un science dure, elle est souvent basée sur du témoignage et il n’y a rien de moins fiable.

              Laissez votre cerveau être guidé par la logique et du scientifique, l’idéologie est mauvaise conseillère.

              Comme vous je n’apprécie pas l’appartheid israélien, ce n’est pas pour cela que je me permet de sortir des aneries.

              Je n’apprécie pas les lois mémorielles, elles sont racistes car elles discriminent, elles empêchent les historiens de faire leur boulot et du coup des neuneux sortent des propros négationistes qui ne tiennent pas la route.

              Le nombre de morts juifs ainsi que la méthode employée c’est du ressort d’historiens et c’est un sujet assez biaisé à l’origine.
              Il y en avait avant la guerre de recensé, il y avait moins après la guerre. Peu de chance qu’on les ait envoyé sur Mars pour la coloniser.
              Il y a des gens qui ont été tués car juifs, tziganes, opposants, PD, ect... C’est un fait, le nier c’est de l’idéologie, fait mousser la shoa aussi.

              Alors avec vos 18 millions de litres de gazoline, ça fait combien d’hectares de forêts ?
              En France on crâme 272 millions de litres par jour.

              Des morts pour culpabiliser.
              La FAO dit que l’on produit assez pour nourrir 12 milliards de personnes.
              Tour les 5 secondes il y a un enfant qui meurt de malnutrition, allez comprendre.
              C’est le système financier ou capitalisme qui trouve cela pas rentable. Sacré génocide quand même. Pas mal de personnes ont plus ou moins des actions, ils sont responsables d’un génocide.
              Allez, je rigole.
              Chaque fois qu’il y a culpabilisation c’est qu’il y a des gains à faire.
              On a tué plus de gens en Libye et en Syrie sous prétexe de les sauver que les soit disant génocides évités, on culpabilise les gens et ont leur fait avaler des couleuvres.


            • papat 24 avril 09:32

              @sls0
              Bonjour,merci pour ces précisions.

              Pour faire simple d’après vous les fours fonctionnaient à l’essence !? 
              Si je comprends bien trois litres d’essences permettraient de bruler un corps !

            • Pascal L 16 avril 23:20

              Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman ont raison dans les grandes lignes, mais il faut prendre également en compte l’histoire de l’islam pour comprendre la haine qui oppose les coreligionnaires de ces deux religions ;

              L’islam s’est largement construit sur la haine du Juifs alors même que les envahisseurs de Jérusalem étaient les arabes. Dans un Hadîth reconnu unanimement comme authentique, on peut lire : « le Messager de Dieu a dit : L’heure ne se lèvera pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs, au point que le Juif se cachera derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront alors : « O Musulman ! Voici derrière moi un Juif, viens le tuer », sauf un arbre épineux de Jérusalem nommé « gharqad ». C’est en effet un arbre appartenant aux Juifs ». »
              La destruction du judaïsme est considéré comme une condition du retour du Mahdi et l’établissement d’un royaume d’Allah sur terre. Le mot Kouffar (racine kfr : recouvrir), qui est assez courant dans le Coran, ne désigne pas à l’origine l’incroyant, mais celui qui recouvre la vérité, donc les Juifs.

              La guerre entre Juifs et Musulmans ne cessera pas seulement si les Juifs abandonnent cette idée mythique du grand Israël, mais aussi lorsque les Musulmans abandonneront le dogme de l’incréation du Coran qui permettrait une analyse critique du texte. La science a déjà démontré par l’analyse du texte que cette incréation n’est pas possible.

              • Massada Massada 17 avril 07:26

                C’est décidé, ... Le Honduras va transférer son ambassade à Jérusalem.



                • Trelawney Trelawney 17 avril 07:58

                  @Massada
                  Qu’un des pays les plus dangereux du monde se choisisse l’une des villes les plus dangereuse au monde pour y implanter son ambassade reste dans la logique


                • banban 17 avril 20:51

                  @Massada

                  Honduras..... c’est pas le pays où les brigades de la mort entraînées et payer par la cia, traînaient les curés derrière les pick-up’ et dépeçaient vivant les opposant politiques, c’est pas le pays tellement indépendant que l’oncle Sam appelait encore très récemment son président « proconsul ». On as les amis que l’on mérite.


                • Massada Massada 17 avril 07:29
                  Voyage spectaculaire à travers l’histoire d’Israël, l’histoire du lien ininterrompu entre le peuple juif et la terre d’Israël et la renaissance d’Israël moderne dans son ancienne patrie.
                   
                  https://www.facebook.com/IsraelMFA/videos/10155580409731317/

                  • l' hermite Cyrus 17 avril 14:28

                    @Massada


                    Histoire spectaculairement bidouillé et romancé plutôt .

                    Voici quelque chose de bien plus complet , https://fr.wikipedia.org/wiki/Origines_du_juda%C3%AFsme

                    Je te parlais du polythéisme hébraïque et son « dieux des armée » , mais pas de sa parèdre ni des différente religion monothéiste qui ont finit par donner le « judaisme contemporain » .

                    Comprendre la genèse de ta société , c’ est peut être comprendre comment le likoud vous manipule.

                     . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès