• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La mythologie du COVID

La mythologie du COVID

Cette crise du COVID-19 est vraiment unique en son genre et risque de marquer l’histoire de ce 21ème siècle.
 
Les débats et réactions qu’elle suscite sont le théâtre de vives controverses, pourtant s’agissant de questions médicales ou scientifiques il devrait être facilement possible de mettre tout le monde d’accord.
 
Comment est-il possible qu'il y ait des pro-confinement, des pro-masques, des pro-vaccins et inversement ?! Pour essayer d'analyser cela permettez-moi d'évoquer un tout autre sujet...
 
L'état de la métaphysique
 
Fut un temps maintenant fort éloigné, les services religieux rassemblaient nombre de fidèles, tout bon croyant devait attester de sa présence et donc de sa foi. Les églises sont maintenant presque toutes désertées. Une majorité de Français se déclarent agnostiques, une autre partie se dit croyants mais déclare ne pas être pratiquants du tout. Reste une minorité numérique qui elle se dit croyante et pratiquante à divers degrés.
 
On pourrait m'objecter et j'en serai d'accord que fréquenter une église (ou le lieu de culte de votre choix ou confession) ne témoigne pas forcément de votre niveau de spiritualité.
 
Néanmoins la faible pratique témoigne que les considérations métaphysiques sont beaucoup moins visibles et prégnantes dans notre société moderne. Tout ce qui touche à la mort et l'éphémère de l'existence est masqué dans notre société ; la mort est vue comme un accident de la vie, sans questionnement particulier.
 
L'angoisse de mort
 
Nous sommes ainsi faits en tant qu'être conscients et avons donc le privilège de pouvoir envisager notre mort. Cette faculté de l'être humain pourrait être aussi vue comme une malédiction, car envisager sa propre fin ou le néant dépasse la limite du concevable ou du supportable pour l'esprit humain.
 
L'homme a donc développé depuis longtemps des stratégies d'évitement ou de déni pour se permettre de vivre dans l'illusion que l'inéluctable fin de notre être ne va pas subvenir. Dans beaucoup de religions la mort n'est donc pas l'absence de vie mais un point de passage vers une autre forme vie. La néantisation est évitée et l'angoisse de mort peut être ainsi diminuée...
 
Mais même si nous ne voulons pas penser à la mort il arrive que la mort s’impose à nous et revienne au premier plan. Ce qui arrive lors d’une hospitalisation, du décès d'un proche, ou d’une épidémie.
 
Les épidémies
 
Envisager sa souffrance personnelle ou celle des êtres qui nous sont chers est génératrice d'angoisse et comme nous sommes des êtres empathiques la mort de personnes en dehors de notre cercle affectif nous touche également.
 
Un grand nombre de personnes meurent chaque année, c’est mécanique. Et parmi ces décès une majorité est due à des pathologies qui font bien plus de dégâts que ce COVID-19 ; d’un point de vue statistique on devrait redouter bien d’autres choses que ce virus.
 
Mais la différence notable entre une maladie et une épidémie c’est la notion de menace. La contagiosité créé une menace potentielle et c’est cette menace qui est mobilisatrices auprès des populations avec un impact psychologique très fort.
 
Cette menace « invisible » génère une inquiétude importante sinon une angoisse. Concernant le COVID-19 cette angoisse s’est vue décuplée par la question des contaminateurs dits asymptomatiques, c’est de mon point de vue le détonateur de cette psychose collective qui a su jouer sur tous les phantasmes.
 
Une èpoque technologique ?!
 
Nous sommes dans une ère technologique et chaque jour il y a lieu de s'émerveiller des progrès réalisés. Le niveau éducatif est élevé dans de nombreux pays, les moyens de s'informer et de se cultiver n'ont jamais été aussi nombreux.
 
De même les progrès de la médecine moderne ont été très importants et l'espérance de vie a grandement augmentée. Nous pourrions donc tout à fait être dans une époque scientiste à 100%.
 
Pourtant les mythes, croyances et superstitions sont toujours présents dans nos sociétés et en imprègnent beaucoup d'aspects. L'imaginaire collectif est riche et impressionnable, nous sommes toujours réceptifs aux mythologies de fin du monde ou de pandémies.
 
Et de ce point de vue l'impact exceptionnel de cette pandémie dans les esprits et les comportements défraye la chronique. Et puisque chronique il y a permettez moi d'en dresser les contours d'une façon particulière...
 
Le roman de la pandémie
 
Celle-ci commence par l'augure d'un cataclysme. Selon la pythie Ferguson, l'épidémie chinoise va prendre une ampleur sans précédent, il prophétise un demi-millions de morts en France, idem en UK, des vagues à répétition venant faucher les populations.
 
S'agissant par le biais d'une épidémie de rien de moins qu'une colère divine rien ne peut être fait pour enrayer cette épidémie. La seule solution s'enfermer chez soi et attendre que le courroux céleste s'apaise.
 
Une prophétie confirmée par le Cardinal Tedros de l'OMS qui nous promet une des pire pandémies que l'on ait vu. Là aussi confirmation que nous sommes désarmés face à ce fléau, il faut donc bien se calfeutrer chez soi et prier pour que cela s'améliore.
 
Notre clergé français est bien conscient de l'ampleur de la catastrophe et ni une ni deux le cardinal Macron décide qu'effectivement les bonnes vieilles recettes ayant fait leur preuve on confinera la population car nous sommes incapables de résister à ce fléau.
 
Dans son homélie télévisuelle le cardinal Macron nous le confirme : c'est la guerre. Pas une guerre militaire mais une guerre sainte contre le virus où le triomphe viendra de la bonne acceptation par la population des mesures imposées, mesures imposées cela va sans dire pour notre salut.
 
Le sermon porte ses fruits et comme un seul homme chacun se plie à la séquestration volontaire, puis aux mesures suivantes. Les gestes barrière et surtout le masque vont devenir le symbole de la soumission à la profession de foi gouvernementale.
 
Et s'agissant d'une profession de foi il est inutile d'aller chercher des explications scientifiques ou des raisonnements logiques. Le bon croyant doit accepter le dogme et la liturgie qui l'accompagne sans barguigner.
 
Les prélats vont se succéder pour nous délivrer le saint message, il faut respecter le dogme. Ne pas le faire vous exposera à la réprobation générale, vous soumettra à une amende et fera peser sur vous la culpabilité des décès. Car oui la foi ne peut se permettre l'existence d'hérétiques en tout genres qui se doivent d'être éradiqués.
 
Donc la contrainte sera appliquée par le gouvernement mais aussi par les croyants qui fustigeront ceux qui aurait l'inconscience crasse d'aller faire un footing en plein confinement ou qui auraient l'audace de sortir de chez eux sans un motif totalement impérieux ou non masqués.
 
La foi se doit d'être totale et nul ne peut y échapper.
 
Le clergé a dépêché l'abbé Salomon pour nous inciter chaque soir à nous recueillir à 19h lors d'une messe ; il y rappelle le nombre de patients infectés ou décédés, grâce lui soit rendue. Cela permet à chaque croyant de garder quotidiennement à l'esprit la punition divine qui telle une épée de Damoclès menace chacun d'entre nous.
 
De même dans les transports sont diffusés des mantras sur les gestes barrières, dans les magasins aussi. Sur tous les médias on peut entendre en boucle les recommandations divines et les ravages de cette pandémie en continu.
 
Nul croyant ne peut rester dans l'ignorance.
 
On nous l'a révélé cette pandémie est potentiellement mortelle, extrêmement contagieuse et sans remède. Le châtiment étant divin le remède ne peut pas être ordinairement humain, il nous faudra le médicament miracle.
 
On nous a signalé des apostats qui prétendraient posséder des traitements ou potions efficaces. Méfions nous des faux prophètes, le remède miracle sera désigné par la sainte autorité, nul autre ne sera autorisé à le délivrer. Tout le reste n'étant que vile sorcellerie, il faudra se méfier de ceux qui promettent une guérison et qui concoctent des philtres délétères.
 
Promettre le paradis de la guérison n'est hélas pas toujours suffisant pour remettre chacun dans le droit chemin. Il est parfois nécessaire de révéler les remugles infernaux pour dissuader les hérétiques. La pandémie sera donc multiforme, ses propriétés évolueront sans cesse telle une hydre dont il serait inutile de couper l'une des têtes.
 
Mais cet entité infernale sera aussi accompagnée de démons, on nous l'a révélé, ils existent ! Tel le super-contaminateur, cet être démoniaque dont la méphitique présence suffit à corrompre tous ceux qui l'entourent. Ces démons pervertissent les personnes de peu de foi ; ces imprudents, infectés par le mal mais asymptomatiques viendront contaminer vos proches et vos familles, semant la peine et la désolation.
 
Le cardinal Véran nous l'a dit : le masque ne sert à rien, il est même nocif, le porter est réservé aux soignants qui en manquent cruellement. Quelques mois plus tard changement de dogme, le cardinal nous confirme que le masque est finalement un élément indispensable à la liturgie. On doit le porter dans les transports, puis des endroits clos, puis dehors s'il y a du monde et puis finalement partout.
 
Nous avons entendu quelques troubles parmi nos fidèles croyants mais nous tenons à les rassurer... Il leur faut savoir que la lumière divine mets parfois du temps à nous éclairer et le message divin n'est pas toujours accessible à tous. Le dogme évolue parce que nos saints représentants reçoivent les instructions divines selon les volontés du très haut qui sont impénétrables.
 
N'y aurait-il aucun espoir ? Serions-nous tous condamnés à être infectés ?! Non l’archevêque Gates nous l'a dit, nos péchés seront lavés et nous pourrons bientôt recevoir la sainte hostie qui nous débarrassera du mal. Ce bienfaiteur nous l'a assuré il n'aura de cesse que soit trouvé le remède. Prions pour qu'il nous procure ce miraculeux procédé au plus vite !
 
L’archevêque Gates s'est également attelé à un problème vital, comment différentier le mécréant du bon croyant... Nous l'avons vu l'hérétique peut se dissimuler parmi nous et apporter le mal, même à son insu. La réponse lui est apparue alors qu'un rayon de lumière vespérale frappait son écran. Une marque sera le symbole de la libération de ce fléau et chaque croyant sera marqué du sceau de sa foi infaillible et de sa parfaite santé.
 
La sainte hostie imprimera donc la marque divine à tous les serviteurs de la foi.
 
Le clergé est tout à fait conscient des importants efforts demandés aux croyants mais méfions nous du relâchement qui est insidieux et pervers. Des vagues ne cesseront de nous submerger et seuls ceux qui n'auront pas failli dans leur foi et qui auront obéi aux saints commandements seront épargnés. Méfiez-vous des hérétiques qui par leur comportement et leur verbe veulent vous détourner de l'extirpation du mal.
 
Épilogue
 
J’espère que l’on me pardonnera le style particulier de mon mini-roman qui n'est là que comme démonstration que l'on aura pas lésiné sur l'amplification des peurs, l'utilisation d'éléments de langage et l'exploitation d'une symbologie douteuse.
 
Alors certes, il n'y a pas d'église ni de clergé du COVID-19 mais il y a bien des croyants et en nombre !

Une croyance qui se base sur un principe de confiance, confiance dans l'OMS qui représente l'instance de santé suprême et confiance dans le gouvernement. Nous sommes en effet éduqués dans la soumission à l'autorité qui est vue par définition comme protectrice et bienveillante. De même le comité spécial dit scientifique est lui aussi vu comme protecteur et compétent puisque scientifique.
 
Dans la réalité l'agenda de ces entités n'est pas celui qu'on croit et les intérêts défendus ne sont pas ceux du citoyen ni de sa santé.
 
Pour les peurs c'est assez facile, les pandémies ont laissé des traces dans l'histoire et dans l'imaginaire commun. On a donc convié à la fête les pandémies les plus meurtrières de l'histoire même si nous ne sommes plus dans des époques comparables ; mais peu importe, cela créé un choc mobilisateur dans la population.
 
Pour les éléments de langage là aussi on a joué sur des déformations et des exagérations ; les porteurs du virus sont des infectés, on fait la guerre au virus, les médicaments doivent être miracle et ainsi de suite...
 
Vient ensuite le conseil scientifique dont les positions aberrantes ne sont défendues par aucune étude sérieuse, conseil qui aura passé son temps à échafauder des scénarios catastrophe et dont les substantifs les plus utilisés sont "on redoute" et "on craint". La peur n'a rien de médical, ni de scientifique ! Surtout quand les prévisions sont fausses, les pronostics à côté de la plaque, les mesures hautement symboliques mais totalement inefficaces et surtout délétères.
 
Tout cet attirail fait partie comme beaucoup l'on souligné d'une doxa qui essaie d'enfermer les citoyens dans des mécanismes de peur en jouant sur la crédulité des individus. Plus des citoyens donc mais des croyants du COVID-19 empêtrés dans une thanatophobie et un délire hypocondriaque.
 
Ce qui n’a rien d’étonnant vu le niveau de matraquage médiatique, en résulte un effet de psychose collective qui aura sans doute dépassé les plus fols espoirs de nos dirigeants mondiaux.
 
Le but recherché est simple : maintenir l’individu dans un état de stress ou d’angoisse profonde, état dans lequel seul un processus de décision rapide est activé sans aucune réflexion de fond. Pour que l’individu ne puisse jamais passer à un stade de réflexion supérieur il suffit de maintenir une dose quotidienne d’angoisse pour maintenir son état quasi indéfiniment.
 
Ce qui explique d’abord la fréquence de l’information mais aussi sa variété. Car s’habituer à la menace peut amener à réfléchir, pour y remédier il suffit de faire des annonces périodiques qui vont relancer la peur. Par exemple, les contaminateurs asymptomatiques, les super-contaminateurs, des atteintes chez les enfants, des séquelles gravissimes, des rebonds, des clusters, des vagues, etc...
 
Face à un pareil arsenal il est bien difficile de faire émerger des principes et réalités de bons sens ! Car cela suppose que votre interlocuteur puisse sortir de son angoisse et de l'effet de sidération. Il faut aussi qu'il puisse passer outre le martelage de l'information qu'il a subi et enfin accepter l'idée d'avoir été floué et abusé de façon grossière.
 
Chers croyants du COVID-19, ce bien modeste article vous est dédié. Je vous implore de faire appel à votre logique et à des raisonnements qui s'appuient sur des bases scientifiques. Coupez la perfusion des informations et essayez de vous poser pour réfléchir à votre rythme. Raisonnez, cherchez, documentez-vous et bientôt vous pourrez de nouveau exercer votre discernement et vos facultés.
 
Sachez-le, de la mythification à la mystification il n'y a qu'un pas et plus que jamais méfiez vous des faux prophètes et des bonimenteurs qui sont légions. Ne croyez pas gratuitement ceux qui vous vendent des pseudo consensus scientifiques ou qui vous imposent des mesures absurdes et dangereuses.
 
Repoussez les phantasmes et la peur qui vous est instillée pour examiner calmement et avec bon sens les solutions simples et les traitements déjà existants qui fonctionnent parfaitement. Adoptez un nouvel état d'esprit plus apaisé et sans angoisse aucune qui vous ramènera sur le chemin de la sérénité.
 
Ce bon chemin qui soyez-en sûr ne saura jamais remettre en cause vos libertés fondamentales ni vos droits constitutionnels, qui à aucun moment ne vous dépossédera de la libre gestion de votre santé.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 août 10:49

    Article pertinent dans son analyse, mais pas dans ses prescriptions.

    Les mythes ont justement pour rôle d’oblitérer le réel pour donner aux victimes rendu effrayant la dose quotidienne de « soma » pour laquelle elles ont été conditionnés.

    Dire à un alcoolique ou un toxicomane : « Adoptez un nouvel état d’esprit plus apaisé et sans angoisse aucune qui vous ramènera sur le chemin de la sérénité. » a peu de chances de lui permettre de sortir de la spirale dans laquelle il sait très bien qu’il est. 


    • Clocel Clocel 13 août 11:08

      @Séraphin Lampion

      Mouais... Sauf que là, nous sommes sommés de devenir toxicomanes et alcooliques sous prétexte qu’ils sont la majorité.

      Question : Au pays des aveugles doit-on se crever les yeux !?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 août 11:29

      @Séraphin Lampion

      Les mythes ont las vie dure, mais les dogmes aussi !

      En décrivant un univers naturel duquel était exclu le « supralunaire », c’est-à-dire le lieu supposé du divin, Galilée avait proposé une approche scientifique différente du récit chrétien. Mais quand l’ordre social est calqué sur un ordre du monde « créé par Dieu », déranger le premier met en péril le second. Le rôle de l’idéologie est de maintenir l’ordre social, et Galilée dérangeait le pouvoir en place.

      Considérer que l’univers était d’un seul tenant, c’était contraire à la division métaphysique entre le céleste et le terrestre, le fondement-même de l’ordre du monde et de l’ordre social.

      Or, si une partie du monde est considérée comme « naturelle » et déterminé, elle échappe au surnaturel et l’enjeu est politique, car l’emprise de l’église sur la pensée et l’ordre social devient en droit contestable : la nature (au sens de l’univers connu rationnellement) échappe à la juridiction religieuse. Il était donc politiquement nécessaire d’obliger Galilée à se rétracter pour que « l’ordre » médiéval continue à structurer la société.

      Avec le procès de Galilée, il était question de « vérité » et de « fausseté », et du droit d’en décider. Qui détient ce droit et selon quels critères ? Selon les termes de l’inquisition, Galilée a été condamné « pour avoir tenu pour véritable la fausse doctrine enseignée par aucun que le Soleil est le centre du monde ...  ». Il ne s’agissait pas de permettre le passage de la vérité d’autorité (la « Vérité » comme révélation et comme parole d’autorité, l’une et l’autre produisant des affirmations auxquelles on doit croire) à la vérité démontrée.

      Il y a une différence entre science et croyance. La première s’appuie sur des faits et l’autre sur une prétendue révélation et le dogme. Dans le premier cas, l’individu devient source de « vérité » sans avoir à se référer à l’autorité de ceux qui s’en déclarent les dépositaires. Prétendre que l’homme puisse penser et raisonner de manière autonome, c’est le libérer du dogme.

      Et Galilée s’est rétracté pour rester en vie et vivre en paix… et nous finissons par obéir aux injonctions du dogme pour les mêmes raisons.


    • Clocel Clocel 13 août 11:34

      @Séraphin Lampion

      E pur si muove !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 août 12:07

      @Clocel


      C’est Giuseppe Baretti qui a mis ces paroles dans la bouche de Galileo Galilei dans son bouquin publié en Angleterre en 1757, « The Italian Library », mais il n’est pas sûr qu’il les ait prononcées, même si elles devaient être dans sa tête. S’il l’avait fait, ceux qui les auraient entendues se seraient empressés de le faire savoir illico au pape.

      Par contre, pour que sa condamnation à la prison à vie soit commuée en résidence surveillée à perpétuité , il a bel et bien prononcé à genoux, vêtu de la robe blanche du pénitent, l’acte d’abjuration préparé pour lui : « Moi, Galilée, dans la soixante-dixième année de mon âge, prisonnier et agenouillé devant les très éminents cardinaux inquisiteurs généraux [...] j’abjure, maudis et déteste l’erreur et l’hérésie du mouvement de la Terre. »

      Et il est rentré tranquillement chez lui avec son bracelet électronique avant d’aller au Luxembourg pour récupérer en espèces la contrepartie promise par la CIA de l’époque.


    • Clocel Clocel 13 août 12:48

      @Séraphin Lampion

      Je conchie les christicoles et leur « religion » de pousseurs de chèvres.

      Fallait-il que l’on soit spirituellement faible pour se laisser refiler cette abomination qui fait l’éloge de la souffrance et du reniement de soi.

      Le pire ? On en sortira jamais, cette saloperie a colonisé notre imaginaire et anéanti notre capacité de voir le monde sans le discriminer.

      Amusant de voir la science à son tour sombrer dans l’idéologie et l’absolutisme dont elle fut elle-même victime.

      Bien peu d’humains auront su échapper à la ruche et devenir autre chose que des animaux sociaux sous la férule des plus tordus d’entre eux.


    • Alain Dussort Alain Dussort 13 août 18:40

      @Séraphin Lampion
      Au Baloutchisthan méridional, qui a fait sécession récemment, la très sérieuse revue scientifique Chblourfttt a découvert que le virus Covid à la dernière mode stagnait principalement à une hauteur de un mètre quarante environ.
      En conséquence et subsécarrément, les gouvernements occidentaux préparent un décret pour septembre. Ce décret stipule que la population devra marcher à quatre pattes dans tous les lieux publics afin de se protéger et de protéger les autres.
      Des gants et des genouillères agrémentés par les états seront disponibles à cette date pour la modique somme de quarante euros. Les hommes qui en profiteront pour sniffer le cul des femmes encourent une amende de quatre cents euros.
      Néanmoins, et particulièrement en France, la clémentitude des gouvernements permettront aux gouvernés masqués de manifester.
      Les forces de l’ordre pourront ainsi se distraire tout en travaillant en jouant à saute moutons .... car contrairement à l’idée populaire, les CRS veulent sauter et non taper ...


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 août 18:49

      @Alain Dussort

      Joli !


    • flougaussien 14 août 13:22

      Merci pour vos commentaires toujours éclairants et pertinents, c’est toujours un plaisir de vous lire.

      A priori je ne pense pas que nous soyons dans le domaine de l’addiction mais plutôt celui de la sidération. Face à cette sidération je vois deux attitudes possible : celle de la thérapie de choc ou celle d’une thérapie sympathique.

      La thérapie du choc est certes très tentante mais votre interlocuteur étant en proie au stress, cela va t’il fonctionner ?! Ou bien allez vous augmenter son angoisse ?!

      L’approche sympathique consiste à expliquer les choses et à essayer de désamorcer via l’humour le caractère angoissant de la situation. Ce qui pourrait peut-être remettre la personne dans un état de réflexion plutôt que de réaction.

      Mais je partage votre sentiment, ça n’est pas gagné.

      Désolé également pour cette tentative de psychologie très réductrice.


    • Clocel Clocel 13 août 11:03

      Blasphème ! smiley


      • babelouest babelouest 14 août 04:28

        @Clocel
        Ah ? En français, c’est pourtant un mot qui n’existe pas, non ?


      • Un peu trop de généralisations genre : tous empathiques. Ben non,... J’espérait un travail historique sur les Pandémies dans la mythologie (Oedipe Thèbes,...). Quant à la grande messe politique et médiatique, merci, je m’en passerai...Le pompier incendiaire,...


        • ZXSpect ZXSpect 13 août 12:38

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          .

          « Un peu trop de généralisations genre : tous empathiques. Ben non,... J’espérait un travail historique sur les Pandémies dans la mythologie (Oedipe Thèbes,...). Quant à la grande messe politique et médiatique, merci, je m’en passerai...Le pompier incendiaire,… »

          .

          Demandez donc à Mélusine de dépasser la pratique des commentaires pour se lancer dans la publication des articles qu’elle attend !

           smiley


        • @ZXSpect Ma technique est celle de la petite rubrique. Donc journalière. Le temps que lestexte passe, l’actualité est dépassée,...


        • Jeekes Jeekes 13 août 15:06

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
           
          Toi t’es vraiment une grande malade....
           


        • La science, le politique et les médias relève du terrestre. Le divin du céleste. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (Hermès trismégiste), mais les deux sont distincts. Comme nous ne pouvons nous voir dans un miroir le nez collé dessus. Enlevez votre masque pour oberser les étoiles filantes. Faites un voeu,... qui sait ???... Une COmète sera bien plus efficace contre le CO-vid La limite signification de « mète ») contre le vid-e spirituel. L’hubris est toujours la punition divine de l’hubris matériel de l’humain. Le mythe du Veau d’or qui n’est pas de diamant.


          • Le terrestre étant le matérialisme bien sûr (la vénus du signe du taureau). Lire : j’espérais...


            • Le veau d’or  d’or est bien associé au signe du taureau, celui du dieu argent. Que toutes ces mesures servent surtout le capital, qui pourrait en douter,.... ?


              • Jeekes Jeekes 13 août 15:06

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                 
                Nan, réflexion faite, toi t’es vraiment complètement cinglée !
                 


              • Brel, il nous faut regarder.

                Derrière la saleté s’étalant devant nous

                Derrière les yeux plissées et les visages mous

                Au delà de ces mains ouvertes ou fermées

                Qui se tendent en vain ou qui sont poings levés

                PLus loin que les frontières qui sont de barbelés

                Plus loin que la misère il nous faut regarder

                Il nous faut regarder ce qu’il y a de beau

                Le ciel gris ou bleuté les filles au bord de l’eau

                L’ami qu’on sait fidèle le SOLEIL de demain

                Le vol d’un hirondelle le bateau qui revient.


                • AlLusion AlLusion 13 août 19:14

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Je ne sais où vous avez trouvé cela...
                  Mais comme vous avez du Grand Jacques allons-y
                    


                • Odin Odin 13 août 12:29

                  Bonjour,

                  « l’impact exceptionnel de cette pandémie dans les esprits et les comportements défraye la chronique »

                  La France redevient leader, non pas aux niveaux économique et social, mais aux niveaux de l’endettement, de faillites d’entreprises actuelles et à venir, du taux de chômage et surtout de l’application de la stratégie du choc. Ceci rendu possible par l’importance du nombre de renégats dans notre pays, non seulement chez les politiques mais aussi dans les médias et les pseudos scientifiques qui propagent de fausses informations. Et cela fonctionne à merveille au pays des mougeons.

                  « cette angoisse s’est vue décuplée par la question des contaminateurs dits asymptomatiques »

                  Là, c’est le summum du foutage de gueule.

                  Ils ont réussi, les Buzyn-Lévy-Hirsch-Salomon-Véran-Cymes-Lacombe-Delfraissy et j’en passe, à faire croire à la population, pour amplifier la peur, comme il n’y a pratiquement plus de mort, qu’il existe un type d’individu qui chope le couillonavirus, n’est pas malade, mais reste contaminant en permanence.

                  On est malade ou pas en fonction de la qualité de son système immunitaire et dans les deux cas, excepté les plus fragiles qui ont des complications et finissent à l’Hosto, le virus ne survit pas à nos anticorps à partir d’un certain nombre de jours.

                  Ils nous prennent vraiment pour des pangolins. 


                  • foufouille foufouille 13 août 12:47

                    @Odin

                    certaines personnes en bonne santé sont bien mortes.


                  • Odin Odin 13 août 13:46

                    @foufouille

                    Bonjour,

                    « certaines personnes en bonne santé sont bien mortes »

                    Ce que vous écrivez est un non sens.

                    On peut avoir une bonne santé apparente et avoir une maladie latente non diagnostiquée et par conséquence avoir un système immunitaire totalement déficient qui ne peut répondre positivement à l’attaque d’un virus ou d’une autre infection surtout dans le cas du couillonavirus, si la charge virale est forte, comme en début d’épidémie. De plus, si l’on n’avait pas dit à « ces personnes en apparente bonne santé », retournez chez vous et si votre état de santé se dégrade, faites le 15, et qu’à la place on les avait dirigés vers les cliniques privées totalement vides, un très grand nombre de ces personnes ne seraient pas décédés. Sans parler des EHPAD et du Rivotril qui est un véritable génocide.


                  • foufouille foufouille 13 août 13:54

                    @Odin

                    c’est de la science et pas un délire comme pour le rivotril qui a juste été autorisé hors hosto.

                    et pas en 5mn.


                  • Odin Odin 13 août 14:42

                    @foufouille

                    « comme pour le rivotril qui a juste été autorisé hors hosto »

                    Ci-dessous, plus d’info sur le Rivotril. Cette source est fiable et vous ne pouvez la contester (crif crif crif)  smiley

                    https://www.tribunejuive.info/2020/04/23/sarah-cattan-un-decret-ouvrant-la-possibilite-daider-a-mourir-et-nul-media-nen-parle/


                  • foufouille foufouille 13 août 15:18

                    @Odin

                    sissi je conteste car j’ai cherché et vu le titre ........

                    ça reste le médoc que l’on te donne à haute dose car tu vas mourir de toute façon mais en souffrant.


                  • Le421 Le421 13 août 19:02

                    @foufouille
                    On appelle cela de l’euthanasie, et c’est théoriquement interdit en France.
                    Bien que je sois pour dans des circonstances bien précises...


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 août 19:07

                    @Le421

                    On appelle cela de l’euthanasie, et c’est théoriquement interdit en France.
                    Bien que je sois pour dans des circonstances bien précises...

                    Euh non, c’est du meurtre, parce que dans une euthanasie, le patient donne son accord, ou alors c’est un parent.


                  • chantecler chantecler 13 août 19:13

                    @Odin
                    Ben oui c’est bien connu toute personne en bonne santé est un malade qui s’ignore .
                    En dehors de ça , comment interprétez vous le fait que dans les médias MST et dans les réseaux sociaux on ne parle que de ça 24h/24 ?
                    Peut être que couper la TV n’est pas suffisant ?


                  • AlLusion AlLusion 13 août 19:27

                    @chantecler
                     Couper la TV pas suffisant ?
                     Les réseaux dits sociaux, un plus aussi
                      Les ténors sont partout... smiley


                  • Extra Omnes Extra Omnes 14 août 04:48

                    @foufouille
                    oh là là fouillemerde, t’es un grand malade, hop un piqouse de rivotril pour que tu ne souffres pas trop (faut rester humain)


                  • babelouest babelouest 14 août 05:13

                    @foufouille
                    « certaines personnes en bonne santé sont bien mortes. »
                    Oui, bien sûr, le père de mon beau-frère faisait chaque jour son jardin malgré les éclats d’obus qui lui restaient dans le corps depuis juin 40, quand il fut le seul rescapé de son peloton au 507e régiment de chars. Sauf le jour où il a dû s’arrêter. A 103 ans.


                  • Adèle Coupechoux 13 août 15:34

                    Voici un roman pour l’été. C’est drôle et dédramatise cette situation ubuesque que ces crapules qui nous gouvernent, nous imposent.

                    En revanche comme le dit Séraphin, vous n’apaiserez que ceux qui le sont déjà ou qui ont envie de le devenir.

                    Et puis il y a tous ceux, en nombre croissant qui aimeraient tellement être « juste quelqu’un de bien ». Celui ou celle qui, s’il ou elle évite de contaminer ne serait-ce qu’une seule petite vieille, est prêt à appliquer toutes ses « instructions divines », pour reprendre votre expression.


                    • flougaussien 14 août 13:59

                      @Adèle Coupechoux 
                      Merci, ravi que vous ayez apprécié.

                      Mes chances de succès sont effectivement minces, on peut juste espérer que l’humour aide certains à relativiser ou déstresser. 

                      Ah la fameuse petite vieille, voilà une imagerie qui aura servi jusqu’à la corde, le but étant de vous faire culpabiliser au maximum.

                      Peut-être que les gens devraient plutôt demander aux personnes âgées ce qu’elles souhaitent ! La plupart souhaitent prioritairement ne pas être isolées, le contact humain est la chose la plus importante pour elles. 


                    • Adèle Coupechoux 14 août 14:50

                      @flougaussien

                      Peut-être que les gens devraient plutôt demander aux personnes âgées ce qu’elles souhaitent !

                      Vous avez entièrement raison, ce serait la moindre des choses...Quand je vois comment l’on s’adresse à l’ensemble de la population...qu’on soit vieux ou pas, d’ailleurs. J’ai envie de pulvériser tous ces petits kapo qui passent leur temps à vous demander d’ouvrir votre sac, de vous laver les mains....de passer par là, de repasser par ici, de ne pas rester inactif sur la plage, de ne pas y aller, etc.


                    • Tesseract Tesseract 13 août 17:53

                      Nous assistons en direct à un grand « crash test » en grandeur réelle...

                      Quelle aubaine pour les psychologues, sociologues et autres spécialistes qui vont pouvoir scruter, décortiquer, éplucher et analyser cette époque !

                      Quels enseignements pour les manipulateurs de tous poils qui peuvent tester la docilité des peuples !

                      Quelle bonne conjoncture pour les spéculateurs, les actions sont bradées, c’est le moment de faire son marché !
                      On vend au son de la flûte, on achète au son du canon (proverbe rothchildien).


                      • Xenozoid Xenozoid 13 août 17:55

                        @Tesseract

                        je pensais plus a un stress test,peut etre un détail


                      • Tesseract Tesseract 13 août 18:00

                        @Xenozoid
                        Bonjour,
                        Oui, d’accord avec vous. Stress ou crash, il s’agit d’une belle manipulation !!


                      • Xenozoid Xenozoid 13 août 18:10

                        @Tesseract

                        de toute façon la plupart des gouvernements prennent leur vache et autres moutons pour des vaches et autres cochons 


                      • xiaochu xiaochu 20 août 10:43

                        @Tesseract

                        Nous assistons à la mise en place systématique et assez maîtrisée de la « stratégie du choc » de Noami Klein , et avec en condensé les 10 étapes de manipulation de masse identifiées par Noam Chomsky

                        La grande question étant : comment on soigne les gens choqués ?

                        Avis aux psychologues...


                      • AlLusion AlLusion 13 août 18:08

                        @flougaussien,

                         Très bonne déduction.

                         En fin de semaine, je sors un billet du même type et je introduirai votre article en référence. smiley 


                        • AlLusion AlLusion 13 août 18:23

                          Le cercle vicieux entre experts scientifiques, politiciens et citoyens trouveront-ils des échappatoires suffisantes pour s’entendre entre eux ?
                          Des conclusions qui ne sont pas les mêmes, sont tirées même entre chacun des groupes.
                          Le cafouillage est complet.
                          Actuellement depuis hier, tous les habitants Bruxelles doivent vivre masquer à l’intérieur et à l’extérieur. On a atteint le plafond arbitraire de 50 pour .
                          On ne sait rien mais on dira tout. Tout ce que l’on a crus savoir de l’épidémie de Covid-19 en 7 mois. Cela ne vous rappelle rien. ?
                          Non ?
                          « Les Cinq dernières minute » avec Raymond Souplex.
                          Oui, les hôpitaux se sont mieux organisés pour recevoir les malades... mais à part cela, le flou artistique continue/
                          On ne sait pas où on va, mais on y va... 


                        • AlLusion AlLusion 14 août 13:27

                          @flougaussien,

                           Ce matin, j’ai repris votre billet dans le mien.


                        • flougaussien 14 août 14:06

                          Merci pour vos commentaires et votre citation !

                          Je vais lire votre billet de ce pas.


                        • chantecler chantecler 13 août 18:12

                          Oui, bon , le rationnel est minoritaire par rapport à la subjectivité chez les individus.

                          Et la politique n’échappe pas au fait par exemple que beaucoup de gens votent de façon irrationnelle , parce que le candidat présente bien , cause bien , ferait un bon mari , un bon gendre etc etc ....

                          Et sur agx c’est pareil , d’où certains débats sans fin où l’on ne sait pas vraiment ce qui est véhiculé avec un trollage important pas forcément volontaire .

                          Il est question d’information mais aussi du ça . Avec les mots doux qui vont avec .


                          • AlLusion AlLusion 13 août 19:21

                            @chantecler
                             J’ai plussé. C’est exactement ça.


                          • Le421 Le421 13 août 19:05

                            Comme je l’ai déjà écrit, la vie en société reste un combat entre les MPP et les MDT.

                            Les premiers se moquant des autres et les derniers conspuant les irresponsables premiers...

                            MPP : Même Pas Peur

                            MDT : Mort De Trouille


                            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 août 16:57

                              @Le421

                              entre les MPP et les MDT, y a moué et les quelques autres IFTC (ils font tous chier).


                            • Xenozoid Xenozoid 13 août 19:35

                              pov toto...terrible


                              • babelouest babelouest 14 août 05:04

                                Vous n’avez pas parlé des athées, cher flougaussien ! Les athées qui se fichent de la mort, comme les Touamotouens de Brel, parce que ce n’est qu’une étape de plus, la pire, et de LOIN, étant la naissance....

                                https://www.youtube.com/watch?v=PEwmj4Mq9kc

                                Les athées qui, comme les cap-horniers, ont le droit de cracher au vent du qu’en dira-t-on..... Les athées qui n’ont PAS usage du verbe croire. Oh oui bien sûr, ils regardent avec intérêt passer les mythes, ce n’est que de la littérature (souvent bien mal écrite aujourd’hui). Les plus jubilatoires à observer sont peut-être ceux qui sont relatés dans le très solide « Moulin d’Hamlet », de Giorgio de Santillana : bien que ce soit compact et ardu, je vous le conseille.

                                Ah, demain c’est le 15 août : pour faire comme d’autres, et parce que le temps pourrait bien y être favorable, c’est sans doute le moment de faire une ascension en hélicoptère ou en montgolfière !


                                • AlLusion AlLusion 14 août 13:31

                                  @babelouest

                                   Si vous jetez un coup d’oeil à mon billet, vous verrez que les athées ne sont pas très nombreux. Il est sorti volontairement le jour avant le 15 aout...

                                   Je ne suis pas seulement athée, mais aussi mécréant. smiley


                                • Attilax Attilax 14 août 11:51

                                  Bien vu, le post. La croyance comme fabrique à consentement, c’est vieux comme le monde...


                                  • BA 14 août 15:33

                                    Deuxième vague : « je crains un feu d’artifice, aux alentours du 15-20 septembre », s’inquiète le professeur Lescure.


                                    Dans une interview accordée au Parisien, le professeur Xavier Lescure, infectiologue, chef de service adjoint à l’hôpital Bichat, rappelle que "quand la machine est lancée, il est difficile de l’arrêter".

                                    "C’est maintenant qu’il faut être aux aguets." Alors que les principaux indicateurs épidémiologiques en France prennent une tournure inquiétante, les hôpitaux tentent de se préparer à une probable deuxième vague de Covid-19. Dans un entretien accordé au Parisien, le professeur Xavier Lescure, chef de service adjoint de l’infectiologie à l’hôpital Bichat, s’alarme du relâchement de la population face au virus.


                                    "Aucun des marqueurs prédictifs de l’épidémie n’est bon. Or, l’expérience de la première vague nous le dit : quand la machine est lancée, il est difficile de l’arrêter", prévient-il.


                                    Le médecin affirme que, pour l’instant, les hôpitaux ne sont pas saturés. "Mais l’erreur serait d’attendre la flambée pour sonner le rappel. Si, collectivement, nous ne sommes pas plus vigilants face au virus, je crains un feu d’artifice, aux alentours du 15-20 septembre", s’inquiète le professeur Lescure.


                                    https://www.leparisien.fr/societe/sante/hausse-des-contaminations-au-covid-19-le-pr-lescure-craint-l-explosion-a-la-rentree-13-08-2020-8367525.php


                                    • xiaochu xiaochu 20 août 12:11

                                      @BA
                                      « Deuxième vague »...
                                      Des personnes sérieuses qui ne passent pas à la TV nous disent qu’ils n’ont jamais vu de deuxième vague, même en cherchant dans la littérature (voir Alexandra Henrion-Caude, Didier Raoult).

                                      « Deuxième vague » : il s’agit encore du story-telling officiel dont l’objectif est de faire peur pour maintenir la population dans l’état de sidération obtenu depuis février-mars en France.

                                      Relisez l’article de cette page à tête reposée, c’est tout ce qu’il dit et c’est tout ce qu’il y a à comprendre de cette « crise covid-19 ».


                                    • I.A. 14 août 17:52

                                      Merci beaucoup pour ce texte, ça déride, c’est parfait !


                                      • BA 14 août 19:03

                                        Coronavirus : voici ce qui va se passer en France :


                                        15 août 2020 : arrivée de la deuxième vague de coronavirus.

                                        15 septembre 2020 : explosion des cas de contamination, les services de réanimation saturent.

                                        15 octobre 2020 : début du deuxième confinement. Le premier trimestre est terminé. Les enfants sont contents.

                                        15 décembre 2020 : fin du deuxième confinement.

                                        16 décembre – 24 décembre 2020 : les consommateurs français se ruent dans les magasins et achètent plein de cadeaux, l’économie française repart, tout est bien qui finit bien.

                                        25 décembre 2020 : les Français ouvrent leurs cadeaux. Les enfants sont contents.


                                        Lundi 4 janvier 2021 : les écoles, les collèges, les lycées ré-ouvrent.

                                        15 janvier 2021 : arrivée de la troisième vague de coronavirus.

                                        15 février 2021 : explosion des cas de contamination, les services de réanimation saturent.

                                        15 mars 2021 : début du troisième confinement. Le deuxième trimestre est terminé. Les enfants sont contents.

                                        15 mai 2021 : fin du troisième confinement.

                                        16 mai 2021 : les écoles, les collèges, les lycées ré-ouvrent.

                                        30 juin 2021 : le troisième trimestre est terminé, 101 % de réussite au brevet des collèges, 102 % de réussite au bac, début des vacances d’été, les enfants sont contents.


                                        https://www.leparisien.fr/societe/sante/hausse-des-contaminations-au-covid-19-le-pr-lescure-craint-l-explosion-a-la-rentree-13-08-2020-8367525.php


                                        • xiaochu xiaochu 20 août 12:26

                                          @BA

                                          STOP !

                                          déjà le titre est trompeur : « hausse des contaminations au covid-19 ».

                                          Non, il n’y a pas une hausse des contaminations, il y a une hausse du nombre de tests, ET DONC une hausse du nombre de tests positifs.

                                          C’est mathématique : environ 2,5 % de la population porte « quelque chose » qui fait réagir en positif les tests PCR utilisés en France (sur leur efficacité, je vous laisse chercher, mais ce sont les plus mauvais qui ont été choisis).

                                          Donc si on fait 1000 tests de plus aujourd’hui, on va trouver environ 25 positifs.
                                          Si on en fait 10000, on va trouver 250 positifs. Etc.

                                          Sont-ils malades ? Non, il n’y a plus d’hospitalisation, et encore moins de morts.
                                          Sont-ils même porteurs du virus SARS-cov2 ? Non pas forcément. Il y a des faux positifs (comme il y a des faux négatifs).
                                          Et même s’ils sont porteurs du SARS-cov2, est-il encore vivant ? actif ? ou s’agit-il de restes du virus, détectés par le test, mais qui n’ont plus aucune activité ?

                                          A lire sur ce sujet, cet article d’un médecin qui a comparé les courbes publiques du nombre de tests par rapport au nombre de cas « positifs » : http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/des-tests-pour-nous-eclairer-ou-nous-aveugler

                                          Tester à grande échelle maintenant que l’épidémie est passée n’a plus de sens, d’autant plus qu’on sait soigner les gens depuis longtemps et que c’est prouvé et cela a été démontré pas mal de fois déjà (juste pour le plaisir : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/05/25/the-lancet-en-2003-la-chloroquine-a-des-effets-tres-positifs-sur-les-coronavirus/).

                                          Par contre, cela participe encore une fois à la stratégie de la peur. Écoutez les messages des médias : « il faut tester », « il faut augmenter le nombre de tests ».
                                          Oui, car mathématiquement, on va trouver plus de cas positifs, et on pourra dire, en trompant les gens : « il y a une augmentation des contaminations ».


                                        • troletbuse troletbuse 15 août 08:57

                                          Afin de constater chaque jour une augmentation du nombre de cas il suffit de tester les menteurs et les escrocs chez nos politicards, la mauvaise foi chez nos journaputes et les cons chez les Français.  smiley smiley smiley


                                          • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 15 août 09:35

                                            @ l’auteur

                                            Excellent. Article parfait, même pas une virgule à retrancher. 


                                            • xana 15 août 10:47

                                              é l’auteur

                                              Excellent pour moi aussi. On commence à apercevoir quelques personnes sensées au milieu d’un océan de moutons...


                                              • Alcyon 15 août 18:30

                                                @xana
                                                « Le monde entier est rempli de mouton »
                                                -Un mouton.

                                                Quand on utilise comme épistémologie « les médias disent ça donc c’est faux », c’est la définition type du mouton. Et quand on ajoute « lui dit que les médias mentent, que ceux qui ne disent pas qu’ils mentent tout le temps sont des moutons et qu’il donne une autre version que seuls ceux qui ne sont pas des moutons croiront, donc c’est vrai » on assiste à l’endoctrinement du mouton.

                                                Le mouton accusera toujours ceux qui ne le suivent pas de mouton. Ca lui permet de se rassurer.


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 18:39

                                                @Alcyon. Non pas une moutonne, mais des moutonsses, des moutonsses, beaucoup de moutonsses.
                                                En français, l’accord en nombre existe.


                                              • Old Dan Old Dan 16 août 01:05

                                                ...d’une doxa qui essaie d’enfermer les citoyens dans des mécanismes de peur en jouant sur la crédulité des individus...

                                                D’accord sur le fond, pass’que vous êtes en bonne santé à philosopher peinard derrière votre écran...

                                                Mais allez voir comment se passe l’intubation d’une personne âgée en réanimation. Ou le survie en EHPAD, ou seul ds un appart au 12e étage. Ou le stockage des cadavres en chambre froide (J’en sors !)


                                                • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 01:19

                                                  @Old Dan. Invariablement, tu ruses pour manipuler à l’émotion, surtout la peur.


                                                • Old Dan Old Dan 16 août 05:06

                                                  @JC_Lavau
                                                  Oui, sans doute. Mais on lit tellement d’âneries que....
                                                  .
                                                  [ En matière de virus, y’a quelques certitudes d’expériences vécues qui ne laissent aucun doute sur les moyens de s’en protéger a minima, et tant que c’est possible en pays développés, y compris l’émotion ou la contrainte. Ensuite, quand ça se tasse, on discute... ]


                                                • xiaochu xiaochu 20 août 12:30

                                                  @Old Dan

                                                  sur la gouvernance par l’émotionnel, je renvoie à nous à la stratégie du choc qui permet de mettre en place des mesures impopulaires, et aux 10 stratégies de manipulation par les média :
                                                  https://www.breizh-info.com/2015/01/13/21658/les-dix-strategies-de-la-manipulation-par-noam-chomsky/

                                                  Cela ne devrait pas être acceptable dans une démocratie.


                                                • BA 16 août 01:42

                                                  Samedi 15 août 2020 :


                                                  3 310 nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés en France dans les dernières 24 heures, une progression inédite depuis mai, selon des chiffres de Santé Publique France mis en ligne samedi soir. 


                                                  On compte aussi 17 nouveaux foyers de cas groupés (« clusters »). Le taux de positivité sur une semaine continue d’augmenter, à 2,6 %.


                                                  Face au spectre d’une deuxième vague du Covid-19 qui continue de menacer la France, le gouvernement a pris des dispositions parmi lesquelles : le port du masque étendu aux Champs-Élysées, ou encore une surveillance accrue lors du pèlerinage à Lourdes.


                                                  Sur BFM TV, le professeur Xavier Lescure, spécialiste en maladies infectieuses à l’hôpital Bichat, a évoqué une « situation très préoccupante ». « En tant que citoyen, j’ai peur, je ne suis pas certain qu’on retrouve le monde d’avant », a-t-il fait savoir.


                                                  Le médecin craint une « deuxième vague beaucoup plus longue, avec plus d’impact sur le plan économique, culturel, global »


                                                  https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-la-france-craint-une-deuxieme-vague-15-08-2020-2387843_40.php


                                                  • xiaochu xiaochu 20 août 12:37

                                                    @BA

                                                    Dépêche AFP reprise en boucle sur tous les journaux.

                                                    Et ici encore le pr. Lescure qui nous annonce la catastrophe à venir.

                                                    Il travaille pour qui ce monsieur ?

                                                    Ah tiens, en mars il demandait un confinement encore plus dur.
                                                    Sur Didier Raoult, il disait "l’étude du professeur Raoult « est une honte scientifique »

                                                    ". Mmmhh.
                                                    Dans la droite ligne du story-telling. C’est gros !


                                                  • I.A. 16 août 18:26

                                                    En voilà une superbe allégorie !

                                                    Apprenez donc l’hygiène à des Singes Savants (acronyme : SS), ils en feront une religion !... Parce qu’ils ont beau être savants, ils n’en demeurent pas moins mimes avant tout.

                                                    D’ailleurs dites-leur qu’un gros méchant virus arrive dans leur forêt, et ils grimpent aussi sec au sommet de leurs arbres, pour s’y cacher plusieurs mois d’affilée.

                                                    Ensuite, ils seraient bien capables d’obliger toute leur population à se déguiser en Supers Soignants (acronyme : SS), pour que le virus prenne peur, au moins jusqu’à l’invention d’une potion magique !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

flougaussien


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité