• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La révolution du lithium. Tesla serait-il derrière le renversement de (...)

La révolution du lithium. Tesla serait-il derrière le renversement de Morales ?

JPEG

Le coup d'Etat en Bolivie intervient moins d'une semaine après la fin des négociations entre Evo Morales, le président de la Bolivie obligé de quitter son pays, et une firme multinationale exploitant le lithium.

La Bolivie a des gisements de lithium qui permettent de fabriquer des batteries comme celles utilisées dans les voitures électriques. Le coup d'Etat, qui a conduit dimanche à la démission d'Evo Morales et poussé le président à se réfugier au Mexique, est officiellement le fruit du résultat de journées de protestations du fait d'éléments de la droite en colère contre le gouvernement de gauche d'Evo Morales. La sénatrice Jeanine Añez, du parti de centre-droit Unité de la démocratie, est, en prévision des élections, actuellement présidente par intérim du gouvernement de l'Etat plurinational de Bolivie à la suite du coup d'État.

David Atkins, collaborateur de Washington Monthly a tweeté : « Le lithium en Bolivie appartient au peuple bolivien. Ce n'est pas la propriété des entreprises multinationales. Le coup militaire de dimanche en Bolivie a mis en place un gouvernement qui devrait changer la décision prise par le président démissionnaire, Evo Morales, qui avait annulé un accord stratégique avec une société allemande pour l'exploitation de gisements de lithium dans ce pays d'Amérique latine permettant la fabrication de batteries comme celles utilisées dans les voitures électriques ». https://twitter.com/DavidOAtkins/status/1193970669286899712 David Atkins insiste sur le fait que « le lithium bolivien appartient au peuple bolivien » et « pas aux multinationales ». L'analyste, Argus, spécialisé dans les investissements, a invité les investisseurs à suivre de près l'évolution de la situation et a noté que la production de gaz et de pétrole de sociétés étrangères en Bolivie était restée stable. Le gouvernement d'Evo Morales avait annoncé à l'époque qu'il était « déterminé à industrialiser la Bolivie et a investir des sommes énormes pour garantir que le lithium destiné à l'emploi des piles et batteries soit transformé dans le pays pour l'exporter uniquement pour servir les intérêts du pays sous forme d'une valeur ajoutée ».

Evo Morales a refusé un accord avec une firme internationale exploitant le lithium. Le président de la Bolivie, actuellement en fuite, avait décidé d’annuler le 4 novembre dernier un accord commercial qui avait été réalisé en décembre 2018 avec la firme allemande ACI Systems Alemania (ACISA). C'est après plusieurs semaines de manifestations réalisées par des habitants de la région de Potosí où le lithium doit être exploité que Evo Morales a pris sa décision. La région du Potosí dispose de 50% à 70% des réserves mondiales en lithium et cette réserve se trouve dans les salines du Salar de Uyuni. Parmi les clients de la société allemande ACISA, on trouve le groupe Tesla d'Elon Musk. Il est à signaler que les actions de Tesla ont augmenté lundi après le coup d'Etat. L’annulation de l’accord ACISA par le président déchu a ouvert la porte à une renégociation de l’accord avec des termes générant davantage de profits pour la population de la région ou à la nationalisation pure et simple de l’industrie d’extraction du lithium en Bolivie.

Comme Bloomberg News l'a noté en 2018, cette réserve fait de la Bolivie un lieu stratégique dans l'économie mondiale pour la prochaine décennie. En effet, la demande de lithium devrait plus que doubler d’ici 2025. Ce minerai est surtout extrait en Australie, au Chili et en Argentine. Mais la Bolivie, qui en a beaucoup, possède 9 millions de tonnes de Lithium qui n'ont jamais été exploitées commercialement et cela représente la deuxième plus grande production au monde. Jusqu'à présent, il n'existait aucun moyen pratique de l'exploiter et de le vendre.

Les répercussions sur le secteur du lithium et son exploitation ne sont pas encore connues suite à ce coup d'Etat comme l'indique, Stratfor, la société mondiale d'analyse du renseignement. À long terme, l'incertitude politique persistante rendra plus difficile pour la Bolivie sa capacité à augmenter sa production de métaux stratégiques comme le lithium ou à développer un secteur à valeur ajoutée sur le marché des batteries. Le climat peu propice aux investissements intervient à un moment où les opportunités mondiales dans la production de batteries au lithium se multiplient pour répondre à la demande croissante provenant de la fabrication de véhicules électriques. La semaine dernière, ACISA avait déclaré au média allemand Deutsche Welle : « Nous sommes confiants que notre projet de lithium sera repris après une phase de calme politique et de clarification ».

La décision d'Evo Morales tombe à un moment où l'industrie allemande est justement en train de réorienter sa production automobile sur les voitures électriques roulant avec des batteries fabriquées au lithium et fournies par la société allemande ACISA comme l'écrit la Deutsche Welle https://www.dw.com/en/bolivia-scraps-joint-lithium-project-with-german-company/a-51100873. A côté de Berlin, dans le Land de Brandenbourg, à proximité du tout nouveau aéroport international le BER, Elon Musk a déclaré ouvrir ce mercredi dernier une usine employant 8000 salariés pour produire des voitures électriques https://www.arcor.de/article/US-Elektroautobauer—Elon-Musk—Tesla-baut-europaeische-Fabrik-bei-Berlin/hub01-home-news-wirtschaft/8846698. Le gouvernement allemand continue de célébrer en grande pompe cette décision qui doit conforter l'Allemagne comme le leader dans la production des voitures de la nouvelle génération.

Olivier Renault

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1226


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 novembre 13:25

    wikipédia : 

    Le plus grand gisement mondial est le salar d’Uyuni, dans le département de Potosí, dans le sud-ouest de la Bolivie. Avec un tiers de la ressource mondiale, il intéresse notamment le groupe Bolloré57. En mars 2008, la Bolivie a autorisé l’exploitation du lithium sur le désert de sel fossile d’Uyuni et la création d’une usine d’extraction57.


    • San Jose 15 novembre 13:25

      N’oublions pas le Pentagone qui a besoin de lithium comme combustible de l’étage de fusion des bombes H. Il y en a plusieurs kilos par bombe ! 


      • pallas 15 novembre 13:37
        Patrice Bravo

        Bonjour,

        Si une nation est trop faible, incapable de ce proteger des menaces exterieurs, alors elle disparait ou envahie.

        La Bolivie va etre mis sous protectorat de la BRIC, les USA ne sont pas responsable, sa laisse un vide en amérique du sud, donc un chaos ou remaniement.

        La France est en guerre civil, pourtant il ni a rien d’important, pas de minerais rare, géographiquement sans importance.

        La Bolivie, doit son salut a son minerai rare, uniquement pour sa.

        Ce monde est guidé par la loi du plus fort, il n’y a que les forts qui dictent leurs lois (Chine, Russie, Japon, Bresil), les faibles font soumissions (Bolivie, Allemagne, Grande Bretagne), et les plus faibles d’entre tous disparaissent (La France).

        Il me semble l’avoir deja écrit plusieurs fois sur « La loi de la nature ».

        Salut


        • Lugsama Lugsama 15 novembre 14:24

          @pallas

          « La France est en guerre civil » Vous devriez sortir de votre chambre de temps en temps, ça fait peur.


        • Jean Guillot Bertrand Dupuis 16 novembre 01:21

          @pallas

          Exact encore un article écrit à la sauce bien rouge de chez Polpot  smiley


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 novembre 14:33

          Perso je pense que c’est un complot des bipolaires.


          • Spartacus Spartacus 15 novembre 15:00

            Encore un article écrit a Moscou.

            Triste propagandisme qui détourne l’objet d’agoravox d’articles écrits à Moscou et publiés de Moscou.

            Le service de propagande est vachement actif sur un site ou la publication est naïve.


            • pemile pemile 15 novembre 15:05

              @Spartacus « Triste propagandisme qui détourne l’objet d’agoravox »

              Quand un pseudo libéral prône la censure et combat la liberté d’expression ! smiley


            • ZXSpect ZXSpect 15 novembre 16:26

              @pemile
              .

              s’agit-il de censure… d’atteinte à la liberté d’expression… que de souligner que la modération d’AgoraVox valide plus vite que son ombre des articles, non pas d’un auteur, mais des copiés/collés d’un site si discret sur ses animateurs et auteurs, et qui ne laisse aucune place aux commentaires ou débats. ?


            • pemile pemile 15 novembre 16:38

              @ZXSpect « mais des copiés/collés d’un site si discret sur ses animateurs et auteurs »

              J’ai bien vu vos recherches sur leur nom de domaine, qui n’est pas si discret, le contact technique n’est pas caché et vous avez fait remarqué qu’il habitait Moscou.

              « et qui ne laisse aucune place aux commentaires ou débats. ? »

              C’est au contraire ce que permet leur publication sur avox, non ?


            • pemile pemile 15 novembre 16:51

              @ZXSpect

              PS : et leur serveur est hébergé en France chez LWS ce qui garanti leur respect des lois françaises.


            • ZXSpect ZXSpect 15 novembre 18:36

              @pemile
              .
              L’intention d’AgoraVox est-elle de devenir un portail vers d’autres sites ? (via copiés/collés d’articles de ceux-ci)
              .
              Si un site ne supporte pas les commentaires ou débats en son sein, est-ce à AgoraVox de si substituer ?
              .
              Les véritables « auteurs citoyens » ont leur place ici, avec les excès, les débats et la liberté d’expression des commentaires, que cela implique.


            • CLOJAC CLOJAC 15 novembre 19:11

              @Spartacus
              Il assez affligeant de constater que pour un seul article objectif, celui de Bibeau, il y en a eu une flopée pour « expliquer » que Morales, vomi par son peuple et rejeté par ses militaires qu’il avait pourtant essayé d’amadouer, est victime d’un complot US. 
              C’est la technique Georges Marchais : réciter ad nauseam des discours préfabriqués et occuper le plus de terrain possible pour limiter la visibilité de leurs contradicteurs. 


            • pemile pemile 15 novembre 21:05

              @ZXSpect « L’intention d’AgoraVox est-elle de devenir un portail vers d’autres sites ? (via copiés/collés d’articles de ceux-ci) »

              Je ne connais pas les « intentions » d’Agoravox, mais les publications sont hétéroclites et certains auteurs réguliers publient aussi une copie sur leurs blogs, non ?

              Quelles différence cela fait-il que ces articles soit aussi publiés sur Avox ? (dont l’audience doit probablement être plus élevée que celle de leur site)


            • Jean Guillot Bertrand Dupuis 16 novembre 01:32

              @Spartacus

              Exact les gens n’ont pas encore compris que si il n’y a pas création de richesses au départ on ne peut pas la redistribuer après  smiley

              Pour les gauchistes on crée des fonctionnaires , mais merde comment on fait pour les payer ?
              Facile on pique l’argent chez ceux qui créent de la richesse , c’est à dire les PME on les écroule de charges et après on s’étonne qu’il y a du chômage

              Alors comme il y a du chômage on récrée des postes de fonctionnaire et après le pays s’enfonce inexorablement , bingo on vient de créer des gilets jaunes


            • julius 1ER 16 novembre 10:27

              Quand un pseudo libéral prône la censure et combat la liberté d’expression !

              @pemile

              Tu ne vas reprocher à Spartacul de défendre les multinationales .... alors que c’est son gagne-pain !!!! 
              non mais des fois !!!!


            • Spartacus Spartacus 16 novembre 11:23

              @julius 1ER

              La liberté ’expression c’est exprimer « ses idées ».

              Il n’y a aucune liberté d’expression a copier coller des textes formatés par les services de propagande Russe à Moscou.


            • foufouille foufouille 16 novembre 12:05

              @Spartacus

              sauf pour un facho qui censure comme le péripate.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 novembre 22:02

              @Spartacus
              Par contre, quand c’est la CIA, aucun problème !


            • Lugsama Lugsama 15 novembre 15:12

              J’attend l’article qui nous expliquera que Tintin à organisé un coup d’Etat en Bolivie.


              • pallas 15 novembre 16:30

                @Lugsama

                La France est en guerre civil, préparé depuis longtemps

                Cette chanson d’IAM « independenza », ecrit en 1999, reçu la victoire de la musique

                https://www.youtube.com/watch?v=UPrpwzpdzWI

                C’était un avertissement

                Sa rigole moins maintenant, en 2019

                Car cette chanson 20 ans apres, prend son réel sens, un hymne à la guerre civil

                 smiley

                Salut


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 15 novembre 17:30

                @Lugsama

                Sois patient ça viendra 

                Pour ma part je pense simplement que les patrons ont changé de troufion 

                https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/changement-de-la-garde-de-gauche-219269


              • CLOJAC CLOJAC 15 novembre 19:16

                @Lugsama
                « J’attend l’article qui nous expliquera que Tintin à organisé un coup d’Etat en Bolivie. »

                Pour qui travaille-t-il ? Tapioca, Alcazar ou Esponja ? smiley


              • Jean Guillot Bertrand Dupuis 16 novembre 01:44

                @CLOJAC
                Ici la boucherie Sanzot avez-vous des nouvelles de Tintin parti en Bolivie smiley


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 10:25

                @Lugsama
                J’attend l’article qui nous expliquera que Tintin à organisé un coup d’Etat en Bolivie.

                Pour cela, vous devriez lire « Confessions d’un assassin financier »...

                Quand la CIA fomente un coup d’état, ou bidouille une révolution colorée, les médias occidentaux et les USA, ne parlent pas de coup d’état ou de déstabilisation d’un gouvernement, ils disent « restaurer la démocratie et la liberté », nuance !

                Il faut au moins ça, pour que les opinions publiques dorment tranquilles et ne posent pas de questions.

                C’est pareil quand ils balancent des missiles sur des peuples qui n’ont déclaré la guerre à personne, ce sont des « bombes démocratiques ». Voilà, tout est dans la nuance et le vocabulaire...

                Quand ils utilisent des islamistes comme mercenaires, ce sont de « gentils rebelles », qui ne supportent pas « le régime » des vilains dictateurs...

                Et quand les dirigeants occidentaux défilent chez les grassouillets Monarques du Golfe, ils ne disent rien sur les Droits de l’homme, et encore moins sur les Droits des femmes, et ils les décorent de la légion d’honneur.



                • cétacose2 15 novembre 18:26

                  Encore ..Bravo d’oser révéler ce qui se passe réellement ailleurs Par contre chez nous il est interdit de dire la vérité Ex :hier un réfugié soudanais de 28 ans exigeant un logement fout le feu à la mairie d’Annecy ( titres des journaux d’hier qui se transforment aujourd’hui en..incendie accidentel causé par un four micro onde (d’aprés une employée de mairie )...de là à penser que l’incendie de Notre Dame a été causé par le mauvais fonctionnement d’une ....cocotte minute 


                  • Garibaldi2 16 novembre 03:03

                    @cétacose2

                    Vous êtes un menteur. Cet incident est intervenu en 2016 et il s’agissait d’une annexe de la mairie d’Annecy incendiée par un réfugié politique soudanais ayant obtenu le statut de réfugié. Coût des dégâts de l’incendie 100 000€ d’après le Figaro. Il a été condamné à 1 an de prison.

                    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/05/18/97001-20160518FILWWW00269-un-refugie-soudanais-incendie-la-marie-d-annecy.php

                    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/annecy/sans-logement-un-refugie-brule-des-bureaux-de-la-mairie-d-annecy-1000171.html

                    https://www.lessorsavoyard.fr/art/a-la-une-l-essor-savoyard/annecy-le-refugie-soudanais-a-ete-condamne-a-un-an-ia919b0n162358


                  • Coriosolite 15 novembre 21:59

                    Franchement croire que Tesla qui accumule les pertes financières et qui ne vend que 100.000 automobiles par an aurait les moyens de renverser le président bolivien, c’est un peu outré.

                    Plus simplement le coup d’Etat a été concocté à Washington, comme tous les « régime change » précédents en Amérique Latine.

                    Quand Morales a annoncé s’ouvrir à la coopération avec la Russie en matière économique puis en matière militaire, il a signé sa mort politique.

                    Jamais les USA ne toléreront que des armes russes équipent une armée latino ou qu’une armée soit entrainée par des russes.

                    La crise de Cuba dans les années 60 est restée un traumatisme pour les USA.

                    Et leurs échecs pour renverser Chavez puis Maduro les a surement conduit à s’occuper de Morales en urgence.

                    Ce qui s’est passé est surement bien triste pour les boliviens, mais c’est une preuve supplémentaire de l’impuissance de la gauche latino-américaine à faire un front commun pour peser contre les USA.

                    Rappelons qu’au début des années 2000 la gauche était au pouvoir dans quasiment toute l’Amérique latine -sauf la Colombie, je crois-. Rien n’en est sorti de concret pour se dégager de la domination US.

                    Une telle opportunité risque de ne pas se représenter de sitôt.


                    • Jean Guillot Bertrand Dupuis 16 novembre 01:55

                      @Coriosolite

                      IL y a un problème dans le monde , réponse vous avez le choix :
                      -faute aux USA
                      -faute à l’Europe
                      -faute aux zionnistes
                      -faute aux musulmans

                      Attention : vous ne pouvez cocher qu’une seule case smiley


                    • Jean Guillot Bertrand Dupuis 16 novembre 02:03

                      @Bertrand Dupuis

                      PS : Le choix Poutine est exclu , car Poutine est un surhomme et le sauveur du monde


                    • Coriosolite 16 novembre 13:50

                      @Bertrand Dupuis
                      Bonjour,
                      En matière de géopolitique les termes de problème ou de faute sont peu opérant.
                      On parle plutôt de politique de puissance et d’intérêt national.
                      Chacun pense ce qu’il veut de Morales, mais il a été réélu à l’issue d’un scrutin estimé légal et honnête.
                      Il n’y évidemment pas de preuve, pour le moment, d’ingérence US dans le coup d’Etat. Mais il me semble qu’il est légitime d’y penser.
                      Il y a quand même quelques précédents en Amérique latine, vous devez les connaître comme moi.
                      Quant à me parler de sionistes etc., je veux bien que vous souhaitiez lire entre les lignes, mais là vous vous égarez.
                      Désolé mais Poutine sauveur suprême, les illuminati, les sages de Sion ou les reptiliens ce n’est pas ma tasse de thé.
                      Vous avez coché la mauvaise case.
                      Cordialement


                    • phan 16 novembre 15:33

                      @Coriosolite

                      Les USA ont parrainé le coup d’État militaire contre le président démocratiquement élu de Bolivie Evo Morales, tandis que les médias grand public évitent soigneusement de parler de « coup d’État » au sujet de la Bolivie !

                    • phan 16 novembre 00:09
                      Le mobile : lithium, l’arme du crime : coup d’état, ce n’est pas Tesla ce sont les USA, pour contrer les Chinois, élémentaire !

                      • zygzornifle zygzornifle 16 novembre 09:06

                        Dommage que l’on ait pas de Lithium en France, Tesla aurait fait tomber Macron et sa bande de lapins crétins .....


                        • Eric F Eric F 16 novembre 10:11

                          @zygzornifle
                          non, car il aurait privatisé l’extraction.



                        • Eric F Eric F 16 novembre 10:09

                          USA ou Tesla ? Tesla fait partie des grandes entreprises étasuniennes, une opération « dans l’intérêt de la nation » peut donc avoir été menée, non par une entreprise pour son compte, mais par l’état protecteur de l’ensemble de son économie. Car la multiplication des opérations de déstabilisation d’états détenteurs de minerais stratégiques dès lors qu’ils souhaitent en prendre la maîtrise, même l’observateur le plus anticomplotiste du monde ne peut manquer de se poser des questions.


                          • phan 16 novembre 16:28

                            @Eric F
                            Etes vous prêt à acheter une voiture électrique de 80.000$ à 120.000$ ? avec quelle origine d’énergie allez vous recharger sa batterie électrique ?

                            La capitalisation boursière de Tesla a dépassé après seulement 14 ans d’existence celle de Ford, une société qui existe depuis 109 ans et est le plus grand constructeur d’automobiles des Etats-Unis. Ça sent déjà l’entourloupe boursière ! Car Tesla produit autant de véhicules en une année que Ford en douze jours et demi. Cette capitalisation (50,84 milliards de dollars) est tout de même encore loin de celle de Toyota qui atteint 160 milliards de dollars. (Le Dieselgate a coûté 50 milliards de dollars à Volkswagen). 
                            Tesla Motors, SolarCIty et SpaceX, quelques-uns de ses projets les plus médiatisés, reposent lourdement sur des subventions d’État. D’après un article de 2015 du Los Angeles Times, ces trois sociétés « ensemble ont joui d’un montant estimé à 4,9 milliards de soutiens de l’État ». Et alors qu’aucun de ces projets n’est rentable. Musk s’en met plein les poches.

                            La Guerre contre la Démocratie (titre original : The War on Democracy) est le premier film réalisé par John Pilger pour le cinéma. Il explore les relations actuelles et passées entre les États-Unis et des états d’Amérique du Sud comme le Venezuela, la Bolivie et le Chili.
                            A l’aide d’archives compilées par Carl Deal, collaborateur de Michael Moore, le film montre comment les interventions des Etats-Unis, officielles et officieuses, ont renversées toute une série de gouvernements légitimement élus dans nombre de pays d’Amérique latine, depuis les années 1950. Le président du Chili Salvador Allende, démocratiquement élu, par exemple, fut renversé en 1973 par un coup d’état soutenu par le gouvernement des Etats-Unis (le 11 septembre 1973) et remplacé par une dictature militaire dirigée par le général Augusto Pinochet. Le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, Panama, connurent tous un destin similaire.
                            Le film s’intéresse aussi à la véritable histoire derrière la tentative de coup d’état contre Hugo Chavez, président démocratiquement élu, en 2002 au Venezuela. Il nous montre aussi la révolte du peuple de Caracas et de ses Barrios, afin de réclamer le retour de leur président.
                            Le documentaire traite aussi des autres gouvernements populaires qui fleurissent en Amérique Latine, avec souvent à leur tête des “indigènes” déterminé à desserrer la bride Américaine, et à redistribuer les ressources de leurs pays à ses habitants.
                            John Pilger :
                            “Ce film est un film sur la lutte des peuples pour se libérer d’une forme moderne d’esclavage. Ces gens, dit-il, décrivent un monde que les présidents américains considèrent comme exploitable ou superflu, ils décrivent le pouvoir du courage et de l’humanité chez des gens qui n’ont presque rien. Des gens qui se réapproprient des mots nobles comme démocratie, liberté, justice, et qui, en agissant de la sorte, défendent les droits inaliénables de tous les êtres humains, dans une guerre menées contre nous tous.”

                          • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 16 novembre 10:32

                            Les tricheries de Morales c’est aussi la faute à Tesla ?


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 novembre 22:10

                              @yapadekkoaqba
                              Rapport anti Empire de William Blum

                              Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont :

                              • Tenté de renverser plus de 50 gouvernements étrangers, dont la plupart étaient élus démocratiquement.

                              • Bombardé la population de plus de 30 pays.

                              • Tenté d’assassiner plus de 50 dirigeants étrangers.

                              • Tenté de réprimer un mouvement populiste ou nationaliste dans 20 pays.

                              • Gravement interféré dans les élections démocratiques d’au moins 30 pays.

                              • De plus… bien que cela ne soit pas facile à quantifier… ont plus trempé dans la pratique de la torture que n’importe quel autre pays au monde… depuis plus d’un siècle… pas seulement en infligeant concrètement la torture, mais en l’enseignant, en fournissant des manuels et des équipements.

                            • JC_Lavau JC_Lavau 17 novembre 22:35

                              @Fifi Brind_acier. Selon Stanley Hoffmann, mais hélas il ne nous pas donné de chiffres ni de sources, pour les présidentielles de décembre 1965, tous les candidats opposés à De Gaulle ont reçu de l’argent américain, et Lecanuet bien plus que les autres.
                              J’ai du mal à croire pour Marcel Barbu... Mais si Hoffmann n’a pas écrit et publié cela, alors je n’ai plus d’accès à cette information, qui était orale, et j’en suis le seul témoin survivant (j’ignore si ma soeur, qui avait alors quatorze ans, était dans la pièce).


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 novembre 10:06

                              @JC_Lavau
                              C’est bien possible !
                              La question s’est posée aussi en Mai 1968. Cohn Bendit a dit qu’ils avaient été approchés par la CIA, mais il n’a jamais dit quelle suite avait été donnée...

                              A Paris la CIA est installée sur les toits de l’Ambassade des USA, à quelques encablures de tous les Ministères, de l’Élysée et de Matignon, si une souris pète dans un des ces endroits, il est probable que la CIA est au courant !!


                            • julius 1ER 16 novembre 10:36

                              La longue histoire des coups d’état orchestrés par les USA en Amerique du sud au profit des multinationales US d’abord.........

                              il faudrait un catalogue du type « la Redoute » tellement la liste serait longue !!!!

                              alors un type élu qui se fait évincer dans la semaine qui suit, quoi de plus normal !!!!


                              • jjwaDal jjwaDal 16 novembre 12:27

                                Aucune chance que Tesla soi, même indirectement, derrière ce coup d’Etat. Aucune chance que les USA n’y soient pas, même directement. Ce pauvre pays est accablé par une malédiction (il veut apporter la « démocratie » et à ll’insu de son plein gré aboutit toujours à des régimes totalitaires ou autoritaires au service des multinationales US ou de la politique étrangère des USA.

                                C’est ballot...


                                • Julot_Fr 17 novembre 07:44

                                  Renverser les gouvernement, c’est specifiquement le job de la CIA, et pas vraiment le job de Tesla, le titre de l’article (j’ai pas lu le reste) est donc completement stupide. Apres on peut discuter qui controle la CIA... le plus offrant... ce sera donc la city de Londres avec son empire financier global avec ressources financieres fraudulentes sans fin

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès