• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La signification de l’abstention révolutionnaire au cours des (...)

La signification de l’abstention révolutionnaire au cours des mascarades électorales

Dimanche, le 18 juin 2017, la classe ouvrière de France a posé un geste de résistance historique. C’est à plus de 70% que la classe a refusé de voter au deuxième tour des élections législatives françaises,

 

 L’abstention révolutionnaire répudie la mascarade électorale.

Dimanche, le 18 juin 2017, la classe ouvrière de France a posé un geste de résistance historique. C’est à plus de 70% que la classe a refusé de voter au deuxième tour des élections législatives françaises, cette mascarade électorale que le grand capital français organise régulièrement pour distraire la plèbe. Une telle rupture du prolétariat d’avec la petite-bourgeoisie organisatrice électorale du capital et un tel rejet massif du cirque électoral ne sont pas le fruit du hasard et doivent être perçu comme des gestes qui manifestent la maturation de la conscience de la classe qui semble avoir répondu massivement à un mot d’ordre quasi insurrectionnel. En France, depuis le 18 juin 2017 les mascarades électorales ne concernent plus la classe ouvrière qui a mieux à faire. La petite-bourgeoisie de service est bien en peine pour ses emplois d’affidés politiques.

Certains militent en faveur de l’abstention électorale en espérant servir ainsi une leçon aux crétins parlementaires, et aux électoralistes qui se pavanent à l’occasion de ces parades électorales. Sans le savoir, ceux-là affichent leur adhésion à ce cirque que la bourgeoisie offre régulièrement au prolétariat puisqu’il ne constitue pas une menace à son pouvoir hégémonique. S’il en était autrement, la solution « Allende » serait vite appliquée….

L’abstention révolutionnaire n’est pas une campagne de « bouderie » organisée par la petite-bourgeoisie afin de démontrer au grand capital qu’il devrait lui accorder une place dans l’hémicycle et quelques sinécures administratives au sein de l’appareil d’État bourgeois. L’abstention révolutionnaire du démocratisme bourgeois c’est bien autre chose que cela. Ce n’est pas un appel à mieux camoufler l’arnaque électorale, mais le rejet total du cirque électoral. Cela survient au moment où la guerre de classe se radicalise entre les deux puissances sociales antagonistes et que le paysage politique s’éclaircit bien que la bourgeoisie pense – elle – qu’il s’assombrit.

Hormis ceci, le petit-bourgeois pourra bouder dans son coin jusqu’au prochain scrutin… jouant ainsi son rôle de faire valoir de la démocratie électorale. C’est ce dont s’entretenait à Marseille le nouveau polichinelle de la gauche « soumise » qui déclarait candidement « L'abstention écrasante qui s'est exprimée aujourd'hui a une signification politique offensive. Notre peuple est entré dans une forme de grève générale civique » (1). Voilà comment si prend la go-gauche répudiée pour parasiter le mouvement ouvrier et proposer à ses maitres du grand capital de récupérer le mouvement d’abstention afin de revamper le crétinisme parlementaire parmi la classe ouvrière.

Qu’est-ce qu’une « grève générale civique » sinon une bouderie des vaincus électoraux frustrés de ne pas avoir reçu leur part de strapontins et de charges administratives rémunérées  ? Si ce n’était des médias à la solde qui répandent ces billevesées, ce serait simplement attristant de voir la déconvenue de ces demandeurs d’asile politique dans l’hémicycle. Quant à nous, la misère réelle des ouvriers saqués et de leurs dépendants paupérisés a de quoi nous chagriner. Mais les simagrées de la go-gauche ne sont que collusion, soumission et collaboration pour accréditer l’allégation outrancière que la « démocratie parlementaire » est un exercice égalitaire et le meilleur moyen pour la populace d’exprimer son opinion sur la chose politique et l’actualité financière, si l’on croit que les larbins politiciens ont un quelconque pouvoir dans la sphère économique, ce qui n’est évidemment pas le cas. Les lois de l’économie-politique capitaliste s’appliquent et nul polichinelle politique ne peut y contrevenir. Donald Trump l’a appris depuis son intronisation à la Maison-Blanche. Macron n’aura pas cette révélation, il a déjà donné toutes les assurances de sa soumission et ne conserve aucune illusion sur son pouvoir de saltimbanque. 

« L’abstention ciblée, le vote blanc, l’annulation citoyenne » sont autant de manifestations de résignation, de soumission, de collaboration à cette immense mystification antiprolétarienne que constitue toute mascarade électorale populiste, depuis son apparition au début du capitalisme (industriel et institutionnel), jusqu’à nos jours. Réjouissons-nous cependant, cette forme de boycott des élections bourgeoises est habituellement la première étape avant le rejet définitif, juste avant que le prolétaire (ils sont encore moins de 30% à voter) ne réalise qu’il consent par là à son aliénation en participant, de pleins consentements, à ce vaudeville ubuesque où la classe ouvrière ne peut pas gagner sa liberté ni se désaliéner dans le cadre de ce jeu manichéen où tous les partis en lice acceptent les règles du jeu politique capitaliste dont le premier oukase est : « Le pouvoir d’État bourgeois tu ne renverseras pas », quand justement, c’est La condition de la désaliénation de notre classe sociale. 

 

 Faut-il ignorer le « système » ?

Un camarade pense que par l’abstention révolutionnaire un prolétaire « ignore le système » et ce camarade propose de s’organiser entre militants gauchistes « en dehors du système » ! C’est une erreur. L’abstention révolutionnaire, le refus de participer au vote qui clôture toute mascarade électorale, n’est pas un geste passif et négatif d’isolement, mais au contraire un geste politique offensif de rejet – de répudiation – retirant toute légitimité et appelant la construction d’une alternative prolétarienne collective. Aucune libération, aucune désaliénation ne peut ni ne pourra être individuelle, c’est entre autres ce qui distingue la petite-bourgeoisie extrémiste, parfois terroriste ou djihadiste, des militants prolétariens révolutionnaires. La classe prolétarienne ne peut « ignorer le système social » qui l’opprime ; dans lequel elle vit et gagne sa pitance à travers son labeur quotidien – si l’ouvrier a la « chance » d’avoir un emploi évidemment. Les autres prolétaires au chômage se pressent aux bureaux d’emplois et n’auront droit qu’à la visite compassée des candidats députés, qui de toute manière, ne peuvent que passer. 

Un autre camarade écrit : « Tout le monde souhaite que Macron réussisse, mais personne ne dit ce qu'il doit réussir. Alors je vais vous le dire bien que vous le sachiez déjà, Macron doit réussir à faire en sorte que la bourgeoisie puisse exploiter encore plus qu'aujourd'hui le prolétariat. » (2) De fait, un économiste français a chiffré précisément le montant que l’équipe Macron devra « saigner » au prolétariat français. Comparant les chiffres de ce que le grand capital allemand a réussi, notamment par l’afflux de millions de réfugiés, à arracher récemment aux travailleurs allemands, c’est de 25% que le cout de la force de travail française devra être réduit compte tenu de sa productivité robotisée moindre qu’en Allemagne, où la misère se répand pourtant (3). Voilà la seule et unique mission de l’Équipe Macron. Le reste est carnavalesque et ne vise qu’à amuser la galerie des petits-bourgeois politiciens de gauche comme de droite qui pleurent leur expulsion de l’hémicycle où de toute manière ils n’auraient rien pu faire pour soulager notre misère.

Et c’est justement ce point crucial que la classe ouvrière française semble avoir compris ce 18 juin 2017 à Paris ; l’un ou l’autre des candidats dans chaque circonscription électorale c’est du pareil au même. Le verbiage peut différer, mais la capacité de régler la crise économique systémique est également partagée = nul = et ceci concerne aussi le pion principal, le chef de l’équipe Macron. Attendez que les cinq années de royauté présidentielle se soient écoulées et vous verrez ce qu’il adviendra du dauphin de Sarkozy et de Hollande.

 

 L’abstention révolutionnaire écarte une illusion et ouvre une perspective.

L’abstention révolutionnaire répudie définitivement ce cirque électoral et présente l’unique alternative. Une fois boucler cette impasse, une fois rejeter par principe, définitivement, toute mascarade « démocratique » électoraliste quelle voie s’ouvre à la résistance prolétarienne contre ces assauts manigancés par le capital avec la complicité de leur personnel politique élu et non élu – bureaucratique – les institutions régaliennes, et l’assistance de la petite-bourgeoisie de gauche comme de droite qui perd ainsi son utilité de chien de garde et de courroie de transmission (voilà le motif de leur désespérance) ? La classe prolétarienne n’aura d’autres issues que de mener la résistance sur les lieux où porteront les attaques à ses conditions de travail, ses salaires et à ses conditions de subsistance. L’usine, l’atelier, la manufacture, le bureau, le chantier, etc., et ensuite, le quartier, la municipalité, la rue, l’autoroute, le pavé, la barricade… en avant camarade pour la grève générale illimitée, sauvage, et sans la tutelle des syndicats embourgeoisés et stipendés.

 

 Grève générale sauvage illimitée.

Des mascarades électorales la bourgeoisie en appelle chaque fois que le prolétariat s’affaire à défendre ses intérêts de classe. Des grèves générales le prolétariat devrait en appeler chaque fois qu’il défend ses intérêts de classe. La grève générale asphyxie le capital, le prive de son oxygène – la plus-value – et le mets à genoux comme en mai-68 l’a démontré. Cependant, le prolétariat – hors tutelle gauchiste, communiste, marxiste-léniniste – ne devra pas vendre son droit d’ainesse contre un plat de « Grenelle ». Les enjeux sociaux sont trop importants. C’est un vieux monde démocratique bourgeois que nous devons renverser et un Nouveau Monde démocratique prolétarien que nous devons ériger. On ne fera pas cela en mettant une croix sur un bulletin de résiliation vis-à-vis le nom d’un pèquenot républicain capitaliste en marche citoyenne, soumis, communiste ou trotskiste ! 

 

 L’abstention révolutionnaire, un geste de solidarité internationale

Le grand capital international y inclut sa phalange franco-française, a attaqué le gouvernement afghan, irakien, somalien et libyen ; puis il a soutenu le coup d’État du maréchal Sissi (le bienaimé du dictateur Moubarak) contre le président Morti dument élu par une large majorité de la populace égyptienne ; puis les troupes de la bourgeoisie française ont tué au Mali, et en Syrie, au cri de « Vive la démocratie électorale et parlementaire  » la quintessence de la « vox populi » que l’humanité bourgeoise puisse érigée. Évidemment, pour aucune de ces interventions militaires meurtrières l’État des riches, ni en France ni ailleurs, n’a daigné consulter ou même écouter la voix populaire qui dénonçait vertement ces massacres et ces crimes de guerre démocratiques.

En répudiant massivement les mascarades électorales bourgeoises, fer-de-lance des mimiques « démocratiques » patentées, où le pouvoir économique des riches lamine toute possibilité de le confronter, la classe ouvrière française contribue puissamment à lever le masque de l’impudique squelette démocratique. Tout travailleur bombardé dans les pays du tiers-monde peut aujourd’hui répliquer à ses agresseurs occidentaux débonnaires venus lui imposer sa démocratie plénipotentiaire : « Manant militariste, assassin, retourne à ta niche dans les pays de l’électoralisme démocratique décadent dont votre propre prolétariat ne veut pas ».

 

Même prolétariat international, même combat contre l’arnaque électorale démocratique bourgeoise.

L’ARTICLE EST DISPONIBLE SUR : http://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-signification-de-labstention-revolutionnaire-au-cours-des-mascarades-electorales/

 

  1. http://lelab.europe1.fr/legislatives-melenchon-voit-dans-labstention-la-greve-generale-civique-du-peuple-francais-3364628
  2. Do. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs/pourvu-que-macron-echoue/
  3. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/selon-le-fmi-le-risque-de-pauvrete-augmente-en-allemagne/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • asterix asterix 23 juin 17:23

    Je ne suis absolument pas d’accord avec vous, entendu que l’abstention avait déjà été record au premier tour. Le jeu était plié, il était à la limite inutile de patienter des heures durant dans une file pour confirmer ce qui était déjà une évidence.
    Au lieu de faire de votre abstention un acte révolutionnaire, posez-vous plutôt la question de savoir pourquoi le monde des petits n’a pas daigné se déranger. Une réponse, la plus plausible, serait : parce qu’il n’a plus aucune confiance en aucune des parties représentées.
    Vous faites d’une défaite électorale, y compris de votre camp une victoire... Posez-vous plutôt la question de savoir pourquoi le gros contingent des petits qui s’est quand même,déplacé vote Marine Le Pen.
    Là au moins, vous feriez oeuvre utile.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 18:23
      @asterix

      une défaite de mon camp dite-vous ASTERIX

      Mais à quel camp m’associez-vous ?? Avant de répondre - je vous conseil de relire la fin de mon laius

      Je conseil LA NÉGATION - LA RÉPUDIATION - A TOUTE MASCARADE ÉLECTORALE DEPUIS 10 ANS ET JE LA RECOMMANDE FORTEMENT POUR LA PROCHAINE PARADE ou que ce soit dans le monde et quel que soit le niveau électoral impliqué, et ce jusqu’à la révolution c’est-à-dire la destruction complète de l’État capitaliste et de ses institutions démocratiques.

      Le vote ouvrier (je ne me préoccupe que du vote ouvrier et non pas AUX PETITS COMME VOUS DITES) en faveur de Le Pen est totalement compréhensible. Étant donné l’unanimité des médias menteurs, de l’intelligentsia francaise parasite et compromise, de la go-gauche pourrie et de tout ce que la France compte de petit-bourgeois gouailleurs emmerdeurs CONTRE MARINE LE PEN - presque certain que j’aurais voter Marine juste pour tous les faire chiés ces faiseurs d’opinion de merde = une forme de doigt d’honneur dont je félicite le prolétariat français. 


      Merci de votre commentaire m. Astérix ... revisez votre leçon cependant

      robert bibeau  http://www.les7duquebec.com


    • asterix asterix 24 juin 00:05

      @Robert Bibeau

      J’aime bien votre ton vindicatif et votre sincérité. Mais comme ici on vote, il n’en revient pas moins que j’ai raison. A vous lire, vous êtes contre le vote. C’est votre droit, mais je trouve, contrairement à vous, que c’est l’ultime garde-fou démocratique qui nous reste.
      C’est bien pourquoi le système de votation français ne sert à rien, sinon imposer la dictature.
      Les Hexagonaux, je ne le suis pas plus que vous, sont rétrogrades et dictatoriaux dans l’âme. Mais comme ils sont Français, ils ont toujours raison même devant l’évidence.


    • Ouallonsnous ? 24 juin 21:07

      @asterix

      D’accord ou pas, ça n’a plus d’importance, vous pourrez argumenter autant que vous voudrez, la raison est que les français et leur pays sont victimes d’un génocide lent !

      Suite à mon exposé de la situation dans mon post du 20/06/2017, de 17h42  sous l’article « Et le gagnant est…. L’abstention » sur le blog AGORAVOX, je complète et explique plus avant.

      Certains ont compris cyniquement et il y a longtemps, que, après avoir fomenté des guerres franco-allemande (1870) et deux guerres avec les même protagonistes principaux, la France et l’Allemagne, devenues mondiales (1974-1918 et 1939-1945) bien qu’ils aient échoués dans leur but de faire disparaître la France et son Empire, modèle phare de la civilisation par l’excellence de son organisation et son universalisme laïque, social et solidaire, et d’asservir l’Allemagne, que si les pays réels était privés plus longtemps d’un idéal et d’un espoir crédible de renouveau, ils pourraient choisir des’abandonner au consumérisme libéral qui leur sera imposé et de se laisser mourir,comme tant de civilisations passées sont mortes de désenchantement, comme en sont à mourir aujourd’hui sous nos yeux des pays européens victimes de l’UE/OTAN….

      Il va de soit que le modèle français républicain universaliste pour le reste du monde est incompatible avec la doctrine capitaliste libérale des gouvernements profonds anglo-yankee ( l’oligarchie de la finance) de pillage du reste du monde pour lesquels les mots partage et existence des autres sont proscrits et blasphématoires.

      D’où la destruction programmée du modèle français transposables partout pour le bonheur des peuples !

      La phase actuelle de mise en place d’un gouvernement de l’UE/OTAN à la tête de notre pays pour finir de le liquider, —voir plus bas— est la manœuvre la plus récente de cette entreprise.

      Rappelons que la situation dans laquelle nous nous trouvons avec notre pays, fait suite au coup d’état en catimini, du 5 décembre 2016 qui à vu Valls, sous la présidence de Hollande, par décret annuler la séparation des pouvoirs quelques heures avant de quitter sa fonction de premier ministre.

      Ces pouvoirs sont ;

      – la fonction d’édiction des règles générales ;la fonction législative ;

      – la fonction d’exécution de ces règles ; la fonction exécutive ;

      – la fonction de règlement des litiges ;la fonction juridictionnelle.

      Il en découle que maintenant, tout se trouve réuni dans les mains du chef de l’exécutif qui dispose de la force publique, de l’armée et de l’administration, le président de la République ne doit plus porter ce nom mais celui de dictateur, ce que les médias nous ont soigneusement caché depuis !

       Notre constitution qui découle de la déclaration des droits de l’homme de 1789 repose sur cette séparation, la France a fonctionnée comme cela depuis cette date à quelques périodes d’exception prés.

      Du fait de l’absence de séparation des pouvoirs depuis le 5 décembre 2016, nous n’avons plus de constitution et sommes en dictature car nous ne sommes plus fidèles et ne respectons plus l’article 16 de la déclaration des droits de l’homme de 1789 qui dit que « Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution » sur laquelle s’est bâtie notre République.

      Ces dernières élections ne sont donc que de l’enfumage dans la suite du coup d’Etat de Valls/Hollade, non seulement elles sont illégitimes du fait de l’abstention (57%), mais nulles et non avenues du fait de l’absence de cadre constitutionnel, notre constitution a été vidée de ses principes fondamentaux pluriséculaires, dans la précédente législature, et la loi électoral se résume au fait « du prince » !


    • Ouallonsnous ? 24 juin 21:08

      @Ouallonsnous ?

      Suite de mon post à Astérix ;

      Si nous regardons dans quelle situation nous nous trouvons, tout y est ;

      Erreur fondamentale, on ne met pas un employé de l’oligarchie financière vivant sur le dos du peuple à la tête d’une république laïque, sociale et solidaire 

      La France est occupée comme en 1940, avec cette différence que la cinquième colonne au pouvoir a été préparée sur les décennies suivant la victoire de 1945, pour que cela se fasse en « douceur » législativement, la force militaire ayant échouée !

      L’UE/OTAN occupe notre état, notre République n’existant que de nom, et la bannière bleu étoilée a remplacé les bannières rouges à svastika du IIIéme Reich, Macron étant le gauleiter désigné par le IV Reich germano-yankee pour administrer notre pays

      1/ la main mise est totale sur les médias écrits et télévisuels, dont les propriétaires appartiennent tous à la même oligarchie financière

      Ils se coordonnent pour occuper le temps de cerveau disponible des citoyens et accessoirement le temps d’antenne de toutes ces chaînes de télé qui n’ont pas grand-chose à dire de passionnant et qui ne veulent de surcroît surtout ne pas aborder objectivement les questions d’actualité qui concernent l’ensemble de la population de la nation française.

      2/ Nous avons une chambre des députes remplis de godillots à la solde de l’oligarchie financière « rostchildienne » avec une opposition venant de l’ancien parti socialiste et UMP et d’anciens participants au parlement de l’UE/OTAN, prêts à continuer de faire semblant de s’opposer pendant le quinquennat. Tout ceci alors que nous ne sommes plus en République !

      3/ La justice est muselée par l’état d’urgence, depuis le quinquennat de Hollande, c’est à dire avant le coup d’état législatif de Valls en décembre 2016

      4/ La police, la gendarmerie, l’armée, l’administration, les médias sont  noyautés depuis Sarkozy par des responsables aux ordres de l’oligarchie qui remplacent petit à petit les fonctionnaires honnêtes dévoués à la République,

      5/ L’armée est devenue une armée de mercenaires, déployée parmi les civils pour les intimider, sous prétexte d’anti terrorisme,

      Les patrouilles Vigipirates et Sentinelles protègent les implantations judéo-sionistes pro israéliennes et surveillent les citoyens qui protestent contre l’état des choses, ainsi que les musulmans français authentiques plutôt que les fichés S et les fanatisés de retour du moyen-orient créant les conditions des attentats contre la population

      6/  L’acharnement  des  pouvoirs successifs à ne pas lutter contre le chômage, l’insécurité, le terrorisme, les incivilités, les inégalités sociales, la perte du pouvoir d’achat,

      7/  La politique étrangère de la France alignée sur l’UE/OTAN dont les yankees sont les donneurs d’ordres

      8/ Le Gauleiter Macron Européano-Merkelo-compatible pour le 4éme Reich, qui se propose de légiférer par ordonnances  !.

      9/ Et pour conforter tout cela, les attentats frappant la population attribués aux terroristes dit  « islamistes », supplétifs du Pentagone yankees et du sionisme, alors que ces attentats sous faux drapeau sont fomentés par la cellule élyséenne auprès de la présidence de la République à partir des informations des traîtres à la nation nommés au ministère de l’intérieur et  mises en œuvre par le « bilderberghien » général chargé des basses oeuvres du régime !

      10/ La dénaturation pour leur destruction de toutes les institutions régaliennes du service public ; l’Education Nationale, la Sécurité Sociale, l’Assistance publique, la SNCF, EDGF, la Poste, France Telecoms, Air France, les chantiers navals privés, la DCN, l’administration fiscale, les fleurons de notre industrie bradés aux yankees, etc…

      ll ne nous reste qu’a former un collectif de citoyens articulé en coordinations départementales formant un Conseil National de Transition en nous appuyant sur les maires honnêtes de nos 36000 communes pendant qu’elles existent encore.

      Nous initierons un référendum condamnant la classe politique actuelle qui a trahie la République en nous aliénant à l’UE/OTAN dont nous sortirons, la désavouant, appuyé sur une loi cadre de moralisation de la vie publique nationale édictée sous l’autorité et légitimité du Conseil de Transition et dont les principes seront incorporés à la constitution de la république à venir,  suivi de l’élection d’une assemblée constituante ouvrant la voie à la rédaction d’une nouvelle constitution pour une 6éme république française inspirée de la déclaration des droits de l’homme de 1789 instituant la séparation des pouvoirs, dans le droit français du XXIéme siècle

      C’est la seule solution possible pour restaurer la République et réaffirmer l’origine démocratique du pouvoir.

       Et c’est le seul moyen de sortir, pacifiquement, de cette situation de la part du peuple français !

       

       Ouallonsnous ? Paris le 24/06/2017


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 juin 17:43

      Pour que l’abstention présente un caractère révolutionnaire, il faudrait qu’elle soit l’exécution d’un mot d’ordre révolutionnaire.


      Il faudrait aussi que les abstentionniste représentent un groupe homogène, ce qui n’est le cas sur aucun plan.

      Il faudrait aussi qu’il existe en France une organisation structurée capable de prendre en charge une action d’envergure, ce qui n’est pas le cas.

      Le spontanéisme n’existe pas. Le romantisme, oui ! Mais c’est de la littérature, pas de l’action.

      • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 18:50
        @Jeussey de Sourcesûre

        Toujours aussi perspicace Sourcesure

        J’aime

        1) Je commence par la fin car tout ce qui précède est basé sur ta dernière hypothèse présentée comme une axiome LE SPONTANÉISME EXISTE ET c’est ce qui a fait dire à tous les révolutionnaires du monde = « Nous ne savons jamais d’où ni quand viendra l’étincelle qui mettra le feu à la plaine mais ce qui nous différentie des autres c’est que nous savons qu’elle viendra et nous devrons être prêt »

        2) Surtout depuis des années maintenant - depuis que je suis allé faire une tournée de la go-gauche de France passant de ville en ville j’ai compris que CAMARADE PROTÈGE NOUS DE L’AVANTA-GARDE NOS ENNEMIS ON S’EN CHARGE 

        3) Surtout éloigne de nous l’organisation structurée type PCF qui a déjà pesé 30% du vote populaire alors que THOREZ LANCE LE MOT D’ORDRE (en voici un mot d’ordre d’un parti de gauche de masse) DE LA RECONSTRUCTION CAPITALISTE NATIONALE 

        4) Pour ton premier point tu inverse la logique - L’ABSTENTIONNISME N’EST PAS UN PARTI POLITIQUE MAIS UNE ACTION DE RÉPUDIATION - LA QUESTION N’EST PAS DE SAVOIR SI CEUX QUI RÉPUDIE LA DÉMOCRATIE ÉLECTORALE SONT HOMOGÈNE mais bien de savoir si la clase ouvrière est homogène à suivre spontanément le mot d’ordre de RÉPUDIATION DE L’LECTORALISME BOURGEOIS La dessus vos sondeurs parlent de 70% (et je pense moi que c’est davantage) de la classe ouvrière qui a répudié et méprisé cette mascarade électorale.

        Ca s’appel suivre un MOT D’ORDRE SPONTANÉE INCONSCIENT QUI SE CONSCIENTISE PAR L’ANALYSE PAR LA SUITE - la mission que je me suis donné par ce texte aujourd’hui.

        Merci JEUSSEY 


         

      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 juin 09:42

        @Jeussey de Sourcesûre

        Je voulais dire la même chose, c’est vous qui allez avoir des étoiles ***** pfff

        ^^ smiley


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 juin 10:15

        @bouffon(s) du roi

        Je vais changer de pseudo : lien.


      • JBL1960 JBL1960 23 juin 18:47

        C’est George Bernard Shaw qui a dit : “La seule véritable peur qui affecte l’autorité officielle n’est pas les gens qui vont lui résister, mais ceux qui vont l’ignorer.”

        Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur du meilleur de l’ancien - (comme les textes de Malatesta, Kropotkine, Landaeur) et puisqu’on ne peut résoudre un problème en gardant le même processus mental, comme disait Einstein - avec une conscience politique ad hoc, au monde d’aujourd’hui.

        Vous dites : Un camarade pense que par l’abstention révolutionnaire un prolétaire « ignore le système » et ce camarade propose de s’organiser entre militants gauchistes « en dehors du système » !

        Pas du tout ; on appelle à une prise de conscience individuelleprise de conscience collectiveboycott et organisation parallèledésobéissance civileréorganisation politico-socialechangement de paradigme et en lien avec les peuples autochtones de tous les continents...
        Et à ignorer l’État et ses institutions coercitives obsolètes, car on sait qu’ils font partis du problème et non de la solution. Lorsqu’on a lu Marat, l’ami du peuple, on sait, définitivement, que le gouvernement est l’ennemi du peuple. Alors oui, on propose de s’organiser au niveau local (à partir de la commune) puis en associations libres et volontaires en dehors du système. Mais tout le monde, pas simplement des militants gauchistes ! Les peuples, par que les prolétaires, pourquoi êtes-vous si excluant dans vos propos et affirmations ? Tous et toutes !

        Malatesta qui était ami avec Kropotkine conclu son texte L’Organisation, principe de la Vie sociale (1897) ainsi Nous ne voulons pas dire pour autant que pour faire la révolution, il faut attendre que tous les ouvriers soient organisés. Ce serait impossible, vu les conditions du prolétariat, et heureusement ce n’est pas nécessaire. Et je suis bien d’accord sur ce point, car il n’est pas besoin de convaincre 100% des gens, et heureusement, la solution à 10% existe. Et je rappelle juste qu’il est question de ne s’appuyer que sur le meilleur, du meilleur, hein ?


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 19:36
          @JBL1960


          Que dire d’autre QUE Bernard Shaw est une bien mauvaise lecture pour un révolutionnaire militant ouvrier - d’ailleurs peu sinon AUCUN ne connaît cet énergumène connu strictement dans les cercles petits bourgeois qui préparent EN CATIMINI OU EN SECRET COMME LÉNINE la révolution prolétarienne sans prolétaire 

          Le pouvoir les adore ceux la qui aiment Bernard Shaw et Tornbee et Yvan Illich et la petite canadienne Noemi Klein et un millier de ces « penseurs » petits bourgeois qui ne jouent jamais leur existence à travers leurs élucubrations 

          Ce dont à peur le SYSTÈME C’EST DE CEUX QUI VEULENT LE DÉTRUIRE PAS DE CEUX QUI S’EN ACCOMODENT en silence 




        • Emma Joritaire 23 juin 23:24

          @JBL1960

          « Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique... »

          Le plaisir solidaire, c’est pour les branleurs

          « ...et en lien avec les peuples autochtones de tous les continents... »

          Les peuples autochtones de tous les continents, ilks veulent pas être comme toi, le Blanc, ils veulent prendre ta place. Parce que, pour eux, l’émancipation, elle passe d’abord pr la case bagnole.

          On voit que tu ne t’es jamais soucié d’aller les sonder dans leurs biotopes !

          Dommage, tu ferais un triomphe en leur parlant de Malatesta, de Kropotkine et de Landauer, aux Yanomamis, aux Senoïs, aux Papous et aux Ifugaos smiley


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 juin 09:46

          @Robert Bibeau

          Vous faîtes une petite faute à vouloir mettre les prolos d’un côté et les petits-bourgeois de l’autre. Il n’y a que 2 classes en réalité, les dominants et les dominés. Les premiers ayant l’intelligence de nous diviser, pensez-y ^^


        • François Vesin François Vesin 24 juin 12:55

          @JBL1960

          « . Alors oui, on propose de s’organiser au niveau local 
          (à partir de la commune) puis en associations libres et 
          volontaires en dehors du système. »

          Tous les jacobins qui étouffent la France républicaine,
          c’est à dire 99,99% de ceux qui se sont présentés aux
          dernières élections (présidentielles et législatives) sont
          les architectes involontaire ce la révolution qui vient.

          La Commune est notre socle commun pour une refondation
          démocratique et souveraine qui n’intègre pas d’envoyer aux
          barricades (prendre des balles à la place des bourgeois et
          de leurs intellectuels détachés à gauche comme à droite) les
          forces vives de notre pays, ouvriers, agriculteurs, artisans, etc.

          Pendant que d’aucun usent encre et salive pour nous annoncer 
          le grand soir qui n’arrivera pas, ces femmes et ces hommes œuvrent
          au quotidien pour sauver, améliorer et partager leur savoir faire
          et restaurer une gauche affranchie de ses traîtres et de ses gourous.

        • François Vesin François Vesin 24 juin 13:27

          @Robert Bibeau

          « Ce dont à peur le SYSTÈME 
          C’EST DE CEUX QUI VEULENT LE DÉTRUIRE
          PAS DE CEUX QUI S’EN ACCOMMODENT en silence »

          Où avez-vous vu que « le système » avait peur ?

          Ceux qui veulent le détruire finissent tôt ou tard
          comme ses meilleurs supplétifs !
          Ce qu’on ose encore appeler « la gauche » française
          n’a attendu que 2 ans après 1981 pour s’y plier volontairement.

          Les terroristes de toutes obédiences
          sont équipés, formés et armés par le système.
          Au peuple les victimes, à lui les lois liberticides.

          Les camarades communistes chinois sont le fer de lance 
          du système, qui arrosent le monde de produits pourris 
          en privant nos artisans, nos ouvriers etc. de travail !

          Le système n’a jamais peur de ce qu’il maîtrise.
          En revanche, il est terrifié par tout ce qui n’est pas étiquetable
          ou qui ne s’apparente pas à un produit puisque pour le système,
          c’est le marché qui fait la loi.
          L’abstention massive d’une multitude de citoyens sans partis,
          sans mots d’ordres ni slogans, sans armes ni griefs...etc.
          est la réalité majoritaire en France !

          C’est l’autogestion qui terrorise le système et elle,
          elle est vraiment en marche !




        • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 18:29
          @François Vesin

          Un pu fouillis votre intervention mais je comprends votre colère légitime.

          1) allons y un point à la fois....  CEUX QUI VEULENT LE DÉTRUIRE FINISSENT EN SUPPLÉTIFS = Évidence = vous avez très bien observé la réalité politique de la gauche mondiale

          2) Question pour vous = POURQUOI CE RETOURNEMENT DE MILITANTS QUI AU DÉPART ÉTAIENT AUSSI ENRAGÉS QUE VOUS ??? POURQUOI ONT-ILS DÉGÉNÉRÉSEN SUPPLÉTIFS SUPER PROTÉGÉS AU SEIN DE LEUR ORGANISATION SECTAIRE - DOGMATIQUE - COUPÉES DE LA CLASSE PROLÉTARIENNE ???

          3) Pour cette raison justement = coupée de notre classe sociale qu’ils voulaient endoctrinées - prêchi-prècha au lieu de l’écouter ils l’ont mépriser et la classe les a rejetés PREUVE QUE LA CLASSE EST UN ORGANISME COLLECTIF VIVANT - CELA S’EST PRODUIT DANS TOUS LES PAYS DU MONDE COMME PAR COHÉSIO ENTRE DES GENS POURTANT NON ORGANISÉS - NON STRUCTURÉS 

          4) Quand un organisme vivant ne répond à aucun besoin la nature l’élimine = LES SECTES GAUCHISTES NE RÉPONDANT A AUCUN BESOIN SOCIAL = AUTANT FAIRE AFFAIRE DIRECTEMENT AVEC LE PATRON PLUTÔT QU’AVEC SON THURIFÉRAIRE

          5) Le système a peur de la classe ouvrière je te le jure et OUI tu as raison il ne maitrise pas la classe ouvrière depuis que celle-ci a répudier consciemment - organiquement - a 75% (on ne parle plus de hasard ou de lassitude a ce taux de cohésion) et les mascarades électorales bourgeoises et la petite-bourgeoisie qui servait de faire valoir au capital en déroute

          6) L’autogestion ??? les anarchistes et les trotskystes petits-bourgeois ont reçu mission du capital de répandre cette fadaise dans les années 1970 lors du grand courant de révolte ouvrière précédent
           et il n’en est rien restée surtout pas en Yougoslavie aujourd’hui sombrés dans les ténèbres de la guerre nationaliste chauvine que TITO avait préparé

          LE RETOUR HUMBLE ET RESPECTUEUX À LA CLASSE PROLÉTARIENNE MILITANTE POUR L’ÉCOUTER ET SURTOUT PAS LUI PRÊCHER EST LA SEULE SOLUTION POUR S’EN SORTIR UN JOUR 




        • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 18:57
          @bouffon(s) du roi

          1) Vous avez TOTALEMENT raison il y a dux classes antagonistes sous le capitalisme Capitalistes et prolétaires chacune de ces classes étant subdivisée en sous section ou section de classe

          Ainsi la PETITE-BOURGEOISIE fait bien parti de la bourgeoisie et elle en a les ambitions - les rêves et les espoirs et les illusions et le mode de vie OU PRESQUE

          2) La petite-bourgeoisie est l’interface humaine entre le prolétariat et le grand capital. À ce titre le petit-bourgeois a pour mission (attribuer par le système par nécessité) d’assurer la reproduction de la classe prolétarienne et d’inculquer aux prolétaires les valeurs qu’il présente comme NATURELLE - UNIVERSELLE - TRANSCENDANT LA RACE HUMAINE ET LES CLASSES SOCIALES - LE BIEN ET LE MAL ET TOUT UN FRATRAS FORMATER POUR JUSTIFIER QUE CE QUI EST DOIT ÊTRE

          et NE PEUT ÊTRE AUTREMENT CROIRE OU MOURIR

          3) dans ce travail de classe le petit-bourgeois a un pied chez son maitre le grand bourgeois dont il envie l’opulence qu’il prend pour le nec plus ultra (voir les envolées ditirambiques des petits bourgeois devant les gens riches et célèbres qu’ils envient au point d’en crever) et un pied cehz la plèbe qu’il méprise en le disant ou en le cachant c’est selon 

          4) ET tu comprends maintenant mon acharnement de prolétaire à détruire toute influence de la petite-bourgeoisie sur ma classe - PARTICULIÈREMENT DE LA PETITE-BOURGOEISIE DE GAUCHE LA PLUS PERNICIEUSE LA PLUS HYPOCRITE LA PLUS VICIEUSE PIRE QUE MARINE LE PEN ET LE FN.
           
          5) D’ailleurs, je l’écris dans mon texte l’ABSTENTION FUT BIEN UNE RUPTURE DÉFINITIVE DU PROLÉTARIAT AVEC LES SECTES POLITIQUES DE GAUCHE qui ont toutes prêchi-prêcha le vote à tout prix. PEU DE CES SECTES SEMBLENT AVOIR COMPRIS CE QUI VENAIENT DE LEUR ARRIVER

          6) Que leur est-il arriver ???? Ils ont été déclarés obsolètes inutiles pour le grand capital puisqu’ils ne peuvent plus assurés le formatage du prolétariat qui s’est spontanément de leur tutelle alors à quoi servent-ils maintenant ?? D’autant que le grand capital est forcé de les rejetés ne pouvant plus entretenir cette pléthore de parasites inutiles incapables de mystifier les prolétaires

          7) CONCLUSION le petit-bourgeois devrait fermer sa gueule et humblement cesser de cracher sur ma classe et l’écouter tabarnak car demain c’est ma classe qui lui sauvera la peau quand ils nous aura rejoint dans le caniveau social du capitalisme


           

        • leypanou 23 juin 19:41

          Abstention révolutionnaire ? Si vous croyez que c’est parmi ceux qui s’abstiennent que vous allez trouver des gens qui oseront participer à une grève illimitée, vous vous trompez.

          Parler d’abstention révolutionnaire c’est comme parler de m’en-foutisme révolutionnaire ou de fatalisme révolutionnaire.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 23 juin 23:24
            @leypanou

            Au contraire monsieur - il faut du courage pour refuser de voter après avoir subit des siècles de conditionnement - de formatage - où come vous le faites ici même on nous explique que la démocratie électorale est un fondement de « nos valeurs républicaines » - une des conquêtes 
            inestimables de midinettes - Le motif de la seconde guerre mondiale où le capital a fait se massacrer et mourir 50 millions de personnes  

            Il faut tellement de courage pour répudier toute cette merde formater que vous ne l"avez pas eu et vous préférez parler de JE M’EN FOUTISME tellement la chose vous effraie....votre intellect peut accepter le je m’en foutisme mais pas le rejet complet = total = du mythe démocratique bourgeois car alors que viendra-t-il ensuite ????


            La grève une fois que le dernier garde fou mystique a voler en éclat 

            C’est la grâce que je vous souhaite 


             

          • Emma Joritaire 23 juin 23:36

            @Robert Bibeau

            « La grève une fois que le dernier garde fou mystique a voler en éclat. »

            Et la nuit, on les tirera comme des lapins, quand ils essaieront de venir voler des pommes de terre des salsifis et des rutabagas, dans nos lointaines campagnes.

            Les chiens, les chats et les rats, ça ne durera qu’un temps pour remplir la gamelle du gréviste, de sa bourgeoise et de leur progéniture.


          • Emma Joritaire 23 juin 23:43

            @Robert Bibeau

            « ...subit des siècles de conditionnement - de formatage .... »

            Des siècles très courts alors, quand on sait que la IIIe République est née il n’y a même pas cent cinquante ans...

            T’es un halluciné, Bibeau


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 00:20
            @Emma Joritaire

            Le capitalisme est apparu en 1789 en France en 1643 en Angleterre et avec elle le vote universel que les midinettes petites bourgeoises ont eu mission d’étendre aux petites-bourgeoises

            Trop de chauvinisme franco-francais camarade Majoritaire du fonds de tes campagnes regarde le monde 


            robert bibeau www.les7duquebec.com

             

          • Emma Joritaire 24 juin 16:09

            @Robert Bibeau

            « Trop de chauvinisme franco-francais camarade Majoritaire du fonds de tes campagnes regarde le monde »

            Notre chauvinisme n’est pas franco-français, il est localo-local, et il prospère, je l’ai déjà dit, à cent kilomètres du reste du monde : trois bonnes heures en bicyclette, quand il n’y aura plus de carburant pour les véhicules. Le temps de voir venir, et de bien viser vu la vitesse de déplacement des cibles.


          • Jao Aliber 23 juin 20:13

            Robert Bibeau rêve et veut que ces rêves soient la réalité.Je vous conseille de travailler en cinéma ; réaliser des films d’anticipation sur la révolution communiste(à venir) vous ferra vraiment du bien.L’ atmosphère social, le bruit de grondement des canons, des chars, des chasseurs-bombardiers ; le tremblement politique en Europe, au USA,etc. etc.


            Bon.Revenons dans la réalité !

            Si 70 % de la population est révolutionnaire, l’Etat capitaliste-salarié actuel ne tiendra même pas une semaine ! Mais le développement des forces productives n’a pas atteint ce stade..........

            Un développement des forces productives qui transforme la majorité en chômeurs n’a pas encore vu le jour par conséquent les conditions matérielles de la révolution communiste ne sont pas encore là mais ne manqueront pas d’être là.

            Exemple prenons la France : Avec le rythme du taux de croissance[1° son accélération est structurellement négative ; 2° il va s’annuler ; 3° Après c’est la décroissance perpétuelle] actuel, il faut attendre 2035-2040 pour que 60 à 65% de la population active soit engloutit par le chômage.Ce qui permettra, non seulement, l’ émergence de forces armées révolutionnaires dirigés(politiquement) par les chômeurs communistes mais le renversement du rapport de force militaire en leur faveur.

            Les salariés resteront scotchés au capital et serviront de militaires à la bourgeoisie mourante.C’est vrai, quelques salariés seront communistes par humanisme mais la large majorité(et donc leur classe), avec la menace du chômage, resteront accrochés au capital. 





            • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 00:01
              @Jao Aliber

              Joe récidive et confond les choses, chaque fois la même rengaine.

              1) La répudiation du démocratisme bourgeois est je pense une réelle manifestation de maturation de la conscience de classe surtout quand parmi les ouvriers ce mot d’ordre implicite (aucune secte de go-gauche ayant une certaine importance n’avait diffusé ce mot d’ordre) a été suivie instinctivement par 75% de la classe ouvrière (INCLUANT CEUX EN CHÔMAGE OCCASIONNEL OU TEMPORAIRE OU CONTINUE)

              2) À propos de ton évaluation que les conditions objectives ne sont pas encore réunies - tout à fait d’accord avec toi - tu as raison - la crise économique systémique du mode de production capitaliste devra encore s’approfondir et elle le fera inexorablement comme tu le soulignes brillamment. 
              ,
              3) Ce qui démontre que le processus révolutionnaire sera complexe - tordu - long avec des avancées et des reculs - s’échelonnera sur des dizaines d’années sera précédé par une insurrection POPULAIRE avant de se transformer en RÉVOLUTION NON PAS COMMNISTE (une révolution sociale tel le renversement d’un ancien mode de production et la construction d’un nouveau mode de production porte le nom de la classe qui construira ce nouveau mode de production...) donc RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE comprenant les ouvriers actifs en grève générale pour sauver leurs emplois menacés et ceux ayant déjà perdu leurs emplois récemment ou depuis longtemps.

              4) La différence d’avec aujourd’hui ne sera pas que les uns auront un emploi et les autres pas mais dans le fait que tous ou 75% de la classe auront conscience que les capitalistes et leur mode de production n’ont plus rien à leur offrir - que la mode de production capitaliste ne fonctionne plus et que les crises perpétuelles ne sont pas inévitables en autant que l’on RÉPUDIE CE MODE DE PRODUCTION comme on aura RÉPUDIÉ LE MYTHE RIDICULE DE LA DÉMOCRATIE bourgeoise ET SES MASCARADES ÉLECTORALES. 

              5) Mais attention JOE tu dois sortir de ton chauvinisme petit français car ce processus complet long et multiforme devra se dérouler dans tous les grands pays capitalistes dans le monde DEUX MILLIARDS DE PROLÉTAIRES À MOBILISER OU PRESQUE

              6) ENFIN, j’ai laissé de côté une hypothèse qui pourrait changer la donne radicalement = une troisième guerre mondiale thermonucléaire vers laquelle se dirige inexorablement l"économie impérialiste décadente.

              Merci pour ta contribution Aliber


               

            • nours77 nours77 23 juin 23:43

              En même temps voté pour ca ....

              https://www.youtube.com/watch?v=USg1VK9_XWo

              Quand rien ne convient l abstention est normal. Cela n a rien de révolutionnaire, la révolution c est quand on apporte autre chose, que l on tente de construire un autre système et non quand on casse tout par exaspération...


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 00:14
                @nours77

                Pourquoi TOUT CA comme tu écris ne convient plus quand il a convenu depuis un siècle et plus ???

                Que s’est-il passer soudain que malgré les injonctions hystériques des biens pensant comprenant les gens comme toi qui n’y croit pas 75% d’une même classe sociale (ce sont les chiffres de vos sondeurs) s’entendent tout à coup massivement (nous parlons de millions de gens) pour RÉPUDIER CETTE MASCARADE ET les polichinelles politiques ?

                Une révolution se met en marche d’abord par des gestes de rejet de l’ancien - de refus - de ras-le-bol - de désespérance - de perte de foi en quelque chose que l’on nous avait présenté comme intouchable - un pilier du SYSTÈME - puis il y a d’autres gestes plus actifs - plus offensifs - la grève puis, puis, puis, LA RÉVOLUTION APRÈS L’INSURRECTION POPULAIRE LE TOUT échelonné sur des années - nous parlons des grands nombres ici et à la fin du monde entier. 

                Merci pour votre intervention monsieur Nours 



              • Lugsama Lugsama 24 juin 09:11

                Encore un article de propagande, les opposante à Macron ont voté contre, les abstentionnistes ont confortés passivement la majorité présidentiel, fin de l’histoire.

                Les abstentionnistes sont du côté du pouvoir.

                Et on ira à la plage plutôt que de manifester contre le programme de réformes choisit par le peuple.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 juin 19:08
                  @Lugsama

                  Je conviens aisément que devant un tel changement de paradigme ou l’électoralisme bourgeois présenté comme la quintescence du démocratisme on répondent par un vieux réflex pavlovien et on se dit mais ils ne respecte pas les règles du jeu et on va se retrouver minoritaire dans l’enclos de la mascarade. 

                  Mais madame ils étaient majoritaire l’an dernier dans cet enclos de l’arnaque et qu’ont-ils fait dites-moi et rassurez-vous ils seront demain majoritaire a la fin de ce quinquennat t que feront-ils qu’ils n’aient déjà fait n terme de trahison et de poltron ???

                  Calmez-vous 


                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès