• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La solution du problème palestinien exige courage et lucidité de la part (...)

La solution du problème palestinien exige courage et lucidité de la part d’Israël

  Plus de trois semaines après le déclenchement du conflit entre Israël et le Hamas, les hostilités continuent et s’intensifient de jour en jour. Les bombardements des civils palestiniens deviennent de plus en plus nourris, meurtriers et sauvages, n’épargnant ni lieux de cultes ni hôpitaux ni écoles. Pour la seule journée de ce jeudi 24 juillet un des tirs de l’aviation israélienne a fait 15 morts et plusieurs blessés parmi les élèves d’un établissement scolaire. Le nombre total des morts, à ce jour, dépasse les 750. Cet excès d’agressivité ne peut s’expliquer que par la hargne, la haine farouche, ancestrale et inassouvissable de l’Etat hébreux et des juifs en général à l’égard des musulmans. On me dira que ces derniers ne portent, pas non plus, dans leur cœur le peuple juif, considéré comme l’ennemi éternel de l’Islam. C’est vrai.

 Ce sont là des sentiments et des rancoeurs qui n’ont plus leur raison d’être dans notre société actuelle. Les guerres de religion ont eu leur temps. Les conflits de voisinage et d’hégémonie qui ont, pendant longtemps, ensanglanté l’Europe font maintenant partie du passé. Les rêves de Napoléon et d’Hitler d’étendre démesurément leurs frontières, de dominer et de soumettre à leurs volontés, tout le continent européen, nous parait aujourd’hui ridicule et chimérique. Tous ces pays et ces peuples ont compris maintenant que la meilleure façon de vivre est de vivre en paix. L’Allemagne, la France ou le Luxembourg indépendamment de leurs étendues géographiques ont la même voix à l’ONU et au conseil européen. 

 Pourquoi Israël s’entête-t-il aujourd’hui à vouloir grignoter quelques mètres carrés par ci et par là, au risque de perpétuer une tension entre des pays voisins que la géographie condamne à coexister et à former une communauté humaine complémentaire sur les plans social et économique. Bien entendu, tout être humain doit est libre d’embrasser la confession qu’il a choisi et de la pratiquer comme il l’entend. Quand je dis cela, je pense également aux guerres fratricides que se livrent actuellement certaines fractions islamiques du Moyen Orient, notamment en Irak entre Chiites et malékites et que sais-je encore. N’est-ce pas là le comble même de l’ignorance et de la stupidité !

 Pour revenir au sujet qui nous préoccupe, à savoir le conflit israélo-palestinien, nous confirmons ici, n’en déplaise à certains commentateurs fanatiques, aveuglés par la haine raciste, que le Hamas n’est pas, comme on le qualifie, une organisation terroriste mais bel et une formation nationaliste qui lutte pour l’indépendance de son pays, exactement comme le FLN que les Français considéraient autrefois comme une formation séditieuse et émeutière. Nous l’avons dit dans un article précédent, la carte d’Israël et de la Palestine a été fixée par l’ONU. Pourquoi commettre cette atrocité de massacrer tout un peuple et de détruire ses hôpitaux et ses écoles, pour s’accaparer de quelques quartiers arrachés par la force à leurs habitants.

 Pour Jérusalem Est, nous rappelons que par le vote d’une loi en1980, Israël a placé un verrou, empêchant ainsi toute solution de ce malheureux problème. Un texte voté par la Knesset a, en effet, fait de toute la ville de Jérusalem la capitale ETERNELLE ET INDIVISIBLE de l’Etat hébreux. Entêtement ou cupidité ? Israël, par cette loi, s’est tout simplement mis dans une situation inextricable. Cette annexion de la partie Est de la ville n’a d’ailleurs jamais été reconnue officiellement par la communauté internationale, même pas par les USA, l’allié traditionnel de Tel Aviv. L’annulation de ce texte de loi ne peut être décidée maintenant que par une majorité de l’instance législative, ce qui nous paraît pratiquement impossible, étant donné la composition très disparate de la Knesset et l’influence des juifs orthodoxes au sein de cette assemblée. Autrement dit, Israël et la Palestine se trouvent aujourd’hui dans l’impasse et le resteront pour longtemps encore. En témoigne l’isolement, dans la région, de l’Etat juif et son emprisonnement derrière une muraille de protection, ainsi que l’état précaire des territoires palestiniens. 

 Disons enfin que le fait d’imposer un blocus inhumain et permanent à la bande de gaza, de limiter la circulation des personnes dans l’ensemble des territoires occupés et d’interdire aux jeunes palestiniens l’accès à leur lieu de culte d’Al Kods, n’est pas, du tout, de nature à favoriser, à l’avenir, une quelconque solution de ce problème. Et croyez moi, ce ne sont nullement ces restrictions ni les bombardements par l’aviation et à l’arme lourde qui vont décourager les combattants palestiniens. C’est là l’avis de l’ensemble de la communauté musulmane qui suit de près la situation et la déplore. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Dany romantique 25 juillet 2014 11:56

    Article remarquable de logique et de lucidité. La guerre fratricide israëlo-palestinienne en terre « sainte » est une clé de lecture explicative qui échappe aux sociétés laïques dont nous sommes issus en Europe. Les guerres de religions étaient -pour nous- dans les livres d’Histoire. Les religions sont redevenues omniscientes au XXI e siècle, y compris à l’intérieur même de l’Islam (Chiite/Sunnite). Les printemps arabes que l’on pensait être une émancipation des théocraties politiques ont remis au centre du jeu les carcans religieux par substitution aux réalités économiques et sociales et n’ont pas prises la tournure des sociétés démocratiques nées du XVIIIe siècle, c’est ainsi.

    De même la référence talmudique d’Israël pour être reconnu comme Etat juif est dans le logiciel sociétal. Les légitimes manifestations pour permettre au peuple palestinien de retrouver ses terres contre l’intervention à Gaza entraînent bien souvent des références à l’Islam à l’intérieur des cortèges ; dès lors c’est fichu. 
    Ainsi le logiciel territorial est brouillé par le « supra-logiciel religieux » des communautaristes. Ce prisme inter/religieux vient vitrifier le conflit ce qui bloque de fait toutes les volontés d’une partition globale équitable. Israël fait passer le Hamas pour terroriste (alors qu’il s’agit d’une guerre de frontière et de libération) nonobstant que la racine est très profonde entre ces communautés. Les auteurs/agissants du conflit se nourrissent « culturellement » de l’efficience religieuse comme déterminisme fondamental. C’est une régression du XXI e siècle qui s’opère. Une espèce de retour à la barbarie au nom des peuples. « Le choc des civilisations » est plus que jamais d’actualité.
    Pas de solution.   

    • Ouallonsnous ? 25 juillet 2014 18:04
      La solution du problème palestinien exige courage et lucidité de la part d’Israël ; par exemple, se dissoudre et laisser la place à la République laïque de Palestine ?

    • claude-michel claude-michel 25 juillet 2014 12:04

      C’est hélas ce qu’il manque à Israël...nous le constatons depuis 1948..début des massacres !


      • soi même 25 juillet 2014 12:17

        Heureusement pas à tous le monde, il y a plusieurs consciences religieuses qui demande que cela s’arrête en autre, Naturei Karta (association de juifs orthodoxe antisioniste !

        Ce que l’on par contre pas prit en compte, c’est la conséquence de laïcité de nos sociétés, c’est que le combat spirituel est bien une réalité, qui se traduit bien par les événements.
        Il ne faut pas prendre cette remarque pour une abstraction, même si en apparence cela semble abstrait !

        Car combien de personne on véritablement compris, que l’on échappera jamais aux réalités spirituels, donc les religions sont juste que le reflet !

        C’est cela aussi le drame de notre époque, de réduit les faits à une causse purement matérialisme, ce qui démontre bien que la réponse ne peut pas simplement matérialiste, il y a aussi une réponse spirituel à apporté !

         


        • ZEN ZEN 25 juillet 2014 15:00

          Certains aux Usa, cherchant un rapprochement intéressé avec Téhéran, commencent à en avoir plein le c...
           - Commencement de début de changement aux USA ?..
               "  « Il y a beaucoup de raisons à l’échec de cet effort de paix, mais les Israéliens ne doivent pas ignorer l’amère vérité : le sabotage principal est venu des constructions de colonies. Les Palestiniens ne croient pas qu’Israël a l’intention de les laisser fonder un État quand, dans le même temps, il construit des implantations sur le territoire destiné à cet État. » (Indik)
           « Les Palestiniens se sont plaints à plusieurs reprises durant ces neuf mois de tractations, que Kerry rencontrait Netanyahu deux fois plus souvent qu’Abbas », raconte à Mediapart un universitaire américain proche de l’équipe de négociation. « Mais c’était parce que le secrétaire d’État avait le sentiment que, dès qu’il lui tournait le dos, le premier ministre faisait quelque chose de différent que ce qu’il avait promis. »
           On a pu entendre des voix dissonantes de l’écho médiatique habituel, comme celle de l’ancien secrétaire d’État Zbigniew Brzezinski qui a déclaré sur CNN : « Netanyahu est en train d’isoler Israël. Il met le futur de son pays en danger. Je crois que nous devrions dire clairement que nous désapprouvons ce qu’il fait, que nous ne le soutenons pas, et que cela va nous inciter, avec le reste de la communauté internationale, à prendre des initiatives visant à légitimer les aspirations palestiniennes, peut-être aux Nations unies. »
          Mais l’AIPAC veille...


          • Christian Labrune Christian Labrune 25 juillet 2014 16:54

            " le Hamas n’est pas, comme on le qualifie, une organisation terroriste mais bel et une formation nationaliste qui lutte pour l’indépendance de son pays, exactement comme le FLN que les Français considéraient autrefois comme une formation séditieuse et émeutière« 

            Mohamed Bouhouch
            Les »événements d’Algérie", comme on disait pudiquement en France, ont donné lieu à des déchaînements d’horreur sans nom et je n’ai pas beaucoup plus de sympathie pour un FLN qui a, entre autres, massacré les harkis, que pour les crapules fascistes de l’OAS. Mais il faut rendre au FLN cette justice qu’il n’a jamais eu dans son programme de massacrer tous les Français jusqu’au dernier. Les Français d’Algérie avaient une terre pour se replier, ce qu’ils ont fait. Il n’a jamais été question, après les accords d’Evian, de les foutre à la mer pour les y noyer ou de les égorger avant qu’ils puissent monter dans les bateaux, ce sort ne fut réservé qu’aux seuls harkis. L’idéologie nationaliste du FLN s’inspirait d’un socialisme international qui n’a pas toujours été bien propre dans les pays où il a tâché de s’incarner, mais ses intentions théoriques n’avaient rien de commun avec celles du Hamas, du Califat ou de Boko Haram. Je vous mets au défi de me produire un texte du FLN qui soit l’exact équivalent du septième article de la charte du Hamas.
            Le FLN a bien terrorisé et quelque peu massacré aussi des populations musulmanes un peu rétives pour les obliger à se rallier, c’est un fait, mais il ne s’en est jamais vanté, comme tel porte-parole du Hamas qu’on peut voir posant au premier plan avec au fond une video publiée par Tsahal, qui montre des civils s’agitant en tous sens sur un toit pour que les pilotes de l’autre camp aient toutes les chances de les repérer et s’abstiennent de lâcher leurs bombes. Le sinistre assassin explique alors que c’est l’attitude que doivent adopter les civils de Gaza sur les toits de leurs immeubles, s’ils tiennent à être heureux un jour. Le résultat est que beaucoup le sont déjà, mais dans un paradis d’Allah auquel vous ne croyez pas plus que moi.

            Par ailleurs, il n’y a pas une très grande différence entre le traitement qu’a pu subir la minorité chrétienne sous la botte du Hamas (plus de trois mille ont déjà quitté Gaza) et ce que le Califat impose désormais aux chrétiens de Mossoul : partir et tout perdre ou crever sur place. Au reste, et même s’il y a dans l’accomplissement des horreurs une certaine rivalité entre le Hamas et les jihadistes, ils sont quand même, du point de vue d’un islam qu’ils instrumentalisent à l’envi, comme cul et chemise. Si le Hamas n’est pas ratatiné, il faudra bien qu’il finisse par se rallier, comme les copains du jihad, au Califat. C’est l’avenir du sunnisme dans la région. Il faudra exciser là aussi les femmes entre onze et quarante-six ans, comme une fatwa du Calife préconise déjà de le faire autour de Bagdad et bientôt aussi dans Bagdad si tout va bien pour ces connards. Heureux les Gazaouis !

            Cela ne me plaît pas du tout de devoir défendre ici le parti du camarade Abdelaziz et, pour ainsi dire, d’aider un peu à pousser son fauteuil, mais la vérité historique l’exige.

            J’entendais parler tout à l’heure d’une possibilité de cessez-le-feu. Mechaal, avant hier, parlait de continuer comme ça encore un mois ou deux. Là où il est, dans un hôtel de Doha ou dans l’une de ses somptueuses villas, il est vrai qu’il ne risque pas grand chose et peut sans trop s’inquiéter répéter qu’il n’y a rien de mieux que mourir pour Allah. Mais ceux de la branche armée, lesquels commencent à en prendre plein la gueule au fond de leurs terriers, seraient plus disposés, semble-t-il, à lever le pied. Je les comprends.
            Après avoir défendu le FLN, voilà que j’approuve la branche armée du Hamas. Vous voyez : tout peut arriver.


            • Christian Labrune Christian Labrune 25 juillet 2014 17:07

              Mohamed Bouhouch
              J’oubliais : Dès son arrivée au pouvoir, et considérant ce qui se passait en Algérie, De Gaulle proposait une « paix des braves ». Il lui faudra quatre ans pour émerger, à cette paix, mais on a fini par la voir. Ce n’est pas du tout cette expression qu’on utiliserait pour parler de terroristes : c’était donc reconnaître qu’il y avait quelque chose de légitime dans la revendication des Algériens qui luttaient pour leur indépendance quelque violentes que fussent leurs méthodes.

              On ne pourrait peut-être pas en dire autant de la période précédente où Mitterrand ministre de la justice contresignait sans état d’âme les condamnations qui envoyaient à la guillotine, comme des criminels de droit commun, des gens qui résistaient comme lui n’avait pas su le faire quand il était encore à Vichy.

              Les parallèles historiques et les analogies sont toujours tentants, mais en la circonstance, ils ne me paraissent guère justifiables. En revanche, si vous rapprochiez le Hamas et Boko Haram, je trouverais ça tout à fait acceptable.


              • OMAR 25 juillet 2014 21:33

                Omar33

                chemise brune, le Hamas est aussi proche de Boko Haram que l’armée barbare sioniste l’est avec l’armée nazi....


              • alinea alinea 26 juillet 2014 15:58

                Personnellement, je comprends bien ce que vous dîtes ; mais pensez-vous alors que les « spoliés » de la création d’Israël ne sont pas « comme il faut » ?
                Et qu’auraient-ils fait, ces braves gens, s’ils avaient été « comme il faut » ?
                Car on peut trouver tous les vices à ceux à qui on dénie le droit de vivre sur ses terres, mais en aucune façon cela peut excuser, ni même expliquer, la violence de la barbarie qui s’y exerce depuis trop longtemps !
                À ce compte on peut tout aussi bien se dire que les occidentaux sont des brêles à avoir installer les juifs ( avec lesquels ils s’étaient toujours bien comportés, n’est-ce-pas ?) sur des terres aussi barbares. Les juifs sont-ils des brêles aussi d’avoir accepté ce « cadeau » de la part de leurs tortionnaires, avec qui, vous ne l’ignorez pas, ils sont copains comme cochons aujourd’hui !!
                Alors, excusez-moi, mais il y a vraiment quelque chose qui ne va pas !!


              • jaja jaja 25 juillet 2014 21:22
                « Malgré l’interdiction, nous manifesterons notre solidarité avec les Palestiniens !

                L’offensive meurtrière contre la bande de Gaza se poursuit, avec toujours plus de violences et de victimes. On dénombre à ce jour plus de 850 morts et 5000 blessés parmi les Palestiniens de Gaza : bombardements de quartiers d’habitation, d’hôpitaux et, hier, d’une école de l’ONU... aucune zone n’est épargnée et la population de Gaza n’a nulle part où se réfugier. Dans le monde entier, l’indignation est à la hauteur de la barbarie à l’oeuvre, et des manifestations sont organisées aux quatre coins du globe. C’est dans ce contexte que les autorités ont pris la décision d’interdire à nouveau une manifestation de solidarité avec les Palestiniens, prévue à Paris ce samedi 26 juillet.

                De toute évidence, le gouvernement Hollande-Valls fait peu de cas des libertés démocratiques lorsqu’il s’agit de faire taire la critique de l’Etat d’Israël et de la complicité de la France. Cette grave atteinte à la liberté de manifester se produit 2 jours après le succès de la manifestation du 23 juillet, qui a réuni 25.000 personnes dans les rues de Paris sans aucun incident. Il s’agit bel et bien d’une décision politique, contre laquelle le NPA proteste vigoureusement. Le gouvernement a pris ses responsabilités en voulant empêcher l’indignation de s’exprimer et sera comptable de tout éventuel incident lors de la manifestation de samedi.

                Le NPA prend également ses responsabilités et appelle l’ensemble des forces démocratiques, politiques, syndicales et associatives, à s’élever contre cette interdiction et à converger place de la République samedi 26 juillet à 15h, aux côtés de toutes celles et tous ceux qui sont légitimement révoltés par l’agression israélienne et souhaitent exprimer leur solidarité avec les Palestiniens.

                Montreuil, le 25/07/2014 »


                • Christian Labrune Christian Labrune 26 juillet 2014 11:48

                  "le gouvernement Hollande-Valls fait peu de cas des libertés démocratiques lorsqu’il s’agit de faire taire la critique de l’Etat d’Israël et de la complicité de la France.« 
                  ----------------------------------------
                  Le Nouveau Parti Anticapitaliste est devenu ces dernières semaines le Nouveau Parti Antisémite.
                  Un parti »de gauche« ou d’ailleurs, antisémite, n’est assurément pas un parti de gauche. Il s’inscrit dans une perspective qui a été celle des fascismes et de surcroît, dans le cas qui nous occupe, en recourant à une thématique très particulière, celle qui a fait précisément du fascisme la pire des horreurs que l’histoire ait connues.
                  Le NPA est désormais un parti fasciste, ennemi des valeurs de la république, et rien d’autre.
                  Les »libertés démocratiques" concernent les organisations qui s’inscrivent dans la tradition démocratique, et pas du tout celles, délibérément racistes et génocidaires telles que le HAMAS et tout aussi bien le NPA qui le soutient, lesquelles nient les valeurs de la République et plus généralement des droits de l’homme.
                   Voici la fin du septième article de la charte du Hamas :
                  --------------
                  [...] le Mouvement de Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d’Allah, quelle que soit la durée nécessaire. Le Prophète, qu’Allah le bénisse et lui accorde le salut, a dit  :

                  "Le jour du Jugement ne viendra pas tant que les Musulmans combattent les Juifs (tuent les Juifs) et tant que le Juif se cache derrière des pierres et des arbres. Les pierres et les arbres diront : "Oh ! Musulmans, Oh ! Abdulla, il y a un Juif derrière moi. Viens et tue-le." Seul, l’arbre Gharkad ne le dira pas parce que c’est l’un des arbres de Juifs. (narré par al-Bukhari et un Musulman).

                  --------------------

                  J’aimerais bien voir où se cache l’esprit de la démocratie, dans cette immonde salade verte et puante, dégoulinante de haine et de racisme.


                • OMAR 25 juillet 2014 21:26

                  Omar33

                  Bouhouch : "....On me dira que ces derniers ne portent, pas non plus, dans leur cœur le peuple juif, considéré comme l’ennemi éternel de l’Islam.".

                  Mais bien sûr...
                  Encore un peu de temps et vous écrirez que la Shoah a été perpétrée par les musulmans....
                  Les données du problème sont claires : il ne s’agit nullement d’une guerre de religions mais d’une spoliation d’une terre, la Palestine par des hordes venues principalement d’Europe centrale, les Khazars, et l’extermination ou l’expulsion de ses habitants, les palestiniens, par ces hordes.

                  Et cela dure depuis 1948.

                  Avant Gaza, cela a commencé à Deir Yassin.
                  Et puis aujourd’hui, massacrer du palestinien, c’est plutôt un divertissement
                  http://www.youtube.com/watch?v=S8CBgwHvFyI&nbsp ;


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 juillet 2014 02:58

                    Bonjour Mohamed,
                    -
                    Une grande partie des neo-sionistes ne veulent pas la paix et sont, comme vous l’avez mentionné, guide par une haine farouche. Ils ne tiennent pas compte des juifs qui réclament la paix, ni des victimes de leur haine ! Ceux qui critiquent Israël sont traité d’antisémites ... et je m’en passe ...
                    -
                    Il suffit d’appuyer sur le bouton « ANTISEMITISME » et tout le monde se couche ! Jacob COHEN explique cela très bien dans cette vidéo.

                    Pour comprendre pourquoi la communauté internationale échoue depuis longue date face à la droite guerrière Israélienne, pour installer une paix durable, il faut comprendre comment fonctionne le lobbying des sionistes ainsi leurs ambitions impérialistes.
                    -
                    Une fois qu’on à compris, la place excessive (il faut lire la suite pour y comprendre) qui à pris le lobbying juif dans le monde on à compris qu’il faut commencer chez nous, en France, pour libérer ce pays de l’oppression americano-sioniste, ce cancer qui ronge notre société et qui à plongé des nombreuses pays en guerre voire dans le KO et qui entraine la France dans des guerres.
                    -
                    Israël/États-Unis : Qui est le maître ?
                    -
                    On peut dresser deux thèses :
                    -
                    La première qu’on peut qualifier de thèse “impérialiste classique” consiste à dire que l’impérialisme dominant (les USA) disposent avec Israël d’un bras armé régional pour l’exécution de leur politique de domination et de transformation du Proche et du Moyen- Orient à leur profit.
                    source
                    -
                    La seconde renverse la perspective est considère que le sionisme est politiquement déterminant et que, au moins au Proche et au Moyen-Orient voire dans l’ensemble du monde musulman, les États-Unis sont, malgré quelques hésitations tactiques ou divergences momentanées des exécutants de la politique expansionniste de l’état sioniste.
                    source 
                    -
                    L’opposition entre les tenants de ces deux thèses parait irréductible mais il est de toute première importance de les confronter car, quel que soit le chef d’orchestre, la musique jouée par l’orchestre étasuno-sioniste est une marche funèbre déversée depuis un demi-siècle dans les oreilles des peuples du Moyen-Orient. Mettre un terme à cette sombre période historique exige une claire compréhension du complexe étasuno-sioniste.
                    source 
                    -
                    Je répète cette phrase qui à tout son importance !
                    -

                    « Mettre un terme à cette sombre période historique exige une claire compréhension du complexe étasuno-sioniste. »
                    -
                    et je poursuit :
                    -
                    STRUCTURE DU LOBBY SIONISTE aux États-Unis
                    -
                    L’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) qui pourrait être traduit en français par Comité américain pour les Affaires publiques israéliennes, est un groupe de pression né en 1951 aux États-Unis visant à soutenir Israël en particulier dans son conflit avec les États arabes de la région, ainsi que l’idéologie sioniste. L’AIPAC soutient fortement la droite israélienne, et plus spécialement le Likoud (notamment sur toutes les questions touchant aux colonies dans les territoires occupés).
                    source
                    -
                    L’AIPAC s’appuie sur un réseau de plus de soixante-dix organisations qui lui sont affiliées, dont les représentants siègent à son comité directeur.
                    -
                    L’AIPAC, recensé comme « groupe de pression » ou « lobby », est une organisation possédant une certaine influence sur les décisions gouvernementales de politique étrangère relatives au Proche-Orient, et possède un champ d’action extrêmement large.
                    source

                    Une vidéo absolument à regarder. C’est dans cette vidéo qu’on trouve la réponse à la question : Israël/États-Unis : Qui est le maître ?
                    -
                    Syrie – Le lobby juif sioniste américain (AIPAC) pousse les Etats-Unis à la guerre
                    -
                    Quand vous avez visionnée cette vidéo vous comprendriez mieux pourquoi les palestiniens sont toujours livrée à l’oppression de le l’état sioniste Israël.

                    -

                    Au centre du système l’AIPAC : AMERICAN ISREAL PUBLIC AFFAIRS COMMITTEE, qui intervient directement dans le Congrès à Washington et auprès des membres du Congrès. l’AIPAC a son siège à Washington et des bureaux dans de nombreux autres Etats de l’Union. Elle occupe 165 personnes. Étant enregistrée comme « LOBBY NATIONAL » elle n’est pas considérée comme un organisme de soutien à un pays étranger. Si elle l’était, et les LOBBIES non nationaux ont le droit d’exister, elle serait tenue beaucoup plus à l’écart du Congrès. En tant que LOBBY NATIONAL elle a le droit de participer aux travaux des commissions parlementaires, d’élaborer des propositions de résolutions ou de lois à soumettre ensuite au vote du Congrès, de nommer des membres dans les cabinets des élus. Ainsi tel sénateur ou tel représentant peut avoir très officiellement un salarié de l’AIPAC au nombre de ses collaborateurs directs les plus proches. Celui-ci lui distillera régulièrement le rapport bihebdomadaire sur le Proche-Orient établi par l’AIPAC à destination des parlementaires. Ce salarié s’occupera également en période électorale de réunir les soutiens nécessaires à ola réélection de son « élu », soutien évidemment conditionné par la stricte orthodoxie prosioniste de l’élu en question.
                    source
                    -
                    L’AIPAC s’appuie sur la CONFERENCE DES PRESIDENTS DES PRINCIPALES ORGANISATIONS JUIVES AMERICAINES qui fédère 52 organisations ou groupements partageant toutes deux objectifs principaux (répertoire www.myjewishlearning.com) :
                    -
                    1- promouvoir l’Etat d’ISRAEL
                    -
                    2- stigmatiser les opposants à ISRAEL et à sa politique et les intimider Les deux membres les plus importants de cette CONFERENCE sont l’ANTI DEFAMATION LIGUE (ligue anti-diffamation) ADL ( www.adl.org ), et l’AMERICAN JEWISH CONGRESS (Comité juif américain) AJC ( www.ajcongress.org )
                    -
                    Partout, le lobby juif s’efforce de corrompre et d’intimider les élus, afin qu’ils imposent une politique favorable au régime criminel israélien, malgré son terrorisme d’Etat, ses campagnes d’assassinats, son racisme, son bellicisme et l’occupation de la Palestine qui s’accompagne d’exactions quotidiennes.
                    -
                    Partout, le lobby juif s’efforce d’imposer sa dictature, en faisant adopter, sous couvert de « lutte contre l’antisémitisme », des lois liberticides s’attaquant systématiquement à la liberté d’opinion, à la liberté d’expression et à la liberté d’informer, qui sont des piliers de la démocratie. La dictature juive, comme toutes les dictatures, prétend criminaliser toute critique à son encontre et à l’encontre du régime criminel israélien.
                    source
                    -
                    Aux États-Unis, le président est pris en otage par un Congrès dont les élus rivalisent de servilité à l’égard d’Israël. C’est à qui exigera un alignement plus complet de la politique des États-Unis sur la politique d’Israël, davantage d’aide militaire à Israël, etc... C’est-à-dire que les élus se comportent ouvertement comme les agents d’un État étranger et s’en font un argument électoraliste. En France, le gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche, fait ostentation de sa servilité à l’égard du lobby juif (CRIF), est infiltré par des juifs ostensiblement pro-israéliens, et laisse opérer des milices racistes juives (LDJ) qui se livrent continuellement à des agressions, y compris à l’encontre de juifs, dans le but d’empêcher la projection de films, la diffusion de livres, la tenue de conférences dénonçant les crimes du régime israélien. C’est une véritable dictature juive qui s’est instaurée et l’actuel ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui doit toute sa carrière politique au lobby juif, fait ostentation de son allégeance à Israël. En France, il est interdit d’appeler au boycott des produits israéliens. En Allemagne, depuis les années 1950, le gouvernement s’est laissé racketter plus de 70 milliards d’euros par le lobby juif, sous couvert du Shoah business, au préjudice des budgets sociaux dont aurait pu bénéficier la population allemande, et cela même alors qu’on taillait dans les prestations sociales, les indemnités de chômage, les rentes d’invalidité, etc... Quant à la persécution des révisionistes, elle va tellement loin qu’un avocat déclarant, au tribunal, que son client dit la vérité, se retrouve lui-même inculpé et condamné pour « négationnisme ». C’est dire que la notion de « justice » est totalement pervertie.
                    source
                    -
                    Il existe une minorité de juifs absolument respectables, qui dénonce les crimes du régime israélien et qui est d’ailleurs elle-même persécutée pour ce motif. Ces juifs-là sont systématiquement diffamés par le lobby juif, qui les désigne comme des « juifs honteux », des « traîtres à Israël ». Ils subissent des appels téléphoniques anonymes injurieux, des menaces et même des agressions. Il est clair que ces juifs-là doivent être protégés.....
                    source et suite ....
                    -
                    L’état américain verse chaque année 3 milliards de dollars à l’état d’Israël !


                    • Christian Labrune Christian Labrune 26 juillet 2014 12:06

                      A considérer sur cette page quelques étiquettes à côté des pseudonymes de plusieurs intervenants braillards et décérébrés : « je soutiens AgoraVox », on voit très clairement ce que sont les souteneurs d’AgoraVox, et par quels fanatiques ou crétins utiles à la botte de l’islamo-fascisme le site se trouve désormais pris pris en otage.

                      Quand le Califat aura pu s’installer dans Bagdad, ce qui ne devrait pas tarder au train où vont les choses, ils viendront encore ici nous justifier la persécution des chrétiens de Mossoul faisant suite à celle des chrétiens de Gaza par le Hamas, ou justifier telle fatwa imposant l’excision de quatre millions de femmes entre onze et quarante-six ans dans les territoires conquis par l’EIIL.

                      On ne peut souhaiter qu’une seule chose : que ces sauvages quittent au plus vite la France et ses libertés, un pays que visiblement ils exècrent, et qu’ils aillent se faire pendre ailleurs.


                      • kalachnikov lermontov 26 juillet 2014 12:15

                        @ belle brune

                        Israël et les usa sont de grands imbéciles. Après s’être coupé de l’opinion, ils vont se retrouver avec l’opinion entière contre eux. Ca pèse quoi à l’échelle du globe les Israéliens ? Les usa avec leur économie truquée vont se retrouver bientôt à devoir s’exercer pour de vrai à la compétition libre et non faussée. Et donc, quand papa qui les protège aura sauté, Israel se retrouvera tout seul au milieu de tous et ou récoltera les graines qu’il a semées ; ou bien disparaîtra, ne pouvant survivre économiquement.
                        Ca, c’est du long terme et de l’inexorable.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 26 juillet 2014 13:32

                        @ belle brune

                        @beau con.


                      • antyreac 26 juillet 2014 14:07

                        Ce con n’avait jamais une bonne réponse d’un interlocuteur


                        Bravo j’applaudis de deux mains



                      • kalachnikov lermontov 26 juillet 2014 14:35

                        @ escadrille de trolls

                        Lol, j’ai réussi à couper le sifflet de l’autre diarrhéique. Ben ouais, la loghorrée brune, c’est de la diarrhée, non ? Chapeau !

                        Quand à l’autre kéké qui du haut de son intelligence crasse croit pouvoir décerne des brevets de connerie, il devrait essayer d’applaudir à une main. S’il y parvient, on verra pour essayer sans les bras.


                        • alinea alinea 26 juillet 2014 16:22

                          Je trouve les juifs peu rancuniers ; en effet pendant des siècles ils ont été chassés, tués, génocidés par les occidentaux, et aujourd’hui ils sont plus que potes avec eux ! À moins qu’ils sachent bien qu’ils ne peuvent rien contre leurs tortionnaires, seulement les utiliser pour se défouler sur plus faibles qu’eux !
                          Comment ça s’appelle ça......... ???????????????


                          • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 2014 10:45

                            Courage et lucidité...


                            Pour l’instant Israël n’a pas besoin du premier tant le « conflit » est en fait une action punitive sur une population asservi captif et désarmé.Carnage observé passivement par ce qu’il est convenu d’appeler la communauté internationale.En fait la situation est plus proche de ça que d’un conflit entre nation.

                            Pour la lucidité il faut avouer que depuis 60 ans que cet état raciste assassine impunément, pisse sur le droit international et se torche avec les résolution de l’ONU avec la bénédiction des States et de ses vassaux elle à tendance à croire la situation gravée dans le marbre de l’Histoire.Elle pourrait pourtant avoir à l’esprit que l’attitude des Usa moins dominateurs mais aussi des monarchies pétrolières (Arabie Saoudite surtout) moins stable qu’il n’y parait pourraient changer brusquement la donne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ABOUHAMZA


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès