• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La surpopulation, sujet tabou de l’écologie

La surpopulation, sujet tabou de l’écologie

 

JPEG

Alors que les primaires écologistes battent leur plein, aucun des cinq candidats n’a évoqué ce problème central de toute prise de conscience écologique.
Les nécessités vitales des hommes induisent le chaos quand elles ne sont pas satisfaites. Les intégrismes s’en nourrissent, les financiers en tirent leur miel via l’ultra libéralisme, ses délocalisations et leur cortège de dumping social et migrations contraintes. Les terrorismes réactifs et autres pandémies s’y lovent complaisamment. L'anthropocene basée sur un accaparement qui deterriotalise, une concurrence inégalitaire et faussée, déshumanisante et dérégulatrice, enregistre l'altération fatale de la biosphère. 
Mais aucun parti politique n’ose aborder le terreau qui rend possible ces multiples dérives : 
La surpopulation.
La population mondiale a atteint 7 milliards au 31 octobre 2011. Elle atteindra 8 milliards en 2023, 9 milliards en 2037 et 10 milliards de personnes en 2055.
Elle a doublé en 40 ans de 1959 (3 milliards) à 1999 (6 milliards).
Elle est actuellement (2020) en croissance à un taux d'environ 1,05 % par an, ajoutant 81 millions de personnes par an au total.
Son taux de croissance a atteint son apogée à la fin des années 1960, alors qu'il était de 2,09 %.

Cette mutation s’est annoncée au tournant de la révolution industrielle : alors qu'il avait fallu toute l'histoire de l'humanité jusqu'à l'an 1800 pour que la population mondiale atteigne 1 milliard, le deuxième milliard a été atteint en seulement 130 ans (1930), le troisième en 30 ans ( 1960), le quatrième milliard en 15 ans (1974), le cinquième milliard en 13 ans (1987), le sixième milliard en 12 ans (1999) et le septième milliard en 12 ans (2011). Au cours du seul 20e siècle, la population mondiale est passée de 1,65 milliard à 6 milliards.
3,669,784 d’hectares de forets détruits cette année. 
4,940,522 de terres perdues à cause de l'érosion des sols cette année. 
25,623,981,235 d’Émissions de CO2 cette année (tonnes).
8,467,877 Désertification cette année (hectares).
6,910,054 de Produits chimiques toxiques rejetés dans l’environnement cette année. 
Ces dévastations sont sécrétées par la surpopulation.
Cette surpopulation est interdépendante du progrès technique et scientifique humain.
Pour nourrir ces bientôt 8 milliards d’humains, les états n’ont eu d’autre recours que le productivisme, la nourriture industrielle, les énergies fossiles et nucléaires. Non par sadisme mais par pragmatisme. Le gaz, le pétrole, le charbon ont assuré le minimum aux différents continents. Les éoliennes n’ont pas démontré leur capacité technique de substitution.
Le cycle de l’eau, la qualité de l’air, tout l’environnement est impacté par ces énergies au point de mettre en suspension l’avenir des hominidés.
À moins d’une réduction drastique des naissances via une éducation prenant à rebours bien des traditions religieuses et culturelles, et à défaut de réponses technologiques crédibles, seul le dogme nihiliste de la croissance économique continuera d’apporter ses réponses aveuglantes à cette hypertrophie humaine.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 septembre 09:02

    Un homme bien plus intéressant que ces écolos : Christian de Duve, chrétien qui préconise de faire accéder la population à la contraception ainsi que le droit à l’Euthanasie. Rien attendre de ces écolos. Le cerveau : juste un petit pois bio..Les décroissants sont plus intéressants, mais préfèrent et on le comprends, s’abstenir de faire de la politique.. Sait-on ce qu’il faut pour construire une éolienne... ???


    • il faudrait il faudrait 16 septembre 13:37

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      hélas ! depuis le temps où l’on sait ce que coûte une éolienne, en sueur d’« esclaves », en terres rares et en pollutions diverses, pour quels bénéfices écologiques ?, et les « décideurs » n’ont font qu’à leur tête (qui prend la forme d’un urne à voix ?)


    • xana 16 septembre 22:15

      @l’auteur
      Ce sujet est beaucoup trop difficile pour les lecteurs d’Agoravox.
      Et d’une façon générale pour les gens de notre époque.
      Ce qui explique les commentaires ci-dessous...



    • Arogavox Arogavox 16 septembre 09:30

      Que ceux qui se plaignent d’une surpopulation commencent par l’exemple cohérent de se supprimer eux-mêmes !


      • mmbbb 16 septembre 14:37

        @Arogavox Si vous considéré que de vivre les deux pieds dans la merde est une vertu , c est votre droit 
        Quant à la pression migratoire, ce n est que le début !


      • Zolko Zolko 16 septembre 19:06

        @Arogavox

        ceux qui se plaignent d’une surpopulation

         
        Vous ne comprenez pas la différence entre « se plaindre » et « constater ».

      • Decouz 16 septembre 09:36

        Les Chinois qui avaient, pour les Hans, uniquement instauré le système de l’enfant unique sont maintenant confrontés à une crise dans l’autre sens, comme d’autres pays il risque d’y avoir un problème de renouvellement des générations, donc problèmes de retraite, de répartition des ressources, dégâts psychologiques et sociologiques dérivant de l’enfant unique dans une société qui était basée sur la solidarité entre les générations à l’intérieur des familles.

        L’équilibre est difficile à trouver, 2.10 enfants par femme pour une stabilité démographique, mais une femme a 2 ou 3 enfants, pas des virgules.

        En plus le problèmes n’est pas le même d’un pays à un autre, d’un continent à un autre, c’est l’Afrique qui aura l’accroissement le plus important, avec des ressources locales insuffisantes, alors que certains pays du Nord perdent déjà leur population


        • MagicBuster 16 septembre 09:48

          Pendant ce temps en France en 2021,
          on favorise toujours la natalité et l’immigration . . .

          On est des génies !!


        • Extra Omnes Extra Omnes 16 septembre 10:00

          La surpopulation ou comment remplacer les vrais problèmes par des faux. La dépopulation est une idéologie mortifère qui rassemble l’eugénisme et le besoin d’immortalité. En mélangeant bien, on arrive au suicide collectif pour sauver quelques Bézos, Soros, Gates etc.... sans oublier la montagne de sucre (Zuckerberg)


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 septembre 10:09

            @Extra Omnes si la civilisation existe, c’est que contrairement aux animaux, elle a su surmonter ses instincts : donc la procréation.... Dieu (s’il existe...) a négligé ce problème. L’homme sera-t-il assez fort que n’être pas un animal copulant à tout va...Quand l’homme est guidé par ses instincts, c’est la fin...Un coureur automobile de me révéler un jour. La plupart des coureurs avant de commencer la course ont un besoin instinctif de « procréer », comme une sorte de protection contre la mort. Les hôtesses y pourvoient...Authentique...


          • eddofr eddofr 16 septembre 10:59

            On a encore un peu de temps avant que la surpopulation ne devienne un problème pour l’équilibre écologique et pour la survie de l’humanité.

            Pour l’instant, les trois problèmes majeurs sont le gaspillage, la mauvaise répartition, et les modes de production. 

            Bien utilisés (permaculture, aquaponie), 300m² (0,03 hectares) de terre et 300 heures de travail annuel suffisent à assurer l’indépendance alimentaire d’une famille de 4 personnes tout en entretenant l’écosystème.

            Il y a sur terre 4,2 milliards d’hectares cultivables sans irrigation.

            Soit de quoi alimenter 138 milliards d’humains.

            Maintenant, s’il veulent tous manger des bananes en hivers, prendre l’avion pour aller voir la mer, et changer de smartphone tous les 4 mois ...


            • eddofr eddofr 16 septembre 11:02

              @eddofr

              Je m’ai trompé !

              C’est 138 milliards de familles de 4 qu’on peut nourrir ...
              Soit 550 milliards d’individus !


            • Gégène Gégène 16 septembre 11:27

              @eddofr
              sans compter tous ceux qu’on pourra élever sous la mer . . .


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 16 septembre 12:16

              @eddofr

              Ne racontez pas de bêtise.

              138 milliards, ça fait plus de 1000 habitants par Km², soit la densité du Bangladesh.
              550 milliards, ça fait plus de 4000 habitants par Km², soit plus que la densité de Gibraltar.
              Et en comptant les zones désertiques, il faut multiplier cette densité par 2 dans les zones habitables.


            • JC_Lavau JC_Lavau 16 septembre 11:48

              Ah ! Les génocides frais et joyeux ! Quel délice !


              • mmbbb 16 septembre 20:21

                @JC_Lavau un peu ridicule ce commentaire réécrit c est un constat et les pays riches ne seront pas épargnés par cette pression migratoire Celle-ci est par ailleurs est largement entamée les chiffres varient selon l estimation de l estimation du nombre de clandestins .
                place de la Guil a lyon deviendra notre Goutte d or , en quelques années une métamorphose !


              • magatst 16 septembre 13:03

                C’est clair y’a trop de vieux c..s en France et dans les pays « occidentaux ».


                • magatst 16 septembre 13:07

                  Ou de manière, plus posé : Qui est trop nombreux exactement.
                  Ceux qui se goinfrent de pétrole et de ressource minières et naturelles avec une espérance de vie à 80ans ,ou ceux qui vive avec quelques euros par moi et dépasse difficilement les 30 ans et sont souvent déjà automnome sur bien des points.


                  • magatst 16 septembre 13:10

                    Mais si vraiment vous considérez qu’on est trop nombreux, faites un geste pour l’humanité, cuicidez-vous !



                      • Aristide Aristide 16 septembre 13:35

                        Quand on sait la difficulté de la prévision dans ce domaine, il me semble que mettre en place des politiques aussi grave que la décroissance est ... assez hasardeus.

                        De nombreux démographes soutiennent que le pic des années 2050 sera suivi d’une décroissance naturelle et sociologiques et une stabilisation vers 2100. Prévisions aussi ... risquées que celles qui prévoient l’apocalypse démographique, je vous l’accorde ... 


                        • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 13:45

                          Quand on est au RSA, au smic avec une famille ou retraité sous le seuil de pauvreté avec le compte dans le rouge le 15 du mois on a bien d’autres soucis que ce que pensent les écolos ..... 


                          • eddofr eddofr 16 septembre 14:50

                            @zygzornifle

                            Mais un riche vaut au moins 10 pauvres.

                            La preuve c’est qu’il faut au moins 10 pauvres pour « nourrir » assez un riche pour qu’il ait le loisir de se soucier d’écologie.


                          • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 16 septembre 17:44

                            @zygzornifle

                            Parce qu’un écolo ça pense ? 


                          • L'apostilleur L’apostilleur 17 septembre 00:53

                            @zygzornifle
                            Certes, mais cela ne change rien aux difficultés qu’il faut régler sans en faire porter le poids aux plus démunis. 

                            Les écolos soulèvent de vrais problèmes avec de mauvaises solutions. Les français l’ont bien compris avec N Hulot qu’ils ont apprécié au gouvernement sans le regretter parti. Les mains libres il aurait mis le pays à genoux...


                          • tashrin 16 septembre 14:58

                            Le probleme n’est pas le nombre mais le mode de vie

                            Si on vit tous comme des somaliens, ya de la marge

                            Si on vit tous comme des new yorkais, va falloir en dégager quelques uns


                            • Sylv1 16 septembre 16:01

                              Fausse croyance provenant du chant des élites.

                              Mais bon, ne vous inquiétez pas, ils ont prévu le vaccin à abonnement. Tout ceci devrait être résolu prochainement.


                              • Esprit Critique 16 septembre 16:21

                                Pouur l’écolo c’est simple il suffit de faire des gosses militants écolos !

                                Poil au dos.

                                Et ce n’est pas jean Pierre Belmondo qui dira le contraire !


                                • Zolko Zolko 16 septembre 19:14

                                  Cette surpopulation est interdépendante du progrès technique et scientifique humain

                                   

                                  non : cette (sur)population est entièrement et exclusivement du au pétrole (et autres hydrocarbures fossiles). Sans le pétrole, la Terre peut soutenir environ 2 milliards d’humains, comme au début de XX-ième siècle.

                                   

                                  Donc, à la fin du XXI-ième siècle, quand il n’y aura plus de pétrole, il y aura environ 2 milliards d’humains sur cette planète. On passera de 8 milliards à 2 milliards par la famine, les guerres, les maladies, les exterminations ... le XX-ième paraîtra comme une période idyllique comparée à ce qui arrivera au XXI-ième. Je souhaite me tromper.


                                  • troletbuse troletbuse 16 septembre 19:22

                                    Ben quoi, la vaxxination va résoudre ce problème.


                                    • troletbuse troletbuse 16 septembre 19:23

                                      @troletbuse
                                      Mais faut pas le dire. Les neuneus n’y croient pas.


                                    • rhea 1481971 16 septembre 19:25

                                      Si on prolonge la droite à partir de 1840, car avant 1840 c"est une droite

                                      la courbe de l’évolution de la population mondiale, nous devrions être cinq

                                      fois moins nombreux sur terre de nos jours.


                                      • L'apostilleur L’apostilleur 16 septembre 22:20

                                        La démographie est un carburant polluant appréciée par notre économie qui privilégie les résultats du capital avec des capitaines non concernés par les conséquences. 

                                        Probablement liée à l’ambiance anxiogène de la période, la courbe pourrait s’inverser « naturellement » après le milieu du XXIe s.

                                        Avec des italiens qui ouvriraient la route, -10% dans trente ans. 


                                        • BuSab 17 septembre 12:44

                                           A rajouter à la déclaration universelle des droits de l’homme :

                                          « Tout être humain a droit à une et une seule descendance »

                                          Soit deux enfants par couple, au delà c’est de l’égoïsme qui met en danger l’avenir de la planète.

                                          Si cela était appliqué à l’échelle mondiale, on pourrait espérer stabiliser la population humaine à 15 milliards d’ici à 50 ans, puis entamer une lente régression qui nous ramènerai à 5 milliards d’ici 150 ans.

                                          Reste à voir dans quel état sera notre faune et notre flore dans 150 ans...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité