• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La voie du juste et « balance ton porc »

La voie du juste et « balance ton porc »

« Un homme, ça s’empêche », est une formule qu'utilisa le père d’Albert Camus et que le prix Nobel de littérature reprit à son compte à propos de son positionnement moral sur la guerre d'Algérie. Cette formule en forme de recommandation illustre bien les idées d'Albert Camus sur la liberté et la responsabilité. Elle n'est pas sans rapport avec le célèbre précepte « abstiens-toi ! ».

Karl Jaspers, dans son Introduction à la philosophie (partie VI – L’homme) relate cette anecdote qui résume également le concept : « Un accusé voulut un jour plaider son innocence devant le tribunal : il allégua qu’il était né avec des dispositions qui l’avaient entraîné au mal et que, ne pouvant agir différemment, il ne devait pas être tenu pour responsable. Le juge répondit avec esprit que la même raison justifiait également sa conduite à lui, juge : il ne pouvait pas non plus faire autrement que de condamner, étant ce qu’il était et forcé par-là d’agir selon les lois données. »

La liberté ne va pas sans responsabilité et cette responsabilité consiste souvent à s'abstenir de commettre des actes qui pourraient nuire à autrui.

Les réseaux sociaux qui se sont emparés de l'affaire Weinstein ont créé un forum nommé "balance ton porc". Ce forum dénonce les abus réels et supposés de nombreux hommes qualifiés de "porcs". Mais, ce faisant, il ne respecte pas le principe "abstiens-toi !" ni celui qui dit « un homme, ça s’empêche ». En effet, cette formule vaut aussi pour les femmes, puisqu'elles sont les égales des hommes. L'intention et le but de ce forum sont donc injustes.

Injustes parce que le libellé ainsi affiché signifie "dénonce". Autrement dit, il s'agit d'une invitation à livrer les identités des hommes et de les livrer en pâture au reste de l'humanité. C'est là une incitation à la délation et de nombreuses personnes ne s'y sont pas trompées en déversant leur bile et leurs versions personnelles de faits pour la plupart invérifiables.

Injustes parce que les hommes ne sont pas des porcs et que ce titre de forum semble indiquer l'inverse en opérant un amalgame dangereux.

Injustes enfin parce cette réaction est disproportionnée et aveugle. Elle frappe sans aucun discernement tout acte qualifié de harcèlement qui va de la simple "drague lourde "au viol caractérisé. Elle met tout dans un même sac : tout se vaut au niveau de la vilénie : un simple mot de trop sans récidive et les actes les plus abjects. Elle met tous les hommes dans une même sac aussi.

Une femme, ça s'empêche ! Le principe de Camus englobe les femmes. Elles n'en sont pas exemptées et doivent, tout comme les hommes, faire preuve de retenue dans ce qu'elles expriment publiquement. Il n'est jamais bon de lancer une initiative d'envergure de ce genre sur le seul fondement d'une impulsion. Et le résultat est aujourd'hui un déferlement de bas-instincts pour dénoncer moralement d'autres bas-instincts.

Une femme, ça s'empêche ! Tout comme un homme. Seul l'enfant bénéficie d'une présomption générale d'innocence, la femme, elle, est une adulte tout comme l'homme. Sauf preuve du contraire, la femme qui est un être adulte est supposée donner son consentement aux actions qui portent sur son corps. En tant qu'adulte, elle a à répondre de sa responsabilité, certes bien moindre que celle de l'agresseur, dans les cas où elle a manifestement déployé ses charmes dans des buts précis (comme pour obtenir un rôle dans un film ou autre avantage).

Que l'on ne décerne pas une qualité d'innocence présumée à toutes les femmes ! Ni un brevet de vertu universel ! Les femmes le savent bien lorsqu'elles parlent entre elles : toutes ne sont pas des saintes. Ainsi va l'humanité, dans son égalité de qualités, de défauts, de vertus et de vices, également répartis entre les deux sexes.

Le lieu d'écoute, le lieu de dépôt de plainte en bonne et due forme, doivent prévaloir sur les comportements excessifs et stigmatisant qui paraissent avoir pour but principal le défoulement contre la gent masculine. Les femmes ont aussi à faire preuve de retenue dans leurs jeux de séduction. S'il existe des "porcs", il existe aussi des allumeuses qui ne donnent pas toujours l'impression de se se sentir responsables des effets qu'elles peuvent produire dans certaines circonstances ou auprès de certains hommes ("porcs" en puissance).

Cela dit, il ne sagit en aucun cas de renverser les choses et de stigmatiser les femmes qui soignent leur apparence. Puisque, redisons-le (on ne le répétera jamais assez) : "un homme, ça s'empêche".

Ce forum tel qu'il est libellé (appel à la délation aveugle) commet une grave injustice à l'égard des hommes en général, et à l'encontre d'hommes en particuliers dont les identités sont révélées sur la toile sans qu'ils aient pu faire valoir leur défense.

Dans « Criton » de Platon, Socrate et Criton conviennent qu’il n’est jamais bon de commettre une injustice, et qu’il n’est alors certainement jamais bon de répondre à une injustice par une injustice, même quand sa vie en dépend, car « c’est une obligation sacrée de ne jamais rendre injustice pour injustice, ni mal pour mal. » 

Il n'y a rien de juste dans ce forum, ni du point de vue de la justice (les droits des personnes signalées sont bafoués) ni au sens de justesse de la pensée. En effet, il n'y a rien de juste à former son opinion, à la caler, sur ce qui est excessif. Or, il y a bel et bien excès dans les deux cas : que ce soit les faits réels signalés et que ce soit les réactions incontrôlées qui les dénoncent. L'objectif de justice est-il recherché ? On peut en douter. La recherche de l'objectivité des faits et de la justesse de la pensée ? Pareil !

Il reste pour le juge et pour le législateur un gros travail à réaliser pour garantir le respect de la dignité des femmes. Aux éducateurs (au sens large : parents, école, institutions, médias, intellectuels...) aussi. Sur ce point au moins il y a unanimité. Pareillement, il devrait y avoir unanimité sur le précepte ancien qui dit "à chacun son dû". A savoir que chacun a pour soi et pour dû (pour le reste de la société) le respect de sa dignité humaine et de sa vie. Jamais personne ne doit être forcé à agir contre lui-même pas même quand il s'agit d'aider son prochain, car "aime ton prochain comme toi-même" ne veut pas dire "aime ton prochain contre toi-même". L'excès de justice, cela s'appelle la vengeance et la vengance n'est pas acceptable en société. L'excès de bienveillance et de tolérance est une violation du principe "à chacun son dû", un viol de la dignité humaines générale.

Quand une femme dit "non", qu'elle soit votre femme, une allumeuse ou même une prostituée, elle met en avant le respect de la dignité de sa personne et cette dignité est par principe inattaquable. Envisager quelque exception que ce soit à ce principe absolu, c'est corrompre le principe, le saper à la base autrment dit de façon "radicale" comme dit Kant. Ce principe devrait être étendu au-delà du seul cas des femmes victimes d'abus et de violences...

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 24 octobre 2017 16:20

    « Elle frappe sans aucun discernement tout acte qualifié de harcèlement qui va de la simple »drague lourde « au viol caractérisé. »


    Dans le cas de Weinstein, le « harcèlement » s’identifie à une formalité de casting et/ou d’embauche répandue et connue par la formule : « pour réussir, il faut coucher », tradition aussi archaïque et déplorable que le bizutage. On peut s’y soustraire, à condition de renoncer à la « protection » du parrain. Pourquoi ne pas créer le même forum pour dénoncer le viol et l’humiliation chez les pompiers de Paris ou dans les grandes écoles ? S’il est réel, le grand déballage risque de laisser sur le carreau plus d’un notable !

    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 24 octobre 2017 16:29

      balancetonporc est sans doute ouvert aux hommes comme aux femmes  :

      Viols dans l’armée américaine : les hommes aussi - Paris Match


    • gaijin gaijin 24 octobre 2017 16:49

      @Jeussey de Sourcesûre
      " Pourquoi ne pas créer le même forum pour dénoncer le viol et l’humiliation chez les pompiers de Paris ou dans les grandes écoles ? S’il est réel, le grand déballage risque de laisser sur le carreau plus d’un notable ! « 
      et bien justement .... :
      http://www.lepoint.fr/societe/bizutage-a-caen-les-ignobles-commandements-de-la-corpo-de-medecine-24-10-2017-2166927_23.php
      où comment s’intégrer a l’élite ...........
       » « simuler un coït dans une cabine d’essayage pendant au moins 5 minutes [10 points] »,
      « aller voir un groupe de personnes dans la rue et leur demander s’ils connaissent la cervelle de singe puis leur montrer ses couilles [20 points] »,
      « se frotter vigoureusement des orties sur le pénis/vagin pendant 20 secondes [40 points] »,
      tourner des séquences pornographiques, un commandement appelé « faire un Jacquie et Michel » (50 points),
       ou encore « se faire bifler par Rosy avec son gode (40 points) ».

      la vraie face de notre « échelle sociale »


    • njama njama 24 octobre 2017 17:23

      @gaijin
      oups !
      ils n’ont pas dépassé le stade anal les carabins !!! ça craint ...


    • gaijin gaijin 24 octobre 2017 17:36

      @njama
      il faut bien comprendre qu’il ne s’agit pas de regrettables exceptions mais de la nature même de notre société : la transmission traumatique. si tu veux faire partie de l’élite tu doit renoncer a ton intégrité morale et physique .............
      c’est ça l’élite !


    • Xenozoid Xenozoid 24 octobre 2017 17:38

      @gaijin

      le pouvoir c’est l’esclavage

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 16:24

      Pour engendrer des porcs, ils faut des truie-smes.


      • Franck Einstein Franck Einstein 24 octobre 2017 16:28


        Le corps devient ce nouveau capital de droit divin, restreint à lindividu, c’est le sanctuaire sacralisé du narcissique, le seul qu’il lui reste, tout autre a été dépecé par l’oligarchie mondialiste, services publiques, entreprises nationales, valeurs des peuples....
        Le corps est la seule propriété du sujet privé.
         
        Alors le système peut y porter toute sa propagande bien pensante.
         
        Et faire le CETA à coté avec cette belle diversion où toute la médiocrité médiatique peut s’épancher à l’indignation facile (comme un Chalot)



        • pipiou 24 octobre 2017 16:28

          Tiens un article à propos du harcèlement sexuel, étonnant.

          Bon c’est encore pour dire qu’ils faut se méfier des femmes, surtout celles qui dénoncent, car au final c’est plutôt elles qui commettent un viol.

          Au final c’est plutôt elles les coupables.

          On aurait pu croire un moment que Agoravox est un site machiste et conservateur, soucieux de préserver les archaïsmes sociaux. Mais pas du tout .

           ?


          • MagicBuster 24 octobre 2017 16:32
            Ne fais pas aux truies ce que tu ne voudrais pas…

            (proverbe porc)


            • gaijin gaijin 24 octobre 2017 16:53

              « Or, il y a bel et bien excès dans les deux cas : »
              certes mais l’un engendre l’autre et non pas l’inverse ......
              on peut regretter le coté désordonné de la chose comme les inévitables abus qui vont en découler mais quand on nettoie la merde ça sent la merde ....
              ça n’est pas la faute de celui qui nettoie ..........


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 17:02

                Le problème qui s’annonce : la justice va crouler sous les dossiers et il n’y aura plus personne pour défendre personne. Elles (lectrices de Libé) étaient aussi dans la rue pour la loi sur le mariage homosexuel, maintenant je dirais comme la fourmi, tout en étant (plutôt du genre gazelle) :— Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
                Eh bien !dansez maintenant. »


                • Taverne Taverne 24 octobre 2017 17:09

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Cette fable illustre à merveille selon moi ce que j’explique, à savoir la coexistence de deux excès et l’absence de justice : la fourmi a le beau rôle et pourtant elle laisse mourir la cigale qui pourtant ne lui demande qu’un prêt. Elle ne lui laisse aucune chance. Or, tout le monde peut commettre des erreurs et a droit à une seconde chance. Ce n’est ici la justice, c’est la vengeance. On ne corrige pas une injustice par une autre injustice, on ne corrige pas le mal par le mal.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 17:18

                  @Taverne,


                  Vous n’avez pas compris le sens de mes propos. Des psychologues dont moi nous sommes battus contre la Loi sur le mariage homosexuel parce que nous savions ce qui allait se passer. Maintenant, c’est trop tard. Les psychologues mettent la clé sous la porte et la justice est en Burn-out. Je suis amie avec le collègue du Procureur du Roi. Quand j’ai appris que des homosexuels allaient pouvoir élever des enfants, je me suis dit : c’est la fin, la vie ne vaut la peine d’être vécue. Heureusement, l’entourage m’a aidée à remonter la pente. Je suis prête à aider n’importe qui, qui reconnaît ses erreurs. J’ai pris l’exemple de la cigale et la fourmi que bien sûr je déteste, mais c’était pour provoquer une réaction. Et effectivement, vous avez réagi. MERCI.

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 17:29

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  « Or, tout le monde peut commettre des erreurs et a droit à une seconde chance ». Tout est dans cette phrase. A-t-on droit à une seconde chance si on ne reconnaît pas ses erreurs. Dutroux va probablement sortir. C’est un authentique pervers, il ne reconnaîtra jamais ses erreurs. S’il me demande de l’aide, je ne vois pas ce que je peux faire, s’il persiste dans le déni. Maus, il paraît (cela se raconte en coulisse) qu’il a sauvé une fillette de la noyade. J’imagine que celle-ci sera plus disposée à l’aider. J’ai eu un voisin mateur. Bon, je n’ai rien dit. Sa femme dépressive venait pleurer chez moi. Vous imaginez le topo. Seulement, un jour, il m’a rendu service. Alors disons que s’il me demande de l’aide, je l’aiderai (même si je n’en pense pas moins).


                • Taverne Taverne 24 octobre 2017 18:08

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Je ne réagissais pas pour vous mettre en cause mais pour saisir cet exemple de la fable. La fourmi a généralement le beau rôle dans l’esprit des lecteurs mais en réalité elle commet un acte odieux en laissant mourir de faim sa voisine. C’est tout.

                  « Faut-il aider une personne qui ne reconnaît pas ses erreurs  ? » Faut-il ? Non, ce n’est pas un devoir moral. Mais peut-on ? Oui. C’est une affaire de cas par cas. La justice n’est jamais une règle aussi tranchée que dans la fable.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 18:31

                  @Taverne

                  Le paradoxe c’est qu’aider un pervers, c’est encore l’enfoncer un peu plus. Bon ! là, je rentre dans la complexité du fonctionnement pervers.

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 18:36

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                  C’est un peu comme face à une drogué. Faut-il ou non lui donner sa dope ?

                • Taverne Taverne 24 octobre 2017 19:33

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Cela veut dire quoi « pervers ? » Avant la guerre 39-45, on désignait des élèves comme « enfants pervers » dans leurs dossiers. Cela n’avait rien d’un diagnostic médical, ce sont les maîtres d’école qui attribuaient ce qualificatif quand ils pensaient voir de la malice dans les comportements des enfants. Ne faisons pas comme eux. Et « aider », cela veut dire quoi ? Ce ne doit en aucun cas consister à encourager leur vice. Relisez l’article, le passage où je dis que la trop grande bienveillance et l’oubli des règles de conduite nuisent à l’intérêt général. Pour les véritables « pervers », la réponse peut être médicale, disciplinaire ou judiciaire. Voire les trois ensemble.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 20:07

                  @Taverne


                  Sortons effectivement des vieux shémas imprègnés de moraline catholique (dès qu’il question de sexualité, le pervers n’est pas loin). Pour moi, la perversion est intrinsèquement liée au déni (et d’un point de vue plus psychanalytique de la différence sexuelle, du sexe de la femme et des générations).Est pervers, celui qui veut tout, tout de suite en sautant les étapes de la maturation. Raison pour laquelle, dans son livre sur la Sexualité Féminine, Grunberger explique que la voie courte est bien plus fréquente chez le garçon, que la fillette. La fille est directement confrontée à la castration, d’autant plus qu’elle ne peut satisfaire sa mère comme le ferait le garçon. La fille est condamnée à attendre...celui qui la comblera (dans le meilleur des cas,...). Raison pour laquelle, les femmes sont aussi plus facilement dépressives que l’homme. Certaines femmes se vengent en devenant des garces (féminin de garçon). Lacan le dit à un certain moment : la femme de l’homme, c’est la garce. sous entendu : les autres des bobonnes,...Les hommes étant généralement préférés de leur mère que les filles, peuvent aussi plus facilement s’illusionner sur leur supériorité et dénier l’inévitable castration indispensable à la reconnaissance de l’autre comme différent de soi. Raison pour laquelle pouvoir et perversion (déni) sont indissociables.

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 20:16

                  Vous savez, mon ex me reprochait parfois de ne pas m’habiller plus sexy. J’étais un peu trop « classe » à son goût. Je profitais des vacances pour le combler,... smiley). Mais il ne comprenait pas mon point de vue et le danger que les femmes attirantes provoquaient dans la rue. Pas facile la vie. J’ai été suivie deux fois à 2 heures du mat après une réunion tardive. Pas marrant.


                • njama njama 24 octobre 2017 17:16

                  Il n’y a rien de juste dans ce forum, ni du point de vue de la justice (les droits des personnes signalées sont bafoués) ni au sens de justesse de la pensée.

                  Les forums ça fonctionne comme des cours de récré, les seuls arbitres sont les modérateurs, si le forum est modéré.

                  Le Weinstein, si ça lui tombe sur la tronche de partout, c’est qu’il doit y être un peu pour quelque chose, y a pas de fumée sans feu, et les filles lui règlent son compte pour le remettre à sa place une bonne fois pour toutes . C’est citoyen dans un sens, ça épargnera à d’autres filles d’être victimes de psychopathes) dans son genre.

                  On ne peut pas tout judiciariser, d’autant plus que dans ces affaires de harcèlements sexuels, en plus que d’être coûteux, que la justice est très lente, c’est souvent difficile à prouver, c’est parole contre parole, avec souvent d’un côté le pot de fer, et de l’autre le pot de terre

                  ben au pays de Charlie je croyais qu’on pouvait tout dire ou presque, non ?


                  • Taverne Taverne 25 octobre 2017 10:46

                    @njama

                    « y a pas de fumée sans feu » : cette phrase me rappelle une situation que j’ai vécue. A propos de l’affaire Dominique Baudis dont je défendais l’innocence avec l’argument de l’invraisemblance, une collègue invoquait comme seul argument le proverbe que vous citez et qui signifiait « c’est vrai puisqu’on en a parlé à la télé ». Ensuite quand Baudis s’est défendu au JT, elle a pu faire valoir un second argument qui l’a encore renforcée dans son opinion : « il transpirait » !


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 17:35

                    « Or, tout le monde peut commettre des erreurs et a droit à une seconde chance ». Tout est dans cette phrase. A-t-on droit à une seconde chance si on ne reconnaît pas ses erreurs ?


                    J’attends votre réponse.

                    • gaijin gaijin 24 octobre 2017 17:41

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      ça n’est pas une question de justice c’est une question de médecine : les pervers doivent être soignés sinon ils recommencent autant de fois qu’ils ont de chance .......
                      mais c’est un long chemin a commencer par prendre la mesure de l’ampleur du problème : combien ? 20 % de la population 30 ? plus ?


                    • Xenozoid Xenozoid 24 octobre 2017 17:44

                      @gaijin

                      on devrait couper la gorge d’une victime et expliquer au perverti qu’il n’a pas le choix....

                      ok je sort...> 

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 17:47

                      @gaiji J’en ai rencontré des « structures perverses » dans ma vie. J’insiste sur le mot : « structure », pas le petit pervers polymorphe que nous pouvons tous être à certains moments (cas de Freud et de milliiards d’hommes et de femmes) et dans certaines circonstances extrêmes. Une structure perverse le restera toute sa vie. Comme le psychotique. Difficile à expliquer à des non-psys.


                    • gaijin gaijin 24 octobre 2017 17:49

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      dans l’état actuel des sciences officielles je partage votre avis ......


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2017 17:52

                      @gaijin
                      10 % de névrosés plus ou moins normaux, 20 pourcents de psychotiques et le reste se partage entre : états-limites, borderlines, structures perverse". Autant dire, on est bien parti,....



                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 11:53

                      @Antoine

                      C’est comme la castration des psychotiques dans les asiles. Vous avez vu le tollé quand cela fut mis en place dans les pays du Nord....Personne n’a encoré trouvé de solution au problème et hélas, cela se termine souvent par des guerres ou d’autres formes plus indirectes de « tri ». Avec tous les risques et horreurs que cela comporte : erreurs de diagnostics, racialisme,...

                    • rhea 1481971 24 octobre 2017 19:41
                      • Dans cette affaire tout le monde parle des relations conscientes
                      • jamais des influences inconscientes qui peuvent être contraires
                      • à la conscience, surtout dans le paradigme actuel.

                      • Joseph Joseph 25 octobre 2017 04:06

                        @Taverne

                        Bien dit.


                        • Fergus Fergus 25 octobre 2017 09:49

                          Bonjour, Taverne

                          Je ne suis pas choqué par la campagne « dénonce ton porc » dès lors que les femmes qui témoignent le font sans délation, autrement dit en « dénonçant » des faits qu’elles ont subi, mais sans désigner nommément la ou les personnes visées. Si des noms doivent être prononcés, ce ne doit pas être dans ce cadre, mais auprès des instances judicaires dans le cadre d’une plainte.

                          Pour ce qui est de l’usage du mot « porc », là non plus, je ne vois pas le problème car ce ne sont pas tous les hommes qui sont visés, mais uniquement ceux qui se comportent mal et méritent de ce fait le qualificatif de « porc » accolé à des agissements de nature sexuelle. Rejeter ce mot, c’est s’interdire de dénoncer les « vautours » de la finance. Or, ce qualificatif est très souvent employé sans que quiconque en soit choqué.

                           


                          • Taverne Taverne 25 octobre 2017 10:12

                            @Fergus

                            Cela veut-il dire que vous approuvez que l’étiquette infamante de « porc » soit accolée à des individus qui n’ont fait que draguer lourdement ? Puisque l’on trouve une forte proportion de ce genre de cas sur le forum. Est un « porc » tout homme mis en cause justement ou à tort et quelle que soit la gravité de son acte (une petit parole déplacée ou toute une suite de viols). Tout homme signalé sur le forum est donc présumé « porc » et déclaré ainsi à la face du monde : suppression de la présomption d’innocence. Dans le même goût, pourquoi ne pas proposer que l’on saute aussi l’étape du jugement et que l’on passe direct à la condamnation ?

                            Cela veut-il dire aussi que vous acceptez la délation dès lors que le nom lui-même n’est pas mentionné et alors que de nombreux indices identifiants permettent de savoir quels sont les hommes visés par la délation (les coupables comme les innocents) ?

                            La qualification de « porc » peut rester toute une vie accrochée à la réputation d’un homme qui est peut-être innocent (puisque l’on prend pour vérité les propos d’une femme présumé innocente comme les enfants). Alors que la justice peut qualifier objectivement les faits après enquête ainsi que le coupable s’il est reconnu tel (« délinquant sexuel », « violeur »).


                          • Fergus Fergus 25 octobre 2017 11:41

                            @ Taverne

                            Je ne suis pas choqué, mais je n’approuve évidemment pas les dérives consistant à élargir les dénonciations à des actes de « drague lourde ». Comme je désapprouve le fait que des indices puissent, en filigrane, permettre d’identifier des personnes.

                            Mais globalement, je trouve quand même positif que la parole des femmes soit libérée et puisse inciter certaines victimes de harcèlement et a fortiori d’agressions a aller au delà de ces témoignages pour saisir la Justice.

                            « La qualification de « porc » peut rester toute une vie accrochée à la réputation d’un homme qui est peut-être innocent »

                            En effet, il y a ce risque dans quelques rares cas, et c’est un réel problème. Mais le risque le plus grand n’est pas là, il est dans le fait qu’en France 93 % des actes de viol, d’agression sexuelle et de harcèlement sont impunis. Et cela, c’est à mes yeux ce qu’il y a de plus choquant !


                          • Taverne Taverne 25 octobre 2017 12:15

                            @Fergus

                            Que le forum « puisse inciter certaines victimes de harcèlement et a fortiori d’agressions a aller au delà de ces témoignages pour saisir la Justice » est en effet positif.

                            Mais cela peut aboutir au résultat contraire, car certaines femmes se voient agonir de reproches et pourraient en être dissuadées. Ce qui ne serait pas arrivé - en principe - si elles avaient frappé à la porte (lieux d’écoute, institutions). Car chacun donne son avis sur la toile et ne s’en prive pas, protégé par l’anonymat.

                            La libération de la parole est la meilleure chose que cette affaire a pu faire naître. Et l’expression publique sans aucune retenue, la pire !

                            Il reste beaucoup à faire (ce que je dis déjà dans l’article) pour la prise en compte des paroles des femmes dans les cadres institutionnels et aussi dans les entreprises. Quand la justice ne peut pas prouver les faits, il faut a minima qu’il y ait reconnaissance de la victime. L’important est aussi la reconnaissance et le recueil de la parole ainsi que le soutien et l’accompagnement appropriés pour tout ce qui concerne les actes intrusifs et traumatisants.

                            Dans le sentiment d’injustice, le sentiment de non reconnaissance tient une part très importante.


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 11:34

                            Afin d’être bien comprise, quand j’écris : reconnaître ses erreurs, cela ne signifie pas comme au confessionnal dire : oui, j’ai péché, mais reconnaître que l’on a des problèmes. Une personne qui vous dit : je n’ai aucun problème est dans le déni. Nous avons tous des problèmes dans le sens où vivre nous confronte en permanence à des choix. Vous ne pourrez jamais aider une personne qui nie avoir de problèmes personnels. Vous ne ferez qu’aggraver la situation puisque pour le pervers reconnaître qu’il a des problèmes est un aveu de fragilité. C’est la description parfaite de celui que l’on désigne comme : manipulateur pervers. Et en plus, si vous tentez de l’aider, il agira comme le chat à qui vous donnez un calin et vous remerciera en vous rendant un coup de griffe.


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 11:40

                              Mais ce « balance ton porc » est tout aussi pervers. Les personnes qui ont vécu une agression devraient au préalable en parler à un médiateur (psy ou autre) afin d’éclaircir les faits. Dans cinquante pourcents des cas, les torts sont partagés. Naïveté, manque de prudence, mauvais calcul, état de fragilité personnelle...


                              • Taverne Taverne 25 octobre 2017 12:20

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Dans cette affaire les porcs sont partagés. Zut ! Je voulais dire les torts. Je plaisante pour dédramatiser un peu mais, plus sérieusement : la parole délivrée dans le cabinet d’un psy ou même auprès d’une association spécialisée est à mon avis plus efficace et plus susceptible d’aider la personne que cet étalage qui n’est pas sans risque.


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 12:32

                                @Taverne


                                C’est ce que j’exprimais plus haut en donnant une définition de la perversion : sauter les étapes de la maturation en l’occurence en niant ou évinçant le tiers (la Loi, le père, le psy, le modérateur). C’est aussi ma définition de l’Oedipe : la triangulation qui introduit le Surmoi et la conscience. Rien à voir avec celle qu’en donne Deleuze et Guattari : un sale petit truc de bourges,... dont s’est inspiré MAI 68.

                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 12:36

                                La rencontre avec un tiers évite la régression paranoïaque consistant à voir le mal partout...excepté à l’intérieur de soi. 


                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 12:40

                                  Nous avons tous des désirs sexuels, même parfois tordus (surtout si nous les nions ou les refoulons), des désirs de meurtres. TOUS PAREILS. La seule différence : soit nous le nions, soit nous les acceptons et au mieux, nous les sublimons.


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 14:29

                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir. bonjour,

                                     Tout à fait.
                                     Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui, on essaye d’uniformiser les relations entre un homme et une femme.
                                     Même salaire, même possibilité d’atteindre des hauts postes de management.
                                     J’ai eu dans le passé dans ma petite équipe que je dirigeais de jeunes hommes et une jeune femme et puis deux. Là, cela a commencé à grincer..
                                     Je ne dis pas qu’on se tirait par les cheveux, mais c’était à coup de réflexions tendancieuses.
                                     Entre des hommes, on s’explique ou on arrive à se rentrer dedans par la force.
                                     Mais chaque membre de l’équipe, je les considérais tous et toutes déjà sans faire de distinction de sexe en ne pensant qu’au résultat, à ce qu’il apportait à la société qui nous employait.
                                     C’est à dire plus de galanterie, plus de séduction mal considérées.
                                     Quand j’ai raconté cela à deux femmes, la réponse a été : « non, je veux rester une femme avec ma féminité »
                                     Vous les sublimez sans le dire, ces différences, mais vous les niez.
                                     Aujourd’hui qui porte la culotte dans un couple ? La femme ou l’homme ?
                                     Je ne sais si vous connaissez les présentations de « L’homme vient de Mars et la femme de Vénus ».
                                     J’en avais parlé dans un .billet intitulé « Le Marsien et la Vénusienne ». (non, il n’y a pas d’erreur d’orthographe ce n’est pa Martien)


                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 15:27

                                    @L’enfoiré

                                    Si la psychologie vous intéresse un peu et qui développe encore mieux le sujet que : les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, je vous conseille les livres de Jacqueline Schaeffer. https://www.cairn.info/publications-de-Schaeffer-Jacqueline—3728.htm. Je suis presque d’accord avec elle, mais pas tout à fait. J’ai connu ce que décrit bien dans le film de Delvaux : Benvenuta, la rencontre de mon féminin sacré. https://www.google.be/imgres?imgurl=https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/5/50/Benvenuta_%2528film%2529.jpg&imgrefurl=https://en.wikipedia.org/wiki/Benvenuta_(film)&h=426&w=298&tbnid=qB6q9oyGHIWT6M :&tbnh=186&tbnw=130&usg=__89KhBHgKwRoc7_SaOtSzQS15BX4=&vet=10ahUKEwi0l8r774vXAhVGOBoKHWE0CuQQ_B0IdjAK..i&docid=i1MLuoqHWSNSTM&itg=1&sa=X&ved=0ahUKEwi0l8r774vXAhVGOBoKHWE0CuQQ_B0IdjAK

                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 15:28

                                    @Mais fallait-il que cela se termine comme dans le film : par la MORT ? Je n’ai toujours pas la réponse.


                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 15:41

                                    Corrigé : 
                                    Si la psychologie vous intéresse un peu et qui développe encore mieux le sujet que : les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, je vous conseille les livres de Jacqueline Schaeffer. https://www.cairn.info/publications-de-Schaeffer-Jacqueline—3728.htm. Je suis presque d’accord avec elle, mais pas tout à fait. J’ai connu ce que décrit merveilleusement le film de Delvaux : Benvenuta, la rencontre de mon féminin sacré. Wikipedia.org/wiki/Benvenuta_(film)&h=426&w=298&tbnid=qB6q9oyGHIWT6M :&tbnh=186&tbnw=130&usg=__89KhBHgKwRoc7_SaOtSzQS15BX4=&vet=10ahUKEwi0l8r774vXAhVGOBoKHWE0CuQQ_B0IdjAK..i&docid=i1MLuoqHWSNSTM&itg=1&sa=X&ved=0ahUKEwi0l8r774vXAhVGOBoKHWE0CuQQ_B0IdjAK


                                  • Taverne Taverne 25 octobre 2017 12:48

                                    Pas simple.

                                    Quant on y réfléchit, on voit qu’il n’est pas simple du tout, ni de distinguer les faits avérés des exagérations du ressenti, ni de les qualifier et de les rendre répréhensibles au regard de la loi pénale. Ce qui conduit à la conclusion suivante : il faut prévoir tout un dispositif de réponses qui ne soit pas exclusivement d’ordre pénal.

                                    Rien n’est simple aussi parce que les faits s’inscrivent dans des contextes différents (plaisanterie, drague, harcèlement, abus de pouvoir, viol...), des milieux différents (show bizz, entreprise, université (bizutage, par exemple), des relations différentes (hiérarchique, de gré à gré mais avec déséquilibre, de bourreau à victime, familiale, etc.). Les modes de réponse doivent être ajustés aux différents cas. C’est tout cela qui explique - ainsi que la prise de conscience tardive - que le chantier est immense.

                                    Contrairement à ce que l’on entend dire, ce n’est pas à cause des policiers ricaneurs ou des juges insensibles. Les défoulements collectifs tournent assez vite à la généralisation et à la caricature. Le fait que la parole soit exclusivement féminine (les hommes qui essayent de parler sur les plateaux de télé se voient sommer de penser comme la doxa féminine) ne permet pas un débat juste et équilibré, et donc pas très efficace. 


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 13:10

                                      @Taverne

                                      Raison pour laquelle Elisabeth Roudinesco aurait dû défendre sa profession : les psys et pas le combat des LGBT. Je suis tombée par hasard sur un commentaire d’une homosexuelles qui était en « thérapie » (j’insiste sur les guillemets« ) avec une psy et qui exprime son horreur d’avoir vu sa psy sur une photo parmi la » Manif pour tous« . Sa réfléxion : c’était comme si j’étais devant une nazie. Avec le »mariage homosexuel" on a tué le métier de psychologue et le sens véritable de la Loi qui est de PROTEGER LES PLUS MATURES. Autant savoir. J’aurais à la limite comme le chanteur Renaud voté pour Fillon. Mais Wauquiez est la limite que je ne franchirai pas. Les dés sont pipés.

                                    • sleeping-zombie 25 octobre 2017 12:54

                                      @Taverne
                                      Si personne ne te l’a déjà dit, je me sens obligé de te rappeler ce qui (pour moi) est une évidence :
                                      Twitter est le réseau social des crétins.

                                      En conséquence :
                                      ce qui s’y écrit ne vaut pas la perte de temps d’être lu.
                                      ce qui s’y écrit ne vaut pas la peine d’être commenté.
                                      ce qui s’y écrit ne reflète qu’un aspect de la réalité extrêmement réduit, parce que (fort heureusement), pratiquement personne n’a de compte Twitter.

                                      En corollaire :
                                      Si tu veux faire un article sur ce qui se dit sur Twitter : abstiens-toi
                                       :)


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 13:03

                                        Bonjour Taverne,,

                                        « Quand une femme dit »non", qu’elle soit votre femme, une allumeuse ou même une prostituée, elle met en avant le respect de la dignité de sa personne et cette dignité est par principe inattaquable."

                                        Oui, mais...
                                        Il y en a qui sont plus proche des bonobos que d’autres.
                                        Une petite image qui rappelle cela


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 13:21

                                          L’image est bien plus expressive que le texte.
                                          Celle-ci « Merci Weinstein » de Vadot (que je remercie pour me permettre de les utiliser) raconte toute l’histoire
                                          Il y a une énorme hypocrisie derrière ce genre de révélation.


                                        • Taverne Taverne 25 octobre 2017 13:11

                                          La féminité et la virilité ne s’expriment pas de la même façon. Alors que la femme déploie des moyens et stratagèmes pour être la plus belle possible, l’homme a besoin de s’affirmer plus ostensiblement.

                                          Phénomène naturel

                                          De plus, chez beaucoup d’espèces, il existe ce que l’on appelle des « parades amoureuses » qui vont de la tentative d’approche et de la tentative feinte de fuir, à la consommation de l’acte. Chez l’homme, l’une de ces parades consiste à lancer une flatterie ou une blague (qui permet d’exorciser un peu la peur de la femme), chez la femme à se refuser d’abord pour renforcer le comprtement séducteur de la femme.

                                          La question donc qui se pose aussi est : quand deux personnes sont-elles dans une parade sexuelle tolérable et « normale » et quand l’un des partenaires se montre-t-il désobligeant voire intrusif ? Quand les conventions sont-elles dépassées, violées ? Ainsi que je l’ai indiqué, un « non » catégorique doit suffire comme signal pour mettre en œuvre le principe de Camus (« un homme ça s’empêche »). Ce serait déjà un pas important d’accompli.

                                          Phénomène social

                                          Le phénomène social de libération de la femme a été favorisé par Mai 68 qui n’a rien prévu pour protéger véritablement les femmes dans leur quotidien face aux parades excessives et aux attaques pures et simples de leur intégrité physique et psychique.

                                          Mais le phénomène intègre aussi une dimension politique et démocratique...


                                          • Taverne Taverne 25 octobre 2017 13:12

                                            Erratum : « pour renforcer le comportement séducteur de l’homme. »


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 13:19

                                            @Taverne

                                            je suis une femme et donc peux vous dire qu’un homme hétéro et sexué, qui ne montre pas un peu d’intérêt pour votre personne sera perçu par celle-ci comme forme une d’injure (idem pour les hommes). Seuls échappatoires : l’humour, la pirouette, le cadre, la loi.

                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 13:27

                                            @Taverne


                                            Le problème dans la démarche de séduction masculine, c’est que derrière se profile une tentation très fréquente : l’emprise. Tu deviens ma chose,... De même que la femme s’arme, contre ce qu’elle redoute le plus (l’abandon, ce qui conduit généralement au résultat redouté). En 2003, une femme me disait : surtout ne dit jamais à un homme que tu l’aimes. Elle avait un peu raison. L’amour s’il existe n’a pas besoin de se dire.

                                          • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 14:39

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                             Remontons dans les temps très anciens et qui existe encore dans certaines peuplades retirées.
                                             Que faisait l’homme ?
                                             Il partait à la chasse tandis que la femme restait prêt du foyer en attendant ce que son homme allait apporter pour mettre sur le feu.
                                             Le sujet de mon prochain billet parlera dans sa partie première de cela.
                                             Vous vous souvenez de cette chanson plutôt libertine « Je t’aime moi, non plus » de Gainsbourg.
                                             J’en parlerai.
                                             Lui, il passais de l’une à l’autre et parfois en parallèle.
                                             Réfléchissez, c’est un bon sujet de dissertation.


                                          • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 17:53

                                            @Taverne

                                            « La féminité et la virilité ne s’expriment pas de la même façon »
                                            Absolument. Et pourtant c’est souvent l’inverse chez les animaux (suivant nos critères de beauté).
                                            Regarde un canard colvert par exemple. Le mal a de belles couleurs et la femelle est terne.
                                            La parade nuptiale est en effet une manifestation chez le paon.
                                            Chez l’homme, la séduction passe par des artifices de calcul...
                                            Combien dois-je payer et dépenser pour obtenir une femme à mon bras.
                                            Si Mai 68 n’a rien prévu pour protéger les femmes, il n’a surement pas créé une protection pour l’homme.
                                            La libération de la femme s’est produite avec les études.
                                            Les femmes ont obtenu une liberté financière et parfois a dépassé les revenus de l’homme dans le ménage moderne puisqu’elle atteint des postes de hauts niveaux.
                                            Le nombre de divorces a explosé. Les ménages recomposés avec enfants en provenance de plusieurs couples avec eux.
                                            Marie Curie si tu te souviens a fait partie de cette sortie de l’ombre des femmes..
                                            J’ai connu une partie de la transition de cette situation avec les femmes qui restaient encore à la maison.
                                            La dimension politique et démocratique ne s’éloigne jamais de la financière.


                                          • Joseph Joseph 26 octobre 2017 01:37

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                            Bonjour,
                                             
                                            "Le problème dans la démarche de séduction masculine, c’est que derrière se profile une tentation très fréquente : l’emprise. Tu deviens ma chose,...« 
                                             
                                            Le problème dans la séduction masculine c’est aussi que toutes les femmes sont différentes, et peuvent rechercher des choses différentes. L’autre problème c’est qu’avec cette tendance égalitaire qui en lieu et place d’égalité tend vers l’uniformité et le reniement de la féminité comme de la masculinité, ça va devenir de plus en plus difficile de ne pas en vexer certaines. Mais si une femme veut un homme, bien souvent elle aura tendance à lui trouver toutes les qualités quelque soit sa forme d’approche, dans le cas contraire cela dépendra de sa mentalité.
                                             
                                            Pour ce qui est de l’emprise cela va également dépendre du contexte, mais aussi des pays. Il y a des femmes qui la recherche, et d’autres non avec toutes les nuances entre les deux, comme des formes d’emprises plus ou moins subtiles cachée derrière ces deux envies.
                                             
                                            L’enfoiré posait la question de savoir qui porte la culotte ? Dans nos société occidentale il est difficile de nier que c’est en majorité la femme qui souhaite la porter, que l’homme reprendra bien souvent à son compte ce que sa femme lui chuchote à l’oreille (pour ne pas perdre la face et sa masculinité), comme le fait que la femme souhaite gérer, donc la façon dont elle amènera l’homme à la séduire comme le jeu de séduction auquel l’homme devra souvent se plier (et sur ce point certaines assurent plus que d’autres, question d’affinité aussi. Mais aussi lorsque ce jeux de séduction ne se résume pas à la mise en place d’une sorte de rituel, voir d’une sorte de procédure, qui conviendra à certains et beaucoup moins à d’autres), jusqu’au couple.
                                             
                                            Dans les faits, et en sous-main, la volonté d’emprise semble donc surtout venir de la femme chez nous (ce qui n’est pas le cas partout), et volonté de porter la culotte à tout prix quitte à perdre son homme (ou de le faire partir).
                                             
                                            Bien sûr je ne parle ici du fait que si l’homme se plie à toutes les injonctions de la femme (habille toi comme ceci ou comme cela, etc), la femme risque de s’en lasser assez vite. C’est encore une chose différente.
                                             
                                            Mais vous avez aussi raison à propos de cette peur et de ces conséquences, lorsque cette peur ne résulte pas aussi à fuir tout en souhaitant être rattraper (là aussi un point qui peut porter à confusion).
                                             
                                            D’où deux questions que les féministes, et les autres, ne posent jamais.
                                             
                                            Pourquoi elles ne remettent pas en question le fait que c’est toujours à l’homme de mettre les choses au clair dans les jeux de séduction, de faire le premier pas par exemple, donc une forme de soumission passive de la femme comme une inégalité certaine.
                                             
                                            Forme d’autant plus passive qu’à un moment, et poussé à l’extrême pour caricaturer, l’homme pourrait toujours dire à la femme »C’est moi qui suis obligé de prendre les risques et mettre les choses au clair. Donc soit gentille, reste à ta place. Et si t’es pas contente t’avais qu’à faire le boulot et mettre les choses au clair toi même". Peut-être une raison des inégalités hommes/femmes d’ailleurs.
                                             
                                            Et prises de risques (sauf si la connexion est clair) qui vont tendre à augmenter lorsque l’on commence à tout confondre, au détriments de celles qui subissent des harcèlements réelles d’ailleurs (dont la femme est tout autant capable, bien souvent sous des formes différentes ceci dit).
                                             
                                            Et enfin pourquoi lorsqu’elles parlent de domination masculine on ne parle jamais du fait qu’en occident c’est majoritairement la femme qui souhaite porter la culotte et gérer les choses ? D’où une domination plus féminine que masculine vu sous cet angle, et une inégalité certaine au désavantage des hommes ?


                                          • Taverne Taverne 26 octobre 2017 11:27

                                            @L’enfoiré

                                            Outre les rituels de la parade amoureuse et les conventions de drague (qui diffèrent selon les régions du monde), il existe aussi, en effet, des sortes de « codes sociaux » (affichage de sa disponibilité, de son appartenance communautaire ou autre forme d’appartenance, de ses goûts, de sa fortune). Des femmes sont vivement attirées par les hommes qui étalent des signes de richesse. Ceci est un code social. Il y en a d’autres. 


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 octobre 2017 11:52

                                            @Joseph
                                            Bonjour, peu de commentaires sur le site Fraternité et Amitié et pourtant sa conclusion rejoint la mienne. La bonne entente entre les êtres, le couples étant un exemple parmi d’autres, suppose de bien se connaître soi-même. La rencontre amoureuse, le grand coup de foudre, c’est un peu différent (lire : « Cet Instant là » de Douglas Kennedy), et débouche rarement sur une vie de couple classique avec ce que cela suppose de confrontations au réel. En fait, personnellement, je ne crois pas trop au couple,, mais plutôt à la rencontre harmonieuse entre deux êtres qui ont décidé de cheminer ensemble, seuls (c’est à dire, en respectant les particularités et le besoin de liberté de l’autre).


                                          • baleti baleti 27 octobre 2017 07:00

                                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                                             Elle avait un peu raison. L’amour s’il existe n’a pas besoin de se dire.

                                            l’amour existe

                                            c’est la définition qui en ai faite dans nos société « moderne » (les films, chanson ect...) qui en fait « une mauvaise plaisanterie pour les naïfs » 
                                            L’amour ce n’est pas des mots, et le « je t’aime, a voix haute » n’est en faite qu’une conclusion, qui renferme souvent un vide ou un manque émotionnel.

                                            L’amour est une attirance émotionnel qui peut se traduit par une attirance physique, et peut être aussi une attirance physique qui se traduit par une attirance émotionnel, selon les personnes.
                                            Et comme dans beaucoup de cas, suivant les contextes ( humeur, la saison, ect....) c’est les deux forme d’attirance qui se « culbute ». 

                                            Que peut on dire, ou expliquer de chose que l’on ne comprend pas, ou on n’a pas de contrôle. Il est impossible de définir une émotion ou une attirance par des mots exacte.





                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 14:12

                                            http://www.liberation.fr/debats/2017/10/18/theorie-du-genre-doctrina-diabolicum_1604027.



                                            Ma réponse à Libé : Vous êtes juste des co....ds à gauche. Ce combat aurait dû être celui des Décroissants. Vous vouliez le beurre et l’argent du beurre. Vous aurez la misère et le beurre moisi.

                                            • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 14:32

                                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                               Et oui, c’est parfois vrai.
                                               Vous avez des partis féministes....
                                               Nous n’avons pas de partis reconnus comme masculinistes.


                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 15:29

                                              @L’enfoiré


                                              Quand vous posez un article sur Agora.VOX, c’est aussi sous le pseudo : ENFOIRE ? Merci pour la réponse.

                                            • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 15:52

                                              « @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                              Bien sûr.
                                              L’histoire de ce pseudo est un vieux souvenir. Un collègue qui m’avait appelé ainsi.
                                              Il n’y aucune volonté de me cacher derrière lui comme je l’ai écrit un jour au sujet »Pseudos, modération et censure« .
                                              Le nom ne dit pas grand chose.
                                              Il fait en partie le lien vers mon blog.
                                              Lisez mon »A propos« ... si ce n’est pas assez clair dites le moi.
                                              J’ai été voir le vôtre qui dit »Cet auteur n’a pas encore renseigné sa description« 
                                              Vous avez dit ’bizarre », comme c’est ’étrange’
                                               smiley


                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 16:56

                                              @L’enfoiré


                                               Je suis du signe du serpentaire et donc je change souvent de peau. Comme vous l’aurez compris, je n’ai pas trop intérêt à me dévoiler (j’ai un diplôme, un papier qui atteste de ma formation universitaire de psy), aussi pour des raisons de sécurité (l’homme est un loup pour l’homme). J’ai malgré tout dévoilé être l’amie de la cousine de la Ministre française. Mon profil est très hétéroclite, mais sachez que ma démarche est sincère et vise au bon, au beau et au juste en calquant mon attitude sur le proverbe : Le mieux est l’ennemi du bien et aussi à trop en dire on ne communique plus rien. Intérêts pour l’échange, l’art, la psycho-philosophie, l’astrologie jungienne, la politique, l’amitié.

                                            • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 17:15

                                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                              Signe de la vierge, bonjour au serpentaire.
                                              Pour une première fois, j’ai consulté le journal « Horoscope » qui s’intéressait à celui de 2018. 
                                              Votre formation universitaire de psy m’intéresse énormément.
                                              Une de mes lectures est le magazine « Psychologies » et encore samedi prochain, j’en parlerai sur mon blog des deux sciences humaines.
                                              Mais je m’intéresse à tout puisque j’ai plus de temps que par le passé pour le faire.
                                              La philosophie fait aussi partie de mes recherches pour comprendre l’autre.
                                              Mon profil est-il hétéroclite ? J’ignore.
                                              Je m’intéresse à tout ou presque et tout me sert pour créer de nouveaux projets d’écriture.
                                              Mais je cherche en permanence l’originalité, la très originalité comme je l’ai écrit un jour.
                                              Souvent un jeune pense tout savoir en sortant de l’école.
                                              Ce qu’on enseigne à l’école, tous l’apprennent ensemble.
                                              C’est que l’on fait de l’enseignement par après qui est important et qui donne une personnalité à quelqu’un... et apporte une référence dans la vie que l’on retient comme l’oeuf de Colomb.
                                              Je peux vous en raconter des masses d’histoires et d’anecdotes qui le prouvent.
                                              Comme je l’ai dit en réponse à quelqu’un que j’ai très bien connu et qui me disait que je n’avais pas d’amis, je n’aime pas les gens qui pompent l’air des autres.
                                              Parlez moi de l’astrologie jungienne que je ne connaissais pas. 
                                              Mais j’ai été voir et j’ai trouvé ça. qui apparemment fait partie de celle de Freud.


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 17:38

                                              Ma formation est aussi universitaire mais en sciences chimiques.
                                              Je n’en parle pas puisque je n’ai jamais pratiqué cette science dans l’entreprise et que j’ai bifurqué en nouvelles technologies.
                                              J’ai raconté tout cela aussi en commentaires puisque je ne publie plus sur Avox alors que j’ai connu.ce forum et participé depuis 2005 sous les trois fonctions différentes.
                                              Si vous cliquez sur mon avatar
                                              vous trouverz mes vieux articles, mes commentaires, et le nombre de modérations que j’ai pratiqué à une époque pendant laquelle tout le monde le savait et venait me demander pourquoi leur dernier bijou d’écriture n’était pas encore passé en publication.. smiley
                                              A cette époque, j’avais énormément de « copains » smiley
                                               


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 25 octobre 2017 17:41

                                              Désolé Paul, je dévie un peu le sujet de ton article.
                                              Je sens qu’on va dire que je suis un troll. smiley


                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2017 17:56

                                              @L’enfoiré


                                              Je vous invite à lire l’article : La Fraternité et l’Amitié. Je m’y retrouve parfaitement. Comme un miroir. Le monde de l’astrologie au sens Sacré nous ouvre tellement de Portes que l’arrivée à la pension (ce qui est aussi mon cas cette année) me semble être celles du Paradis. Vous n’imaginez pas le plaisir divin d’ouvrir une page d’un livre comme s’il s’agissait d’ un rayon de soleil entre deux nuages. Je vous conseille : LE GRAND LIVRE DU TAROT CABALISTIQUE. Les Dieux intérieurs. DE KABALEB.

                                            • L'enfoiré L’enfoiré 26 octobre 2017 10:39

                                              @Mélusine ou la Robe de Saphir. Bonjour,

                                               J’irai voir...
                                               Je vous conseille de mon côté le dernier livre d’Hubert Reeves
                                              « Le banc du temps qui passe »
                                              Je terminerai mon billet de samedi par lui


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 26 octobre 2017 10:42

                                              J’oubliais avez-vous le 28 minutes de hier soir
                                              Il entrait parfaitement dans le cadre de ce qu’on discutait à la suite de
                                              Michela Marzano, une philosophe et députée au sein de la gauche italienne depuis février 2013. Son domaine de recherche est la philosophie morale et politique. La fragilité de la condition humaine est le point de départ de ses recherches. Son nouvel ouvrage "Papa, maman, le genre et moi", prône le respect mutuel, quelle que soit l’identité ou l’orientation sexuelle de chacun


                                            • zygzornifle zygzornifle 25 octobre 2017 15:13

                                              la date de consommation est encore bonne donc je ne balancerai pas mon porc ......


                                              • canard54 canard54 25 octobre 2017 15:55

                                                Une trouvaille de l’oligarchie en place, pendant que l’on parle des touches pipi et plus cela occupe le peuple et permet aux enflures gouvernantes de peaufiner sa politique de sape du petit peuple


                                                • pipiou 25 octobre 2017 16:00

                                                  @canard54

                                                  Mon pauvre, 50% du « petit peuple » est de sexe féminin.


                                                • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 25 octobre 2017 18:45

                                                  C’est à la justice qu’il faut dénoncer, jamais à la vindicte populaire. Les règlements de comptes n’ont pas à avoir lieu sur la place publique mais dans les cours de justice. Sur la place publique se sont les idées qui doivent être débattues et dans la plus grande liberté de tous.Et cela parce que nous avons la prétention d’être en démocratie et en démocratie seule la justice à le droit de juger les personnes et uniquement au regard de la loi et des us et coutumes.


                                                  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 25 octobre 2017 18:58

                                                    @Olivier MONTULET
                                                    Seule la justice juge les personnes ou plus exactement ses actes.


                                                  • jjwaDal jjwaDal 26 octobre 2017 09:17

                                                    Bel article et j’ai trouvé le ton juste et mesuré. Cette campagne qui incite au lynchage public ne présage pas grand chose de bon. Car à la marge cela peux relever de la justice (viol et harcèlement par abus de faiblesse, sûrement), sinon d’un travail sur soi ou de psychothérapie si on est dépassé par le problème.
                                                    Mais quand on voit à quel point notre civilisation a accepté de traîner l’image de la femme plus bas que terre, à travers la publicité comme la pornographie (le tout en libre accès y compris pour les plus jeunes), il est un peu tard pour les femmes de se lamenter que parfois certains hommes se laissent aller à l’inconvenant, au détestable, ou pire à l’aggression. Et quand 50% de la population est féminine, qu’aucune majorité ne se dessine pour penser que véhiculer au quotidien l’image de la femme « pute » ne pose aucun problème, interroge.
                                                    Les hommes sont ce qu’ils sont... J’ai été harcelé sexuellement de très nombreuses fois et n’ai jamais envisagé d’en débattre sur un compte « Twitter » ou un forum de discussion.
                                                    Soit on a subis un dommage psychologique et on travaille sur soi, soit on a subis un viol et la justice est là pour ça. Mais se faire justice via « Twitter » semble très malsain et peu efficace.


                                                    • Taverne Taverne 26 octobre 2017 11:21

                                                      @jjwaDal

                                                      Je me faisais la réflexion à propos des présentatrices de la météo. Pourquoi ce besoin de choisir les plus femmes les plus sublimes ? (avant le JT de France 2 : Anaïs, Chloé...)

                                                      Il va être difficile de traiter le problème du harcèlement des femmes. D’abord, il faut rappeler que les femmes ne sont pas seules concernées par ce genre de violences. Ensuite, les situations à traiter sont hétérogènes. On ne règle pas la question d’une façon unique pour : le harcèlement de rue, l’abus dans le cadre d’une relation hiérarchique, l’abus d’une relation de pouvoir avec ou sans avantage escompté ou promis.

                                                      Pour le second cas, je pense qu’une main courante signifiée à l’auteur des faits présumés suffirait et éviterait la dégradation des relations avant le point de non retour qui est à peu près à chaque fois fatal à la femme (perte d’emploi, dépression...).


                                                    • jjwaDal jjwaDal 26 octobre 2017 13:28

                                                      Plus de télé depuis plus de 20 ans donc ne peux juger du côté « sublime » de ces dames. Incidemment qui décide que ces dames sont sublimes ? Quels sont les critères de la beauté sublime ? Arvida Byström, mannequin suédois qui a posé les jambes nues non épilées et a reçu en retour des menaces (y compris de viol) aurait peut-êrre son mot à dire sur le sujet. Les hommes comme les femmes devraient prendre d’urgence conscience fine du double formatage qui leur est imposé, en amont celui du désir sexuel qui est engrammé dans notre « système d’exploitation » (avant les MAJ apportées par notre immersion dans un milieu familial/social/civilisationnel) et se fout de nos souhaits et de notre volonté, en aval les archétypes sociaux véhiculés par cette arme de destruction massive qu’est la publicité alliée à l’industrie de « la mode ».
                                                      L’éducation, la culture, la connaissance de soi permettent de dépasser largement ces conditionnements, mais c’est de la théorie et de l’utopie pour le plus grand nombre.
                                                      En droit français la charge de la preuve appartient à l’accusation et pour avoir vécu en milieu professionnel et abus de pouvoir et conflit d’intérêt (à mes dépends) déjà ardus à prouver, j’imagine que des propos en tête à tête ou une main baladeuse sont pratiquement très dures à « coincer ».
                                                      Un de « nos cerveaux » a pas loin de 300 millions d’années et la galanterie à cette époque, comment dire... C’était un peu juste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès