• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

L'enfoiré

L’enfoiré

Mon blog "Réflexions du miroir" (pour voir la suite) se fixent comme objectif d’apporter quelques idées personnelles face aux problèmes de notre temps. Essayer de garder une objectivité journalistique tout en y apportant un peu de liberté critique sans vraiment râler outre mesure ni sans raison. 
Belge, Bruxellois, âgé de 70 ans.
Job : Retraité. Ancien informaticien pendant 8 ans dans une start up en informatique et 32 ans dans un groupe de développement et de maintenance interne à la société d’informatique dont 15 à faire du management sur une 1ère marche.
Hobbies : Informatique. Photo. Lecture, musique classique ou autre.
Sports : jogging, vélo, natation.
Les voyages dans des pays qui me sortent de mes habitudes ont ma préférence pour revenir raconter ce que j'y ai ressenti. A la suite de ce goût des escapades, je suis devenu passionné d’égyptologie.
Jeu d'écriture : scrabble d'idées, d'informations et d'humour. Buvard de l'information. Textes sans aucune prétention. Je ne suis pas là pour réinventer la roue ni, à fortiori, le monde, mais je tenterai de rappeler où il faut en resserrer les boulons si elles ont tendances à se disloquer.
Sujets : Éclectiques. Un article différent de tout horizon toutes les semaines en moyenne.
Stratégie : en Petit Poucet, placer des cailloux blancs sur le chemin de la réflexion.
Convictions : Internet pourrait sauver le monde par les liens entre les générations et les peuples du monde.
Armes : le sourire, la dérision, l'autodérision qui font supporter les pires des contraintes.
Défaut majeur : caractère obstiné qui ne s'assouplit qu'après une démonstration claire, précise et incontestable. Iconoclaste à mes heures. Solitaire mais pas ermite. Engagé, en croisade, mais sans croisés, ni dieu. Sans poing serré mais avec le seul esprit de conservation de l'espèce "homme". Libre de partis politiques. "Électron libre" comme disent d'autres illustres inconnus. Réaliste, pragmatique, plus qu'idéaliste. Libre dans sa tête. Un texte qui me paraissait intéressant.
L’idée de BLOG a commencé débuts en mars 2005. En décembre de la même année, je passe rédacteur et commentateur chez Agoravox.fr. En juillet 2006, j'y passe à la modération des articles d'autres rédacteurs. Je quitterai le bateau, en septembre 2007 pour des raisons d'écarts de points de vue et de transparence de la modération.
Mon ancien avatar représentant "Super Mario" a été remplacé depuiis plusieurs mois par un moustique qui pique. Qu'on se le dise.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2005
  • Modérateur depuis le 29/12/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 188 19260 4581
1 mois 0 100 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 4612 3630 982
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • L'enfoiré L’enfoiré 20 mai 18:16
    Bonjour,
     J’ignore la raison pour laquelle le boreout est associé au capitalisme.
     Cela existe dans tous les régimes.
     L’intérêt vient quand on motive ses collaborateurs.
     The right man at the right place... un principe universel.
     Si vous connaissez le mobbing vous comprenez ce qu’il peut être


  • L'enfoiré L’enfoiré 20 mai 18:06

    @christophecroshouplon


    C’est exactement, ce que je pense.
    Intéresser son public ne se crée pas sans quelques plus qui ne s’enseignent pas dans les manuels.
    La clé, c’est l’intérêt de l’auditoire.
    Terminer une conférence par quelques mots d’humour et c’est dans la poche.
    On en parlera de cet humour après pendant des heures.
    Le rythme standardisé est une plaie.
    C’est ce que l’enseignement à l’aide d’écran permet d’éviter.
    Un ordi n’est jamais fatigué, ne s’énervera pas et ne répondra jamais méchamment.
    Il faut réapprendre à apprendre puisque les nouvelles technologies le permettent.


  • L'enfoiré L’enfoiré 20 mai 18:00
    Bonjour rosemar,

    « Mon métier d’enseignante m’amène à côtoyer, tous les jours, des adolescentes et des adolescents... »

    J’apprends, malgré ce que je pensais en fonction de votre assiduité sur cette antenne, que vous êtes encore parmi les actifs.
    Puis-je vous dire que du temps où j’en faisais partie, je n’aurais jamais eu le temps d’écrire un billet tous les jours ?

    Quant au fond, bien sûr que tout s’est durci, mais je me souviens que nous n’étions pas des anges.
    Tout est bien fixé dès l’entrée en relation étudiants-enseignants.
    Il y avait des enseignants avec qui on savait que l’on ne parviendrait pas à « jouer ».
    Avoir des compétences et des connaissances ne suffit pas pour enseigner.
    Il faut intéresser et parfois sortir sentier battus par le diktaat du programme.
    Je me souviens dans les années 60 que j’ai eu un prof d’allemand qui allait pleurer chez le recteur tellement il ne supportait plus les pièges qu’on lui dressait.
    Je l’ai toujours regretté. Je n’ai rien retenu de mes connaissances en allemand.




  • L'enfoiré L’enfoiré 20 mai 17:48

    @C’est Nabum & Croa,


    Bien évidemment. Je ne me mettrai jamais en vitesse de croisière en ville, en montagne ou quand les déclivités de la route sont importante.

    Mais, le point négatif est bien vite oublié quand on ne doit plus s’inquiéter à vérifier son compteur de vitesse avec son pied en permanence sur la pédale d’accélération.
    Avec le limitateur de vitesse de croisière, c’est moins fatigant pour le conducteur.

    Vivement les voitures autonomes.
    Ceci est mon point de vue personnel.


  • L'enfoiré L’enfoiré 18 mai 18:33
    Juste un détail de plus.
    Rouler à vitesse constante fixé par le limitateur de vitesse, consomme moins.
    On peut lâcher la pédale d’accélérateur, un repos pour le pied.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès