• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

L'enfoiré

L’enfoiré

Mon blog "Réflexions du miroir" (pour voir la suite) se fixent comme objectif d’apporter quelques idées personnelles face aux problèmes de notre temps. Essayer de garder une objectivité journalistique tout en y apportant un peu de liberté critique sans vraiment râler outre mesure ni sans raison. 
Belge, Bruxellois, né le 1/9/1947.
Job : Retraité. Ancien informaticien pendant 8 ans dans une start up en informatique et 32 ans dans un groupe de développement et de maintenance interne à la société d’informatique dont 15 à faire du management sur une 1ère marche.
Hobbies : Informatique. Photo. Lecture, musique classique ou autre.
Sports : jogging, vélo, natation.
Les voyages dans des pays qui me sortent de mes habitudes ont ma préférence pour revenir raconter ce que j'y ai ressenti. A la suite de ce goût des escapades, je suis devenu passionné d’égyptologie.
Jeu d'écriture : scrabble d'idées, d'informations et d'humour. Buvard de l'information. Textes sans aucune prétention. Je ne suis pas là pour réinventer la roue ni, à fortiori, le monde, mais je tenterai de rappeler où il faut en resserrer les boulons si elles ont tendances à se disloquer.
Sujets : Éclectiques. Un article différent de tout horizon toutes les semaines en moyenne.
Stratégie : en Petit Poucet, placer des cailloux blancs sur le chemin de la réflexion.
Convictions : Internet pourrait sauver le monde par les liens entre les générations et les peuples du monde.
Armes : le sourire, la dérision, l'autodérision qui font supporter les pires des contraintes.
Défaut majeur : caractère obstiné qui ne s'assouplit qu'après une démonstration claire, précise et incontestable. Iconoclaste à mes heures. Solitaire mais pas ermite. Engagé, en croisade, mais sans croisés, ni dieu. Sans poing serré mais avec le seul esprit de conservation de l'espèce "homme". Libre de partis politiques. "Électron libre" comme disent d'autres illustres inconnus. Réaliste, pragmatique, plus qu'idéaliste. Libre dans sa tête. Un texte qui me paraissait intéressant.
L’idée de BLOG a commencé débuts en mars 2005. En décembre de la même année, je passe rédacteur et commentateur chez Agoravox.fr. En juillet 2006, j'y passe à la modération des articles d'autres rédacteurs. Je quitterai le bateau, en septembre 2007 pour des raisons d'écarts de points de vue et de transparence de la modération.
Mon ancien avatar représentant "Super Mario" a été remplacé depuiis plusieurs mois par un moustique qui pique. Qu'on se le dise.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2005
  • Modérateur depuis le 29/12/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 188 20148 4581
1 mois 0 134 0
5 jours 0 23 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 4612 3630 982
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires





  • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 10:57

    @Laconique,

     Je viens de répondre à rosemar qui me demandait ce que j’avais lu de cet écrivain.

     Si vous lisez ensuite ce que j’ajoutais en commentaire à mon dernier billet.

    vous comprendrez mon manque d’enthousiasme à lire un de ces bouquins à succès dans l’air du temps et de la déprime.

    J’ai eu le livre de Sérotonine, dans les mains.

    J’y ai jeté un coup d’oeil et j’ai refermé le bouquin sans aller plus loin.

    Au lieu de pleurer ensemble, ne vaudrait-il pas mieux, essayer de rire ensemble des bonheurs et des malheurs ?

    Allons voir le film « Les invisibles »



  • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 10:12

    @Erwan Prigent bonjour,
     Excusez-moi, mais vous ne semblez pas répondre à ma question.
     Avant Sarkozy, il y a eu aussi des présidents et des premiers ministres qui jouent au même rôle de gouvernement.
     Nous n’avons pas de président, nous avons un roi qui l’est « ...des Belges » mais pas "... de Belgique. J’espère que vous comprenez la nuance : il n’a aucun pouvoir sinon consultatif.
     Nous avons un ministre de l’intérieur et un ministre de l’extérieur.
     Pas de redondance de fonction à ce niveau-là, du moins....
     Mais nous en avons d’autres redondances, ne vous en faites pas.... smiley
     Entre fédéral, régional, communautaire, provinciale... et j’en passe et des meilleurs.
     Les Etats-Unis ont une administration fédérales avec bien moins de dirigeants pour un pays dont les Etats ont la dimension proche de la France.
     Ne parlons pas de notre administration, cela me ferait pleurer 



  • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 09:21

    Synopsis : Cadre moyen, analyste-programmeur dans une société informatique, son salaire net atteint 2,5 fois le SMIC. Malgré cette insertion sociale, il n’attire pas les femmes. Dépourvu de beauté comme de charme, sujet à de fréquents accès dépressifs, il ne correspond guère à ce que les femmes recherchent en priorité sur le marché du sexe ou de la satisfaction narcissique. On ne connaît pas son nom mais personne ne semble s’en soucier.

    Joueur disqualifié mais spectateur perspicace de cette partie de faux-semblants qu’est la vie moderne occidentale, le narrateur décrit la lutte quotidienne de ses congénères, toujours en quête d’un peu d’amour, de plaisir, d’argent. Cette lutte, étendue à tous les aspects de la vie humaine sous l’influence du modèle libéral, transforme le moindre de nos gestes en un combat épique, au terme duquel notre position dans la société humaine est corrigée, à la hausse ou à la baisse. Même nos lits ne sont plus un refuge. Il faut s’y distinguer. La sexualité est un système de hiérarchie sociale. Résigné, le narrateur se place définitivement en dehors de cette lutte, enfermé dans la nostalgie de l’adolescence, son récit ne faisant toutefois jamais allusion à ses parents il souhaite parfois la mort sans pouvoir s’y résoudre.

    Souvent, son entourage fait preuve d’un dynamisme de façade qui tranche avec sa propre neurasthénie. Pourtant, le désenchantement survient toujours, comme s’il était impossible – ou risible – de s’impliquer dans le monde. Le narrateur décrit ainsi le décalage entre la projection existentielle d’un de ses amis et la réalité de sa vie quotidienne, mettant en perspective son idéologie élitiste et la médiocrité d’un célibat sans issue".


    Je n’ai jamais ressenti cela. Il aurait dû avoir une cure totale de compréhension de ce qu’il faisait, de ce goût de la création qui a été mien et qui n’existe pas dans beaucoup d’autres métiers..



  • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 09:11

    @rosemar
    Sorry, pour la réponse tardive.
    Un sujet qui me touche de près puisque j’en ai été un.
    "Extension du domaine de la lutte

    "

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès