• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Pen et Fillon au deuxième tour... Merci qui !

Le Pen et Fillon au deuxième tour... Merci qui !

Des électeurs de droite se pinceront peut-être le nez avant de voter François Fillon, puis ils se laveront les mains après avoir déposé leur bulletin dans l'urne. Le secret de l'isoloir cachera cet instant honteux. Enfin pas tous, la majorité d'entre eux auront la conscience tranquille puisque qu'ils pensent que leur candidat est innocent et victime de la médiacratie alliée au pouvoir. Les moins nombreux et les plus indécis des fillonistes ne voteront pas pour Fillon, mais contre la gauche, puisque que le FN sera de toute façon au deuxième tour.

Ensuite, à la sortie du bureau de vote et avant d'aller à la messe ou au match de foot de l'équipe locale, puisqu'il faut bien laver et chasser le doute qui taraude l'esprit, ils se trouveront des excuses. Par exemple, "En 2002 la gauche a bien voté Chirac qui avait pourtant une batterie de casseroles et une armée de juges aux fesses". Alors, pourquoi pas nous !

Vous avez certainement remarqué que la chasse au Macron fait rage en ce moment. Le candidat équilibriste, ni droite ni gauche, est devenu l'homme à abattre pour le FN et la droite. Il en deviendrait presque sympathique. Enfin, tous ses adversaires politiques ne l'attaquent pas avec la même férocité. Les socialistes le ménagent un peu, on sait jamais ce qui peut se passer au premier tour de l'élection. La presse non plus, ça dépend encore laquelle, n'est pas trop virulente, elle observe avec attention la chose. Ce fils adoptif prodige et fugueur de qui vous savez. 

Oui, parce que l'union de toutes les gauches, c'est de l'illusion pour les naïfs, il n'en a jamais été question. Chacun pour soi et tant pis pour le résultat de la lutte finale.

À gauche, vous avez l'écologie verte de peur de Yannick Jadot qui tente de sauver ce qui peut l'être avec sa soumission au PS pour espérer quelques sièges à l'Assemblée Nationale. De toute façon, Jadot, avec ses 1% compte pour du beurre, bio ou pas. Ensuite, vous avez les deux autres gauches, la crème qui mérite des tartes.

D'un côté vous avez Mélenchon qui ne veut pas se faire embrasser Hamon sur la bouche, ça peut se comprendre, pourtant c'était une coutume politique à l'Est dans le passé. Mais le leader de la "France Insoumise" n'est pas pro-Poutine ni pro-américain, il est indépendant dit-il. Mais revenons à nos béliers. Donc, Mélenchon veut bien faire une alliance avec le Parti socialiste mais d'abord il faut couper les têtes trop libérales du PS. Ensuite, Mélenchon a déclaré qu'il n'était pas un coupeur de têtes, ou alors deux ou trois pas plus. Les Valls, El Khomri, Marisol Touraine... Car pour lui accepter ces gens-là c'est comme s'accrocher"au vieux corbillard du PS". Dans ces conditions il est parfaitement clair que Mélenchon n'a aucunement l'intention de se retirer et ce n'est pas à cause de quelques indésirables. Ce n'est pas non plus une question de programme, car lorsqu'on veut gagner l'élection présidentielle et faut savoir faire des concessions pour pouvoir additionner les 12% de mélenchistes avec les 15% socialistes. Bien sûr ces chiffres sont provisoires. Mélenchon préfère donc ramasser une veste confortable en restant dans l'opposition plutôt que de jouer un rôle important dans un possible futur gouvernement de gauche. 

De l'autre côté vous avez Hamon qui avait laissé entendre lors de la primaire de "la Belle Alliance Populaire" qu'il trouverait un accord avec Mélenchon. Il savait pertinemment bien que ce n'était pas possible. C'était donc une comédie hypocrite dans le but de cocufier l'électeur. Hamon a bien fait quelques tentatives pour se rapprocher de Mélenchon, pour la forme. Mais après la réponse du "vieux corbillard", la messe est dite et il n'y aura pas de miracle et encore moins de rassemblement d'une gauche plurielle. D'ailleurs la tirade de Pascal Cherki, conseiller de Benoît Hamon, est révélatrice : "Stop on arrête le feuilleton ! On ne va pas non plus lui envoyer des rébus à Mélenchon". Tout comme la déclaration de Benoît Hamon : "je ne courrai pas après Jean-Luc Mélenchon, je ne courrai après personne". Vous avez donc deux personnalités politiques qui veulent tous les deux jouer le rôle principal. Et ils iront tous les deux se rhabiller au mois d'avril. 

Mélenchon qui avait apporté son soutien à Francois hollande en 2012 n'a pas été remercié comme il le fallait par le Président de la République. Cette fois il ne sera pas le cocu magnifique. Résultat - dans cette élection il n'y aura que des perdants à gauche.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.03/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

206 réactions à cet article    


  • julius 1ER 20 février 2017 09:14

    Mélenchon qui avait apporté son soutien à Francois hollande en 2012 n’a pas été remercié comme il le fallait par le Président de la République. Cette fois il ne sera pas le cocu magnifique. Résultat - dans cette élection il n’y aura que des perdants à gauche.

    @Gruni, 
    que des perdants à Gauche ... vous dîtes ??? 

    non c’est le pays qui sera perdant car si c’est un candidat de Droite ou d’extrème-droite qui passe ce sera 5 ans de perdu .... de plus........bien sûr pas pour ceux qui pensent que seul leur intérêt privé compte ????

    mais ceux qui pensent qu’il faut renouer avec la croissance mais pas l’ancienne version .. la nouvelle cad une croissance verte soucieuse d’équilibre et de respect de l’environnement mais aussi qui redéfinisse les rapports de l’homme au Travail et surtout remette en place un partage des richesses produites de manière plus équitable ce qui implique une transformation du système bancaire travail que n’ont pas osé faire ni Sarkosy ni Hollande tellement le « mur » leur a semblé infranchissable !!!!

    • gruni gruni 20 février 2017 09:47

      @julius 1ER


      Oui mais la question principal, si vous remplacez le point d’exclamation par l’interrogation est...

      Merci qui ?

      Vous pourriez me répondre, François Hollande, ou avoir une autre idée sur la question.

    • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 20 février 2017 10:03

      @julius 1ER

      « ce qui implique une transformation du système bancaire travail que n’ont pas osé faire ni Sarkosy ni Hollande tellement le « mur » leur a semblé infranchissable !!!! »

      Tu veux dire qu’ils n’ont jamais eu l’intention de le faire, non ?
      Pas plus que les banquiers américains responsables de la crise de 2008 n’ont eu de sanctions ni de freins à leurs activités mafieuses.

      Rappel : juste après son discours du Bourget « mon ennemi, c’est la finance », Hollande a pris l’avion pour Londres afin d’expliquer aux financiers de la City qu’ils n’avaient rien à craindre, et qu’il n’y avait plus de communistes en France.

      Ca n’a pas empêché les électeurs du front de gauche de voter pour lui au deuxième tour.

      Ce n’est pas Mélenchon qui était cocu comme le dit Gruni, lui, il s’est contenté de rabattre le gibier. Les cocus étaient les électeurs du front de gauche. Ca n’ets pas la même chose.

      Le système bancaire est contrôlé par l’UE et les gouvernements des pays membres n’ont aucune marge de manœuvre à ce sujet.

      Les élections présidentielles sont une mascarade. L’enjeu est dans les législatives pour lesquelles les états majors de partis magouillent en coulisse mais dont les médias parlent très peu, préférant hypnotiser les mougeons avec les frasques de François et Pénélope.

      Si les législatives donnent une majorité au futur président, on pourra se demander si c’est le système ou le QI des électeurs qui est en cause !



    • Alren Alren 20 février 2017 11:40

      @Jeussey de Sourcesûre

      Mélenchon connaissait la fourberie de Hollande, son adversaire permanent au sein du PS, mais il n’est pas devin et ne pouvait pas imaginer l’ampleur de la trahison de l’intérêt des Français à laquelle se livrerait le « schtroumpf hilare » avec ses ministres dont Hamon, Valls, El Khomri, Sapin et un certain Macron.

      C’est facile après expérience de juger ce que les autres ont dû décider avant.

      C’est le défaut de beaucoup « d’historiens » qui oublient que beaucoup de décisions sont prises « à l’aveugle » par ceux qui font l’histoire.

      Souvenons-nous : en 2012 l’élimination de Sarkozy était une priorité aux yeux de tous les progressistes.
      Avez-vous oublié comme, outre sa politique intérieure catastrophique, outre sa personnalité détestable, il nous faisait honte dans les relations internationales, laissant humilier notre pays par un Khadafi, par exemple ?

      Aujourd’hui, l’auteur de l’article semble soutenir l’idée que Fillon aurait une politique pire que celle de Macron.

      Eh bien je dis que ce n’est pas sûr, même s’il est certain qu’il ferait une politique défavorable aux intérêts des Français, de l’industrie française, de l’agriculture française et de l’écologie.
      Mais pour autant, aurait-il bradé Alstom, une pépite industrielle, à General Electric, un boite US en déclin, comme l’a fait contre Montebourg et avec l’appui de Hollande, le susdit Macron ? Ça reste à prouver ...

      Je suis même persuadé que Fillon « lâcherait » un peu moins, nous trahirait un peu moins, même si tous les deux approuvent la soumission à l’UE et au CETA.

      Bien sûr, si Mélenchon n’est pas élu, si le grand tournant historique n’est pas pris en 2017, la situation de la France et des non-milliardaires français va se détériorer encore. Mais rien ne dit que la descente serait plus rapide avec Fillon que Macron.


    • non667 20 février 2017 16:21

      @gruni

      Oui mais la question principal, si vous remplacez le point d’exclamation par l’interrogation est...

      Merci qui ?
      blabla de gruni !
      le monde et la france ne s’arrêteront pas au 2° tour
       il y aura un après ,et notamment un 2012 si les « démocrates » du front ripoublicain aidés de leurs amis de la finance mondialiste laissent marine finir son mandat !
      melanchon ,hamon , fillion ont surement leur petite idée la dessus ? l’anti fn/ france gruni non !

    • julius 1ER 20 février 2017 17:21
      Le système bancaire est contrôlé par l’UE et les gouvernements des pays membres n’ont aucune marge de manœuvre à ce sujet.

      @Jeussey de Sourcesûre

      c’est du FIFI dans le texte ???? 

      bien sûr que les chefs de gouvernement ont leur mot à dire ce sont eux qui définissent et décident de la politique à mettre en oeuvre au sein de l’UE ... et c’est la commission qui la met en application arrêter de faire croire que la commission et l’UE sont une instance Supra -Nationale ... ce n’est pas vrai !!! 

    • Alice Alice 20 février 2017 17:22

      @Jeussey de Sourcesûre
       
      "L’enjeu est dans les législatives pour lesquelles les états majors de partis magouillent en coulisse mais dont les médias parlent très peu,"
       
      Oui, et même si Marine Le Pen était élue présidente, elle n’aura pas de majorité à l’Assemblée.

      Comment peut-on penser sérieusement que le FN passerait de une députée actuellement à 289 ?

       

      Le premier ministre et le gouvernement seront PS ou LR.


    • Alice Alice 20 février 2017 17:28

      @Alren
       

      MLP plafonne à 20% au 1er tour et à 30% au 2e et ne sera donc pas élue.

       

      Il devient à peu près sûr qu’elle sera éliminée dès le 1er tour.

       

      Nous allons vers un second tour Fillon / Mélenchon.

       

      C’est là que nous aurons un débat intéressant sur des questions de fond.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 2017 20:23

      @julius 1ER
      Fifi vous rappelle que le boxon actuel est le résultat des élections primaires de la Gauche et de la Droite, et pas du tout la campagne électorale pour les élections Présidentielles ...
      La campagne officielle commencera le 9 avril.


      C’est la Commission européenne qui décide des politiques économiques des 27 pays de l’ UE, article 121 du TFUE.
      Les questions monétaires sont du ressort de la BCE.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 2017 20:33

      @Alren
      Mélenchon a servi à Hollande 4 ou 5 millions de voix sur un plateau, parce qu’il considérait que le PS était un Parti de Gauche, c’est lui qui l’explique.
      « Depuis 150 ans, désistement sur le Parti de Gauche le mieux placé. »


    • Cadoudal Cadoudal 20 février 2017 21:52

      @julius 1ER
      Que c’est beau la démocratie vue par les collabos...

      Dans un pays qui penche largement à droite, que la droite gagne les élections est perçu comme une catastrophe par les belles âmes...

      Ces belles âmes qui mettent tous leurs espoirs dans le banquier ectoplasmique pour les protéger des puissances d’argent...

      Ces belles âmes prêtes à toutes les compromissions avec les salafistes et autres chances pour la France pour sauver leur petit confort bourgeois...

      Les mêmes qu’en 1940, de père en fils ça se transmet la belle âme immaculée...


    • non667 20 février 2017 21:53

      @gruni

      il y aura un après ,et notamment un 2012 si les « démocrates » du front
       oups ! il fallait lire :
       il y aura un après ,et notamment un 2022 si les « démocrates » du front........




    • Paul Leleu 21 février 2017 01:05

      @gruni

      Mélenchon et ses électeurs n’ont aucune raison de se rallier à l’hypocrite Hamon et ses 15% de vendus... qu’ils y restent dans leur PS vermoulu de libéralisme !

      Je pense que Hamon devrait se désister pour permettre à ses poules-mouillées de voter pour Macron, et faire gagner la gôôche de monsieur Hollande... au fond, entre Macron et Mélenchon, c’est Hamon le candidat illégitime.

      Hamon est là juste pour sauver les prébendes de la maison PS sans se préoccuper de la situation de la gauche. Le PS devrait comme le PCF se retirer.

      Le PS a gratté les fonds de tiroirs de son aile-gauche pour se sauver la mise... le temps d’une présidentielle l’aile-gauche croit jouer enfin un rôle historique après 40 ans d’humiliations... en vérité, elle ne fait que sauver le parti qui sera repris en main par les caciques au moment des législatives.

      Le PS est un parti dégénéré qui fait aujourd’hui perdre la gauche au lieu de la faire gagner... alors qu’on fiche la paix à Mélenchon est ses 4 millions d’électeurs, quoi qu’on pense d’eux


    • julius 1ER 21 février 2017 09:03

      @Dzan


      Pas de surprise pour moi , Fillon remet à la sauce 2017 les Théories de Friedmann, quand je dis Théories .. ce sont plutôt des Dogmes car confrontées à la réalité ces Théories ne marchent que si l’on a fracassé tout l’univers économique autour d’elles ....
      un peu comme si l’on demandait à un thermomètre d’indiquer une température hors atmosphère !!!

    • Norbert 26 février 2017 16:21

      @Cadoudal

      En 1940 , les bourgeois français (à l’exception d’une minorité dissidente) étaient des collabos et pas les cocos staliniens qui ont d’autres crimes à se reprocher. A la fin de la guerre, le pouvoir réel appartenait aux communistes et De Gaulle n’avait d’autre choix que de pactiser avec ceux qui allaient reconstruire la France capitaliste avec la bénédiction de Staline.


    • PiXels PiXels 20 février 2017 09:38

      Une question me taraude :
      Comment peut-on encore faire en 2017 des « ZANALYSES POLITIQUES » en posant comme axiome de base que le P« S » est « de gauche » ???


      • gruni gruni 20 février 2017 09:51

        @PiXels


        Arrêtez de vous tarauder l’esprit et de chercher qui est la vraie gauche. Si ça peut vous satisfaire, disons que le PS version Hamon, c’est toujours plus à gauche que la vraie droite.

      • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 20 février 2017 10:05

        @gruni

        fillon est-il plus à gauche que le FN ? Parceque dans ce cas là, vous considérez sans doute qu’il est à gauche. A partir de combien de cheveux un homme est-il chauve ?

      • gruni gruni 20 février 2017 10:25

        @Jeussey de Sourcesûre


        « Fillon est-il plus à gauche que le FN ». Si vous lisez le programme économique du FN vous pourriez en déduire qu’il est mélenchiste, donc de gauche. Or, ce qu’il y a écrit sur le programme n’engage pas le candidat, du moins en France. Même Fillon fait du social depuis quelques temps. 
        « À partir de combien de cheveux un homme est-il chauve » devient donc très subjectif.

      • troletbuse troletbuse 20 février 2017 11:01

        @PiXels
        Grounichou est un nanaliste popolitique  smiley


      • Yvance77 Yvance77 20 février 2017 11:09

        @gruni

        Quand l’on veut juste remettre un peu de cosmétique sur une loi scélérate type la El Khonery ... on ne peut pas se dire de gauche. Même Sarkozy n’était pas allé aussi loin que ce pseudo PS d’Hamon en terme de destruction sociale !

        Si c’est cela la gauche autant voter MLP, elle semble avoir plus de fibres gauchères que tous ces Hamon de malheur. Se dire frondeurs et reprendre les même recettes qu’il aillen tous ce faire mettre Cambadélice en tête ! 

      • gruni gruni 20 février 2017 11:21

        @Yvance77


        Je n’ai nullement l’intention de défendre Hamon ou Mélenchon, mais il me semble qu’il veulent tous les deux en finir avec la loi travail. Maintenant pour l’un comme pour l’autre, comme pour tous les candidats d’ailleurs, qu’en sera-t-il réellement de la politique menée si l’un ou l’autre prend le pouvoir. Hollande aurait respecté seulement 34% de son programme. Alors les campagnes électorales...

      • Alren Alren 20 février 2017 11:46

        @gruni

        Je n’ai nullement l’intention de défendre Hamon ou Mélenchon, mais il me semble qu’il veulent tous les deux en finir avec la loi travail.

        Comment Hamon pourrait-il abroger la loi El Khomri, avec madame El Khomri députée de sa majorité, investie par lui pour les législatives ?

        Le seul candidat qui la fera abroger est Mélenchon, appliquant le programme chiffré de L’Avenir en commun. Le mettre dans le même sac qu’Hamon est lui faire injure ...

        Et vous le savez bien puisque vous suivez le débat politique !!!


      • gruni gruni 20 février 2017 11:59

        @Alren


        « Comment Hamon pourrait-il abroger la loi El Khomri, avec madame El Khomri députée de sa majorité... »

        Je n’ai jamais dit qu’il le ferait, mais que c’était son intention à la primaire. C’est bien sûr un vrai problème pour Hamon, d’’autant que comme il n’y aura pas d’alliance avec Mélenchon, pour rassembler son camp Hamon va devoir se recentrer. Désolé pour Mélenchon, mais il ne sera pas élu, ni Hamon d’ailleurs.



      • PiXels PiXels 20 février 2017 12:06

        @gruni
        .
        «  Hollande aurait respecté seulement 34% de son programme. Alors les campagnes électorales.. »
        .
        Et QUELS 34 % ?!!!
        .
        En 2011 j’ai consacré des dizaines de commentaires à tenter d’expliquer à des gens comme vous que Hollande n’était pas « de gauche »..
        5 ans après vous continuez à participer à cette escroquerie.
        .
        Que les chiens de garde du système positionnent le P« S » « à gauche », normal vu que c’est pour ça qu’ils sont payés.
        .
        Mais que les « commentateurs amateurs » d’un média « alternatif » relaient en boucle cette arnaque.
        .
        .
        Ca fait plus de 2 siècles que « le système » fonctionne sur le piège des « élections ».

        Faire croire à la populace qu’elle choisit !
        .
        Le mot « gauche » n’est que le morceau de fromage destiné à attraper les gogo/souris !

        Si j’avais le temps je vous parlerais de A. Thiers (pour vous faire comprendre que ça ne date pas d’hier)
        Mais sans déconner, vous n’avez pas compris que LE P« S » ce sont (pour faire simple) des très riches qui se collent l’étiquette « gauche » pour mieux défendre les intérêts des ULTRA riches ?
        Ça a TOUJOURS fonctionné comme ça et c’est TOUJOURS comme ça que ça fonctionne !

        Fabius, de gauche ? DSK, de gauche ? Bergé, de gauche ? Pigase, de gauche ? Cahuzac, de gauche ?... j’arrête, je pourrais remplir des pages !
        .
        Ce quinquennat ne vous a pas suffi ?
        .
        Il faut quoi pour que vous arrêtie de chercher à savoir si untel serait plus à gauche que duchnok ?
        Et au passage relayer involontairement (?) la propagande oligarchique !!!
        .

        Remarquez, je viens de lire (en diagonale, com d’hab) le billet de Rakato :
        .
        Les néos CONS sont tellement à la ramasse que maintenant, pour eux « gauche » ne suffit plus.
        Mélenchon ET HAMON = .......ULTRA gauche (extrême ne leur suffit plus !)
         


      • Dzan 20 février 2017 12:27

        @PiXels
        Depuis mes 21 ans ( oui, je pouvais servir de chair à canon, mais pas de voter) j’ai toujours voté à gauche,-socialiste, parfois dans mon canton, communiste- quelquefois, pour me défouler au 1er tour, Besancenot.
        Mais suite aux trahisons successives du PS, c’est fini, plus jamais pour eux. Pourquoi pas Hamon. Parce qu’avec ses potes « frondeurs » ils n’ont pas eu les cojones de voter la défiance à Valls. Parce que Hamon va prendre avec lui, des vieux chevaux de retour, que je e peux plus supporter.
        je voterai des 2 mains Mélanchon, et- si au 2eme tour, c’est le banquier illuminé contre Madame de St Cloud,pour la 1ERE fois de ma vie, je m’abstiendrai.Pour Fillon / MLP.idem


      • capobianco 20 février 2017 13:48

        @gruni
        «  Cette fois il ne sera pas le cocu magnifique. Résultat - dans cette élection il n’y aura que des perdants à gauche. »

        Bon, et alors ? Il nous faudrait revoter pour un candidat ps pour ne pas être perdant comme si rien ne s’était passé depuis 5 ans ! Voter ps c’est voter pour une politique de droite alignée sur l’ue et les usa, comme voter lr ou macron. J’ai toujours dis avoir voté deux fois à droite dans ma vie, en 81 et 2012. A chaque fois je me suis fait avoir donc j’arrête, ce sera le programme des insoumis ou la droite.

        Chacun peut faire son choix et assumer. Ceux qui s’apprêtent à voter fion, hamon, macron doivent estimer que l’on peut croire à leurs promesses, leur sincérité, que peut-on pour ces gens ? Il ne sont pas contents mais voteront pour les mêmes, comme vous apparemment.


      • gerard5567 20 février 2017 13:59

        @PiXels
        C’est effectivement toute la question.


      • gruni gruni 20 février 2017 14:07

        @capobianco


        « Il ne sont pas contents mais voteront pour les mêmes, comme vous apparemment. »

        J’ai l’impression à vous lire que les Français qui ne votent pas comme vous sont tous des imbéciles, je me trompe peut-être ?

        Autrement j’ai écrit dans un de mes commentaires qu’au deuxième tour, avec Fillon et Le Pen, je voterai blanc. J’espère que mon vote vous convient, sinon tant pis, j’assume !


      • Alren Alren 20 février 2017 16:04

        @gruni

        Je n’ai jamais dit [que Hamon abrogerait la loi El Khomri ] mais que c’était son intention à la primaire.

        La loi scélérate El Khomri étant rejetée par une grande majorité de salariés votant PS par tradition, Hamon a dit qu’il abrogerait cette loi.
        Mais bien sûr, tout comme Hollande était « l’ennemi de la finance », il s’agissait d’un attrape-nigaud. Dès la primaire, il n’avait pas l’intention de respecter sa parole pas plus que renégocier les traités ou quitter l’UE pour rendre à la France sa souveraineté.

        Tout chez Hamon est poudre aux yeux. C’est un Hollande bis.

        Nul ne connaît l’avenir mais si l’on « prolonge les courbes » d’intentions de vote, elle monte pour JLM ; elle stagne pour Macron et Le Pen, elle baisse pour Fillon.

        Le chiffrage du projet L’Avenir en commun dimanche dernier par des économistes irréfutables, le sérieux qui se dégage de tout cela, ne pourra que donner davantage de visibilité et de confiance pour JLM. 

        La victoire de JLM est possible si ceux qui souffrent économiquement et moralement cessent de croire aux balivernes haineuses du FN. Lequel n’a pas l’intention d’améliorer leur sort mais au contraire de le dégrader en les rendant en plus responsables de leur situation.


      • non667 20 février 2017 17:02

        @gruni

        Si ça peut vous satisfaire, disons que le PS version Hamon, c’est toujours plus à gauche que la vraie droite.
        encore du gruni !

        vaut -il mieux :
        avoir au pouvoir une « gauche » traitre au socialisme qui a fait passer des réformes ( exemple : privatisation ....) dont la droite rêvait mais n’osait pas faire (avant 81 peur d’un mai 68 )
        neutralisant /achetant la contestation (syndicat ) ,s’en mettant plein les fouilles .
        ou :
        avoir au pouvoir une droite fidèle au capitalisme 
        et une opposition qui la surveille ,la dénonce , la freine (par un mai2018 ! )
        une opposition ressuscité par mélanchon si celui ci n’était pas une taupe judéo-franc-mac du mondialisme (N.O.M.)

        nb : le pen de par son père artisan marin pêcheur a toujours été pour les pme,pmi , (cnip ,centre national des indépendant s
        Jean-Marie Le Pen est réélu député, dans la troisième circonscription de la Seine, en novembre 1958, sous l’étiquette « Indépendants de Paris », qui est la fédération parisienne autonome du Centre national des indépendants et paysans (CNIP)
         contre les multinationales de la finance ,du commerce,de l’industrie , de l’agriculture .....etc et de ce fait est à gauche du ps économiquement ,


      • Vipère Vipère 20 février 2017 17:12

        @non667





        « Si ça peut vous satisfaire, disons que le PS version Hamon, c’est toujours plus à gauche que la vraie droite.
        encore du gruni ! »



        Comment le PS qui n’était pas à l’origine, un parti de gauche, peut produire un candidat de gauche, qu’on m’explique ce mystère ? 

        D’autant plus que le dit Hamon pantouflait tout de même depuis 30 ans dans un prétendu parti socialiste, l’a t-on entendu s’élever avec virulence contre des lois iniques mise en oeuvre par les solfériniens ? Rien ou si peu.

        Voter Hamon, c’est juste remettre en selle l’oligarchie « à gauche » ! 

      • manu manu 20 février 2017 18:55

        @Vipère

        Hamon c’est Hollande bis.


      • PiXels PiXels 20 février 2017 20:24

        @manu
        .
        Faire croire au Père Noël à un môme de trois ans, c’est facile.
        .
        Ensuite, il va à la maternelle puis au CP et ses petits copains l’affranchissent.
        .
        Alors, il faut trouver d’autres « explications », d’autres « stratégies » !
        .
        Il y a les gamins qui continuent à « faire confiance » à la « parole parentale ».
        .
        Et puis, il y a les plus « malins ».....


      • Cadoudal Cadoudal 21 février 2017 00:05

        @Vipère
        Macron a toujours sa carte de membre du PS...

        Sinon, pour les malentendants, cette élection est la dernière ou les souchiens seront encore majoritaires a pouvoir décider du sort du pays..

        Le reste n’est qu’enfumage, Fergussonneries maçonniques et entubage médiatique...

        j’imagine la joie des salafistes à voir toutes ces couilles molles s’écharper pour savoir laquelle des couilles penche le plus à gauche...

        "De fait, le conseiller Schleier, « constatant que la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française23 » pousse Abetz à favoriser l’entrée au gouvernement de Vichy des syndicalistes et socialistes acquis à la collaboration.« 
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_France

        C’est beau l’Histoire, presque aussi beau que la démographie, une science pure inaccessible aux esprits étriqués...

        Pas étonnant que la Marocaine veuille en faire une matière annexe, noyée sous les cours de »vivre ensemble« et »d« allégorie de l’apport consubstantiel de l’Islam à l’identité française »...

        Si j’avais eu un père collabo comme vous je l’aurais dézingué avant ma naissance, ça m’aurait épargné ce triste spectacle de la bourgeoisie se vautrant une fois de plus dans l’ignominie...

        Seul soulagement, cette fois ci sera la dernière...


      • capobianco 21 février 2017 07:45

        @gruni
        Vous m’attribuez des propos non tenus, pour discréditer un commentaire qui vous gène peut-être ?

        Ceux qui voteront pour le ps ont été satisfaits du quinquennat hollande ou leur vote sera idéologique ? Dans les deux cas vous attribuerez l’adjectif qui vous convient et désolé si vous vous retrouvez dans le lot. Les cambadélis, sapin, el konerie, vals vont voter eux aussi pour le programme (?) de hamon, les vestes sont réversibles ... 

        Pour la gauche c’est le vote du premier tour qui compte le plus pour l’instant. Voter ps c’est accepter de continuer cette politique que hollande à même refusé d’assumer.


      • Sparker Sparker 20 février 2017 10:09

        Si vous visionnez la vidéo d’hier sur le financement de la campagne « l’avenir en commun » vous pouvez comprendre le fossé qui existe.
        Dans cette démarche ce sont les électeurs qui sont visés, dans le sens de la transparence et de la probité.
        Hamon or not Hamon, telle n’est pas la question en fait. L’electorat qui veut savoir et comprendre ou on va et comment on y va à les moyens de se faire une idée, c’est ça aussi la nouveauté.


        • gruni gruni 20 février 2017 10:31

          @Sparker


          Si une vidéo répond à toutes vos questions, tant mieux pour vous. Croiriez-vous encore en l’homme providentiel ? Et surtout, avant de pouvoir appliquer un programme, il faut gagner l’élection, et c’est très mal barré. 
          Et un homme qui fait passer son intérêt personnel après celui du pays, vous en pensez quoi ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès