• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le président Poutine honore la médaille de l’Ange de la (...)

Le président Poutine honore la médaille de l’Ange de la paix

 

La paix que génère Vladimir Poutine à travers la diplomatie contraste fortement avec cette autre paix que les Etats-Unis et ses alliés essaient d’imposer au monde par la force des armes et des sanctions. Depuis quelques années, la Fondation Nobel a plutôt tendance à honorer ces derniers par son Nobel de la paix. Que l’on pense à Obama des Etats-Unis et à Juan Manuel Santos de Colombie. Par contre, le pape François a plutôt choisi d’honorer le président Vladimir Poutine en lui remettant la médaille de l’Ange de la Paix. La légende veut qu’il apporte la paix sans faire la guerre. 

 Cette brève introduction veut surtout mettre en évidence ce Président pas comme les autres, mais aussi et surtout son ministre des relations extérieures, Sergueï Lavrov. L’un et l’autre se complètent merveilleusement bien. Si le président Poutine sait manier avec un grand art la fermeté et la patience, son ministre des Affaires extérieures sait pénétrer les divers milieux diplomatiques pour y discerner les enjeux, les cs des uns et des autres ainsi que les intérêts qui permettent de discerner des alliances possibles pour la paix sans les guerres. La reconnaissance des forces et des faiblesses des uns et des autres permet des analyses qui conduisent à des alliances de nature à affaiblir et à neutraliser les « va-t-en-guerre ».

 Lorsqu’en 2014, Vladimir Poutine déclare aux parlementaires russes, parlant des terroristes et des ennemis de la Russie, « nous les connaissons et savons quoi faire  », il savait que les Etats-Unis jouaient double jeu avec eux et qu’ils étaient les premiers à soutenir et à utiliser les terroristes en Syrie. Aujourd’hui, c’est la BBC qui nous en fait la révélation. Tout au long de ces années, la diplomatie russe a joué le jeu des alliances avec les Etats-Unis tout en sachant que les évènements allaient mettre à jour leur double jeu, celui de la diplomatie non fiable et celui du terrorisme. Pendant que plusieurs crurent en leur naïveté, ces derniers préparaient déjà leurs alliances avec les peuples et les regroupements politiques dont la présence est déterminante pour apporter la paix, non seulement en Syrie, mais aussi au Moyen Orient et en Asie. Le 22 novembre, une rencontre importante réunira les Présidents d’Ankara, d’Iran et de Moscou en relation avec la paix en Syrie. Le ministre des Relations extérieures de Russie a préparé le terrain avec ses deux autres homologues de sorte que les trois Présidents se retrouveront vite sur un même terrain d’entente. Ceux qui, hier, se parlaient par la voix des armes, se retrouvent réunis, aujourd’hui, par la voix du respect et des intérêts mutuels.

Entre temps, les Etats-Unis continuent de faire entendre la sonnette des sanctions et la menace de la guerre à l’endroit de plusieurs pays du M.O. et de certains autres pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Ils agissent sans se rendre compte que leur approche facilite, plus que moins, le rapprochement de ces nombreux pays avec la Russie de Vladimir Poutine et de son ministre des Relations extérieures. Ces derniers font de la diplomatie de paix l’outil essentiel pour que les belligérants d’hier deviennent des alliés pour l’avenir et la prospérité de tous. 

Ce que la diplomatie des Etats-Unis ne peut comprendre c’est que l’approche impériale de la carotte et du bâton ne cadre d’aucune manière avec le Droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes. Le monde d’aujourd’hui et le droit international qui l’encadre et le soutient ne permettent l’existence d’aucun empire. Ce dernier est par définition DOMINATION ET CONTRAINTE DES PEUPLES. S’il y a des dirigeants d’État qui trahissent la souverainement de leurs peuples au profit de l’Empire, ce qui est le cas de plusieurs, l’application du droit international des peuples n’en est pas moins impérative. La corruption ne saurait transformer l’injustice en justice.

Il faut rendre hommage aux peuples et aux dirigeants des pays qui disent non et à la carotte (corruption) et au bâton (menace de guerre). En Amérique latine, il faut signaler le courage du peuple vénézuélien ainsi que de ceux de la Bolivie et de Cuba. Au Moyen Orient, il faut reconnaître le courage du peuple Syrien ainsi que celui de l’Iran, entre autres.

Oscar Fortin

Le 19 novembre 2017 

http://humanisme.blogspot.com

Quelques liens de rappel

http://humanisme.blogspot.ca/2014/11/qui-des-oreilles-pour-entendre-quil.html

http://humanisme.blogspot.ca/2014/11/lorsque-la-russie-pose-ses-conditions.html

http://humanisme.blogspot.ca/2015/12/qui-est-vladimir-poutine.html

http://humanisme.blogspot.ca/2015/10/si-la-bagarre-est-inevitable-il-faut.html

http://humanisme.blogspot.ca/2015/09/obama-et-poutine-lheure-de-verite-sonne.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Parrhesia Parrhesia 20 novembre 2017 11:54
    >>> Aujourd’hui, c’est la BBC qui nous en fait la révélation...<<<

    Outre le grand intérêt de cet article, cette phrase en apparence anodine est le signe dans ce contexte que la Grande Bretagne (pour le moment tant soit peu libérée par son Brexit) est en train de reprendre voix au chapitre sur la scène des Proche et Moyen-Orient.
    En regard, la seule action valable de M. Macron depuis sa prise du pouvoir en France, vient d’être son invitation à M. Hariri. C’est un belle manoeuvre et cela mérite d’être dit, encore que dans ce cas, il soit impossible d’ être tout-à-fait sûrs que ce qui va en résulter va bien dans l’intérêt de notre pays...

    • Lugsama Lugsama 20 novembre 2017 12:49

      Poutine qui après les guerre et annexion en Géorgie et Ukraine en ange de la paix, décidément le ridicule ne vous fait pas peur.

      Il n’y a pas plus impérialiste que les russes, et ils l’assument et le revendiquent, le plus drôle pour les propos racistes de l’auteur.

      Sinon pas d’article sur la Loi qui punit de 30 ans de prison les critiques contre la grande démocratie narco-militaire qui affame le Venezuela ? C’est vrai qu’avec les grands scandales de corruption qui éclatent et mouille par dizaine de millions de dollar tous les dirigeants c’est une drôle de coïncidence.


      • Ouallonsnous ? 20 novembre 2017 17:32

        @Lugsama

        C’est surtout à vous que le ridicule et l’invraisemblance ne font pas peur, par contre vous abordez la véritable nature de l’Empire yankees !

        Auriez vous malgré tout quelques lueurs de conscience ?

        Tout n’est donc pas perdu pour « votre salut » !


      • mmbbb 20 novembre 2017 23:27

        @Lugsama le terme « annexion » me parait etrange Vous devriez relire cette histoire de cette region avant d avancer des sornettes et de nous prendre pour des cons Cette annexion est largement anterieure par exemple à « l »annexion de la Savoie " par la france . .et a celle de L Algerie ( colonisation brutale qui se termina pas une guerre) Donc nous sommes assez mal place pour donner des lecons d histoire et de morale


      • Lugsama Lugsama 21 novembre 2017 06:27

        @mmbbb

        Vous pouvez aussi ouvrir un livre d’histoire et un dictionnaire avant de raconter des mensonges historiques, encore un jeuneu qui ne sait pas que la Crimée a été annexé fin du 18e siècle..


      • JP94 20 novembre 2017 21:21
        • Intéressant et un peu inattendu de voir un pape si différent de ses prédécesseurs...
        La BBC a un peu le ... entre deux chaises : informer pour assurer sa réputation et présenter les choses de façon acceptable par le pouvoir ... du coup, si on lit entre les lignes, on apprend des choses mais sinon, on zappe ce qui devrait interpeller...

        C’était la même chose au Donbass i un journaliste de la BBC interroge un des Pravy Sektor qui se défend d’être pro-nazi mais le cameraman tourne la caméra et montre les insignes nazis que l’autre arbore sur son casque et dans son dos ...
        Pour autant, la BBC n’a mené aucune campagne d’envergure sur cette question...

        • Parrhesia Parrhesia 21 novembre 2017 08:29
          @JP94
          Bonjour JP94,
          Intéressant, effectivement, ce pape François ! Et je parierai qu’il n’a pas fini de surprendre.

          Par certains côtés, et bien que François ait été régulièrement élu, il rappelle un peu l’anti-pape Anaclet II et son époque un peu troublée, ce qui n’est pas rassurant pour autant !
          Enfin... Au point où nous en sommes !!!

        • RICAURET 20 novembre 2017 22:00

          ON SAIT TOUS QUE POUTINE FAIT PARTI DU NOUVEL ORDRE MONDIAL
          MAIS SOUHAITE AVOIR UN PARTAGE DU MONDE ÉQUITABLE LES ÉTATS UNIS AVEC TRUMP
          VEULENT LE MONDE QUE POUR EUX QUI A VOUS ÉLIMINEZ PAR EXEMPLE AVEC DAECH OU AVEC LES PESHMERGAS CONTRE LA RUSSIE
          MAIS IL Y A UN MAIS
          IL Y A 300 000 000 ARMES QUI CIRCULENT AUTANT QUE LA POPULATION UN GÉNOCIDE EN PERSPECTIVE
          ET IL YA UNE BOMBE ATOMIQUE QUI A ÉTÉ VOLE A L ARMÉE US QUE L ON CACHE EST ELLE ENTRE DE BONNE MAINS JE NE PENSE PAS ELLE POURRA PEUT ÊTRE SERVIR POUR ENTRER EN GUERRE CONTRE UN PAYS COMME LES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE DE SADDAM ON A AFFAIRE A UNE ÉLITE US PERFIDES HYPOCRITE MENTEUSE TOUT CELA POUR VOUS ASSERVIR BABYLONE S ÉCROULERA  
           


          • mmbbb 20 novembre 2017 23:31

            @RICAURET J espere qu ils ont le mode d emploi pour la bombe atomique afin qu elle ne leur pete pas a la gueule C ’est tout de meme un peu moins facile d utilisation qu une grenade a dégoupiller


          • oscar fortin oscar fortin 20 novembre 2017 23:59

            @RICAURET : merci pour votre commentaire.


          • xana 21 novembre 2017 12:16

            Et à vous, Oscar Fortin, merci cette fois encore pour votre article.


            Plus les Lugsama et autres crachent leur venin anti-russe, plus je me sens poutinophile.
            Curieux, non ? Ou se serait simplement une allergie à leur connerie ?
            Le fait est qu’il n’y a pas photo. Calme, rationalité et appel à la construction d’un monde meilleur d’un coté, vociférations haineuses et soutien d’un monde injuste de l’autre. Comment hésiter ?
            Lugsama et ses pareils ne sont plus que des épouvantails destinés aux poubelles.

            Jean Xana

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès