• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le terroriste, les responsables et les victimes

Le terroriste, les responsables et les victimes

 Toi l’intégriste massacreur, quand bien même tu sacrifierais 10 000 vies tu resteras la première victime. Ce que tu n’as pas assimilé c’est qu’une fois que tu te seras inutilement transformé en feu d’artifice meurtrier entraînant dans ta folie des innocents de passage, femmes et enfants compris, tes commanditaires iront recruter d’autres paumés dans ton genre pour continuer le sale boulot après leur avoir lavé le cerveau à coup de sourates et de prêches assassins. Parce que ce qu’ils veulent, ce qu’ils cherchent n’est rien d’autre que pouvoir et richesse et pour cela, ils vous ont inventé un Dieu imaginaire et un prophète sanglant s’appuyant sur une hérésie qui réclame soumission ou élimination. Leur royaume sauvage empiète sur l’ordre des hommes, ce sont des êtres habités par des loups qui dévorent leurs frères. Les fées qui se sont penchées sur leurs berceaux s’appelaient haine et vengeance. Ce sont des délinquants de la pire espèce et la religion n’est que la façade d’excuse derrière laquelle ils s’abritent pour amasser profits. Et toi le kamikaze éparpillé façon puzzle, tu nous as joué ton obscène musique, ton hymne satanique et tu attendras comme un âne tes mille vierges en t’apercevant que tu t’es bien fait rouler. À peine explosé que tu glisses déjà dans la fosse commune des damnés recouverts par la boue de l’oubli. Tu te croyais saint Martyr et tu n’étais que l’idiot utile sacrifié sur l’autel de l’absurdité. Ton ignorance à la main tu décapites la pensée, folie contre raison. Tu n’es rien d’autre qu’un tueur psychopathe et tes principes sont bidons et dégueulasses. Tu auras vécu comme un cactus dans un désert hostile. Ta seule excuse c’est ton incapacité à penser par toi-même. Tu es un monument de bêtises et à choisir, on en viendrait presque à préférer le tueur facho parce que lui, est un minimum carré dans son délire alors que toi, c’est n’importe quoi, n’importe où, n’importe quand. Sur ce coup-là tu t’es lamentablement planté, laisse-moi te faire une révélation : «  le véritable djihad c’est la guerre intérieure qu’on se livre à soi-même pour devenir meilleur  ». Ton Coran, ton Islam, comme toutes les religions voulant imposer leurs dogmes en vérité, croupiront sur des étagères où mites et poussières s’en disputeront la postérité. Voilà comment finissent les vérités philosophiques et les légendes théologiques.

Dans les deux camps, classique le sermon de la conquête et du génocide. Des petits malins arrivent à exploiter des millions de cons grâce à la vieille recette : «  Diviser pour régner  ». Et ça marche à tous les coups. Pendant que les Aztèques bouffent les Incas, une poignée de conquistadors déménage l’or. Les pauvres se dévorent entre eux alors que les dirigeants caviardent dans les palaces. Ils dansent sur vos cadavres, le champagne coule à flots dans les coupes de cristal et malgré la guerre et le roulis pas une bulle à côté. Ils se tordent de rire devant le pitoyable spectacle que tu leur offres au cri débile de «  Allah Akbar  ».

En face, le summum de la lâcheté et de l’inefficacité. Lamentations politiciennes de circonstances, bougies allumées, marches blanches, gerbes déposées, plaintes et palabres, cumul d’abdications devant l’adversité, iront se noyer dans le tonneau des danaïdes de l’inconscient collectif attendant les prochaines victimes. La dialectique ne peut rien contre le mystère incarné. La peur d’échouer devient plus grande que l’envie de réussir voilà ce qui paralyse la vie. Ni l’échec ni la victoire ne définissent un être, seule son attitude dessine sa véritable identité. La raison ne fait pas le poids face aux folles passions et il est certain que des dirigeants responsables par leurs pillages, leurs mensonges et leurs concupiscences, sont très mal placés pour combattre le fléau d’une haine qu’ils ont eux-mêmes, par leurs sales guerres, initiée. Ensuite, les salauds s’arrangent avec l’histoire afin de vous manipuler et chaque génocide, chaque massacre du passé deviennent l’excuse aux exactions du présent. Ils nous biberonnent à la culpabilité et font porter par chaque génération les cadavres de la précédente, il y en a marre  ! Une société de craintifs terrifiées par les maux qu’elle devrait combattre par les armes est forcément appelée à disparaître à brève échéance. L’inaction est toujours fatale, les truands, les bourreaux et les dictateurs l’ont très bien compris eux… Pendant que le diable allume d’immenses brasiers, les bigots pissent à côté des braises communiant autour du même désastre.

Comme disait le grand George : «  La camarde est assez vigilante et elle n’a nul besoin qu’on lui tienne la faux, plus de danse macabre autour des échafauds, laissez vivre les autres, la vie est à peu près leur seul luxe ici-bas…  » ou plus crûment : «  Nous sommes nés sans le vouloir, nous allons mourir sans le demander. Alors, laissez-nous vivre sans nous emmerder  ! …  »

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • papat 18 mai 18:32

    quand le camp du bien tue 3 millions de musulmans de par le monde , c’est normal que de temps en temps il y en est un qui s’énerve non ??


    • Gabriel Gabriel 18 mai 18:40

      @papat
      Où est ce que vous avez vous le camps de bien vous ? Les occidentaux ont fabriqué les terroristes en envahissant leur pays et en pillant leurs richesses, c’est une évidence. Le salaud n’a pas de drapeau mais il est souvent assez intelligent pour se servir des imbéciles....


    • papat 18 mai 18:48

      @Gabriel
      cqfd


    • Julien30 Julien30 18 mai 19:04

      @papat
      Ne racontez pas n’importe quoi, le Tchétchène qui a assassiné Samuel Paty il a fait ce qu’il a fait pour venger des musulmans ? Et ceux qui ont fait un carnage à Charly Hebdo ? Vous excusez par ailleurs les actes des terroristes ?


    • Jonas Jonas 19 mai 00:40

      @papat « quand le camp du bien tue 3 millions de musulmans de par le monde , c’est normal que de temps en temps il y en est un qui s’énerve non ?? »

      Le terrorisme islamique vise à transformer par tous les moyens possibles la terre en un immense califat islamique par la lutte armée, en se foutant bien des musulmans morts à travers le monde !

      Le Jihad islamique existe depuis plus de 1400 ans, comme en témoignent les milliers de batailles livrées entre le monde chrétien et le monde musulman pendant des siècles.
      Les musulmans ont colonisé une partie de l’Europe par la guerre, le meurtre de masse, le pillage, l’esclavage et la coercition.
      L’Espagne, le Portugal, le sud de la France, une partie de l’Italie, la Sicile, Malte, la Hongrie, la Roumanie, la Grèce, la Serbie, une partie de l’Autriche, l’Albanie, la Bulgarie,...sont restés pendant plusieurs siècles sous domination musulmane.
      Les ottomans se servant d’enfants chrétien pour alimenter leurs armées du Jihad (janissaires), et tout cela bien avant l’existence des USA.

      En considérant que le jihad ne serait qu’une forme de résistance contre le « camp du mal », vous oubliez et dénigrez sciemment tous nos héros défenseurs de l’Europe et du christianisme comme Pelayo, Ramiro I, Afonso Henriques, Jean III Sobieski, Jean Hunyadi, les Papes Léon IV et Jean X, Skanderbeg, Mathurin Romegas, Don Juan d’Autriche, Jean de La Valette, Nikola Zrinski, Miklós Zrínyi...qui ont, au péril de leur vie et au prix de sacrifices de millions d’individus, sauvés l’Europe de la charia islamique en expulsant les musulmans hors du continent.


    • babelouest babelouest 19 mai 17:11

      @papat bravo, c’est cela le sens de l’humour (que les autres ont raté)


    • saint louis 18 mai 19:56

      Texte très subtil sur les manipulations orchestrés par les organisations bien cachés.


      • Lampion Séraphin Lampion 18 mai 21:06

        « Le terrorisme peut être une méthode de gouvernement, parce qu’en agissant sur l’imagination des masses gouvernées il augmente le pouvoir de la loi. »
        Jules Romains - 1885-1972 - Les Hommes de bonne volonté - 1932-1947


        • troletbuse troletbuse 19 mai 00:34

          Charlie, Le Bataclan, Nice et autres petits meurtres, c’est Daech.

          Mais c’est qui Daech ?

          Ce serait assez génant de trouver les commanditaires de ces attentats.


          • babelouest babelouest 19 mai 17:13

            @troletbuse les commanditaires ? On s’en doute, ils sont plus riches que nous tous réunis, et c’est leur drogue. Simplement des fous.


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 mai 08:52

            Joli texte, nécessaire.


            • Jean Keim Jean Keim 19 mai 17:31

              Vous survolez l’essentiel mais quel est-il ?

              Prendre un problème, portez un jugement et éventuellement proposer une solution : «  le véritable djihad c’est la guerre intérieure qu’on se livre à soi-même pour devenir meilleur  », tous les ingrédients sont là, guerre, devenir, meilleur, c’est un programme religieux, ce qu’une pensée peut exprimer vient d’un savoir, à chacun le sien mais cela n’est qu’une processus, le même qui œuvre dans la tête de celui qui se fait sauter avec une ceinture explosive au milieu d’une foule, ne le percevez-vous pas ?


              • Gabriel Gabriel 19 mai 17:50

                @Jean Keim
                Donc si je vous suis, le bien, le mal se détermine suivant son acquit culturel ou sa croyance religieuse.. Quand j’écris «  le véritable djihad c’est la guerre intérieure qu’on se livre à soi-même pour devenir meilleur  » il faut comprendre que combattre ses démons intérieurs, ses pulsions, c’est la base pour ne pas être nuisible à autrui et apprendre à se contrôler. N’est ce pas ce que vous vous efforcez vous même de faire ?


              • Jean Keim Jean Keim 19 mai 18:30

                @Gabriel

                Le mal et uniquement lui trouve sa source dans un mode de penser, ce qui ne veut pas pour autant signifier que toute pensée est le mal, quant au bien nous ne savons pas vraiment ce qu’il est, tenter une définition fera inévitablement appel à un savoir et le dénaturera, dans le (faux) couple bien/mal, le bien est absent quand le mal est en œuvre, tout ce que nous pouvons oser tenter de dire sur lui est ce qu’il n’est pas, notamment le bien ne peut pas être le contraire du mal, ils sont incompatibles.

                Je crois que le message de Jésus vous parle, il va dans ce sens, dans une lecture ouverte des Évangiles il appert que ce qu’il appelle le diable, le malin, le satan, le mystificateur, le prince de ce monde, etc., désigne avec évidence les pensée qui ne viennent pas du cœur mais de l’ego, or l’ego (notre personnalité) c’est tout notre contenu mental dans lequel la pensée puise pour s’exprimer.

                Un des passage les plus patent : Matthieu 16:23 - Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.


              • Gabriel Gabriel 19 mai 18:44

                @Jean Keim
                Je suis agnostique déiste tendance panthéiste. Le christ est pour moi une très belle légende, une merveilleuse utopie et ce que j’en retire, c’est qu’il faut préserver et respecter toutes sortes de vie...
                Merci de cet échange


              • Jean Keim Jean Keim 19 mai 20:25

                @Gabriel

                Vous posez-vous parfois la question de savoir pourquoi et/ou comment vous avez choisi d’être agnostique déiste tendance panthéiste ?


              • Gabriel Gabriel 20 mai 06:51

                @Jean Keim

                L’être intérieur, esprit ou âme, peu importe le nom qu’on lui accorde, est relié à plus grand que ce monde nous donne à voir. De là, et aussi d’une mémoire enfouie, survivent des certitudes qui nous rappellent qui nous sommes vraiment et qui nous guide jusqu’à la source originelle.


              • Jean Keim Jean Keim 20 mai 08:04

                @Gabriel

                Chaque adhérent à une croyance profère un discours similaire... dans les mémoires se logent plus de compromis, de conclusions et d’impasses que d’horizons dégagés... allez bonne journée.


              • Gabriel Gabriel 20 mai 08:25

                @Jean Keim
                Votre monothéisme vous cantonne à son dogme cher Jean.
                Bonne journée à vous.


              • Jean Keim Jean Keim 20 mai 09:48

                @Gabriel

                Monothéiste ? Ah bon !


              • Gabriel Gabriel 20 mai 10:44

                @Jean Keim
                sauf erreur de ma part et avec le plus grand respect que je vous dois, vous citez souvent les Evangiles. N’est pas là les écrits d’une religion monothéiste ?


              • Jean Keim Jean Keim 20 mai 13:22

                @Gabriel

                Je lis les 3 Évangiles synoptiques comme un reportage avec des témoignages de témoins directs ou indirects, relatant les faits et geste d’un homme (?) exceptionnel.

                Quand au 4ème Évangile, celui de Jean, il est également un témoignage direct mais également il recèle une compréhension singulière des événements.

                Tout le reste du Nouveau Testament n’a pas beaucoup d’importance.

                Toute l’ambiguïté des Évangiles vient probablement du gouffre qu’il y aurait entre les modes de penser de cette époque et nôtre façon de penser actuelle, notamment le vocable dieu (ou les dieux) qui désigne actuellement un être particulier auquel Jésus ne croyait pas, croire en un dieu (ou des dieux) est une insanité, le plus extraordinaire dans les Évangiles est que tout est clair si on ne complique pas la lecture par des spéculations spécieuses.

                Croire met une distance entre l’objet de la croyance et le croyant, elle oriente vers un cul-de-sac, le percevoir permet de comprendre faute de mieux l’affirmation : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. »

                La foi est d’une autre nature quand elle est synonyme d’avoir confiance en...


              • Jean Keim Jean Keim 20 mai 13:25

                Et j’allais oublier, les Évangiles ont été écrites bien avant l’invention des religions chrétiennes.


              • Gabriel Gabriel 20 mai 16:36

                @Jean Keim
                Merci Jean pour ce rappel. Le plus important, Dieu ou pas Dieu, je crois c’est l’extraordinaire et pratiquement utopique message du Christ : « Aimez vous les uns les autres » ce que je traduirais par « Agis avec autrui comme tu aimerais qu’il agisses avec toi ». Là, il me semble que tout est dit, du moins à notre petit niveau...


              • roby roby 19 mai 17:33

                Tiens homard 9 n’a pas encore donné son avis , très très avisé ? Lui le censeur D’agovovox 


                • QAmonBra QAmonBra 19 mai 18:54

                  Merci @ l’auteur pour le partage.

                  Poignant pamphlet à l’encontre d’idiots utiles ayant troqué leur vie contre une place promise auprès de leur dieu, pendant que d’autres, plus attachés à leurs vies et beaucoup mieux « outillés », tapissent de bombes de tous types le territoire le plus densément peuplé au monde,(*) eux aussi pour une promesse divine. . . Celle d’une terre sans partage.

                  Deux type de terroristes donc, qui, hors de Palestine, non seulement s’évitent soigneusement mais semblent rouler pour le même « boss », va donc savoir pourquoi, ou plutôt pour qui ?. . . 

                  .

                  (*) Le genre de documentaire de RT « piquant trop les yeux », pour être diffusé par nos merdias et datant pourtant du 21/03/21, alors qu’est ce que doit être à présent ?


                  • Gabriel Gabriel 19 mai 18:57

                    @QAmonBra
                    Merci de votre analyse que je partage pleinement...


                  • Jean Keim Jean Keim 20 mai 08:09

                    @QAmonBra

                    Il y a pourtant bien sous tous les cieux des gagnants, ils fabriquent et vendent des armes, pourquoi chercher ailleurs une quelconque explication ?


                  • Gabriel Gabriel 20 mai 08:27

                    @Jean Keim
                    Encore faudrait-il s’entendre sur la définition de gagnant. les apparences n’embellissent que le court terme.


                  • Jean Keim Jean Keim 20 mai 09:45

                    @Gabriel

                    Gagnants dans le sens de profiteurs.


                  • nemesis 20 mai 12:11

                    C’est un vaste débat. Un débat répétitif et on tourne en rond :

                    les uns condamnent les terroristes,

                    les contradicteurs condamnent ceux qui les ont créés

                    Il me semble que l’objectivité renvoie les 2 camps dos à dos.

                    Je me permettrais de répéter à mon tour qu’au fond du problème repose ce terrible principe yankee :

                    les ressources énergétiques de la Planète relèvent de la Sécurité des E-U et réciproquement...

                    Le Général renâclait à suivre le Yankee, si l’Elysée avait poursuivi sa politique, il se serait, peut-être, produit des attentats de la CIA en France mais, avec moins de victimes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité