• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > LE TROISIÈME SEXE

LE TROISIÈME SEXE

 « On ne naît pas femme, on le devient. » Déjà le deuxième sexe exhortait les femmes à surmonter les multiples prédéterminations qui les maintenaient dans l’ailleurs ou l’à-côté. Les législations ont changé depuis 1949 et les Sciences ont progressé. Pour quel résultat ?

LE TROISIÈME SEXE

Jacques-Robert SIMON

 On ne naît pas femme ! Naît-on noir ? Naît-on pauvre ? Naît-on différent et doit-on ou peut-on le rester ?

 Sur la grande avenue qui monte vers Les Lilas un homme jeune marchait d’un bon pas tout en criant dans son portable vissé à l’oreille : « Je l’avais dit, je l’avais dit …. D’accord, je te laisse parler ». Les hurlements durèrent encore pendant plusieurs centaines de mètres sur le même ton. Avec la main gauche, celle qui ne tenait pas le téléphone, il trainait une petite fille qui ne semblait pas terrorisée par les vociférations venant de ce qui semblait être son père. Que Simone de Beauvoir va-t-elle lui apporter ?

 Dieu ou la Nature a organisé une reproduction sexuée pour les humains : ils doivent trouver un partenaire pour se reproduire et leurs descendants ne sont pas génétiquement identiques ni à l’un, ni à l’autre des parents. Dans la Nature, le bien, le mal, le beau, le laid, la raison, l’insensé n’interviennent pas dans le « choix » d’un mode de reproduction, seul compte la survie. Non pas la survie d’un individu pris isolément mais la survie de l’espèce : le devenir de la collectivité est l’unique source de « choix ». Et le bien être d’une collectivité n’a rien à voir avec celui d’un individu, ou d’une somme d’individus. Le mode de reproduction des Hommes permet de créer des êtres uniques, tous différents les uns des autres. Dieu ou la Nature a choisi la différence plutôt qu’un empilement d’identiques afin que l’espèce soit mieux armée pour se perpétrer en s’accommodant d’éventuelles modifications de l’environnement.

 Toutefois, cette précieuse unicité d’un individu ne s’exprime pleinement que rarement dans une société dont la structure hiérarchique nécessite des semblables plutôt que des égaux. Des concours, des rivalités entre identiques permettent de faire émerger des meilleurs, laissant en route les moins meilleurs et surtout les autres : une séparation entre classes homogènes se dessine peu à peu. La reproduction sexuée induit une organisation sociale stricte : la famille, le chef de famille, le chef de clan, le chef du village, le chef d’État ; le rôle de la femme dans les décisions concernant les collectivités était inexistant, leur accès aux responsabilités inenvisageables. Dès que les conditions sociales et politiques furent réunies, les femmes ne se soumirent plus au seul rôle que la Nature (ou Dieu) leur avait assigné. Un combat s’installa entre la Nature et la Loi des Hommes.

 Lorsque les règles, les normes, sont définies par une classe dominante, celles-ci favorisent inévitablement les membres de cette même classe dominante. C’est une observation générale qui concerne les femmes dans leur désir d’égalité, mais pas seulement les femmes, également les pauvres, les artisans, les artistes, les minorités de toutes sortes. Un certain nombre de lois furent promulguées au cours du temps qui tendaient à soulager les femmes de leur condition naturelle (droit à la contraception, droit à l’avortement, promotion de la parité…). Ceci illustre le déplacement de la morale (pour l’essentiel judéo-chrétienne) au réglementaire : la loi de Dieu fait place à celle des Hommes.

 Toutefois, même en allégeant les contingences naturelles liées à la maternité, les femmes ne peuvent que difficilement se substituer aux hommes dans un jeu conçu par eux. La masculinisation des femmes s’est donc accompagnée par la féminisation des hommes. Le règne animal montre par de multiples exemples que les caractères mâle et femelle ne sont pas toujours rigidement fixés par les gènes.

 D’autres types de sexualité reproductive que celle pratiquée par l’Homme sont possibles, les tortues en fournissent un exemple. Les mâles et les femelles vivent en solitaires et ne se rencontrent que pour l'accouplement. La femelle peut s'accoupler avec plusieurs mâles durant la même saison, elle gardera le sperme intact durant 4 à 5 ans dans les replis de son appareil reproducteur. Elle garde donc le pouvoir de pondre des œufs fécondés sans visite récente d’un mâle. La température d’incubation des œufs va déterminer le sexe des descendants : entre 27 et 29°C les mâles prédominent, entre 31°et 33°C ce sont très majoritairement des femelles. La fatalité des gènes n’est donc pas absolue et d’autres facteurs peuvent déterminer le sexe des membres d’une nouvelle génération.

 Chez les poissons clown, l'individu dominant est la femelle, plus grosse que le reste du groupe. Elle forme un couple stable avec un mâle sexuellement actif. Les autres individus du groupe sont des mâles immatures qui n'interviennent pas dans la reproduction. Si la femelle dominante vient à disparaître, son compagnon attitré, le mâle dominant, se transforme en femelle et prend sa place. La perte d’un proche peut donc conduire à un changement de sexe.

 Les exemples pris dans le monde animal ne montrent qu’une seule chose : des facteurs liés à l’environnement peuvent profondément affecter le type de sexualité pratiquée. La transmission d’un ensemble chimique, les gènes, ne détermine pas complétement le comportement des descendants. Il faut maintenant se demander dans quel sens on doit orienter les pratiques sexuels de nos enfants et qui doit s’en charger, car il n’est guère possible de rester parfaitement neutre.

 Najat Vallaud-Belkacem dans une interview du 31 août 2011 propose une possibilité : "La théorie du genre, qui explique ‘l'identité sexuelle’ des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d'aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l'homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets". La

« théorie du genre » ou gender theory est apparue aux États-Unis au cours des années 1970. Mais elle ne semble être qu’une invention de ses détracteurs, il existe par contre des gender studies nées parallèlement au développement du féminisme. Ces travaux étudient la manière dont la société associe des rôles à chaque sexe. Exemples : « pourquoi les hommes font moins le ménage », « pourquoi une femme mécanicienne ou un homme sage-femme paraissent insolites », etc. À ce type de questions il y a des réponses évidentes telles que desserrer un écrou nécessite de la force physique et que les femmes n’apprécient guère de montrer leur intimité à des hommes inconnus (du moins dans la plupart des cas). Mais il y a probablement une part de vérité dans le formatage différent par la société selon que l’on est homme ou femme. Mais le problème n’est pas là, puisque l’apparition d’un troisième sexe semble inéluctable, il faut s’interroger sur sa nature.

 L’homosexualité est-elle un signe de modernité, un pas vers ce troisième sexe base d’une société harmonieuse et pacifiée ?

 Le nombre d’homosexuels n’est pas connu avec précision, en particulier faute de définition précise. Il semble acquis que les classes aisées sont très présentes dans cette population et que l’homosexualité est beaucoup plus répandue dans les grands centres urbains qu’ailleurs. La population gay se caractérise par sa jeunesse et par une surreprésentation des 25-44 ans. Dans la hiérarchie socioprofessionnelle, les gays occupent plus souvent que l’ensemble de la population des emplois de professions intellectuelles, de cadres supérieurs. Ils sont plus diplômés que la moyenne et disposent en conséquence de revenus supérieurs. Il y a également beaucoup plus d’homosexuels que d’homosexuelles.

 L'homosexualité est rejetée par la plupart des instances religieuses (Dieu), mais aussi par la Nature pour des raisons apparemment différentes. Les premières ne peuvent admettre une remise en cause d’un modèle (le Père tout puissant, le fils, la vierge Marie…) base de l’édifice qu’elles ont bâti. La seconde doute que les technologies biologiques puissent assurer la pérennité de l’espèce humaine en construisant en laboratoire des embryons aux qualités génétiques choisies par les acheteurs à un prix fixé par le marché.  

 Le troisième sexe pourrait peut-être donner naissance à un surhomme, un homme nouveau, "plus haut des hommes que ceux-ci le sont du singe". Ou bien il ne représenterait que les derniers soubresauts de sociétés rassasiées d’opulence alors qu’une forte minorité sombre dans le néant. Les prochaines générations le sauront.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 10 octobre 2016 09:26

    « Les exemples pris dans le monde animal ne montrent qu’une seule chose : des facteurs liés à l’environnement peuvent profondément affecter le type de sexualité pratiquée. »


    J’espère seulement qu’on va pas se retrouver dans le même environnement que les mantes religieuses !

    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 10:41

      @Jeussey de Sourcesûre
      Amusant (à double titre)


    • velosolex velosolex 10 octobre 2016 10:42

      @Jeussey de Sourcesûre
       

      Pourquoi la théorie des genres a été chassé de norvège
      Une video édifiante


    • Francis JL 10 octobre 2016 11:13

      @velosolex
       

      ex Bakerstreet ?
       
       Merci pour ces deux références.
       
      Je me permets très modestement de copier-coller ici la contribution que j’y avais faite :
       
      Vous dites : ’’... que propose et que vise ce foutu programme : non pas changer les valeurs mortifères d’une société prédatrice, mais permettre aux femmes de s’en emparer à leur tour, en leur donnant les ficelles, et les ambitions en kit, à monter elles mêmes ! Mais faudrait-il qu’elles en aient simplement envie !’’
       
      Je crois que l’enjeu n’est pas de permettre aux femmes de s’emparer du pouvoir mais bien plutôt de castrer les petits garçons.
       
      Le but du lobby LGBT est d’enseigner l’ignorance (le néolibéralisme adore les oxymores, il en a fait son credo), sa stratégie est d’empêcher les enfants de penser en mettant en œuvre des mécanismes de sidération : les pratiques des LGBT sont sidérantes à tous points de vues, et en parler en classe de façon plus ou moins soft suffira à allumer le feu entre les enfants, puis entre les familles. Cette technique relève de la Stratégie du choc. Si l’on voulait s’assurer que le plus grand nombre possible d’enfants ne maîtrisent pas les bases de la lecture avant l’entrée en sixième, on ne s’y prendrait pas autrement.
       
      Les pratiques du lobby LGBT sont sidérantes : à l’instar d’un Goebbels qui théorisait que plus leurs crimes seraient odieux et plus le monde entier sidéré refuserait d’y croire, les LGBT pratiquent la sidération systématique dans tous les domaines ce qui est pour eux le meilleur moyen d’imposer la normalisation desdites pratiques en même temps que de contribuer à grossir le chiffre d’affaire de ceux qui font profession de (re)vendre très cher les temps de cerveaux disponibles qu’ils savent si bien capter.


    • velosolex velosolex 10 octobre 2016 13:13

      @JL
      Je suis d’accord avec vous. Ces billets sont toujours fragmentaires, et ne précisent jamais toutes les déclinaisons de la pensée, sur un domaine dont les implications sont si nombreuses, qu’on ne peut en faire le tour rapidement. Mais c’est un sujet qui me passionne, autant pour ce qu’il est que par rapport à toute la rhétorique pernicieuse tout autour, faite de sophismes et de manipulation, dans un contexte où les opposants sont transformés en réactionnaire, en ennemi de la modernité. Le plus vieux truc du monde, pour imposer « l’homme nouveau »...Remarquons que tous les régimes les plus totalitaires ont tenté d’imposer leur vue à ce sujet, de l’eugénisme nazi, à celui qui devait surgir du régime de Pol pot. 

      L’éducation scolaire a souvent été l’occasion pour des religieux, déguisés en scientifique d’imposer leur procédés. Rappelons que la méthode globale, continue à faire ainsi des ravages, même si on ne l’appelle plus ainsi, pour ne pas effrayer les parents. Les sciences cognitives ont pourtant validé que le cerveau d’un enfant de six ans n’était pas compatible avec le développement neurologique qu’impose cette technique, la méthode alphabétique étant par contre remarquablement adapté...

    • Paul Leleu 10 octobre 2016 17:18

      @Jacques-Robert SIMON


      article qui en apprend plus sur l’auteur que sur le sujet...


      le trans-genre est dans la nature (X % des naissances naturelles). L’homosexualité aussi. Non seulement très répandue chez les animaux, mais aussi bien-sûr chez l’homme. Nul n’ignore que la relation homosexuelle ne procrée pas d’enfants. Mais nul ne peut nier qu’elle est dans la nature de l’homme (sinon à quoi bon l’interdire ?!). Ce sont les idéologues dans votre genre qui refusent de voir la nature telle qu’elle est. Pour un choix politique, il ne faut donc pas raisonner à partir d’un a priori idéologique ou religieux comme vous le faites, mais à partir de la réalité


      Socialement, l’homosexualité n’est ni spécialement masculine, ni spécialement jeune, ni plus répandue dans les classes sociales plus élevées... C’est juste que les hommes de classe sociale assez élevée entre 25 et 50 ans osent plus afficher en public leur vie affective (logique). Combien de militaires, de mécaniciens, d’ouvriers, de paysans, d’artisans, d’entrepreneurs, de boulangers, de marins, de vigiles, de gardiens de prison, de policiers, de cheminots, d’aviateurs parfaitement homosexuels ! Il faut sortir un peu. Sans compter les pères et mères de familles, qui ont été, sont (en parallèle) ou deviendront homosexuels. Quant à la pédérastie, institutionnelle dans la Grèce antique, elle reste très courante dans l’Afghanistan rural contemporain. Certain journaliste homophobe français assez connu vit en couple gay... allez comprendre. Quant au FN, c’est « la cage aux folles » à tous les étages. 


      Une part de votre ignorance et de vos stéréotypes viennent du fait qu’un homosexuel ne va pas s’ouvrir à un homophobe. Vous avez sûrement des homosexuel(le)s dans votre entourage quotidien, mais vous l’ignorez. Vous vous privez donc d’une connaissance plus intime et diversifiée du sujet. Vous en êtes réduit aux vues lancinantes d’une certaine presse étriquée ou de propos bravaches de bistro. Dans une petite ville médisante de province, n’attendez pas que les « homos » se révèlent à tout le monde... pourtant il suffit parfois d’ouvrir les yeux pour rire un bon coup. 


      Quant à Simone de Beauvoir, je vous plains de vous priver du plaisir de cette grande plume française, dont l’aisance et la classe rappellent parfois Alexis de Tocquville. Pour l’homme un tant soit peu poète, il est même beaucoup de charme à feuilleter Le Deuxième sexe, dont les pages découvrent de touchants moments d’intimité féminine et un esprit rafraichissant. Ce qui ne vous contraint pas à dire, pas plus qu’à Tocqueville, amen à tout ce qu’elle énonce. 


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:07

      @velosolex
      Merci pour la vidéo.


    • howahkan 10 octobre 2016 09:50

       je n’ai pas tout lu c’est pour moi impossible !!!!! car il ne s’agit que de touche pipi............. smiley

      l’humain cet être qui s’ auto proclame centre de l’univers et voir même auteur de la création pour les pires nous refait le coût de ce faussaire de darwin et va chercher des exemples qui l’arrange chez certains animaux pour justifier ses perversions maladives névrotiques de quête d’absolu par le sexe.......et sa démence qui ne concernent que une ultra minorité car ce sujet en fait n’ intéresse quasiment personne dans le monde réel...

      voila ou la pensée auto centrée sur elle même amène certains...à cela comme à la guerre et aux massacres cela participe du même mouvement analytique...psycho bla bla....

      le sionisme khazar dans toute sa gloire....

      c’est mon avis et je le partage


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 10:43

        @howahkan
        Je ne peux répondre à des remarques floues.


      • howahkan 10 octobre 2016 14:30

        @arthes

        Merci, c’est très clair...et décrit mon propos...d’une manière qui me plaît beaucoup.. smiley


      • epicure 10 octobre 2016 17:39

        @arthes

        "
        Et que se continuer à s’en référer à Darwin , c’est à dire à la théorie du hasard et de la nécessité pour explquer/justifier l’évolution de l’espèce humaine , c’est franchement dépassé...Ringard et has been quoi
        « 

        En fait ce sont les anti-évolutionnistes qui sont has been depuis plus d’un siècle.
        D’ailleurs le message du »chef indien" est lui même has been, avec des considérations qui n’ont rien à voir avec la théorie de l’évolution, la science mais juste le refus de la connaissance au travers d’attaque ad hominem contrer darwin , comme les défenseurs de l’ignorance fixiste de l’époque.
        Ce doit être un grand chef indien qui a fait un voyage dans le temps, venant du 19ème siècle.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:09

        @arthes
        Je ne voulais qu’esquisser les relations entre sexualité et mode de reproduction.


      • Leonard Leonard 10 octobre 2016 10:03

        Paye ton surhomme


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 10:44

          @Leonard
          Je ne comprends pas ...


        • Julien30 Julien30 10 octobre 2016 10:07

          Un bon résumé sur la théorie du genre et ses dangers : https://www.youtube.com/watch?v=uJbAmJyihnA


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:11

            @Julien30
            Merci


          • Francis JL 10 octobre 2016 10:30

             ’’On ne naît pas femme, on le devient’’.

             
             Cette phrase m’a toujours un peu irrité.
             
             En effet, est-ce que l’on naît homme ? Pas du tout. Et je dirais que, de mon point de vue, le chemin pour devenir homme est le plus ardu. 

            • Albert123 10 octobre 2016 10:36

              @JL


              « Et je dirais que, de mon point de vue, le chemin pour devenir homme est le plus ardu. » 

              il est particulierement difficile de devenir un homme dans une société castratrice et puritaine qui veut vous maintenir dans l’adulescence ou encore à l’état de lopette.

            • Francis JL 10 octobre 2016 10:53

              @Albert123
               

               pour moi, s’il existe un quelconque danger dans un supposé choc des civilisation il provient de là : les féministes occidentales (pléonasme) élèvent leurs garçons comme des filles et leurs filles comme des garçons.
               
              Je ne sais pas si c’est un bon chemin pour devenir une femme libérée, mais je suis sûr que c’en est un très mauvais pour devenir homme 
               
               

            • Aristide Aristide 10 octobre 2016 13:54

              @JL


              Zemmour et ses apotres ...

            • velosolex velosolex 10 octobre 2016 14:29

              @JL

              Velosolex ou bakerstreet, la même identité sexuelle
              D’une façon générale, on devient., on évolue toute notre vie.....Reste à faire la différence entre les limites de cette évolution. Les hormones ont tout de même leurs mots à dire, et il sera difficile à convaincre un taureau d’^être aussi doux qu’une vache. Certains pousseront de hauts cris devant les comparaison animalière, mais pourtant nous ne sommes qu’une espèce parmi d(autres, et sans doute pas supérieure, cette considération étant ethnocentrée...
              Il est évident que la culture nous structure aussi, mais nier le biologique est une aberration. De plus je suis loin de contester la pertinence des féministes, ce que je reproche à certaines, c’est de brader leur nature, et de vouloir s’aligner sur les valeurs d’agressivité des hommes....N’est ce pas la réactions de colonisées, que de vouloir s’emparer de la culture du vainqueur, en niant leurs propres valeurs ? 
              Ferrat avait justement chanté : « La femme est l’avenir de l’homme. »...pas le contraire
              La testostérone est ce qu’elle est, un cocktail parfois explosif à domestiquer. Mais la nature étant ce qu’elle est, l’homme est souvent un loup pour l’homme. Mauvaise comparaison d’ailleurs, le loup étant grégaire,. 
              Homme, femme, voilà que les apprentis sorciers risquent bientôt de rendre caduque ce débat, nous faisant évoluer vers le pire des mondes possibles, adaptable aux solutions et aux pollutions futures. 
              On naîtra robot, et on le restera.

            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:12

              @JL
              Devenir un Homme est en effet difficile.


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:23

              @velosolex
              Je fais le même reproche que vous concernant l’agressivité héritée des hommes.


            • Albert123 10 octobre 2016 10:34

              c’est tout l’appareil d’état (chercheur du CNRS compris) que ce gouvernement de psychotiques débauche pour soutenir une théorie (enfin là une idéologie désormais et même une politique très concrète pour le coup) qui n’existe pas.


              il n’y a que 2 sexes, parfaitement définis par la nature qui fait les choses avec perfection et surtout gratuitement, ce que n’atteindra jamais le ramassis de pompiers pyromanes avec ces sous produits de substitution hyper marquetés, par ailleurs une quantité somme toute assez négligeable de marginaux ne peuvent en aucun cas constituer une norme (désolé pour les narcisses qui veulent s’exhiber aux yeux du monde)

              et c’est là tout le problème avec ceux qui viennent nous fourguer les gender studies, il veulent faire de la marge une norme, ce qui ne peut être le souhait que d’esprits pervers et dérangés ce qui accompagne parfaitement la logique d’inversion des valeurs et du reste vantés par un ramassis de sociopathes et de pervers narcissique que toute société saines aurait déjà mis au ban.

              Comment vous le dire une fois pour toute ?

              votre non projet de société est une impasse, un projet à peine débuté et déjà mort, d’ailleurs la société que vous voulez nous vendre n’est plus qu’un cadavre qui n’excite que les nécrophiles,

              nous (re)ferons société, ne vous inquiétez pas, mais sans la folie malsaine et perverse qui anime vos actions.

              Le 4eme reich tombera comme le précédent. 

              • howahkan 10 octobre 2016 10:46

                @Albert123

                salut à toi..
                A part ++++++ je ne vois rien à rajouter...ah si, merci...

                 smiley


              • Albert123 10 octobre 2016 11:17

                @howahkan

                Merci a toi surtout pour l’avoir lu et surtout compris



              • mmbbb 10 octobre 2016 13:09

                @Albert123 les barbus nous prennent pour des decadents Ils n ont peu être pas tort Quant a la gentille Bel Kacem, va t elle proposer sa théorie du genre dans son pays d’origine, le Maroc ou les durs ont remporte les légisaltives. j’en doute .


              • epicure 10 octobre 2016 17:57

                @Albert123

                « 
                il n’y a que 2 sexes, parfaitement définis par la nature qui fait les choses avec perfection et surtout gratuitement,
                 »

                Avant de se poser en maitre supérieur, il faudrait au moins montrer la maitrise du sujet.
                Hors ce que tu dis est totalement faux.
                Puisque les hermaphrodites, les transsexuels, les homosexuels, etc... sont la preuve que la nature ne fait rien avec perfection, et que les définitions parfaites n’existent que dans les gènes ( et encore pas toujours ).

                L’expression des deux sexes est optimisée pour permettre à l’espèce de se reproduire avec le moins possible d’individus mis à l’écart, mais ne aucun cas parfaite, car de la fécondation à l’arrivée à l’âge adulte, il peut se passer plein de choses qui peuvent rendre moins parfaite la distinction.

                Au niveau physique si le sexe masculin favorise la production de muscle, et que statistiquement les hommes sont plus forts que les femmes  ; il y a d’autres facteurs qui entrent en jeu, qui font que des femmes peuvent être plus fortes que des hommes.

                De plus toutes les études montrent que les hommes et les femmes ont des caractéristiques/aptitudes mentales psychologiques qui peuvent relever du masculin ou du féminin. Au niveau individuel certaines distinction n’ont pas lieu d’être, ce n’est qu’au niveau statistique que les différences hommes femmes se signalent. Il n’y a donc pas de définition parfaite. Les personnes représentant le modèle idéal ne sont au final qu’une minorité.

                Et ça les esprits égocentriques, pervers qui veulent imposer aux gens des modèles figées selon leur vision figées des choses, même si cela n’est pas adapté aux individus, n’arrivent pas à l’admettre, préférant se référer à la vision simpliste donnée par des différences statistiques.


              • andromerde95 10 octobre 2016 18:31

                @epicure
                « Avant de se poser en maitre supérieur, il faudrait au moins montrer la maitrise du sujet.

                Hors ce que tu dis est totalement faux.
                Puisque les hermaphrodites, les transsexuels, les homosexuels, etc... sont la preuve que la nature ne fait rien avec perfection, et que les définitions parfaites n’existent que dans les gènes ( et encore pas toujours ). »

                sauf que ces anomalies sont bien minoritaires.



                ’Au niveau physique si le sexe masculin favorise la production de muscle, et que statistiquement les hommes sont plus forts que les femmes ; il y a d’autres facteurs qui entrent en jeu, qui font que des femmes peuvent être plus fortes que des hommes.’

                les autres facteurs n’enlèvent pas les facteurs sexuels biologiques indéniables qui font que l’homme dans la très grande majorité des cas est plus fort que la femme.


                « De plus toutes les études montrent que les hommes et les femmes ont des caractéristiques/aptitudes mentales psychologiques qui peuvent relever du masculin ou du féminin. Au niveau individuel certaines distinction n’ont pas lieu d’être, ce n’est qu’au niveau statistique que les différences hommes femmes se signalent. Il n’y a donc pas de définition parfaite. Les personnes représentant le modèle idéal ne sont au final qu’une minorité. »

                -bref tu viens d’avoir qu’il y a bien des différences hommes femmes que l’on peut voir quand on prend les hommes et femmes dans leur globalité et non seulement au cas par cas comme toi.

                il n’y a pas de modèle d’homme idéal ou de modèle de femme idéal, mais la grande majorité des femmes se rapprochent beaucoup de ce « modèle idéal de femme » et la grande majorité des hommes se rapprochent du « modèle idéal d’homme »


                « Et ça les esprits égocentriques, pervers qui veulent imposer aux gens des modèles figées selon leur vision figées des choses, même si cela n’est pas adapté aux individus, n’arrivent pas à l’admettre, préférant se référer à la vision simpliste donnée par des différences statistiques. »

                les différentes statistiques permettent de constater la réalité des individus d’un groupe pris dans son ensemble et dans sa globalité, or toi tu t’arrêtes seulement au cas par cas pour nier les différences de groupe non-individuelles entre humains. tu n’as pas une vision globale et d’ensemble.


                enfin l’égocentrique met sa personne et son individu au dessus de tout groupe.


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:14

                @Albert123
                Je n’ai pas de projet de société, j’essaie de décrire sans émotion une situation.


              • soi même 11 octobre 2016 01:34

                Sur une question si important , vous patinez dans la choucroute . Je consens que vous avez des phantasmes c’est votre droit, moi je voudrais savoir le troisième sexe c’est quoi anatomiquement ?

                Car vous annoncez qu’il existe et bien je veux voir si vous dites que cela existe prouver le, au lieux de cherché à nous culpabilisez de vos angoisses existentielles ... !

                Car franchement il y a peut être autre chose à pensé que de faux problème mal soigné psychiquement, vous trouvez pas ?


              • epicure 11 octobre 2016 02:13

                @andromerde95

                le petit caniche égocentrique a besoin d’aboyer pour donner de l’importance à son égo , qui se traduit par le fait de vouloir imposer un modèle uniforme à des gens dans des catégories binaires.
                La liberté c’est l’opposé de l’égocentrisme, puisque ça implique de laisser chacun agir de façon autonome.
                Le caniche est contre l’autonomie des individu, il veut que les gens soient centrés sur sa vision stérile de l’homme et de la femme.


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 09:22

                @soi même
                Un faux problème alors que l’égalité homme-femme est partout proclamée ??


              • soi même 11 octobre 2016 10:15

                Le faux problème est cette quette du troisième sexe, c’est là le faux problème, pour le reste , l’égalité homme-femme progressera comme la goutte de l’eau qui finie par percé la roche. ... !


              • andromerde95 11 octobre 2016 13:36

                @epicure
                « le petit caniche égocentrique a besoin d’aboyer pour donner de l’importance à son égo , qui se traduit par le fait de vouloir imposer un modèle uniforme à des gens dans des catégories binaires.
                La liberté c’est l’opposé de l’égocentrisme, puisque ça implique de laisser chacun agir de façon autonome.
                Le caniche est contre l’autonomie des individu, il veut que les gens soient centrés sur sa vision stérile de l’homme et de la femme. »

                uniformité = imposer la catégorie du simple consommateur à tous le monde en exterminant toutes les différences de groupe. uniformité = détruire toutes les identités pour qu’il y ait qu’une identité (celle individuelle).

                enfin égocentrique : mec qui pense que son individu est au centre du monde. contraire de l’égocentrique : individu qui pense que son individu n’est pas au centre du monde et représente que dalle face à son groupe.

              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 18:55

                @soi même

                Il n’y a pas si longtemps, il était inconcevable qu’un homme pousse un landau. Ce ne l’est plus. 

              • soi même 11 octobre 2016 19:23

                @Jacques-Robert SIMON et torcher le cul des marmousets.
                 smiley


              • epicure 12 octobre 2016 03:19

                @andromerde95

                identité individuelle = identité singulière pour chaque individu.
                C’est à dire chacun a ses gouts, ses intérêts, qui diffèrent d’une façon ou d’un autre.

                uniformité = imposer un choix unique à des gens selon leur assignation à une catégorie arbitraire.
                par exemple les militaires se voient imposer un uniforme unique, avec une distinction uniforme pour chaque grade.
                L’uniformité sert à séparer des catégories différentes pour les hiérarchiser ou pour montrer sa soumission à un principe transcendant ( religion, communauté ).


              • andromerde95 12 octobre 2016 11:37

                @epicure
                « identité individuelle = identité singulière pour chaque individu.

                C’est à dire chacun a ses gouts, ses intérêts, qui diffèrent d’une façon ou d’un autre. »
                non l’identité individuelle est presque la même chez tous le monde et se traduit systématiquement ainsi : cupidité, culture us, hédonisme, consumérisme...

                « uniformité = imposer un choix unique à des gens selon leur assignation à une catégorie arbitraire.
                par exemple les militaires se voient imposer un uniforme unique, avec une distinction uniforme pour chaque grade.
                L’uniformité sert à séparer des catégories différentes pour les hiérarchiser ou pour montrer sa soumission à un principe transcendant ( religion, communauté ). »

                il y a l’uniformité en occident : 0 différences raciales religieuses culturelles ethniques sexuelles... que des bons petits moutons consommateurs incroyants avec la culture us mondialiste.


              • andromerde95 15 octobre 2016 16:33

                tiens je viens de me faire censurer alors que les douces insultes de mon interlocuteurs ne subissent aucune censure : 


                « caniche ignare » 

                en tous cas mon interlocuteur devra se dire qu’il est obligé de partir d’av si il ne veut pas que je réponde à chacun de ses coms et qu’avec moi, il a perdu la joute verbale d’avance.

                «  incapable de comprendre ce que sont les différences individuelles, et qu’elles sont la vrai diversité. chacun a ses gouts musicaux, vestimentaires, culinaires, sexuels , etc.... 

                Il y a autant de différences que d’individus, chaque individu est unique. »

                non, l’individualité d’une personne à une autre varie très peu et l’individualité est chez tous les hommes contrairement à une communauté.

                enfin en occident individualiste, tous le monde a à peu prés les mêmes goûts.



                « Comme il y a beaucoup moins de communautés que d’individus, la diversité communautaire est beaucoup plus restreinte que la diversité individuelle. »

                l’individualité, c’est chez tous le monde, donc il n’y a pas de diversité avec l’individualité qui d’ailleurs varie très peu d’une personne à une autre.

                par contre une communauté n’est pas chez tous le monde car il y a plusieurs communautés, ainsi il y a une diversité créé par les communautés.

                enfin les différences ethniques, religieuses, culturelles... sont toujours celles qui sont les plus flagrants, ce ne sont pas les différences individuelles qui sont les plus visibles.


                 

                « caniche ignare est aveugle, il ne peut pas voir la réelle diversité parce que son esprit est trop étroit.
                Tiens les africains ont blanchis et leurs traits se sont européanisés ? »

                peut y a avoir de diversité avec ton esprit étroit intolérant qui veut détruire toutes les identités non-individuelles qui forgent les différences. 

                et quel rapport avec les africains qui ont blanchis par le métissage en Amérique du nord ?


                « super marché religieux = diversité beaucoup plus large qu’avec quelques religions bien déterminées.

                mais tu es ridicule à vouloir me contredire à tout prix en répétant tes stupidités de caniche à l’esprit étroit. »

                non, l’athéisme ne se divise pas en plein de croyances et cultes différents contrairement à la religion. la religion = diversité de croyances et cultes ; athéisme = toujours la même chose.

                enfin je te contredirai tant que tu posteras ici, c’est clair.




              • andromerde95 15 octobre 2016 16:35

                @andromerde95
                correction* peut *pas y avoir de diversité avec ton esprit étroit intolérant qui veut détruire toutes les identités non-individuelles qui forgent les différences. 


              • epicure 19 octobre 2016 04:43

                @andromerde95

                woaw le petit caniche écrit tous ces messages pour défendre son ignorance.
                Toujours aucun argument, aucune réflexion.


              • andromerde95 19 octobre 2016 13:24

                @epicure
                le clown n’a encore aucun argument à opposer face à des posts qui démontrent son ignorance crasseuse. 


              • cevennevive cevennevive 10 octobre 2016 10:49

                Un texte d’homme...


                « Il y a également beaucoup plus d’homosexuels que d’homosexuelles. »

                Les reconnaissez-vous dans la foule ? Vont-elles aux Gay Pride ? S’affichent-elles dans la rue en montrant bien leur différence ?

                Ce « troisième sexe » est une hérésie. C’est vouloir justifier l’attrait que peuvent avoir femmes pour femmes et hommes pour hommes. Un attrait tout à fait normal car l’amour n’est pas forcément soumis à deux sexes différents.

                C’est mettre l’accent, en le traitant philosophiquement, sur des choses normales de la vie, bannies seulement par la loi dans certaines époques historiques et dans certains pays.

                C’est s’occuper de la vie privée en la ternissant de considérations psychologiques vaines... C’est vouloir une « normalisation » de l’être humain pour le « cadrer ».

                Je n’aime pas du tout.




                • mmbbb 10 octobre 2016 11:43

                  @cevennevive j’ai une collegue de travail dont son mioche en classe est a peu pres le seul avoir une famille bourgeoise normalisée bien qu ils soient de gauche . De temps en temps son petit copain n’ayant que sa mere ( divorce ) vient a la maison. Cette collègue qui a le sens de l observation me dit que ce gamin prend son mari pour son pere de substitution. Qu il y est une déstructuration de la famille traditionnelle cher a la la salope de Con Bendit , pourquoi pas, mais apres c ’est l’etat dont on cesse de critiquer son « role normalisateur » qui joue les voitures balais . Que l on cesse alors de nous faire larmoyer sur les femmes esseulées assumant la charge de leurs gamins. Par ailleurs en france il y a 3 millions de gamins pauvres ( article paru dans le monde ) belle perspective pour ces gamins dont le seul horizon est l EN ou on leur bourre le crane avec la theorie du genre Pendant ce temps la l’elite ne perd son temps avec ces conneries imposes par bel Kacem et s occupe de leurs mioches qui occuperont les postes majeurs du pays . Et les ces gosses la seront a la ramasse Ces « avancées sociétales » sont vraiment une révolution ! 


                • cevennevive cevennevive 10 octobre 2016 11:54

                  @mmbbb,


                  Oui, un enfant doit avoir un père et une mère. Et si le divorce, l’éloignement ou même la mort, lui dérobent la présence de l’un des parents, il sait qu’il est issu d’une famille et qu’il peut tout savoir de ses origines.

                  C’est son droit, et notre devoir envers lui.

                  Donc, si nous ne pouvons pas assurer ce genre d’obligations envers un éventuel enfant, il vaut mieux prendre la décision de ne pas en faire.

                  Bien à vous.





                • charlie charlie 10 octobre 2016 12:08

                  @mmbbb

                  Vous avez oublié de parler de Taubira…. Une absence ?...

                  Bon, à la place, Cohn Bendit est « une » salope. Ouf.


                • mmbbb 10 octobre 2016 12:58

                  @charlie Taubira et pourquoi ? je ne comprends pas votre perfide allusion .. Quoi qu il en soit ce ne sont que des appréciations sur un sujet donnée Je vis a l ecart de ces « problèmes sociétaux » je part du principe que nous sommes dans une sociéte aux moeurs libérés et chacun assume Sauf que personne ne veut assumer et que c est toujours l’etat in fine qui est toujours interpellé et sommer d’agir Par exemple les homos qui s’enfilaient hardi petit jusqu l explosion du SIDA et désormais LGBT qui veut rendre le remboursement obligatoire la PMA et imposera la GPA . Berger qui voulait faire un « transfert de fonds » de la collecte du Teléthon vers les associations de soin des malades du SIDA .. Voila le sens de mon propos  Vous pouvez avoir de la condescendance Rien à battre rien a cirer. 


                • charlie charlie 10 octobre 2016 13:29

                  @mmbbb

                  Je n’ai pas de condescendance, je soulignais l’avalanche de formules éculées, une sorte de flot attrape-tout, une phraséologie que j’ai lu mille fois, sur n’importe quel sujet, toujours les mêmes « ennemis », les mêmes noms, les mêmes phrases « vomies »…….

                  On ouvre les vannes, et ça coule….. le SIDA, la GPA, Belkacem, les « salopes » (hommes et femmes), les bobos, l’EN, le déclin, les moeurs, le droit de l’hommisme, l’égalité, les gôôchiasses, etc etc…..


                  Ok, c’est la souffrance, la révolte, la colère, tout ce que vous voulez, mais moi ça me gave. J’ai besoin de réflexion(s). Sinon, on met la clef sous la porte ou on ouvre le gaz.


                • mmbbb 10 octobre 2016 14:25

                  @charlie rien a cirer de vos propos. formules eculées ou pas ce n’est pas moi qui suit dans la merde . Le debat , on ne fait que cela dans ce pays debattre debattre et encore Ce n’est pas ce qui manque . Les cranes d’oeuf comme vous , on en trouve à toutes les strates administratives . Cherèque a ete promu a un comite theodule « observatoire de la pauvreté » . Quelle blague Des rapports des analyses des theses ..nous croulons . Ne feignez de ne pas le voir  Moi ce qui me gave c’est d etre pris a partis sans cesse dans la rue par exemple pour donner pour le Sidaction etc etc et d’une manière forcée Dans les medias comme ce Chalot qui nous emmerde avec ses assos payees par le contribuable . et nous enjoins de lutter contre la pauvrete .Le monde intello je l’ai frequente il n ’y qu en france que les intellos ont ce statut de classe superieure Si nous pouvions les exporter Quant a Con Bendit quel opportuniste ne me faites pas prendre des vessies pour des lanternes.. , Quant a la gauche, elle arrive en fin de course 2017 ce sera la droite Nous sommes une societe disloquée ou ce sont les particularismes qui s imposent par l’intermédiaire des groupes de pression c’est l ’evidence . Par exemple la PMA qui n’en doutons pas sera pris en charge etc etc Pour finir l avis du peuple n’est jamais demande. comme en Suisse . Moscovici disait avec cette arrogance francaise " la suisse n’est pas tout a fait un pays democratique . Je n’ ai pas l’intelligence et la reflexion d’ un BHL et j’en souffre beaucoup croyez moi ! Je ferai beaucoup d’economie pour dans un premier ressembler a mon mentor : acheter des mocassins


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:17

                  @cevennevive
                  Je ne m’occupe en aucun cas des vies privées, j’aimais Alan Turing, Oscar Wilde, Rimbaud, Verlaine avant de connaître (un peu) leur sexualité.


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 09:24

                  @mmbbb
                  Il y a en effet des urgences à traiter, mais il semble que l’on ait renoncé.


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 11:33

                  @cevennevive
                  Je souhaite décrire pas ternir mais je peux être maladroit.


                • cevennevive cevennevive 11 octobre 2016 17:36

                  @Jacques-Robert SIMON

                  Rien à vous reprocher, voyons ! C’est plutôt à cette fameuse « théorie du genre » que l’on veut ériger en principe social que j’en ai...

                  Voyez-vous, ma petite fille (25 ans) vit avec une compagne, une très belle fille, grande, mince, de longs cheveux, les yeux verts. Elle pourrait facilement exercer le métier de mannequin. Eh bien, elle vient d’obtenir l’agrément pour conduire les super poids lourds et mène des engins monumentaux sur des chantiers.

                  Moi-même, fille unique, ai été élevée à la fois comme une fille et comme un garçon. Je sais bricoler, couper du bois, jardiner, mais aussi tricoter, coudre, broder et cuisiner.

                  Le monde est fait de tant de différences, de tant d’individus ! Alors, la théorie du genre... 

                  Bien à vous.



                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 18:58

                  @cevennevive

                  Il n’y a aucune considération psychologique dans ce que j’ai écrit. Je ne m’occupe pas non plus des vies privées, je ne veux rien ternir, le normal ou l’anormal n’est pas mentionné. Ceci étant désolé que le texte vous ait déplu. 

                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 octobre 2016 09:23

                  @mmbbb
                  Il y a une différence entre admettre une pratique et qu’elle soit remboursée par la collectivité.


                • zzz999 10 octobre 2016 10:58

                  On en voudrait un peu moins aux tenants de la théorie du genre ou études de genre ou réflexions sur le genre (au hasard des diversions sémantiques utilisées pour tromper le couillon) si ils n’avançaient pas masqués et disaient franchement
                  « on s’en fout de Dieu et de la création et on veut faire de cette dernière ce que bon nous semble »

                  Ca aurait au moins de la franchise.


                  • zzz999 10 octobre 2016 10:59

                    @zzz999

                    le « mérite de la franchise » voulais-je dire.


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 09:26

                    @zzz999
                    Ils se foutent de Dieu, c’est leur droit mais le troisième sexe ne sera accessible qu’aux riches.


                  • Gabriel Gabriel 10 octobre 2016 10:58

                    Pendant que vous focalisez sur la muleta rouge qu’agitent les détracteurs et les négationnistes de dame nature, le taureau fonce droit sur vous. De quelques marginalités, des manipulateurs veulent faire la norme. Je ne nie pas leurs existences et leurs droits à la différence, je dis simplement arrêtez de vous occuper d’un robinet qui fuit quand la maison brûle.


                    • howahkan 10 octobre 2016 11:13

                      @Gabriel

                      Salut..oui c’est juste de mon point de vue...

                      les sujets superficiels périphériques sont légions..celui là en est un parmi des centaines..

                      pour moi un sujet central serait celui là

                      va t’on continuer à ne pas vivre ensemble mais les uns contre les autres par le biais de la compétition qui est en fait une élimination.

                      si je choisis oui pour moi même alors je dois la fermer sur TOUT ce qui se passe, massacres et guerres ,vol ,destructions etc car cela est le juste aboutissement de ce choix, la compétition étant censé donner le meilleur partout et tout le temps, ce qui se passe ne peut qu’être le mieux de toutes façons..

                      si je vois que non je rejette cela car j’en vois TOUS les tenants et les aboutissants...alors là non seulement je peux l’ouvrir mais en plus je peux proposer autre chose que la pérennité du conflit....en signifiant que il ne doit plus y avoir de compétition donc d’élimination entre humains...

                      donc collaboration,partage sont désormais ce qui doit être...

                      une telle vision doit être celle de 10% des humains.... smiley

                      90% sont pour la guerre..., le vol etc


                    • epicure 10 octobre 2016 18:09

                      @howahkan

                      Les idéologies qui favorisent la guerre, sont celles qui préfèrent enfermer les gens dans des catégories binaires bien séparées, puisque pour faire la guerre il faut séparer les gens dans des camps non miscibles.
                      Et donc là où il y a la vision sexiste traditionnelle, s’accompagne d’autre vision de divisions binaires pour mieux régner ( dominants/dominés ), pour mieux opposer jusqu’à mener à la guerre.
                      D’ailleurs il suffit de voir les sociétés anciennes guerrières, vantant la virilité étaient sexistes ( sparte par exemple ).


                    • andromerde95 10 octobre 2016 18:33

                      @epicure
                      les sociétés socialistes, libérales et droits-de-l’hommistes ont fait une tonne de guerres bien plus meurtrières que les guerres des sociétés tradi et anciennes.


                      toi t’enferme la personne dans son identité individuel de consommateur.

                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:27

                      @Gabriel
                      Je partage vos craintes


                    • epicure 12 octobre 2016 03:20

                      @andromerde95

                      le petit caniche continue d’aboyer ses stupidités mensongères.


                    • epicure 12 octobre 2016 03:22

                      @andromerde95

                      tiens encore un pet de caniche


                    • andromerde95 12 octobre 2016 11:58

                      @epicure
                      0 argument


                    • epicure 15 octobre 2016 04:24

                      @andromerde95

                      je sais que le caniche a zéro argument, je te le dis souvent de façon plus imagé. Pas la peine de le répéter.
                      Si tu as zéro argument ne réponds pas.


                    • andromerde95 15 octobre 2016 12:34

                      @epicure
                      t’as encore 0 argument ok 


                    • Radix Radix 10 octobre 2016 12:10

                      Bonjour

                      Vous avez oublié tous ces mammifères qui changent de sexe en mourant comme la vache, la truie, la brebis... En effet nous mangeons toujours du bœuf, du porc, du mouton...

                      Radix


                      • pemile pemile 10 octobre 2016 12:27

                        @Radix « Vous avez oublié tous ces mammifères qui changent de sexe en mourant »

                        +1 smiley


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:29

                        @Radix
                        Amusant.


                      • gaijin gaijin 10 octobre 2016 13:37

                        " La reproduction sexuée induit une organisation sociale stricte : la famille, le chef de famille, le chef de clan, le chef du village, le chef d’État "

                        n’importe quoi comme tout le reste
                        c’est oublier que chez le singe sapiens diverses organisations ont existé et existent encore comme le matriarcat ............

                        il n’y pas plus de troisième sexe qu’il n’y a de troisième pole sur une batterie et pas plus de possibilité d’intervertir les cables ................
                        entre la théorie du genre et l’antispécisme il y a une offensive contre le bon sens qui vise a faire perdre aux individus le peu de repères qu’il leur restent pour les transformer en parfais mougeons uniformément gris ....
                        je souhaite a tous les tenants de ces théories de vivre assez longtemps pour en voir la finalité 


                        • philouie 10 octobre 2016 13:40

                          @gaijin
                          je souhaite a tous les tenants de ces théories de vivre assez longtemps pour en voir la finalité .

                          méchant.


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:31

                          @gaijin
                          Je maintiens ce que j’ai écrit.


                        • gaijin gaijin 11 octobre 2016 10:21

                          @jacques-robert SIMON
                          c’est bien d’affirmer et de maintenir mais face a la réalité des faits ça fait un peu court ......


                        • Piere CHALORY Piere CHALORY 10 octobre 2016 13:53

                          Dans cette histoire, j’ai noté que :


                          ’’L’homosexualité est rejetée par la plupart des instances religieuses (Dieu), mais aussi par la Nature pour des raisons apparemment différentes.’’

                          Que les religions principales rejettent l’homosexualité c’est un fait, mais comment l’auteur sait-il que Dieu lui aussi -qu’on y croie ou pas-, ou que la Nature ; n’aime pas cette catégorie d’individus, dont on parle beaucoup (trop ?), vu sa proportion minime dans la population ’simple’ ; les on/off et non pas on/on ou off/off ou on/off/on ou ???...

                          Peut être que l’auteur est théurge, en plus d’être chercheur au Cnrs ?

                          ’’Mais le problème n’est pas là, puisque l’apparition d’un troisième sexe semble inéluctable, il faut s’interroger sur sa nature.’’

                          Vous avez des dates ? un pronostic sur la généralisation de ce troisième sexe ? Quand arrivera-t-il enfin à concurrencer en nombre les premiers et deuxièmes (sexes) ?

                          Et faudra-t-il éliminer les deux premiers pour générer ce troisième ’sexe’ ???

                          Ou sortira-t-il de nulle part, et finira par se reproduire en captivité, ou dans la Nature ?

                           smiley

                          Je m’interroge également sur le rôle des professeurs dans cette aventure d’un nouveau genre, consistant à refaire le monde au nom de lobbys minoritaires.

                          Et un parallèle avec l’armée me saute également aux yeux ; les ordres sont les ordres : aucune latitude d’interprétation donc, chez les enseignants, qui se transforment en propagandistes d’un système dont on peut dire qu’il dérive bizarrement.

                          Les profs ne pourraient-ils pas, de leur propre chef, filtrer l’insanité qu’on leur impose au nom du Nom, entre autre idéologie douteuse, limitant ainsi les dégâts occasionnés sur les têtes blondes, et les autres.

                          Méthode ’globale’, par exemple ; hérésie abandonnée aujourd’hui je crois, mais qui a eu pour résultat de produire des analpha-bêtes par millions...

                           smiley







                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:34

                            @Piere CHALORY
                            Nos sociétés n’acceptent plus la différence, qu’elle soit sexuelle, économique, culturelle. L’envahissement par la norme me paraît inéluctable ... mais je peux me tromper.


                          • Piere CHALORY Piere CHALORY 11 octobre 2016 09:13

                            @Jacques-Robert SIMON


                            Ces ’sociétés’ dont vous parlez n’ont rien d’Humain. La, ou les normes s’appliquent généralement aux objets technologiques, à la rigueur aux légumes, calibre etc, mais vouloir normaliser l’homme ?

                            Je vous concède que vu le conditionnement de l’homme, et depuis un moment déjà, il ne s’agit que d’une ’légalisation’ de celui-ci, mais au nom de quoi, de qui ?

                            Et sur ce sujet précis, vouloir créer un ’genre’ humain particulier, quel qu’il soit, est en soi inhumain. 


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 09:28

                            @Piere CHALORY
                            Les derniers en date à vouloir le faire furent les nazis.


                          • blablablietblabla blablablietblabla 10 octobre 2016 17:17

                            ça se trouve que la moitié des commentateurs sont des travesties en cachette de leur femme !


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 10 octobre 2016 17:51

                              La fausse affaire du genre fut montée en France par les intégristes catholiques, associés aux lepenistes. Il fallait tout faire pour qu’on n’enseigne pas l’égalité (qui n’est pas la simlilitude) des garçons et des filles. Un parti politique est même né de cela, le PCD de BOUTIN.
                              Les catholiques et leur pape n’accepteront jamais la suppression d’une hierarchie de principe dans la société. Ils n’ont pas accepté le mariage civil, le divorce, le droit d’avorter après un viol.La femme obéit aux hommes. Heureusement ils sont minoritaires, la loi humaine qui est la seule appliquée voit le progrès lent mais sûr de l’égalité en droits.
                              Voir en table des news :

                              Femmes : Conquêtes, reponsabilités nouvelles.Prenez votre part de pouvoir

                              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=192


                              • epicure 10 octobre 2016 18:14

                                @C BARRATIER

                                Tu as oublié les intégristes musulmans, dans la conspiration sexiste contre le mariage pour tous et surtout contre le programme ABCD Egalité.

                                « intégristes de toutes religions unissez vous ! »

                                Quand il s’agit de contrebattre la laïcité, l’égalité des sexes, l’unité idéologique, l’emporte sur les différences identitaires et doctrinales, chez les conservateurs et réactionnaires.


                              • andromerde95 10 octobre 2016 18:34

                                @epicure
                                égalité des sexes =/= uniformisation, standardisation, indifférenciation, indistinction...


                              • blablablietblabla blablablietblabla 10 octobre 2016 20:33

                                @C BARRATIER
                                Tout à fait d’accord avec vous bien dit !


                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 octobre 2016 20:36

                                @C BARRATIER
                                Je ne parle pas des intégristes seulement des allusions à Dieu.


                              • epicure 11 octobre 2016 02:09

                                @andromerde95

                                tiens encore le petit caniche qui me suit.


                              • andromerde95 11 octobre 2016 13:36

                                @epicure
                                0 argument


                              • epicure 12 octobre 2016 03:24

                                @andromerde95

                                si tu n’as pas d’argument ne réponds pas. Ça sert à rien de faire un message pour le dire au monde entier.

                                Le petit caniche n’a jamais d’argument de toute façon.


                              • andromerde95 12 octobre 2016 11:59

                                @epicure
                                toujours aucun argument de ta part 


                              • andromerde95 15 octobre 2016 16:42

                                @epicure

                                il faut prouver que mon argumentation est du vide intellectuel.

                                =/= veut dire différent et je te rappelle juste que tu mélanges « égalité des sexes » avec « uniformisation, standardisation, indifférenciation, indistinction... ».

                                et en effet il n’y a rien à argumenter contre le dictionnaire et le sens français des mots. toi tu parles novlangue, moi français. 

                              • sweach (---.---.88.237) 10 octobre 2016 20:45

                                Nous avons passé des millénaires a créer une place pour l’homme et une place pour la femme. Les capacités physiques ainsi que la religion ont beaucoup participé a forger ces rôles, que nous connaissons encore inconsciemment (même si on est pas d’accord)

                                Aujourd’hui nous appelons cela des « clichés », des principes archaïques, du machisme, etc ...

                                Avec l’espérance de vie qui a augmenté, la fin des mortalités de masse (guerre, maladie) et surtout avec l’instruction généralisé.
                                Nous avons rapidement détruit ces places.

                                Seulement voila, nous avons rien mit à la place et cela a crée plusieurs problèmes qui n’existaient pas à la même échelle par le passé.
                                Ainsi, aujourd’hui on divorce, on se demande où est notre place, on se pose des questions existentiel et on est pas forcément plus heureux pour autant.

                                Pour ma part je pense que ni la société, ni la science ne doit se préoccuper d’un homme qui veut/se croit être une femme, ou d’une femme qui veut/se croit être un homme.
                                Cette personne a un sexe et elle est obligé de faire avec.

                                Pour ceux qui reste des rôles homme / femme libre a chacun de les respecter ou non, je pense que le but est d’être heureux dans la vie.


                                • howahkan 11 octobre 2016 08:56

                                  @sweach

                                  salut tu dis ; je pense que le but est d’être heureux dans la vie.

                                  c’est ce que croit le peu de cerveau qui nous reste..notre état réel reste le malheur. et la souffrance.alors notre cerveau limité se dit, je suis malheureux je ne sais pas pourquoi, ma quête est le bonheur...

                                  comme le bonheur des neocons qui est de raser une bonne partie ds humains de la planète, et de mettre le reste en esclavage ...

                                  ça se tient...


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 09:30

                                  @sweach
                                  Heureux et utile.


                                • sweach (---.---.56.238) 11 octobre 2016 10:11

                                  @howahkan
                                  Le néo-conservatisme est un mouvement politique particulier, c’est une sorte de capitalisme mais avec un état fort, ou la morale et la bienveillance priment.


                                  Mais dans nos sociétés moderne nous ne supportons plus que quelqu’un d’autre décide pour nous, c’est nos envies de liberté, mais en même temps si personne ne gère les biens et évolution commune, c’est très vite la loi du plus fort qui règne.

                                  Le sentiment d’être perdu et les buts dans la vie ont de tout temps étaient les font de commerce des religions, car elles donnent des réponses à des questions qui n’en n’ont pas.
                                  Mais avec l’éducation, nous ne contentons plus de réponse spirituel.

                                  Pour en revenir aux troisièmes sexe ou la théorie du genre, je pense sérieusement que c’est un débat complètement fou et on devrait se préoccuper de vrai problèmes.

                                  Mais il faut rester méfiant, car des abrutis ne veulent plus que les jeunes garçons se comportent comme des garçons et les jeunes filles comme des jeunes filles et veulent mélanger tout ça, sans se préoccuper une seul seconde des conséquences que cela pourraient avoir.

                                  Dans les faits si on n’intervient pas, les copains d’un garçons vont se foutre de sa gueule si il joue à la poupée et une jeunes filles va rapidement avoir des manques physiques si elle s’attaque aux activités des garçons, bref les deux groupes vont se former et se distinguer naturellement.

                                  Lutter contre ces mécanismes d’éducation qui sont « normaux » est totalement absurde et empêcher les jeunes générations de se trouver une place est une erreur que nous adultes ne devons pas faire.

                                • gaijin gaijin 11 octobre 2016 10:31

                                  @sweach
                                  " Pour en revenir aux troisièmes sexe ou la théorie du genre, je pense sérieusement que c’est un débat complètement fou et on devrait se préoccuper de vrai problèmes. « 

                                  ne croyez pas ça
                                  l’incompréhension de ce qu’est l’humain est le seul vrai problème et l’indifférenciation des sexes va enfoncer notre » culture " ( je ne sais pas comment appeler ça tellement il est évident que de culture il n’y a plus ) encore plus loin dans l’incompréhension.
                                  parce que un il faut de la différenciation pour structurer quoi que ce soit et que deux aller toujours plus dans la négation des évidences ( et dieux sait si déjà on est loin ) ne peu que contribuer a nous perdre dans le brouillard


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 11:36

                                  @gaijin
                                  Je suis d’accord que les urgences sont ailleurs.


                                • howahkan 11 octobre 2016 11:37

                                  @gaijin

                                  salut vite fait mais ++++++

                                  saut que nul ne connaît le résultat......l’effet boomerang existe bel et bien..l’arroseur arrosé aussi..
                                   smiley


                                • gaijin gaijin 11 octobre 2016 13:10

                                  @howahkan
                                  oui l’effet boomerang que j’appellerais plutôt l’effet balancier .....et pendant qu’il se balance il se passe quoi ? rien de neuf
                                  on passera du gode pour tous au tchador du tchador au gode pour tous et ainsi de suite
                                  ad nauséam ........
                                  ce qui est peut être qui sait le plan divin : quand vous en aurez marre de vos conneries vous commencerez a comprendre
                                  en tout cas moi ça me motive pour ne pas voir la suite smiley


                                • howahkan 11 octobre 2016 13:25

                                  @gaijin

                                  Ad nauseam oui...pendant qu’il se balance et bien à chaque moment présent potentiellement voir le problème global humain donc le mien est là et c’est la vision du problème qui montre la solution

                                  les humains n’ont jamais eu les clés de la vie...jamais..notre « mission » ultime est de comprendre pour chacun en chacun, notre démence issue de la fuite impossible de notre souffrance de cette non vie..qui pour moi je le sais par expériences et révélations qui sont là pour tous potentiellement aussi... n’est pas un hasard, de même que la pensée humaine doit défaillir sous sa souffrance qu’elle crée....c’est comme cela, c’est la Loi Originelle au dessus de nous même..

                                  L’Origine ne peut faire de l’humain un produit fini connecté à la Source donc en Paix , car la source n’est pas matière, n’est pas dans le temps, est sans début et sans fin et ne peut s’imposer à nos cerveaux pour des raisons d’incompatibilité dont je n’ai pas tout saisit...la vision fut intense mais ce point là bien que je le sente pour moi même je n’arrive pas à le mettre en mot encore pour les autres , mais en gros si L’Origine intervient directement sur nos cerveaux elle ne peut que en faire une autre machine qui elle non plus ne sera pas connecté à la Source...si la source le veut, l’humain n’a pas son mot à dire là dessus..

                                  la pensée terrassée par elle même et sa souffrance si elle apprends que ne pas faire avec cela va se mettre sans le savoir en mode off au début même pour une seconde ,temps suffisant pour commencer à mettre en route nos autres capacités....

                                  après ce sera etc et rien de ce qui peut se passer mentalement n’est prévisible cela ne dépends pas de nous même..

                                  et là la pensée sera utilisé pour ce a quoi elle doit servir,être utilisée par cette Intelligence ou sous son influence qui a éveillée notre cerveau pour organiser la survie ENSEMBLE...car l’Intelligence est collective...et elle peut utiliser le personnel...la pensée n’a pas accès à l’intelligence Originelle..

                                  etc..là c’est juste un petit début smiley

                                  Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage


                                • gaijin gaijin 11 octobre 2016 13:28

                                  @Jacques-Robert SIMON
                                  non l’urgence est ici
                                  depuis combien de milliers d’années a t’on considéré que l’urgence est ailleurs ? de l’édification des pyramides aux champs catalauniques en passant par les croisades et le dernier machinphone ça en fait des urgences .....
                                  mais des aborigènes australiens refusant la révolution néolithique aux indiens kogis rescapés du naufrage de leur brillante civilisation il y a un autre point de vue considérant que l’urgence c’est la compréhension de l’humain et du monde

                                  je ne sais plus quel mamu* en visite en france a qui on expliquait que le métro c’était pour aller plus vite demandais : « mais ou voulez vous aller plus vite ? »
                                  on attend toujours la réponse

                                  * shaman kogi


                                • karim 11 octobre 2016 09:11

                                  Le troisième sexe donnera naissance à une génération de sous hommes. Il faut savoir que le minorité qui détient illégitimement les richesses de la planète sent venir un vent de tempête. Alors, il faut faire disparaître cette virilité et abaisser le taux de testostérone pour éviter toute soulèvement populaire.


                                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 octobre 2016 09:32

                                    @karim
                                    S’il s’agit de favoriser l’émergence de mozarts, pourquoi pas. Mais ce sera tout autre chose : Clinton est plus proche d’une va-t-en guerre.


                                  • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 12:48

                                    Encore ce sujet qui apparemment mérite d’être débattu. Je vois que la réaction est toujours de mise. Les hommes doivent bien être des hommes et les femmes des femmes selon leur caractéristique sexuelle respective, mouais... ça rassure peut-être mais ça fait pas beaucoup avancer l’ensemble.
                                    Il faut rappeler qu’avant d’être des organismes biologiques capables de se reproduire nous sommes un genre dit humain, un être, une âme, un esprit, une intelligence (si possible), nos carractéristiques sexuées arrivant bien loin derrière ces réalités premières.
                                    Les dites théories du genre qui n’en sont pas disent que la fonction conditionne l’être et l’empêche de s’épanouir selon sa nature sexuellement indifférenciée. Donc l’homme qui doit se comporter en homme et la femme qui doit se comporter en femme s’écartent de leur véritable nature et intimité d’être pour se conformer aux rôles sociaux culturels, qui s’imposent à eux, pour être reconnus. Ainsi en va-t-il de la somme des conditionnements d’environnement sociaux et culturels que l’on subit dès la naissance. Beaucoup se sentent mal à l’aise dans les rôles masculin et féminin qui n’ont absoluement rien de naturel mais sont uniquement culturels.
                                    Je suis bien placé pour le savoir, né avec un corps masculin et une sensiblité/émotivité qu’ont qualifie de « tapette » ou « femmelette » (toute une poésie...) dans les milieus virils autorisés, m’ont valu bien des déboires. Le pire (ha ha) est que je ne suis pas spécialement homo, mais on m’a bien forcé à devenir un « couillu » et ça a marché quelques temps, jusqu’au moment ou je me suis senti ridicule à vouloir être plus royaliste que le roi, mais surtout loin de moi-même dans une caricature de « mec ». Ceci n’est qu’un exemple, que certainement beaucoup ont connu et je ne suis pas un extrème, bien loin de là....
                                    Alors certes nos sociétés sont construites, en partie, sur la différenciation des sexes, une des premières réalités saisissable pour mettre « de l’ordre », mais l’ordre n’est pas la conscience et notre humanité n’est pas une loi.
                                    Peut-être ne connaissez vous pas la liberté dêtre, au delà des injonctions socio-cul, mais pour ma part je crois que c’est celle-là qui est inscrite au fronton des immeubles de la république et non la sois-disante liberté libéraliste de faire ce que je veux, qui n’est qu’un fantasme.
                                    Et je ne suis pas si sur que ce ne soit que du particularisme, légère déviation de la norme « naturelle ». Dévérouiller les portes du normatif et vous verrez surgir du singulier bien plus que vous ne le pensez.
                                    Quand on est passé par là et que l’on à la sensibilité qui convient on distingue très rapidement le désarroi de ceux ou celles qui se « la joue » selon ce qu’ils ont entre les jambes.... ainsi que des commentateurs smiley


                                    • gaijin gaijin 11 octobre 2016 13:40

                                      @wasam
                                      « Il faut rappeler qu’avant d’être des organismes biologiques capables de se reproduire nous sommes un genre dit humain, »
                                      non c’est l’inverse !
                                      nous sommes d’abord des organismes biologiques et ensuite des humains ....l’humain est une construction sans laquelle vous ne parleriez pas ni ne marcheriez pas debout
                                      ce qu’on appelle « culture » c’est cela : une construction de l’humain. et sans différentiation pas de structure ni de construction ....
                                      alors en effet on peut changer de modèle si on en invente un plus pertinent et a mon sens le matriarcat serait plus intéressant que le modèle actuel mais on ne peut se passer de différenciation ..........
                                      et sous couvert d’égalité c’est bien l’indifférenciation que l’on nous fait avaler comme on nous vend des guerres pour sauver et de l’acculturation pour du multiculturalisme ........


                                    • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 16:30

                                      @gaijin
                                      Non non, les chimpanzés sont descendus des arbres pour vivre leur humanité, c’est cet appel qui les à fait se transformer, ils y étatient bien plus en sécurité en tant qu’organismes biologiques...
                                      En dehors de ça vous nous vendez un monde d’êtres « diférenciés » par leur attributs reproductifs en modelant leur comportements en raison de cette différenciation, certes (sauf les supporters de stade qui sont indifférenciés....ça va de soi...) mais c’est quand même un peu court et surtout ça nous mène à quoi... a part pour jouer au papa et à la maman dans un monde dominé par la survie, et même là faudrait, de nos jours, sortir de ces images d’épinal pour réellement prendre en compte la dimension d’un être humain venant de naître et des besoins en developpement qu’il nécessite pour devenir.
                                      Ramener la dimension d’un être humain à ses organes reproducteurs voilà qui me semble bien réducteur, et dans ce monde rempli de névrosés ou psychosés on se demande...


                                    • pemile pemile 11 octobre 2016 16:43

                                      @wasam « Ramener la dimension d’un être humain à ses organes reproducteurs voilà qui me semble bien réducteur »

                                      Ou a ses hormones, ce qui revient au même, réduire un être humain à sa chimie organique.


                                    • philouie 11 octobre 2016 16:52

                                      @wasam
                                      et même là faudrait, de nos jours, sortir de ces images d’épinal pour réellement prendre en compte la dimension d’un être humain venant de naître et des besoins en developpement qu’il nécessite pour devenir.
                                      Ramener la dimension d’un être humain à ses organes reproducteurs voilà qui me semble bien réducteur, et dans ce monde rempli de névrosés ou psychosés on se demande...

                                      Il ne s’agit pas de réduire l’humain à ses organes reproducteurs, mais de tenir compte des spécificité de l’homme et de la femme.
                                      Le tout petit a besoin d’être aimé. Il a besoin d’être aimé de façon inconditionnelle. L’amour dont il est question n’est pas l’amour sentiment, mais l’amour en acte, la preuve de l’amour, c’est à dire l’amour physique.
                                       Et c’est la mère qui est justement faite pour prodiguer cet amour. Le tout petit doit être narcissisé, c’est à dire qu’il doit entrer dans le monde comme un roi et doit être traité comme un roi.
                                      Ce n’est qu’ensuite qu’il recevra une éducation par le père dans le but de le séparer de sa mère, mais pas avant qu’il n’en ait bien profité.


                                    • gaijin gaijin 11 octobre 2016 17:22

                                      @wasam
                                      vous nagez en pleine fiction ..........
                                      ce n’est pas moi qui ait créé la différentiation et ce n’est pas si court que ça tout existe et tourne rond si j’ose dire grace a un « mécanisme » de polarité essayez donc de cabler la batterie de votre voiture a l’envers et de lui expliquer ensuite que philosophiquement elle a tort .....
                                      ( si ça vous parait court étudiez donc la pensée chinoise et les notions de yin-yang )

                                      «  ça nous mène à quoi »
                                      ça vous mène ou vous voulez là n’est pas la question mais l’ indifférentiation ne vous mènera nulle part ....
                                      ( ok vous vous en foutez vous n’allez nulle part ce qui est votre droit. mais laissez donc les autres choisir. il n’est pas question de condamner a mort les aveugles mais de les empêcher de creuver les yeux des autres au nom de l’égalité .....)

                                      « Ramener la dimension d’un être humain à ses organes reproducteurs »
                                      et ou est il question de ça ? mais nier leur réalité est encore plus réducteur refuser de voir que ça détermine une partie du comportement est du déni et vouloir faire table rase de toute l’histoire humaine est suicidaire .........


                                    • philouie 11 octobre 2016 17:48

                                      @sampiero
                                      les mères non musulmanes n’aiment pas leurs enfants et y mettent des conditions ?
                                       
                                      Non c’est universel.
                                       
                                      Elle lui fait quoi la mère comme « amour physique » ?
                                       
                                      Amour physique, ça veut dire présence physique, ça veut dire porter, cajoler, masser.
                                       
                                      Et toi t’est le roi de quoi ?
                                       
                                      Le tout petit comme roi, c’est dans la petite enfance. Moi j’ai passé l’âge.
                                       
                                      Surtout dans les cités !
                                       
                                      Dans les cités, c’est un problème d’acculturation et d’habitat.


                                    • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 18:50

                                      @philouie
                                      Mouais, bon là je ne vous suit pas dans votre vision archaïque de l’éducation et du développement de l’enfant, désolé...


                                    • philouie 11 octobre 2016 18:53

                                      @wasam
                                      est-ce que vous pouvez expliquer en quoi ma vision est archaïque et quelle serait la votre ?


                                    • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 19:06

                                      @gaijin
                                      Vous employez les grands mots (suicidaire), alors qu’il est juste de constater que les enfants devant la diversité qu’on leur propose, si on leur propose, ne font pas forcément les choix que l’on suppose liés à leur nature biologique, ce qui était déjà le cas depuis longtemps mais que l’on pouvait masquer sous une éducation « appropriée » mais rassurez vous beaucoup feront les « bons » choix, le tout est de laisser ceux qui le veulent faire les choix qui leur conviennent, ça n’oblige personne à rien de ce qu’il ne veut pas mais ça permet à d’autres d’être plus en phase avec eux-même. Après l’auto censure (comme la mienne dans mon jeune âge) est très efficace et souvent bien plus que le « redressement » parental, institutionnel ou clinique, ce qui fait que bon nombre d’enfants s’auto-formate pour correspondre et ne pas être out de leur classe d’âge, le fait est que les enfants/ados sont assez féroces entre eux pour que les « non alignés » s’alignent en y croyant eux-mêmes tout en éprouvant un malaise qu’il mettront des années à éclaircir si jamais il en avait le courage.
                                      C’est un peu du gachis de talents et de vie bien souvent.


                                    • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 19:13

                                      @philouie
                                      Dites moi en quoi un père ne pourrait s’occuper de ses enfants en bas âge avec tendresse et sa femme aller travailler parce qu’elle une compétence qui rapporte bien à la famille (par exemple).


                                    • philouie 11 octobre 2016 19:25

                                      @wasam
                                      tout simplement parce que l’enfant n’est pas différencié de sa mère, c’est à dire que pour lui, lui et sa mère, ça ne fait aucune différence.
                                      Si la mère, va bosser et que c’est le père qui s’en occupe, c’est comme si l’enfant est abandonné dans les bras d’un étranger. Il en souffrira toute sa vie et fera souffrir autour de lui en conséquence.


                                    • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 19:47

                                      @philouie
                                      Je ne sais pas ou vous êtes allé chercher des théories pareilles, mais bon ce ne sont que des théories car déjà prétendre encore de nos jours que la femme est faite pour être mère, ben c’est archaïque et surtout très réducteur des potentialités feminines (si elles ne singent pas les hommes). Un enfant à besoin d’être aimé, là on est bien d’accord, mais l’amour porté à l’enfant n’a pas de couleur ni d’odeur et bien des hommes sont plus tendres et proche que bien des femmes, si vous voulez bien observer sans à priori vos congénères et là on est pas dans la théorie, fut-elle du genre.... smiley


                                    • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 19:58

                                      @wasam
                                      @wasam
                                      Hum, je crois comprendre que vous projetez le fait que la femme ayant porté l’enfant cela établit un lien indestructible et même fondateur de la relation mère enfant. Là aussi il me semble que l’on veut faire coller la théorie à la réalité, sans allé trop loin (mais c’est possible) il y a eu des bébés congélateur et certainement bien d’autres ignominies réalisées par des femmes en détresse, dérives ou grand désarroi face à une maternité non consenties, dans les siècles passés ou même encore de nos jours.
                                      Enfin je ne voudrais pas sombrer dans la caricature horrible mais il suffir d’observer les comportements dans nos sociétés dites « moderne » pour voir à quel point nos soit disantes natures n’en sont rien et que les femmes n’aiment pas systématiquement leurs enfants, les hommes non plus d’ailleurs... l’amour est un acte volontaire même envers ses propres enfants.


                                    • philouie 11 octobre 2016 20:18

                                      @wasam
                                      Comme tu l’as remarqué il y a beaucoup de variante chez l’être humain, mais ce n’est pas parce qu’il y a ses variations qu’il n’y a pas des lignes de fond.
                                      Pour les enfants, ce n’est pas vrai de penser que c’est indifférent de faire plutôt comme ceci ou plutôt comme cela. ET comme l’enjeu est collectif, il s’agit de la reproduction de la culture, quand même, il faut que, collectivement, on favorise les bonnes pratiques et qu’on élimine les mauvaises.
                                      Une mère qui ne sait pas aimer son enfant, c’est une femme qui n’a pas été aimé et qui est encore insuffisamment aimé.


                                    • philouie 11 octobre 2016 20:24

                                      @sampiero
                                      Pourquoi dis-tu chez nous ? tu n’es pas français et tu ne vis pas en France comme moi ?
                                      La question de la reproduction est universelle et intemporelle, ce n’est pas parce qu’on est en 2016 plutôt qu’en moins 500 ans qu’il y a le moindre changement.
                                      La réussite scolaire ne doit pas être un critère de réussite humaine.
                                      Beaucoup d’individus compensent dans la réussite scolaire, les blessures narcissiques de son enfance. Ces gens réussissent, ont de bonnes situations, voir des postes de commandement, mais ce sont des gens qui font supporter aux autres les souffrances qu’ils ont subi.
                                      Le pervers narcissique est typiquement un enfant malheureux qui a réussi.


                                    • pemile pemile 11 octobre 2016 20:32

                                      @philouie

                                      C’est la réponse à la demande de Sampiero ?

                                      Alors tes méthodes d’éducation [...] elles seront considérées le jour où tu prouvera qu’elles donnent des résultats exceptionnels dans les pays où elles sont appliquées.

                                    • philouie 11 octobre 2016 21:52

                                      @pemile
                                      Comme je l’ai dit à Sampiero, ces méthodes étaient appliquées en France il y a encore 70 ans.
                                      Sinon, oui, l’éducation en Afrique du Nord donne de meilleurs résultats qu’en France : les gens y sont plus paisibles, ils vivent tranquillement, avec de fortes relations sociales, sans être toujours dans la course et la compétition.
                                      Il faut comprendre que violenter les tous petits, comme il advient dans le nouveau système, permet d’obtenir des gens qui seront plus compétitifs, plus agressif, ce sont eux qui auront les dents qui rayent le parquet, tout en restant dépendant du système. Ne faut-il pas constater que ce système est fou, d’ériger la compétition en mode de fonctionnement qui nous lancent dans des aventures plus délirantes les unes que les autres ?
                                      L’avenir de l’humain, dans cette tourmente, c’est de revenir à ses fondamentaux. La famille, le père, la mère.


                                    • epicure 12 octobre 2016 03:41

                                      @philouie

                                      « 
                                      Sinon, oui, l’éducation en Afrique du Nord donne de meilleurs résultats qu’en France : les gens y sont plus paisibles,

                                       »

                                      sauf envers les femmes :

                                      http://www.jeuneafrique.com/307155/politique/maghreb-ou-en-est-la-lutte-contre-les-violences-conjugales/

                                      environ 50% des femmes de ces pays (variant selon le pays) ont connu des violences conjugales.

                                      En Algérie 100 à 200 femmes meurent chaque année des coups de leur mari. Soit autant ou pire qu’une France, mais avec une population bien moins nombreuse.

                                      Et ça c’est bien le fruit d’une éducation sexiste.


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 08:37

                                      @wasam
                                      oui suicidaire que ça soit au niveau de la société ou de l’individu
                                      au niveau de la société on voit actuellement ou nous mène l’indifférentiation des valeurs et la supression du cadre .............

                                      « le tout est de laisser ceux qui le veulent faire les choix qui leur conviennent »
                                      un enfant n’a pas a faire de choix un enfant a besoin d’un cadre sécurisant sur lequel s’appuyer pour se développer toutes les traditions et les spécialistes modernes de l’enfance sont d’accord sur ce point ...........

                                      «  ce qui fait que bon nombre d’enfants s’auto-formate pour correspondre et ne pas être out de leur classe d’âge, »
                                      en effet mais ici le problème c’est que l’on a coupé les enfants du lien avec les adultes* et qu’ils n’ont plus que le groupe de pairs pour se structurer ce qui est l’inverse de la notion de culture
                                      en les mettant a l’école trop tot sur des durées trop longue en culpabilisant les parents de leur incompétence a élever les enfants etc ......

                                      vous croyez que que vous êtes victime d’une société rigoriste mais en fait non vous êtes victime des anneries modernes visant au controle social ( comme le fait par exemple de faire avancer les enfants par tranche d’age qui est une vision purement militariste et non naturelle )


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 08:42

                                      @sampiero
                                      " Alors tes méthodes d’éducation qui datent du premier siècle , il y a deux mille ans , étaient peut-être valables à cette époque, mais nous nous vivons en 2016 !! "

                                      et nos méthodes d’ éducation elles donnent aussi un record de consomation de psychotropes drogues alcool etc .......une société destructurée ou on est incapables de communiquer sur un plan humain et ou les gens comblent leurs manques affectifs en se reportant sur leurs animaux de compagnie ....
                                      la femme moderne sortie de l’école des année 70 ( ma génération ) elle se retrouve dans quel état a 45-50 ans ?

                                      la théorie c’est bien mais il faut aussi regarder l’ensemble des faits .........


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 08:48

                                      @wasam
                                      «  car déjà prétendre encore de nos jours que la femme est faite pour être mère, ben c’est archaïque »
                                      ce n’est pas parce que c’est archaique que ce n’est pas juste ......vous soufrez de l’illusion moderniste : nouveau = bon

                                      cela dit en effet toutes les femmes ne sont pas faites pour être mères mais toutes les mères devraient élever leurs enfant et tous les enfants ont besoin d’être élevés par leur mère et ce jusqu’à l’age de 7 ans et si vous ne savez pas d’ ou ça sort c’est que vos connaissances dans ce domaine ne sont pas a la hauteur de vos croyances ...........


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 08:53

                                      @philouie
                                      « L’avenir de l’humain, dans cette tourmente, c’est de revenir à ses fondamentaux. La famille, le père, la mère. »
                                      revenir même encore plus aux fondamentaux : la famille élargie ( le role des grands parents est essentiel dans l’éducation ) et le village ( groupe de pas plus d’env 200 personnes )


                                    • philouie 12 octobre 2016 09:16

                                      @gaijin
                                      tout à fait.
                                      les grands parents sont ceux qui donnent la verticalité de l’éducation, puisqu’il n’y a qu’eux à posséder l’expérience, et qui ont conscience finalement des valeurs qui doivent être transmise.
                                      Et la famille élargie pour que l’enfant soit en relation avec ceux qui, individuellement, portent la culture qu’il s’agit de transmettre.


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 09:30

                                      @philouie
                                      oui raison pour laquelle par exemple on avait un parrains et marraines pas seulement pour remplacer les parents en cas de décès mais en fait pour assurer l’éducation spirituelle de l’enfant
                                      les parents assurent la nouriture et l’affectif les grands parent enseignent la place dans la société et corrigent éventuellement les erreurs des parents ( qu’ils sont bien placés pour connaitre ) et les parrains assurent le spirituel ......
                                      .


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 09:32

                                      @gaijin
                                      et le modernisme a aboutit a payer une nourice pour elever les enfants pendant que la mère travaille et que les grand parents sont a l’hospice ..........

                                      bienvenue dans un monde de dupe .......


                                    • philouie 12 octobre 2016 10:45

                                      @gaijin
                                      ce qui me frappe le plus quand je discute condition des femmes ou éducation, c’est que les gens répondent toujours en fonction de leur désir d’adulte. les femmes veulent travailler, elles veulent avoir un rôle dans la société et pourquoi pas être présidente de la république enfin quesais-je, mais dans le discours il y a un grand enfant qui est sans doute perçu comme quantité négligeable et qui en tout état de cause devra s’adapter aux désirs des adultes puisque lui n’est pas convoqué dans la discussion.
                                      J’ai l’impression que les gens n’ont pas conscience que l’éducation, c’est à dire la reproduction de la culture, est la chose la plus importante que l’humain fait de toute sa vie et que finalement, en regard de cet enjeu, qui est quand même celui de la continuite de la culture, ce qui n’est pas rien, les autres questions deviennent tout à fait accessoires.
                                      Ils n’ont pas conscience n’ont plus que l’enjeu est collectif. leur pensée individualiste leur fait croire que chacun fait ce qu’il veut et peu importe, ce qui prime c’est la liberté et pourvu que la liberté soit respectée, le reste à peu d’importance. Pourtant au final, c’est toute la société qui souffre des errements de certain.
                                      Un exemple simple à comprendre est celui du vol : une société qui est en paix est une société où personne ne vole. mais s’il y a 95% de gens qui ne volent pas et 5% qui sont des voleurs, ce sont ces 5% qui vont poser des problèmes et ce sont ces 5% qui comptent, pas les 95% qui ne volent pas et qui ne posent pas problème. Ce qui veut dire qu’en matière d’éducation notre objectif doit être collectif et que le collectif doit imposer aux parents les méthodes qui vont bien et non pas dire chacun fait ce qu’il veut, ce n’est pas grâve.


                                    • andromerde95 12 octobre 2016 13:40

                                      @epicure
                                      une étude montre que plus l’homme est dévoué aux tâches ménagères, plus le risque de divorces augmente : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/taches-menageres-et-taux-de-123536


                                    • gaijin gaijin 12 octobre 2016 14:00

                                      @philouie
                                      " un grand enfant qui est sans doute perçu comme quantité négligeable et qui en tout état de cause devra s’adapter aux désirs des adultes puisque lui n’est pas convoqué dans la discussion.
                                      J’ai l’impression que les gens n’ont pas conscience que l’éducation, c’est à dire la reproduction de la culture, est la chose la plus importante que l’humain fait de toute sa vie"

                                      oui ça pose trop de questions et on est trop feignants pour essayer de trouver les réponses. a moins de revenir en arrière ( bien sur vous ne partagerez pas ce point de vue ) en remettant les anciennes religions a la mode il faut s’attacher a reposer une compréhension de l’humain et une direction ...
                                      mais il faut pas rêver je sais bien que cela n’arrivera pas ...chez l’individu il faut un évènement majeur pour qu’il reconsidère son positionnement ( cancer , burn out , accident ......) idem pour une société .....sans une catastrophe globale il n’y aura pas de prise de conscience globale.


                                    • epicure 15 octobre 2016 04:41

                                      @andromerde95

                                      Aucune comparaison avec ce dont je parle. Encore une preuve que tu es prêt à sortir n’importe quoi pour faire ton caniche.

                                      D’autre part il existe une étude inverse :

                                      http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/corvees-a-deux-mariage-heureux-04-07-2012-2077561.php


                                    • andromerde95 15 octobre 2016 16:47

                                      @epicure
                                      ça a à voir, quand un mari et une femme divorcent : il y a une souffrance dans le couple.


                                      et ton étude est bidon car elle ne s’appuie pas sur un large échantillon de 15 000 personnes comme la mienne et parce que l’occident où les femmes sont les plus « libres » est l’endroit où les divorces sont les plus nombreux et les divorces ne cessent d’augmenter chaque année, depuis « l’émancipation » de la femme.

                                    • epicure 19 octobre 2016 04:38

                                      @andromerde95

                                      caniche bidon, tu ne sais pas combien il y a eu de répondants aux études dont je parle.


                                    • supradine 11 octobre 2016 14:07
                                      j’imagine plutôt qu’à une échéance de quelques siècles ou millénaires, il n’y aura plus qu’un sexe, le masculin. Quand la reproduction sera entièrement « hors utero », les femmes seront petit à petit exclues de la vie, soit parce que les couples préfèrent généralement avoir un garçon (voir ce qui se passe en Chine, en Inde), soit parce que les hommes n’auront plus besoin des femmes pour se reproduire et celles ci deviendront inutiles. Pour le sexe, il y aura sans doute des robotes bien conformes à ce qu’attendent les hommes ....

                                      Bon ,j’espère me tromper !

                                      • wasam (---.---.124.194) 11 octobre 2016 16:33

                                        @supradine
                                        Ben voilà ça sera le cas si la dite différenciation qu’on veut nous vendre comme normale en reste limitée aux organes.
                                        Si la spécificité dite féminine n’a pas d’autre vocation et de réalité que la reproduction elle disparaîtra, plus besoin...


                                      • supradine 11 octobre 2016 16:56
                                        @wasam
                                        Malheureusement, dans certains pays, certaines cultures, la femme n’est qu’un ventre. Si les hommes pouvaient s’en passer pour avoir des enfants, elles aurait déjà disparu.

                                      • charlie charlie 12 octobre 2016 12:39

                                        @supradine

                                        Dans la pure tradition de la SF, c’est plutôt l’inverse…. 

                                        Le sperme (congelé) d’un seul homme peut féconder des millier/millions d’ovules. Quand la gestation sera « hors utero » (utérus artificiel), la société n’aura plus besoin d’hommes (quelques spécimens à réserver).

                                        Cette hypothèse est scientifiquement plus pertinente, n’est-il pas ? smiley


                                      • charlie charlie 12 octobre 2016 14:11

                                        @covadonga*722

                                         smiley

                                        Mythologie et science fiction….. hier et demain...... mêmes éternels fantasmes de la guerre des sexes. La condition humaine.


                                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 13 octobre 2016 09:16

                                        @supradine
                                        Je crois que des prémisses de robotes existent déjà.


                                      • supradine 11 octobre 2016 16:54
                                        j’imagine plutôt qu’à une échéance de quelques siècles ou millénaires, il n’y aura plus qu’un seul sexe, le masculin. Quand la reproduction sera entièrement « hors utero », les femmes seront petit à petit exclues de la vie, soit parce que les couples préfèrent généralement avoir un garçon (voir ce qui se passe en Chine, en Inde), soit parce que les hommes n’auront plus besoin des femmes pour se reproduire et celles ci deviendront inutiles. Pour le sexe, il y aura sans doute des robotes bien conformes à ce qu’attendent les hommes ....

                                        Bon ,j’espère me tromper !

                                        • epicure 15 octobre 2016 04:44

                                          @supradine

                                          En fait les hommes sont moins indispensables aux femmes que l’inverse.
                                          Pour faire un bébé, il faut une ovule produite par les femmes.

                                          Quand aux bébés extrautéros, ce sera une catastrophe humaine pour les bébés qui en seront issus. A cause d’une chose indispensable au bébé : la relation entre la mère et l’enfant dans l’utérus.


                                        • charlie charlie 11 octobre 2016 18:19

                                          J’ai du mal à croire que vous soyez chercheur, et d’autant plus dans une science aussi exigeante que la chimie. Il y faut de la rigueur, des données référencées, de la méthode, de la contextualisation….. Et là, il n’y a RIEN de tout cela, bien au contraire : pas de référence, du « il semble acquis que…. », des généralisations qui tombent du ciel….. et moi, je tombe de ma chaise en vous lisant.


                                          • charlie charlie 11 octobre 2016 18:23

                                            Je me relis, et je me trouve encore bien gentil….

                                            En fait, pour être honnête, votre papier est pétri d’erreurs, d’approximation et de n’importe quoi. Je me demande vraiment d’où vous parlez en réalité.


                                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 13 octobre 2016 09:17

                                            @charlie
                                            Désolé de vous décevoir.


                                          • popov 12 octobre 2016 07:27

                                            @Jacques-Robert SIMON

                                            Troisième sexe dites-vous ? On en décompte déjà un soixantaine et ce n’est sans doutes pas fini.

                                            https://francais.rt.com/international/22630-diversite-sexuelle—elu-allemand-lgbt


                                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 13 octobre 2016 09:19

                                              C’est la généralisation d’un autre sexe qui importe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité