• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le viol et l’inceste, les grands fléaux du 21ème siècle

Le viol et l’inceste, les grands fléaux du 21ème siècle

Comment mieux démolir et atteindre les corps des femmes et des enfants sinon au travers des viols et incestes. Les violeurs prennent possession du corps des femmes et des enfants. Le plus surprenant et épouvantable en France, c’est qu’on puisse admettre que des enfants soient consentants à subir des pulsions sexuelles d’adultes alors qu’ils sont, en vérité, incapables de dire oui avec envie véritable sinon par pression pour être aimé et sauvé leur vie. Il s’agit donc d’une question de vie et de mort pour ces petites victimes. Pourquoi, grands dieux, la justice, le gouvernement ne peuvent comprendre qu’un enfant ne se nourrit pas tout seul, qu’il a besoin d’être protégé et que personne sans doute ne lui a appris que les adultes peuvent être des enfoirés sans scrupules. Oui, en vérité, c’est cela qu’il faudrait apprendre aux enfants.

Quant aux femmes, comment peut-on penser qu’elles sont consentantes à « faire des pipes » de force à un ou plusieurs hommes, à subir des pénétrations avec objets ou pas ou à être sodomisées avec un grand oui. Comment la justice en France peut penser que des femmes adorent faire des fellations à des inconnus ou pas, qui ne sentent pas la rose et qui donnent plutôt envie de vomir sur leur « outil sexuel » à défoncer ce qu’ils peuvent par la force et à utiliser tous les orifices des femmes comme s’ils avaient le droit de se servir de leurs corps pour leur satisfaction personnelle. Les femmes ne sont pas là pour accueillir en leur sein ces violeurs qui de plus sont relâchés ou condamnés pour un petit délit la plupart du temps. Les vagins des femmes font elles partie de la voie publique sans sens interdit ?

L’inceste, le viol conjugal se passent dans la sphère privée. C’est le cauchemar des femmes et des enfants qui subissent de tels châtiments. Ce sont des châtiments, des punitions et les violeurs et incesteurs ne seront pas inquiétés. Pourquoi ? Parce que la sphère privée, c’est le bunker des victimes où les violeurs et incesteurs jubilent de l’impuissance de leurs petites et grandes victimes. Ces victimes subissent de force des viols et l’inceste et de plus personne ne les croit. La justice, le gouvernement sont d’accord pour protéger la sphère privée. Ils protègent donc des agresseurs meurtriers et laissent sur le bas-côté les victimes des pervers sexuels qui s’en tirent et jouissent de l’impunité. Comme pour les mafieux, c’est la loi du silence. La parole des violeurs et incesteurs valent plus que celles d’un enfant ou d’une femme comme dans certains pays lointains seulement là, c’est de la France qu’il s’agit. La France, le pays des « droits de l’Homme » dont sont exclus les femmes et les enfants. « Les droits de l’homme » devraient être modifiés pour « les droits humains ». Ce changement pourrait peut-être faire naitre enfin une véritable justice et un gouvernement qui deviendrait hostile aux agresseurs et bienveillants envers les victimes petites et grandes. C’est une prise de conscience qui serait nécessaire ainsi que de comprendre les perversions des manipulateurs qui font passer les victimes pour des menteurs (es). C’est infernal, cruel et meurtrier envers les victimes qui une nouvelle fois subissent des violences par les questions dont la justice les assaillent qui sont souvent humiliantes et presqu’accusatrices tandis que les agresseurs jouent sur du velours. C’est hallucinant comme les agresseurs savent avoir l’air innocents et les victimes même des enfants, coupables. C’est le monde à l’envers.
Le viol et l’inceste sont une prise de pouvoir d’un adulte sur un enfant pour l’inceste et le viol une prise de pouvoir d’un homme, conjoint ou autre sur une femme. C’est un crime comme les viols commis pendant les guerres. Seulement là, il s’agit de viols en temps de paix et ce sont les victimes petites et grandes qui portent le poids de la honte et de la culpabilité. C’est hallucinant, mais une réalité. C’est là où, je souhaitais en venir. Les hommes au travers du sexe imposent la domination patriarcale de leur sexualité. Le viol et l’inceste sont une façon de briser les victimes, petites et grandes pour qu’elles ne trouvent pas l’accès à leur sexualité. Je parle dans ce cas surtout des petites filles qui subissent l’inceste. C’est un meurtre, car l’autonomie sexuelle sera annihilée et parfois condamnée. La pornographie infantile et adulte incite aux crimes de viol et à l’inceste. La domination patriarcale sacrifie femmes et enfants pour mieux se structurer et employer l’addiction à la pornographie qui existe pour de nombreux hommes. La religion a ses pervers et le pourcentage n’est pas donné mais ce serait terrifiant de le savoir. Ces hommes de Dieux tous confondus qui détruisent l’innocence et les obligent au silence s’en tirent la plupart du temps aussi avec l’impunité. C’est impardonnable de la part d’adultes de se protéger entre eux par des lois peu sévères et de pouvoir abuser d’êtres humains en ayant souvent gain de cause. Même la prescription démontre une volonté de défendre violeurs et incesteurs car elle agit en leur faveur.

Le viol d’enfants, de femmes, d’incestes bénéficient d’une protection hors norme. Qui sont du côté des victimes en dehors de quelques associations ?
Le tabou sur les agressions sexuelles concernant les femmes et les enfants qui sont attaqués sauvagement dans leur identité sexuelle sont un très grave sujet de société. L’inceste est autorisé par une loi bien floue qui parle de consentement d’enfants, ce qui est une aberration.

La notion de consentement est faite par des hommes qui savent pertinemment qu’un enfant ne peut pas se refuser à un parent. Qui va le nourrir ? L’héberger ? Prendre soin de lui ? Ces hommes qui créent de telles lois, ne se rendent-ils pas compte que c’est un feu vert qui permet le passage à l’acte de l’inceste dans la sphère privée ? Ce sont des lois qui ne protègent aucunement les enfants chez eux, là où ils devraient l’être. L’inceste et le viol sont les fléaux de ce 21 siècle.

Le mot « consentant » en France est très employé en faveur des violeurs et des agresseurs. La justice en prend note. La victime tente comme dans le procès de DSK de dénoncer les abus qu’elle a subis, en vain. L’agresseur confirme l’inacceptable pour la victime à savoir qu’elle souhaitait cette relation même pour un tout petit enfant et en France le tour est joué. Tout ce qui a trait au sexe est très permissif en France à cause de cette notion de consentement où finalement la victime se trouve piégée par des lois qui protègent les délinquants sexuels surtout des hommes qui sont un pourcentage beaucoup plus élevé que les femmes. Ils ne s’en rendent pas compte car ils vivent dans l’impunité comme G Tron, DSK, Serge Ducray et tant d’autres qui laissent des victimes sur le carreau. C’est un passeport pour le viol et l’inceste qui referme la porte sur la parole des victimes que personne ne veut entendre ni lire. Ainsi, pas de remise en question ni de prise de conscience des dégâts monstrueux causés à des victimes d’incestes et de viols. Les traumatismes sont profonds et agissent en souterrain sur leur santé et leur psychisme. De cela, peu de personnes en parlent. Finalement c’est à croire que ce silence, arrange beaucoup de monde. Le viol et l’inceste, ces violences qui sont des crimes demeurent encore taboues. La France semble libertine même quand ça touche à l’intégrité d’adultes et d’enfants qu’on »accuse » d’être consentants, donc tout va bien. C’est ça le grand tabou de ce siècle, les violations des corps d’enfants et de femmes principalement et qui existent partout dans le monde. Le viol, l’inceste sont des armes de destruction massive et qu’est ce qui est fait pour stopper ces violations des droits humains d’enfants, de bébés et de femmes ?Comment apprendre aux hommes à cesser de vouloir dominer par le sexe en temps de guerre, en temps de paix, dans les sphères privées, au travail et que c’est un problème inhérent à beaucoup d’hommes qui depuis des millénaires règnent sur les vies d’enfants et de femmes. Le pire est quand ils font des lois à leur convenance pour que perdure ce règne de la sexualité masculine, imposée comme norme, bien installée dans un monde patriarcal où le sexe est devenu une arme pour terroriser et avoir main mise sur les enfants et les femmes. Tout le monde se tait car on ne parle pas de ces choses-là. Souvenez-vous qu’en Haïti au moment des grands cataclysmes, un nombre terrifiant de petites filles ont subi des viols, dans le camp fait pour les protéger. Qui en a parlé ? Un entre filet car les violences masculines et sexuelles sont tues partout dans le monde.

Je n’ai pas de réponse pourquoi, on laisse des enfants, des femmes se faire massacrer dans leur chair car le viol et l’inceste sont des crimes ! Des maladies graves et mortelles se transmettent par le sexe ainsi par le viol et l’inceste mais de cela personne n’en parle comme si les pulsions sexuelles des hommes étaient normales et sans conséquences médicalement et psychiquement sur les victimes ?

En conclusion, je dirais que c’est un constat alarmant car dans ce monde et en France, la leçon est claire. Devenir agresseur(e) paye plus que d’être victimes. La violence ne peut donc que perdurer et le syndrome de Stockholm est une réponse aux agressions. Cela veut dire que la violence grimpe, se communique, les viols, l’inceste continueront, des enfants naitront de ces viols et incestes et c’est une spirale de l’horreur sans fin qui s’annonce. Les maladies se transmettent, car rare sont des incestes et des viols qui se pratiquent avec des préservatifs car le but est de salir et de transmettre l’horreur au travers des parties intimes d’enfants, de bébés et de femmes. C’est un génocide géant qui a lieu en France et partout dans le monde. Il n’existe pas de mise en garde pour ces hommes qui usent et abusent d’autres êtres humains sans scrupules et dans l’impunité totale pour satisfaire leur haine et leur vengeance comme ce pilote qui a conduit des gens à la mort et à ce moment-là les victimes perdent le contrôle de leurs vies. Elles sont happées par la volonté d’hommes qui veulent les détruire et les tuer ! Les justices et les gouvernements sont complices de ces meurtres physiques et psychiques car qui ne dit mot consent. C’est ce qui se passe actuellement partout dans le monde. Le système patriarcal est comme une vaste secte avec des ramifications partout sur la planète et il attire de plus en plus de disciples, d’hommes et de femmes. Il propage sa doctrine de pouvoir et de violences sexuelles par le biais de films pornographiques et de pubs dans les magazines, sur les murs dans les rues, dans les pubs à la tv où les femmes sont dénudées et servent à vendre tout et n’importe quoi. Le patriarcat est un système mortel où règne les violences masculines les plus sordides et dangereuses envers les enfants et les femmes. La terreur règne, le silence est exigé tacitement et ce patriarcat géant prospère et empêche les femmes d’obtenir que leurs droits et libertés soient reconnus pour mieux les asservir et garder la domination patriarcale sur le trône. Même beaucoup de femmes ont été contaminées par le patriarcat, en politique, en littérature, au cinéma, dans le huis clos familial etc…..Le patriarcat n’est pas prêt de disparaitre sans une énorme révolte massive des femmes. Ce temps doit arriver où les femmes se sentiront prêtes pour se défendre contre les spoliations qu’elles subissent et mettre le patriarcat à genoux et enfin, instaurer l’égalité pour les femmes.Ca ne pourra venir que d’elles, sinon ce système perdurera au travers du temps. Le patriarcat agit comme un pervers narcissique sans empathie pour la moitié de la planète dont font partie les femmes. Il veut continuer à les garder sous sa coupe et les empêcher économiquement de s’émanciper. Le patriarcat se faufile partout même pour les décisions personnelles des femmes qui souhaitent se séparer de leurs conjoints. De nombreuses femmes subissent des injustices effroyables ainsi que les enfants de la part de la justice qui favorise souvent les hommes. Ces derniers se tournent vers des associations qui sont même reçus à l’Élysée. Normal pour une politique machiste où la situation des femmes n’est pas à l’ordre du jour car peu importante du point de vue politique masculin. Je terminerais sur une note positive, car je pense qu’il existe actuellement un grand mouvement des femmes pour que leurs droits et libertés soit reconnues et aussi pour que les droits de l’homme devienne « Les Droits Humains. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 10 avril 2015 18:46

    peu lisible et exagéré


    • gaijin gaijin 11 avril 2015 07:35

      @foufouille
      peu lisible mais pas du tout exagéré ....hélas


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 avril 2015 13:02

      D’accord avec Foufouille. 


    • Bubble Bubble 10 avril 2015 19:02

      « Les vagins des femmes font elles partie de la voie publique sans sens interdit ? »

      L’acception courante des machos est plutôt « garage à bites ».

      « La religion a ses pervers et le pourcentage n’est pas donné mais ce serait terrifiant de le savoir. »
      En France, 40 cas de condamnations d’ordre sexuel pour 20.000 prêtres, ce qui donne une incidence de 0.2%, soit deux fois moins que la catégorie des profs et animateurs si on ne considère que les mecs.

      Vous devriez aller plus loin : le mal patriarcal ultime, qui est fait pour assujettir et mettre la femme en danger, c’est la pénétration. Je l’ai déjà lu sur des sites féministes. La grossesse est une horreur qui empêche l’émancipation de la femme. Les enfants sont des horreurs qui empêchent l’émancipation de la femme. Comme le pourcentage de femmes sans enfant est d’environ 14%, nous savons que vous ne vous battez pas pour les femmes, ni pour les enfants (qui sont des horreur qui empêchent l’émancipation de la femme).

      • acetrip 11 avril 2015 09:30

        @Bubble

        les vagins font ils  partie....

      • oncle archibald 11 avril 2015 10:25

        @acetrip


        Les vagins sont du genre féminin par nature !

      • Mania35 Mania35 10 avril 2015 20:28

        @ Matti King

        Sujet très grave, malheureusement très mal traité par ses outrances et ses mensonges.
        Déjà le titre ne veut rien dire : « Le viol et l’inceste, les grands fléaux du 21ème siècle ». Ces « fléaux » ont malheureusement toujours existé, avant ils étaient ignorés car se déroulant en général dans la sphère privée.
        Il est faux de dire que la justice ne fait rien, les peines sont très lourdes pour les incestes. Encore faudrait-il qu’elle en soit informée, ce n’est pas la justice qui absout l’inceste, en général c’est la famille qui étouffe l’affaire. A cet effet la prescription a été portée à 10 ans après la majorité de la victime.
        Contrairement à vos dires, il n’existe aucune notion de « consentement » dans la loi pour les enfants jusqu’à la majorité sexuelle fixée à 15 ans.
        Il est évident que, comme dans tous les crimes et délits, les faits doivent être prouvés ce qui n’est pas toujours facile.

        • Fergus Fergus 11 avril 2015 10:59

          Bonjour à tous.

          J’approuve à 100 % l commentaire de Mania35.

          Oui, le viol et l’inceste ont toujours existé, et notre époque n’est sans aucun doute pas la pire. Et cela d’autant moins que si le viol reste un tabou, la parole des victimes est nettement plus libérée qu’autrefois, notamment dans les rapports de maître à servante ou de patron à employée.

          Quant à la justice, c’est la méconnaître qu’affirmer qu’elle n’agit pas et ne sanctionne pas sévèrement. Certes, il peut y avoir des exceptions, mais pour m’être intéressé au sujet, je peux certifier que les peines prononcées sont souvent lourdes dès lors que le crime est avéré, ce qui n’est pas toujours évident à établir, comme le souligne avec pertinence Mania35.

          A titre personnel, j’ai été juré dans deux procès pour viol, l’un sur mineur, l’autre sur trois jeunes filles, impliquant des gens ordinaires, tant du côté des violeurs que du côté des victimes : les accusés de ces deux procès ont été condamnés à 18 ans de réclusion sur une peine maximale de 20 ans ! Justice laxiste ?


        • Fergus Fergus 11 avril 2015 11:10

          A toutes fins utiles, j’ai relaté l’un des deux procès auxquels je fais allusion ci-dessus dans un article de 2009 intitulé Violée, humiliée... Détruite !

          Le viol, quelles qu’en soient les victimes, doit être combattu et condamné avec la plus grande sévérité. Encore faut-il, lorsqu’on aborde le sujet, ne pas laisser sa passion prendre le pas sur sa raison comme le fait l’auteure de cet article avec un certain nombre d’affirmations aussi douteuses que péremptoires, à commencer par celle, totalement infondée, du titre !


        • Jean Keim Jean Keim 11 avril 2015 13:42

          @Mania35
          Il serait intéressant de voir les conséquences pénales et le étouffements d’affaires suivant que les suspects sont des anonymes ou des puissants. Il y a des omertas dans les hautes sphères.


        • Allexandre 10 avril 2015 20:50

          Mme, si le viol et l’inceste sont des actes abominables, tout à fait condamnables, il est tout à fait stupide de dire qu’ils sont le fléau du XXI ème siècle. Cela est aussi vieux que l’humanité. Viol et inceste étaient le pain quotidien des populations depuis des siècles et des siècles. La différence, c’est que personne ne disait rien et que l’homme avait un pouvoir absolu sur femmes et enfants. Réfléchissez avant d’écrire de telles aberrations !


          • Jean Keim Jean Keim 11 avril 2015 09:14

            @Allexandre
            Ces fléaux existent point final, le reste n’est que du bla bla mais il est possible qu’actuellement la pédophilie et bien entendu la prostitution forcée soient des activités « économiques ».


          • Allexandre 11 avril 2015 13:52

            @Jean Keim
            Et une fois que vous avez fait ce constat évident, vous faites quoi ?? La prostitution a toujours été « économique » et même religieuse !


          • Le Gaïagénaire 11 avril 2015 18:28

            @Allexandre  10 avril 20:50


            « l’homme avait un pouvoir absolu sur femmes et enfants »

            C’est une façon d’occulter que les mères de ces hommes ont exercé un pouvoir absolu sur le bébé, que les hommes adultes déplacent, répètent.



            Merci.



          • Allexandre 11 avril 2015 21:53

            @Le Gaïagénaire
            Tout à fait d’accord avec vous. Mais on ne peut pas faire une dissertation philosophique de dix pages ici. Cela dit, les mères ont utilisé les moyens qu’on leur laissait. Le pb, c’est que les hommes n’ont jamais compris que le pouvoir des mères était mille fois plus important que le leur, et qu’elles pouvaient se venger sur les hommes à travers leurs fils.


          • Matti King Matti King 12 avril 2015 14:27

            . Réfléchissez avant d’écrire de telles aberrations !@Allexandre

            Idem pour vous avec votre hargne. Si vs savez tt ça tant mieux !!


          • Allexandre 13 avril 2015 16:41

            @Matti King
            La hargne c’est vous qui l’avez au passage. Si vous réfléchissiez un tant soit peu objectivement, vous comprendriez un peu mieux les rapports humains, et hommes/femmes en particulier. Mais votre parti pris et votre HARGNE sont tels, que vous refusez même de réfléchir et d’entendre l’argument de l’autre, qui ne peut être qu’une « aberration » évidemment !


          • Antoine 11 avril 2015 00:42

               Cette bonne soeur ne connait pas très bien son sujet...


            • Iren-Nao 11 avril 2015 05:40

              @Antoine

              Cette saucisse ne connait rien a rien

              Iren-Nao


            • Agafia Agafia 11 avril 2015 22:04

              @Iren-Nao
              On attend avec impatience un article de votre plume afin de pouvoir admirer et commenter vos connaissances à propos de tout sur tout.


            • arcadius arcadius 12 avril 2015 07:20

              @Agafia
               smiley


            • gaijin gaijin 11 avril 2015 07:54

              «  De cela, peu de personnes en parlent. Finalement c’est à croire que ce silence, arrange beaucoup de monde. »
              attention tabou !
              bien sur ce silence arrange tout le monde !
              les coupables en premier lieu c’est évident
              les autorités dépassées par le sujet
              les victimes aussi hélas qui préfèrent se réfugier dans le silence voire le déni

              il y à presque trente ans a la fac dans la même phrase : « on estime a 20 % le nombre de femmes agressées sexuellement dans l’enfance ....mais il ne ne faut pas le dire ...... »
              j’en suis tombé de ma chaise

              trente ans plus tard thérapeute je confirme : c’est l’immense majorité des personnes en situation de dépression et de mal être chronique, de celles et ceux ( aussi ) qu’on va retrouver plus tard alcooliques , drogués , shootés aux médocs .....

              ce n’est qu’un petit pourcentage d’hommes violents ou pervers mais un petit pourcentage ça fait des centaines de mille .......et des millions de victimes
              un raz de marrée inconcevable ......alors chut !

              2 femmes sur dix ( voire plus ) et pas de stats pour les hommes
              c’est trop pour espérer qu’un changement vienne des pouvoir publics ......
              alors quoi ?

              il y a une seule solution : les victimes doivent parler elles sont les seules qui peuvent briser la loi du silence ....pas forcément sur la sphère judiciaire mais dans le privé .....
              et ceux qui ne savent pas doivent apprendre a écouter regardez autour de vous comptez les femmes que vous connaissez quand vous êtes a 10 ça veut dire qu’il y en a deux .....êtes vous prêt a les entendre ?
              rien de plus car rien de plus ne peut être fait mais déjà ça ......

              votre mère ? votre fille ? votre amie ?


              • Le p’tit Charles 11 avril 2015 08:58
                Le viol et l’inceste...Une des preuves de la dégénérescence de l’humain...

                • Le p’tit Charles 11 avril 2015 11:28

                  @Le p’tit Charles...La preuve par les moins.. !


                • Jean Keim Jean Keim 11 avril 2015 09:08
                  Matti King,
                  Les enfants et les femmes ne sont pas seuls face à cette horreur, il existe aussi heureusement des hommes qui sont du côté des victimes, des hommes qui pensent que les enfants et les femmes doivent être aimés et protégés parce qu’ils font partie de l’Humanité et que Humanité signifie compassion. 
                  Un enfant n’est jamais sexuellement consentant, le sexe est un domaine qu’il ne peut pas connaître et qui ne devrait pas être prégnant dans ses domaines d’intérêt, un adulte qui utilise sa force ou son ascendant pour le forcer à accomplir des gestes ou des actes sexuels est un monstre, un malade, il doit être mis hors d’état de nuire et ceux qui le protègent le sont tout autant.
                  Le viol d’un être humain est la négation de l’amour de la vie.


                  • Julien30 Julien30 11 avril 2015 09:16

                    Que c’est lourd, caricatural et sexiste ! Impressionnant ! 

                    « La religion a ses pervers et le pourcentage n’est pas donné mais ce serait terrifiant de le savoir », l’auteur ne connait pas le chiffre mais a d’emblée décidé qu’il serait élevé et terrifiant ! Quelle rigueur ! Comme dans cette phrase d’une logique imparable : « C’est un meurtre, car l’autonomie sexuelle sera annihilée et parfois condamnée.  »
                    Aucun fait, aucun chiffre, aucune démonstration, juste un alignement de déclarations toutes plus outrancières et incertaines les unes que les autres, bref un torchon grotesque.

                    • gaijin gaijin 11 avril 2015 09:41

                      @Julien30
                      c’est pas le pape qui avait dit 2% de prêtres pédophiles .......... ? .ça doit pouvoir se retrouver
                      une stat américaine récente donne un chiffre de un pour cent d’hommes avec des tendances pédophiles ( qui heureusement ne passent pas tous a l’acte )
                      vous trouverez ici un lien sur la question des réseaux pédophiles :
                      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/stan-maillaud-et-janett-seemann-49502#forum12993663
                      sinon 10 min de navigation sur des sites pornos vous permettront de trouver les bons liens pour des preuves en images .....


                    • Julien30 Julien30 11 avril 2015 11:01

                      @gaijin

                      Et les profs et éducateurs (qui sont d’après les chiffres de Bubble donnés plus haut en proportion plus nombreux à passer à l’acte que les prêtres), ils ne vous intéressent pas ? 
                      Ce n’est pas l’Eglise catholique qui faisait l’apologie de la pédophilie dans les années 70 mais les gauchistes libertaires, cette même gauche qui aujourd’hui ne sait que mettre en avant les cas de pédophilie dans l’Eglise pour mieux cacher ses propres saloperies.

                      « une stat américaine récente donne un chiffre de un pour cent d’hommes avec des tendances pédophiles »

                      Et les femmes ? 

                    • gaijin gaijin 11 avril 2015 16:42

                      @Julien30
                      bien sur qu’ils m’intéressent  ! je ne fais pas de différence entre les monstres selon leur appartenance a ceci ou cela .......

                      il y à les pervers et les victimes .......point barre

                      pour les femmes je ne connait pas de stat comme on n’en a pas pour les garçons victimes ....
                      ça tient a des raison différentes
                      il y a massivement moins de femmes sexuellement agressives
                      et les garçons victimes finissent peu souvent sur le divan d’un psy ( qu’ils soient victimes d’hommes ou de femmes )


                    • Allexandre 11 avril 2015 21:55

                      @Julien30
                      Ah ces vilains méchants gauchistes, et notre Sainte Eglise catholique, apostolique et romaine.Toujours dans la nuance et la distanciation je vois.

                      Mes respects

                    • Julien30 Julien30 12 avril 2015 09:07

                      @Allexandre
                      Toujours dans l’argumentation irréfutable à ce que je vois, quelle constance !


                    • Julien30 Julien30 12 avril 2015 09:29

                      Et sinon oui quand des types militent pour la pédophilie je ne leur tresse pas des lauriers bizarrement, et vous ?


                    • Allexandre 13 avril 2015 16:43

                      @Julien30
                      Moi non plus, mais je ne le fais pas de façon binaire comme vous, et obsessionnelle. Je ne défends aucun clocher, MOI !


                    • Julien30 Julien30 13 avril 2015 19:33

                      @Allexandre
                      Mais bien sûr, tenez un petit test, j’ai lu beaucoup d’auteurs de gauche dans ma vie et je continue à le faire, je lis par exemple actuellement Le seul et vrai paradis de Lasch, quel(s) auteur(s) de droite avez-vous lu dans votre vie ?


                    • JC_Lavau JC_Lavau 16 avril 2015 13:40

                      @Julien30.

                      Tu fais bien de le rappeler.

                      C’est un des exemples rassemblés par Jay Haley dans son recueil sur Milton Erickson, un Thérapeute hors du commun. Ed. EPI.

                      Je ne retrouve pas la page, donc pas tous les détails. Il s’agissait d’une jeune femme qui avait eu à subir un ou des viols, probablement par un proche. Erickson la fait parler sur ce qu’elle réprouve et craint du sexe masculin, puis lui déclare qu’elle peut éprouver un plaisir vicieux à rendre complètement mou et inoffensif un de ces pénis qu’elle trouve menaçants.

                      Et elle le trouve, ce plaisir, même si l’arrière-plan de sa motivation reste agressif. La suite de sa vie ? Hé bien vous l’achetez vous-même, et le lisez vous-même, cet ouvrage de référence. Nous avons un cerveau, c’est fait pour servir. Sauf bien sûr celui des féministes, qu’elles destinent à l’atrophie et à la paranoïa.


                    • Aldous Aldous 11 avril 2015 11:38

                      Le patriarcat dans son acception chrétienne a justement pour but de protéger les femmes et les enfants. 


                      Ce que cet article passe sous silence, c’est que nombre de viols d’enfants se font dans un rituel d’affranchissement des règles morales dans la recherche du pouvoir. C’est un rituel d’initiation pratiqué à plusieurs et de façon lors de messes noires. Or les enquêtes qui débouchent sur les filières d’enlèvement et de fourniture d’enfants pour ces rituels satanistes sont systématiquement sabordés, comme le fiasco d’Outrau et les affaires belges l’ont montré.

                      Il faut que le viol d’enfant reste cantonné aux crimes de déséquilibrés (c’est la faute à pas d’chance) ou de prêtres (c’est la faute à la religion). Pourtant les témoignages d’enfants décrivant ces messes noires sont connus depuis des années.

                      • gaijin gaijin 11 avril 2015 16:56

                        @Aldous
                        oui il y a les réseaux politico-mafieux pervers pseudo satanistes mais l’immense majorité c’est les gens normaux ....le bon papa et le gentil tonton, l’ami de la famille ......
                        le voisin avec qui vous jouez au poker ....


                      • Aldous Aldous 11 avril 2015 23:06

                        @gaijin
                        Je ne joue pas au poker. Et je n’ai pas de stats sur les tontons et les bon papas. Enfin, je ne vois pas en quoi vous pouvez qualifier les lucifériens de pseudo-satanistes. Vous sondez les reins et les coeurs ? 


                      • gaijin gaijin 12 avril 2015 08:26

                        @Aldous
                        « Vous sondez les reins et les coeurs ? »
                        oui
                        mais cela n’est même pas nécessaire toute l’iconographie sataniste luciférienne ou ce que vous voulez est une fiction ( qui peut réellement être utilisée par des pervers pour créer un climat émotionnel qui renforce leurs sensations de jouissance et qui terrorise leurs victimes ) Mais on a déjà pas mal développé ça il y a peu ici :
                        http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-franc-maconnerie-mene-t-elle-au-49406?debut_forums=100#forum12991759
                        et là :
                        http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-face-cachee-des-beatles-49419?debut_forums=100#forum12991754

                        pour le gentil tonton sur les dizaines de cas que j’ai connu c’est a 90% une agression par un parent ou un proche de la famille ce qui rejoint l’avis général des professionnels de la question


                      • Jean Keim Jean Keim 11 avril 2015 13:27

                        J’avoue ne pas comprendre les réactions négatives à l’article qui ne sont le fait que de mâles, l’article est écrit par une femme, une femme a une sensibilité particulière face au viol loin du fantasme macho, et je suis totalement d’accord pour dire que c’est un fléau de notre époque car les moyens technologique (transport, communication ...) et les complicités à hauts niveaux favorisent toutes les formes d’esclavage sexuel y compris celui des enfants et nous sommes censés être dans un monde civiliseé, ne serait-ce qu’un vernis ?


                        • gaijin gaijin 11 avril 2015 16:52

                          @Jean Keim
                          « pas comprendre »  ?
                          c’est ce qui se passe dans le monde non virtuel .........
                          autruches complices de passivité , bourreaux de fait ou d’envie ....... allez savoir
                          le déni est tellement plus facile !
                          c’est ce que m’a dit récemment une personne : je n’arrive pas croire que tout ça me soit réellement arrivé .......
                          si même la victime n’arrive pas a y croire alors qui ?

                          « civilisés »  ?
                          ben non ni civilisés ni humains ce n’est même pas un vernis juste une illusion d’optique dont on sait bien qu’elle craque a la moindre occasion


                        • WakeUp 11 avril 2015 17:02

                          @Jean Keim
                          Les réactions négatives ne sont pas tant dues à l’article qu’à l’auteur, qui jour après jour nous montre qu’elle n’est pas en croisade contre le viol, l’inceste, la discrimination... mais juste contre les mâles comme vous le dites.
                          Comme tout les communautaristes, sous couvert de lutte contre les discriminations, ils luttent en fait pour leur groupe, pour leur pouvoir... divisant de fait la population.


                        • gaijin gaijin 11 avril 2015 20:43

                          @WakeUp
                          ah oui l’auteur a de mauvaises intention .....la vilaine .......elle s’y prend mal ......dommage .......
                          c’est vachement important comme considération
                          le problème dont elle parle on s’en tape un peu ......c’est secondaire
                          c’est ça votre propos ?
                          quand quelqu’un crie au feu ce n’est pas le moment de lui demander de quel partit il est !

                          réveillez vous mon vieux ......


                        • Julien30 Julien30 12 avril 2015 10:56

                          @gaijin
                          Wake up ne dit pas qu’il se tape du problème mais que l’auteur dessert la lutte contre ce problème en la caricaturant et en l’instrumentalisant (donc c’est bien elle qui quelque part se fout du problème, en tout cas ne travaille pas à y trouver des solutions) ce qui me semble en effet une considération de grande importance.


                        • gaijin gaijin 12 avril 2015 11:24

                          @Julien30
                          « l’auteur dessert la lutte contre ce problème »
                          ce qui est curieux c’est que ce genre d’arguments revient systématiquement dans ce type de sujets quels que soient les auteurs ...........

                          c’est une manière de noyer le poisson ....


                        • Julien30 Julien30 12 avril 2015 11:45

                          @gaijin
                          C’est peut être que ces arguments sont effectivement pertinents dans la plupart des cas, après je ne sais pas si ils sont systématiquement sortis comme vous dites, par qui, où quand comment, et quand bien même ce n’est pas une preuve qu’il est erroné que je sache. Et dire que c’est pour noyer le poisson, pardon, mais c’est juste du procès d’intention limite dégueulasse (donc ceux qui sortent cet argument sont des complices volontaires ou inconscients de ces crimes ? Faut quand même pas trop pousser).


                          Après il faut voir justement au cas par cas, et pour l’auteur de ce papier ça semble assez clair, à moins que vous ne trouviez son papier rigoureux, dépassionné, argumenté et largement étayé de chiffres sérieux ? Le problème est que ce sont souvent des féministes primaires qui ont largement voix au chapitre dans les grands medias qui s’emparent de ces sujets et donc en effet souvent ces arguments ressortent, et à juste titre.

                        • gaijin gaijin 12 avril 2015 13:17

                          @Julien30
                          « limite dégueulasse »
                          je sais je le fait même exprès

                          oui le papier est bien ce que vous dites mais dommage de focaliser la dessus .....quand vous aurez entendu plusieurs dizaine de témoignages vous aussi vous aurez envie d’utiliser des moyens limite dégueulasse sinon quoi ? compte tenu de l’ampleur des dégats il n’est pas possible, plus possible, de rester mesuré ça ne sert a rien ......
                          dire « booh c’est mal » n’a jamais rien changé
                          regardez le fil et la belle quasi unanimité a dénoncer le mauvais journalisme ça vous laisse pas un drôle de gout dans la bouche ?


                        • Julien30 Julien30 12 avril 2015 15:23

                          @gaijin
                          Il me semble qu’il faut séparer les deux, le traitement du sujet et le sujet lui-même, j’aurai lu des commentaires minorant la gravité du sujet, des faits concernés, là oui ça m’aurait en effet laissé un drôle de goût et même plus mais il me semble que ça n’a pas été le propos de qui que ce soit sur ce fil. 

                          Sinon je partage bien sûr votre colère face à ses sujets mais il faut les traiter objectivement et précisément, employer des méthodes contestables, outrancières c’est le meilleur moyen de s’égarer en route et de ne pas faire réellement face il me semble, d’ajouter l’erreur au mal. 

                        • gaijin gaijin 13 avril 2015 09:18

                          @Julien30
                          bien sur il est raisonnable d’être raisonnable
                          sauf que parfois il faut aussi savoir renverser les tables
                          ou alors expliquez moi qu’est ce qui dans mon post du 11 avril 7h54 fait que je me retrouve moinssé


                        • Julien30 Julien30 13 avril 2015 20:41


                          Je dirai juste n’accordez pas à ses moinssages plus d’importance qu’ils n’en méritent, vous savez qu’il y en a qui cliquent souvent à la légère.


                        • Julien30 Julien30 13 avril 2015 21:04

                          @Julien30
                          Regardez, il y en a même eu un pour moinsser mon précédent commentaire en moins de cinq minutes :), il doit faire partie du lot des gros malins qui ont moinssé le vôtre


                        • Pierre Alain Reynaud Pierre Alain Reynaud 11 avril 2015 20:12

                          Il faut reconnaître que le viol et l’inceste ont toujours existé, depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, ces actes se sont largement banalisés et atteignent toutes les classes sociales, et en particulier les plus bourgeoises. Mais peut-on remédier à de tels actes ? Certes, les condamnations sont plus fréquentes qu’autrefois, mais elles ne parviennent pas à résoudre le problème. Peut-être, faudrait-il mieux éduquer les jeunes et ... les moins jeunes afin qu’ils aient un autre comportement vis-à-vis des femmes et des enfants.

                          Si une personne détient une solution pour enrayer ce fléau, qu’elle m’en informe et je serais très certainement heureux de réaliser un reportage sur ce thème ou d’écrire un essai évoquant ces actes délictueux.

                          • gaijin gaijin 11 avril 2015 20:38

                            @Pierre Alain Reynaud
                            la solution elle existe depuis bien longtemps et a une époque je l’ai cherchée avant de découvrir que l’on ne m’avait pas attendu ( bien sur smiley ) en fait toutes les solutions existent quel que soit le problème .......
                            sauf que personne ou presque n’en veut .....
                            le voilà le vrai problème  : personne ne veut des solutions parce que personne ne veut faire face au problème
                            mieux éduquer les jeunes ? bonne idée et qui va le faire ?
                            et si ça implique la fin de la société de pouvoir telle que nous la connaissons qu’elle autorité va le permettre ?

                            le seul progrès réellement envisageable c’est que quelqu’un mette fin a l’omerta et seules les victimes ont la capacité de le faire


                          • nemotyrannus nemotyrannus 11 avril 2015 20:25

                            >Les hommes au travers du sexe imposent la domination patriarcale de leur sexualité

                            C’est pas ce que j’avais dénoncé lors de votre dernier post , cette assimilation d’idée ?

                            Il sera bien beau le jour ou on , enfin surtout vous autres féministes radicales , cesseront de voir les choses sous le prisme du sexisme ou du patriarcat , mot qui vous sert de fourre tout , et commencerez à voir ce crime (entre autres , hein , pareil...) comme la domination d’un individu sur l’autre avant d’être la domination symbolique d’un sexe sur un autre.

                            En fait , faudra même cesser tout court de dire que l’on est dans un patriarcat , c’est pas le cas sinon les femmes n’auraient même pas l’espoir d’avoir le moindre pouvoir ni pouvoir de décision et ceux_ci se transmettraient uniquement d’homme en homme...


                            • nemotyrannus nemotyrannus 11 avril 2015 20:41

                              @nemotyrannus
                              En fait , même une majorité d’hommes à certain postes de pouvoir n’est pas représentatif d’un sexisme , pour peu que l’on ai grandi avec une notion féministe « le sexe n’a pas à être un facteur ni de rejet ni de sélection , il n’a pas à être un facteur tout court » 

                              Et c’est le cas , on se moque du sexe ou de la couleur de peau , autrement on est justement sexiste / raciste .

                              A moins que l’on ne croit à ce fameux effet women are wonderful http://en.wikipedia.org/wiki/%E2%80%9CWomen_are_wonderful%E2%80%9D_effect
                                , qui va directement à l’encontre de ce que l’on raconte sur l’éducation genrée mais on a l’habitude du 2 poids 2 mesures avec les fem.rad.


                            • nemotyrannus nemotyrannus 11 avril 2015 20:49

                              @nemotyrannus
                              Tout ça pour dire que si le crime reste abominable , il est dangereux et inadmissible ’en faire une preuve de sexisme. Parce que c’est d’ailleurs pas le cas , dans les pays occidentaux , justement.
                              http://www.slate.com/articles/double_x/doublex/2014/04/male_rape_in_america _a_new_study_reveals_that_men_are_sexually_assaulted.html

                              Quand au fléau du XX ème siècle , il en est un entre autres.

                              Enfin , quoi , Matti King , tout ce discours fem rad semble cacher , comme bien souvent , un traumatisme personnel qui se cherche une explication facile .
                              Ca marche pas comme ça smiley


                            • JC_Lavau JC_Lavau 11 avril 2015 21:20

                              Les accusations mensongères ne sont pas sanctionnées. Les gangs féministes, notamment en toge noire et jabot blanc, y veillent soigneusement.

                              Leur priorité est de condamner des innocents pour l’exemple, pour terroriser les autres mâles.
                              http://debats.caton-censeur.org/index.php?option=com_content&task=view&id=17&Itemid=9


                              • JC_Lavau JC_Lavau 11 avril 2015 22:07

                                J’attends depuis longtemps que des féministes trouvent un jour à redire aux incestes maternels.

                                Sur le Net, Agoravox inclusivement, on trouve une minorité significative de malfaiteurs et de harceleurs lourdement chtarbés, qui sont à l’évidence des incestués maternels.

                                Le premier que j’avais diagnostiqué, à la grande fureur de ces dames :
                                http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/oh_loup_oiseau.pdf page 10. Cela se passait en août 2002.


                                • JC_Lavau JC_Lavau 11 avril 2015 22:16

                                  @JC_Lavau.

                                  A la grande fureur aussi de la prof de psycho clinique , qui a su se venger ultérieurement. Le délit d’opinion, il y a comme cela des institutions où ça ne pardonne pas !


                                • Agafia Agafia 12 avril 2015 00:51
                                  En dehors d’un style un peu too much par moment, il faut reconnaitre que l’article aborde un sujet dramatique, qui touche toutes les classes sociales, et qui est beaucoup plus courant qu’on ne pourrait le croire.

                                  Quelle femme, durant son existence, et sans aller systématiquement jusqu’au viol, n’a pas 
                                  eu à affronter un quelconque abus de la part d’un homme ? 

                                  Concernant l’inceste et la pédophilie, je suis effarée d’apprendre régulièrement dans mon 
                                  entourage que telle amie, mère d’une amie, soeur d’une amie, etc. a été violée ou touchée dans sa prime enfance ou son adolescence. Et on ne parle là que de femmes, mais qu’en est-il des hommes ? car si la parole féminine s’est un peu libérée, celle des hommes demeure encore bien tabou et je pense que l’on serait vraiment surpris de connaitre de tristes réalités les concernant et l’étendue des dégâts.

                                  Moi aussi, j’ai été un peu surprise quant au titre de l’article, mais peut-être l’auteur a-t-elle voulu exprimer par là, que notre siècle, qui a vu progresser la parole et abattre certains tabous, devrait lutter beaucoup plus fermement contre le silence et la tragédie de l’enfance bafouée, contre la violence faite aux femmes. 
                                  Car il faut reconnaitre que si légalement la justice est intransigeante envers ce crime, beaucoup d’affaires sont plus ou moins étouffées, la parole des victimes pas toujours entendue, et les viols qui devraient être jugés en cour d’assises, face à un jury populaire, le sont souvent en correctionnelle. (certainement pour des raisons de coût et de rapidité).
                                  Des affaires difficiles où il est souvent question de parole contre parole, sans toujours de preuves matérielles, ou d’aveux. Et le doute profite bien souvent à l’accusé, quand on ne cherche pas à culpabiliser la victime (elle avait bu ? elle était en jupe ? etc etc.)

                                  Quant à ce style un peu passionnel avec lequel s’exprime l’auteur, peut-être - si j’en crois son portrait - que le fait d’être en contact par son job, avec des femmes traumatisées par des viols, n’y est pas étranger. C’est de l’empathie, et il est parfois difficile de garder un certain recul quand on aide et soutient des victimes au quotidien.

                                  • captain beefheart 12 avril 2015 13:02

                                    Bonjour,Madame l’auteure,je suis grosso modo d’accord avec votre constat.

                                    Sachez que le viol et la chosification de la femme et l’enfant est le résultat voulue de l’éducation et de la représentation de la réalité sociétale par les médias,en service commandé des assassins fabriquants d’armes et de guerres.Si vous voulez changer ça ,commencez à sensibiliser d’abord les femmes à fin qu’ils arrêtent de voter pour les hommes et partis inféodés au complexe militaire-industriel.Organisez des manifestations hebdomadaires sur ce thème.

                                    Je ne sais pas si vous vous considérez féministe,mais moi je constate que les organisations dites féministes ne font rien dans ce sens,et que après 40 ans de discours ils n’ont même pas réussi à assurer le même salaire pour le même travail effectué par un homme ,ce que disqualifie ces associations dans mes yeux,et fait penser qu’elles sont les idiotes utiles du patronat.


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 12 avril 2015 14:28

                                      @captain beefheart : « les organisations dites féministes ne font rien dans ce sens,et que après 40 ans de discours ».

                                      Regardez à quoi elles s’occupent :
                                      http://www.les-crises.fr/quand-elle-fait-de-la-pub-pour-les-neonazies/

                                      https://www.youtube.com/watch?v=ddpNagKqH-o
                                      Tout en ukraïnien.
                                      Avec sous-titrages :
                                      https://www.youtube.com/watch?t=425&v=QQdmlJvtf8w

                                      Et on se demandait pourquoi Rockefeller finançait le MLF ?


                                    • captain beefheart 12 avril 2015 18:28

                                      @JC_Lavau
                                      Merci pour le lien,mais c’est hallucinant ! A part ça je ne vois pas trop le rapport avec l’article de Matti King,mais comme c’est moi qui a détourné un peu le sujet,sans l’intention de le faire...

                                      Je crois sincèrement que l’auteure soulève un problème bien plus grave et fondamentale de la société qu’il en a l’air ,et changer le comportement voire la pensée des hommes est crucial quand on veut se débarrasser du mal et construire une nouvelle société,mais je crois aussi que avec tout le respect que j’apporte aux autres êtres et particulièrement aux femmes j’ai néanmoins le droit de rire d’un blague salace qui ne montre pas de respect du tout.


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 12 avril 2015 22:22

                                      Au 21e siècle, ces héritières féministes de 3e ou 4e génération dans nos pays surenveloppés sont bien les dernières personnes à qui confier un problème de santé mentale publique.

                                      Elles ont en commun avec les schizophrènes étudiés par Theodore Lidz une tare « héréditaire » en quelque sorte : elles sont le produit de familles schismatiques à la génération -1 au minimum, probablement aussi à la génération -2. Elles sont demeurées les exécutantes des parents les plus abusifs et les plus malveillants (c’est à dire ici la mère et la mère de la mère, pour obtenir des féministes). Quand il s’agit d’un garçon recruté de même, même s’il a un sexe biologique mâle, il demeure femelle entre les deux oreilles. Prenez les exemples de Martin Dufresne, Francis Dupuis-Déri, ou Léo Thiers-Vidal (suicidé par conséquent), pour se restreindre à des personnages publics.

                                      N’attendez pas de ces héritières de la guerre sexiste qu’elles vous décrivent les dégâts collatéraux obtenus sur les accusatrices mensongères, à gages. Moi je pourrais : j’y étais, j’ai vu les ravages de la corruption. Entrer en asthme à l’âge de quinze ans, ça n’est pas banal dans l’histoire de la clinique, mais ça se comprend mieux si l’on sait que depuis l’âge de treize ans, cette ado avait accepté une mission parricide. La personnalité histrionique aussi date sensiblement de la même époque, mais elle s’est aggravée bien plus lourdement au fil des années.

                                      Maurice Hurni et Giovanna Stoll ont étudié la genèse de ces pervers(es), les problématiques incestuelles dont ils/elles héritent. Je vous engage à vous y reporter.


                                      • gaijin gaijin 13 avril 2015 09:11

                                        @JC_Lavau
                                        tout cela est vrai aussi mais puisque vous avez creusé la question pourquoi ne pas nous en faire un article ?


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 2015 21:53

                                        @JC_Lavau.
                                        Mots nouveaux pour vous : incestualité, problématique incestuelle.
                                        C’est l’imbrication des générations dans ce qui devrait demeurer à l’intérieur du couple actuellement adulte et fertile.

                                        C’est quand il y a passage à l’acte sexuel qu’il s’agit d’inceste.

                                        Pour la suite des explications, ce couple parental actif, ou en âge de l’être sera appelé la génération 0.
                                        Génération 1 : leurs enfants.
                                        Génération -1 : leurs parents et beaux-parents.
                                        Génération -2 : leurs grands-parents, et grands-beaux-parents.

                                        Exemples d’incestualités :
                                        De mère à fillette : « C’est à cause de toi que ça va mal avec ton père ! ».
                                        Le cas Dario.
                                        Gazonbleu qui place sa fille en position hiérarchique supérieure à son père.
                                        La totalité des cas de « Aliénation parentale » selon la nomenclature de Gardner, ou en français ordinaire : dressage des enfants à servir d’aide-bourreau ou d’aide-bourrelle par un parent contre un autre parent (parfois par un grand parent, parfois contre un grand-parent).

                                        Justement cette furieuse qui hurlait que l’aliénation parentale n’existe pas, et qui en est une démonstration sur pieds :
                                        http://deonto-famille.info/index.php?topic=25.0
                                        http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_content&task=view&id=23&Itemid=46

                                        De nombreux autres cas de couples mère-fille, acharnées à ruiner le couple conjugal. Ma mère formait ce genre de couple avec sa mère, non qu’elles s’aimassent beaucoup, non, juste que c’était pour ma mère un moyen de pouvoir et de revanche sur l’existence de Georges Lavau, coriace à dominer comme elle l’aurait rêvé. Voir ma réaction durable :
                                        http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/mission_parricide/Alpes/amourreparation.g if

                                        Tandis qu’au contraire les motivations de Gazonbleu demeuraient incestueuses :
                                        http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/mission_parricide/Alpes/amourdemonstratio n.gif
                                        Sans que jamais la résolution oedipienne (l’évolution normale) puisse aboutir.

                                        On connaît des cas de transition entre l’incestualité et le vrai inceste : la mère qui fait rentrer fils ou fille dans le lit conjugal, pour empêcher leur père d’y revenir. C’est du reste une des configurations typiques génératrices d’asthme (mais pas la seule) : la mère envahissante qui étouffe l’enfant. Parfois c’est l’enfant qui a l’initiative de ce jeu, pour se garantir qu’aucun cadet ne naîtra après lui/elle.

                                        Besoin d’autres exemples ? C’est assimilé ?


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 2015 23:46

                                        @JC_Lavau. Oublié de préciser l’auteur de la notion d’incestualité : Paul-Claude Racamier, qui a brisé 130 ans d’Omerta.

                                        Maurice Hurni et Giovanna Stoll en font grand usage. On ne pourra plus dire qu’on ne savait pas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès