• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les beaufs existent, hélas !

Les beaufs existent, hélas !

Les beaufs existent, hélas ! Ces gens incultes, vulgaires, braillards, qui n'hésitent pas à user de plaisanteries lourdes et grossières, sévissent partout dans le monde...

Les beaufs aiment volontiers rabaisser les autres : c'est sans doute une façon, pour eux, de se hisser sur les sommets.

Imbus de leur propre vulgarité, ils étalent leur mépris : ils traitent volontiers les autres de "gros tocards", ils se moquent d'eux avec arrogance et hauteur, et ne perçoivent même pas leurs propres manques.

On les repère facilement : usant d'un vocabulaire outrancier, caricatural, ils s'attachent à dénoncer chez les autres une bêtise et une inculture qu'ils ne détectent même pas chez eux !

Ils fustigent des attitudes, des comportements dont ils se rendent eux-mêmes coupables : modèles d'inconscience et d'aveuglement, ils ne voient pas leur propre cécité.

L'aveuglement ! Le pire des défauts dénoncé, maintes fois, par Molière ! Combien d'Orgon, combien de de M. Jourdain pouvons nous repérer tout autour de nous ! La lucidité, la clairvoyance leur font cruellement défaut.

Gens bornés, ils répètent et répercutent inlassablement les mêmes idées...

Les beaufs existent : ils se complaisent et se vautrent dans la boue et la fange, leur plaisir est de dénigrer autrui, de rabaisser, d'avilir.

Le beauf devient même, volontiers, collabo, en des temps difficiles, car il aime bien cafarder et moucharder.

Le beauf se plaît dans les turpitudes, le dénigrement facile, l'agression, le ton vindicatif.

C'est l'archétype du bonheur satisfait et béat : il se complaît dans la nullité et la négation d'autrui.

Incapable d'aménité, de sensibilité, le beauf aime bien se retrouver parmi d'autres beaufs : les troupeaux de beaufs se regroupent, rivalisent de haines, de vulgarité, d'impolitesse...

Quand les beaufs prennent le pouvoir et ils l'ont déjà pris, c'est le règne de l'arbitraire, du mépris des autres qui s'instaure.

Quand les beaufs veulent s'imposer, ils multiplient les insultes : une invasion de beaufs, et c'est le règne de l'auto-satisfaction et de l'inconscience qui s'installe.
Quand la populace vitupère, elle ne réfléchit plus, elle se laisse aller au simple réflexe et suit le troupeau bêlant qui l'accompagne.
J'aime le peuple, sa diversité, son humilité, je suis moi-même issue du peuple, mais qui pourrait apprécier ou côtoyer une horde de beaufs avides de sensations, de haines, de mépris ?
Le sexisme, la violence, le désir de dominer autrui s'emparent de certains d'entre eux, au delà de toute mesure... 

Oui, la populace peut être vile, malveillante, sans raison : elle ne se contrôle plus, elle n'a plus de conscience et se libère de ses pulsions.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/09/les-beaufs-existent-je-les-ai-rencontres.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.03/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • rogal 17 novembre 2017 11:55

    Bof ! 


    • McGurk McGurk 17 novembre 2017 12:02

      Tiens, en parlant de beaufs, cette vidéo pourrait bien résumer le sujet :
      https://www.youtube.com/watch?v=XKTPVDv_kag


      • eddofr eddofr 17 novembre 2017 12:02

        Chacun de nous est le beauf de quelqu’un d’autre.

        Chacun de nous est le con de quelqu’un d’autre.

        Le tout c’est de ne pas faire l’unanimité ...

        On passe tous par les stades « Beauf », « Gros Connard », « Tocard », « loozer », « petit branleur », etc ... à un moment ou à un autre et selon les circonstances ... Il faut juste ne pas s’y complaire.

        • Pere Plexe Pere Plexe 17 novembre 2017 19:15

          @eddofr
          ...au sens propre on est le beauf de ses beaufs.

          Si A est le beauf de B alors B est le beauf de A. 
          ( au sexe près : beau frère ou belle sœur)

        • erichon erichon 17 novembre 2017 12:03

          Très étonnant ce papier .

          Vous donnez votre définition personnelle du beauf. Et tel que vous le décrivez cela vous inclus forcément dedans ( d’ailleurs tout le monde y est inclus ) .

          Votre définition est très floue et très vague, un peu comme le fameux et indéfinissable « bobo » ou chacun croit détenir LA bonne définition.


          • Clocel Clocel 17 novembre 2017 12:10

            Renaud est une bonne illustration pour l’article, really !!!

            On a beaucoup médit sur l’anisette, allez...


            • damocles damocles 17 novembre 2017 12:17

              ...Et le mariage entre un beauf et une boboesse ,ou un bobo et une beaufesse , c’est sterile ou ça donne des hybrides , comme l’âne et la jument mule et mulet qui eux ou elles sont steriles , ou bien l’ ânesse et le cheval qui donne le bardot (pas de bardote ?) ....


              MORALITE : rendre le mariage« mixte » obligatoire et au bout d’une generation ,disparition des 2 specimen(s)

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 2017 13:26

                Là je retrouve ma Rosemar que j’aime,....


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 2017 13:28

                  Vous n’avez pas la berlue, le portrait craché de Bernie,....


                  • rosemar rosemar 17 novembre 2017 17:53

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Vous l’avez reconnu ? Il a dû m’inspirer pour la rédaction de cet article...

                  • Bernie 2 Bernie 2 17 novembre 2017 21:09

                    @Mélhéroine dans mes narines

                    Mouhahaha.

                    C’est parce que suis né un 30 février. Tout s’explique.

                    https://www.youtube.com/watch?v=vrP9xdKkdMo

                    Chacun son monde !


                  • gegene 17 novembre 2017 13:39

                    Ne s’agit-il pas là, de la part de Rosemar, d’une petite vengeance à l’encontre de ses détracteurs, en alignant pléthore de clichés ?
                    Quelle élégance !



                      • rosemar rosemar 17 novembre 2017 18:31

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Oui, les Bidochon, en l’occurrence, ça s’impose...

                        Merci pour ce lien...

                      • mmbbb 17 novembre 2017 19:39

                        @rosemar croyez vous que les intellos les bobos ont toutes les vertus Le beauf lui ne cache pas sa vulgarité Les personnes telles que Berger Lang et tant d autres sont de belles enflures. Berger meprisait les femmes, le peuple, les Bidochon Vous devriez ecrire un billet sur cette elite crasseusse Quant a Cabu qui a tant caricaturé les beaufs, il ne fut pas zigoullie par un beauf. Si vous êtes courageuse, ecrivez un billet sur les « gentils sauvageons » et dévoilez pas votre identité Les beaufs vous paraitront soudainement sympa . Vous etes reac ? Peut etre qu un jour vous aurez besoin d un Bidochon . 



                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 2017 13:48

                          il me semble que Renaud et Rosemar crèche dans le même village : René Char. Un beauf ne lit pas René char. Comprend rien. Même avec Affle « loup de satin gris ».



                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 2017 13:53

                              Obligée de supporter de 1992 à 2014 le prototype du beauf. Toujours avec son arbelette et les chansons de sardou qui traversaient le mur. Ses yeux de cabillaud derrière ses lunette qui plongeaient dans mon dé colle thé. L’ascenseur : DESPROGES : https://www.youtube.com/watch?v=s69nBxtqi8E


                              • raymond 2 18 novembre 2017 10:03

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                Mare des femmes qui se plaignent que l’on matte leur décolleté.
                                Il existe pourtant une solution simple n’en portez pas car vous allez forcément croiser un beauf a la Cabu qui va mater.


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 novembre 2017 11:33

                                @raymond 2


                                Même avec mon manteau, il évitait mon regard et visait une partie précitée. Mais c’était aussi un mateur et chaque soir, je voyais ses lunetes briller à l’extrémité de la séparation de nos terrasses. Il devait fameusement tordre son cou.

                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 novembre 2017 11:53

                                Lunettes. Pas celles des W.C.


                              • Agafia Agafia 19 novembre 2017 21:18

                                @raymond 2

                                Là, vous n’avez pas tord et je vous tope ! 

                                Tant qu’on y met que les yeux, je ne vois pas le problème... On a tous des yeux, autant s’en servir.

                              • marmor 17 novembre 2017 14:08

                                Aïe, ça regimbe chez la professeuse ! Ca se venge de tous les trolls qui ne respectent pas son travail, son talent, donc ils n’ont rien compris, donc des baufs. Au passage, vous n’y allez pas avec le dos de la cuiller, ne vous étonnez pas des retours de bâton. Ca promet du sport ! Enfin on va rire sur gagavox !!


                                • François Vesin François Vesin 17 novembre 2017 14:17

                                  Il y a le beauf de Cabu

                                  en osmose avec le gros con de Reiser
                                  mais avant eux
                                  il y eut ce « sympathique » BOF
                                  sponsorisé par nos amis allemands
                                  dans son activité d’épicier
                                  où il vendait Beurre, Œuf et Fromage
                                  et, pour les plus malhonnêtes,
                                  trafiquait les tickets de rationnement. 


                                  • François Vesin François Vesin 17 novembre 2017 14:25

                                     Mille excuses

                                    il faut bien sur lire le « gros dégueulasse »
                                    (et non pas le gros con) d’un irremplaçable
                                    Reiser dont la voix manque dans le débat !

                                  • raymond 2 18 novembre 2017 10:07

                                    @François Vesin
                                    J’aime bien la fin lorsqu’il se suicide en se coupant les veines avec une boite de conserve.


                                  • Agafia Agafia 19 novembre 2017 21:21

                                    @raymond 2

                                    C’est bien triste... Honnêtement « Gros dégueulasse » me fait rire jaune. J’ai toujours trouvé cette histoire d’une telle tristesse. Rien de drôle dans cette solitude. Du désespoir à l’état pur.

                                  • popov 17 novembre 2017 14:58

                                    @rosemar


                                    Bonjour
                                     
                                    Heureusement qu’il y a des beaufs : ils permettent aux pas beaufs de se mettre en valeur et de se féliciter d’avoir eu la présence d’esprit de ne pas être nés beaufs.
                                     
                                    L’avenir est sombre Rosemar. On assiste à la fin d’une longue période heureuse de politiquement correct. Le bobo raffiné et sans aucune aspérité va faire place au boubour qui dit ce qu’il pense et tant pis pour ce qu’on en pense.

                                    Le mot boubour vous fait sans doutes penser à Trump. Vous devriez aller voir du côté de Duterte, le président des Philippines.

                                    Moi, je vois cela comme une bouffée d’air frais.

                                    • sarcastelle 17 novembre 2017 15:00

                                      Ma bonne Rosemar, vous n’êtes pas la Bruyère...



                                      • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 17 novembre 2017 15:15

                                        @sarcastelle

                                        « Les femmes accusent les hommes d’être volages ; et les hommes disent qu’elles sont légères. »
                                        Jean de La Bruyère - Les caractères, Du cœur 

                                      • rosemar rosemar 17 novembre 2017 17:54

                                        @sarcastelle

                                        Et je ne prétends pas l’être...

                                      • Yvance77 Yvance77 17 novembre 2017 15:44

                                        Bonjour

                                        L’archétype du beauf aujourd’hui serait incarné par un Depardieu où un Cantona. La grossièreté aux coins des lèvres, le geste haut, la posture bombante.

                                        Mais dans la haute, on trouve aussi des gens qui malgré leur attitudes très prout prout sont tout autant vulgaire dans leurs attitudes, sans nécessairement être grossier. Le mépris des classes en plus.

                                        Au final, je préfère encore celui qui ne se cache pas ... au moins, lui ne triche pas !


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 novembre 2017 11:40

                                          @Yvance77


                                          Oui, ce n’est pas mieux. L m....e dans du papier d’argent. En Belgique, on les appelle les wawawas (mettre un semblant de culture en avant pour combler son vide intérieur abyssal). Je ne fréquente ni l’un, ni l’autre. D’accord, cela restreint considérablement le champs de mes relations. Et c’est bien ainsi.

                                        • pipiou 17 novembre 2017 16:19

                                          Il est effectivement étonnant que Rosemar ne soit pas consciente du sexisme de son article.


                                          • francois 17 novembre 2017 16:46

                                            @pipiou
                                            il faut que rosemar ponde une ou deux fois par jour, tout est bon dans l’oeuf


                                          • Agafia Agafia 19 novembre 2017 21:23

                                            @pipiou

                                            Les « beaufs » se trouvent autant chez les hommes que chez les femmes. Pour ma part c’est un adjectif unisexe.

                                          • ZenZoe ZenZoe 17 novembre 2017 16:56

                                            J’aime le peuple, sa diversité, son humilité, je suis moi-même issue du peuple,

                                            Ah, nous y voilà ! Rosemar aime bien les beaufs, mais seulement quand ils sont humbles. Les gens du peuple qui ne sont pas humbles et conscients de leur infériorité crasse, Rosemar ne les aime pas et les appelle les beaufs. Et toc !

                                            Mais sans doute que les beaufs pensent de Rosemar que c’est une bêcheuse méprisante et imbue de sa très cultivée personne, et ils ont raison.


                                            • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 novembre 2017 18:17

                                              @ZenZoe

                                              Rosemar aime les beaufs qui lui trouvent du talent... comme Cabot de la Loire !


                                            • covadonga*722 covadonga*722 17 novembre 2017 18:09

                                              yep , hier j’ai croisé un beauf , il était au bras de Rosemar .Inutile de vous le décrire vous connaissez l’égout de la dame .oups serait ce un lapsus ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès