• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les.egologistes ?

Les.egologistes ?

Depuis les années mi 1980 nous sommes entrés dans ce que le sociologue Gérard Mermet nommait "L'Egologisme" la flatterie constante l'individualisme consumériste.
Comme toute chose, y compris la morale, l'organisation pour accéder aux ressources nourricières fondent nos comportements.
 C'est sur ce socle que l'offre c'est substituée à la demande en s'appuyant sur l'individualisme, posséder pour soi seulement. L'élite et les initiés n'ignoraient pas cela ce fut un choix délibéré pour favoriser la croissance et l'emploi. Il fallait suppléer à la fin de l'essor de l'économie d'après guerre.
Certes l'humain ignore qu'il a plus de besoins potentiels que de temps nécessaire pour les réaliser, mais nous savons que les ressources minières ne sont pas extensibles sauf en quittant la planète ou s'enfonçant sous les océans. 
C'est dans cet environnement critique que le capitalisme a trouvé dans l'analyse des comportements cognitifs les bases de l'addiction à la consommation par un chantage constant à l'emploi. En observant l'essor ce sont de grands groupes, des oligarchies, des ploutocrates qui ont profité au mieux de la consommation humaine en récupérant le double des sommes qu'ils redistribuaient pour satisfaire les besoins jouissifs du paraître, sans se soucier des fractures conséquentes qui s'élaboraient (gilets jaunes).

La publicité a envahi nôtre espace social et flatté l'ego de celui qui le mérite bien. Tout ceci a débouché sur le jetable aguicheur source de pollution pétrochimique car plus de 70% de nos produits en sont issus.
En 1974 René Dumont un verre d'eau à la main disait : demain l'eau potable sera rare. En 1999 j'écrivais que l'air le deviendrait. La nature humaine fait que l'homme ne s'attache qu'à ce qui est rare car cela le rend enviable et désirable.

Il y a des siècles que l'humain sait qu'il doit rapporter toute chose à lui pour exister ( nos bébés portent tous à la bouche), mais il sait aussi qu'il doit partager car se sont les autres qui le nomment et lui disent qui il est. Sauf que l'absence de limites ouvrent vers tous les horizons, y compris "l'égologisme". Notre estomac a un agent de satiété qui lui dit stop, nous n'en avons pas pour la possession de biens, tout comme le "boursicoteur" qui sait qu'il ne peut espérer des gains indéfiniment et qui attend que la bulle éclate pour s'arrêter.
Et en ce qui concerne notre accumulation de biens sans aucune mesure de restrictions tant nôtre addiction est forte, c'est la pollution qui vient nous dire Stop, en peine perdue car ceux qui sont à l'origine de la pollution ne s'y engagent qu'avec retour de profits.
La culture de l'égologie est bien implantée, elle nous rend aveugle au point de ne pas vouloir regarder le coût de notre existence, recherchant toujours qui pourrait payer à notre place. La publicité joue ce rôle en finançant tout ce dont elle espère tirer un profit au bénéfice de quelques-uns. Ce sont les 22 millions de salariés sur 28 millions d'actifs qui la paient le plus dans le savoir et ils en sont contents. Ils ont l'impression de bénéficier d'une gratuité, car cela s'appuie sur nôtre attavisme inné du cueilleur, celui qui n'a qu'à se servir avec un minimum d'efforts dont nous sommes toujours à la recherche en réduisant la pénibilité du travail et en réduisant son temps. Comment peut-on imaginer développer notre société en imaginant que nous n'avons qu'à cueillir nos biens. Vouloir réduire la pénibilité et le travail s'est substitué des robots et non d'autres humains. S'il appartient à nôtre nature de retirer le meilleur rapport efforts consommation, c'est en mutualisant notre interdépendance sur d'autres critères que l'exploitation d'autrui. 
L'egologisme a opposé l'égoïsme inné, sans lequel il n'y a pas d'existence possible, à la solidarité égoïste qui repose sur la mutualisation de ce dont nous avons un besoin indispensable et des choses dont nous savons que nous seront atteints, comme la maladie, afin que tous puissent en bénéficier quelle que soit sa place dans la répartition des tâches, qui génère des inégalités sociales et des exclus.
L'egologisme est source d'atomisation de la cellule familiale après avoir recentré l'entraide sur celle-ci face au chômage structurel par le seul fait que le coût des logements est tel que parallèlement à l'augmentation des prix les surfaces habitables diminuent et ne peuvent loger des familles nombreuses, encore moins plusieurs générations, d'où les maisons pour vieux exclus de leur famille. 
En ne recherchant la vie que pour soi nous avons sapé des socles de l'expression sociale de la démocratie au bénéfice d'oligarchies autocratiques.
S'affirmer dans l'existence c'est mettre les aptitudes dont la société nous a instruite, à son service singulier mais aussi en collaboration avec les autres dont l'on dépend pour toute chose.

Dans un espace uniforme l'homme seul meurt. Si nous lui mettons une fleur il organisera son existence autour, il fera la même chose si c'est du caca.
Comment fait-on pour choisir ?

Deux amis marchent dans la rue. L'un d'eux s'arrête et en fixant un point sur la route, questionne l'autre. Tu crois que ça en est ? Je ne sais pas, met le doigt dedans et goûte. Ça en est dit-il !

Alors allons-nous devoir nous aussi mettre le doigt dedans, alors que nous disposons des savoirs pour la reconnaître et l'éviter.
Si ceux qui se présentent n'en sont pas capables alors ne les élisons pas.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • JL JL 3 avril 09:49

    Bonjour dd,

     

    ’’Si ceux qui se présentent n’en sont pas capables alors ne les élisons pas.’’

     

    Comment savoir s’ils sont capables autrement qu’en les élisant ? C’est paradoxal, non ?


    • Attilax Attilax 3 avril 10:29

      @JL

      C’est peut-être l’élection, le problème, justement. Les maîtres nous demandent de choisir l’un d’entre eux en nous expliquant qu’ils « représenteront » le peuple, eux et leurs élites. Ce qui est étonnant n’est pas qu’ils tentent le coup mais que des gens puissent y croire... Un pouvoir pyramidal ne peut concevoir une société horizontale puisque ça signifierait sa disparition.


    • ddacoudre ddacoudre 4 avril 17:25

      @JL Bonjour Pas tout a fait cela d ?pend de ce que l’on attend soit meme. Si l’on souhaite sortir de UE, si l’on soihaite mettre l’humain avant la monnaie, si l’on souhaite vivre alors il ne faut pas voter pour ceux qui comptabilis ? l’existence,. Ceux que nous elisons depuis 30 ans. Ils sont interdits c’est ind ?niable, mais il compte la vie au lieu de la sentir. Ce n’est point que nous ayons pas besoin de mesure mais elles ne sont qu’indicatives et pas une fin. Cordialement ddacoudre overblog


    • gruni gruni 3 avril 10:28

      Bonjour dd

       « les ressources minières ne sont pas extensibles sauf en quittant la planète... »

      Bin oui, « objectif Lune », et Tintin sera peut-être Chinois


      • JC_Lavau JC_Lavau 3 avril 10:35

        @gruni. Nul besoin d’aucune ressource exergétique pour synthétiser les propergols... L’industrie chimique, c’est gratuit !


      • gruni gruni 3 avril 10:58

        @JC_Lavau

        Vous croyez que les Américains veulent retourner sur la Lune pour faire du tourisme. Qui gagnera la course vers les minerais rares, les Chinois ou les ricains ?

        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/poussiere-de-lune-quel-etat-sera-184934


      • ddacoudre ddacoudre 4 avril 17:30

        @gruni Bonjour

        En janvier 2018 le pr ?sident am ?ricain a autoris ? ses citoyens a allez exploiter le sous-sol de ’la lune

        Et tintin deviendra chinois Cordialement ddacoudre OverBlog😁


      • Jean De Songy Jean De Songy 3 avril 10:43

        La conscience de soi hypostasié amène l’égotique limité par la réalisation de soi, et la fin de l’Histoire.

        La négativité est essentiel à l’esprit, et l’esprit ne peut se retrouver lui-même que dans un Univers qui est aussi inquiet que lui.

        Choupinette, le bobo grand remplacé n’a pas d’avenir. Il en est content de cette sortie de l’Histoire. Seul son blog avec ses loisirs compte.

        L’écologie est justement cet ersatz d’Histoire nécessaire à combler cette liberté du vide. Mais c’est un oxymore, car après moi le déluge pour le narcissique à vomir.

         

        La contradiction inhérente à l’ère historique ne se trouve pas au Passé mais à l’Avenir, pas dans la nation, le peuple, la religion, la classe, la sociale démocratie etc. mais dans la future idole, les transhumanistes le savent.


        • ddacoudre ddacoudre 4 avril 17:41

          @Jean De Songy Bonjour J’ai lu que tu aimes les lectured de Daniel Vincent. Lorsque nous saurons comment un flux qui circule dans l’univers permet toutes les associations comprenant celles dont tu parles en croyant a une inovation sublime qui ne serait pas permise par la nature ou dieu pour ceux qui y croient nous ne pouvons ?tre a notre origine en l’ ?tat. Un changement d’ ?tat est n ?cessaire pour l’instant il ne se fait que par ce que nous appelons la mort.

          Nous ne pouvons rien concevoir qui ne soit pas en potentialit ? d’etre. Si nous nentraversons pas un mur ce n’est pas parce qu’il est dur, mais parce que les forces de cohessipns qui unissent sa mati ?re et sup ?rieure a la notre Cordialement ddacoudre OverBlog blog


        • alinea alinea 3 avril 20:50

          Bien aimé cet article ! Merci

          Pas encore beaucoup de « logie », c’est-à-dire d’étude méthodique sur la société de l’ego, mais un ressenti très très fort de cette perte, pour nous les plus anciens, et de cette course éperdue pour les plus jeunes que, paradoxalement les anciens ont élevés !

          On finira bien par trouver le moyen terme entre la liberté chérie et le vivre ensemble !


          • ddacoudre ddacoudre 4 avril 18:18

            @alinea

            Bonjour Alinea

            Je ne doute pas de cela si l’on ne se fait pas pete la gueule avec nos bombinettes nucl ?aire. Souvent j’explique que plutot que de condamner des gens a la prison nous ferions mieux de les condamner a s’intruire. Cordialement ddacoudre OverBlog.


          • Spartacus Spartacus 4 avril 08:45

            Le consumérisme est l’inverse de l’individualisme.

            C’est ce qui fournit la motivation indispensable envers les autres.

            C’est l’échange absolut. C’est la volonté de faire l’effort social envers des gens à qui on ne ferait jamais si l’échange n’apportait pas le profit de chaque coté.

            Le monde étant cornucopien, les ressource minières on s’en fou. Ce sont des matières premières et elles n’existent en ressources que transformées. 

            Et l’usine n’exploite pas l’humain, elle fabrique des objets et n’exploite que des idées et c’est le summum de la coopération entre les hommes.

            Aucun employé de Renault n’est capable de créer seul une seule minuscule pièce de voiture. Même un écrou. Vulgaire Ecrou qui a profité des idées de générations en générations, en métallurgie, dessin, précision, etc etc...

            Une voiture complète est le summum de la coopération de millions d’idées des hommes et de la coopération.

            L’écologie est un fantasme idéalisé absurde identique au socialo-comunisme.

            Il se fait avec les mêmes illusions qui courraient hier avec l’égalitarisme.

            Nous sommes tous différent et l’égalité n’existe pas.

            La nature n’est bonne pour nous que dominée par l’homme.

            Pas ce fantasme qu’entretien les écolos d’une beauté et bonté naturelle.

            La moitié du monde vit sous moustiquaire. La nature c’est comme la matière première, ça ne nous est utile que transformé.

            Communistes et écologistes sont les mêmes. Des gens qui font passer le fantasme avant la réalité. 

            Le communisme n’étant plus de mode, les illusionnés sont passé à l’écologisme.

            Des gens qui refusent les OGM et le riz doré aux pauvres...


            • Jean De Songy Jean De Songy 4 avril 17:15

              @Spartacus
              Tout à fait, vive le nostalgique du futur, qu’on appelle aussi communiste (le vrai) où fasciste. En plus court : « Le travail rend libre. »
               
              Cependant le naturalisme écolo réactionnaire dans l’immédiateté de la Nature qui serait corrompue, et le sensualisme consumérisme individualiste dans l’immédiateté du plaisir égotique des loisirs, qui lui voit la société comme simple moyen de sa branlette, partagent le même reniement : ils nient appartenir à une société rationnelle. Ne pas s’étonner que bobo soit les 2 à la fois.


            • ddacoudre ddacoudre 4 avril 18:50

              @Spartacus Bonjour

              Je me fous royalement du mot ?cologie. La transformation de la digestion conduira l’intestin a s ?lectionner ce qui est n ?cessaire a notre vie et rejettera les d ?chets et le surplus. Je ne pense pas que tu n’aies cela. Et bien par analogie nous faisons exactement la m ?me chose avec notre activit ? de transformation . C’est seulement cela l’ ?cologie, limiter les d ?chets. Quand des scientifiques aident des tribus indig ?nes la premi ?re chose qu’ils leur apprennent c’est a ne pas d ?f ?quer n’importe ou. Quand les scientifiques ont observ ? que dans les grottes nos anc ?tres ne defequakent plus ou il mangeaient, ils ont consid ?r ? que c’ ?taient un pas vers la civilisation, et je n’ajoute pas tous les processus d’impuret ? de fini part les juifs. Serais tu restes un homme pr ?historique.😊😊 Cordialement ddacoudre overblog

              .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès