• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les minuscules vont-ils disparaître ?

Les minuscules vont-ils disparaître ?

 

JPEG

Libellules, papillons, scarabées, abeilles : ces insectes sont de plus en plus menacés, sont-ils donc voués à disparaître ?

Selon un article, publié dans une revue scientifique de référence "Biological Conservation", une extinction massive des insectes n'est plus un scénario de science-fiction, mais une réalité : 40% des espèces sont aujourd'hui en déclin.

 

Parmi les espèces les plus menacées, les abeilles dont la surmortalité inquiète les apiculteurs.

Sont mises en cause l'utilisation de pesticides, comme les néonicotinoïdes, mais aussi la perte d'habitat des insectes liée aux activités humaines et au dérèglement climatique.

On assiste à une vraie désertification.

 

Ce déclin fait songer à la disparition des dinosaures...

Après la mort des dinosaures, ces espèces géantes, allons nous assister impuissants à l'extinction des insectes, ces espèces minuscules ?

 

Cette extinction menace aussi, bien sûr, la survie des oiseaux et des reptiles qui se nourrissent de ces insectes et elle compromet la pollinisation de toutes nos cultures.

Pour stopper ce massacre, de nombreux scientifiques préconisent l'interdiction de la plupart des pesticides.

 

On le sait... les abeilles sont en danger : depuis des années, des colonies entières sont décimées en raison d'une agriculture intensive, de la monoculture, et de l'utilisation de ces pesticides.

Certains miels sont eux-mêmes pollués et contiennent des résidus dangereux, il est donc urgent d'agir pour interdire ces substances délétères.

 

On imagine, qu'en la circonstance, le lobbying bat son plein, et que nombre d'intérêts sont en jeu, dans cette bataille contre les pesticides.

Ainsi, des intérêts financiers colossaux menacent les abeilles et notre planète entière.

Sans les abeilles, plus de pollinisation, sans les abeilles, un grand nombre de cultures sont vouées à l'extinction pure et simple...

Sans les abeilles, l'homme lui-même est menacé car des équilibres écologiques essentiels sont mis en péril.
 

A long terme, c'est la survie de l'espèce humaine qui est compromise dans un environnement privé d'insectes.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/02/les-minuscules-vont-ils-disparaitre.html

 

Sources :

https://www.franceculture.fr/ecologie-et-environnement/pourquoi-ny-a-t-il-plus-dinsectes-sur-vos-pare-brises

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/environnement-les-insectes-en-voie-d-extinction_3187167.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • phan 21 février 10:25
    C’est vraiment très intéressant !



    • rosemar rosemar 21 février 12:59

      @phan

      Et malgré l’agriculture intensive qui use beaucoup de pesticides, la famine fait encore des ravages dans de nombreux pays :

      https://www.who.int/fr/news-room/detail/11-09-2018-global-hunger-continues-to-rise---new-un-report-says


    • phan 21 février 14:57

      @rosemar

      En France, un agriculteur se suicide tous les deux jours et bientôt il n’y a plus rien à manger au Dîner du Crif !

    • rosemar rosemar 21 février 18:36

      @phan

      Et quelles sont les solutions ?



    • CORH CORH 21 février 10:46

      Le plus définitivement désespérant, c’est qu’on a l’air de découvrir seulement aujourd’hui la destruction de ces espèces qui est a l’œuvre depuis maintenant un peu plus d’un demi siècle avec cette agriculture ’’gentiment’’ dénommée conventionnelle, et qui a encore de très beaux jours devant elle, comme nous en a averti notre président.

      S’ il y en a encore qui y croient ... chapeau ! C’est comme si on croyait a un total changement de paradigme, a la révolution des mentalités, a l’altruisme, au désintéressement généralisé et à la révolution mondiale.


      • Gollum Gollum 21 février 11:04

        Bon je vous ai mis 5 * non pas que votre texte vaille cette note il est quelque peu léger mais le sujet est gravissime..

        Les insectes disparus c’est toute la chaine alimentaire qui fout le camp. Plus d’oiseaux, reptiles, et tout un cataclysme en chaîne.

        En fin de parcours l’homme avec sans doute des famines de masse à échelle planétaire. Et à mon avis à échelle très proche et non pas lointaine.

        Plus rien à bouffer impliquera guerres, cannibalisme..

        Il est encore temps de réagir mais comme la plupart de nos dirigeants s’en foutent.. C’est pas avec Macron, Trump et la plupart des dirigeants de la planète que l’on va faire machine arrière.

        Mais bon, les insectes ne disparaîtront pas. C’est l’homme qui va se détruire. Il restera quelques poches de biodiversité ici et là et c’est à partir d’elles que la vie repartira.. à condition qu’on est pas fait péter trop de bombes H. smiley



        • Gollum Gollum 21 février 19:39

          @rosemar

          Bon ok vous ne voulez pas être notée. J’espérais un remerciement pour mes 5 *... smiley

          Ben la prochaine fois je mettrais rien. smiley

          Amusant quand même cette dévaluation de la notation de la part d’une enseignante.. smiley


        • rosemar rosemar 21 février 19:52

          @Gollum

          Mais justement, de plus en plus, le système de la notation est remis en cause à l’école : c’est là qu’il a sa juste place... afin de donner des repères aux élèves.
          Par ailleurs, cette habitude de tout évaluer n’est pas très pertinente.


        • Armelle Armelle 22 février 09:28

          @rosemar
          « ...cette habitude de tout évaluer n’est pas très pertinente »

          C’est le moins que l’on puisse dire car « l’évaluateur » lui, est-il évalué pour être considéré « apte à évaluer...
          Et quand on observe les résultats de l’instruction en France depuis un demi siècle, on a rapidement la réponse...
          Et puis, les repères que donne ce système aux élèves ne sont QUE destructeurs, ils construisent et façonne l’esprit individualiste, fabriquent l’esprit de compétition qui lui même sous entend une »évaluation par rapport à l’autre", là où le meilleur des nuls peut donc devenir excellent !!!
          Puis dans notre système éducatif, où sont instaurées des matières étalon de la réussite, les sujets qui par hasard auraient d’énormes compétences dans d’autres domaines sont considérés nuls, sont oubliés, et perdent donc confiance en eux et perdent aussi l’envie.
          C’est un système pervers, fait pour une élite formatée, les bons à l’école ne sont bons que dans le fonctionnariat...l’EN n’est faite que pour fabriquer des fonctionnaires...le tissu économique qui la finance n’a d’ailleurs jamais eu besoin d’elle pour exister




        • Gollum Gollum 22 février 09:54

          @rosemar

          Par ailleurs, cette habitude de tout évaluer n’est pas très pertinente.

          C’est pourtant la base même du vote dans nos démocraties non ?

          Enfin je trouve cela bien utile pour les consommateurs cherchant un produit et qui peuvent ainsi se faire une idée de la part de commentaires et notations (certes il peut y avoir des faux dans le tas).

          Pour les restaurants et autres commerces c’est une incitation à l’excellence car il devient de plus en plus difficile de proposer de la bouffe infâme sans que cela se sache, tout le monde maintenant disposant d’un smartphone et pouvant consulter les commentaires sur TripAdvisor ou autres..

          Il n’y a donc pas que les élèves qui peuvent avoir des repères.


        • rosemar rosemar 23 février 12:33

          @Gollum

          En effet, il peut exister des faux : vous savez que certains achètent des votes positifs, des « like », comme on dit maintenant...


        • rosemar rosemar 23 février 12:36

          @Armelle

          Dans le domaine de l’éducation, les enseignants ont des compétences qui leur permettent d’évaluer et de noter, en tenant compte de plusieurs critères...
          Il faut arrêter de vouloir gommer tous les obstacles : ceux-ci sont formateurs...


        • Gollum Gollum 21 février 11:08

          Ah au fait on attend avec impatience le club des autruches à tête dans le sable, les bien dénommés jo le taxi ainsi que ses clones... Purs produits OGM certifiés conformes et industrio-compatibles.. dont on attend les couplets du genre « le progrès est en marche », etc...


          •  Même Passe-Partout va disparaître  ?_ ?

             Oh non  ! .... pas lui  smiley


            • baldis30 21 février 15:14

              bonjour,

               « Sans les abeilles, plus de pollinisation, sans les abeilles, un grand nombre de cultures sont vouées à l’extinction pure et simple... »

               ah bon les abeilles pollinisent tout .... c’est nouveau, ça vient de sortit exactement comme la publicité photographique de TOTAL : « une abeille sur un champ de colza »

               Faut éviter de raconter des choses pareilles... il y a des gens qui vont aller passer le bac .... il est vrai que jadis on apprenait cela dans deux sections « prime » en seconde .... jadis ....

              Elles pollinisent peut-être aussi les oliviers, les figuiers , l’ambroisie à feuille d’armoise ...


              • rosemar rosemar 21 février 18:41

                @baldis30

                Pour convaincre les sceptiques, certaines expériences ont été réalisées sur des arbres fruitiers. Certains étaient recouverts de filets aux mailles très fines interdisant l’accès aux abeilles. En plaçant des ruches à proximité, on a constaté que les arbres qui recevaient la visite des abeilles avaient de beaux fruits car les ovules étaient tous fécondés. Ceux recouverts de filets portaient des fruits rabougris, car les grains ne parviennent pas tout à fait à maturité. Le transport des grains de pollen par l’intermédiaire des abeilles est d’autant plus important que les cerisiers, les pommiers et les poiriers ne peuvent se féconder qu’en se croisant entre eux. Les kiwis sont des plantes dioïques : ils comportent des pied mâles et des pieds femelles. Les pieds de melons portent des fleurs mâles et des fleurs femelles,... etc.
                Il existe beaucoup d’autres insectes pollinisateurs dans la nature : guêpes, bourdons, papillons. Mais les abeilles sont tellement plus nombreuses que la comparaison ne tient pas. A titre d’exemple, une colonie d’abeilles peut visiter à elle toute seule plus de 5 millions de fleurs par jour. C’est ainsi que certains apiculteurs proposent aux agriculteurs concernés la location de ruches pour la pollinisation de leurs cultures.

                http://musee-du-miel.com/saison/pollinisation.html


              • baldis30 21 février 19:41

                @rosemar

                meuh oui .... Vous avez l’air de connaître la pollinisation 
                 Parce que les arbres cités  : cerisier, pommiers et bien d’autres à fleurs blanches ou très claires sont anémophiles et pas du tout entomophiles ... ... et que la seule chose qu’ils demandent c’est une brise légère, et pas des insectes ... même des blastophages ....
                Idem pour l’olivier ... et pour bien d’autres .... Cela était jadis enseigné à Nîmes par un prof dont beaucoup se souviennent encore tant il était à la fois compétent et assez emm.... mais par la suite les réussites étaient nombreuses .... !
                 J’ai même vu des c.... variété « escrocs » vendre du miel d’oliviers.... Or pour la pollinisation l’olivier ne demande que du vent léger et surtout pas des écrans de verdure ( la pire : les résineux...) entre les arbres parce que très peu de variétés sont auto pollinisatrices ! 
                 Quant à la principale variété d’olivier qui pollinise les anciens la plantaient à un endroit bien précis ... et elle se taille différemment des autres ...
                 


              • baldis30 22 février 10:01

                @baldis30

                réponse complémentaire :
                 je ne suis pas sûr que le tournesol soit entomophile ... pas sûr du tout .... il en résulterait que la photo illustrant l’article serait soit un pur hasard soit ... horresco referens ... un montage comme celui de l’abeille du colza du pétrolier TOTAL ...
                 L’abeille fait vendre exactement, et à son corps défendant, comme la petite suédoise instrumentée, normalement avec l’accord de ses parents, pour le changement climatique .... 


              • Julot_Fr 21 février 19:01

                C’est bien de democratiser les sujet, c’est 80% des insectes decimes en UE.

                Ceci dit, qu’on ne puisse evaluer la cause est tres suspect, et si les pesticides sont vraissemblablement en cause, a mon avis ils n’expliquent pas tout, je verrais deux suspects supplementaires :

                . les ondes electromagnetiques omnipresentes de nos telephones portables

                . les spray residuels deverses par les avions au-dessus de nos tetes pour ceux qui veulent bien croire ce qu’ils voient : https://www.geoengineeringwatch.org/


                • baldis30 21 février 19:49

                  @Julot_Fr

                  bonsoir,
                  comme je l’ai dit dans la réponse à rosemar le problème majeur de la pollinisation des arbres est celui des écrans de verdure ... c’est totalement opaque au transport de pollen d’un arbre à l’autre surtout s’il y a pollinisation croisée entre variétés différentes à l’intérieur de la même espèce ! Les insectes n’y sont pour pas grand-chose.... 
                  On a même vu la pub photographique des escrocs pétroliers sur le colza avec une abeille qui butine ( beau photomontage ) ... ah ah ah ah ... de mémoire il est barophile et auto pollinisateur comme beaucoup de plantes dont céréales...


                • Jean Keim Jean Keim 21 février 21:00

                  La chimie est-elle la seule responsable de la forte diminution des minuscules ?

                  Quel est le rôle de la monoculture ?

                  Et quel est le rôle du foisonnement des ondes électromagnétiques ?

                  Sans l’électricité, il n’y aurait pas la vie, seulement qu’elle influence son possible excès a-t-elle sur des formes de vies si petites, comme sur des formes de vies microscopiques d’ailleurs ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès