• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les ravages de l’indulgence...

Les ravages de l’indulgence...

Examens de plus en plus faciles, notes de plus en plus positives, sanctions de plus en plus rares : notre système scolaire a tendance à gommer les difficultés et les obstacles...

On crée ainsi des générations qui ne connaissent pas l'échec et qui ne sont pas confrontés aux difficultés.

Comment ces adolescents pourraient-ils apprendre le sens de l'effort, de l'humilité ?

 

J'ai ainsi pris connaissance de l'épreuve de français du Brevet des collèges et plus particulièrement de la partie grammaticale : il fallait d'abord distinguer une subordonnée relative d'une proposition complétive, une question facile à laquelle pouvait répondre un élève de sixième, cinquième.

Notons au passage la confusion de la nouvelle terminologie utilisée : on devrait apprendre aux élèves la notion de subordonnée conjonctive, car la relative est aussi une complétive.

Puis, il fallait transformer du discours direct en discours indirect, donc transformer les temps, les personnes, encore un exercice accessible, car les élèves doivent avoir l'habitude de ces modifications.

 

J'ai consulté aussi la dictée, un texte bref, dont la seule difficulté était la présence d'un subjonctif imparfait.

Quant aux questions de compréhension, il suffisait de lire attentivement le texte pour trouver des réponses.

Eh bien, malgré tout, de nombreux élèves se sont plaints, ont même manifesté leur colère sur Twitter, ont trouvé le sujet "infaisable."

Et voilà le résultat : l'habitude de la facilité conduit aux pires dérives.

Ainsi, la plupart des élèves obtiennent le brevet des collèges, et la plupart obtiennent aussi le Baccalauréat.

 

Mais ont-ils tous le niveau requis pour mener à bien des études supérieures ?

Sont-ils prêts à affronter les difficultés de la vie ? Sont-ils aptes à juger de leurs compétences, de leurs savoirs ?

Sont-ils à même de percevoir leurs manques, leurs défauts ?

Souvent, c'est le règne de l'autosatisfaction qui les domine.

Ont-ils le sens de la modestie, celui de la volonté ?

 

L'école doit être un apprentissage de la vie, de ses obstacles, elle doit donner le goût de l'effort, elle doit permettre d'être confronté à des difficultés.

Dans une société où la compétition est permanente, on ne prépare plus les jeunes à affronter les embûches de la vie, on ne les prépare pas à leur vie d'adultes.

 

A force de gommer les difficultés en grammaire, en orthographe, en voulant évincer le latin, le grec, on a créé une génération d'enfants-rois sûrs d'eux, mais inaptes à affronter la réalité.

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/06/les-ravages-de-l-indulgence.html

 

 

L'épreuve du Brevet des collèges :

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/brevet-2018-le-sujet-de-l-epreuve-de-francais-1ere-et-2eme-partie.html

 

Un article paru dans La voix du Nord :

http://www.lavoixdunord.fr/405952/article/2018-06-28/trop-dure-l-epreuve-de-francais-au-brevet-des-colleges

 

Documents joints à cet article

Les ravages de l'indulgence...

Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • sylvie 4 juillet 2018 12:02

    merci pour ce commentaire smiley


    • sweach 4 juillet 2018 12:29

      *distinguer une subordonnée relative d’une proposition complétive*

      Je ne doute pas que ça doit être simple quand on connais ces mots, mais moi je ne connais ni l’un ni l’autre alors un enfant de 14 ans

      *la notion de subordonnée conjonctive, car la relative est aussi une complétive*
      Là vous parlez en chinois, un enfant ne comprendra jamais ces mots sans cas concrés

      *J’ai consulté aussi la dictée, un texte bref, dont la seule difficulté était la présence d’un subjonctif imparfait.*
      Quelqu’un de mauvais en orthographe peut avoir la dicté la plus simple du monde, il fera quand même des fautes. Vouloir mettre des difficultés ne s’adresse qu’à des personnes qui maîtrise déjà cette matière, heureusement pour moi en voie de disparition.

      *de nombreux élèves se sont plaints, ont même manifesté leur colère sur Twitter, ont trouvé le sujet « infaisable. »*
      C’est leur opinion, en quoi il vous concerne ? 
      A mon époque les professeurs ne s’émouvaient pas de mettre des zéro aux dictés et d’ignorer totalement l’opinion des enfants. Puis fournir des efforts ou non aboutissait au même résultat donc inutile d’en faire.

      On ne pourra juger de la difficulté ou de la simplicité d’une épreuve qu’en regardant la moyenne générale, si elle est inférieur à 10 les enfants avaient raison de se plaindre.

      *on a créé une génération d’enfants-rois sûrs d’eux, mais inaptes à affronter la réalité.*
      Croyez moi, ils sont bien mieux préparés à affronter l’avenir que vous ne l’êtes.

      Ils apprennent à défier l’ordre établie et à se débrouiller par eux même, c’est juste que certaine personne ne feront pas parti du monde futur qu’ils vont bâtir.

      • jymb 4 juillet 2018 12:37

        @sweach

        Impressionnant le nombre de fautes d’orthographe/accords dans votre texte 

      • rosemar rosemar 4 juillet 2018 12:50

        @jymb

        C’est un expert !

      • sweach 4 juillet 2018 13:22

        @rosemar
        N’est-ce pas ^^


        En même temps votre lapalissade ne fait pas avancer le débat.

      • Albert123 4 juillet 2018 13:56

        @rosemar


        « C’est un expert ! »
        non juste le fruit de l’éducation nationale et de la formation donnée par les profs qui en constituent le personnel enseignant.

        la dernière catégorie socio pro qui peut se permettre de se moquer du niveau d’orthographe d’un individu c’est justement les profs.



         



      • sweach 4 juillet 2018 14:13

        @Albert123
        *non juste le fruit de l’éducation nationale et de la formation donnée par les profs qui en constituent le personnel enseignant.*

        Merci ^^

        Je fais quand même figure d’exception pour ma génération, car généralement des gas comme moi étaient brouillés par le system éducatif pour finir en BEP-CAP
        Aujourd’hui ils sont tous comme moi, je trouve ça juste ironique smiley

        *la dernière catégorie socio pro qui peut se permettre de se moquer du niveau d’orthographe d’un individu c’est justement les profs.*
        De mon expérience, ce n’est pas dans leur nature de se remettre en question, mais c’est forcement la faute des jeunes ou des parents pas suffisamment discipliné à leur gout.

        Après on peut rappeler qu’à l’époque bénite de l’orthographe parfait et de la discipline dans l’éducation, le gouvernement pouvait envoyer 1 400 000 jeunes gens à la mort d’un claquement de doigt.
        Aujourd’hui avec ces jeunes qui ne savent plus écrire correctement et qui défis l’ordre établie, ils auraient bien du mal à faire pareil, donc nos jeunes ne sont peut être pas si con et peut être mieux préparé pour l’avenir qu’on le croit.

      • Albert123 4 juillet 2018 14:44

        @sweach


        « nos jeunes ne sont peut être pas si con »

        un peu plus que ceux de la génération d’avant en fait. 

        Mais l’orthographe et la réussite à l’école n’ont jamais été des marqueurs d’intelligence.



      • oncle archibald 4 juillet 2018 15:04

        @sweach : " On ne pourra juger de la difficulté ou de la simplicité d’une épreuve qu’en regardant la moyenne générale, si elle est inférieur à 10 les enfants avaient raison de se plaindre."


        Hou-la-la ! mais ou voulez vous aller avec des principes pareils ! Ce que vous avancez est totalement impossible !

        Si un grand nombre d’enfants ont été incapables de répondre à une question simple, sachant que le pourcentage des reçus à l’examen est fixé par l’académie, c’est simplement parce que les enseignants correcteurs ont été trop sévères ! Ils recevront donc un nouveau barème de cotation, aberrant je l’admets, mais qui permettra d’arriver au résultat désiré. Certes certes ceux qui sont à peu près dans les clous ne seraient plus notés sur 20 mais sur 28 voire plus, avec limitation de la note à 20/20 pour ne pas faire trop désordre.

        Vous imaginez le désastre si 85% des petits cancres n’avaient pas leur susucre ? Ce sont leurs professeurs qui passeraient pour des nuls qui n’ont pas su leur apprendre à travailler ! Hypothèse absurde bien évidemment, l’EN n’est pas encore assez conne pour se saborder en souriant !

        Axiome fondamental : nos enseignants sont merveilleux et très efficaces. La preuve ? Il y a 85% de reçus au bac ! CQFD !


      • sweach 4 juillet 2018 16:08

        @oncle archibald
        *Hou-la-la ! mais ou voulez vous aller avec des principes pareils ! Ce que vous avancez est totalement impossible !*

        C’est pourtant juste logique, le principe d’une note est de nous comparer aux autres, pour savoir si on est au-dessus ou en-dessous de la moyenne.
        Idéalement une moyenne générale devrait toujours être voisin de 10/20 

        Sauf que notre system de sélection ne retient que ceux qui sont au-dessus de 10, la médiane doit donc être forcement supérieur à 10, si on veut retenir plus de 50%

        *nos enseignants sont merveilleux et très efficaces. La preuve ? Il y a 85% de reçus au bac !*
        Cela fait longtemps que j’ai compris que le system éducatif ne sélectionne pas sur les capacités d’apprentissage mais sur celles de rentrer dans un moule. 
        Ce qui ne sert à rien dans la vie, au contraire car on préfère toujours ceux qui sortent du lot.

        Personnellement je n’ai put exprimer mes capacités qu’aux études supérieur et j’aurai certainement put faire d’avantage, malheureusement j’ai due attendre trop longtemps qu’on m’enseigne des choses inintéressante et on m’a beaucoup trop freiné et jugé sur des choses insignifiantes.

        Notre system éducatif généraliste est une erreur car dans la vie nous sommes tous des spécialistes, on devrait se spécialiser des le plus jeunes ages et arrêter de s’acharner sur des situations d’échec et chercher là où les enfants sont les meilleur.

      • sweach 4 juillet 2018 16:48

        @Albert123
        *un peu plus que ceux de la génération d’avant en fait.* 

        Je ne reproduirai pas l’erreur de la génération de mes parents en sous-estimant les futurs générations, je crois que la confiance est ce qu’on doit leur léger en priorité.

        Aujourd’hui la génération de mes parents a du mal à vivre dans notre monde (que ma génération a produit) et je les surpasse largement dans de nombreux domaines de la vie de tout les jours.

        Certe ils savent bien écrire sans faute d’orthographe ou connaissent le numéro du département de la meurte et moselle, font un calcul de tête en quelques secondes mais ils ont un mal fou pour utiliser la télécommande de la télévision ou bien leur téléphone portable et je ne vous parle pas de l’informatique.

        Personnellement je pense que du savoir utile devrait être privilégié et l’utilité devrait être laissé au jugement de l’élève mais on est à des années lumière de ce type d’enseignement.

      • rosemar rosemar 4 juillet 2018 19:12

        @Albert123

        Eh oui, les profs sont responsables de tout : la paresse des élèves, leur désintérêt, les mauvaises notes, le chômage, etc.

      • sweach 4 juillet 2018 19:28

        @rosemar
        *Eh oui, les profs sont responsables de tout*

        La seul chose qu’on demande à un professeur est d’enseigner quelques chose à ses élèves, si l’élève ressort aussi ignorant qu’il est rentré, au mieux le cour a été inutile, au pire il a été délétère.

        *la paresse des élèves, leur désintérêt, les mauvaises notes*
        Les trois valeurs sont un peu les même, la note n’a de valeur que s’il y a un intérêt, la paresse arrive vite avec le désintérêt.

        Faite donc un parallèle avec l’utilité des choses, à quoi bon faire des études et obtenir un diplôme, si le résultat est le chômage.

        Pour qu’un homme soit heureux il lui faut trois choses :
        1) Une activité
        2) Etre aimé
        3) De l’espoir

        Sans espoir et sans amour, bonne chance pour l’activité.

      • foufouille foufouille 4 juillet 2018 19:42

        @rosemar

        si tous les élèves sont nuls, forcément le prof est nul.
        c’est valable pour tous les profs dont certains pètent plus haut que leur cul.


      • oncle archibald 5 juillet 2018 08:43

        @sweach : "Cela fait longtemps que j’ai compris que le système éducatif ne sélectionne pas sur les capacités d’apprentissage mais sur celles de rentrer dans un moule. « 

        Et bien moi ça n’est que depuis que j’ai un gendre enseignant qui corrige des copies de bac que je sais comment l’académie se débrouille pour avoir le nombre de reçus qu’elle a décidé d’avoir parce qu’elle ne dispose pas de place pour accepter des redoublants. Il y a des correcteurs »testeurs" qui corrigent un échantillon de copies et qui décident du barème, très favorable, à appliquer. Exemple : s’il est constaté qu’un très grand nombre d’élèves ont correctement répondu à la première question du problème et ont séché sur les suivantes cette première question est cotée sur 10 points ! Si en appliquant cette méthode on n’arrive toujours pas au nombre de reçus souhaités on modifie encore le barème !

        En résumé on ne contrôle rien du tout à la fin des études secondaires ! On délivre des laisser passer pour aller dans les universités, y compris à des jeunes qui ne sont pas capables de suivre les études de la filière qu’ils ont choisi. D’où le pourcentage énorme de minots, 60%, qui se retrouvent à poil sans le moindre diplôme et sans avoir rien appris d’utile au bout de deux ans de fac. C’est une usine à fabriquer des aigris qu’on nous a concocté là !


      • sweach 5 juillet 2018 09:51

        @oncle archibald
        *l’académie se débrouille pour avoir le nombre de reçus qu’elle a décidé* 

        Mais ça a toujours fonctionné comme cela !!!

        On place le niveau de la barre en fonction du nombre de reçus souhaités, c’est le cas pour toutes les formations.

        Quand vous avez 800 places pour 1000 élève la barre est basse, quand vous avez 80 places pour 1000 élèves la barre est haute.

        Pour le lycée est la FAC, il n’y a pas vraiment de sélection car c’est là que les effectifs sont le plus conséquent.

        C’est une usine à fabriquer des aigris qu’on nous a concocté là !
        Mais les lycée et les FAC n’ont jamais eu pour vocation d’être des centre de formation, ils « préparent » juste aux études supérieur, à la FAC et au BAC on apprend rien d’utile pour la vie professionnel à moins de choisir des filières technologique ou professionnel.

        Vue que la majorité des élèves sont forcement retenu qu’ils travail ou non, si collectivement ils décident tous de ne pas travailler cela fait baisser mécaniquement le niveau, ce que déplore les professeurs comme Rosemar
        Mais ils oublient totalement que pour faire avancer un âne il faut une carotte et un bâton, pour le bâton c’est rappé les prof n’ont aucune autorité sur les jeunes, puis pour la carotte vue la valeur d’un diplôme et le marché du travail là aussi c’est mal barré.

        Il ne reste que la « motivation » et vue ce que la plupart des professeurs enseigne, là aussi les jeunes décrochent car le savoir prodigué est loin d’être utile.

      • Albert123 5 juillet 2018 09:55

        @rosemar


        « Eh oui, les profs sont responsables de tout »
        non vous êtes responsables du fruit de votre labeur, comme tous les autres travailleurs.

        aussi vous moquez de l’orthographe des uns et des autres consiste en fait à vous moquer de la qualité de votre propre travail ou de celle de vos collègues.




      • oncle archibald 5 juillet 2018 11:47

        @sweach :

        Que je sache le baccalauréat n’est pas un concours mais un examen destiné à vérifier que les élèves en fin de cycle secondaire ont acquis les connaissances qui sont inscrites au programme. Votre raisonnement et le comportement des académies, sont donc absurdes !

        Si sur 1000 candidats il y en a cette année 800 qui sont des cancres et qui n’ont rien appris, il faut 200 reçus ! Si l’année prochaine il n’y a que 200 cancres il faut 800 reçus !

        La moyenne à considérer est celle des connaissances acquises, pas celle du niveau des élèves ! Le système en cours aboutit à envoyer au casse pipes un grand nombre d’élèves qui n’ont pas les connaissances nécessaires pour poursuivre des études théoriques difficiles.

        Si l’examen du baccalauréat était ce qu’il doit être on éviterait beaucoup de déceptions ultérieures parce que ne seraient admis en faculté que ceux qui à priori ont les qualités requises pour continuer à étudier.

        Sauf quelques « planques » confortables qui se font de plus en plus rares la vie professionnelle est tout le contraire d’un long fleuve tranquille. A un moment ou à un autre quelqu’un évalue vos connaissances acquises, votre faculté à en apprendre d’autres et votre envie de travailler. C’est là que le couperet tombe ! Autant orienter les enfants à cet instant crucial de leur vie vers les filières qui leur conviennent et qui correspondent à ce qu’ils sont capables de faire. Décider que cette année il y aura 65% ou 80,5% de reçus est une connerie noire !


      • sweach 5 juillet 2018 13:58

        @oncle archibald
        *le baccalauréat n’est pas un concours mais un examen destiné à vérifier que les élèves en fin de cycle secondaire ont acquis les connaissances qui sont inscrites au programme*

        Bien en faite non ! ce n’est pas le cas.
        Dans la pratique ils s’apparentent plus à un concourt avec un fort taux de réussite.

        *Si sur 1000 candidats il y en a cette année 800 qui sont des cancres et qui n’ont rien appris, il faut 200 reçus ! Si l’année prochaine il n’y a que 200 cancres il faut 800 reçus !*
        Ce n’est pas le cas, car personne ne saurait gérer les redoublants.

        Ce qui détermine un « cancre » d’un bon élève c’est son rapport à la moyenne des autres dans l’année en cour, il n’y a pas de rapport avec le niveau des connaissances ou bien le niveau des élèves du passé.

        Cette logique est la même dans les écoles d’ingénieur, l’effectif est fait en fonction du nombre de place et le niveau est déterminé par le nombre de candidat, plus ils sont nombreux et moins il y a de place, plus le diplôme aura de la valeur et le niveau des sélectionnés sera important.

        Si l’examen du baccalauréat était ce qu’il doit être on éviterait beaucoup de déceptions ultérieures
        Il faudrait pour cela revoir notre copie sur l’importance qu’on donne aux diplômes, aujourd’hui personne n’envisage de faire monter un ouvrier chef de service, alors qu’avant c’était possible, tout devrait être une question de capacité, une valeur que plus personne ne sait mesurer autrement qu’avec les bous de papier distribué par le system éducatif.

        *ne seraient admis en faculté que ceux qui à priori ont les qualités requises pour continuer à étudier*
        Ce n’est pas la vocation d’une faculté, elles n’ont pas non plus vocation à servire le marché du travail, techniquement tout le monde devrait avoir accès aux facultés qui est un lieu fait pour le savoir et de recherche.

        Si on veut faire changer les choses, donnons beaucoup plus de valeur aux formations pratique et donnons les responsabilités aux personnes compétente et non uniquement aux diplômés.

        Actuellement on envoie nos cancres en CAP/BEP, c’est une pure connerie de réserver le pratique aux plus mauvais d’entre nous, sans possibilité de progresser par la suite.

        Il faut voir dans notre system éducatif une sélection par l’argent, qui réserve toutes les responsabilités aux diplômés et les « vrai » diplômes ne sont accessible qu’au plus riche d’entre nous.

      • Aristide Aristide 4 juillet 2018 12:36

        Et voilà le résultat : l’habitude de la facilité conduit aux pires dérives.


        Comment peut-on généraliser à tous les élèves les avis de quelques uns qui papotent sur internet. La suite du discours est affligeant, je vais directement à la conclusion

        A force de gommer les difficultés en grammaire, en orthographe, en voulant évincer le latin, le grec, on a créé une génération d’enfants-rois sûrs d’eux, mais inaptes à affronter la réalité.

        Cette même génération donnera des ingénieurs, techniciens, ouvriers et même des professeurs. Surement que Rosemar croit que les avions Airbus, les satellites, les fusées, ... sont conçues et fabriqués par des imbéciles inaptes à affronter la réalité. Affligeante idiotie ... 


        Les structures économiques, la formation des travailleurs, la solidité des infrastructures, les système de sécurité sociale, ....sont reconnus par tous, notre pays attire de plus en plus des entreprises étrangères



        • sweach 4 juillet 2018 17:12

          @Aristide

          *Cette même génération donnera des ingénieurs, techniciens, ouvriers et même des professeurs ... sont conçues et fabriqués par des imbéciles inaptes à affronter la réalité* 
          Certain d’entre eux sont même très mauvais en orthographe, mais chut ! l’académie française pourrait se retourner dans sa tombe si elle apprenait ça. ^^

        • Ciriaco Ciriaco 4 juillet 2018 12:37
          C’est là où je regrette de ne pas avoir de marmots pour revoir ces notions, car après 25 ans de boulot, on connait bien la proposition compétitive, mais la complétive smiley

          Tout n’est pas perdu cependant, et le bruit, s’il stigmatise la passion mortifère, n’a jamais été le meilleur représentant de la réalité. Un jeune ami, qui n’a pas pu suivre le lycée pour des raisons de santé et qui se trouve en situation de précarité, m’a confié vouloir reprendre entièrement le programme de mathématique.

          Je l’accompagne bientôt en librairie. Un de sauvé, un de sauvé.

          • hunter hunter 4 juillet 2018 13:29
            En fait, le problème, c’est que de ne pas donner le bac à certains, c’est de la DISCRIMINATION !

            Et la discrimination, c’est pas bien !
            C’est pas dans les valeurs républicaines !
            Tout le monde il est égal, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !

            L’état a assez de problèmes comme ça, sans en rajouter, et se voir attaqué pour discrimination !

            C’est vrai quoi, si le candidat est une femme...discrimination !
            S’il est noir...racisme, discrimination !
            s’il est musulman....islamophobie, discrimination !

            Et s’il est NON BINAIRE.....alors là, ça va nous faire des choux gras pendant des semaines, des procès, des indemnités pharaoniques à verser.....

            Allez allez, vaut mieux filer le machin a tout le monde, et on s’évite des problèmes !
            E-GA-LI-TE qu’on vous dit !

            Adishatz

            H/

            • pallas 4 juillet 2018 13:39
              rosemar

              Bonjour,

              Je suis dans les citations aujourd’hui.


              pvd  31 mai 2015

              Souffle sur moi tes silences,
              Et je m’approche.
              Chuchote-moi tes désirs,
              Et tes souffrances.
              Chante pour moi tes rêves,
              Et je te siffle mes pensées.
              Murmure dans ton sommeil
              Et je délire dans mes jours...

              Salut

              • Montdragon Montdragon 4 juillet 2018 13:58
                Les indulgences fut un temps s’achetaient, ce qui a déplu à un moine allemand fou.
                Désormais en ayant la main sur le cœur on peut également acheter ses indulgences et gagner sa place au paradis mondialo-marxiste, il suffit de faire ses BA en aidant un clandestin ou une famille rom fainéante.
                Vivement Luther, tiens.


                • foufouille foufouille 4 juillet 2018 14:11

                  la machine à écrire est devenue inutile depuis longtemps. et pis, ça fait du boulot pour ceux qui peuvent écrire.


                  • Oliver HACHE Oliver HACHE 4 juillet 2018 14:26

                    Cher auteur, vous le voyez bien aux réactions suscitées par votre article : Il n’est pas bon pour le développement de nos chères petites têtes blondes de les mettre en difficulté, de montrer leurs faiblesses, de reprendre leurs erreurs... Il ne faudrait pas les traumatiser... C’est d’ailleurs l’argument qu’on m’a donné la semaine dernière, alors que je m’inquiétais de n’avoir toujours reçu aucune information ni document pour l’inscription en 2nde de ma fille, inscription se faisant exclusivement sur rendez-vous, fixé par le lycée, entre le 02 et le 13 juillet.

                    Oui, les documents nécessaires n’ont été donnés aux élèves qu’à l’issue de la dernière épreuve du brevet. J’ai donc appris le vendredi 29 juin à 16:00 et j’étais attendu au lycée le lundi 02 juillet entre 10:00 et 11:00... Parce que je n’ai pas de travail, moi... je peux me rendre disponible du jour au lendemain... Bref, ceci est autre débat...

                    Il ne fallait pas informer trop précocement les élèves que leurs vœux d’orientation pouvaient ne pas avoir été respectés. Quoiiiiiiiii.... ??? Déjà une sélection s’opère.. ? Mais c’est honteux.. ! Tous ne pourraient poursuivre des études supérieures.. ?

                    Brevet donné à tous.. ? C’est fait.. ! Bac donné à tous.. ? Nous n’en sommes plus très loin.

                    Alors à vous, les égalitaristes forcenés, militez désormais pour que nos enfants obtiennent un diplôme sur simple demande formulée, même dans un français très approximatif, sur papier libre. Et ne vous inquiétez pas : le coût du timbre vous sera remboursé.

                    Et si votre enfant a trouvé que le niveau de connaissances demandé pour le brevet, pourtant bien en-deçà de ce qui nous était demandé en 6e il n’y a encore que quelques décennies, ne lui dites pas que c’est une buse... Soutenez-le et rassurez-le en lui disant qu’il est en situation de succès différé...


                    • pallas 4 juillet 2018 14:35

                      @Oliver HACHE


                      Bonjour,

                      Votre fille à besoin d’un père, un homme lui faisant exemple et non de quelqu’un de distant, oubliant son existence.

                      Ce qu’elle souhaite n’est pas une institution, d’argent, de pognon, simplement d’un père.

                      Salut

                    • Oliver HACHE Oliver HACHE 4 juillet 2018 15:16

                      @pallas Voilà une réaction de positivement géniale... Dans l’absolu, je peux me rendre disponible. Ma fille ayant été inscrite, nous en déduirons qu’un plan B aura été trouvé. C’est en fait assez simple : il s’agit de reporter en amont ou en aval de la journée de travail le temps passé à l’inscription. D’aucuns auraient posé une « journée enfant malade » ou obtenu d’un médecin complaisant un arrêt de travail. Pour peu qu’il n’y ait pas de carence...

                      Je ne pense pas que nous soyons suffisamment intimes pour que vous puissiez qualifier (juger.. ?) le mode d’éducation que je dispense à mes enfants. Qu’en savez-vous d’ailleurs...


                    • pallas 4 juillet 2018 15:54

                      @Oliver HACHE


                      Vous etes tellement idiot.

                      Votre fille à besoin d’une figure paternel, qui ne soit pas étouffant, lui laissant libre cours.

                      Un minable qui à une gosse et qui ne sait pas qu’elle fume en cachette du shit.

                      J’aurai mieux fait de coucher avec votre femme et vous faire eunuque.

                      Déchet cupide, laissant ça fille dans la solitude.

                       smiley

                      Salut

                    • Oliver HACHE Oliver HACHE 4 juillet 2018 19:25

                      @pallas

                      Au-delà d’être hors sujet, vous devenez terriblement insultant...

                      Pour rappel, le sujet qui nous intéresse est le niveau jugé faible par l’auteur des épreuves du brevet et le manque de signaux négatifs auxquels nos petites têtes blondes sont confrontées au cours de leur scolarité.

                      Si les railleries sont souvent de mise sur ce site, comme sur tout autre forum d’expression libre, les insultes gratuites doivent être bannies. Je vous invite par conséquent à présenter de plates excuses...

                      Dans cette attente, je vous invite à réviser les cours relatifs au pronom possessif et à l’accord de l’adjectif qualificatif... Ajoutez-y pour la route le présent de l’indicatif de l’auxiliaire avoir. Vous reviendrez peut-être demain avec un avis éclairé et enfin cadré dans le thème de l’article...

                      Constatant cependant que vous butez sur le niveau CM2, je comprends mieux votre manque d’ambition pour le brevet...


                    • rosemar rosemar 4 juillet 2018 20:59

                      @Oliver HACHE

                      Quand on n’a pas d’arguments, on insulte, on ergote, on joue aux gros bras ! Celui qui insulte se discrédite.....

                    • ZenZoe ZenZoe 4 juillet 2018 14:31
                      En lisant vos articles, on se demande vraiment pourquoi vous êtes restée prof.
                      Des jugements négatifs à l’emporte-pièce, du mépris même.... C’est vraiment désolant.

                      La pédagogie, c’est aussi aimer un peu ses élèves pour mieux faire passer les savoirs. Vous, vous ne les aimez pas les élèves, vous n’essayez même pas de les comprendre, de vous intéresser à eux, à leur vie - ce qui ne vous empêche pas de donner votre avis sur eux.

                      Que connaissez-vous aux enfants ? On devine que vous n’en avez pas eu, alors comment pouvez-vous porter un jugement, savoir ce qui est bon pour eux, ce qui marche ? Parce que vous pensez savoir tout mieux que les autres, c’est ça ?

                      PS : accessoirement, si les élèves ont un niveau très bas on peut aussi se demander si les profs sont à la hauteur ?

                      • hunter hunter 4 juillet 2018 14:50

                        @ZenZoe


                        Je ne défends pas les profs, qui avec leur angélisme gauchiste pratiqué à hautes doses depuis des décennies, sont entre autres responsables du foutoir actuel, mais je les comprends !

                        Même dans ma petite sous-préfecture, les collégiens et lycéens sont des crétins finis, ils ne s’intéressent qu’aux cancans de leur tribu smartphonesque !

                        Je les vois évoluer, leurs parents sont des potes qui bossent comme des chiens eux !

                        Ils n’ont rien envie d’apprendre, rien ne les intéresse, ils sont d’une inculture crasse !

                        Je me demande s’il n’y a pas eu des manips génétiques il y a 20 piges à l’insu des parents, pour fabriquer en labo de tels abrutis !

                        J’exagère, je sais...

                        Et attention, ce ne sont pas des cas soc’ comme on dit ici !
                        Certes il y en a comme partout, mais c’est loin d’être la majorité !
                        Et il y a quelques allogènes, mais c’est pas le 93 non plus !

                        Alors se farcir ça tous les jours dans une classe, pendant des années....ben désolé, mais ça doit être un peu le cauchemar !

                        Qu’ils n’aient pas envie d’apprendre, d’aller à l’école,ok je comprends, j’accepte, mais dans ce cas, faut les sortir, les foutre à bosser dans les champs (économies de tracteurs, de fioul, de pollution, de charges, etc...) et surtout qu’on arrête de prélever des impôts pour cette machine qui ne sert grosso modo à rien, qu’est l’éduc’ nat’, à part vendre du vivre-ensemble, du LGBTIsme et autres conneries !

                        Mettons les sommes dans les hôpitaux, parce qu’il y a vraiment du besoin, et que les petits jean-foutre retournent à la réalité !

                        On pourra pas continuer comme ça longtemps, ça va coincer niveau pognon, ou alors faudra que les parents paient, et dans ce cas, ils s’occuperont de leurs petits branleurs, quand ils en auront assez de jeter l’argent par les fenêtres !

                        Adishatz

                        H/

                      • ZenZoe ZenZoe 4 juillet 2018 17:04

                        @hunter

                        Certes, je ne nie pas l’inculture de beaucoup de gamins, mais d’abord, pas tous !
                        Et au bout d’un moment, il faut choisir. C’est ce qu’on peut reprocher à l’auteur. Personne ne la force à être prof, à moins d’être maso, ou, plus vicelard, de retirer une sorte de sentiment de supériorité à bon compte.
                        Si elle n’aime pas les gamins, elle n’a rien à faire dans une classe, c’est ce que je dis.

                      • Raymond75 4 juillet 2018 15:35
                        « il fallait d’abord distinguer une subordonnée relative d’une proposition complétive » : je n’ai même pas compris la question, et j’ignore ce que signifie ce charabia.

                        Mais je suis plutôt cultivé, je m’exprime bien et j’ai rédigé de nombreux rapports très intelligibles. J’ajoute que j’ai toujours été dans les six premiers en français de la troisième à la terminale.

                        C’est un peu comme pour la musique : au lieu de découvrir la pratique en jouant, on commence par em...... les jeunes avec le solfège, et à en dégoûter une large part.

                        Au lieu de nous casser les pieds avec les règles absurdes de la grammaire, faites donc découvrir les joies de la lecture et des découvertes qu’elle permet à ces jeunes : la grammaire entrera naturellement, par mémorisation pratique, dans leurs esprits.

                        • JC_Lavau JC_Lavau 4 juillet 2018 16:28

                          @Raymond75. Largement faux. La « mémorisation pratique » ne permet guère que d’imiter dans les domaines connus.

                          Tu fais l’impasse sur la mise en concepts et en règles.

                          Je change d’échelle : les brillants esprits réunis par JFk ont échoué dans tous leurs plans sauf un : la gestion de la crise des fusées en 1962. Leur secret pour tout rater : ils refusaient d’avoir des principes, préféraient improviser au cas par cas.

                        • sweach 4 juillet 2018 17:32

                          @Raymond75
                          Je valide votre analyse.


                          Effectivement on dégoûte énormément avec notre system éducatif.

                          Le goût d’apprendre n’est pas un notion exploité par l’éducation nationale, mais le dégoût lui il provoque de gros dégas.

                          *faites donc découvrir les joies de la lecture*
                          Une tache bien difficile au vue des lectures proposés par l’éducation national et un dénis totale de problème anatomique pour l’apprentissage de la lecture.

                        • tashrin 4 juillet 2018 15:44
                          Outre les arguments développés dont certains sont contestables comme le soulignent certains commentaires, je trouve toujours assez savoureux de focaliser sur une conséquence plutot qu’une cause... La poule, l’oeuf tout ça...

                          Les jeunes sont moins ceci ou plus cela. Déjà « les jeunes » n’existent pas
                          Entre le fils d’une famille bourge du 16eme et la fille d’une femme de menage d’origine immigrée habitant saint-denis, aucune comparaison n’est possible : environnement familial, disponibilité éducative, bagage culturel academique, environnement socio culturel, pression économique et financière, réseau social, cercles relationnels... Tout les oppose...

                          Ensuite, les Jeunes comme vous dites ne se construisent pas ex nihilo en mode hors sol... Ils sont imprégnés de ce qui constitue notre société, ou ce qu’il en reste, du comportement de leur entourage familial et social, de ce qu ils voient à la tele ou autres medias, du comportement des élites, etc etc...
                          Il ya quelques dizaines d’années, on valorisait effort, culture, intelligence, et probité
                          Aujourd’hui on fait l’apologie de la faineantise, du culte du corps à defaut de la tête, on promeut des starlettes dont le seul merite est d’avoir montré leur cul ou fait de l’escorting (= pute)
                          Les modeles de reussite sociale sont la telerealité, le foot, et la fraude sous toutes ses formes (evasion fiscale devenue un sport autorisé, manipulations médiatiques permanentes et grossières). La verité n’a plus aucune espece d’importance, la communication et l’image ont pris le pas sur tout, y compris dans les plus hautes sphères publiques.
                          On a des ministres qui fraudent et mentent à l’assemblée sans sourciller.
                          On a des présidents en exercice qui utilisent un vocabulaire de charretier et l’assument, tout en naviguant entre deux affaires de financement occulte, d’utilisation privée des moyens de l’etat, et de blanchiment
                          On prefere payer moins cher quelqu’un de pas compétent que de reconnaitre que la compétence merite un salaire convenable
                          Et y en a encore tellement...

                          On s’etonne que les gamins s’adaptent ? C’est juste logique
                          Dramatique mais logique



                          • eddofr eddofr 4 juillet 2018 16:56

                            @tashrin

                            Je plussoie, J’agrée, je souscris.

                            +1

                          • Aristide Aristide 5 juillet 2018 11:52

                            @tashrin


                            Les jeunes sont moins ceci ou plus cela. Déjà « les jeunes » n’existent pas

                            Tout à fait d’accord !!!

                            Les modeles de reussite sociale sont la telerealité, le foot, et la fraude sous toutes ses formes (evasion fiscale devenue un sport autorisé, manipulations médiatiques permanentes et grossières). La verité n’a plus aucune espece d’importance, la communication et l’image ont pris le pas sur tout, y compris dans les plus hautes sphères publiques.

                            Bizarre que votre lucidité sur la diversité des jeunes ne s’applique aussi aux modèles de réussite auxquels ils adhérent. Allons, même en croyant que tous les « jeunes » regardent ou voient ces modèles de réussite, la quasi totalité n’est aucunement dupe de leur peu de valeurs et de leur artificialité.

                            Vous insistez à juste titre sur le milieu ambiant de ces jeunes, sa grande diversité, comment pouvez vous penser une seconde que ces jeunes très différents puissent adhérer à ces « réalités artificielles ». Ils ne sont pas plus idiots que d’autres et savent faire la part entre « distraction » et « réalité ».

                            Cette vision assez paradoxale de la jeunesse diverse qui souscrirait tous à quelques modèles de réussite est assez étonnante. Vous devez comme nous tous, voir les stades et terrains de sport, les écoles de musique, les écoles de danse, ... fréquentés par ces jeunes qui si on écoute quelques intervenants ne seraient rien que de pauvres décérébrés « smartphonisés » et « télé-réalitisés ». 



                          • tashrin 5 juillet 2018 15:47

                            @Aristide

                            J’ai absolument pas dit que tous les jeunes étaient fans de telerealité. Vous extrapolez

                            J’ai cité la téléréalité et les milieux politiques, entre autres, et à l’appui d’une argument qui semble vous échapper. Il n’ya évidemment pas que les chtis et les marseillais, mais même dans les autres sphères de la vie sociale (entreprise, politique, institutions, médias), les « têtes d’affiche » ne sont plus mises en avant pour leurs qualités, mais pour leurs turpitudes.

                            Et c’est bien le reflet d’une évolution sociétale, et c’est ce que j’écrivais plus haut. On peut pas reprocher aux gamins de s’inspirer de ce qui les entoure et des modeles qu’on leur donne à suivre. Le travail ne paye plus (mais la speculation si, y compris sur des matieres premieres et au risque de déstabiliser un pays entier pr faire des sous), l’intelligence et l’honneteté encore moins. Les représentants publics se sentent autorisés à taper dans la caisse en l’assumant, la notion d’interet general a disparu, les medias n’analysent plus rien, n’ont plus de recul, les intérêts individuels sont attisés au max au détriment de toute logique collective d’ensemble. Bref, c’est une belle faillite civilisationnelle qui se profile tranquillement !

                            Et le plus drole, c’est que ceux qui reprochent aux mômes d’être ce qu’ils sont ont directement contribué à cet état de fait en construisant la société dans laquelle nous vivons... (je parle pas des profs, hein, mais des générations d’apres guerre).

                          • Aristide Aristide 5 juillet 2018 17:28

                            @tashrin

                            Je pointais juste ce paradoxe consistant à mettre en avant la singularité, la grande diversité des aspirations, des goûts, des engagements, ... pas seulement de la jeunesse et cette « essentialisation » d’un individualisme qui aurait complètement pris la place d’une « logique collective ».

                            Il me semble que notre pays fait la preuve que la part du collectif est encore et pour longtemps une caractéristique essentielle de notre modèle sociétal. Il suffit de constater que le taux de prélèvements obligatoires ne cessent d’augmenter. Alors oui, ici et là on entend le discours sur une société ou l’égoïsme, le repli sur soi serait notre nouveau modèle, mais c’est un effet de loupe, une généralisation abusive du comportement de quelques uns. 

                            Les générations d’après guerre que vous désignez ont aussi participé à la mise en place d’un système de protection sociale assez ... efficace, une éducation nationale imparfaite mais qui forme des travailleurs qui excellent dans tous les domaines, amélioration globale des exclus, ... 


                          • Lancelot 6 juillet 2018 23:53

                            @Aristide
                            Vous pensez que l’augmentation des prélèvement obligatoire c’est pour redistribuer l’argent aux pauvres alors que le gouvernement et entrain de baisser les aides sociales voir les supprimer pour certaines !Quel naïf vous faites c’est surtout pour engraisser les politiciens et compenser le manque a gagner dut a l’évasion fiscale plus de 300 milliards annuel !La France et un enfer fiscal et administratif !Le gouvernement français n’est bon qu’a faire chier les petits entrepreneurs comme ce couple de japonais :


                          • Lancelot 7 juillet 2018 00:42

                            @Aristide
                            Il y’a de plus en plus d’exclus dans la société cesser de prétendre le contraire c’est pas a la télévision que l’ont va le dire !Nous avons plus de 150 000 sdf plus de 4 millions de mal loger 8 millions de pauvres !C’est pas macron qui va voter pour plus de justice sociale !Nous vivons dans une une société individualiste ne vous en déplaise !https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/l-hyper-individualisme-dans-notre-157514


                          • Cadoudal Cadoudal 7 juillet 2018 01:23
                            @Lancelot
                            Tu nous sort des chiffres ?
                            Dans un pays comme la France actuelle qui utilise une fourchette de 100 000 à 1 million pour évaluer le nombre de clandos africains présents sur son territoire, sortir des chiffres, faut oser...

                            La France est une poubelle du tiers monde, personne n’a envie d’en soulever le couvercle, alors tes chiffres...



                          • pallas 4 juillet 2018 16:24
                            rosemar

                            Bonjour,

                            Moi j’ai tout perdu, il ne reste rien en moi.

                            J’ai demandé moi aussi pourquoi ?, j’ai ressentie ça, pour des choses qui me semblait invisible

                            De ce dégout, j’ai dit « non ».

                            Qu’éprouve tu de la haine ?.

                            Si rien n’est fait alors rien ne changera.

                            En ce « dégout », que nous portons tous, j’ai dit « non » une fois pour toute.

                            J’attends de voir la porte des « Enfers » s’ouvrire.

                             smiley

                            Salut



                            • pallas 4 juillet 2018 17:46

                              Petit papa,

                              Ne vivant que dans le monde du travail, sautant la secrétaire à l’occasion.

                              Délaissant ça fille, seule évidement.

                              Pendant qu’elle ce drogue, faisant dans la drague à outrance.

                              Papa ne lui offrant rien, bien ancrée dans ça figure paternel.

                              Vous méritez un bon coup dans la gueule de mes poing.

                              Votre Fille à besoin d’un pere et non d’une pompe à fric et flicard.

                              Regarder là, elle se drogue, seule.

                              Un coup dans le ventre fera réveiller la réalité ?.

                              Je peut faire obligeance si je le souhaite.



                              Salut

                              • zygzornifle zygzornifle 4 juillet 2018 17:58

                                Entièrement d’accord avec l’indulgence , on est trop indulgent avec le gouvernement , avec les politiques de tout bord et avec l’Europe ,il est temps que le peuple prenne des mesures pour durcir la situation et mettre tous ces parasites au pas ou les expulser définitivement ....


                                • covadonga*722 covadonga*722 4 juillet 2018 18:04

                                  Il n’y a pas d’hommes plus indulgents pour eux-mêmes que les impitoyables censeurs de la vie des autres


                                  Bossuet

                                  • covadonga*722 covadonga*722 4 juillet 2018 20:35

                                    @Robert Lavigue
                                     désolé chef , j’ai glissé chef .......marwaaf 


                                  • pallas 4 juillet 2018 18:04


                                    C’est bien de draguer une femme,

                                    Bravo, clap clap clap, j’applaudis.

                                    J’ai du pognon et vous aussi.

                                    Malheureusement, je ne considère autrui qu’au Sabre ou au combat.Je vais vous détruire, anéantir votre existence, faire souffrance de ma main.Que peut faire une proie face à moi, ma haine augmente

                                    .Vous payerez les 20% d’intérêts pour le dérangement

                                    La pitié n’existe pas chez moi

                                     smiley

                                    Salut

                                    • marmor 4 juillet 2018 19:06
                                      @pallas
                                      Putain ça fait peur !!! 
                                      Mais comment tu vas faire pour le punir façon Bruce Lee ?
                                      Moi je crois que le chien qui aboie ne mord pas...

                                    • Joss Mandale Joss Mandale 5 juillet 2018 14:38

                                      @pallas

                                      LOL, arrêtes Chuck Norris, on t’a reconnu...


                                    • Henry Canant Henry Canant 5 juillet 2018 18:23

                                      Quelqu’un a t il des nouvelles de rosemar.


                                      Je suis inquiet, aucun article d’elle paru ce jour.

                                      • rosemar rosemar 5 juillet 2018 21:54

                                        @Henry Canant

                                        Pas trop déçu de ne pouvoir cracher du venin ?

                                      • Henry Canant Henry Canant 5 juillet 2018 23:14

                                        @rosemar
                                        Que dis tu ? Moi qui ne suis qu’Amour et Bonté.


                                        Chacun de tes articles ouvre une espérance dans ce monde si cruel.

                                        Tu j’écrirais que "caca prout’
                                         cet article passerait heureusement la modération pour que tous puissent avoir le plaisir intellectuel de disserter sur sa profondeur.

                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 juillet 2018 18:10

                                        Très intelligent de la part de « rosemar », mais comme ces comportements touchent tous les domaines de la vie, alors je dirais plutôt « Les ravages de l’irresponsabilité »...


                                        C’est en effet l’esprit de la responsabilité qui s’évapore chaque jour pour favoriser « le laisser faire », le « laisser-aller » et finalement pour « plaire » : La faiblesse humaine « En Marche » pour « Une société sans échec ». 

                                        Herbert MARCUSE avait tout dit et tout prévu : La civilisation des esprits engourdis !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès