• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les trolls

 

 Avez-vous déjà remarqué que quel que soit l’endroit où un ensemble se constitue, il y a toujours un de ces trolls qui s’ennuyant dans sa petite vie insignifiante se réjouit de venir pourrir la vôtre. Que ce soit sur votre lieu de travail ou il bave, lèche et critique de manière systématique, au sport ou bouffi d’orgueil il a toujours fait mieux que quiconque, en vacance ou il s’insère avec impolitesse sous vos parasols ou sur des forums où il vient pour cracher sa haine, son venin, c’est incontournable, il y en a toujours un ! N’essayez pas de le comprendre ou d’amorcer un quelconque dialogue avec lui, car il n’est pas là pour ça. Il s’invite grossièrement dans un groupe, un environnement uniquement dans le but d’en critiquer la structure et les acteurs. Comme il a une très haute estime de lui même, il a toujours raison. Sa jouissance suprême est d’arriver à déstabiliser l’équipe car, ce n’est pas un bâtisseur, mais un destructeur. Il s’alimente de rumeurs et de contre vérités. Ce qui le soulage c’est de rendre si possible les autres aussi malheureux que lui, car dans sa triste existence, il s’emmerde majestueusement. Confit de connerie, il s’étouffe de jalousie devant le bonheur, la gentillesse ou le talent d’autrui, car en face de ces qualités qu’il est incapable d’acquérir, il crève de colère et déverse celle-ci dans ses ridicules commentaires. Il souhaite blesser et c’est pour cela qu’il utilise souvent l’injure qui est le seul vocabulaire qu’il maitrise tellement il s’en délecte.

 Les forums du style Rue89, Agoravox, Bakchich, etc... sont leurs terrains de jeux, de prédilection, car ils peuvent s’y épanouir tranquillement et jouir de leurs nocivités en toute sécurité sous couvert d’anonymat, car bien entendu, telles des hyènes à la chasse aux cadavres, ils sont dénués de courage comme de dignité. À toutes les périodes de l’histoire ils sont présents, durant l’occupation ils dénonçaient avec délectation leurs voisins à coup de lettres anonymes, qu’ils ne signaient pas par pudeur sans doute... Qu’ils soient par instant écartés, ils reviennent sous des pseudonymes différents, mais ne trompent personne tant leur grammaire est pauvre et leur vocabulaire limité. Démesurés dans leurs propos, si vous ne pensez pas comme eux, l’insulte aux lèvres, ils vous agressent en vous traitant de facho, gaucho, imbécile, antisémite, homophobe, Bisounours et j’en passe, suivant du bord qu’ils se situent et l’obscurantisme qui les habite.

 En clair, ses nocivités à la bonne humeur et à l’entente cordiale sont de pauvres types se défoulant comme ils peuvent afin d’oublier la vacuité et l’inutilité de leur présence ainsi que leur parcours de vie raté. Mal dans leur peau, ils sont tellement en colère contre leurs congénères qu’ils s’autoalimentent dans leur énervement chronique. Qu’ajouter sinon que l’existence ne les a pas gâtés alors ils en veulent à la terre entière et dans leur rôle de nains grincheux bête à bouffer du foin, ils en seraient presque touchants... Pour finir, ne cherchez pas à lutter en vous rabaissant à son niveau de bêtise, car lui, c’est un Pro dans ce domaine, il maîtrise et vous seriez sur de perdre. L’indifférence totale à leurs provocations ou une bonne dose d’humour de temps en temps est la meilleure posologie face à ces minus qui gangrènent et cherchent à mettre à mal l’équilibre de nos vies sociales.

Dans la vie de tous les jours, j’ai découvert les trolls. Moi je croyais que c’était des contes et légendes pour les enfants tu vois, tu sais dans les dessins animés, tu as toujours un troll, une merde dans la forêt avec une flûte pour te jouer du pipeau. Ben là c’est des vrais, ils sont vivants...


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • confiture 15 février 11:18

    Mouais, il y a aussi des gens qui s’emmerdent et écrivent des articulets.


    • samy Levrai samy Levrai 15 février 12:17

      @confiture
      plutôt nettement d’accord, on se croirait chez Hanouna...


    • Gabriel Gabriel 15 février 17:10

      @confiture
      Vous avez raison, personnellement j’adore les vôtres....


    • Le421 Le421 15 février 18:08

      @Gabriel
      Vu le nombre, ça ne nous casse pas trop les pieds !!  smiley


    • Pink Marilyn Paracétamol 15 février 11:24

      Avant internet, ça s’appelait des pervers narcissiques, c’est-à-dire des personnes qui ont une image dévalorisante d’elles-mêmes et qui se valorisent en rabaissant les autres.

      Ces personnes se donnent l’apparence d’êtres supérieurs aux autres et ressentent un besoin exacerbé de se faire admirer. Elles manipulent leurs proches et leur entourage et ne ressentent aucune culpabilité lorsqu’elles blessent les autres, au contraire, ça leur procure du plaisir.

      A part les trolls, les pervers narcissiques peuvent être des amis, des collègues ou même des membres de la famille, avec qui on entretient un lien étroit, un conjoint par exemple,


      • samy Levrai samy Levrai 15 février 12:20

        @Paracétamol
        Mince cela correspond a ton positionnement dis donc...


      • Gabriel Gabriel 15 février 17:27

        @samy Levrai
        Mon cher Levrai il semblerait que vous soyez dans le faux....


      • samy Levrai samy Levrai 16 février 00:17

        @Gabriel
        tentative d’humour... sur quelqu’un que je trouve intéressant au demeurant


      • Doume65 15 février 11:30

        Les forums du style Rue89, Agoravox, Bakchich, etc... sont leurs terrains de jeux

        Bonjour. Je vous rendre sur caradisiac.com . Vous y constaterez que les trolls sur les forums que vous citez sont bien policés et civilisés en comparaison !


        • Gabriel Gabriel 15 février 17:25

          @Doume65
          Normal, ils roulent carrosse les bougres !


        • JL JL 15 février 11:31

          « Le débat arrive à maturité lorsque les positions les plus extrêmes cessent de s’opposer frontalement pour tenter d’identifier ce qu’il y a de convainquant dans l’argumentation adverse. »

           

          Avec les lobbyistes, les idéologues, les fanatiques, les narcissiques et les fous cela n‘arrive jamais.

           

          Les trolls que l’on rencontre sur les réseaux appartiennent toujours à l’une au moins de ces catégories.


          • Pink Marilyn Paracétamol 15 février 11:35

            @JL

            Vous vous souvenez de ça ?


          • JL JL 15 février 19:05

            @Paracétamol
             
            ça, je peux pas y accéder.


          • michelm michelm 16 février 00:00

            @Paracétamol

            « ça » = https://www.liberation.fr/planete/2015/04/16/le-kremlin-invente-l-usine-a-trolls_1243810

            « Libération » comme caution, sérieux ?

            HA ! HA ! HA ! Non, vraiment, une telle ingénuité en février 2019, ça confine au génie du faux-culisme, palsambleu !

            Merci pour cette déconne de première en tout cas, M./Mme Paracétamol.


          • JL JL 16 février 07:59

            @michelm,
             

            ’’Merci pour cette déconne de première en tout cas, M./Mme Paracétamol.’’

             

            En même temps, il y met du sien.

             

             smiley


          • JL JL 16 février 08:09

            @Paracétamol
             
             Réponse du berger à la bergère : et ça, vous vous en souvenez ?
             
            .EUROPE « L’Union Européenne chercherait à faire intégrer aux européens qu’ils ont besoin de « plus d’Europe » en s’infiltrant sur les réseaux sociaux... Deux millions et demi d’euros. C’est la somme que le Parlement européen prévoirait de débourser pour financer des patrouilles de « trolls ». D’après le Daily Telegraph, relayé cette semaine par le site français AgoraVox, des équipes de cyber-communicants financées par l’UE seront mises en place d’ici la fin du mois de février pour lutter contre les eurosceptiques qui s’expriment sur les réseaux sociaux. Une traque méthodique des conversations qui devra prouver son efficacité avant les élections européennes de juin 2014. »


          • foufouille foufouille 15 février 11:39

            c’est simple, il suffit d’avoir un blog ou un site perso. la censure est aussi autorisé sans motif depuis un certain temps.


            • Gollum Gollum 15 février 11:39

              Il s’alimente de rumeurs et de contre vérités.


              Pas toujours. Moi je suis un troll qui essaye de se baser sur du vrai. Et donc j’emmerde (et j’assume) ceux et celles qui propagent des conneries... Et qui en plus en sont fier(e)s...


              Car ne pas lutter contre la connerie, sous prétexte d’un humanitarisme sirupeux et dévoyé, franchement ce n’est pas ma tasse de thé. Pratiquer ce genre d’humanitarisme dévoyé c’est donner une équivalence de valeur entre tel ou tel texte ou post. C’est mensonger et malsain.


              Je sais que ce n’est pas très républicain où l’on nous a habitué à ce qu’un vote vaille un autre vote et suis définitivement pour l’aristocratie au sens noble du terme.


              • troletbuse troletbuse 15 février 11:48

                Un peu plus, je ratais cet article. Ce serait con pour moi, troll complotiste, termes qui ont été inventé par les bien-pensants, pourvoyeurs en fake news.

                Je vois aussi des participants que je considère comme trolls et qui traitent les autres de trolls. Marrant, non


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 février 11:49

                  Vive les trolls ! ^^ que l’auteur confond avec les Haters ou Flamers


                  • Gabriel Gabriel 15 février 17:23

                    @bouffon(s) du roi
                    Pourriez vous me donner votre définition du troll car je pense que nous n’avons pas la même...


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 février 17:57

                    @Gabriel

                    Le troll est multiple, mais il est une facette de la sociabilité sur internet, car Il agit comme un « disrupteur », c’est à dire qu’il intervient (en général, là où on ne l’attend pas) comme un processus social, court-circuitant les échanges et poussant à la réflexion. C’est un gardien (bien malgré lui ^^) de la liberté d’expression.
                    Pour aller plus loin, à lire : Pour une sociologie du #troll


                  • Gabriel Gabriel 15 février 18:11

                    @bouffon(s) du roi
                    Merci pour le lien, intéressant.


                  • JL JL 16 février 08:45

                    @bouffon(s) du roi
                     
                     
                    Votre lien fait la typologie de quatre types de trolls : le troll pur : bête et méchant ; le troll hybride : plus futé que le précédent mais aussi méchant ; le troll « réciproque ou involontaire » : je parlerais plutôt de quiproquos déplorables ; enfin le troll revendicatif.
                     
                    Personnellement je distinguais les catégories suivantes : les lobbyistes, les idéologues, les fanatiques, les narcissiques et les fous.
                     
                    Pour ce qui concerne les lobbyistes, voir mon com ci-dessus de 08:09
                     


                  • Trelawney Trelawney 15 février 12:23

                    Exemple de trollage :

                    En réponse aux gilets jaunes, Macron lance une série de débats public où il « expliquera sa politique ». Il demande à Chantal Jouanno présidente de la Commission nationale du débat public de s’occuper de l’organisation.

                    Cette dernière, dans son rôle fait part du mélange des genres et que de la façon dont sont organisés les débat, cela ressemble à une opération de communication élyséenne avec pour objectif, s’offrir une tribune en préparation des élections européennes.

                    les trolls de l’Elysée, Ismael Emilien en tête, ont tout fait de sortir le salaire de Chantal Jouanno avec comme insinuation : « Payer à ne rien foutre ». Ces trolls ont d’autres terrains de jeu qu’Agoravox ou Rue89 et son foutrement plus efficace


                    • Gabriel Gabriel 15 février 17:14

                      @Trelawney
                      C’est exact, ils ne jouent pas dans la même cour.


                    • Piere CHALORY Piere CHALORY 15 février 12:49

                      Les trolls sont au Web ce que la poussière est au plancher des maisons ; à un moment il faut balayer. Mais ils reviennent et reviennent encore, s’accumulant comme des moutons crasseux grisonnants, mais il y a troll et troll.

                      Les vrais ; les authentiques et légendaires trolls à barbe longue qui vivent dans les grottes givrées des fjords norvégiens, et les trolls 2.Zéros, qui s’activent par déficience verbative ne leur permettant d’extraire de ce ki leur sert de cerveau autre chose que ces petits commentaires mesquins et graveleux destinés à contredire pour le plaisir celui ou celle qu’ils ont pris pour cible, généralement en bande organisée, enfin preske...

                      Et il y a les zôtres, tous les autres ; infiniment plus nombreux qui eux travaillent au sens large, propagandent à qui mieux mieux, stipendiés quelque fois grassement par au choix ; organisation tentaculaire type Europe bruxelloise, où des budgets conséquents les consacrent activistes masqués, puis les partis dits politiques toute tendance confondue, puis les lobbys types pro-nucléaire, pro-lgbt, pro-ci pro-ça et voilà, tout ça ça fait du monde...

                      Dernièrement on a vu une équipe de trolls haut de gamme, façon de parler, oeuvrant à découvert sur libérafion, se faire démasquer sur Twitter avec leur ligue du lol. On serait d’ailleurs certainement surpris d’apprendre l’identité réelle de certains fous furieux, au langage trop sophistiqué pour être de simples intervenants anodins ; car se cachent vraisemblablement derrière certains d’entre eux des notables, des sommités politiques, conseillers, consultants, voire ministres ou chefs d’états.

                      Certains sont des surdoués, écrivent des articles à caractère philosopho-eurolâtres, ou macronolâtres (de + en + rares) changeant leur opinion au gré des évènements, brûlant ceux qu’ils ont adorés, puis se lâchent sous des pseudos temporaires où ils baratinent en termes savants, ou insultent tjrs à l’abri de l’anonymat, du moins le croient-ils ; diffament jusqu’à se faire lourder cash et recommencent, sous un autre nom à dé-blatte-errer tout azimut, pour quelques euros de plus....

                      Les trolls sont au Web ce que la poussière est au plancher des maisons ; à un moment il faut balayer pour l’enlever, mais ils reviennent et reviennent encore, s’accumulant comme des moutons crasseux, grisonnants et laids ; ils remplacent le corbeau de Clouzot, le lettriste vichyste anonyme, à l’époque où sans l’adn révélateur il pouvait poster, et reposter encore des dénonciations régulières d’honnêtes gens, que par définition il méprise et exècre.


                      • Gabriel Gabriel 15 février 17:16

                        @Piere CHALORY
                        Le troll fait parti d’une catégorie très diversifiée dans l’art de pourrir le monde de manière générale.


                      • machin 16 février 10:22

                        @Gabriel


                        Les trolls n’existent que si l’on y croit.

                        On est toujours le troll de quelqu’un.
                        Votre article en prétendant les dénigrer, les dénoncer en est le parfait exemple...

                        Exemple complet et parfait puisque vous égarez même à évoquer, les concernant, une filiation avec l’occupation nazie...

                        Pourtant, s’il y a dénonciation... je ne vois ici que la vôtre, et elle est bien acide...
                        Si acide que vous frôlez l’ulcère.

                        Les attaquer sur la grammaire, sur l’orthographe, est injuste et trop facile.
                        Injuste, parce que certains prétendus auteurs, ici, donc pas des trolls, selon votre nomenclature, confondent souvent les auxiliaires avec les pronoms et saturent leur prose de fautes de français.
                        Sont-ils des trolls ?

                        Cela pique les yeux, mais ne justifie aucune censure parce rien, à part la peur, l’impuissance et la lâcheté ne justifient la censure.

                        Trollement votre.

                        .


                      • Gabriel Gabriel 16 février 10:58

                        @machin
                        Vous faites un raccourci qui me gène. Si vous lisez bien l’article jusqu’au bout vous comprendrez que je ne confond les auteurs ou les critiques avec les trolls qui eux, ne sont guidés que par la joie de pourrir les articles d’autrui.


                      • machin 16 février 11:09

                        @Gabriel

                        "Vous faites un raccourci qui me gène.

                        "

                        Prétendre que je n’ai pas lu ou pas jusqu’au bout, mal lu, ou pas compris,n’est-ce pas, là, déjà un argument de troll ?


                      • Gabriel Gabriel 16 février 11:18

                        @machin
                        Alors j’ai du mal expliquer ma définition du troll dans l’article car vous l’avez compris différemment de ma pensée première, je m’en excuse.... 


                      • Xenozoid Xenozoid 15 février 13:03

                        Ils adorent manger. A vrai dire, ils ingurgitent n’importe quoi, leurs estomacs ayant des capacités de digestion hors normes. Ils peuvent donc survivre n’importe où, dans n’importe quelle condition. Et de ce fait, les trolls n’ont pas tous la même apparence selon leur environnement et leur alimentation. Il existe alors différents types de trolls dont voici les plus courants :

                        Le troll commun : il est le plus courant, un omnivore qui se nourrit comme les humains. Il n’a pas de capacités particulières ; c’est simplement une créature brutale et sauvage.

                        Le troll de pierre ou troll des montagnes : il vit dans les montagnesse nourrit de pierres, à la peau extrêmement épaisse et dure. Il est dont difficile de le vaincre, les armes ayant peu d’efficacité sur lui, tout comme la magie.

                        Le troll d’eau ou troll des marais : vivant dans les marais, il en a adopté les propriétés. Il est donc gluant et dégage une forte odeur d’eau croupie et de poisson de pourri.

                        Le troll noir ou troll du Chaos : rendu encore plus fort par les forces démoniaques, il est le plus violent, il a plus de force et de résistance, mais il reste stupide (ça, même le mal ne peut rien y faire !)

                        la mythologie du troll

                        LES RÉSISTANCES DU NET : LE TROLLING ???

                        • Gabriel Gabriel 15 février 17:18

                          @Xenozoid
                          Merci pour ces précisions ethniques.


                        • Xenozoid Xenozoid 15 février 17:31

                          @Gabriel

                          il y a le troll spécialiste,qui n’apparait que dans un monde macro qu’il a lui même parasité,c’est le troll cynique avec sont cousin l’ironique qui se dit rigolo====> :->  smiley

                           ,mais ils sont 100% pour la cause, sauf les autres,méfiez vous des spécialistes 


                        • Aristide Aristide 15 février 14:07

                          Une simple remarque : « On est toujours le troll de quelqu’un ». Un plagiat des propos de Pierre Perret sur la connerie.


                          • pierre 21 février 18:20

                            @Aristide
                            et voilà un vrai troll


                          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 15 février 15:00

                            Ha non la vie de troll ce n’est pas si facile !

                            On ne peut plus plagier Gad ElMaleh sans se sentir coupable

                            On ne peut plus se moquer des hommes politiques sans être mis dans le sac que les misogynes.

                            Dès qu’on critique l’économie, on se prend Hannouna.

                            Quand on défend la Russie pour rigoler, v’la Benlolo qui nous fait un enfant dans le dos avec ses contrats d’oligarques.

                            On ne peut plus troller à l’hôpital car il est fermé

                            Chers trolls, l’heure est grave, l’empire nous concurrence désormais, ne nous laissons pas faire.


                            • Gabriel Gabriel 15 février 17:21

                              @La Voix De Ton Maître
                              Il faudrait tout de même pas mettre tout les trolls dans le même sac ou alors le terme de troll frise l’usurpation. Ce n’est pas parce qu’on critique un texte ou qu’on émet une opinion différente qu’on est un troll. Le troll est un emmerdeur sans raison aucune si ce n’est pour sa propre satisfaction de faire chier son monde... 


                            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 15 février 19:44

                              @Gabriel

                              Le troll est un emmerdeur sans raison aucune si ce n’est pour sa propre satisfaction de faire chier son monde... 

                              Non c’est faux, l’affaire réchauffée et légalement prescrite qui remis le feu aux poudres de la trollosphère le démontre : il y a toujours un intérêt pour le troll au delà de la satisfaction immédiate. Dans cette histoire entre pouffes et beaufs, il y a des intérêts parfaitement identifiables comme le relate cet article du Figaro.

                              Le troll ne sait pas s’exprimer, il est nul pour formuler ses idées et est convaincu que si il écrit un article, il sera immédiatement cloué ou pilori. Il ne peut se terrer que dans les commentaires et jamais prévaloir dans les articles. C’est un perfectionniste incapable de formuler sa pensée, incapable de former une cohérence ou un raisonnement construit. Combien de fois je suis tombé dans le piège de répondre à un article par une vanne plutôt que de (re)construire un argument. C’est l’effet de la fatigue qui à force de nous répéter, nous donne l’impression que les différents auteurs que l’on critique industriellement habitent dans nos têtes et que l’on croit bêtement qu’ils comprendront la critique avant de comprendre l’insulte : on ne naît pas troll, on le devient.

                              Alors voilà le drame : les trolls sont des gens qui lisent énormément et n’écrivent pas sauf pour répondre de plus en plus succinctement au point d’en arriver à l’insulte simple pour les plus fatigués et les plus misérables (sexuellement, financièrement, politiquement...)
                              A l’inverse : les auteurs écrivent trop et ne lisent pas assez. En tant que troll et fier de l’être, cela doit être le vingtième article que je lis sur le sujet. Et je dois vous avouer qu’il n’est pas très bon. Il occulte les raisons de la résurgence récente de la chasse au troll (un article du Figaro), il ignore totalement les répercussions et les récupérations politiques de l’évènement (les gilets jaunes sont-ils des trolls politiques ?) Il n’introduit pas les évènements du MeToo (initiés pat les révélation Weinstein) Il n’évoque pas des forces médiatiques en présence (les féministes totalement barjo aux USA s’opposant aux conservateurs terreux pro-Peterson dudit pays) Bref, c’est une triste histoire d’inconfort personnelle.

                              Bien sûr il m’était possible de juste vous dire : petit chien-chien du Figaro pour que sois plussé par mes acolytes sans que vous ayez la moindre idée de quoi je parle. Vous avez à votre disposition le clic signaler ce commentaire. Comme quoi, il s’agit du moins d’une lutte de pouvoir d’expression et non pas d’une simple attaque gratuite comme vous le prétendez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès