• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte à Emmanuel Macron

Lettre ouverte à Emmanuel Macron

 

Mon bien cher Manu,

 

J’espère que tu ne t’offusqueras pas trop du ton familier de cette lettre mais c‘est plus fort que moi. Comme je pourrais être ton paternel vu que j’ai à peu près l’âge de Brigitte, ta pimpante épouse qui te tutoie sans aucun doute, je ne vois aucune objection à te tutoyer aussi.

 

Tu essaies de nous faire croire que ton gouvernement prend des mesures pour sauver la planète du périlleux réchauffement qui nous menace et ou du moins de faire un (très très) petit pas exemplaire dans cette direction mais je te le dit tout net : d'abord, personne ne croit que ton racket sur les carburants va réellement servir à l'écologie et ensuite, ces mesures contre la pollution sont tout-à-fait inutiles.

Le processus de réchauffement climatique est enclenché et rien ne pourra l’arrêter. Quand le Titanic coule, il ne sert à rien d’écoper avec des cuillères à soupe.

Il en est ainsi, la terre a connu des cycles glaciaires et interglaciaires d’une ampleur que tu ne peux même pas imaginer.

Pendant la dernière glaciation qui a eu son point culminant il y a 20 000 ans et qui s’est terminée il y a environ 11 000 ans, une calotte glaciaire recouvrait le Grande Bretagne, la Belgique, la Scandinavie et la moitié de l’Allemagne. 

 

Les zones perpétuellement recouvertes de glace en 10000 av. J.-C. sont en blancs sur le planisphère.

 

C'était le Würm dans les Alpes : le glacier du Rhône arrivait jusqu’à la Saône et recouvrait le lac Léman de plus de 1 000 mètres. Le niveau des océans était 100 mètres plus bas ! Il en était ainsi sur toute la terre, sur tous les continents et dans les deux hémisphères.

Je ne veux pas remonter trop loin dans le temps mais saches que durant la glaciation de Riss, la précédente, le glacier du Rhône arrivait presque jusqu’à l’emplacement actuel de Lyon et que la limite des neiges éternelles se situait à 800 mètres dans les Vosges.

Et soudain, la terre se mit à se réchauffer sans que l’homme n’en soit pour le moins du monde responsable. Le pauvre Néanderthalien avait déjà disparu et ce n’est pas l’Homo sapiens avec ses silex qui a produit assez de gaz à effet de serre pour être jugé responsable de ce changement climatique.

Je ne dis pas que notre mode de consommation est pour rien dans le réchauffement climatique actuel. Il est peut-être responsable de son déclenchement mais dis-toi bien qu’une fois le processus en route, c’est trop tard.

C’est un peu comme une avalanche. Une fois qu'elle est partie, elle balayera tout sur son passage en s'auto-alimentant de la neige qui se trouve devant-elle. La seule chose qu'on puisses faire, c’est de s'écarter de son passage. Ton mur de brindilles est juste symbolique et parfaitement inutile.

 

J’en arrive au fond de mon message.

 

Je sais que tu vas dire que ton objectif est de rendre l’air moins pollué pour sauver notre santé...

La voiture à moteur diesel produit des particules fines calculées en ppmi, personne ne le nie. Seulement voilà, sais-tu que les 20 plus gros navires du monde rejettent plus de particule fine calculées en ppm que toutes les voitures de la planète et il y a en tout 60 000 navires qui sillonnent toutes les mers du monde.ii Prends ta calculette et fais le calcul.

Pour ton info : ils naviguent au fioul lourd (qui ressemble à une mélasse) et qui est composé de tous les résidus du raffinage. Certains ont un deuxième réservoir de fioul léger pour entrer dans les ports et sauver ainsi les apparences.

 

         Bateau de croisière. La nouvelle génération de ces bateaux est moins polluante.

 

Parlons maintenant du transport aérien civil. Il est à lui seul responsable de 3 % des émissions de CO2. Il ne figure pas dans l’Accord de Paris, pas plus que le transport maritime d’ailleurs parce que c'est un moteur essentiel de la croissance économique mondiale qui génère plus de 58 millions d'emplois dans le monde.

Le libéralisme globalisé dont tu es le parangon en France est la cause de cette polluante circulation de marchandises et il est contradictoire avec ta volonté affichée de faire du zèle écologique.

Eh oui ! C’est notre modèle économique qui est premier problème. Tous les autre en découlent.

Je ne vais pas trop développer ce point mais juste te citer un cas exemplatif.

Il y a quelques temps, en Savoie, un camion transportant de l’eau minérale de Belgique vers l’Italie est entré en collision avec un camion transportant de l’eau minérale d’Italie vers la Belgique. Absurde, n’est-il pas ?

Je n’ai pas encore abordé le pire ou plutôt l’avant dernier pire.

Le permafrost dégèle… et les experts du GIEC n’en ont tenu compte dans aucun de leurs rapports ! Certains disent que c’est normal sinon toutes leurs autres prévisions s'avéraient fausses et inutiles et pourtant…

Le permafrost recouvre environ 13 millions de km², plus que la superficie du canada (10 millions de km²) et il renferme 2 fois plus de carbone que toute l’atmosphère. Le dégel permanent du permafrost va libérer du CO2 et du méthane en grande quantité et par effet boule de neige, encore augmenter la surface dégelée en permanence.

 

                                Bulle de méthane en Sibérie.

 

As-tu entendu parler des bulles de méthane en Sibérie. C'est un phénomène nouveau.iii On en a répertorié 7 000 jusqu’à présent. Plusieurs dizaines d’entre elles ont déjà explosé et leurs cratères de 70 mètres de profondeur et 80 mètres de diamètre jonchent la toundra. Le bruit et la lueur de ces explosions s'entend à 100 kilomètres à la ronde. Les autres bulles forment des dômes qui n’attendent que leur heure. (Après une investigation, j'ai conclu que Poutine n'y est pour rien.)

Les études les plus alarmistes prévoient que 90 % du permafrost est menacé. Reprends ta calculette… mais un grande cette fois-ci.

 

                        Cratère après l'explosion d'une bulle de méthane.

 

J’en arrive finalement au pire. Le point que personne n’ose aborder et surtout n’ose calculer.

Quel est l'impact des opérations militaires, des manœuvres, des usines d'armement et des résidus radio-actifs sur l'empreinte écologique. Je n'ai pas trouvé la moindre étude sur la toile. Il n'existe peut-être pas de calculette assez grande ...

 

                Une bombe pollue autant qu'une voiture pendant 100 ans.

 

Alors, les écolozozos et les journalomarcheurs, toujours prompts à culpabiliser le simple citoyen qui a oublié d'éteindre la lumière de sa salle de bain avant de se rendre à son travail en voiture diesel (contraint et forcé vu que l'offre en transports en commun est inexistante), eh bien, ils feraient mieux d'en rabattre et de retourner à leurs chères études.

La fable du colibri revisitée. Tu as certainement entendu parler de cette légende amérindienne ; ta mesurette contre le diesel semble en attester.

Je vais quand-même te la rappeler pour le cas où…

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le toucan, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! " Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

Ce que la légende ne dit pas, c’est que le petit colibri venait prélever ses gouttes d’eau dans une minuscule flaque qui permet à des millions de fourmis laborieuses de se désaltérer.

Oui, joli colibri, tu es plus gros que les fourmis et tu peux leur dicter la loi mais que pèses-tu à côté du conseil de tous les animaux de la forêt amazonienne et pourquoi les fourmis devraient-elles se sacrifier inutilement ?

Les fourmis de chez nous portent des gilets jaunes et se défendent comme elles peuvent. Elles te demandent simplement de te rendre compte du mal que tu leur fais pour rien et d’arrêter de les tourmenter.

 

Ma conclusion est que les glaciers fondront, les calottes arctique et antarctique se réduiront, le niveau des mers s'élèvera et tous les êtres vivants devront s'adapter. Brigitte, l'autre, celle qui a sauvé les bébés phoques et qui pourrait-être ta grand-mère, ne sauvera pas les ours polaires même si elle bat le record de Jeanne Calment.

Ils s'adapteront en apprenant à chasser le mammifère terrestre, s'accoupleront avec l'ours kodiak ou le grizzli (leurs petits sont fertiles) ou disparaîtront. Des îles seront submergées, des villes devront être reconstruites plus haut et l'homme devra s'adapter à un tas de bouleversements naturels de toutes sortes.

 

                  Grolar, hybridation entre un ours polaire et un grizzli.

 

Tu auras ta part de responsabilités dans ce chamboulement planétaire, non parce que tu n'auras pas pris assez de mesures de sauvegarde de la nature mais tout simplement à cause ta foi imperturbable dans le libéralisme économique globalisé.

 

J'espère que ma petite lettre aura bien dérangé tes inébranlables convictions de (très ou trop) jeune président. Si ce n'est toi, ce seront certainement les 15 % de groupies qui te restent qui me le feront savoir.

 

Je te salue du haut de ma montagne en te disant que j'ai beaucoup d'empathie pour les gilets jaunes et pour le symbole qu'ils représentent.

 

Ton dévoué serviteur.

 

Pierre

ihttps://fr.wikipedia.org/wiki/Partie_par_million

iihttps://www.fne.asso.fr/dossiers/linsoutenable-pollution-de-lair-du-transport-maritime-navire-bateaux-croisi%C3%A8res

iiihttp://siberiantimes.com/science/casestudy/news/n0905-7000-underground-gas-bubbles-poised-to-explode-in-arctic/


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

172 réactions à cet article    


  • xana 3 décembre 18:04

    Bonjour Pierre.

    Rigolo mais bien senti.


    • files_walQer files_walQer 4 décembre 14:07

      @xana @Pierre

      Je suis moi aussi globalement d’accord avec cet article, à l’exception d’un point.
      Citation Pierre : "Je ne dis pas que notre mode de consommation est pour rien dans le réchauffement climatique actuel. Il est peut-être responsable de son déclenchement mais dis-toi bien qu’une fois le processus en route, c’est trop tard.« Fin de citation.

      Non, d’après les recherches scientifique d’Henrik Svensmark validée par Jasper Kirkby du CERN, les rayons cosmiques sont seuls responsables du réchauffement. L’Homme n’y est pour rien.

      Henrik Svensmark, Le Secret des Nuages

      Citation Henrik Svensmark : »Nous pensions avoir fait une découverte majeure en mettant en évidence comment le rayonnement cosmique influe sur la couverture nuageuse et par la même sur le climat de notre planète.

      Mais pour des raisons mystérieuses, nous n’avons pas réussi à faire publier nos travaux.
      Nous les avons présenté à quatre reprises à plusieurs revues scientifiques, mais nous n’avons pas réussi à faire publier nos résultats.

      Finalement après seize mois d’attente, nous avons réussi à faire publier nos travaux dans la revue de la Royal Society.

      Alors que cette aventure se termine, je peux dire en confiance : oui nous avons trouvé une très belle solution au mystère des nuages.
      Il reste cependant un mystère, celui de savoir quand le reste de la communauté des climatologues comprendra que ce sont des forces extérieurs à notre planète qui contrôle notre climat." Fin de citation.


    • files_walQer files_walQer 4 décembre 14:14

      @files_walQer

      Voici un autre article en rapport avec l’arnaque du CO2 :
      L’arnaque du réchauffement climatique et de la transition écolo


    • JulietFox 4 décembre 15:05

      @xana
      Excellent !!!


    • Pierre Pierre 4 décembre 15:38

      @files_walQer
      Je suis d’accord avec vous sur un point : il faut prendre toutes les recherches sur le changement climatique en considération.
      Votre lien est un peu long, je le regarderai plus tard.
      Le réchauffement climatique est inéluctable. C’est juste son ampleur qui est inconnue.
      De toute façon, une modification radicale de nos habitudes consuméristes serait le bon sens même. Il ne s’agit pas de remettre l’économie libérale en question mais plutôt de la réguler, de favoriser les circuits courts, de cesser de gaspiller, de moins polluer etc. On ne peut pas laisser le marchés faire la loi, cela ne marche pas. Tant pis pour les adeptes du libéralisme absolu. 
      Si pour le réchauffement climatique, on ne peut plus rien, pour la pollution tout est encore à faire mais il faut être clair et ne pas prendre les citoyens pour des citrons à presser. Pour le moment, on prend des mesures que si elles sont favorables au système ou au moins ne lui fait pas de tort.
      On ne sait pas très bien si on veut remplacer les voitures diesel par des voitures essence parce qu’elles polluent ou parce que l’industrie pétrolière n’arrive pas à liquider ses stocks d’essence.
      Toutes les décisions favorables à l’écologie sont toujours liées à un aspect économique sinon, elle n’existeraient pas.


    • velosolex velosolex 5 décembre 12:48

      @Pierre
      Réchauffement et pollution sont liés. La violence aussi, et l’éthique. Je ne sais pas si tenter de nous en sortir sera couronné de succès, mais au moins on pourra dire à nos enfants qu’on a tenté. L’expression « ecolozozo » n’est pas terrible. Est il vraiment malin de faire porter le chapeau à ceux qui hurlent au fou ? Et de tomber dans le gros panneau à ceux dont on refile le mistigri...Nos gouvernants utilisent l’écologie pour taxer de façon hypocrite ce qu’ils ont mis sur les rails, l’argent récolté n’était absolument pas destiné à la terre. Ils ont fait la même chose en évoquant la sécurité, en amenant le 80, pourvoyeur d’amendes. La plupart des écologistes sont hostiles aux taxes sur le diesel, car les gens n’ont pas le choix du déplacement, après qu’on les ai obligé de faire de la route, en supprimant les services. Punis donc deux fois…..Vous parlez des croisières, effectivement ubuesques. Des personnalisés comme hubert Reeves, Luc Ferry, se gargarisant de philosophie et de mieux vivre ensemble, participe à cette tartufferie en donnant à bord des conférences, sur le sens de la vie, sur le climat...Faut il en rire ou en pleurer https://bit.ly/2rnGn9g ’ Dix jours en mer avec trois astres de la pensée française….


    • Pierre Pierre 5 décembre 14:56

      @velosolex
      Je vais commencer par vous raconter une anecdote.
      Je me trouvais à Tabouk, en Arabie saoudite, dans les années quatre-vingts. Avec d’autres, nous avions reçu l’autorisation de nous rendre dans une zone militaire au bord du Golfe d’Aqaba où il y a plein de sites nabatéens abandonnés. Un lieu vraiment intact et seulement fréquenté par quelques habitants locaux. En escaladant un petit rocher, de mémoire à 5 ou 10 mètres plus haut que le niveau de la mer, mon regard a été attiré par une étrange forme. En m’approchant, j’ai reconnu un corail fossilisé et à moitié pris dans la roche. J’avais trouvé cela curieux et je l’avais gardé en mémoire.
      Des années plus tard, j’en avais parlé à un climatologue qui m’a dit que c’est tout-à-fait normal de trouver des fossiles de coraux au dessus du niveau de la mer simplement parce qu’à certaines époques le niveau de la mer était plus haut.
      Je raconte cela pour illustrer le fait que le niveau des mers peut varier pour beaucoup de raisons et pas nécessairement à cause de l’activité humaine.
      Les êtres vivants doivent s’y adapter comme il doivent s’adapter aux variations climatiques. 
      A partir du moment où l’écologie se transforme en parti politique, il perd tout son intérêt. D’abord parce que les élus deviennent professionnels et gèrent aussi leur carrière politique : Noël Mamère, Daniel Cohn-Bendit etc.
      Ensuite, ils sont souvent déconnectés des réalités. Ils sont parfois prêts à voir les autres souffrir pour un geste symbolique. J’ai entendu un élu écolozozo dire que les gilets jaunes sont égoïstes parce qu’ils refusent de payer pour l’utilisation d’un véhicule polluant. 
      Les seuls mesures qui pourrait peut-être avoir un impact sur le climat (et pas tout de suite) sont d’un autre niveau. 

      • Favoriser les circuits courts. Beaucoup moins de fret maritime.
      • Favoriser le chemin de fer. Beaucoup moins de camions sur les routes.
      • Taxer lourdement les produits frais importés par avion. Moins d’avions dans le ciel.
      • Favoriser les transports en commun, le covoiturage, les voitures partagées, les déplacements à vélo (les Pays-Bas le font bien).
      • Cesser d’intervenir militairement partout dans le monde.
      • Bien réfléchir à l’énergie qui va succéder aux hydrocarbures.
      • Cesser la déforestation comme en Amazonie voire même planter des forêts : le CO2 est la nourriture des plantes. Refuser les bois exotiques.
      • Etc.

      Est-ce que Emmanuel Macron est prêt à changer de cap ou restera-t-il buté sur ses convictions globalistes jusqu’à la fin de son mandat ?

      Sinon, je suis globalement d’accord avec votre commentaire. Le prélèvement soi-disant pour l’écologie sert avant tout à respecter les 3 % de déficit autorisé par les normes européennes


    • alinea alinea 5 décembre 15:43

      @Pierre
      On peut dire aussi que Aigues-Mortes était un port à l’époque de Saint-Louis !
      Aujourd’hui tout le monde sait que la Camargue sera recouverte d’eau sous peu !


    • joletaxi 5 décembre 16:04

      @alinea

      tout le monde ?
      ben non, moi j’savais pas
      et je fréquente la région depuis au moins 30 ans, moi j’ai rien vu
      mais on peut vérifier

      www.psmsl.org/data/obtaining/map.html#plotTab

      à ce rythme là, faudra au moins 250 ans, sous peu quoi

      et notez que ma petite plage à Nieuport est toujours très exactement à la même place

      curieux hein ?


    • joletaxi 5 décembre 16:12

      @Pierre
      les zinzins écolos ne font que brailler et brasser de l’air(bon pour les éoliennes ça)
      mais en réalité, tout le monde s’en fout

      https://www.nouvelobs.com/planete/20181201.OBS6399/cop24-mais-pourquoi-tout-le-monde-a-l-air-de-s-en-foutre.html

      ah non pas tout le monde, nous on a les meilleurs

      on prévoit le doublement de la flotte de gros navions solaires
      moi je propose de fermer airbus, ces salauds


    • velosolex velosolex 5 décembre 16:34

      @ Merci pour votre réponse. Je peux moi aussi vous livrer des observations. J’ai vu sur ma courte vie les glaciers des alpes et de l’Himalaya reculer à un rythme démentiel, de visu, là où il fallait avant un décimètre, pour apprécier leur évolution. Généralement, nous trouvons les exemples qui nous arrangent, et dédaignons celles qui nous perturbent . Edouard Philippe pousse tant à l’extrême cette pratique, qu’il en devient comique, et ajoute de la colère à la colère, dans son autisme.
      La catastrophe est en marche rapide, et quel que soit le cycle naturel, il est évident que nos conneries et nos dénis nous poussent au bord du gouffre.
      Nous ne pourrons plus courir dans les airs, comme le coyote des dessins animés de notre jeunesse. Je ne suis d’aucun parti, si ce n’est celui de la vie, de sa protection, ou de ce qu’il en reste, à l’heure où les oiseaux ont disparu, et bien des espèces. Une observation scientifique, mais qui est aussi à la portée du premier quidam venu de plus de 50 ans, qui a été contemporain de cet ethnocide.
      Tant de causes participent à la catastrophe...Pesticides, surpopulation, incapacité à changer de paradigmes. Ecolos , zozos ou pas, nous sommes tous dans le même sac. Que certains soient stupides, affairistes, opportunistes, technocratiques, c’est une évidence, qui n’occulte pas la sincérité et l’efficacité d’autres, qui se cognent au réel, ses lobbys et ses abrutis de toute espèce, d’ailleurs souvent protégés, contrairement aux oiseaux. Les tics prolifèrent dans la nature et la politique. Ils se nourrissent du sang de leurs victimes, après avoir attendu le bon moment pour leur tomber dessus..
      Je suis d’accord avec les mesures de bon sens que vous proposez. L’état du monde catastrophique, peut curieusement donner une chance de se paramétrer à une meilleure qualité de vie, celle ci ne reposant pas évidemment sur le consumérisme et l’individualisation, mais sur ces exacts contraires. Car la catastrophe montre plus mieux que n’importe quelle rhétorique, la somme de nos actions délictueuses. 
      L’homme étant d’ailleurs heureux qu’à mesure où il dépend des autres, et qu’il compte tout autant pour eux, dans ses affects, et dans la réalisation de son travail, de sa vie, des échanges. C’est donc le sens qu’il faut trouver, à l’heure où Carlos Gohn est en prison pour avoir juger qu’il n’en avait pas assez. Mais ce vieux monde a plus d’un scorpion, refusant tout changement, et préférant piquer la grenouille qui veut le sauver de la noyade, car c’est dans sa nature. « J’ai bien peur que la fin du monde soit bien triste », comme disait Brassens


    • Pierre Pierre 5 décembre 17:58

      @velosolex
      Très belle réponse. Je n’ai rien à dire sauf peut-être ceci pour nuancer mes propos sur les écologistes. 
      Je connais des élus locaux qui font partie d’autres partis politiques et qui se soucient de l’impact environnemental de leurs activités. Les élus EELV, eux se sentent obligés de toujours pousser le bouchon plus loin mais je ne veux pas généraliser. Je reconnais que les écologistes nous font parfois ouvrir les yeux sur des problèmes qui nous avaient échappés.


    • alinea alinea 5 décembre 23:15

      @joletaxi
      JO !! je ne fais que répéter ce qui se dit en Camargue : dans pas trente ans la Camargue est sous les eaux !


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 décembre 23:24

      @velosolex : « Réchauffement et pollution sont liés ». Certes, c’est ce que répète la secte, et toute la presse aux ordres. DONC la secte a raison !


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 décembre 23:26

      @alinea. Preuve ?
      J’ai aussi vu des panneaux routiers : « Jésus revient ». Mais cette prédiction était fausse, elle aussi.


    • joletaxi 5 décembre 23:36

      @alinea

      sur que vu l’état des digues, déstabilisées par des hordes de ragondins, que les touristes nourrissent au passage,sur qu’au prochain coup d’eau, la mer arrivera à Arles(c’est arrivé il n’y a pas longtemps d’ailleurs, il a fallu faire appel aux hollandais pour assécher la plaine)
      Le talus d’alluvions qui s’agrandit en permanence, borde des fonds de 500 à 1000 mètres.A 3 miles de l’embouchure du Rhone, il y a 1 mètre de fond.
      Il arrive que ce talus s’effondre provoquant un véritable tsunami, plus ou moins violent(il y a 20 ans, une vague a submergé les plages )
      Ce phénomène naturel, qui n’a rien à voir avec le climat, et la montée insignifiante du niveau de la mer,provoquera un jour ou l’autre, un vrai tsunami.
      La seule défense serait de relever et renforcer les digues, protéger les villes.
      Allez voir en hollande, après le désastre de 53, ils ont fait le nécessaire.
      Les digues de Camargue en comparaison son des talus mal entretenus.
      Mais si par malheur cela arrivait, on accusera le dérèglement climatique, comme le gouverneur de Californie pour les incendies,


    • alinea alinea 6 décembre 18:58

      @joletaxi
      Je n’ai jamais accusé le dérèglement climatique anthropique ! Le climat est mouvant comme tout le reste et ça ne m’inquiète pas plus que ça ; seulement il faudra bien ne pas laisser se noyer les humains agglutinés sur les côtes !
      Sinon, je sais les désastres du Rhône et des inondations !!!


    • jocelyne 3 décembre 18:07

      il faut lui envoyer à lui, pas ici


      • Croa Croa 4 décembre 11:23

        À Jocelyne,
        Sauf qu’il ne la lira pas, nous si ! (Je présume que Macron a tout de même reçu son exemplaire papier car c’est comme ça qu’il faut faire quand on envoie une « lettre ouverte ». En plus c’est gratuit  smiley )


      • Jeekes Jeekes 3 décembre 18:29

        @ l’auteur

         

        Je suis généralement d’accord avec vous.

        Cette fois-ci ne fera pas exception.

         

        Vous avez rappelé, avec bon sens, bien des choses sur le climat passé.

        Vous auriez pu également souligner le fait qu’à une époque des palmier poussaient au Groenland. Ce qui d’ailleurs ne change rien à l’affaire...

         

        Je ne vais relever qu’une erreur, vous avez commencé en écrivant :

         

        ’’Mon bien cher Manu’’

         

        Il y a deux mots inappropriés dans cette introduction.

        Je vous laisse le soin de trouver lesquels.

         

        A moins évidemment, que vous n’ayez voulu souligner le fait que ce trou-du-luc nous coûte un bras et qu’il ferait bien de rappeler sa grand-mère à plus de modération dans ses dispendieuses lubies de redécoration de notre patrimoine ?

        Auquel cas je vous prierais de bien vouloir considérer cette remarque comme nulle et non-avenue.

         

        Avec toutes mes confuses, comme il va de soi...

         

         


        • Aristide Aristide 3 décembre 18:40

          @Jeekes

          il ferait bien de rappeler sa grand-mère à plus de modération dans ses dispendieuses lubies

          Ce conseil vaudrait-il aussi pour Mélenchon et les dispendieux appétits de sa petite-fille Chikirou ?


        • Jeekes Jeekes 3 décembre 19:18

          @Aristide
           
          Je vais être franc, j’ai les plus grands doutes sur le fond de la démarche de Mélenchon. Je n’apprécie guère le personnage...
           
          Ceci dit, votre remarque n’a rien à voir avec la situation de mémé.
          Mélenchon n’est pas aux manettes, de ce fait il n’est ni mieux, ni pire, que tous ces ’’puissants’’ qui se tapent des p’tites jeunes.
           
          C’est son problème et ça les regardent, eux et elles.
           
          Ce qui ne va pas avec le psychopathe immature et inverti qui est aujourd’hui au pouvoir, c’est qu’il nous fait les poches pendant que sa pédophile sur le retour claque sans compter le fric de la raie-publique.
           
          Rien que ça devrait les mener à la lanterne !
           


        • leypanou 3 décembre 19:30

          @Aristide
          Mélenchon

           et les dispendieux appétits de sa petite-fille Chikirou ? : une petite-fille de 39 ans pour un homme de 67 ans ? Vous n’avez pas un peu de problème de calcul élémentaire niveau CE1 ? A moins que ...


        • Pierre Pierre 3 décembre 19:38

          @Jeekes
          J’espère que vous avez bien compris que j’ai utilisé le terme « cher » dans le sens « coûteux ». Je ne fais pas partie de ses intimes et je ne permettrais donc pas de pousser la familiarité aussi loin.
          Merci de m’avoir permis de préciser ce point.


        • Aristide Aristide 3 décembre 20:01

          Je n’ai fait que rebondir sur l’expression de l’auteur « la grand-mère de Macron ».

          Pour le reste il vous faudra dépasser le premier degré et essayer de comprendre , c’est pas gagné visiblement et pourtant , vous aviez la citation de Pierre en début de ma réponse : « il ferait bien de rappeler sa grand-mère à plus de modération dans ses dispendieuses lubies ». Mais bon, Pierre ne doit pas avoir le niveau CE1 non plus ...


        • Pierre Pierre 3 décembre 21:22

          @Aristide et Jeekes
          « Brigitte, l’autre, celle qui a sauvé les bébés phoques et qui pourrait-être ta grand-mère, ne sauvera pas les ours polaires même si elle bat le record de Jeanne Calment. »
          Je ne fais pas allusion à Brigitte Trogneux qui n’a à s’occuper que d’un phoque. Je sous-entendais la star du cinéma français des années 50 et 60. (lien)


        • Croa Croa 4 décembre 11:29

          À Jeekes,
          Oui et l’auteur ne devrait pas présenter ses excuses pour son ton « familier » ! Quand on s’adresse à un enculé c’est trop gentil je trouve.


        • Pierre Pierre 4 décembre 11:53

          @Croa
          « Oui et l’auteur ne devrait pas présenter ses excuses... »
          Où ai-je présenté des excuses ? J’ai seulement espéré qu’il ne s’offusque pas. S’il s’offusque quand-même, c’est son problème et je m’en fous


        • Alren Alren 4 décembre 13:39

          @Aristide

          Même les journalopes de l’Immonde et de L’aberration ne parlent plus des comptes de campagnes de JLM !!!

          Vous datez, mon vieux, dans la lutte anti-FI !!!

          Il est clair que les prestations de l’entreprise de Sofia Chikirou étaient beaucoup moins chères (et sans doute plus efficaces) que celles qui profitaient à Hamon, par exemple.
          Mais n’attendez pas le non-lieu du juge d’instruction sur les comptes de campagne de la présidentielle du seul Mélenchon avant les européennes, pas plus que la mise en évidence des malversations de celle de Macron !

          Laisser planer le doute pour faire perdre quelques voix à la FI, c’est toujours bon à prendre pour ses ennemis dont vous êtes visiblement.


        • kalachnikov kalachnikov 4 décembre 13:42

          @ Alren

          Le comportement privé de l’homme Mélenchon est exactement l’inverse de sa parole publique. Même cas de figure que Ramadan.

          Cela étant, pouvez-vous nous parler de ce qui se passe à la Fi, tous ces départs, ces mises en retrait, cette contestation justement de l’homme Mélenchon et du mode de fonctionnement de la direction de la Fi ?


        • JulietFox 4 décembre 15:08

          @Jeekes
          Groen= vert , Land = terre Groenland= terre verte.


        • Venceslas Venceslas 9 décembre 14:36

          @Jeekes
          Il me semble que l’adjectif « cher » pour comportement de Manu, qui, après sa piscine et sa vaisselle, se lance maintenant dans son achat de nouvelle moquette à l’Elysée, est tout à fait approprié.


        • leypanou 3 décembre 18:31

          Alors, les écolozozos et les journalomarcheurs, toujours prompts à culpabiliser le simple citoyen 

           : « ils » ont encore franchi une étape supplémentaire dans la stupidité et la malhonnêteté intellectuelle hier dans l’émission C politique

          où ils ont dit qu’il ne nous reste plus que 2 ans pour inverser la tendance.

          Merci à l’auteur pour cet article drôle et plein de vérités : on ne les répètera jamais assez car des écolozozos, il y en a plein sur ce site.

          Un rappel pour la fausse montée du niveau de la mer avec ces bouffons.


          • Aristide Aristide 3 décembre 18:35

             les calottes arctique et antarctique

            Ouaf, allons, vous prétendez donner des leçons de climatologie et vous arrivez à écrire de telles .... En arctique, c’est une banquise et en antarctique là oui c’est une calotte glaciaire. 

            Mais bon, vous pourriez nous écrire une même lettre à votre cher Poutine et sa responsabilité en tant que fournisseur numéro un de gaz naturel. C’est vrai que Macron est un nain dans cette histoire de responsabilité face à ce géant de la production gazière.


            • Pierre Pierre 3 décembre 20:57

              @Aristide
              Vous voulez faire le malin ou quoi ?
              Vous trouverez le terme « calotte glaciaire arctique » dans le sens large dans beaucoup de publications. Vous oubliez que la calotte qui recouvre le Groenland et une partie du nord du Canada repose bien sur de la terre ferme.
              Le terme « banquise », si on veut être puriste, ne peut se rapporter qu’à de l’eau de mer gelée or l’Arctique se compose aussi de couches de neige compactée. Je sais qu’il existe un terme précis qui se rapporte à cette glace flottante mais je ne l’ai pas en tête pour le moment.
              La combustion du méthane du gaz naturel libère moins de CO2 que les autres combustibles fossiles, donc merci Poutine.

                 


            • gueule de bois 3 décembre 21:20

              @Aristide
              Pani pwoblem !
              Sego s’occupe de tout.
              Elle est ensuite nommée par Emmanuel Macron ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique.
              Enfin la Sego en question elle n’est pas très reconnaissante puisque la voilà qui crache dans la soupe à Macron maintenant. Quel monde, quel époque !!!


            • Alren Alren 4 décembre 19:18

              @Aristide

              En antarctique et au Groenland, le vrai terme est « inlandsis ».
              « Calotte glaciaire » est un terme générique qui s’applique également aux couches de neige carbonique qui recouvrent les pôles de Mars.


            • JC_Lavau JC_Lavau 3 décembre 18:56

              Question particules fines et les dommages sur les voies respiratoires, il semble que certains sont moins égaux que d’autres. Jamais je n’ai vu personne ici s’inquiéter des effets sur la santé des soldats syriens, ni même en Ukraine, qui bouffent des échappements noirs, sortant notamment des blindés d’infanterie. Certes YAKA changer les injecteurs et les pompes d’injection de ces blindés... YAKA... Boaf ! C’est rien que des bougnoules en Syrie, et de plus en Ukraine aussi, c’est rien que des goyim....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès