• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Liberté d’Expression en Europe cherche son Robinson

Liberté d’Expression en Europe cherche son Robinson

L'élection inéluctable de Macron à la présidence a prouvé que le droit de vote durement gagné notamment par les femmes en France en 1945, est une mascarade.
Nous n'élisons personne, notre choix ne compte pas, il est déjà décidé en haut lieu par les ultras-riches, comme l'avait déjà présumé le référendum européen de 2005, et malgré les milliards que coûtent ces élections (fonctionnaires affectés, remboursement des campagnes aux partis, etc) : c'est un leurre. Même les partis d'opposition, que ce soit les soi-disant Insoumis, en réalité soumis à la Pensée Unique Mondialiste, ou le FN, épouvantail qui sert à garantir le second tour au candidat mondialiste, ne sont que des leurres.
Dernière preuve en date, les élections italiennes : vous vous demandiez à quoi servait le Président Italien, rôle supposément honoraire contrairement au chef de gouvernement qu'est le Président du Conseil ? Et bien il sert à mettre son véto quand le gouvernement élu par le peuple s'éloigne trop de la dictature bruxelloise. Elections à refaire ! Mais ma réaction contre l'illusion de notre droit de vote a déjà fait l'objet de mon 1er et avant-dernier article à ce jour datant d'avant les élections de 2017, et trouvable ici.

Il existe un seconde leurre qui me révolte au plus haut point et qui est lié à 100% au leurre électoral, c'est le leurre de la liberté d'expression. "La France est un pays de la liberté d'expression", sauf pour les cas qui dérangent. Comme le cas de Tommy Robinson, dont je vais parler aujourd'hui.

Tout d'abord, Agoravox permet à "tout citoyen capable d’identifier en avant-première des informations difficilement accessibles, volontairement cachées ou ne bénéficiant pas de couverture médiatique" d'en faire part sur ce site.
J'espère donc que contrairement aux médias de masse, Agoravox permettra d'initier une visibilité médiatique complètement censurée sur cette affaire, et ne se soumettra pas à l'omerta fascisante de la presse européenne.

L'Europe toute entière est à la botte des médias de masse, appartenant à une poignée d'oligarques. Par exemple en France ils ne sont qu'une dizaine de milliardaires à manipuler les esprits (Bouygues, Niel, Dassault, Arnault, Bolloré, Drahi, Pinault, Pigasse, Lagardère, et l'héritier encore non connu de Bergé)... et ça marche ! Et c'est comme cela dans tous les autres pays d'Europe.

La censure ne porte jamais sur les idées soit-disant d'extrême gauche de la France dite Insoumise, puisque ce parti est par construction (maçonnique, avec JLM comme président) un faire-valoir du système. En politique, plus c'est gros plus ça marche, et les Insoumis, héritiers des Indignés espagnols, sont en réalité complètement soumis à la pensée unique mondialiste. Ils ne peuvent plus faire machine arrière, car le parti n'est qu'un rejeton du PS moribond, qui avait déjà troqué dans les années 80 sa doctrine communiste et ouvrière contre cette religion immigrationniste qui mine le pouvoir d'achat des ouvriers présents en France, qu'ils soient d'ailleurs français ou non.
Le discours de vérité du PCF qui avait fait la puissance de la vraie gauche jusqu'en 1980 a été remplacé en 40 ans par un discours immigrationniste (sa dénomination marketing : anti raciste) qui a fait du peuple de gauche des cocus du système (ou des ultras-cocus pour les anti-fa qui en réalité sont le bras armé du néo-fascisme mondialiste).

Le contraste avec les responsables de gauche et "laïcs" actuels est flagrant dans ce discours de Georges Marchais en 1981 :
 

Mais le pire n'est pas que les gauchistes se soient droitisés et libéralisés, grâce à la combine culpabilisante de l'anti-racisme, c'est que tout discours contraire a été ostracisé, diabolisé, et maintenant il est carrément censuré.
Le FN et son bourgeois de président JM Le Pen, suivi de sa fille, a d'ailleurs contribué à diaboliser la contestation de la pensée unique qui englobe la doctrine immigrationniste et que personne de fréquentable ne peut tenir depuis Georges Marchais. 

Cela en arrive à un point où les sceptiques de l'immigration se sentent isolés, incompris, marginalisés : dans mon entourage familial et amical mainstream, la bonne conscience de diaboliser ce scepticisme règne en maître. Pointer le fait que les médias, à la botte des ultras-riches, mettent en scène le théâtre immigrationniste, revient à me mettre dans la peau du complotiste de service. Pourtant, alors que des dizaines de patients ne sont pas pris au sérieux par le SAMU débordé d'appels et en sous effectifs, et certains meurent des suites d'une non-intervention, pourquoi avoir voulu mettre en scène par tous les journaux le cas de Naomi Musenga d'origine congolaise ? Quand des dizaines d'enfants sont sauvés par des anonymes, parfois de manière aussi spectaculaire, pourquoi choisit-on le cas de Mamoudou Gassama ? Je ne remets pas en question la position de victime locale injuste du SAMU pour la première, ni de véritable héros local pour le second, mais seulement la théâtralisation nationale de leur histoire qui sert la Propagande d'Etat, et bien redorer à point nommer le blason de Macron.

A l'inverse, quand l'immigration ou l'islamisme coûte financièrement, ou fauche des vies, la chappe de plomb de la censure prévaut.

Le lanceur d'alerte Tommy Robinson n'a pas d'équivalent en France. Depuis des années, il couvre comme un vrai journaliste les actualités britanniques avec un regard forcément anti immigration qui déplaît. Il y a 1 mois, Twitter a supprimé sans justification son compte, qui était suivi par 200 000 personnes. Dernièrement il a voulu dénoncer un crime sans précédent : une série de plus de 1000 viols commis par une communauté musulmane de Telford, en Angleterre, et 4000 agressions sexuelles commises depuis les années 90, et dont certaines victimes pour beaucoup mineures ont été sequestrées pour des viols en réunion. Quand un réalisateur juif ou un prêtre catholique commet des crimes pédophiles, la fureur hollywoodienne est de mise et fait la Une, suivie par les caniches médiatiques européens. Par contre, les faits divers commis par la communauté musulmane sont systématiquement minorés en Europe : Angleterre, Suède, Allemagne et bien sûr en France, où l'on va jusqu'à changer les prénoms et interdire les statistiques. 

Quand le prénom du criminel arrive à filtrer, on s'aperçoit que la justice a été on ne peut plus clémente avec lui, et qu'il récidive. Par exemple ici, un meurtrier condamné en 2004, en liberté conditionnelle depuis 2012, poignarde une femme à Orléans il y a 2 jours, samedi 26 mai.

Comment un meurtrier est-il remis en liberté au bout de 8 ans, quand une femme non musulmane victime de prostitution, Marie-Claire F, doit se battre depuis 30 ans pour obtenir une grâce présidentielle suite à un meurtre sur l'un de ses clients violents ?

Le même jour que cette attaque au couteau en France, samedi 26 mai, Tommy Robinson a voulu démontrer au public le laxisme de la justice anglaise en filmant devant le tribunal de Leeds l'arrivée des prévenus et de leurs familles musulmanes venues en renfort, mais surtout couvrir ce crime atroce qu'aucun media n'ose couvrir. Les familles des victimes, elles, sont dévastées, mais le juge Geoffrey Marson a intedit aux medias anglais tout reportage sur ce "faits divers". Les autres medias de masse européen se sont ensuite tous auto-censurés de concert, ce qui n'est pas sans rappeler les viols de masse du Jour de l'An 2016 à Cologne. Le jugement ne concerne qu'une partie des 1000 viols commis : 29 accusés, 18 filles violées, dont une de 11 ans au moment des faits.
Un des violeurs de cette fille de 11 ans, un imam, a été remis en liberté pour la raison officielle que sa femme ne parle pas assez bien anglais pour se débrouiller toute seule à la maison. Les rares articles sur Internet, même par RT ou le daily Mirror, sont supprimés au bout d'une heure. Pourquoi cette (auto ?) censure ?
Au bout d'une heure, la police anglaise est venue arrêter M. Robinson qui se filmait sans violence ni tapage ni regroupement devant le tribunal en invoquanr une "atteinte à la paix publique". C'est le monde à l'envers, c'est Orwell qui revient.

Une petition circule depuis samedi avec plus de 400 000 signatures, avec le hashtag #freetommy, des milliers de britanniques manifestent dans les rues, des dizaines de policiers sont déployés dans les rues : aucun media n'en parle.

Twitter puis les medias officiels ont voulu faire taire ce dissident, et comme il s'est entêter à continuer ses reportages, la justice d'Etat elle-même vient de le réduire au silence. Même l'affaire Dieudonné en France avait eu plus de couverture médiatique.

Les medias de masse se rendent complices d'une Collaboration d'Etat qui n'a rien à envier à celle pratiquée sous l'Occupation Allemande, et j'espère qu'Agoravox ne va pas non plus tomber dans ce rôle immoral.

Il faudrait que les gens sachent :

- qu'il existe au moins 1 prisonnier politique dissident dans l'Union Européenne, en la personne de Tommy Robinson, en prison pour ses idées

- que le juge veut l'incarcérer dans une prison à 80% remplies de criminels musulmans afin d'obtenir indirectement son exécution, à l'instar du "terrorriste au bacon" Kevin Crehan, lynché à mort par des barbares en prison. De même, M. Robinson risque d'être torturé et tué en prison dans les prochains jours pour avoir voulu s'exprimer à contre-courant de la pensée unique. Cela équivaut à une peine de mort pour un journaliste anglais dans son propre pays qui a voulu médiatiser une affaire que le système veut taire.

Cette injustice n'a pas lieu dans une prison turque, colombienne ou nord-coréenne facile à critiquer pour les Amnesty et consort. Elle a lieu chez nous en Europe de l'Ouest. Vous ne vous sentez peut-être pas assez concerné par la chute de notre liberté d'expression en Europe pour aller signer une pétition sur internet. Cela pourrait changer si un jour vous vous plaignez trop pertinemment des crimes d'une certaine catégorie de personnes. Mais hélas, il sera trop tard ce jour là pour réagir...


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 mai 15:40

    Ah Ah Ah, mort de rire votre avatar ! C’est quel rappeur ????

    Dans votre prochain article, je pense que vous allez nous expliquer qu’il faut supprimer la démocratie, pour instaurer un régime franchement autoritaire. Je pense que cela arrangera tout smiley


    • Milka Milka 30 mai 16:11

      @Olivier Perriet

      Non non le régime autoritaire nous y sommes. Je comprends par contre que vous n’y prêtiez pas attention ...

      Puis votre avatar sur un post consacré à T.Robinson est un aveu : Un pakistanais pas vraiment encourageant !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 mai 17:15

      @Milka

      Pas Pakistanais mais Belge déguisé en réceptionniste horrible, comme sont les articles / commentaires très 25e degré qu’on peut lire ici smiley


    • Milka Milka 30 mai 18:04

      @Olivier Perriet
      Un belge de Molenbeek quoi, réceptionniste dans un hôtel djihadiste subventionné par Bruxelles.

      On vous a à l’œil, Olivier Ben Perriet !!  smiley


    • DamusNostra DamusNostra 31 mai 21:48

      @Olivier Perriet


      Certaines personnes sont bizarres. Je suis en train de démontrer par a+b qu’on n’est plus en démocratie, je prends le parti des lanceurs d’alerte (ça aurait pu être Edward Snowden ou Julian Assange), et un rabat joie me traite déjà de facho. Vous n’avez pas compris que la liberté d’expression est en danger ?

      Surtout un sympatisant de NDA comme vous , NDA qui se fait lui-même traiter de facho par les socialos... est-ce pour se racheter une bonne conscience et singer vos bourreaux médiatiques ? Je soutiens aussi NDA mais n’oubliez jamais que l’insulte de facho est justement l’argument creux des gauchistes, le reductio ad hitlerum indépassable d’une logique qui se ment à elle même.

      En sachant que les régimes les plus autoritaires étaient tous de gauche, y compris les nazis, et je le maintiens.

    • Cateaufoncel2 30 mai 16:51

      Un seul exemple suffit pour démontrer le degré de soumission à l’islamiquement correct des dirigeants britanniques. Mark Rowley, chef de l’antiterrorisme jusqu’en janvier de cette année, disait de Tommy Robinson qu’il n’est pas différent des prêcheurs de haine musulmans (ceux qui inspirent des assassins, donc), dont il est l’autre face de la même médaille. « Nous, en fait, nous le définissons vraiment ainsi : un prêcheur de haine. »

      D’un autre côté, mettre en évidence les crimes, délits et turpitudes des musulmans et allogènes, n’est pas de nature à leur assurer la bienveillance des indigènes, dans un pays qui ne ménage pas ses efforts pour les accoutumer, en douceur, au Grand Remplacement :

      https://www.youtube.com/watch?v=KaMvsDmeO5g&t=22s  (voir entre 1’29’’ et 1’33’’)


      • Dantès 30 mai 18:44

        La marionette se retournerait-elle contre son maître après un siècle de servitude ? Quand ils violaient ailleurs, tout bourrés de captagon, ça allait. Mais là c’est un peu moins drôle... La perfide albion, de concert avec la « seule démocratie au proche-orient » et « la plus humanitaire de toutes les armées » ont fait subir ces gens là à tous les régimes arabes (laïques) non-alignés sur leurs intérêts géopolitiques. Le Mi6 a fait former des imams au Pakistan, en Afghanistan, en Inde ainsi que dans la plupart des pays arabes afin d’endoctriner les jeunes au jihad anti-étatique. Dans les pays arabes, la coordination se faisait par l’entremise des loges maçonniques. Le fondateur des « frères musulmans », Sayyid Qutb étant lui-même de cette obédience. 


        • troletbuse troletbuse 31 mai 14:00
          Un article sur AVTV qui prouve que nous sommes vraiment en démocratie. La femmelette a peur de RT  smiley

          • zygzornifle zygzornifle 1er juin 13:36

            des milliers de britanniques manifestent dans les rues, des dizaines de policiers sont déployés dans les rues.


            En France c’est l’inverse des dizaines de manifestants dans les rues et des milliers de policiers sont déployés .....

            • Yann Esteveny 5 juin 23:31

              Message à avatar DamusNostra,

              Votre texte est très bon et je vous félicite d’avoir pris le temps de le rédiger. 
              Je me permets de vous faire part de trois remarques :
              - Si vous souhaitez désigner le totalitarisme avilissant à spectacle démocratique de nos sociétés occidentales n’employer jamais le mot « fascisme ». Vous mettez un mot contraire à la réalité. Il y a plus d’ours blancs en France que de fascistes !
              - Le nombre de prisonnier politique en Union Européenne ne se limite pas à une personne !
              - Pour les faits historiques de l’Occupation allemande en France, nous pourrons évoquer sérieusement le nombre de viols sur des françaises par les allemands et les yankees quand la liberté d’expression sera revenu en France. Pour le moment avec les « Charlies » de la liberté d’expression, elle va disparaître. Demain sera fêté encore en France, « The Great Invasion » du 6 juin 1944.
              Quand un peuple dénigre les vertus morales, il s’avilit jusqu’à son extermination. Les hommes deviennent alors des europingouins éco-citoyens. Il ne s’agit pas d’évoquer son indignation ou de signer des pétitions mais de se remettre sérieusement en cause.

              Un lien d’un media ayant évoqué les réseaux pédo-criminels et le travail courageux de Tommy Robinson :
              http://www.medias-presse.info/tommy-robinson-fondateur-de-lenglish-defence-league-et-denonciateur-des-reseaux-pedophiles-pakistanais-en-prison/92759/#comments

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

DamusNostra

DamusNostra
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès