• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > LOI TRAVAIL : nous imposerait-on le modèle familial ALLEMAND (...)

LOI TRAVAIL : nous imposerait-on le modèle familial ALLEMAND ?

En Allemagne , les jeunes mères sont invitées à rester au foyer. Rien dans les dispositions légales et les infra-structures ne favorise un équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.

La jeune mère française, par contre,avec l’aide de son compagnon, essaye de concilier ces deux vies pour le plus grand bénéfice de la société car les jeunes filles sont aujourd’hui tout autant éduquées que les jeunes hommes et sont une richesse pour notre développement.

C’est un modèle familial auquel la jeune génération,comme les plus anciennes,sont attachées.

Or les ordonnances MACRON vont profondément impacter ce modèle familial à la française

  • Parce qu’il y aura des difficultés nouvelles pour les couples à organiser harmonieusement la vie de famille,
  • Parce qu’il y aura un risque d’appauvrissement des familles,
  • Parce qu’il y aura un risque aggravé pour la jeune mère de perdre sa place lors de son retour de maternité,
  • Parce qu’il y aura une perte de chance d’évolution professionnelle discriminatoire pour la jeune femme à chaque maternité,

Y AURA-T-IL DES DIFFICULTES NOUVELLES POUR LES COUPLES A ORGANISER HARMONIEUSEMENT LA VIE DE FAMILLE ? ABSOLUMENT.

 

Les femmes sont très souvent à temps partiel pour des raisons familiales précisément.

Jusqu’à présent LA LOI interdisait de fixer à un salarié un temps de travail inférieur à 24 heures hebdomadaires ou bien des horaires l’empêchant de trouver un travail complémentaire pour avoir une rémunération à temps plein. Une telle pratique pouvait aboutir à la requalification d’un contrat à temps partiel en contrat à temps plein !

DESORMAIS ce domaine ne relève plus de la loi mais de la branche qui pourra autoriser la signature de contrats à temps partiel inférieurs à 24 heures de travail hebdomadaire.

Or, ce n’est pas la même chose pour une salariée que d’avoir un temps partiel de 24 heures hebdomadaires ou de jongler avec trois temps partiels de 8 heures hebdomadaires. 

Nous risquons de voir se multiplier les emplois parcellaires générant ce que l'on appelle "des travailleurs pauvres" comme au Royaume uni du fait des "contrat à 0 heure", ou en Allemagne du fait des "minijobs".Cette situation affectera la rémunération des femmes plus que celle des hommes car elles sont plus nombreuses à travailler à temps partiel.

Les difficultés à concilier travail et vie de famille seront démultipliées dans un univers où les repos journaliers, hebdomadaires et annuels peuvent être fractionnés sans mesures protectrices pour les familles et où les horaires du père comme de la mère peuvent être changés sur simple « proposition » du dirigeant d’une entreprise de moins de 11 salariés (article L2232-21) suivie d’un référendum éventuellement comminatoire à la majorité des 2/3. Dans les autres entreprises l’employeur pourra se passer d'un négociateur syndical averti pour négocier en direct avec l'un des représentans du personnel de son choix (article L2232-23-1 2°).

Résultat nous allons avoir une recrudescence des contraintes de flexibilité horaire au travail à l’allemande MAIS sans avoir les lignes rouges préservant la vie familiale qui sont fermement établies outre Rhin comme la possibilité pour un salarié de refuser de venir travailler le dimanche ou de refuser d’éxécuter des heures supplémentaires notamment pour raisons familiales.

 

2- Y AURA-T-IL UN RISQUE D’APPAUVRISSEMENT DES FAMILLES ? SANS NUL DOUTE .

En général , l’équilibre financier du couple repose sur le cumul des deux salaires de ses membres. Le salaire médian de toute la population étant d’environ 1800 euros en France, rares sont les couples qui peuvent assumer des responsabilités familiales avec un seul salaire.

Le code du travail impacte donc forcément les moyens de subsistance de la famille.

En imposant en 2015 un congé parental partagé entre le père et la mère,on a écarté de la possibilité de faire ce choix de garde des enfants en bas âge tous les pères dont le salaire minoré par le congé parental est trop limite pour faire vivre la famille malgré la participation salariale de la mère. Le salaire de la mère étant en général inférieur à celui du père même à qualifications égales. 

Une baisse du recours au congé parental pour les pères et mères  a été déjà observée.Le congé parental va devenir un luxe réservé aux couples de cadres.

Il s’agit là d’une réduction déguisée des budgets des Caisse d'Allocations Familiales au détriment familles modestes sous couvert d’égalité hommes-femmes !

Le salaire féminin n'est pas prêt de rejoindre à qualifications égales le salaire masculin car voici à la manoeuvre le très fameux "DROIT A L’ERREUR" offert au patronal qui aboutit à des réglements incensés empêchant l’inspection du travail d’agir.

L’article L2242-9 institué par l’ordonnance MACRON est de ce point de vue un bijou de « pensée complexe ».

Parmi les obligations de l’employeur d'une structure ayant une représentation syndicale, il y a l’obligation de s’assurer que le principe "à travail égal, salaire égal" est effectif notamment entre hommes et femmes.

Pour ce faire,des négociations annuelles doivent avoir lieu et l’on doit "vérifier" que les objectifs visés de réduction des disparités ont été atteints (article L2242-8 4°) et prendre les mesures correctives nécessaires.

Mais toutes ces vertueuses résolutions sont annihilées par l'article qui suit.

En effet, Monsieur MACRON dans sa très grande commisération pour le patronat, édicte un article L2242-9 qui précise que l’employeur qui n’a pas rempli son obligation de se pencher sur l’évolution des « salaires effectifs de son personnel pourra voir sa pénalité plafonnée si dans les six années civiles précédentes il y a eu un contrôle ayant constaté,à l’époque,aucun manquement ». L'employeur est donc autorisé à contrevenir aux règles du dialogue social cinq années d'affilée disposition inscrite, sans rire, dans "une ordonnance relative au renforcement de la négociation collective" !

« Lorsque l’autorité administrative compétente constate ce manquement elle doit aussi tenir compte des efforts constatés pour ouvrir des négociations , de la situation économique et financière de l’entreprise , de la gravité du manquement et des circonstances ayant conduit au manquement ».

On a donc une bienveillance administrative sur six années consécutives pour le patronat afin de faire chuter "par erreur" les salaires des hommes et des femmes et ne pas se pencher sur d’éventuelles disparités des rémunérations entre eux !!!! le salarié lui peut être viré du jour au lendemain pour UN SEUL manquement !

 

3 – Y AURA-T-IL UN RISQUE AGGRAVE POUR LA JEUNE MERE DE PERDRE SA PLACE LORS DE SON RETOUR DE MATERNITE ? OUI.

Peut-on espérer au moins de ce jeune président une meilleure prise en compte des contraintes de la vie familiale ? Pas du tout ! La dérégulation instaurée par les ordonnances MACRON risque de renvoyer les mères au foyer dans un contexte de chômage massif.

En effet, alors que l’article L1225-25 du code du travail prévoit qu’au retour de son congé de maternité la jeune mère doit retrouver « son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération équivalente » . 

L’expression « emploi similaire » autorise l’employeur à proposer un reclassement sur un poste

  • pareillement rémunéré,
  • mais situé sur un lieu différent de votre ancien lieu de travail (éventuellement dans une autre ville si vous avez une clause de mobilité dans votre contrat),
  • éventuellement assorti d’ horaires incompatibles avec les obligations familiales.

De telles nouvelles conditions de travail imposées par des patrons sans scrupules ont contraint à la démission ou à des ruptures conventionnelles des milliers de jeunes mères lors des difficultés économiques qui ont suivi la crise financière de 2007-2008. Défenseur syndical, créatrice et gestionnaire du site « info-prud’hommes » j’ai alors passé deux étés à initier des procédures prud’homales quand la solidarité féminine me permettait de prouver que le poste de l’intéressée était en réalité toujours vacant dans l’entreprise et qu’elle aurait dû le réintégrer.

Avec la loi « El khomri-Macron » sortie en Août 2016, j’aurais eu plus de difficultés à les défendre car les dispositions des accords d’entreprises qui permettent de sauvegarder l’emploi en période de difficultés économiques prévalent sur les contrats de travail individuels. (article L2254.2) et comprennent en plus la faculté de réduire les rémunérations.

Aucune étude comparative n’a été faite concernant l’impact de l’article L2254.2 sur la situation des femmes en général et des jeunes mères de famille en particulier par rapport à celle des hommes dans les entreprises qui ont signé des accords sur son fondement.

Un an plus tard, les ordonnances MACRON modifient à nouveau cet article L2254-2 et autorisent EN PLUS la signature d’accords prévalant sur le contrat de travail dans le cadre de la gestion courante de l’entreprise « afin de répondre aux nécessités liées au fonctionnement de l’entreprise » et non plus seulement en cas de difficultés économiques.

On pourra donc avoir des jeunes femmes qui n’auront pas pu faire entendre leur voix puisqu’elles étaient en congé de maternité au moment des débats internes précédant le vote sur les nouvelles conditions de travail et qui reprendront le travail alors que le délai de contestation de cet accord est prescrit ( il n’est que de 2 mois).

Elles se verront DONC imposer, sans participation préalable aux débats et sans constestation possible, un nouvel emploi annihilant les dispositions contraires de leur contrats de travail et ces emplois pourront être TOTALEMENT CONTRAIRES aux dispositions protectrices de l’article L1225-25 DU CODE DU TRAVAIL.

Il me semble qu’une question préalable de constitutionnalité devrait être posée sur ce point précis d’autant qu’un tel accord, s’il s’avérait déclaré judiciairement NUL à la suite d’une QPC, pourrait voir ses effets temporairement maintenus pour préserver « l’intérêt général » même contre le droit fondamental à la protection de la maternité :

A LIRE POUR Y CROIRE l’extraordinaire article L2262-15 qui nous explique que la nullité d’un accord n’annule plus ses conséquences …. !

Depuis quand le pouvoir exécutif peut-il s’immiscer dans le pouvoir judiciaire à ce point ! La constitutionalité de l'ordonnance peut à nouveau est contestée.

 

4- Y AURA-T-IL UNE PERTE DE CHANCE D’EVOLUTION PROFESSIONNELLE DISCRIMINATOIRE POUR LA JEUNE FEMME A CHAQUE MATERNITE ? OUI.

Dans le cadre de mes fonctions de déléguée du personnel j’avais constaté à l’occasion de la réclamation d’une jeune mère que l’employeur excluait tout simplement les jeunes femmes en congés de maternité de la base de données de répartition des points individuels alors même que ces points résultaient de leur travail antérieur à l’arrêt maternité dûment constaté par une appréciation positive lors de l'entretien d'objectifs. 5 années de rattrapage salarial avaient été imposées à l’employeur à l'époque pour cette discrimination .

Depuis Mai 2008 L’Article L1225-26 permet en principe d’éviter ce genre de pratique puisque la jeune mère doit bénéficier des augmentations collectives et de la moyenne des évolutions individuelles pendant son congé de maternité.

Malheureusement ces dispositions protectrices sont à nouveau contredites par l'article L2254-2 précité et avec le même mécanisme .

A l’issue du congé parental les risques sont les mêmes pour la mère et le père :

Les dispositions de l’article L2254-2 du code du travail contredisent cette fois celles de l’article L1225-55 censé garantir un retour à un emploi au moins similaire et à une rémunération identique après un congé parental.

Là aussi seule une question prioritaire de constitutionalité peut trancher.

Aut total c’est tout l’équilibre financier du couple qui peut être impacté lors de l’évènement qui devrait être heureux de la naissance d’un enfant.

 

CONCLUSION

Les ordonnances MACRON visent à faire de la France parmi les pays européens LA MOINS DISANTE SOCIALE. Certaines dispositions dépassent en dureté celles de la législation allemande et rendront l'organisation de la vie familliale particulièrement difficile pour les jeunes couples de salariés.

Seuls les couples qui pourront s’offrir du personnel de maison (couples de cadres salariés) pourront vivre une vie professionnelle et une vie familiale épanouie ainsi que les couples d'indépendants ou de patrons susceptibles qui n'ont aucun lien de subordination et peuvent se partager les tâches familiales.

Notre modèle de société va e, être profondément être impacté alors que JAMAIS, au cours du débat présidentiel, cela n'a été évoqué.

Lorsque la France insoumise parle d'un coup d'Etat social, elle a raison.

L’ensemble des mesures décrites présentent un risque juridique d'inconstitutionalité car elles contreviennent aux articles 3-10 et 11 du préambule de la constitution de 1946 qui ont valeur constitutionnelle auprès des tribunaux.

On retrouve d'ailleurs les principes édictés par ce préambule de la constitution de 1946 développés dans l’article L115-2 du code de l’action sociale et des familles :

« La lutte contre la pauvreté et les exclusions est un impératif national fondé sur l’égale dignité de tous les êtres humains *** et une priorité de l’ensemble des politiques publiques de la Nation. Elle tend à garantir sur l’ensemble du territoire l’accès effectif de tous aux droits fondamentaux dans les domaines :

  • De l’emploi -
  • Du logement 
  • De la protection de la santé 
  • De la justice
  • De l’éducation
  • De la formation et de la culture
  • De la protection de la famille et de l’enfance » bien mal prise en compte par les ordonnances MACRON.

Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    



    • carnac carnac 15 septembre 2017 12:22

      @MagicBuster
      Le livre de TODD une esquisse de l’histoire humaine précise qu’il y a un lien entre la vie économique et la vie familiale et qu’il existe deux grands types de famille , la famille nucléaire ( un couple et ses enfants) comme en france et la famille souche comme en allemagne (proximité de plusieurs générations) pour ne parler que de l’Europe. Pour lui la famille nucléaire est le plus ancien type familial et c’est précisément celui là sur lequel se développe au mieux le projet individualiste et capitaliste. 


    • Clocel Clocel 15 septembre 2017 12:56

      @MagicBuster

      Le statut d’esclave reproducteur à celui d’esclave producteur, il faut choisir mein gute kamarad !? smiley

      Ciel,,, ils nous enculent !


    • kenique 15 septembre 2017 17:56

      @carnac

       
      et ?...

    • Anatine 15 septembre 2017 12:44

      Merci pour cet analyse.

      A mettre sur youtube....


      • gogoRat gogoRat 15 septembre 2017 20:18

        @Carnac

         Oui, merci à l’auteur pour le véritable travail dont cet article est le fruit !

         Nous éprouvons ainsi la vive joie de nous rendre compte en détail à quel point la transcription en lois de la ’pensée complexe’ de notre Elu suprême ressemble à ce qu’aurait pu inventer le père Ubu lui-même !  Merdre !  ;))
         à ce qu’il paraît, ces perles de La Réforme de l’an 2017 seraient validées et cautionnées par rien moins qu’un mathématicien marcheur de renom, qui apporterait l’aura de la médaille Fields de mathématique à ces jupitériennes inventions ? ( Précisera-t-il son soutien personnel et son avis scientifiquement éclairé sur la constitutionnalité de la chose ? )

         Attention alors à ne pas faire l’enfant en osant démontrer que l’empereur est nu, le pourfendeur de la fainéantise intellectuelle, du cynisme et de l’extrémisme pourrait encore s’emporter !


      • Doume65 15 septembre 2017 12:57

        « LOI TRAVAIL : nous imposerait-on le modèle familial ALLEMAND ? »

        La réponse est fort simple : Si ce modèle répond au GOPE, alors c’est OUI.


        • carnac carnac 15 septembre 2017 13:16

          @Doume65

          En tous cas les ordonnances sont imposées à Macron par l’Europe et le reste suit : retraite, privatisations etc ....

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 19:04

          @carnac
          Bonjour,
          Les mêmes cause produisant les mêmes effets, il est illusoire de penser que nous échapperons au sort des 12,5 millions de travailleurs pauvres comme en Allemagne, et à la ruine austéritaire, comme en Grèce. Famille nucléaire ou pas.


          Voilà le résultat de 4 ans d’austérité en Grèce en 40 photos.

          Voici la liste des pays où les réformes identiques à celles de Macron sont déjà appliquées.

        • Ouallonsnous ? 16 septembre 2017 11:47

          @carnac

          Et qu’est ce qui impose ses volontés à l’UE ?

          Révolution de 2017 , terminons celle de1789 Pourquoi la stratégie du chaos de l’UE suite à la politique belliciste américaine ?

          Après la fin de la guerre froide, les Etats-Unis/OTAN après qu’ils eurent « assassinés » la Yougoslavie, ont envahi l’Irak et l’Afghanistan, ont soutenu leurs alliés attaquant la Libye et le Yémen et ont fomenté des insurrections en Syrie et en Ukraine. Et Amérique latine.  Etant donné que la plupart de ces entreprises se sont enlisées dans leur guerre par « proxy » avec l’emploi de milices mercenaires  peu fiables, nous espérons – parfois avec un malin plaisir –que le superpouvoir anglo-yankee est en phase de déclin final.

           L’avertissement du président Eisenhower en 1961, présageant que le complexe militaro-industriel allait un jour embourber le pays dans des guerres sans fin, semble se confirmer plus que jamais.

          Mais se pourrait-il que la défaite sur les champs de bataille soit davantage dans l’intérêt du complexe militaro industriel des  Etats-Unis que la victoire ? C’est en quelque sorte un développement de « l’ ‘étrange défaite » qu’a connue la France dans les années 1940  ! Manifestement, ce complexe très controversé gagne même davantage avec des conflits interminables.

          Cela nous ramène immanquablement au Courant ultra-minoritaire, voire folklorique, de la mouvance nationale française issue de l’européisme découlant lui-même du collaborationnisme du milieu du 20émé siècle, mais toujours présent et constituant l’épine dorsale de « l’oligarchie , le nationalisme blanc y apparaissant comme un phénomène, issu marginalement d’une évolution tardive d’un courant tirant son origine d’une version « réduite » de l’occidentalisme.

          Et majoritairement de l’importation en France des thèses d’auteurs comme William Luther Pierce, Greg Johnson, Artur Kemp, Samuel Jared Taylor ou Richard Bertrand Spencer à la faveur et survivance de la collaboration pétainiste qui fut essentiellement, quoiqu’en écrivent les historiens à la botte, une collaboration financière  avec les gouvernements anglo-yankees soutenant le nazisme via Wall Street et la City bien que leurs pays d’accueils soient ouvertement en guerre avec l’Allemagne. 

          Le point commun de tous ces auteurs est qu’ils sont anglo-saxons et il n’est pas nécessaire d’étudier bien profondément leur pensée pour se rendre compte que leur nationalisme blanc est avant tout un nationalisme des blancs anglo-saxons et nordiques, dans lequel les peuples latins et slaves pas plus que les peuples asiatiques, africains où amérindiens n’ont nulle place.

          Ceci est logique quand on dresse la généalogie de ce courant qui est issu d’un sionisme non-juif né au sein du protestantisme britannique : l’anglo-israélisme.


        • petit gibus 15 septembre 2017 13:21
          Moderniser la France devenue ringarde 
          qu’ils disent smiley
          Merci carnac
          pour ton travail d’infos en profondeur 

          • baldis30 15 septembre 2017 15:11

            bonjour,

             Le modèle allemand a toujours été symbolisé par .... K.K.K.

            C’est pour cela qu’ils s’entendent à merveille avec .... ( flute je ne me le rappelle plus ...)


            • carnac carnac 15 septembre 2017 18:03

              @baldis30

               traduction : Kinder, Küche Kirche :les femmes sont renvoyées à l’éducation des enfants , aux fourneaux et à l’Eglise .... bon l’église c’est moins le cas encore que .... la manif pour tous ...

            • JP94 15 septembre 2017 21:58

              @carnac


              A propos du modèle allemand tant vanté et phare de notre Patronat, donc de Macron, et inspirateur de l’UE, car l’UE se fonde beaucoup sur le modèle allemand pour nous imposer ses normes...comme au bon vieux temps ( pour le Patronat) du IIIème Reich.

              Effectivement KKK ...mais pour l’emploi, en Allemagne,un ami, marié à une Allemande et ayant résidé en Allemagne m’a relaté la chose suivante, peu vantée ici : vous pouvez vous voir refuser un emploi pour motif ... de NON RELIGION !!
              C’est arrivé à sa femme, médecin spécialiste : la Religion est financée par l’Etat, et de plus, lui dicte ses prérogatives.
              On vous dira que vous êtes libre de choisir votre religion - quand bien même on préférera que ce soit catholicisme ou protestantisme, mais ne pas avoir de religion, ou se déclarer sans religion, c’est se priver des droits les plus élémentaires : l’emploi - on peut même vous licencier sur requête des instances religieuses, c’est un motif suffisant.
              Et le Kindergarten : vous êtes contraint, de payer des sommes astronomiques ( même pour un couple de chercheur et médecin spécialiste) si vous vous déclarez « sans religion ».
              C’est donc ça la Liberté tant vantée et affichée ..
              Et donc, comme vous le mentionniez, la femme médecin devra garder son enfant à la maison ... ou l’homme. De plus, l’enfant, demeurant à la maison, est moins socialisé.

              On est en droit en Allemagne, de vous demander quelle est votre religion. Et de vous priver d’emploi ou de KIndergarten si vous n’en avez pas.

              C’est le modèle allemand.

              Rappelez-vous dans le TCE de 2005, la liberté de Religion qui était en réalité une obligation d’avoir une religion ! quel choix !!

              Reste à savoir pourquoi le Capital tient tant à ce que la « populace » ait une religion... et là, on se rappelle Voltaire dans son dictionnaire philosophique ( à l’article athéisme) pour qui le Prince peut-être athée, pour qui le prototype de l’athée est un pacifique savant , mais pour qui il est impératif que le Peuple ait une religion, car sinon, il désobéit au Prince ... Voltaire l’avait bien vu déjà.


            • carnac carnac 15 septembre 2017 22:36

              @JP94

              quel Lander ?

            • baldis30 15 septembre 2017 23:11

              @JP94
              bonsoir,

              Chic ! impeccable !

              ça me donne des idées en tant que fondateur, président, trésorier et membre unique de la secte des adorateurs de Château-Margaux ...

              se faire subventionner cela m’irait à merveille


            • Le421 Le421 16 septembre 2017 09:02

              @baldis30
              Et une pour le foie gras authentique, à Sarlat, ça me botterais !!  smiley


            • Gorg Gorg 16 septembre 2017 12:09

              @JP94

              Bonjour,

              «  »en Allemagne vous pouvez vous voir refuser un emploi pour motif ... de NON RELIGION« 

              Carnac vous a demandé de quel Lander il s’agissait, pourriez vous répondre SVP... ? Ça m’intéresse...
              Je sais qu’il y a un impôt religieux en Allemagne (comme en Suisse ainsi que d’autres pays Européens d’ailleurs), mais j’ignorais que ne plus vouloir le payer pouvais conduire à se voir refuser un emploi (ou même être licencié)... De plus, il est prélevé à la source et il faut faire une démarche administrative afin qu’il ne soit plus prélevé...

               »Et le Kindergarten : vous êtes contraint, de payer des sommes astronomiques"

              L’argent collecté par le Kirchensteuer sert, en partie, à financer les Kindergarten, donc, si vous refusez de le payer, la facture ne sera pas la même (ceux qui s’en acquittent ne vont tout de même pas payer à votre place...)... Vous serez peut-être même obligé de vous tourner vers des privater Kindergarten... C’est un choix...

              Merci pour votre retour


            • Alren Alren 17 septembre 2017 16:22

              @JP94

              Merci pour cette information que j’ignorais totalement et qui montre à quel point ceux qui se sont battus pour la laïcité en France avaient raison et combien sont stupides ceux pour qui la laïcité est secondaire dans le combat politique encore aujourd’hui.

              Je connaissais le « berufverbot », l’interdit professionnel visant non pas les sympathisants du nazisme mais les sympathisants du communisme.

              Je savais que les autorités allemandes enquêtaient en France auprès des services des religions, en particulier catholique, pour obliger les Français travaillant en Allemagne, déclarés par ces services comme baptisés. qu’ils soient pratiquants ou non à payer un lourd impôt à ces malfaisantes églises allemandes.
              Les églises françaises tiennent ainsi des fichiers illégaux puisque ceux qui y figurent n’en sont pas avertis comme l’exige la loi informatique et liberté, sans que ceux que nous payons pour veiller à l’application de cette loi ne s’en émeuvent, loi qui à ma connaissance pas encore abolie par Macron !

              Avec en sus cette interdiction de travailler si l’on est athée et cette discrimination faite aux rationalistes incroyants, je me sens encore plus à des années-lumières des gouvernements allemands et de ceux qui les élisent.


            • chocolatine chocolatine 15 septembre 2017 15:53

              bonjour @ tous
              appauvrissement au programme, nul doute,sous couvert d’ouverture sociale(?)....restrictions....du droit dans le travail, dans ses choix ,dans sa vie..le tout sur mise en opposition des uns aux autres...
              alors l’Allemagne l’Angleterre, ..examples ????

              Quant aux pays nordiques,ils ont un modèle social qui allie rigueur morale,sociale et individuelle à tous les niveaux, loin du modèle français conservateur.......des privilèges...et des castes


              • carnac carnac 15 septembre 2017 18:04

                @chocolatine

                hé oui et certains ont pu voter Macron en espérant qu’il copie ce modèle puisqu’il promettait « en même temps » sécurité professionnelle et flexibilité - résultat on a du Fillon

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 19:17

                @carnac
                Non, Macron doit appliquer les GOPé. Réformes structurelles avec lesquelles Fillon était d’accord et le PS aussi. Les autres sont des enfumeurs qui font croire qu’ils ne les auraient pas appliquées.


                Tsipras a appliqué tout ce que la Troïka lui a demandé, les sanctions de Bruxelles dissuadent toute velléité de rébellion. En particulier quand la BCE a fermé le robinet bancaire. De plus, Tsipras est opposé à la sortie de la Grèce de l’ UE & de l’euro, les Grecs sont donc dans une impasse politique.

              • JP94 15 septembre 2017 22:09

                @carnac

                Allons allons, n’idéalisez pas trop le modèle nordique avant d’en avoir tâté Allez donc vivre un peu à Stockholm, y chercher un emploi, un logement, et étudier le système de retraite avec lequel le montant de la pension est inversement proportionnel à l’espérance de vie ...
                Vous verrez de vieilles retraitées contraintes de sous-louer une chambre vétuste pour gagner 300 ou 400€ de revenus mensuels car leur retraites est trop faible ! 

                Bon il y a des riches et des parasites à Stockholm, ne serait-ce que la famille royale et les reliquats de l’aristocratie... la rigueur n’est pas pour tous ...

                Allez donc jeter un oeil dans la banlieue nord à Tensta et ses ghettos d’immigrés... allez à Uppsala ....
                et vous apprécierez le standing français ...

                Et puis que ferez-vous là-bas sans personnumer ? Tout est fliqué et aucun droit ne se peut - ni logement, ni travail, sans qu’on centralise toutes vos données perso... 

                Ecole à vau-l’eau avec la mise en concurrence public-privé, le marché de l’Ecole servi au moins cher...

                Moi je préfère Cuba, son système de santé gratuite , d’éducatipn pour tous de haut niveau , sans aucun échec scolaire ( cf études de l’UNESCO)
                En URSS, pour mémoire ; bourses d’études automatiques, logement et emplois automatiques sitôt le diplôme en poche. Et logement quasi-gratuit.
                Mais pour le savoir, il faut connaître des intéressés, par avoir de vagues infos que la doxa colporte .

              • carnac carnac 15 septembre 2017 22:49

                @Fifi Brind_acier


                De fait à Cuba malgré le blocus américain ils sont parvenus à avoir des services collectifs qui ont été une réelle avancée pour la population .... 
                dans le nord de l’europe la vie courante est très chère et pour moi inaccessible. 
                Des retraitées aux moyens insuffisants vous en avez en France . Deux vieilles dames résidaient au camping cet été pour pouvoir louer leur maison à des touristes ce qui complétait leur retraite ....
                C’est une raison de plus pour défendre notre modèle social qui a encore plein de trous dans la raquette.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 07:19

                @carnac
                Il faut faire attention quand on parle « des pays nordiques ».
                L’Islande et la Norvège ne sont ni dans l’ UE, ni dans l’ euro. La Suisse non plus.
                Ce sont les 3 pays où l’on est les plus heureux du monde


                La Suède est dans l’ UE, mais pas dans l’ euro non plus, d’où un chômage moindre. La Suède a pu dévaluer sa monnaie, la couronne suédoise. Ce que ne peuvent pas faire les pays de la zone euro pour booster leurs exportations. La croissance est boostée par la consommation intérieure avec des salaires moyens = 2800 euros.

                Il faut bien comprendre que les réformes structurelles imposées par Bruxelles concernent essentiellement les pays de zone euro. Comme l’euro ne peut être dévalué, il faut « dévaluer » le prix du travail pour être compétitif.
                C’est même pour cela que l’euro a été imposé : « pour envoyer les Etats Providence aux égouts ! »

              • Legestr glaz Ar zen 16 septembre 2017 07:51

                @carnac

                Vous n’avez pas compris que le modèle social français n’a strictement aucune chance de perdurer dans le cadre de l’Union européenne ? 

                Prenez connaissance de l’article 55 de la constitution. A un moment dans votre article vous parler de« question préalable de constitutionnalité ». Creusez ce sillon et comprenez. La constitution française a été vidée de sa substance, les transferts de souveraineté ont eu lieu de la France vers l’UE. Est-ce que vous le savez ? Il est inutile de se lamenter, il est inutile de s’agiter, 80% des décisions qui concernent les Français, sont prises à Bruxelles. 

                Lisez très attentivement ce qui est écrit ci-dessous et tirez-en toutes les conclusions. Puisque la politique économique et sociale de l’UE est inscrite dans sa « constitution » (les traités) vous êtes certains que contre vents et marées la France n’échappera pas à la destruction de son modèle social ! Les dispositions des traités suivent soigneusement le modèle ordo-libéral de l’Allemagne. Ce qui arrive à la France n’est donc pas une surprise, c’et le continuum de l’application des traités.

                L’UE est une organisation intégrée au service d’un véritable « projet » parfaitement « autonome », annoncé et lisible. Ce « projet » européen n’est pas défini, modifié, adapté par les Etats au fil de leurs réunions, non ! Il est figé dans le marbre du traité lui-même. Les orientations programmatiques de l’Union européenne, du fait qu’elles sont intégrées aux traités sont « gelées », bien moins révisables qu’une norme constitutionnelle de niveau national. Les traités européens ont ainsi opté pour une « intégration négative », c’est à dire l’intégration économique par la suppression de toutes les barrières et distinctions nationales, par opposition à l’intégration « positive », c’est à dire le développement de politiques de limitation, de palliation et de correction des distorsions du marché. L’intégration « négative » est institutionnalisée dans le droit primaire de manière directe à travers, notamment, la protection des 4 libertés de circulation fondamentale (biens, personnes, services et capitaux).

                Vous écrivez ceci : « Lorsque la France insoumise parle d’un coup d’Etat social, elle a raison. » Cela fait 10 ans que François Asselineau attire l’attention et fait des analyses qui indiquent comment la France va évoluer en restant dans l’UE. Dîtes moi combien de fois la FI a fait état du dispositif mis en place dans les traités ? Jamais ! Pas une seule fois ! La FI reste à la surface des choses. Macron n’est qu’un valet, un sous fifre de l’UE en action. Il a été mis en place pour faire appliquer les recommandations européennes au pas de course. Il faut arrêter de taper sur Macron. Les véritables fautifs ne sont pas en France mais à Bruxelles ! Il faut sortir de ce piège à rat qu’est l’Union européenne. Il n’y a rien d’autre à faire. 

                Combien de fois la constitution française a t-elle été modifiée pour correspondre au périmètre d’action des traités ? C’est ici en lien : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-incidence-de-la-ratification-des-189142

                La France possède t-elle encore le pouvoir de décider de sa politique sociale ? C’est ici en lien

                ARTICLE 55.

                Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.





              • carnac carnac 16 septembre 2017 08:34

                @Fifi Brind_acier

                excellent résumé de la situation , merci

              • L'enfoiré L’enfoiré 15 septembre 2017 16:33

                Je ne sais si c’est le modèle allemand, mais...
                il est vrai que les Allemands ont toujours été plus carriéristes.
                Moins d’aide aux parents et moins de crèches.
                Ce qui veut dire des enfants plus tard, à la limite de ce que la nature pourrait prétendre sans problèmes.
                Si cela continue...
                Ce sont les populations immigrées qui deviendront les Allemands de demain.
                A moins que Erdogan ne fasse revenir ses concitoyens.


                • carnac carnac 15 septembre 2017 18:09

                  @L’enfoiré
                  A propos de l’âge auquel les couples ont leur premier enfant il est symptomatique d’entendre vanter la congélation d’ovules et la PMA afin d’avoir « assis » sa carrière avant la première naissance alors que pour porter un enfant c’est toujours mieux d’être jeune et un père jeune aura aussi plus de facilité à discuter avec son ado.... Mais tout se tient .... changer de modèle de famille pour faire prévaloir l’économie sur la vie naturelle 


                • JP94 15 septembre 2017 22:12

                  @L’enfoiré


                  Les études supérieures ne sont pas gratuites en Allemagne et vous devez les remboursez à moins de ne pas avoir de revenu. Une amie doit rembourser jusqu’à son doctorat ( mention TB) mais avec son revenu trop bas, ça fait 20 ans que le fisc allemand lui réclame chaque année - et elle habite en France.

                • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 18:47

                  Cela va peut-être rendre service aux élus névrosés de la statistique ; 1 emploi par foyer, à l’ancienne, c’est précisément la solution la plus rapide pour restaurer le plein emploi en moins d’une décennie.

                  Bon, pour ce qui est du choix du membre du foyer chargé de ramener la pitance, on va laisser la nature parler, à l’ancienne.
                  Et d’ailleurs, puisque l’égalité salariale n’a toujours pas su s’établir en un demi-siècle, on va tabler sur le meilleur salaire, celui de monsieur.
                  Et d’ailleurs, si le couple divorce, comme c’est madame qui se sera chargée de l’éducation des p’tits, il y a fort à parier qu’un jugement prononce la continuité pour la garde, à l’ancienne.
                  Et aussi, madame sans emploi devra désormais obtenir une aide significative pour continuer son oeuvre éducative.
                  Ainsi, on aura une dépense sociale qui va exploser, car tout le monde le sait, les couples stables, c’est ringard (1 mariage sur 2 échoue).
                  Donc monsieur se retrouve précarisé (oui, l’isolement précarise !), madame se retrouve précarisée, et tous dépendent désormais de celui qui fera les meilleures promesses.
                  Nous continuerons donc de compter sur notre merveilleuse classe politique pour nous trouver des solutions à des problèmes qu’ils ont insidieusement créés.
                  Et nous ferons donc des choix (m’enfin, si on relit Churchill, les choix, vous savez...), et nous continuerons à voter.
                  Et nous perpétuerons ce merveilleux système.

                  • carnac carnac 15 septembre 2017 18:56

                    @Aztèque

                    Il me semble qu’un nombre croissant de personnes ont compris qu’on leur a confisqué leur vote en Mai dernier et ne se laisseront pas abuser la fois prochaine si Macron se présente comme un sauveur face à Le Pen dans 5 ans... 

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 19:24

                    @carnac
                    Ce sera trop tard, tout le modèle social français va passer à la moulinette, et remettre tout ça en place prendre du temps.

                    Asselineau avait pourtant prévenu les Français :
                    « Si nous ne sortons pas de l’ UE et de l’euro, voici ce qui va arriver ».

                    Et c’est exactement ce qui est en train d’arriver.


                  • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 19:38

                    @carnac
                    Je crains que vous ne vous fassiez des illusions.

                    Macron fait presque ce qu’il veut parce qu’il le peut.
                    Vous croyez vraiment que si LePen prend sa place dans 5 ans, le système la laissera faire quoi que ce soit ?
                    Voyez la détermination que met l’Europe à pourrir le travail de May.
                    Prenez l’exemple Trump aux USA.
                    Vous avez vraiment l’impression que c’est le candidat (déterminé à balayer tous les dogmes démocrates) qui gouverne ?
                    Ce type a probablement un pistolet pointé dans le creux de ses omoplates.
                    Et quand le peuple français se sera révolté, amenant les nationalistes ou les communistes aux portes du pouvoir, il lui sera alors présenté un nouveau problème, un autre défi, impliquant de nouveaux paradigmes.
                    Et qui sera en mesure d’apporter les solutions les plus confortables ?
                    Je crains que le peuple, que vous ne trouvez pas assez dupe pour être abusé une énième fois, ne soit trop engourdi par le confort de la continuité et d’une implication minimale aux évolutions sociétales pour se réveiller.
                    La tragédie se poursuivra, et seule la prise de l’assemblée par le sang obligera le système politique français à accepter les désirs du peuple, celui qui vote mal !

                  • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 19:47

                    @Fifi Brind_acier
                    On est bien d’accord.

                    Pourtant, je suis un Européiste convaincu, je dirais même un mondialiste convaincu. 
                    Mais les institutions dirigeantes ont été confiées à des mafieux.
                    Du coup, rien ne fonctionne correctement.
                    Et les dégâts sur le travail des hommes ne sont que le début d’une série de catastrophes sanitaires, sociales, culturelles, et je dirais même anthropologiques.
                    Mais comme dans la nature, tout finit par se reconstruire.
                    Disons juste que la civilisation aura perdu un siècle d’évolution sociale.
                    Mais nos arrières-arrières-petits-enfants pourront retenter le rêve européen et mondialiste sans reproduire les mêmes erreurs, comme confier la gestion des objectifs des peuples aux banques.
                    Je l’espère !

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 19:57

                    @Aztèque
                    Ce type a probablement un pistolet pointé dans le creux de ses omoplates.

                    Il ne faut pas confondre Macron avec Allende ou Chavez ! Macron est 100% d’accord, il a même été propulsé par les médias et la finance pour ça ! Il croit qu’il a une « mission divine », réformer la France ! Et puis, il est doué pour faire de la com’, c’est à dire enfumer les gens.
                    C’est son patron chez Rothschild qui a décelé ses talents d’enfumeur.


                    L’astuce a été de se présenter comme « anti-système ». Mais il n’a pas dit de quel système il s’agissait, chacun y a mis ce qui l’arrangeait. En fait, il est anti modèle social français, mais les médias se sont bien gardés de le dire.

                    Le MEDEF est plus honnête dans son genre, il annonce clairement la couleur.


                  • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 20:11

                    @Fifi Brind_acier
                    Je vous demande pardon pour l’imprécision de mon propos.

                    Relisez le à partir de « [...] Prenez l’exemple Trump aux USA. [...] », et lisez les deux phrases qui suivent en considérant que je parle encore de Trump.
                    Vous comprendrez mieux !

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 20:14

                    @Aztèque
                    C’est la mondialisation qui est dirigée par la mafia ! Leur objectif est de diriger le monde, supprimer les Etats, les Nations, les frontières, les lois (sauf les leurs), imposer une monnaie unique mondiale, et pressurer tous les peuples... 
                    L’ UE s’inscrit dans ce projet.

                     « Soros et le Nouvel Ordre mondial »


                  • carnac carnac 15 septembre 2017 20:28

                    @AztèqueJe suis peut être moins désespérée que vous. Il me semble que des projets autres que ceux soutenus par LE PEN et MACRON peuvent prendre forme d’ici 5 ans ... j’essaye modestement d’y travailler.



                  • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 20:31

                    @Fifi Brind_acier
                    Cela n’a rien d’idiot ! Je parle du projet mondialiste.

                    Pourvu qu’il soit destiné à servir les individus dans leur ensemble et motivé par la reconnaissance historique de ses dirigeants.
                    Les religions ont assez bien fait leur boulot durant les 4000 dernières années.
                    Hélas, l’imposture contemporaine tient au fait que les peuples sont désormais dirigés par des logiques comptables, manœuvrés par des technocrates et écrasés par le doute spirituel.
                    Que Seigneur Soros ou un autre gus pseudo-philanthrope s’en mêle n’y change rien.
                    Nous avons évacué la spiritualité des devoirs du citoyen. 
                    Inutile de s’étonner quand il vote pour la seule chose palpable qu’il lui reste : ses biens.
                    Voyez la vacuité des propos du Pape. 
                    Il s’appellerait Soros que ça ne le rendrait pas plus diabolique ou utopiste.

                  • gogoRat gogoRat 15 septembre 2017 20:40

                    @Fifi Brind_acier

                     m’enfin, réveillez-vous !
                     Quand votre logiciel ne répond pas à la demande, il ne suffit pas de corriger des bugs !
                     Il faut voir si vous n’avez pas oublié ou occulté un volet déterminant de l’état global des besoins et de la demande.
                     Ne pas répondre aux demandes de clarification de vos positions risque bien d’avoir autant de poids négatifs à l’encontre de votre propagande que peut en ajouter votre empressement à prendre pour des quiches les intervenants agacés d’Avox (qui ne sont pas de la catégorie, que vous semblez cibler, des veaux plantés devant leur TV !)


                  • JP94 15 septembre 2017 22:21

                    @carnac

                    Ce qu’il fautc’est un rapport de forces... pas un projet.

                    Si Macron, ose ce qu’il fait, c’est que le rapport de forces le lui permet.

                    Ensuite, ce projet doit rompre avec le capitalisme : tout ce qui maintient le capitalisme ne sert qu’à tromper le peuple , qu’on effraie avec le communisme. Tant que ça marche, le capitalisme a de beaux jours devant lui et les Macron et Cie seront au pouvoir.

                    Or aucun parti ne propose le Socialisme comme système économique donc c’est du bidon. 

                    Vous pouvez promettre monts-et-merveilles, vantez de soi-disant innovations « écolo-sociales », jouer le tribuns, mais si vous n’avez pas les leviers économiques, alors vous vous plierez aux desiderata du Patronat, tôt,ou tard, et certainement beaucoup plus tôt qu’on ne le croit. ;. et on retombera dans le système pourri actuel.

                  • Anatine 15 septembre 2017 22:22

                    @Carnac

                    A quoi pensez-vous .


                  • carnac carnac 15 septembre 2017 23:00

                    @JP94
                    Je suis d’accord le rapport de force fait partie de l’équation que nous avons à résoudre concernant les ordonnances MACRON sur le travail mais ce n’est pas le seul levier ... il en existe de juridiques par exemple.

                    Ensuite je préfère me concentrer sur ce que l’on peut faire dans l’immédiat. Les choses vont tellement évoluer d’ici 5 ans qu’il est inutile de regarder cet horizon pour l’instant. Chaque chose en son temps. 


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 07:30

                    @Aztèque
                    Pourvu qu’il soit destiné à servir les individus dans leur ensemble

                    Vous rêvez complètement. Qui dirige la mondialisation ?

                    L’État profond américain, le plus vaste rassemblement de piranhas de l’ histoire de la planète ! La finance, la FED (c’est la même chose), les services de renseignements, les 7 soeurs pétrolières, le lobby militaro industriel etc


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 08:02

                    @gogoRat
                    Mais qu’est -ce que vous racontez ? Je n’ai pas répondu à qui et à quoi ? Et qui je prends pour des quiches ? Qu’est-ce qui est faux dans mes commentaires ?

                    Vous commencez à me fatiguer. Si mes commentaires ne vous conviennent pas, ne les lisez pas, ça vous fera gagner du temps.
                    Sinon, argumentez sur des faits précis.


                  • Legestr glaz Ar zen 16 septembre 2017 08:09

                    @JP94

                    Qu’est-ce que vous appelez un rapport de force ? Comment il se met en place aujourd’hui ?

                    Le taux de syndicalisation est en chute libre en France. 


                    Ce qu’il faut c’est de la pédagogie massive. Il faut expliquer « pourquoi » nous en sommes arrivés là ! Il faut expliquer d’où viennent les problèmes. Il faut identifier les responsables de manière à agir. 

                    Qui dénonce les dispositifs mis en place dans les traités européens qui s’imposent à la France ? Sans une prise de conscience que l’UE est de nature ordo-libérale, les Français continueront à se tromper d’ennemi. 


                  • Legestr glaz Ar zen 16 septembre 2017 08:21

                    @Aztèque


                    Ce ne sont pas les dirigeants qui sont en cause. Qu’ils soient mafieux, c’est une chose, mais ils appliquent le dispositif définit dans les traités européens. 

                    Depuis sa naissance l’Union européenne a été une idée libérale. Cette construction a été pensée par une oligarchie et non pour le bien être des peuples. Pourquoi êtes vous européiste ? Vous avez une vision « image d’Epinal » de « l’Europe », celle que les médias menteurs nous vendent ? 

                    Intéressez vous au rôle de l’ACUE.

                    Et si vous voulez savoir très exactement ce qu’est l’Union européenne, pour tout savoir en 120 pages, vous pouvez dépenser 8 euros et acheter le livre « l’Europe sociale n’aura pas lieu ». Un investissement que vous ne regretterez jamais !





                  • carnac carnac 16 septembre 2017 08:52

                    @Anatine


                    Je ne suis surtout très pragmatique Anatine . Je constate dans la jeune génération dont je suis abondamment entourée smiley des pratiques qui tournent le dos à ce que nous avons connu . 

                    Le sens de la vie y a plus de valeur que l’évolution du PIB ... Ils seront bientôt démographiquement majoritaires dans le pays. 

                    Le vieux monde qu’essaye de faire survivre le jeune-vieux Président des niches des Attali et autres vieilles lunes ne sera sans doute plus aux affaires (il s’est donné quelques années politiques avant d’aller pantoufler) quand ces jeunes modifieront la donne.

                    Quelle forme cela prendra, je n’en sais rien mais j’essaye de les orienter vers toutes les structures existantes où le principe est un homme une voix que ce soit dans l’économie ou le politique. 

                    Il faut les aider à prendre la parole. Nous, nous sommes là pour simplement leur montrer les écueils éventuels de telle ou telle proposition parce que, par chance, nous avons encore été une génération de « cerveaux non disponibles » pour TF1 et sa pub et de cerveaux auxquels on a enseigné l’histoire , la géographie etc ... Nous avons pris le temps de glaner l’histoire des oubliés de l’histoire officielle....

                  • Anatine 16 septembre 2017 09:41

                    @carnac

                    « Il faut les aider a prendre la parole » Je suis ds la meme demarche. Cote outil, J’explore le « cooperativisme »., la ou technologies numeriques & organisation, cooperative et economie de partage se rejoignent....


                  • gogoRat gogoRat 16 septembre 2017 10:01

                    @Fifi Brind_acier
                    ah bon ! Vous voudriez enfin me répondre ?

                     bis repetita d’une n-ième reformulation :

                    Il faudra bien qu’un jour vous vous rendiez compte que vos arguments, même perçus, même approuvés par une majorité, restent impuissants à emporter l’adhésion de vos compatriotes !

                     Avez-vous songé un seul instant qu’il n’est pas exclu que vous oubliiez -(ou occultiez ?) un enjeu majeur que, plus ou moins consciemment ou de façon intuitive, vos compatriotes ne sauraient négliger ?
                     Il se peut que d’autres enjeux que le suivant soient à considérer, mais, pour ma part, il me semble intéressant de considérer celui-ci :
                     la puissance de l’Europe ne peut être totalement décorrélée d’une puissance militaire. Or, la seule puissance militaire qui ait un poids stratégique sérieux, aujourd’hui en Europe, est la capacité des armes nucléaires de la France.
                     Comment ne pas se rendre compte de la tentation énorme que susciterait, ailleurs qu’en Europe (parmi ses proches et puissants voisins ... mais pas que), l’opportunité de remplacer la France dans ce ventre mou de l’Europe que constitue la puissance militaire ?!!
                     
                     Imaginez une Europe, abandonnée par la France, et qui se mette sous la coupe d’un Empire aux dents longues qui ne serait pas forcément celui qui est souvent montré du doigt ici sur Avox (US pour ne pas le nommer) : quelle marge d’autonomie resterait-il à une France qui ferait bande à part à elle seule ?
                     ( Le paradoxe étant que la puissance militaire est là pour passer par-dessus les traités en tous genre quand il le faut, mais que la France ne l’utilise que pour donner le bâton pour se faire battre ! )


                  • Legestr glaz Ar zen 16 septembre 2017 11:45

                    @gogoRat

                    Vous écrivez : « Ne pas répondre aux demandes de clarification de vos positions risque bien d’avoir autant de poids négatifs »

                    Qu’est-ce que cela veut dire ? 

                  • gogoRat gogoRat 16 septembre 2017 13:13

                    @Ar zen
                     si vous étiez u peu plus attentif vous auriez constaté que j’avais répondu à votre question une heure trois-quart avant même que vous ne la posiez ! ( J’avais bien auparavant reformulé plusieurs fois cette question à Fifi qui devrait aussi faire preuve d’attention avant de de vouloir éclairer tout le monde)


                  • Vipère Vipère 16 septembre 2017 15:09

                    @carnac


                    Le Pen est fichue, personne ne vous l’a dit ? smiley

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 18:39

                    @JP94
                    La Gauche a si souvent floué le peuple, PCF compris, qu’avant que les Français fassent confiance à une organisation politique ou syndicale pour sortir du capitalisme, l’eau passera sous les ponts....


                  • gogoRat gogoRat 16 septembre 2017 19:19

                    @Fifi Brind_acier
                    toujours pas de réponse !
                     Et vous croirez être crédible en redemandant à quoi ?!
                     Et vous vous plaindrez qu’on ne vous fasse pas confiance !


                  • Legestr glaz Ar zen 16 septembre 2017 19:39

                    @gogoRat

                    Non j’étais attentif. C’est votre pédagogie qui est en cause. 

                    La dissuasion nucléaire existe gogorat ? A t-elle un sens pour vous ? En effet, vous avez été capable d’écrire : «  Imaginez une Europe, abandonnée par la France, et qui se mette sous la coupe d’un Empire aux dents longues qui ne serait pas forcément celui qui est souvent montré du doigt ici sur Avox (US pour ne pas le nommer) : quelle marge d’autonomie resterait-il à une France qui ferait bande à part à elle seule ?


                    Vous imaginez la France sortie de l’UE totalement »isolée" ? Savez vous qu’il est possible de tisser d’autres alliances ? Le monde est vaste et la France aura toujours un rôle à y jouer.

                    Vous endossez la tunique de l’européiste qui cherche à faire peur ? Votre sémantique est continuellement dans les journaux de grande diffusion qui servent n’importe quel boniment et, fréquemment, celui de la France trop petite et isolée en dehors de l’UE. Le refrain est trop connu !

                    Vos mises en perspective laissent vraiment à désirer.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 20:46

                    @gogoRat
                    Nous n’avons pas les mêmes analyses géopolitiques, pas la peine de vous énerver.
                    Pour moi, les USA sont en plein déclin et Trump remue de l’air pour faire du vent.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 septembre 2017 19:11

                    @gogoRat
                    Les Russes ? C’est eux le danger ? Poutine explique depuis 2007, qu’il faut respecter le Droit International, respecter la souveraineté des Etats et pas d’ingérence.
                    Quel danger représente-t-il ? Aucun. 


                  • Yvance77 Yvance77 15 septembre 2017 19:02

                    Bonjour,


                    Beaucoup de bonnes questions et de bonnes réponses dans ce billet. Au risque de choquer, je fais partie de ces hommes qui désirent une différenciation nette en le travail des hommes et des femmes. J’entends par là que j’ai du mal à voir certaines femmes dans certaines fonctions : une femme portant un flingue, ou une jeune fille militaire, désolé ce n’est pas ma came. Elles valent mieux que cela à mon sens.

                    .

                    Ceci étant, je pense aussi qu’une femme ne doit pas travailler autant qu’un homme en terme de volume horaire. La raison est très simple. Dans une structure familiale, c’est bien souvent, pour ne pas dire toujours, qui est l’élément le plus important. Par le fait qu’elle porte déjà la vie en elle, en fait de facto, la tour de Babel.


                    C’est elle qui pondère, calme, soulage, à l’intuition, et j’en passe... c’est le pivot d’une famille où l’harmonie règne. La première structure sociale est la famille et depuis les années 70, tout a été fait pour détruire cela, en mettant au turbin encore plus (car elle a une sacrée charge de travail) la femme. De nos jours, pour avoir une vie décente un tant soit peu, il a fallu trimer à deux comme jamais auparavant (surtout pour la gent féminine)


                    Je n’ai rien contre, le fait qu’elle puisse avoir une activité professionnelle, que’elle soit rétribuée à égalité, etc.... (sauf certains métiers ou horaires de nuit) ... mais détruire la femme par le travail, c’est surtout détruire la plus petite et respectable unité sociale. Et les dommages, on les voit très bien : gamins livrés à eux-mêmes, absence de boussole au quotidien, crise anxiogène, etc...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 19:45

                      @Yvance77
                      Vous décrivez très bien « la libération de la femme »..., l’arnaque du siècle ! Au lieu d’un seul boulot : s’occuper des enfants et de la maison, elles en font maintenant 5 ou 6 en 24 heures, dont un seul est vaguement rémunéré, et toujours culpabilisé !


                      Tout ça, pour que « le coq en pâte », deuxième exploiteur après le patron, puisse vaquer à ses occupations favorites : la sieste, les copains, le foot, le rugby, bière & pizza, son footing, sa bagnole, ses bricolages et autres lobbies... Et surtout, qu’il n’ait à assumer aucune contrainte ....

                      Les contraintes, c’est la vocation féminine par excellence, c’est génétique sans doute ?
                      Pendant qu’il fait ce qui lui convient, sa femme se tape tout le reste : les trajets, le boulot, le secrétariat de la famille, les courses, les enfants, le ménage, le linge, les démarches administratives, les visites au pédiatre, toussa, toussa ...

                      Et notez bien, tout ça doit être fait à la perfection, sans fausse note, sinon, les femmes sont de « mauvaises mères », « de mauvaises épouses »... Mauvaises, quoi ! J’ai compris rapidement l’arnaque, j’ai déclaré que j’étais totalement incompétente dans toutes ces activités....

                    • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 19:56

                      @Fifi Brind_acier
                      Allez Fifi, prenez sur vous ! Vous allez vous améliorer ! 


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2017 20:07

                      @Aztèque
                      Nada, wallou, rien du tout ! J’avais observé à de nombreuses reprises, en campant avec les copains et leurs familles, que c’était toujours les mêmes qui montaient les tentes, allaient chercher l’eau, faisaient les rigoles pour la pluie, repliaient les tentes et tout le reste etc.

                      Ceux qui étaient compétents étaient constamment sollicités, les autres glandaient au frais sous les frondaisons... Je suis pour un partage équitable des tâches, sinon, rien.


                    • Aztèque Aztèque 15 septembre 2017 20:19

                      @Fifi Brind_acier
                      Vous savez, j’ai discrètement ri en lisant votre dernier propos... je me suis reconnu. Dans le rôle du larbin, hein !?

                      Mais j’ai ri aussi parce que ce n’est pas l’homme moderne qui inventa l’incompétence feinte.
                      D’ailleurs, l’homme, bien qu’excellant depuis sa plus ancestrale mémoire dans l’art de la démonstration et la communication des savoirs, il a quand même fini par inventer la spécialisation. 
                      Ce qui prouve bien que de tous temps, il y eut des individus plus résolus que d’autres à résoudre certains problèmes, et par la force des choses, à s’y perfectionner.

                    • Lugsama Lugsama 15 septembre 2017 20:38

                      @Fifi Brind_acier

                      La mondialisation c’est surtout le fruit du progrès technologique et c’est pas un vieu gourou comme Asselineau qui y changera quoi que ce soit, vous pouvez vous mettre à l’écart du monde mais lui continura d’avancer sans vous.


                    • carnac carnac 15 septembre 2017 20:51

                      @Fifi Brind_acier

                      Il me semble qu’il y a un lien entre un modèle économique et un mode de fonctionnement de la cellule familiale.
                      Si l’on choisit le modèle de la famille nucléaire qui en gros doit se débrouiller avec deux salaires et où la femme finit par ressembler à Shiva aux bras multiples comme vous le soulignez très justement , forcément il faut des prestations collectives associées : crêches , nourrices , journée complète d’école , activités du soir et du mercredi pour les enfants , aide aux devoirs, aide à la personne pour le ménage .... tout cela financé par fonds partiellement publics.

                      En Allemagne rien de tel c’est comme cela qu’ils réduisent « les emplois publics » , la journée d’école se termine à 13 heures ensuite tout est payant pour les familles : à défaut de ressources salariales suffisantes du couple , il n’y a plus qu’une solution pour la mère arrêter de travailler ...

                      Pour moi les ordonnances sur le travail constituent le premier étage de la destruction de notre modèle familial.
                      Une fois les femmes contraintes de retourner au foyer on nous expliquera que le nombre de places de crêches est trop important , que la journée d’enseignement est trop longue , qu’on a plus d’argent pour financer les activités périscolaires et qu’une femme à la maison n’émarge pas au chômage si bien que Macron aura réussi son pari de diminuer le nombre de personnes recherchant un emploi ..... 
                      Les jeunes filles d’aujourd’hui souvent plus diplômées que les jeunes garçons n’auront pas de choix de vie .... EN MARCHE VERS LES ANNEES 50 !

                    • gogoRat gogoRat 15 septembre 2017 21:10

                      @Lugsama

                       Mon sens de l’entendement achoppe sur l’expression ’progrès technologique’ !
                       ça ressemble à un oxymore.
                       L’évolution de la technologie est la conséquence de l’évolution de la technique, et même de l’art.
                       Et que l’art et la technique soit en progrès qui voudrait le déplorer ?
                       Par contre s’il se produit que les technologies progressent trop vite ou de façon mal adaptée, il faut savoir faire le distingo entre évolution technique et mauvaise exploitation politico-industrielle des avancées du savoir et de l’art humain !

                       Par ailleurs je ne pense pas non plus que cette ’mondialisation’ soit essentiellement imputables à ce genre de dérapages : bien en amont, comme le mot l’illustre lui-même à lui tout seul, la perversion première est d’ordre rhétorique. à la source des facultés de penser sont les mots : le simplisme et la fainéantise intellectuelle font le reste
                       ( B Russell : ’Les gens préféreraient mourir que réfléchir, c’est d’ailleurs ce qu’ils font")
                       Pour faire court concernant cette ’mondialisation’ distillée par les économistes et les politicailleux qui leur servent de valets  :
                       - on n’additionne pas des carottes et des torchons
                       - on ne met pas en concurrence les citoyens d’une démocratie visant à ’liberté, égalité, fraternité’ avec les sujets-soldats d’un empire du Milieu/dictature-démocratique-populaire qui sont conditionnés par leurs apparatchiks pour se conformer à leur Plan à long terme


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 07:35

                      @Aztèque
                      Pas du tout dans le rôle du larbin ! Dès que me trouve dans un système collectif, je commence par proposer de partager les tâches, « Qui fait quoi ? ». Et si ça ne marche pas, je fais ce qui me convient. Ou rien du tout, ça me convient aussi !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 07:42

                      @Lugsama
                      Mais c’est bien sûr, le progrès technologique ! Que n’y avais- je pensé... !
                      Sauf que la mondialisation, c’est le progrès au service des 1 %, et pas au service de l’intérêt général.


                      Ce que propose Asselineau, c’est le contraire : sortir de l’ UE pour faire les lois en France pour assurer la défense de l’ intérêt général. Voilà pourquoi il est traité de « conspirationniste », « complotiste », « anti américaniste » primaire, secondaire, tertiaire, toussa, toussa ...

                      Insultes qu’on ne dit jamais aux leaders européistes des autres Partis politiques....


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 07:54

                      @carnac
                      Vous pouvez en déduire ce que vous voulez, c’est toute la société qui va en pâtir, et pas seulement les familles. Le Code du travail n’est que le début de la destruction du modèle social français. Ce sont les lois initiées après la guerre par de Gaulle et le Conseil National de la résistance qui ont créé le modèle social français :


                      "La loi du 22 août 1946 étend les allocations familiales à presque toute la population et celle du 30 octobre 1946 intègre la réparation des accidents du travail à la Sécurité sociale. (...)

                      (...)  la Sécurité sociale française résulte au moins autant d’un dosage politique entre les forces en présence dans le Conseil national de la résistance (des communistes aux gaullistes) et des corporations de l’époque que d’une vision politique en matière sociale. Elle n’en a pas moins été une étape clé dans l’histoire sociale de notre pays.

                      Le préambule de la constitution de la IVe République du 27 octobre 1946 reconnaît le droit de tous « notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence ».


                      Le MEDEF rêve de sa destruction depuis 1945.


                    • njama njama 16 septembre 2017 12:15

                      @Fifi Brind_acier

                      la France ??? selon Macron ...
                       

                      Selon Emmanuel Macron, le temps de la souveraineté populaire est révolu
                      5 sept. 2017 par Thierry Meyssan

                      Prononçant un discours fondateur devant les plus hauts diplomates français, le président Macron a révélé sa conception du monde et la manière dont il entend utiliser les outils dont il dispose. Selon lui, il n’y a plus de souveraineté populaire, ni en France, ni en Europe, donc pas de démocraties nationales ou supra-nationale. Il n’y a plus non plus d’Intérêt collectif, de République, mais un catalogue hétéroclite de choses et d’idées composant des biens communs. Décrivant leur nouveau travail aux ambassadeurs, il les a informés qu’ils ne devraient plus défendre les valeurs de leur pays, mais trouver des opportunités d’agir au nom du Léviathan européen. Entrant dans le détail de certains conflits, il a décrit un programme de colonisation économique du Levant et de l’Afrique.
                      ...
                      Selon lui, la France n’a pas été capable de s’adapter aux changements du monde depuis 1989, la chute du Mur de Berlin, la dissolution de l’Union soviétique et le triomphe de la globalisation états-unienne. Pour reconstruire le pays, il serait absurde de vouloir revenir à l’ancien concept de souveraineté nationale. Au contraire, il faut avancer en s’emparant des leviers disponibles. C’est pourquoi, aujourd’hui : « Notre souveraineté, c’est l’Europe ».
                      ...
                      lire l’article : http://www.voltairenet.org/article197713.html


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 18:45

                      @njama
                      Je sais, mais les peuples européens sont d’un autre avis...
                      Martin Schulz : « Il y a un euroscepticisme considérable ! »


                    • pipiou 17 septembre 2017 14:18

                      @Fifi Brind_acier

                      «  la libération de la femme »..., l’arnaque du siècle ! » ... grandiose !

                      Je crois qu’on se fera dorénavant plus d’illusions sur les jérémiades de Fifi concernant nos libertés.

                      Pour Fifi l’avenir de l’humanité c’est la femme au foyer !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 septembre 2017 19:14

                      @pipiou
                      Encore un qui n’a rien compris ! Je suis pour un partage des tâches et des responsabilités, banane !


                    • pipiou 15 septembre 2017 23:03

                      Des theories super générales qui sont peu convaincantes.

                      par exemple certains employeurs mettent en place des creches pour leur employés, donc favorisent plutôt la parentalité.

                      Supposer que le « nouveau » code du travail va pénaliser plus particulièrement les femmes est plus qu’audacieux.
                      Mais c’est vrai qu’en ce moment tout le monde y va de ses predictions sur le droit du travail.


                      • carnac carnac 16 septembre 2017 08:57

                        @pipiou

                        il n’est pas question de dire qu’il n’existe pas dans le patronat des personnes qui ont une haute conscience sociale , j’en ai fréquenté aux prud’hommes où ce sont des employeurs qui condamnent des employeurs .... d’où la vindicte du MEDEF .... 

                        mais ce qu’il faut comprendre c’est que les grands groupes qui créent fictivement des 
                         TPE vont écraser le tissu des TPE-PME réelles : je vous renvoie à mon article sur les unités économiques et sociales


                      • carnac carnac 16 septembre 2017 09:12
                        je complète ma réponse à PIPIOU deux articles de loi qui se contredisent cela n’a rien de théories fumantes c’est FACTUEL

                      • carnac carnac 16 septembre 2017 09:30

                        Toujours à l’attention de PIPIOU , je pense que la situation des autoentrepreneurs peut être pire que celle d’un salarié. Un salarié peut espérer trouver un patron qui ne l’humilie pas , un auto entrepreneur va s’auto pressuré ....


                        d’où l’une des seules suggestions intéressante de MACRON les allocations de chomage universelle mais alors là on ne voit RIEN VENIR et comme ce projet est pour l’instant totalement incompatible avec la doxa des 3% et le taux d’oppression fiscale des classes moyennes et des retraités on aura la flexibilité SANS la sécurité

                      • carnac carnac 16 septembre 2017 09:32

                        @carnac si je me relisais j’aurais écrit auto pressureR et seules suggestions interessanteS


                      • Le421 Le421 16 septembre 2017 08:58

                        Jusqu’à présent LA LOI interdisait de fixer à un salarié un temps de travail inférieur à 24 heures hebdomadaires ou bien des horaires l’empêchant de trouver un travail complémentaire pour avoir une rémunération à temps plein. Une telle pratique pouvait aboutir à la requalification d’un contrat à temps partiel en contrat à temps plein !

                        Au début des années 2000, j’avais un contrat CDI à 21H/semaine qui a duré plus de trois ans...

                        La loi et la réalité du terrain sont cousins mais pas frères !!


                        • carnac carnac 16 septembre 2017 09:09

                          @Le421

                           justement après avoir constaté les dégats des contrats parcellaires , les derniers gouvernements de gauche ont modifié ces dispositions au grand damne du MEDEF notamment de la grande distribution et il était devenu interdit de signer des contrats à temps partiels de moins de 24 heures , MACRON a enclenché la MARCHE ARRIERE TOUTE !

                        • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 2017 08:59

                          modèle familial allemand plus la charia .....


                          • carnac carnac 16 septembre 2017 09:10

                            @zygzornifle


                            je dirai le retour du religieux car la manif pour tous ce n’est pas triste non plus coté droits des femmes

                          • Spartacus Spartacus 16 septembre 2017 09:27
                            On est assez ébahis de voir a quel point l’Allemagne ou l’Angleterre sont diabolisé jusqu’au ridicule...
                            Les « insiders de l’emploi » du système actuel ne veulent pas voir que le modèle français est largement plus a chier que celui Allemand ou Anglais.

                            Un beau texte qui prend excuse de la précarité éventuelle pour rester dans le concept de favoriser les insinders contre les outsiders...

                            En Bavière il y a le plein emploi total. 1.8% de chômage. 
                            La simple région du Kent crée chaque année plus d’emploi qu’il ne s’en crée dans toute la France.
                            Dans ces régions vous ne rester pas comme en France dans la précarité assistée a vie.
                            Pas comme en France....

                            Il n’y a qu’en France que les précaires sont précaires toute une vie et le restent aussi longtemps.
                            La précarité décrite dans ces pays n’a rien a de comparable à celle Française qui est bien pire. Dans ces pays le précaire a des chances d’en sortir. 

                            En France ce sont toujours les mêmes et le code du travail en est la cause.

                            Ce texte c’est un peu la pensée du jeu des 4 coins qui se joue à 5 et qui au nom du principe de précarité voudrait que chacun soit attaché à un coin comme des mollusques et qui exposerait comme raison le risque de ne pas avoir de coin, sans aucune pensée et compassion pour ceux qui tournent et sont exclus..

                            La France c’est le pays ou les gauchistes on créé des barrières à l’entrée des plus précaires et les insiders sont protégés au détriment des outsiders...

                            Tirole le Nobel d’économie dans son livre analyse les statistiques d’entrées à pôle emploi et découvre que les précaires CDD, le sont toujours à cause du code du travail qui oblige l’employeur à ne pas renouveler plus de 2 fois un CDD.

                            50% de l’emploi marchand vient des Entreprises. Aucune en peut promettre l’emploi à vie ou illimité.
                            La France ne produit plus rien, mais ne fait que du service....Le service nécessite de la flexibilité contrairement à l’industrie et le shéma des gauchistes qui croient que les ressources de l’entreprise sont constantes et à heures fixes....
                            .


                            • carnac carnac 16 septembre 2017 09:37

                              @Spartacus

                              en Bavière ..... et dans les Länder de l’ex RDA ???? c’est comme si vous me disiez en Europe tout se passe bien et que vous me montriez le Luxembourg à titre d’exemple.

                              On ne demande pas à Monsieur MACRON de promettre le même emploi à vie on demande à Monsieur MACRON d’appliquer son programme c’est à dire EN MEME TEMPS LA SECURITE PROFESSIONNELLE sur le modèle Nord européen par exemple et LA REFORME du marché du travail , réforme qui n’oblige nullement à priver les femmes et exclusivement elles d’un choix de vie conciliant comme dans le nord de l’europe vie professionnelle et vie familiale !

                            • carnac carnac 16 septembre 2017 09:41

                              je complète ma réponse à SPARTACUS dans le nord de l’europe le taux de chomage est aussi très bas MAIS c’est un AUTRE MODELE DE SOCIETE QUE LE MODELE ALLEMAND et je préfère cet autre modèle


                            • bubu123 16 septembre 2017 11:14

                              @Spartacus

                              1.8% de chomage et combien de précaires ? je m’en branle d’avoir du boulot si c’est pour être aussi pauvre que quand j’en ai pas

                              mais bon pour les esclavagistes c’est un détail

                            • Spartacus Spartacus 16 septembre 2017 11:29

                              @carnac

                              Vous caricaturez la vie en Allemagne. Ce n’est certes pas parfait mais c’est bien mieux pour les précaires qu’en France. La précarité Française est la pire...
                              Ici elle est durable et toujours pour les mêmes...
                              Vous idéalisez un peu trop le système Français qui justement ne les intègre pas et bien pire par la longueur dans la situation pour les précaires qu’en Allemagne.
                               
                              Les femmes en Allemagne ont largement plus de chance de trouver un Job qu’en France...Et même à Berlin, et Landers de l’Est les choses vont de mieux en mieux.

                              Vous indiquez les pays nord européens....La semaine dernière la Suède a abandonné l’emploi à vie des fonctionnaires, par réalisme....Comme quoi les clichés idéalisés ont la vie dure

                              Quoi que vous retourniez le problème dans tous les sens, les femmes sont plus susceptibles d’avoir de l’absentéisme que les hommes. Dans le secteur privé, et dans une société ou il y a plus de services que d’industrie, l’absentéisme dans les sociétés de service est plus préjudiciable que dans le monde révolu des sociétés de production d’il y 30 ans qui permettaient de lisser ce type de problèmes. Il est donc logique que les femmes soient plus précaires que les hommes sans que cela soit une généralité.
                              L’important est que l’assurance sociale ou la société absorbe la peur de l’inconnu qui caractérise le salariat trop Marxisé depuis l’enfance.

                              La « sécurité professionnelle » est un leurre, d’un shéma de pensée dépassé..
                              Vous demandez à l’entreprise d’être un assureur de parcourt de vie d’un salarié....

                              Votre demander le mariage à l’entreprise, alors que l’époque a changé et c’est l’union libre qui est la plus usité.
                              Non ! L’entreprise n’a pas comme métier d’être un assureur. Son métier est de faire des offres qui répondent à la demande du marché le mieux possible.

                              C’est l’acceptation du changement et l’assurance qu’il faut promouvoir, pas encore des contraintes sur des entreprises a qui vous voulez faire porter un fardeau qu’elles ne devraient pas à avoir.

                              Vous demandez à Macron de faire de la contrainte hors des contextes de marché et hors du principe de réalité....
                              En fait vous vous trompez sur la cible. L’entreprise comme le code du travail n’a pas a vous assurer une « sécurité professionnelle élargie ». 

                              C’est à l’assurance de prendre en charge ce genre de problématique...C’est l’assurance chômage qui doit prendre en charge la précarité. Pas la contrainte sur l’entreprise.

                              Les changements conjoncturels actuels sont bien plus rapides que par le passé.
                              Amazon il y a 10 ans, c’était juste des bouquins. Les « drives » n’ont que 5 ans. Le smartphone, il y a 7 ans vous n’en aviez pas. Avec Ryanair c’est moins cher d’aller à Barcelone que vous d’aller de Paris à Lyon. 
                              .
                              En fait vous vous trompez de combat. Le code du travail n’a jamais protégé les précaires, ou les femmes. Il dissuade surtout d’embaucher et creuse la précarité. 

                            • carnac carnac 16 septembre 2017 11:42

                              @carnac

                              Bubu vous a très bien répondu sur la multiplication des contrats précaires dont le dernier avatar est le CDD de projet dépourvu d’indemnisation de la précarité et dépourvu d’indemnité de licenciement que l’on appelle dans LA NOVLANGUE UN CDI ....

                              quant à « l’absentéïsme des femmes » dans LA REALITE ET SI LA NOVLANGUE NE TRAHISSAIT PAS LES FAITS ce sont des ABSENCES AUTORISEES pour mettre au monde un enfant QUI EST LA RICHESSE FUTURE DE LA NATION et le futur payeur de votre retraite !

                              DANS LA NOVLANGUE DE L’ECONOMIE on parle d’absentéïsme pour un homme malade d’un cancer de la prostate ! vous devriez changer de vocabulaire .... par prudence.


                              Comment faut-il vous expliquer que ce monde là, n’est pas « durable » et que mieux vaut prendre la tangente tout de suite !


                            • carnac carnac 16 septembre 2017 11:45

                              Je complète pour spartacus LA TRES SAINTE ENTREPRISE source de tous les biens a été infoutue de reprendre les chantiers navals de l’atlantique qui avaient 15 ans de travail devant eux :


                              L’ENTREPRISE c’est la PRIVATISATION DES PROFITS , LA COLLECTIVISATION DES PERTES et le fait de FAIRE REPOSER SUR LES SALARIES LE RISQUE ENTREPRENEURIAL.

                              Seules les coopératives peuvent échapper à ce schéma à condition de verrouiller le principe une personne une voix et qu’elles restent à taille humaine

                            • Trelawney Trelawney 16 septembre 2017 12:02

                              @carnac
                              Je complète pour spartacus LA TRES SAINTE ENTREPRISE source de tous les biens a été infoutue de reprendre les chantiers navals de l’atlantique qui avaient 15 ans de travail devant eux :

                              Reprendre les chantiers navals pour quoi en faire ? La France ne forme plus de chaudronniers, de soudeurs et de mécaniciens. Si vous pensez que pour faire tourner une société comme STX, il suffit d’employer le pecnot sans formation pour y faire du « travail manuel », vous vous trompez lourdement.
                              La majorité des chômeurs longue durée n’ont pas de formation et ne sont donc pas capable de se faire une carrière professionnelle.
                              En Allemagne les travailleurs précaires n’ont pas non plus de formation professionnelle, mais ils sont plus rare qu’en France car l’apprentissage tourne plein pot. Et, alors qu’en France on interdit à l’appentis de monter sur un escabeau, un ouvrier allemand de 21 ans a déjà une expérience de minimum 5 ans en entreprises et un vrai métier entre les doigts.

                              Si les italiens achètent STX, par le truchement des travailleurs détachés il transfèreront leurs savoirs faire professionnel là bas. Actuellement STX Saint Nazaire fonctionne avec 40% de travailleurs détachés (polonais, allemand italien) car en France on n’a plus les soudeurs, menuisiers, chaudronniers nécessaires à la fabrication des paquebots.

                              Lorsqu’on veut comparer quelque chose, il faut le faire entièrement et ne pas s’arrêter à un code du travail qui ne protège plus rien, parce qu’il n’y a plus rien à protéger

                            • carnac carnac 16 septembre 2017 12:22

                              @Trelawney
                              « LES PEQUENODS » en question pour reprendre votre propre terme ***** sont des « chaudronniers, des soudeurs et des mécaniciens » qui ont 15 ans de travail devant eux .... cela suffit à maintenir l’activité des chantiers navals en FRANCE A NANTES alors que vous voulez laisser dépecer une telle entreprise !


                              Par ailleurs qu’il y ait à NANTES des travailleurs détachés pour faire face à 15 ans de travail N’EST PAS LE VRAI PROBLEME . LE VRAI PROBLEME c’est que MACRON n’est pas prêt d’obtenir que les filiales de grands groupes éventuellement français qui les emploient payent les mêmes charges que les entreprises françaises faisant préférer sur le sol français des travailleurs détachés à des travailleurs français parfaitement formés !

                              ***** CONCERNANT LES PEQUENODS vous n’allez pas tarder à parler de« sans dents », « fainéants » et « autres névrosés » 

                            • Spartacus Spartacus 16 septembre 2017 14:34

                              @carnac
                              L’ENTREPRISE c’est la PRIVATISATION DES PROFITS , LA COLLECTIVISATION DES PERTES et le fait de FAIRE REPOSER SUR LES SALARIES LE RISQUE ENTREPRENEURIAL.


                              Les salariés ne sont jamais, jamais payés en fonction des pertes ou profits de l’entreprise, mais sur leur contrat de travail et la capacité a répondre à celui ci et quelque soit le résultat financier de l’entreprise.
                              Vous ne le saviez pas ?

                              Les Scoops vaste baque à la dernière mode utopiste gauchiste, réincarnation des Kolkoses ou Kiboutz n’ont jamais marché....
                              En économie on appelle cette économie coopérative, l’évdu pasager clandestin ou « free rider »

                              Allez donc faire un tour en Israel ou cette forme d’entreprise a été plébiscité dans les années 70 et 80...
                              Il n’y en a presque plus et plus personne n’aurait l’idéee d’en monter un tellement il c’est avéré être une vaste utopie et une vaste blague.

                              Vous y constaterez comme encore et toujours l’échec collectiviste.

                              Insupportables pour les jeunes en quête de liberté, jalousie entre membres, et du problème connu par les économistes sous le nom de « passager clandestin » ou « free rider » : pourquoi se tuer à la tâche si vous recevez autant que celui qui travaille ? 

                              Quand aux chantiers de l’atlantique, une société Italienne c’est proposée contrairement à vos dires...
                              Et d’après mes informations personnelles, la raison de la nationalisation ne sont pas des raisons d’indépendance et d’emplois locaux (ça c’est pour la façade et les bobos qui y croient) mais de l’exigence du premier client des chantiers, MSF société italienne qui a menacé de rompre les contrats si son confrère Italien Fincantieri rentrait au capital...



                            • carnac carnac 16 septembre 2017 14:53

                              @Spartacus

                              toutes les coopératives ne sont pas vertueuses pas plus que tous les hommes ne le sont .... pour avoir travaillé 10 ans dans l’une d’entre elles à taille humaine il est vrai je peux vous dire que ce fut pour moi mes plus belles années professionnelles ET humaines.

                              Précisément les italiens voulaient démanteler à leur profit leur concurrent principal qu’étaient les chantiers de l’Atlantique ... cela a dû vous échapper et c’est la raison pour laquelle l’Etat est intervenu ...

                              Un exemple de grandes grandes entreprises qui font payer leur mauvaise gestion par vous et moi par l’impôt et l’endettement public .... les banques 

                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 18:50

                              @Trelawney
                              Pour avoir des apprentis, il faut avoir des entreprises qui ont un carnet de commandes rempli. Un apprenti est un salarié avec un statut différent, c’est tout.
                              Pas de visibilité pour une entreprise, pas d’apprenti.


                            • Anatine 16 septembre 2017 19:06

                              @Spartacus

                              Le devenir de l’entreprise voir p12. http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article551


                            • gogoRat gogoRat 16 septembre 2017 19:55

                              @carnac

                               Pire encore que de FAIRE REPOSER SUR LES SALARIES LE RISQUE ENTREPRENEURIAL
                               cette sacralisation de l’Entreprise fait reposer sur l’Etat , les salariés en puissance et sur le contribuable la charge de ses choix inconsidérés et à court terme (courant après les cours de la Bourse) en matière de prospective et de ’formation’ professionnelle !
                              (voire formatage. Avec, pour illustrer le propos, une notion, inventée par un certain G. Collomb, de ’partenariat’ avec Microsoft ! ) )

                               Il serait intéressant que la caution ’médaille Fields’ de ce gouvernement nous fasse la démonstration de l’inanité des propos du logicien-philosophe Bertrand Russell dans son ouvrage ; ’In praise of idleness’
                               à moins que dans les prémisses de ses raisonnements, ce fruit d’un labeur n’émanant pas de l’Entreprise, soit à ranger dans le ’rien’ jupitérien ?



                            • Ruut Ruut 18 septembre 2017 07:12

                              @Spartacus
                              Vous marquez un point seul l’industrie crée la richesse, le reste ne survie que de la richesse crée par l’industrie.
                              Sans industrie rien ne survie dans le monde capitaliste qui est notre monde actuel.
                              La France n’as pas sue protéger ses industries des délocalisations et tout le reste ne tien que par perfusion a coups de crédit national.


                            • carnac carnac 18 septembre 2017 07:25

                              @ANATINE merci pour ce lien sur le rapport IGAS relatif au travail collaboratif


                            • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 07:48

                              @carnac
                              des travailleurs français parfaitement formés !

                              En France on ne forme que pour des sociétés de services (banques, assurances etc). Le cursus d’un français c’est soit : bac + BTS actions commerciales ou gestion ou comptabilité, soit bac + grandes écoles de commerce ou communication quand il a du fric et de la chance, soit bac et rien pour le gros des troupes car le bac n’est pas un diplôme pouvant prétendre à un travail. De plus les écoles d’ingénieurs peinent à recruter et les diplômés vont en grandes majorité dans les banques car fort en math.
                              A partir de là il est facile de comprendre que le gros de l’activité en France se situe dans les sociétés de services et pas ailleurs.
                              Prenez le cas de STX ou même de feu GMS dans la Creuse. Et regarder simplement ce qui est une évidence pour un repreneur mais qui échappe à tout le monde : la moyenne d’age. Comment reprendre une société avec un savoir faire et qui a des ouvriers proche de la retraite, car le génial patron a préfère licencier les plus jeune pour ne payer qu’un minimum d’indemnité et garder les plus vieux car compétents et attachés à leur travail.
                              Le repreneur se retrouve à devoir réembaucher du personnel (mécanicien chaudronnier etc) qui n’est plus formé en France.
                              C’est pour cela que pour GMS vous n’avez aucun repreneur et que chez STX il y aura plus d’italiens que de français.

                              Avant de récolter il faut penser à semer

                            • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 07:57

                              @Fifi Brind_acier
                              Pour avoir des apprentis, il faut avoir des entreprises qui ont un carnet de commandes rempli. Un apprenti est un salarié avec un statut différent, c’est tout. 
                              Pas de visibilité pour une entreprise, pas d’apprenti.

                              Toutes entreprises bâtiments mécaniques etc fonctionnent avec des apprentis, qu’elles aient un carnet de commande ou pas. Car un apprenti est là pour apprendre et même s’il est une aide pour un ouvrier (découpage des équipes) il n’a pas les compétences pour être autonome.
                              En France l’apprenti représente un « échec scolaire » en une phrase : « Tu es trop con pour avoir le bas, tu ferras apprenti ». Comment avec cette mentalité former du personnel compétent et motivé ? Lorsque l’apprenti traîne les pieds pour rejoindre l’entreprise et arrive 1 heure en retard quand il veut bien arriver, vous pensez que ça motive le patron pour en prendre. Et lorsque l’état met de la bonne volonté pour augmenter les tracasseries administratives pour l’embauche d’apprenti, ce patron préfère faire avec son personnel et éviter la galère de l’apprentissage

                            • carnac carnac 18 septembre 2017 08:11

                              @Trelawney

                              information capitale : la moyenne d’âge des travailleurs de STX quelle est votre source ?

                              Au passage on voit la financiarisation des entreprises à l’oeuvre dans sa totale irrationalité .... puisque lorsqu’on licencie on choisit les plus jeunes et plus diplômés pour le faire à moindre frais .... c’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé personnellement lors du licenciement économique que j’ai subi.


                            • Spartacus Spartacus 18 septembre 2017 08:56

                              @Ruut
                              L’industrie crée la richesse, le reste ne survie que de la richesse crée par l’industrie.

                              En voila un préjugé qui a la vie dure..

                              Le monde a changé. Depuis 20 - 25 ans, la richesse des productions immatérielles de services rend bien plus riche que l’industrie....Google, Facebook, Amazon, les télécoms ont des valorisations 50 fois plus importante que Toyota ou Volkswagen réunis.

                              Même en Allemagne...
                              Le secteur du service, comme de la logistique en Allemagne vient récemment de dépasser le nombre de salariés de l’industrie automobile.

                              Les gens rêvent plus d’applications immatérielles sur leur smartphone que de la dernière Mercedes. 

                            • Legestr glaz Ar zen 18 septembre 2017 09:17

                              @Spartacus

                              C’est une super analyse Spartacus. Les productions immatérielles, les services et le tourisme. Le monde tourne bien. Nos biens de consommation et notre nourriture arrivent par magie dans nos poches et nos assiettes. 

                              Il doit y avoir des robots bien cachés quelque part qui fabriquent tout ça !



                            • samuel 18 septembre 2017 09:17

                              @Spartacus

                              La conception et la fabrication de smartphone est extrêmement energivore.
                              Aux dernières nouvelles, la production d’énergie ne se fait pas à coup de Google-Amazon-Facebook tel un mantra sur Avox. 

                              La logistique est le pôle du flux par excellences ! Tu divises les ressources énergétiques par 2 (i.e secteur primaire), tu divises les flux par 2. 

                              Voilà voilà,
                              pour plus de précisions n’hésitez pas à m’insulter sur Avox smiley smiley

                            • Anatine 18 septembre 2017 10:54

                              @Ruut

                              Oui, à partir du moment ou l’on considere que la sante ou l’education, par exemple, sont comme les ressouces naturelles un capital gratuit dans lequel on peut puiser sans contribuer a leur reconstitution. A quand une ecologie sociale d’ailleurs pour rester dans l’analogie. Il manque au capital social, une « monnaie » pour pouvoir parler de sa valeur, une monnaie differente afin de ne pas la mesurer comme un cout. Cette confusion est purement comptable et l’on se sert de la realite des chiffres pour masquer l’essentiel.


                            • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 15:13

                              @carnac
                              information capitale : la moyenne d’âge des travailleurs de STX quelle est votre source ?

                              En 2013, la moyenne d’age chez STX était de 43 ans, ce qui en fait une société plutôt vieille. Chez GMS c’est plus vieux. 
                              Pour une société et sachant qu’il faut un minimum de 7 ans pour apprendre un métier, la moyenne d’age idéal pour entrevoir un avenir dans une société se situe entre 30 et 35 ans. Car vous vous trouvez avec un effectif qui apprend (les nouveaux) ou qui sont en fin d’apprentissage et aussi des personne confirmé en fin de carrière. 
                              Le rachat d’une société s’accompagne pour le repreneur d’un plan de non pas continuité mais réorganisation pour savoir ce qu’il va faire de cette société avec l’effectif qu’il a en place.


                            • rocla+ rocla+ 18 septembre 2017 15:28

                              Taux de chômage 2 sème trimestre  2017


                              France  , 9,4 %   Allemagne 4 %

                              Taux d’ emploi à temps partiel  2016 

                              France 14 ,2 %     Allemagne 22,1 %

                              Taux d’ activité des 15-24 ans  ( % des le même groupe d’ âge )

                              37,2%              49,3 %

                              Taux d’ activité des 55_64 ans  ( % dans le même groupe d’ âge ) 

                              53,7 %              71,3 %

                              Taux d’ emploi des femmes âgées de 20-64 ans   2016

                              66,3 %              74,5 %

                              Taux d’ emploi des femmes à temps partiel          2016

                              22 %                36, 9 % 

                              Enfants de moins de 3 ans gardés par leurs parents 

                              63 %                 72 %

                              Places en crèches  

                              150 000               400 000

                              Jeunes de 15 à 24 ans en apprentissage 

                              5,2 %                 16 %

                              Âge  actuel de départ à la retraite 

                              62 ans                 16 %   


                            • rocla+ rocla+ 18 septembre 2017 15:38

                              Poids de l’ Industrie dans l’ économie  2015 



                              France  11, 2 %     Allemagne 22,8 %

                              Taux d’ Imposition sur les sociétés 2016 

                              France  34,43 %    Allemagne 30,18 % 

                              Taux de syndicalisation 2013 

                              France 7,7 %        Allemagne 18,1%

                              Jours de grève ( pour 1000 actifs ) ( 2009-2015 )

                              France 149          Allemagne 9

                              Durée d’ Indemnisation du chômage 

                              France 24 à 36 mois   Allemagne 12 mois 

                              Nombre d’ immigrants arrivant dans le pays  2015

                              France 363.869        Allemagne 1.543.848     





                            • carnac carnac 19 septembre 2017 15:48

                              @Trelawney

                              bon si je comprends bien vers 45 ans on est « vieux » et « inutile du point de vue de l’entreprise » , il va falloir qu’on m’explique pourquoi on recule l’âge de la retraite ....
                              Ce que j’ai constaté au sein de ma DRH c’est qu’en fait les plus jeunes organisent souvent mal leur travail malgré leur accoutumance aux outils numériques : il n’est pas inutile d’organiser des tuilages entre jeunes et anciens , qui les enrichissent mutuellement.

                              Tant qu’on parlera ressources humaines et non de richesse humaine , de coût du travail au lieu de valeur du travail .... on aura des difficultés 

                            • carnac carnac 19 septembre 2017 15:57

                              @rocla+

                              • hé oui l’allemagne n’a pas fait le choix d’une société de services et a bien gardé son industrie,
                              • coté impôt sur les sociétés on s’aligne , 
                              • le taux de syndicalisation n’est pas comparable en france et en allemagne car en allemagne UN ACCORD SALARIAL SIGNE PAR UN SYNDICAT ne s’applique pas à qui n’est PAS SYNDIQUE .... on attend vainement une disposition identique en France depuis des années .. cela éviteraient aux attentistes français d’attendre que tout leur tombe tout cuit dans le bec
                              • Justement en Allemagne et dans le nord de l’Europe les grêves sont importantes à la renégociation des salaires tous les trois ans mais une fois le CONSENSUS obtenu c’est calme plat pendant trois ans jusqu’au prochain round , en France les NAO c’est tous les ans et on bride le dialogue social en n’incluant pas les syndicats dans les conseils d’administration si bien qu’il ne peut y avoir un consensus sur la santé de l’entreprise.
                              • ne pleurez pas l’indemnisation du chomage ne va pas tarder à être réduite surtout si on fait reposer sur les seuls retraités l’indemnisation du chomage des indépendants et des patrons ....
                              • L’allemagne a besoin de l’immigration car son taux de fécondité est très bas en cause précisément le mauvais sort fait aux femmes ... pente fatale sur laquelle nous conduit Monsieur MACRON


                            • Trelawney Trelawney 20 septembre 2017 17:20

                              @carnac
                              Ce que j’ai constaté au sein de ma DRH c’est qu’en fait les plus jeunes organisent souvent mal leur travail malgré leur accoutumance aux outils numériques : il n’est pas inutile d’organiser des tuilages entre jeunes et anciens , qui les enrichissent mutuellement.

                              On est en train de parler de « savoir faire » et de compétences pour fabriquer un navire ou une pièce mécanique. Dans tous les métiers nécessitant une technicité (carreleur, plombier, pâtissier, couturière, soudeur, chaudronnier, tailleur de pierre et aussi médecin, infirmier, sage femme etc) il faut un minimum de 7 ans (pas moins) pour être autonome.
                              Lorsque vous vous retrouvez avec une entreprise ayant 45 ans de moyennes d’age (c’est une moyenne haute en age) vous vous retrouvez avec des personnes compétentes et autonomes, mais avec trés peu de jeune « en formation » capable d’être autonome lorsqu’il s’agira de remplacer les anciens qui partiront en retraite.
                              C’est pour cette raison que cette société (GMS STX) n’aura que trés peu de repreneur car le savoir faire va, par manque de transmission, obligatoirement disparaitre.

                              Lorsque j’ai revendu mon entreprise de maintenance dans l’industrie pétrolière et de fabrication d’éoliennes, la moyenne d’age était de 35 ans avec une moyenne d’ancienneté de 15 ans. Donc pas de turn-over et des jeunes qui apprennent auprès des anciens. Je l’ai donc vendu trés cher et aucun employé n’a été licencié pour raison économique. Cette société pour 1/3 en France et 2/3 en Belgique et Danemark a été revendu à un consortium germano-russe et fonctionne encore trés bien aujourd’hui.

                            • geedorah geedorah 16 septembre 2017 12:24

                              Les femmes sont très souvent à temps partiel pour des raisons familiales précisément.

                              juste pour réagir à cet argument, où je travail plusieurs femmes sont en mi temps (1semaine de « congé » par mois) elles l’ont toutes choisies et en sont toutes contentes, elles ont du temps libre et la garde des enfants leur couterait l’équivalent de leur semaine de travail (c’est ce qu’elles m’ont dit)
                              et qu’en j’en parlait avec elles, j’ai des collègues hommes qui « s’incrustaient » dans la convers (ou bien je les introduit en leur demandant leur avis) et on était tous jaloux ^^


                              • carnac carnac 16 septembre 2017 12:37

                                @geedorah

                                Le jeunes pères de famille lorsqu’il y a un certain équilibre salarial dans le couple prennent plus volontiers la liberté d’avoir un temps partiel c’est vers cela que l’on devrait tendre car en effet qui peut sur deux smics payer un smic de frais de garde ? personne.

                                Il faut y réfléchir au cas par cas dans le couple ... et il faut aussi que JURIDIQUEMENT il ne soit pas possible D’IMPOSER DES TEMPS PARTIELS RIDICULEMENT FAIBLES 1/5ième 2/5ième 3/5ième de temps plein par exemple lorsque vous ferez votre demande de temps partiel .... Parce que vous serez alors obligé de garder votre temps complet même si vous avez vous aussi envie de vous investir dans l’éducation de vos enfants ! or là le risque c’est que les branches reviennent sur l’obligation légale de ne pas être en dessous de 24 heures de travail hebdomadaires c’est à dire 6 jours de travail de 4 heures.



                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 septembre 2017 18:57

                                @carnac
                                La France aurait les moyens financiers de créer des crèches.
                                - 40 ou 50 milliards d’argent public pour le CICE qui a créé 0 emploi.

                                - 173 milliards par an de niches fiscales aux entreprises, aux grosses entreprises, celles qui ont un service juridique pour s’y retrouver dans les méandres des dizaines de dispositifs fiscaux.
                                 
                                - autour de 200 milliards qui se baladent dans les paradis fiscaux. Le meilleur moyen de ne pas les retrouver c’est de supprimer les postes de fonctionnaires des inspecteurs financiers.


                              • gogoRat gogoRat 16 septembre 2017 19:23

                                @Fifi Brind_acier

                                toujours pas de réponse !
                                 Et vous croirez être crédible en redemandant à quoi ?! cf https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/loi-travail-nous-imposerait-on-le-196793#forum5000043
                                 Et vous vous plaindrez qu’on ne vous fasse pas confiance !


                              • microf 16 septembre 2017 14:39

                                A l´auteur @carnac

                                La question que je voudrais poser serait de savoir combien d´enfants vous avez, et je ne sais pas si j´entre dans votre privée en vous posant cette question, si oui, je vous prie de m´excuser.


                                • carnac carnac 16 septembre 2017 14:48

                                  @microf

                                  mon profil vous l’indique parce qu’en effet il faut parler des choses que l’on a vécues ou constatées personnellement : donc j’ai trois fils élevés seule , 4 petits enfants et je ne m’en suis sortie des problèmes liés à la flexibilité que parce que j’étais cadre et que je pouvais payer un smic à une aide à domicile pour s’occuper de mes enfants quand j’étais au travail. En effet, étant en plus syndic de copropriété salariée .... j’avais des réunions de copropriété entre 20 et 22/23 heures .... donc je récupérai mes enfants à l’école , je les faisais manger, je les couchais et je repartais .... tenir mes réunions.

                                • microf 16 septembre 2017 15:25

                                  @carnac

                                  Merci @carnac pour votre réponse, je n´avais pas regardé votre profil.
                                  Je voudrais d´abord vous féliciter pour tout ce que vous avez fait pour éléver seule vos enfants car ce n´est pas évident même lorsqu´on est en couple, et encore, lorsqu´on est seule, ce n´est pas facile, et je suis content que y êtes arrivée, vos enfants doivent être fières de vous, et moi aussi.

                                  La question que je voudrais vous poser serait de savoir comment faire pour réussir aujourd´hui á concilier ces deux côtés, la carrière de la femme et la famille, oú du moins pour améliorer le statut de la famille en permettant á la femme d´avoir des enfants tout en poursuivant une carrière professionnelle, car aujourd´hui, oú que l´on regarde, la famille est en perte de vitesse, moins de naissances, des divorces á la chaine, ou des couples sans enfants, ceci parcequ´on a beaucoup plus misé sur un côté, la carrière, au détriment de la famille.


                                • carnac carnac 16 septembre 2017 18:41

                                  @microf

                                  de mon point de vue 

                                  Il faut ménager une certaine stabilité pour que l’organisation de la vie de famille ne soit pas continuellement perturbée.
                                  • - Les clauses de mobilité doivent être indemnisées par l’employeur lorsqu’il les met en oeuvre. Une clause indemnisée de façon dérisoire est nulle et de nul effet (comme la clause de non concurrence ) . le Code Civil dit qu’il ne peut y avoir d’obligation sans contrepartie et de ce point de vue les clauses de mobilité non indemnisées ne sont pas légales.
                                  • - COMME EN ALLEMAGNE le père et la mère de famille doivent pouvoir refuser les heures supplémentaires , le travail du dimanche et la modification de leurs horaires - Les litiges étant réglés par les prud’hommes en référé sur demande de l’employeur qui devra alors justifier de circonstances particulières lui posant problème pour appliquer cette disposition.
                                  • - De même, il me semble que l’’employeur devrait justifier de l’impossibilité dans laquelle il est d’octroyer un temps partiel compatible avec les besoins organisationnels et financiers d’un père ou d’une mère de famille. Tout litige se réglant en référé sur demande de l’employeur qui devra justifier de ses difficultés pour appliquer cette disposition
                                  • - Le constat par les prud’hommes de raisons d’intérêt général s’opposant aux droits de la famille imposera au salarié concerné (le père ou la mère de famille) soit d’accepter les nouvelles dispositions en s’y adaptant , soit s’il ne les accepte pas, impose à l’employeur de licencier le salarié avec les indemnités légales qui lui sont dues et l’ouverture de ses droits à indemnisation du chomage.

                                • Alain Dussort Alain Dussort 17 septembre 2017 07:06

                                  Beau travail. 

                                  En tant que « généraliste de l’habitat » et peut-être bretonne, je vous invite à jeter un oeil sur mes derniers articles ...

                                  • Ruut Ruut 18 septembre 2017 06:59

                                    Ce point si il est vrais est aussi a relativiser :
                                    Les femmes sont très souvent à temps partiel pour des raisons familiales précisément.
                                    En effet il est souvent impossible a un homme d’avoir droit a une flexibilité dans son travail pour des raisons familiale.
                                    Personnellement toutes mes demandes m’ont toujours été refusées et jamais a mes collègues féminins.


                                    • carnac carnac 18 septembre 2017 08:23

                                      @Ruut

                                      les réductions de la masse salariale se font toujours sur le dos des femmes comme j’ai pu personnellement le constater en 2007-2008 c’est aussi la raison pour laquelle vous avez grand mal à obtenir un temps partiel et que l’on vous regarde dans l’entreprise comme des aliens quand vous demandé un congé parental ... j’ai aussi dû aider des hommes à ce sujet.

                                      Il est temps de faire changer les mentalités et la nouvelle loi travail , travaille à détricoter le droit des couples à un choix de vie 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès