• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron : de la solidarité à la finance

Macron : de la solidarité à la finance

La révolution macronienne est cohérente, elle tient dans la paraphrase d’une déclaration célèbre : tout ce qui est bon pour les premiers de cordée est bon pour tous les Français. Elle consiste à remplacer la logique de la solidarité par une logique financière individuelle. Quelques exemples.

Macron : de la solidarité à la finance Macron : de la solidarité à la finance

Macron a remplacé l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune ) par l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière). Qui consiste à soustraire la richesse financière à l’impôt de solidarité pour permettre à son détenteur d’investir comme bon lui semble : autrement dit soustraire à la décision publique, à l’intérêt public, à la solidarité, pour donner à la décision individuelle, à la recherche du profit qui peut, bien sûr, résider dans l’investissement dans des entreprises françaises (motif avancé) ou étrangères ou mieux dans des fonds spéculatifs ou d’investissements dont un des plus puissants est aujourd’hui connu de tous : BlackRock, le plus important gestionnaire d'actifs au monde, avec près de7 000 milliards de dollars dont les principaux clients sont des investisseurs institutionnels (Wikipedia). La société affiche une rentabilité d’exploitation exceptionnelle : acheter dans hésiter (JDD 18/01/20).

Maintenir l’impôt sur la fortune immobilière, c’est inciter les plus pourvus à se désengager de l’investissement dans l’immobilier, imposé, pour passer à l’investissement dans la finance, non imposé.
Pourtant, il ne semble pas qu’il y ait trop de logements en France !

Ce petit cadeau avec baisse des ressources de l’État est accompagné par la diminution de 5 euros par mois et par ménage de l’Aide personnelle au logement (APL). Diminution de prélèvement pour les gros. Récupération sur les plus pauvres !

Macron : de la solidarité à la finance

Au 1er février, le taux du Livret A et du Livret du développement durable sera abaissé à 0,5 %, taux historiquement le plus bas, avec une inflation proche de 1 %. Pour le ministère des finances, le taux du Livret A n’a plus vocation à couvrir celui de l’inflation (Le Monde 12/01/20).
Il y a 55 millions de Livrets A en France car c’est le moyen le plus simple pour nombre de particuliers d’avoir quelques ressources disponibles en cas de nécessité. Le ministère pense que cette baisse des taux devrait pousser à mettre ses économies dans des placements plus dynamiques ! Plus risqués ! Inciter les plus pauvres à risquer leurs économies ! A devenir boursicoteurs ! Dire aux petits porteurs qu’ils doivent les investir, c’est les pousser à prendre des risques, à se convertir à la spéculation boursière ? Le réveil peut être douloureux, en cas de renversement de la conjoncture ou de besoins de financement imprévus.
On aurait pu diminuer le plafond des placements (actuellement 22 950 euros) et réserver ce conseil aux titulaires des carnets les plus garnis ! Les petits porteurs de Livret A se contenteront probablement de voir se dégrader leurs économies plutôt que de risquer de les perdre.

L’exécutif sait que sa décision est très impopulaire et concerne pratiquement tous les foyers qui détiennent un ou plusieurs livrets A. Or la rémunération est devenue dérisoire. Pour Bruno Le Maire, le maintien d’un taux de 0,75 % aurait été irresponsable par rapport à notre politique de diversification des placements. Et irresponsable pour les milliers de personnes qui attendent un logement social. En effet, la réduction du taux à 0,50 % permettra de construire 17 000 logements sociaux supplémentaires et d’en rénover 52 000 chaque année. La mesure pénalise les épargnants mais renforcerait la politique du logement… Il oublie de dire, que pour compenser cette baisse du taux des livrets, il a imposé aux bailleurs sociaux de diminuer les loyers donc leurs moyens.
Autrement dit, il a organisé un coup à 3 bandes, sur le dos des pauvres et une opération plus discrète, au bénéfice des banques. Car elles profitent de 40 % des sommes collectées : elles vont rémunérer cette épargne au taux de 0,5 % au lieu de 0,75 % : un cadeau de 400 millions d’euros (Libération 18/01/20).
Il est intéressant de constater que le ministre justifie cette mesure en opposant petits épargnants et mal logés sans parler des bénéfices qu’en tirent les banques.
Il n’a jamais dit combien de logements auraient pu être construits avec le montant du cadeau fait avec la suppression de l’ISF.

Macron : de la solidarité à la finance

Dans la réforme, il est prévu un taux de cotisations retraite unique de 28,12 % sur les salaires mais les revenus au-delà de 120 000 euros par an ne donneront pas de droit à la retraite et ne seront soumis qu'à un taux de 2,81 % de cotisations, utilisées pour contribuer à l'équilibre du système. Les sommes qui ne participeront pas à l’équilibre du système, sur les salaires au-delà de 10 000 euros par mois, donnent beaucoup d’espoir aux assurances privées ou autres fonds de pensions ou d’investissement.

La Révolution libérale d’Emmanuel Macron est en marche : tous libres, tous égaux, tous fraternels ; tous boursicoteurs, tous contre tous. Jamais solidaires !

 

NB : même si le travail reprend sans le retrait total du projet de réforme, les grévistes ont obtenu un certain nombre de concessions. Et nul ne sait ce qui va se passer dans les jours, les semaines qui viennent...
Une chose demeure, les grévistes souffrent beaucoup au niveau financier. La solidarité financière sera appréciée. Moralement. Financièrement.

https://www.cgt.fr/actualites/france/retraite/mobilisation-solidarite/caisse-de-solidarite-envers-les-grevistes

Ci-après quelques images de la manifestation du16 janvier 2020 à Paris. Avec une participation plus importante des milieux enseignant et culturel...
Et aussi policier : sur le parcours de nombreuses rues étaient fermées par des barrages grillagés...

Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance
Macron : de la solidarité à la financeMacron : de la solidarité à la finance

Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 janvier 11:36
    « La Révolution libérale d’Emmanuel Macron est en marche : tous libres, tous égaux, tous fraternels ; tous boursicoteurs, tous contre tous. Jamais solidaires ! »

    Nous sommes tous très fiers d’apprendre que Bernard Arnault vient de coiffer Jeff Bezos au poteau : l’homme le plus riche du monde est FRANÇAIS :

    lien

    COCORICO

    les retraites vont diminuer et les vautours vont s’empiffrer en rendant l’épargne obligée

    le chômage va augmenter et les gilets jaunes vont continuer à se faire éborgner

    les déserts médicaux vont s’étendre

    les laboratoires pharmaceutiques vont engranger les profits

    alors nous sommes très fiers d’apprendre que les meilleurs parmi nous nous marchent dessus, ça réconforte un max


    • Trelawney Trelawney 20 janvier 07:40

      @Séraphin Lampion
      Entendu ce matin à la radio :
      Moins de 1% des plus fortunés possèdent plus que le reste de l’humanité.
      Et dans les chiffres ça donne cela : Si une famille économise 8000 euro par jour et qu’elle le fait depuis 1789 (la révolution). Le capitale qu’elle possède aujourd’hui représente moins de 1% de la fortune de Bernard Arnault.
      Il y a quelque chose qui ne marche pas dans ce monde.


    • Zozo canal histrionique 20 janvier 07:42

      @Trelawney

      Et Amazon qui brûle brûle 🥵, ça meurtrit mon 💖 de 🏂 ! smiley


    • Le421 Le421 20 janvier 09:08

      @Zozo canal histrionique
      Sacré shawford !!  smiley


    • ASTERIX 20 janvier 09:55

      @Zozo canal histrionique

      MANU 1ER EST L ’empereur bouffon de la finance européenne

      ils sont 4 a avoir coulé la FRANCE LE BANQUIER POMPIDOU LE BANQUIER MACRON LES ESCROCS SARKO ET CHIRAC


    • oncle archibald 19 janvier 11:54

      Financer les retraites (comme les autres prestations sociales d’ailleurs) par l’impôt ou par capitalisation sera très vite incontournable puisqu’il y a de moins en moins d’actifs (informatique, mécanisation et robotisation des taches), et de plus en plus de retraités.

      Comme en outre les actifs travaillent moins longtemps (études plus longues) et que les retraités vivent plus vieux (progrès de la médecine), financer les retraites par la seule solidarité intergénérationnelle impliquerait un taux de prélèvement sur les salaires qui serait insupportable aux entreprises (perte de compétitivité) comme à leurs salariés (salaire net insuffisant pour vivre).

      Et donc, inéluctablement, il faudra bien reformer la façon dont se financent les pensions de retraite et les autres prestations sociales. A part Macron démission (qui si elle se matérialisait ne changerait rien aux problèmes exposés ci-dessus) on chante quoi ? Qui propose quoi ? Le premier ministre attend les bonnes idées .


      • Gogole Gogole 19 janvier 11:58

        @oncle archibald

        « Le premier ministre attend les bonnes idées .  »

        écrivez-lui, puisque vous avez l’air d’en avoir, des bonnes idées !
        pourquoi ne vous écoute-t-il pas ?


      • Aimable 19 janvier 13:05

        @oncle archibald
        Retraite par capitalisation , vous n’y pensez pas , peut on confier nos économies pour la retraite a des escrocs qui se mettent en faillites quand ils en ont amassé assez pour assurer la leur .


      • Gogole Gogole 19 janvier 13:22

        @Aimable

        vous zavé qu’à faire pareil picétout
        il faut prendre des risques dans la vie
        traversez la rue et créez votre propre starteupe « capi-retrait’s »
        keski vous en empêche, hein ?
        faignant !


      • oncle archibald 19 janvier 13:31

        @Aimable : ben les avocats ils trouvent que ça marche bien, même qu’ils ne veulent pas qu’on les empêche de continuer comme ça !

        Et pleins d’autres aussi, le personnel naviguant des compagnies aériennes, les médecins, etc etc .. Il y en a beaucoup qui gèrent leurs caisses de retraite spécifiques avec bonheur ....


      • Sozenz 19 janvier 14:37

        @oncle archibald
        je suis convaincu que vous etes un brave cretin .
         vous annoncez tous les problèes qu’ il va y avoir avec la robotisation de plus en plus de chomage moins de travil car etudes etc ; et vous continuez a promouvoir le systeme de Macron .
         c est dingue .
        vous dites en quelque sorte qu’ il faudra capitaliser . 
        c est très bien pour les grand travailleurs ;
        mais pour ceux qui vont se faire bouffer leur taff par les robots ; ils vont faire quoi ? crever la gueule ouverte ?

        en tout cas , vous ne le dites pas ; mais ce sera une réalité .
         et comme on produit des cretins . on va les faire bosser quand on aura envie ; a des taches de merde . et quand ils seront jetables . et bien on leur dira crève ...

        Voilà le programme macron .. et votre logique a deux balles

        il faut s adapter aux nouvelles technologies comme les hommes ont du s adapter à la mecaniation ; c est a dire qu’ il faudra de la solidarité en acceptant de moins travailler .
         et pas bosser plus comme le demande nos gouvernements qui veulent gagner toujours plus avec leurs potes sur la couenne des pauvres .

        cherchez pas , vous n etes pas outillé pour reflechir plus loin que le bout de votre nez .
        je suis peut etre vulgaire , mais a force de voir des cretins . et bien arrivé à un moment . ça déborde . c est a cause de gens comme vous qui ne voulez pas reflechir vraiment que le monde va si mal .
        alors les pincettes ... voilà .


      • ticotico ticotico 19 janvier 15:43

        @Sozenz

        Merci pour ce recadrage éclairé, les macronistes de base (j’en ai dans ma famille) ne sont pas les mêmes que les corrompus cyniques qui bénéficient de ce système de prédation.

        Alors, lobotomie causée par l’excès de médias, illusion de faire partie (ou de pouvoir accéder) à ce monde des grands profiteurs, simple foi religieuse en des dogmes indémontrables (ruissellement), impossibilité de concevoir une alternative ... ?

        Le macroniste de base souffre d’un déficit cognitif, il a en face de lui un monde qu’il pense être la réalité, mais qui fait abstraction de nombreux faits. Dans le cas présent, les gains de productivité entraînant une diminution de la quantité de travail disponible ne peuvent pas être affectés au financement de la solidarité.

        Ce raymond75 verrait sûrement le monde différemment s’il était licencié (trop âgé, trop cher, pas flexible, nuisible au cours de l’action...) et qu’il devait préparer sa retraite en prélevant tous les mois 200 euros de son rsa pour les confier à Black rock en espérant que l’apocalypse financière partout annoncée n’aura pas lieu avant qu’il ait pu profiter d’une retraite un peu au dessus de la simple survie...


      • oncle archibald 19 janvier 16:42

        @Sozenz : je suis peut être très con mais certainement observateur et tout simplement pragmatique.

        De toute évidence il faudra que l’état assure un « minimum vital » à chacun, qui sera financé par l’impôt comme c’est d’ailleurs déjà partiellement le cas par le biais de CSG, et effectivement « les gros travailleurs », ceux qui ont des revenus importants, vont se démerder pour garder à la retraite un train de vie à leur convenance en capitalisant une partie de leurs revenus, soit dans des caisses de retraites spécifiques, soit en achetant des parts d’entreprise ou de l’immobilier locatif. Ils le font déjà, ne l’aviez vous pas remarqué ?

        Benoit Hamon avait parfaitement analysé le problème qui va se poser à long terme et était l’un des rares candidats, avec Macron, à avoir un projet d’avenir à proposer aux Français mais il n’a pas osé dire comment il le financerait.

        Macron voyait ce que n’avait pas réussi Hollande faute d’obtenir la confiance des entrepreneurs et voulait relancer toute l’économie de façon à faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’état.

        Malgré l’opposition monstrueuse de tous ceux qu’il a battus à l’élection et les pertes financières très importantes qui découlent des mouvements sociaux il obtient un résultat qui serait naturellement bien meilleur si ces pertes ne venaient pas impacter lourdement les résultats de certaines entreprises.

        Vous croyez que ce que souhaitent les cégétistes et les gilets jaunes réunis est réaliste ? D’ailleurs ils souhaitent quoi ? Vous ne pensez pas utile voire nécessaire de favoriser et encourager les entreprises pour conserver encore un peu de travail en France ? Vous n’avez pas observé que la concurrence est mondiale ?

        Vous croyez ce que veulent nous faire avaler les cégétistes et les gilets jaunes, à savoir qu’en France il y a une majorité de gens très malheureux qui n’arrivent que très péniblement à boucler leurs fins de mois ? Qu’il y en ait trop certes ! Qu’ils soient majoritaires c’est tout simplement faux. Que les plus précaires ne soient pas soutenus et aidés par la solidarité nationale c’est également faux.


      • foufouille foufouille 19 janvier 18:16

        @oncle archibald

        « taux de prélèvement sur les salaires qui serait insupportable aux entreprises (perte de compétitivité) comme à leurs salariés (salaire net insuffisant pour vivre). »

        on est compétitif avec la Roumanie ?

        pour les avocats, ils ont pas besoin d’avocats comme ceux qui ont été arnaqué sur des placements bidons genre pierre et vacances.

        les autres cités ont les moyens de se payer un bon avocat ou plusieurs.

        on auras une retraite 20 ans après avec de la chance.

        surtout que la plupart des assureurs et banquiers sont un tas d’escrocs.


      • bebert 19 janvier 18:54

        @oncle archibald
        L’argent de la vignette pour les vieux à coller sur le pare-brise de nos bagnoles il est passé où ???
        Pour la chanson je vous propose rétablissons ♫ ♫ l’ISF


      • Jonas 19 janvier 19:40

        @oncle archibald
        Un grand nombre de Français , comme de GJ, des employés de la RATP ou de la SNCF , ont un compte d’Epargne , mais ne savent pas que c’est de la capitalisation . 


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 21:03

        @Jonas
        Un grand nombre de Français , comme de GJ, des employés de la RATP ou de la SNCF , ont un compte d’Epargne , mais ne savent pas que c’est de la capitalisation

        Il le sauront bien assez tôt ! Au Chili, la retraite par capitalisation, c’est 1200 euros de salaire qui correspondent à 350 euros de retraite.


      • Zozo canal histrionique 19 janvier 21:11

        @LVMH-23

        J’ai intérêt à trouver la place qui va me plaire à l’écurie en arrivant, et que ce soit Versailles à l’étape précéde ants ! smiley smiley


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 21:27

        @oncle archibald
        Vous ne pensez pas utile voire nécessaire de favoriser et encourager les entreprises pour conserver encore un peu de travail en France ? Vous n’avez pas observé que la concurrence est mondiale  ?

        .
        La mondialisation était évitable, et la concurrence est mondiale, si on le veut bien !De nombreux pays ne l’appliquent pas, à commencer par la Chine.
        .
        Essayez d’acheter une partie du patrimoine chinois, ils vont vous dire poliment d’aller vous faire voir chez les papous. Mais ils achètent ce qu’ils veulent chez nous.Les dindons de la farce, ce sont les pays occidentaux !
        La mondialisation n’est pas symétrique.
        .
        Elle n’est pas arrivée de la planète Mars, elle a été soigneusement organisée ! Et on a parlé aux citoyens de : « mondialisation heureuse », en évitant de dire pour qui ? Il fallait « libéraliser les échanges », pour faire plus de profits.
        .
        On a donc fait sauter dans les pays occidentaux Europe et USA :
        -le contrôle des mouvements de capitaux.
        -les quotas qui limitaient en quantité les importations à bas coûts.
        -on a supprimé au maximum les taxes aux importations.
        -on a favorisé les délocalisations d’entreprises vers des cieux plus cléments.
        Cléments sur tous les plans : salaires, social, environnement, travail des enfants etc.
        .
        Voilà comment la France a perdu 40% de ses usines en 20 ans.
        Mais ce n’est pas une fatalité !


      • assouline assouline 19 janvier 22:06

        @Fifi Brind_acier

        .
        Voilà comment la France a perdu 40% de ses usines en 20 ans.

        Un lien vers l’article interessant de l’Usine Nouvelle...
        Où l’on explique non pas que les mouvements de capitaux, la supression des taxes sur les importatons et les quotas à l’importation sont à l’origine de la disparition de 40 % des unités de production industrielle...
        Mais que cest « la hausse des coût salariaux directs et celle des consommations intermédiaires » qui en sont à l’origine...
        .
        Des usines disparues en raison de le structures vieillissantes et de leur inaptitude à s’adapter aux nouvelles conditions de production...
        Cétait fatale...
        .
        Ce sur quoi on nous rassure en nous disant que tout va mieux à présent...
        .
        Entre 2000 et 2015, l’indice de la production industrielle française est passé de 115 à 100, ce qui signifie que la production industreille a diminué sur la période de 13%...
        .
        Les 40% de disparus auxquels ont fait référence ici ne sont que les usines...
        .
        Il aura fallu ça aux entreprises françaises pour qu’elles réagissent enfin...
        Une sorte de sélection naturelle par la viabilité...
        Et voilà la France plus saine...
        Plus saine, tant qu’on nous propose pas de revenir en arrière...
        .
        Sachons résister à la regression que nous promettent les conservato-arrièro-protectionnistes...


      • Le421 Le421 20 janvier 09:13

        @oncle archibald
        Calcul à deux balles, éculé et répété à l’envi par les addicts de BFMTV et de Léa SALAMI...
        Dans les années 70, il y avait 5 millions d’agriculteurs pour nourrir la France.
        Il n’y en a plus qu’un million.
        Ce devrait être la famine généralisée !!
        En plus, on exporte à tout va...

        La PRODUCTIVITÉ, ça vous parle ?
        Non, bien sûr !!

        Dites, vous savez quel est le pays d’Europe qui verse le plus de dividende à ses actionnaires ?


      • oncle archibald 20 janvier 10:33

        @Le421

        Mais vous faites exactement le même calcul que moi. Si on a perdu quatre millions d’agriculteurs et n+1 millions de salariés dans les usines robotisées (par exemple la construction d’automobiles), idem pour les dactylos (ce métier n’existe plus), il faudra bien financer la sécu et les pensions de retraite autrement que par un prélèvement des cotisations sur les salaires. Macron en a pris acte, pas vous apparemment.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 14:13

        @oncle archibald
        il faudra bien financer la sécu et les pensions de retraite autrement que par un prélèvement des cotisations sur les salaires. Macron en a pris acte, pas vous apparemment.
        .
        Et jusqu’à présent, les retraites par répartition étaient financées par les martiens ?

        Quand le Gouvernement supprime les cotisations sociales pour faire baisser le prix du travail, mais sans compensation, ça fait un trou dans le budget.

        Quand il est incapable de créer plus d’emplois qu’il n’en disparaît, ça fait un trou dans le budget.

        Quand il donne 40 milliards au CICE, en pure perte, au lieu de les affecter au budget de la Sécu et des retraites, ça fait de gros gros trous dans le budget.

        Quand les plus riches quittent « l’enfer fiscal » de Neuilly, pour aller s’installer en Belgique, ça fait des trous dans le budget.

        Quand il ne peut pas aligner les salaires des femmes sur ceux des hommes, car Bruxelles ne veut pas entendre parler de hausse des salaires, ça fait des trous dans le budget.
        .
        Ce n’est plus un gouvernement que nous avons, c’est une association de termites qui font des trous partout dans le budget de la sécu et des retraites !!


      • oncle archibald 20 janvier 16:41

        @Fifi Brind_acier

        C’est Macron qui a inventé la CSG et le CRDS ..... pov’mec !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 20:43

        @oncle archibald
        C’est Macron qui a inventé la CSG et le CRDS ..... pov’mec !


        .
        Et alors ? Ce sont des impôts, et pas progressifs, en plus ! ça prouve qu’on peut financer la solidarité, autrement que par les cotisations ! Officiellement, il manque combien ? 15 ou 20 milliards par an ?
        .
        Les 40 milliards du CICE, de nos impôts et qui créent 0 emploi, seraient plus utiles pour financer la Sécu, les hôpitaux et les retraites.
        .
        Les 80 milliards d’euros par an, planqués dans les paradis fiscaux, pareil.
        .
        Et les 9 milliards que nous payons au budget de l’ UE, en pure perte, itou.
        .
        Johnson va vous donner une leçon de souveraineté.
        Il prévoit de mettre fin à l’austérité, de refinancer les services publics, la santé en particulier, avec la construction de 40 hôpitaux, quand nous fermons les nôtres et mettons les urgences au pain sec.
        .
        Il est même question de renationaliser des lignes de chemins de fer, quand nous ouvrons les nôtres à la concurrence...

        Et horreur et prosternation, il vient d’augmenter les salaires de 6% ! De quoi faire faire des cacas nerveux à tous les Mamamouchis européens !

        Attendons le Brexit réel, et on verra bien où sont les pauvres mecs.... 


      • Zozo canal histrionique 20 janvier 20:48

        @Fifi Brind_acier

        Fifille, « tu gonfles, tu gonfles, tu deviens énoooooooooorme.. » (voix de Fufu Furtif version de Funès dans l’aile ou la cuisse) smiley

        You’re Fired x3

        2022 tu oublies l’Elysée !!!!!

        Tu es PEUT-ÊTRE encore en course comme mon bouffon/écuyer de l’agora... 😻😍🤩

        Allez zou Jaminette, direction Torok Maktu smiley smiley smiley

        (Rosita margharita <3 <3 <3 )


      • assouline assouline 21 janvier 00:48

        @Fifi Brind_acier
        .

        Johnson va vous donner une leçon de souveraineté.


        .
        C’est clair...
        .
        D’ailleurs, si les entreprises britanniques s’inquiètent des annonces du Ministre de l’économie de Johnson au sujet « de possibles divergences réglementaires avec l’U.E », c’est bien parce qu’ils espéraient que le Royaume décide souverainement d’une législation différente de celle l’Union européenne.
        .
        https://www.lefigaro.fr/flash-eco/brexit-les-entreprises-s-inquietent-d-une-divergence-reglementaire-avec-l-ue-20200120

      • assouline assouline 21 janvier 01:01

        @Fifi Brind_acier

        il (Boris Johnson) vient d’augmenter les salaires de 6% !

        C’est exact !
        Mais il s’agit en réalité de la poursuite d’une politique initiée par le Ministre Osborne du Cabinet Cameron en 2015...
        Avant même que le Royaume Uni apprenne qu’il allait quitter l’Union...
        Depuis, L’Angleterre rattrape sont retard en matière de salaire minimum et tente d’endiguer la monté d’une vague de travailleurs pauvres...
        La GB jouit de marges de productivité qui l’autorisent à augmenter sensiblement son coût du travail...


      • Aimable 23 janvier 07:34

        @Gogole
        Que voulez vous , vous et moi n’avons pas les même valeurs .


      • devphil30 devphil30 19 janvier 15:40

        Les dernières déclarations de Macron sur la presse devrait faire réagir car il entend crée un organe de presse qui détient la vérité

        https://reseauinternational.net/letrange-conception-de-la-presse-du-president-de-la-republique/

        Si cette régression abominable sur la retraite passe en force alors Macron aura gagné le droit d’aller pointer dans les conseils d’administration après 2022.

        Ce n’est pas un politique c’est un financier et la présidence aura été un tremplin pour gagner encore plus ensuite par contre pour l’ensemble des Français cela sera le gouffre qui les engloutira car après la sécurité sociale , le chômage il restait à abattre la retraite.

         



        • CLOJAC CLOJAC 19 janvier 18:12

          @devphil30

          « Si cette régression abominable sur la retraite passe en force alors Macron aura gagné le droit d’aller pointer dans les conseils d’administration après 2022. »

          Une place lui est réservée chez Goldman Sachs qui recycle tous les résidus toxiques de l’Eurocrature. Mario Draghi ancien chef de la BCE, et Mario Monti ancien président du conseil non élu imposé à l’Italie par Bruxelles, y sont déjà.
          Le prédicateur réchauffard ex-vice président des USA Al Gore dirige une filiale mais le Freluquet ne parle pas assez bien l’anglais pour un tel poste.


        • Jeekes Jeekes 19 janvier 16:06

          @ l’auteur

           

           

          Certes je soutiens la grève. Ne serait-ce que par principe.

          Mais y’a quand même un truc qui me turlupine...

           

          Quand je me souviens que je faisais grève (et que je manifestais) à l’époque où cette ordure de balladur nous a bien niqué en faisant passer le calcul de nos retraites sur les 25 meilleures années au lieu de 10 et sur 40 ans de cotisations au lieu de 37,5, j’en n’ai vu aucun des :

           

          z’enseignants,

          z’artistes,

          fonctionnaires de tout poil,

          cheminots,

          z’égoutiers,

          z’avocats,

          toubibs,

          tsétéra...

           

          Venir manifester avec nous.

           

           

          Et aujourd’hui je les vois porter des banderoles ’’tous solidaires’’ ’’sauvons NOS retraites’’ ’’public-privé, tous ensemble’’ ’’sauvons le service public’’...

           

          Ma que c’est bô !

          C’est juste que c’est 30 ans trop tard...

           

          D’ailleurs, question subsidiaire, que ce passerait-il si micron leur lâchait quelques concessions ? J’ai très peur de connaitre la réponse.

           

          Retrait immédiat.

          Tout pour ma gueule, les autres je m’en branle.

           

          Exactement comme l’ont déjà fait les flics, les pilotes, et d’autres encore !

          Fallait que j’le dise... 

           

           smiley

           


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 janvier 18:11

            @Jeekes

            « C’est juste que c’est 30 ans trop tard...  »

            faut pas cracher dans la soupe, « vieux motard que j’aimais » !

            déjà, on a le droit de se tromper et de corriger ses erreurs

            mais en plus, 30 ans après, c’est plus les mêmes et ils ont d’autant plus le droit d’avoir leurs actions, non ?


          • bebert 19 janvier 18:57

            @Jeekes
            Mal typiquement Français l’individualisme qui augmente terriblement vite avec les jeunes générations.


          • Jeekes Jeekes 19 janvier 19:51

            @Séraphin Lampion
             
            Moi j’veux bien vous croire...
            Non en fait je ne vous crois pas du tout.
             
            Je maintiens ce que j’ai dit, toutes ces ’’corporations’’ ne se sont bougées et ne se bougeront le cul que lorsqu’elles sont/seront concernées.
            Point barre.
             
            Aucune illusion à se faire.
            De toute ma vie, je n’en n’ai jamais vu aucune venir soutenir le privé.
            Et c’est pas demain la veille qu’on pourra compter sur leur ’’solidarité’’...
             
            Et je le déplore !
             


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 20:39

            @Jeekes

            La réforme des retraites de Balladur

            .
            « Depuis 25 ans, les grandes réformes des retraites ». 1993 : réforme Balladur
            .

            "En 1993, sous la présidence de François Mitterrand, le Premier ministre de cohabitation Edouard Balladur décide de porter progressivement de 37,5 ans à 40 ans (de 150 à 165 trimestres) la durée de cotisation dans le privé pour une retraite à taux plein.

            Le montant des retraites est désormais calculé sur les 25 meilleures années de la vie active au lieu des 10 meilleures. Mise en oeuvre au coeur de l’été, la réforme provoque peu de remous.« 

            .

            Pourquoi peu de remous ? A mon avis, parce que c’était les vacances, malin le lynx, mais aussi, les syndicats et la Gauche ne voulaient pas enquiquiner Mitterrand..

            .

            Je me souviens en 1981, quand Mitterrand a été élu, avoir entendu une responsable politique de Gauche, dire :  » Bon, maintenant, plus question de faire grève !"

            .

            Ben oui, le Socialisme nouveau était arrivé, les lendemains allaient chanter, donc, silence radio. Pareil en 2008, quand le PS a aidé Sarkozy à niquer le référendum de 2005 : silence radio.

            .

            On retrouve dans ce gouvernement, les mêmes qu’avant, mais en Coalition : les Républicains, le Centre et le PS. Et Macron et son gouvernement de bras cassés, qui réussissent l’exploit de se mettre toute la France à dos ! 

            .

            Avec un PS & une Droite affaiblis & discrédités, des syndicats qui étaient désertés, une réforme qui impacte tout le monde, le peuple a débordé les digues, avec une colère profonde, et venant de loin.., déjà annoncée par les Gilets jaunes. 

            .

            Parce que ça fait un moment qu’on nous prend pour des cons ! Une fois par la Droite, après par la Gauche, puis par des gouvernements de Coalition...Ils ont beau changer de têtes de gondole, ce sont toujours les mêmes depuis 40 ans !

            Alors quand le dentifrice est sorti du tube, bonjour pour le faire rentrer !


          • assouline assouline 19 janvier 22:18

            @Fifi Brind_acier

            « Depuis 25 ans, les grandes réformes des retraites ». 1993 : réforme Balladur

            .
            Interessant...
            Très intéressant...
            Car on apprend qu’en fait, la réforme des retraites en France n’est pas une affaire récente...
            25 ans que ça dure...
            Ce qui signifie que les fameuses « feuilles de routes de la Commission », qui ne datent que d’une quinzaine d’année, n’y sont pour rien...
            Ainsi, la réforme des retraites françaises serait en réalité une affaire purement française...
            Dont a hérité l’Europe, la pauvre...

          • Le421 Le421 20 janvier 09:17

            @Fifi Brind_acier
            Partir du postulat de le PS représente réellement la gauche française, c’est faire preuve d’une certaine naïveté.
            Mitterrand a choisi cette formation politique parce qu’à droite, il n’y avait plus de place.
            En France, la gauche n’est pas dans les esprits. Il y a viscéralement beaucoup plus d’égoïstes que de partageurs.
            Et parfois, je me demande lequel est le plus con des deux...
            Surtout quand on a trois sous devant soi.


          • Le421 Le421 20 janvier 09:20

            @assouline
            On a des dirigeants largement assez escrocs en France pour massacrer le peuple sans demander à l’Europe.
            Et ceux qui prétendent que tout vient de Bruxelles sont des escrocs toréadors qui agitent la muleta pour mieux te planter une banderille !!


          • Zozo canal histrionique 20 janvier 10:51

            @Le421/thinkerview/TKL/Thud/Finkadrsîles

            Fixe !

            Au rapport !

            Corvée de charge pour le -/+ LoOser ! smiley smiley. smiley smiley smiley


          • oncle archibald 20 janvier 11:06

            @Le421 : « En France, la gauche n’est pas dans les esprits. »

            Tout dépend de ce que l’on appelle « la gauche ». Si c’est le communisme que vous appelez « la gauche » alors là oui, vous avez raison. Très peu de Français en veulent. Pourquoi ? Mais juste parce qu’ils savent qu’ils vivent mieux sans qu’avec !

            Le tour de force de Mitterand c’est d’avoir fait avaler aux communistes qu’ils voulaient la même chose, juste pace qu’il avait besoin d’eux pour se faire élire. Le fameux petit livre rouge « programme commun de la gauche » a été une trouvaille du vieux renard Mimitte ! Georges Marchais en a encore mal au cul dans sa tombe !


          • assouline assouline 20 janvier 12:24

            @Le421

            Effectivement, sur ce point, l’Europe n’a rien inventé.
            Les Etats parties ont exporté leur savoir-faire en la matière jusqu’à Bruxelles.
            Même la Grèce...
            Toutefois, une saine dynamique a été observée...
            Les pays les plus vertueux corrigent les plus mafieux...
            La Serbie n’est pas près d’y mettre les pieds...
            De toute manière, il n’en est pas question.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 13:27

            @Le421
            Partir du postulat de le PS représente réellement la gauche française, c’est faire preuve d’une certaine naïveté.


            .
            Demandez aux électeurs, ils considèrent que le PS est de Gauche.
            C’est d’ailleurs ainsi que le Ministère de l’ Intérieur le classe.
            Et c’est ainsi que les Socialistes se présentent, pareil pour le PCF.
            .
            Que l’étiquette ne corresponde pas au contenu, et que ce soit une publicité mensongère, est une autre histoire !
            .
            Pour l’UPR, dans l’UE, la division Droite/Gauche ne veut plus rien dire, puisqu’ils sont tous contraints d’appliquer la politique néo libérale de Bruxelles, une fois arrivés au pouvoir.
            .
            Tous les pro européens sont des néolibéraux.
            Aussi bien Orban, que Syriza, Podémos, Salvini, le FN, Corbyn, Die Lincke, les Républicains, que le NPA, le MODEM, ou la France Insoumise...


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 13:59

            @Le421
            Et ceux qui prétendent que tout vient de Bruxelles sont des escrocs toréadors qui agitent la muleta pour mieux te planter une banderille !!


            .
            Vous devez confonde avec ceux qui ne lisent pas les Traités européens...
            D’ailleurs, si ces Traités sont tellement inoffensifs, pourquoi voulez-vous « un rapport de force » pour les changer ?? Vous n’avez qu’à les laisser comme ils sont.
            .
            C’est un peu comme votre vision alléatoire de la France.
            « Bien trop petite pour se débrouiller toute seule ».
            « Mais suffisamment forte pour imposer sa loi aux 27 autres pays ».
            « Car la France est indispensable pour l’ Europe ».
            .
            Pourquoi imposer l’ Europe sociale aux 28 pays, puisque les Traités sont inoffensifs et permettent de faire du social sans en sortir et sans risque ?
            .
            On n’a pas bien vu comment Syriza a fait du social en Grèce...
            On attend de voir comment Podémos va faire du social en Espagne ?
            .
            Au Portugal, on sait déjà que c’est du pipeau de chez pipotron.
            « Une sortie d’austérité en trompe l’oeil ».

            Cristina Semblano est Docteur ès Sciences de Gestion par l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne et membre du Bureau National du Bloco de Esquerda, un des partis de la Gauche radicale portugaise.

            Le Bloco de Esquerda, parti de Gauche radicale et le Parti Communiste Portugais, qui ont totalisé près de 20 % des voix aux dernières élections législatives, soutiennent de façon critique le gouvernement d’António Costa, issu du PS Portugais. Quel bilan faites-vous de cette année de soutien sans participation au gouvernement ?...


          • Les grèves ne dérangent que les prolos et les personnes fragiles. Macron et sa clique de rentiers ne prennent pas le métro (rappel !)...

            Rendez-vous aux présidentielles de 2022 pour virer ces affairistes et rendre le pouvoir au peuple ! Pas de grève des électeurs SVP !


            • Trelawney Trelawney 20 janvier 07:51

              @France Républicaine et Souverainiste
              Les Lobbys et affairistes de tout poil occupent l’Elysée, avec Sarkozy qui en a été l’instigateur, puis Hollande qui, par peur, n’a rien fait contre, puis ensuite Macron qui a accéléré le processus.
              Comment Marine Lepen si jamais elle devient le locataire de l’Elysée va s’y prendre pour nettoyer ces écuries d’Augias ?


            • CRICRI59 CRICRI59 20 janvier 17:19

              @France Républicaine et Souverainiste

              https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

               A visionner De Gaulle et la constitution

              Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière.

              Mais dite mois comment on pourrait changer tout ça SVP.


            • McGurk McGurk 19 janvier 18:53

              La révolution macronienne est cohérente

              Non justement, elle ne l’est pas.

              Prendre la tête de l’Etat français et détruire l’Etat, c’est du pur illogisme.

              La fonction de représentation exige de représenter la majorité des Français ainsi que leurs idées alors qu’il ne représente que les grands actionnaires, banques et l’élite politique européenne.

              Président n’est pas qu’un « job comme un autre », il nécessite également de l’empathie envers le peuple (encore une chose qu’il n’a pas) et des actions sociales concrètes, la France étant une démocratie avec une forte composante sociale (qu’on s’ingénie à détruire depuis des décennies).

              Macron dirige un pays comme si c’était une entreprise, ce qui n’est pas non plus, ici, cohérent. Cela nécessite une opposition (où est-elle d’ailleurs) mettant en lumière les faiblesses des institutions et de son programme, un dialogue avec les différentes oppositions et citoyens.

              Or, sur ce point, il n’y a jamais eu de volonté de parler mais de « négocier » ce qui a été décidé en amont par sa bande de malfrats. Ce n’est pas pas un parti démocratique mais autoritaire qui a oublié que la démocratie c’est à la fois discuter à la fois avec ceux qui sont plutôt d’accord et aussi avec ceux ne l’étant pas et négocier.


              • Paul ORIOL 19 janvier 19:06

                @McGurk
                Bonjour,
                Je suis d’accord avec vous sauf qu’il s’agit de v(n)otre point de vue.
                Pour lui, il est venu pour faire cette politique et il la fait.
                Je voulais en montrer la cohérence.
                Bien à vous
                Paul


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 20:05

                @Paul ORIOL
                Pour lui, il est venu pour faire cette politique et il la fait.
                .
                Non, pas du tout, c’est ce que les médias, les syndicats & les dirigeants politiques veulent vous faire croire, mais Macron ne décide de rien, car Macron est pro européen.
                .
                Si un autre Président pro européen avait été élu, n’importe lequel, nous aurions exactement la même politique économique et sociale.
                .
                Macron suit point par point les feuilles de route de la Commission européenne et du Conseil européen. En application du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro, signé en 1997 par Juppé, à lire très attentivement.

                .
                Feuille de route pour la France 2016

                Feuille de route pour la France 2017

                Feuille de route pour la France 2018

                Feuille de route pour la France 2019.

                .
                Macron est obligé d’appliquer la réforme des retraites, pour casser les acquis sociaux et favoriser les patronat qui attend ça depuis 1945 !
                .
                Sinon, il aura des comptes à rendre aux autres pays européens qui ont déjà fait la réforme des retraites, et aux Institutions européennes, qui veillent à la bonne marche du capitalisme européen.
                .
                L’UE n’est pas ce machin présenté par les bisounours, qui croient « à la paix et à la prospérité », c’est une machine de guerre contre les classes populaires.


              • assouline assouline 19 janvier 21:26

                @Fifi Brind_acier

                Sinon, il aura des comptes à rendre aux autres pays européens qui ont déjà fait la réforme des retraites, et aux Institutions européennes,

                .
                Un lien qui mène à une video youtube...
                Une video où l’on apprend non pas que « Macron suis point par point une feuille de route de la Commission européenne » mais que des agents administratifs de l’Union euuropéenne veillent au respect de la limite de la dette publique à 3% du PIB...
                Et c’est du boulot ! Croyez-moi !
                Mais rien de plus que ça...
                Et ce qui permet de rassurer chaque français sur le montant de dette publique qu’il aura à rembourser plus tard...
                A ben oui...
                On vous a pas dit mais un jour...
                Il faudra payer...
                C’est d’ailleurs ce que l’on fait déjà à auteur de 55 milliards d’euros par an...
                Et ça, ça n’est que les intérêts...
                Enfin, 55 milliards, tant que les taux sont bas...
                .
                Plutôt sympa ces comptables européens de veiller à la sagesse budgétaire de notre gouvernement...
                .
                Pas sûr que les citoyens-autodéterminés-français seraient à même d’en faire autant...

              • assouline assouline 19 janvier 21:33

                @toutes et tous

                Feuille de route pour la France 2016

                Feuille de route pour la France 2017
                Feuille de route pour la France 2018
                Feuille de route pour la France 2019.


                Vous cassez pas la tête à tout lire...
                Cet empilement de lien mène aux mêmes info...
                Les Recommandation du Conseil de l’Europe à la France...
                Notamment sur son système d’apprentissage, encore hésitant, et sur l’accès à l’emploi des sans-diplôme.
                Un soucis européen qui ne peut que faire du bien à la France...

              • Paul ORIOL 19 janvier 23:29

                @Fifi Brind_acier
                Tous les gouvernants de droite ou de gauche se cachent toujours derrière l’Union européenne qui nous oblige à...
                En réalité, ils ont accepté au niveau des instances de l’UE et ne l’assument pas ensuite devant le peuple français : parce qu’ils sont en accord avec ces politiques. Mais n’ont pas le courage de le dire.
                Des pays moins importants que la France au point de vue économique et/ou politique continuent à faire ce qu’ils veulent tout en recevant une aide financière importante...
                Macron a dit qu’il était d’accord avec cette politique. S’il réussit à l’imposer aux Français, il postulera alors à la première place en Europe. Il l’a déjà annoncé ! Et le moment est favorable : le Royaume-Uni s’en va et Merkell aussi, et l’Allemagne a quelques difficultés économiques, peu-être passagères, mais... il veut en profiter.
                Pour le moment, avec quelques difficultés , GJ et retraite, il joue le rôle auquel il s’est engagé auprès de ses mandants. Ceux qui l’ont porté au pouvoir.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 08:38

                @Paul ORIOL
                Des pays moins importants que la France au point de vue économique et/ou politique continuent à faire ce qu’ils veulent tout en recevant une aide financière importante...

                .
                Les 19 États membres constituant la zone euro sont :

                l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovaquie et la Slovénie.


                Quels pays de la zone euro n’appliquent pas les oukases de Bruxelles ?
                Tous les pays européens ne sont pas dans la zone euro.
                .
                La Pologne vient de baisser l’âge de la retraite, mais la Pologne n’est pas dans la zone euro, sa monnaie est le Zloty.
                .
                Le Pacte de stabilité et de croissance ne concerne que les pays de la zone euro.
                Les autres ne sont pas concernés par « la pseudo convergence des économies ».
                .
                D’ailleurs, le fait d’avoir gardé leur monnaie nationale est un facteur favorable pour leurs économies. Et le taux de chômage (on le voit en GB) est plus bas, que dans les pays de la zone euro.

                UPR-Lien entre l’ euro et le chômage"


              • assouline assouline 20 janvier 12:13

                @Paul ORIOL

                Des pays moins importants que la France au point de vue économique et/ou politique continuent à faire ce qu’ils veulent tout en recevant une aide financière importante...


                .
                Ces pays ne continuent pas à faire tout ce qu’ils veulent...
                Ils sont tenu de satisfaire aux critères de convergence du PSC, ce qu’il font très bien d’ailleurs... mieux que les pays de l’Union occidentale...
                Pour le reste, effectivement, ils font ce qu’ils veulent...
                Car la politique de cohésion de l’Union ne porte que sur un nombre limité de critères...

              • assouline assouline 20 janvier 12:20

                @Paul ORIO

                Le Pacte de stabilité et de croissance ne concerne que les pays de la zone euro.

                Tous les pays de l’Union doivent à terme rejoindre la Zone euro.
                Par conséquent, dans cette optique, tous les pays de l’Union doivent adopter les critères de convergence et se conformer aux exigence du Pacte.


              • McGurk McGurk 20 janvier 15:55

                @Paul ORIOL

                Effectivement et nous vous remercions pour votre article.
                Rares sont ceux qui arrivent à garder la tête froide pour écrire à la fois quelque chose de proportionné et de cohérent.


              • rogal 19 janvier 19:47

                Financement : robots, croissance...


                • Le421 Le421 20 janvier 09:22

                  @rogal
                  Houlà !!
                  Pas touche !!
                  Et les dividendes mon brave, vous y pensez aux dividendes ?
                  Comment les vrais feignasses assistées vont survivre sans rien foutre ?


                • ribouldingue ribouldingue 20 janvier 00:23

                  Depuis le 17 octobre 2018, date de la 1ère manifestation des gilets jaunes, les citoyens sont en pression permanente et la tension est palpable par cette impression de s’être fait dupés par l’élection de 2017 au profit d’un opportuniste inconnu face à une nationaliste forçant l’électeur à un choix, on ne peut plus hasardeux, entre la peste et le choléra, en donnant le sentiment que les dés étaient pipés à l’avance en rejouant la partie du 21 avril 2002. Sauf, qu’en 2002, nous savions à qui nous avions à faire. Chirac était un super menteur mais il savait se rétracter pour éviter le pire. Bien sûr, les anciens n’ont pas oublié, ce 6 décembre 1986, lorsque Malik Oussékine ce jeune homme est mort sous les coups des « voltigeurs de Pasqua ». Il est comme la mémoire des violences policières que nous pensions éteintes pour l’éternité et pourtant ont ressurgi ce 21 juin 2019, soir de la Fête de la musique. Après une charge de la police, Steve Maia Caniço, est tombé dans le fleuve et retrouvé mort.

                  Aujourd’hui, avec les manifestations des syndicats et le rapprochement des gilets jaunes donnant un nouveau souffle à la contestation, la violence monte crescendo et « Le Reich En Marche » par son mépris en attisant la colère du peuple trahi est obligé de se faire exfiltré d’un théâtre par une porte dérobée de peur de se faire lyncher sur la place publique.

                  Les 29 mois restant, avant la prochaine échéance présidentielle, risquent d’être fort agités dans le pays pour celui qui racle les fonds de poches des misérables pour satisfaire ses amis banquiers et assureurs.

                  Il suffit d’une étincelle pour mettre le feu aux poudres. Macron a t-il conscience qu’il est assis sur un baril chargé de poudre qui n’est pas de la poudre de perlimpinpin, mais de la poudre à canon prête à lui sauter à la face ?


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 09:08

                    @ribouldingue
                    Sauf, qu’en 2002, nous savions à qui nous avions à faire. Chirac était un super menteur mais il savait se rétracter pour éviter le pire.

                    .
                    Chirac et la réforme Juppé de 1995, c’était avant 1997 et la signature du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro ! Depuis les textes ont cadré les réformes, et les Gouvernements sont sous tutelle.
                    .
                    25 ans de réformes des retraites, ça a commencé en 1993 avec la réforme Balladur, puis 6 autres réformes, celle-ci est la 7e, mais elle touche au coeur du système par répartition, auquel les Français sont très attachés.
                    .
                    Si nous sommes dans la mouise, c’est à cause de Macron, certes.
                    Mais aussi de tous ceux qui vivent dans le déni de réalité.
                    .
                    Depuis bientôt 13 ans, l’UPR explique le contenu des Traités européens.
                    Et comment les politiques et les médias vous mentent.
                    .
                    Asselineau, lors de la campagne de 2017 a expliqué sur France2, ce que serait le vrai programme de Macron, mais les électeurs ont fait la sourde oreille, et ils ont continué à voter pour des candidats pro-européens !
                    .
                    Alors assumez maintenant ce que vous avez élu ! a dit un policier à un manifestant



                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 janvier 12:03

                    @Fifi Brind_acier

                    « Alors assumez maintenant ce que vous avez élu ! a dit un policier à un manifestant »

                     

                    On a élu aussi les droits de l’homme de 1789 et le préambule de la Constitution de 1946, et là c’est bien l’Etat et sa police et ses magistrats qui doivent assumer.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 13:38

                    @Daniel PIGNARD
                    On a élu aussi les droits de l’homme de 1789 et le préambule de la Constitution de 1946, et là c’est bien l’Etat et sa police et ses magistrats qui doivent assumer.


                    .
                    Salut Daniel,
                    1789 est bien loin ! Il est même écrit dans la Constitution de 1958, qui inclut la déclaration des Droits de l’ Homme et du Citoyen, la définition de la Nation :
                    .
                    Article III

                    Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

                    .

                    Mais tous ceux qui détestent la souveraineté & la Nation française pour lui préférer l’Europe, plaident pour une autre Constitution, qui ferait sans doute disparaître cette notion qui appartient « au vieux monde »...


                  • CRICRI59 CRICRI59 20 janvier 17:44

                    @Fifi Brind_acier
                    Bonsoir

                    https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

                     A visionner De Gaulle et la constitution

                    Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière

                    Qui peus me dire comment changer ce mode de scrutin pour satisfaire dans une égalité complète le peuple Français.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 21:11

                    @CRICRI59
                    Bonsoir, il ne peut pas y avoir de démocratie dans un système supranational, comme l’ UE. La priorité, c’est de se rassembler pour en sortir.
                    .
                    Dans le système actuel, ceux qui sont élus par les citoyens ne décident de rien d’essentiel. Des Maires au Président, ils appliquent des décisions prises ailleurs.
                    .
                    Et ceux qui décident, ne sont élus par personne : la Commission européenne, la BCE, la Cour de Justice européenne, le Pentagone qui dirige l’OTAN et qui décide de la diplomatie et de la défense.
                    .
                    C’est un système de type colonial. Les Chefs d’Etats ont à peu près les mêmes pouvoirs qu’un Gouverneur, du temps de la colonisation...
                    .
                    Et le spectacle du pouvoir qui nous est donné, est celui d’un pouvoir Canada Dry.
                    Il a la couleur du pouvoir, les aspects extérieurs du pouvoir, mais ce sont juste des vassaux, qui appliquent des décisions prises ailleurs.
                    .
                    C’est d’ailleurs la 1ere fois dans l’ histoire de la France, (à part les 4 ans d’occupation nazie) , que la France est dirigée depuis l’étranger, par des gens jamais élus par les Français !

                    Bien que n’ayant aucun goût pour la monarchie, il faut bien leur reconnaître un mérite, pendant 800 ans, les rois de France ont protégé la souveraineté et l’indépendance du pays.


                  • Xenozoid Xenozoid 20 janvier 21:25

                    @Fifi Brind_acier

                    Bien que n’ayant aucun goût pour la monarchie, il faut bien leur reconnaître un mérite, pendant 800 ans, les rois de France ont protégé la souveraineté et l’indépendance du pays.

                    le roi étant la france et la france le roi, tu ne te mouilles pas trop,je ne peux pas dire que les esclaves se pensaient francais,sauf quand ils mourraient pour le roi...m’enfin la france est une construction basé sur la coercion,ce n’est pas une religion basé sur une illusion d’un monde meilleur,sauf que la colonisation le disait

                    la france c’est dieu,les capitalistes et les multinationales....vive la france


                  • assouline assouline 21 janvier 00:08

                    @Fifi Brind_acier
                    .

                    Et ceux qui décident, ne sont élus par personne : la Commission européenne, la BCE, la Cour de Justice européenne,


                    .
                    Les ministres du gouvernement français ne sont pas élus eux non plus...
                    Les administrateurs de la Banque de France ne sont pas élus eux non plus...
                    Les magistrats de France ne sont pas élus eux non plus...

                    En revanche, les députés français, eux, sont bel et bien élus, tout comme les députés du Parlement européen...


                  • assouline assouline 21 janvier 00:15

                    @Fifi Brind_acier
                    .

                    le Pentagone qui dirige l’OTAN et qui décide de la diplomatie et de la défense.


                    .
                    Mais que vient donc faire l’OTAN dans nos problèmes de retraites ?!
                    .
                    Il serait plus indiqué de considérer l’OTAN dans le cadre du projet de défense européenne. Un projet européen qui s’impose au regard de la nécessité de s’affranchir de la tutelle militaire de Washington...
                    Question de souveraineté européenne...

                  • assouline assouline 21 janvier 00:30

                    @Fifi Brind_acier

                    C’est un système de type colonial. Les Chefs d’Etats ont à peu près les mêmes pouvoirs qu’un Gouverneur, du temps de la colonisation...

                    Sauf que dans le cas présent, celui de l’Europe, les colons ne sont autres que les colonisés eux-mêmes...
                    On a beau dire, c’est quand même plus facile à vivre que l’empire du Gringo sur le petit noir...
                    .


                  • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 07:22

                    Bien fait pour ceux qui couinent et qui l’ont élu .....

                    N’oubliez pas la seconde couche en 2022 , Macron vous prends vraiment pour des demeurés. 

                    Il est déjà dur de subir ses chefs , il est encore plus stupide de les élires .....


                    • Le421 Le421 20 janvier 09:23

                      @zygzornifle
                      Au lieu de la droite dure, il faudra mettre l’extrême droite...
                      Bah !!
                      Du moment que c’est pas « la peste rouge », tout ira bien.
                      N’est-ce pas ??  smiley


                    • Le421 Le421 20 janvier 09:26

                      @zygzornifle
                      Et pire...
                      J’ai pas voté Macron, et je ne « couine » pas vraiment, sauf quand je manifeste par solidarité avec ceux qui ont moins que moi.
                      Et qui me reprochent parfois d’avoir ce que j’ai...

                      C’est dur à expliquer quand les QI frôlent le gazon. Maudit ou pas d’ailleurs !!  smiley


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 janvier 13:43

                      @Le421
                      sauf quand je manifeste par solidarité avec ceux qui ont moins que moi.


                      .
                      Si vous étiez vraiment solidaire, vous auriez décidé depuis longtemps de les aider à sortir de l’ UE, au lieu de leur promettre « Une Autre Europe à la St Glinglin »...
                      .
                      Avec le Brexit, vous allez être obligés de revoir vos classiques, sinon, vous allez vous retrouver sur le sable.


                    • Spartacus Spartacus 20 janvier 10:02

                      Les larmes des favorisés gauchistes...

                      Ces gens font tout un article a faire pleurer mémé dans la chaumière, sur les « inégalités » et quand vous regardez bien les photos de manifestations vous y voyez

                      100% des bouffeurs de gamelle de l’état montrant les gens qui sont dans la pire des inégalités, les inégalités en droits et bénéficiaires de régimes spéciaux...

                      Triste farce. Tristes castes d’hypocrites..

                      L’état est entre 3 et 8 fois plus généreux avec ses collaborateurs et ces caste indécentes que le droit commun..


                      L’inégalité elle est là.

                      Rappelons les vérités des retraites des hypocrites dans la rue :

                      Un salarié du secteur privé est abondé entre 15,45% et 23,2% (cotisations salariales et patronales) (avec complémentaires) en pourcentage de sa rémunération par son employeur, pour son assurance retraite. (les petites lignes que personne ne lit sur la feuille de salaire).

                      Voici la cotisation de l’état avec ses obligés :

                      Un fonctionnaire est abondé pour la retraite par l’état employeur à 74,28%Un militaire lui est abondé pour la retraite à 126,04%.

                      Les affiliés à des caisses :

                      Un fonctionnaire territorial ou hospitalier affilié à la CNRACL l’état employeur fournit une cotisation retraite de 41,48%.

                      Un agent SNCF affilié à la CPRPSNCF la cotisation de la société est de 46,43%.

                      Un agent EDF affilié à la CINIEG est à 52,58%.


                      Vous croyez que le laïus hors sujet du petit ruisseau des impôts des riches est responsable de la baisse du pouvoir d’achat des Français ou cet océan de 5,5 millions de privilégiés qui se gavent de l’argent des autres ?

                      Aucun des privilégiés de l’état ne peut avoir ces avantages sociaux sans que quelqu’un d’autre ne les payent.

                      La ponction pour ces 5,5 millions de privilégiés sur la société est une honte. La pire des inégalités est celle des droits différenciés...

                      Les pleurnichards gauchistes statutaires sont les bourreaux de la société...


                      • lloreen 20 janvier 12:06

                        @Spartacus
                        "Les pleurnichards gauchistes statutaires sont les bourreaux de la société...

                        "

                        Les bourreaux de la société, les papys flingueurs vous disent merci pour votre publicité mensongère, peu leur importe d’ailleurs la provenance:gauche, droite,centre,en bas, en haut...ils financent tout le monde...grand, petit, blond, roux, moustachu, glabre...Ils sont aussi à la fois les bourreaux et les fossoyeurs.L’un séjourne déjà au cimetière et les autres, vu leur âge canonique, ne devraient pas tarder à l’y rejoindre
                        https ://www.youtube.com/watch ?v=ThFJbVhV_AA
                        https://www.youtube.com/watch?v=NcDZqMgjYM0

                        Les peuples sont en train de recouvrir leur souveraineté, l’Islande d’abord dès 2009 et la France avec la promulgation du conseil national de transition proclamé le 18 juin 2015 et déclaré à l’ONU en sont la preuve.

                        La France lache sa bombe sur le Nouvel Ordre Mondial


                        https://www.youtube.com/watch?v=kTK8fFSHgJI

                        Signer le référendum-pétition : https://conseilnational.blogspot.com/... Texte de la vidéo : https://conseilnational.blogspot.com/... Vidéo de la synthèse du Procès de Milan : https://www.youtube.com/watch?v=5yVSG...


                      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 janvier 11:56

                        « Macron a remplacé l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune ) par l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière) »

                         

                        L’impôt sur la fortune immobilière est interdit par les articles 2 et 17 des droits de l’homme de 1789 puisque la propriété est un droit naturel, imprescriptible, inviolable et sacré et que nul ne peut en être privé (même de la moindre petite parcelle) :

                         

                        ART. 2. — Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.

                        ART. 17. — La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.


                        • assouline assouline 20 janvier 15:56

                          @Daniel PIGNARD

                          L’impôt sur la fortune immobilière est interdit par les articles 2 et 17 des droits de l’homme de 1789

                          Non.
                          L’impôt sur la fortune immobilière n’est pas une privation de la propriété.
                          C’est un impôt payé sur par les revenus du propiétaire quel qu’en soit l’origine.

                          Si, dans ce cas, c’est la propriété qui commande et détermine l’impôt, celui-ci ne se paie pas au dépens de la fortune immobilière. Il ne se paie qu’aux dépens des revenus.

                          Dans le cas du non paiement de l’impôt sur la propriété, le propriétaire, si besoin est, doit céder une partis de ses actifs laquelle cession génère du revenu. Un revenu qui lui revient entièrement à concurrence de la valeur des actifs cédés.
                          Ensuite seulement, il doit s’acquitter du montant d’impôts dû en reversant une partie du revenu de la cession d’actifs.

                          En l’espèce, l’Etat n’a pas dépossédé le possédant de sa possession. Il n’a fait que contraindre le possédant à céder sa possession à sa juste valeur pour qu’il puisse s’acquitter du montant de son impôt.

                          L’inaliénabilité de la propriété n’est pas le droit à ne pas payer d’impôt sur la propriété.


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 janvier 18:24

                          @assouline

                          Evidemment que prélever de l’argent basé sur la fortune est une aliénation d’une partie de cette fortune et contrefait aux articles 2 et 17 des droits de l’homme de 1789.

                          Que font les vieilles dames qui habitent un bien et n’ont plus de revenus en conséquence ?

                          L’Etat nous paiera ça le moment venu.


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 janvier 18:53

                          @assouline

                          L’article 13 des droits de l’homme de 1789 interdit aussi de mettre un impôts sur la fortune ou sur un bien car il n’est pas proportionnel aux revenus.

                          ART. 13. — Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.


                        • assouline assouline 21 janvier 00:20

                          @Daniel PIGNARD

                          Elle vendent leur bien...
                          En percoivent le prix...
                          Paient leurs impôts...
                          Rachètent un bien, moins cher en conséquence, mais ayant la même utilité...
                          Comme tout le monde...
                          Ceux qui chaque année s’acquittent de leur taxe foncière et de leur taxe d’habitation ne s’y prennent pas autrement...
                          Sans qu’il y ait privation de propriété...


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 janvier 08:56

                          @assouline

                          Voici votre raisonnement : Je vous oblige à vendre votre propriété pour vous en prélever une partie, mais je ne vous prive pas de votre propriété. Et tout cela en violant les articles 2, 13 et 17 des droits de l’homme de 1789. Ils nous paieront ça le moment venu.


                        • lloreen 20 janvier 13:20

                          En France, un conseil national de transition a été proclamé le 18 juin 2015 ; il a élaboré un programme, créé une cour suprême et un ministère public s’est constitué lors du procès de Milan qui a eu lieu du 16 au 20 décembre 2019 à Milan.

                          https://conseilnational.blogspot.com/

                          https://www.conseilnational.fr/wp-content/uploads/2016/12/programme-cntf-2017.pdf

                          https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                          La vidéo du procès de Milan.

                          https://conseilnational.blogspot.com/

                          https://www.conseilnational.fr/wp-content/uploads/2016/12/programme-cntf-2017.pdf

                          https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                          La vidéo du procès de Milan.

                          https://www.youtube.com/watch?v=l86bSuC29kU

                          https://www.youtube.com/watch?v=MSNZgx5KlLU

                          https://www.youtube.com/watch?v=5yVSGj0UEA8

                          Mise en application en France du « Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes » décidé par l’ONU Pétition : https://conseilnational.blogspot.com/...


                          • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 14:47

                            De toute façon la réforme passera car il y a 2 syndicats de trou duc qui vont signer


                            • assouline assouline 20 janvier 15:36

                              Inciter les plus pauvres à risquer leurs économies ! 

                              Tout ceux qui investissent leurs économies risquent leurs économies...

                              Les riches comme les pauvres...

                              Les riches risquent plus gros parce qu’ils possèdent plus et donc investissent plus gros...

                              Quel que soit le reste sauvé d’une perte éventuelle, les riches ne sont pas plus enclins que les pauvres à perdre leurs économies...

                              Preuve en est la nervosité des marchés en cas de mauvaise nouvelle...

                              .

                              Cette remarque anodine résume en réalité le drame social des économies capitalistiques...

                              Elle explique à elle seule la dichotomie des sociétés des pays capitalistiques.

                              D’un côté, les travailleurs, de l’autre, les possédants.

                              Des travailleurs qui se considèrent eux-mêmes exclusivement comme des travailleurs. Des travailleurs qui excluent de gagner leur vie autrement que par le travail. Des travailleurs qui, par motif idéologique ou social, s’excluent eux-mêmes du gain par le capital, par la possession qu’ils réservent à d’autres, les possédants.

                              .

                              Jacques Sapir a lui-même évoqué cet aspect des économies capitalistiques.

                              .

                              Le travailleur est resté un travailleur et n’a jamais bénéficié des fruits du capital parce qu’il se l’est interdit. Rein, cependant, n’empêchait le travailleur d’acquérir une action, puis deux, puis trois... Ce qu’ont fait d’ailleurs les possédants qui, pour certains, possèdent aujourd’hui beaucoup...

                              Ainsi, peut-on réellement s’offusquer aujourd’hui de ce que le capital, le « grand », appartienne à ceux qui se sont risqués à l’acquérir ?

                              .

                              On pourrait dire que le drame du travailleur, c’est qu’il n’est jamais « entré dans l’histoire économique »...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès