• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron : un homme d’affaires dans un palais de la République (...)

Macron : un homme d’affaires dans un palais de la République ?

 

Macron : un homme d’affaires dans un palais de la République ?

 

Alors que les Français s’apprêtent à mettre en place un président de la République, il serait intéressant de savoir ce que les commentateurs du texte de la constitution de 1958 écrivent sur la fonction présidentielle (*) .

Ce qu’on lit aujourd’hui, notamment dans les manuels de droit constitutionnel, ressemble beaucoup à ce qu’on y trouvait dans les éditions des années 1958-60.

Sans que les auteurs d’aujourd’hui traitent des effets du contenu des traités signés par F. Mitterrand et ses successeurs sur l’exercice de la fonction présidentielle. Alors même que les dispositions du titre XV inséré en 1992 dans le texte constitutionnel, auraient pu (ou dû) inciter à aller lire ces textes ( Maastricht et textes déclinés, Marrakech, traités commerciaux depuis 1992) . Auquel cas on se serait aperçu que le chef de l’Etat avait en réalité changé de rôle même si cela n'avait pas été formulé dans le texte de la constitution

Expliquons.

Les traités dont il s’agit organisent sur le continent européen - et au delà en réalité - un système dans lequel tout ce qui concerne l’économie et la finance doit se faire sans les entraves des législations nationales et sans frontières. Système dans lequel toutes les activités « vendables » doivent obéir à ces règles, et échapper par ailleurs à la propriété des personnes publiques.

Dans ce contexte, le rôle du chef d’Etat est d’être (qu’il en ait envie ou qu’il y prête la main pour jouir du prestige de la fonction) dans l’usage même de ses prérogatives, un homme d’affaires. Avec l’obligation de raisonner comme tel. Et, comme il est à la tête de l’Etat, le président de la République est devenu de facto une sorte d’homme d’affaires en chef.

Qui d’un côté, veille à faire voter les lois pour laisser les affaires … se faire, quand les textes extérieurs ne s’imposent pas par eux mêmes sur le territoire.

Qui d’un autre côté, doit prendre en main la population. Concrètement, la partie de la population qui souffre des effets secondaires des « réformes » induites par l’idéologie « conventionnelle » ( = des traités). Pour ce faire, les experts en psychologie sociale sont là pour conseiller les dirigeants sur les techniques à mettre en œuvre. Pour éviter au président-homme d’affaires d’avoir à d’employer la police ou la gendarmerie comme vaccin contre la contestation.

 

Certains disent d’Emmanuel Macron qu’il se comporte en homme d’affaires.

Et le lui reprochent . En ayant alors tort, au regard du contexte qui vient d’être rappelé. 

 

Car Emmanuel Macron joue exactement et avec un apparent succès semble-t-il, le nouveau rôle qu’il incombe au président de la République de tenir (1) . A ce sujet, avant de devenir président de la République, il a montré, si l’on en croit ses biographes et ses collègues banquiers, des talents d’homme d’affaires dans le poste qu’il avait dans une banque. Activité d’homme d’affaires qui consiste comme chacun sait, à favoriser les opérations de vente et d’acquisition, sans qu’une préoccupation d’un autre ordre ne vienne parasiter la réalisation de l’affaire (2) .

C’est probablement parce que E. Macron a montré de réels talents lors de son pantouflage chez le banquier, qu’il a été recommandé à F. Hollande pour rétro pantoufler chez le président de la République en exercice. Chez lequel il a fait merveille dans la réalisation de fusions acquisitions. Et, c’est à l’évidence parce qu’il paraissait fiable pour jouer, comme les divers traités le lui demandaient, le rôle de facilitateur des affaires, qu’il a été aidé (contributeurs, divers réseaux, et propriétaires des médias) à devenir président de la République.

 

Il est amusant de constater que la plupart de ceux qui adressent le genre de reproches mentionnés ci-dessus à E. Macron, se gardent bien d’établir un lien entre leur critique (de l’homme, de ses décisions, de ses méthodes), et le texte des traités et des décisions extérieures « supérieurs » aux textes français, y compris à la constitution . Et qu’ils évacuent la conception sociétale qui se dégage mécaniquement des traités en question. Quant aux « responsables » politiques qui proposent de modifier la constitution en visant E. Macron, ils ont en vérité en tête ( v. leur discours), les vieilles préoccupations visant, comme au bon vieux temps (de la III° et de la IV°), à permettre aux parlementaires et aux chefs des partis de mieux manœuvrer. Préoccupations qui n’ont rien à voir avec le « président - homme d’affaires - de - par - les traités ».

Parce que le cas échéant, il leur faudrait dire que la coopération entre les Etats contigus du continent européen, et entre ces Etats et les autres Etats du monde, pourrait se faire ( coopération qui est de toutes façon inévitable dans à peu près tous les domaines) sur d’autres bases. Spécialement sur d’autres bases idéologiques. Ne serait-ce qu’en demeurant dans le concept de la vieille formule de Lincoln : « gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Ou dans les formules que les constitutions françaises depuis la Révolution réservent à la détention et à l’expression de la « souveraineté ». Qui exigent en réalité que tout individu conserve (ou aujourd’hui : « retrouve » ) la possibilité de participer au choix des règles qui pourront lui être imposées et à la possibilité d’en changer.

 

Probablement parce que « sortir de l’Europe » est la seule expression que l’on connaisse et que l’on pratique. Mais qui est une expression qui effraie et qui fait traiter de noms d’oiseaux ceux qui l’utilisent. (Les virtuoses de la psychologie sociale ont bien travaillé).

Pourtant, vivre en Europe, c’est à dire là ou l’on est, mais selon d’autres règles et avec des hommes politiques (au premier rang desquels le président de la République) n’ayant pas à jouer le rôle d’hommes d’affaires, recouvre une éventualité qui n’est ni irréaliste, ni crapuleuse, ni irréalisable ( dans un monde qui serait en définitive tout aussi ouvert, mais qui serait simplement débarrassé des théories et de l’idéologie actuellement imposées).

 

Si l’on ajoute à ce qui vient d’être dit 1/ les discours électoraux et 2/ les sondages sur les intentions de vote, le prochain chef de l’Etat sera … ce qu’il « doit » être : un homme d’affaires.

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités

 

(*) Sur cette question dans le contexte du texte de 1958, v. notre : « Textes et documents constitutionnels depuis 1958 ; analyses et commentaires » . Dalloz-Armand Colin.

(1) Quand François Hollande a proclamé – pour attirer des voix – que « son ennemi, c’était la banque » , il ne connaissait pas, ou faisait semblant de connaître ni le contenu des traités, ni le texte du titre XV de la constitution. En tous cas, son action montre qu’il a tenu comme il fallait le nouveau rôle dévolu au président de la République.

2) Comme dans la vente Alstom – General Electric a été mis de côté le fait ( étranger à la logique pure des affaires) que la réalisation de cette affaire faisait tomber la France sous la dépendance des Etats-Unis pour son industrie nucléaire ou pour sa politique de défense et, par voie de conséquence pour sa politique étrangère.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 20 décembre 2021 09:38

    Homme d’affaire, mon cul, il n’est pas de cette étoffe.

    C’est un golem dans un vieux pays endormi qui va bientôt se réveiller, mort, le prix à payer pour ceux qui laissent les autres écrire leur Histoire.


    • mac 20 décembre 2021 09:56

      @Clocel
      Homme d’affaire ou plutôt affairiste ?


    • Clocel Clocel 20 décembre 2021 10:09

      @mac

      Même pas... Il y a un autre projet que seulement se blinder les c*uilles...

      Ce type est un dément téléguidé, il veut laisser sa souillure dans l’Histoire, quoi qu’il en coûte.


    • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2021 21:30

      @Clocel

      Ce n’est pas un banquier ni un homme d’affaire, c’est un commercial.

      Comme sarkozy, il a un profil de commercial, de camelot, de baratineur.


    • Séraphin Lampion Schrek 20 décembre 2021 09:55

      ça a toujours été comme ça, mais là, ça se voit !

      Pompidou aussi était fondé de pouvoir chez Rothschild 


      • mac 20 décembre 2021 09:59

        L’auteur a oublié, dans ce qui semble une belle diatribe macroniste, de citer le référendum de 2005 dont le résultat aurait dû mettre un gros coup de frein aux traités qu’il cite...une étourderie peut-être ?


        • mac 20 décembre 2021 10:08

          A propos d’homme d’affaire, on aimerait connaître précisément les relations qu’aurait pu avoir Macron, dans le passé, avec des boîtes comme Pfizer.

          Cela nous éclairerait peut-être sur la liste des vaccins non autorisés en France alors qu’ils sont parfaitement reconnus par l’OMS et acceptés dans certains pays européens comme le sinovac qui utilise un technique classique dite à virus inactivé ?

          S’il acceptait ce type de vaccin, peut-être parviendrait-il à convaincre certains réticents à la vaccination ARN y compris chez les soignants mais visiblement, ce n’est pas son problème...


          • Séraphin Lampion Schrek 20 décembre 2021 10:10

            @mac

            Il faudrait connaitre les relations de tous les hommes d’état en fonction actuellement avec Pfizer !


          • troletbuse troletbuse 20 décembre 2021 10:19

            @Schrek
            Quoique l’on commence à voir ses vraies relations avec Jean-Louis  smiley


          • njama njama 20 décembre 2021 11:27

            @troletbuse

            avec jean-miche ?


          • L'apostilleur L’apostilleur 20 décembre 2021 10:42

            @ l’auteur 

            « ...C’est parce que E. Macron lors de son pantouflage chez le banquier, qu’il a été recommandé à F. Hollande pour rétro pantoufler ... »

            Pantoufler c’est le contraire .


            • L'apostilleur L’apostilleur 20 décembre 2021 10:47

              @ l’auteur 

              « ...« gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple »... »


              Ça existe où ? En Chine ?


              • pasglop 20 décembre 2021 12:05

                Si le postulat de départ est exact : « Dans ce contexte, le rôle du chef d’Etat est d’être dans l’usage même de ses prérogatives, un homme d’affaires. Avec l’obligation de raisonner comme tel. » alors il peut être éclairant de s’intéresser à la façon dont il a lui-même géré ses propres affaires, dans la période précédant sa prise de fonction.
                Sans grand espoir que ni les règles ni leurs promoteurs et exécutants ne changent au-delà du mois d’Avril...


                • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2021 21:35

                  @pasglop

                  Il avait reçu des primes pour plusieurs dizaines de millions de dollars, il était ensuite très bien payé comme conseiller du président, puis ministre des finances, entièrement défrayé, et il n’avait plus rien dans sa déclaration de patrimoine.


                • ZenZoe ZenZoe 20 décembre 2021 15:38

                  Ca ne me dérange pas qu’il soit un homme d’affaires si c’est au bénéfice de la France. Le problème, c’est qu’il est un mercenaire, plus attaché à son profit personnel qu’à une loyauté envers sa patrie.


                  • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2021 16:02

                    La grande séance d’autohypnose va commencer pour amener le mougeon a 4 neurones et le membre de LaREM halluciné devant l’urnerinoir ....


                    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 20 décembre 2021 19:36

                      @zygzornifle

                      D’apèrs certaines rumeurs, il se pourrait qu’il n’y ait pas d’élections présidentielles. Trop risqué pour la macronie, le monarc serait balayé. Il est là pour terminer le travail. A la hussarde, s’entend.


                    • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2021 16:04

                      Les premiers soutiens de Macron s’affichent avec leur mentor ....


                      • devphil30 devphil30 20 décembre 2021 16:07

                        Un pourri qui n’a que faire de la France , du mandat de confiance qu’il a reçu des Français .

                        C’est une honte que ce type n’est pas été destitué et jugé , il est aux ordres des puissances étrangères et œuvre contre « son » pays.

                        Il ne mérite même pas la nationalité Française ... !!!


                        • ZenZoe ZenZoe 20 décembre 2021 16:34

                          @devphil30
                          C’est une honte que ce type n’est pas été destitué et jugé

                          Ah là vous exagérez quand même ! J’ai même entendu dire qu’une enquête parlementaire était en cours depuis quelques années suite à la vente d’Alsthom. Vous voyez, vous pouvez avoir confiance dans notre justice smiley


                        • Un homme d’affaires ........

                          Macron ,, !

                          Mais vous vous foutez de notre gueule monsieur Monin  ?

                          Macron est un comploteur à la solde du N O W , plus connu sous le nom du Méga Groupe .....

                          Décidément les zélotes ont des fans d’une incroyable cécité ...d’un résonnement trop connement militant .

                          C’est un professeur d’université qui participait à un débat sur France Culture qui déclara promptement , 100 % des guerres ont pour origine la pratique de la politique.. ....quelque soit la nature de cette politique .....l’"énergie, le gagne terrain , la religion , le racisme , les marchés ...etc.

                          Macron est un comploteur / menteur / violent / mais surtout un psychopathe !

                          Quand à sa bande de débiles qui le soutien pour des motifs aussi varié que démentiel forment un groupe de gens des plus dangereux et des plus infecte ( Con Bendit , BHL , Attali , Sarkozy , Alexandre , Benalla , Ferrand , Mimi Marchand , Niel , ....etc plus toutes les autres élites de l’administration française... )

                          Depuis la plandémie covido abusive , les actes terroristes sur la sol français sont tombés subitement dans un silence , un oubli surprenant comme si leur financement, leur logistique avait disparu brutalement .

                          Depuis Macron, les services français de l’intérieur sont redevenus collaboratifs aux ordres et influences extérieures .Ils complotent ,,, !

                          Cela doit venir de la météo hivernale tendance brouillard , ciel maussade , forte humidité ???

                          Petit rappel à votre cécité, le témoignage de Benjamin Murmelstein et les travers de la politique  !

                          La constitution française sera détruite , ils ont la volonté de nous réduire à la féodalité

                          Les jacquouille et les ginette ne manquent pas en Macronerie !

                          C’est la garde prétorienne à la mode franchouillarde de Macron .




                          • En fait, le vaccin est inefficace , les opposants peuvent être vaxxinés mais près à tout pour ce débarrasser de la vermine , qui sait ??????

                            Pass sanitaire ou vaxxinal rien n’est moins sûr !


                          • chantecler chantecler 21 décembre 2021 05:06

                            "Certains disent d’Emmanuel Macron qu’il se comporte en homme d’affaires.

                            Et le lui reprochent . En ayant alors tort, au regard du contexte qui vient d’être rappelé...."

                            Sauf que les électeurs ne l’ont pas élu pour vendre les actifs ou la fonction publique au privé .

                            Vous sortez le contexte de votre chapeau et vous vous abritez derrière pour faire croire que cette politique a été choisie par une majorité .

                            Car c’est bien une majorité qui en souffre et une minorité qui en profite , non ?


                            • Marcel MONIN Marcel MONIN 21 décembre 2021 11:48

                              @chantecler

                              Bien sûr que les Français ( ou la plupart d’entre eux) n’ont pas le souvenir qu’ils auraient voulu élire (*) Macron pour lui « faire vendre les actifs ou la fonction publique ». Mais avec la mécanique des traités auxquels il a été fait allusion, l’élection ne sert plus qu’à désigner des individus qui feront, non ce que les citoyens ont dans la tête, mais ce que les traités disent de faire. Et ce que les traités disent aux présidents de faire, c’est, précisément, au fur et à mesure que ça leur est ordonné par les « instances européennes », de dé réglementer ce qui, en matière financière, économique et sociale avait été antérieurement régulé. Pour permettre aux affaires de se faire désormais sans entraves, ni nationales, ni sociales,

                              Les gens se refusent ( par paresse ou pour une autre raison ?) à le voir. Beaucoup de citoyens ont fini néanmoins par « ressentir » que « voter ne sert à rien ». Mais ils raisonnent malgré tout selon les vieux schémas mentaux selon lesquels les élus sont des gens qui « représentent » les citoyens. Et dans l’espoir, vain avec ce qui est écrit dans les traités, qu’ils pourraient … un jour , « tomber sur » un président qui ne soit ni Mitterrand ( Maastricht), ni Chirac ( qui a essayé de faire voter le projet de constitution européenne), ni Sarkozy ( qui a fait voter Lisbonne par la majorité de la classe politique française), ni Hollande (qui a montré qu’il ne pouvait / voulait en définitive pas avoir la banque comme ennemi), ni Macron ( qui continue imperturbablement à faire ce qu’il reste à faire). C’est à dire un président qui, demain, serait élu parce qu’il aurait osé dire : « ça suffit ! ». Et qui ferait ensuite ce que le peuple et lui auraient convenu de faire. Le tout évidemment dans le même cadre géographique, qui implique une concertation entre les Etats nécessairement sur tout ou sur à peu près tout, mais pour faire au total … autre chose (avec une autre finalité) pour tout le monde.

                              (*) autour de cette question, v. nos réflexions : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-dol-dans-la-democratie-235457 


                            • chantecler chantecler 21 décembre 2021 11:51

                              @Marcel MONIN
                              Ben oui !
                              As tu regardé la vidéo ?


                            • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2021 06:39
                              Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traîtres n’est pas victime !.... il est complice.
                              (George Orwell)

                              • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2021 06:40

                                La belle affaire, vu l’état du pays il serait temps qu’il solde la France avant qu’elle ne valle plus un kopeck ..... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité