• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais est-ce encore du miel ?

Mais est-ce encore du miel ?

JPEG

"Doux comme le miel", "μελιηδης", disait le poète Homère, pour évoquer des paroles, du vin, des fruits, soulignant, ainsi, les bienfaits de cette substance que nous offrent les abeilles...

Le miel, cette nourriture divine produite par les abeilles, est-il en train de disparaître ?

On peut le redouter car le miel devient une denrée rare en France : on est donc obligé d'importer du miel...

Mais est-ce encore du miel ? 

En 20 ans, la quantité de miel a été divisée par quatre... les récoltes se sont effondrées, car les abeilles ne vont pas bien.

 

Sur la plupart des pots que nous achetons, très peu d'indications précises sur la provenance... pire, la moitié des miels vendus viendrait de très loin, certains n'auraient même jamais vu l'intérieur d'une ruche, car désormais, en Chine, les industriels parviennent à fabriquer de faux miels...

 

Produit à partir du nectar des fleurs, le miel est pourtant, à l'origine, une substance entièrement naturelle...

85% de la matière première est importée : miels venu d'Argentine, d'Espagne, d'Ukraine, de Hongrie, d'Italie...

Une fois mélangés, ces miels ont perdu de leur traçabilité : la réglementation n'oblige pas à indiquer les pays d'origine sur l'emballage.

 

Alors, un tiers des français préfèrent acheter leur miel sur les marchés : les prix y sont plus chers, mais les gens font confiance aux vendeurs. En fait, c'est souvent un leurre. Certains apiculteurs n'hésiteraient pas à compléter leur production avec des miels étrangers. Certaines personnes trichent : du miel vendu comme français ne l'est pas.

 

Ainsi, des miels vendus sur les marchés ne sont pas conformes à l'appellation indiquée sur l'emballage. Les tromperies sont massives.

La fraude atteindrait la moitié des miels vendus sur le marché.

 

Mais il existe une fraude bien plus grave : certains industriels parviennent à fabriquer du faux miel, et en matière de contrefaçon, un pays décrocherait la palme d'or : la Chine.

La Chine est désormais le plus gros exportateur mondial... Le nombre de ruches n'a augmenté que de 13% alors que les exportations ont explosé : 196% de hausse en 15 ans !

Un miel vendu 3 fois moins cher que ceux des apiculteurs français. Mais, un miel sans parfum, sans arôme gustatif.

 

Après analyse, on ne trouve pas de pollen dans ce miel : c'est donc un sirop de sucre, une sorte de miel 100% synthétique. Ces faux miels chinois sont si sophistiqués qu'ils sont très difficiles à détecter.

 

Et, on trouve même du glyphosate dans certains miels...

Les consommateurs doivent donc se montrer vigilants, mais il n'est pas facile de détecter les fraudes...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/11/mais-est-ce-encore-du-miel.html

 

Source : un reportage sur la cinq :

https://www.france.tv/france-5/le-doc-du-dimanche/1099945-la-bataille-du-miel.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Tall Tall 13 novembre 11:39

    Article très juste ...

    C’est pour ça que moi je mange des abeilles, comme ça je suis sûr


    • Xenozoid Xenozoid 13 novembre 12:04

      @Tall

      c’est un poeme de oscar wilde,si je me rappelle qui disait

      i do not eat honey
      i only chew bee


    • Marc Filterman Marc Filterman 13 novembre 20:49

      @Tall
      très drôle et humouristique !!


    • Decouz 13 novembre 11:39

      J’ai retenu particulièrement de l’émission.

      -que la famille Michaud a une démarche qualité sévère, qu’elle teste tous les produits qu’elle reçoit (possède une machine très perfectionnée) donc ses produits, très présents dans les hypers, sont corrects, le seul inconvénient est le mélange de plusieurs origines, avantage tout de même : qualité constante, comme le champagne d’assemblage.

      -que le miel d’Espagne est de bonne qualité (et abondant en quantité) car il y a de nombreux espaces vierges de toute culture et inhabités, sans pollutions ni pesticides. C’est souvent du miel espagnol que les producteurs français rajoutent au leur, pas assez abondant (tricherie sur la provenance, pas sur la plante).


      • Aimable 13 novembre 11:50

        @Decouz
        Dans les Pyrénées pour le miel de montagne les abeilles butinent sans frontière donc le miel peut être a la fois de France et d’Espagne tout dépend de l’endroit ( jamais indiqué ) ou les ruches sont installées ,


      • mmbbb 13 novembre 12:52

        @Decouz «   : qualité constante, comme le champagne d’assemblage.  » le consommateur veut in gout uniforme ! le consommateur ne veut pas de miel coulant , le consommateur n aime pas changer d habitude 
        J avais regarde les coulisses du salon de l agriculture, la degustation en aveugle des testeurs qui selectionnent les produits les plus uniformes et industriels : jambon foie gras ect 


      • Decouz 13 novembre 14:14

        @mmbbb
        Je prends du miel coulant, plus facile à peser, et souvent du miel d’apiculteur, les salons et les concours d’après ce que j’ai compris pour les vins, c’est aussi truqué parce que non réellement représentatif, les participants doivent payer leur sélection pour les concours.
        Donc participants et visiteurs payent leur pésence, pour des produits finalement pas si extraordinaires qu’ils doivent acheter pas moins cher qu’ailleurs.


      • pemile pemile 13 novembre 14:21

        @Decouz « Je prends du miel coulant, plus facile à peser »

         ???

        Un miel liquide, qui ne cristallise pas sur la durée, est souvent un miel chauffé smiley


      • foufouille foufouille 13 novembre 14:37

        @pemile

        faudrait le regarder longtemps pour qu’il cristallise le miel coulant et non il n’est pas chauffé car liquide.


      • Decouz 13 novembre 14:54

        @pemile
        Je sais qu’il cristallise au bout d’un moment, si cela arrive d’ailleurs je le chauffe un peu.


      • Decouz 13 novembre 14:57

        @Decouz
        Je suis un régime, donc je mets le miel liquide dans un des récipients inventé par Michaud, qui permet de verser sans bavure, et je peux mesurer au gramme près. 10 gr= 7 gr de sucre.


      • pemile pemile 13 novembre 15:07

        @foufouille « faudrait le regarder longtemps pour qu’il cristallise le miel coulant »

        Ton regard est aussi brûlant que tes messages sur avox ?

        « et non il n’est pas chauffé car liquide. »

        Les miels d’arbres cristallisent moins vite que les miels de fleurs sauvages.


      • pemile pemile 13 novembre 15:29

        @Decouz ’Je suis un régime, donc je mets le miel liquide dans un des récipients inventé par Michaud’

        OK, mais du coup, les miels Michaud ne sont ils pas tous chauffés ?


      • foufouille foufouille 13 novembre 15:37

        @pemile

        Je le mange donc il a pas le temps de cristalliser, il n’est pas stocker sous 12° non plus.

        « Les miels d’arbres cristallisent moins vite que les miels de fleurs sauvages. »

        beaucoup moins vite car ils sont liquides les miels de forêts. pour certains de fleurs également.

        tous les ans, j’ai une grande foire avec 50 revendeurs ou apiculteurs.


      • foufouille foufouille 13 novembre 15:54

        @pemile

        quand il est chauffé, il est plus bon ?


      • Le421 Le421 14 novembre 08:49

        @Aimable
        Mélange de miel originaire et non originaire de la communauté européenne...
        Voilà l’indication portée sur les fameux miels de la famille Michaud.
        En clair, là aussi, et vu la production industrielle faite sous l’appellation « Lune de Miel » (le packaging du petit ours attire les gamins !!), il y a de fortes chances que le maltose chinois indétectable participe du bizness...
        Avec Trump aux commandes, les states deviennent un marché de choix pour cette famille de « petits agriculteurs » des Pyrénées...

        Les abeilles font bien plus que traverser la montagne, elles traversent les continents en A320 !!  smiley

        Perso, je me limite à acheter du miel local sur les marchés. A condition qu’il ne soit pas présent en grande surface, c’est le critère de base... Évidemment, le prix n’est pas le même !!


      • Blanche Colombe Andy Capp 13 novembre 11:55

        Ce n’est pas nouveau et pas différent de n’importe quel « produit ». 

        Depuis 2007, les exportations de miel d’Asie ont augmenté de 196 %, alors que dans le même temps le nombre de ruches n’a progressé que de 13 %. La différence est couverte par la dilution avec des sirops.

        En France, la production est d’environ 10.000 tonnes, soit au moins trois fois moins qu’il y a trente ans, or la consommation se maintient aux alentours de 40.000 tonnes. La différence est comblée par le doublement des importations de miel depuis 2004. La proportion de la Chine dans les volumes importés atteint 22 % du miel importé et les importateurs savent très bien qu’il s’agit de faux miel.

        Les conditionneurs français sont considérés « trop chers » et n’arrivent pas à vendre leur miel, et donc n’en achètent pas non plus aux apiculteurs qui non seulement produisent moins de miel, mais n’arrivent même plus à le vendre !

        En fait, dans le rayon, l’apiculteur local sert d’alibi. 90 % des références sont constituées d’importations au prix de 10 à 15 euros le kilo, et le reste, c’est du français entre 15 et 30 euros . Pourtant, on trouve du miel chez le producteur à 5 euros le kilo qui devrait arriver à 10, 12 euros en supermarché. Il y a une surmarge, comme pour tous les produits alimentaires  !


        • mmbbb 13 novembre 12:58

          @Andy Capp «   Pourtant, on trouve du miel chez le producteur à 5 € » Dans le Queyras , miel de montagne et de fleurs , c est le double minimum ! 


        • pemile pemile 13 novembre 13:09

          @Andy Capp " on trouve du miel chez le producteur à 5 euros le kilo"

          Dans quelle région ?

          Même réaction que mmbbb, c’est pas plutôt 5€ le pot de 500gr ?


        • Blanche Colombe Andy Capp 13 novembre 13:36

          @pemile

          Là, par exemple


        • foufouille foufouille 13 novembre 13:38

          @pemile

          du miel de fleurs crémeux en pot en pastique, c’est assez rare pour 5€ mais j’en ai acheté même sur le marché quelques fois.

          10€ et plus, c’est le miel de montagne ou spécial mais c’est souvent plus de 15€ le kg.


        • pemile pemile 13 novembre 13:46

          @Andy Capp

          Le lien que vous donnez c’est bien des pot de 500gr à 6€ ???!!


        • pemile pemile 13 novembre 13:49

          @Andy Capp

          Et le miel de chataignier à 18€ le Kg, ouille !


        • Massaliote 13 novembre 11:56

          Ma cousine a acheté du « miel d’apiculteur » sur un « marché paysan » de Marseille. Cher, mais quand on croit acheter un produit de qualité... Un goût insipide, pur sirop de glucose aurait on pu penser... Je préfère payer pour une IGP provençale.


          • mmbbb 13 novembre 13:05

            @Massaliote bon c est a Marseille ! C est notre Naples francais ! 


          • L'Astronome L’Astronome 13 novembre 12:17

             

            Madame μελιηδης (Mélinoês),

             

            Vous parlez de « miel » ? Ce que l’on consomme en général sous l’appellation de « miel », c’est du sirop de glucose aromatisé avec du pollen broyé, le tout « merde in China ».

             

            Bon appétit !

             


            • L'Astronome L’Astronome 13 novembre 12:19

              rectif : Mélinoês = Méliêdês


            • foufouille foufouille 13 novembre 13:41

              @L’Astronome

              c’est infect pour le bas de gamme avec son dépôt de sucre au fond mais je n’ai jamais vu de sirop de glucose sous forme de miel.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 novembre 12:21

              Par contre, certaines menthes ont un goût de fiel.


              • phan 13 novembre 13:04

                @Séraphin Lampion

                Et l’abeille coule, comme dirait l’autre chtarbé : C’est de vous ou tiré d’un recueil ?

              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 novembre 14:06

                @phan

                il arrive aussi que des miettes aient aussi un goût de bile !


              • alexis42 alexis42 13 novembre 15:56

                @phan
                Je reconnais avoir mérité d’être qualifié de « chtarbé » en vous supposant capable de créer des contrepèteries. Au mieux, vous savez lire.


              • phan 13 novembre 16:06

                @alexis42

                Vous savez rigoler je suppose : L’envolée des incultes ...

              • mmbbb 13 novembre 13:04

                «  es consommateurs doivent donc se montrer vigilants, mais il n’est pas facile de détecter les fraudes... » comme l a montre cette émission , il faut faire tres attention de la vente sur les marches , un comble de l arnaque .

                Quant au « miel » chinois il n est pas nocif , hormis que ce n est pas du miel

                Les marchands véreux sur les marches sont aussi méprisables sinon plus que les fabricants chinois La loi devrait être appliquée stricto sensus , cela remettrait de l ordre sur ces marches 


                • phan 13 novembre 13:13
                  Pour le vrai miel, c’est le miel de Cuba (paradis des abeilles) ; 
                  Pour le faux miel (que du glucose et du fructose, rien de plus), lui au moins il possède le label Bio d’Europe ...

                  • foufouille foufouille 13 novembre 13:49

                    la fraude la plus courante consiste à donner du sucre aux abeilles qui fabriquent donc du faux miel.


                    • cevennevive cevennevive 13 novembre 15:42

                      @foufouille, bonjour,

                      Meueueuh non foufouille !

                      Si l’on met du sucre dans la ruche, c’est pour nourrir les abeilles car on ne leur a pas laissé de nourriture suffisante pour l’hiver.

                      En effet, c’est une sorte de « fraude » car il faut toujours laisser un ou deux cadres pour leur nourriture, et le sucre coûte infiniment moins cher que le miel. Alors, on leur « vole » toutes leurs réserves.

                      Mais les abeilles ne fabriquent pas de miel avec du sucre, c’est avec le nectar des fleurs, digéré et recraché, qu’elles produisent du miel.

                      Quant au « vrai » miel, il faut aller l’acheter chez l’apiculteur, quelquefois très éloigné de son domicile (en Lozère par exemple) et visiter les ruches et les forêts alentours. Là, on est certain de n’avoir pas de faux miel (mais pas certain du tout qu’il ne soit pas « allongé » avec du sirop de sucre...)

                      Et j’ajoute que le label « bio » pour le miel laisse un peu à désirer. Le miel bio est plus cher, c’est tout. Qui vous garantit que, les années faibles en rendement, certains apiculteurs ne passent pas un peu à côté des directives ?

                      J’ai acheté ce printemps un pot de miel bio chez un apiculteur près de chez moi. Quelques mois plus tard, ce miel s’est mis à fermenter et à débordé du pot... Cela n’arrive jamais avec du miel pur.
                       
                      J’avais des ruches avec mon époux, il y a plusieurs années. Et, en déménageant pour ma retraite, en 2000, j’ai retrouvé un pot de notre miel dont la date était 1976 (je mettais toujours la date sur le couvercle du pot). Il était comme le jour de la récolte. Une merveille de la nature...


                    • foufouille foufouille 13 novembre 16:22

                      @cevennevive

                      si si, un de mes oncles le faisait pour en vendre plus, il leur donnait du sucre blanc en plus.

                      ça m’étonnerait que tu n’ai aucun apiculteur chez toi même pas bio sur certains marchés une fois par mois.

                      je suis dans une grande ville et on a du miel de bonne qualité pas trop cher.


                    • cevennevive cevennevive 13 novembre 16:44

                      @foufouille,

                      Il y a, en effet, un apiculteur bio près de chez moi (à un ou deux km). C’est précisément de chez lui que venait le pot de miel qui s’est mis à fermenter...

                      Quant à l’un de tes oncles, il donnait du sucre à ses abeilles pour qu’elles se nourrissent et ne se fatiguent pas à rechercher du pollen pour leur nourriture, elles travaillaient mieux ainsi car elles réservaient leurs voyages dans la nature à la recherche du nectar.

                      Effectivement, il devait avoir plus de miel.


                    • foufouille foufouille 13 novembre 16:49

                      @cevennevive

                      oui mais tu en as certainement d’autres pas loin sur les petites routes ou marchés.

                      je me souviens d’un qui avait juste une pancarte devant chez lui.

                      Je me souviens surtout que le miel de mon oncle était infect.


                    • sls0 sls0 14 novembre 15:08

                      @cevennevive
                      Foufouille a raison, c’est une des fraudes les plus courantes.
                      Il arrive qu’un jeune apiculteur le fasse involontairement mais il risque de ne pas pouvoir vendre son miel.


                    • Fergus Fergus 13 novembre 15:42

                      Un sujet qui permet à Rosemar de « faire son miel ».

                      Je ne me serais pas risqué à la concurrencer sur ce créneau : je déteste le miel et plus encore le chouchen ; mais curieusement, j’adore le pain d’épices. Allez comprendre ! smiley


                      • pemile pemile 13 novembre 15:57

                        @Fergus « je déteste le miel et plus encore le chouchen »

                        Et donc aussi le chuféré ?


                      • foufouille foufouille 13 novembre 16:12

                        @Fergus

                        J’adore les deux sauf certains miels très amer.

                        le 10, j’ai goûté de la bière de miel, un vrai délice.


                      • exol 13 novembre 18:59

                        @Fergus
                        Et qui se soucie de ce que vous aimez ou pas quant à votre jeu de mot sur l’article de Rosemar toujours aussi nul. Vous n’avez pas d’humour Fergus.


                      • Fergus Fergus 13 novembre 19:19

                        Bonsoir, exol

                        Tout le monde ne peut avoir votre humour. Vos saillies sont d’ailleurs irrésistibles, c’est bien connu. smiley


                      • Fergus Fergus 13 novembre 19:27

                        @ foufouille

                        Des bières de miel, il en est brassé dans différentes régions. Y compris en Bretagne où la bière est devenue depuis une vingtaine d’années un créneau de production en hausse constante.

                        Pour en revenir à la bière de miel, l’un de mes voisins en est très amateur ; il semble tout particulièrement apprécier la « Térénez », une bière élaborée avec du miel de l’ïle d’Ouessant. Autrement dit une rareté !  smiley


                      • Fergus Fergus 13 novembre 19:37

                        Bonsoir, pemile

                        « Et donc aussi le chuféré ? »

                        En effet. Même l’amateur de cidre que je suis ne pourrait probablement pas avaler une goutte de ce mélange avec du chouchen. Je ne m’y suis d’ailleurs jamais risqué. Qui plus est, j’aurais eu du mal : on ne trouve d’ailleurs quasiment nulle part ce « jus féroce » (traduction du breton « chug ferv ») à ma connaissance. Mais il semble qu’il y ait encore quelques amateurs ici et là...


                      • pemile pemile 13 novembre 19:56

                        @Fergus « Même l’amateur de cidre que je suis ne pourrait probablement pas avaler une goutte de ce mélange avec du chouchen »

                        C’est du cidre fermenté au miel. Vos parents vous on pas dit qu’il faut gouter au moins une fois à tout ? smiley

                        "on ne trouve d’ailleurs quasiment nulle part ce « jus féroce »

                        Y’a un apiculteur pas loin de chez moi qui en produit encore et quelques restaurants autour de Quimperlé en proposent.


                      • Fergus Fergus 13 novembre 20:13

                        @ pemile

                        « Y’a un apiculteur pas loin de chez moi qui en produit encore et quelques restaurants autour de Quimperlé en proposent »

                        Merci pour l’info. Je la transmettrai à mon voisin amateur de bière au miel. Peut-être apprécierait-il ce breuvage. Pour ma part, je n’essaierai pas de le goûter. Malgré les conseils de mes parents. smiley


                      • Xenozoid Xenozoid 13 novembre 20:17

                        @Fergus

                        le chouchen est tres euphorisant,pas besoin de smilies/rigolo


                      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 novembre 07:18

                        @Fergus

                        La première trace écrite du mot « chouchen » remonte à 1895 dans le journal de l’Union agricole et Maritime (orthographié « Souchen  »).

                        Avant, on parlait de « vin de miel » (miel de sarasin). C’est Joseph Postic, un producteur (et maire) de Rosporden qui a déposé la marque en 1920. En fait, il s’agit d’un nom propre, comme Ricard pour le pastis.

                        La différence avec l’hydromel, c’est qu’on y ajoute du mout de pomme pour accélérer la fermentation.


                      • alexis42 alexis42 14 novembre 07:30

                        @Séraphin Lampion
                        « La première trace écrite du mot « chouchen » remonte à 1895 »

                        D’après Wiki : « en breton : chouchenn ou mez, d’après les dictionnaires Catholicon de 1464 et An Here »


                      • pemile pemile 14 novembre 08:59

                        @Fergus « Merci pour l’info. Je la transmettrai à mon voisin amateur de bière au miel. Peut-être apprécierait-il ce breuvage. »

                        Les ruchers du Scorff à Guilligomarc’h


                      • Fergus Fergus 14 novembre 09:01

                        Bonjour, Séraphin Lampion

                        Merci pour ces précisions.

                        Savez-vous je vous garantis que c’est véridique — qu’il a existé dans Paris un restaurant chinois nommé Chou Chen ? Il était implanté au Quartier Latin, à deux pas des Termes de Cluny.
                        Le restaurant préféré des Bretons de la capitale en quête d’exotisme ! 


                      • phan 14 novembre 09:20

                        @Séraphin Lampion

                        A l’époque des hommes de caverne, un chasseur chinois nommé Chen égaré en Palestine, la « terre du lait et du miel », a découvert une ruche abandonnée remplie d’eau de pluie. Il but et se régala de cette eau sucrée, sans avoir conscience qu’elle avait subi une fermentation alcoolique : il devint saoul. Plus tard l’expression « Saoul Chen » s’est déformé avec le temps et devint « Chou Chen ». La découverte de l’hydro-miel est consignée dans le livre Chou en Laye. Les travaux de Lavoisier à la fin du XVIIIè siècle et au XIXè siècle avec la découverte des ferments pour comprendre le phénomène de la fermentation alcoolique. ( L’hydro-miel est sans doute la plus vieille boisson alcoolisée du monde, antérieure même au vin ).

                      • Xenozoid Xenozoid 14 novembre 14:17

                        @phan

                        la plus vielle preuve vient d’égypte c’était une purée de grain fermenté, comme la biere mais une purée, et tout les fruits « mûrs et pourris »offre de l’alcool , mon chien les mangeait dans les vignobles mais n’aimait pas trop ceux qui n’étaient pas mûrs,,,
                        les chiens aime bien le raisin ,essayez


                      • phan 14 novembre 20:35

                        @Xenozoid
                        J’aime bien les chiens, je ne les mangent pas, même saouls (d’où l’expression les saouls chiens) ... Blague à part,

                        Le vin égyptien est fabriqué à partir du raisin. Après avoir pressé le raisin et laisser fermenté, il était conservé dans des jarres, les Égyptiens y ajoutaient du miel ou des aromates.
                        La bière égyptienne est encore fabriquée de nos jours et porte le nom inspirant de « bouza ». Le nom originel était « Heket ». Il est devenu le « ζyθος » des grecs puis le « zythum » des romains, et la « bouza » actuelle...
                        En Égypte Antique, on boit beaucoup de bouza. Cette bière était une boisson populaire. Cette bière était élaborée à partir de froment, ou d’orge, avec des dattes, dont le sucre permet au breuvage de fermenter.

                      • Raymond75 13 novembre 16:41

                        Les fraudes alimentaires sont les plus anciennes de l’humanité : eau dans le lait, vins de ’grands’ crus mélangés, huile d’olive ’de Provence’ produit en fait n’importe où dans le monde, chaptalisation de vins médiocres, fausses AOP, charcuterie ’locale’ produite avec du porc industriel importé, faux plats ’maison’ dans les restaurants, le liste est interminable et est à l’origine de la création de la Répression des Fraudes, démantelée par Sarkozy, jamais reconstituée ...

                        Mais le pire (peut être) est de voir de brillants étudiants diplômés en chimie travailler dans des usines de nourriture industrielle, et mettre toutes leurs connaissances au service (légal) de tromperies en tous genres : soupes de légumes avec des traces de légumes, compléments alimentaires qui donne couleur, texture et goût à des produits fades et peu nourrissants, gavage de sucres et de gras pour rendre les consommateurs (les enfants surtout) accros à des produits d’une marque donnée ...

                        Mettre ses connaissances (difficiles à obtenir) au service de la tromperie, de la fausse apparence, et en fait à des produits malsains ! Honte à ces répugnants personnages !


                        •  Avec de la chance en suivant une abeille on peut trouver une ruche

                           Pas sûr qu’en suivant une autre abeille on trouvera une aut’ruche 

                           bzzzz

                           


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 novembre 20:19

                            Bonjour,

                            .

                            La plupart des consommateurs l’ignorent mais une partie de plus en plus grande des miels qui sont vendu en commerce voire même sur les marchés sont trafique idem comme pour l’huile d’Olive.

                            .
                            Le faux miel envahit les rayons des supermarchés
                            https://reporterre.net/Le-faux-miel-envahit-les-rayons-des-supermarches
                            .
                            Les Français consomment quatre fois plus de miel que n’en produit le pays. Mais cet aliment est souvent l’objet de fraudes qui le dénaturent, notamment par ajout de sucre. Les miels importés d’Asie sont le plus souvent en cause.
                            .
                            La Chine est le principal exportateur de miel dans le monde, et elle propose les prix les plus bas.
                            .
                            Dans le milieu, la pratique est connue de tous. Et on sait très bien que ce « faux » miel, ou miel adultéré, vient principalement de Chine. «  À première vue, seul un maximum de 15 % du miel chinois correspond à notre définition du miel, estime Étienne Bruneau, responsable de la commission qualité au sein d’Apimondia, la fédération des syndicats d’apiculteurs dans le monde. On sait que les miels à moins de 1,30 euro, 1,50 euro le kilo, ne passeront pas aux analyses. Si on veut des miels qui “passent” les tests les plus récents, il faut le payer au moins 2,35 euros le kilo. Et là on peut avoir du vrai miel, produit en Europe. »
                            .
                            Voila la Chine nous vent que la merde, surtout en ce qui concerne les produits technologiques qui ont une durée de vie, vie d’utilisation, très courte due à obsolescence programmée !


                            • mmbbb 13 novembre 20:47

                              @eau-du-robinet oui peut etre mais si la production de miel en France chute, c est peut aussi a cause des agriculteurs qui balancent leur merde 
                              En 30 ans , il y a eu une chute accélérée des populations vegetales et animales 
                              Rapports des scientifiques , je sais que le cretin de service, l ineffable Spar va contredire ces etudes .
                              Nouys n aurions pas la necessite d importer autant de miel comme nous importons d autres objets manufactures puisque nous fabriquons plus rien 
                              Les francais et autres europeens ne veulent plus acheter de la qualite 
                              Quand Macron a fait son cirque envers Bolsanaro et en se faisant passer pour le porte etendard de la biodiversité , cela dénote notre esprit, nous blâmons les autres sans vouloir regarder l evolution de notre pays Un comble de l arrogance francaise , si vous voulez du bon miel achetez espagnol , les apiculteurs mettent leurs ruches dans des zones quasi desertiques Evidemment , il faut etre sur du producteur et de la filière .
                              il est facile de mettre a l index la Chine , nous avons eu nos scandales sanitaires ! 


                            • Désintox Désintox 13 novembre 21:07

                              @mmbbb
                              "@eau-du-robinet oui peut etre mais si la production de miel en France chute, c est peut aussi a cause des agriculteurs qui balancent leur merde "

                              La merde n’est en question n’est pas produite par les agriculteurs, mais par des grandes firmes.

                              Les agriculteurs, eux aussi, sont victimes des pesticides.


                            • Marc Filterman Marc Filterman 13 novembre 21:25

                              @eau-du-robinet
                              Er même l’Espagne nous expédie du miel qui vient en réalité de chine.
                              Il y a eu il y a quelque semaines un documentaire sur le miel à la télé, et sur la chine. Les grandes surfaces sont prêtes à tout pour augmenter leur marge. Il va falloir un jour ou l’autre mettre un grand coup de pied dans la fourmilière.
                              Idem pour la sauce tomate, elle vient toute de chine


                            • mmbbb 14 novembre 09:20

                              @Désintox Certes c est une orientation de politique agricole. Certes les agriculteurs sont les premieres victimes , mais beaucoup ne respectent pas la zone neutre entre deux champs ou en bordure de riviere par exemple ; Cette zone de non epandange vient d etre réaffirmée par le ministre de l agriculture ( deccret a venir ) Je ne vais pas plaindre ces agriculteurs dont certains ne soucient par de leurs voisins qui veulent produire sans pesticice Faut arrêter la pleurniche et la victimisation , Par ailleurs l agriculture traditionnelle est assez mal defendue par les zigotos de Bove et Herrou , qui s occupent plus des problemes sociaux que de leurs moutons ? Un syndicat tres orientes C est le mal francais 
                              Quant aux abeilles , la mortalite est mineure dans les ruchers espagnols 5 % et n est pas du tout negligeable dans les ruchers francais de l ordre de 40 % dans certains cas 
                              Je n ai jamais entendu ces agriculteurs remettent en cause leur pratique , ils réfutent tout lien de cause a effet
                              Faut arrêter la pleurniche avec ces gens la ; qu ils assument d être malade .
                              PS comme je le disais au grand cretin Spart , par pure symetrie il est aussi obtus que les bon vieux coc cos , nous avons eu des scandales sanitaires . Faut arrêter la pleurniche , ils n avaient aucun scrupule vache folle en l occurrence 


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 novembre 21:13

                              Bonjour Marc Filterman,
                              .
                              Merci pour votre commentaire.

                              Oui, je suis au courant de la provenance des sauces de tomate (Chine) ... Je l’ai récemment appris à la télévision allemande dans un documentaire. C’est bien de l’avoir mentionné.
                              .
                              J’ai déteste toutes ses merdes produites par les chinois !


                            • Désintox Désintox 13 novembre 21:05

                              Le mieux est d’aller au marché et d’acheter du miel à un vrai apiculteur.

                              Ce n’est pas si cher.


                              • foufouille foufouille 14 novembre 08:50

                                @Désintox

                                le prix peut être assez élevé souvent 12€ le kg bas de gamme et plus de 20 pour les miels plus rares.


                              • mmbbb 14 novembre 09:32

                                @Désintox , Chirac avait denonce la fracture sociale d autre la fracture numérique et l alimentation vient confirmer cette ligne de fracture notamment le BIO Le BIO est achete par des consommateurs aises selon un récent sondage 
                                Le miel sur les marches est justement un aliment cher , et je n ai jamais trouve un kg de miel a moins de 15 euros . 
                                Idem directement chez l apiculteur 
                                Il faudrait avoir les pieds sur terre 


                              • Cadoudal Cadoudal 14 novembre 09:38

                                @mmbbb
                                Ça va devenir de plus en plus onéreux d’avoir le droit de voter à gauche...lol...


                              • pemile pemile 14 novembre 09:58

                                @mmbbb « Le miel sur les marches est justement un aliment cher , et je n ai jamais trouve un kg de miel a moins de 15 euros . »

                                Marché de Périgueux, 10€/Kg


                              • agent ananas agent ananas 14 novembre 12:18

                                @mmbbb
                                Le miel sur les marches est justement un aliment cher

                                « No money, no honey », comme elles disent en Thaïlande ... smiley


                              • mmbbb 14 novembre 15:19

                                @pemile a Lyon ce n est pas le cas ! 


                              • zygzornifle zygzornifle 14 novembre 08:25

                                Vivement l’imprimante 3D a miel une cartouche de glucose , de flotte et hop on a son pot rempli ....


                                • Decouz 14 novembre 09:18

                                  Il y a heureusement une possibilité de traçabilité avec l’analyse des pollens, qui indiquent la région d’origine et qui sont absents dans les faux miels.

                                  Cher sans doute mais des contrôles plus fréquents et abandon total des filières douteuses serait bénéfique.


                                  • sls0 sls0 14 novembre 15:16

                                    @Decouz
                                    On a trouvé de la fraude au pollen.
                                    Si on a trouvé de la fraude c’est que les moyens de contrôles tiennent la route.


                                  • agent ananas agent ananas 14 novembre 12:21

                                    Ce n’est pas le miel qui disparaît mais les abeilles ... smiley


                                    • phan 14 novembre 13:40

                                      @agent ananas
                                      Les abeilles dites domestiques, sont celles qui produisent du miel. Contrairement aux abeilles domestiques, les abeilles (pollinisatrices) sauvages ne font pas de miel. Plus de 80 % des plantes à fleurs dépendent de ces insectes sauvages.
                                      L’ introduction massive des abeilles domestiques pour faire du miel artificiel pour plaire aux bobos contribuent au déclin des abeilles sauvages par la concurrence des ressources. Actuellement, des paysans chinois pollinisent à la main car les abeilles sauvages ont disparu !


                                    • sls0 sls0 14 novembre 17:59

                                      Un site qui explique mieux les fraudes sur le miel :

                                      http://itsap.asso.fr/pages_thematiques/produits-de-la-ruche/differents-types-de-fraudes-miel/

                                      En France je connaissais 3 apiculteurs que j’aidais parfois pour le transport des ruches, du miel d’accacias sans accacias c’est difficile.

                                      Comme j’ai connu la période où la bouffe c’était 38% du budget, ça ne me dérange pas de payer le prix normal du miel. Maintenant le budget bouffe c’est 20% vu que ça basculé sur les biens et services, comme je ne suis pas un consommant compulsif, les biens et services n’impactent pas trop mon budget.

                                      Je connaissais bien le meunier qui fournissait mon boulanger, des amoureux de leur boulot, le bon ils connaissaient.

                                      Souvent je pouvais situer la ferme d’où venait le boeuf ou le cochon que j’achetais chez mon boucher.

                                      J’ai connu l’époque où chez le poissonier il y avait la pancarte : pas de poissons frais pour cause de tempête.

                                      Si les gens bouffent de la merde c’est parce qu’ils demandent de la merde tout ça pour faire des éconnomies pour s’acheter le dernier écran plat à la mode.

                                      On fait un choix de vie, il y a les avantages et les inconvénients.

                                      J’avais des légumes dans mon jardin souvent pillés par les chevreuils, du coup je bouffais les légumes du moment cultivés par des ex-tôlards.

                                      Quittez votre écran de télé ou d’ordinateur et allez chez les gens qui aiment leur boulot.

                                      Ici quand la bouteille de miel est vide, je la rince et je la rend au petit magasin qui la redonnera à un des apiculteurs qui le fourni. Je n’ai qu’un seul type de miel, c’est du toutes fleurs de forêt tropicale.

                                      Délicieux et pas cher. Coté pesticide c’est pas franchement la mode ici donc on ne retrouve pas de pesticide en quantité comme en France.

                                      En écrivant ces mots je piste le mec qui passe tout les deux jours pour récupérer les restes de table dans le quartier pour ses cochons.

                                      Pour noël pour les gosses du quartier c’est el cerdo carbon (cochon au feu de bois) il est temps que j’aille choisir la bête. Oui ça change par rapport au porc de batterie sous cellophane. Ici les cochons sont dans la nature, pour les voir il n’y a que le bruit de la gamelle.


                                      • xana 15 novembre 13:36

                                        @sls0
                                        Merci pour ces rafraîchissantes informations. Ca nous change de ces gens qui se plaignent de la fraude mais qui achètent toujours au prix le plus bas. 
                                        Moi je ne vis pas en Bolivie mais en Roumanie, et à la campagne. Ici tout le monde a des abeilles, et j’ai des ruches (mais ce ne sont pas les miennes) au fond de mon jardin. On ne manque jamais de miel, parce qu’on sait d’où il vient, et d’ailleurs ici c’est un marché « captif » : Personne n’achète du miel sans en connaîre personnellement l’origine. Enfi si, il doit s’en vendre un peu dans les supérettes, comme l’alcool trafiqué pour ceux qui n’ont pas de quoi distiller.
                                        Chez nous le seul problème avec les abeilles ce n’est pas les diverses maladies ou parasites (il y en a comme partout), mais les ours. Mes voisins mettent des clotures électriques autour de leurs ruches, ca évite de les retrouver éventrées au petit matin. Chez nous les ours sont très nombreux (les loups aussi), mais curieusement les bergers ne s’en plaignent pas, parce qu’il n’y a pas de remboursement des brebis. Ils accusent plûtot les chiens errants, voire souvent leurs propres chiens.

                                        J’aime bien vos articles, en particulier tout ce que vous dites sur la Bolivie.


                                      • foufouille foufouille 15 novembre 13:46

                                        @xana

                                        c’est amusant les pétés de thunes planqués dans des pays pauvres.


                                      • sls0 sls0 16 novembre 15:04

                                        @xana
                                        Très beau pays aux gens charmants que la Roumanie.
                                        J’y suis allé en scooter en 2001 suite à l’invitation d’une filleule d’étude qui fêtait son diplôme d’avocat.
                                        J’ai rencontré la filleule et découvert un peu le pays, surtout le Maramures et la Transyvanie.
                                        Les bergers roumains font leur boulot, à 7h du matin c’est le départ des animaux de ferme pour la montagne et retour à 19-20h. Redoutable les bergers de transylvanie avec leur fouet, à 6-7m ils coupent un cigarette mais avec un bruit de fusil. Leurs chiens sont redoutables aussi.
                                        Des loups j’en ai vu en forêt de nuit dans les phares du scooter, le bruit du moteur devait être couvert pas le bruit de mastication car ils bouffaient.
                                        Un ours je l’ai vu à ma table, il était dressé et affamé comme son maitre, je les ai invité dans une cantine en bord de route. A part le fait qu’il a sifflé les trois bouteilles de coca, il se tenait bien à table.
                                        On voit des ours et des loups parfois dans les grandes villes, on m’a dit de ne pas me mettre entre une ourse et ses petits sinon pas de problèmes.
                                        C’est vrai que l’on mangait du bon et naturel.
                                        Que de bons souvenirs et de belles rencontres. Je me suis aperçu à la douane que j’entrais avec le premier scooter en Roumanie, j’ai dû attendre 20 minutes que l’on fasse la case scooter pour l’enregistrer. Ce scooter a été pour beaucoup pour l’entrée en matière pour la discussion.

                                        @ Foufouille, les conditions d’obtention de visa de résident c’est 1500$ de revenus. D’après l’INSEE pour être dans la classe riche c’est au dessus de 3500$ pour une personne seule, vivre à l’étranger n’est pas réservé qu’aux gens friqués.
                                        Vous en auriez un peu plus dans le slip vous pourriez vivre à l’étranger. En France t’en branle pas une mais tu bouffes quand même, à l’étranger c’est pas trop la mode.

                                        Aidez les autres et vous verrez que vous n’aurez plus de problèmes même de revenus.
                                        Si vous la jouez perso ou égoïste, il est plus facile d’être jaloux et médisant que de bouger ses fesses.


                                      • foufouille foufouille 16 novembre 15:26

                                        @sls0

                                        On est en 2019, gros con et toujours personne n’est immortel comme dans les films.

                                        Je te souhaite un bon cancer ou un autre truc grave pour voir si tu seras bien soigné dans ton pays.


                                      • sls0 sls0 16 novembre 20:37

                                        @Foufouille.
                                        Si on a eu une vie remplie, on s’en fout un peu de la mort. La seule chose que je trouve dérangeant dans la mort c’est que je ne pourrai plus partager.
                                        C’est un peu le fait qu’il n’y a pas d’acharnement thérapeutique ici qui fait que j’y vis.
                                        Je n’arrive pas à conceptualiser la peur de la mort, c’est incompréhensible pour moi. Essayer de me faire peur avec la mort c’est un coup d’épée dans l’eau.
                                        Mon bon Foufouille, tu rêves, tu fantasmes, tu envies mais tu ne vis pas. D’autres vivent et dans mon cas ont vécu. Pas de fantasmes, de rêves inaccessibles ou d’envies mais une vie géniale.


                                      • foufouille foufouille 16 novembre 20:52

                                        @sls0

                                        tu n’as jamais rien vu ni vécu.

                                        je connais bien la mort, je l’ai vu de nombreuses fois comme beaucoup.


                                      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 21:17

                                        @foufouille
                                        je connais bien la mort, je l’ai vu de nombreuses fois comme beaucoup.

                                        Et moi j’ai égorgé des tonnes de merlus...lol...


                                      • sls0 sls0 17 novembre 01:01

                                        @foufouille
                                        Le fait que j’ai vécu ou non ne change rien au fait que tu as une vie de merde. Ton aigreur vis à vis de beaucoup de choses parle pour toi.
                                        Voir la mort si c’est celle de autres c’est plus courant dans d’autres pays qu’en Europe où ils y a des mouroirs pour les vieux et des hôpitaux pour les autres.
                                        Pour les morts violentes ici il y a 20 fois plus d’homicides donc sans être courant en voir ça arrive, les trois premières années de ma présence ici j’en ai vu 6. Le plus proche a été abattu à 30-40m de moi, un mec que je connaissais de vue, il transportait de l’argent à domicile.
                                        Je suis passé par des phases assez extrêmes, le cerveau doit tellement travailler vite qu’on ne pense pas à la mort mais à sa sauvegarde.
                                        Ca laisse de bons souvenirs après.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès