• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Modifier radicalement la définition de la laïcité

Modifier radicalement la définition de la laïcité

Cette modification radicale devrait selon moi se faire par un ajout, une précision faisant devoir aux gouvernants du pays de sortir de leur prétendue neutralité envers les religions, laquelle n'est en réalité qu'une flagrante démission face à l'actuelle islamisation de la France au mépris de ses règles démocratiques.

Une mauvaise habitude de pensée est aujourd'hui devenue gravissime. Dans leur grande majorité les intellectuels athées, y compris ceux qui se croient de gauche, ont toujours affiché un grand mépris pour les spiritualités religieuses. "Pourquoi s'intéresser dans le détail à ce qui est par définition irrationnel, simple expression d'obscurantisme ?"

Tel était le fondement de cette attitude. Il entraînait logiquement le mépris du contenu des différentes théologies mais aussi, plus gravement encore, de l'histoire de ces théologies, de ces spiritualités religieuses.

Ce mépris est aujourd'hui la source d'une grave trahison. Tout se passe comme si la laïcité définie en France en 1905 impliquait ce mépris. L'article premier de la Loi de 1905 dit que "La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées (plus bas) dans l'intérêt de l'ordre public."

Mais ces restrictions ne concernent pas le contenu des croyances et tout se passe comme si un article 1bis venait préciser que, d'une part, "toutes les convictions philosophiques et religieuses sont de même valeur" et, d'autre part et en conséquence, que "le libre exercice des cultes les concerne tous, y compris ceux qui sont incompatibles avec les Droits humains", dont la Loi de 1905 se voulait un complément et une utile précision.

Or on constate aujourd'hui que ce qui est devenu la plus indispensable précision n'existe pas dans la Loi de 1905, et qu'elle n'a toujours pas été exigée, un siècle plus tard, par les penseurs de la laïcité, pas même après les nombreux massacres commis par des islamistes dans la France et l'Europe contemporaines. Pas même après la relance des prières de rue pour exiger des nouvelles mosquées.

Je prétends que c'est la mauvaise habitude du "corps intellectuel athée" des philosophes, des historiens, des enseignants, des sociologues, des anthropologues, des journalistes et des juges qui fait perdurer cette grave lacune, et qui alimente la démission gouvernementale.

Les trois grands monothéismes continuent d'attribuer à leur Dieu et à sacraliser des textes appelant à massacrer des êtres humains, mais le judaïsme et le christianisme - en trahissant Jésus de Nazareth dans ce cas précis - justifient et sacralisent des appels à tuer des populations d'il y a 3000 ou 2500 ans.

L'islam, lui, a rejustifié des appels à massacrer au septième siècle de notre ère. Il les a attribués à son Dieu Allah, et déclarés valables pour l'époque contemporaine de son prophète Mohamed, mais il les a justifiés, aussi, pour l'avenir, jusqu'à la soumission de tous les peuples de la terre à "son seul vrai Dieu", d'où les actuels tueries commises au nom de ce Dieu.

Je prétends que la laïcité devrait désormais faire devoir aux gouvernants du pays d'examiner (par l'intermédiaire de leurs conseillers, évidemment) s'il y a dans les différentes spiritualités des textes toujours constitutifs des religions qui les rendent inaptes à bénéficier de la liberté de culte.

Et s'ils les cherchaient dans les écrits sacralisés de l'islam, évidemment ils les trouveraient, puisqu'ils y sont. Ils sont dans le Coran. Ils sont dans les hadiths. Ils sont dans la charia.

Et puis, il serait utile aussi, et enfin, que les télés et les radios - celles au moins qui se disent toujours "de service public" - fassent venir fréquemment sur leurs plateaux des grands connaisseurs de l'islam qui, comme Sami Aldeeb ou/et René Marchand ne sont ni aveugles ni complaisants envers cette épouvantable religion.

Je précise que le second vient de publier un nouveau livre aux éditions Riposte Laïque : POURQUOI ET COMMENT INTERDIRE L'ISLAM. 

Pierre Régnier

(auteur de "Désacraliser la violence religieuse", édité en 2016 aux éditions du Panthéon)


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 22 novembre 11:21

    L’article islamophobe du jour accusant les musulmans de violence en faisant l impasse sur le massacre par les occidentaux de plus de 4 millions de musulmans ces dernières années...


    Article allant dans le sens du club de blancs d apartheid et de la propagande, article de mouise.

    • Pere Plexe Pere Plexe 22 novembre 17:19

      @samy Levrai
      Attitude classique des manipulateurs que de changer ,ou tenter de le faire, le sens des mots.


      Que l’auteur s’en prenne à l’islam si il veut.
      Mais qu’il assume !
      Pourquoi vouloir le faire au nom de la laïcité sinon pour tromper le gogo ?

    • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 18:38

      @Pere Plexe

      J’assume parfaitement mon islamophobie depuis des années, et c’est elle qui me conduit à demander une amélioration de la laïcité

      Le « gogo » est trompé par ceux qui veulent faire prendre l’islamophobie pour de la musulmanophobie. Avec moi ça ne marche pas.


    • Cyril22 22 novembre 21:19

      @samy Levrai
      votre pseudo et votre avatar au bonnet phrygien semblent décidément un false flag, compte tenu de votre anti-occidentalisme exclusif


    • mmbbb 26 novembre 12:38

      @Pierre Régnier la laicité est la separation du regulier et du seculier , c ’est ce que j ai appris a l ecole lorsque j avais encore a cette epoque certains profs qui tenaient la route C est l essence même de la loi de 1905 . Donc qu est ce qu il faut changer imperativement ? Par ailleurs si cette laicite n avait pas ete devoyée ( Elisabeth Badinter l a dit ) nous n aurions pas ce merdier . C ’est aussi simple mais voila la demagogie l a emportée puisqu il fallait satisfaire aux exigences des groupes de pression


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 26 novembre 14:38

      @mmbbb

      On doit remédier à ce qu’a dénoncé, pas assez explicitement, Elisabeth Badinter.

      Il faut dire très fermement dans la loi que le libre exercice des cultes religieux n’est applicable qu’aux religions respectant les Droits Humains et acceptant la prééminence de la loi commune sur celles des religions.

      Ceci élimine de facto l’islam.


    • jaja jaja 22 novembre 11:34

      @ l’auteur : « Je précise que le second vient de publier un nouveau livre aux éditions Riposte Laïque : POURQUOI ET COMMENT INTERDIRE L’ISLAM. »

      Il serait peut-être plus avisé d’interdire les fascistes racistes de Riposte laïque qui tentent de créer un fossé entre les populations selon qu’elles sont issues ou non de l’immigration arabo-musulmane...


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 novembre 12:01

        Bonjour,

        Pourquoi ne pas lancer une croisade au nom de la laïcité, effectivement, la question mérite d’être posée smiley

        Modifier radicalement la laïcité, pour retrouver le sens authentique de la laïcité, il fallait y songer smiley


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 13:03

          @Olivier Perriet

          Pour retrouver l’efficacité de la laïcité
          Mais si vous préférez partir en croisade, ce sera sans moi.


        • Pere Plexe Pere Plexe 22 novembre 17:27

          @Pierre Régnier
          La laïcité est parfaitement efficace.

          Et surtout vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’elle est.
          Vous n’avez rien compris, mais critiquez.



          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 12:44

            « L’homme est malade parce qu’il est mal construit. Il faut se décider à le mettre à nu pour lui gratter cet animalcule qui le démange mortellement, dieu, et avec dieu ses organes car liez-moi si vous le voulez mais il n’y a rien de plus inutile qu’un organe. Lorsque vous lui aurez fait un corps sans organes vous l’aurez délivré de tous ses automatismes et rendu à sa véritable liberté. Alors vous lui réapprendrez à danser à l’envers comme dans le délire des bals musette, et cet envers sera son véritable endroit », « Pour en finir avec le jugement de dieu », Pour en finir avec le jugement de dieu K éditeur, p. 39-40. 22 novembre :


            • Zolko Zolko 22 novembre 12:57

              Article qui commençait bien, mais se termine en eau-de-boudin.
               
              « le contenu des croyances et tout se passe comme si un article 1bis venait préciser que... »
               
              jusque-là, je suis entièrement d’accord. En effet, on n’a jamais défini ce qu’est une religion : si je prétends que ma religion m’oblige à me balader à poil, ça sera interdit quand-même. Platon, Confucius, Sénèque, pratiquaient-ils une religion ou une philosophie ? A partir de quels critères peut-on affirmer que des rites/habitudes/règles/croyances sont une religion ?
               
              - Croire au Père-Noël, est-ce une religion ou une fable ?

              - Croire que Jesus marchait sur l’eau, est-ce une métaphore ou une religion ?

              - Croire que Mahomet a voyagé sur un cheval ailé jusqu’à Jérusalem et retour en une seule nuit, ce qui a fait envahir Jerusalem par les Arabes, est-ce une fable ou de la religion ?

              - Croire que Moïse a fendu la mer Rouge en deux ?

              - Que Zeus/Jupiter habite au mont Olympe ?

              - La Scientologie, est-ce une secte ou une religion ?
               
              Le problème de la loi sur la laïcité est là : elle n’a jamais défini ce qu’est une religion, et ce qu’elle n’est pas. En particulier, qu’il ne suffit pas de déclarer que telle mode vestimentaire ou tel goût gastronomique est de la religion pour que, automagiquement, cela soit couvert par cette loi là. Les Pastafariens en ont fait la démonstration par l’absurde


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 13:08

                @Zolko

                Bonjour Zolko

                Il vous a apparemment échappé que c’est seulement aux croyances dans une nécessité de la violence que je m’attaque dans cet article


              • Zolko Zolko 22 novembre 13:33

                @Pierre Régnier : et c’est bien pour ça que j’ai dit que votre article commençait bien (qu’il posait une question importante) et qu’il finissait mal (ne voyait que ce qu’il voulait voir depuis le début). En fait, vous étiez parti de la conclusion – l’Islam est violent – et vous avez cherché des justifications à cela. Alors que vos justifications réelles sont très intéressantes, mais seulement si on les prend dans leur globalité, avec la lecture de la loi 1905 sur la laïcité.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 17:02

                @Zolko

                Suis-je parti « sur la conclusion » ? Peut-être, puisque je sais depuis très longtemps que l’islam est violent, depuis que j’ai lu le Coran, des hadiths et des extraits de la charia, mais aussi depuis que j’ai étudié l’histoire de l’islam, c’est-à-dire sa pratique sur 14 siècles,

                Mon but ici est très clairement de faire prendre conscience (de participer à) qu’on n’arrêtera pas l’expansion violente de l’islam en raisonnant sur le faux islam, celui qui cache sa violence sacralisée.

                Il faut DÉSISLAMISER la France. Son islamisation n’a que trop avancé et cette DÉSISLAMISATION est devenue difficile

                Mais ELLE LE SERA PLUS ENCORE DEMAIN si l’on n’arrête pas immédiatement la construction de nouvelles mosquées et tous les compromis qui font rêver les naïfs d’une pacification d’une religion QUI L’INTERDIT À SES FIDÈLES.


              • Zolko Zolko 22 novembre 17:20

                @Pierre Régnier : « Il faut DÉSISLAMISER la France »
                 
                je suis en désaccord : ce n’est pas seulement l’Islam qui pose problème. Le Sionisme est pour moi tout aussi mauvais/dangereux. Or, justement, en se posant la question des religions dans leur globalité, on se rendra compte que le Sionisme n’est pas plus une religion que l’Islam, que c’est une théorie faciste comme l’Islam, et qu’on devrait interdire les 2.
                 
                Les Juifs et les Musulmans sont les bien-venus, tant qu’ils ne pratiquent pas leur « religion » politiquement. Ce à quoi est destiné, justement, la loi de 1905 sur la laïcité. Sauf qu’elle a oublié de définir ce qu’est une religion, car il était sous-entendu qu’il s’agissait du Catholicisme.
                 
                Parfois, le remède est pire que le mal.


              • Pere Plexe Pere Plexe 22 novembre 17:42

                @Zolko
                En fait que le religion ne soit pas strictement définie n’a aucune importance.


                Vous avez effectivement le droit de croire en Raël en Jéhovah au père Noel ou à Macron.
                En revanche, quelque soit vos croyances, vous n’avez pas le droit de tripoter des gamins, de priver vos proches de soins, d’être corrompu ou de tirer à la kalach dans les rues  : la loi s’applique à tous.
                Et chacun est soumis à la loi.
                Quelles que soient ses convictions.

                La loi ne punie pas des croyances. Elle punie des actes.




              • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 19:10

                @Zolko

                La laïcité de 1905 était une bonne chose dans le contexte de l’époque, mais il faut maintenant, compte tenu de la conquête islamique désormais présente en France et en Europe, mieux la définir.

                Je ne suis évidemment pas d’accord avec votre conception des religions. Le sionisme, mouvement militant pour l’obtention d’un état juif a obtenu ce qu’il voulait. Je ne suis pas sûr que c’était la bonne solution pour les juifs, dont la persécution sous le nazisme fut une horreur sans précédent, mais l’état juif qui a été créé, et que j’ai eu la chance de visiter deux fois, a ma sympathie.

                De toutes façons l’état qui a pour religion officielle le judaïsme est bien petit comparé aux grandes puissances qui ont l’islam pour religion officielle. Mon action vise à éviter à la France de devenir une nation de plus dans ce second groupe.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 19:15

                @Pere Plexe

                Ce que je dis c’est que la loi devrait punir aussi les appels à commettre ces actes qu’elle punit... souvent trop tard ces dernières années.


              • Zolko Zolko 22 novembre 21:27

                @Pierre Régnier : "l’état qui a pour religion officielle le judaïsme est bien petit« 
                 
                savez-vous que la bourse de Wall-Street est fermée les jours fériés Juifs, et ouverte les jours fériés Chrétiens ? Le pays dont la religion officielle est le Judaïsme est la finance internationale, qui englobe la planète entière. Je sais qu’il est interdit de dire cela, mais vous savez que c’est la réalité. Et je pense que les Rothschild ou Goldman-Sachs ou Strauss-Kahn ont fait bien plus de mal à la France et aux Français que les Mahmoud ou Rachida ou Karim.
                 
                Donc oui, j’insiste, que redéfinir les religions est une très bonne idée, mais sans viser une religion particulière : TOUTES les religions sont dangereuses, TOUTES doivent être séparées de l’état. Votre fixation sur l’Islam est à courte vue. Si vous aviez lu le livre »Revelation$" vous saurez que la banque du Vatican est un repère de crapules de première catégorie.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 13:00

                Bonjour Mélusine 

                Le problème, aujourd’hui gravissime, c’est quand ceux qui se débarrassent du « jugement de dieu » glissent vers la complicité avec ceux qui, croyant toujours en dieu, croient qu’il continue de commander des violences "pour de bonnes raisons".


                • ysengrin ysengrin 22 novembre 14:47

                  @Pierre Régnier
                  Aie a la tête..... 


                • McGurk McGurk 22 novembre 15:42

                  En fait ce que vous dites, à part bien sûr interdire cette religion, c’est simplement...de bannir les courants extrêmes n’est-ce pas ? Oui sur ce point c’est tout à fait juste, je ne comprends même pas qu’on puisse, dans notre pays, laisser libre court au nom de la liberté de pratiquer la religion, à de telles interprétations et donc déviances.

                  Tout comme on ne devrait pas permettre à certain responsables de cultes de pratiquer. L’imam de Brest, dans son usine à prier, apprend aux gosses que la femme n’est qu’un objet (créé pour faire la bouffe, les gosses et le ménage) et que la musique « c’est diabolique ». Je ne vois là aucun élément « français » et encore moins en accord avec les valeurs fondamentales de notre pays.

                  De toute manière, si on parle de violence dans la religion, il faudrait déjà l’éradiquer dans l’ensemble des passages entiers des textes religieux sur les massacres « justifiés », lapidation ou tout genre de tortures, etc. Ca en ferait sûrement jaser plus d’un^^

                  On voit souvent des passages de l’islam mais par contre on voit beaucoup moins des citations comme celle du Lévitique : « Préparez le massacre des fils, à cause des iniquités de leurs pères ! Qu’ils ne se relèvent pas pour conquérir la terre, et remplir le monde d’ennemis ! ». J’ai aussi vu, dans le métro, une dame lisant un petit livre où il était marqué une phrase commençant par « Je te lapiderais... ».

                  C’est quand même dingue qu’à notre époque on ne soit pas foutus, dans un contexte de fragilisation de la société (avec un retour « identitaire » inévitable comme sorte de refuge), on ne soit pas foutus de faire ce qu’il faut pour éradiquer les bases de cette violence et mépris. C’est pourtant simple finalement.

                  Pour ce qui est du domaine politique, il est normal qu’ils ne fassent rien car le rôle-même des politiques est de parler de tout sans rien faire - ou bien voter une loi débile qui cause encore plus de problème qu’à l’origine. N’oublions pas également ce mélange (important finalement car il explique bon nombre de choses) d’incompétence et de laxisme qui les caractérise, en plus du fait que l’accession aux hautes fonctions est depuis plusieurs décennies essentiellement axée sur la course au pouvoir et non pas basée sur un véritable programme pour l’avenir du pays.


                  • Crab2 22 novembre 16:12

                    @McGurk

                    Le voile n’est pas un signe ostensible religieux : Porter volontairement le voile, c’est poignarder les autre femmes dans le dos car le voile est le pire des signes d’infériorisation des femmes - « le corps est la grande raison » ( Gai savoir ) - Nietzsche, plus que tout autre philosophe, a dit le rôle déterminant du corps dans l’élaboration d’une pensée, d’une œuvre – Suites  :
                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search...
                    .

                    Suite 2 : La pudeur, c’est faire preuve de retenuehttp://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+Pudeur


                  • McGurk McGurk 22 novembre 16:19

                    @Crab2

                    Oui je suis d’accord, je trouve ce signe d’extériorisation religieuse extrêmement gênant et de plus en plus visible. Ce serait marrant que les chrétiens porte une grosse croix en bois dans le dos qui rappe sur le trottoir smiley .


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 16:33

                    @McGurk

                    Bonjour McGurk

                    Je suis en désaccord dès les premières lignes de votre commentaire. N’en soyez pas surpris, je trouve peu d’accord dans mon entourage sur le problème de l’interprétation comme sur celui « des extrêmes ».

                    Les musulmans des courants extrêmes, dans l’islam, interprètent de façon juste les appels à tuer qui sont attribués au Dieu de l’islam. Ce ne sont pas eux mais les textes très officiellement sacralisés dans leur religion qui les attribuent à Allah. On peut dire, même si c’est terrible, que, d’une certaine manière ces musulmans sont des croyants plus fidèles aux enseignements de leur religion que ceux qui cherchent à se faire passer pour adeptes d’une croyance compatible avec la paix, la non-violence, la tolérance, la démocratie républicaine, les Droits Humains...

                    Un jour yoananda a posté sur Agoravox des vidéos d’un musulman algérien décomplexé qui défend cet honnête mais terrible regard sur sa religion. Il ne faut évidemment pas le suivre dans son acceptation de l’horreur islamique mais il faut l’écouter pour comprendre ceux qui passent à l’acte violent. La « radicalité » islamique n’est rien d’autre que l’enseignement de l’islam appliqué dans tous ses commandements :

                     

                    https://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/l-islam-vu-par-un-musulman-sans-74391

                     


                  • leypanou 22 novembre 16:56

                    @Pierre Régnier
                    On peut dire, même si c’est terrible, que, d’une certaine manière ces musulmans sont des croyants plus fidèles aux enseignements de leur religion...  : en fait, vous incitez tous les musulmans à être violents avec ce genre d’affirmation.

                    Un texte est un texte, qu’il soit de Mahomet, d’Allah, de Yaveh, ou de peu importe : ce sont les gens qui agissent, avec leurs cerveaux, et dans tout livre religieux des 3 grandes religions monothéistes, il y a des incitations à la violence et heureusement qu’il n’y a pas beaucoup de cinglés.


                  • McGurk McGurk 22 novembre 17:20

                    @Pierre Régnier

                    Vous « en trouvez peu » c’est une chose, la réalité est en fait toute autre. Il y a un paquet de personnes qui s’intègrent très bien, comprennent bien et de manière modérée ce que ces textes signifient et font la part des choses avec notre société moderne et évoluée. J’ai croisé bon nombre de personnes pendant mes études qui ne faisaient aucunement étalage de leur religion ou de leur appartenance à un groupe ou un autre, qui n’exigeaient rien à part apprendre et construire leur vie, rien de plus.

                    D’ailleurs, j’ai même connu une famille pratiquant cette religion mangeant du porc, allant aux baptêmes de mes amis, bossant avec des « blancs » toute la journée et vivant en parfait accord avec nos lois. Déroutant non ?
                    Comme quoi l’intégration marche lorsqu’on s’en donne les moyens...

                    Il n’est pas judicieux ni intelligent de les mettre tous dans le même panier en disant qu’au fond « un poisson n’est qu’un poisson », ça n’a aucun sens. Forcément, si vous n’avez pas appris à les distinguer et que vous bouffez du fugu...Là c’est le même raisonnement et prétendre le contraire en disant que ce sont les « plus extrêmes » qui comprennent mieux leur religion me fait plus que sourire. C’est en fait prendre le problème à l’envers.


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 17:29

                    @leypanou

                    Bonjour leypanou

                    Vous faites la grave erreur de considérer la mention de la réalité violente de l’islam comme une incitation à pratiquer des violences. On n’affronte pas des problèmes graves en se mettant la tête dans le sable.

                    Il faut en finir avec les « yaqua » interpréter pacifiquement des textes appelant à la violence pour avoir la paix. C’est le contenu réel des textes eux-mêmes qu’il faut condamner et rejeter, surtout quand ils ont été sacralisés.

                    Si vous lisez mon article "Détruire la tricherie exégétique« vous verrez que je l’exige de toutes les religions, y compris de celle dont je fus un fervent adepte dans mon adolescence :

                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081

                     


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 18:48

                    @McGurk

                    Si j’en connais peu, y compris dans le christianisme, qui s’attaquent à la tricherie de la « bonne interprétation », je connais par contre beaucoup de musulmans comme ceux que vous décrivez, dont les amis de mes enfants qui viennent chez moi faire la fête avec des chrétiens, des juifs, des bahaïs et des indifférents en matière de religion. Je les aime autant que tous les autres.
                    Je ne le répèterai jamais assez : je ne suis pas musulmanophobe.


                  • McGurk McGurk 22 novembre 19:14

                    @Pierre Régnier

                    Tant mieux, ça m’enlevè un doute.


                  • hans-de-lunéville 23 novembre 18:15

                    @McGurk
                    on t’as déja demandé d’apprendre le françé


                  • McGurk McGurk 24 novembre 00:59

                    @hans-de-lunéville

                    Pas besoin je le connais déjà pas mal il me semble.


                  • Crab2 22 novembre 16:10

                    Le mot Dieu n’est pour moi rien d’autre que l’expression et le produit de la faiblesse humaine. Albert Einstein

                    .

                    Jean-Louis Bianco patron de l’observatoire de la laïcité est une menace pour la laïcité au même titre que le ministre de l’intérieur Gérard Colomb dontla position très lyonnaise correspond à une vision totalement étrangère au principe même de la laïcité ( la loi commune ) puisqu’il la conçoit comme l’addition de communautés – Suites :

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html


                    • genrehumain 22 novembre 17:10

                      Pour détendre l’atmosphère et apaiser les esprits guerriers , voici deux bonnes histoires du plus célèbre humoriste du monde musulman et de tout l’Orient Nasreddin Hodja, mais si cela vous a plu, aller en chercher d’autres, l’autodérision est le meilleur remède des esprits fatigués.

                      Du monde arabe aux pays balkaniques, en passant par l’Asie mineure et centrale, la renommée de Nasr Eddin Hodja – Ch’ha au Maghreb – est sans pareille et il est le grand maitre incontesté dans tout l’Orient de l’autodérision. Tous les peuples qui connaissent ses aventures se sont approprié le mythique « savant », dont on ne sait jamais si la folie dissimule une grande sagesse… ou l’inverse. Nasreddin Hodja est l’un les personnages les plus aimés du Moyen Orient.

                      Nasreddin Hodja, gravure du XVIIe siècle

                      Enseigner la réalité

                      Les élèves interrogent Nasreddin Hodja, leur instituteur :

                      – Maître, quel homme a plus de valeur ? Celui qui conquiert un empire par la force, celui qui peut le conquérir, mais qui se l’interdit ou celui qui empêche un autre de s’emparer d’un tel empire ?

                      Perplexe, Hodja répond :

                      — Je n’en sais rien. Mais je sais quelle est la tâche la plus difficile au monde.

                      — Laquelle ? demandent les élèves.

                      — Vous apprendre à voir les choses comme elles sont réellement.


                      Nasreddin Hodja a perdu son âne

                      Nasreddin Hodja a perdu son âne, mais au lieu de le chercher, il parcourt les rues de la ville en criant :

                      — Louange à Dieu le Clément ! Louange à Dieu le Miséricordieux !

                      Connaissant l’attachement de Nasreddin pour son âne, les voisins sont surpris et demandent à Nasreddin :

                      – Pourquoi ces louanges à Dieu ? Tu ne devrais pas plutôt demander Son aide pour retrouver ton âne ?

                      — Vous n’avez rien compris, déclare Nasreddin. Je remercie Dieu de ne pas m’être trouvé sur son dos quand il a disparu. Sinon, c’est moi qui aurai été perdu.


                      N’importe où mais pas dedans

                      Dans les villages, lors des funérailles, les hommes portaient le cercueil jusqu’à la mosquée, puis au cimetière.

                      Quelqu’un demanda un jour à Nasreddin Hodja :

                      — Pendant la procession, de quel côté du cercueil faut-il se placer ?

                      — N’importe où, répondit Nasreddin en souriant, pourvu que ce ne soit pas dedans.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 18:33

                        @genrehumain

                        Merci pour ces belles histoires mais, jusqu’à présent, l’atmosphère n’est pas tendue, et je ne vois pas d’esprits guerriers


                      • Garibaldi2 23 novembre 03:53

                        @genrehumain

                        Il n’y a pas de cercueil dans les enterrements musulmans, le défunt est dans un linceul blanc et il est placé sur une sorte de brancard porté à la main. L’ensevelissement se fait en pleine terre dans les pays musulmans. En France le cercueil est obligatoire.

                        A ce propos, je souligne que les Musulmans se soumettent à la loi de la république lors d’un événement majeur, loi qui va à l’encontre de leurs convictions religieuses, alors qu’on se demande bien pourquoi le cercueil est obligatoire ?


                      •  C BARRATIER C BARRATIER 22 novembre 17:54

                        L’auteur s’en prend aux athées, aux musulmans, aux juifs....Il vient de la JOC et il est logique qu’il oublie que les catholiques ont été plus meurtriers dans nos contrées que tous autres réunis.
                        Il s’indigne que l’on puisse penser que

                        « toutes les convictions philosophiques et religieuses sont de même valeur » et, d’autre part et en conséquence, que « le libre exercice des cultes les concerne tous, y compris ceux qui sont incompatibles avec les Droits humains »,

                        C’est inéressant de faire référence aux droits humains, une notion reltavement nouvelle dans le monde.

                        Les gens ne sont pas obligés d’être laïques, c’est la République qui l’est....et a le devoir de protéger tous ceux qui sont attaqués pour leur conviction quelle qu’elle soit. Donc elle doit protéger tous ceux que menacent les islamistes, mais aussi les agents de la haine de la manif pour tous, catholiques intégristes ceux là, qui s’opposent aux lois des hommes, de la République au nom de leurs covictions.

                        J’aime bien les laïques de tous bords, et pour faire plaisir à l’auteur, voilà :

                        Laïcité chrétienne


                        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=219


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 novembre 22:19

                          @C BARRATIER

                          Moi aussi j’aime bien « les laïques de tous bords » , mais je n’aime pas « toutes les convictions quelles qu’elles soient » car ce sont les convictions que Dieu a commandé des violences prétendument justifiées qui conduisent aux violences effectives.

                          La République laïque a donc le devoir, selon moi, de combattre ces convictions avant qu’elles donnent lieu à des violences effectives. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires