• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Notre pays dans la tourmente

Notre pays dans la tourmente

Depuis plusieurs décennies et plusieurs présidences, les gouvernements qui se sont succédé ont gardé le pouvoir par des combines électorales.

Arrivée par l’accumulation de capitaux la bourgeoisie règne en situation de dictature. Son problème n’est pas de conquérir le pouvoir, mais de perdurer. Propriétaires des grand moyens de production, des banques nationales et internationales et des grands moyens d’informations ces ventrus du Capital entendent bien asservir le peuple pour en faire une nouvelle glèbe, le rendre corvéable à merci.

 Cela le peuple l’a bien compris, mais comment s’opposer à cette dictature ??

 Que ce soit les manifestations, les grèves, les prises de positions des plus courageux, les abstentionnistes aux élections, rien ne semble empêcher cette nomenklatura de perdurer.

 Pourtant cette engeance est minoritaire et consciente de ce fait, cette bourgeoisie capitaliste qui met en place ses politiciens cherche à gagner du temps et à durcir la répression pour éradiquer toutes résistances à ses abus. Ils votent des lois liberticides, ils limitent le débat démocratique, ils s’entourent de barbouzes et tentent d’imposer une garde privée prête à intervenir au moindre signe de révolte. Le but pour ces aristocrates de la finance c’est de protéger leur Capital, de l’augmenter et de protéger leurs pouvoirs. Ils veulent substituer à la police d’état une police privée qui ne répondra qu’aux ordres de la finance.

 Plus qu’un fait divers, l’évènement qui vient de se produire montre à quel point le système gouvernemental est gangréné. Depuis des années le secteur privé tente de faire reculer les institutions d’état que ce soit dans le service public : hôpitaux, écoles, administrations, entreprises d’état EDF, Poste, RATP, etc.

 La volonté de substituer à la police d’état voire à la gendarmerie une milice qui s’apparenterait à une garde rapprochée des politiciens du Capital et de l’ensemble des entreprises privées n’est pas anodine.

Insidieusement, de manière félonne, les politiques de LERM sous l’impulsion de l’Elysée qui répondent aux ordres de ces ventrus du Capital, tentent de mettre en place ce régiment de barbouzes avant de légiférer sur leurs existences, leurs statuts et leurs droits. Ainsi protégés par cette armée privée, qui n’obéira qu’aux hommes du Capital, cette oligarchie bourgeoise et ces apparatchiks du pouvoir se sentiront bien plus en sécurité. Cette façon d’agir, s’apparente à une tentative de coup d’état.

Si nous les laissons faire, ils vont continuer leur sale besogne. La refonte de la Constitution n’a d’autres objectifs que de renforcer les droits du Capital et d’enfoncer notre pays dans un régime non seulement monarchique, mais dans un ordre nouveau prélude à une dictature.

Notons au passage que cette commission d’enquête déléguée par l’Assemblée Nationale s’apparente d’avantage à une parodie qu’a une recherche de vérité. Certains journalistes employés des grands moyens d’informations vont jusqu'à dire « les gens se moquent de ce fait divers » alors que sur les réseaux sociaux les interrogations, les incompréhensions, les condamnations de ces actes font la une ??

 Ce n’est pas l’Etat qui est en cause, ce ne sont pas les institutions qui sont responsables, mais ce sont ces hommes à la solde du grand Capital qui se sont accaparé des leviers de commandes et entendent bien le garder quels qu’en soient les moyens.

 Dans cette représentation de théâtre des guignols, il y a des personnages qui s’agitent, qui amusent la galerie animés par des marionnettistes qui tirent les ficelles. Puis il y a les spectateurs qui, concentrés, rient ou s’émeuvent sur l’histoire racontée et qui ne voient pas ceux qui sont dans les coulisses.

30/07/2018


Moyenne des avis sur cet article :  4.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan 30 juillet 2018 11:33
    Salut, cela me semble plutôt juste au niveau ou cette réflexion se pose.

    il est dit : mais comment s’opposer à cette dictature ??

    Une chose dont je suis sur : sûrement pas en utilisant les mêmes méthodes qui amènent ce désastre...

    méthode qui en gros est : tous en compétition, de cela sortira le meilleur...chacun pour soi ..etc..

    devant nos yeux depuis disons 3000 ans de ladite pseudo compétition dont le mot cache un principe lui bien réel qui est d’éliminer , nous avons,devant nos yeux, la preuve en image est que ceci est faux ...

    et pourtant partout tout le monde en redemande...à ce stade ce n’est même plus de la bêtise mais de la démence..

    nus sommes dans une démarche suicidaire et masochiste...

    bon etc bien sur...

    • lautrecote 30 juillet 2018 11:47

      @Hecetuye howahkan
      depuis le temps que je te vois parler contre la compétition, je me permets de réagir.
      Tout d’abord pour dire que je suis à 200% d’accord avec toi !
      Ensuite pour te suggérer la lecture, si ce n’est déjà fait, du livre de Pablo Servigne et Gauthier Chapelle : « l’entraide, l’autre loi de la jungle ».
      Ce livre déconstruit la légende selon laquelle la compétition serait le moteur de l’évolution...

      bonne lecture


    • Hecetuye howahkan 30 juillet 2018 13:34

      @lautrecote


      Salut à toi et vraiment plus que merci pour signaler ce livre ....

      .oui cela fait un moment que je suggère sur ce sujet suggérer car il est a voir par soi même en profondeur de manière x , bien que cela , la compétition qui élimine donc, ne soit pas disons mon « axe » favori mais plutôt fut perçu par un effet secondaire de mes « aventures » non voulues disons intérieures..mais est ce intérieur ?? je n’en suis pas sur du tout..

      en clair j’ai vu le piège et la fausseté de tout cela par hasard...sans donc le chercher..c’était là comme une évidence absolue..

      quelque chose nous montre des faits dans certaines conditions, il s’agit d’une autre forme de connaissance non basée sur la mémoire et l’analyse mais sur la vision directe ....

      Non, je ne connaissais pas ce livre.....

      j’y ai trouvé ceci : Introduction – L’âge de l’entraide : « L’entraide n’est pas un simple fait divers [qui s’observe lors de catastrophes], c’est un principe du vivant. C’est même un mécanisme de l’évolution du vivant : les organismes qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas les plus forts, ce sont ceux qui arrivent à coopérer ».

      puis plus loin

      Les auteurs tentent ensuite de comprendre les raisons qui expliquent que nous ayons établi la compétition au cœur de notre culture occidentale, alors qu’elle est le seul type de relation qui nuit à tout le monde sans vraiment avantager personne.

      mais aussi

      1. Histoire d’un oubli : Presque tout le monde a entendu parler de la compétition entre plantes et arbres pour obtenir plus de lumière dans les forêts. Or, on entend moins parler des cas où la cohabitation entre deux espèces (végétales ou animales) les favorise toutes les deux (parfois même entre plus que deux espèces). Les auteurs fournissent de nombreux exemples de ce type de coopération (partie très intéressante et instructive).

      Dans, disons le clairement , des visions, qui ne sont pas miennes donc...chaque élément qui est , existe donc, se comporte selon des « directives », des « ordres », donc par rapport à une sorte de programmation qui lui est donné par ????? disons l’Origine X....

      Seule L’Origine x à toutes les clés....tous les tenants et les aboutissants..

      la « vie » de chaque élément est ainsi sous une « direction » ultime...dont nous ne savons pratiquement rien du tout...

      pour moi nous ne sommes plus sous la direction de cet « ultime » ni donc plus dans la zone de « protection » de l’origine, depuis que la pensée que j’appelle processus analytique a conclusion binaire oui/non a pris le contrôle total du cerveau..

      ni ne sommes plus touchés par cette sorte d’étrange contentement qui ne semble pas avoir de motif du tout et qui est là comme il le veut et quand il le veut....cette absence est souffrance...long sujet..

      la pensée pour moi ayant cette spécificité nécessaire à l’enfance mais un danger ensuite, de pouvoir fonctionner avec elle même en circuit fermé, basée surtout mais pas seulement sur le désir comme motivation, comme raison pour analyser , désir dont nous avons perdu le vrai sens profond, alors la pensée ne voit plus que ....elle même....et finit par utiliser tout ce qu’elle peut pour atteindre ce qu’elle veut....animaux, humains etc sont donc utilisés...pour combler un gouffre sans fin...

      c’est une dérive de la pensée dont j’ai perçu sans le chercher le programme qui donne le monde des humains actuels...

      notre nature réelle n’est pas celle que nous arborons....

      il n’y a aucun combat nulle part sauf dans la perception déformé volontairement par ce qui reste en marche dans le cerveau humain dont l’essence même de la pensée qui est tout ce qui nous reste est le « conflit » de choix entre je veux / je veux pas, ce qui est vital pour faire des choix pratiques, genre l’abri on le fait comment ? mais pour rien d’autre ...il y a un ordre global dont nous ne savons plus rien sauf comme d’habitude exceptions..je pense que il y a un temps x des humains étaient sous cette protection..il y en a sûrement aussi aujourd’hui...peu et ils doivent se cacher...ou du moins être discrets..le moment me semblant propice à avant tout une sorte d’effondrement d’abord dont je ne sais pas la forme que cela peut prendre..

      il y aurait un ordre universel global ( pour moi il y a ) qui nous dépasse intégralement depuis que la pensée est devenue notre seule fonction encore en marche...mais dont nous aurions pu bénéficier des effets sans les chercher,....( car si on les cherche ils ne sont pas là, paradoxe impossible pour la pensée bien sur,)... si nous n’avions pas à un moment x prit le mauvais virage..dont j’évoque vaguement et superficiellement voir assez mal, le moment dans un de mes articles nommé Eve et Adam

      les pouvoirs les plus déments se servent de cette ignorance pour nous raconter une histoire qui les sert..car pour « niquer » des milliards à l’insu de leur plein gré donc avec leurs consentement induit de personnes ils faut les faire jouer à un jeu bien précis ..genre monopoly...pseudo jeu qui se termine toujours mal ..il ne fallait pas jouer...

      seule la pensée humaine qui analyse selon ??? et bien selon elle même car elle est sa propre référence donc elle a 100% raison sur tout selon elle, et selon ce qu’elle est en tant que programme , seule la pensée humaine y verrait de la compétition qui est donc élimination des autres...elle voit cela comme moyen parfait pour tout contrôler...but final théorique : un dirige tout...

      mais c’est bien sur mettre la charrue avant les bœufs...cette propagande élaborée par les maîtres de tous poils, sert en fait à excuser leurs propres démences....et à les faire réussir...en persuadant tout le monde que vivre c’est combattre et que de cela sortira le meilleur....

      car un monde coopératif et partageur outre d’être nécessairement et terriblement efficace bien sur et ferait que tout humain aurait cette sécurité relative pour bien survivre avec art et disons le beauté et harmonie avec la planète et tout ce qui s’y trouve , un monde coopératif par nature donc partageur ne tolère pas l’élimination sauf là où cela à un rôle comme pour éliminer une technique qui ne marche pas..

      on a transféré cette fonction à un niveau où elle ne devait pas être utilisé..

      etc

      Merci pour les coordonnées du livre...que j’ai vu en achat en ligne...d’Irlande c’est le seul moyen...

      etc



    • JL JL 30 juillet 2018 13:59
      @Hecetuye howahkan
      @lautrecote

       Loi numéro 1 de l’espèce humaine :

       Quand il n’y a plus d’espoir, c’est sauve qui peut, chacun pour soi ;
       quand tout va bien, c’est chacun pour sa pomme, profitons-en ;
       entre les deux on observe toutes les nuances, en passant par l’entraide et la solidarité.

    • Hecetuye howahkan 30 juillet 2018 16:39
      Salut jl...

      non je ne parle pas de cela et ce que tu décris est vrai pour certains pas pour tous , mais ce sont ces gens là qui dominent car ils sont prêt à tuer et détruire pour arriver à ce qu’ils pensent croire être un paradis, qui n’est jamais là bien sur alors ils en deviennent encore plus tarés et mauvais car vivant des souffrances mentales terribles .. ...l’entraide, la solidarité, le partage, le compassion, l’envie de faire ensemble de coopérer, etc ne sont pas des capacités de la pensée...donc ne sont pas des objectifs à atteindre mais des effets secondaires d’un éveil de nos capacités endormies...

      comme la pensée analytique c’est la seule capacité qui nous reste sauf exceptions de moments + que rares et de personnes, et bien nous fonctionnons selon et avec ce qui nous reste..qui est l’analyse de la mémoire...appelée pensée..on en voit le résultat sur la planète...

      bien sur c’est trop court mais après tout tout est là potentiellement pour tous tout le temps..

      un humain éveillé refusera l’esclavage comme de dominer...au prix de sa mort prématuré si il le faut..car cela n’est pas une vie

      je te salue.. smiley

    • JL JL 30 juillet 2018 18:10
      @Hecetuye howahkan, bonsoir,
       
      la loi que j’ai énoncée là est une partition que chacun d’entre nous joue à sa manière : j’admets qu’elle soit modulée par le degré d’égoïsme et d’égotisme vs l’empathie, la générosité, le dévouement et le désintéressement des individus pris individuellement, et bien évidemment, en fonction du contexte.
       
      Je te salue aussi.
       

    • lautrecote 30 juillet 2018 22:22

      @JL

      personnellement, je prendrai cette loi juste comme la partition qu’on veut nous faire jouer.

      Je pense que ce qui marche le plus souvent, le plus longtemps, c’est la coopération.
      La compétition, c’est de temps en temps, et le moins longtemps possible, parce que c’est trop énergivore, trop dangereux.

      Mais il est vrai que dans notre société, cela va plutôt de « chacun pour soi » à « chacun pour sa pomme », c’est-à-dire qu’en fait, on ne passe même plus par la case solidarité !


    • lautrecote 30 juillet 2018 22:41

      @Hecetuye howahkan

      je vais te répondre moins longuement que toi, mais je pense balayer une bonne partie de ton message...
      Dans la nature, je veux dire « avant l’homme », tout concourt à favoriser la vie, à favoriser l’équilibre qui permet l’abondance, qui permet la vie. Bien sûr, quelques esprits chagrins me parleront des crocodiles ou des tigres mangeurs d’hommes, des insectes porteurs de maladies, des serpents etc.
      N’empêche, si chacun reste « à sa place », tout est en équilibre. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de combat, pas de souffrance. Cela veut juste dire qu’il y a équilibre. Et cet équilibre permet la vie.
      Quand je dis « tout » concourt, il s’agit bien sûr de tous les êtres vivants. Donc, en gros, la Vie s’organise pour favoriser la Vie.
      Alors si c’est vrai (et tous les mécanismes du vivant que l’on découvre, que l’on n’a pas fini de découvrir, tendent à prouver que c’est vrai), alors ça ne date pas d’hier.
      Et tu peux remonter jusqu’à la naissance de notre univers telle qu’elle est supposée (je ne suis pas assez érudit pour savoir si c’est vrai), tout est affaire d’association, de coopération (voir « le monde a-t-il un sens », de JM Pelt et P Rabhi.)
      C’est vrai que l’humanité a pris un mauvais virage... est-ce, comme tu le dis, sa pensée analytique qui a tout foutu en l’air ? Ou bien juste l’oubli qu’il n’était pas tout seul ?
      Ou bien quelqu’un qui lui a fait croire qu’il avait tous les droits ? ("Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre." Genèse 1. 28).
      De tous les êtres vivants, l’homme est probablement le seul qui ne travaille pas à favoriser les conditions de la vie dans son propre écosystème. Son malheur, c’est que quand les conditions de l
      a vie dans son écosystème seront trop dégradés (et ça approche à grands pas...), et bien il disparaîtra.
      Et la vie reprendra ses droits.


    • Hecetuye howahkan 30 juillet 2018 23:42

      @lautrecote


      Salut, bien vu ton mot dont je te remercie...

      je signe pour la pensée analytique, mais c’est improuvable.. !! sauf chemin emprunté par chaque un...

      il y aurait tant à dire...

      la question du sens ne se pose plus dans certaines conditions...

      mais là aussi tant à dire et surtout à vivre..

      ni moi, ni jésus, ni le bouddha , ni krishnamurti , ni le voisin, ni toi, ni eux, ni la voisine, ni le prêtre , l’imam etc , ni ni, ad libitum ne peut rien pour autrui sur ces points...sauf de dire éventuellement un truc du genre : tien là il y a une porte, j’y suis passé , il s’y passa ceci et cela pour moi, peut être serais tu intéressé...

      il y a le besoin d’équilibre comme tu dis oui tout à fait, équilibre qui est pour moi l’œuvre de disons L’Origine...dont nous refusons la « compagnie..donc les »bienfaits"...

      pour moi un de nos nombreux tort est de chercher chez les plantes ou animaux comment vivre..c’est une absurdité monumentale absolue, là non plus pas de preuves..bien sur..

      tout à une place comme tu dis...nous humains seuls avons dérogé à cette règle...ce serait là aussi à développer bien sur..

      tout serait vivant est ce que je ressens, le rocher de la montagne aussi bien sur !!!! ??? mais là encore la pensée a frappé...avec cette sale manie de tout cataloguer...selon son bon plaisir analytique limité 

      je te rejoins aussi sur la fin du message..

      merci de l’échange

      je te salue

    • sirocco sirocco 30 juillet 2018 23:47

      @Hecetuye howahkan

      « mais comment s’opposer à cette dictature ??

      Une chose dont je suis sur : sûrement pas en utilisant les mêmes méthodes qui amènent ce désastre... »

       
      Donc pas par le vote !


    • Hecetuye howahkan 31 juillet 2018 09:59

      @sirocco


      Salut, oui le vote conforte le système actuel...il est totalement maîtrisé....quitte à tricher même grossièrement bien sur..

      Poutine n’est pas arrivé au début par le vote...........si je me rappelle bien...mais ???

      en procédant ainsi par la négative, la solution ou les solutions se montreront d’elles même...elles ne peuvent qu’être radicales , ce qui ne signifie pas nécessairement violence....mis avant tout changement d’état d’esprit....

      mais pour le moment l’argent coule encore à flot, même si cela diminue, pour assez de monde....

      nous vivons dans une société totalement divisée par tout et sur tout...argent, hiérarchie , etc etc

      ceci est l’œuvre active et passive de la masse....car il n’y a que la masse des humains, les élites sont juste les vainqueurs, issus de la masse bien sur, de la compétition toujours truquée organisée pour voler plus et mieux..avec le consentement des victimes...

      mais une société figée comme elle l’est ne peut durer longtemps....car elle est mortifère mentalement ...

      etc

      je te salue

    • Attila Attila 31 juillet 2018 20:56

      @sirocco
      « Donc pas par le vote ! »
      Si les électeurs décident de mettre le bulletin de Philippe Poutou dans l’urne et qu’il fait un score de 51% des voix au deuxième tour contre 49% à Macron, qui est élu président de la République ?
      Le problème, ce n’est pas le vote, c’est les électeurs.

      .


    • JL JL 1er août 2018 08:09

      @Attila

       
       le pb c’est pas les électeurs, c’est les médias.

    • Attila Attila 1er août 2018 10:05

      @JL
      Par rapport au siècle dernier, un élément fondamental a changé : la facilité d’accès aux informations les plus importantes. Au siècle dernier, il fallait des mois de recherche pour trouver des informations sur le fonctionnement de l’Administration, de l’État, de la classe politique, des médias, etc.
      Aujourd’hui, en une heure de recherche sans bouger de chez soi, on a déjà les grandes lignes de la question que l’on se pose.
      Nous qui nous informons en diversifiant nos sources, nous ne disposons pas de plus de temps libre que les autres, n’avons pas plus d’argent que les autres ni plus de diplômes et ne sommes même pas plus intelligents que les autres.
      La différence ? C’est l’envie de savoir.

      95% des citoyens pratiquent la politique de l’autruche et préfèrent vivre dans le monde de leurs rêve plutôt que de regarder la réalité en face. Il y a une trentaine d’années, j’ai eu l’occasion d’entendre et de lire des témoignages de français vivant, ou ayant vécu, aux États-Unis. Ces témoignages étaient unanimes sur un point : le peuple américain ? Ils sont très gentils et très accueillants. Mais alors, ce sont de grands enfants !!!
      Trente ans après, les français sont devenus comme les américains.


    • Attilax Attilax 1er août 2018 11:44

      @Attila


      Pas d’accord avec toi sur ce coup là : le problème, c’est bien le vote. Voter pour des représentants sortis de l’élite et des partis en place ne peut mener qu’à de cruelles déceptions, puisque le pouvoir corrompt par nature. Dans une véritable démocratie, on voterait directement pour nos lois, et pas pour des gens. Ainsi, plus de partis, plus d’idéologies pré-déterminée, mais simplement la volonté du plus grand nombre. Pas forcément plus juste, mais forcément plus légitime...

    • Attila Attila 1er août 2018 13:15

      @Attilax
      On en a déjà parlé. Je suis d’accord avec toi, dans une démocratie idéale, nous voterions directement pour décider de nos lois. Mais nous ne sommes pas dans une démocratie idéale. Pour y parvenir, nous sommes bien obligés de faire avec la réalité d’aujourd’hui.
      Et la réalité d’aujourd’hui est que seuls les électeurs ont le pouvoir de changer la situation en votant de manière responsable.

      .


    • Attilax Attilax 1er août 2018 14:42

      @Attila


      Non, je ne crois pas, puisque les candidats sont adoubés par les élites elles-mêmes. Et quand bien même, quelle est la légitimité d’UNE personne à représenter la nation ? Ça n’a pas de sens.

    • Hecetuye howahkan 1er août 2018 17:21

      @Attilax


      salut, oui je te rejoins sur ce point et les autres que tu as développés sur le sujet..

      je n’y vois non plus aucun sens..

      je te salue..

    • Buzzcocks 30 juillet 2018 11:35

      « cela le peuple l’a bien compris »
      Il est marrant ce peuple qui comprend tout mais quand il faut voter, ne va surtout pas voter Poutoux ou Arthaud.


      • foufouille foufouille 30 juillet 2018 14:50

        @Buzzcocks

        la FI de ruquier le millionnaire insoumis sera peut être élue un jour.


      • Attila Attila 30 juillet 2018 16:47
        @Buzzcocks
        .
        Et il n’y a pas 5% des électeurs capables de répondre à des questions simples mais d’importance capitale :
        quel est le nom exact de la doctrine économique appliquée par le gouvernement et les précédents ainsi que dans la plupart des pays occidentaux.
        qui aujourd’hui en France décide de la politique économique et sociale du gouvernement.

        .

      • Aristide Aristide 1er août 2018 11:52

        @Attila

        Heureusement, il y a 5% des électeurs qui savent qu’il faudrait voter Arthaud ou Poutoux.

        Vraiment indécrottables, tous ces électeurs qui ne comprennent rien, je vous dis moi, une bonne interrogation écrite avant de déposer le bulletin, et correction par les camarades.

      • Attila Attila 1er août 2018 13:28

        @Aristide
        Je me doutais bien qu’il y aurait au moins un abruti pour tomber à pieds joints dans le piège du premier degré : vous pouvez mettre Jacques Cheminade ou Jean Lassalle si ça vous chante. C’était pour donner un exemple.

        .


      • gueule de bois 30 juillet 2018 11:42
        Quel peuple ?
        150 citoyens pour aller chercher Macron
        10000 fois plus pour voir les bleus 5 minutes....
        Z’auraient tort de se gêner, avec un ’peuple’ comme ça toutes les précautions sont inutiles.
        Macron peut être défiant il sait à qui il a affaire.
        On a les présidents qu’on mérite.


        • Arogavox 30 juillet 2018 13:33

          @gueule de bois

           effectivement, le devoir de combattre la perversité ou cécité/incapacité nocive qui nous menace ne saurait se permettre l’erreur de diagnostic simpliste qui réduirait la menace aux seuls pantins sortis du chapeau foireux de notre actuel système de légitimation pipé !
           
          cf cette aveuglement de l’auteur :
          Ce n’est pas l’Etat qui est en cause, ce ne sont pas les institutions qui sont responsables, mais ce sont ces hommes à la solde du grand Capital qui se sont accaparé des leviers de commandesn
           

           Ce dont ni la TV, ni les journalistes, ni les politicards de tous bords ne parleront jamais (puisqu’ils ne vivent qu’en en exploitant les effets) c’est qu’un des ressorts profonds du comportement humain est ceci :
           ce que chacun craint, en fait, par dessus tout, c’est de se sentir relégué à la dernière ’place’ de l’échelle sociale, celle des parias sans aucun moyen, dont tout le monde finit par oublier la dignité.
           D’où le phénomène de larbinat qui fait qu’il est tout à fait erronné de croire que seuls des ’hommes à la solde du grand Capital’ soient responsables des veautes fielleux qui nous ont conduits là où nous en sommes aujourd’hui ! ...


        • lloreen 30 juillet 2018 22:38

          @gueule de bois

          « 150 citoyens pour aller chercher Macron ».

          C’est effectivement tout à l’honneur et si tous ceux qui étaient venus acclamer les bleus leur avaient prêté main forte suite à leurs appels réïtérés il n’y aurait peut-être pas eu l’affaire Benalla...
          Ces français pourront dire fièrement à leurs enfants et petits-enfants, qu’un certain 5 Mai 2018, ils y étaient...On leur souhaite de trouver un endroit où ils seront préservés du tsunami qui se prépare à déferler sur la France et où ils seront à l’abri...


        • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 31 juillet 2018 00:47

          @gueule de bois
          Peut-être que dans les « 10000 fois plus » nombreux ne devraient pas avoir droit à voter car incapables de discernement ?


        • Arthur S Clark Kent 30 juillet 2018 11:54

          Sauf que le « capital » qui tire les ficelles n’est plus national mais transnational, et sa stratégie est mondiale alors que les oppositions et les résistances sont locales et ne s’en prennent qu’aux marionettes.


          En lisant l’article(au demeurant fondé sur une approche dont je partage les prémisses), je pensais au mythe de la caverne de Platon utilisé par Platon. Nous sommes enchaînes dans une grotte, dos tourné à l’entrée et face à une paroi sur laquelle sont projetées les ombres des enseignes portées par des solats qui passent sur la route en surplomb. Nous prenons ces ombres pour nos dirigeants, alors qu’ils ne sont que les ectoplasmes des figures portées elles-mêmes par les valets de ceux qui tirent les ficelles, et qui sont partout et nulle part.

          Contrairement à celle du 19ème siècle, la classe dominante qui détient le cpital et l’utilise pour acheter les instruments de sa puissance n’est plus réductible à un état-nation. La faiblesse des (très nombreux) exclus du système, c’est qu’ils restent prosonniers des structures qu’ils ont comprises et ne perçoivent pas les vraies. La lumière les aveugle.

          • Legestr glaz Ar zen 1er août 2018 08:53

            @Clark Kent

            Vous touchez du doigt l’essentiel à savoir que les gens ne comprennent pas le système auquel ils appartiennent. Ils ne comprennent pas parce qu’ils ne possèdent pas toutes les clés, par manque de pédagogie, parce que les tireurs de ficelles les maintiennent dans l’ignorance. C’est voulu, évidemment !

            Le combat à mener est bien celui de l’éducation contre l’ignorance. 

            Merci pour votre commentaire. L’allégorie de la caverne de Platon, assez bien expliquée ici :



          • Nicolas_M bibou1324 30 juillet 2018 12:11

            Je sais pas vous, mais mes grands parents ne connaissaient pas la notion de congé payé, travaillaient en moyenne 70h par semaine, n’avaient pas la télé ni Internet, et n’avaient connaissance de la politique menée par les dirigeants que succinctement via des journaux et la radio, n’avaient même pas l’eau courante. Les dirigeants communiquaient beaucoup moins sur les décisions politiques Le SMIG n’existait pas avant 1950, c’était marche ou crève, et ceux qui travaillaient à l’usine se serraient la ceinture à la fin du mois.


            Alors quand vous parlez dictature, répression, d’un peuple corvéable, de recul des institutions d’état, je trouve ça risible. On vit dans un confort jamais connu dans toute l’histoire de l’humanité. L’espérance de vie n’a jamais été aussi bonne. Le plus pauvre SDF qui touche le RSA fait partie des 20% plus riches du monde. L’ouvrier moyen au SMIC dispose d’un confort que lui envierait n’importe lequel de ces ancêtres.

            Tout n’est pas parfait, on peut effectivement discuter d’une manière plus équitable de distribuer les richesses, mais ne parlez pas de régression. Et même si il y a régression avec cette future modification de la constitution, regardez en arrière. Vous passerez d’hyper privilégié parmi un des peuples les plus privilégiés du monde, au statut de simplement privilégié. Pas de quoi fouetter un chat.

            • foufouille foufouille 30 juillet 2018 14:56

              @bibou1324

              "la victoire du Front populaire aux élections législatives du 3 mai 1936 provoqua un élan de revendications chez les travailleurs. Ils lancèrent un mouvement de grève et d’occupation d’usines à travers toute la France (les « grèves joyeuses ») , impliquant près de deux millions de travailleurs. Ces grèves, paralysant tout le pays, entraînèrent l’ouverture de négociations avec le patronat sous la tutelle du nouveau gouvernement. Elles aboutirent aux Accords Matignon, créant notamment les conventions collectives.« 
              toujours aussi timbré.
               »Le SMIC a succédé, en application d’un décret du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas du 2 janvier 1970, au salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), instauré par la loi du 11 février 1950"


            • lloreen 30 juillet 2018 23:06

              @bibou1324


              Votre raisonnement est assez désarmant dans la mesure où vous passez de l’esclave occidental de première classe au plus misérable de classe VII au fin fond du Tiers-Monde...Si je comprends donc bien votre façon de considérer les choses, le summum de la réussite consiste à être un esclave de première classe, disposant du luxe absolu de pouvoir se laver le matin et le soir grâce à l’eau courante. Et de suffisamment de paperasserie imprimée, appelée reconnaissance de dette qu’ils font tourner entre esclaves pour disposer de plus malheureux qu’eux tant que cela n’est pas trop visible.

              Je ne partage pas votre vision des choses notamment parce qu’à la fin du circuit, fermé, faut-il le rappeler, il ne restera que les esclaves de classe VII dans le monde entier.
              Ce sera malheureusement l’apothéose pour les tyrans, ceux qui programment les esclaves depuis des lustres à penser comme vous le faites. Car ce moment sera celui où ils seront les maîtres absolus régnant sur les 500.000.000 millions d’esclaves de catégorie VII pour les servir.Et pour qu’ils ne regimbent pas, ils seront pucés de façon à obéir à l’intelligence artificielle, celle à laquelle ces tyrans accordent déjà la citoyenneté d’honneur.


              Si c’est cela le monde dans lequel vous choisissez de vivre et de faire vivre vos enfants ou petits-enfants, je vous plains sincèrement.

              C’est peut-être parce que tant de vos concitoyens sont programmés à penser comme vous que le monde est dans un si triste état et en EN ordre de MARCHE vers son funeste destin.

              La technologie de l’image est déjà tellement au point que la plupart des humains, lobotomisés et pucés, ne se rendront même plus compte que les personnages qu’ils verront sur les écrans seront tous des robots...
              Si vous imaginez que les hologrammes des uns et de autres sont des petits jeux innocents, je vous invite à ouvrir les yeux.

              La nouvelle du journal est totalement fausse. Ce n’est pas une première mondiale, ni même l’hologramme du prince Charles.

              La première mondiale a été l’utilisation d’hologrammes d’’avions"lors de l’attaque du 11 septembre 2001 .
              Il est grand temps que le réveil de cette planète se fasse.

            • lloreen 30 juillet 2018 23:36

              @lloreen

              pardon:500 millions


            • hervepasgrave hervepasgrave 31 juillet 2018 01:34

              @bibou1324
              bonjour, tu manies l’art de tout mélanger époques conditions pour avoir raison .C’est malheureusement efficace mais totalement mensonger.Il y a des différences et elles sont majeur et il est impossible de comparer.Je suppose que tu sors de la cuisse de Jupiter pour ne rien connaitre de la vie ! Un observateur très zélé plus certainement et que s’il fallait écouter nous devrions applaudir et en redemander.Vous avez raison ,nous sommes des privilégiées,vous feriez bien de nous serez la vis,« hum ! j’adore ! » Maintenant si l’on raisonnait simplement et justement nous aurions du Nous peuple des droits de l’homme anéantir une fois pour toutes les injustices,les avantages volés aux peuples ici et d’abord chez nous et ne pas se laisser berner et influencer par d’horribles tricheurs et voleurs que sont nos dirigeants de tous poils.Une fois que nous aurions résolus le nettoyage de notre chez nous ?Cela aurait déjà montré l’exemple aux autres peuples et cela au été une gangrène de justice en marche sur notre planète,mais comme nous ne réfléchissons pas, alors voila le résultat que nous voyons aujourd’hui ,nous devons comprendre que nous sommes des esclaves de luxe et qu’il faut nous méfiez car demain a force de ne plus écouter les ordres ,nous allons être remis a notre place.Dans le fond du caniveau ou d’une fosse commune.Demandez le programme...


            • Loatse Loatse 30 juillet 2018 13:26



               Aujourd’hui avec le bac, tu peux devenir enseignant après une courte formation..

              Mais aussi, camarade citoyen, tu peux devenir chargé de mission-bagagiste en deux coups de cuillère à pot, chauffeur de taxi avec un simple permis, tu peux manger tous les jours ton steack haché 99% soja transgénique goût cheval roumain charolais et ses nouilles de konjac grâce au discounter du coin,

               Connaitre d’autres horizons bref t’enrichir culturellement sans bouger de ton hlm... Faire les poubelles des quartiers bourgeois pavillonnaires pour te meubler de manière personnalisée, te mouvoir en blo blo car, mettre fin à ta solitude en vivant en appartement communautaire euh...en colocation et te torcher le c. avec tes dix plomes...(enfin disponibles en papier re-recyclé)

              Aussi je ne comprend absolument pas ton mécontentement, camarade citoyen..

              • Beretman 30 juillet 2018 20:55

                Tu dois avoir raison ...

                Tout va tellement mieux aujourd’hui, et toujours de mieux en mieux, et la vie est tellement facile pour toujours plus de Français !
                Tu bosses pour Hubert ?

                • zygzornifle zygzornifle 31 juillet 2018 08:36

                  Notre pays seul aurait peut être pu y échapper avec un vrai président et un vrai gouvernement pas des branquignols comme on a connu et celui que l’on a en ce moment mais a cause du carcan imposé par l’Europe on est foutu , ça ne sert a rien de nager sans but au milieu de l’océan .


                  • Legestr glaz Ar zen 1er août 2018 09:10

                    @zygzornifle

                    Malheureusement, le Président élu Macron n’est pour rien dans la réforme de la SNCF. C’est l’ignorance du grand public concernant ce sujet qui laisse penser cette stupidité. 

                    La réforme de la SNCF se sont 4 directives européennes depuis 2001. La politique appliquée est celle, habituelle, de l’UE, celle des « petits pas ». Un saucisson entier est difficile à avaler mais par tranche il descend facilement. 

                    Tout est expliqué ici, pour celles et ceux qui voudraient enfin comprendre que Macron n’y est pour rien.


                    Lisez l’article 2 de la 4ème et dernière directive du 14 décembre 2016 et vous comprendrez que la France était coincée et obligée de se soumettre à l’UE, elle avait jusqu’au 25 décembre 2018 pour appliquer les réformes sous peine de sanctions. Mélenchon, ou Le Pen, Président de la République, le résultat aurait été très exactement le même pour la SNCF du fait de notre appartenance à l’UE. Mais dire de telles vérités dérangent grand nombre de personnes. Il est impossible de désobéir à une directive européenne puisque cela est « inconstitutionnel ». Les partisans de la F.I refusent de voir cette réalité et restent blottis au fond de la caverne de Platon.


                    Article 2

                    1. Nonobstant l’article 3, paragraphe 2, les États membres adoptent et publient les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires pour se conformer à la présente directive au plus tard le 25 décembre 2018. Ils communiquent immédiatement à la Commission le texte de ces dispositions.


                  • Étirév 31 juillet 2018 11:08

                    Vous dites : « Ce n’est pas l’Etat qui est en cause, ce ne sont pas les institutions qui sont responsables, mais ce sont ces hommes à la solde du grand Capital qui se sont accaparé des leviers de commandes et entendent bien le garder quels qu’en soient les moyens. »

                    Vous oubliez de citer un responsable et pas des moindres puisqu’il s’agit des plus nombreux, c’est-à-dire les masses ignorantes et changeantes, qui entretiennent, dans des élections devenues un divertissement, cette parodie de démocratie, ce théâtre de guignols.

                    Et nous atteignons là les limites de la démocratie qui, rappelons-le, est un régime qui avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents.

                    Donc, le libre arbitre, que nous avons cru si longtemps être le dernier mot du progrès, est, au contraire, une cause de désordre et de discorde si on le donne à ceux qui ne savent pas s’en servir.

                    Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique, et précisons, une aristocratie compétente car naturelle.

                    Livres de Femmes, Livres de Vérités

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès