• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nous avons tous des Chinois et un chien...

Nous avons tous des Chinois et un chien...

 

Sur les mystères de l’alimentation, les protides, les lipides, les acides, les basiques, le lactose, le gluten, le cru, les jeûnes, l’aloé vera, le curcuma, le bicarbonate, le vinaigre de cidre, l'argile, je suis incollable. Connaissant toutes les règles du bien vivre et les ayant appliquées, je suis au regret de constater, et au regret de vous apprendre que, quand on respecte son corps, en mangeant modérément, en ne fumant pas, en ne buvant pas, en accordant la priorité aux éléments vivants, on va beaucoup mieux. On mincit. On rajeunit. On embellit. On ne souffre plus. Les raideurs et les douleurs ne sont plus que des souvenirs car soudain, la masse de détritus que notre corps ne peut absolument pas traiter, restes d’une alimentation composée de déchets et d’acidités, disparaît, laissant muscles et tendons redevenir frais et gaillards. C’est la loi de la Nature. 

La vie serait-elle si facile ?

Hé oui…

Enfin presque…

Pourquoi donc, quand on connaît les règles du bien vivre sombre-t-on encore et encore dans des abandons tragiques aux produits dangereux pour notre petit corps ? J’ai nommé les bons fromages, le chocolat au lait, le bon pain, un bon plat bien gras, quelques verres d’un bon vin…Qui font que le lendemain on sait très bien qu’on a offensé la divinité. La pure statue de la santé !! Que le poignet a mal et le genou aussi et le crâne aussi….

Mais pourquoi ces faiblesses et ces abandons ?? Pourquoi ???

 

Premier point lié aux mystères de cette vie mystérieuse, chacun d’entre nous étant le couronnement de cette devise : « Je suis un mystère dans le grand mystère et c’est excitant. », nous ne sommes pas aussi seuls que nous le croyons, à l’intérieur de nous-mêmes.

 On pense toujours qu’il n’y a que nous dans notre corps. Nous avons pleinement conscience d’être installés au sommet, dans la tête qui est le phare des perspectives ! Et que de là-haut on décide tout seul.

 Non.

 Nous sommes comme un immense vaisseau dont notre conscience est le capitaine mais nous sommes clafoutis de passagers. Des passagers, il y en a partout. Nous sommes squattés par des migrants qui viennent de tous les temps et de tous les siècles : des âmes en peine. Et ces envahisseurs ne sont pas sans influence sur nos décisions…

C’est ainsi que j’ai découvert qui étaient les bougres qui occasionnaient les pires malheurs à ma simple et divine santé : des Chinois et un chien.

Les Chinois qui vivent dans ma tête ou dans mon ventre peu importe, ont dû trépasser lors d’un siège après avoir crevé de faim pendant six mois. Au moins. Les voilà quasiment ressuscités et installés dans ma graisse, ayant accès à mes organes de décision et ne supportant pas mes rigueurs et autres interdits alimentaires. Ainsi donc, ayant vécu des famines affreuses, ils ne supportent pas, quand j’ouvre la porte de mon frigo, bien plein, d’entendre la phrase fatale : « Non ! Je ne mangerai rien aujourd’hui. Ce sera jeûne ! »

Alors là, les Chinois, ils explosent ! Quoi ? Avoir été privés de tout, être morts de faim en se mangeant les orteils et maintenait habiter chez une foldingue qui a un frigo plein et ne veut pas y toucheeeeer, non ! 

Et l’attaque sournoise commence… 

Le matin, les Chinois dorment. Je peux donc ne rien manger, rien ne se passe. C’est là que j’ai une impression de victoire qui va me coûter cher. Car bientôt, tout ce petit monde souffreteux, éveillé par la vision de cookies sur une table, ou par un coup de téléphone fatal -« On va au resto » -« Non ! Je jeûne aujourd’hui » « Ah ! Bon ?? » est aussitôt sur le pont. Et là, ils font monter le désir, la faim, ils montent à l’assaut, tordent l’estomac , creusent le ventre et tels des petits Sun Tse irrésistibles font que la main se tend vers le cookie et mieux encore vers le téléphone -« Et on irait manger où ? « 

Les Chinois aiment manger marocain. Bien gras. Avec des bonnes pâtisseries pour finir.

Maudits Chinois ! 

Mais d’un autre côté, je les comprends…Ils ont vécu une effroyable épreuve. Ils ont même mangé les enfants des uns et des autres ! (C’est ce qui se passait lors des sièges. Les survivants, quand il n’y avait plus brin d’herbe à croquer, tiraient au sort les enfants des voisins en leur abandonnant les leurs !)

Alors évidemment, ils n’ont que faire de mes os douloureux. Ils pensent d’abord à eux.

Et moi qui sais ce que je dois faire pour être plus agile qu’un écureuil, je cède à ces Chinois éternellement affamés en sachant que le lendemain une délégation de tendons et des muscles viendra me poser des ultimatums : « Les Chinois ou nous !! »

Mais ce n’est pas tout. 

J’ai aussi récupéré un chien. 

Alors lui, le pauvre, il a vécu toute sa vie au fond d’une cour avec des collègues plus costauds. Et quand on mettait une gamelle au milieu de l’enclos , ils se précipitait et avalait vite, le plus vite possible, sinon c’était la famine. En fait il est mort en se faisant bouffer par les autres…

Comment je l’ai récupéré ? Comment il s’est fait bien voir des Chinois ? Mystère ! Mais il fait partie de la troupe et quand je mange, il bondit et me pousse à dévorer, comme lui, sans prendre le temps de mastiquer !

Ce qui n’est pas bon du tout…Ce que me fait savoir, dès le soir tombé, une délégation de l’estomac et de l’intestin qui en ont marre d’avoir à traiter des aliments quasi intacts !!

 

Voilà le drame. Voilà la situation.

En ce moment, je suis sous l’influence de ces maudits Chinois et de leur chien affamé.

Vais-je réussir à les chasser de mon corps ? 

Vais-je reprendre ces jus de fruits et de légumes qui me rendent fraîche et gaillarde ?

Ah ! les mystères de la vie !!

À suivre !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 28 janvier 18:28

    ’’quand on respecte son corps, en mangeant modérément, en ne fumant pas, en ne buvant pas, en accordant la priorité aux éléments vivants, on va beaucoup mieux. On mincit. On rajeunit. On embellit. On ne souffre plus. Les raideurs et les douleurs ne sont plus que des souvenirs car soudain, la masse de détritus que notre corps ne peut absolument pas traiter, restes d’une alimentation composée de déchets et d’acidités, disparaît, laissant muscles et tendons redevenir frais et gaillards.’’

     

    Ha ?

    Bon, ben, ptêt...

     

    Mais alors, qu’est-ce qu’on doit s’faire chier !

     

     smiley

     

     


    • Ariane Walter Ariane Walter 28 janvier 20:09

      @Jeekes

      Toi, oui. d’autres, non.


    • Fergus Fergus 29 janvier 11:48

      Bonjour, Jeekes

      100 % d’accord ! 

      Qui plus est, si la dégradation devient trop pénible, reste le bouillon de 11 heures. smiley


    •  Le chinois mange son chien nommé Wawa .

       Que fait-il après ce festin ?

       il chiwawa !

       Veuillez m’excuser @ Ariane , c’est pas drôle  smiley mais j’avoue quand même avoir bien riz ..... à la lecture de votre article .


      • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 19:27

        Et en Chine, on mange le chien...

        Cela doit être bon non ?...


        • Matlemat Matlemat 28 janvier 22:48

          @L’enfoiré
          en tagine ça ne peut pas être mauvais.


        • Fergus Fergus 29 janvier 11:51

          Bonjour, L’enfoiré

          Dans les villes, les Chinois ne mangent quasiment plus de chien. Les canidés sont désormais devenus des animaux de compagnie très prisés.


        • ZenZoe ZenZoe 29 janvier 12:06

          @L’enfoiré
          On en fait surtout du cuir aussi, revendus sur des sites d’e-commerce sous forme d’articles de maroquinerie en cuir véritable. Le traitement de ces pauvres bêtes laisse grandement à désirer en plus. Extrait d’un reportage de Peta :

          "À l’abattoir, l’enquêteur a filmé des employés attrapant un chien après l’autre par le cou avec une pince métallique avant de leur défoncer la tête avec une batte. Des chiens étaient rendus inconscients alors que les autres hurlaient et se tordaient d’agonie.

          Certains luttaient encore pour respirer après avoir été égorgés, avant qu’on leur arrache la peau du corps. Les chiens qui attendaient leur tour dans la file pleuraient et aboyaient tandis qu’un employé les frappait dans le but de ralentir leur pas."

          Les Chinois mangent toujours de la viande de chien aussi. Il y a même un festival de la viande chien là-bas.


        • Fergus Fergus 29 janvier 13:14

          Bonjour, ZenZoe

          Des « Chinois mangent toujours de la viande de chien ». Et le fait est que le festival de Yulin existe toujours.

          Mais cette consommation et ce festival suscitent désormais en Chine des protestations de plus en plus véhémentes. Quant à la consommation de viande de chien, elle est devenue très marginale, et peu à peu les grandes surfaces en abandonnent la commercialisation tandis que les restaurants qui en servent ont banni l’idéogramme « chien » de leur carte pour ne pas être boycottés.


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 13:19

          @Fergus

          aux moins en ne mangeant plus les animaux,je n’ai plus ce probleme moral,pour moi je ne fais pas la difference entre manger un lapin ou du chien,pour moi c’est de la viande


        • Fergus Fergus 29 janvier 15:01

          Bonjour, Xenozoid

          « je ne fais pas la différence entre manger un lapin ou du chien,pour moi c’est de la viande »

          C’est compréhensible dès lors que l’on ne s’intéresse pas aux animaux de compagnie : manger du lapin devient insupportable pour ceux qui ont un lapin de compagnie !


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 15:07

          @Fergus

          si tu leur dit,sinon ...


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 15:12

          @Fergus

          si je me rappelle il y a une sorte de chien qui est prisé, il ressemble a un danois(la race de chien)


        • JBL1960 JBL1960 29 janvier 15:30

          @L’enfoiré Uniquement s’il est « chaud » le chien ; Attention !

          Sinon, y’a aussi des gens qui voudraient bien juste manger pour vivre.

          Et d’autres, tout en ne mangeant pas pour cause de portefeuille vide, ne fumant pas, idem, ne buvant pas, itou, (ne baisant plus aussi, parfois, pour pleins de raisons) qui souffrent quand même de douleurs chroniques...

          Moralité = Tu bouffes, tu bouffes pas = Tu crèves quand même !
           smiley


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 15:36

          @Fergus

          et j’ai eu des chiens et bientot un autre, mais la question c’est l’être pas la philo antropomorphique de la vie domestique,je ne voi pas de difference entre la viande d’un lion sauvage a celle du chat domestique qui est tres(lapin un peux plus « dure »),,a la viande humaine, qui n’existe que pour nos animaux,j’ose espéré pour vous)


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 15:59

          @Xenozoid

          une note humour nos animaux domestique ne consomme que des aliments humains.....lol


        • Claire Claire 28 janvier 19:45

          Hi Hi Hi vous m’avez bien fait rire Ariane. smiley Quand je faisais mes études je mangeais un peu n’importe quoi d’abord parce que j’avais d’autres préoccupations que ma ligne et surtout parce qu’au resto U, il n’y avait que les frittes et le poisson panné qui trouvaient grâce à mes yeux. Plus tard, mes études finies, comme j’étais devenue un peu replète, mais aussi une femme mariée à un mec trop blond, trop beau, trop sexy, j’ai donc décidé qu’il y avait urgence à redevenir mince, l’histoire de maximiser mes chances de garder à mes côtés un tel cadeau du sort. Et là... ce sont les Belges dans mon estomac qui m’appelaient de toutes leurs forces pour avoir leurs maudites frittes. Vous savez comment je les ai fait taire ? Je me suis dit qu’à chaque fois que je ressentais de la faim, c’était parce que j’étais en train de maigrir. Car évidemment d’habitude quand j’avais faim, je mangeais sans me poser de question, donc là, si je ne cédais pas à la faim, forcément que j’étais sur une bonne pente ! Eh bien c’est étrange, car à l’instant où l’on positive la sensation de faim, on réalise qu’il devient très facile de lui résister. Sans blague essayez vous allez voir. Il suffit de positiver la sensation de faim. smiley


          • Claire Claire 28 janvier 19:47

            le poisson « pané » smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 19:57

            @Claire

            Les frites belges,cela fait partie des clichés.
            Les Américains, les appellent les « french fries »...
            Alors qui a raison ?
            Ce sont bien les Parisiens, en 1789, qui avec les Pommes Pont-Neuf les ont inventé (rappelé ici). Mais, c’est Frédéric Krieger qui fera fortune en 1838 à Liège avec les baraques à frites. En plus des frites, il y servait les beignets aux pommes et les gaufres dégustées avec de la bière, du vin ou du cognac. A sa mort, il eut droit à de grandioses funérailles. Les frites belges ne sont pas prêtes de prendre des rides sous une cuisson très particulière. 


          • Claire Claire 28 janvier 20:05

            @L’enfoiré

            Les frites belges ne sont pas prêtes de prendre des rides sous une cuisson très particulière.

            Ils les font cuire dans deux huiles !!! Ils ont l’huile du premier bain et l’huile du second censée donner du croustillant à la fritte.

            Aaaah avec des moules, j’adore !!! smiley


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 janvier 21:19

            @Claire Pas d’huile ...gras de boeuf.


          • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 29 janvier 01:06

            @Claire
             
            Gras de bœuf c’ est tout a fait exact ....

            Pourquoi jeter ce bon gras et le gâcher et martyriser de pauvre végétaux qui ne nous ont rien fait ? <sic> 

            Cependant , un végétalien convaincu , pourrais faire deux cuisson , en variant la température , premier bain a 150-160 avec une huile jeune , puis un second a 180-200 dans une vielle huile , même si ca manque de gout « carnivore » ça devrait convenir pour des moule frite ;)

            bonne nuit 


          • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 29 janvier 01:40

            @Cyrus

            NOTA BENE :

            Si on protege les animaux , et egalement les plante , on peut tenter une cuisson a presque zero kelvin dans de l’ azote liquide , mais c’ est tout de suite moins appétissant et probablement pas tres sain ...

            Pourtant l’ industrie agro-alimentaire a des stock a passé ... faut lancer une mode <resic> 


          • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:15

            @Claire

            Ah ! Oui ! les Belges sont aussi redoutables !! J’en ai qqs-uns, parfois qui s’égarent chez moi ! Au resto seulement car , chez moi, tout le matériel a disparu !
            Pour la fin, tu as raison. la sensation de faim n’est qu’une mensonge de nos graisses qui demandent à croître et prospérer !! Bizz !


          • Claire Claire 29 janvier 19:03

            @Cyrus

             mais c’ est tout de suite moins appétissant et probablement pas tres sain

            Hi Hi Hi , non pas très sain, encore moins que la graisse de bœuf ou la Vandemoortele à l’huile de palme. 


          • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 29 janvier 23:10

            @Claire

            Je te dit pas l’ état des gens qui se font cryogéniser dans l’ espoir de ressusciter ... 
            Va falloir bien les réhydrater ....


          • toutafé @ Aita Pea Pea à la bonne graisse de bœuf  slurp slurp smiley


            • Plus robert que Redford 28 janvier 23:41

              @Armand Griffard de la Sourdière

              Ah, c’est donc ça qui pue à en dégobiller quand on se trouve sous le vent d’un néfaste foude aux arches jaunes !!!


            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 29 janvier 01:11

              @Armand Griffard de la Sourdière

              le premier qui dit je suis un peut suif , se fera sortir , il faut dire je suis un peut ardéchois , .... picsou a la rigueur s’ il y a pas d’ américain dans la salle .


            • @Cyrus
                « le premier qui dit que je suis un peut suif »

               Personne par ici ne vous dira que vous êtes un peu Suif Cyrus car ça pourrait faire du suif avec « eux » et on finirait pas se fritter  smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 10:36

              Ariane,

              j’ai manifestement comme toi, la conviction que si nous faisons du mal à notre corps, en mangeant des produits qui ne lui conviennent pas, il nous le rendra au centuple...après, c’est un choix....si on a envie de souffrir...ou pas. smiley

              merci pour ton article.


              • Fergus Fergus 29 janvier 11:58

                Bonjour, olivier cabanel

                Tu as sans doute raison. Mais vivre sans manger ce que l’on aime, ce n’est plus une vie !

                C’est pourquoi je reste fidèle à la base de mon alimentation : charcuterie-fromage-pain, à laquelle j’ajoute des plats bien salés et des desserts bien sucrés. smiley

                Et pour ne pas être emmerdé par des analyses médicales contrariantes, je ne fréquente ni médecins ni labos. Du coup, pas de cholestérol, pas de diabète, rien qui puisse m’empêcher de vivre comme je l’entends. Et c’est ainsi qu’à 71 ans je suis en pleine forme !

                Mais rassure-toi, je ne fais pas de prosélytisme.


              • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:06

                @Fergus

                Ton corps s’en accommode dans doute tandis que le mien me fait savoir illico que je lui ai manqué de respect !! Et si je le respecte ,il est tout frais et joyeux !! C’est quand même bien. Pour la médecine, nous fréquentons le même. le professeur Yapas !! Bonne continuation dans ton empoisonnement conscient ! (Vu de mon île !)


              • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:08

                @olivier cabanel
                L’épicurisme , tu le sais, c’est l’art de jouir sans se faire du mal. Voilà donc le chemin de la recherche. Carpe diem si non destructifs corpum tuum !! (Excuse ce latin de cuisine ! J’attends la vraie formule que tu ne saurais manquer de composer !


              • zygzornifle zygzornifle 29 janvier 11:46

                En tout cas ils n’ont pas de problèmes aux testicules ni de sperme ni de queue molle vu la quantité qu’ils sont ....


                • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:04

                  @zygzornifle
                  C’est peut-être parce qu’ils mangent bcp chez moi !!


                • megawatt 29 janvier 20:04

                  @Ariane Walter
                  Les Chinois dans ta cale me rappellent les passagers de la cale du rafiot de Typhon par Conrad. Ton article m’a mis un coup de blues tant la métaphore des Chinois et du chien m’atteint aussi.

                  NB Au Nord Vietnam, au marché j’ai vu des carcasses de chien découpées, c’est assez crado ; j’ai vu aussi un restau de viande de chien ; je n’y suis pas rentré.


                • Loatse Loatse 29 janvier 11:50

                  Nan nan, Ariane, mon biotope à moi est bhoutanais... ;)

                  A ce propos et comme on communique, je viens de recevoir une délégation de moines qui ont lu ton article avec grand intérêt..

                  et comme tu dois t’en douter, c’est une question que ceux ci ont formulé en guise de réponse soit :

                  « S’infliger des souffrances pour ne plus souffrir, n’est ce pas là le comble du paradoxe ? »

                  ...je transmets donc..... smiley


                  • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:03

                    @Loatse
                    hihihihi ! Merci pour ta réponse !
                    cela peut paraître paradoxal alors que c’est en fait naturel car celui qui gravit une montagne pour jouir d’un paysage idyllique, ne fait-il pas la même chose ?????
                    On peut donc dire que l’effort est la clef de la paresse !!
                    Plein de bises à toi et à tes Bhoutanais !


                  • alinea alinea 29 janvier 12:16

                    C’est pas toutou rien ! un coup c’est muffin, un coup salade de rosée du matin ! un coup c’est marche dans raidillon, une autre fois c’est gym aquatique sans défi, une autre relax à l’ombre...

                    Je ne suis pas atteinte du syndrome manger vite, et je dois dire que ça m’a permis de toujours rester mince puisque qu’il était hors de question pour moi de me resservir d’un plat, et bien souvent même d’avoir accès au plat d’après ! je n’ai pas de conseil à donner pour s’obliger à mâcher longtemps ; peut-être juste en accepter l’artifice au début, même si ça nous parait ridicule, jusqu’à ce que ça devienne une seconde nature !!

                    Mais mon petit doigt me dit que notre équilibre se trouve, non pas dans l’espace de la journée ou même de la semaine, mais du mois ou du trimestre ( respecter les saisons : en hiver on mange plus et on bouge moins) mais surtout en oubliant la culpabilité ; donc, ne pas se donner de but ou de défi, mais bien lâcher prise et ce lâcher-prise fait lâcher aussi la gourmandise et la gloutonnerie !

                    Mais tu dois savoir tout ça qui as fréquenté les ouvrages ou personnes promouvant d’autres modes d’alimentation !

                    la relaxation et la méditation sont à mes yeux bonnes conseillères !!


                    • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:40

                      @alinea

                      Je te sens plus raisonnable !! Et l’équilibre ne doit pas être mon fort ; En fait, j’ai été privée, dans mon enfance, de liberté d’action et maintenant je me venge , à mes dépens...Ça doit être ça ! Bref, je vais te prendre pour modèle ! Baisers d’une admiratrice !


                    • alinea alinea 29 janvier 15:36

                      @Ariane Walter
                      C’est une question aussi de tempérament tu sais Ariane ! moi j’ai fumé toute une vie parce que je suis de type nerveux ! je me suis arrêtée avant l’été, j’ai retrouvé de la voix et de l’air !!
                      le lâcher-prise, c’est accepter le manque, au début ça fait mal et puis c’est de moins en moins dur ! et savoir qu’à mettre la barre trop haut on craquera ! mieux vaut perdre une habitude à la fois !!
                      bises à toi


                    • Aristide Aristide 29 janvier 12:40

                      quand on ...... on va beaucoup mieux. On mincit. On rajeunit. On embellit. 

                      Minceur, jeunesse et beauté. 

                      Il parait que à partir d’un certain age chez certaines personnes, cette obsession de ce que l’on a perdu devient de plus en plus prégnante.

                       


                      • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 12:45

                        @Aristide
                        Tu confonds santé et esthétique. 
                        je vais donc t’apprendre que la minceur est un signe de santé. Cela signifie que ton corps ne fabrique pas maintes graisses pour se protéger des acidités qu’il ne saurait traiter. 
                        ces mêmes acidités qui dessèchent la peau.
                        Ensuite avoir l’obsession de ne pas avoir mal partout quand on marche ou on s’assied ,n’est pas une coquetterie mais une preuve d’intelligence.


                      • Aristide Aristide 29 janvier 12:57

                        @Ariane Walter

                        Faut pas vous fâcher, c’est simplement une petite distance prise avec cette trilogie de qualités perdus « Jeunesse, beauté et minceur », une sainte trinité promise à tous les tenants d’une vie saine, des magazines féminins à ceux destinés aux vieux, pardon, aux personnes âgées.

                        Je dois donc appartenir à cette engeance qui sait que le temps est inexorable et que la vieillesse est un naufrage. Alors, épicurisme et plus si affinités ...

                        Donc à l’image des musiciens du Titanic, j’attend la fin « en musique ». 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès