• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > #NousSommesTousCatalans

#NousSommesTousCatalans

Il est vraiment grand temps de cesser nos plaisantes conversations de café du commerce sur le pour ou contre l’indépendance catalane. Depuis le 1er octobre, et l’usage disproportionné de la violence policière par Rajoy, c’est devenu hors-sujet : il en va aujourd’hui de la défense de NOTRE démocratie, à nous tous citoyens Européens.

#NousSommesTousCatalans

Il est vraiment grand temps de cesser nos plaisantes conversations de café du commerce sur le pour ou contre l’indépendance.

Depuis le 1er octobre, et l’usage disproportionné de la violence policière par Rajoy, c’est devenu hors-sujet : il en va aujourd’hui de la défense de NOTRE démocratie, à nous tous citoyens Européens.

Ce qui se passe en Catalogne concerne en effet de très près tous les Européens que nous sommes, contrairement à ce que les grands médias aux ordres veulent faire croire, pour nous désolidariser du sort des Catalans afin que nous ne fassions ainsi pas sur nos gouvernements qui ont fait de Rajoy leur élu. 

L’Etat Espagnol (aux mains d’un parti ultra-corrompu et néo-franquiste, à bien distinguer de l’Espagne) est en train de violer allègrement tous les traités fondamentaux en matière de droits de l’homme de l’Union Européenne (UE) comme le rappelait le 3 octobre l’association PEN des écrivains internationaux, à commencer par la Charte des Droits Fondamentaux et la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

L’usage disproportionné de la force lors du référendum du 1er octobre a été dénoncé et reconnu par Amnesty InternationalHuman Rights Watch, et même le Conseil de l’Europe qui a demandé l’ouverture d’une enquête qui a été refusé par Rajoy. Normalement ceci aurait dû déclencher des sanctions de l’UE au titre de la procédure de l’Article 7, menaces qu’on fait planer actuellement sur la Pologne pour beaucoup moins que ça dans un anti-fascisme d’opérette : bien caractéristique de la gauche caviar française incapable de mener de réels combats sociaux en dehors de causeries de plateau télé autour des textes de Michéa, de Gramsci ou de Pasolini dont le peuple se fout royalement et à juste titre. 

Honte à Libération, le « grand quotidien de gauche » (avec supplément caviar) – véritable torchon de tartufferie bien-pensante aux ordres de l’oligarchie qu’il est devenu sous la nouvelle ère Macron-Drahi – et à son orwellien service de désinformation « Désintox », d’avoir osé titrer après la répression du 1er octobre : « Catalogne : aucun traité européen ne prévoit l’expulsion d’un Etat pour avoir réprimé des électeurs ». On pourrait aussi je crois créer en ce moment un hashtag #balancetoncollabodeloligarchie.

Honte à Manuel Valls, bien représentatif de la tournure autoritaire que prend notre pays depuis Sarkozy, et qui va bientôt pouvoir reprendre du service en petit dictateur ridicule dans les colonies, d’avoir relativisé les violences policières en se référant uniquement à des « images » et en disant qu’en substance ce n’était pas grave « car il n’y avait pas eu mort d’homme » : une belle philosophie fascisante qu’il mit en pratique en faisant tabasser à La Manif pour Tous et durant les manifestations contre la loi travail sans débat parlementaire. Des méthodes devenues aujourd’hui business as usual dans la France Macron-MEDEF où les chômeurs, des « optimisateurs » selon Gattaz, seront bientôt criminalisés (ils le sont déjà symboliquement) au rythme où ça va.

Honte enfin à toute la pseudo-intelligentsia qui monopolise nos plateaux télés et à toutes nos grands âmes généralement si promptes à dénoncer les atteintes aux droits de l’homme lorsqu’elles sont loin de chez nous : et si silencieuses, lorsqu’elles ne sont pas ouvertement supportrices, de la répression en Catalogne par leur ignorance crasse du sujet et leurs lâchetés. Michel Onfray, philosophe de grande surface si représentatif des clowns qui accaparent l’espace médiatique pour y vendre leurs platitudes égocentriques, aurait pu au moins en tant que prétendu « anarchiste proudhonien » s’indigner, lui qui si récemment appelait encore à « décoloniser les provinces françaises« , rien que ça. Mais non, sur michelonfray.com, il ne réagit pas à la Catalogne en nous parlant de Proudhon (et de son rejet total des états-nations, qui avait notamment inspiré la Commune de Paris) mais, dans une divagation totalement hors-sol, de Hobbes, sans un mot de réprobation pour la violence policière et avec même un final en apologie de la monarchie espagnole (imposée par Franco et jamais votée) qui a pris fait et cause pour Rajoy sur la Catalogne de manière très dure. Une apologie confondante d’ignorance puisque cette monarchie est non seulement profondément corrompue (ayant accumulé mystérieusement deux milliards d’euros partant de zéro depuis sa restauration comme l’avait révélé le NY Times) mais aussi responsable (juteuses commissions occultes à la clé visiblement) en VRP des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite dont l’Espagne est le 3ème fournisseur mondial. Mais qu’attendre d’autre d’un tartuffe proudhonien, qui fait supporter les coûts de son Université Populaire par la collectivité par des subventions publiques, mais en privatise les profits le plus néo-libéralement possible par de très juteuses ventes de disques de ses conférences ?

Après cette violence policière dont tout le monde a pu être témoin, et qui laissait imaginer que normalement il y aurait un tollé mondial, l’impensable s’est produit : c’est-à-dire que strictement RIEN ne s’est passé, solidarité totale de la France de l’UE avec Rajoy. 

Il y a eu ensuite des ahurissantes menaces de mort publiques le 9 octobre – aussi sinistres qu’explicites – du porte-parole officiel du Partido Popular, Pablo Casado, en menaçant Carles Puigdemont de finir comme Lluis Companys, le premier président de la Generalitat, qui fut TORTURE ET FUSILLE PAR FRANCO après avoir été arrêté par la Gestapo en France où il était éxilé, et ce à quelques jours des commémorations de sa mort en Catalogne. Vous imaginez Castaner dire à Mélenchon qu’il va finir comme Jaurès s’il continue ? En Espagne c’est pas d’obscurs groupuscules d’extrême droite qui forment de tes projets, mais un gouvernement en place.

Cataluna-Lluis_Companys-Generalitat_de_Catalunya-Declaracion_unilateral_de_independencia-Grandes_Historias_229492103_38914701_1706x960

Voilà pour ceux qui douteraient encore du néo-franquisme du Partido Popular, qui a recyclé (avec leurs méthodes criminelles et leur idéologie autoritaire) tous les cadres de l’époque franquiste et leurs rejetons (exemple typique Aznar), qui finance avec des deniers publics la Fondation Franco, qui se bat bec et ongles (avec succès) pour pouvoir conserver partout en Espagne des noms de rues, des monuments, des écoles franquistes. Imaginez en France un parti de droite entretenant la mémoire du maréchal Pétain avec des squares Pierre Laval et des francisques sur les plaques : non le Partido Popular n’est pas un parti de droite normal, comme peut l’être Les Républicains. S’il n’y a pas de parti d’extrême droite en Espagne, c’est parce que l’extrême droite C’EST le Partido Popular. La toujours très vomitive Revue Eléments, revue de la fachosphère avec laquelle Michel Onfray est désormais cul et chemise, a d’ailleurs dans un récent numéro célébré le putsch franquiste de juillet 1936 par la bataille du siège de l’Alcazar, grand fait d’armes et de propagande franquiste durant la guerre civile. Mais bien sûr « ne diabolisons pas »… mais si seulement l’extrême droite soutenait Rajoy ce ne serait rien. Les vrais fascistes en France ne sont pas hélas qu’au Front National, ce que montre bien le cas catalan et les vagues de sympathie que suscite un gouvernement qui frappe sur des populations pacifiques.

Aucune réaction à ces menaces de mort à l’encontre d’un opposant politique, les médias français ne relayant pas l’info et mentant dès lors, comme ils en ont pris l’habitude sur ce dossier, par omission en s’abstenant de relater les faits contraires à la version officielle.

Tout comme ils mentent par omission en ne disant pas que des sondages très récents montrent que plus de 80% des Catalans, indépendantistes ou pas, veulent décider de leur destin dans un référendum : ceci est en ligne avec le principe de liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, inscrite au Chapitre 1 de la Charte des Nations Unies, ratifiées par tous les pays y compris l’Espagne, et accordé pacifiquement à l’Ecosse et au Québec. Comme l’a rappelé Carles Puigdemont lors d’un récent passage à France Inter où il fut interviewé par Léa Salamé avec son style habituel (qui lui aurait sans doute valu face à un représentant de Le Média un procès pour diffamation voire en harcèlement, vu leur surprenante vision de la liberté de la presse de simplement poser des questions), ce sont en principe les règles du droit international qui priment sur le droit interne des nations, surtout sur ces questions. Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes que l’UE désormais par Junker nie catégoriquement : mais qui est-il lui sérieusement, technocrate non élu, à la solde de tous les lobbys de la terre, pour dire qu’il ne veut pas de l’indépendance de la Catalogne ?

Escalade dans l’abus de pouvoir anti-démocratique de l’Etat Espagnol, nous avons maintenant depuis le 16 octobre pour la première fois dans l’histoire de l’UE deux prisonniers politiques en Espagne, deux associatifs, enfermés sans aucun procès comme si c’étaient des criminels alors qu’ils n’avaient fait qu’appeler les Catalans à manifester et à voter sans aucune violence : Jordi Cuixat de l’ANC et Jordi Sanchez d’Omnium Cultural, dont nous ne savons strictement rien depuis, et dont l’Etat Espagnol parle dans une novlangue tout à fait totalitaire non pas comme des « prisonniers politiques » mais des « politiques prisonniers ».

jordi support

Toujours aucune réaction, soutien total de tout le monde – Macron et Junker, les grands amis du peuple que l’on sait, en tête – à Rajoy et silence alourdissant des médias, des politiques, des intellectuels toujours si prompts à donner des leçons de morale au monde entier.

Rappelons tout de même que – si l’Espagne était un véritable état de droit, ce qu’il n’est pas, pas plus qu’il n’est une monarchie constitutionnelle comme le Royaume-Uni autrement plus démocratique (Ecosse, Brexit) – c’est normalement Rajoy et son odieux petit roquet franquiste Soraya Sáenz de Santamaría (qui avait assuré le 1er octobre que la police n’avait jamais frappé qui que ce soit) qui devraient être aujourd’hui en prison : le Partido Popular étant aujourd’hui considéré en Espagne comme une organisation criminelle et sans doute l’un des partis les plus corrompus au monde. Outre les centaines de cas de corruption aggravée et de détournements de fonds publics du Partido Popular en cours d’instruction et emprisonnement (accompagnés de dix témoins du Partido Popular qui ont mystérieusement trouvé la mort avant de témoigner, et le récent incendie du Palais de Justice de Valence pour effacer les preuves d’un énorme procès en cours), un immense Watergate a été révélé cet été et est en cours d’instruction visant Rajoy et son gouvernement.

Ce qu’on ne sait pas du tout non plus en France, c’est qu’il s’agit là d’un gouvernement qui a orchestré une conspiration politique de déstabilisation avérée de très grande ampleur – dite « Opération Catalogne » – à la veille des élections de 2015 (tout de même remportées par les partis indépendantistes, majoritaires au parlement, mais qui auraient été sans doute majoritaires sans cette conspiration) pour nuire au personnel politique catalan avec un méga cabinet noir composé d’ex-membres de la police politique franquiste et utilisant des fonds publics détournés, et chargés de trouver ou pire de fabriquer de toutes pièces des affaires : un méga-Watergate, impliquant entre autres directement Rajoy et son ex-ministre de l’intérieur, sur lequel n’importe quel gouvernement réellement démocratique aurait sauté. Cette affaire est désormais avérée par une commission parlementaireet les investigations judiciaires sont en cours. En avez-vous entendu parler ?

Voilà qui est Rajoy exactement, et pourquoi lorsqu’il parle de « légalité » et d’ « état de droit », on ne peut que rire ou plutôt pleurer tellement il dupe, en bon escroc, tout le monde. On peut aussi rajouter, dans le registre des pratiques parfaitement illégales, les pressions gouvernementales que reçoivent les banques et les entreprises pour délocaliser leurs sièges, afin de faire croire au monde entier que les entreprises fuient la folie des indépendantistes. Au passage, comme dans son immense érudition Michel Onfray le commentait, la Catalogne n’était-elle pas censée être une région de riches qui ne veulent plus aider les pauvres ? Mais quelle farce on nous sert en France sur ce dossier.

Application aujourd’hui de l’article 155 (sans aucune supervision du Tribunal Constitutionnel, qui est de toutes façons notoirement aux ordres de Rajoy et du Partido Popular, et qui édicte les lois qui conviennent au pouvoir et censurent celles qui lui déplaisent) alors que Carles Puigdemeont n’a pas dans sa lettre de jeudi déclaré d’indépendance mais a seulement encore une fois demandé le dialogue. Cette application de l’article 155 est donc parfaitement anti-constitutionnelle, mais comme de toutes façons il n’y a pas de séparation des pouvoirs en Espagne, le Tribunal Constitutionnel étant une annexe du Partido Popular, aucun problème. Convocation d’élections visiblement en janvier, mais les Catalans pourront-ils voter pour des partis indépendantistes si c’est derniers sont considérés, comme c’est désormais le cas avec des indépendantistes en prison et d’autres à venir certainement, comme « anti-constitutionnels et séditieux » ? Si une telle censure politique était appliquée ce sera véritablement le basculement définitif de l’Espagne vers l’état policier en dehors de l’éta de droit, et il est fort à craindre que même si cette nouvelle escalade était franchie il continuerait encore d’être soutenu par tout le monde en haut lieu en France comme en UE.

Parmi les mesures annoncées aujourd’hui par Rajoy non seulement l’abrogation de l’autonomie de la Catalogne, incluant la mise sous tutelle de TV3, le FR3 catalan, la seule télévision espagnole offrant une vision discordante (plutôt pr-indépendantiste mais en rien extrêmiste et pluraliste) sur le situation catalane dans un paysage télévisuel espagnol totalement aux ordres de l’Etat espagnol. Nous attendons avec impatience (mais pas trop) les signes de solidarité de leurs confrères français (il est vrai déjà aux ordres). Nous pouvons craindre que ce ne sont que les débuts des attaques contre la démocratie d’ici les élections.

Ce qui se joue aujourd’hui réellement en Catalogne n’est plus l’indépendance de la Catalogne : c’est la liberté et l’impunité (sans sanction de l’UE) d’un Etat de violer tous les traités des droits de l’homme possibles et imaginables au nom d’un prétendu « ordre public ». Lorsque Macron insulte les GM&S et leurs élus en écharpe tricolore de « fouteurs de bordel », lacrymo de CRS en prime (on voit que les élections et le temps des selfies sur des parkings est passé) c’est exactement la même logique : la requalification de droits d’expression démocratiques fondamentaux en trouble à l’ordre public, légitimant la répression policière et le muselage. 

La dérive autoritaire et anti-démocratique de l’Etat espagnol nous concerne tous Européens : si on laisse faire ça, en créant un tel précédent, demain ce sera notre tour à tous. Et à bien des égards en France, c’est DEJA notre tour, de manière aussi insidieuse que grandissante.

Les démocraties européennes ont abandonné la République Espagnole à son triste sort en 1936, au motif tout aussi lâche et hypocrite d’une affaire intérieure, et ce fut le terrain d’entraînement des forces de l’Axe pour la seconde guerre mondiale. Bien des horreurs auraint été évitées si la France et la Grande-Bretagne avaient assisté la République démocratiquement élu attaquée par les armées fascsites du général Franco.

Que toute l’oligarchie politique et économique européenne ait choisi Rajoy comme son poulain – alimentant la fabrique à mensonges des appareils médiatiques dominants pour anesthésier les opinions publiques – montre clairement que l’Espagne est aujourd’hui le terrain d’entraînement des régimes anti-démocratiques et autoritaires qui se profilent pour nous tous Français et Européens. 

Ne commettons pas la même erreur.

NE LAISSONS PAS TOMBER NOS CONCITOYENS D’UNION EUROPEENNE.

NOUS SOMMES TOUS CATALANS.

#NousSommesTousCatalans


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • BA 22 octobre 2017 19:18

    1- Première chose : qu’a choisi le parlement de Catalogne ?

    Le parlement de Catalogne compte 135 députés.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_de_Catalogne

    La majorité absolue est de 68 députés.

    Mardi 10 octobre 2017, une majorité de 72 députés a signé la proclamation d’indépendance de la République de Catalogne.

    La fameuse déclaration d’indépendance signée par les 72 députés indépendantistes vient d’être publiée par El Mundo : 

    https://twitter.com/ElMundoEnVivo/status/917845085638856705/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Feurope%2Flive%2F2017%2F10%2F10%2Fcrise-en-catalogne-suivez-en-direct-le-discours-du-president-catalan-carles-puigdemont_5198961_3214.html

    2- Deuxième chose : qu’a choisi le peuple de Catalogne lors du référendum du 1er octobre ?

    Nombre d’électeurs inscrits : 5 340 000.

    Nombre de votants : 2 305 936, soit 42,38 % des inscrits.

    Résultat :

    90,18 % de « oui » à l’indépendance de la Catalogne

    7,83 % de « non » à l’indépendance de la Catalogne.

    (Rappel : lors d’une élection, ou lors d’un référendum, le résultat qui compte, c’est le résultat par rapport aux suffrages exprimés.)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_2017_sur_l%27ind%C3%A9pendance_de_la_Catalogne

    Conclusion :

    1- Le peuple catalan a choisi l’indépendance de la Catalogne lors du référendum.

    2- Le parlement catalan a choisi l’indépendance de la Catalogne par 72 députés contre 63.

    3- Tous ceux qui refusent l’indépendance de la Catalogne refusent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ils sont nos ennemis.


    • leypanou 22 octobre 2017 19:34

      @BA
      Nombre de votants : 2 305 936, soit 42,38 % des inscrits. : vous auriez aussi pu préciser que s’il n’y avait pas eu d’intimidation (violente), la participation aurait été nettement supérieure.


    • julius 1ER 23 octobre 2017 08:15

      @leypanou


      42% des inscrits sur un chiffre de 5 millions de personnes en age de se prononcer...... c’est loin de faire une majorité en terme de recherche de légitimité ou de proclamation d’indépendance !!!

      même si tout ce que raconte l’auteur de l’article sur les anciens franquistes recyclés est vrai.... il n’en reste pas moins vrai que ces indépendantistes ne sont que de vulgaires nationalistes sur une échelle microscopique !! 

      c’est du nationalisme 3. 0 à la sauce New Age, l’indépendance pour l’indépendance ne règle en rien les rapports économiques entre les nations ni même le financement de l’économie et encore moins comment mettre au pas le Capitalisme planétaire !!!
      c’est juste une fuite en avant menée par des opportunistes carriéristes !!! 

    • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 09:48

      @julius 1ER Encore une fois la véritable question c’est de savoir si on souhaite accorder ou pas aux Catalans un référendum d’auto-détermination (plus de 80% des Catalans le souhaitent, y compris les anti-indépendantistes) conformément au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qui est un droit fondamental qui a été accordé à l’Ecosse et au Québec : pourquoi s’obstiner à refuser ce droit comme le fait Madrid depuis des années ? Ce n’est tout simplement pas démocratique. Les partis indépendantistes ont recueilli 48% des voix aux dernières élections en 2015 (dans un contexte où le gouvernement a organisé une vaste entreprise de déstabilisation, « Opération Catalogne », comme je le dis dans mon article, et qui aurait dû faire sauter le gouvernement si l’Espagne était une vraie démocratie) c’est très loin d’une « échelle microscopique » et largement suffisant pour demander un référendum.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:05

      @BA
      A 90% les Catalans ont voté oui à la Constitution espagnole, qui leur donnait une large autonomie, mais n’autorisait pas un referendum pour l’indépendance. Ils sont donc dans l’illégalité.

      Expliquez-nous plutôt :
      - quels avantages auront-ils à être gérés par Bruxelles, plutôt que par Madrid ?
      - comment un révolutionnaire comme vous peut soutenir des séparatistes qui ne veulent pas partager leur richesse avec les pauvres espagnols ruinés ??


    • Diogène diogène 23 octobre 2017 11:29

      @L’impertinent

      Agoravox a supprimé mon commentaire !Dommage...


    • exocet exocet 23 octobre 2017 12:06

      @BA

      Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

      Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

      L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

      Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

      La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

      45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

      Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

      et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.html


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:12

      @julius 1ER
      Franco et Hitler étaient tout à fait favorables aux découpages des pays européens en régions.
      Hitler était pour l’ Europe Nouvelle, écoutez bien son discours.


      Il a soutenu les séparatistes bretons, dont le drapeau est resté.
      Il était pour une Europe des Ethnies, dont voici la carte.
      C’est exactement la carte des langues minoritaires sur laquelle les séparatistes s’appuient.

      Quand on veut rendre les gens idiots, on falsifie l’ Histoire.



    • Elliot Elliot 22 octobre 2017 19:39

      Tous les atermoiements de Puigdemont n’auront donc abouti qu‘à cela, la mise sous tutelle de la Catalogne avec un proconsul omnipotent désigné par par Madrid.

      Samedi soir, alors que des centaines de milliers de Catalans manifestaient pour l’indépendance, Puigdemont s’entêtait à la télévision catalane à semer les ferments de la désillusion, déplorant certes le coup de force antidémocratique mais rechignant au geste qu’attendaient les manifestants l’annonce formelle de l’indépendance catalane et le rejet de la tutelle castillane.

      Les finauderies inspirées au gouvernement catalan par, paraît-il, la Commission Européenne ( quelle naïveté d’imaginer que l’objectif de cette dernière n’est pas le statu quo quel qu’en soit le prix surtout démocratique ! ), cette valse hésitation, avec des options clairement définies au départ, l’indépendance mais dont l’avènement était systématiquement différé, a surtout contribué à affaiblir le camp indépendantiste.

      Avec une Généralité qui se retrouve mise hors la loi ( une loi dont elle n’a pas osé se libérer ) et dont les instruments symbolisant sa petite part de pouvoir vont passer sous direction madrilène comme au bon vieux temps où Franco faisait payer à la Catalogne son engagement républicain.

      Et maintenant quel avenir pour la Catalogne ? Des élections organisées par le pouvoir central qui vont à coup sûr sceller pour des années le sort du mouvement libérateur.

      C’est un triste jour pour la liberté, bafouée au nom de la démocratie européenne si tant est que l’Europe communautaire puisse encore mériter de cette qualification dont elle n’est plus dépositaire depuis bien longtemps.

      Cette Europe qui ne souffre la libération des peuples qu’en dehors de son territoire ( comme en Yougoslavie dépecée au gré des intérêts de l’Allemagne ) là où elle prône le séparatisme au nom de valeurs théoriques qu’elle se refuse d’appliquer sur son propre sol.


      • Xenozoid Xenozoid 22 octobre 2017 19:51

        @Elliot



        alors le peuple a’t’il son mot a dire entre le pouvoir catalan et l’español,les 2 qui s’affrontent sont ceux de la classe dominante les arênes sont pour le peuples....poudre aux yeux et dangeureux
        l’état nation est devenu obsolete on en reviens au fiefs...oui

        tout pouvoir revient a la hiérarchie car il y a propriété

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:11

        @Elliot
        Des élections organisées par le pouvoir central qui vont à coup sûr sceller pour des années le sort du mouvement libérateur.

        Vous n’avez pas bien compris, je crois.
        Les séparatistes, veulent quitter l’ Espagne, mais pas l’ Union européenne !
        « La Catalogne finira indépendante et membre de l’ UE ! »


        Expliquez-nous quels avantages ont tiré les Grecs à être sous tutelle directe de Bruxelles et de la BCE ? Ils sont ruinés.
        « La Grèce, 4 ans d’austérité en 40 photos ».
        Pour mémoire, avant l’UE, la Grèce avait 6 % de croissance et 0 chômeur.

      • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 15:31

        @Fifi Brind_acier

        Sauf que la Catalogne ne pourrait pas être indépendante dans l’UE et ce n’est pas l’UE qui à ruiné la Grèce, bien au contraire.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:23

        @Lugsama
        ce n’est pas l’UE qui à ruiné la Grèce...

        Rêve ! La crise grecque a rapporté près de 8 milliards à la BCE !


      • Sozenz 23 octobre 2017 19:11

        @Fifi Brind_acier
        merci fifi
        Et vive l Europe de la paix . de la fraternité et du social.

        j’ espere que les européistes peace and love prendront bien note .


      • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 23:08

        @Fifi Brind_acier

        L’UE n’a pas ruiné la Grèce, elle a trafiqué ses comptes pour s’endetter plus que de raison toute seule, et non l’UE n’encourage pas les deficits publiques.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2017 07:23

        @Lugsama
        C’est Goldman Sachs qui a aidé le gouvernement grec à trafiquer les comptes. Tous les dirigeants de l’ UE le savaient, et ils ont accepté quand même que la Grèce entre dans l’ UE.

        Pour mieux la ruiner et la dépecer.
        De plus la Grèce est riche, elle dort sur d’énormes réserves d’or, de gaz et de pétrole.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 octobre 2017 20:00

        Et Macron qui veut fêter le cinquantenaire de Mai 68 !!!! Pourquoi pas l’invention de la guillotine.


        • Sozenz 23 octobre 2017 19:13

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          pour la guillotine , je dirai pourquoi pas , s il veut en faire l essai^^
          je rigole , pas jusque là .... mais qu’ils partent tous de la cour ce sera suffisant .


        • Fergus Fergus 22 octobre 2017 20:34

          Bonsoir, L’impertinent

          J’ai beaucoup de sympathie pour les Catalans, mais cet article est par trop caricatural pour être pris au sérieux.


          • L'impertinent L’impertinent 22 octobre 2017 22:31

            Bonsoir @Fergus Ce qui aurait pu être intéressant dans votre commentaire c’est d’argumenter un minimum. Ainsi rédigé dans un vide sidéral au point de vue du raisonnement et qui suggère surtout une ignorance totale du sujet, désolé mais c’est vous qui n’êtes pas sérieux. Bonne nuit.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 05:59

            @L’impertinent
            Les médias vous font avaler des couleuvres : Pipeau et Pipotron.

            L’argument s’appelle « les régions à taille européenne pour en finir avec les Etats Nations. »


            Si vous voulez comprendre de quoi il s’agit, écoutez les explications d’ Asselineau, les 7 premières minutes de l’entretien sur la crise catalane.

          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 09:23

            @Fifi Brind_acier Hélas, pour avoir vu cette vidéo (expérience éprouvante) M. Asselineau s’est montré d’une ignorance et d’une mauvaise foi totale dans cet exposé aussi pompeux que complotiste comme d’habitude.


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 09:59

            @L’impertinent
            C’est marrant celui que je trouve pompeux et ignorant n’est pas celui dont tu parles...


            Un tel article prônant la destruction des nations pour le plus grand bien de l’oligarchie euro atlantiste ne peut venir que d’un collabo ou d’un imbecile.



          • Fergus Fergus 23 octobre 2017 10:03

            Bonjour, L’impertinent

            Je n’avais pas de temps hier soir, j’en ai un peu plus ce matin.

            Dans cette affaire, il y a eu des provocations et des maladresses des deux côtés.

            Mais il faut reconnaître que Puigdemont a bien joué le coup en obligeant Rajoy à faire usage de la police pour tenter d’empêcher un référendum de facto non constitutionnel. Ce faisant, il y a eu des dérapages qui ont plutôt profité aux indépendantistes qui ont sur-joué la carte de la victimisation dans les opinions internationales. Objectif atteint en termes d’image. Mais après ???

            Sur les violences policières, vous en faites des tonnes alors que, à froid, l’on sait qu’il n’y a eu quelques dizaines de personnes réellement blessés, et encore de manière légère.

            Sur l’application de l’article 155, ce que vous dites est faux : il ne pourra être mis en œuvre aujourd’hui, mais uniquement lorsque qu’il aura été validé par le Sénat espagnol.

            Personnellement, je pense qu’il n’y a pas d’autre solution que de nouvelles élections en Catalogne, et elles pourraient être mises en œuvre très vite par Puigdemont, par exemple en étant annoncées dès aujourd’hui dans le cadre de l’Assemblée catalane.

            De deux choses l’une : Soit les indépendantistes sortent renforcés de cette élection, et Madrid se trouve dans l’obligation d’organiser un référendum officiel d’auto-détermination. Soit les Catalans ne renouvellent pas une confiance majoritaire aux indépendantistes et toute cette affaire est terminée.

            J’ajoute pour finir que je suis plutôt favorable à une indépendance de la Catalogne.


          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:20

            @samy Levrai Asselineau, ce n’est pas nouveau, est un clown qui s’est encore illustré sur la Catalogne par sa plus profonde clownerie : d’un côté il revendique que la France retrouve sa souveraineté nationale par rapport au pouvoir central de Bruxelles (très bien), mais de l’autre il refuse aux Catalans de faire la même chose pour retrouver leur souveraineté à eux. Le fait que vous analysiez l’indépendantisme catalan comme soutenu par « l’oligarchie atlantiste » alors que toutes les oligarchies politiques et économiques soutiennent Rajoy montre à quel point votre logiciel asselinien est hors-sol et complotiste à souhait. Que vous me traitiez de collabo en dit enfin assez long sur le niveau intellectuel de caniveau de vos idées.


          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:33

            @Fergus Encore une fois on est ici dans la discussion de café du commerce. Pardonnez-moi mais on s’en fout royalement que vous soyez pour ou contre l’indépendance : vous êtes Catalan ? Non, pas plus que vous n’êtes Ecossais ou britannique sur la question du Brexit.


            Il ne s’agit pas en tant que Français d’être favorable ou pas à l’indépendance de la Catalogne, mais de savoir si en tant qu’Européen (puisqu’il s’agit de droits humains fondamentaux), on est favorable ou pas (comme le veulent plus de 80% des Catalans, anti-indépendantistes compris) à la tenu d’un référendum d’auto-détermination ce que refuse Madrid depuis des années et qui complètement anti-démocratique.

            Alors maintenant, êtes-vous favorable ou pas à la tenue d’un référendum ?

          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 10:45

            @L’impertinent
            Asselineau est juste le plus brillant homme politique de notre génération, je te mets au défi de trouver une seule analyse de lui qui se soit révélée fausse... mais il faudrait pour cela que tu saches de quoi tu parles et tu nous démontres sans arrêt que tu ne le sais pas ( ni sur l’UPR , ni sur la politique en général...)

            Je trouve très comique que tu ne saches pas que tu n’es pas en democratie et que ton peuple n’est pas souverain... que tu ne fasses que suivre le lavage de cerveau pour ignare qui te fut imposé par tous les médias ( qui appartiennent à qui ? ).
            Donner des leçons de democratie quand on n’en connait pas le sens est assez intéressant au niveau « intellectuel »...
            Je trouve aussi comique que tu détestes les catalans autant en les virant de l’Espagne et de l’Union Europeenne...  
            Au fait, qui dirige l’UE ? le sais tu  ? quelles sont les pouvoirs qui restent aux Etats , le sais tu  ? 
            Je trouve que plutôt que d’écrire, tu devrais tenter de te cultiver au niveau politique, car tu es soit un imbecile soit un collabo de l’oligarchie euro atlantiste qui ne reve que de la destruction des nations pour pouvoir n’avoir en face d’eux que de petites regions sans pouvoir aucun.
            Tu aimes servir la finance ?






          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:54

            @samy Levrai Merci beaucoup de m’avoir fait rire avec un tel message !!! Ca va me faire rire toute la journée en y repensant ! Vous montrez en tout cas bien la nature parfaitement complotiste de la pensée asselinienne, et de manière si caricaturale que ça en est vraiment drôle !! Merci encore ! Bonne journée !


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 11:02

            @L’impertinent
            La caricature, mon pauvre, c’est toi... tu n’as donc aucun argument quand on en vient à la politique ? 

            Le vide est donc ce qui te remplit ?

            complotiste dis tu ? encore un mot dont tu ignores le sens, dis donc ... de combien de mots possèdes tu le sens, en fait ? 
            Aimes tu passer pour ce que tu nous montre ? 

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:22

            @L’impertinent
            Les Catalans sont un peuple souverain.
            Les Bretons sont un peuple souverain.
            Les Basques sont un peuples souverain.
            Les Lorrains sont un peuple souverain etc etc

            Il y a 75 langues régionales en France, découpons donc la France en 75 morceaux, et mettons les sous la tutelle directe de Bruxelles et de la BCE, j’ai tout bon, là ? Tous, sauf les Français, qui eux, ne sont pas un peuple souverain, et qui ne doivent pas sortir de l’ UE.
            J’ai tout bon, là ?


            PS : Bruxelles soutien Rajoy... comme la corde soutient le pendu !
            Les directives de Bruxelles disent exactement le contraire.
            Dans la GOPé, il est écrit noir sur blanc depuis 2014 qu’il faut accélérer la régionalisation !

            4- « Simplifier les différents échelons administratifs »

            Traduction : voilà l’une des motivations avancées par les pouvoirs publics pour adopter une nouvelle loi de décentralisation.

            Il faut pourtant noter qu’aucune des lois précédentes de décentralisation n’a apporté d’économies substantielles. Bien au contraire, les coûts des collectivités locales ont généralement eu tendance à exploser [9].

            Cette injonction de réduction des échelons administratifs témoigne donc, non seulement que la République française n’existe plus comme État souverain et indépendant, mais aussi qu’en dépit de leur nom, les GOPÉ ont aussi des visées géopolitiques. Ce qu’elles visent, ce ne sont pas seulement des économies budgétaires, c’est aussi, et ni plus ni moins, que le démantèlement des grands États nations d’Europe, au premier rang desquels la France, avec des grandes régions qui traiteront directement avec Bruxelles [10].

            En fidèle employé de l’oligarchie euro-atlantiste, François Hollande parle d’ailleurs lui-même de « régions à taille européenne ».




          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:25

            @L’impertinent
            Alors, il faut que les Espagnols, tous les Espagnols revotent pour une autre Constitution, qui prévoit, comme en Italie, un referendum régional.

            Si vous ne comprenez rien en Droit constitutionnel, recyclez-vous.


          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 11:26

            @Fifi Brind_acier

            Bon du coup je propose un retour aux territoires tribaux gaulois et l’apprentissage de la langue celte smiley .
            Bin oui forcément, « les peuples peuvent disposer d’eux-mêmes »...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:30

            @L’impertinent
            Démontrez donc où est le complot.. !!
            Peut-être dans cette carte prévisionnelle d’une Europe entièrement découpée en rondelles ?? Ce document n’est pas de l’ UPR.

            Il provient du très officiel Conseil européen des Régions.


          • Fergus Fergus 23 octobre 2017 11:37

            Bonjour, Fifi Brind_acier

            Vous mélangez tout !

            La Catalogne comme l’Ecosse sont des nation de fait et n’ont cessé de l’être au fil des siècles.

            Ce n’est pas le cas de la Bretagne ou de la Lorraine qui ont été totalement intégrées dans l’état français, au même titre que la Provence, la Flandre ou même la Savoie pourtant rattachée seulement en 1860

            En France, seules l’Alsace et la Corse ont une identité - autre que folklorique - suffisamment forte pour pouvoir se prévaloir d’une volonté sinon d’indépendance, du moins de forte autonomie. Le sujet est d’ailleurs toujours très présent en Corse, mais quasiment pas en Alsace, région très attachée à son appartenance française. 

            Bref, vous brandissez comme d’habitude des épouvantails visant à manipuler l’opinion.


          • foufouille foufouille 23 octobre 2017 11:44

            @Fifi Brind_acier
            lien bidon pas du tout direct.


          • exocet exocet 23 octobre 2017 12:07

            @Fergus

            Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

            Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

            L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

            Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

            La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

            45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

            Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

            et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.html


          • amiaplacidus amiaplacidus 23 octobre 2017 12:13

            @Fergus

            Bonjour Fergus,

            Pour être complet, il faut mentionner qu’il existe des Savoisiens, qui veulent l’autonomie (l’indépendance ?) de la Savoie.
            C’est un très petit groupe, qui a un impact ultra-microscopique sur la vie locale. Les membres se se distinguent parfois en affichant un drapeau savoyard sur leurs plaques d’immatriculation, le piquant de l’histoire, c’est que, lorsqu’il y a des contrôles, ils se voient interdit d’entrée en Suisse avec leur véhicule, parce que leurs plaques d’immatriculation ne sont pas conformes à la législation de leur pays d’origine, en l’occurrence, la France.
            Le plus amusant dans l’histoire, c’est que la Suisse est une fédération, et que chaque canton a des plaques d’immatriculation spécifiques.

            Les cantons suisses ont d’ailleurs une très, très large autonomie : politique (législatif et exécutif), judiciaire, enseignement, etc. En fait, tout ce qui n’est pas prévu dans la constitution fédérale (essentiellement politique étrangère, armée, chemin de fer, autoroute) est, de facto, du domaine cantonal.

            Et cela semble marcher assez bien, avec une remarquable stabilité politique. Stabilité qui est sans doute l’une des clés de la réussite économique.

            Pour faire plaisir à notre Fifi nationale (notez que je ne dis pas fédérale), il faut dire que la Suisse n’est pas membre de l’UE, mais qu’elle entretient avec l’UE des relations dites bilatérales.


          • capobianco 23 octobre 2017 12:27

            @samy Levrai
            « Asselineau est juste le plus brillant homme politique de notre génération »

            Quand je dis que vous êtes une secte. J’imagine le même propos pour n’importe quel autre homme ou femme politique !!!! Arrêtez le cirage, il brille trop....


          • velosolex velosolex 23 octobre 2017 12:45

            @Fergus
            Bonjour

            Au terme nation, je préfère la notion d’identité, beaucoup plus perméable à la culture, et beaucoup moins aux coups de poings. 
            Ce qui me permet de dire que l’identité Bretonne existe. Qu’elle tient, comme à celles d’autres régions, d’autres pays à des composantes singulières, parfois impalpables, que l’étranger comprend rapidement à moins d’être sourd et aveugle, mais qu’il sera bien en reste de résumer rapidement. 
            Mais qui l’auront enchantés.
            Ca ne tient pas à un drapeau, à une frontière. 
            Les frontières m’emmerdent. Je milite pour leur disparition. 
            Même si je milite aussi pour les frontières invisibles, c’est à dire les lois, les bonnes, celles qui défendent le vivant,d ’un coté et de l’autre de l’horizon. Il faut lire « l’éloge de la frontière » de Régis Debray.
             Pour se protéger davantage de Monsanto que du renard. 
            Bien sûr, cela ressemble plus à une aquarelle qu’à une affiche de propagande. 
            Les esprits bas et bornés ne comprennent pas cela.
             Ils veulent un nouveau drapeau, un nouveau maître, une nouvelle musique pour marcher au pas. 
            Ils disent que c’est cela la modernité. 

          • Veniza Veniza 23 octobre 2017 13:05

            @L’impertinent
            Faites la différence entre un État Nation et une région. Nous n’avons plus actuellement de souveraineté, les lois viennent de Bruxelles et nos gouvernements respectifs sont des marionnettes qui se doivent de les appliquer. Ceci est vrai pour la France aussi bien que pour l’Espagne.
            l’UPR revendique le retour de la souveraineté aux États Nations, qui n’est possible qu’en quittant l’UE.
            Il serait d’ailleurs intéressant de connaître les raisons précises du « pourquoi je veux quitter l’Espagne » des Catalans. Il y a bien des raisons, non ?
            A savoir si ce qui fait mal à la Catalogne et qui motive sa volonté d’indépendance vient des décisions espagnoles, ou des décisions européennes.
            Dans ce cas, quitter l’Espagne pour se mettre directement dans le giron européen c’est se jeter dans la gueule du loup sans espoir d’en sortir, parce que avec la force d’un État Nation on peut s’en sortir et quitter l’UE, mais pas tout seul.
            Or c’est ce que veut l’UE, gouverner des « grandes régions » (ah tiens, pourquoi on a changé la taille des régions en France ?) qui seront pieds et poings liés au diktat européen.


          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 14:09

            @Veniza Vu l’inaction complice de l’UE sur la Catalogne, qui s’assoie dans cette affaire sur tous les traités en matière de droits fondamentaux des peuples que peuvent désormais bafouer les états dans le futur sans craindre de sanctions (grave précédent, il est clair que l’UE a perdu toute légitimité. Elle n’était déjà plus qu’un marigot de lobbyistes, elle est désormais totalement discréditée.

            Un Frexit serait une bonne chose pour la démocratie.

            Néanmoins le raisonnement d’Asselineau est très réducteur : le problème n’est pas Bruxelles en soi, le problème est que Bruxelles est noyauté par l’oligarchie économique (y compris la nôtre) qui l’utilise. Il confond causes et conséquences.

            Encore une fois la questions de savoir si on est pour ou contre en tant que Français l’indépendance de la Catalogne n’a strictement aucun intérêt, c’est hors-sujet : la véritable question c’est de savoir si en tant que citoyens on soutient un référendum de la Catalogne au titre des peuples à disposer d’eux-mêmes (même chose qu’en Ecosse, la différence étant que le UK est une vraie démocratie, qui a aussi permis un vote démocratique sur l’UE) et si on accepte qu’un état membre viole les droits fondamentaux qui sont à la base des traités européens, et qui à ce titre unissent tous les européens.

            Si la Turquie était dans l’UE aujourd’hui, nous devrions aussi dire #NousSommesTousTurcs, ce n’est pas une question identitaire, c’est une question politique de respect des droits fondamentaux, les vôtres aussi.

          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 14:24

            @L’impertinent

            * « Un Frexit serait une bonne chose pour la démocratie. »

            Magnifique connerie. A l’heure où on vend sciemment nos industries les unes après les autres, c’est une brillante idée. Bravo.


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 18:22

            @capobianco
            Donne nous la définition de secte et de gourou et voyons à qui ces mots peuvent être accolé... je pense qu’une fois de plus tu ne vas pas aimer...

            Je repete qu’Asselineau est le seul homme politique a ne pas se moquer de ton intelligence mais tu sembles hélas trop bête pour t’en rendre compte, et je ne suis pas l’armée du salut...
            Tout les minables euros atlantistes passent sur tous les médias et l’UPR est interdit... il n’y a que les benêts qui ne comprennent pas où se trouve la seule opposition.
            Fais nous briller ton intelligence pour une fois.



          • sukhr sukhr 23 octobre 2017 18:24

            @samy Levrai
            Asselineau et Philippot devraient se ranger derrière NDA. Si ils refusent de le faire, ils ne font que prouver qu’ils poursuivent leur petit intérêt personnel. 


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:29

            @Fergus
            Vous décidez de qui est un peuple et qui ne l’est pas. Selon quel critères ? Les vôtres, apparemment. Ce que je comprends, c’est que l’Etat français a 800 ans, mais que les Français ne sont pas un peuple. Donc pas de Frexit pour eux.
            J’ai tout bon ?


            La carte des euro régions est celle de l’ Europe des ethnies d’ Hitler, félicitations, vous avez gagné le yoyo en bois du Japon !

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:34

            @capobianco
            A la FI, vous devriez vous tenir au courant, Mélenchon copie de plus en plus Asselineau. Son discours, à l’ Assemblée nationale est pioché dans le programme de l’ UPR... sauf le Frexit, évidemment !

            Écoutez bien Mélenchon, c’est à partir de 46 minutes de la vidéo.
            Mes condoléances, vous allez être obligé de défendre le programme de l’ UPR !!


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 18:35

            @sukhr
            Je vois que tu n’as rien compris... NDA ne veut ni sortir de l’UE ni sortir de l’OTAN , il n’est qu’un escroc qui berne les neuneus.

            Va donc lire sa profession de foi ( son programme), moi elle m’a fait bien rire, il est comme le FN, son credo c’est xénophobie et c’est tout.
            L’UPR n’a rien à faire avec des arnaqueurs et nous ne sommes pas racistes.

          • sukhr sukhr 23 octobre 2017 18:36

            @Fifi Brind_acier
            Asselineau est très respecté à la FI en effet. Il y a de nombreux UPR qui ont rejoint nos rangs durant l’été, et leur discours convainc de plus en plus. Ceci explique en effet que Mélenchon devient de plus en plus souverainiste. La FI est un mouvement, ceux qui rejoignent ce mouvement peuvent le faire évoluer. 



          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:39

            @Syracuse
            Les néo conservateurs de Washington, qui tirent les ficelles de tout ce qui se passe de soit-disant « démocratique » en Europe, vont vous lâcher !

            La dé dollarisation du monde est en route, et l’effondrement des USA est dans les tuyaux.


          • sukhr sukhr 23 octobre 2017 18:41

            @samy Levrai
            Oui enfin c’est de la politique hein : si Asselineau et Philippot rejoignent NDA, ils peuvent tout à fait négocier le FREXIT.... 


            là, vous êtes parti pour éclater la droite souverainiste, d’autant que Philippot se positionne franchement sur le FREXIT...

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:43

            @McGurk
            Tiens, voilà l’ignorant de service qui se pointe !

            C’est justement parce que les Traités (article 63 du TFUE) ont supprimé le contrôle des mouvements de capitaux, que les capitaux peuvent « se délocaliser » ailleurs.
            Et que les entreprises françaises, les terres, les biens immobiliers, vont vendus.
            Sans que les gouvernements ne puissent rien y faire.


          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 18:49

            @Fifi Brind_acier

            La « relocalisation » des fonds était effective bien avant les traités de l’UE. C’est le principe...de la bourse ou plus simplement ’l’un des traits du capitalisme actuel. On a certainement pas attendu l’UE pour faire cela, l’industrie et tout le reste se sont barrés depuis un certain temps déjà, là on vend les derniers bijoux de famille.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 18:52

            @sukhr
            La FI est un mouvement, ceux qui rejoignent ce mouvement peuvent le faire évoluer.

            Ce n’est pas utile, l’ UPR a déjà un programme de Frexit .
            Alors que les autres ont tous un programme pour « une Autre Europe », qu’ils ne pourront jamais mettre en place. A cause des divisions entre pays européens.


            PS : « souverainiste » signifie : qui critique beaucoup l’ Europe, mais ne veut jamais en sortir !! C’est le cas du FN, de la FI, de Chevènement, de Dupont Aignan, de Philippot , du NPA, d’Arthaut, de Lassalle etc

            L’UPR n’est pas souverainiste, elle est pour l’indépendance de la France.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 19:02

            @McGurk
            La fin du contrôle des mouvements de capitaux date de 1992 et du Traité de Maastricht. Il y a une grande différence entre Peugeot ou Renault qui ouvraient une usine en Iran pour le marché iranien.

            Et les entreprises qui ferment leurs usines en France, délocalisent leurs capitaux, ouvrent des usines dans les pays à bas salaires, et viennent vendre leurs voitures en France, pour augmenter leurs profits. La différence, ce sont les millions de sans emplois !


            Avant Maastricht, sortir (ou faire entrer des capitaux) n’était pas interdit, mais régulé, en fonction des intérêts stratégiques de l’économie française.

            C’est d’ailleurs ce que font tous les pays du monde : ils protègent leurs entreprises et leur patrimoine. Les dindons de la farce, c’est nous !
             « Le monde est majoritairement protectionniste »


          • jaja jaja 23 octobre 2017 19:04

            @Fifi Brind_acier

            Comme tous vos amis d’extrême droite vous mentez honteusement concernant nos positions politiques que ce soit sur l’Europe ou tout autre sujet...

            Pour ce qui est de l’Europe le NPA a déjà largement affirmé que l’Europe actuelle n’est pas réformable... Cette institution est au service des capitalistes qui imposent l’austérité aux peuples... Elle n’est d’ailleurs pas la seule : le FMI, la Banque mondiale, l’ONU travaillent à l’échelle du Monde à imposer la loi des multinationales....

            Se débarrasser de l’UE par la voie légale revient à un simple repli nationaliste toujours sous domination capitaliste... Asselineau n’est pas prêt d’être élu (du moins tant que la Bourgeoisie française aura intérêt à faire porter le chapeau de ses saloperies à l’UE) et le simple fait de l’asseoir sur le trône ne changerait rien pour les travailleurs restant sous la domination des mêmes maîtres patronaux qu’auparavant...

            L’ennemi que cache l’UPR c’est bien le patronat, les Dassault, Bolloré, Betancourt, Arnault, Bouygues, tous les banquiers etc... Eux ont un nom, des adresses et des entreprises et institutions financières à exproprier et ne sont pas de vagues Commissaires européens... Ce sont eux les vraies cibles de notre colère et pas seulement leurs larbins Commissaires européens grâce auxquels ils espèrent faire diversion en faisant croire que ce sont eux les décideurs des mauvais coups que nous prenons !

            C’est bien ces capitalistes et les banquiers qu’il faut virer en les expropriant, sans indemnités ni rachat, c’est bien eux nos ennemis.. Eux tombés l’UE capitaliste ne sera plus qu’un mauvais souvenir...

            Et oui une autre Europe, socialiste, sera alors possible en attendant un Monde débarrassé du vieux système d’oppression.

            Évidemment ce n’est pas avec un vieux cheval de retour comme l’est Asselineau que les choses changeront... Lui, ancien « proche collaborateur » revendiqué jusque sur ses affiches électorales du truand du Sac, Charles Pasqua, n’est évidemment pas qualifié pour tout changement politique réel. Tout ce qu’il peut faire c’est faire ce qu’il a toujours fait : servir la soupe à la bourgeoisie la plus réactionnaire !



          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 19:11

            @Fifi Brind_acier

            * « Avant Maastricht, sortir (ou faire entrer des capitaux) n’était pas interdit, mais régulé, en fonction des intérêts stratégiques de l’économie française. »

            Ca n’a pourtant jamais arrêté les entrepreneurs de le faire jusqu’au bout. Il y a longtemps, on avait une industrie textile forte et performante. Maintenant, le fournisseur officiel du pays est...la Tunisie...

            * "C’est d’ailleurs ce que font tous les pays du monde : ils protègent leurs entreprises et leur patrimoine. Les dindons de la farce, c’est nous ! "

            Oui mais ça ne fonctionne pas, ils cherchent les zones de la planète à faible revenu et recommencent leur manège dans un autre endroit.

            L’Allemagne a coupé le morceau en deux (enfin plutôt aux 3/4) en délocalisant les activités à faible revenu (le boulot d’usine) et gardé le plus technique sur place. Intelligent mais insuffisant.


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 19:16

            @sukhr
            L’UPR est un mouvement de libération nationale , nous sommes classés « divers » par le ministère de l’interieur, nous n’avons rien à faire de la droite et de l’extrême droite europeiste, ils sont les biens venus chez nous s ils acceptent notre charte, nous n’avons rien à faire chez eux.

            As tu seulement lu la charte de l’UPR ? 

            Nous voulons le FREXIT par l’article 50 du TUE , nous ne négocions la sortie qu’à partir de là.

          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 19:18

            @samy Levrai

            Asselineau est sympa et a quelques bonnes idées, mais il est franchement paranoïaque. Son exposé sur la crise catalane était très drôle avec « ils parlent américain ».


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 19:30

            @McGurk
            il parlait des banderoles pour la catalogne indépendante... la langue catalane devait leur échapper à ces indépendantistes...

            La paranoïa est basé sur la peur, où as tu bien vu de la peur à l’UPR ? nous sommes la résistance, nous nous attaquons à ceux qui ont le pouvoir et nous sommes les seuls, oublie vite ce mot pour ce qui nous concerne.


          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 19:34

            @samy Levrai

            Ouais bof, il n’a pas été foutu d’expliquer clairement son programme à la télévision à part bafouiller. Dommage on aurait pu avoir un autre point de vue que de licencier des fonctionnaires par milliers.

            La résistance ce n’est pas simplement « vous », c’est l’ensemble des partis qui luttent contre le macronisme.


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 19:47

            @McGurk
            Mince je ne le vois jamais bafouiller et je l’ai trouvé brillant à chaque fois malgré les multiples diffamations auxquelles il a eu le droit...

            Tu devrais aller voir ce que dit l’UPR , en quelques lignes tu ne prouves seulement que tu n’as aucune idée de ce que dit Asselineau.
            Nous sommes la seule opposition, les autres ne sont que des opposants d’opérette membre du parti unique euroipeiste, ils ne sont pas opposés à Macron ils auraient fait exactement la meme politique qui n’est pas decidée chez nous... ce qui te disent qu’ils vont faire une autre politique sans sortir au prealable de l’UE et de l’OTAN ne sont que escrocs.

          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 20:29

            @jaja
            Tu aurais decouvert un peuple europeen et tu ne le dis a personne alors que tout le monde le cherche...  

            pourquoi veux tu te marier avec les lettons ou les roumains plutôt qu’avec les maghrébins ou les africains ? est ce par racisme ? pourquoi vouloir le mariage d’ailleurs ? ne peux tu pas imaginer laisser en paix les autres nations qui pourraient vivre dans leur coin ? 
            Donc tu proposes de rester dans l’UE qui n’est que traités commerciaux au service de la finance et de la réformer doucement ? 
            Pour qui roules tu camarade ? tout dans ta position est fasciste et soumise ( la lâcheté habituelle du facho).

          • jaja jaja 23 octobre 2017 20:48

            @Fifi Brind_acier

            Tu m’as mal lu... D’abord je suis pour un monde sans ces frontières qui ne nous ont apporté que guerres et ont apporté partout le pillage colonial... Donc je suis pour l’unité de tous les peuples de cette terre...
            Quand à l’UE relis moi plus haut... Tu sembles un peu dur de la comprenette... comme en plus tu es de mauvaise foi on a pas le cul sorti des ronces avec toi... smiley

            Pour qui je roule oses-tu demander ? Et toi ? Pour le gros lard « proche collaborateur » du truand du patronat Pasqua... Tu devrais avoir honte de me traiter de facho alors que tu roules pour eux...

            A l’avenir ignore moi on ne se convaincra pas !


          • jaja jaja 23 octobre 2017 20:53

            C’était pas pour Fifi mais pour le petit soldat UPR qui m’a insulté plus haut...


          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 20:57

            @jaja

            Non en fait toi tu veux le communisme à grande échelle, en bon bolcho fidèle.


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 21:05

            @jaja
            Non min gamin, je maintiens, tu ne comprends meme pas ce que tu dis et c’est assez triste. 

            Celui qui veut rétablir la democratie s’appelle UPR, mais sais tu seulement ce qu’est la democratie ? ton arnaque consiste à tordre le bras des autres, installer la loi de la jungle et s’aligner sur le moins disant... vouloir les conditions sociales du Zimbabwe pour son peuple semble montrer peu d’amour pour les siens.
            Pourquoi ne commences tu pas a parler politique plutôt que pipolitique ? qui crois tu abuser ?

            Si tu veux que je t’ignore et je te promets que tu ne me sembles pas intéressant ( j’ai horreur des laches fachos ), evite de me sortir des bêtises politiques ou ad nominem, sinon je vois rouge !


          • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 21:12

            @jaja
            Tu ne sais vraiment pas ce que veut dire « democratie » ? 


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2017 07:35

            @jaja
            Contentez-vous de soutenir « les révolutions colorées » de votre copain Soros !
            En faisant semblant de confondre « agitations manipulées » et révoltes populaires.


          • jaja jaja 24 octobre 2017 09:02

            @Fifi Brind_acier

            Tiens l’adepte du gourou du proche de Pasqua (de la bande des milices anti-ouvrières du SAC) la ramène en faveur de ses copains de la monarchie franquiste comme il la ramène régulièrement ici en faveur des dictatures les plus immondes...
            Et c’est son pote complotiste de sa secte d’extrême droite qui me demande si je sais ce que veut dire démocratie !


          • Legestr glaz Ar zen 24 octobre 2017 09:05

            @jaja

            C’est un site d’échange jaja. Vous n’avez rien d’autre à dire qu’à proférer des insultes ? 

            Vous vous sentez bien ?



          • jaja jaja 24 octobre 2017 09:19

            @Ar zen

            Vous devez changer de lunettes... Vous ne voyez les insultes que d’un côté.... Ici je ne fais que répliquer à une militante de votre parti qui me répète, fil après fil que je suis un adepte de « mon copain Soros »... ce qui n’est pas une insulte bien sûr selon vous mais ressort du simple débat politique ?

            Aussi j’échange poliment avec ceux qui ne sont pas insultants... Les autres je leur réponds et leur répondrai toujours sur le même ton qu’ils emploient eux-mêmes...

            Capito ?

            A mon tour de vous demander si vous vous sentez bien ?


          • Legestr glaz Ar zen 24 octobre 2017 09:36

            @jaja

            Je vous rassure j’ai 10/10. 

            Revoyez vos posts. Hormis les insultes, ils sont vides de sens. Vous pouvez effectivement vous lancer dans l’écriture d’un petit manifeste de la meilleure insulte. A « G » vous pourrez toujours indiquer « gourou ». C’est très efficace jaja, vous avez vraiment de la ressource.

            Vous ne débattez pas Jaja, vous insultez !



          • samy Levrai samy Levrai 24 octobre 2017 09:47

            @jaja
            Tout prouve que tu ignores le sens du mot democratie... et les piteuses pirouettes pour noyer le poisson ne font que rendre la chose plus evidente


          • capobianco 29 octobre 2017 07:38

            @samy Levrai
            Au lieu de « penser » que ce sont les « autres » qui ne comprennent rien, avez vous, une fois, imaginé que votre adoration du charismatique ass vous aveugle ? Votre upr est le seul « parti » à encenser de cette façon presque religieuse sont immense prédicateur . Vous parlez beaucoup d’intelligence ou du manque ’intelligence pour les autres, vous n’avez pas de miroir chez vous sans doute....


          • Franck Einstein Franck Einstein 22 octobre 2017 20:37

            Une sous-région de la Catalogne veut rester espagnole, sous-référendum !
             smiley
            Une autre veut devenir russe, Poutine envoie des petits hommes verts !
             smiley
            TV Sputnik la tété qui nourrit les vrais indépendantistes (pas comme Le merdia ...)


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 22 octobre 2017 21:12

              Là où vous voyez des combattants de la liberté, je vois une clique de patrons de PME opprimés


              • aimable 22 octobre 2017 22:12

                plus un pays est divisé plus il est fragile et cela fait l’affaire des prédateurs .
                l’ union des régions fait leur force, je n’imagine pas ma région quelque soit sa richesse , se séparer des autres régions qui font la France !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 06:07

                  @aimable
                  Bonne remarque, d’autant que les mêmes expliquent sans rire, que si la France sortait de l’ UE, « ce serait un désastre, car la France est trop petite pour survivre face à la Chine ou à la Russie », toussa, toussa ...

                  6e économie mondiale, la France se ferait dévorer toute crue, il faut donc rester dans l’ UE et surtout, ne pas se rassembler pour le Frexit !


                  Mais pas la Catalogne et ses 10 millions d’habitants..., étonnant, non ?

                • Franck Einstein Franck Einstein 23 octobre 2017 10:17

                  @aimable
                  La France n’existe plus.
                  Qui veut que l’UE soit forte ?
                  Les pays les plus forts économiquement sont minuscules, Tawain, Suisse (très industrielle), Luxembourg (très industriel)...
                  On enchaine et affaibli les peuples par les traités
                  L’Islande a emprisonné les banksters, petite l’Islande ....


                • aimable 23 octobre 2017 10:32

                  @Franck Einstein
                  tout le monde ne veut pas forcément être un paradis fiscale ou une blanchisseuse et je ne suis pas certain de vouloir vivre comme un taïwanais et mes compatriotes non plus


                • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:43

                  @aimable L’Islande n’est ni un paradis ni une blanchisseuse, et c’est très certainement un pays plus démocratique que la France qui comme @Franck Einstein le dit bien est le seul pays AU MONDE à avoir mis des banksters en prison. 


                  Je serais très heureux de vivre dans un tel pays, qui compte seulement 300.000 habitants et qui fonctionne parfaitement comme nation. Y compris au foot !

                  Je ne crois pas que vous aimeriez vivre en Espagne non plus qui est gouverné par le Partido Popular, le parti le plus corrompu d’Europe. La monarchie espagnole aussi est très corrompue et gagne beaucoup d’argent en vendant des armes à l’Arabie Saoudite.

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:43

                  @L’impertinent
                  Pour vivre dans un pays comme l’Islande, il faut redevenir un pays souverain ! Merci de reprendre vos esprits ... Car l’Islande a fait tout ce qui est interdit par les Traités européens.


                  Non seulement elle a mis ses banquiers en prison.
                  -Elle a laissé les banques faire faillite, alors qu’en Europe, ce sont les clients qui vont voir leurs comptes bancaires siphonnés pour renflouer les banques en faillite. CF Chypre et l’ Italie.

                  - Elle a remis en place le contrôle des mouvements de capitaux pour préserver ses entreprises. Alors qu’en Europe, les capitaux vont et viennent comme ils l’entendent.
                  D’où les délocalisations et l’achat du patrimoine industriel, agricole, et immobilier français.

                  - Elle a protégé les comptes bancaires des Islandais. Cf la faillite des banques en Europe.

                  - Et elle a dévalué sa monnaie nationale, la couronne islandaise. Ce qui a favorisé le tourisme et ses exportations. Ce que la France ne peut pas faire, l’euro ne peut pas être dévalué !
                  Bilan : le chômage est à 1 ou 2%.

                  Voilà la différence entre un pays souverain qui décide en fonction de l’ intérêt général. Et un pays sous tutelle des Traités européens, qui ne peut rien faire pour protéger l’intérêt général.

                  Alors, que la Catalogne soit sous tutelle de l’ UE ou de Madrid, les Catalans seront ruinés comme les Grecs.


                • Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2017 22:12
                  #NousSommesTousCatalans

                  Pas moi ! ¨Pas moi ! Pas moi !


                  • symbiosis symbiosis 22 octobre 2017 22:21

                    Bon, apparemment l’Espagne est aussi corrompue que tous les autres pays européens, Catalogne comprise.
                    je veux bien être catalan, mais à condition que tous les pays européens, à commencer par la Catalogne, se soulèvent contre la ploutocratie, l’Otan, l’UE, la Banque Mondiale, le FMI et bien sûr le capitalisme.
                    Là d’accord je suis tous catalans.
                    Sinon, je ne vois pas trop où ça va.


                    • McGurk McGurk 22 octobre 2017 23:50

                      Encore un article scandaleux d’un type qui n’a rien compris du tout.

                      Sous couvert d’une « force policière disproportionnée », on veut nous faire adhérer via leur hashtag pourri qu’une poignée d’enragés fanatiques ont leur droit de faire sécession. Et bien non, je ne suis pas du tout « catalan ». Encore moins avec les mensonges distillés tout au long de l’article.

                      Alors maintenant, lorsque le gouvernement fait son travail s’invalider une élection parfaitement illégal d’un gouvernement régional qui a depuis longtemps outrepassé tous ses droits et fonctions, on fustige son action d’envoyer des forces de police qui n’ont fait que leur travail. Mais on lui tape aussi sur la tronche lorsqu’il n’agit pas. Logique de fou.

                      Ah mais au fait, on ne parle pas du tout du nombre de policiers blessés par ces mêmes « agneaux » voulant la liberté à n’importe quel prix. On a pas d’article ici racontant leur travail pénible face à l’extrémisme, leur point de vue ou même à propos de leur rôle de protecteur de la nation. Non, on nous vend du « la police c’est le bourreau »...proprement scandaleux !

                      Ensuite on nous dit que, avec un article de loi extrêmement vague et absolument dangereux pour les peuples, n’importe quel trou du cul ayant embrigadé une partie de la population a le droit d’annexer n’importe quelle partie du pays sous prétexte que « son peuple veut être indépendant ». Et bien non, ces « représentants » (nom exagéré étant donné le mal qu’ils font au peuple en question) devraient être depuis longtemps sous les verrous et leur parti dissout. Mieux encore, l’indépendantisme devrait être déclaré illégal et l’article invoqué supprimé, comme ça la question est définitivement réglée.

                      Qu’ils le veuillent ou non, les Catalans de cette régions sont espagnols et ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas issus d’une seule et même lignée qu’ils peuvent se soustraire à cette réalité. Tous les actes du gouvernement régional ont été visiblement planifiés longtemps à l’avance pour réveiller un « soulèvement populaire » permettant d’attirer l’attention des médias et du monde sur leur situation - leur égoïsme plutôt -, de pouvoir se poser en victime plutôt...qu’en bourreau.

                      « L’impertinent » aurait probablement dû s’occuper de tirer son courrier au lieu de diffuser une idéologie extrémises qui détruira à son tour l’intégrité territoriale de la France. Avec le soutien du futur « gouvernement idépendant Catalan » qui a déjà semé les graines de notre propre destruction. L’auteur est donc une sorte de terroriste intérieur. Et ça se permet de poster sur le site sérieusement...


                      • jaja jaja 23 octobre 2017 00:16

                        @McGurk

                        Festival d’idioties et de contre-vérités... Il fallait le faire... Notez quand même que votre« poignée d’enragés fanatiques » est majoritaire au Parlement Catalan et que la Catalogne est reconnue par la Constitution espagnole comme « une Nation » et que le Droit international est au-dessus de la Constitution espagnole... Ce qui signifie que le droit à séparation est acquis pour les Catalans...

                        Arrêt du Tribunal international de la Haye sur les déclarations unilatérales d’indépendance :

                        « Nous déclarons qu’aucune règle interdisant les déclarations unilatérales d’indépendance n’existe en droit international Nous déclarons que lorsqu’il y a une contradiction entre la légalité constitutionnelle d’un état, et la volonté démocratique, cette seconde prévaut, et nous déclarons que, dans une société démocratique, contrairement à une dictature, ce n’est pas la loi qui détermine la volonté des citoyens , mais c’est elle qui crée et modifie la légalité en vigueur ».


                      • McGurk McGurk 23 octobre 2017 00:44

                        @jaja

                        La majorité parlementaire ne signifie rien. Le parti actuellement au pouvoir en France possède une large majorité mais ne représente qu’une fraction infime de la population.

                        L’Espagne n’est absolument pas un Etat fédéral mais un Etat unitaire très décentralisé. Les régions restent donc des régions et ne sont en aucun cas des Etats en eux-même comme en Allemagne. Vous n’avez même pas pris la peine de chercher, ce qui indique clairement que vous racontez n’importe quoi sans rien savoir.

                        Le mot nation que vous utilisez ici n’a absolument rien à voir avec la notion que vous en faites, c’est simplement reconnaître un peuple parmi tant d’autres au sein de la nation espagnole. Comme partout dans le monde.

                        Le doit international n’est pas du tout au-dessus du droit national, ce ne sont que des conventions entre différents Etats et non une véritable législation comme en France.


                      • McGurk McGurk 23 octobre 2017 00:47

                        @jaja

                        La majorité parlementaire ne signifie rien. Le parti actuellement au pouvoir en France possède une large majorité mais ne représente qu’une fraction infime de la population.

                        L’Espagne n’est absolument pas un Etat fédéral mais un Etat unitaire très décentralisé. Les régions restent donc des régions et ne sont en aucun cas des Etats en eux-même comme en Allemagne. Vous n’avez même pas pris la peine de chercher, ce qui indique clairement que vous racontez n’importe quoi sans rien savoir.

                        Le mot nation que vous utilisez ici n’a absolument rien à voir avec la notion que vous en faites, c’est simplement reconnaître un peuple parmi tant d’autres au sein de la nation espagnole. Comme partout dans le monde.

                        Le doit international n’est pas du tout au-dessus du droit national, ce ne sont que des conventions entre différents Etats et non une véritable législation comme en France.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 06:13

                        @jaja
                        Quand vous aurez enlevé à la France, la région Aquitaine, le Pays Basque, la Corse, la Bretagne, le Languedoc, l’Alsace, la Savoie, la Provence rattachée à la Ligurie, et les Pyrénées Orientales rattachées à la Catalogne...., il restera la France, telle qu’elle était au Moyen Âge !!!


                        C’est d’ailleurs une des cartes prévisionnelles de l’ Europe du futur : la France du Moyen Âge !!

                      • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 09:28

                        @McGurk Que vous me considériez comme un « terroriste intérieur » et le torrent d’insultes déversés ici en disent assez long sur votre absence totale de sens démocratique le plus élémentaire.


                      • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 09:37

                        @McGurk Encore une fois on est ici dans la discussion de café du commerce sur le pour ou contre l’indépendance, c’est hors-sujet. En tant que Français cette discussion n’a aucun intérêt : en quoi avions-nous notre mot à dire en tant que Français sur le Brexit, l’élection de Trump ou le référendum écossais ? Rien. La véritable question c’est si on est pour ou contre la tenue d’un référendum en Catalogne, et là en tant qu’Européen ça nous concerne car la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes est un droit fondamental qu’est tenu de respecter tout membre de l’UE en vertu des traités. Je rappelle que plus de 80% des Catalans, indépendantistes ou pas, veulent un référendum : ce qu’obstine à refuser l’état central depuis des années, dans un pays où il n’y a pas de séparation des pouvoirs (ce n’est donc pas un état de droit) entre l’exécutif et le Tribunal Constitutionnel qui est aux ordres du Partido Popular. Pourquoi est-ce si difficile d’aborder à la Catalogne ce qu’on a accordé à l’Ecosse ou au Québec ?


                      • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 10:02

                        @L’impertinent
                        Je comprends mieux maintenant les insanités que tu écris... tu ne connais pas le sens des mots que tu emploies.


                      • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:09

                        @samy Levrai Exemple ?


                      • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 10:15

                        @L’impertinent
                        Tu nous montres que tu ignores tout du sens du mot « democratie » et de presque tous les mots qui forment le vocabulaire politique de base.


                      • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:24

                        @samy Levrai Vu votre réponse hors-sol encore une fois sans exemple concret peut-être ignorez-vous le sens du mot « exemple » ?




                      • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 10:52

                        @samy Levrai
                        « votre absence totale de sens démocratique le plus élémentaire. » tu ne connais pas le sens du mot...

                        « Tribunal Constitutionnel  » en general s’est pour savoir si une loi est constitutionelle , tu sais si elle est en accord avec la constitution.
                        Le referendum ça n’est que pour detruire les nations ? tu ne parles pas du referendum en France de 2005 , est ce un oubli ? 
                        Je pourrais passer la journée avec toutes tes approximations et autres bêtises car tu n’es pas capable de monter d’un cran dans tes approches, tu es obsédé par les effets et tu ignores ( volontairement ? ) les causes (par bêtise ou collaboration ? ).

                      • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 10:58

                        @samy Levrai Votre acharnement à me traiter encore et toujours de collabo est assez hallucinant !


                        De même que de vous permettre de me tutoyer, on se connaît ? Sûrement pas non. 

                        Vos textes sont en tout cas un véritable régal sociologique.

                      • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 11:09

                        @L’impertinent
                        Je suis désolé mais c’est ce qui te correspond le mieux mais tu as du remarquer que je m’était aussi « imbecile » dans le choix.

                        Pour qui te prends tu derrière ton avatar ? Tu viens en politique, masqué, pour nous raconté des inepties et tu te concentres sur le tutoiement... je te trouve decidement plein de creux dans ton vide.
                        J’ai avancé pas mal d’arguments dans mes « regals sociologiques » et je ne trouve aucune reponse dans les tiennes à part des bottages en touche vraiment pas habile, tu crois que cela illustre ton niveau ? 

                      • McGurk McGurk 23 octobre 2017 11:12

                        @L’impertinent

                        C’est justement là que vous avez tort.

                        La sortie de l’UE du Royaume-Uni nous concerne bel et bien. Ne serait-ce qu’économiquement, que pour les expatriés ou bien la facture qui va considérablement s’alourdir.

                        Le référendum sur l’Ecosse n’est pas tellement dû à leur désir d’être indépendant, mais surtout au manque de considération de Londres (idem pour le Pays de Galles) et à ses choix douteux de se replier. Ceux-ci savent parfaitement que sans la manne financière anglaise la région serait directement morte et ce n’est pas avec leur bilan économique ou bien des subventions de l’UE qu’ils arriveraient à exister. Ils ont d’ailleurs clairement exprimé leur rejet.

                        * "et là en tant qu’Européen ça nous concerne car la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes est un droit fondamental qu’est tenu de respecter tout membre de l’UE en vertu des traités.« 

                        La notion de »peuple« est dangereuse et ne signifie absolument rien, comme celle de »territoire« - c’est ce qu’on apprend en sciences politiques, je vous conseille d’y jeter un coup d’œil c’est passionnant.

                        Un peuple est loin d’être une seule ethnie, il y a depuis toujours un brassage dense de populations et le »peuple« auquel les traités se réfèrent...n’existe plus depuis longtemps. Si un jour il a réellement existé. Cf. l’histoire très dense de la péninsule ibérique et notamment celle des rois qui explique bien des choses.

                        * »ce qu’obstine à refuser l’état central depuis des années« 

                        C’est bien normal. Alors sous prétexte qu’une bande d’indépendantistes foutent la merde et veulent se barrer avec la caisse on va laisser toutes les région se tirer ? Sérieusement, rien qu’à l’énoncé de la question votre réponse est déjà absurde.

                        Ne vous en déplaise, une région n’est qu’une petite partie d’un Etat et non un Etat comme en Allemagne - qui fonctionne d’ailleurs différemment. Un gouvernement régional, en entrant au parlement, signe de fait la reconnaissance de la supériorité de l’Etat sur la région et non l’inverse. Il signifie d’entrée qu’il joue les règles du jeu.

                        Aller à l’extrême est puni de par la loi - ça s’appelle la sédition et ça aussi vous l’oubliez volontairement -, ce gouvernement régional et membres du parti devraient déjà être...en tôle depuis un bon moment.

                        * »Pourquoi est-ce si difficile d’aborder à la Catalogne ce qu’on a accordé à l’Ecosse ou au Québec ?« 

                        Parce que c’est un coup à faire péter un Etat et non seulement ça mais l’ensemble de l’Europe. Avec un contexte économique et social mauvais, le mal infligé à la population mais aussi aux Européens avec ce genre de mesures populistes sera très grand.

                        Car il ne s’agit que de ça en fait. S’il n’y avait pas de crise économique ou politique (avec les problèmes habituels de corruption), je vous parie qu’aucun de ces clowns ne seraient arrivés à la tête de cette région et que leur parti serait considéré par la population comme un parti d’illuminés dangereux.

                        Ici, on fait passer les intérêts financiers et politiques de quelques personnes avant les intérêts régionaux et nationaux. Avec des leaders qui ne sont, leur CV pour preuve,...pas du tout catalans (cf. internet) et n’hésitant pas à faire plonger toute une région pour quoi finalement ? Créer une entité autonome minuscule qui ne sera jamais viable et sèmera la destruction de nos pays, parce qu’ils vont aussi arguer que le sud de la France leur appartient ! Et oui, il faut y penser...

                        En fait vos argument sont faux de par nature car ils s’appuient sur une législation tellement destructrice qu’elle n’aurait jamais dû être votée. Destructrice non seulement pour les Etats, l’Europe, mais également parce qu’elle amènera à la séparation...des »peuples« . Et là je parle bien des Catalans qui sont, malgré votre avis, bel et bien Espagnols - que ce soit par la langue, la culture, l’histoire, etc.

                        Faire un énième pavé sur ce sujet en disant que »c’est tout à fait normal« fait non seulement de vous un ennemi de l’Espagne mais aussi de la France. Parce qu’ensuite vous allez dire que les Bretons, les Alsaciens et patati ont tous les droit d’être indépendants...et on arrivera à quoi ? Plus de liberté ou plus de mal et de bordel ? A quoi pensez-vous que nous allons réellement aboutir avec vos conneries ? Au chaos, tout simplement.

                        Tout ceci n’a rien à voir avec la »démocratie" que vous citez tant, mais simplement avec l’intérêt général et la raison. Deux choses que vous ignorez complètement.


                      • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 11:12

                        @samy Levrai
                        que je mettais...


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:55

                        @L’impertinent
                        Vous ignorez que Soros finance les séparatistes catalans ?

                        Le but de tout ce bastringue est de mettre le chaos en Europe, de diviser pour mieux régner et de supprimer les Etats Nations, pour sauver les banques et imposer des Traités comme TAFTA & CETA qui vont nous ruiner.


                        Vous savez dans quel état sont les banques européennes ?
                        Elles sont bourrées d’actifs pourris. Quand on est poli on dit : « des créances douteuses ».

                        Rien qu’en Italie où 2 ou 3 minuscules banques ont fait faillite, cela a coûté 17 milliards aux contribuables italiens. Je vous raconte pas quand la Société Générale ou le Crédit agricole vont exploser en vol...

                      • exocet exocet 23 octobre 2017 12:08

                        @McGurk

                        Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

                        Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

                        L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

                        Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

                        La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

                        45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

                        Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

                        et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.html


                      • McGurk McGurk 23 octobre 2017 12:41

                        @exocet

                        Je comprends bien ce que vous dites mais je trouve cela parfaitement hors sujet.

                        L’ensemble de la sphère politique mondiale est corrompue, c’est un fait. Le gouvernement central n’est très certainement pas plus pourri que le gouvernement régional.

                        En tout cas, même si ces faits sont avérés, il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur les leaders de « l’indépendance ». Comme je l’ai dit, ils sont le produit de l’univers anglo-saxon (cf. leurs lieux d’études) et sont allés chercher des appuis politiques (sûrement aussi financiers) aux USA...où est donc la marque de « catalanité » qu’ils revendiquent haut et fort ?

                        Elle n’existe pas, il n’y en a aucune trace. C’est le fruit d’une idée démente qui a germé dans un cerveau malade, sûrement appuyée par des hommes politiques étrangers peu scrupuleux qui voient dans le partage des nations leur propre intérêt (idem pour les entrepreneurs). En bref, c’est du populisme comme en Hongrie ou plus récemment en République tchèque.

                        Si on grattait un peu le vernis, je suis certain qu’on verrai des transferts de fonds (/biens) massifs étrangers (ou/et nationaux) douteux à destination de ce parti et du gouvernement régional. C’est bizarre qu’il n’y ait pas d’enquête sérieuse sur eux, pas vrai ?

                        En tout cas, pourri ou pas, le pouvoir central prône l’unité et c’est ça qui importe avant tout.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 19:18

                        @Syracuse
                        Et vous voulez quoi ? Un pays sans Etat, comme le souhaitent les anarchistes ? Rêve ! S’il y a bien un pays où vous n’avez aucune chance, c’est la France !

                        L’État français a 800 ans, il est intervenu dans tous les domaines depuis St Louis : économie, services publics, redistribution de 50% de la richesse nationale, de Colbert à de Gaulle, etc


                        Les Français ne pensent d’à travers l’ Etat. Dès qu’un problème arrive : « L’État doit faire ceci ou cela, l’ Etat doit intervenir », « c’est de la responsabilité de l’ Etat ! » ... .

                        Les théories anarchistes sont pourtant intéressantes, dans leur organisation locale. Mais vous êtes incapables de comprendre que les peuples sont différents, ils n’ont pas tous la même histoire, ni la même culture.
                        On peut pas plaquer les mêmes théories sur n’importe quel pays.
                        L’histoire et la culture des Français : c’est l’ Etat.

                      • samy Levrai samy Levrai 23 octobre 2017 20:13

                        @Syracuse
                        Est ce ton lavage de cerveau qui t’empêche de comprendre ce qu’est l’UE et au service de qui est l’UE ? 

                        Ton truc c’est le service de la finance internationale ? Tu trouves vraiment que l’UE est au service des peuples qui la forment ? 
                        C’est qui Paris ? Macron ? Hollande ? Sarkozy ? 
                        Ne me dit pas que tu es pour aucun Etat, aucune frontière comme les adolescents attardés qui ne comprennent pas ce qu’est la loi de la jungle... et l’alignement sur le moins disant.

                      • samy Levrai samy Levrai 24 octobre 2017 14:45

                        @Syracuse

                        Tu ne comprends donc pas ce que tu écris ?
                        Et tu reponds sans argument à un post qui en avait..., tu aurais mieux fait de ne pas repondre ...et tu parlais de limite intellectuelle... pourquoi est ce que je marre ? 
                        Tu as trop de nuance on dirait, qu’est ce que tu veux que le fait que tu prennes la peine de me repondre ou pas, puisse me causer ? 


                      • samy Levrai samy Levrai 24 octobre 2017 14:53

                        @Syracuse
                        Quand passeras tu au niveau 3éme du lycée ? quand vas tu reflechir par toi même ? tu devrais repondre aux questions que je t’ai posé ... tu sais celle sur la loi de la jungle, les moins disants, la soumission aux Etats voisins, etc... 

                        c’est cool le Zimbabwe au niveau social, dis moi ? c’est ce que tu veux « localement » ? 


                      • Aristide Aristide 23 octobre 2017 10:55

                        Il est assez savoureux de voir ici toute la vraie gauche, celle qui va de LO, NPA au Insoumis ce soutien sans réserves à tous les nationalistes catalans.


                        Il est facile de comprendre que ces mêmes internationalistes ne visent dans cette affaire qu’à essayer de réveiller de très vieilles histoires. Voilà donc que le pouvoir espagnol est transformé en une inquiétante renaissance d’un franquisme dont Rajoy serait le nouveau Caudillo. De la même manière voilà donc tous les catalans transformés en anarchistes de la CNT ou en communistes du POUM. Une vision anachronique assez simpliste qui plait tant à cette frange ultra-minoritaire de révolutionnaires.

                        Voilà donc que ces mêmes qui veulent respecter le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, n’hésitent une seconde à donner leur soutien, mieux à se déclarer pour l’indépendance. Je ne sais à quel titre il serait donc possible de se prononcer dans ce sens ou dans l’autre, serait-ce donc que notre position nous donne le droit de soutenir ou résister à cette affaire interne qui concerne les catalans. 

                        Mais qui est catalan ? A voir les décisions du pouvoir catalan excluant tous les résidents européens de la participation à ces votes, il faudrait peut être en déduire que cette « gauchitude » n’est que de façade contrairement à ce que nous présente ici et là quelques auteurs révolutionnaires. C’est vrai que quand on sait que cette population immigrée en Catalogne est largement contre l’indépendance ....




                        • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 11:10

                          @Aristide Question simple : êtes vous pour ou contre la tenue d’un référendum d’auto-détermination en Catalogne ? Comme ce fut le cas en Ecosse et au Québec.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 11:57

                          @L’impertinent
                          Je suis contre tant que l’ensemble des Espagnols n’a pas voté une autre Constitution qui le prévoit.
                          Vous êtes pour ou contre un Etat de Droit ?


                        • exocet exocet 23 octobre 2017 12:09

                          @Aristide

                          Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

                          Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

                          L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

                          Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

                          La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

                          45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

                          Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

                          et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.html


                        • velosolex velosolex 23 octobre 2017 12:12

                          @L’impertinent
                          Le referundum n’est pas un outil des plus démocratiques. Il se construit toujours sur une question, volontiers manipulatrice, parfois alambiquée, surfe sur le coté passionnel, et a cette capacité de servir d’arme à ceux qui veulent régler leur compte avec le pouvoir, en prenant le contre coup de la réponse espérée par ceux ci. 

                          En d’autres termes c’est une sorte de cuvette de wc plutot qu’une urne, pour beaucoup de concitoyens. 
                          Outre cela, on notera que le référendum espagnol a rencontré à peine 43% de participation, ce qui fait dire qu’assurément l’abstention a été le grand vainqueur, et que son invalidation des chiffres triomphaux, brandis par les nationalistes catalans, ne veulent rien dire, et n’inaugurent rien de bon quand à leur vision démocratique. 
                          Le dernier pays a s’être servi de l’idée de référundum est la grande bretagne, se moquant totalement de ses exilés, de la question irlandaise, étant sûre de sa force aveugle, comme à l’époque où elle dominait les mers, et manipulait le monde. Le joli mois de May n’est plus déjà ce qu’il était....Les anglais commencent à comprendre un peu tard que les choses ne sont pas si simples, qu’ils se sont fait manipulé par des aigrefins. 

                        • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 12:33

                          @Fifi Brind_acier Un état de droit c’est un état où il y a une séparation des pouvoirs. Or il n’y a pas d’état de droit en Espagne, car le Tribunal Constitutionnel est (tout le monde le sait en Espagne, mais on ne le sait pas en France) aux ordres du Partido Popular. Donc c’est le Partido Popular qui dit ce qui est légal ou pas, à son entière convenance : c’est l’arbitraire total, tout sauf la démocratie.


                          Vous ignorez visiblement le contexte de cette situation.

                          Aucun grand média français ne contextualise ce qui se passe aujourd’hui en Espagne, au regard du réel coup d’état institutionnel perpétré par le Partido Popular entre 2006 et 2010. En effet, à 120 voix sur 135 (une majorité on ne peut plus claire, les 15 autres étant du Partido Popular) les députés du Parlement catalan avaient adopté en 2006 un Statut d’autonomie, en rien indépendantiste, et tout à fait comparable à ce que Madrid a accordé au pays basque (qui lui il est vrai maniait la bombe) et où en conséquence de cet autonomie l’indépendantisme a virtuellement disparu. 

                          Ce Statut avait été approuvé au Cortes, le parlement espagnol. Mais le Partido Popular, ulcéré par un Statut de la Catalogne contraire à son idéologie néo-franquiste, a porté cela devant le Tribunal Constitutionnel – entité non-élue donc, et notoirement aux ordres du Partido Popular – qui l’a vidé de sa substance, ce qui a créé un sentiment d’humiliation en Catalogne et un mouvement indépendantiste qui n’existait absolument pas il y a dix ans. 

                          Depuis, le gouvernement Rajoy est dans un déni total de la question catalane, refuse tout débat sur le sujet, et bloquera toujours toute réforme de la constitution pour permettre un référendum légal puisque pour l’idéologie néo-franquiste du Partido Popular (ce parti a après la mort de Franco recyclé tous les cadres franquistes) il n’y a pas de peuple catalan à part entière.

                          C’est pour ça que votre argumentaire est totalement caduc par construction.


                        • El Shogun El Shogun 23 octobre 2017 16:42

                          @L’impertinent
                          Je vous cite dans un message précédent vis-à-vis d’un interlocuteur :
                          "Encore une fois on est ici dans la discussion de café du commerce. Pardonnez-moi mais on s’en fout royalement que vous soyez pour ou contre l’indépendance : vous êtes Catalan ? Non, pas plus que vous n’êtes Ecossais ou britannique sur la question du Brexit.« 

                          Et plus loin à un autre interlocuteur :
                           »Question simple : êtes vous pour ou contre la tenue d’un référendum d’auto-détermination en Catalogne ? Comme ce fut le cas en Ecosse et au Québec."

                          Un peu de cohérence si vous voulez échapper à la discussion de café du commerce voyons smiley


                        • Aristide Aristide 23 octobre 2017 18:59

                          @L’impertinent


                          Question simple : êtes vous pour ou contre la tenue d’un référendum d’auto-détermination en Catalogne ? Comme ce fut le cas en Ecosse et au Québec

                          C’est un problème espagnol. N’ayant pas du tout la même analyse et aucun doute sur le caractère démocratique de l’Espagne je n’ai aucune légitimité à décréter de mon petit jardin français ce que devrait faire les Espagnols et les Catalans dans cette affaire. D’un point de vue général, je crois que les Etats dans leurs frontières actuelles sont le résultat d’une histoire souvent douloureuse et jouer de la balkanisation en accordant à tout territoire le droit à l’auto détermination présente un danger assez évident de renforcement des nationalismes, dont on sait ce qu’il a entraîné à de multiples occasions. 

                          A mon tour question simple : Etes vous pour ou contre la tenue d’un référendum d’auto-détermination dans lequel les résidents immigrés travaillant et vivant en Catalogne sont exclus ?


                           



                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 19:53

                          @L’impertinent
                          Vous vivez au ras de pâquerettes. La question n’est pas le referendum ou pas.
                          La Catalogne, comme l’ Italie du nord sont les régions les plus riches de leurs pays.


                          Ils ne veulent pas partager avec les sans dents.

                          " (...) c’est la question de l’impôt qui a fait tout le succès de la consultation. La Lombardie (10 millions d’habitants) et la Vénétie (5 millions) figurent parmi les régions les plus riches d’Italie et contribuent à hauteur de 30% au PIB du pays. Peu endettées, elles versent en fiscalité 70 milliards d’euros de plus que ce qu’elles reçoivent pour leurs dépenses publiques. (..)

                          Et vous les soutenez ?? Vous soutenez la Ligue du nord ?
                          Ne me dites pas en plus, que vous êtes de Gauche ... !?
                           

                        • jaja jaja 23 octobre 2017 21:04

                          @Aristide : Les immigrés de Barcelone vous répondent :

                          « La déclaration du « Sindicato Popular De Vendedores Ambulantes de Barcelona (Syndicat populaire des vendeurs ambulants de Barcelone) et de l’ « Espacio del Inmigrante Raval » (Espace des migrants de Raval, une organisation indépendante) dans le contexte du vote du 1er octobre 2017 :

                          « Face à la situation des derniers jours en Catalogne, en tant que «  Syndicat populaire des vendeurs ambulants » et de « l’Espace des migrants », nous condamnons la violation des droits et des libertés du peuple catalan.

                          Nous réclamons le droit des peuples à décider de leur avenir, droit qui ne doit pas être nié et encore moins persécuté.
                          Nous étendons notre solidarité aux personnes et aux collectifs et organisations qui ont été de ceux qui ont toujours lutté pour le droit à l’autodétermination, depuis le bas de la société.

                          Nous voyons bien ce qui est en train de se passer, et bien que personne ne nous ait rien demandé ou invité à faire partie de ce moment historique, en tant que migrants, nous nous sommes auto-invités ; nous sommes habitués à ce que les gens pensent que nous ne savons rien, que nous ne comprenons rien, que nous ne sommes pas des citoyens, que nous ne votons pas, et donc que nous ne comprenons pas la politique, mais ils ont tort, nous nous battons et résistons à ce gouvernement espagnol colonial et raciste depuis des années.

                          Depuis des décennies, des siècles, ils nous ont déclaré leur guerre d’extermination et pourtant nous sommes là, encore en vie. Pour nous, migrants, il est évident que nous sommes là pour rester, bien qu’ils nous menacent, nous emprisonnent ou nous tuent, parce que si quelqu’un doit quitter ce pays, ce sont ceux qui sont au sommet, les corrompus, les dirigeants.

                          Aujourd’hui, le gouvernement montre son véritable visage et son ambition en Catalogne, celui de la violence, de la répression et de l’autoritarisme, ils veulent semer la peur dans les cœurs catalans. Ils pensent qu’ils peuvent attaquer, menacer, effrayer et piétiner la dignité de ces personnes défendant leur terre, sans aucune résistance. Ils croient qu’avec des matraques et des policiers, ils peuvent changer leur conscience politique.
                          Depuis notre arrivée en Catalogne, nous avons vu deux visages : celui d’une Catalogne rebelle, populaire et digne qui se bat pour son droit à décider de son avenir.

                          À ceux-là, nous vous disons que nous nous sentons invités, encouragés et enthousiasmés par ce que vous faites en ce moment, et espérons qu’il existera une opportunité de créer des lieux de participation où nous aurons tous notre place, sans racisme ni exclusion.
                          Nous aimerions que cette nouvelle république potentielle en plus d’être légalement et juridiquement dissociée de l’Espagne, se sépare également de son esprit et de sa mentalité coloniale et raciste.

                          Que ce qui est en train de se construire soit construit par le bas de la société, pour modifier l’ordre juridique, social et politique, pour un autre ordre plus juste, humain et inclusif, car dans une Catalogne construite par le haut de la société, avec les mêmes dirigeants, peu de choses changeront pour nous autres, les pauvres, les éternels oubliés, ceux de la société d’en bas.
                          Mais nous connaissons également l’autre visage de la Catalogne, celui de la Catalogne coloniale et raciste qui nous exclut, nous persécute et nous punit d’avoir une autre couleur de peau, une autre langue, une autre religion, une autre façon de penser.

                          C’est pourquoi nous nous devons d’affirmer que nous avons une mémoire et que nous n’oublions pas, que nous ne soutenons ni le gouvernement espagnol ni le gouvernement catalan régional (Generalitat) parce que ces deux gouvernements ont pour nous le même visage ; ils rivalisent pour voir qui chasse, emprisonne ou expulse le plus de migrants. Ils sont en compétition pour savoir qui érige le plus de murs, le plus de lois, le plus de normes et de règles qui empêchent de vivre dignement.

                          Nous croyons également que cette situation ne peut être résolue par la loi ou devant un tribunal, nos corps sont la matière parfaite de la machinerie « illégalisante », nous savons que les droits sont gagnés dans la rue.

                          Enfin, nous croyons, mais nous pouvons nous tromper, que la situation est susceptible de devenir plus difficile, l’État espagnol prépare la répression avec ses policiers dans les rues et, par expérience, nous savons que la répression affecte les couches les plus basses de la société, les militants, les pauvres, les exclus et les migrants. Pour cette raison nous appelons tous les migrants, avec ou sans papiers, à faire preuve de solidarité dans cette lutte digne et rebelle.

                          Nous vous demandons de résister, de se rebeller, de dire non à la répression, de dire non à la persécution, de dire non à la prison, de dire non à la violence, loin de laquelle nous cherchons le droit de décider de notre avenir.

                          P.S : si personne n’impriment vos bulletins de vote, nous les imprimerons pour vous, car ils ne peuvent plus nous rendre illégaux, nous avons été faits illégaux, criminels il y a longtemps, et nous n’avons plus peur. »

                          - Lien vers le post facebook du 3/10/2017 de BLMUK – Black Lives Matter UK : https://www.facebook.com/BLMUK/posts/870687239746920

                          - Lien vers la déclaration originale en espagnol des organisations barcelonaises du 29/09/2017 :
                          https://www.facebook.com/SindicatoPopulardeVendedoresAmbulantes/posts/689411 407928167

                          Traduction en français par Amélie Koulanda


                        • Attilax Attilax 23 octobre 2017 11:12

                          « il en va de notre démocratie à nous tous, citoyens européens »


                          1 - on n’est pas et on n’a jamais été en démocratie.
                          2 - la citoyenneté européenne est un mythe.

                          Vous commencez votre article en énonçant deux évidences qui n’en sont pas du tout.
                          Attention,un totalitarisme peut en cacher un autre.
                          Dénoncer les « fascistes » espagnols à la papa pour nous balancer dans les bras des fascistes 3.0 de Bruxelles ne me paraît pas un bon calcul, même si je partage votre opinion sur le gouvernement Rajoy qui pue la merde. De toute façon, l’armée espagnole avait clairement annoncé il y a deux ans qu’elle interviendrait si l’intégrité du territoire était menacée. Ce qui se passe n’est pas exactement une surprise, c’est un bras de fer, que les catalans ont lancé et qu’ils sont sûrs de perdre, vu que leur chère UE vient de les lâcher. Et pour cause : ils ne veulent pas perdre l’Espagne, qui quitterait l’UE plutôt que de perdre la Catalogne. Donc, tant pis pour la Catalogne, qui espérait le même traitement que l’Ukraine. Pas de bol, l’Espagne n’est pas la Russie. L’unité des vieux pays européens s’est faite dans le sang, au travers des siècles, aucun d’entre eux n’acceptera naturellement d’imploser pour satisfaire les caprices d’une de ses minorités. Et reconnaissons que c’est normal pour une nation : si votre bras droit demandait son indépendance, est-ce que vous la lui donneriez ?

                          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 12:41

                            @Attilax Mon bras droit ne parle pas, ne vote pas, et n’a rien à voir avec un peuple de plusieurs millions d’habitants de la taille de la Suisse. Votre métaphore est tout simplement absurde. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est un principe de droit international fondamental, que viole l’état espagnol en refusant depuis des années la tenue d’un référendum, comme l’ont eu les Ecossais ou le Québec. Visiblement vous êtes contre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est votre problème, mais c’est foncièrement anti-démocratique.


                            Je vois pas où je balance en quoi que ce soit vers Bruxelles 3.0 puisque les technocrates de l’UE sont tous avec Rajoy, ce qui est une honte car l’état espagnol viole tous les traités fondamentaux en matière de droits des citoyens, ce qui devrait lui attirer normalement des sanctions, comme on en fait actuellement la menace sur la Pologne dans un anti-fascisme d’opérette. 

                          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 12:46

                            @L’impertinent

                            Les peuples sont idiots et ne savent jamais ce qu’ils veulent vraiment. Sinon pourquoi aurait-on voté Macron ?

                            * "puisque les technocrates de l’UE sont tous avec Rajoy, ce qui est une honte car l’état espagnol viole tous les traités fondamentaux en matière de droits des citoyens"

                            Vous avez raison, l’anarchie et la division c’est bien plus drôle que l’ordre et la solidarité. L’identité nationale est une réalité que vous niez avec vos niaiseries de référendum à la noix.

                            Vous occultez un principe simple qui est qu’avoir des droits amène aussi des devoirs. A l’heure actuelle, des gens comme vous croient, à tort, qu’ils n’ont que des droits et ne doivent absolument rien à leur pays. C’est faux.


                          • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 14:13

                            @McGurk Vous n’êtes tout simplement pas un démocrate (on s’en est déjà aperçu ceci dit) puisque non seulement vous n’accordez aucune importance aux droits de l’homme, mais aussi vous vous opposez au droit fondamental des peuples à disposer d’eux-mêmes.


                            Encore une fois la questions de savoir si on est pour ou contre en tant que Français l’indépendance de la Catalogne n’a strictement aucun intérêt, c’est hors-sujet : la véritable question c’est de savoir si en tant que citoyens on soutient un référendum de la Catalogne au titre des peuples à disposer d’eux-mêmes (même chose qu’en Ecosse, la différence étant que le UK est une vraie démocratie, qui a aussi permis un vote démocratique sur l’UE) et si on accepte qu’un état membre viole les droits fondamentaux qui sont à la base des traités européens, et qui à ce titre unissent tous les européens.

                            Si la Turquie était dans l’UE aujourd’hui, nous devrions aussi dire #NousSommesTousTurcs, ce n’est pas une question identitaire, c’est une question politique de respect des droits fondamentaux, les vôtres aussi.


                          • McGurk McGurk 23 octobre 2017 14:38


                            @L’impertinent

                            * "Vous n’êtes tout simplement pas un démocrate (on s’en est déjà aperçu ceci dit) puisque non seulement vous n’accordez aucune importance aux droits de l’homme, mais aussi vous vous opposez au droit fondamental des peuples à disposer d’eux-mêmes.« 

                            C’est marrant venant d’un parfait libertaire comme vous.

                            Je suis attaché autant aux droits des Français qu’à la démocratie. Moi au moins, je pense »collectif« et non pas de manière égoïste.

                            Je m’oppose effectivement au populisme croissant soulevant toujours plus de gens en les embobinant avec des histoires de »liberté« à tous les étages - doctrine que vous avez visiblement avalé jusqu’à la dernière goutte. Je suis également contre l’anarchie programmée qui vous importe tant en prétextant »la démocratie« .

                            Vous et vos semblables me faites penser à Hitler et ses méthodes pour grignoter toujours plus de territoire à ses voisins.

                            * »Encore une fois la questions de savoir si on est pour ou contre en tant que Français l’indépendance de la Catalogne n’a strictement aucun intérêt, c’est hors-sujet« 

                            C’est faux, c’est au contraire en plein dans le sujet. Où sommes-nous prêts à aller pour semer le chaos en brandissant l’étendard de la liberté ?

                            Combien de pays devra-t-on faire tomber pour satisfaire vos intérêts égoïstes ? Combien d’Etats devra-t-on démanteler pour respecter une loi qui n’a pas lieu d’être ?

                            Votre vision des évènements, passés ou futurs, est bien courte. En fait vous êtes complètement aveugle et refusez de regarder plus loin. Ca s’appelle un déni de réalité.

                            * »et si on accepte qu’un état membre viole les droits fondamentaux qui sont à la base des traités européens, et qui à ce titre unissent tous les européens.« 

                            L’UE se le permet aussi en voulant négocier à notre place des traités qu’on a déjà refusé. Alors un de plus ou de moins...

                            * »Si la Turquie était dans l’UE aujourd’hui, nous devrions aussi dire #NousSommesTousTurcs, ce n’est pas une question identitaire, c’est une question politique de respect des droits fondamentaux, les vôtres aussi.« 

                            Nous ne devrions rien du tout. La Turquie n’est pas intégrable à l’Europe et eux le savent bien également. C’est actuellement une dictature se servant de la religion pour arriver à ses fins et sa société est à l’exact opposé des sociétés européennes.

                            Tiens dans tout ça je ne vois toujours pas la question des devoirs des citoyens européens dans vos interventions. C’est »liberté liberté" mais vous êtes curieusement silencieux sur le reste.
                            https://www.youtube.com/watch?v=YzjXRreGTAo


                          • Attilax Attilax 23 octobre 2017 19:47

                            @L’impertinent


                            « Mon bras droit ne parle pas, ne vote pas, et n’a rien à voir avec un peuple de plusieurs millions d’habitants de la taille de la Suisse. Votre métaphore est tout simplement absurde. »

                            Je ne trouve pas. On parle bien du « corps » de la nation, non ? Chaque composante en est un membre, donc si un des membres part, on peut bien considérer cela du point de vue de la nation comme une amputation. Comme vous le dites, c’est une métaphore.

                            « Je vois pas où je balance en quoi que ce soit vers Bruxelles 3.0 puisque les technocrates de l’UE sont tous avec Rajoy »

                            les technocrates de Bruxelles sont avec Rajoy depuis qu’ils ont compris que l’Espagne ne laissera jamais faire ça. Avant, ils ont tout fait pour que ça arrive, et pas seulement en Catalogne : ça s’appelle les « eurorégions » et ça sert à finir de démanteler les états-nations. Sauf qu’évidemment, il ne faudrait pas faire sauter l’UE avec ça, seulement les pays... Si les Catalans veulent absolument leur indépendance, il faudra qu’ils en passent par les armes, c’est évident. les Espagnols ont mis 800 ans à reconquérir leurs terres, je doute qu’ils laissent la Catalogne se barrer en 15 jours. Et l’UE a fait machine arrière car tous les pays qui la composent ont pris peur en voyant ce qui risquait de leur arriver. D’ailleurs regardez, c’est parti : la Lombardie et la Vénétie se sont engouffrés dans la même voie cette semaine... N’oubliez pas qu’il y a Bruxelles d’un côté et les pays de l’autre. Ils ne veulent pas tous la même chose et ça se tire dans les pattes de partout.

                            « Visiblement vous êtes contre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est votre problème, mais c’est foncièrement anti-démocratique. »

                            Ah bon ? Donc pour vous, les Catalans sont un peuple, mais pas les Espagnols ? Étonnant.
                            Et si une sous-région de Catalogne réclamait aussi son indépendance, vous soutiendriez aussi le droit des « peuples » à décider d’eux-mêmes ? Jusqu’où on peut aller comme ça, jusqu’au hameau ? Qui dicte les limites de ce qui forme « un peuple » ? Personnellement, il me semblait que c’était chaque pays en fonction de son histoire, mais bon, peut-être que j’ai tout faux.
                            Vous dites que je suis « anti-démocrate », mais je vous le répète, nous n’avons jamais été en démocratie, ni la France (qui est une république), ni l’Espagne (qui est une monarchie) ni aucun pays de l’UE. La Suisse pourrait s’en rapprocher, mais pas de bol, elle ne fait pas partie de l’UE. Ce que je trouve « anti-démocratique », moi, c’est le fonctionnement de l’UE. Et j’ajoute que vous ne trouverez pas de plus fervent défenseur de la démocratie que moi, puisque je suis pour la démocratie directe, sans représentants professionnels ! La vraie démocratie, c’est le peuple qui vote directement pour des lois et non pas pour des gens.
                            Quand aux droits de l’homme, c’est bien gentil, mais ils se sont révélés si pratiques ces dernières décennies pour déclencher des guerres dans plein pays qui ne nous ont rien fait que j’ai tendance à m’en méfier aujourd’hui tant je les trouve à géométrie variable. Il est amusant de voir que ça le fait pour la Catalogne mais pas pour le Donbass, par exemple.
                            Vous voyez ce que je veux dire ?

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 20:03

                            @L’impertinent
                            Ce sont des politiques néo conservatrices.

                            Quand vous voyez Soros qui s’agite, finance des agitateurs, des banderolles écrites en américain, et des andouilles qui manifestent au nom « de la liberté et de la démocratie », ( mais surtout pas pour sortir de l’ UE et de la mondialisation !), c’est que vous êtes en présence « d’une révolution colorée » !


                            Cela n’a rien à voir avec « la liberté des peuples à disposer d’eux- mêmes ». Sinon Bruxelles organiserait chaque année un referendum sur la sortie de l’ UE, dans chaque pays européen !!

                            Les referendum sont-ils respectés en Europe ? Nada, wallou, rien du tout !
                            On a fait revoter tous les pays qui avaient voté non.
                            Et en France, le NON est devenu un OUI, vous vous souvenez ??

                          • velosolex velosolex 23 octobre 2017 11:56

                            Honte à vous surtout pour cette tentative grossière de manipulation des esprits, à la sauce Charlie ou celle de « ich bin ein Berliner »....Mais on serait plutôt tenté de rire devant ce chiffon rouge agité par un matador d’opérette prenant un bœuf gras et endormi pour un taureau...

                            Tout cela n’est qu’une histoire de gros sous sonnant et trébuchant, pas la révolution d’octobre, Potemkine.... L’Espagne est un pays démocratique, décentralisé, dont les provinces ont un niveau d’autonomie bien supérieur à ce qu’il est en France. Qu’est ce que ces images de prisonniers franquistes derrière les barreaux ont à voir avec la situation présente ?..Orwell s’en retournerait dans sa tombe.
                            Des margoulins, que ce soit en Belgique, en Italie du nord, ou en Espagne, tentent de cliver leur riche région des devoirs de solidarité avec le reste du pays, en agitant un drapeau nationaliste pour flatter l’égo des ballots. 
                            Rajoy joue sur du velours, se refait une image, tant la majorité de l’opinion lui est acquise. 
                            Trente pour cent de la richesse nationale est en catalogne, la même chose pour la lombardie venitie. Ne reste plus que la région cotes d’azur pour demander son autonomie. Vite ! Montons de nouvelles brigades internationales. La survie du monde en dépend. Achetons tous un maillot du Barca à cent euros pièce pour montrer notre soutien à la cause. 

                            • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 12:43

                              @velosolex Ce qui est très intéressant dans votre commentaire c’est la densité du nombre d’insultes et de signes manifestes d’ignorance, densité inversement proportionnelle évidemment à celle du nombre d’arguments un minimum intelligible.


                              Bravo vous avez écrit un cas exemplaire de lâchage de méchanceté et de bêtise sur un réseau social.

                            • velosolex velosolex 23 octobre 2017 12:57

                              @L’impertinent
                              Vous remarquerez que je ne me suis même pas permis de me moquer de votre pseudo. En l’occurrence, si vous avez compris que je suis en désaccord avec vous, je serais bien aise que vous me mentionner les « insultes » dont vous me faites reproche, et que je vous aurais déversé par tombereaux entiers. 

                              De plus je serais « méchant » avec vous... Sans doute la bétise que vous me reprochez l’a rend elle compatible dans votre esprit, à l’instar du journal « Hara kiri », qui avait l’habitude de les associer dans son titre simplificateur et provoquant.
                              Apparemment, votre billet provoque plus d’incrédulité que de jalousie. Ce qui devrait raisonnablement vous remettre en question. Mais on peut être évidemment tenté par la paranoïa, qui est une défense comme une autre, à l’usage ou non des autonomistes et des ballots. Est ce encore une injure ? 

                            • exocet exocet 23 octobre 2017 12:04
                              Plus de 45 milliards d’€ de corruption annuelle : Rajoy est à la tête du parti politique le plus corrompu d’Europe

                              Antoine Gasquez 22 septembre 2017 Politique, Société commentaires

                              L’information traitée par les médias espagnols en juillet dernier est passée aujourd’hui à l’arrière plan compte tenu de l’actualité en Catalogne. Mais c’est aussi l’une des raisons du souhait d’indépendance des Catalans. L’Espagne est actuellement dirigée par le parti le plus corrompu d’Europe. Cette information est relatée par plusieurs médias espagnols. Parmi ceux-ci El Diario qui n’hésitait pas à titrer en mars dernier : « La corrupción endémica del Partido Popular ». Une assertion largement étayée : « Depuis 1978 jusqu’à nos jours, plus de 175 réseaux de corruption ont été découverts, tous associés aux partis au pouvoir et selon la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV), cette corruption ne coûte pas moins de 45 milliards d’euros annuels à l’Espagne. La plus grande part est prise par le Partido popular (PP), qui est le parti qui gouverne et qui prévoit de continuer à gouverner les prochaines années ». Un parti que Mariano Rajoy a intégré dans les années 1980 – le PP s’appelait alors Alianza Popular et était conduit par Manuel Fraga, un ministre de Franco – et dans lequel il a gravi tous les échelons avant de prendre les fonctions directives en 1989, de devenir ministre sous le gouvernement Aznar , puis de diriger le parti en 2004. Un parti qui gouverne, avec Rajoy à sa tête, l’Espagne depuis 2011. Un parti qui est surtout poursuivi pour…. 900 plaintes pour corruption.

                              Les affaires pleuvent. « Durant une période, il en sortait pratiquement une par semaine, parfois chaque jour » indique El Diario. « Marchés publics truqués », « Pots-de-vins », « fausses factures », « comptes en Suisse »…. L’affaire de la « comptabilité occulte » du PP...

                              La Commission nationale des marchés de la compétence (CNMC), chiffre à 90 milliards par an le montant des délits de corruption en Espagne, dont 47,5 milliards liés à des surcoûts dans les marchés publics. Un chiffre que confirme à un chouïa près la Commission nationale des marchés des valeurs, (CNMV) avec son estimation à 45 milliards. Ce qui représente plus de 7,5 % de la dépense publique espagnole.

                              45 milliards, c’est de quoi faire pratiquement 3 750 collèges ou lycées en France par an.

                              Il est impossible en France de comprendre le phénomène de montée de l’indépendance de la Catalogne si on n’intègre pas le problème profond de corruption qui touche l’Espagne. Rappelons que le budget annuel de la Catalogne est de 29,7 milliards d’euros, pratiquement la moitié du volume global de la corruption liée au pouvoir de Madrid.

                              et : http://www.huffingtonpost.es/2016/12/09/coste-corrupcion-espana_n_13532158.html


                              • velosolex velosolex 23 octobre 2017 12:31


                                @exocet

                                Un peu fort de prendre Orwell comme avatar quand on cherche autant à manipuler et à simplifier, lui qui avait le souci de démystifier les mensonges. L’histoire sans cesse revisitée par les opportunistes était un des pièges qu’il soulignait souvent.


                                Et évidement la corruption n’existe pas en catalogne. 

                                Le maillot du Barca , estampillé « quatar », comme celui du PSG ; doit laver plus blanc les esprits. Espérons que le pays n’est pas entaché des même virus que l’Espagne honni, à l’instar de son club fétiche. 
                                Barcelone | Barcelone : Le Barça accusé de tentative de corruption ?
                                C’est drôle, une vrai constance : Dés qu’un nationaliste veut prendre la pouvoir, il évoque la corruption des élites. Lui même et son camp s’érigeant en vertueux. Même Pétain nous a fait le coup de cette pureté salvatrice, après les débauches du front populaire. 
                                Sans parler de l’Adolph, chéri des foules un moment.
                                Si le souci des « indépendantistes » catalan était vraiment de lutter contre la corruption, ils s’attaqueraient à elle par les moyens démocratiques, pas en amputant le pays de la province de la plus riche. 
                                Ce qui revient à dire« après moi la fin du monde »...
                                Ce qui du reste est probable, au vue des dégâts concomitants. 

                              • sukhr sukhr 23 octobre 2017 12:27

                                « Jo sóc » en catalan hein... 


                                • Asaln 23 octobre 2017 12:39

                                  Déjà rien que le titre ça fait peur.On est sommés d« être catalan... sinon quoi ?

                                  Je ne suis pas Catalan. Et je n’aime pas l’imposition »nous somme tous« , parlez pour vous : »je suis« mais ce genre de slogan augure d’un diktat assez piteux.

                                  Ensuite les Catalans ne veulent absolument pas que nous le soyons tous (et je connais très bien la Catalogne), c’est même l’idée de base de l’autonomie et de l’identité culturelle.

                                  Enfin, du point de vue politique, le mouvement indépendantiste est traversé de très nombreux courants totalement contradictoires, des européistes béats aux anarchistes en passant par des limite poujadistes »qui ne veulent pas payer pour les pauvres du sud de l’Espagne« et qui pensent ainsi faire des économie d’impôts.
                                  J’ai eu une fois une discussion très serrée avec un chauffeur de taxi qui n’arrêtait pas de cracher sur les »Gitanos« (entendre les Andalous) qui à l’époque construisaient la Catalogne (ils ont été remplacés ensuite par les Sud-Américains). Le discours était tout à fait ce qu’il y a de pire dans le genre »les Bougnouls« etc (regardez le comportement de certains indépendantistes corses de base ou les motifs de nombreux »indépendantistes« d’Italie du nord.

                                  Pour terminer la seule chose sur laquelle on peut être d’accord c’est la liberté des Catalans à se définir comme peuple et, si peuple il y a, mais ça ça dépend d’eux, à se déterminer quand au régime politique qu’ils désirent et à leur indépendance ou non.

                                  Enfin ce n’est pas parce qu’un grand nombre de gens décident d’un truc qu’ils ont raison, c’est juste leur choix. Il ne faudrait pas confondre la démocratie représentative ( pas démocratique du tout d’ailleurs) et la vérité. Mais reste qu’on a le droit de choisir, c’est vrai à condition que ce choix soit réel et pas sous la pression.

                                  Mais non je ne suis pas Catalan, j’ai beaucoup de respect pour mes amis Catalans mais je ne suis pas Catalan, je crois que je le saurais, qui plus est ces slogans stupides et mondialisés sont totalement contre-productifs. Aujourd’hui tout le monde est tout le monde au moindre problème et personne n’agit à son niveau, on se contente de »se sentir« comme les dames patronnesses »pensaient aux pauvres". Pitoyable.


                                  • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 12:55

                                    @Asaln C’est dommage, sans les insultes vous auriez-pu écrire un commentaire intéressant, car en effet comme vous dites la question fondamentale est bien le droit des Catalans à un référendum d’auto-détermination. Un droit que réclament plus de 80% des Catalans, anti-indépendantistes compris (cf dernier sondage publié dans El Pais en septembre).


                                    Pour le reste je crois que vous n’avez pas du tout compris l’article : il s’agit ici de se montrer solidaires (mais effectivement vous pouvez parfaitement vous en foutre) en tant que citoyens européens et en vertu de tous les traités en matière de droits fondamentaux qui lient tous les Européens avec une minorité qui est l’objet de violation caractérisée de ces droits fondamentaux. J’aurais aussi dit Je suis Turc, si la Turquie faisait partie de l’UE : mais c’est justement pour ces questions de droits de l’homme qu’on sanctionne la Turquie, ou que l’UE menace de le faire en Pologne pour beaucoup moins que ce que se permet l’état espagnol en ce moment.

                                  • McGurk McGurk 23 octobre 2017 13:08

                                    @L’impertinent

                                    En fait vous avez raison et tort dans vos propos. C’est bien une question de solidarité que de soutenir la question nationale, le reste de votre commentaire n’est d’aucune valeur ni utilité.


                                  • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 14:16

                                    @McGurk Un commentaire bien inutile et creux que le vôtre, montrant une incapacité à produire le moindre début d’argument. Tout à fait cohérent avec votre haine de la démocratie et des droits de l’homme. Bonne continuation.


                                  • McGurk McGurk 23 octobre 2017 14:39

                                    @L’impertinent

                                    Intéressant mais je ne vois pas là le moindre argument...


                                  • Veniza Veniza 23 octobre 2017 12:54

                                    J’aimerai comprendre pourquoi la Catalogne veut se séparer de l’Espagne, pour quelles raisons précises, qu’est-ce qui s’est passé ?
                                    Ils jouissent pourtant d’une belle autonomie, alors quoi ?
                                    Se séparer de l’Espagne pour faire quoi ensuite ? Retourner dans le giron de l’UE ?
                                    Comment peuvent-ils survivre seuls ?
                                    J’entends bien que le Gvt espagnol est loin d’être à la hauteur du conflit, c’est peut-être aux Espagnols de revoter et non à la Catalogne. Il faut voir le fond du problème, le pourquoi je veux vous quitter, et résoudre ça.
                                    J’ai quant à moi un petit doute sur ces motifs, je pense que l’Espagne n’est pas la seule a en être l’auteur...
                                     smiley


                                    • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 14:14

                                      @Veniza

                                      Encore une fois la questions de savoir si on est pour ou contre en tant que Français l’indépendance de la Catalogne n’a strictement aucun intérêt, c’est hors-sujet : la véritable question c’est de savoir si en tant que citoyens on soutient un référendum de la Catalogne au titre des peuples à disposer d’eux-mêmes (même chose qu’en Ecosse, la différence étant que le UK est une vraie démocratie, qui a aussi permis un vote démocratique sur l’UE) et si on accepte qu’un état membre viole les droits fondamentaux qui sont à la base des traités européens, et qui à ce titre unissent tous les européens.

                                      Si la Turquie était dans l’UE aujourd’hui, nous devrions aussi dire #NousSommesTousTurcs, ce n’est pas une question identitaire, c’est une question politique de respect des droits fondamentaux, les vôtres aussi.

                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2017 20:16

                                      @L’impertinent
                                      De quel droit définissez-vous le sujet ? Eux le définissent autrement.
                                      Les Catalans, comme la Ligue du Nord en Italie, expliquent clairement, qu’ils ne veulent plus payer pour les pauvres des autres régions de leurs pays respectifs.


                                      Vous imaginez, si en France, avec 11 millions de sans emplois et les 9/10e de la France rurale abandonnée à son triste sort, les régions les plus riches faisaient sécession, « au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes »...  ??

                                      C’est quoi cette conception de la solidarité nationale ?? C’est une idée de Gauche ?
                                      Même la Droite, même Macron, même le FN ou le MEDEF ne le proposent pas !

                                    • pipiou 23 octobre 2017 13:10

                                      N’importe quoi !

                                      Des citoyens qui déconnnent pleins tubes on les collectionne ici.


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 octobre 2017 14:16

                                        Nous ne pouvons tous être catalans puisqu’être catalans suppose d’être opposés à ceux qui veulent dominer. Les Félibres veulent la liberté, les autres (genre Labrune qui porte bien son nom : fixé au stade anal) veulent le pouvoir. C’est l’éternelle opposition entre hystériques (fixé au stade oral et sexuel) et anal fixés aux rapports dominant-dominé. Sur le plan psychologique, les Félibres sont supérieurs, mais dans le rapport de force, les dominants l’emportent, sauf qu’au final, il sont perdants. La cigale dans la fable est gagnante mais avec le seul son du claquement de son dentier. Vous allez me rétorquer : oui, mais la Catologne, comme la Flandre est riche. C’est une autre histoire.


                                        • L'impertinent L’impertinent 23 octobre 2017 14:20

                                          @Mélusine ou la Robe de Saphir. non je vous rétorque surtout que votre commentaire surréaliste est fort drôle, je suppose que c’est de l’humour ;) 


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 octobre 2017 14:37

                                          @L’impertinent


                                          Hélas, c’est la triste réalité. Mais mieux vaut en rire smiley.

                                        • McGurk McGurk 23 octobre 2017 14:41

                                          @L’impertinent

                                          Non, c’est simplement une analyse plus psychologique de la situation.


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 octobre 2017 14:35

                                          Dans son livre sur le : Narcissisme, Belà Grunberger. a très bien développé l’opposition entre deux types psychologiques en opposition totale. Le type oral (l’être) qui investit plus son image narcissique, la créativité et l’amour, l’individualisme, plus féminin et son opposé : l’anal (l’avoir) qui privilégie les rapports de type dominant-dominé (exemple allemand ou de la hiérarchie administrative décrite parfaitement par Kafka). Dans l’idéal, les deux s’intégrent. Mais cela relève de la quadrature du cercle.


                                          • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 15:51

                                            Les indépendantistes représente 40% de l’opinion catalane, c’est beaucoup mais ce la reste une minorité.


                                            Ils d’ailleurs ont été minoritaire aux derières élections, même si le systéme local indirect leur à donné une majorité de siège, et encore c’est avec les 10 extrêmistes de la CUP, le genre qui vont caillassé les bus de touristes et pensent pouvoir faire de la Catalogne si bourgeoise une république populaire, c’est dire le niveau intellectuel de ce groupe de bobo..

                                            Le plus grave restant le mensonge sur lequel est fait le projet sécessioniste, les catalans, comme le reste de l’Espagne, sont si attaché à l’UE que les leaders nationalistes mentent comme des arracheurs de dents sur le sujet, ils savent très bien qu’ils n’ont aucuns moyens d’être indépendant hors de l’UE.

                                            Les « violences » policières ont choqués un peu les espagnoles qui sont un peuple peu politisés et qui ne comprenaient pas bien l’intérêt d’empêcher un référundum non reconnu. Mais la récupération grossière par les indépendantistes (l’Espagne à notement été choqué par la propagande de TV3 dans des programmes pour enfants), les comparaison débiles avec la périodes franquiste et autres accusations excessive et farfelu ont réveiller le sentiment national et ridiculiser l’image des nationalistes qui sont maintenant vu comme des déliquants.

                                            Le manque de projet crédible se retourne bien évidemment contre le Govern coincé entre les exrtêmistes de la CUP, la tentative grotesque et voué à l’échec de rallier les nation européenne contre l’Espagne, et les modérés qui ne souhaite que se maintenir au pouvoir sans passer par la case prison..

                                            Puis associé Rajoy au franquisme c’est comme associé Hollande à Staline, les comparaison débiles finissent toujours par vous desservir..

                                            • sukhr sukhr 23 octobre 2017 15:54

                                              @Lugsama
                                              mais oui, les indépendantistes sont minoritaires : la preuve, le pouvoir centrale a tout fait pour empêcher que le référendum ne le prouve smiley


                                            • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 16:05

                                              @sukhr

                                              La preuve ce sont les élections et les enquêtes d’opinions, le pouvoir central n’a fait qu’appliquer la Loi, c’est un peu son boulot.

                                            • sukhr sukhr 23 octobre 2017 16:06

                                              @Lugsama
                                              oui c’est sûr, c’était tellement intéressant pour l’État Central de provoquer tout ce bordel plutôt que de laisser le référundum prouver que la majorité des catalans était contre l’indépendance

                                               smiley

                                              le pouvoir central a paniqué : admettez le.


                                            • McGurk McGurk 23 octobre 2017 16:11

                                              @Lugsama

                                              Difficile de le faire reconnaître à un auteur anarchiste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès