• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Oh Jérusalem

Oh Jérusalem

Oh Jérusalem, ville des passions et des déchirements, ville sainte et chevaleresque, fait encore parler d'elle.

Centre névralgique des religions monothéistes, cette ville traverse les âges à l'aune des poussées guerrières. Auparavant leitmotiv des Croisés et de l'Empire de Saladin, aujourd'hui future capitale d'un pays qui ne cesse de réécrire l'histoire. 
Les Arabes sont-ils voués à être Le paillasson des grandes puissances ? Délaissant la Palestine et tout ce que cela peut représenter au prix d'alliances tangibles avec leurs bourreaux. 
Cet énième rebondissement vient parachever la déliquescence de ce qu'on appelait autrefois "Le Monde Arabe".

Hélas, il n'a pas fallu attendre Trump et sa rhétorique maladroite pour voir les Arabes humiliés. Ces derniers le sont par eux-mêmes, trop longtemps opposés sur des conflits idéologiques, du panarabisme de Nasser au panislamisme des Saouds. 
Tiens, en parlant de l'Arabie Saoudite, pays aux milles contradictions, qui se veut garant des lieux saints de l'Islam tout en pactisant avec leurs pires ennemis. Eh oui, les Saoudiens ont été les premiers à s'agenouiller docilement devant la puissance états-unienne, et ce, dès 1945 avec le pacte Quincy. Mais on ne s'arrête pas en si bon chemin, l'asservissement est quasi-totale. En effet, le gouvernement de Riyad multiplie récemment les appels du pied en faveur d'une alliance avec Israël pour contrer la puissance iranienne, qui elle, finance la résistance palestinienne. Mais ne soyons pas trop durs avec les Saoudiens, en échange de Jérusalem donnée sur un plateau d'argent à Netanyahu, le prince Mohamed Ben Salman propose Abu Dis une ville de Cisjordanie pour satisfaire les Palestiniens (sûrement pour faire oublier les bavures commises au Yémen). Riyad est vraiment prêt à toutes les soumissions pour s'assurer d'un soutien face à l'Iran et le Hezbollah. Ses sbires suivent le pas, sinon plus de pétrodollars .. L'ennemi de mon ennemi est mon allié, en fait c'est facile de comprendre les conflits au Moyen-Orient.

C'est tellement facile, qu'on en oublie le sort des Palestiniens, qui sont les véritables vaincus de l'Histoire. L'espoir, si il existe encore, est de plus en plus mince. 
L'ogre israélien déploie ses tentacules colonisatrices avec la bienveillance de l'Occident. Mais, nulle crainte Macron a tweeté que c'était "regrettable".

Le tombeau du Christ et le Dôme du Rocher où réside la Mosquée Al Aqsa ne doivent pas tomber dans l'oubli et encore moins sous la tutelle d'un État belliqueux. Pourtant ce dernier, dans sa rhétorique victimaire vous fera croire qu'il est en danger alors qu'il a la bombe nucléaire (grâce en partie au gouvernement français de Pierre Mendes France en 1956). Les exactions et les spoliations sont quotidiennes, tout comme la colonisation.. Les Arabes sur place ne sont plus que des apatrides subissant l'opprobre et la déshérence. Sans oublier qu'Israël reçoit 4 milliards de dollars annuel depuis l'ère Obama. Eh oui l'ancien président américain, bien que "cool" sur la scène médiatique, n'en est pas moins prédateur.. Ne parlons pas même du sort des habitants de Gaza qui eux vivent dans une prison à ciel ouvert. Au Sud, l'armée égyptienne quadrille le Sinaï. Rien d'étonnant quand on sait que le Maréchal Al Sisi reçoit la modique somme de 1,3 milliard de dollars pour l'appareil militaire (de la part des US, pas besoin de préciser). Une aide n'est jamais gratuite, il faut un retour sur investissement. Au Nord, à l'Est et à l'Ouest de Gaza, l'armée israélienne limite drastiquement l'aide humanitaire, empêchant tous les Gazaouis d’avoir accès aux soins et à l’eau.. En semant la haine et la violence il ne faut s’attendre à récolter l’amour et la servitude.

Mais revenons au sujet, chaque Arabe embrasse l'idée même d'indépendance et de souveraineté au prix malheureusement de l'abandon de la cause palestinienne pour le plus grand bonheur de leurs ennemis d'hier et de leurs bailleurs d'aujourd'hui. 
N'en déplaise aux ancêtres chrétiens et musulmans qui avaient nourri pendant la Nahda du XIXeme siècle le rêve d'une Nation Arabe unifiée, c'est hélas resté qu'une ligne de plus dans la nostalgie régionale. Toutes les chancelleries arabes du Maroc au Liban y vont de leur commentaire pour soutenir la Sainte Jérusalem. Or, le poids des mots prend de la valeur, uniquement lorsqu'il est suivi des faits..

Je finirai ce petit texte par la citation d'un auteur syrien Mohamed Al-Maghout " la politique c'est comme la cuisine, les États-Unis surveillent, les Russes mélangent, l'Europe assaisonne, les Israéliens mangent et les Arabes font la vaisselle"

Triste utopie que de prôner une solidarité parmi les siens ..

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2017 16:59

    Article comique, venant après plusieurs autres qui ne l’étaient pas moins. On se demande combien de temps ça va pouvoir encore durer, mais c’est que si la raison sait s’assigner ses propres limites, la déraison n’en connaît pas.

    Pauvres Palestiniens, en effet, qui rêvent depuis les années 20 de l’autre siècle, de pouvoir exterminer jusqu’au dernier ces méchants voisins, enfants de migrants comme eux, qui leur auraient apporté la modernité et l’opulence s’ils avaient su en saisir l’occasion, mais en dehors de l’assassinat, pour lequel ils sont grassement stipendiés par une Autorité que financent nos impôts de citoyens européens, il faut bien dire qu’ils ne savent pas faire grand chose.

    Apprendre à se servir d’un tournevis ou d’un couteau de cuisine pour trucider le premier passant, ça n’est quand même pas l’activité d’un homme digne de ce nom. Tous, fort heureusement, n’en sont pas là, comme on pourrait avoir tendance à le penser quand on voit les choses de Paris, et il y avait en fait assez peu de monde aux manifestations à Jérusalem. Plus de journalistes et de caméras, quelquefois, que d’agités. La presse occidentale voudrait voir du sang, mais il tarde à couler. C’est surtout au Liban que ça fermente, grâce au Parti du Diable à la dévotion de l’Iran, notre grand allié au Moyen-Orient, à nous autres Européens, lequel envisage de faire en sorte que la portée de ses missiles puisse atteindre l’Atlantique afin d’être encore, en quelque manière, plus proche de nos capitales.


    • covadonga*722 covadonga*722 12 décembre 2017 20:24

      @Christian Labrune
      Apprendre à se servir d’un tournevis ou d’un couteau de cuisine pour trucider le premier passant, 



      tout aussi immoral qu’un cabinet israelien « fut il élu » dont tous les membres ont des notions militaires envoyant des merkavas dans gaza a titre de punition collective.
      Et ne me sortait pas le couplet sur les roquettes et les tunnels Tsahal sait traiter 
      a bon escient et légitimement ces cas.

    • pipiou 12 décembre 2017 21:42

      @Christian Labrune

      La différence entre Israéliens et Palestiniens ?
      Les palestiniens disent qu’ils veulent éradiquer le peuple juif, mais ne le font pas.
      Les Israeliens prétendent qu’ils veulent la Paix, mais ils font tout ce qu’il faut pour éradiquer petit à petit le peuple palestinien.

      Et l’islamophobe Labrune qui nous explique qu’un couteau de cuisine c’est plus dangereux qu’un stock de bombes au phosphore.

      Deir Yassin est l’Oradour -sur-glane des brutes israeliennes mais Labrune nous dira qu’il n’y avait pas de couteaux de cuisine pour massacrer femmes et enfants.

      Plus loin dans la connerie toujours plus loin ...


    • Massada Massada 12 décembre 2017 22:01

      @covadonga*722
       

      Nous avons en moins d’un mois détruit 2 tunnels reliant Gaza à Israel.
      C’est un nouveau système mis au point par nos ingénieurs dans la détection des tunnels qui commence à donner des résultats significatifs.


    • Jonas 13 décembre 2017 01:30

      @pipiou « Les palestiniens disent qu’ils veulent éradiquer le peuple juif, mais ne le font pas. »

      Et les attentats contre la population civile israélienne, c’est quoi ?

      1994 :

      - 6 avril : un Palestinien lance une voiture piégée contre un autobus à Afula (nord), tuant huit Israéliens et en blessant 44 autres. Cet attentat est revendiqué par le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) pour venger le massacre de 29 Palestiniens par un colon juif en février de la même année à Hébron (Cisjordanie).

      - 13 avril : le Hamas frappe pour la seconde fois en une semaine en Israël, tuant cinq Israéliens et en blessant 30 autres dans un attentat à l’explosif à Hadera (45 km au nord de Tel Aviv).

      - 19 octobre : un militant du Hamas fait exploser une bombe à bord d’un autobus à Tel-Aviv, tuant 21 personnes, dont une Néerlandaise, et en blessant 47 autres.

      - 11 novembre : un militant du Jihad islamique en Palestine fait exploser une bombe près d’une position militaire à Netzarim, une colonie juive dans la bande de Gaza, tuant trois soldats.

      1995 :

      - 22 janvier : deux kamikazes du Jihad islamique se tuent l’un après l’autre en déclenchant des explosifs à un arrêt de bus à Beit Lid, au nord de Tel-Aviv, faisant 22 morts, dont 21 soldats, et 64 blessés.

      - 9 avril : un membre du Jihad fait exploser une bombe au milieu d’un convoi militaire israélien près de la colonie de Kfar Darom, dans la bande de Gaza, tuant sept soldats et un touriste américain.

      - 24 juillet : un kamikaze du Hamas tue six Israéliens en faisant exploser une bombe dans un bus à Ramat Gan, près de Tel Aviv.

      - 21 août : un autre kamikaze membre d’Ezzedine al-Kassam, la branche armée du Hamas, fait exploser une bombe dans un autobus à Jérusalem, tuant cinq passagers, dont un Américain, et en blessant 89 autres.

      1996 :

      - 25 février : deux membres d’Ezzedine al-Kassam se tuent à en déclenchant des explosifs, l’un à Jérusalem dans un autobus et l’autre à Ashkelon (sud), faisant au total 26 victimes. 25 personnes (22 Israéliens, dont 8 soldats, deux Américains et un Palestinien) périssent à Jérusalem et un soldat à Ashkelon. Ces deux attentats marquent le début de l’offensive la plus meurtrière de l’extrémisme palestinien depuis la création de l’Etat d’Israël.

      - 4 mars : un kamikaze d’Ezzeddine al-Kassam fait exploser une bombe dans un autobus à Jérusalem, provoquant la mort de 19 personnes.

      - 4 mars : un attentat suicide perpétré par un militant du Jihad islamique, dans le centre de Tel-Aviv, fait 13 morts.

      1997 :

      - 21 mars : attentat suicide à la terrasse d’un café à Tel-Aviv. Bilan : trois Israéliennes tuées, ainsi que le kamikaze palestinien, et 46 blessés.

      - 30 juillet : 18 morts (16 Israéliens, plus les deux kamikazes) dans un double attentat dans le grand marché juif de Jérusalem-ouest.

      - 4 septembre : Triple attentat suicide à Jérusalem-ouest, revendiqué par le Hamas : huit morts, dont les trois kamikazes, et plus de 170 blessés.

      2001 :
      -1er juin : devant la discothèque « Delphinarium » à Tel Aviv, 21 morts
      - 9 août : devant la pizzeria Sbarro à Jérusalem, 15 morts
      - 1er décembre : sur le marché de la rue Ben Yehuda à Jérusalem, 11 morts
      - 2 décembre : dans un bus à Haïfa, 15 morts

      2002 :
      - 2 mars : dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem, 11 morts
      - 9 mars : dans le Moment Cafe à Jérusalem, 11 morts
      - 20 mars : dans un bus près de Kfar Mousmous, 7 morts
      - 27 mars : dans la salle de restaurant d’un hôtel à Netanya, 29 morts
      - 31 mars : dans un restaurant de Haïfa, 15 morts
      - 10 avril : dans un bus à Haïfa, huit morts
      - 7 mai : dans une salle de billard à Rishon Letzion, près de Tel Aviv, 15 morts
      - 5 juin : dans un bus près du passage de Megiddo (nord), 17 morts
      - 18 juin : au passage de Patt (sud de Jérusalem), 19 morts
      - 19 juin : carrefour de French Hill à Jérusalem, sept morts
      - 4 août : dans un bus au passage de Meron (nord), huit morts
      - 21 octobre : dans un bus au passage de Karkour (nord), 14 morts
      - 21 novembre : dans un bus à Jérusalem, 11 morts

      2003 :
      - 5 janvier : dans le centre commercial Neve Shaanan à Tel Aviv, 23 morts
      - 5 mars : dans un bus à Haïfa, 17 morts
      - 18 mai : dans un bus dans le quartier de French Hill à Jérusalem, sept morts
      - 11 juin : dans un bus sur la rue Jaffa à Jérusalem, 17 morts
      - 19 août : dans un bus à Jérusalem, 23 morts
      - 9 septembre : à un arrêt de bus près d’une base militaire à la sortie de Tel Aviv, huit soldats tués
      - 9 septembre : devant le Cafe Hillel à Jérusalem, sept morts
      - 4 octobre : dans le restaurant Maxim à Haïfa, 19 morts

      2004 :
      - 29 janvier : dans un bus de Jérusalem, 11 morts
      - 14 mars : au port d’Ashod, 10 morts
      - 31 août : dans des bus à Beersheba, 16 morts

      2005 :
      - 25 février : devant une discothèque de Tel Aviv, quatre morts
      - 12 juillet : près d’un centre commercial de Nétanya, cinq morts
      - 26 octobre : devant un stand de falafels à Hadera, cinq morts
      - 5 décembre : à l’entrée d’un centre commercial de Nétanya, cinq morts

      2006 :
      - 17 avril : devant un restaurant d’un quartier de Tel Aviv, 11 morts

      2007 :
      - 29 janvier : dans une boulangerie de la station balnéraire d’Eilat, trois morts

      .........

      http://lostinjerusalem.blogspot.com/2007/01/les-attentats-en-isral-depuis-la.html


    • covadonga*722 covadonga*722 13 décembre 2017 06:06

      @Massada
      c’est ce que je dis sans arrêt , tsahal sait parfaitement contenir les actions du hamas sans avoir besoin d’un intervention massive comme celle sur gaza .


    • Pimpin 13 décembre 2017 10:06

      @pipiou
      Les Palestiniens ne le font pas parce qu’ils ne le peuvent pas, sinon il y a longtemps qu’ils auraient détruit Israël !

      Le peuple Palestinien est surtout composé d’occupants arabes largement manipulés par leurs dirigeants extrémistes.

    • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2017 10:21

      @pipiou & Cavadonga

      Quand un peuple est attaqué, il n’a pas seulement le droit de se défendre, il en a le devoir. La guerre de 48 devait être une guerre d’extermination, comme encore celle de 67. La menace d’extermination n’avait rien d’un fantasme après la solution que l’Allemagne nazie avait organisée et que le mufti de Jérusalem, un des grands responsables de la guerre de 48, avait explicitement souhaité pouvoir étendre à la Palestine quelques années plus tôt.

      Les armées arabes coalisées, à chaque fois, auront été ratatinées.

      S’il était resté 250 mille Israéliens dans l’ancienne Palestine mandataire après une victoire des armées arabes, s’ils n’avaient pas été immédiatement exterminés, ils auraient très vite subi le même sorte que huit cent mille Juifs obligés depuis cette époque de fuir des territoires où leurs lointains ancêtres étaient installés quelquefois des siècles avant la naissance du Chamelier de La Mecque.

      250 mille Arabes qui avaient préféré ne pas quitter leurs maisons pour attendre au loin la fin de l’épuration ethnique en 48 sont devenus citoyens israéliens. Le terrible génocide dont ils sont victimes depuis fait qu’ils ne seront bientôt plus que deux millions.

      Depuis quelques jours, les missiles du Hamas recommencent à tomber sur Sdérot et sur Ashkelon. Plus de cent mille missiles du Hezbollah peuvent frapper à peu près n’importe où entre Haïfa et Eilat. Le devoir des nations civilisées est de tout faire pour empêcher une explosion, mais les Macron et Mogherini sont en train de créer les conditions qui la favorisent. En retirant très ostensiblement ses troupes de la Syrie, Poutine se met en position d’exiger bientôt que l’Iran fasse exactement la même chose. Les Américains savent où est leur devoir, je ne m’inquiète pas là-dessus. Il n’y a que les Européens qui prennent encore des vessies pour des lanternes et n’ont pas encore compris la leçon de Sun Tzu. Quand on ne sait pas qui sont nos ennemis, disait-il, on perd toutes les guerres.


    • covadonga*722 covadonga*722 13 décembre 2017 10:34

      @Christian Labrune
      Le devoir des nations civilisées est de tout faire pour empêcher une explosion


      absolument on sent la le programme de Trump et Netanyahu 


      L’existence D’israel n’a de légitimité que dans les frontière ante 1967 , la capture militaire d’un territoire n’a de sens que comme garant de négociation la preuve israel a échangé le sinai capturé contre la paix avec l’Égypte . Je connais Israel j’y connais des ex collègues mais je réitère la colonisation est illégitime et entretien l’incendie.Certes les régimes des despotes arabes que vous semblez preferez aux iraniens « perso niveau démocratie ???? » jouent leur survie et lâche les palestiniens mais le feu couvera sous la cendre .aussi longtemps qu’il le faudra un palestinien murmurera l’an prochain en Palestine ....

    • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2017 10:43

      @Pimpin
      je n’avais pas vu votre intervention, mais la mienne vient de se placer juste en dessous, et je dis exactement la même chose.

      En 48, l’ONU avait préconisé un partage du territoire. Ceux qui n’étaient pas encore des « Palestiniens » auront préféré la guerre, c’est-à-dire non pas les lois internationales destinées à moraliser les rapports entre les peuples, mais la LOI DU PLUS FORT qui passe par l’exercice de la violence et qui n’a évidemment aucun rapport avec l’idée qu’on se fait de la loi.

      En 68 (pour me limiter à deux exemples) ils penseront encore être les plus forts.

      Mais quand on ne connaît que la loi du plus fort, et qu’on n’a pas la force de réussir dans son entreprise, il ne faut pas s’étonner d’être traité comme on aurait aimé traiter l’adversaire. « Vae victis ! » Malheur aux vaincus ! disaient les Romains. Il s’en faut bien pourtant que les Israéliens soient jamais allés jusqu’au bout de leur avantage. « Ils sont fous, ces Israéliens », auraient dit les Romains. Et je me suis demandé moi aussi quelquefois, cet été particulièrement, si la Knesset après 67 n’avait pas fait une folie en laissant la gestion du Mont du Temple à des Jordaniens qui ne tarderaient pas à tomber sous l’emprise des fanatiques. Pourquoi n’avoir pas annexé immédiatement, purement et simplement, la Judée et la Samarie, au nom d’un pseudo-droit du vainqueur qui aura quand même, partout dans l’histoire, défini les frontières des états ?

      Je reste quand même optimiste : les « Palestiniens » n’ont jamais eu les yeux en face des trous. Leurs vieux leaders en sont encore à se prendre pour le mufti nazi tonton d’Arafat. Grâce à un Trump qui appelle désormais un chat un chat, ça va leur passer et ils finiront par se rendre compte -un peu tard !-, comme les Egyptiens, les Jordaniens et maintenant les Saoudiens, qu’Israël n’a jamais été l’ennemi d’aucun peuple.


    • QAmonBra QAmonBra 13 décembre 2017 11:00

      @Christian Labrune


      (. . .) « En 48, l’ONU avait préconisé un partage du territoire. Ceux qui n’étaient pas encore des « Palestiniens » auront préféré la guerre, c’est-à-dire non pas les lois internationales destinées à moraliser les rapports entre les peuples, mais la LOI DU PLUS FORT qui passe par l’exercice de la violence et qui n’a évidemment aucun rapport avec l’idée qu’on se fait de la loi. » (. . .)


    • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2017 11:18

      aussi longtemps qu’il le faudra un palestinien murmurera l’an prochain en Palestine ....

      @covadonga*722
      Pendant près de deux mille ans, les Juifs auront répété, rituellement : « L’an prochain à Jérusalem », mais c’est que leur culture transmise par écrit de génération en génération depuis près de trois mille ans par la Bible et le Talmud est la plus ancienne du monde qui ait pu, intacte, traverser les siècles.

      Les « Palestiniens » sont musulmans, mais il n’y a pas de culture proprement palestinienne. Grâce aux financements internationaux, il s’est construit à Ramallah un vaste « musée palestinen » que je n’ai pas vu, mais à ce qu’il paraît, il serait désespérément vide.

      Que pourraient-ils bien y mettre ? Des portraits de Mohammed Amin al-Husseini ? La photo de son tête-à-tête à Berlin avec le chancelier Hitler ? Le portrait du même chancelier magnifiquement réalisé par des tisserandes palestiniennes et que le même mufti avait fait donner au Chancelier Hitler pour le flatter parce qu’il en attendait beaucoup ?

      Peut-être un portrait grimaçant d’Arafat, neveu du mufti, icône assez comparable à celle du Che que les Cubains appellent le « petit boucher de la Cabaña » ?

      Les clefs des maisons perdues lors de la « Nakba » ?

      Les photos pieusement conservés de couteaux que des tueurs palestiniens auront plantés dans le corps de gamines ou de mères de familles, sous les yeux d’enfants en bas âge ? ou dans celui de quelques garde-frontières ?

      Il y aurait aussi des photos d’autobus et de restaurants dévastés par des explosions

      J’oubliais : l’enfant al-Dura, fabrication du génial Enderlin, mort derrière son bidon, qui lève le bras pour voir si le cameraman filme encore et s’il peut se relever, son père toujours assis, le corps traversé de tant de balles après quarante minutes de fusillade, réprimant cependant tout saignement comme seul sait le faire un héros palestinien.

      Bref, si on veut voir un véritable musée des horreurs, c’est à Ramallah qu’on le trouvera.


    • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2017 12:06

       la colonisation est illégitime
      =================================
      @covadonga*722
      S’il y a quelque chose d’illégitime, c’est bien l’impropriété qui consiste à parler de « colonisation ». La Judée, par exemple, c’est quoi ? Vous allez probablement m’expliquer que l’étymologie de ce mot a toujours signifié « terre des Palestiniens » ?

      Et le département du 93, en France, de plus en plus déserté par ses anciens habitants français et surtout ceux de religion juive, mais qui est encore administré par les institutions de la République, c’est quoi ? C’est une « colonie », probablement ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2017 12:48

      @QAmonBra

      Il y a partout des traîtres, en Israël comme ailleurs. Vous, par exemple, si vous n’étiez pas un musulman fanatisé se rêvant en pays conquis, et si vous étiez un vrai Gaulois ordinaire, à lire vos interventions, je vous rangerais immédiatement dans cette sinistre catégorie où il y a déjà beaucoup de monde en France, et même déjà sur cette page.

      Il y a bien effectivement quelques cas de ce genre, en Israël, à la limite du pathologique, celui en particulier d’un Shlomo Sand qui a pris dès longtemps le parti de l’ennemi, et de trahir sa patrie. Aux dernières nouvelles, il aurait même cessé d’être Juif, pour devenir un ennemi et cesser d’être un traître, Je vous laisse quand même à deviner ce qui arriverait à un Palestinien du Hamas ou même de l’Autorité qui agirait de la sorte. Mais le bonhomme continue quand même, en Israël, à jouir confortablement d’une retraite de professeur. La démocratie, quoi qu’on en dise, présente quand même des avantages bien appréciables !


    • simazou 13 décembre 2017 17:19

      @Christian Labrune
      Salut Christian,

      Je vous souhaite une bonne fête de Hannouca, et encore merci de défendre Israël et les juifs contre ces nazislamistes...
      Miko Peled est une ordure et un traître, il se fait du fric sur le dos d’Israël, toute sa famille est de la même veine, pseudo pacifiste, sa nièce a été tué dans un attentat palestinien à Affula dans le nord d’Israël.
      @QAmonBra se nourrit de littérature antisémite et négationniste, c’est un malade.
      Voici un article sur l’immigration musulmane en Palestine. 


    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 01:18

      @Christian Labrune



      (. . .) « Il y a partout des traîtres, en Israël comme ailleurs. »(. . .) 

      Tout juif critiquant de façon solidement argumenté l’état colonial était auparavant un « juif honteux », voilà qu’il devient un traître maintenant, cela dégénère paranoïa à vitesse grand V chez les $ionistes et autres $ionisés !

      (. . .) « si vous étiez un vrai Gaulois ordinaire, à lire vos interventions, je vous rangerais immédiatement dans cette sinistre catégorie où il y a déjà beaucoup de monde en France, et même déjà sur cette page. » (. . .)


      Je ne sais pas ce que c’est de nos jours un gaulois ordinaire, un indo-européen tout droit venu d’Afghanistan ? un celte de Bretagne ? Un franc de Germanie ? Par contre être français oui je sais, mais vu que je ne suis pas musulman et que j’ai eu une éducation chrétienne, je dois néanmoins me considérer aussi comme un traître ! 

      Eh ! Il est grand temps d’arrêter l’onanisme cérébral dans la famille $ion, parce que cela part gravement en couille !


    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 10:33

      @simazou
       

      Vous êtes impayable le berbère sionisé, un site talmudo-sioniste pour « informer » le quidam ! Je vois que vous faites toujours l’âne pour avoir du son, mais que vous ne savez toujours pas faire le son que fait l’âne. . . 

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 10:35

      http://www.europe-israel.org/2016/07/video-revelation-du-ministre-de-linterieur-du-hamas-revele-la-verite-sur-lorigine-des-palestiniens-la-moitie-sont-egyptiens-et-lautre-moitie-sont-saoudiens-il-devoile-limposture-d/

      @simazou
      Merci pour votre lien, dont je ferai mes choux gras à l’occasion. L’adresse que je copie en haut de cette page renvoie à une petite video très intéressante elle aussi, sur laquelle plusieurs que les pires propagandes ont déjà décérébrés feraient bien de se pencher une minute.

      Le ministre de l’intérieur du Hamas y évoque la population palestinienne : la moitié, dit-il, sont venus dEgypte, et l’autre moitié sont des migrants venus de la péninsule arabique. La petite vidéo est au milieu de la page, sous la photo, et les propos sont traduits. C’est un document des plus étranges.

      Si, conformément à la Nouvelle Histoire made in UNESCO et en vigueur à Gaza comme dans les territoires dépendant de l’Autorité, il n’y a jamais eu de Juifs en Israël ni même en Judée, (l’étymologie du mot signifiant probablement « terre des Palestiniens »), si le second Temple dont la destruction évoquée avec précision par Flavius Josèphe à la fin du premier siècle n’a jamais existé (selon Arafat) et si des musulmans vivaient déjà en Palestine et y pratiquaient leur culte dans leur capitale Jérusalem plus de mille ans avant la naissance du Chamelier de La Mecque, ce brave ministre déraille complètement.

      A mon avis, sa déclaration doit faire suite à un repas un peu trop arrosé. Les anciens disaient  : in vino veritas. Et de fait, suffisamment imbibé, le pire menteur finit par dire la vérité. Je vois là l’esquisse d’une solution qui permettrait de résoudre le vieux conflit : faire boire les Palestiniens jusqu’à plus soif. Le procédé ne serait pas bien méchant. « Nos vins de France enivrent les sultans », disait déjà Voltaire dans Le Mondain, se réjouissant d’un procédé de résolution des conflits entre états bien préférable à la guerre : faire couler le sang, non, mais faire couler du pinard, c’est bien bien moins barbare et cruel ! (*).

       Nos Palestiniens sous l’empire de l’alcool (Bacchus akbar !) reconnaîtraient alors que Jérusalem, évoquée des centaines de fois dans la Bible, n’a jamais été leur capitale, qu’elle aura été aussi salement colonisée par les arabes du Calife Omar au VIIe siècle qu’elle l’avait été déjà par d’autres empires, et que seront tout aussi salement colonisés l’Egypte dès 640 et, jusqu’au XIe siècle, bien d’autres d’autres pays dépositaires de très anciennes cultures, entre l’Espagne et les rives de l’Indus. Ces peuples se seraient assurément fort bien passés d’une rencontre avec l’un des pires fanatismes que la bêtise humaine ait été capable d’inventer.

      (*) Je remarque que l’Arabie saoudite est fort discrète dans sa condamnation de la décision de Trump. C’est un pays où, en dépit de l’islam, les décideurs (mais pas le petit peuple tyrannisé !) ont toujours bu plus de vin de Bordeaux et de whisky que n’importe qui en Europe.


    • mursili mursili 14 décembre 2017 11:49

      @QAmonBra

      Miko Peled, un homme respectable, et forcément un traître pour les criminels de guerre sionistes, comme toute personne qui refuse de se plier à une omerta mafieuse ou tribale. 


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 12:30

      mais vu que je ne suis pas musulman et que j’ai eu une éducation chrétienne, je dois néanmoins me considérer aussi comme un traître !
      =====================================
      @QAmonBra
      Je me permettrai de corriger votre formulation. Vous dites « je dois néanmoins ».
      Si vous aviez tenu compte du raisonnement que j’avais formulé, vous auriez du écrire :
      « Je dois A FORTIORI me considérer comme un traître ».

      Si vous n’étiez qu’un descendant d’immigrés salafisé à l’extrême, comme on pourrait aisément le croire et comme il s’en rencontre plusieurs sur ce site, vous seriez simplement un ENNEMI de la France et vous mériteriez évidemment d’être traité comme tel.

      Mais un Gaulois christianisé, si vous en êtes un, qui prend le parti d’un islam regardant la France comme le Dar al-Harb, ce n’est plus un ennemi, c’est un TRAITRE. Prendre le parti du totalitarisme nazi dans les années 40, c’était exactement la même chose.


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 12:36

      ADDENDUM
      Si vous ne comprenez pas très bien ce que j’explique, lisez le bouquin de Bensoussan : Une France soumise.
      Si, après en avoir lu les sept cents pages vous ne comprenez toujours pas que vous faites partie de ceux qui se sont délibérément SOUMIS au totalitarisme islamique, au point d’en être devenu sur ce site le propagandistes appliqué et fanatique, je ne peux plus rien pour vous. Ni moi ni personne, du reste : la déradicalisation, ça ne marche pas.


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 12:39

      Séparé de mon intervention, cet addendum devient incompréhensible. Il s’ajoutait à une intervention destinée à QAmonBra, un peu plus haut, où je lui expliquais la différence entre les sens des mots « ennemi » et un « traître » dans la langue française


    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 13:16

      @simazou


      Entendu, je serai d’après vous un traître et pour votre interlocuteur vous êtes un chrétien $ioniste ou $ionisé mais, excusez mon insistance, compte tenu qu’en ce début de XXI siècle je ne sais toujours ce qu’est un gaulois, christianisé ou non, en vous rappelant que le terme est d’origine romaine, je ne sais toujours pas à qui et/ou à quoi s’exercerai ma prétendue traîtrise !



    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 13:23

      @QAmonBra

      Rectificatif : Mon post précédent s’adresse au « gaulois » que je remercie pour son cours de français en attendant de savoir ce qu’est un gaulois ou la France de ce siècle.


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 14:08

      @QAmonBra
      J’entends par Gaulois un Français qui connaît l’histoire de ce pays, qui sait ce qu’il doit aux progrès des Lumières au XVIIIe siècle, à la révolution française et aussi bien à des siècles de monarchie qui l’ont précédée, qui auront permis l’éclosion d’un rationalisme critique dès le moyen-âge et surtout son extraordinaire épanouissement après le surgissement de la science moderne au début du XVIIe siècle.

       En tournant le dos à tout ça, en préférant la violence des prêcheurs de haine décérébrés des mosquées salafistes ou des Palestiniens dont il est question sur cette page, habiles à ne rien comprendre à rien sinon aux appels au meurtre d’un chamelier du XVIIe siècle, vous trahissez la civilisation et vous vous trahissez vous-même de la manière la plus masochiste.


    • simazou 14 décembre 2017 14:33

      @Christian Labrune


      Merci pour le lien, voici un autre lien concernant Jérusalem :

      Chateaubriand, Voyage en Orient, 1811« Tandis que Jérusalem sort ainsi du désert, brillante de clarté, jetez les yeux entre la montagne de Sion et le Temple ; voyez cet autre petit peuple ( les Juifs ) qui vit séparé du reste des habitants de la cité. Épris, il baisse la tête sans se plaindre ; il souffre toutes les avanies sans demander justice ; il se laisse accabler de coups sans soupirer ; on lui demande sa tête : il la présente au cimeterre. »


      · Mark Twain, Les innocents, 1867 parlant de la Palestine « La désolation présente est telle que l’imagination la plus fertile ne pourrait gratifier ce paysage d’un semblant de vie ou de mouvement. Nous n’avons pas vu un seul être humain sur notre trajet. À peine ça et là un arbre ou un caroubier. Même l’olivier et le cactus, derniers amis des sols pauvres, semblent avoir déserté ce pays. Aucun peuple ne l’a considérée comme sa terre, son pays. Elle n’est plus qu’une province lointaine, pauvre et perdue, livrée à des nomades. Les forêts ont disparu, les villes tombent en ruine et pendant des siècles pas une ville nouvelle n’y sera construite. »· 

      Mark Twain pense que le succès des juifs est le produit de leur loyauté, de leur fidélité familiale, de leur intelligence et de leur sens des affaires. Il pensait que la criminalité et l’ivresse était inexistante chez les Juifs et qu’ils étaient honnêtes en affaires, même s’il savait que ce n’était pas le sentiment de la plupart de ses contemporains. Il écrivit ainsi :

      « Les Égyptiens, les Babyloniens et les Perses ont rempli la planète de son et de splendeur, puis… sont passés. Les Grecs et les Romains ont suivi, ont fait grand bruit et ils ont disparu et, d’autres peuples ont vu le jour et ont tenu leur flambeau élevé pour un temps, mais il a brûlé, et ils siègent désormais au crépuscule, ou ont disparu. Le Juif les a tous vus, tous battus, et est maintenant ce qu’il a toujours été, ne présentant aucune décadence, aucune infirmité de l’âge, aucun émoussement de son esprit alerte et agressif, aucun affaiblissement d’aucune sorte. Toutes les choses sont mortelles sauf le Juif ; toutes les autres forces passent, mais il demeure. Quel est le secret de son immortalité ? »


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 15:45

      vous êtes un chrétien $ioniste ou $ionisé
      ==========================================
      @QAmonBra
      Etant un chrétien, ou plutôt un athée d’origine chrétienne, je sais ce que je dois au judaïsme et à ces plus vieux Français « de souche » que sont les Juifs, si longtemps et si salement persécutés par l’Eglise, et maintenant par les musulmans qui ont pris la relève.

      J’aurais évidemment préféré que le projet de Théodor Herzel ne fût jamais nécessaire, et ça me fend le coeur de voir des Français juifs persécutés dans les banlieues devoir quitter un pays qu’ils ont si puissamment contribué à bâtir par un apport décisif dans tous les domaines de la connaissance. La France ressemble désormais, avec sa politique antisémite (récentes déclarations de Macron venant après le vote de résolutions négationnistes à l’UNESCO du temps de Hollande) à ces pays arabes que huit cent mille Juifs ont dû quitter depuis 48 à cause des persécutions.

      Si on n’est pas sioniste dans notre pays aujourd’hui - et je le suis autant qu’on peut l’être - c’est qu’on n’est pas français. Une part de nos valeurs, et peut-être la meilleure, c’est en Israël qu’il faudra désormais aller la chercher. Dans la « France soumise », tout cela est en passe de disparaître.
       


    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 17:28

      @Christian Labrune


      Inutile de chercher a décrypter le tissus de banalités qui, d’après vous, exprime l’identité française, tout est dit dans la phrase suivante :

      (. . .) « Si on n’est pas sioniste dans notre pays aujourd’hui - et je le suis autant qu’on peut l’être - c’est qu’on n’est pas français. »(. . .)
       
      J’en ai lu et entendu des conneries dans ma vie, mais franchement là c’est le pompon : L’idéologie $ioniste revendiquée et considérée comme une qualité française ! 

      Mordiou ! On se pince pour y croire ! 

      Et le même individu désignant nos concitoyens musulmans comme une menace pour le pays et considérant son contradicteur, dont le seul tort est de prendre la défense desdits concitoyens, comme un traître à la France !

      Avec des « français » de votre acabit en ex « pays des lumières », on ne peut plus s’étonner d’une France inexistante institutionnellement et formellement en tant que nation et d’un Peuple devenu, au travers de ses prétendus dirigeants, très français puisque très $ionistes, la risée des véritables nations et de l’humanité. . . 
       

    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 17:44

      @mursili


      Miko Peled est un homme un vrai comme je les aime, il lui a fallu surtout un courage à déplacer les montagnes pour oser contre lui même, sa famille et sa communauté, exposer à la lumière leur monstrueuse inhumanité, bombarder Gaza précisément à 11 heures 25 pour tuer le maximum d’enfants !!, 

      Des gosses vus seulement comme un danger pour l’avenir de leur état colonial et un moyen de terroriser les palestiniens. . .



    • mursili mursili 14 décembre 2017 22:58

      @QAmonBra

      Entièrement d’accord avec vous. Merci de me l’avoir fait connaître.


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 23:19
      Et le même individu désignant nos concitoyens musulmans comme une menace pour le pays et considérant son contradicteur, dont le seul tort est de prendre la défense desdits concitoyens, comme un traître à la France !
      =====================================
      @QAmonBra
      Combien de musulmans massacrés en France par des Gaulois depuis les crimes de Montauban et de Toulouse ?
      Combien de Français massacrés ou estropiés au nom d’Allah durant la même période ?

      De quel côté sont les bourreaux fanatiques et leurs approbateurs silencieux ? De quel côté sont les victimes dont il conviendrait de « PRENDRE LA DEFENSE », comme vous dites ?


    • QAmonBra QAmonBra 14 décembre 2017 23:48

      @Christian Labrune


      (. . .) « Si on n’est pas sioniste dans notre pays aujourd’hui - et je le suis autant qu’on peut l’être - c’est qu’on n’est pas français. »(. . .)

      Je ne suis pas prêt de l’oublier celle là ! 

      Quel lécheur de boules $ionistes ! 

      C’est quoi la phase suivante ? La fellation à glands circoncis !? 

      Et dire que mon ami d’enfance se prénomme aussi Christian, heureusement que je l’appelle « Kriss » depuis toujours !

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 décembre 2017 23:53

      Mark Twain pense que le succès des juifs est le produit de leur loyauté, de leur fidélité familiale, de leur intelligence et de leur sens des affaires.

      @simazou
      C’est aussi ce que pensait la rue égyptienne, s’il faut en croire Mathias Küntzel, dont je cite un extrait à la page 53 de son essai « Jihad et haine des Juifs » qui fut traduit en français et parut il y a quelques années aux éditions « L’artilleur ».
      .....................
      « Non seulement la Palestine ne concernait guère l’opinion publique égyptienne et n’était pas une question politique dans les années 1920, mais une »sympathie considérable était montrée par les publicitaires et les politiciens égyptiens pour le Foyer national juif qui émergeait en Palestine« . Ainsi en 1927 le gouvernement égyptien accorda un cordial accuel à la délégation d’une association de professeurs juifs en provenance du territoire sous mandat britannique. Plus tard, des étudiants de l’Université égyptienne firent une visite à Tel-Aviv pour participer à une compétition sportive. Quand le conflit s’envenima en Palestine, en 1929, le ministre de l’Intérieur égyptien ordonna à son bureau de la presse de censurer tous les articles antisionistes et pro-palestiniens. En décembre 1930, le gouvernement égyptien renvoya dans le territoire sous mandat des douzaines de Palestiniens qui avaient fui vers l’Egypte après la répression de leur »révolte« . Plusieurs personnalités égyptiennes ont rencontré des leaders sionistes pendant cette décennie et »apparemment ont déclaré leur sympathine pour le sionisme et se sont appliqués à trouver une « entente » entre Arabes et Juifs en Palestine« . Même en 1933, le gouvernement égyptien autorisa mille nouveaux immigrants juifs à débarquer à Port-Saïd pour rejoindre la Palestine »

      Les passages entre guillemets renvoient à des documents que cite Küntzel et dont les références sont au bas de la page 53.
      ......................
      Si le conflit « s’envenime », comme le dit Küntzel, à la fin des années 20, c’est que dès 1922, Mohamed Amin al Husseini est nommé mufti de Jérusalem. Il déteste les Anglais et plus encore les Juifs et finira à Berlin chez Adolf Hitler. En 28, les Frères musulmans de Hassan al-Banna commencent à distiller leur sale jihadisme, très soutenus eux aussi, idéologiquement et financièrement, par l’Allemagne Nazie. Tout cela crée un climat général atroce dont le pogrom d’Hébron en 29 sera le premier grand révélateur.

      Ce qui frappe quand on étudie l’histoire de la région, c’est qu’aucun des leaders palestiniens qu’on a pu voir jusqu’à aujourd’hui n’a encore rompu avec l’ islamo-nazisme du mufti de jérusalem, créateur de la 23e division de la Waffen SS dans les Balkans à la fin de la guerre. Son neveu Yasser Arafat considérait cette ordure nazie comme un « héros ».
       Il serait temps que les Palestiniens prissent sur eux de tordre le cou le plus rapidement possible à une pareille idéologie.


    • QAmonBra QAmonBra 15 décembre 2017 00:24

      @Padehic


      (. . .) « Il faudra bien faire avec ».

      Entièrement d’accord avec votre approche et cette conclusion, mais le ci-devant Labrune qui nous la joue « siècle des lumières » et « l’avant garde de la République », est il assez intelligent pour comprendre cela et, surtout, n’est il pas trop « accro » au $ionisme pour avoir les neurones et autres synapses en état correct de fonctionnement !? 


    • QAmonBra QAmonBra 15 décembre 2017 00:32

      @ mursili

      De rien, je partage l’info comme d’autres l’ont fait pour moi.

    • covadonga*722 covadonga*722 15 décembre 2017 07:11

      @covadonga*722
       a tous savez vous pourquoi je sais que j’ai raison sur ce thème ?


      c’est parce que je me fait moinsser tour a tour par les pro et les anti sionistes.
      ce qui me conforte dans l’idée que je ne suis guère loin du vrai .


      @Massada 
      hag sameah pour les « lumiéres »

    • Christian Labrune Christian Labrune 17 décembre 2017 14:22

      UNE INFO TRES INTERESSANTE du 17 décembre 2017

      http://www.lphinfo.com/mahmoud-abbas-convoque-a-riyad/


    • filo... 12 décembre 2017 18:52

      La Ligue Arabe vient de tenir sa réunion d’urgence suite à la décision de Donald Trump concernant Jérusalem.

      Et comme d’habitude c’est une montagne qui accouche (encore moins) qu’une souris. Iils ont décidés de ne rien décider.
      Une mascarade. Que du gesticulation, qui ne soulève même plus de la poussière. Un flop !

      Les palestiniens sont laissées seuls face aux israéliens et les américains. Point final ; leur sort est désormais scellé.


      • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2017 20:21

        Point final ; leur sort est désormais scellé.

        @filo...
        Oui, Dieu merci ! Et ça vaudra mieux pour tout le monde, particulièrement pour eux. Il vont peut-être enfin être obligés, lorsqu’ils auront vraiment les yeux en face des trous, de se mettre au boulot et de construire quelque chose d’intelligent, après avoir passé soixante-dix ans à essayer, bêtement, de tout détruire.


      • covadonga*722 covadonga*722 12 décembre 2017 20:27

        @filo...
        Les palestiniens sont laissées seuls face aux israéliens et les américains. Point final ; leur sort est désormais scellé.



        et des milliers d’israéliens vont devoir continuer a vivre l’arme au poing.
        Il y a eu un très bon docu sur arte ou les 5 successifs directeurs du mossad explique 
        que la solution n’est pas militaire et que les politiques israéliens ont une vision limitée au prochaine 48 h
         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur




Les thématiques de l'article


Palmarès