• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pauvre Canada

Pauvre Canada

DE LEADER QU’IL FUT IL PASSE À DÉLINQUANT INTERNATIONAL

 

On se souviendra du temps où le Canada était une référence de crédibilité internationale et de grand défenseur des droits inscrits dans la Charte des Nations Unies. Ce fut le cas sous les gouvernements de Lester B. Pearson et de Pierre Elliot Trudeau. Le premier a été honoré du Prix Nobel de la paix pour ses initiatives internationales, en tant que ministre des Affaires extérieures, visant à réconcilier les peuples et à faire respecter le Droit international.Le second a su se tenir debout face à un empire qui avait décidé d’en découdre avec Fidel Castro y sa révolution cubaine. Le Canada, loin de bouder Fidel et sa révolution, a maintenu de solides relations d’amitié et de respect avec Cuba et son leader. La présence de Fidel Castro aux obsèques de P.E. Trudeau en dit long sur leurs liens d’amitié et de respect.

Le Canada, sous la gouverne de Justin Trudeau, fils de P.E. TRUDEAU, est devenu un délinquant qui se retrouve sans crédibilité internationale. À la manière d’un vassal, il suit les directives de Washington ainsi que la manipulation médiatique qu’il exige dans sa lutte de conquête contre le Venezuelapays démocratique et souverain. Il en oublie le droit international, lequel interdit toute ingérence étrangère non désirée dans les pays souverains et indépendants. Ce qui est le cas, entre autres, du Venezuela

Lors des élections présidentielles vénézuéliennes, du 20 mai dernier, le gouvernement canadien a refusé aux Vénézuéliens et Vénézuéliennes, résidant au Canada, d’exercer leur droit de vote. Pour un pays qui se dit promoteur de démocratie dans le monde, il est curieux, qu’il empêche ainsi les résidants vénézuéliens et vénézuéliennes d’exercer leur droit de vote à l’ambassade et aux divers consulats de leur pays. D’abord, le vote est un droit fondamental de la personne et en rendre son exercice impossible va à l’encontre du droit international. À ceci, s’ajoute le fait que le gouvernement canadien a interdit au gouvernement du Venezuela d’installer ses équipements automatisés pour recevoir les votes de ses commettants vénézuéliens. L’inviolabilité des ambassades et consulats s’étend également aux biens et équipements dont la représentation diplomatique a besoin, pour mener à terme ses mandats. Nous connaissons tous l’inviolabilité des valises diplomatiquesLe Canada a tout simplement interdit l’entrée au pays des équipements nécessaires à l’installation des urnes dans l’ambassade et les consulats vénézuéliens. Il faut rappeler que cette coutume pour les représentations diplomatiques de faire voter leurs ressortissants est ce qu’il y a de plus normal. 

Comme si ce n’était pas suffisant, s’ajoute cette autre décision canadienne, cette fois pour empêcher la participation du Venezuela au Championnat militaire mondial de volleyball. Un comportement qui n’a rien pour améliorer les relations des peuples les uns avec les autres. 

Le 20 mai dernier, le Venezuela a tenu des élections générales pour élire son président et ses conseils législatifs. Plus de 1000 observateurs internationaux y ont été présents. Dans leur rapport final, ils n’ont eu que des éloges à l’endroit du peuple vénézuélien pour son civisme et sa grande liberté d’expression. Le taux de participation se compare favorablement à celui de l’ensemble des pays qui se disent démocratiques, bien qu’inférieur aux taux des élections antérieures. À cet effet, il faut signaler que la campagne nationale et internationale pour l’abstention a été féroce, mais, en dépit de toute cette manipulation, le peuple est sorti à voter à près de 49% des voix. Le candidat Nicolas Maduro a obtenu 67.84% des voix contre 20.34% pour son plus proche adversaire.

Il n’est pas inutile de rappeler que le Venezuela est doté d’un système électoral totalement automatisé, considéré, par la Fondation Carter, comme l’un des meilleurs systèmes au monde. Il n’y a pas de place pour y faire voter les morts et encore moins permettre à une même personne de voter plusieurs fois. Le décompte des votes est complètement automatisé, ne permettant aucune manipulation de ces derniers, comme ce fut le cas récemment, entre autres, au Honduras.

POURQUOI TOUTE CETTE TRICHERIE ?

D’abord, il faut rappeler que le Venezuela est un pays qui dispose de très grandes richesses en pétrole, en or et en diamant. De quoi, évidemment, susciter l’envie d’en être dépositaire. Avant la révolution bolivarienne de 1999, dirigée par ce grand leader que fut Hugo Chavez, les États-Unis et ses alliés avaient la voie libre pour puiser dans ces richesses. Avec ladite révolution, les choses ont changé. Le peuple a considéré que ces richesses lui appartenaient et qu’il pouvait en disposer selon ses intérêts et ses besoins. Plus de 2 millions de logements ont été construits. Les services de santé et l’éducation sont pris en charge par le gouvernement. Le peuple peut en tout temps révoquer par référendum un dirigeant ou des dirigeants qui ne sont pas à la hauteur de leurs fonctions. Il y a eu, comme on dit, un changement de garde. Washington et ses alliés ne l’ont pas trouvé drôle et ne la trouve toujours pas drôle, d’autant moins que le droit international reconnaît ce pouvoir du peuple à disposer lui-même de ses biens comme bon lui semble. 

Les multinationales étasuniennes, particulièrement impliquées dans l’exploitation du pétrole, durent réviser leur façon de faire et s’ajuster aux exigences de l’État vénézuélien. Il en fut de même pour les multinationales canadiennes, particulièrement impliquées dans l’exploitation des mines d’or. 

De fait, les prédateurs qui se considéraient les maîtres du jeu n’ont eu d’autres choix que de se plier aux décisions d’un peuple qui reprenait le contrôle de ses propres richesses. Un comportement tout à fait normal de la part du gouvernement vénézuélien, identifié à son peuple, de reprendre tout simplement ce qui lui appartient. C’est ce que chaque peuple et chaque gouvernement du monde devraient pouvoir faire.

Le Canada, les États-Unis et leurs alliés qui se font les grands promoteurs et défenseurs de la démocratie dans le monde, ne l’entendent pas ainsi. Ils ont choisi de dire non à cette volonté du peuple vénézuélien et à lui faire comprendre que la démocratie, sans leur accord, n’en est pas une. La ligne rouge à ne pas franchir pour ces peuples est celle de les placer au second rang. Il faut que l’Empire soit respecté et que ses droits acquis de la Doctrine Monroe le soient également. Même le droit international doit s’y subordonner. D’ailleurs, ils n’ont guère de scrupule à l’ignorer.

Une journaliste argentine a récemment mis la main sur un document secret de la quatrième flotte des États-Unis qui baigne dans les eaux de l’Amérique latine. Dans ce document on y trouve le PLAN mis en opération pour récupérer tous les espaces perdus au cours des dernières décennies au profit des peuples, décidés à récupérer leur plein pouvoir. Le Venezuela est la cible toute désignée pour cette attaque que je me permets de qualifier de diabolique pour l’usage qu’elle fait du mensonge, de la manipulation, du crime ciblé et froidement exécuté.

Voici l’article de cette journaliste qui nous révèle l’essentiel de ce Plan diabolique.

LE COUP DE MAÎTRE DES États-Unis CONTRE LE VENEZUELA

Ne vous demandez pas pourquoi nos médias d’information n’en ont pas parlé et n’en parleront pas. C’est qu’ils sont partis de ce Plan et leur rôle demeure celui de la manipulation des faits de manière à ce qu’ils ne soient ni vus ni connus. Pour ces derniers, il ne saurait être question que les Canadiens sachent que l’élection du Venezuela est ce qu’il y a de plus légitime et démocratique. 

Dans deux semaines, le Canada accueillera le Sommet du G.7 qui regroupe les sept pays d’alliance économique et politique les plus importants en Occident. Ils discuteront, sans nul doute, de leur nécessaire solidarité pour mettre un frein aux peuples un peu trop ambitieux quant à leur désir d’indépendance et de souveraineté et, également, pour récupérer les espaces perdus, comme c’est le cas, entre autres, au Venezuela. 

Je trouve triste que le Canada ait perdu toute personnalité internationale. De quoi nous faire regretter un Lester B. Pearson et un P.E. Trudeau.

Oscar Fortin

Le 26 mai 2018

 

http://humanisme.blogspot.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan 27 mai 17:08
    Salut Oscar,

    nécessaire rappel bien sur..
    le canada est il l’arrière cour des us ?? tout en étant propriété de la couronne Anglaise ??

    Pas facile de s’y retrouver..

    • samy Levrai samy Levrai 27 mai 17:33

      @Hecetuye howahkan
      membre de l’OTAN aussi...


    • Hecetuye howahkan 27 mai 18:03

      @samy Levrai



      oui exact.....

      ce qui est «  »« drôle »" mais est ce un hasard ou voulu ou un hasard voulu ??

      c’est ceci 

      OTAN en français = organisation terroriste d’Amérique du nord

      NATO en anglais = north american terrorist organisation..

      bien sur en chinois cela ne doit plus marcher....car ils sont devenus les leaders de la planète...



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 mai 20:10
      Bonsoir Oscar,
      Merci pour cette information, mais visiblement, la démocratie dans les pays de l’ OTAN, c’est toujours... pour les autres !

      Lors de l’élection présidentielle en Syrie, la France et l’ Allemagne ont fermé les ambassades syriennes, pour empêcher les réfugiés syriens d’aller voter  !


      • oscar fortin oscar fortin 27 mai 21:39

        @Fifi Brind_acier
        Bonsoir à vous également ; merci pour l’information. Une pratique qui ne semble pas trop des affecter dans leur lutte pour la démocratie dans le monde.


      • Xenozoid Xenozoid 27 mai 22:08
        @oscar fortin

        le canada a une sortie a l’article 50 ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 06:13

        @Xenozoid

        La Canada est dans l’ OTAN, la sortie, c’est l’article 13 du Traité de l’ Atlantique nord.

        Sur l’article 50, si j’étais vous, j’éviterai de faire de l’humour, vu le boxon en Italie, causé par ceux qui veulent éviter de l’utiliser ...


      • Extra Omnes Extra Omnes 27 mai 23:14

        Trudeau et Macron sont freres issus de la meme matrice a fabriquer des mougeons. Pauvre Canada et pauvre France ou bien faut-il dire couillons de canadiens et de francais ?


        • bob14 28 mai 07:01

          la Charte des Nations Unies est très loin d’être une référence morale !


          • izarn izarn 28 mai 10:04

            @bob14
            Vous avez raison alaoua akbar !
             smiley


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 17:55

            @bob14

            La Charte des Nations Unies est une référence morale ! Elle interdit d’intervenir dans un pays qui n’a déclaré la guerre à personne, et privilégie les négociations à la Guerre. Mais je suppose que vous en parlez sans l’avoir jamais lue ?

            Article 1 : Les buts des Nations Unies sont les suivants :
            1. 1- Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l’ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix ;
            2. 2- Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde ;
            3. 3- Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion ;
            4. 4- Être un centre où s’harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.
            Etc

          • izarn izarn 28 mai 10:00

            Il fut un temps ou l’Empire et ses vasseaux, sur d’eux, trustant in God, pouvaient misécordieusement se la jouer « droit de l’homme »...
            L’Empire avait ses pauvres, comme sous l’Ancien Régime...
            Désormais, c’est la pente vers un certain abime financier, avec ces pauvres qui curieusement finissent par accaparer la majorité de l’appareil industriel du monde, avec des armes de plus en plus modernes, performantes...
            Plus question d’etre aimable, il faut se la jouer voyou et guerre économique à tous les étages.
            L’Empire se rassure comme il peut avec ses PIB calculés en monnaie de singe-planche à billet.
            Ecouté ce WE sur France Culture :
            « La Russie n’est qu’une puissance locale, son PIB est équivalent au Benelux ! »
            Peut-etre, mais nos amis du bénélux ont-il une armée équivalente à la Russie, envoient-ils des soyouz dans l’espace, créent-il des Tu-57, SA400, peuvent-ils réduire en brique de charbon les USA en quelques minutes ?
            Ou se trouve la puissance réelle, dans de la monnaie planche à billet, actifs financiers qui en cas de krak ne vaudront plus tripette ? Ou les méga réserve de gaz et de matières premiere de la Russie, son armement top niveau, l’énorme potentiel industriel de la Chine et non moins énorme potentiel de main d’oeuvre ?
            Alors effectivement les justin, les emmanuel et autres gigolos font pale figure pour sauver le Titanic.
            Mais au fait qui les élit ?
            Décadence de l’Occident jusque dans les banlieues ?
            Rome est tombée par sa décrépitude interne...
            Nous sommes donc à l’âge des Romulus Augustule ? (Le dernier Empereur déposé par Odoacre)


            • zygzornifle zygzornifle 28 mai 11:02

              Pourtant il y a peu ils ont eut la « chance pour le Canada » quand le migrant tondu Juppé a fui la France après sa condamnation pour malversation.....


              • karim 28 mai 14:45

                « Dans deux semaines, le Canada accueillera le Sommet du G.7 qui regroupe les sept pays d’alliance économique et politique les plus importants en Occident. »

                Dîtes plutôt : Le sommet d’Ali Baba et des 7 voleurs.

                • oscar fortin oscar fortin 28 mai 15:51

                  @karim : Il faut croire que le destin avait prévu que vous interviendriez pour dire ce que vous dites....


                  Merci et bonne fin de journée

                • Zevengeur Zevengeur 28 mai 16:23
                  Bonjour,

                  Merci pour cet article éclairant sur le Canada, je reviens de Montréal où ma fille poursuit ses études et j’en savais peu sur l’histoire de ce pays mis à part le fait que Justin Trudeau était le Macron local.

                  Je me demandais en particulier pourquoi l’aéroport international de Montréal s’appelait Pierre-Elliott-Trudeau, j’ai la réponse. Ce dernier fut en quelque sortes le De Gaulle Canadien.




                  • Le421 Le421 28 mai 18:05

                    @Zevengeur

                    Ma visite récente au Canada m’a fait apercevoir un mode de vie bien loin de ce que la légende raconte.
                    Difficile de faire cent pas dans Montréal sans voir une main tendue.
                    Y compris des discussions en plein air avec sonorisation pour dénoncer les inégalités sociales.
                    Avec à peine deux degrés au thermomêtre mi-Avril !!

                  • JBL1960 JBL1960 29 mai 13:54

                    Sauf que le Canada est une colonie pénitentiaire comme le dénonce depuis toujours la Nation Mohawk, par exemple ; Pour ceux qui pensent toujours que le Canada est un pays “indépendant et souverain” ► Résistance 71 

                    Qui nous propose, la guerre perpétuelle ► La guerre ; la vraie et seule nature de l’empire…

                    Ce qui se comprend puisque ce pays « indépendant et souverain » occupe illégalement et militairement l’île de la Grande Tortue ► L’occupation militaire du Canada dénoncée par Mohawk Nation News

                    Justin Waterhole Trudeau, comme le surnomme les Natifs est sujet de sa Majesté, of course, tous les chemins nous ramènant à la City de Londres et au Vatican...

                    J’ai séjourné plusieurs semaines en Nouvelle Écosse en 1978 et le Discovery Train était en gare d’Halifax. J’y suis montée à bord, je n’avais aucune idée de la véritable histoire des Natifs ; la Nation Micmac, qui était totalement absente en France comme au Canada des livres d’histoire. Aujourd’hui, grâce aux Natifs eux-mêmes, Kahentinetha de la Nation Mohawk, Steven Newcomb Universitaire, chercheur, écrivain et juriste issu de la culture Native amérindienne (Shawnee - Lenape) et 40 ans plus tard, je suis capable de mettre des mots sur ce sentiment étrange qui m’a saisie en remontant le wagon du Train de la Découverte... Découverte ou plutôt Conquête étant le mot accepté pour ne pas avouer Domination/Dominion.

                    Je rattrape le temps à gober les mouches et ai décidé de consacrer, jusqu’à mon dernier souffle, le temps qui me reste à vivre sur cette Terre à amplifier les voix anticoloniales autochtones de tous les continents, et bien que sans travail, je ne chôme pas...


                    • oscar fortin oscar fortin 29 mai 15:37

                      Merci pour ce rappel qu’on s’empresse trop souvent d’oublier.


                      Bonne fin de journée et longue vie

                      • Le Gaïagénaire 30 mai 02:47

                        oscar fortin 29 mai 15:37


                        C’est la plus grande réussite Écossaise en dehors de l’Écosse elle-même conquise par qui ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès