• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pensez à votre conjointe : mourez maintenant !

Pensez à votre conjointe : mourez maintenant !

C’est à vous, messieurs les retraités, que je m’adresse aujourd’hui. 90 % des titulaires de pensions de réversion sont en effet des veuves que Macron, grand soutien des chasseurs et lui-même fine gâchette exécutive, pourrait cibler dans le cadre de la réforme des retraites à venir. D’ores et déjà, le nemrod élyséen a fait sonner le COR* pour préparer la population à cette nouvelle curée... 

Emmanuel Macron (Photo L'Opinion) {JPEG}

Il est comme cela, Macron, fidèle en amitié. Et ce n’est évidemment pas sa faute si ses amis de la finance et du Medef dégustent plus volontiers du foie gras d’oie truffé que du pâté Hénaff et du Puligny-Montrachet de préférence au Gros plant. Or, c’est un fait : l’amitié oblige. Et c’est ainsi que l’ex-khâgneux « Bibiche »**, est contraint de prendre des mesures afin de sauvegarder les intérêts des puissants et préserver le ruissellement de richesses vers les classes moyennes et populaires.

Encore faut-il trouver de l’argent pour aider lesdits amis dans le besoin. Qu’à cela ne tienne, la réforme des retraites devrait offrir de belles possibilités de redistribution. Macron dispose bien d’un « projet ʺSoleil vertʺ » dans ses cartons, mais son application serait, de l’avis des conseillers élyséens, prématurée. Ce devrait être pour le 2e mandat, si ces naïfs d’électeurs consentent une nouvelle fois à se faire rouler dans la farine. Reste qu’il faut trouver du fric ! D’où l’idée de supprimer la pension de réversion des veuves.

Une mesure de salubrité publique, en l’occurrence. Il est patent que l’on manque en effet de logements pour les actifs dans les grandes agglomérations. Quant au nombre de places dans les EHPAD, il est notoirement insuffisant pour accueillir les nouveaux retraités dépendants. Or, mécaniquement, la suppression de la pension de réversion jettera dans la rue de nombreuses veuves qui ne pourront plus faire face à leurs charges locatives ou au coût de leur hébergement en EHPAD.

L’avantage de la mesure envisagée est donc évident : non seulement les personnes concernées ne toucheront plus leur pension de réversion, mais très rapidement elles devraient ne plus toucher de pension du tout, eu égard à la dureté de la survie dans la rue, entre faim, froid et agressions. « Dommage de ne pas pouvoir dès maintenant transformer ces personnes en nutriment ! » ne peut toutefois s’empêcher de penser le président Bibiche avec un soupir de frustration en visionnant avec ravissement les euthanasies de Soleil Vert sur fond de pastorale beethovénienne.

De nombreuses voix s’étant élevées pour protester contre cette mesure de suppression, les pouvoirs publics ont fait savoir qu’il n’était pas question de toucher à l’existant en matière de réversion dans la réforme des retraites. Ce sont donc les futures veuves qui devraient faire les frais de cette nouvelle coupe dans les droits sociaux. D’où la nécessité pour ces femmes de pouvoir disposer de la réversion avant que le texte de loi ne soit promulgué. Ce qui implique la disparition du conjoint en amont du travail législatif. Bref, pour parler clair, vous savez, messieurs les retraités, ce qu’il vous reste à faire : avaler le bouillon de 11 heures avant qu’il ne soit trop tard pour votre épouse.

Tout cela n’est pas sans rappeler Marcel Aymé. « Il n’y a pas que Jupiter dans la vie, il y a aussi Uranus  », nous ferait remarquer avec malice le grand écrivain s'il était encore de ce monde. Un romancier qui, saisissant la balle au bond, ne manquerait pas de transposer les mots qu’il avait lui-même placés dans la bouche de son truculent héros Léopold :

« Pour que la fin de vie de votre femme soit douce

Claquez donc au plus vite, Macron est à ses trousses ! »***

* Conseil d’orientation des retraites

** C’est l’éditorialiste Claude Askolovitch qui nous l’a appris dans sa revue de presse du 28 juin sur France-Inter : « Bibiche » était le surnom donné à Emmanuel Macron par Christian Monjou, professeur de khâgne au lycée Henri-IV.

*** Dans Uranus, ce sont ces mots qu’adresse Léopold à Andromaque : « Passez-moi Astyanax, on va filer en douce / Attendons pas d’avoir les poulets à nos trousses ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

197 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Clark Kent 5 juillet 2018 08:55

    « Il n’y a pas que Jupiter dans la vie, il y a aussi Uranus  »


    transposer les mots ? je ne sais pas, mais en tous cas les rimes possibles seraient plus appropriées...

    • Fergus Fergus 5 juillet 2018 09:11

      Bonjour, Clark Kent

      Je ne comprends pas le sens de votre commentaire. Pourriez-vous préciser ?


    • Séraphin Lampion Clark Kent 5 juillet 2018 11:42

      @Fergus

      un exemple :

      Jupiter adore la guerre
      alors qu’Uranus adore ... ?

    • Fergus Fergus 5 juillet 2018 11:58

      @ Clark Kent

      OK !


    • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 2018 12:27

      @Clark Kent


      Pas loin au dessus de Nice il y a un bled, Duranus, c’est la que les voies du seigneur sont impénétrables ....

    • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 2018 12:28

      @Clark Kent


       la gay pride ....

    • Hallala Hallala 8 juillet 2018 08:42
      @Clark Kent
      Pas faux !

      André-Louis Auzière, ex-mari de Brigitte Macron vient d’accorder une interview-choc à l’hebdomadaire Paris-Match au cours duquel il décrit la psychologie de l’actuelle Première dame de France et ses habitudes pour le moins étranges…

      M. Auzière y explique notamment que l’actuelle épouse du chef de l’État a toujours été une nymphomane et que sa bibliothèque n’était constituée que de publications à caractère sexuel. Il révèle également sa longue liaison avec Omar Sy à laquelle elle a mis un terme sous la pression d’Emmanuel Macron, alors élève au lycée Henri IV en classe préparatoire littéraire, qui ne supportait plus la présence continuelle auprès d’eux de celui qui n’était alors qu’un humoriste propulsé par Djamel Debbouze. André-Louis Auzière termine son interview à Paris-Match en révélant enfin que Madame Macron lui a récemment téléphoné pour le mettre en garde contre une quelconque fuite sur son passé, faute de quoi « les représailles ne sauraient attendre », lui aurait-elle dit…

      http://afriquemidi.com/2018/04/04/revelations-troublantes-de-lex-mari-de-brigitte-lepouse-de-macron-a-toujours-ete-nymphomane/


    • troletbuse troletbuse 5 juillet 2018 08:57
      @Fergus
      Je vous préfère dans des articles comme celui-ci.
      Pour le Macrounet, Uranus va mieux que Jupiter car il évoque un de ses penchants. smiley

      • Fergus Fergus 5 juillet 2018 09:17

        Bonjour, troletbuse

        Quel que soit le contenu des articles, tous peuvent rencontrer un public, plus ou moins large selon le sujet et la tonalité. smiley

        Le penchant de Macron - effectivement plus Uranus que Jupiter - est effectivement bien cerné dorénavant et il aura beaucoup de mal à se débarrasser de son étiquette justifiée de « président des riches ».

        Les riches dont on apprend aujourd’hui qu’ils le sont encore plus que l’an dernier, et dans des proportions choquantes en regard des difficultés croissantes des classes populaires. Mais de cela, Macron n’a cure, lui qui vient sans argument sérieux de renvoyer à plus tard le « plan pauvreté ».


      • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 2018 12:29

        @Fergus


         il adore les frères Bogdanus 

      • HELIOS HELIOS 5 juillet 2018 15:40

        @Fergus


        .... voyons, voyons, mais il a raison, le Macron... si le nombre de riche augmente il arrivera bien un moment où nous seront tous riches !! allez, dépêche toi, Bibiche....

      • Fergus Fergus 5 juillet 2018 16:05

        Bonjour, HELIOS

        C’est en effet la logique du « rêve français » que Macron voudrait faire gober à nos compatriotes sur le modèle du « rêve américain ». Et tout le monde sait qu’il n’y a que des riches aux Etats-Unis...


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 18:34
        @Fergus
        Vous continuez à nier les conséquences de notre appartenance à l’ Union européenne. Macron ne fait qu’appliquer la feuille de route européenne pour 2018/2019. La réforme des retraites doit rapporter 5 milliards d’économies.

         « veiller à ce que le taux de croissance nominal des dépenses publiques primaires ne dépasse pas 1,4% en 2019 » ?

        Cette formule pour initiés signifie que, comme tous les ans, la Commission européenne exige que la France poursuive une politique d’austérité renforcée.

        La version du rapport de l’année 2015 [5] insistait sur le fait qu’ «  il est impossible de dégager à court terme d’importantes économies sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale. […] Des économies de 11 milliards d’euros sur les dépenses de santé sont prévues pour 2015-2017, mais des efforts supplémentaires seront nécessaires pour limiter les hausses de dépenses dans ce domaine. »

        En bref, les coupes sombres dans la santé, l’assurance-chômage et les retraites vont donc continuer et s’accentuer ! "


      • Yaurrick Yaurrick 5 juillet 2018 20:43

        @Fifi Brind_acier
        Apparemment ça ne vous gêne pas de dépenser plus que l’on gagne en permanence, et comble d’hypocrisie, il faudrait parler d’austérité renforcée quand il s’agit simplement de ralentir le trop plein de dépenses publiques...


      • Duke77 Duke77 5 juillet 2018 22:00

        @Yaurrick

        Renseignez-vous un peu, on ne dépense pas plus qu’on gagnerait si les riches participaient à l’effort et si nos dirigeants n’étaient pas àleur service. L’evasion fiscale des grandes fortunes et des mutlinationales cumulé à la vente des ressources publiques dès qu’elles sont rentables est la cause du déséquilibre des comptes publiques, pas les retraites ! D’ailleurs, la productivité par habitant augmente depuis 60 ans. Ce qui signifie que moins d´actifs peuvent payer les retraites de plus de retraités que part le passé. Après, il est vrai qu’on pourrait réduire certaines dépenses publiques comme les frais indécents générés par le train de vie du locataire de l´élysée et de sa clique... ou encore les millions dépensés pour faire la guerre à des pays dont nos industriels convoitent les ressources. Vous n’avez toujours pas compris dans quel système on vit ? Les autoroutes, financées par nos impôts et refilées à Vinci et Cie pour ramasser les bénefices, sont un cas d’école. Les dépenses publiques financent, le privé récolte ensuite. L’Etat est en train de faire la même chose en ce moment dans un autre secteur. Alors je vous pose une question simple d’actualité économique : qu’est-ce que l’Etat est en train de terminer avec nos impôts avant de le vendre au privé actuellement ? Si vous n’avez pas la réponse, c’est bien que vous ne captez rien à l’économie française, et dans ce cas, fermez là.


      • Yaurrick Yaurrick 6 juillet 2018 00:14

        @Duke77

        Mais bien sûr, d’ailleurs l’état n’a qu’à faire main basse sur toutes les richesses de chacun pendant qu’on y est. Si ça vous plait le servage, c’est pas mon cas, les citoyens passent déja plus de la moitié de l’année au service de l’état.

        On a hérité de 45 ans de déficit consécutifs, bien avant que les autoroutes et que bien d’autres entreprises ne soient privatisées... N’inversez pas les causes et conséquences d’un état trop lourd et pret à tout pour se maintenir sans se remettre en question.

      • alinea alinea 6 juillet 2018 00:14

        @Fergus
        Pourriez-vous m’expliquer, les uns ou les autres, vos ineptes divagations sur Jupiter et Uranus ?


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2018 08:00

        @Yaurrick
        Apparemment les 50 milliards annuels du CICE qui n’ont créé aucun emploi, ne vous dérangent guère, pas plus que les 173 milliards de niches fiscales pour les entreprises, ni les dizaines de milliards qui échappent au fisc dans les paradis fiscaux.


      • Fergus Fergus 6 juillet 2018 08:55

        Bonjour, alinea

        Personnellement, j’ai simplement sauté du coq à l’âne en passant de Jupiter à Uranus, façon d’amener les deux vers du final de l’article. Quant à Troletbuse, c’est à l’axe penché de la planète Uranus qu’il a fait allusion pour mieux dénoncer le « penchant » de Macron pour le service des riches. Ailleurs, c’est la rime corporelle avec Uranus qui a inspiré d’autres intervenants, et là je n’y suis pour rien. smiley


      • alinea alinea 6 juillet 2018 10:03

        @Fergus

        Mais justement ! le service des riches, c’est plutôt Jupiter !! Uranus n’a rien à voir avec les biens terrestres !!
        C’est par qu’il y a une erreur totale d’interprétation des symboles que j’ai fait cette remarque !!

      • chantecler chantecler 6 juillet 2018 10:24

        @Yaurrick

        Et se remettre à produire, relancer les secteurs secondaire, et primaires d’ailleurs , quitte à faire un peu de protectionnisme , ça ne vous vient pas à l’idée ?
        Certes il est un peu tard , mais au sortir de la GM2 il a fallu tout relancer , non ?
        Il y a a eu des « plans » cad une volonté et une régulation .
        Il y avait une interdiction des monopoles .
        Et ce n’était pas du bolchevisme (collectivisation)....
        Nous en sommes loin .

      • Yaurrick Yaurrick 6 juillet 2018 10:39

        @Fifi Brind_acier

        Encore faux, le libéral que je suis est contre toute forme de subvention tel que le CICE, et si la fiscalité n’était pas aussi lourde et complexe il n’y aurait pas de niches ni d’évasion fiscale.

        Considérer comme « cadeau » ces 173 milliards de niches fiscales quand l’état s’adjuge pas moins de 1450 milliards (quasi record du monde !), ça ne vous dérange pas non plus.

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2018 10:46

        @Yaurrick
        Non, cela ne me dérange pas que la moitié de la richesse produite par les Français serve à la solidarité nationale des Français. Puisque ce sont les Français qui produisent cette richesse, il est normal qu’une bonne partie leur revienne.


      • Yaurrick Yaurrick 6 juillet 2018 10:56

        @chantecler

        Le protectionnisme que nous ferions (et faisons déjà largement dans le domaine de l’agriculture, la PAC en est un élément ) ne manquera en retour de mesures de rétorsions.
        Au final tout le monde y perd en appauvrissant l’ensemble des français au bénéfice de quelques uns.


      • Yaurrick Yaurrick 6 juillet 2018 10:58

        @Fifi Brind_acier
        Sauf que dans les faits, une très large partie est gaspillée, et vous le savez aussi bien que moi.


      • Fergus Fergus 7 juillet 2018 08:59

        Bonjour, kader

        Très peu probable, en effet !  smiley


      • Fanny 7 juillet 2018 17:43

        @Duke77

        Je ne capte pas grand-chose à léconomie, et cependant je vais louvrir un peu, au lieu de la fermer suivant votre suggestion.

        Cette histoire de productivité qui monte en flèche depuis 60 ans, cest un piège à con.

        Le pouvoir dachat serait multiplié par combien, en suivant les ratios de productivité ? Par 10, par 20 depuis 60 ans ?

        Il reste quun ouvrier des années 50 avec une femme au foyer et un gosse pouvait nourrir sa famille. Or ce nest plus possible aujourdhui.

        Multiplié par 10 ou par 0,8, le pouvoir dachat ?


      • ZenZoe ZenZoe 5 juillet 2018 09:17
        Bonjour Fergus,
        Vous réalisez que votre article peut être envisagé comme un appel au meurtre ?
        En effet, craignant pour leur futur, certaines épouses peu scrupuleuses et peu aimantes pourraient vouloir accélérer le processus en prenant rapidement les choses en main... Je dis ça, je dis rien... smiley

        • ZenZoe ZenZoe 5 juillet 2018 09:19

          @ZenZoe

          Sinon, votre article est divertissant comme tout !
          Macron en Bibiche par exemple, j’adore - je vais le regarder d’un autre oeil maintenant.

        • Fergus Fergus 5 juillet 2018 09:38

          Bonjour, ZenZoe

          Les épouses n’auront pas à « saler la soupière » : les hommes, dans un geste de galanterie ultime, choisiront d’eux-mêmes de passer de vie à trépas ! smiley

          Pour ce qui est de son sobriquet d’Henri-IV :

          Avec un tel surnom, il est sûr que Bibiche

          Ne pouvait devenir qu’un « président des riches »

          Car dans la poésie, il déteste la triche

          Et ne consent à lire que des vers aux rimes riches !

           


        • eddofr eddofr 5 juillet 2018 15:11

          @ZenZoe

          Il est toujours souhaitable que les dames prennent les choses en main ... avec délicatesse.

        • Montdragon Montdragon 5 juillet 2018 09:23
          Il s’agit plus précisément de moduler les reversions au conjoint survivant, homme ou femme, dans le projet.
          Si jamais c’est un avantage pour les plus pauvres pourquoi pas.
          Si c’est pour aligner à peanuts la réversion, on se demande alors à quoi sert le mariage genré et non binaire.


          • ZenZoe ZenZoe 5 juillet 2018 09:36
            @Montdragon

            Si c’est pour aligner à peanuts la réversion,

            Mais qu’allez-vous chercher là ? Vous faites du mauvais esprit un peu non ?

          • Fergus Fergus 5 juillet 2018 09:40

            Bonjour, Montdragon

            Nous verrons bien ce qu’il ressortira de ce projet, mais une chose semble sûre : mieux vaudra être marié !


          • Eric F Eric F 5 juillet 2018 13:00

            @Montdragon

            « moduler les reversions au conjoint survivant »
            C’est déjà le cas pour la retraite de base sécu : réversion conditionnée par le revenu du conjoint survivant. Par contre la réversion de la retraite du public est sans condition de ressource. Je suppose qu’ils veulent harmoniser la « condition » de ressource.
            C’est, dans notre pays, la classe moyenne-diplomée qui est dans le collimateur : cotiser davantage et percevoir moins.

          • Fergus Fergus 5 juillet 2018 13:56

            Bonjour, Eric F

            « Je suppose qu’ils veulent harmoniser la « condition » de ressource. »

            C’est a minima ce qui doit figurer dans les projets du gouvernement.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 18:36

            @Eric F
            Dans le langage européen, « harmoniser » signifie toujours « aligner vers le bas ».


          • Fergus Fergus 5 juillet 2018 18:52

            Bonjour, Fifi Brind_acier

            Ce n’est pas du « langage européen », mais du langage de droite libérale. Or, l’UE est dominée par la droite libérale. Cela ne sera sans doute pas toujours le cas !


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 19:02

            @Fergus
            Vous avez raison, mais comme toute la Gauche refuse la sortie de l’ UE, elle sera probablement libérale et d’extrême-droite. Alors heureux ?


          • Fergus Fergus 5 juillet 2018 19:11

            @ Fifi Brind_acier

            Refuser de sortir de l’UE est la voix de la sagesse. Il ne peut y avoir de salut économique dans le contexte mondial actuel hors d’un bloc solidaire. D’où la nécessité de faire avec l’UE telle qu’elle est avec l’ambition de la réformer dès que cela sera possible.


          • aliante 5 juillet 2018 19:37

            @Fergus



            Oui mais Tsipras fait du Macron pourtant c’est un soi disant un homme de gauche
            elle est ou la cohérence ?
            l’Ue est inversement proportionnel à l’Urss
            il y a les cadres qui décident de tout Junker et cie
            et le soviet suprême (le parlement ) qui n’a aucun pouvoir que de faire semblant de se réunir pour décider de rien


          • jeanpiètre jeanpiètre 5 juillet 2018 19:43

            @Fifi Brind_acier

            T es fatiguant François, la Suède a dit non à l euro parce que son peuple a dit non à l euro, la France a dit oui à Lisbonne parce le peuple français avait dit non à la constitution. Le problème n est pas qu européen, il est aussi dans le mépris de nos élites franco française ,d ailleurs même au placard cher François tu montre exactement les mêmes symptômes de complexe de supériorité.


          • Michel DROUET Michel DROUET 5 juillet 2018 20:40

            @Fifi Brind_acier
            Dans le langage Français aussi...


          • glenco01 5 juillet 2018 21:35

            @Fergus
            Comment ? Puisque les traités imposent l’unanimité des 27 pour modifier la moindre virgule ?


          • Durand Durand 5 juillet 2018 22:11

            @Fifi Brind_acier



               ...le boulet... !^^



          • Attilax Attilax 5 juillet 2018 23:25

            @Fergus


            Toute l’UE ou presque a été socialiste, vous avez oublié ? Mitterrand, Kohl, Zappatero, Blair, Tsipras, ce sont eux qui nous ont donné ça main dans la main avec leurs frères de droite.
            Ça veut plus rien dire.

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2018 08:20

            @Fergus

            hors d’un bloc solidaire
            Sauf que l’ UE est tout, sauf solidaire !
            La Grèce pouvait être sauvée, mais l’ Allemagne a préféré gagner 3 milliards d’euros avec la dette grecque. On le voit pour les migrants, pour les travailleurs détachés, pour la zone euro où les pays du nord refusent de payer pour les dettes des pays du sud etc. Les pays européens sont divisés et pas du tout solidaires.
            Ils n’ont signé les Traités que sur la base de promesses de prospérité qui se sont avérées vaines.

            Les divisions provoquées par les Traités eux -mêmes empêchent toute fabrication « d’une Autre Europe ». Il n’y a pas de peuple européen, mais 27 peuples différents, qui n’ont pas les mêmes intérêts. C’était une folie que de les pacser ensemble !

            La conséquence, c’est qu’il n’y aura jamais d’autres Traités, puisqu’il faut l’unanimité. Il serait temps que la Gauche cesse de rêvasser.

            Les pays émergents montrent que la solidarité ne peut venir que d’accords de coopération entre pays souverains. Et la souveraineté, c’est d’abord la sortie par l’article 50.

          • Fergus Fergus 6 juillet 2018 09:00

            Bonjour, glenco01

            « les traités imposent l’unanimité des 27 pour modifier la moindre virgule ? »

            C’est vrai. Mais lorsque « nécessité fait loi », les circonstances imposent des réformes, elles se font.

            En l’occurrence, ces réformes se feront car aucun des pays membres de l’UE ne vaut la disparition de l’Union. Notez d’ailleurs que malgré la rigueur des textes, il y a régulièrement des entorses à l’unanimité, que ce soit sur les questions de respect des règles de Maastricht ou sur la question des migrants.


          • Fergus Fergus 6 juillet 2018 09:03

            Bonjour, Attilax

            Vous avez raison. Mais rien n’indique qu’il n’y a aura pas dans l’avenir un retour de balancier et l’émergence au plan européen d’un projet de gauche véritable basé sur l’émergence d’une Europe non soumise aux marchés.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2018 09:39

            @Fergus

            L’Union européenne se défait malgré les dirigeants européens, c’est le cas de toutes les expériences supranationales et de tous les Empires. Quand on impose les mêmes lois à des pays différents, cela ne fonctionne jamais longtemps.

            Jacques Sapir, qui est de Gauche, est bien plus lucide que vous.
            « Union européenne, le début de la déconstruction ? » Il fait la liste des sujets de discorde.

            Quant à l’avenir de l’ euro, c’est pire !
            De plus en plus d’économistes arrivent aux mêmes conclusions que l’ UPR :

            "Comme l’explique François Asselineau depuis plus de six ans dans sa conférence sur « La tragédie de l’euro », toute l’histoire monétaire du monde enseigne qu’une monnaie ne peut durablement exister que si ceux qui l’utilisent éprouvent entre eux un sentiment naturel de solidarité financière, et que les zones riches acceptent de subventionner continuellement les zones pauvres. Et que cela suppose nécessairement l’existence d’un peuple, partageant une histoire commune depuis des siècles.(...)

            Ni Angela Merkel, ni Emmanuel Macron, ni Joseph Stiglitz, ni personne, ne pourra parvenir à ce que les Allemands, mais aussi les Néerlandais, les Luxembourgeois ou les Finlandais, acceptent de payer ad vitam aeternam les dettes et des déficits des Grecs, des Italiens, des Espagnols ou des Français… Point à la ligne."



          • JBL1960 JBL1960 6 juillet 2018 14:57
            @Fergus Si réformer changeait quelque chose, il y a longtemps qu’ils l’auraient rendus illégal, aurait pu dire Emma Goldman, l’une des 3 femmes anarchistes que j’ai récemment remises en avant, (en version PDF gratuite).

            En lisant cette info : Le nombre d’allocataires de minima sociaux en baisse pour la première fois depuis 2008 +VIDEO. Le recul du nombre d’allocataire du RSA est le principal responsable de cette baisse. Cela m’a remis en mémoire cette Vidéo de #DATAGUEULE66 Assistanat : le mythe qui ronge la solidarité, et vous avez le tout sous cet article « Bénévolement Pôvre ».

            Il y a une autre voie, celle de l’Entraide comme facteur de l’évolution... Et Kropotkine étant tombé dans le domaine public, j’en ai réalisé une nouvelle version PDF.

            Ainsi que du Discours de la servitude volontaire de M. de la Boétie, préambulé par Résistance71 et François Rabelais.
            JBL



          • Attilax Attilax 7 juillet 2018 14:46

            @Fergus


            Elle est où votre gauche « véritable » ? Des socialistes jusqu’à l’extrême gauche, de Blair à Tsipras, ils ont tous trahi leurs idéaux. La droite aussi, d’ailleurs. Qui a la légitimité pour estampiller le label « gauche véritable » ? Et d’ailleurs qu’est-ce que ça veut dire, vu qu’il n’y a pas une mais DES gauches totalement irréconciliables ? À laquelle vous référez-vous ? Ce que vous dites relève du souhait, personnel certainement pas d’une certitude politique.

          • Fergus Fergus 7 juillet 2018 15:31

            Bonjour, Attilax

            « Elle est où votre gauche « véritable » ? » 

            Elle existe en germe dans différents partis européens, dont la France Insoumise en France. Ne pas croire qu’elle puisse émerger un jour, c’est fermer la porte à tout espoir de contrer les offensives néolibérales.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 juillet 2018 16:05

            @Fergus

            Mon Dieu...seule la France insoumise comme alternance...sans moi...


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 juillet 2018 16:22

            @Cadoudal

            Meluche est un nase inoxydable...l’est con comme un mec de droite...c’est dire...


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 juillet 2018 18:35

            @Fergus

            Visiblement la France Insoumise a du mal à convaincre, même ses soutiens !
            Ils avaient compris qu’en cas d’échec du Plan A, le Plan B serait la sortie de l’ UE.

            En fait, ce n’est pas la sortie, mais rester dans l’ UE sans appliquer les Traités.

            Pourquoi rester dans l’ UE quand on veut faire une autre politique ?
            C’est encore Jacques Généreux qui est le plus clair : « La priorité est de sauver l’ Europe ». Comment sauver une Europe qui part en morceaux ? Et avec quels pays ? Mystère.


          • foufouille foufouille 7 juillet 2018 19:07

            @Fifi Brind_acier

            « Visiblement la France Insoumise a du mal à convaincre, même ses soutiens ! »
            que ton UPQR et de son ex emploi fictif avec 0.7% de votes ?


          • glenco01 7 juillet 2018 20:15

            @foufouille
            Il est censuré, la FI est pourtant contre la censure, on vous entend pas trop nous défendre sur cet aspect mais la ça vous arrange bien.


          • foufouille foufouille 7 juillet 2018 20:21

            @glenco01

            je ne suis pas de la FI et son copain ruquier mais ça me fait rire ta censure de décérébré pas foutu de faire venir à paris ses « 35000 » adhérents pour défiler avec son emploi fictif et son balai dans le cul.


          • Durand Durand 7 juillet 2018 20:54




                 La baudruche : dehors les dirigeants,... place au dirigeable !




          • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 8 juillet 2018 19:16

            @Fifi Brind_acier

            Vous avez raison de dire «  Il serait temps que la Gauche cesse de rêvasser. » ; ça évite de les vexer.

            Pour ma part je serais plus cru. Il y a des chrétiens de gauche.

            Ceux-ci sont en accord parfait avec le projet d’une Europe dictatoriale, chrétienne et autoritaire. Le haut clergé a soutenu Franco, Mussolini, Hitler... bref tous les « guides du peuple » comme substitution à l’autorité déiste.
            Les grands promoteurs de l’UE, Delors et Mitterrand étaient perclus d’éducation chrétienne, mystiques et respectueux des forts.
            Dieu existe car on n’a pas prouvé qu’il n’existe pas. Si le sacrifice des enfants pour prouver sa soumission à Dieu est passée de mode, les pulsions reptiliennes demeurent. Une croyance est indépassable. Papa Dieu les protège car il aurait pu les détruire. Le prix de la protection est la soumission. Obéissance = récompense. L’UE domine donc elle protège. Il faut la changer puisque le préalable est de ne pas en sortir. S’émanciper de l’autorité ? Trop dangereux pour cette gauche. S’affirmer insoumis ? Quelle audace ! Prudemment il n’est pas précisé de qui...

          • Attilax Attilax 8 juillet 2018 22:34

            @Fergus


            Et croire aveuglément à n’importe quelle gauche alors qu’elles nous ont toutes trahis, c’est quoi ?
            Merluche est bidon, comme tous ses copains de gauche comme de droite et ses « marées humaines » ne sont ni ne seront au rendez-vous.
            C’est fini, tout ça. Le jeu de la gauche et de la droite est terminé, et le jeu même de la représentation ne se porte pas bien fort. Ça pue la fin de règne.

          • Fergus Fergus 9 juillet 2018 08:48

            Bonjour, Attilax

            Je résume :

            La majorité En Marche ! est exclusivement au service des puissants

            Les gauches trahissent les classes populaires

            La droite LR est inaudible

            D’où peut venir le salut politique ? Quand même pas du Rassemblement National, enfermé dans un pathétique discours sous-tendu par la xénophobe, et caractérisé par l’incompétence avérée de sa cheftaine, sans compter la vacuité abyssale de sa vision politique... smiley.


          • Attilax Attilax 10 juillet 2018 14:21
            @Fergus

            « D’où peut venir le salut politique ? »

            Certainement pas d’un parti. Ça viendra de nous tous ou ça ne viendra pas. Tant qu’on remettra les clés de notre destin politique à des « représentants » on se fera rouler dans la merde. Si on veut que ça change, il faut arrêter de donner le pouvoir aux opportunistes qui le veulent, c’est tellement évident ! Je pense que notre système est en bout de course et qu’il faut réinventer la politique en partant du citoyen et plus de l’élu. Ne croyant effectivement plus aux idéologies qui nous divisent, je me tourne personnellement vers le Libre, qui offre une belle possibilité démocratique. Après le logiciel libre, après la monnaie libre, j’attends avec impatience la politique libre, avec accès au code-source par n’importe quel utilisateur. En informatique, si on ne veut pas de windows ou d’apple pour ne pas être pisté et traqué, on passe sous linux, BSD ou slackware. Il faut faire pareil en politique et trouver un système communautaire décentralisé et contrôlé par la communauté, en l’occurrence le peuple français. SANS CHEF.
            Je connais déjà votre réponse : « c’est pas faisable ». Et je ne suis pas d’accord, c’est une réponse de conservateur, bien sûr que c’est faisable si on le décide et qu’on s’en donne les moyens. Mais les gens sont formatés, ils sont perdus sans leur « représentant » alors on a Sarkozi, Hollande, Macron et tous, quel que soit leur bord, nous la mette bien profond depuis des décennies. Libre à vous d’aimer ça, moi j’aime pas du tout et j’en ai marre de cautionner tous ces traîtres : 10 députés sur 577 ont voté contre le traité de Lisbonne et respecté la volonté de leurs représentés, soit 2%, ça ne vous parle pas comme chiffre ? Moi si. Ils sont tous illégitimes.

            Vous voyez : on vient à la base de la même famille politique et on n’est pas DU TOUT d’accord, alors imaginez à l’échelle nationale : votre « gauche » unie qui voudrait la même chose est un pur fantasme qui ne verra jamais le jour, de toute façon la gauche est minoritaire dans ce pays, et c’est pas avec la FI super clivante que vous allez changer quoi que ce soit. C’est dingue que vous ne réalisiez pas que c’est pour beaucoup de gens un repoussoir au même titre que le FN. Manque de lucidité ? Idéologie aveugle ? Croyance de type religieux ?

            En tous cas, ce pays part en sucette avec la bénédiction de tous nos élus : de droite comme de gauche, ils sont tous pro-UE.

            Comme vous !

            Ceci explique peut-être cela smiley

          • Fergus Fergus 10 juillet 2018 15:55

            Bonjour, Attilax

            « Il faut faire pareil en politique et trouver un système communautaire décentralisé et contrôlé par la communauté, en l’occurrence le peuple (...). SANS CHEF. »

            Cela n’existe nulle part ! Et ce n’est évidemment pas un effet du hasard. Toute communauté humaine dégage des élites, c’est une loi sociétale immuable.

            Dès lors, je ne vois pas comment vous pourriez convaincre qui que ce soit d’aller dans le sens d’une aventure de ce genre. Certes, il pourrait y avoir au départ un engagement sincère de militants motivés ; Mais rapidement se dégageraient des leaders, et l’on repartirait vers un système pyramidal.

            Pour ce qui est de la FI, je n’en suis pas un inconditionnel, loin s’en faut. Je ne partage d’ailleurs pas toutes les idées de l’Avenir en commun, et j’ai toujours été très circonspect à l’égard de la personnalité de Mélenchon. Cela dit, fut-ce par défaut, ce parti est à mes yeux la moins mauvaise des solutions.


          • Attilax Attilax 10 juillet 2018 19:59

            @Fergus


            C’est amusant : vous dites vouloir changer la société pourtant vous êtes incapable d’imaginer un autre paradigme que celui de la domination. Vous réalisez que ça ne vous mènera qu’à une nouvelle domination ? Allez Fergus, un petit effort ! Beaucoup de choses qui relevaient du fantasme il y a 1000 ans sont devenues réalité. La terre n’est pas plate, le roi est mort et personne ne sait ce qu’il adviendra demain. Il n’y a pas de loi humaine immuable, vous devriez le savoir. Tout bouge en permanence, tout évolue et rien n’est durable, notre société pas plus qu’autre chose. 99.9% des espèces ayant existé ont disparu, les continents se balladent d’une ère à l’autre, même le soleil n’est pas constant, comme le climat... Ce que vous prenez pour des règles immuables ne sont en fait qu’un clignement d’yeux dans l’histoire. Quand aux règles humaines, j’en parle même pas...
            Notre système nous mène à l’extinction, ne pas vouloir en changer, c’est accepter de disparaître, et ce sont bien nos élites qui nous ont mené jusqu’au précipice. C’est normal : ce sont les seuls qui ne soient pas concernés par l’intérêt général... Comment appelez-vous le fait d’en être conscient et de continuer à les cautionner et même à le vouloir, en espérant qu’il y en aura « un de bien » dans le tas ? Le syndrome de Stockholm ?

            Bonne chance avec vos incohérence, komrad. On a tous les siennes, je ne vous en veux pas... Mais quel dommage de ne même pas pouvoir imaginer un autre monde possible : cela signifie donc pour vous que nous sommes incapables d’évoluer. Pourquoi voter à gauche si vous êtes si persuadé que la société sera toujours pyramidale ? Assumez votre conservatisme, votez à droite smiley

          • Fergus Fergus 10 juillet 2018 20:55

            @ Attilax

            Où avez-vous vu que je sois opposé à tout changement de paradigme sociétal ???

            Je ne suis pas « conservateur », je suis simplement pragmatique : il n’existe nulle part d’embryon du début du commencement d’un tel changement ! Auriez-vous l’ambition de changer la face du monde vous seul ???


          • Attilax Attilax 10 juillet 2018 23:06

            @Fergus


            Pourquoi seul ? Je ne suis pas seul  smiley

            Je viens de vous donner deux exemples qui sont pour moi une piste claire.
            Pour changer de paradigme, il faut changer de mentalité. Si vous pensez qu’une société autre que pyramidale n’est pas concevable, alors cette société relève de l’impossible POUR VOUS. Moi je crois parfaitement possible de développer une société collaborative horizontale et non plus verticale. Le fait qu’elle n’existe pas aujourd’hui ne signifie absolument pas qu’elle n’existera pas demain.
            Par exemple, une création monétaire horizontale était inenvisageable il y a encore dix ans, aujourd’hui ça existe et ça fonctionne hors de tout contrôle étatique. La réappropriation citoyenne de la monnaie est à mes yeux une première étape importante pour créer un monde décentralisé. Et c’est loin d’être la seule initiative. Heureusement, des tas de gens préparent des alternatives. Lesquelles « prendront » ? Je n’en sais rien, mais ce que je sais c’est qu’il va en falloir, et beaucoup, pour nous tirer de cette merde.

            Personnellement, c’est l’état bienveillant dont vous rêvez, comme Étienne Chouard, que je ne vois nulle part. Je ne vois qu’une oligarchie, partout, qui se maintient au pouvoir à tout prix en nous menant comme des moutons vers l’abattoir ou la tonte, selon les besoins du moment.

            Ce n’est pas parce que l’oligarchie exige qu’on vote pour elle et qu’une majorité le fait qu’elle est légitime. C’est juste qu’on est très con.

          • Fergus Fergus 11 juillet 2018 09:17

            Bonjour, Attilax

            Vous n’êtes pas seul, tant mieux ! Mais ce genre de débat, je l’ai déjà eu dans la vraie vie avec d’autres personnes et je n’ai jamais rencontré quiconque qui soit convaincu de la faisabilité de cette nouvelle société, et a fortiori prêt à s’engager dans une action militante dans ce but.

            Pour ce qui est de la monnaie, je présume que vous faites allusion à Bitcoin, et là j’au d’énormes réserves sur la pérennité de cette monnaie dont l’utilisation ne peut d’ailleurs réellement intéresser que les spéculateurs tant est grande la variabilité des cours. Or, les peuples sont besoin de monnaies stables.

            « Ce n’est pas parce que l’oligarchie exige qu’on vote pour elle et qu’une majorité le fait qu’elle est légitime. C’est juste qu’on est très con. »

            Rien n’empêche les candidatures hors système ! Or, lorsqu’il s’en présente, elles sont balayées par le vote. Cela démontre peut-être que les gens sont « très cons », mais cela démontre surtout que les électeurs se satisfont grosso modo de ce qui leur est proposé à défaut d’entrevoir d’alternative sérieuse. Le moyen le plus efficace pour lutter contre cela serait, en lieu et place d’un hypothétique miracle, que tous les habituels abstentionnistes et les rebelles aux partis traditionnels s’accordent pour aller aux urnes voter pour une candidature résolument en rupture avec ces partis.


          • Attilax Attilax 11 juillet 2018 16:24

            @Fergus


            « je n’ai jamais rencontré quiconque qui soit convaincu de la faisabilité de cette nouvelle société, et a fortiori prêt à s’engager dans une action militante dans ce but. »

            On doit pas fréquenter les mêmes cercles. Le Libre inventé par Stallman déploie ses ailes depuis plus de vingt ans et est devenu incontournable. Où avez-vous vécu ces dernières années ? Je vous présente plein de libristes quand vous voulez, si vous êtes désireux de combler une lacune.

            « Pour ce qui est de la monnaie, je présume que vous faites allusion à Bitcoin »
            Absolument pas, le bitcoin n’est qu’une monnaie spéculative, pas un projet de société. La création monétaire (limitée à un total déjà connu qu’on va fractionner entre chaque détenteurs) n’est assurée que par le minage, horriblement énergivore et favorisant encore une petite caste. Le bitcoin ne m’intéresse pas, vous n’avez rien compris. Je parle de la monnaie libre, effective depuis un an. Renseignez-vous, je ne vais pas vous donner la becquée, d’autant que j’ai beaucoup posté à ce sujet sur agoravoxtv, vous n’avez qu’à y jeter un oeil, vous en verrez, des libristes ! Cela ouvrira peut-être votre horizon, qui sait ?

            « Rien n’empêche les candidatures hors système ! »
            C’est faux. Il est quasiment impossible pour un hors système d’avoir les 500 parrainages, vous le savez aussi bien que moi, surtout s’il menace vraiment les pouvoirs en place. Ce pauvre Asselineau a mis plus de dix ans à les avoir, même le FN, 1er parti de France soit-disant, galère à chaque fois. Et de toute façon, je vous explique depuis des lustres que mon problème est de donner le pouvoir à ceux qui en veulent, hors système ou pas j’en ai rien à foutre, c’est le principe de déléguer son pouvoir politique citoyen à une « élite » autoproclamée qui me dérange fondamentalement.

            « cela démontre surtout que les électeurs se satisfont grosso modo de ce qui leur est proposé à défaut d’entrevoir d’alternative sérieuse. »
            Non, encore faux : quasiment personne n’est satisfait, la majorité des gens ne vote pas « pour » mais « contre », nuance de taille. Les votants essaient juste (en vain) d’éviter ce qu’ils pensent être le pire, mais regrettent généralement leur vote quelques mois plus tard...

            « aller aux urnes voter pour une candidature résolument en rupture avec ces partis »
            Sachant qu’une telle candidature n’aurait ni les 500 signatures, ni aucune couverture médiatique, votre proposition, une fois de plus, relève du doux rêve. Ceux qui ont le droit de se présenter sont ceux dont l’oligarchie n’a rien à craindre. Au final, vous ne pouvez voter que pour le système en place. Les Merluche, NPA, FN et autres DLR ne sont que des soupapes de sécurité permettant au peuple d’exprimer sa colère tout en ne faisant rien. Ce sont aussi de pratiques épouvantails faciles à brandir pour ramener les récalcitrants dans le rang, que ce soit au nom de la grand-peur du fascisme ou du bolchévisme, selon votre bord. Encore un truc que la FI n’a pas saisi, hélas.

          • Attilax Attilax 11 juillet 2018 16:37

            @Attilax


            * et quand par un hasard historique ils parviennent contre toute attente au pouvoir, ça donne Tsipras. Comment vous faites pour gober encore et toujours leurs conneries ? Tant de candeur me laisse pantois... Vous me dites que je rêve ? Moi je vous dis que vous avez bien tort de ne plus rêver. Une société qui ne rêve pas n’a pas d’avenir.

          • Xenozoid 11 juillet 2018 16:44
            @Attilax
            ils sont vieux car ils pensent vieux...tu as raison

          • njama njama 5 juillet 2018 09:27
            « Dans le secteur public, il n’y a aucune condition d’âge ou de ressources pour l’attribution de la pension de réversion. Les veuves ou veufs de fonctionnaires ont droit à une pension égale à 50 % de la pension dont bénéficiait leur conjoint8. Le taux des pensions de réversion est plus élevé pour les parlementaires : il s’élève à hauteur de 66 %. »


            Avant de voter cette réforme les parlementaires devraient le savoir ! et si déjà pour montrer l’exemple ils commençaient par raboter la leur ...

            • njama njama 5 juillet 2018 09:31
              Dans le secteur public, il n’y a aucune condition d’âge ou de ressources pour l’attribution de la pension de réversion...."

              vaut mieux être veuve (ou veuf) d’un(e) parlementaire que d’un artisan ou d’un commerçant

            • Fergus Fergus 5 juillet 2018 09:43

              Bonjour, njama

              En effet, sur ce plan-là comme sur d’autres, les parlementaires sont mieux lotis que leurs compatriotes.


            • Eric F Eric F 5 juillet 2018 13:10

              @njama

              la différence entre public et privé est discutable, mais il vaudrait mieux trouver une solution intermédiaire plutôt que systématiquement aligner par le bas.

              la question des parlementaires est symbolique, ils supprimeront leur avantage pour « faire avaler la pilule » qu reste de la population

            • chantecler chantecler 6 juillet 2018 10:51

              @Fergus

              Cha c’est chûr : vaut mieux être administratif pour penser et peser son plan de carrière , que travailler sur le terrain et se coltiner les défauts en tout genre .
              Au fait Fergus dans on article du dis que les épouses sodomisées par la loi ne pourront plus s’offrir des ephad mais combien de retraités actuellement avec leurs revenus peuvent se les offrir ?
              Toi, as-tu les moyens de t’en offrir un si tu deviens gaga ?
              Apparemment on demande aux descendants actifs de mettre la main au porte monnaie ce qui est vraiment dégueu, vus leurs revenus très moyens ...
              Autre chose : tu parles de gros plan pour les prolos et de fins millésimes pour les riches mais la taxation de l’alcool a été évoquée il n’y a pas bien longtemps .
              Donc taxations  :
              la CSG,
              la TVA flottante en fonction des budgets
              des carburants avec l’appui des écolos ,
              du tabac avec l’appui des ligues vertueuses et des médecins fumeurs,
              de la vitesse avec l’appui des organismes et représentants de la lutte pour la sécurité routière , tu vois à qui je pense ,
              de l’alcool : et donc du gros qui tâche et du gros plan
              etc etc
              La liste n’est pas close , nous ne sommes qu’en juillet 2018 , et dans les ministères ça turbine à mort pour trouver du pognon dans le populo afin de maintenir le système tel qu’il fonctionne aujourd’hui cad au bénéfice des mêmes....
              Finalement c(’est picsou qui triomphe ....
              Ah j’oubliais la bonne nouvelle : fin de la taxe d’habitation en 2022 cad l’année des élections ...

            • Fergus Fergus 6 juillet 2018 16:53

              Bonjour, chantecler

              Je suis évidemment d’accord avec ces constats.


            • Aristide Aristide 5 juillet 2018 11:30

              @Armelle


              Sachez en tout cas qu’un retraité du privé avec le salaire de votre papa ne bénéficierait pas de la réversion. Dans le privé c’est plafonné, pas dans le public

              Toutes les pensions du régime général sont liées au plafond de la SS. La pension de réversion du régime général est aussi limitée par des conditions de ressources propres, elle n’est donc versée que si on satisfait ces conditions.

              Pour les retraites complémentaires aucun plafond de ressources, une pension de réversion calculée sur la base de la pension complémentaire du défunt, ou de la défunte est versée au conjoint survivant.

            • Armelle Armelle 5 juillet 2018 11:37

              @Aristide
              « elle n’est donc versée que si on satisfait ces conditions. »

              Oui mais UNIQUEMENT dans le privé !!!
              Pour un fonctionnaire il n’existe pas de plafond de ressource

              https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/52076-pension-de-reversion-d-un-fonctionnaire-pour-qui-et-combien



            • Jason Jason 5 juillet 2018 09:41

              La retraite, pour certains , n’est qu’une vieillesse qui s’éternise. Coupons court à tout cela : pour ne pas vieillir il suffit de mourir jeune.


              Je vois dans la manoeuvre du gouvernement une sorte de billard qui, par bandes successives (le fameux « nudge », ou poussée discrète) conduirait les jeunes actifs à souscrire un fonds de retraite privée, la fameuse retraite par capitalisation, comme il en existe aux USA ou d’autres pays. C’est ce qui se passe avec un contrat d’assurance vie, par exemple. Les sommes acquises sont transmises au conjoint en cas de décès du souscripteur. Il ne s’agit pas alors de réversion, mais d’une transmission de patrimoine. Et ça sera taxé, bien sûr. Bingo !!!

              Or, on voir sur le marché de plus en plus d’offres de souscription d"assurances retraite.

              Donc il va s’agir d’une privatisation de plus, avec en prime un minimum de régulations et des contrats de plus en plus véreux ou léonins, le tout avec la bénédiction de Bercy, fidèle défenseur du poulailler national, dont les énarques sont en quête d’un job chez les renards.

              Les retraites ? C’est coucou, t’es feinté ! Pas besoin d’en appeler aux mânes de Thatcher : TINA pour tous.

              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 09:52

                Bonjour, Jason

                Considérant le positionnement libéral décomplexé de Macron et de ceux qui le servent avez zèle, le scénario que vous décrivez n’a rien d’impossible. D’où la nécessité d’être plus que jamais vigilants et d’enfin sortir de l’état de sidération qui inhibe nos réactions !


              • Aristide Aristide 5 juillet 2018 11:17

                @Fergus


                C’est bizarre de ne pas tenir compte de notre singularité pour nos systèmes de retraite. Tous les systèmes obligatoires sont basés sur la répartition, il est impossible de « privatiser » quoique que ce soit : qui pourrait reprendre l’obligation de payer des retraites sur la base de cotisations ?

                Pour le reste, cela existe déjà, de nombreux systèmes dits « supplémentaires » permettent d’épargner, et donc par capitalisation.

                Dans le cas de cette future réforme, il s’agit plus surement d’harmoniser les systèmes et aussi se poser la question du financement en jouant sur les paramètres usuels dans ce domaine : la durée de cotisations et l’age légal. Assez « classique » dans cette matière, tellement les contraintes légales et économiques pèsent. La non-rétroactivité des lois limite largement les réformes, il suffit de voir comment sont calculées les retraites pour s’apercevoir de la complexité du sujet, cumul de lois, liquidation des droits sur la base des lois lors de la contribution, etc ...

                Cet épouvantail sur la suppression des pensions de réversion est une manipulation de quelques olibrius qui non seulement désinforment mais aussi laisse croire que cela toucherait les actuels bénéficiaires.



              • Armelle Armelle 5 juillet 2018 11:32

                @Fergus
                Ce scénario n’a rien de débile en soi !!! il ne l’est que et uniquement dans le contexte actuel. Celui-ci aurait été initié au tout commencement plutôt que d’instaurer BÊTEMENT un système de financement par les actifs en imaginant NAÏVEMENT que la pleine activité ainsi que la démographie allait suivre, nous n’en serions sans doute pas là !!! Gouverner c’est prévoir non ?
                Notre système de répartition est magnifique dans son beau paquet cadeau, seulement il est une belle bombe à retardement,
                Les solutions politiques de court terme sont finalement bien en phase avec cette notion de responsabilités court terme (elles aussi) que constituent les fonctions au sein de l’exécutif...
                Après moi le déluge...
                L’équation pose déjà problème alors que nous ne sommes qu’au début du départ en retraite de la vague « baby boom », et avec en plus une activité en panne de façon durable et structurelle, il serait alors illusoire et irresponsable d’espérer et dépenser notre énergie à vouloir sauver ce système obsolète, au détriment de solutions potentiellement viable, car à cette vitesse, dans 15/20 ans les actifs devront cotiser 30% de leur salaire pour financer tout ça !!! C’est cela ?
                Si nous sommes tous (notre génération et non que les politiques) responsables de cette ânerie monumentale, je pense franchement par respect, que nous devrions penser aux générations futures à qui déjà nous laissons un joli tas de M.... que ce soit sur l’aspect économique, écologique et social.
                Ce système n’est « sauvable » qu’à travers l’égoïsme des uns et la promesse d’un futur catastrophique pour les autres...
                 


              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 11:43

                @ Aristide

                « Cet épouvantail sur la suppression des pensions de réversion est une manipulation de quelques olibrius qui non seulement désinforment mais aussi laisse croire que cela toucherait les actuels bénéficiaires »

                En politique, tout est plus ou moins basé sur la manipulation, les résultats - dans quelque sens qu’ils interviennent - étant le fait des rapports de force qui ont été établis.

                Il est donc de bonne guerre d’agiter un chiffon rouge, et je plaide coupable de le faire à ma manière en choisissant un ton sarcastique.

                C’est évidemment volontaire, l’objectif étant de faire réagir avant que ne soient mises en place des mesures certes pas aussi caricaturales, mais probablement très négatives pour une partie des personnes concernées pour peu qu’on laisse les gouvernants agir sans entraves.


              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 11:53

                Bonjour, Armelle

                Je ne partage pas votre point de vue.

                Certes, les déficits de prise en charge des retraites sont appelés à se creuser dans l’avenir. Mais ils resteront très inférieur aux pertes de recettes liées à la fraude fiscale et à l’évasion fiscale.

                Sans même parler d’un recouvrement d’une part significative de ces sommes évaporées, une dérisoire taxation des transactions financières de nature spéculative suffirait amplement à combler les déficits liés au versement des pensions.

                Il existe donc des solutions ! 


              • Armelle Armelle 5 juillet 2018 14:04

                @Fergus
                Je comprends votre démarche intellectuelle mais elle est donne lieu à des solutions qui ne règlent pas le problème de fond qui est PRINCIPALEMENT celui que les prélèvements ne parviennent pas à financer les retraites compte tenu de la nouvelle démographie et de l’activité sclérosée. Cette caisse doit avoir un fonctionnement autonome. Ce ne sont donc que des solutions court terme !!!
                Ce système de répartition n’est donc pas viable, si ce n’est à l’échelle de qqes générations seulement. La preuve est sous notre nez et nous en payons les pots cassés.
                Certes la valeur de la fraude fiscale suffirait à financer ce déficit mais il ne s’agit pas de la même caisse, donc il s’agirait que d’une solution ponctuelle
                D’autant que l’évasion fiscale est en grande partie due au commerce dématérialisé, domaine sur lequel aucun état ne peut prétendre quoi que ce soit tant qu’une législation à l’échelle mondiale ne sera pas établie. Et cela, sachant que bon nombre de pays « survivent » avec ces transactions, je ne vois pas très bien comment est-il possible de croire à une telle ineptie voire une telle « prétention »
                Quand à la fraude fiscale, le problème ne doit pas se lire qu’à travers la fraude organisée en entreprise, il faut savoir là aussi qu’en grande partie celle-ci s’articule autour de manoeuvres illicites pratiquées par de nombreux individus, comme celles du travail au noir. On se demande alors ce que peuvent bien faire nos 150000 fonctionnaires dans ce ministère
                Parlons plutôt des grands groupes Français qui, par chantage, se permettent de payer moins de 10% de charges sociales face à des politiques qui, on peut en douter, ferme les yeux moyennant qqes enveloppes... Les coupables ne sont pas tjrs là où l’on croit !!! Et 50 ans de laxisme d’état auront construit la nécessité d’un dirigeant réformateur et tant mieux si c’est celui-ci !!!
                Et il serait aussi légitime d’évoquer la fraude fiscale à partir du moment où les deniers du contribuables ne donnent pas lieu à la gabegie que l’on connait de façon permanente
                 


              • Coriosolite 5 juillet 2018 14:55

                @Armelle

                Bonjour,
                Je pense aussi que toutes ces réformes ne régleront pas les problèmes de fond que sont l’arrivée à l’âge de la retraite des générations nombreuses des années du babyboom et la raréfaction en cours de l’emploi salarié peu qualifié.
                Le système de retraite par répartition financé par des cotisations sur le travail humain va durer encore combien de temps ?. Est ce que les salariés accepteront des cotisations à 30% du salaire, voire plus ? 
                Alors pourquoi pas un système de retraite financé par l’impôt, et donc la suppression des cotisations salariales et patronales, ce qui augmenterait les revenus de travailleurs.
                Et conséquemment la suppression de plusieurs prestations sociales, minimum vieillesse, pension de réversion, RSA pour les retraités, et d’autres à définir devenues inutiles.
                A l’âge de la retraite chaque citoyen, qu’il ait travaillé ou non (donc pension universelle), aurait droit à une pension de retraite -disons 1000€ par exemple- indexée sur l’inflation et garantie à vie.
                Chacun aurait en parallèle obligation d’abonder tout au long de sa vie par des versements libres -montant et périodicité-, à une sorte de livret d’épargne retraite garanti par l’état et indexé sur l’inflation. 
                Et bloqué jusqu’à l’âge de la retraite,ensuite chacun fait ce qu’il veut de la somme épargnée.

                Ce système assurerai à chacun, ancien salarié, indépendant ou n’ayant pas travaillé, un revenu de base pour ses vieux jours, simplifierai la gestion des retraites et laisserai à chacun une grande liberté pour préparer sa retraite.

              • Armelle Armelle 5 juillet 2018 15:36

                @Coriosolite
                J’aime beaucoup cette vision des choses mais pardonnez-moi je pense que l’idée est trop bonne pour être un jour « ne serait-ce que » envisagée !!! et pourtant c’est sans doute « LA » solution, une solution équitable et surtout pleine de bons sens.
                Et vous avez pleinement raison quand vous pointez du doigt la taxation du travail, qui est en revanche un non sens, au même titre qu’une TVA sur la nourriture à l’heure où bon nombre d’individus ne mangent pas à leur faim. C’est une honte !!! Un état qui taxe les besoins de première nécessité, est un état irresponsable, et en fait un pays décadent. Mais jusqu’où iront-ils ces politico-technocrates pour alimenter cette apathique et obèse pieuvre administrative, laquelle devient totalement inopérante et inefficace...
                 

                 


              • foufouille foufouille 5 juillet 2018 16:26

                @Fergus

                Armelle étant une fraudeuse fiscale qui planque son fric au Bélize, ta solution la dérange un peu.


              • Désintox JPB73 5 juillet 2018 16:44
                @Armelle
                Quel que soit le système de financement, les retraités seront financés par les actifs. Répartition ou capitalisation cela ne change rien. C’est toujours le travail humain qui crée de la valeur, jamais le capital.

                Il ne faut pas croire que le nombre de retraités actuels ou futurs soit une charge insupportable. Dans une société qui compte plusieurs millions de chômeurs, il faut envisager la réduction du temps de travail, et cela passe par un abaissement de l’âge de la retraite.

                Par contre, repousser l’âge de la retraite serait déraisonnable. L’âge actuel de 62 ans correspond à l’espérance de vie en bonne santé. Si on repoussait l’âge de la retraite, on aurait mécaniquement un grand nombre de gens malades encore au travail, tout en maintenant au chômage des gens jeunes et en bonne santé. Ce serait absurde et contre-productif.

                Dernière remarque : la suppression des pensions de réversions figurait-elle dans le programme présidentiel de M Macron ?

              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 17:53

                Bonjour, JPB73

                Je vais même plus loin : dans un contexte de raréfaction du travail du fait des progrès rapides de l’Intelligence artificielle, c’est dès la période d’activité qu’il faudra agir pour permettre aux gens de vivre décemment. D’où la nécessité de mettre en place tôt ou tard le Revenu Minimum Universel.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 19:04

                @Aristide
                Privatisation signifie capitalisation.


              • Coriosolite 5 juillet 2018 19:08

                @Armelle

                Bonsoir,
                Encore un sujet sur lequel je partage votre avis. Il n’y aura certainement aucune réforme de fond sur les retraites ni sur quoi que ce soit avant l’effondrement du système. 
                Ou du moins avant que son effondrement inéluctable devienne si évident qu’il faille agir.
                Pour le moment l’heure est aux replâtrages un peu douloureux pour certains, mais qui donnent l’illusion de faire durer le système.
                A la grande satisfaction des « anciens » (avec tout le respect que je leur dois) biberonnés toute leur vie aux bienfaits de l’Etat Providence tout puissant et bien intentionné et à la dette publique.
                La liberté de ne pas choisir et de ne pas se prendre en charge (traduction électorale : faites nous confiance, on s’en occupe et on va faire payer, au choix, les riches, les fonctionnaires, Bruxelles, les chinois etc.) est bien plus vendeur électoralement qu’un discours de vérité et de responsabilisation. 
                C’est comme ça. 
                Reste à attendre le renouvellement des générations.

              • Yaurrick Yaurrick 5 juillet 2018 20:54

                @JPB73

                Le problème est qu’actuellement on vit globalement plus longtemps et en meilleur santé, je prends l’exemple des mes grand parents instituteurs qui auront passé plus de temps à la retraite qu’au travail, le tout avec une retraite très largement supérieure à ce qu’ils ont cotisé...
                Bref, ce n’est pas comme ça qu’on résout le problème des retraites.

              • Armelle Armelle 6 juillet 2018 09:11

                @JPB73
                "Quel que soit le système de financement, les retraités seront financés par les actifs. Répartition ou capitalisation cela ne change rien. C’est toujours le travail humain qui crée de la valeur, jamais le capital« 

                C’est bien présomptueux tout ça mon cher Monsieur, voire un peu fantaisiste car déjà le conseil d’orientation des retraites annonce qu’il y aura moins d’1 actif pour 1 retraité en 2040, alors prétendre que les retraites seront tjrs financées par les actifs est une ineptie !!! Je crois plutôt que c’est un propos qui vous rassure étant bientôt à la retraite, ceci dit il faudrait peut être descendre du nuage !!!
                Bien sûr que si que répartition ou capitalisation ça change qqe chose !!!
                Et puis vous ne semblez pas voir au delà du bout de votre nez JPB73 car pour que le travail humain crée de la valeur, il faut pour cela qu’il y ait eu »capitalisation« avant, sinon je ne vois pas très bien comment les entreprises, qui elles créent le travail, pourraient financer leurs investissements et donc leur activité. C’est un enchaînement, pas de capitalisation ; pas d’investissements, pas d’investissement ; pas de travail, pas de travail ; pas de valeur ajoutée. Par conséquent au départ c’est bien la capitalisation qui crée de la valeur à travers l’outil qu’elle crée qui s’appelle »travail« .
                Si l’état, à travers la réglementation qu’il prétend faire à l’égard des banques, faisait son boulot, les entreprises ne seraient pas contraintes à chercher des capitaux privés. Capitaux qui, évidemment, rémunèrent les possédants une fois investis, et ma foi cette rémunération est légitime, si le bon Français moyen qui fustige ce phénomène a placé pdt les dizaines d’années son pognon sur un livret caisse d’épargne, c’est bien bien parce que ce placement lui rapportait des dividendes, pas dans le but de participer à la construction des logements sociaux, arrêtons de prendre les autres pour des billes !!!
                Le capital est un »gros mot" pour vous et bien d’autres mais ne vous en déplaise, il reste le moteur de toute notre économie, et si par hasard vous aviez d’autres solutions, pertinentes j’entends, je serais ravie de vous lire !!!


              • Armelle Armelle 6 juillet 2018 10:09

                @foufouille
                Salut Foufouille,
                Ce n’est pas qu’elle me dérange, c’est plutôt que ça repousse le problème un peu plus loin, et encore sur le dos des futures générations, qui elles haïront sans doute notre égoïsme puant.
                Sinon, heu... vous avez un sérieux problème cognitif Foufouille, ça fait cent fois que je vous explique ; « frauder » signifie être « hors la loi », or je ne suis pas hors la loi, mes affaires sont clean et si par hasard la loi changeait un jour, je me mettrais en conformité avec celle-ci. Si les dispositions fiscales Française ne sont pas applicables à certaines activités commerciales entres les pays du monde, ce n’est pas de ma faute, et c’est bien dans ces cas là, que l’on perçoit la débilité de la fiscalité !!! Ou alors il s’agit de « petites portes » sciemment prévues dans la législation pour servir ceux qui la font !!! Posez-vous donc cette question, vous verrez la réponse est presque évidente !!!
                L’immeuble qui abrite ma société, abrite aussi une société dont la principale actionnaire n’est autre que la fille d’un ex ministre PS...Que c’est drôle !!!
                L’académie Française à créé ce terme « naïf » pour éviter d’utiliser des mots insultants...


              • chantecler chantecler 6 juillet 2018 10:10

                @Armelle

                Ah oui ?
                Et qui paierait l’impôt ?
                De mon point de vue , c’est toute la question .
                Mais effectivement si l’on reste dans le cadre de la mondialisation , avec le nombre de fermetures d’entreprises , délocalisées ou rayées de la carte (cf celle que notre nouveau patron des patrons , le fameux RdB a revendue ) et donc l’aggravation sans fin du nombre de chômeurs , donc des ressources fiscales conjointes , sans parler de l’évasion et de "l’optimisation fiscales , ce n’est plus la peine de parler de retraites que ce soit par répartition ou capitalisation ici liée aux performances économiques .
                Je sais pour les libertariens tout est simple : plus d’état ou le minimum du minimum .
                Je travaille et je fais ce que je veux de mon argent quitte à l’investir comme je l’entends et payer plein pot tous les services y compris la santé, l’éducation etc etc ....
                Votre position est très US, ultralibérale , mais on voit où en sont les américains et leur société aujourd’hui...
                Au fait plus bas vous donnez des chiffres farfelus : en 2040 il y aurait un actif pour un inactif : merci de sourcer vos déclarations ...

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2018 10:54

                @Fergus

                Il existe donc des solutions !

                Oui, il existe des solutions dans un pays souverain qui prend les décisions en fonction de l’intérêt général. Or, l’UE a été construite pour servir de pompe à finances au bénéfice des 1%, grâce à des gouvernements qui ne décident plus de rien, sauf d’appliquer les Traités.

              • Fergus Fergus 6 juillet 2018 22:38

                Bonsoir, cassini

                Vous oubliez le qualificatif « dérisoire ». D’après les experts, il suffirait de 0,1 % pour dégager des sommes considérables sans que les profits des spéculateurs en soient affectés.



              • REMY Ronald REMY Ronald 9 juillet 2018 14:51

                @Fergus

                « .../...une dérisoire taxation des transactions financières de nature spéculative suffirait amplement à combler les déficits liés au versement des pensions ».
                .
                Oh que oui !
                Merci Fergus pour cette phrase de bon sens si rare dans les grands médias.
                .
                Je ne comprends pas le silence politique et médiatique général sur le fait que la santé coûte moins cher dans plusieurs pays « avancés » de l’OCDE (comme le Canada, par exemple),
                .
                comme je ne comprends pas le même silence têtu sur les options fiscales d’évidence à instaurer pour les activités purement spéculatives
                .
                (dont certaines comme les produits dits « dérivés » sont nuisible à la stabilité même des institutions financières, arnaqueuses, voire carrément de type « ponzi » : https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/les-banques-voyous-preparent-la-205226.
                .
                Idem pour les arnaques financières via des prêts à taux variables toxiques ayant spolié 8 à 10.000 communes d’au moins 120 milliards en toute impunité (malgré 3 condamnations : https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/finance-le-plus-grand-scandale-de-174298).
                .
                Un jour viendra où le bon sens s’installera dans les partis de France (insoumis ou non), permettant enfin un encadrement véritable des activités bancaires et
                DONC
                la baisse des prélèvements obligatoires sur le le travail, la créativité et l’emploi les plus élevés et imbéciles de la planète.
                .
                Imaginons, juste un moment, la FIN définitive des actions gouvernementales dégueux type baisse de l’APL, hausse de la CSG des retraités, spoliation des veuves/fs, etc., hausse des charges, des impôts, des taxes et multiples autres prélèvements obligatoires.
                .
                Un rêve qui fait du bien... Non ?
                .
                Mais si les « Bouledogues de la République » présents dans tous les partis se mobilisent et se coordonnent, ce rêve peut devenir l’axe populaire massif de toutes les prochaines élections.
                .
                Une révolte électorale dégagiste radicale, cette fois-ci non récupérable par d’anciens apparatchiks fautifs subtilement recasés ou par d’habiles « insoumis à géométrie variable ».
                Une révolte citoyenne « spectaculaire » qui deviendrait un peu plus « compréhensible » par tous ces ENArques de droite et de gauche voulant pressurer toujours plus.
                A+
                Cordialement.

              • Fergus Fergus 9 juillet 2018 18:44

                Bonjour, REMY Ronald

                Je partage bien évidemment très largement vos constats. Merci pour les liens !


              • njama njama 5 juillet 2018 10:01
                Dans le cas de figure, une fois en retraite être propriétaire de son logement ou non fait beaucoup de différences de pouvoir d’achat, car si les revenus baissent, le loyer qui représente la charge la plus importante, lui il ne baisse pas pour autant ...

                Je ne sais pas si ce critère est retenu pour le calcul des pensions de réversion ? il devrait l’être peut être ... à moins que des allocations logement y suppléent (?)







                • Fergus Fergus 5 juillet 2018 10:09

                  @ njama

                  Vous avez raison, c’est l’un des facteurs majeurs qui feront que la vie des veuves (ou des rares veufs concernés) deviendra ou pas une galère.


                • Aristide Aristide 5 juillet 2018 11:02

                  @Fergus

                  L’acquisition d’un logement durant la vie active constitue le « plan d’épargne retraite » pour la quasi totalité des salariés. Il me semble assez naturel que ceux qui ont fait cet effort de financement, puisse en jouir à leur retraite sans que l’on leur oppose ceux qui ont choisi ou non pas pu le faire.




                • Fergus Fergus 5 juillet 2018 11:17

                  Bonjour, Aristide

                  Je suis évidemment d’accord avec vous.


                • Eric F Eric F 5 juillet 2018 13:30

                  @njama

                  on ne peut pas tenir compte des choix de dépense ou d’investissements antérieurs pour les retraites ou réversions, les APL sont faits pour tenir compte des locations (de plus le propriétaire continue a payer une taxe foncière).


                • njama njama 5 juillet 2018 16:40

                  @Fergus


                  un veuf ou une veuve propriétaire désargenté(e) ne sera jamais expulsé(e), au pire on lui saisira ce qui légalement peut être saisi, les banques peuvent lui faire des misères, mais son toit, ni son lit, on ne lui enlèvera pas
                  Un locataire peut se voir expulsé et mis à la rue

                • Désintox JPB73 5 juillet 2018 18:20
                  @njamae

                  Détrompez-vous.

                  Un retraité pauvre qui ne parvient plus à payer les appels de fonds du syndic, par exemple en cas de travaux lourds de rénovation thermique, verra son bien confisqué à l’issue d’une procédure judiciaire.

                  Les agences refuseront ensuite de lui louer un logement, parce que ses revenus sont insuffisants.

                • njama njama 5 juillet 2018 22:12
                  @JPB73
                  Je n’avais pas envisagé j’avoue le cas particulier des copropriétés qui concerne surtout les villes

                • Laulau Laulau 5 juillet 2018 11:03

                  Bien sûr il s’agit encore de faire des économies pour diminuer cette fameuse dette, ou du moins faire semblant ..... elle est un prétexte tellement utile ! Mais si l’on observe les pays modèles de Macron (USA,UK), il s’agit aussi et peut être surtout de contraindre les veuves à travailler au rabais dans les petits boulots et de peser encore sur le marché du travail. N’oublions pas que les néolibéraux n’ont qu’un seul vrai « projet », diminuer les salaires et augmenter les profits.


                  • Fergus Fergus 5 juillet 2018 11:27

                    Bonjour, Laulau

                    Il est probable qu’il y a derrière les « ballons d’essai » lancés dans le public par les gouvernants des projets de transformation progressive de la société dans le sens voulu par les néolibéraux.

                    C’est pourquoi il nous appartient à tous de faire front pour enrayer les régressions sociales avant qu’elles ne produisent des effets, soit dans le sens d’une précarisation accrue des classes populaires et des personnes âgées, soit dans l’émergence d’une réaction extrémiste de droite populiste.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 19:14

                    @Fergus

                    En Allemagne, la moyenne des retraites est de 880 euros contre 1216 euros en France. Près d’un tiers des retraités est obligé de travailler.
                    Une partie des retraites vient de la capitalisation.


                  • troletbuse troletbuse 5 juillet 2018 12:03

                    Pour les classes moyennes, ceux qui bénéficie d’une pension de reversion doivent la verser entièrement aux impôts et taxes vu que le nombre de parts tombe à 1. Le(a) veuf(ve) n’a plus les moyens et les hyènes sont là, prêts à vous racheter votre bien immobilier pour peanuts. L’état gagnant sur toute la ligne.


                    • troletbuse troletbuse 5 juillet 2018 12:05

                      @troletbuse
                      Et comme les entreprrises partent à l’étranger, ils s’attaquent au patrimoine des Français. C’est tout ce que les politicards aidés des journaputes ont trouvé pour continuer à vivre de façon indécente.


                    • Eric F Eric F 5 juillet 2018 13:38

                      @troletbuse
                      la droite se refuse à prendre l’argent des plus riches, et fait passer la pilule en exemptant les moins aisés, c’est donc au milieu de l’échelle que se trouve la vache à lait


                    • Fergus Fergus 5 juillet 2018 14:00

                      @ Eric F

                      « c’est donc au milieu de l’échelle que se trouve la vache à lait »

                      A ce détail près que nombre de mesures (APL par exemple) impactent les classes moyennes inférieures.


                    • Eric F Eric F 5 juillet 2018 17:56

                      @Fergus
                      Je mentionnais le cas des « contributeurs », non celui des bénéficiaires d’allocations (la vache donne du lait sans le boire smiley


                    • Eric F Eric F 5 juillet 2018 18:00

                      Le montant des allocations diminue parfois ou stagne, mais le nombre de bénéficiaires augmente -c’est particulièrement le cas pour le RSA-, alors que le nombre de contributeurs a tendance à décroitre (par exemple la proportion des contribuables payant l’IR est passé de 50 à 43%), donc les prélèvements augmentent pour ceux qui en paient.


                    • Jean Roque Jean Roque 5 juillet 2018 12:08

                       
                       
                       
                      L’assurance Rothschild est en place.
                       
                      Le dépeçage final peut commencer.
                       
                       
                      « Colonie 93 = 85% de vote Rothschild. » Soros, négrier-spéculateur philanthrope
                       


                      • Durand Durand 5 juillet 2018 22:26

                        @Jean Roque


                        Yes !

                      • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 2018 12:25

                        La mesure est déjà prise reste plus que la date de l’application ,on finira tous a 600 balles par mois 


                        On voit bien que c’est un énarque qui a traîné chez Rothschild puis Hollande , les mougeons vos l’avez profondément dans le fion et dans 4 ans n’oubliez pas votre sursaut répu-crétin ....

                        • Fergus Fergus 5 juillet 2018 12:53

                          Bonjour, zygzornifle

                          « les mougeons vos l’avez profondément dans le fion »

                          Pas tous ! Il est encore une majorité d’électeurs de Macron - je parle évidemment du 1er tour - qui continuent de soutenir sa politique. Et ils sont rejoints par un nombre croissant d’électeurs de Fillon. Cela maintient Macron à un niveau de popularité relativement élevé, eu égard à la politique mise en oeuvre. 


                        • Eric F Eric F 5 juillet 2018 13:22

                          @zygzornifle
                          Les caciques des « partis de gouvernement » de gauche comme de droite qui se sont précipités à appeler à voter Macron le soir du premier tour lui ont fait cadeau au deuxième tour un score qui lui donne les coudées franches pour sa politique. S’il était passé à 50,1% il y regarderait à deux fois.


                        • Fergus Fergus 5 juillet 2018 14:06

                          @ Eric F

                          Les appels à voter Macron n’ont rien changé. Sans eux, Macron l’aurait quand même emporté très largement contre Le Pen, et ce n’est pas le débat d’entre deux tours qui a été de nature à rééquilibrer un peu les forces en présence.

                          Sans doute aurions-nous assisté à une fin de campagne très différente, et constaté un écart nettement plus serré au 2e tour, si Mélenchon s’était qualifié. Cela n’aurait malheureusement pas été le cas, et c’est bien dommage car, même vainqueur (hypothèse la plus probable), Macron n’aurait pu dérouler le même programme de contre-réformes.


                        • Eric F Eric F 5 juillet 2018 18:03

                          @Fergus
                          Si, les appels empressés à voter Macron et la dramatisation a poussé certains électeurs -qui le regrettent aujourd’hui- à augmenter son score. 


                        • Fergus Fergus 5 juillet 2018 18:56

                          @ Eric F

                          Sans doute cela a-t-il joué à ;la marge, pour 2 ou 3 % des électeurs. Mais au final, cela n’a pas changé le rapport de force électoral.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 18:58

                          @Fergus

                          Les Grecs ont voté Syriza, ils ont eu droit à 12 baisses du montant des retraites.

                          Et le gouvernement grec vient de voter une nouvelle baisse de 20% des retraites.

                          Combien de temps vous faudra-t-il pour comprendre que c’est la même politique européenne qui s’applique partout ?

                        • Eric F Eric F 5 juillet 2018 22:56

                          @Fifi Brind_acier
                          Par nature, les systèmes de retraite par répartition dépendent des cotisations encaissées par rapport aux pensions redistribuées, la Grèce a longtemps vécu au delà de ses revenus, en versant des pensions financées par l’emprunt. Même hors de l’UE et même en se déclarant en faillite, elle n’en n’aurait plus les moyens (la planche à billets pour soutenir ce train de vie amènerait un taux d’inflation à la vénézuélienne).


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2018 08:26

                          @Eric F
                          En France, additionnez les cadeaux aux riches, les 50 milliards annuels au CICE, les 173 milliards de niches fiscales aux entreprises (les grosses, celles qui délocalisent leur siège social en Irlande ou au Luxembourg), et les milliards planqués dans les paradis fiscaux, vous trouverez certainement de quoi payer les retraites ! 


                        • Dom66 Dom66 5 juillet 2018 12:45

                          Moi je me demande, pourquoi il y a des cons qui on veauté pour Marcon….et bien ces gens seront dans la merde, comme tous.

                          Rien ne sert de pleurer maintenant, plus rien a espérer, désolé.

                          Le PS a pondu sa grosse merde...et la majorité des LR (ex UMP) et UDI, ont marché dedans.



                          • Fergus Fergus 5 juillet 2018 13:00

                            Bonjour, Dom66

                            « Le PS a pondu sa grosse merde... »

                            Pas trop d’accord : Macron, au service de ses seuls intérêts, a roulé dans la farine les caciques du PS.

                            « la majorité des LR (ex UMP) et UDI, ont marché dedans »

                            Et cela continue au niveau des électeurs, ravis de voir en Macron celui qui fait ce que n’ont pas faits les gouvernants de la droite lors des mandats précédents.


                          • Armelle Armelle 5 juillet 2018 16:15

                            @Fergus
                            « Macron, au service de ses seuls intérêts, a roulé dans la farine les caciques du PS »
                            Très drôle !!!
                            Les grosses têtes du PS sont aussi cons que cela ?
                            Et bah ça en dit long... On peut alors comprendre qu’avec un tel niveau de stratégie et de subtilité notre beau PS Français est en brasse coulée jusqu’à même en toucher le fond. Bon en même temps avec des espoirs portés il y a un an sur Hamon pour relever le niveau, là ce n’est plus un manque de stratégie, c’est de la pure bêtise !!!
                            Macron caractérise le profil parfait du politique, prêt à tout pour parvenir à ses fins (ou objectifs), l’histoire politique Française a été a été jalonnée de profils comme celui de Macron, il n’est pas un ovni dans ce domaine. Chirac ou Mitterrand n’ont pas non plus été avares en manoeuvres en tout genre pour arriver à leur fin !!!
                            Mais c’est assez amusant, quand le personnage en question promeut des idées de même courant que les siennes, et bien bizarrement on perçoit moins l’idée de manoeuvres peu éthiques !!!
                            Et sinon j’ai pris la peine de me renseigner quant à votre argument consistant à prétendre que la fraude fiscale règlerait le problème !!! J’ai le regret de vous apprendre que c’est faux, certes ça règlerait une partie du problème, mais ce dernier serait tjrs là, mais je comprends que ce soit tentant, c’est facile et ça rassure. Donc ce n’est pas une solution, lisez plus haut le post de Coriosolite, son contenu me semble très pertinent et plein de bon sens


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 juillet 2018 19:18

                            @Dom66

                            Peu importe ce que les électeurs ont voté, et qui est au gouvernement.
                            L’objectif est déjà quantifié, il s’agit de faire 5 milliards d’euros d’économies budgétaires.

                          • Dom66 Dom66 5 juillet 2018 21:10

                            @Fifi Brind_acier

                             Je suis en accord avec vous l’UE une excuse pour nous baiser...
                            Exemple en ce moment le Linky

                          • Eric F Eric F 5 juillet 2018 13:16

                            De toutes façons, ce sont les chaises musicales budgétaires : lorsqu’on recule l’âge de la retraite, on augmente le nombre de chômeurs-seniors en attente de retraite. En diminuant les allocataires des pensions de réversion, il y aura un plus grand nombre de prises en charge par la collectivité du coût de séjour EPHAD (tant qu’à jouer au plus con, je connais le cas d’une personne qui a organisé son insolvabilité pour être prise en charge à 100%, argent de poche en sus).


                            • foufouille foufouille 5 juillet 2018 13:27
                              la solution sera simple, pousser les vieux à demander l’euthanasie qui sera autorisé pour tout motif comme dans certains pays libéraux.
                              ou les enfermer dans une maison de retraite mouroir pas cher.


                              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 13:54

                                Bonjour, foufouille

                                D’où l’intérêt de promouvoir enfin le suicide assisté : ce serait tout bénéfice pour l’Etat, les générations futures et bien sûr les volontaires atteints de dégradation physique ou intellectuelle et désireux d’échapper à une irréversible déchéance. Bien qu’en pleine possession de nos moyens, mon épouse et moi y sommes favorables à 100 %.


                              • foufouille foufouille 5 juillet 2018 14:16

                                @Fergus

                                « D’où l’intérêt de promouvoir enfin le suicide assisté : » comme ça on pourra montrer du doigt les indignes qui refusent ou leur bourrer le crâne pour qu’ils acceptent, quelques retards de paiements pour ceux qui n’auront pas fait porter le certificat annuel de vie par un huissier.
                                comme dans certains hôpitaux, on te demandera pas ton avis, piqouze directe. le tout financé par les bonnes assurances privées.


                              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 14:26

                                @ foufouille

                                Fantasme ! Le suicide assisté ne concernerait qu’une minorité de personnes. Et il ne pourrait s’accomplir que dans un cadre strict.


                              • foufouille foufouille 5 juillet 2018 14:36

                                @Fergus

                                faux et ce sera comme le don d’organes obligatoire. cette minorité d’euthansié augmente chaque année et ce pour n’importe quel motif comme la peur d’une colostomie temporaire.
                                c’est similaire au crève en travaillant qui est courageux pour une personne sous dialyse chaque nuit.


                              • Eric F Eric F 5 juillet 2018 18:07

                                @Fergus

                                « D’où l’intérêt de promouvoir enfin le suicide assisté : ce serait tout bénéfice pour l’Etat... »
                                c’est un argument cynique, qui justifie la crainte de beaucoup est qu’il y ait une « pression de la société » pour pousser à ce recours.

                              • Fergus Fergus 5 juillet 2018 18:58

                                @ Eric F

                                Cette allusion au « bénéfice de l’Etat » était purement satirique, cela va de soi !


                              • Eric F Eric F 5 juillet 2018 22:49

                                @Fergus
                                soyez prudent dans la satire, car dans le cas présent ce serait factuellement une baisse de charges pour l’état si des personnes dépendantes ou en passe de le devenir demandaient leur propre élimination.


                              • eddofr eddofr 5 juillet 2018 15:16

                                A quand une proposition de loi pour se caler sur le modèle indien ?


                                (obligation pour la conjointe survivante de s’immoler sur le bûcher funéraire de son époux)

                                 Cela réglerait sans aucun doute le problème des pensions de réversion, et sans coûter un centime à la Nation (Nation SA Ltd)

                                • Fergus Fergus 5 juillet 2018 16:10

                                  Bonjour, eddofr

                                  Un modèle qui tend à disparaître, hélas pour les dépositaires des comptes publics !  smiley


                                • blablablietblabla blablablietblabla 5 juillet 2018 16:30

                                  Et pourtant Macron ne croit pas à la théorie du« ruissellement » il a dit devant Bourdin et et le patron de Médiapart. Et une fois il a dit à la télé qu’il était de « gauche » , ben alors il de gauche ou de droite du centre ou de rien du tout ??


                                  • Fergus Fergus 5 juillet 2018 17:01

                                    Bonjour, blablablietblabla

                                    « une fois il a dit à la télé qu’il était de « gauche » »

                                    Belle démonstration de duplicité ! En disant cela, Macron espérait sans doute rééquilibrer son image dans le pays. La réalité : des actions de droite et des paroles de gauche !  smiley


                                  • Eric F Eric F 5 juillet 2018 18:12

                                    @Fergus et blablablietblabla
                                    Macron se rattachait d’une certaine manière à la gauche sociétale cosmopolite, mais pas à la gauche sociale

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité