• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Philippe Val - Denis Robert... Parole contre parole

Philippe Val - Denis Robert... Parole contre parole

Si la parole est donnée à Denis Robert qui attaque Val, et pour respecter l'équité, il faut également la donner à Philipe Val. Ensuite et en connaissance de cause, à chacun d'apprécier ou de réfuter les arguments de l'un ou de l'autre. Sinon, si de pluralisme n'existe plus, nous serions dans la pensée unique.

"Le Républicain Lorrain", publie côte à côte les positions de Val et de Denis Robert sur Charlie Hebdo, ainsi qu'un éclairage sur l'agressivité réciproque entre les deux personnalités. Vous avez pu lire la version de Denis Robert, il était donc logique d'accorder un droit de réponse à Philippe Val.

Ce n'est un secret pour personne, entre les deux hommes on est très loin de l'entente cordiale. Et si Robert considère Val comme "un chansonnier qui voulait devenir Ferré", ou un "Iznogoud" "hyper ambitieux". La réponse ne Val n'est pas moins fulgurante car pour lui, Robert est un "complotiste" et son livre "Les Mohicans, connaissez-vous Charlie ?" comporterait "3 mensonges par page".

"C'était Charlie", ou la vision de Charlie Hebdo selon Val

"La période de deuil est difficile" dit-il "il est même douloureux de sortir le livre". En tout cas pour Val, qui avait dirigé l'hebdomadaire avec Cabu de 1992 à 2009. "Mais il fallait rendre justice aux vivants et aux morts. Il fallait témoigner et j'étais habilité à le faire. La mémoire de Charlie c'est moi". 

D'après Val, "l'image qui a souvent était donné de ce journal était fausse", et après les attentats la "fausseté" se serait encore amplifiée. "Non ces dessinateurs...n'étaient pas des potaches" qui insultaient l'islam uniquement "pour se faire du fric". "On était transgressifs, marrants, mais au service de la liberté". Contrairement à Cavana, qui n'était pas intéressé par les "affaires du monde".

Pour mieux exprimer encore sa détestation de Denis Robert et de Siné, Val va jusqu'à les accuser d'avoir pour but son suicide. D'ailleurs, Denis Robert "souhaitait entrer à Charlie" . Ce qui serait l'explication de son "acharnement" contre lui. Ce que Robert dément absolument.

Les dessinateurs de Charlie hebdo "sont-ils allés trop loin ?"

La question reste posée et fait toujours débat, Mais pour Val la réponse ne fait aucun doute. Charlie était un "agitateur d'idées". "S'il était asphyxié, c'est que les autres étaient en danger". Pour en conclure qu'aujourd'hui "la leçon n'a toujours pas été comprise" et que "ça aurait été pire si Charlie n'avait pas été là".

En guise de conclusion 

Ce jugement lapidaire d'une certaine gauche. "On voit une pensée stalinienne perdurer, antifascite, oui mais pas antitotalitaire, et parfois rouge-brune". 

"Pourquoi cette violence s'arrêterait ? il y aura d'autre morts, des gens bien, il y aura d'autres Hyper Cacher, d'autres crimes".

Source - Le Républicain Lorrain


Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 9 novembre 2015 19:55

    Une étoile suffit, no comment


    • philouie 9 novembre 2015 20:35

      Qui va donner crédit à la parole de ce pauvre type ?


      • wesson wesson 9 novembre 2015 21:23

        Sans entrer dans la polémique dans laquelle d’ailleurs j’ai immédiatement noté qu’il s’agissait d’une parole contre une autre, on peut néanmoins mesurer ce que fut Charlie Hebdo (et avant Hara Kiri) du temps de Choron, et ce qu’il est devenu du temps de Val. 


        Ce dernier ne peut nier qu’il a fait de Charlie Hebdo sa chose, qu’il l’as acheté comme une marque, une image dont il espérait bien qu’elle lui serve.

        Val a largement tapé dans la caisse de son achat, les comptes déposés au greffe des éditions rotatives montrent très clairement qu’en plus d’un excellent salaire (13.000 € mensuel), Val s’est également distribué de très replets dividendes (pratiquement 1 million d’ € pour lui tout seul, autant pour Cabut).

        Il a objectivement transformé ce journal qui était juste grossier en une chose politique destiné à faire démarrer sa carrière. Et ça a effectivement bien marché.

        Val est à minima un opportuniste qui s’est bel et bien servi de Charlie Hebdo à sa propre convenance. Il n’y avait pas besoin d’un livre de Denis Robert pour le savoir.

        • alinea alinea 9 novembre 2015 22:07

          @wesson
          D’où tirait-il le fric puisque, après l’affaire de Siné, plus personne n’achetait ce canard !! Il a laissé Charlie en ruine, en partant faire de la tune et de la gloire dans le service public, non ?


        • wesson wesson 10 novembre 2015 11:46

          @alinea
          En fait le fric c’était avant l’affaire Siné.


          Choron et Cavanna était en fait propriétaires du nom « Charlie Hebdo », vu qu’ils en était les créateurs. 

          Choron qui était vraiment impossible à manipuler a été écarté par une magouille montée par Val et Richard Malka, son conseil en affaire. Et il faut bien reconnaître que Cavanna fut complice de ce fric frac, notamment en participant à un faux témoignage disant que ce n’était pas Choron qui était à l’origine de Hara Kiri / Charlie Hebdo, mais que seul Cavanna en avait eu l’idée.

          Toute la manipulation de Val et Malka a consisté à contrôler effectivement la ligne éditoriale du journal, tout en y maintenant Cavanna et en donnant l’impression qu’il en était encore l’inspirateur. 

          Il s’y est prêté de plus ou moins bonne grâce, pour sauver les emploi de tous ses copains qui bossaient encore à Charlie Hebdo. Bref, Cavanna a servi de ciment à l’équipe, pour éviter que celle ci n’éclate et ne laisse apparaître les véritables maîtres de la ligne éditoriale. Mais ce faisant, il a laissé entrer le loup dans la bergerie, et l’as laissé agir librement sans jamais se révolter.


          Et au début de cette reprise en main, effectivement Charlie a obtenu un certain succès d’estime auprès d’un lectorat avide de retrouver l’esprit du début. ça a fait illusion un temps, le temps d’engranger un assez bon bénéfice, qui fut pratiquement dilapidé en dividendes. 

          Puis, lorsque il n’en restait plus rien, et surtout que Val avait réussi à se faire bombarder PDG de France Inter, il se dépêcha de refiler ses parts pour l’Euro symbolique, pas par désintéressement soudain mais qu’elles n’avaient plus aucune chance de rapporter quoique ce soit avant très très longtemps, Charlie ayant perdu ses lecteurs et n’ayant plus que des dettes. Pire, cette participation risquaient également de lui coûter en cas de faillite, car on aurait pu le déclarer « comptable de fait » - pour avoir par exemple trop ponctionné sur les comptes de la société alors qu’elle allait très mal - et donc aller taper dans sa caisse personnelle. 



        • wesson wesson 10 novembre 2015 12:07

          @wesson
          au passage, Richard Malka, avocat de Clearstream et du Luxembourg, grand défenseur de la liberté d’expression lorsqu’il s’agit de celle de Charlie Hebdo est aussi très occupé à faire interdire les pastiches de ce dernier, comme par exemple « Charpie Hebdo », à laquelle la société éditrice de « Le Monte » (un pastiche trash du monde) avait pensé un temps. Une personne dont le discours est donc parfaitement en accord avec les actes.




        • alinea alinea 10 novembre 2015 14:14

          @wesson
          Moralité, Val est un excellent homme d’affaires, Cavanna un gentil, allez, un peu lâche ( comme un élastique, hein) et la bande de copains peu à même de faire face au prédateur !
          j’ai toujours pensé que la vengeance, ou la justice après coup, n’avait aucun intérêt, mais je crois que peu de gens se font d’illusions sur ce Monsieur Val !! En tout cas merci pour ces éclaircissements ! je vois mieux la teneur du « il a laissé pour un euro symbolique gnagnagna... ! »


        • Agor&Acri Agor&Acri 10 novembre 2015 14:43

          @wesson
          Merci d’avoir rappelé le CV de Richard Malka, l’avocat de l’hebdo

          Il est toujours bon de se faire une idée de l’état d’esprit, du degré de vergogne, de la cohérence discours/actes, des penchants idéologiques, ...
          des protagonistes gravitant autour du sujet (ici, de Philippe Val et de son empreinte sur Charlie Hebdo).

          Qui sera surpris que quelqu’un comme Philipe Val,
          passé d’une sensibilité de gauche à des prises de positions singulièrement sionistes et atlantistes,
          ne puisse plus articuler un discours sans y glisser des termes tels que « rouge-brun », « complotiste », « antisémite », ...

          Aujourd’hui est mort le « philosophe » André Glucksmann.
          D’abord à gauche, très très à gauche,
          puis ouvertement sioniste et atlantiste
          (http://www.lefigaro.fr/culture/2015/11/10/03004-20151110ARTFIG00055-deces-du-philosophe-andre-glucksmann.php)

          Un peu le même parcours que Charlie Hebdo finalement,
          même s’il restait sans doute quelques immatures parmi les dessinateurs de Charlie, qui offraient le visage d’un peu de diversité, sans se rendre compte qu’ils servaient de caution « bête et méchant » à une ligne éditoriale froidement manipulatrice.


        • izarn izarn 10 novembre 2015 17:02

          @wesson
          Vous avez éludé la rumeur principale ; Charlie Hebdo a été remonté avec les fonds « secrets » de l’Etat François Mitterrand....Val à France-Inter sous Sarkosy peut valider cette thèse.
          Car vis à vis du Charlie Hebdo original, c’est tout simplement énorme.
          Voir complètement impossible.
          Alors, Val, un simple magouilleur arriviste ?
          Hum !
          Comme disait Fred....


        • wesson wesson 11 novembre 2015 03:09

          @izarn
          Val, je le voit plutôt comme un mec ambitieux mais qui au final a lui aussi été manipulé, même si dans son cas, il n’as peut-être pas trop eu besoin de forcer la nature du bonhomme.


          Val a en fait démarré sa carrière au coté de Patrick Font, avec lequel il avait une très grande proximité, et même plus selon la légende (Val d’ailleurs aurait même été à cet effet surnommé « le Radiateur », parce que « le Radiateur est en Font(e) » ) 

          Après 20 ans de spectacles communs, La popularité de Patrick Font ne cessait de croître, notamment à l’aide de ses passages à France Inter dans l’émission « Rien à Cirer », ou il y faisait un carton. Bref, Val tenait le bon bout, jusqu’à l’affaire de pédophilie de Font, qui a objectivement annihilé tout espoir de carrière sérieuse d’humoriste, tant pour l’un que pour l’autre.

          Dans ces conditions, Val se trouvait particulièrement vulnérable pour accepter n’importe quelle compromission qui puisse au final lui sauver sa carrière. 

          Et là je dirais que ça a pu être une cible de choix pour la galaxie qui gravite autour du CRIF, tous ces avocats faisant volontiers l’apologie du régime d’Israël et n’ayant de cesse à pousser à ’islamophobie en France. Ces personnes là disposent de moyens considérables et très stables, et ont des stratégies construite sur le long terme. Peut-être finalement Philippe Val fut utilisé dans ce but là comme homme de paille, pour donner une caution de gauche libertaire à cet aréopage de réactionnaires et d’extrémistes de droite dans une opération de prise de contrôle de Charlie Hebdo.


          Bref, je ne perçoit pas Val comme suffisamment fin et pervers pour échafauder ce type de stratégie, et surtout il n’avait pas les reins assez solides. 

          Par contre, c’est tout à fait dans les cordes de types comme G.W. Goldnadel ou R. Malka. 

        • wesson wesson 11 novembre 2015 03:26

          @wesson
          J’ajoute également que une fois a France Inter, Val a réussi à faire sauter « Là Bas si j’y suis », l’émission de Daniel Mermet, dans un chef d’oeuvre de stratégie. 


          Il s’y est pris très indirectement et avec patience, et ça a payé, il a pu virer l’émission en moins de 5 ans et pratiquement sans aucun bruit. 

          La encore, je perçoit une stratégie qui aurai pu être inspiré par G.W. Goldnadel, dont la haine envers Daniel Mermet n’est pas une mince affaire (ils se sont intentés plusieurs procès, et Goldnadel ayant au moins une fois réussi à faire condamner l’émission et faire lire un communiqué de justice à l’antenne).



        • eric 9 novembre 2015 22:30

          Il faut avant tout rester « Charlie » et traiter tous cela avec cet humour tellement subtil et transgressif qui caractérise le titre quel que soit ou furent ses actionnaires et bénéficiaires de dividendes grassouillets.

          « On en a pas tué assez la dernière fois »

          Comme je l’ai déjà signalé, c’est la réaction tellement « Charlie » de la presse russe qui a sut spontanément se situer sur la même longueur d’onde que les libérateurs de Charlie se moquant des touristes russes transformés en bombes anti daesh à leur corps défendant,( et c’est le cas de le dire...) L’important, c’est de rester dans l’humour, la transgression, le Charlie...

          Et si il n’y a plus Charlie ? Et bien la relève est assurée et on trouvera surement en Russie d’autres humoristes pour garder le sourire lors du prochain massacre de Charlies... L’essentiel restera donc sauf... !

          Tiens je vois en couverture possible pour Kommersant, inspirée de celle montrée ici, compte tenu du degré de subventions de Charlie en particulier et des titres de presse rachetés par les oligarques de gauche en France en général, ( le monde l’obs, libé, etc...) genre

          " Ça fait du bien de ne plus avoir à payer pour des cons... !

          Plus Charlie tu meurs non ?


          • izarn izarn 10 novembre 2015 17:07

            @eric
            Et Charlie vous fait rire ?
            ...Non ? Ca existe ?

            Par contre Dieudonné, lui me fait rire...
            Alors Charlie....Arretez !
            Cette putasserie de propagande du Système...Meme pas drole.


          • Dom66 Dom66 9 novembre 2015 23:23

            Val est une ordure.


            • Trelawney Trelawney 10 novembre 2015 06:52

              @Dom66
              C’est assez bien résumé


            • Le p’tit Charles 10 novembre 2015 07:58

              Charlie hebdo..Torchon qui attise les haines avec des dessins douteux...ça plait à certains et pas à d’autres..comme tout en somme...Pas de quoi se taper le cul contre une fenêtre pour avoir de l’air frais...


              • JL JL 10 novembre 2015 08:43

                ’’Si la parole est donnée à Denis Robert qui attaque Val, et pour respecter l’équité, il faut également la donner à Philipe Val. ’’



                Puisque je suppose qu’il s’agit de donner la parole ou pas ici, sur Agoravox, deux questions svp, monsieur gruni :

                1 - Philippe Val serait-il interdit de parole sur Agoravox ? J’en doute, la preuve, je suppose que vous parlez dans la suite du texte, pour lui !

                2 - Est-ce que la parole est donnée à Denis Robert partout où s’exprime Philippe Val ? Bien sûr que non.

                ps. Je n’ai pas lu votre article au-delà, je ne l’ai pas jugé utile.



                • gruni gruni 10 novembre 2015 09:00

                  @JL

                   « Je n’ai pas lu votre article au-delà, je ne l’ai pas jugé utile »
                  Je pourrais donc juger inutile de vous répondre.
                  Parce que voyez-vous, avant de commenter un article je le lis pour savoir de quoi je parle.
                  Vous remarquerez que j’ai quand même pris le temps de vous répondre, j’espère que vous apprécierez mon ouverture d’esprit.



                • JL JL 10 novembre 2015 10:00

                  @gruni

                  ’’j’ai quand même pris le temps de vous répondre’’


                  Mais non, vous ne répondez pas à mon commentaire !

                  Moi j’ai réagi à votre première idée, vous n’avez réagi qu’à mon post scriptum, l’accessoire !

                  Ce n’est pas une preuve d’ouverture d’esprit.

                • gruni gruni 10 novembre 2015 10:38

                  @JL


                  « vous ne répondez pas à mon commentaire ! »
                  C’est exact, excusez cet oubli, je vais donc compléter ma première réponse. Vous écrivez... 

                  "je suppose que vous parlez dans la suite du texte, pour lui !
                  Est-ce que la parole est donnée à Denis Robert partout où s’exprime Philippe Val ? Bien sûr que non.

                  Si vous aviez pris le temps de lire vous sauriez que je me contente le plus souvent de citer Val. Je ne prend pas sa défense dans cette affaire avec Robert.
                  Ensuite, sur votre deuxième observation qui est juste, est-ce une raison suffisante pour faire comme les autres, sur un site citoyen. Je pense que non et vous avez parfaitement le droit de ne pas être de mon avis. C’est ça aussi la liberté d’expression.

                • JL JL 10 novembre 2015 10:58

                  @gruni,


                  ’’faire comme les autres’’ ?

                   ?

                  Quelqu’un ici a-t-il remis en cause le droit de réponse de qui que ce soit ?

                  Val peut écrire ici ce qu’il veut, et même, sans avoir besoin d’invoquer un quelconque droit de réponse, du moment qu’il respecte la procédure.

                • gruni gruni 10 novembre 2015 11:05

                  @JL


                  Non, personne n’a remis en cause le droit de réponse de qui que ce soit.
                  Et rien n’interdit à un auteur d’écrire ce droit de réponse. ce que j’ai fait, et je l’assume, bien que Val ne soit pas ma tasse de thé.

                • doslu doslu 10 novembre 2015 11:50

                  @gruni
                  Mais pour qui vous prenez vous gruni ?
                  un droit de répons appartient a la personne concernée,et non pas a un petit scribouillard de votre espèce.
                  gruni part en couille et c’est pas nouveau.


                • MAIBORODA MAIBORODA 10 novembre 2015 09:02

                  VAL = Iznogoud 

                  Siné : Hourra !
                  Inutile d’en dire plus.

                  • foofighter foofighter 10 novembre 2015 10:45

                    Fidèle à lui même le père Val (sosie de Mme Fourest) : « complotisme », « rouge-brun ». On voit apparaitre « stalinien ». Un bon point pour l’originalité.


                    • izarn izarn 10 novembre 2015 17:19

                      @foofighter
                      Je viens de lire un truc trotskiste...Contre Soral. Je ne le suis pas dans tout ce qu’il raconte, mais il a le droit de s’exprimer.
                      On a aussi le terme « rouge- brun »...C’est une invention Trotsko/Néocons....Ca fait réference à Staline bien entendu.
                      Qui n’a jamais été brun. A tel point qu’il a détruit le nazisme. Pour un brun, faut le faire...
                      « Rouge brun », ça ne veut rien dire, c’est du total n’importe quoi.
                      C’est de la haine pure contre le communisme.
                      Le communisme a des tords, soit. Mais un tel délire de haine, provient de gens qui devraient etre soignés par des psychiatres.


                    • Samson Samson 10 novembre 2015 12:08

                      « Pour mieux exprimer encore sa détestation de Denis Robert et de Siné, Val va jusqu’à les accuser d’avoir pour but son suicide. »
                      Rassurons-nous, ce serait peine perdue ! Les cons se suicident très rarement !

                      « Mais il fallait rendre justice aux vivants et aux morts. Il fallait témoigner et j’étais habilité à le faire. La mémoire de Charlie c’est moi »
                      Suivant l’avis de son éditeur, les droits exclusifs sur la mémoire de Charlie se vendraient que mieux à chaud. Quel admirable courage !

                      « On était transgressifs, marrants, mais au service de la liberté »
                      Et maintenant de la sécurité de tous les citoyens qui - massivement sur écoute - vous en restent infiniment reconnaissants. Que ne ferait la nouvelle « bien-pensance progressiste » pour endiguer le spectre du totalitarisme rouge-brun ?


                      • izarn izarn 10 novembre 2015 17:24

                        @Samson
                        On peut admettre qu’il existe un totalitarisme « rouge » et un autre « brun »...
                        Mais rouge-brun, c’est du n’importe quoi.
                        Remarquez le bien que c’est dirigé UNIQUEMENT contre le communisme....
                        Il n’y a pas d’équité...


                      • Samson Samson 10 novembre 2015 22:31

                        @Samson
                        « Les cons se suicident très rarement ! »
                        Sauf évidemment s’ils réalisent toute l’étendue de leur connerie ! Mais Val m’a l’air bien blindé, çà devrait aller pour lui ! smiley


                      • Samson Samson 10 novembre 2015 12:18

                        « Sinon, si de pluralisme n’existe plus, nous serions dans la pensée unique. »
                        Bien vrai ! Mais en matière de Pensée Unique, personne n’a fait pas mieux que Val et Fourest pour en « démocratiser » la bonne parole et la bien-pensance branchée dans les salons bobos parisiens, smiley


                        • izarn izarn 10 novembre 2015 17:26

                          @Samson
                          Je crois que Val n’est pas assez intelligent pour faire rire à ses dépends...
                          C’est pourquoi Charlie est nul.


                        • Rensk Rensk 10 novembre 2015 13:47

                          Tiens Val pense au suicide et donne la faute a ceux qu’il n’arrête pas d’attaquer... Égo quand tu nous tiens...


                          • Serpico Serpico 10 novembre 2015 15:31

                            « Charlie agitateur d’idées »...

                            Jamais aucun article ni aucune « une » de Charlie Hebdo n’a fait avancer quoi que ce soit. Uniquement de la vulgarité crasse.
                            Repeindre ce torchon en repaire d’intellos et créateur de débats, il fallait oser.

                            Quand ont-ils attaqué la finance ? Quant ont-ils lancé une réflexion sur quoi que ce soit ?
                            Cabu et luz, Voltaire et Diderot de la bite et de la sodomie à chaque affiche ?


                            • izarn izarn 10 novembre 2015 17:30

                              @Serpico
                              Ils appellent ça transgression...Quelle tristesse !
                              A leur age !


                            • Zolko Zolko 10 novembre 2015 15:49

                              je n’ai jamais aimé Charlie Hebdo (en fait, jamais depuis quelques années, je n’ai pas connu les heures de gloire passées). Je trouve qu’ils ne sont ni drôles, ni subversifs, juste méchants. Et depuis l’affaire Siné (viré pour avoir osé dire que le fils Sarkozy ira loin car il s’est converti au Judaisme pour épouser une riche héritière), c’est encore pire.
                               
                              Comparé à Fluide Glaciale ou le Canard Enchaîné, Charlie c’est juste nul.


                              • Nycolas 10 novembre 2015 15:55

                                Allez-vous vraiment nous faire croire que Val nécessite une tribune ? C’est un patron de presse...

                                La pensée unique, c’est devenu son fond de commerce.


                                • gruni gruni 10 novembre 2015 16:08

                                  @Nycolas


                                  Une « tribune » c’est un bien grand mot, vous trouvez pas

                                • Nycolas 10 novembre 2015 16:10

                                  @gruni

                                  Tandis qu’un droit de réponse que vous vous arrogez à sa place est un terme bien pesé, je suppose.


                                • gruni gruni 10 novembre 2015 16:35

                                  @Nycolas



                                  Je préfère je m’autorise plutôt qu’arroge. D’autres ici s’arrogent bien le droit d’insulter ceux qui ne sont pas du même avis qu’eux. Une belle conception de la liberté d’expression. Je ne parle pas pour vous. Je ne sais pas trop ce que vous entendez par « terme bien pesé ». Mais pour répondre à un autre article à sens unique, je fais de même, ce qui ne plait pas à tout le monde. Mais la pensée unique ce n’est pas mon truc. Ceci dit je ne soutiens absolument pas Val. Et ne suis pas non plus fan de Charlie. Comme quoi on peut parfois tirer des conclusions hâtives.

                                • Nycolas 10 novembre 2015 19:08

                                  @gruni

                                  Vous vous faites bien du mal pour pas grand chose. Val n’a besoin de personne pour défendre sa liberté d’expression. Il est suffisamment bien entouré et bien inséré dans l’oligarchie politico-médiatique.

                                  En relayant son point de vue, vous vous faites en fait le porte-parole de la pensée unique, mais libre à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès