• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Plus facile de fermer bars et restos que d’ouvrir des lits (...)

Plus facile de fermer bars et restos que d’ouvrir des lits d’hosto

MARSEILLE VICTIME DE L'INCURIE COUPABLE DU GOUVERNEMENT

Ne nous avait-on pas promis, au printemps dernier, main sur le cœur, un renforcement sans précédent des moyens hospitaliers, pour que « plus Jamais ça ». Il était question d’une augmentation budgétaire de 7 milliards d’€ en direction de la santé, d’une capacité de lits de réa égale ou supérieure à 15.000 unités. Qu’en est-il aujourd’hui. A écouter les professionnels, ils sont aux abois, craignant d’être à nouveau submergés par un afflux exponentiel de patients Covid. Mais à qui la faute ?

Est-il raisonnable et décent d’incriminer la désinvolture d’une certaine jeunesse ?

Depuis le départ de cette pandémie, le gouvernement n’a de cesse de courir derrière, au lieu de la devancer. A chaque fois qu’il est dans l’incapacité de répondre il cherche un ou des boucs émissaires pour masquer son incurie et ses mensonges.

Aujourd’hui il jette l’opprobre sur les cafés, restos, salles de sports etc..

En fait si on l’écoute, il y aurait plus de risques à se retrouver à 50 dans un café en respectant les gestes barrières qu’à 300 ou 400 dans une cantine scolaire. Les arguments avancés sont fallacieux. Comme si le virus, après 22hs, allait se coucher, où, si à Marseille, il bouderait dans son coin au motif que les estaminets seront fermés.

On se moque de nous. La vérité est ailleurs.

Elle est à l’hôpital, toujours aussi démuni, abusé par un Ségur de la Santé aussi démago que ne l’a été le Fameux Grand Débat. Ce gouvernement est incapable d’affronter avec sang-froid cette crise sanitaire. Il s’embourbe dans des mesurettes aussi stupides qu’inefficaces, se noie dans ses mensonges, et voudrait que le funeste résultat de ses coupables incohérences incombe aux Français. Certes le comportement de chacun a une incidence sur la propagation du virus. Nul besoin d’être un génie pour le comprendre et se protéger du mieux que chacun le peut, en fonction de son degré de vulnérabilité et surtout en regard de sa situation sociale.

Stigmatiser bars, restos, salle de sport n’a pour seul objectif que de masquer une calamiteuse et balbutiante gestion au sommet de l’Etat, entre pénurie de masques et gabegie de tests.

Après avoir prononcé contre toute déontologie médicale

L’incroyable injonction du « Vous Êtes Malade Restez Chez Vous » et « Si Vous Ne Pouvez Plus Respirer Alors Appelez le 15 ». ». Comment au 21ème siècle a-t-on pu en arriver là, à fouler au pied le serment d’Hippocrate. Comment un gouvernement du pays des droits de l’homme, ose-t-il s’opposer au droit de prescription des médecins. Ne cherchez pas ailleurs que dans ces effarantes façons de faire les raisons du lourd bilan qui est le nôtre. + de 31000 victimes au moment où j'écris.

Si on nous a imposé de rester chez nous jusqu’à la dernière limite, diminuant drastiquement les chances des patients les plus à risque, c’est encore en raison de l’indigence du système hospitalier qui, depuis déjà trop longtemps, sert de variante d’ajustement, dans la réduction du déficit public. Pénurie de moyens et de personnel dont la flagrance nous saute à la figure aujourd’hui, mais pire, qui se poursuit comme si la première vague n’avait rien appris à nos gouvernants.

Pour conclure ces lignes

je souhaite adresser mon admiration et ma reconnaissance à toutes celles et ceux qui œuvrent quotidiennement auprès de nos malades à l’hôpital et de nos aîné.es-.s en structure où à domicile. Merci à vous.

CHE64000            aussi sur twitter 


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • vraidrapo 28 septembre 18:30

    Je ne comprends pas pourquoi les Cliniques privées sont ignorées par l’Administration ???

    Est-ce une question stupide de privilégier l’Assistance Publique ?

    Récemment on nous déclare que du matériel et du personnel sont empruntés aux Cliniques. Pourquoi ne pas directement transférer les malades dans leurs locaux !

    Ca semble une question de bon sens.

    Qu’est-ce qu’on en a à foutre des considérations, des calculs de susceptibilité ou je ne sais quoi d’autre... !

    En cas de refoulement, il y a de quoi recourir à un avocat contre l’Administration.


    • Yaurrick Yaurrick 29 septembre 09:51

      @vraidrapo
      La réponse est dans votre question : précisément parce que l’administration abhorre le secteur privé et la concurrence, vu que dans l’imaginaire collectif cette dernière est la mère de tous les maux et que seul le monopole de droit (donc l’état) serait viable.


    • vraidrapo 29 septembre 13:11

      @Yaurrick
      Ce qui revient à dire que lorsque les sommités de la République évoquent une Urgence absolue, « ça leur en touche une sans... »

      La démocratie, pour reprendre une expression de Chirac « Cela m’en touche une sans faire bouger l’autre ».


    • Ouallonsnous ? 1er octobre 11:09

      @vraidrapo

      Ne cherchez pas si on a besoin des cliniques privées en plus des hôpitaux publics, en fait, nous n’avons besoin de ni l’un ni l’autre, les hôpitaux publics sont en sous charge car on n’a pas besoin d’aller à l’hôpital pour soigner un rhume qui est à 99% ce à quoi nous expose le covid 19 !

      En admettant qu’il soit toujours actif, car comme tous les virus il est éteint en même temps que la grippe dont il est partie, il y a 8 mois maintenant !

      C’est aussi 8 mois pendant lesquels la propagande anxiogène et terroriste du régime macron nous a abreuvée de mensonges, ne l’oublions pas !


    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 29 septembre 04:26

      L.‘immaturité d’Emmanuel Maquereau coûte très cher à l France . La violence infantile dont il fait preuve sclérose l’opposition car il pratique le chantage à tous les niveaux du pouvoir . Toutes les structures de l’état sont incapable de réagir . La peur qui c’est installée va affaiblir durablement la France.


      • zygzornifle zygzornifle 29 septembre 09:20

        Hé oui il est plus facile de redorer les moulures de l’Elysée que de donner a manger aux pauvres ....

        Macron est comme les autres présidents , son nombril lui sert de piscine ....


        • Occitan Occitan 29 septembre 10:23

          @zygzornifle
          Piscine olympique... Ca va se soi !


        • Occitan Occitan 29 septembre 10:34

          @zygzornifle
          Faire construire une piscine à Brégançon pour se baigner dans la mer qui est à 20 mètres, c’est pas un peu con ça ?
          Ou alors il ne voulait pas que les gueux que nous sommes voient sa mère se faire bronzer la moule...
          Quoique, à bien y réfléchir, il ne valait peur-être mieux pas...
          Moules frites pour tout le monde !!!


        • Occitan Occitan 29 septembre 10:35

          @zygzornifle
          J’oubliais... la moule , les moulures ?
          Bon, je sais c’est nul mais je n’ai pas pu m’en empêcher :))


        • civis1 civis1 29 septembre 10:22

           L’économie de profit est une aberration qui met l’avenir de l’humanité en danger. Si au sommet des états et de la commission européenne ce sont les lobbyistes tout puissants qui commandent en sous main, rien d’étonnant que les décisions prises confinent à l’absurdité. le Professeur Toussaint alerte : 

          "1 décès à marseille...................c’est le couvre feu ? ...

          Les atteintes à la liberté d’aller et venir et de manifester se multiplient, la prison à domicile devient la règle ? Sous prétextes sanitaires, la dictature s’installe.

          https://twitter.com/stalec_/status/1309213711555493892?s=21


          • pierrot pierrot 29 septembre 10:59

            Bien évidemment l’objet n’est pas « d’ouvrir des lits » mais de créer de nouvelles salles de réanimation, les équiper, avoir le personnel soignant disponible et compétent.

            Lorsque l’on observe le stress, la fatigue des soignants, les patients mourant dans la douleur .. on comprend mieux qu’il est préférable de fermer les bars et restaurant malgré les cris d’orfraie des patrons avides d’appat du gain maximum.

            Porter un masque et ne pas aller dans les bars me semblent une contrainte légère et pour la solidarité de tous.

            Cela ne m’empêche nullement d’avoir une vie sociale riche et joyeuse hors des bars pour poivrots.


            • Occitan Occitan 29 septembre 11:48

              @pierrot
              "Lorsque l’on observe le stress, la fatigue des soignants, les patients mourant dans la douleur .. on comprend mieux qu’il est préférable de fermer les bars et restaurant malgré les cris d’orfraie des patrons avides d’appât du gain maximum."
              Pauvre pierrot de la lune !
              Tu crois sincèrement que de fermer bars et restaurants va soulager ou guérir les malades où les soignants ?
              Tu devrais t’acheter un GPS mon brave, parce que là, t’es complètement paumé !


            • Adèle Coupechoux 29 septembre 13:31

              @pierrot

              Solidarité de tous commence par immunité collective, tout en permettant aux plus fragiles de se protéger sans rendre malade ceux qui ne l’étaient pas encore à cause de ce délire. L’immunité collective, il est désormais interdit de l’évoquer.

              Collectif, c’est marrant, ça marche pour tout sauf pour l’immunité...Même croisée personne ne veut en entendre parler...alors qu’elle existe. Et nous serions les négationnistes...Adjectif d’ailleurs utilisé de façon ignoble et un peu trop facilement. Alors que si je parle d’immunité collective et/ou croisée, c’est que j’admets l’existence du Sars-CoV-2

              Quant à la solidarité, elle ne se manifeste pas beaucoup pour ceux qui souffrent et vont continuer de souffrir de cette gestion de crise. Toujours les plus faibles qui trinquent comme les pays en voie de développement. Ce n’est pas du COVID qu’ils souffrent mais de ses conséquences indirectes.


            • civis1 civis1 29 septembre 14:04

              @pierrot
              La vérité c’est qu’il n’y a qu’ un mort de Covid à Marseille pour prétexter le couvre feu, priver les gens de loisir, interdire les réunions familiales pour justifier l’interdiction des manifestations et flinguer l’économie de proximité. Bien vendus par les mediacrates , le travail contraint et la prison à domicile est un programme liberticide et complètement imbécile . 


            • pierrot pierrot 29 septembre 14:08

              @Occitan
              toutes les résultats des études montrent que retirer son masque pour consommer dans les bars et restaurants augmente la dissémination et donc la contamination du virus.
              Il faut vraiment n’avoir aucune solidarité pour préférer son plaisir de boire et les patrons de ces établissements avides d’appât du gain facile.

              C’est une contrainte très légère de s’abstenir 2 semaines de boire alors que 2 milliards d’humains ne disposent pas, en permanence , d’eau potable.
              Salaud de riches. 


            • Attila Attila 29 septembre 14:26

              @pierrot
              « C’est une contrainte très légère de s’abstenir 2 semaines de boire  »
              Il ne s’agit pas de ça, à moins d’être hygiéniste intégriste. Boire dans un bar pose un problème si on est obligé de s’agglutiner au comptoir.
              A partir du moment où il y a la place pour respecter les distances de sécurité, comme au restaurant, où est le problème ?
              Pour la question des aérosols dans les lieux clos, je rappelle que les lieux recevant du public doivent respecter des normes d’aération avec une aspiration dont le débit est 10 fois supérieur au débit moyen de la respiration d’un être humain : tous les aérosols sont aspirés et rejetés.
              Débit de respiration : 360 litres par personne et par heure pour une respiration tranquille, sans inspiration profonde. 3 à 4 mètres cubes par personne et par heure pour un sportif en plein effort.
              Débit d’aspiration pour un local de restauration : 30 mètres cubes par personne et par heure. Lien

              .


            • Occitan Occitan 29 septembre 18:00

              @pierrot
              Cher Pierrot de la lune.
              "toutes les résultats des études montrent que retirer son masque pour consommer dans les bars et restaurants augmente la dissémination et donc la contamination du virus.« 
              D’abord et puisque tu as l’air si bien renseigné, cites-moi donc ces études et mets des liens qui le démontrent. Ensuite, lorsque l’on consomme une boisson, on aspire le liquide et on ne dissémine pas le virus, à moins que toi tu souffle dans ton verre. Pas efficace mais amusant !
               »Il faut vraiment n’avoir aucune solidarité pour préférer son plaisir de boire et les patrons de ces établissements avides d’appât du gain facile.« 
              Ta phrase est bancale. Conséquemment, nous serions des égoïstes par manque de solidarité lorsque l’on va boire un verre ? Affirmation pour le moins étrange !
              Et la suite avec »les patrons de ces établissements avides d’appât du gain facile« Quel rapport avec la première partie de ta phrase ?
              D’ailleurs, tu l’a déjà écrit dans un post précédent et ça fait doublon. Aurais-tu un compte à régler avec eux ? T’auraient-ils fait des misères ? Ou serais-tu juste jaloux voire envieux ?
               »C’est une contrainte très légère de s’abstenir 2 semaines de boire alors que 2 milliards d’humains ne disposent pas, en permanence , d’eau potable.
              Salaud de riches."

              Encore une phrase bancale ! Quel rapport entre s’abstenir 2 semaines de boire (quoi)et 2 milliards d’humains qui ne disposent pas, en permanence d’eau potable ? Et si on s’abstenait, cela ferait-il avancer le schmilblick ?
              Et le final « Salaud(s) de riches ». Là, tu as vraiment un problème avec l’argent des autres. Je te confirme : tu es jaloux et envieux... Alors, s’il te plaît, arrête ton homélie et lâches nous la grappe.


            • Occitan Occitan 29 septembre 18:52

              @Adèle Coupechoux
              Toutafé chère amie !
              L’immunité collective ne se fera JAMAIS en confinant ni en mettant des prunes !
              Nous avons des défenses immunitaires Alors laissons les jouer leur rôle.
              Quand à leur « vaccin » ils peuvent se mettre à l’endroit habituel où l’on met le thermomètre !


            • Occitan Occitan 29 septembre 19:15

              @Shawford
              Pas du tout. En fiat 500 diesel qui consomme plus d’huile que d’essence...
              Pourquoi ?


            • Le421 Le421 29 septembre 21:09

              @pierrot
              Et surtout, la logique humaine prouve que ceux qui écrivent « tous les résultats des études prouvent que » n’ont rien compris au film et trouvent des arguments spécieux pour assoir des affirmations fausses...


            • Adèle Coupechoux 29 septembre 21:13

              @Occitan

              Et bien profond qui plus est ! J J J


            • Shawford 29 septembre 21:19

              @Occitan

              Je voulais juste vérifier que par l’entremise de l’ectoplasme @Le421, mon unique et infaillible JOKER, ne t’avait pas piqué ta tire !
              Le dossier est clos dorénavant.


            • Occitan Occitan 30 septembre 17:38

              @Shawford
              Je te trouve sympa mais quand même tu devrais faire ce que conseille le pierrot : ne va plus au troquet par solidarité... (au moins pendant 2 semaines)...


            • Adèle Coupechoux 30 septembre 21:37

              @pierrot

              Vous n’allez donc plus du tout au restaurant ????


            • HELIOS HELIOS 29 septembre 11:12

              Permettez moi de faire une analogie dialectique (? j’aime bien la controverse)..

              Mais tout ce que j’entends à la télévision, y compris les batailles d’experts de leurs domaines, des politiques, des responsables de..., me fait faire un rapprochement intellectuel avec une situation que nous vivons en ce moment :

              Voila, il s’agit de comparer le dogme de la « sanité » c’est a dire les contraintes societales que nous imposons a toute notre citoyenneté, nos populations, notre humanité grace a la « force publique », trés dévoyée par ailleurs, par une police qui a été délocalisée pour permettre l’indifference et la cruauté.... ecoutez Olivier Veran, les professeurs sevissant dans les hopitaux parisiens (et sur les plateaux télé), les journalistes aux ordres de leur autocensure et des proprietaires des chaines et journaux... bref écoutez et regarder ce petit monde et vous verrez ...

               avec une religion politico-spirituelle importée que nous ne voulons pas chez nous au nom des « libertés »... l’islam !

              Ces gens là appliquent et veulent qu’on applique une CHARIA occidentale qui n’a rien a envier a la charia de l’islam.

              Cette charia occidentale ne cible pas que les femmes (pour l’instant), pourtant elle banni le rapprochement, elle exige que soit masquée les personnes, elle veut fermer et ferme les lieux considérés comme délétères (salles de sport, bar, restaurant, salle de spectacle, boite de nuit...) et un jour le spectacle quotidien qui engrène les chiffres peut etre comparé à la seance du vendredi dans les mosquées.

              Soyons clair, lutter contre la radicalité d’une religion importé n’a pas plus de raison d’être que de lutter contre une nouvelle religion sanitaire qui va empecher de vivre sa propre liberté.

              Comment voulez vous qu’une population accepte ce qu’il se passe aujourd’hui.

              Mais comment voulez vous qu’on accepte les mesures qu’on veut nous imposer maintenant pour ce Corona Virus ?

              Nous sommes revenus a l’inquisition du premier millenaire, pour l’instant on ne brule pas (encore) les récalcitrants, on ne les ecartèle pas non plus, mais au niveau de l’esprit (au sens de Montesquieu) c’est la même chose, on tue la vue sociales de ceux qui ne se plient pas aux rites imposés.

              Qui peut nous dire qu’un jour, les autorités ne feront pas tirer sur ceux qui iront dans un supermarché sans masque et sans se bénir au benitier (pardon, sans se laver les mains au gel) à la porte d’entré ???

              Allez chao...


              • Francis Francis 29 septembre 13:16

                @HELIOS
                 
                 je plussoie un max.


              • Adèle Coupechoux 29 septembre 13:16

                @HELIOS

                Par une police qui a été délocalisée pour permettre l’indifference et la cruauté.... 

                Et pas que, jusque dans les commerces avec les vigiles et les commerçants, dans la rue avec la police et aussi les citoyens, dans les transports avec vigiles, citoyens et contrôleurs, des petites milices investies d’un pouvoir...qui autorise tout et n’importe quoi pourvu que nous soyons brimés.


              • Francis Francis 29 septembre 13:19

                @Adèle Coupechoux
                 
                 ’’... dans les commerces avec les vigiles’’
                 
                 Des vigiles le plus souvent « importés », ou du moins qui en l’apparence.


              • Adèle Coupechoux 29 septembre 13:39

                @Francis

                Importés ? Je ne sais pas d’où ils sortent mais en tout cas, ils font bien les cerbères.

                Certains claquent des doigts pour vous demander de passer par là plutôt que par ici...ou pour vous demander d’attendre avant d’entrer.
                Obligée de se mettre en colère pour leur rappeler que nous ne sommes pas des chiens. 


              • HELIOS HELIOS 29 septembre 14:56

                @HELIOS

                ... fautes d’écritures dactyles majeures (ah, le clavier) qui modifient la compréhension :
                  le spectacle quotidien qui égrène les chiffres ,  
                 on tue la vie sociales de ...
                ... sans oublier les fautes d’accents, d’accords...

                Merci pour votre mansuétude, j’y arriverai, un jour j’espère.


              • Occitan Occitan 29 septembre 18:05

                @HELIOS
                Moi également .


              • Occitan Occitan 29 septembre 18:20

                @Adèle Coupechoux
                Nous le savons tous... Y’a qu’a les regarder... mais chuuuuut !


              • Occitan Occitan 29 septembre 18:22

                @HELIOS
                Sur Amazon il y a de très bons clav... quoi ? j’allai dire une connerie ? Désolé !


              • titi 29 septembre 12:18

                @L’auteur

                « Depuis le départ de cette pandémie, le gouvernement n’a de cesse de courir derrière, au lieu de la devancer. »

                Devancer une épidémie ?

                Celle là il fallait pas trembler pour la sortir.



                • TSS 29 septembre 13:25

                  @titi
                  une pandemie de pacotille !l’OMS a changé les methodes de calcul pour
                  que tout soit pandemie .Maintenant même la grippe est une pandémie... !!


                • Alexosaure 29 septembre 13:49

                  @titi

                  Renforcer les capacités d’accueil des hôpitaux par exemple et construire des protocoles en concertation avec les médecins. Gouverner c’est prévoir ?


                • titi 2 octobre 02:31

                  @Alexosaure

                  « Gouverner c’est prévoir ?  »
                  Prévoyons alors !
                  Je vous propose de vous imposer vous et tous les Français, à hauteur de 10000 euros pour mettre en sécurité les écoles contre la chute de météorite.
                  Je vous propose de vous imposer vous et tous les Français,

                  à hauteur de 10000 euros pour préparer l’armée à l’invasion martienne.
                  Qu’en pensez vous ?
                  C’est assez prévoir ? C’est assez gouverner ?

                  Une société sans risque ça n’existe pas.

                  Surtout que je suppose que vous faites partie de ceux qui ont tirer à boulets rouges il y a 15 ans sur Mme Bachelot et ses stocks de masques.


                • Taverne Taverne 29 septembre 13:04

                  1ère règle : le politique veut toujours montrer qu’il agit.

                  2ème règle : le champ de son impuissance étant grand, son choix d’action est limité.

                  3ème règle : il sera tenté par l’option la plus « rentable » politiquement.

                  Il était rentable pour Macron de jouer la carte du « quoi qu’il en coûte ». Mais par ce choix, la France a déversé des millions à l’aveugle en opérant un blocage complet de l’économie et de la société. On arrosé le sable. Effet d’aubaine pour les entreprises, fraude massive au chômage partiel. Il eut été plus judicieux de confiner partiellement et de concentrer une aide maximale sur les secteurs sinistrés.

                  Il était rentable politiquement de faire des millions de tests (faire du chiffre). Mais nous avons pu constater le décalage avec le réel. Action vaine et coûteuse.

                  Vont-ils tirer les leçons de tout cela ? Non ! Ils reviendront à leurs trois règles de base.


                  • Loatse Loatse 29 septembre 13:11

                    Ce virus a tout l’air d’etre un mogwaî ! il ne faut pas lui donner à manger après minuit et « imbibé » il se transforme en gremlin...


                    • Christian Christian 29 septembre 13:33

                      Je voudrais ajouter, pour mettre un peu plus l’accent sur la piteuse gestion de cette crise sanitaire, que Véran à embaucher 2000 agents auprès de la sécu pour grossir les rangs des traceurs, et plus de 1000 agents de l’Etat qui ont vocation à contrôler la bonne application de l’ Etazt d’urgence sanitaire...Mais combien d’aide souignant(e)s ou d’infirmier(e)s en Ehpad et Hôpital ?  

                      Veran a le culot d’appeler à l’aide pour subvenir aux besoins en Ehpad. Mais pour autant...Aucune embauche...

                      Ce gouvernement est un vivier de fieffés menteurs...


                      • Adèle Coupechoux 29 septembre 13:46

                        @Christian

                        Je veux bien vous croire qu’il a embauché des agents qui contrôlent. Sur Paris, j’en croise tous les jours, le matin comme le soir, qui passent leur temps à verbaliser les bicyclettes qui roulent sur les trottoirs...Du jamais vu. Cela leur permet de vérifier par la même occasion que nous portons le masque.

                        Et certains ont même le cynisme de patrouiller à plusieurs dans leur véhicule sans porter de masque...


                      • Occitan Occitan 29 septembre 18:14

                        @Christian
                        ou un « foyer de contamination » ! Dans le langage pseudo-scientifico-politichien on dit un « cluster ». ça fait plus subtil et intelligent... Jésus Marie Joseph ! Quelle bande de malotrous !


                      • Alexosaure 29 septembre 13:42

                        Je pense que nous assistons juste au plan accéléré de destruction de l’hôpital publique et dans sa suite de l’assurance maladie. Sinon pourquoi l’état ne tenterait il rien pour redresser vraiment l’hôpital ? Et sinon pourquoi commencerait on a nous bassiner avec le trou devenu abyssal de la sécurité sociale ?


                        • Le421 Le421 29 septembre 21:01

                          @Alexosaure
                          On y arrive...
                          C’est d’ailleurs un des buts cachés de ce barnum.
                          Casser la société à l’ancienne, avec un minimum de solidarité et se diriger vers le chacun pour soi.
                          De toute façon, il va falloir réduire la population.
                          Il y a la guerre ou la maladie...


                        • Le421 Le421 29 septembre 19:20

                          Ces mesures assez incompréhensibles pour ne pas dire idiotes ont pourtant fait apparaître une chose. La façon de penser inique et égoïste des tenanciers de bistrots-restos.

                          Combien se sont réjoui et même chanté dans les médias d’être situé à quelques encablures de secteurs frappés. Le déplacement des clients vers leur gargotte au dépens de leurs confrères (lire concurrents) les remplit de joie.

                          Quelle mentalité.

                          La solidarité ne fait pas partie des gènes de ces profiteurs qui ne pensent qu’à la moindre subvention, la moindre aide ou la moindre baisse de charge.

                          Le coup de la TVA 5.5% a été édifiant et leurs crachats sur les gilets jaunes aussi.

                          Aucune compassion envers ces gaziers, et je leur dit « bienvenue au club !! » (des baisés).


                          • titi 2 octobre 02:34

                            @Le421

                            Venant d’un ancien militaire qui vit de subventions c’est gonflé.


                          • BA 4 octobre 21:56

                            Dimanche 4 octobre 2020 :


                            Paris et sa petite couronne passent bien en « zone d’alerte maximale » ce lundi. « Cela faisait peu de doutes… », glissait-on dimanche matin à Matignon.


                            Voilà plusieurs jours que les trois seuils correspondant à la zone d’alerte maximale (taux d’incidence de la maladie ; taux d’incidence pour les personnes âgées ; taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid) étaient franchis, et « cette tendance s’est confirmée pendant le week-end », a indiqué Matignon.


                            Des mesures plus contraignantes vont donc être mises en œuvre à partir de mardi, à Paris et dans les trois départements de la petite couronne pour une durée de 15 jours, au terme desquels elles seront réévaluées. Un protocole sanitaire sera mis en place pour permettre aux restaurants de rester ouverts. Les bars, en revanche, jusqu’ici autorisés à ouvrir jusqu’à 22 heures, devraient fermer totalement à partir de mardi. Un protocole sanitaire renforcé à l’université est en discussion et Frédérique Vidal doit présenter des mesures. Les ministres concernés devraient préciser les choses lundi, et la maire de Paris Anne Hidalgo tenir une conférence de presse à la préfecture de Paris.


                            Une saturation en réanimation attendue mi-novembre


                            Mais l’inquiétude première continue à porter sur l’hôpital et ses capacités à faire face à un nouvel afflux de patients. Des modélisations réalisées par l’Institut Pasteur, à partir de données en date du 25 septembre, estiment que le taux d’occupation par des patients Covid des lits de réanimation actuellement disponibles devrait à la mi-novembre excéder, parfois très largement, les 60 % (seuil de l’urgence sanitaire) dans toutes les régions exceptées le Centre-Val-de-Loire (46 %, en alerte maximale) et le Grand Est (seule région restant « verte » avec 20 % des lits de réanimation occupés par des patients Covid).


                            Le nombre maximal de lits de réanimation mobilisables devrait être franchi dans la première moitié de novembre en Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Guadeloupe, Ile-de-France, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine (ainsi qu’en Normandie, mais selon des données trop fragiles). Ces simulations ont été réalisées en supposant une poursuite de la dynamique épidémique actuelle : taux de reproduction à 1,35, 29 hospitalisations pour 1 000 cas, 14 % de passages en réanimation, séjour moyen de 14 jours.


                            https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-paris-passe-en-zone-d-alerte-maximale-20201004


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité