• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Porto-Rico est une île entourée d’eau

Porto-Rico est une île entourée d’eau

État libre, mais « associé » aux États-Unis, Porto Rico n'a aucune obligation vis-à-vis du fisc fédéral américain (ses habitants ne payent que des impôts locaux).

Les Portoricains ont la nationalité américaine depuis la signature du Jones-Shafroth Act par Woodrow Wilson (2 mars 1917), mais ils ne possèdent pas la citoyenneté américaine. De ce fait, ils n'ont pas le droit de vote à l'élection présidentielle américaine mais, bizarrement, ils peuvent voter pour la désignation des candidats démocrates et républicains à cette élection lors des primaires. Par exemple, c’est là qu’Hillary Clinton a remporté un de ses derniers succès électoraux lors des primaires de 2008. Les Portoricains élisent un représentant à la Chambre des représentants des États-Unis, mais il n'a pas le droit de vote, et aucun au Sénat où seuls les États américains sont représentés.

Les compagnies aériennes américaines considèrent l’île comme une « destination internationale », alors que les avions des compagnies portoricaines doivent porter un numéro de registre américain.

Autrement dit, les Portoricains sont américains quand ça arrange les Etats-Unis, mais pas quand ça les dérange !

Et en ce moment, ça les dérange !

Donald Trump a répondu aux critiques faites à son gouvernement à propos de son « manque de zèle » après les ravages du dernier ouragan à Porto Rico en expliquant que l'île était « entourée d'eau » : "C'est une île entourée d'eau, des eaux énormes, de l'eau de l'océan", a-t-il déclaré lors d'un discours sur la réforme fiscale à Washington. Il a ajouté que les dirigeants locaux avaient été "totalement et malheureusement incapables de gérer cette crise catastrophique par eux-mêmes, tout simplement incapables ".

L'ouragan Maria a frappé Porto Rico la semaine dernière, tuant au moins 16 personnes. La tempête de catégorie 4 a détruit 80% des capacités de distribution d'électricité de l'île. Les 3,4 millions d’habitants de l'île de sont aujourd'hui démunis. Les hôpitaux comptent sur les groupes électrogènes pour pouvoir fonctionner, et le carburant pour les alimenter s'épuise rapidement.

Le gouverneur de Porto Rico, M. Ricardo Rosselló, a demandé à maintes reprises une aide fédérale plus importante, qualifiant la situation de « crise humanitaire ». Hier vendredi, le maire de San Juan, la capitale de Porto Rico, Mme Carmen Yulín Cruz, s’est jointe à ses appels : "Je supplie quiconque peut nous entendre de nous éviter de mourir. Si quelqu'un nous entend à l'extérieur, nous sommes en train de mourir, et vous nous tuez par inefficacité".

M. Trump, quant à lui, a soutenu son administration en accusant les médias faire dans le sensationnel et en insistant à plusieurs reprises sur le caractère insulaire du territoire concerné :

« C'est une île assise au milieu d'un océan - et c'est un grand océan, vraiment, très gros océan ».

Il a ensuite informé le Premier ministre espagnol M. Mariano Rajoy que Porto Rico était « dans l'océan. Vous ne pouvez pas y aller en bagnole ni y envoyer vos camions ! C'est difficile".

M. Trump a également reproché aux résidents de Porto Rico pour leur négligence en matière d’entretien sur un « twitt » affirmant que l'île était confrontée à des « problèmes profonds » parce qu'elle « souffrait déjà d'infrastructures en mauvais état et de dettes massives ». C'était le premier tweet du président sur le sujet, presque une semaine après le début de l'ouragan.

L'armée américaine a envoyé 4 500 soldats et membres de la garde nationale dans l'île pour aider à la reconstruction. L’Agence fédérale des situations d'urgence (Federal Emergency Management AgencyFEMA) a envoyé plus de 800 personnes pour distribuer de la nourriture et de l'eau et coordonner les efforts de secours.

Le conseiller de la Sécurité Intérieure américaine, M. Tom Bossert a expliqué lors d'une conférence de presse jeudi : "Je suis convaincu que nous avons pris les bonnes décisions et déployé des moyens suffisants".


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 30 septembre 2017 14:21

    "État libre, mais « associé » aux États-Unis, Porto Rico n’a aucune obligation vis-à-vis du fisc fédéral américain (ses habitants ne payent que des impôts locaux).

    Les Portoricains ont la nationalité américaine depuis la signature du Jones-Shafroth Act par Woodrow Wilson (2 mars 1917), mais ils ne possèdent pas la citoyenneté américaine.« 
    donc un énième paradis fiscal qui se plaint.
     »

    Le 29 avril 2010, la Chambre des représentants des États-Unis permet, par un vote de 223 voix contre 169, un processus formel d’autodétermination pour l’île. Le 6 novembre 2012, le gouverneur de Porto Rico organise un référendum en deux questions demandant aux Portoricains de proroger jusqu’en 2020 le statut actuel d’« État libre associé » ou commonwealth12 et de choisir la forme future de l’administration de l’île au-delà de cette date. La volonté de changer de statut avant 2020 est approuvée à 53 % des suffrages et la volonté de devenir un État des États-Unis reçoit le soutien de 65 % des votes13.

    En août 2015, Porto Rico en difficulté économique récurrente depuis la crise économique de 2008, fait un défaut de paiement sur sa dette, après un non-paiement d’une tranche de 58 millions de dollars de sa dette qui s’élève au total à 73 milliards de dollars14. Le mois suivant, l’administration de l’île met en avant un plan de réduction des dépenses publiques de 72 milliards de dollars sur 5 ans, avec une diminution des subventions aux subdivisions locales, une hausse de la TVA et une réduction de la masse salariale publique15.

    En 2017, un référendum non contraignant sur le statut de Porto Rico a lieu, alors que le territoire, toujours lourdement endetté, subit une politique d’austérité16. Le rattachement aux États-Unis est choisi par 97 % des votants portoricains, mais le référendum est largement boycotté : le taux de participation est de 22,7 %17."

    donc ils ont choisis.


    • sahb 2 octobre 2017 22:39

      oui @Alren 
      Marx : "les eaux glacées du calcul égoïste"(c’est ce qu’on voit sur la photo ! les détritus les destructions et les humains errant au milieu de tout ça !) c’est tout ce qu’a jamais produit le capitalisme ! sans oublier Haarp !!!!





    • Alren Alren 30 septembre 2017 15:03

      Derrière Trump, c’est l’égoïsme glacé du capitalisme qui apparaît : même si Porto Rico n’avait aucun lien particulier avec cette soi-disant « hyperpuissance », il serait du devoir moral de celle-ci, au nom de la simple solidarité humaine, de consacrer une fraction de son budget, ridicule comparée à ses dépenses militaires, pour empêcher ces gens de souffrir et peut-être mourir. 


      • foufouille foufouille 30 septembre 2017 16:17

        @Alren
        ils ne veulent QUE payer des impots locaux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Christian Labrune Christian Labrune 30 septembre 2017 18:01

        Derrière Trump, c’est l’égoïsme glacé du capitalisme
        ------------------------------------------------
        @Alren
        Voilà qui est bien dit, et c’est très exactement ce que l’auteur de l’article attendait qu’on lui réponde. La peur du ridicule l’empêchait d’être trop explicite, mais on reconnaît bien là sa méthode : induire ses ouailles, par de simples insinuations, à formuler ce qu’il n’ose pas dire.

        Salauds d’affreux capitalistes américains, en effet. Ce n’est assurément pas ainsi que se conduiraient les vaillants communistes de la Corée du Nord ou, dans un tout autre système, ces Turcs ou ces Iraniens particulièrement soucieux des droits de l’homme et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qu’on voit actuellement lutter au coude à coude avec les Kurdes désireux de jouir enfin de leur liberté dans un état qu’on leur promet depuis des lustres. 


      • Alren Alren 30 septembre 2017 18:08

        @Christian Labrune

        Je ne suis l’ouaille de personne et n’ai besoin de personne pour développer ma pensée.
        Ce n’est pas votre cas ?

        Pour mémoire l’horrible Maduro, le sanglant dictateur de ce pauvre Venezuela qui n’a pas la chance de voir son pétrole contrôlé par les firmes capitalistes US humanitaires, a envoyé malgré la guerre économique que subit son peuple, des tonnes de vivres et des secours aux habitants de St Martin.
        Naturellement les merdias n’en ont pas parlé !


      • Christian Labrune Christian Labrune 30 septembre 2017 18:30

        , le sanglant dictateur de ce pauvre Venezuela [a envoyé], des tonnes de vivres et des secours aux habitants de St Martin.
        ------------------------------------------------------------
        @Alren

        Je ne le savais pas, en effet. C’est bien. Les parfaits salauds qui sont morts sous les balles de sa police (tous des fascistes nécessairement) apprécieront grandement, et ce sera une puissante consolation pour leurs proches, mais de toute façon, on s’en fout : ils sont nécessairement aussi des réactionnaires. Quand Maduro sera parvenu à exterminer toute cette vermine capitaliste, un peu comme l’homme au cigare et au béret à La Cabaña, il sera à peu près dans la même situation de Kim Jong-un. Longue vie au génial dirigeant du Venezuela qui aura eu le courage de massacrer une partie de son peuple, mais pour le plus grand bonheur de l’autre. Il me fait penser, ce Maruro, au robespierriste Mélenchon nostalgique de laTerreur de 93 et, par voie de conséquence, de la machine à Guillotin.


      • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 30 septembre 2017 18:43

        @Alren

        L’auteur n’« insinue » rien du tout : il rapporte des faits et des déclarations.

      • Michel Maugis Michel Maugis 1er octobre 2017 02:34

        @Christian Labrune


        Mon pôvre, vous en avez une sacrée couche.
        C’est vraiment dommage que le ridicule ne tue pas.


      • Alren Alren 1er octobre 2017 11:44

        @Jeussey de Sourcesûre

        Où est-ce que vous avez lu que « j’insinue » quelque chose à propos de votre article ?


      • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 1er octobre 2017 20:43

        @Alren

        excusez-moi :erreur de destinataire.
        ce message s’adressait à M. Labrune


      • troletbuse troletbuse 30 septembre 2017 16:08

        Tiens ; tiens . Comme la Guyane


        • Christian Labrune Christian Labrune 30 septembre 2017 17:47

          « C’est une île entourée d’eau, des eaux énormes, de l’eau de l’océan »,
          -------------------------------------------------------------------------
          @Jeussey de Sourcesûre,

          Porto Rico est effectivement une île, entre une République dominicaine beaucoup plus grande et les Iles Vierges qui sont aussi des îles, en beaucoup plus petit. Mais, grande ou petite, une île est une île, sauf si elle est un continent, mais le fait qu’elle soit un continent, comme l’Australie, ne l’empêche pas d’être entourée d’eau, et Dieu sait qu’il y a de l’eau partout, sur cette sale planète.

          Tout autour de Porto Rico, il y a donc de l’eau salée. Beaucoup d’eau. Que d’eau ! Que d’eau !

          Mais Trump n’est pas Mac Mahon, comme vous paraissez vouloir le faire entendre, lequel était très con, comme tous ceux qui s’occupent de politique et dont le nom rime avec cet adjectif, ET EN MEME TEMPS avec celui de ce pauvre Maréchal.


          • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 30 septembre 2017 18:47

            @Christian Labrune


            Vous oubliez la réponse du préfet à l’exclation de Mac Mahon :

            Patrice de Mac Mahon : Que d’eau ! Que d’eau !
            Préfet : Et encore, monsieur le Maréchal, vous ne voyez que le dessus.

            L’entourage de Trump ne semble pas disposer d’une même capacité de répartie.

          • Clocel Clocel 30 septembre 2017 18:50

            @Jeussey de Sourcesûre

            « L’entourage de Trump ne semble pas disposer d’une même capacité de répartie. »

            Bhââ, à quoi bon l’esprit s’il n’y a personne pour le partager...


          • Christian Labrune Christian Labrune 30 septembre 2017 20:52

            L’auteur n’« insinue » rien du tout : il rapporte des faits et des déclarations.
            Et plus bas :
            « Vous oubliez la réponse du préfet à l’exclamation de Mac Mahon »
            --------------------------------------------
            @Jeussey de Sourcesûre

            N’allez pas nous dire qu’en répétant à l’envi les tautologies à propos de l’île et de l’eau qui l’entoure (tant d’eau in mare profundum !) vous ne pensiez pas au Maréchal de Mac Mahon. Et c’est donc le lecteur, moi en l’occurrence, bonne poire, qui suis obligé d’exprimer explicitement ce que vous vous étiez contenté d’INSINUER, à savoir que Trump=Mac Mahon.
            Et si Mac Mahon était un con, comme tous nos professeurs d’histoire nous l’ont enseigné... ?
            L’individu muni des compétences logiques les plus minimales sait très bien que si on pose cette suite d’égalités : a=b puis b=c, il se déduit nécessairement que a=c.

            Quand vous écrivez que « l’auteur n’insinue rien du tout », vous êtes donc un gros menteur.
             CQFD


          • JBL1960 JBL1960 2 octobre 2017 14:55

            @Jeussey de Sourcesûre La Nation Mohawk a publié un article intitulé « De l’eau partout... Et pas une goutte à boire » entre Harvey et Irma que j’ai publiée, je ne sais si vous l’aviez lu.
            Et en préambule, j’ai rappelé qu’en Asie du Sud Est, dont personne n’a parlé ou presque, il y avait eu 1200 morts à cause de la mousson la plus meurtrière, typhons...
            Et j’avais rajouté cet article lu sur le Saker Francophone : Une leçon pour les États-Unis : la réponse de Cuba aux ouragans ; Comment une petite île des Caraïbes, avec peu de ressources, s’y prend pour protéger sa population des conditions météorologiques extrêmes mieux que certains des pays les plus riches.
            Mais depuis des ouragans en rafales ont tout balayé et Cuba a reconnu que Irma s’était du jamais vu...
            Et je pense que vous n’ignorez pas que Porto Ricco, comme toute l’île de la Grande Tortue comme l’appelle les Natifs est sous occupation militaire comme le dénonce justement MNN ►
            https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/09/21/loccupation-militaire-du-canada-denoncee-par-mohawk-nation-news/
            Trump et son Klan, malheureusement et comme Trudeau, ou Harper voire notre Narcisse Plumeaucul n’ont qu’un objectif : Maker Our Planet Great Again... Mais pour leurs seuls profits, les Indigènes/Autochtones/Aborigènes sont toujours totalement exclu du paysage puisqu’ils ne sont pas souverains, comme le prétend toujours la « minorité blanche » qui gouverne au N.O.M. de la doctrine chrétienne de la découverte.
            Donc comme d’hab.
            Ce qui pour moi, et quelques autres, n’est juste plus possible.


          • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 2 octobre 2017 15:09

            @JBL1960

            Salut et merci pour ces liens

          • lloreen 30 septembre 2017 19:13

            Ils ne veulent payer que des taxes locales parce qu’ils savent très bien que l’impôt sur le revenu est totalement illégal, n’ayant pas été ratifié par tous les états américains. Des millions d’américains qui le savent n’en payent pas non plus.
            http://www.mind-trek.com/practicl/tl16a.htm

            "In a recent conversation with an official at the Internal Revenue Service, I was amazed when he told me that, "If the taxpayers of this country discover that the IRS operates on 90% bluff, the entire system will collapse.«  »
            - Senator Henry Bellmon, 1969.


            • pallas 30 septembre 2017 20:20
              Jeussey de Sourcesûre

              C’est dans le chaos que l’on voit la réalité des humains, le résultat est plutôt éloquent.

              Je préfère les rats et cafards, ils sont des espèces plutôt logiques.

              Il est tant d’en finir avec les humains, ça commence à sérieusement m’agacer.

              Salut


              • titi 30 septembre 2017 20:35

                @L’auteur

                « Autrement dit, les Portoricains sont américains quand ça arrange les Etats-Unis, mais pas quand ça les dérange »

                Euh.. j’aimerais bien savoir combien de fois dans l’année les américains sont « arrangés » que Porto Rico soit sous leur tutelle.

                Comme la France et ses iles des Antilles... quand donc les Français se sentent « arrangés » par le fait qu’elles n’aient pas obtenu leur indépendance comme Haiti ?


                • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 1er octobre 2017 11:59

                  @titi

                  Parce que le souvenir deCharles Eden, gouverneur de Caroline du Nord de 1713 jusqu’à sa mort n’est pas éteint.


                  Pendant cette période, les Caroline étaient un havre pour le pirates et le gouverneur lui-même tolérait les actes de piraterie en échange d’une part sur leurs pillages. Eden était un ami du pirate Barbe Noire


                  À l’été 1718, le pirate avait dû accepter le « pardon » offert par Eden qui lui permettait de devenir un notable, mais il a repris la piraterie dès le mois d’août de la même année.

                  Eden ne possédait ni les moyens ni la motivation pour traquer les pirates qui ravageaient les côtes des Caroline. Il faisait de meilleures affaires en négociant des arrangements, et cette pratique, si elle a évolué dans la sophistication des techniques, est restée bien implantée dans le principe.


                  Les pirates sont devenus des narco-traficants et des financiers.


                • titi 2 octobre 2017 15:23

                  @Jeussey de Sourcesûre

                  Quel rapport ?

                  1713 ? vous n’avez rien de plus frais ?


                • baldis30 30 septembre 2017 21:55

                  bonsoir,

                   Ancor une des monstres à Sion de l’hénaumre kultur du pré zidan des zuessa


                  • Clocel Clocel 1er octobre 2017 09:44

                    Mais où va aller la jet set américaine lorsqu’elle voudra tourmenter impunément de jeunes fesses ?

                    Qui va peupler les prisons privées et fournir des esclaves pas chers aux entreprises ?

                    Bon, OK, y’a les noirs, mais pas sûr que ce serait aussi rentable sans les latinos...

                    Pis,,, une seule couleur derrière les barreaux, ça va finir par devenir évident pour tout le monde que ce contingent d’états mafieux est pourri jusqu’à l’os...


                    • phan 1er octobre 2017 11:06
                      @Jeussey de Sourcesûre
                      Avez vous cherché des analogies marines concernant :
                      Guam : où partaient des raids humanitaires pour ramener le Vietnam à l’âge de pierre ?
                      Diego Garcia : où partaient des raids humanitaires pour ramener l’Afghanistan à l’âge de pierre, surtout le tsunami est aussi dévastateur qu’un ouragan.

                      • CN46400 CN46400 1er octobre 2017 11:39

                        Les portoricains disposent d’une arme infaillible pour déplacer rapidement les secours US : Annoncer l’arrivée d’une aide de la Corée du Nord ou de Cuba.....


                        • Croa Croa 2 octobre 2017 14:07

                          Si Trump s’exprime ainsi c’est à l’attention de Macron : Comme île qui ne soit pas entouré d’eau il y a la Guyane (concept Macronien smiley ) Il est donc utile de préciser « entourée d’eau » en ce qui concerne Porto-Rico ou d’autres îles ! (En fait Porto-Rico est un archipel « entouré d’eau » avec une grande île « entourée d’eau » et d’autres beaucoup plus petites également « entourées d’eau ».)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès