• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi les Etats-Unis quittent l’UNESCO

Pourquoi les Etats-Unis quittent l’UNESCO

La décision prise la semaine dernière par les Etats-Unis, immédiatement suivis par Israël, de démissionner de l'institution éducative et culturelle des Nations Unies est étrange. Pourquoi pénaliser un organisme qui se préoccupe de l'eau potable, de l'alphabétisation, de la préservation du patrimoine et des droits des femmes ? L'affirmation de Washington selon laquelle cette organisation est antisémite et œuvre contre Israël occulte les péchés capitaux que l'empire refuse de lui pardonner.

- Le premier péché date de 2011, quand l'Unesco a accueilli la Palestine en tant que membre, ce qui a permis aux Palestiniens d’améliorer leur statut à l'assemblée générale de l’ONU un an plus tard. Il faut quand même rappeler qu'en 1993, quand Israël et les Palestiniens ont signé les accords d'Oslo, l'objectif était de créer un Etat palestinien. Mais la plupart des observateurs semblent frappés d’amnésie. Encore mieux, sous la pression des lobbyistes israéliens (qui n’existent pas, évidemment), le Congrès des États-Unis a adopté une loi en 2011 qui oblige les États-Unis à annuler le financement de tout organisme de l'ONU intégrant les Palestiniens. Six ans plus tard, les États-Unis avaient « un retard de cotisations » de 550 millions de dollars et sans droit de vote à l'Unesco. Leur départ n'est donc rien d’autre qu'une formalité.

- Le deuxième péché concerne le rôle de l’UNESCO dans la sélection des sites du patrimoine mondial. Ce pouvoir s'est avéré plus qu'irritant pour Israël et les États-Unis.

Les territoires occupés, supposés constituer l’espace géographique d'un futur Etat palestinien, regorgent de tels sites. Les reliques grecques, romaines, juives, chrétiennes et musulmanes constituent non seulement des avantages économiques pour le tourisme, mais elles donnent également la possibilité de garantir l’intégrité du récit historique. Les israéliens s’impliquent dans l'excavation, la préservation et la mise en valeur des couches juives du passé de cette contrée, et ils utilisent ces vestiges pour justifier l'expulsion des Palestiniens et l’établissement de colonies juives. L'Unesco, en revanche, valorise tout le patrimoine de la région et vise à protéger les droits des Palestiniens vivants, et pas seulement les ruines de civilisations disparues. En juillet, l'Unesco a exaspéré Israël et les Etats-Unis en inscrivant Hébron comme l'un des rares sites du patrimoine mondial "en danger". Israël a qualifié cette résolution de "falsification de l’histoire".

- Le troisième péché est la priorité que l'Unesco accorde aux noms palestiniens pour les sites patrimoniaux sous occupation. Les toponymes influencent la mémoire collective. Ils donnent un sens et une mémoire signification aux lieux. L'historien israélien Ilan Pappe a forgé le terme « mémoricide » pour caractériser l'effacement par Israël de la plupart des traces du passé des Palestiniens après les avoir dépossédés des quatre cinquièmes de leur patrie en 1948 - ce que les Palestiniens appellent leur Nakba ou Catastrophe. Israël a fait plus que raser 500 villes et villages palestiniens en implantant sur leurs décombres de nouvelles communautés juives portant des noms hébreux destinés à masquer les anciens noms arabes. Saffuriya est devenu Tzipori ; Hittin a été remplacéé par Hittim ; Muyjadil a été transformé en Migdal. Un processus similaire de ce qu’Israël appelle la « judaïsation » est en cours dans les territoires occupés. Les colons de Beitar Ilit ont comme point de mire les Palestiniens de Battir. Les Palestiniens de Sussiya ont été délogés par une colonie juive du même nom.

Mais les enjeux cruciaux se situent à Jérusalem. La vaste place du Mur occidental située sous la mosquée Al Aqsa a été créée en 1967 après que plus de 1000 Palestiniens aient été expulsés et leur quartier démoli. Des millions de visiteurs passent chaque année sur cette place en ignorant cette action de purification ethnique. C’est dans ce contexte que les récents rapports de l'Unesco mettent en lumière les menaces qui pèsent sur la Vieille Ville de Jérusalem, notamment le refus d'Israël au droit de culte à Al Aqsa pour la plupart des Palestiniens.

Israël a fait pression pour que Jérusalem soit retirée de la liste des sites du patrimoine en voie de disparition et reproché à l'Unesco de ne pas donner la priorité aux noms hébreux utilisés par les autorités d'occupation.

Pourtant, la responsabilité de l'Unesco n'est pas de sauvegarder l'occupation ni de renforcer les efforts d'Israël en matière de judaïsation. L’Unesco est là pour faire respecter le droit international. La décision des Etats-Unis de quitter l'Unesco est loin d'être une initiative de Trump. Ses prédécesseurs ont été en conflit avec cette institution depuis les années 1970, principalement pour son refus de céder à la pression israélienne.

Aujourd’hui, Washington a une raison supplémentaire pour punir l'Unesco d’avoir permis à la Palestine de devenir membre. Il s’agit de faire un exemple pour dissuader d'autres organismes de suivre ce « mauvais » exemple.

L'indignation de Trump à propos de l'Unesco et le fait de balayer d’un revers de la main ses programmes mondiaux souvent vitaux pour les populations et le patrimoine rappellent que les États-Unis ne sont pas un messager de la paix au Moyen-Orient mais plutôt le principal obstacle à sa réalisation.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Pauline pas Bismutée 18 octobre 08:19

    @ l’auteur

    Courageux.
    Recommandé. 5 étoiles.

    PS vous cherchez les emmerdes ou quoi ? smiley


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 08:40

      @Pauline pas Bismutée

      J’ai seulement envie de pouvoir continuer à me raser sans me couper !

    • Trelawney Trelawney 18 octobre 08:47

      @Pauline pas Bismutée
      Sur Agoravox, comme à l’Unesco, l’auteur ne risque pas grand chose à qualifier Israël et les USA de grand satan. 


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 08:56

      @Trelawney

      Je n’ai pas l’habitude de m’en remettre à des anathèmes !
      Mais comme vous, l’hypocrisie m’agace et je réagis en creusant pour connaitre le dessous des cartes.
      Un forum nest pas un ring, comme l’a appris Paul Amar à ses dépens.

    • Trelawney Trelawney 18 octobre 09:12

      @Jeussey de Sourcesûre
      Détrompez vous, j’ai voté 5 étoiles à votre article que je trouve très intéressant, parce qu’il parle très bien d’un sujet très peu médiatisé


      J’ai posté ma version des choses en dessous et je vous rejoins sur bien des points.
      Mais qui veut noyer son chien l’accuse de la rage et ça fait des années que les USA veulent la peau de l’Unseco.

      Le fait que l’ancienne ministre de la culture qui était au gouvernement pour défendre les intérets du Maroc dans la francophonie et qui maintenant est à l’Unesco pour donner plus de force à « l’islam modéré » ne va pas changer grand chose dans le statu des palestiniens de Jérusalem. D’ailleurs les israéliens n’en demandaient pas tant. Ils pourront continuer leur travail de sape sans être entravé par une institution qui ne représente plus qu’elle même

    • Paul Leleu 18 octobre 16:08

      @Pauline pas Bismutée


      perso les péripéties de la Palestine et Israël ne m’intéressent pas beaucoup... qui parle du nettoyage ethnique et autre remigration effectué par les arabes algériens contre les pieds-noirs qui étaient innocents en 1962 ? Pourquoi les algériens n’ont-il pas fait un joyeux état multiculturel ? 

      on peut désapprouver la politique des israéliens, c’est clair... mais franchement, en face, vous croyez qu’ils ont affaire à des enfants de choeur ? Il sont 5 millions de juifs au milieu d’1 milliard de musulmans fanatisés. Faudrait peut-être reprendre le sens des proportions. 

      Alors, vu comment tout ça est pourri, je préfère pas m’en mêler de trop. 

      Allez demander en Algérie et, pire, en Mauritanie comment les arabes traitent les noirs... ils en font des esclaves en Mauritanie. C’est la haine des agriclteurs noirs contre les escalvagistes arabes qui a fourni, historiquement, les bataillons de « tirailleurs sénégalais » de nos troupes coloniales. 

      Quant à l’UNESCO, en l’état actuel, c’est une vaste fumisterie qui sert de planque à tous les politiciens verreux du tiers-monde qu’il faut recaser dans les alternances politiques. C’est bourré de criminels de guerre, de harceleurs sexuels et d’exploiteurs du prolétariat. 

    • karibo karibo 18 octobre 17:24

      @Paul Leleu
      Entièrement d’ accord avec vous, mais l’ un comme l’ autre s’ attirent comme des aimants , voir ne peuvent exister l’ un sans l’ autre .


    • OMAR 18 octobre 17:34

      Omar9

      @Paul Leleu

      Et voila un nostalgique de l’Algérie française qui s’infiltre dans un sujet qui autre que celui qu’il a du mal à assumer.
      Outre vos mensonges, « la valise ou le cercueil » est un slogan de votre sinistre OAS, de nombreux pieds-noirs sont restés en Algérie après 1962, et d’autre y sont revenus :
      https://www.monde-diplomatique.fr/2008/05/DAUM/15870
      Autre précision : l’Algérie est peuplé d’Algériens, de maghrébins, d’africains, et dans laquelle vivent surtout des amazighs, des mozabites, des chaouis, des sahraouis, etc.
      Il est vrai qu’ils parlent arabe, ont des noms et prénoms arabes, mais les arabes vivent en Arabie...
      Je passe sur vos falsifications de l’histoire et de la géopolitique, mais juste pour vous dire que le milliard de musulmans « fanatisés » n’est aucun cas l’auteur de la Shoah..
      Quant à votre perception de l’UNESCO, je vous offre la fable du « Renard et les raisins ».
      Mais comme il n’y pouvait point atteindre :
      Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.
      Fit-il pas mieux que de se plaindre ?


    • Paul Leleu 19 octobre 16:17

      @OMAR


      il y a un problème avec l’islam politique... dès que les peuples prétendument musulmans veulent se débarasser du joug arriéré de la religion, des fanatiques réactionnaires rémunérés par les banquiers milliardaires et apatrides du Golfe viennent les massacrer et les menacer. 

      C’est ce qui s’est passé au Yémen-du-Sud, au Bangladesh, en Albanie, en Yougoslavie... en Afghanistan où les afghans ont du faire appel au secours à l’Armée Rouge pour se défendre contre les islamo-capitalistes arabes qui envoyaient des mercenaires fanatisés pour détruire la liberté... en Indonésie, où en 1965, le pouvoir islamo-capitaliste a fait massacrer 1,5 millions de communistes indonésiens, démocrates et athées. Et que dire de la création du Pakistan voulue par une nomenklatura islamo-capitaliste incapable de vouloir se fondre « harmonieusement » au sein de la majorité hindoue... ça a fait des millions de morts, et aujourd’hui la prolifération nucléaire... Pakistan, où comme on le sait les minorités religieuses sont persécutées. Le Pakistan est la preuve même que les « musulmans » refusent de vivre au sein d’états multiculturels... alors cessez de faire la leçon aux autres. 

      comme le disait d’ailleurs Arafat, « si je fais vraiment la paix, je vais me faire assassiner »... c’est ce qui est arrivé à Sadate en 1979... et côté israélien à Rabine en 1993... 

      quant à l’Algérie, cessez de nous faire croire que le FLN n’a pas déployé une politique islamique et identitaire de haine anti-française, pour justifier à bon compte son pouvoir corrompu et rapace... c’est bien plus comode, plutôt que de rappeler que le FLN aussi a massacré des villages soupçonnés d’être pro-français... sans compter les dizaines de milliers de harkis, qui hantent la mémoire refoulée algérienne... (ce qui ne dédouane nullement les crimes massifs de l’armée française). 

      La Palestine de doit pas être « la ligne bleue des Vosges » des peuples dits-arabes, ni un prêt-à-penser idéologique pour occidentaux dépressifs... c’est tout ce que je dis... ce n’est nullement pour soutenir les israéliens fanatiques qui ont assassiné Rabine (et qui sont maintenant au pouvoir en Israël). 

      Mais que pensez-vous de la « flotille de la paix » en 2009, qui veut lutter contre la « colonisation » en Palestine, mais qui a pris son départ depuis l’île de Chypre, « colonisée » par l’Armée Turc depuis 40 ans ??? Il faut juste un peu plus de cohérence. 

    • OMAR 19 octobre 18:38

      Omar9

      @Paul Leleu ou plutot, le loup...

      Tiens, ce n’est plus l’Algérie, mais le.... Pakistan et l’Afghanistan qui deviennent vos « casus belli ».
      .
      Tout comme chaque extrémiste, dès que vos arguties sont détruites, c’est la fuite en avant, vous sautez à autre chose.
      Si ce n’est plus la burqa en Afghanistan qui vous révolte, c’est le port de la barbe au Maroc qui vous révulse maintenant, et demain, les babouches, en Tunisie....
      Toujours à la recherche du moindre acte répréhensible commis par un quidam d’un pays arabo-musulman, pour que tous les musulmans doivent en pâtir avec vos récriminations.
      Sinon, il vous reste l’histoire, mais uniquement celle que vous choisissez, c’est-à-dire la partie hideuse des musulmans.
      Guérissez vous de votre haine de l’Islam, car, encore une fois, les musulmans ne sont pas les auteurs de la Shoah, ni de Horishima ou Nagazaki.
      Par contre, nous sommes la majorité absolue à clairement condamner les actes barbares de ces wahhabites et djihadistes de merdes commis envers des innocents quelque soit leur croyance ou origine.
      Et puis, remettez vous à jour, la Yougoslavie, le FLN, les harkis, n’existent encore que dans vos cauchemars...


    • Djam Djam 20 octobre 10:32

      @Trelawney Vous lisez mal ou bien, plus fréquent, vous interprétez à l’aune de vos qualificatifs... L’auteur n’a en aucun cas taxé Usraël et les EU de « grand satan ». Il se contente de proposer les évidentes manipulations stratégiques que ces deux pays ultra violents ne cessent d’employer. En revanche, et rien que pour être agréable, moi je n’hésite pas un instant à affirmer que ces deux pays sont des gangs dangereux pour le reste du monde. Seuls les EU ont lâcher 2 bombes nucléaires sur un pays dont les actions ne leur convenaient pas. Glorieux, n’s’pas ? D’autres pays ont fait aussi pas mal d’horreurs et l’on songe bien entendu au nazisme...sauf que le nucléaire, lui, est irrémédiablement irréversible et sans appel.


    • le crocodile 22 octobre 16:10

      @Trelawney


       « Le fait que l’ancienne ministre de la culture qui était au gouvernement pour défendre les intérets du Maroc dans la francophonie . »

      Audrey Azoulay faisant partie du peuple soit disant élu , ce serait vraiment étonnant qu´elle défende les intérêts du Maroc ou de tout autre pays arabe .


    • leypanou 18 octobre 08:32

      Je ne connais pas le processus de décision de l’UNESCO mais la France a une « bonne » candidate pour la suite des évènements, en la personne d’Audrey A., fille de son père conseiller de Notre Ami le Roi.

      Cela étant, le poids des États-Unis dans toute instance des Nations Unies est trop important et ils ne sont jamais gênés pour en abuser mais cela ne fait jamais que quelques dizaines d’année que cela dure.

      PS Que l’UNESCO ait eu à choisir entre Audrey A et le représentant qatari donne aussi une idée de l’idéologie ambiante mondiale, qui ressemble un peu à l’attribution de la Coupe du Monde du football au pays « sponsor du ..sport le plus populaire » selon l’Arabie Saoudite.


      • Paul Leleu 19 octobre 16:27

        @leypanou


        l’ONU n’est pas conçue pour fonctionner réellement... c’est juste une paravent des puissances pour faire croire qu’elles s’occupent de la paix mondiale. 

        si les peuples du monde veulent la démocratie, ils doivent faire une révolution mondiale... pour dégager les milliardaires (et leurs valets) qui se partagent le pouvoir réel... milliardaire new-yorkais ou quatariens, aucune différence... ils se partagent le monde comme les mafias se partagent le business... 

        Il serait temps que la France sorte de « l’illusion gaulliste », qui lui a fait croire après les ravages de 14-18 et la défaite de 1940, qu’elle existait encore comme puissance et comme culture... pipeau ! ...on est juste une province folklorique de l’empire américain... notre « souveraineté » par rapport aux USA équivaut au « nationalisme corse » dans la république française : du folklore... et nos dirigeants sont complices : ils ont même été sélectionnés pour cela. 

      • Trelawney Trelawney 18 octobre 08:41

        Depuis la naissance de l’UNESCO, les USA n’y font que des aller retour. Accusant tour à tour l’UNESCO d’être pro-communiste puis après y avoir oeuvrer pour y intégrer des membres pro-arabes dans les années 80 (époque où les USA ne siégeaient pas), les voilà maintenant qui accusent cette dernière d’être islamiste. Hypocrisie quand tu nous tient !


        C’est quand même les américains associés à Israël qui ont poussé pour que la Qatar prenne les reine de cette institution. Ca a foiré ils s’en vont

        Il faut aussi se dire que depuis sa naissance, l’UNESCO n’a pas vraiment mis les main dans le cambouis (les ONG font ça trés bien) et ne reste aux yeux du monde qu’un guide Michelin du patrimoine mondial qui n’a maintenant plus besoin d’être discrédité par qui que ce soit. 

        • Alren Alren 18 octobre 13:18

          @Trelawney

          " C’est quand même les [Étatsuniens] associés à Israël qui ont poussé pour que la Qatar prenne les rênes de cette institution. Ça a foiré, ils s’en vont."

          ... marquant ainsi une défaite pour les deux États voyous. Une de plus ...

          Israël ne peut plus attaquer l’Iran dans une succession de raids aériens massifs qui de toutes façons, comme au Vietnam, ne seraient pas décisifs en ce sens que l’Iran ne s’écroulerait pas.

          Car l’attaque terrestre du type de celles lancées au Liban - qui s’est soldée d’ailleurs la dernière fois par un échec bien camouflé - n’est pas concevable à travers l’Irak. De plus l’armée iranienne n’est pas le Hamas.

          De toutes façons, la Russie ne permettrait pas ces attaques. Elle aurait les moyens électroniques et les S400 pour empêcher les raids aériens et détourner les drones de leurs cibles.

          Décidément la roue tourne ...


        • ZenZoe ZenZoe 18 octobre 08:48

          Très bon article, clair et pertinent.
          L’auteur aurait peut-être pu dire un mot sur la nouvelle présidente, et pourquoi les Etats-Unis n’ont pas attendu son élection (et peut-être une inflexion de politique) pour choisir de partir ?


          • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 09:04

            @ZenZoe

            Je ne lis pas dans le marc de café, mais cette « nomination » (élection serait mal adapté à la réalité) semble convenir à certains.


          • ZenZoe ZenZoe 18 octobre 11:38

            @Jeussey de Sourcesûre
            Ah ben le titre dit tout smiley


          • bob14 bob14 18 octobre 08:49
            l’UNESCO..l’ONU..le Nobel..Ces extravagances humaines pour dire nous existons... !

            • Alren Alren 18 octobre 13:29

              @bob14

              Je ne vois pas ce qu’il y a « d’extravagant » !

              Même si la mission de l’UNESCO est réduite à la protection de sites exceptionnels ce qui sensibilise les gouvernants des États concerné, c’est mieux que rien !

              Même si l’ONU est parfois bloqué par le veto d’un des cinq « grands » au Conseil de sécurité, les casques bleus n’ont jamais eu, en Afrique en particulier, un effet négatif.

              Même si les interpositions furent trop souvent inefficaces matériellement, elles ont eu pour résultat généralement de mobiliser l’opinion internationale et de faire ainsi pression sur les auteurs du conflit pour les inciter à trouver une résolution pacifique.


            • Vraidrapo 18 octobre 08:50

              Mille fois « Bravo ! » pour la qualité de cet Article.
              (ça change de la banalité et de la redondance qui commence à se répandre sur ce Site).

              Mon commentaire répétitif :
              « il faut toujours avoir à l’esprit la façon dont se sont créés les USA et le système politique en vigueur. Après s’être confortablement vautrés sur ce Paradis sur Terre, ils se sont tournés vers le monde extérieur pour y implanter 700 verrues et tenter de maitriser la Planète qui résiste peu ou prou ! ». Ces Teutons ont fait une connerie mémorable en détruisant par deux fois l’Europe de l’Ouest de fond en comble. On ne les remerciera jamais assez... mais nos Media « indépendants » aujourd’hui préfèrent s’acharner sur Poutine.


              • le crocodile 22 octobre 16:25

                @Vraidrapo


                Mais les mêmes USA sont en train de démolir l´Europe de l´Ouest une fois de plus grâce à cette invasion africano-musulmane qu´ils financent , eux et Soros ! N´oublions pas non plus qu´ils entassent des armes , y compris des armes nucléaires , en Europe ainsi que des troupes et du matériel , ce n´est surement pas pour notre bien . La raison est qu´ils veulent transformer l´Europe en satellite des USA . Un de plus ! C´est d´ailleurs pour cette raison qu´ils ont créé cette belle UE . Pour , un beau jour , pouvoir tirer les marrons du feu , et les dindons de la farce , ce seront  les européens , c´est à dire NOUS !



              • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 09:08

                Merci @ Jeussey pour le partage.


                Excellent article, expliquant factuellement un événement nullement développé par les merdias. 

                (. . .) « Aujourd’hui, Washington a une raison supplémentaire pour punir l’Unesco d’avoir permis à la Palestine de devenir membre. Il s’agit de faire un exemple pour dissuader d’autres organismes de suivre ce « mauvais » exemple.

                L’indignation de Trump à propos de l’Unesco et le fait de balayer d’un revers de la main ses programmes mondiaux souvent vitaux pour les populations et le patrimoine rappellent que les États-Unis ne sont pas un messager de la paix au Moyen-Orient mais plutôt le principal obstacle à sa réalisation. » (. . .)

                Vous avez parfaitement cerné les véritables intentions des $ionistes U$ et autres, on peut seulement craindre qu’ils ne soient pas les seuls obstacles à la paix et si il n’y a pas lieu de leur adjoindre d’autres états, préférant agir dans l’ombre, notamment comme le si humaniste nôtre, vu son pesant silence en la matière.


                • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 09:17

                  @QAmonBra

                  comme je l’ai dit plus haut, je ne lis pas dans le marc de café, mais cette « nomination » (peut-on vraiment parler d’« élection » ?) semble convenir à certains.


                • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 09:23

                  @QAmonBra

                  D’autres considéraient sa candidature comme une tentative de « recasage », à l’image des candidatures de Philippe Douste-Blazy pour la direction de l’OMS ou de Ségolène Royal pour celle du Pnud (programme des Nations unies pour le développement)

                  Il faut croire que la soupe est bonne, mais reste à savoir qui la prépare et qui la sert ?

                • keiser keiser 18 octobre 09:33

                  @ l’auteur

                  Bienvenue en Israël, la nouvelle directrice française et juive de l’UNESCO ne changera pas immédiatement l’institution Alors qu’Audrey Azoulay a battu de peu le candidat du Qatar, Israël déclare qu’il pourrait revoir sa décision de quitter l’institution si ses politiques changent, mais sans se faire trop d’illusions

                  Il faut quand même reconnaitre que parfois, les élections dépassent les souhaits de ceux qui ne veulent plus en faire partie .

                  Surtout que le candidat en face représentait le groupe arabe, vraiment très étrange cette élection.

                  Mais ce n’est pas la première fois, Reagan avait déjà claqué la porte de l’UNESCO car il n’aimait son coté tiers-mondiste.


                  • Massada Massada 18 octobre 10:20

                    Quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix.

                    Les résolutions absurdes et honteuses adoptées par cette organisation contre Israël ont des conséquences, nous entrons dans une nouvelle ère aux Nations unies.
                     


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 octobre 13:12

                      @Massada

                      Une nouvelle ère, eh ? L’ère du savon qui glisse sur le bord de la baignoire humide.

                      Juste un empire qui s’écroule, pas vraiment la fin du monde. Vous tomberez avec.


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 octobre 14:18

                      Bonjour Massada,
                      .
                      SVP, arrêtez de vous faire passer pour des victimes de ce qui c’est passé depuis le début de la colonisation de la Palestine par l’état d’Israël !
                      .
                      Israël, Etat voyou par excellence.
                      https://blogs.mediapart.fr/marwen-belkaid/blog/040717/israel-etat-voyou-par-excellence
                      .
                      Cet été Israël avait annoncé sa volonté de construire une ville coloniale en Cisjordanie. Cette décision marque une rupture et prouve une nouvelle fois, si besoin était, que l’Etat hébreux est bel et bien un Etat voyou.
                      .
                      Il y a une dizaine de jours, Benjamin Netanyahu s’est félicité d’être « le premier ministre qui construit la première ville en Judée-Samarie » – c’est-à-dire en Cisjordanie. Dans son excellent livre, Les Affects de la politique, Frédéric Lordon explique que c’est le franchissement de seuils invisibles qui précipitent des changements d’ampleur. Il me semble que le lancement de la construction de cette ville dont s’est gargarisé le premier ministre israélien fait partie de ce genre de franchissement de seuil. Cette annonce marque en effet une rupture puisque la construction de colonies juives par le gouvernement israélien était gelée depuis les accords d’Oslo de 1993
                      .
                      Ce nouvel affront pour les Palestiniens s’inscrit dans une droitisation croissante du gouvernement de l’Etat hébreux depuis des années, droitisation qui a abouti au renforcement sans précédent du « parti des colons » symbolisé par Naftali Bennett actuel ministre de l’Education et figure de proue du Foyer Juif (un parti nationaliste israélien). Cette décision de Netanyahu, si elle marque une rupture certaine, s’inscrit pourtant dans la droite lignée de la persécution subie par les Palestiniens. L’objectif inavouable du gouvernement actuel et de Benyamin Netanyahu est assurément de pousser la colonisation si loin que toute création d’un Etat palestinien soit rendue impossible. Par ailleurs, cette stratégie s’inscrit pleinement dans une position de dominateur exacerbé qui, et je pèse mes mots, a fait entrer depuis longtemps l’Etat hébreux dans la triste liste des Etats voyous.
                      .
                      Colonisation et traitement inhumain
                      Si la décision de construire une ville juive en Cisjordanie marque une rupture c’est avant tout parce qu’elle s’inscrit en opposition avec les accords d’Oslo qui prévoyaient le gel total des constructions de colonies juives par le gouvernement israélien. Cette rupture signifie-t-elle pour autant que par le passé la colonisation s’est arrêtée ? Assurément pas. Comme rappelé en introduction, la montée en puissance de ce que l’on appelle le « parti des colons » à savoir les extrémistes les plus durs du sionisme, ceux qui veulent qu’Israël soit maître sur l’ensemble du territoire, Cisjordanie et bande de Gaza comprises, s’est accompagnée d’une augmentation drastique du nombre de colons israéliens. Ceux-ci ont, en effet, plus que doublé entre 2005 et aujourd’hui passant de 200 000 à plus de 500 000 aujourd’hui selon les estimations.
                      .
                      Israël, le pays hors la loi !
                      Qu’est-ce qu’un voyou ? « Individu de mœurs crapuleuses » nous dit le Larousse. Tout le monde en conviendra, le voyou est celui qui, par définition, se situe au-dessus de la loi, est un hors-la-loi. En ce sens, il ne me parait pas absurde de voir en Israël un parfait Etat voyou tant celui-ci s’applique méthodiquement à ne tenir compte d’aucune des résolutions de l’Organisation des Nations Unies, qui reconnaissons-le ne fait pas grand-chose pour qu’elles soient appliquées. Israël se fout royalement de tout ce que l’ONU ou les autres pays de cette planète peuvent formuler comme critique ou comme blâme à l’égard de la politique d’apartheid et de colonisation qu’il pratique. Très souvent, les laudateurs de ce pays nous explique qu’il y a pire que lui et que ce qui est fait n’est pas si grave en nous expliquant que la Corée du Nord ou même l’Iran sont de bien pires exemples. Je suis de ceux qui pensent que quand l’on en vient à user de l’argument « il y a pire » c’est déjà que l’on a plus aucun élément pour se défendre de manière digne. C’est assurément le cas d’Israël.
                      Source et suite : https://blogs.mediapart.fr/marwen-belkaid/blog/040717/israel-etat-voyou-par-excellence


                    • karibo karibo 18 octobre 17:29

                      @eau-du-robinet
                      Toujours un plaisir , svp : ne changez rien !


                    • antiireac 18 octobre 11:53

                      Les E-U ont quitté cette organisation qui n’arrêtait pas de humilier Israël en prenant des décisions contre lui les unes plus scandaleuses que les autres.

                      Bref cette organisations restera aux mains des pays islamiques qui sont à l’origine des ces décisions anti israéliennes.


                      • OMAR 18 octobre 17:56

                        Omar9

                        @antiireac

                        Ce n’est pas la faute à l’UNESCO, si les milliers de fouilles archéologiques entreprises aux USA n’ont pas permis de trouver des traces d’une civilisation grecque, romaine ou ... américaine.
                        .
                        Même l’extra-terrestre de Rosewell, c’est du bidon :
                        https://www.rtbf.be/info/insolites/detail_roswell-hoax-ou-realite-une-conference-fait-le-point-avec-de-nouvelles-preuves?id=8974835

                        Et ni Allah, ni l’UNESCO n’y sont pour quelque chose dans ce vide sidéral de la culture américaine...


                      • wesson wesson 18 octobre 11:59

                        Dans les salons de gens bien pensant, il est d’usage de se désoler de Trump et de l’Amérique. 


                        Ainsi on entends que les USA sont devenus un pays policier, dirigé par l’extrême droite, ou on discrimine des populations en fonction de leur ethnie et ou on érige des murs partout. 

                        Mais ce qui m’étonnes, c’est lorsque je dit qu’il s’agit là d’une très bonne définition de ce qu’est l’état d’Israël et que jusqu’à maintenant ça n’avait l’air de gêner personne, je ne sait pourquoi on n’apprécie que modérément ma remarque.

                        Et pourtant, en matière de racisme, d’extrême droite, de murs, d’apartheid, d’état policier et de gestion ethnique, l’Amérique de Trump est très très loin d’Israël dans le pire.

                        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 18 octobre 12:10

                          @wesson

                          J’ai bien une explication à ce phénomène étrange, mais je crains d’être inconvenant en la formulant. 
                          Tant pis, j’y vais quand même :
                          c’est que manifestement, dans les poulaillers d’acajou, les belles basse-cours à bijoux auxquelles vous faites allusion, mettre en évidence les dysfonctionnements de la métropole de l’empire est un signe des discernement, sinon d’avant-gardisme progressiste, alors que faire la même chose avec « l’état juif » (sic) est un comportement antisémite.

                        • Vraidrapo 18 octobre 12:28

                          @Jeussey de Sourcesûre
                          Autrement dit ?
                          Tabou or not tabou...


                        • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 12:33

                          @wesson



                          (. . .) « Et pourtant, en matière de racisme, d’extrême droite, de murs, d’apartheid, d’état policier et de gestion ethnique, l’Amérique de Trump est très très loin d’Israël dans le pire. »

                          Remarque aussi fondée que pertinente mais en osant critiquer la « nation élue » et, surtout, la comparer à la « nation exceptionnelle » qui, comme les wahhabites, n’est qu’un de ses idiots utiles, vous commettez un grave crime de lèse majesté.

                          Amendez vous Wesson ! Répétez après moi : $ion se fout du droit des hommes, combien même il serait international, car elle est la manifestation sur terre de la loi divine !

                          Notre problème à nous misérable animaux à apparence humaine, c’est que nous ne pouvons pas savoir de quel loi et quel dieu il s’agit, trop complexe pour nos petits cerveaux !


                        • François Vesin François Vesin 18 octobre 13:54

                          @wesson
                          Je suis tombé sur cet article (voir lien)

                          qui tente d’analyser « l’antisémitisme »
                          en remontant aux talmudistes pharisiens...

                          Nous aurons été gavés durant des siècles
                          par ces fameuses religions du livre
                          faites de « paix et d’amour » qui n’en

                        • hellpast hellpast 19 octobre 12:15

                          @wesson
                          Je pense qu’Israël, dans sa vision théocratique et suprématiste rattrape allègrement les USA. Israël n’a que 70 ans d’existence et déjà tant de crimes. Israël possède 1 ogive nucléaire pour 10 000 habitants soit 80 ogives et se fout du traité de non prolifération. Israël n’obit à aucune résolutions des nations unis. et je crois que c’est Naftali Bennett qui dira qu’après avoir supprimer tous les palestiniens, personne n’en s’en souviendra plus au bout de 20 ans. Et je crois que c’est le psychopathe Avigdor Liberman ministre de la défense dira comme c’est dommage de ne pouvoir balancer une bombe atomique sur Gaza. autres propos de ce Trump version kippa : «  Lors de la seconde Intifada, en 2002, il appelle au bombardement des stations d’essence, banques et centres commerciaux palestiniens. En février 2003, il devient ministre des Transports. Il déclare peu après à propos des prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes : « Je propose de les transporter en autocars jusqu’à la mer Morte pour les noyer ». (wikipédia). Voilà on dirait le clone de Donald Trump. Ils colonisent, forcent les gens, les tuent, les expulsent, les prive d’eau potable. Au nom de la race pour les uns et pour la démocratie pour les autres. Ce genre de régime n’est pas sans rappelé les heures les plus sombres de l’histoire.



                        • Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 12:11

                          La décision prise la semaine dernière par les Etats-Unis, immédiatement suivis par Israël, de démissionner de l’institution éducative et culturelle des Nations Unies est étrange.
                          =======================================
                          à l’auteur,
                          Cette décision n’a rien d’étrange, elle est parfaitement logique. Ce qu’on trouve étrange, souvent, c’est ce qu’on ne comprend pas. Et apparemment, à lire la suite de l’article, on voit bien que vous n’avez pas du tout compris.
                          Il y a partout des gens qui aspirent à la liberté. Leur aspiration vous est totalement ETRANGERE parce que vous vivez dans un tout autre monde mental, où le bonheur passe nécessairement par la soumission à des schémas totalitaires prédéfinis. Cette abominable perversion, à moi qui ne suis pas de ce monde-là, paraît elle aussi tout à fait ETRANGE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires