• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi M. Sarkozy ne peut pas être un bon président

Pourquoi M. Sarkozy ne peut pas être un bon président

La question peut paraître brutale, puisqu’elle sonne comme une déclaration. Mais, à mon sens, elle se pose avec d’autant plus de vigueur que ses dernières sorties s’avèrent de plus en plus hasardeuses (il n’y a qu’à lire la presse étrangère, qui l’affuble de toutes parts).

En effet, M. Sarkozy ne peut pas être un bon président. Et cela pour les raisons suivantes que je vais tenter d’exposer :

Tout d’abord, M. Sarkozy n’est pas l’homme d’un destin, d’un projet pour la France, il est l’homme d’une ambition. Or, l’ambition est au projet ce que le ver est à la pomme : son poison le plus perfide. Tout ce que M. Sarkozy observe et constate est la satisfaction narcissique de son moi. Tout ce qu’il entreprend est la recherche de satisfaction de ce moi.

S’il demeure légitime d’être l’homme d’une ambition, il ne faut pas que celle-ci recouvre tout et finisse par se générer d’elle-même. Or, M. Sarkozy semble satisfaire à la nature sui generis de sa démesure. Il n’est plus maître de celle-ci, mais c’est elle qui semble le contrôler, l’orienter, l’assujettir. Il n’y a pas de meilleur maître qu’un despote invisible, pas de meilleur esclave qu’un esclave qui s’ignore.

Le propos peut paraître acerbe, il n’en reste pas moins vrai.

Je m’explique, car il faut se justifier devant une assertion aussi virulente :

Lorsque M. Sarkozy part en vacances privées, il ne se « prive » pas d’exposer de manière ostentatoire ses signes extérieurs de richesse : montres, costumes, yacht, lunettes, etc. Tout y passe, rien est laissé au hasard. Comme il a été voté un texte interdisant tout signe religieux ostentatoire dans l’enceinte des institutions publiques, ne devrait-on pas, de la même façon, proscrire la démonstration publique de l’opulence ? Il n’est bien sûr aucunement question de cela ici, nous savons mieux que quiconque que les formes de la distinction sont un des fondements essentiels des sociétés humaines. Néanmoins, il nous semble cependant tout à fait légitime de s’interroger sur l’opportunité pour un président de la République d’afficher outrageusement une quelconque appartenance de classe, sinon celle de satisfaire son ego. En tant que représentant le plus élevé du peuple français, il se doit, à ce niveau de responsabilité, d’afficher pour le moins une neutralité publique à l’égard de ce qu’Aristote appelait la chrématistique.

Soyons bon joueur et reconnaissons néanmoins que la démesure élyséenne n’est pas propre à M. Sarkozy. M. Mitterrand, avant lui, avait su tirer tous les avantages du poste et de la fonction. Pour autant, si la démesure du second lui donnait des airs de régent suprême, celle du premier consacre son bouffon. Bouffon audacieux, vitupérant et intrépide, certes, mais bouffon viscéralement. Clown granguignolesque, en mal d’assurance, en mal de reconnaissance, qui va chercher dans la foule, dans le peuple qui travaille ovations et acclamations ; dans les sondages cette félicité qui l’euphorise ; dans la Cour de ses aspirants des candidats aux éloges ; et, depuis peu, dans sa femme l’assurance qui lui manque. Milan Kundera dans un de ses romans célèbres disait à propos de son jeune héros qu’ « il avait épousé une femme dont la beauté lui donnait de l’assurance ». Ce mot conviendrait aisément à notre propre président.

Bouffon, disais-je, mais bouffon vitupérant : une gestuelle frénétique, des grimaces mécaniques, un mouvement perpétuel. Mais les grandes choses, c’est bien connu, se font dans la lenteur. Les grandes œuvres appellent le silence, la sérénité des corps et de l’esprit. Rien de bon ne se fait dans l’urgence : or, nous vivons dans le siècle de l’urgence. Mais le sort d’un président n’est pas d’« entrer » dans la mêlée, de s’immerger dans le flot incessant et tumultueux des faits divers en s’y jetant à corps perdu. Il a un rôle de « guide ». Il est celui qui observe, qui constate et qui propose ; il n’est pas celui qui se jette au cœur du combat (exemple des marins-pêcheurs à qui il promet un jour ce qui est défait le lendemain).

Bouffon, disais-je donc, mais bouffon intrépide : en effet, M. Sarkozy s’empare du moindre fait divers pour en faire un fait de société et s’enorgueillir d’une nouvelle loi, d’un nouveau dispositif, d’une nouvelle idée. Propos hasardeux, qui, s’ils sonnent juste sur l’instant, dans la dimension émotionnelle du fait accompli, s’essoufflent et s’épuisent dans la durée, dans la dimension rationnelle de la loi républicaine. Imprudence des mots qui sont lâchés, oublieux que ceux-ci ont un sens qui dépasse la portée de la bouche qui les dit.

Président à ce titre hypermoderne : hyperprésident entend-on souvent. Mais il faut prendre le terme d’« hyper » dans son sens sociologique : qu’est-ce qu’un hyper-individu ? C’est un homme dont l’action se centre sur l’immédiateté, sur le détachement au social, aux sphères collectives, sur lui-même. Individu multiple, éclaté, qui se prend comme totalité. Or, M. Sarkozy remplit bien tous ces rôles à la fois.

Mais encore une fois ce n’est pas là le rôle d’un président de la République :

Celui-ci a le devoir d’embrasser le peuple (au sens figuré bien sûr et non pas au sens propre ce qui est trop souvent le cas). Il dispose du rôle de garant des institutions, sa parole est celle de la France. Il ne doit pas être un homme qui incarne une fonction, mais une fonction incarnée par un homme. La différence peut paraître ténue, elle est essentielle.

En effet, chez M. Sarkozy, son statut d’individu particulier passe avant son statut de président : c’est sans aucun doute sur ce point - s’il en faut une - que M. Sarkozy marque une rupture fondamentale avec ses prédécesseurs. Il fait passer ses volontés personnelles, ses émotions, ses plaisirs, ses déceptions avant sa fonction. Il regrette ainsi que les racines chrétiennes de l’Europe aient été supprimées du Traité européen ; il s’amuse à dire aux ouvriers d’Arcelor-Mittal que leur ville n’est pas l’endroit rêvé pour un voyage de noces, etc. quand le général de Gaulle refusait, par exemple, de se rendre à la messe le dimanche, au nom de la fonction qu’il représentait.

Pour toutes ces raisons, j’affirme donc que M. Sarkozy ne peut pas faire un bon président :

Homme d’une ambition qui ne réussit pas pour le moment à faire de cette ambition un destin puis de ce destin un projet (c’est là la force des grands hommes, de transformer la matière première qui leur a permis d’accéder au pouvoir en force d’action positive, tournée vers une finalité, vers un but, autre que la contemplation de soi et de sa réussite), il demeure enfermé dans l’immédiateté de sa condition. Vouloir agir dans l’urgence est un des signes de cette incapacité projective. Versatilité des propos, contradiction entre l’homme et la fonction, entre la parole individuelle et la parole de la France, besoin impérieux de reconnaissance qui empêche toute action efficace et négociée, besoin d’assurance qui l’exhorte à gesticuler sans cesse, à être partout à la fois, dans la légèreté de l’immédiat, de peur d’être nulle part et de mesurer le poids de son inconsistance. Hypertrophie du moi, disait Kahn dans un célèbre article de Marianne, qui masque un malaise profondément ancré. Besoin impérieux d’exister, de se donner à voir, de s’exhiber pour mieux se cacher à soi-même. Je terminerai ce billet en citant un passage du Livre du rire et de l’oubli de M. Kundera qui me semble coller à la psychologie du personnage.

« On crie qu’on veut façonner un avenir meilleur, mais ce n’est pas vrai. L’avenir n’est qu’un vide indifférent qui n’intéresse personne, mais le passé est plein de vie et son visage irrite, révolte, blesse, au point que nous voulons le détruire ou le repeindre. On ne veut être maître de l’avenir que pour pouvoir changer le passé. On se bat pour avoir accès aux laboratoires où on peut retoucher les photos et récrire les biographies et l’Histoire. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (109 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • Saï 6 février 2008 12:01

    Ca va mieux après un bon rot. Ne pas oublier la promenade digestive.

     

    J’attends transmission de cette démonstration par a+b aux pouvoirs publics dans l’espoir de me passionner pour la nécessaire destitution qui va suivre.

     

    Plus sérieusement, prenez un peu de recul. Dans dix ans, c’est à peine si on évoquera "le style Sarkozy" du temps de sa présidence révolue. Ne vous y trompez pas, vous n’êtes parvenu ici qu’à verbaliser la logique de vos convictions. De là à en faire une vérité universelle… smiley

     


    • Djanel 6 février 2008 14:28

       

      CALMOS 

       

       

      D’habitude j’aime les chats mais celui-là, je ne peux pas le blairer parce qu’il est borgne de l’œil gauche ce qui est nuisible à son équilibre.

       

      Il ne peut voir que la droite et ne voit qu’elle : et, ainsi il ne peut pas courir après les souris sans se ratatiner la gueule dans le mur à cause de sa cécité de gauche. Maladroit ce chat. Il faudra songer à l’empailler.

      Vous n’y songez pas mon cher.

      Si , si, si !!! Que voulez-vous en faire ? Avec son style d’écriture télégraphique, c’est du morse.

      Un chat qui fait du morse, c’est contraire aux mœurs. On aura tout vu sur AVox.


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 6 février 2008 12:02

      Je ne suis pas un fan de notre omni-président Nicolas Bruni, mais il faudrait quand même attendre de voir les résultats bon ou mauvais de sa politique, et cela ne pourras pas se faire avant qu’il ne se soit passé 18 mois, entre l’application de cette dite politique et les premiers résultats visible.

      Donc cet article est prématuré.


      • sto sto 6 février 2008 15:43

        attendre quoi ??

        de tomber aussi bas que les US ??

        il faut agir oui .... Rez vos lus sions.... 


      • La Taverne des Poètes 6 février 2008 12:16

        Il semble que les Français ont fait leur choix : entre les deux premiers ministres, ils ont choisi François Fillon !

         


        • Forest Ent Forest Ent 6 février 2008 12:22

          La baudruche a fait flop. Elle ne se regonflera pas pour une raison simple : il n’y avait rien derrière un grand numéro d’acteur, pas d’idées, pas de programme.

          Le dernier argument des déçus est de dire que ça aurait été pire avec Ségo. Il est vrai qu’en termes d’idées, ça ne volait pas haut non plus. En termes de gaffitude, ça se vaut aussi. Mais il faut quand même affirmer clairement la différence : sa campagne n’a pas consisté à exacerber les antagonismes latents de notre société, et elle n’aurait pas laissé après un flop les déçus sur leur rage sans exutoire.

          Il faut laisser du temps au gouvernement pour faire ses preuves ? Malheureusement, il reste 4 ans pour constater les dégâts. Mais il faudrait pour cela qu’il ait fait quelque chose, et je cherche en vain une mesure prise depuis mai 2007 susceptible d’améliorer la situation des français. Si quelqu’un a une idée ?

          Il me semble que le meilleur espoir de l’UMP aujourd’hui est une forte aggravation de la crise économique, qui puisse lui servir de prétexte pour s’affranchir de ses promesses et responsabilités. Ca ne va pas suffire.

          L’avantage d’un site internet comme AV est d’archiver nos discussions. Nous allons bientôt pouvoir exhumer nos points de vue d’avant les élections sur le personnage Sarko et les réévaluer à la lumière des événements.


          • Yannick Harrel Yannick Harrel 6 février 2008 15:04

            Bonjour Forest Ent,

            Il me semble que le meilleur espoir de l’UMP aujourd’hui est une forte aggravation de la crise économique, qui puisse lui servir de prétexte pour s’affranchir de ses promesses et responsabilités. Ca ne va pas suffire.

            Non seulement cela ne risque pas de suffire mais l’effet pourrait bien ne pas forcément jouer dans le sens que vous indiquez ! En effet, la chute dans les sondages de notre cher Président est imputable à la grogne de plus en plus ostentatoire des Français vis à vis d’un pouvoir d’achat totalement neurasthénique. Et quand ce dernier annonce qu’il revalorise son traitement de 170% (tout en conservant dans le même temps votre traitement de Ministre de l’Intérieur au-delà de la date de cessation de fonction) pendant que les Français tirent péniblement le diable par la queue, je pense que c’est une terrible erreur médiatique ! En période de pleine croissance, ça passe sans problème mais dans le contexte actuel les rancoeurs ne demandent qu’à sourdre...

            Cordialement


          • Gasty Gasty 6 février 2008 19:35

            L’avantage d’un site internet comme AV est d’archiver nos discussions. Nous allons bientôt pouvoir exhumer nos points de vue d’avant les élections sur le personnage Sarko et les réévaluer à la lumière des événements.

             

            A ce propos , je vous suggere de suivre les anciens articles d’AGvox " un an jour pour jour"

             


          • Rage Rage 6 février 2008 21:45

            Bonsoir,

            Meuh nan Sarkozy ne se fiche pas des français.

            Depuis 2007, et ce n’était déjà pas glorieux, il a pû permettre aux finances publiques de sombrer aussi parallèlement que les finances/rémunérations de Bouygues, Vinci, Bolloré and co augmentait.

            Sarkozy était soutenu par "Bigard & Consors" parce qu’il leur permettait de ne plus payer autant d’impôt. Soutenu par J.d’Ormesson parce que ce dernier est le mari de l’héritière Beghin Say (le sucre) et avait des déboires avec le fisc pour 16M€, par Bernard Tapie (sans commentaire), par Jacques Chirac (pas mieux), par le silencieux B.Laporte (casinos), par ... bref par tout ceux qui ont volé l’Etat pour leur propre compte.

            2007 n’a fait que concrétiser un tas de belles choses, permettant aux français de travailler plus pour se saigner plus pour les gabegies du sommet, là où les volumes sont dimensionnant, là où on peut perdre beaucoup très vite et là où la mère patrie pour mutualiser les pertes.

            EADS, via Forgeard et ses joyeux associés, quittant le paquebot Airbus, laissant sur le carreau des centaines d’employés et sous-traitants, partant avec les valises et leurs raies de côté. Pire encore, le tout sous l’aval de la Caisse des Dépots (CDC), bras droit de l’Etat, et financeur des voleurs en plein cambriolage.

            Irréprochable, puisqu’on vous le dit, Thierry Breton ne savait pas. Comme pour France Telecom, comme pour Thomson. 3 fois, personne n’a rien dit.

            Pour mémoire Michel Bon - successeur de T.Breton - a fait plonger France Telecom en achetant des sociétés qui ne valaient rien, exposant l’entreprise à toutes les restructurations et rattrapages, lestant d’un boulet l’un des fleurons public transféré là encore à quelques polytechniciens/ponts/énarques.

            Denis Gauthier Sauvagnac, avec les caisses noires de l’UIMM et autres syndicats : circulez, y a rien à voir.

            Tout récemment, M.Bouton dans LES affaires du sentier et des 5+2 milliards de la société générale. Là aussi 7 milliards que l’Etat serait tenté d’aller épongé là où tout une hiérarchie s’est vautrée lamentablement et s’est congratulée par des primes sans nom.

            Les voyages à 138 000€ l’unité par M.Estrosi, les excursions à Louxor et autres par M.Sarkozy et sa Cour, les financements des associations, aussi riches pour certaines que les ministères sont ruinés.

            Et puis on peut aussi ajouter à la liste la suppression de l’ISF, des droits de succession, les abattements pour les pêcheurs, les valises pour les infirmières bulgares, les 250 rapports pour des mesurettes financées à grands renforts de milliers d’euros par consultants et autres avocats.

            On mettra aussi sur le tapis la hausse de 140% de la rémunération du président, la hausse x3 du budget de l’ELysée soit x22 en 12 ans...

            Et ouais, français, il va falloir faire des économies !

            C’est vrai, maintenant tu pourras payer ta franchise médicale, ta redevance plus cher, tes impôts plus chers, tes péages plus chers, ton électricité, ton pétrole, ton lait, ton électroménager (éco-taxe), et ton pain plus chers.

            Ton salaire lui ne bougera pas.

            Tu pourras bosser plus, mais tu payeras plus : où est l’amélioration ? Tu auras encore moins de temps à toi, et donc plus de choses à payer comme les garderies, le ménage etc...

            On te promet des retraites en hausse ? Faudra t’il l’atteindre, et avoir si peu qu’on te donnera par pitiée 50€ de plus...

            Les jeunes ? Les banlieues ? Les séniors. ? Les jeunes couples ? Les retraités moyens ? Rien.

            A la téloche, c’est la croisière s’amuse.

            Sur le terrain, on s’est un temps amusé des croisières : maintenant, on se marre beaucoup moins.

            Dommage, parce qu’en plus au niveau mondial, le crach n’est pas loin...


          • Black Ader 6 février 2008 23:22

            "En effet, la chute dans les sondages de notre cher Président est imputable à la grogne de plus en plus ostentatoire des Français vis à vis d’un pouvoir d’achat totalement neurasthénique. Et quand ce dernier annonce qu’il revalorise son traitement de 170% (tout en conservant dans le même temps votre traitement de Ministre de l’Intérieur au-delà de la date de cessation de fonction) pendant que les Français tirent péniblement le diable par la queue, je pense que c’est une terrible erreur médiatique ! En période de pleine croissance, ça passe sans problème mais dans le contexte actuel les rancoeurs ne demandent qu’à sourdre..."

            1)Les français n’ont pas de probléme de pouvoir d’achat

            2)Sarkozy ne s’ai pas du tout "augmenté" de xx% (par rapport à quoi, d’ailleur), mais à fait voter par l’UMP ET le PSF le salaire annuel du Président, que les députés de droite comme de gauche on callé sur celui de Fillon.

            3)Pas de croissance, pas de hausse du pouvoir d’achat, et Sarkozy n’y peut rien avant 5 à 10 ans (le temps qu’il a fallut à Thatcher pour faire le ménage et faire péter l’économie GB).


          • Black Ader 6 février 2008 23:26

            Une floppé de connerie digne du type qui à raté sa vie que vous devez être..

             

            "On mettra aussi sur le tapis la hausse de 140% de la rémunération du président, la hausse x3 du budget de l’ELysée soit x22 en 12 ans..."

            J’ai répondu sur le premier pont plus haut, et quand à l’Elysé, qui n’avait pas de budget avant, je ne vois pas ou vous pouvez calculer un %...


          • Gilles Gilles 7 février 2008 10:32

            Tu as oublié les 39 000 euros de robes de soirée que Dati n’a pas rendu a Saint Laurent

            On apprend ainsi que les grands couturiers prêtent aussi maintenant leurs tenues aux politiques pour qu’ils s’exhibvent avec et leur fasse de la pub. ça a plutôt bien réussi vu que Dati et consort paraissent dans tous les magazines...mais cette dernière a "oublié" de rendre les fringues, a commencé à porter celles de Dior (appartenant à Arnault l’ami de Sarkozy et rival éternel de Pinaut) et saint Laurent a menacé de porter plainte

            Une ministre sandwich. Pour désacraliser la fonction, il n’y a pas mieux, mais ya aps de petits pmrofits, non. ?


          • La Taverne des Poètes 6 février 2008 12:26

            Bravo Fillon. Le premier ministre (l’officiel) a déclaré, dans l’affaire du professeur en garde à vue pour cause de gifle : "Franchement, en tant que citoyen, en tant que parent d’élève, ça me choque."

             Cela nous change du sempiternel "Et alors ? Où est le problème  ?" François Fillon montre qu’il a des valeurs humanistes et républicaines, luii.

             


            • La Taverne des Poètes 6 février 2008 12:29

              Donc je propose : puisque Sarkozy a pris la place de son premier ministre, que Fillon prenne sa place de président !


            • alberto alberto 6 février 2008 13:15

              Aux dernières nouvelles, à la lecture de cet article, Lerma aurait fait un malaise : d’ou son abscence de commentaire...

               


              • floruf floruf 6 février 2008 13:47

                Bon, et bien je m’y colle  !! (pour info , j’ai pas encore lu l’article !!)

                [LERMA /ON]

                "A l’auteur ! Votre article est un rammassi d’injures de plus sur agoravox à l’égard de NOTRE-PRESIDENT-DE-LA-REPUBLIQUE-NICOLAS-SARKOZY-ELU-DEMOCRATIQUEMENT-PAR-53%-DES-FRANCAIS , mais nous ne pouvions nous attendre à autre chose de votre part , vous , l’enseignant bobo-socialo-trosko-soviétique, qui n’a de cesse de mener nos enfants vers la voie du TSS PRIMAIRE et sur les berges de "Paris-Plage" le mercredi matin entre 10h et midi et celà grâce à nos impots si durement payés à la sueur de nos fronts.

                OUI , Nicolas Sarkozy est un guide pour tout le peuple de France et un excellent président  !! et ne croyez pas que St-Soeur-Marie-Segolene-de-la-compassion-sociale aurait pu redresser la France comme lui le fait aujourd’hui ! et c’est un véritable homme de gôche qui vous parle !

                [LERMA /OFF]

                voilà , c’est fait , vous pouvez continuer à discuter !!

                 


              • superesistant superesistant 6 février 2008 14:11

                magnifique, on sent chez toi ce coté très Tv-argentine...

                 

                 


              • floruf floruf 6 février 2008 14:31

                Merci , superesistant , mais je me dois de rester humble devant le génie du véritable "homme de la pampa" !!


              • superesistant superesistant 6 février 2008 14:40

                son coté non sens anti-matière grise me laisse perplexe...

                lui ( ou son personnage imaginaire ) a peut être trouvé un boulot et un appart.. ou même mieux une vie...


              • ficelle 6 février 2008 14:58

                l’homme de la pampa n’est pas gaucho !


              • MagicBuster 6 février 2008 13:50

                Je ne sais pas s’il est bon ou pas ... en tout cas , il ne sera jamais mon président.

                No comment.


                • Sébastien Sébastien 6 février 2008 13:56

                  Article admirable de betise. Quand je lis que Sarkozy est un mauvais president parce qu’il a des tics nerveux, je ne peux m’empecher de me dire que certains articles ne devraient pas etre publies.

                  Parlez-nous de sa politique au lieu de nous parler de sa femme et de sa montre et on pourra discuter.

                  Vous etes enseignant ? Et bien j’espere que vos eleves sont juges sur leurs notes et qu’ils n’ont pas a subir le delit de sale gueule que vous appliquez au president.


                  • Traroth Traroth 6 février 2008 14:27

                    Et si vous essayiez de lire l’article en entier ?


                  • Traroth Traroth 6 février 2008 14:27

                    Et vous avez oublié de mettre "gna gna gna" ou "blablabla" dans votre article...


                  • manusan 6 février 2008 16:19

                    dac avec vous Seb,

                    A croire que les anti-sarko sont descendus plus bas que le président cette fois-ci. Vu le choix qu’on va nous offrir entre : avec ou contre Sarko, une bonne sinistrose en prévision pour les 4 prochaines années.

                     


                  • superesistant superesistant 6 février 2008 14:24

                    il est clair que le texte est un peu bourin à l’encontre de notre nouveau petit guide de la grande révolution culturelle, mais en même temps s’il s’en tenait à travailler pour la France et à ne pas s’afficher sur toutes les couvertures, il donnerait sans doute moins de grain à moudre à ses détracteurs...

                    la même politique sans le bling bling actuel passerait bien mieux et il n’aurait pas pris une taule dans les sondages ( qu’il vénère tant... ) 

                     il n’est justement pas l’homme d’action qu’il prétendait être et qu’il vendait durant la campagne électorale. 
                    Alors déjà j suis pas trop chaud sur ces prises de position, si en plus il ne trouve rien de mieux à sortir que des pauvres vannes aux ouvriers d’arcelor ( d’ailleurs je l’ai plutôt entendu dire " je suis très content de finir mon voyage de noce ic i", mais la, pareil je m’en cogne comme de ma première paire de chaussettes burberry ), il aurait eu meilleur temps de finir sa nuit de noce une fois pour toute, de mettre le carnet de tir à jour et de se fouttre une fois pour toute au travail. ( oups j me suis laché.. ) 

                    Et la, encore, je ne parle pas de sa comm à 2 balles accessibles aux neuneus et autres bofs assimilés élevés en batterie au gavage de TF1 en intra-bulbeux.

                    oui je sais.. allez hop on moinsse....


                  • patrice69 patrice69 6 février 2008 14:24

                    Je soutiens sans réserve cet article. Et je remercie agoravox d’exister pour permettre à tout à chacun d’ejaculer le fruit de ses profondes reflexions.

                    J’espère que cet article sera le premier d’une lignée, façon saga, et dont je vais me permttre de suggérer les titres :

                    - Pourquoi n’ais-je pas un plus beau canapé

                    - Pourquoi ma femme as-t-elle encore grossi

                    - Pourquoi Sarko se fout de savoir ce que je pense

                    - Et si je sortais jouer dans un parc avec mes enfants


                    • chris11 6 février 2008 19:02

                      @patrice69

                       

                      "Pourquoi n’ais-je pas un plus beau canapé"

                      parce que cette année encore , je ne serai pas aumenté de 170%,ni même de l’inflation véritable

                      "Pourquoi ma femme as-t-elle encore grossi"

                      parce que n’ayant pas été augmenté de 170% il faut acheter sa bouffe ailleurs que chez "lenôtre"

                      "Pourquoi Sarko se fout de savoir ce que je pense"

                      Par ce qu’il se fout de ce que pense la france qui commence d’ailleurs à bien le lui rendre

                      "Et si je sortais jouer dans un parc avec mes enfants"

                      Désolé , on a beau trafiquer les chiffres , la délinquence a encore augmenté dans la vraie vie ....donc les enfants , je ne vous laisse pas sortir ....

                       

                      Moi j’ai une autre idée de titre :

                      Et si on le virait de l’Elysée à grand coups de pied au cul ?

                      ou un autre plus truculent

                      le "moi" de mai


                    • illumen 6 février 2008 14:33

                      LET THE PRESIDENT ALONE !!! PLEASE !!!

                       


                      • geko 6 février 2008 22:31

                        BUT HE’S ALONE !!!!!!!!!


                      • cflorian 6 février 2008 14:39

                        c’est sur qu’à coté d’indéniables qualités, notre président a de trés gros défaut : narcissisme, égocentrisme, impatience. il veut plaire et tout contrôler, ce qui avec son hyperactivité le mène a s’occuper de tous les sujets en voulant tout résoudre, mais son empressement l’empêche de gérer au mieux les problèmes posés. ainsi nous voyons sans cesse ses ministres tentaient de redéfinir les paroles présidentielles tels des équilibristes sur une corde. il manque à notre président une grande qualité pour être un véritable homme d’état : la sagesse.


                        • Traroth Traroth 6 février 2008 14:56

                          "indéniables qualités" ???


                        • cflorian 6 février 2008 15:10

                          j’assume : énergie, sens de la communication, écoute (surtout les sondages ), séduction, humour (enfin, c’est ce qu’on dit), stratégie...


                        • Traroth Traroth 6 février 2008 17:05

                          Séduction, sans aucun doute, mais est-ce vraiment une qualité ? Le reste, on n’en a pas eu de preuve depuis son élection !


                        • Traroth Traroth 6 février 2008 17:14

                          Je trouve que Sarkozy est un homme hautain, indifférent aux problèmes des Français, vulgaire, ignorant, m’as-tu-vu et mesquin. Je l’ai toujours pensé, ça ne s’est jamais démenti. Personnellement, je ne me lasserais de le clamer haut et fort que quand il aura quitté le pouvoir.

                          Mes congénères, français en particulier, le réalisent également progressivement et, même si c’est un peu tard, cela me réjouit.


                        • Traroth Traroth 6 février 2008 14:55

                          Quoi qu’en disent certains hypocrites, c’est exactement le sentiment qu’on les gens qui n’ont pas voté pour Sarkozy, et de plus en plus de gens qui ont voté pour lui aussi...

                          Que disent les pro-sarkozystes primaires quand on leur fait remarquer que le fiasco prévisible et annoncé est en train de se produire, et que la France entière est en train de s’en apercevoir (et une bonne partie du reste du monde aussi) ? "gna gna gna". Merci de montrer ainsi votre maturité, c’est exactement ce qu’on pensait, encore une fois !


                          • tvargentine.com lerma 6 février 2008 15:33
                            une nouvelle France
                            Nous avons la chance en France d’avoir élu un président jeune ,moderne,avec un projet de société pour réformer la France et proche des idées du citoyen.

                            D’ailleurs les réformes engagées par le gouvernement d’ouverture se font dans la concertation avec les organisations syndicales qui reconnaissent bénéficier d’un nouveau dialogue social qui n’existait plus depuis trop longtemps.

                            Cette réussite dans la gestion du pays,permet aujourd’hui à des élus locaux de droite et de gauche,de se rassembler sur des listes citoyennes de rassemblement sur un projet de développement durable de la ville.(Marseille,Dijon,Lyon....)

                            Nous avons la chance d’avoir aujourd’hui comme 1ere Dame de France ,l’une des plus belles femmes aux monde ,de gauche et intellectuelle et personne ici ne peut remettre en cause les idées de cette femme de gauche qui a toujours été dans les combats de la liberté et de la justice sociale.

                            A elle seule,Carla Bruni,incarne le combat des droits de l’homme.

                            C’est l’ensemble de tout ,qui donne l’image de modernité de la France qui n’a plus rien à voir avec la vieille France de Mitterand aux odeurs de Pétain ou de Chirac avec ses pieces jaunes et ses fausses factures et qui devrait avoir la dignité d’aller se présenter à la prison de Fresnes pour le racket des entreprises d’entretien des ascenceurs de Paris dans le cadre des appels d’offre lancés à l’époque ou Chirac était Maire de Paris.

                            Alors au lieu de protester et de critiquer ,vous deviez dire merci au président Nicolas Sarkozy et dire :

                            JE SUIS FIERE D’ETRE FRANCAIS ou FRANCAISE

                            Dans le reste du Monde,la France représente encore plus,la modernité et le respect des droits de l’homme,nous l’avons vu avec les infirmières bulgares ou les otages en Colombie,ainsi que le personnel de l’équipage espagnol de l’équipée sauvage des fous de l’association ARCHE DE ZOE

                            Nous vivons un moment de l’histoire de France ,comme nous n’en n’avons pas connu en France depuis mai 1968,voir Mai 1981.

                            Oui,c’est une nouvelle révolution française que nous vivons,celle de la liberté de travailler et de gagner de l’argent sans se faire insulter de profiteurs par une caste de fonctionnaire donneur de leçon de morale ou de dire tout haut se qu’on nous interdisait hier.

                            Me permettez vous de vous demander ou se trouve ses "africains" si promptent à défendre les "droits de l’homme" en France mais qui oublient de manifester pour lutter contre les massacres ethniques en Afrique (Tchad,Kenya...) ???

                            Tiens,voila une idée qu’elle est bonne pour tous ces associations d’extrème gauche,d’organiser un samedi place de la République un appel pour arrêter ses massacres ethniques d’une autre époque

                            Non,franchement,elles préférent faire comme certains rédacteurs ici,c’est à dire faire du TSS ,de l’anti-sarkozysme haineux ,qui vire au fascisme rouge

                            Voila un bien maigre résultat du Parti socialiste qui risque d’avoir aujourd’hui à gérer le même problème que la droite a connu avec le Front National

                            Oui,la France est en mouvement,elle fait tout simplement SA Révolution

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès