• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites (...)

Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites non spécialisés ? Une question récurrente !

 

TRANSPARENCE SUR LE NOUVEAU MONDE DE LA PUBLICATION SCIENTIFIQUE DEPUIS LES ANNEES 2000 INDISPENSABLE

Il nous a paru important de survoler pour nos lecteurs la réalité mouvante de la publication médicale et plus globalement scientifique, qui du moins en médecine retire aux revues prestigieuses leur aura d’autrefois et surtout leur fiabilité.

La célèbre ex rédactrice en chef du réputé New England Journal of Medicine a déjà alerté dès 2004 sur ce drame de la science dans son livre : « La vérité sur les compagnies pharmaceutiques - Comment elles nous trompent et comment les contrecarrer » Marcia Angell, Philippe Even (Traducteur ainsi que dans divers articles relayés ici par Pharmacritique :

« 18/09/2008 Marcia Angell dénonce la manipulation de la recherche clinique et le contrôle de l’information médicale par l'industrie pharmaceutique

Cet excellent texte de Marcia Angell porte sur les multiples manipulations et mensonges qui décrédibilisent l’ensemble de la recherche médicale et les publications et pratiques cliniques qui en résultent. Le titre original est Industry-Sponsored Clinical Research. A Broken System (La recherche clinique financée par l’industrie : un système grippé). 

 

Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites non spécialisés ? Une question récurrente ! 

 

 LE CITOYEN A LE DROIT D’ETRE INFORME DIRECTEMENT PAR LES SPECIALISTES INDEPENDANTS ET PAS SEULEMENT PAR LES MEDIAS ET POLITIQUES LIES AUX MULTINATIONALES

 

Dans les commentaires de nos publications sur Agoravox, l’un des « reproches » les plus fréquents qui nous est fait est celui de publier sur un média citoyen au lieu d’une revue médicale, sous entendant par là que la moins bonne qualité des informations rapportées justifierait peut-être ce choix.

Publier sur Libération, l’Obs ou l’Express est-il plus garant de qualité ? Pourquoi ce mépris d’une tribune populaire ? N’est-ce pas le contenu, l’argumentation et les sources qui devraient conduire à un jugement et non le support tout aussi respectable que la presse subventionnée ? 

 Les citoyens n’auraient-ils pas droit à l’information scientifique directe, pourtant indispensable comme le montrent trop de mails ou appels de patients « perdus » après le black-out sur leurs informations médicales personnelles, suite à leur consultation avec leur oncologue ?

Plus les données de patients sont ouvertes au grand large depuis la loi santé de Marisol Touraine, moins les malades sont informés : obéissance et soumission requises dans le totalitarisme médical que nous vivons, tant de la part des soignés que des soignants.

Certains « collègues », (en sont-ce encore vraiment), n’hésitent pas à les insulter, les fustiger parfois même à les menacer d’avoir osé tenter un deuxième avis à l’étranger (puisqu’en France tout le monde pense ou doit penser selon le dogme). Nous sommes les meilleurs, pourquoi avoir oser aller voir ailleurs, vous êtes fous, vous mettez gravement votre enfant en danger, notre assistant social va devoir vous signaler au juge etc. »

Déstabilisation du patient qui a osé ! Est-ce cela la médecine d’Hippocrate que nous avons juré de pratiquer ? Ces individus [1]préfigurent les robots de l’intelligence artificielle qu’on aimerait nous faire passer pour de la médecine. Des marchands plus que des docteurs.

Pourtant les mêmes qui nous fustigent d’informer (nous citons pourtant toujours nos sources scientifiques) n’hésitent pas à publier dans les grands médias sous forme d’émissions télévisées ou de participation à des articles de presse populaire, quotidiens et hebdomadaires. Là, nos censeurs (dont certains trolls) trouvent cela normal, car seule la parole « officielle » est acceptable ou acceptée par les temps qui courent. Et ils oublient le plus souvent de publier leurs liens d’intérêt (pourtant obligation légale pour tous les médecins depuis la loi de 2011) et d’apporter les preuves scientifiques de ce qu’ils avancent. Deux poids, deux mesures, c’est l’habitude de l’époque.

« Selon que vous êtes puissant ou misérable, vous serez jugés blanc ou noir ». La Fontaine toujours d’actualité !

 

ACTIVITE SCIENTIFIQUE

Durant nos plus de 45 ans d’activité professionnelle heureuse, nous avons largement écrit dans des livres et publié dans diverses revues médicales spécialisées, présenté plusieurs centaines de communications en congrès médicaux nationaux et internationaux, pour une vingtaine de sociétés savantes différentes.

Ces présentations avaient pour but d’exposer nos protocoles de chimiothérapies et/ou nos techniques chirurgicales et nos résultats afin de stimuler la discussion avec nos collègues et aussi de nous faire connaître d’eux afin de partage de la connaissance et amélioration réciproque.

 La reconnaissance de la qualité scientifique de nos travaux par des confrères étrangers prestigieux a d’ailleurs beaucoup aidé à sauver le service à chaque fois qu’il fut menacé. [2]

 

 CHUTE DE LA LIBERTE DE SOIGNER EN CANCEROLOGIE DEPUIS LES ANNEES 2000

 Néanmoins, progressivement, depuis la fin du siècle précédent, il parut de plus en plus inefficace de s’évertuer à publier en France dans les congrès locaux, car le plan cancer a verrouillé toute possibilité d’appliquer le serment d’Hippocrate et la jurisprudence de 1936 (arrêt Mercier) : c’est-à-dire de donner à chaque patient, les meilleurs soins en fonction des données acquises de la science. [3]

La médecine individuelle adaptée à chacun -nous sommes tous différents- est officiellement remplacée sur ordre gouvernemental par une médecine collective que l’on présente aux malades comme plus efficace, puisque penser à plusieurs serait nécessairement meilleure ! 

Evidemment cette confiscation de leur liberté de soigner aux médecins n’est pas « gratuite » et a permis d’imposer des traitements nouveaux à prix délirants, selon des « protocoles » de plus en plus contraignants et appliqués lors de la sacrosainte réunion de concertation multidisciplinaire qui choisit votre traitement en votre absence et celle de votre médecin traitant. Lors de ces réunions, vous n’êtes plus considéré comme un être humain malade avec ses antécédents, sa diversité, ses besoins et ses désirs mais comme la maladie Tx Ny Mz où l’ordinateur vous prescrit le traitement Euro z.

Les médecins sont soumis à ces coercitions sur leur pratique et il ne faut pas s’étonner qu’ils soient de plus en plus rares, déprimés, désabusés. Ce n’est pas un malencontreux dommage collatéral de la réforme collectiviste, mais bien une finalité organisée, les officiers de santé qui les remplacent progressivement seront plus obéissants et facilement supprimés à leur tour pour des consultations en ligne, sans examen clinique, sans contact humain. Qu’importe, les médecins doivent être des robots et les patients des objets.

 

 Deserts médicaux en prolifération : pas de médecine sans liberté.

 L’aggravation progressive du totalitarisme médical est quotidienne et la ministre a récemment proposé de pénaliser les médecins libéraux qui exercent seuls ! Belle réponse du DR Marty président de l’UFML, mais suffira-t-elle sans réaction forte de la profession et aussi des patients ? [4]

 En tous cas, le désespoir de certains confrères d’être contraints de violer leur serment les conduit à enlever leur plaque et arrêter de pratiquer leur métier auquel ils sont attachés, comme cette généraliste qui refuse de vacciner les nourrissons contre l’hépatite B et qui serait radiée si elle refusait malgré la reconnaissance de la toxicité de ce vaccin par la cour Européenne ! Un collègue a été interdit d’exercice deux mois pour certificat de contrindication considéré comme complaisant !

 La liberté de soigner est enterrée, les citoyens doivent en être informés directement, car cela est difficile à imaginer et ils tombent des nues quand ils se retrouvent aux mains de ces médecins emmenottés eux-mêmes par le pouvoir.

 

 ROLE POSSIBLE DES MEDECINS RETRAITES LIBERES DU JOUG DE L’ORDRE POUR AIDER LES PATIENTS ET LES CONFRERES A NE PAS SE SOUMETTRE

 

 Si notre retraite ne nous permet plus d’être acteurs directs des progrès de la médecine et nous cantonne au rôle d’observateurs, parfois critiques (et souvent atterrés), ce temps libéré nous permet d’établir l’état actuel de la science et de démentir les désinformations qui prolifèrent en santé au moyen d’analyses de la littérature médicale et des statistiques officielles aussi complètes que possible.

 Ce travail nous parait indispensable et répond aux questions que nous nous posons à la lecture d’un article tonitruant d’un grand quotidien sur un produit miracle qui sauverait tous les cancers ou le vaccin anti HPV qui aurait éradiqué le cancer du col en Australie. Comment répondre à cette propagande publicitaire marchande sans démonter les affirmations par une étude soigneuse de la littérature médicale accessible sur des sources fiables comme le site pubmed[5] accessible à tous ? Certainement très difficile pour les non médecins, notre devoir actuel est d’essayer de rendre accessible au public les informations, sans trop de langage technique ! Pas facile, mais nous nous y évertuons.

Lorsque nous améliorions des protocoles de soins ou des techniques chirurgicales, nos interlocuteurs naturels étaient nos confrères et nous nous exprimions dans les congrès et les revues médicales tant que cela fut possible.

 Maintenant que nous décodons les fake news publicitaires omni présentes dans les médias et évaluons les résultats des traitements à la mode ou de la politique de santé publique des autorités, nous devons nous adresser aux citoyens et les médias grand public s’imposent.

 La liberté de ton et la diversité de sujets abordés dans Agoravox nous a séduit et c’est pour cela que nous le privilégions.

 

 INFORMER AUSSI LES CITOYENS SUR LA DIFFICULTE DE PUBLIER DANS LES REVUES AUTREFOIS RENOMMEES AINSI QUE DANS LES CONGRES

 

 L’ARGENT D’ABORD

 

Jusqu’aux débuts des années 1990, le budget des revues médicales était principalement assuré par les abonnements des lecteurs et, dans les congrès, les organisateurs privilégiaient la qualité des communications qui faisaient leurs succès. Mais la mondialisation, internet et la prise en main de la médecine par la finance boursière ont bouleversé la société, l’exercice de la médecine et les pratiques de la communication médicale.

 Les revues ont perdu de très nombreux lecteurs dont les abonnements garantissaient leur indépendance.

 Actuellement le budget, même des plus prestigieuses, est assuré à près de 80% par l’industrie qui les utilise pour promouvoir ses produits au travers d’encarts publicitaires classiques, mais aussi d’articles d’aspect scientifique rédigés par le département de communication de la firme et signés par des auteurs fantômes[6].

De nombreuses revues se comportent comme des bulletins du LEEM[7] [8] . De même, la plupart des sociétés savantes ne pourraient pas tenir de congrès prestigieux, ni même exister, sans le soutien massif (et rarement désintéressé) des entreprises privées.

 De nombreuses associations de malades dépendent aussi de sponsors industriels qui les utilisent pour organiser des campagnes d’aspect citoyen pour imposer ou refuser une décision concernant le remboursement un de leur produit.

L’assujettissement des revues médicales aux entreprises rend extrêmement difficile la révélation des inconvénients ou des risques éventuels d’un médicament vedette, car la revue qui la publierait s’exposerait à des mesures de rétorsion de la part de la firme qui estime ses intérêts menacés. La plupart des publications qui passent cette censure cachée concernent des produits anciens dont le brevet a expiré (donc peu rentables) et qui font concurrence au tout dernier bébé de l’industrie qu’elle vend à un prix deux à dix fois plus élevé. Cette révélation des complications des médicaments tombés dans le domaine public est destinée à réserver le marché aux innovations, même si elles ne sont pas utiles aux malades.

 

 Le principe de précaution est en passe de laisser la place au principe d’innovation, comme le dénonce la député européenne Michèle Rivasi[9].

Dans les revues médicales, les délais de publication sont le plus souvent trop longs. Ecrire un article en anglais prend pour un francophone en moyenne 3 fois plus de temps que de l’écrire en français ; l’examen par un comité de lecture auprès duquel on n’est pas introduit rajoute 6 à 9 mois avant acceptation éventuelle. Si on ajoute ce délai au temps nécessaire à la conception du travail, la réunion de la documentation, l’analyse des données et la rédaction de l’article, c’est plus d’un an qui s’écoule entre la conception d’un article et sa publication.

Ce délai est peu compatible avec l’envoi de signaux d’alerte qui représentent actuellement le but de la majorité de nos dernières tribunes.

Et payer pour être lu ne nous parait pas garant d’une qualité scientifique ! Depuis que les publications internationales référencées boostent les carrières universitaires, de nombreuses revues proposent, contre rémunération, de mettre votre article sur leur site en accès gratuit pour les lecteurs. Cette mise à disposition gratuite pour le lecteur mais couteuse pour l’auteur crée un biais de visibilité important entre les auteurs soutenus par l’industrie et les autres et favorise outrancièrement la diffusion de ces derniers.

 

 PRIX DE REVIENT D’UNE PUBLICATION DANS LES REVUES SCIENTIFIQUES[10]

Les sommes demandées excluent visiblement les « indépendants » qui ne disposent pas de « l’aide » de sponsors, donc de gros laboratoires de l’industrie. Les universitaires pourraient utiliser des crédits de leur laboratoire ou hôpital, mais chacun connait la pauvreté de nos facultés, donc les chercheurs n’obtiendront les subsides que via le partenariat public- privé les privant de facto de leur indépendance.
« Le marché des revues scientifiques n’est pas similaire au marché traditionnel de l’édition. Ni les auteurs, ni généralement les membres des comités d’édition ou de relecture, ne sont rémunérés par les revues pour la publication d'un article. Leur rémunération provient de leur salaire de chercheur, le temps de rédaction ou lecture étant compté dans leur travail quotidien.

L’édition et diffusion des revues se basent sur deux modèles économiques différents :

Le modèle traditionnel et majoritaire de l’abonné-payeur, dans lequel c’est le lecteur qui « paye pour voir » (pay per view), par l'intermédiaire principalement d'abonnements, payés par les bibliothèques aux éditeurs des revues.

L’autre modèle, récent et en expansion, de l’auteur-payeur, l’édition des revues étant généralement financée par les organismes de recherche et les pouvoirs publics.

Le dernier modèle, auteur-payeur, est principalement associé aux revues en libre accès, et à la notion d’intérêt public de la diffusion des connaissances. Il a été adopté initialement par les revues de médecine et biologie (PubMed Central, BioMed Central). Ce modèle se rattache également à l’idée de libre accès (adoptée par des physiciens début 1990).

Des modèles économiques alternatifs sont également expérimentés par certaines revues. Par exemple, la possibilité offerte à l'auteur de choisir de payer ou non pour le libre accès de son article aux lecteurs. Ou bien des frais de soumission de tout manuscrit (qu'il soit finalement publié ou non), ou des taxes de publication (Public Library of Science). »[11]

 Quelques exemples : « Standard Fees »[12]

Le prix à payer pour publier inclut les prix de base selon le journal et le type d’article et un cout additionnel pour chaque illustration en couleur. Ainsi pour publier dans les célèbres revues américaines sur la recherche en cancérologie, il vous en coutera de jolies sommes.

Pour la revue Cancer Discovery : publication fee : $2,500 for all article types Color fee : $450 per figure.

Pour Cancer Research, Clinical Cancer Research
Publication fee : $1,500 for Research Articles ($1,100 for Brief Reports and all other article types) Color fee : $675 per figure.,Etc. ( Suite en note de bas de page).

Notons la gratuité de publication pour certains « invités » sollicités directement par un éditeur.

 

 

 Cout de publication sur les revues en ligne[13] les couts varient d’une revue à l’autre :

 PLOS Medicine $3,000 USD ; PLOS Biology $3,000 USD Etc.

 

 Et pourtant le but initial de PLoS était bien de fournir à tous une information exhaustive et gratuite : « La PLOS démarre début 2001 sous la forme d'une pétition en ligne lancée par Patrick Brown, biochimiste à l'université Stanford et de Michael Eisen, un bioinformaticien de l'université de Californie à Berkeley et du Laboratoire national Lawrence-Berkeley. La pétition appelle les scientifiques à s'engager de cesser, dès septembre 2001, de soumettre leurs publications à des revues scientifiques qui ne mettent pas à disposition pour tous une version complète et gratuite des publications six mois après leur sortie. »[14] Néanmoins, même si le PLoS est un progrès la publication reste couteuse.

 

Dans les revues françaises peu ou pas cotées pour les carrières universitaires, les choses sont moins claires. Pour les personnes intéressées, voire de nombreuses discussions[15] [16] dans ce domaine.

 Le problème des publications scientifiques est majeur et à travers ces quelques exemples, vous avez vu que la Publi référence n’est plus ce qu’elle était, c’est-à-dire gage de qualité et d’indépendance. Le service de publication n’est plus « gratuit », c’est l’auteur qui paie ! Comme si l’auteur d’un prix littéraire payait pour son édition…

 La polémique se poursuit avec l’article de scientifiques dans le Monde en 2018.[17]

 « Publications scientifiques : les pièges du « Plan S »

Dans une tribune adressée au « Monde », des scientifiques s’inquiètent de la volonté d’institutions de recherche européennes de ne financer que les travaux publiés dans des revues sans abonnement. Par Collectif Publié le 09 octobre 2018 ».

 

 Publier dans les congrès : aussi une question de moyens financiers donc de discrimination par l’argent et non la qualité scientifique (en tous cas pas seulement)

 Exemple : envoyer un abstract au célèbre congrès américain ASCO vous coutera 60 $ pour déposer le résumé sans certitude d’acceptation. De plus, les cas cliniques pourtant fort instructifs pour « signaler » une observation originale et un résultat de traitement qui servira aux collègues du monde entier sont maintenant exclus.[18] Cette pratique n’existait pas avant les années 2000 et la modification, vers l’allègement, des critères d’évaluation des médicaments pour obtention rapide « pony express » d’autorisation de mise sur le marché à la FDA.

 

TRANSPARENCE SUR LE NOUVEAU MONDE DE LA PUBLICATION SCIENTIFIQUE DEPUIS LES ANNEES 2000 INDISPENSABLE

Il nous a paru important de survoler pour nos lecteurs la réalité mouvante de la publication médicale et plus globalement scientifique, qui du moins en médecine retire aux revues prestigieuses leur aura d’autrefois et surtout leur fiabilité.

La célèbre ex rédactrice en chef du réputé New England Journal of Medicine a déjà alerté dès 2004 sur ce drame de la science dans son livre : « La vérité sur les compagnies pharmaceutiques - Comment elles nous trompent et comment les contrecarrer » Marcia Angell, Philippe Even (Traducteur ainsi que dans divers articles relayés ici par Pharmacritique :

« 18/09/2008 Marcia Angell dénonce la manipulation de la recherche clinique et le contrôle de l’information médicale par l'industrie pharmaceutique

Cet excellent texte de Marcia Angell porte sur les multiples manipulations et mensonges qui décrédibilisent l’ensemble de la recherche médicale et les publications et pratiques cliniques qui en résultent. Le titre original est Industry-Sponsored Clinical Research. A Broken System (La recherche clinique financée par l’industrie : un système grippé). »[19]

 

Bien d’autres ont suivi en dénonçant à leur tour la manipulation de l’information scientifique au plus haut niveau, comme son successeur vite démissionnaire également à la rédaction en chef du NEJM. 

 

En France, l’éminent professeur Philippe Even tente d’alerter l’opinion publique sur les dérives des universitaires liés à Big Pharma, non sans subir les foudres de l’oligarchie en place qui le calomnient pour dévaluer son travail et son impact, obtenant même la honteuse décision de radiation du conseil de l’ordre… Vichy veille encore.

 L’ information à l’heure d’Internet doit couvrir tous les sujets pour tous les publics, en particulier pour permettre de contre balancer la manipulation des puissants sur la population non spécialiste.

L’information des citoyens aussi exhaustive que possible, afin leur permettre la critique sur les politiques sanitaires que le pouvoir impose, et le choix éclairé s’ils relèvent de traitements médicaux, le désir de réagir très rapidement aux informations qui circulent et singulièrement les fake news publiées par les pseudo chasseurs de fausses informations eux-mêmes , nous a conduit sur Agoravox ainsi que sur d’autres sites web comme « dur à avaler » et les radios et tv qui acceptent de nous inviter pour participer à éclairer les citoyens. Au passage pour nos détracteurs, nous acceptons de répondre à tous les médias quelles que soient leurs étiquettes. Malheureusement les chaines publiques nous oublient trop souvent. A nos lecteurs choqués de tenter d’obtenir des rendez-vous !

 

Nous sommes heureux de la qualité habituelle des lecteurs d’agoravox (en dehors que quelques trolls peu inventifs) et de la grande majorité de leurs commentaires instructifs, qui montre qu’il est possible ouvrir le débat sur des sujets peu à la mode, et pas toujours faciles, et d’enrichir réciproquement nos connaissances.

 

[1][1] Ils ne sont pas la majorité, heureusement mais les autres se taisent…. Selon un commentaire sur un blog médical (docdu16) , à quand la révolte des gilets jaunes médicaux ?

[2] Voir pubmed Gerard Delépine, pubmed Nicole Delépine et aussi nos épreuves de titre sur notre site et nos livres dont « neuf petits lits au fond du couloir » N Delépine en 2000 éditions Michalon.

[3] Le cancer un fléau qui rapporte 2013 N Delepine éditions Michalon

Ma liberté de soigner 2006 N Delepine ed Michalon

[4] https://www.ufml-syndicat.org/ces-gens-sont-fous/ Ces gens sont fous.

Un malus pour l’exercice isolé !Clairement ils osent tout ! L’exercice isolé n’existe pas !

Des médecins qui n’ont jamais démérité, parfois les derniers d’un territoire vont être emmerdés #CPTS

Agnès Buzyn veut imposer un mode d’exercice ! Ces gens sont fous !

[5] Pub med https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed PubMed comprises more than 29 million citations for biomedical literature from MEDLINE, life science journals, and online books. Citations may include links to full-text content from PubMed Central and publisher web sites. Accessible à tous, c’est le miracle d’internet qui fait si peur au ministère de la Vérité (cf Orwell la lecture de chevet indispensable en ce moment).

[6] Les auteurs fantômes (ghost authhors) sont des prête noms qui crédibilisent par leur notoriété un article qu’ils n’ont pas rédigés. habituellement leaders d’opinion fortement rémunérés par l’entreprise)

[7]« Les entreprises du médicaments » organisme qui fédère et représente les intérêts des firmes pharmaceutiques

[8] En France seule la revue prescrire refuse les publicités et les subsides de l’industrie

[12] Standard Fees

The standard fees charged for publication include a flat publication fee based on the journal and article type and an additional handling fee for each color figure. These fees are detailed below.

Cancer Discovery

Publication fee : $2,500 for all article types

Color fee : $450 per figure.

Cancer Research, Clinical Cancer Research

Publication fee : $1,500 for Research Articles ($1,100 for Brief Reports and all other article types)

Color fee : $675 per figure.

Cancer Immunology Research, Molecular Cancer Research, Molecular Cancer Therapeutics

Publication fee : $1,200 for Research Articles and Reviews ($1,000 for all other article types)

Color fee : $625 per figure.

Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, Cancer Prevention Research

Publication fee : $800 for Research Articles ($1000 for Reviews, $300 for Null Results in Brief and $650 for all other article types)

Color fee : $625 per figure.

No fees will be charged for certain invited article types solicited directly by an editor.

[13] https://www.plos.org/publication-fees Publication fees vary by journal and are payable upon article acceptance. Fees are subject to change and charged at the applicable rates effective on your submission date.

[16] https://traces.hypotheses.org/805 sur la schizophrénie française sur l’open access.

[18] Please note that you will be charged a nonrefundable $60 (USD) fee to complete your submission. This is payable by credit card only. ASCO congress https://asco.confex.com/asco/2019/cfp.cgi

For help in submitting an abstract online, email Tech Support.

Documents joints à cet article

Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites non spécialisés ? Une question récurrente ! Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites non spécialisés ? Une question récurrente ! Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites non spécialisés ? Une question récurrente !

Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

374 réactions à cet article    


  • pemile pemile 25 janvier 2019 10:40

    @doctorix « J’ai lu cent livres, la plupart émanant de confrères éminents ou de journalistes très informés et curieux. »

    Vous pouvez nous citer ceux qui affirment que le SIDA n’est pas lié au VIH et que le VIH est un « banal » virus ne rendant pas malade ?


  • foufouille foufouille 21 janvier 2019 08:57

    je n’ai pas vu de vulgarisation scientifique sur agoravox surtout au niveau médical.

    kes revues avec articles payants hors de prix sont plus proches de la pseudo science qu’autre chose.


    • gaijin gaijin 21 janvier 2019 09:11

      @foufouille
      « pseudo science »
      et qui détermine ce qui est de la pseudo science ?
      et bien naturellement les médias financés par l’argent de bigpharma ....
      tout va donc pour le mieux dans le meilleurs des mondes possible ...


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 09:26

      @gaijin
      ce sont des affirmations sans preuve scientifique ni reproductible comme la mémoire de l’eau ou la fusion froide. nurofen cible la douleur est du même tonneau.


    • Gérard 21 janvier 2019 10:36

      @Julien S

      "Pour reconnaître la pseudo-science, il ne faut surtout pas posséder une culture scientifique préalable, car on ne peut être juge et partie. Voilà pourquoi de très nombreux commentateurs d’Agoravox sont tout à fait qualifiés pour dire ce qui est science et ce qui est foutaise. 

      "

      Ah oui, donc pour faire votre avis sur la panne de votre voiture, vous n’allez surtout pas chez votre garagiste ... ?

      Vous en avez d’autres des comme celle-là.


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 11:01

      @Gérard
      tout le monde ne va pas chez le garagiste qui est assez cher. ni chez le médecin pour un petit bobo ..........
      un gros aussi chez les culs terreux avec beaucoup de doctorix.


    • gaijin gaijin 21 janvier 2019 11:06

      @foufouille
      sauf que précisément la mémoire de l’eau ça a été reproduit ...( sous une forme différente par montagnier ) ....
      pas de bol ....il y à eut une belle émission sur l’homéopathie récemment vous l’avez vue ? il arrivent a mentionner l’intervention d’un illusionniste dans un protocole de vérification sans que personne ne pense a se demander ce que ça vient faire là ....
      étonnant non ?


    • Gérard 21 janvier 2019 11:12

      @gaijin

      La mémoire de l’eau a été reproduite ?
      Extraordinaire ça !
      Et il y a un documentaire là-dessus ?
      Incroyable !
      Sur France5 ? Le service public ?
      Waouw

      Ce n’est pas vous qui disiez plus haut
      "et bien naturellement les médias financés par l’argent de bigpharma ....

      " ??


    • Gérard 21 janvier 2019 11:19

      @foufouille

      Ce que vous dites est hors-sujet avec mon intervention.

      Retournez donc au bac à sable.


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 14:18

      @gaijin
      ben non ta mémoire de l’eau n’existe pas.


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 14:25

      @Gérard
      non exemple est nul. le garagiste est aussi souvent un voleur. une voiture qui tombe en panne est souvent mal entretenue surtout depuis le contrôle technique. sauf cas à part genre pompe à essence qui lache.
      je me suis souvent démerdé presque tout seul au niveau médical. avec internet comme beaucoup de patients atteint de problème de santé chronique. mais ça aurait été certainement mieux un bon médecin.


    • cevennevive cevennevive 21 janvier 2019 15:23

      @foufouille,

      « ben non ta mémoire de l’eau n’existe pas » 

      Ben, si, docteur Foufouille, la mémoire de l’eau existe.

      Imaginez : un jour, Après votre trépas, un savant essaie d’examiner, avec force appareils de mesure, très précis et très pointus, votre cervelet et votre esprit pour VOIR votre mémoire.
      Il examine pareillement votre cœur, pour essayer de déceler votre amour ou votre haine pour l’un ou l’autre de vos semblables.
      Il n’arrive a rien, tout cela ne se VOIT pas...

      Pourquoi n’en serait-il pas de même pour l’eau, les pierres des vieux châteaux, les arbres séculaires, etc...


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 15:41

      @cevennevive
      non ce n’est pas plus efficace qu’une prière ou un placebo. la science ne peut toujours pas permettre de voir ce que tu penses mais dans le futur .......


    • cevennevive cevennevive 21 janvier 2019 15:43

      @foufouille,

      Alors, n’en parlez surtout pas au cheval de mon cousin qui a été guéri par des petites pilules minuscules et si peu chères que la sécu devrait les recommander pour les humains !
      Il ne faudrait pas qu’il croit qu’il a avalé un placebo. Il en retomberait malade...


    • pemile pemile 21 janvier 2019 15:45

      @cevennevive « tout cela ne se VOIT pas... »

      Beaucoup de choses ne se voient pas mais existent, non ?

      Vous voyez les ondes FM reçu par votre poste de radio ?


    • pemile pemile 21 janvier 2019 15:47

      @cevennevive « guéri par des petites pilules minuscules et si peu chères »

      C’est cher pour de l’eau, et pour affirmer cela il faut faire une démonstration en double aveugle.


    • gaijin gaijin 21 janvier 2019 15:48

      @cevennevive
      « Il ne faudrait pas qu’il croit qu’il a avalé un placebo. Il en retomberait malade... »
      et oui vous mettez le doigt là ou ça fait mal ....nos modernes diafoirus préfèrent sauter sur place en disant : ça ne marche pas ça marche pas ...que regarder que ça marche ....
      « peu chères »
      comme ils disent a marseille ... smiley


    • gaijin gaijin 21 janvier 2019 15:51

      @pemile
      « double aveugle »
      oui il faut au moins ça pour arriver a ne pas voir ..... smiley


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 15:55

      @cevennevive
      c’est aussi efficace statistiquement que rien sinon bigpharme boiron le vendrait très cher comme la nicotine, les plantes en ampoule, etc.


    • gaijin gaijin 21 janvier 2019 15:56

      @Gérard
      désolé je n’ai pas été clair ....
      montagnier a repris les travaux sur la mémoire de l’eau ( en orientant les travaux et le discours différemment pour faire moins désordre ...peine perdue )
      sur france 5 bien sur on expliquait comment ça ne marche pas en expliquant comment les travaux de benveniste avait été démontés ...mais sans se rendre compte de ce qu’il y a de « curieux » ( sur un plan scientifique ) a faire intervenir un illusionniste dans l’histoire
      objectivité a géométrie variable .............


    • foufouille foufouille 21 janvier 2019 15:59

      @gaijin
      c’est facile à prouver car ta molécule x se retrouverai dans l’eau.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 janvier 2019 16:03

      @cevennevive. Il est vrai qu’il y a sur Gorgonavox tant de croyants versés dans les croyances les plus dugudues, et qui sont des mâles, qu’il serait prématuré de conclure de ta démonstration que les femmes sont tellement plus enclines aux superstitions.

      De son côté, le coup de la Lune montante ou descendante pour planter les poireaux, m’ex-Amie y croit dur comme fer, elle aussi.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 janvier 2019 23:35

      @foufouille

      Il ne s"agit pas de vulgarisation scientifique, mais de la dénonciation de comportements inacceptables et anti sociaux. L’importance de la medecine et ses progres en ont fait un outil de chantage entre les mains d’un clan de profiteurs. Ce qui etait une noble mission est devenu un ougil de brigandage et la PIRE MENACE CONTRE LA DEMOCRATIE ET L’ÉTHIQUE.

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-druides-au-pouvoir-medecins-185172

      PJCA



    • JC_Lavau JC_Lavau 22 janvier 2019 18:01

      @cevennevive : « la mémoire de l’eau existe ». Il faudra donc que tu nous expliques ta reconstruction totale de la diffusion des molécules solutées et de celles du solvant lui-même dans l’eau liquide, en fonction de la température.

      Parce que la physiologie de toutes les cellules, neurones inclusivement, dépend des lois de la diffusion thermique et de l’osmose.

      Or toi, telle Sganarelle qui plaçait le foie à gauche et le coeur à droite, tu refais les lois de la nature sur des bases toutes nouvelles.

      Parle, ô vénérée maîtresse ! Nous sommes suspendus à ton clavier !


    • Odin Odin 21 janvier 2019 12:30

      Fidèle lecteur de vos articles, je vous remercie pour toutes les informations que vous nous donnez.


      • Ruut Ruut 21 janvier 2019 13:50

        Triste époque où même la science est pervertie par l’argent.

        Même l’OMS n’est plus garante de l’honnêteté scientifique médicale, c’est pour dire comment notre société est tombée bien bas.

        Je ne parle même pas des gouvernement qui ne font plus leur travail de protection de la population.


        • sweach 21 janvier 2019 14:06

          Et oui, les médecins sont de plus en plus dépossédés de leur pouvoir de soigner, au profit des laboratoires.

          Mais il faut avouer que c’est un peu leur faute, dans de nombreux cas, ils sont totalement incapable de déterminer de quoi souffre le patient et de proposer des traitements adéquates.

          C’est donc maintenant de plus en plus le boulot du diagnostic et ce n’est plus un médecin qui détermine le mal dont vous souffrez et du traitement à faire, mais celui du laboratoire d’analyse.

          *imposer des traitements nouveaux à prix délirants*

          C’est vrai que souvent ça ne marche pas, car c’est très mal fait, mais quand ça fonctionne la machine à cash se met en route.

          J’attire donc votre attention sur le prix nobel de médecin 2018 

          « Les points de contrôles immunitaires » sont l’axe thérapeutique de la prochaine décennie et tout les grand groupe pharmaceutique et les études clinique se lancent dans cette brèche.

          On peut noter que le diagnostic n’est absolument pas au point dans ce domaine, donc il est fort à parier qu’il va y avoir beaucoup de connerie de faite.

          Mais quand ils auront comprit que PD1, Lag3, Tim-3, Vista, etc ... fonctionnent comme un tout, on aura la révolution médical qu’on attend tous depuis longtemps.

          Et j’imagine très bien une simple prise de sang pour déterminer l’état de nos points de contrôles immunitaires et ensuite utiliser des inhibiteurs ou activateurs pour nous guérir du cancer, de l’auto-immunité, de l’inflammation chronique, des allergies etc ...

          Pour le moment l’industrie utilise l’immunothérapie pour ça, mais il y a mieux.


          • foufouille foufouille 21 janvier 2019 14:26

            @sweach
            "Et j’imagine très bien une simple prise de sang pour déterminer l’état de nos points de contrôles immunitaires et ensuite utiliser des inhibiteurs ou activateurs pour nous guérir du cancer, de l’auto-immunité, de l’inflammation chronique, des allergies etc ..."
            trop mort de rire. la médecine est bien plus compliquée.


          • sweach 21 janvier 2019 14:32

            @foufouille
            Bien rigole Foufouille, on en reparle dans 15 ans.

            Actuellement toutes les études cliniques sont sur des combinaisons d’immunothérapie « à l’aveugle », ils jouent donc à la roulette russe avec le system immunitaire, quand ils auront comprit qu’il faut d’abords doser les points de contrôle immunitaire et ensuite traiter uniquement ceux qui déconnent ça va tout changer.


          • foufouille foufouille 21 janvier 2019 14:40

            @sweach
            c’est bien de voir un futur imaginaire. si c’était simple ce serait déjà fait.


          • sweach 21 janvier 2019 16:37

            @foufouille
            On a rarement vue des AMM aller aussi vite.

            Mais pour le coté déjà fait, NON ! pour le moment il n’y a aucune vision globale des points de contrôles immunitaire à l’étude, chaque projet reste dans son coin avec son point de contrôle immunitaire, il va donc falloir encore un peu de temps pour qu’il y ait le déclic.


          • foufouille foufouille 21 janvier 2019 17:05

            @sweach
            ton truc n’existe pas sinon il serait sur pubmed.


          • doctorix doctorix 22 janvier 2019 12:43

            @sweach
            Ce qu’il faut retenir de cette étude est que la réponse au problème du cancer n’est pas externe (chimio, radiothérapie, qui empoisonnent nos cellules de défense au même titre que les cellules cancéreuses, même si elles semblent efficaces sur le moment) mais interne, par stimulation ou réveil de nos propres défenses, ou détermination de ce qui les empêche d’agir.
            Nous n’aurions pas traversé des centaines de millénaires si ces systèmes n’existaient pas ou n’étaient pas efficaces.
            Chaque jour, nous nous débarrassons de centaines de cellules cancéreuses, car les mutations spontanées sont inévitables et quotidiennes, quasi normales. Pourquoi pas de toutes ? Ce sont les faiblesses de notre système immunitaire, et ce qui les cause, qu’il faut déterminer maintenant. Et pas fourbir des pseudo-remèdes de perlimpinpin, sans cible spécifique : on peut certes détruire un cancer au lance-flamme ou au canon de 75. C’est un peu ce que font la chimio et la radiothérapie.
            Le problème, ce sont les dégâts collatéraux.


          • sweach 22 janvier 2019 16:10

            @doctorix
            Aborder le cancer comme une défaillance du system immunitaire est une approche différente.

            Les premiers traitement ont consisté à empoisonner le cancer en exploitant le fait qu’il soit plus sensible aux poisons.

            Les deuxièmes traitement ont consisté à s’attaquer aux mutations qui favorisent le cancer, certaine mutation étant plus courante.

            Nous en sommes au troisième traitement, le but est de rétablir les fonctions immunitaires.

            *Pourquoi pas de toutes ?*
            Je pense que ce qui provoque un cancer c’est justement une mutation qui permet de désactiver les défenses immunitaire, une fois cette faculté acquise les cellules cancéreuses peuvent librement acquérir toutes les mutations qui permettent leur prolifération.

            Les possibilités de mutations qui favorisent le cancer sont pratiquement infini, même si certaine reviennent souvent comme EGFR ou BRAF ou KRAS

            Avec un peu de chance les mutations qui désactivent le system immunitaire sont peut être moins nombreuse et une fois les mécanismes bien comprit on pourra en guérir.


          • doctorix doctorix 22 janvier 2019 17:27

            @sweach
            Je le pense aussi. Surtout si on évite de nous empoisonner par ailleurs...
            Dans le livre que j’ai proposé plus loin, on apprend que la cellule cancéreuse se protège de l’action des anticorps par une membrane de sialomucine : cette membrane serait attaquée par les sucs pancréatiques (qu’il faut donc éviter de gaspiller en mangeant trop de viande). La vit B17 contient un précurseur du cyanure (procyanide) tout à fait inoffensif, et celui-ci serait transformé en cyanure exclusivement par la cellule cancéreuse.
            Voilà pour la théorie de cette piste passionnante et volontairement oubliée par la science.


          • foufouille foufouille 22 janvier 2019 17:37

            @doctorix
            je ne savais que le pancréas ne produisait que de la protéase et s’usait à l’utilisation .......
            le laetril n’a fait que tuer des centaines de personnes depuis son invention début 1800.


          • doctorix doctorix 22 janvier 2019 19:52

            @foufouille
            J’avais cru comprendre que l’amande d’abricot avait été inventée quelques centaines de milliers d’années plus tôt...
            Comme quoi on a raison de s’informer sur internet.

            « je ne savais que le pancréas ne produisait que de la protéase et s’usait à l’utilisation . »
            C’est quoi, ce charabia ?
             La sialomucine étant une protéine, on peut dire que ça tombe plutôt bien...
            Et si cette protéase s’épuise à digérer de la viande, il n’y en aura plus pour détruire la sialomucine des cellules cancéreuses. D’où l’intérêt d’un régime pauvre en viande. Et plus généralement du jeûne.
            Dans cet article du Figaro (une référence...), on nous dit que le jeûne aide fortement l’action de la chimiothérapie. J’aurais tendance à penser plutôt que le jeûne est très efficace malgré la chimiothérapie ... Mais j’ai une mauvaise langue...
            http://sante.lefigaro.fr/article/cancer-le-jeune-en-complement-du-traitement-/
            Si le Laetrile a tué qui que ce soit, prière d’en donner les références....Et pas celle de Big Pharma...



          • Yanleroc Yanleroc 22 janvier 2019 22:00

            @doctorix, oui le jeûne est efficace sans la chimio, le pratiquer sous surveillance médicale est encore mieux !
            Dire que les recommandations officielles préconisent de se gaver de calories et de protéines avant chaque chimiothérapie, alors que le jeûne protège au contraire des effets secondaires de la chimiothérapie ! 
            Le jeûne permet même d’ augmenter les doses de chimio car l’ organisme est beaucoup plus fort et résistant.
            Votre article du Figaro fait effectivement référence aux recherches du Pr. walter Longo qui apparaît dans le reportage dont j’ ai mis le lien + haut : le jeûne une nvelle thérapie. (en hd svp !) (que vous semblez ne pas avoir regardé..)

            Il faut avoir jeûné pour se rendre compte des bienfaits indictables du jeûne : j’ ai jeûné plusieurs fois, 12, 15 jours et la 1ère fois 21 jours ; ça a été la plus belle expérience de ma vie pendant et après. Maintenant, je m’ organise pour jeûner deux fois par an, au printemps et en automne, 3 semaines, et en tenant compte des phase lunaires...eh oui c’ est important..et de bien d’ autres choses encore, telles la méditation et le yoga. 1 jour/semaine est aussi très bien !

            La seule difficulté étant de ne pas retomber dans les excès par la suite, de se tenir à une certaine frugalité dont on sait qu’ elle est plus importante encore que le type de régime : carné ou végétarien etc.. 
            Et d’ échapper aux pièges de l’ alimentation toxique de la grande distribution ce qui s’ apparente au parcours du combattant !
            Maintenant chacun fera comme il l’ entend, mais parlez-en à votre médecin, c’ est ce que j’ ai fait. Ce qui n’ est pas évident car il y a médecin et médecin !


          • Yanleroc Yanleroc 22 janvier 2019 22:01

            bienfaits indiscutables du jeûne


          • foufouille foufouille 23 janvier 2019 08:59

            @doctorix
            la découverte de ton machin magique date bien de début 1800.
            mon charabia est juste de la science pour un ignare comme toi en médecine.
            le pancréas produits des enzymes pour digérer la nourriture avalé, elles ne se promènent pas dans le reste du corps pour chercher des cellules cancéreuses. c’est vendu en pharmacie depuis des années.

            j’ai déjà donné toute l’histoire du laetril mais comme ce n’est pas ta pseudo science de charlatan, les morts ont ressuscités après les tests cliniques.


          • pemile pemile 21 janvier 2019 14:51

            Avez vous suivi les études de diagnostique précoce d’une tumeur (prostate, vessie, poumon, mélanome) par le flair des chiens ?


            • foufouille foufouille 21 janvier 2019 15:35

              @pemile
              non car ton cancer ne transpire pas.


            • pemile pemile 21 janvier 2019 15:42

              @foufouille « non car ton cancer ne transpire pas. »

              Ben si, il « transpire » des COV spécifiques que les chiens détectent, plus de 90% pour la cancer des poumons via l’haleine ou le cancer de la prostate via l’urine.


            • foufouille foufouille 21 janvier 2019 15:57

              @pemile
              je n’ai vu aucun test en vente donc c’est du pipeau depuis des années. du perlimpinpin vert habituel.


            • gaijin gaijin 21 janvier 2019 15:59

              @pemile
              ce qui est génial chez foufouille c’est que ses certitudes sont inversement proportionnelles a son peu d’information ..........


            • foufouille foufouille 21 janvier 2019 16:06

              @gaijin
              en 26 ans, j’ai lu et essayé des tas de trucs mais je ne lis plus les machins vert. les médecins font des recherches sur n’importe quelle piste. bigpharma le fait aussi donc dés que ça marche c’est vendu cher.


            • gaijin gaijin 21 janvier 2019 16:26

              @foufouille
              " je ne lis plus les machins vert.

              "
              vert ou pas vert on s’en tape ...le monde avance de plus en plus vite ....si vous ne vous informez pas ne croyez pas pour autant que ce que vous ignorez n’existe pas ......


            • foufouille foufouille 21 janvier 2019 16:39

              @gaijin
              les machins sont à 99,9% bidon et sans aucune preuves sauf bidonnées.



            • foufouille foufouille 21 janvier 2019 17:08

              @pemile
              si ça marche ce sera repris par bigpharm sans chient et plus fiable. un chien ne peut parler.


            • pemile pemile 21 janvier 2019 18:49

              @foufouille « si ça marche ce sera repris par bigpharm sans chient et plus fiable. un chien ne peut parler. »

              Possible, mais pour l’instant ils sont incapables de définir quelle est la molécule que les chiens détectent, et comme tu le dis, les chiens ne parlent pas smiley

              J’adore te voir défendre les bigpharm ! smiley


            • foufouille foufouille 21 janvier 2019 19:30

              @pemile
              je ne vai pas défendre une ordure qui vend du cannabis à 2€ pour 300€.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 janvier 2019 23:55

              @foufouille

              @foufouille<br /><br />Tous les medecins ne sont pas des salauds, mais la pharmaceutique au service du profit, comme plus personne&nbspn’en doute plus sans se rendre ridicule, est une INFAME SALOPERIE. Si évidente que s’en rend complice quiconque ne la dénonce pas. ... et qu le plus coupable est celui s’y connait le mieux.<br /><br />

              Et je signe<br /><br />Pierre JC Allard (avocat retraité)


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 janvier 2019 00:04

              @Pierre JC Allard

              Je dis : La pharmaceutique au service du profit, comme plus personne n’en doute sans se rendre ridicule, est une INFAME SALOPERIE. Si évidente que s’en rend complice quiconque ne la dénonce pas. ... et le plus coupable est celui s’y connait le mieux.

              Si un médecin ou quelque chose du genre voulait bien me poursuivre pour diffamation, je serais aussi heureux que Zola quand l’Aurore a publié "j’accuse’.

              PJCA


            • foufouille foufouille 22 janvier 2019 08:20

              @Pierre JC Allard
              depuis les génériques, ça a un peu changé. plus de maupral à 1000F la boite.


            • doctorix doctorix 22 janvier 2019 12:06

              @pemile
              ils sont incapables de définir quelle est la molécule que les chiens détectent

              L’odorat du chien est 20.00 fois plus sensible que celui de l’homme, pas étonnant qu’il détecte des quantités infinitésimales (d’ailleurs, je les plains, sur ce sujet, d’avoir à fréquenter les hommes : moi qui suis infirme par rapport à eux sur ce plan, je trouve parfois ma salle d’attente nauséabonde...).
              On parlait d’un chat qui, dans un hôpital dont il était la mascotte, allait systématiquement se coucher sur le lit de ceux qui allaient mourir !
              Mais sans atteindre les capacités olfactives du chien, un bon praticien sait reconnaître l’odeur du cancer (et pas seulement : celle aussi de nombreuses maladies). Par ailleurs :
              « Une société américaine travaille en effet sur une machine appelée Metabolomx qui reproduit le système olfactif du chien et sera à priori capable, d’ici à quelques années, de repérer des personnes souffrant d’un cancer du poumon à partir du recueil de leur haleine. »
              http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/02/07/21963-personnes-malades-sont-detectables-lodeur
              Je pense que cela ne se limitera pas au K du poumon, et qu’on détectera toutes sortes de maladies, cancer y-compris, de cette façon, dès qu’on aura identifié les marqueurs olfactifs.


            • doctorix doctorix 22 janvier 2019 12:22

              J’aurais bien aimé vivre dans trente ans, et pouvoir dire à mes patients ; « Soufflez dans le ballon, je vais vous dire de quoi vous souffrez, ou de quoi vous allez souffrir dans dix ans, et comment vous en prémunir »...
              C’est foufouille qui sera content : diagnosticien et thérapeute en 15 minutes...Pas même besoin d’internet ! Et surtout pas besoin de perdre son temps sur les bancs de la faculté, qui, comme tous les foufouille de la terre le savent, ne forment (ou déforment) que des ânes...


            • pemile pemile 22 janvier 2019 12:54

              @doctorix "L’odorat du chien est 20.00 fois plus sensible que celui de l’homme, pas étonnant qu’il détecte des quantités infinitésimales (d’ailleurs, je les plains, sur ce sujet, d’avoir à fréquenter les hommes : moi qui suis infirme par rapport à eux sur ce plan, je trouve parfois ma salle d’attente nauséabonde...)."

              C’est en contradiction avec votre envie de pouvoir diagnostiquer les pathologies par l’odorat !

              L’odorat étant le sens le plus développé et donc le plus utilisé par le chien dans sa relation au monde, rapporté à l’homme, cela équivaut à vouloir être malentendant ou malvoyant smiley


            • doctorix doctorix 22 janvier 2019 14:06

              @pemile
              Ce n’est pas parce que les flagrances des hommes ne sont généralement pas très ragoûtantes qu’elles ne constituent pas un excellent outil diagnostique.
              De même que je ne peux m’empêcher de voir et d’entendre, je ne peux m’empêcher de sentir. Un jour, comme on éduque les « nez » en parfumerie, on éduquera les nez en science diagnostique. D’ailleurs je suis certain que certains praticiens se servent de cette faculté sans le savoir : ce sont probablement les les meilleurs thérapeutes, ceux dont on dit qu’ils ont, justement, du flair...


            • Francis JL 22 janvier 2019 14:51

              @doctorix
               
               les chiens sont capables de détecter des cancers chez les humains.
               
              «  La phase test s’est terminée avec une réussite de… 100%. Aucune erreur de la part de Thor et Nykios n’a été relevée : ils ont détecté chaque cancer quand il y en avait un sous leur nez, auprès des 130 femmes volontaires. La phase test étant donc validée, une véritable étude clinique peut désormais être envisagée. Elle devrait se dérouler entre 2018 et 2021, auprès de 1 000 femmes.

              « KDog est un protocole de dépistage précoce qui pourrait permettre aux femmes qui refusent de passer une mammographie ou qui n’ont pas accès à cette technologie coûteuse de pouvoir être dépistées beaucoup plus simplement. Ce test visait à prouver que les diagnostics du cancer du sein pouvaient être simplifiés. Vu le succès de cette expérience, les chercheurs espèrent qu’ils pourront étendre ce dispositif à tous les types de cancer. 

               »
               


            • doctorix doctorix 22 janvier 2019 15:30

              @JL
              100%, c’est pas mal.
              Le chien est vraiment le meilleur ami de l’homme, qui pourtant ne le mérite pas.
              Il faut maintenant lui apprendre à nous raconter ce qu’il perçoit... Ca va être plus dur... Il faut que les chiens soient remboursés par la SS. En plus, ils éviteraient toutes sortes d’antidépresseurs et autres anxiolytiques !


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 janvier 2019 19:17

              @pemile

              Les chiens ne mentent pas. Ca complique tout....

              PJCA


            • sylvain sylvain 21 janvier 2019 17:52

              les laboratoires qui analysent les medocs dépendent totalement des industriels pour leur survie, les revues de publications aussi

              en réalité le problème est exactement le même que pour la presse en général

              journalistes, médecins ou scientifiques sont d’abord des gens qui doivent bouffer comme tout le monde et ils font ce qu’il faut pour

              tant que l’oligarchie détient tout ce petit monde il n’y aura pas de liberté d’informer, de soigner, de tester ... c’est aussi simple que ca


              • Yanleroc Yanleroc 21 janvier 2019 21:58

                @doctorix,
                content de vous revoir en forme Doc !

                "Sans que personne ne s’en rende compte, ils (BigPharma) sont en train de signer la FIN des médecines douces et l’interdiction des huiles essentielles :

                • D’abord, ils ont réussi à imposer 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons (contre l’avis des professionnels de santé consultés en janvier 2017) ;
                • Puis, ils ont déclenché une offensive inédite contre l’homéopathie, avec un rapport officiel du 29 septembre 2017 réclamant son déremboursement pur et simple ;
                • Ils ont aussi signé la mort d’un des meilleurs remèdes naturels contre l’arthrose - la visco-supplémentation - qui n’est plus remboursé, comme la chondroïtine et la glucosamine ;
                • Et un groupe de 124 médecins vient d’enfoncer le clou le 19 mars 2018 dans Le Figaro Santé, en appelant les Français à la méfiance contre “les médecines alternatives”, et en particulier l’homéopathie ;

                La guerre est même déclarée contre la médecine chinoise ! 
                Il y a quelques semaines, 40 policiers, gendarmes et agents des Fraudes ont fait une véritable “descente” dans un des plus gros laboratoires européens de remèdes chinois, basé en Belgique."

                PÉTITION POUR LA SAUVEGARDE DE L’AROMATHÉRAPIE FRANÇAISE ET L’USAGE LIBRE DES HUILES ESSENTIELLES


              • pemile pemile 21 janvier 2019 22:03

                @doctorix " il est prouvé sans contestation possible que l’information d’un ADN complet (molécule d’une immense complexité) peut être transmis par internet à des kilomètres de distance après captation de son signal électromagnétique dans une éprouvette d’eau"

                C’est d’l’humour ?


              • Yanleroc Yanleroc 21 janvier 2019 22:15

                En complément sur « La mémoire de l’ eau » :
                extrait de 20mn, film et Dvd sur Jupiter-Film.com (rien à voir avec l’ autre abruti)
                et particulièrement recommandé à FouilleFouille qui aime bien aussi faire l’ abruti en matière médicale ! Si t’aime pas le vert, essaye le bleu !

                Water : Le pouvoir secret de l’ eau.


              • doctorix doctorix 21 janvier 2019 22:42

                @pemile
                C’est d’l’humour ?

                Vous avez fait comment pour regarder en 17 minutes un film qui en compte 52 ?
                Je suppose donc que vous avez évité de le voir pour mieux en parler ? Comme Foufouille ? Je ne sais rien mais je dirai tout ?


              • doctorix doctorix 21 janvier 2019 23:03

                @Yanleroc
                Merci, Yan, c’est assez fascinant et bluffant.
                Et si toute cette haine qui déferle sur le monde (et ici sur agora) venait d’un empoisonnement par l’eau qu’on nous sert ?


              • pemile pemile 21 janvier 2019 23:16

                @doctorix « Vous avez fait comment pour regarder en 17 minutes un film qui en compte 52 ? »

                Votre vidéo date de 2013 ! smiley

                PS : Ce jour, Montagnier accepte de répondre aux contradictions ?


              • Yanleroc Yanleroc 21 janvier 2019 23:39

                @doctorix, 

                « Et si toute cette haine qui déferle sur le monde (et ici sur agora) venait d’un empoisonnement par l’eau qu’on nous sert ? »

                Difficile à dire, d’ autant que les plus haineux ne doivent pas souvent boire l’ eau du robinet !
                Méfiant malgré tout, je suis passé depuis un an, à la distillation de l’ eau,
                que je compte ré-informer selon la méthode de Marcel Violet, avec son fameux condensateur à la cire d’ abeille, décrit ici par le Dr Lallemand, sujet que je vous avez déjà soumis à une autre occasion, et qu’ il est peut-être judicieux d’ approfondir si vous ne l’ avez déjà fait.

                On peut aussi informer l’ eau par la voix, bien-sûr. 


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 08:30

                @Yanleroc
                « ls ont aussi signé la mort d’un des meilleurs remèdes naturels contre l’arthrose - la visco-supplémentation - qui n’est plus remboursé, comme la chondroïtine et la glucosamine ; »
                tellement efficace que les patients ne diminuaient pas leur dose d’antalgique.


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 08:32

                @doctorix
                l’opération était inutile, il fallait prendre ta b17.


              • Yanleroc Yanleroc 22 janvier 2019 08:57

                @foufouille,
                ..jamais essayé, par contre s’ activer et faire bouger les articulations les lubrifient !

                Par ailleurs, le jeûne, une nouvelle thérapie est plus que jamais d’ actualité pour une majorité de pathologies !


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 09:05

                @Yanleroc
                avec beaucoup de cadavres


              • Yanleroc Yanleroc 22 janvier 2019 09:41

                @foufouille, ??
                tu peux parler français ?.


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 11:06

                @Yanleroc
                J"aurais bien une idée : c’est de récupérer l’eau de condensation des clims air-air (dehors en hiver, dedans en été), qui est juste de la vapeur atmosphérique condensée, en s’assurant de la propreté des condenseurs pour éviter par exemple la légionellose. On peut difficilement imaginer une eau moins trafiquée, c’est juste de la rosée, en somme...
                On peut récupérer ainsi plusieurs litres par jour.


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 11:43

                @Yanleroc
                Le jeûne est effectivement une grande avancée...millénaire. Nous nous tuons avec le contenu de nos assiettes, mais il peut aussi nous guérir.
                Ainsi les ingénieurs de la NASA avaient des problèmes avec les astronautes de longue durée, qui présentaient des troubles digestifs et musculo-squelettiques très invalidants. Ils ont déduit de leurs observations que ces troubles étaient dus en partie à une porosité accrue du tube digestif en apesanteur. Des corrections alimentaires ont réglé ce problème. On a essayé ces régimes (excluant certaines viandes) sur les porteurs de spondylarthrite ankylosante (maladie très douloureuse, très invalidante et presque sans solution) avec des résultats extraordinaires : j’ai revu par hasard une de mes patientes (perdue de vue après déménagement) qui avait suivi la filière : en trois semaines, plus aucune douleur, avec un simple régime d’exclusion. De plus, elle avait au moins une cystite hebdomadaire : elles ont totalement disparu en une semaine de ce régime. Du coup je me renseigne, pour trois autres de mes patients qui présentent une SA et se bourrent de corticoïdes...
                Il y a du poison dans nos assiettes, il faut le savoir. On sait que le gluten augmente la porosité digestive, par exemple. Pour terminer, une petite info sur la chimiothérapie (je sais, je suis un médecin scandaleux...) :
                https://fr.sott.net/article/17485-Ce-que-l-industrie-du-cancer-ne-veut-pas-que-vous-sachiez-sur-la-chimiotherapie-et-les-rayons


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 12:04

                @doctorix
                "On a essayé ces régimes (excluant certaines viandes) sur les porteurs de spondylarthrite ankylosante (maladie très douloureuse, très invalidante et presque sans solution) avec des résultats extraordinaires"
                on dirait du cabanon merveilleux. on se demande pourquoi ils t’ont opérer vu que un régime est suffisant.


              • pemile pemile 22 janvier 2019 12:45

                @doctorix « je sais, je suis un médecin scandaleux »

                Tout autant que spécialiste des missions Apollo, de la terre creuse, de la mémoire de l’eau, et de la plupart des charlataneries qui pullulent sur internet ! smiley


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 14:23

                @foufouille
                « vu que un régime est suffisant. »

                Pas suffisant pour retirer un myxome de 32 mm qui pendouillait dans mon oreillette droite et qui, en échographie, se baladait comme un plomb dans un grelot.
                Découvert par hasard, lors d’un scanner prostatique, avec un radiologue qui a eu la curiosité de remonter jusqu’au coeur, merci à lui pour cette curiosité : je lui dois sans doute la vie. Mais je vais très bien, et même mieux qu’avant (l’obstacle gênait la libre-circulation des marchandises).
                Merci à vous de prendre de mes nouvelles, on sent un réel intérêt pour votre prochain. Vous auriez du faire médecine...
                25 jours après l’opération à coeur ouvert, j’étais au boulot. Pour un fonctionnaire, 3 mois n’auraient pas suffi.


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 14:37

                @doctorix
                du 5 juin au 20 janvier, ça fait plus que 25 jours pour ta maladie psychosomatique qu’un simple régime avec de la B17 aurait guéri.


              • Yanleroc Yanleroc 22 janvier 2019 14:47

                @foufouille, si tu avais regardé la vidéo, tu saurais que régime et jeûne sont deux pratiques bien différentes.

                @pemile, tes réflexions, tes smileys et ta pseudo-science de pseudo-zététicien sont à ton image : ridicules et inutiles  !

                Vous êtes de surcroît tous les deux, totalement contre-productifs, ce qui veut dire finalement pas très fute-fute !

                @Doc, ne vous pourrissez pas la vie avec ces deux blaireaux qui n’ ont pas d’ amis, ni rien d’ autre à foutre du matin au soir, qu’ à faire chier les autres ! Merci pour le lien.

                Moi, j’ ai du taf, ’faut que j’ aille faire la sieste, qui comme chacun le sait est excellente pour le cœur, le cerveau et donc la longévité !
                Et ce soir, méditation..

                Vive les gilets jaunes,
                la Liberté, l’ Égalité, la Fraternité et surtout la Vérité  ! 


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 14:58

                @Yanleroc
                non je n’ai pas regardé ta vidéo de type cabanon. en 26 ans d’ennuis de santé, les seuls que j’ai vu ou lu qui ont utilisé tes méthodes sont dcd.
                même doctorix n’a pas utilisé sa B17 ........


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 15:38

                @foufouille
                J’ai utilisé la B 17 une fois sur une patiente qui avait un K du colon et refusait la chimio après une première perfusion catastrophique.
                Ca ne veut rien dire, car une hirondelle ne fait pas le printemps.
                Mais 6 ans plus tard, elle est toujours à ma consultation.
                Et pas plus de récidive de cancer que de beurre en branche.


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 15:43

                @foufouille

                « du 5 juin au 20 janvier, ça fait plus que 25 jours pour ta maladie »
                Bien avant d’être opéré en Octobre, les foufouille d’agora me faisaient copieusement chier, et ces vacances épistolaires m’ont fait beaucoup de bien.


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 16:22

                J’en reviens à ce prodige de la re-création d’un ADN à partir d’une information électromagnétique reçue par Internet, par Montagnier et son équipe.
                Qui a compris à quel point c’était extraordinaire ?
                Et je me demandais si l’apparition de la vie sur terre, qu’on attribue dans les milieux bien-pensants à l’action d’un éclair sur la soupe primordiale (vision qui ne manque pas d’optimisme, à défaut de vraisemblance), ne viendrait pas plutôt de l’irruption dans notre atmosphère d’un tel signal (intelligent et intentionnel) venu de l’espace et agissant sur les bases inertes que sont l’adénine, la guanine, la cytosine et la thymine. Processus qui d’ailleurs pourrait se reproduire toujours de nos jours...Encore qu’entre un ADN mort et la vie, il y ait encore un monde...
                Ca me parait autrement vraisemblable, ou plutôt un peu moins absurde. Et cela expliquerait qu’à différents signaux EM correspondraient différents organismes. Même si cela n’exclue en rien l’évolution qui a suivi pour chacune des espèces ainsi créées, le signal pouvant contenir l’ordre ou la possibilité d’évoluer. La création et l’évolution enfin réconciliées...
                Un bon sujet de méditation !


              • foufouille foufouille 22 janvier 2019 16:36

                @doctorix
                mais tu n’as pas utilisé ta B17 sur ta tumeur.


              • doctorix doctorix 22 janvier 2019 17:09

                @foufouille
                Pourquoi faire ? Le Laetrile n’est actif que sur les tumeurs cancéreuses, par un mécanisme que vous n’avez toujours pas compris, faute de lire...
                C’est encore possible (je conseille fortement à ceux qui ne l’ont pas lu) :
                https://resistance71.wordpress.com/2012/11/04/sante-g-edward-griffin-un-monde-sans-cancer-lhistoire-de-la-vitamine-b17/
                Or un myxome n’est pas cancéreux. J’en suis d’ailleurs fort aise. Mais bien sur que si ça avait été le cas, je me serais gavé d’amandes amères d’abricot, ou de la poudre qui en est extraite !


              • pemile pemile 22 janvier 2019 18:32

                @doctorix « la re-création d’un ADN à partir d’une information électromagnétique reçue par Internet, par Montagnier et son équipe.
                Qui a compris à quel point c’était extraordinaire ? »

                A défaut d’être démontré ? Toujours ajouter de « l’internet » quand vous citez cette expérience, c’est ridicule !

                Encore qu’entre un ADN mort et la vie
                "

                La vie ne se résume pas à l’ADN, la vie c’est d’abord une cellule qui utilise son ADN, l’épigénétique et la spécialisation des cellules reste un beau mystère.


              • pemile pemile 22 janvier 2019 21:36

                @zoriak

                Arioul/bebert/ledo/etc/etc t’es vraiment relou à changer plus souvent de pseudo que de calbar smiley


              • novo12 21 janvier 2019 22:23

                Si les Dr Delepines avaient diffuse au pathologistew, l’infirmation contenue dans la video ci dessous, le cancer ne serait plus un probleme. https://vimeo.com/166688480


                • Eric F Eric F 21 janvier 2019 23:33

                  Les avions renifleurs, le moteur à eau, la pierre philosophale et la mémoire de l’eau


                  • Jean Keim Jean Keim 22 janvier 2019 08:52

                    Nous sommes dans une époque où le profit et le mensonge sont des choses admises, de plus notre comportement qui consiste à vouloir trouver un refuge dans une vérité ou dans une distraction quelconque va dans le même sens, il suffit de constater la facilité avec laquelle les polémiques s’affrontent à coup de citations de bons mots, de livres écrits par une sommité encensée par l’opinion, de liens internet aussitôt contrés par d’autres liens, tous ces comportements ne sont pas le fait d’esprits sains, je précise pour éviter tout sarcasme inutile que je ne me mets pas au-dessus de la mêlée, l’information mensongère, consciente ou pas, est le fait de gens malsains et elle ne peut trouver un écho que dans des esprits qui le sont tout autant, il est illusoire d’espérer un quelconque changement tant que cette situation perdurera.

                    Quand des gens sains d’esprit seront en nombre suffisant, je ne sais pas quel est le seuil critique, alors tout naturellement un ordre naturel, raisonnable, se mettra en place, nous ne savons pas, pas encore, ce qu’est un esprit sain mais il est possible de dire ce qu’il n’est pas ; un esprit sain ne fait pas la guerre, ne travaille pas pour elle, n’exploite pas son prochain de quelque manière que ce soit, n’a pas comme objectif de vie de faire du profit, n’obéit pas à une idéologie quelle qu’elle soit, il n’y a pas d’école pour apprendre à devenir sain d’esprit mais elle peut et doit enseigner ce que ne ferait pas un esprit malsain, la plupart des « grands personnages » que l’histoire a retenus sont des gens malsains.

                    Notre monde ne peut changer sans une mutation des consciences, je ne sais pas si dans un tel monde il existera encore des chefs, une monnaie tout au moins dans sa forme actuelle, un travail rémunéré, des armes, il est même possible que le philosophe n’est plus rien à lui dire.


                    • Ruut Ruut 22 janvier 2019 10:38

                      Le gros soucis c’est que l’étique a disparue et est remplacée par le profit a court terme qui lui est néfaste a tous les niveaux.

                      Car le profit a cour terme = arnaque généralisé.

                      Et comme il n’y a plus de régulateur (gouvernement, lois et médiats étiques) pour punir les arnaques, elles pullulent comme des bactéries jusqu’à la mort de l’hôte (notre société).


                      • njama njama 22 janvier 2019 17:28

                        @ foufouille

                        je n’ai pas vu de vulgarisation scientifique sur agoravox surtout au niveau médical.

                        Pourtant vous excellez à suivre ce genre d’articles comme à pourfendre les khmers verts ...

                        Et si vous n’y lisez pas d’informations scientifiques, allez en chercher, ramenez les sur Agoravox ou publier votre science médicale pour nous instruire.


                        • njama njama 22 janvier 2019 17:38

                          @foufouille

                          Information qui nous vient du CDC, assez scientifique pour vous ou non ?

                          pour compléter votre science des vaccins smiley

                          Vaccin ROR : récent élargissement par le CDC américain des contre-indications à son administration
                          13 décembre 2018
                          Un de nos lecteurs médecin- que nous remercions- a eu la gentillesse de nous faire parvenir l’information importante suivante : le CDC américain dont on connaît pourtant les liens troubles avec les pharmas et avec l’idéologie vaccinale (cf notamment le documentaire Vaxxed) a donc modifié et élargi, dans une mise à jour du 12 février dernier, la liste des contre-indications à la vaccination rougeole-oreillons-rubéole (ROR), lesquelles incluent donc désormais aussi : un historique de problème immunitaire chez un parent ou dans la fratrie.

                          Ceci inclut donc un nombre potentiellement très important de maladies avec composante immunitaire ou auto-immune : sclérose en plaques, diabète de type I, lupus, thyroïdite de Hashimoto, spondylarthrite ankylosante, maladie de Crohn, maladie coeliaque, rectocolite hémorragique, polyarthrite rhumatoïde, autisme, périartrite noueuse (PAN), PANDAS, asthme, rhinite allergique, eczéma, vitiligo, psoriasis,.... autrement dit, un nombre énorme de personnes et d’enfants concernés, l’édifice vaccinaliste s’effritant véritablement de toutes parts...

                          Parmi les risques graves (autre qu’auto-immunitaires et immunitaires) pour les sujets vaccinés, la page du CDC mentionne « la surdité, les convulsions à long terme, le coma, la baisse de conscience et les dommages cérébraux » même s’ils estiment que « recevoir le vaccin ROR est beaucoup plut sûr qu’attraper la rougeole, les oreillons ou la rubéole » (ce qui reste évidemment d’autant plus à prouver après avoir visionné le documentaire Vaxxed, qui a montré à souhait à quel point cette instance a déjà couvert une fraude criante au sujet de ce même vaccin ROR, consistant à dissimuler un sur-risque exorbitant d’autisme, tout particulièrement pour les enfants afro-américains vaccinés...)

                          source : Initiative citoyenne.be


                          • Gérard 22 janvier 2019 21:06

                            @njama

                            Sauf que la notice d’un vaccin n’est pas représentative des effets réels que vous encourez si vous vous le faites injecter ...

                            Vous le savez très bien, Initiative Citoyenne aussi, mais vous persistez à colporter cette désinformation nauséabonde.


                          • doctorix doctorix 23 janvier 2019 00:24

                            @Gérard
                            Vous avez surement raison : les laboratoires s’ingénient à gribouiller des effets indésirables fantaisistes et en grand nombre sur leurs notices, pour mieux vendre sans doute.
                            Ce sont de vrais masochistes qui pratiquent l’auto-flagellation.
                            Plus sérieusement, les effets secondaires sont individuellement assez rares. Le problème est qu’on en dénombre 800, et qu’on a bien peu de chances de passer à côté d’au moins l’un d’entre eux. Le plus spectaculaire étant l’asthme, environ dix fois plus fréquent chez les vaccinés que chez les non-vaccinés, mais devenu tellement courant chez l’enfant qu’on ne pense pas à le rattacher à sa cause. Le mécanisme en est l’agression et le dérèglement du système immunitaire, une spécialité vaccinale.


                          • Gérard 23 janvier 2019 08:28

                            @doctorix

                            "les laboratoires s’ingénient à gribouiller des effets indésirables fantaisistes et en grand nombre sur leurs notices, pour mieux vendre sans doute.

                            « 
                            Je suppose que c’est effectivement de l’humour.

                             »Le problème est qu’on en dénombre 800

                            « 
                            Source crédible svp ?

                             »Le plus spectaculaire étant l’asthme, environ dix fois plus fréquent chez les vaccinés que chez les non-vaccinés

                            « 
                            Source crédible svp ?

                             »Le mécanisme en est l’agression et le dérèglement du système immunitaire, une spécialité vaccinale.

                            "
                            Source crédible svp ?


                          • pemile pemile 23 janvier 2019 09:15

                            @Gérard « Source crédible svp ? »

                            Consultez l’historique de doctorix, sa définition de source « crédible » va vous faire marrer smiley


                          • Gérard 23 janvier 2019 09:36

                            @pemile

                            Rien qu’à voir son profil, j’ai vite compris.

                            Ma démarche visant à lui demander des sources crédibles consiste moins à réellement vouloir les obtenir (à supposer qu’elles existent, ce que je ne crois pas) qu’à démontrer au lecteur lambda l’extraordinaire pauvreté de ses affirmations.


                          • doctorix doctorix 23 janvier 2019 11:11

                            @Gérard
                            Je pourrais vous dire de chercher vous-même : je n’ai pas à faire ce travail honnête à votre place.
                            Je crois que c’est vous qui parliez du soi-disant consensus. Il y a beaucoup à dire la-dessus. Que ce soit pour le GIEC ou pour les vaccins, quand un chercheur n’est pas d’accord avec les conclusions imposées, il se fait virer ou il perd ses crédits, en plus d’être universellement dénigré.
                            La fondation Cochrane, par exemple, a exclu un de ses membres fondateurs pour ses positions critiques vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique. Cette fondation, jusqu’ici honnête, qui par exemple avait évalué à 1% l’efficacité du vaccin grippal, a été reprise en main par les lobbies.
                            https://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/09/21/la-cochrane-parangon-mondial-de-la-medecine-fondee-sur-la-preuve-en-pleine-crise_5358046_1650684.html
                            Pour suivre, je vous dirai que lorsqu’une étude est produite, ses conclusions sont exactement inverses du contenu de l’étude (on retrouve ça au GIEC).
                            Par exemple, dans l’étude allemande de KIGGS, c’est ce qui s’est produit.
                            En général dans une étude de ce genre (elle porte sur 18.000 enfants) on lit la conclusion et pas le reste. Une mathématicienne, Angelica Kogel Schauz, a eu l’idée de reprendre les données, et ses conclusions sont radicalement différentes des conclusions officielles.
                            Vous les trouverez dans cette vidéo diffusée en Suisse et qui corrobore ce que je vous dis :
                            https://www.dailymotion.com/video/xgpkh0
                            En conclusion : faites votre travail de citoyen et cherchez, au lieu de rester du côté du manche e de vous abriter derrière un consensus hautement suspect de conflits d’intérêt.


                          • Gérard 23 janvier 2019 13:05

                            @doctorix

                            Je pourrais vous dire de chercher vous-même : je n’ai pas à faire ce travail honnête à votre place.

                            Ah ok, donc vous faites des affirmations pour le moins surprenantes. Mais c’est à moi de chercher ce qui soutient vos affirmations ?
                            Drôle de concept.
                            Et qu’est-ce qui vous dit que je n’ai pas déjà cherché, et que j’arrive à des conclusions diamétralement opposées aux vôtres ?

                            Je crois que c’est vous qui parliez du soi-disant consensus. Il y a beaucoup à dire la-dessus. Que ce soit pour le GIEC ou pour les vaccins, quand un chercheur n’est pas d’accord avec les conclusions imposées, il se fait virer ou il perd ses crédits, en plus d’être universellement dénigré.


                            Êtes-vous capable d’admettre que si un chercheur perd ses crédits, ce n’est pas forcément parce que sa voix ébranle le consensus scientifique mondial, mais bien parce qu’il se rend coupable de fraude scientifique ? (et dans l’expression, « fraude scientifique », il y a le mot « fraude » : acte malhonnête dans l’intention de tromper). Vous parliez de Wakefield. Excellent exemple.

                            Par exemple, dans l’étude allemande de KIGGS, c’est ce qui s’est produit.
                            En général dans une étude de ce genre (elle porte sur 18.000 enfants) on lit la conclusion et pas le reste. Une mathématicienne, Angelica Kogel Schauz, a eu l’idée de reprendre les données, et ses conclusions sont radicalement différentes des conclusions officielles.

                            Euh non, c’est exactement l’inverse de ce que vous dites. L’étude KIGGS conclut que les allergies ne touchent pas plus les vaccinés que les non-vaccinés. Ce sont bien les antivax dans votre genre qui déforme les conclusions auxquelles elle arrive.
                            La conclusion à laquelle elle arrive est : The prevalence of allergic diseases and non-specific infections in children and adolescents was not found to depend on vaccination status.


                          • doctorix doctorix 23 janvier 2019 14:58

                            @Gérard
                            C’est exactement ce que je vous ai dit.
                            Les conclusions de l’étude Kiggs sont en complète opposition avec son contenu, ce que démontre Angelica.
                            C’est la même chose pour le GIEC, où les conclusions à l’usage des dirigeants (de petits résumés de qq lignes) excluent tous les nombreux avis divergents de ses membres, et font croire au consensus.
                            Voilà ce qui arrive quand on se contente de lire les conclusions.
                            Vous aimez à être pris pour un imbécile ? C’est votre privilège. Et ceux qui vous trompent auraient bien tort de se priver, puisque vous acceptez sans broncher.

                            « Et qu’est-ce qui vous dit que je n’ai pas déjà cherché »
                            Je ne connais personne qui ait vraiment cherché et qui n’ait pas au moins quelques doutes, sinon quelques certitudes. Vous n’en avez aucun, et c’est la preuve que vous n’avez pas cherché.


                          • doctorix doctorix 23 janvier 2019 15:22

                            @Gérard

                            « Le problème est qu’on en dénombre 800

                            « 
                            Source crédible svp ? »

                            GSK, ça vous va, comme source crédible ?
                            Parce que c’est GSK qui publie cette étude confidentielle que je vous livre en PDF.
                            Vous trouverez cette interminable liste de la page 10 à la page 31. Et ça ne concerne qu’Infanrix, pas les autres vaccins...

                            http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/confid.pdf

                            Vous n’aimerez pas non plus la synthèse qu’en fait Initiative citoyenne :
                            http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html?fbclid=IwAR0bI31XbLe21qMAucnmw-wR6kg2lAlU2Kc745R0lOfamtrDPSeOQzuzEMU

                            Comme je l’ai dit, chaque cas d’effet indésirable est le plus souvent rare (mais parfois très fréquent). Mais au vu du nombre, il faut être fou pour exposer ses enfants à un tel risque pour une si pauvre chandelle.
                            Mais j’ai compris que vous étiez joueur : alors jouez avec votre peau et celle de vos enfants, pas avec la nôtre.


                          • Gérard 23 janvier 2019 15:30

                            @doctorix

                            Les conclusions de l’étude Kiggs sont en complète opposition avec son contenu, ce que démontre Angelica.

                            Ce que démontre Angelica dites-vous ...
                            Voyons voir ...
                            « En outre, Müller tente de démontrer que les enfants vaccinés souffrent plus fréquemment d’allergies ainsi que de « petites et grandes maladies cérébrales », par exemple, ont plus souvent un TDAH (Troubles de Déficit d’Attention et Hyperactivité), ont besoin d’un orthophoniste ainsi que de porter des lunettes. À cette fin, elle a créé des diagrammes en colonnes à partir des données brutes de l’étude KiGGS (étude de l’Institut Robert Koch pour la santé des enfants et des adolescents en Allemagne)[13] qui, cependant, ne permet pas de se prononcer sur la signification des différences et ne montre pas non plus quels autres facteurs existent qui provoquent des allergies et des TDAH. De plus, la constatation « orthophoniste » est sans valeur significative, parce que des enfants ont recours à un orthophoniste pour des raisons tout à fait diverses qu’on ne peut pas résumer (retards du développement du langage de diverses origines, par exemple, pour des raisons neurologiques ou sociales, ou en cas de déficience auditive, bégaiement, mauvais alignement des dents, malformation congénitale du pharynx). Il en va de même pour la constatation « porteur de lunettes », puisque ici sont surtout pris en compte des défauts congénitaux de vision qui ne peuvent être attribués à la vaccination. Les diagrammes sont donc totalement dénués de sens. Il n’y a également aucune preuve scientifique d’un lien entre les vaccins et l’apparition d’allergies."

                            « Et qu’est-ce qui vous dit que je n’ai pas déjà cherché »
                            Je ne connais personne qui ait vraiment cherché et qui n’ait pas au moins quelques doutes, sinon quelques certitudes. Vous n’en avez aucun, et c’est la preuve que vous n’avez pas cherché.


                            Fantastique exemple de raisonnement par l’absurde.


                          • Gérard 23 janvier 2019 15:35

                            @doctorix

                            Comme je l’ai déjà signalé les effets secondaires de la notice d’un vaccin ne sont pas représentatifs des effets réels que vous encourrez à vous vacciner.
                            Est-ce que vous êtes en mesure d’intégrer ce concept ?

                            Je vous l’ai déjà dit, et vous en aviez plaisanté bêtement plus haut.


                          • doctorix doctorix 25 janvier 2019 11:14

                            @Gérard

                            De plus, la constatation « orthophoniste » est sans valeur significative, parce que des enfants ont recours à un orthophoniste pour des raisons tout à fait diverses qu’on ne peut pas résumer
                            Mais pourquoi diable ce recours serait-il plus fréquent chez les vaccinés que chez les non-vaccinés ? Ne sont-ils pas soumis à la même diversité de causes ?

                            puisque ici sont surtout pris en compte des défauts congénitaux de vision qui ne peuvent être attribués à la vaccination.
                            Congénitaux ? Qu’en savez-vous ? Et pourquoi les non-vaccinés ne seraient-ils pas porteurs des mêmes anomalies congénitales ? Dès lors, pourquoi sont-ils moins touchés par une anomalie de vision ?


                          • doctorix doctorix 25 janvier 2019 11:22

                            @doctorix
                            J’ai retrouvé un lien qui devrait ouvrir les yeux de toute personne de bonne foi : contrairement à ce qui est dit, des études vaccinés versus non-vaccinés ont été faites, et elles sont catastrophiques pour le dogme vaccinal :
                            https://reseauinternational.net/etudes-sur-la-sante-des-enfants-vaccines-et-non-vaccines/
                            Par exemple, 17 fois plus de troubles thyroïdiens, 11 fois plus d’épilepsies, 8 fois plus d’asthmes, etc... c’est littéralement effrayant. En fait, les médecins passent une bonne partie de leur vie à vacciner, puis à soigner les dégâts qu’ils ont provoqués en vaccinant.


                          • doctorix doctorix 25 janvier 2019 11:35

                            @doctorix
                            Et voici une étude du même type, mais plus récente :
                            http://www.vaxchoicevt.com/science/studies-comparing-vaccinated-to-unvaccinated-populations/
                            Les résultats sont quasi identiques.
                            Ce qu’on attend, c’est qu’un gouvernement courageux impose des comparaisons de ce type à grand échelle aux fabricants : les parents candidats à l’étude et acceptant de ne pas vacciner leurs enfants ne manqueront pas.


                          • Francis JL 25 janvier 2019 11:39

                            @doctorix
                             
                             si je suis d’accord avec votre 11:14, en revanche je mettrais une objection aux conclusions de l’étude que vous donnez ci-dessus en lien : on peut supposer que ces résultats qui font état d’une meilleurs santé des enfants non-vaccinés sont dus principalement à des habitudes alimentaires saines, habitudes qu’ont perdu ou dont ont été dépossédées les populations converties ou soumises à la vaccination.


                          • doctorix doctorix 25 janvier 2019 12:21

                            @JL
                            Je serais d’accord avec vous s’il s’agissait de différences portant sur quelques pourcents.
                            Mais il s’agit de différences bien plus considérables, l’augmentation des cas pouvant aller (dans le cas de l’herpès), jusqu’à 6400%.
                            Ce qui est en revanche le fait d’une alimentation saine, de bonnes habitudes alimentaires, et surtout de l’hygiène, c’est bien la quasi disparition des maladies infectieuses, au moins en ce qui concerne leur létalité. Cette létalité qui ne persiste que là où ces conditions ne sont pas réunies.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 22 janvier 2019 18:13

                            Excellent billet.

                            L’automédication via Internet avec les achats de médicament par la même voix est devenu un office aux fake news...

                            Bon, il ne faut pas rester innocent et ne pas chercher à comprendre les bobos que l’on a, mais il faut les prendre avec précautions.

                            Je vais prendre mes infos sur plusieurs sources, mais ce n’en est pas moins que ce qu’on y lit, n’est pas « la » vérité.

                            La médecine demande des années d’études. 

                            Il est dit dans l’article que nous sommes tous différents. Rien de plus vrai...

                            S’informer d’accord. Remonter aux sources encore d’accord.

                            Compiler les résultats et en tirer des conclusions personnelles sur son propre cas...

                            Il en va de même pour les informations qui sont fournies par les médias officiels et les forums citoyens.

                            « Defake the ads and decide ».. 

                             smiley


                            • L'enfoiré L’enfoiré 22 janvier 2019 18:17

                              @L’enfoiré
                              « ...par la même voix »
                              Mais non, on resterait sans voix...
                              « ... par la même voie »
                              C’est mieux...


                            • Désintox Désintox 22 janvier 2019 19:11

                              « Pourquoi présenter des chroniques médicales sur Agoravox et autres sites non spécialisés ? »

                              Réponse : car leurs modérateurs n’ont pas les compétences scientifiques pour expertiser ces articles.


                              • Pie 3,14 22 janvier 2019 21:00

                                @Désintox
                                Parler de modération sur Agoravox est un non sens. Ce site a toujours été la dernière chambre d’écho des ultra-minoritaires. C’est assez distrayant et plutôt instructif quant à la profondeur de la bêtise humaine. On y trouve toutes les couleurs du complotisme. On y trouve des sensibilités politiques qui vont du quasi nazisme jusqu’au crypto-stalinisme. Un véritable cabinet de curiosités.


                              • gaijin gaijin 22 janvier 2019 21:35

                                @Désintox
                                 Réponse : car leurs modérateurs n’ont pas de conflit d’intérêt avec les labos


                              • gaijin gaijin 22 janvier 2019 21:37

                                @Pie 3,14
                                " On y trouve des sensibilités politiques qui vont du quasi nazisme jusqu’au crypto-stalinisme. Un véritable cabinet de curiosités."
                                on y trouve même des macronistes ....
                                c’est dire .....
                                heureusement qu’il y a bfm pour sauver l’ordre et la vérité


                              • Alcyon 23 janvier 2019 00:13

                                @gaijin quelle logique magnifique.

                                Mais bon, c’est la technique du zèbre : comme il ne veut pas être un mouton, il a rejoint le troupeau des zèbres à la place et traitera de mouton toute personne qui refuse de devenir un zèbre. Ainsi, il suit le mouvement de son troupeau tout en pouvant accuser les autres de ne suivre que le mouvement du troupeau.

                                C’est imparable comme logique. Et même mieux encore :

                                1. Pas besoin de réfléchir, le troupeau de zèbres a raison.
                                2. Pas besoin de réfléchir, les autres (les moutons) ont tort
                                3. Si tu ne crois pas la parole des zèbres, alors tu crois forcément la parole des sites de moutons

                                Dis, gogole, j’ai pas BFM TV pour deux raisons. Je ne suis pas français et j’ai pas la TV. Mais je sais bien qu’initiative-citoyenne est un nid de fake news non sourcées et, quand ils mettent une source, elle est soit fausse en remontant (parfois on doit remonter 5-6 fois), soit elle ne dit pas ce qu’ils écrivent, soit elle est complètement inventée. Alors, gogole, maintenant tu laisses les adultes discuter, ok ?

                                Enfin, on est sur gogovox ici. Faut pas s’attendre à mieux. Et d’autres ont raison, la modération laisse passer des énormités comme le torchon ici présent.


                              • doctorix doctorix 23 janvier 2019 00:36

                                @Alcyon
                                Reste à définir qui est le zèbre et qui est le mouton.
                                Apparemment, vu le succès des vaccins, la réponse s’impose.

                                « la modération laisse passer des énormités comme le torchon ici présent. »
                                Vous trouvez donc que la censure n’est pas encore assez généralisée ?
                                Comment pouvez-vous espérer avoir un avis juste si personne ne vient le contester ?
                                En passant, citez-moi un seul article d’IC qui ne soit pas sourcé, ou dont les sources sont fausses...
                                 Les media mainstream peuvent raconter ce qu’ils veulent sans crainte d’être démentis, mais les sites contestataire se doivent d’être bien plus prudents, une seule erreur permettant aux intégristes de démolir l’ensemble de leurs recherches par amalgame.


                              • Gérard 23 janvier 2019 08:36

                                @doctorix

                                En passant, citez-moi un seul article d’IC qui ne soit pas sourcé, ou dont les sources sont fausses.

                                Qu’appelez-vous des sources fausses ?
                                Si vous entendez par là des sources dont les affirmations vont à l’encontre du consensus scientifique mondial, on peut dire que 98 à 99% des sources de IC sont fausses.


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 10:04

                                @Alcyon
                                «  quelle logique magnifique. »
                                merci je fais bcp d’effort pour me mettre au niveau ....
                                a propos des zèbres saviez vous que chaque zèbre a des rayures différentes ....ce sont des individus ...et il n’y a pas de bergers de zèbres .....
                                mais bon .....
                                « j’ai pas BFM TV pour deux raisons. Je ne suis pas français et j’ai pas la TV. »
                                je m’en fous ....
                                je ne vous parlais pas , pas plus que je ne parlais spécifiquement d’IC ?
                                vous avez fumé quoi ?

                                « Alors, gogole, maintenant tu laisses les adultes discuter, ok ? »
                                on ne devrait pas vous laisser sortir de votre hp pendant la pleine lune ....
                                sinon tentez l’ ellébore 


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 10:06

                                @Gérard
                                « consensus scientifique »
                                écrivez plutôt : croyances utiles a l’empire du commerce ....


                              • Gérard 23 janvier 2019 10:36

                                @gaijin

                                @Gérard
                                « consensus scientifique »
                                écrivez plutôt : croyances utiles a l’empire du commerce ....


                                C’est tellement facile, simpliste, réducteur, désinformateur, malhonnête de croire qu’un consensus partagé par des dizaines de milliers de chercheurs à travers le monde entier n’est le fruit que d’une question d’argent.


                              • doctorix doctorix 23 janvier 2019 11:33

                                @Gérard
                                Mais des milliers de chercheurs (30.000 pour le GIEC) s’opposent aux conclusions officielles.
                                Simplement vous n’en entendez pas parler, parce que les media sont possédés par 9 milliardaires en France.
                                J’ai cité plus haut le cas de la fondation Cochrane, qui semble avoir viré sa cuti, et exclue un de ses membres fondateurs (4 collaborateurs ont ensuite démissionné) pour son attitude trop critique à l’égard de l’industrie pharmaceutique.
                                https://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/09/21/la-cochrane-parangon-mondial-de-la-medecine-fondee-sur-la-preuve-en-pleine-crise_5358046_1650684.html
                                Si vous décidez de vous opposer au consensus, vous perdez votre poste, vos crédits et votre réputation (voir le cas du Dr Wakefield). Ainsi que toute chance de trouver du travail ailleurs.
                                « C’est tellement facile... »
                                Non ce n’est pas facile. C’est vous qui êtes dans la facilité. Car s’opposer aux vaccins est coûteux (le vaccin, c’est 12% du CA des généralistes et 33% de celui des pédiatres) et très risqué en regard du Conseil de l’Ordre.


                              • Gérard 23 janvier 2019 12:54

                                @doctorix

                                Mais des milliers de chercheurs (30.000 pour le GIEC) s’opposent aux conclusions officielles.

                                J’en doute très fortement. Des chercheurs spécialisés en climatologie et qui s’opposent aux conclusions du GIEC, ça doit représenter un seau d’eau dans un océan.

                                Simplement vous n’en entendez pas parler, parce que les media sont possédés par 9 milliardaires en France.

                                Ah oui, les médias (et les chercheurs) sont pourris par l’argent.
                                Êtes-vous capable sortir un petit peu de cet argumentaire qui ne mène à rien ?

                                J’ai cité plus haut le cas de la fondation Cochrane, qui semble avoir viré sa cuti, et exclue un de ses membres fondateurs (4 collaborateurs ont ensuite démissionné) pour son attitude trop critique à l’égard de l’industrie pharmaceutique.

                                Encore faut-il comprendre les raisons de son éviction.

                                Si vous décidez de vous opposer au consensus, vous perdez votre poste, vos crédits et votre réputation (voir le cas du Dr Wakefield). Ainsi que toute chance de trouver du travail ailleurs.

                                Wakefield s’est rendu coupable de fraude scientifique. Ça ne vous suffit pas pour justifier une perte de crédit ?

                                Non ce n’est pas facile. C’est vous qui êtes dans la facilité. Car s’opposer aux vaccins est coûteux (le vaccin, c’est 12% du CA des généralistes et 33% de celui des pédiatres) et très risqué en regard du Conseil de l’Ordre.

                                C’est peut-être (je dis bien peut-être) coûteux pour des médecins, mais vous, derrière votre PC, le discours que vous tenez est d’un simplisme confondant.


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 14:01

                                @Gérard
                                facile ?
                                oui
                                qui a les moyens de payer des dizaines d’études ? des centaines de publications , de créer de faux sites internet ...
                                qui paye les dizaines de milliers de lobbyistes a bruxelles ? ( et ailleurs )
                                qui finance les partis politiques de tous bords ( pour être certain de gagner a tous les coups )
                                la réponse est simple : ceux qui en ont les moyens ....
                                c’est factuel, massif , incontournable ....
                                et qui en a les moyens ?
                                je vous laisse trouver la réponse a moins que le malhonnête ce soit vous


                              • Gérard 23 janvier 2019 14:13

                                @gaijin

                                la réponse est simple : ceux qui en ont les moyens ....

                                Parce vous pensez que la « recherche » antivax n’a pas de moyens ?
                                Vous êtes naïfs.


                              • doctorix doctorix 23 janvier 2019 14:30

                                @Gérard
                                Le Dr Wakefield a été entièrement réhabilité, et vous propagez des rumeurs. Ca a fait beaucoup moins de bruit que son éviction. Il n’a commis aucune fraude scientifique, et la multiplication des cas d’autisme (1 cas sur 5000 en 1975, 1 cas sur 68 en 2014, un cas sur 59 en 2017) lui donne entièrement raison. Je crois même qu’on est arrivés à un cas sur 45 aujourd’hui.
                                La différence entre vous et moi, c’est que vous n’avez aucun rôle alors que je suis censé être le maillon terminal de la chaîne criminelle de la vaccination.
                                Cela me donne le droit de dire non, je ne serai pas complice. Car je ne suis pas derrière mon PC, mais devant des patients qui me font confiance, et devant ma conscience.
                                Quand au GIEC, les chercheurs qui ont signé pour s’opposer à leurs conclusions sont effectivement non pas 30.000 mais 31.000. Oui, ça augmente tous les jours.
                                https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique.
                                Et ils sont sceptiques non pas sur le réchauffement, discret mais bien réel, mais sur ses causes.


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 14:38

                                @Gérard
                                le moyens ? et quelle est la première industrie du monde ( en terme de chiffre ) ?
                                quels sont les moyens d’ antivax ?
                                pourquoi la loi sur la protection des lanceurs d’alerte est elle passée a la trappe alors que l’on a renforcé la notion de « secret des affaires » ?
                                ce n’est pas que ceci ou cela ....c’est la totalité des questions


                              • doctorix doctorix 23 janvier 2019 14:40

                                @Gérard
                                vous pensez que la « recherche » antivax n’a pas de moyens ?

                                Oui, nous le pensons.
                                Ni les moyens financiers ni les supports médiatiques.
                                Qui financerait, d’après vous ?
                                Ce sont tous des bénévoles au grand coeur, et j’en connais un certain nombre. Il s’agit de victimes, bien souvent, qui ruinent leur vie pour s’occuper de leurs enfants handicapés, et qui en plus donnent leur temps pour éviter que ça arrive à d’autres.
                                En face par contre, il s’agit de défendre des budgets supérieurs à 20 milliards annuels, payés par les Etats pour engraisser de grosses sociétés.
                                Très mauvais argument.


                              • Gérard 23 janvier 2019 15:19

                                @doctorix

                                Qui financerait, d’après vous ?

                                Le CMSRI par exemple, via la Fondation Dwoskin.
                                Ils financent la crème de la crème antivax.

                                ni les supports médiatiques.
                                Le mouvement antivaccin a quand même une vitrine extraordinairement puissante et répandue : internet et les réseaux sociaux. Une vraie fourmilière à antivax.

                                En face par contre, il s’agit de défendre des budgets supérieurs à 20 milliards annuels, payés par les Etats pour engraisser de grosses sociétés.

                                Je suppose qu’il est vain de vous demander de sourcer cette affirmation ...

                                Et de toute façon, quel mal voyez-vous à gagner de l’argent ?
                                C’est mal ? C’est tabou pour vous ?
                                Est-ce que parce que Ford ou Toyota gagnent des millions, alors il faut en conclure que leurs voitures sont dangereuses ?


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 15:25

                                @Gérard
                                « Est-ce que parce que Ford ou Toyota gagnent des millions, alors il faut en conclure que leurs voitures sont dangereuses ? »
                                sauf que vous n’êtes pas obligé d’acheter ...que la médecine n’est pas du commerce ( en théorie )


                              • Gérard 23 janvier 2019 15:36

                                @gaijin

                                que la médecine n’est pas du commerce ( en théorie )

                                Parce que vous croyez que ça ne coûte rien de payer des chercheurs et produire des médocs ?
                                Ils devraient faire ça gratuitement ?


                              • doctorix doctorix 23 janvier 2019 15:39

                                @Gérard
                                La différence, c’est que vous n’êtes pas obligé d’acheter une Ford.


                              • Gérard 23 janvier 2019 15:41

                                @gaijin

                                sauf que vous n’êtes pas obligé d’acheter

                                Ce n’est pas une question d’obligation dont je parle. C’est une question d’efficacité de la vaccination.


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 15:47

                                @Gérard
                                non la question c’est celle de la validité du consensus scientifique


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 15:51

                                @Gérard
                                « Ils devraient faire ça gratuitement ? »
                                non bien entendu mais 100% des bénéfices devraient être réinvestis.....
                                les labos ne devraient pas non plus décider du contenu des formations des médecins
                                ne pas faire de démarchage publicitaire
                                etc ....


                              • Gérard 23 janvier 2019 15:57

                                @gaijin

                                Consensus scientifique qui repose pour une bonne partie sur l’efficacité exceptionnelle des vaccins.


                              • Gérard 23 janvier 2019 15:58

                                @gaijin

                                Ah ouais, et puis, ils pourraient tous se lever, lever le poing et chanter l’internationale aussi ...


                              • Yanleroc Yanleroc 23 janvier 2019 17:36

                                Le masque tombe...


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 17:39

                                @Gérard
                                ça serait mieux que de sacrifier a moloch mais si entendez par là qu’il y a des industries qui ne devraient pas être dans le cadre du privé en effet ...la fonction première d’une entreprise étant comme vous le savez de faire des bénéfices pas de soigner des gens ....
                                pour la chanson je préfère celle là :
                                https://www.youtube.com/watch?v=g3D9M5-4tWg


                              • gaijin gaijin 23 janvier 2019 17:41

                                @Gérard
                                « Consensus scientifique qui repose pour une bonne partie sur l’efficacité exceptionnelle des vaccins. »
                                a bon ? dans le cas des questions sur les antidépresseurs , du cout des médicament anti cancer etc
                                tout dans le monde se réduit a la question des vaccins ?


                              • doctorix doctorix 23 janvier 2019 21:12

                                @Gérard
                                l’efficacité exceptionnelle des vaccins.

                                Parlons-en, puisque vous ne savez pas de quoi vous parlez.
                                Sur les courbes que vous trouverez dans cet article, vous constaterez d’une part que la tuberculose a régressé aussi bien dans les pays qui pratiquaient le BCG obligatoire que chez ceux qui ne le pratiquaient pas, et selon la même courbe.
                                Vous constaterez également que les rougeole et les oreillons avaient atteint une mortalité quasi nulle quand leurs vaccins respectifs sont apparus.
                                http://sylviesimonrevelations.over-blog.com/article-la-disparition-des-maladies-infectieuses-n-est-pas-due-aux-vaccins-119159716.html 
                                On pourrait aussi parler de la polio, en Inde par exemple, où seul le virus vaccinal est actuellement responsable des paralysies et des décès.
                                Les vaccinalistes ont profité frauduleusement, crapuleusement, de la décroissance naturelle et constante des maladies infectieuses (peste, suette, cholera, scarlatine, quasi disparues sans vaccin) pour s’attribuer des mérites qui n’étaient dus qu’à un phénomène normal et constant= les épidémies surgissent, se répandent, décroissent et finissent par disparaître.
                                Vaccin ou pas.


                              • Gérard 24 janvier 2019 08:47

                                @doctorix

                                Ok je vous votre problème.

                                Je vais faire un travail pédagogique avec vous. Ne me remerciez pas.
                                Déjà, on va prendre un problème à la fois parce que vous proposez plusieurs affirmations et ça risque de partir dans tous les sens et d’être décousu.

                                Voici ce que je vous propose :

                                Voici le graphique repris dans le lien que vous me proposez (lien extrêmement peu crédible soi-dit en passant) et qui semble soutenir votre affirmation "Vous constaterez également que les rougeole et les oreillons avaient atteint une mortalité quasi nulle quand leurs vaccins respectifs sont apparus."

                                Je vous affirme qu’il y a un problème avec ce graphique. Vous pourrez déceler le problème via ce lien notamment (lien très crédible puisqu’il s’agit d’un organe de santé officiel aux États-Unis).

                                Décèlerez-vous le problème ?
                                (Problème qui soit dit en passant est de nature à décrédibiliser fortement ce graphique.)


                              • njama njama 24 janvier 2019 11:53

                                @Gérard
                                eh bien on peut affirmer qu’il y a un problème sur cette Page du CDC !

                                Un peu de mathématiques, ainsi le CDC déclare : « In 1912, measles became a nationally notifiable disease in the United States, requiring U.S. healthcare providers and laboratories to report all diagnosed cases. In the first decade of reporting, an average of 6,000 measles-related deaths were reported each year. »
                                Sachant que dans la décennies de 1910 à 1920 la population aux États-Unis a varié de 92 à 106 millions d’habitants, et que la source néo-zélandaise (Immunisation Awareness Society) IAS Newletters (classée récemment antivax) nous indique un taux de mortalité aux États-Unis par 1.000.000 d’hab. variant entre 8 et 12 dans le graphique, soit on va dire pour simplifier le chiffre médian de 10 décès environ par million d’hab., cela ne peut faire que 1.000 par an en moyenne et non pas 6.000 « each year ».
                                Conclusion le CDC ne sait pas compter ou a volontairement noirci le tableau dans sa Page « Measles History »

                                en multipliant pas 6 le nombre de décès imputés à la rougeole.
                                Le CDC n’est pas neutre sur le sujet des vaccins, il en assure la promotion à tous les niveaux, et touche même des royalties sur certains.


                              • Yanleroc Yanleroc 24 janvier 2019 12:32

                                @njama,  smiley à mon avis ils savent très bien compter, trop bien même !


                              • Gérard 24 janvier 2019 12:45

                                @njama

                                Sauf que vous changez (encore) de sujet.

                                Si cette source « CDC » ne vous convient pas, il est possible de la trouver ailleurs (et même sur des sites antivax d’ailleurs comme quoi, les antivax ne se coordonnent pas forcément sur leur désinformation ...)

                                Le CDC n’est pas neutre sur le sujet des vaccins, il en assure la promotion à tous les niveaux


                                L’un des objectifs du CDC est effectivement de recommander des moyens sûrs et efficaces pour combattre des maladies.


                              • njama njama 24 janvier 2019 13:24

                                @Gérard
                                bon faut savoir le graphique d’IAS Newsletter reprend des données américaines qui ne vous conviennent pas (?), mais la grossière erreur des données du CDC dans la Page que vous nous proposez d’analyser est loin de convaincre sauf si 1.000 = 6.000 smiley
                                L’un des objectifs du CDC est effectivement de recommander des moyens sûrs et efficaces pour combattre des maladies.

                                Yes > CDC Activities for Improving Implementation of Human Papillomavirus Vaccination, Cervical Cancer Screening, and Surveillance Worldwide
                                https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5711299/

                                Il est encore trop tôt pour affirmer que ces vaccins anti-HPV sont sûrs, les dernières constatations statistiques disent le contraire le nombre de cancers cervicaux augmentent significativement chez les jeunes femmes, en plus que ces vaccins provoquent provoquent un taux EIG (effets indésirables graves) nettement supérieur aux autres vaccins, et en sus des problèmes d’infertilité chez les jeunes femmes qui n’en attendent pas tant, ce que l’on sait depuis 2014
                                Le CDC surveille-t-il de près la sécurité des vaccins HPV ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

delepine

delepine
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité