• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourrissement de la médecine allopathique

Pourrissement de la médecine allopathique

Je ne nie pas que les techniques médicales progressent. Je ne nie pas leur utilité.  Mais les résultats ne sont pas la. Je ne nie pas que la connaissance et les techniques médicales progressent. Mais le bilan est accablant, préoccupant, voire dégoutant. La médecine est prisonnière de dogmes mécanistes, de lobbys financiers, et d’une déshumanisation progressive. Il lui manque une vision holistique et/ou systémique, il lui manque une volonté politique, il lui manque une ouverture d’esprit. Même si les gens sur le terrain font souvent du mieux qu’ils peuvent, nous devons arrêter de nous mentir.

Première chose que la plupart des gens ignorent, les progrès de la médecine (tel qu’on nous les vends) sont un mythe.

Nous avons atteint le pic santé

Parfois dans les discussion de café sur la médecine « on » nous dit « grâce à la médecine moderne l’espérance de vie à beaucoup augmentée ». De 1900 à 2000, l’espérance de vie en France est passée de 48 à 79 ans soit une hausse de 65% en un siècle. En gros les raisons invoquées par les gens sont l’hygiène (se laver les mains par exemple) et les médicaments. C’est un peu vrai, mais c’est surtout faux. Et c’est sur la base de cette ignorance que "certains" se font (beaucoup, énormément) d’argent !

Les plus gros dans les progrès de l’espérance de vie sont fait (dans l’ordre) par :

  • les progrès dans le métier de sage femme (en gros on ne meurt plus dans les premier jours de notre vie, ce qui faisait beaucoup chuter la moyenne – mais ceux qui vivaient pouvaient vivre vieux),
  • la poubelle et les égouts (qui évitent nombre de maladies et d’épidémies). La traitement des eaux usées. Donc c’est essentiellement sanitaire.
  • Ensuite, c’est … la retraite qui nous a fait gagner 7 ans d’espérance de vie.
  • Viennent ensuite (et encore, ca reste à prouver véritablement) les antibiotiques, les vaccins, l’alimentation, le confort.
  • Pour les médicaments et autre "progrès" modernes, c’est beaucoup moins facile à déterminer.

Mais surtout, ce qu’il faut bien comprendre c’est ceci : si l’espérance de vie progresse encore un peu (ce qui n’est pas gagné), l’espérance de vie en bonne santé à entamé une diminution (c’est à dire sans rien d’incapacitant, donc un cancer est considéré comme « bonne santé », ou dit autrement : tant qu’on peut travailler) ! Et en plus … En France par exemple, cette espérance de vie (en bonne santé) n’est que de 63 ans. Ce qui finalement ne doit pas être très différent d’il y a un siècle, car on serait mort simplement parce qu’on n’avait pas les moyens « financiers » de s’occuper correctement des invalides.

Donc le fait que grâce aux médicaments on vit plus longtemps est faux. C’est du marketing. Je le redis : c’est du marketing. Ne gobez pas tout ce que le VRP (même s’il à bac +10 et à juré le serment d’Hippocrate) vous raconte avec ses nouvelles machines de super diagnostique et ses nouveaux traitements miraculeux. Il n’est même pas certain que l’espérance de vie en bonne santé soit meilleure qu’il y a un siècle (et vous allez comprendre pourquoi dans la suite) ! (Et si c’est le cas, c’est du a la chute de la mortalité infantile, aux poubelles, égouts et retraites et pas aux médicaments). Il n’y a donc aucune raison "objective" d’en surconsommer.

Bref, pour faire simple, nous avons atteint un pic santé, depuis plusieurs années déjà. La médecine moderne remplis de moins en moins bien son rôle. 

Notre santé se dégrade :

 

L’efficacité des médicaments n’est pas au rendez-vous

85% des nouveaux médicaments sont inefficaces et sont retirés du marché. Les antidépresseurs ont été reconnus inefficaces (dans 70% des cas).

Et pourquoi ça ?

Les médicaments sont validés par les laboratoires pharmaceutiques par un protocole en 4 phases. La dernière phase est souvent une étude randomisée en double aveugle contre placebo. Derrière ce vocable savantifique se cache une étude menée au hasard avec des personnes qui ne savent pas ce qu’elle prescrivent pour ne pas influencer le malade, et on compare les résultats avec un faux médicament (du sucre par exemple) pour voir s’il y a une différence notable.
Jusque la tout va bien.

Je me suis « amusé » à regarder ça d’un peu plus près. Première chose étonnante : quand on fait ce genre de test, on compare les résultats du médoc a un groupe « placebo », et on compare les résultats selon un protocole assez « laxe » somme toute. Loin de la rigueur absolu a laquelle on s’attendrait. Surtout quand il s’agit de notre santé.
Grosso-modo, pour éliminer les erreurs statistiques, on considère que la différence des pourcentages moyennant l’erreur statistique doit être inférieure a 5%, pour être significative. Je cite :

Si cette probabilité est égale ou inférieure à 5 % (seuil adopté pour la signification), on dit alors que les deux pourcentages diffèrent significativement au risque 5 % (risque alpha des statisticiens) ;

La j’ai vraiment commencé à me poser des question… 5% c’est peu. C’est presque rien. Très loin de l’idée un peu bête que j’avais : j’ai une maladie, je prends un médicament qui va me guérir… à 100% ou presque si c’est le bon médicament, le bon dosage.

Dans la pratique ca signifie quoi ? et bien quand vous allez voir votre docteur et qu’il vous prescrit ce médicament, grosso modo (les pourcentage peuvent changer d’un médicament à l’autre, mais c’est un ordre d’idée) :

  • Il y a 1/3 de chances d’être guéri par placebo
  • Il y a 1/5 de chances d’être effectivement guéri par le médicament
  • Il y a 1/2 chance de ne pas avoir d’améliorations
  • Dans le cas ou le médoc est efficace (ou non d’ailleurs), il faut se cogner les effets secondaires

Tout ça, c’est en supposant que votre diagnostique est bon bien sûr, et que le traitement prescrit serait le bon pour vous. Quand vous allez voir votre médecin et qu’il vous prescrit une liste de médicaments :

  • Il ne sait pas comment le médicament va agir sur vous spécifiquement
  • Il n’existe quasiment aucune (ou très peu) étude sur les combinaisons de médicaments
  • Il ne sait pas comment le médoc interagit avec d’autres produits actifs (alcool, tabac, café, alimentation, sommeil, etc…)
  • Il ne sait pas comment le médoc interagit avec votre biologie particulière
  • Il ne sait pas si le médoc va corriger un déséquilibre chimique à un endroit pour en créer un autre ailleurs, visible plus tard

Très concrètement on est utilisés comme cobaye. D’où les scandales a répétition ritalin, vioxx, mediator, hormones de croissance, la pilule contraceptive (provoques de nombreux troubles de la santé, alors que l’auto-observation de la fertilité pourrait fonctionner très bien avec une bonne éducation), ...

Vous comprenez bien que le médecin se cache derrière derrière son expertise pour éviter de parler de la valeur réelle du médicament qu’il vous prescrit à la va vite !

Et je ne parle pas des effets « ricochets » du genre : a force de prendre des antibiotiques ont favorise l’émergence de super microbes. Sans compter qu’a force de remplacer notre système immunitaire par de la chimie externe notre système immunitaire s’affaiblit et demande plus …de médicaments et réagit moins bien aux agressions (en gros on est malade plus souvent, ou malade chronique).

Le vrai problème : nous sommes empoisonnés

Et quelle est la première source de pollution ? La nourriture. Non seulement parce que les animaux sont contaminés autant si ce n’est plus que nous, puisque eux, on ne se pose même pas la question de les protéger et en plus ils n’ont pas d’avocats pour se plaindre de douleurs au ventre ou ailleurs. Tant qu’ils prennent de la masse de viande… tout va bien. Il y a pourtant quelques données à connaître pour bien saisir l’ampleur des dégâts.

Par exemple, quand vous mangez un porc, il faut savoir que celui-ci est sélectionné génétiquement (non pas modifié) pour produire plus de viande. Ce qui le rends cardiaque. Et alors me direz vous ? Et bien quand l’animal est envoyé à l’abattoir, il le sent. Il stresse. Il entends le cri des autres animaux et sent l’odeur du sang, alors il panique. Son sang est inondé de toxines. Et comme l’animal est fragilisé par la sélection, il meurt (si ça n’est pas directement dans les transports – le terme technique est « collapsus cardiaque »). Donc, les abattoirs leur donnent des antidépresseurs avant. Conclusion : quand on mange de la viande de porc, on mange toutes les toxines que l’animal secrète à cause du stress plus les antidépresseurs ! bon appétit. Sans parler des poulets aux hormones et autres vaches folles. Je peux vous dire que même les poulets fermiers, c’est de la merde ! Désolé pour la vulgarité, mais c’est comme ça ! Mes parents ont élèvé leurs propres poulets, qui se nourrissent en plein air, d’orties et autres aliments naturels, et bien je peux vous certifier qu’il y a une énorme différence entre ces poulets et les poulets de grande surface, même ceux dits fermiers ! Strictement Rien à voir.

Ce n’est pas tout, voici un petit liste rapide de ce qu’on va trouver dans les aliments moderne :

  • la viande : antidépresseur, toxines du stress de l’abattage, animaux clonés
  • les légumes : OGM, pesticides, fongicides, engrais, Les engrais sont issus du recyclage des bombes de la WWII de même que les pesticides sont issus des gaz. Et vous pensez que c’est bon pour nous ?
  • farines et sucre : produits raffinés et donc déminéralisés (ce qui affaibli le corps, provoque des caries ou de l’acné selon les personnes)
  • le lait de vache qui provoque chez les intolérants au lactose des allergies
  • poisson : saumon d’élevage, perche du nil qui dévaste le lac Victoria, panga
  • les aliments sont de plus en plus irradiés (pour leur retirer le peu qui leur reste de qualité nutritive) grâce aux américains qui ont imposé leurs normes au reste du monde via la codex alimentarius).
  • les plats préparés sont plein d’additifs, d’exhausteurs de goûts de colorants et de conservateurs qui ne sont pas nos amis.

Concrètement, nos aliments moins nutritifs, dévitalisés, sont plus pollués, et dopés au pétrole (on mange 2L de pétrole par jour). Hippocrate disait : « Que ton alimentation soit ta première médecine« . Faut-il alors s’étonner d’avoir atteint un pic santé ?

Nous vivons dans un environnement ultra-pollué.

  • nos vêtements sont empoisonnés
  • les additifs alimentaires qui nous tuent à petit feu
  • la pollution est présente dans les maisons
  • la mal bouffe
  • pesticides (qui sont des neuro-toxiques et dont on soupçonne l’influence pour Alzheimer et Parkinson), engrais chimiques, pollution de l’air, de l’eau
  • cosmétiques : « générateurs de formol (cancérigène), des perturbateurs endocriniens, des molécules allergènes présentes dans de nombreux produits ainsi que des allergènes émergents »
  • métaux lourds
  • pollutions électromagnétiques
  • amiante, déchets radioactifs, aluminium, fluor, plombages, CFC, asparthame, ignifugeants, huiles hydrogénées, talc pour bébé, thimérosal, bisphénol A

Je profite de l’actualité pour donner un petit exemple révélateur : au Canada le Bisphénol A vient d’être reconnu toxique. On retrouve le BPA dans les plastiques « dur ». Par exemple certains tupperware (pas tous) ou les biberons des bébés. Et il a tendance à se libérer dans au contact de la chaleur, et de corps gras (par exemple le lait chaud dans le biberon). C’est un perturbateur hormonal (il mime les œstrogènes, hormones féminines).

Quand l’appareil génital de votre fils est « foutu » (pénis de taille réduite, coucougnettes non « descendues ») vous mesurez la toxicité du BPA ! Et vous êtes content d’avoir donné du bon lait chaud dans un joli biberon bien pratique. Quand on vous dit « mais non, ce n’est pas prouvé, il n’y a pas de lien de cause à effet, les études montrent que les niveaux de dissolution blablabla … » ! ça vous fait une belle jambe. Un peu comme l’autisme qui se développe quelque jours après certains vaccins ... "il n’y a pas de lien prouvé" hein ...

Ce n’est pas non plus sans rappeler l’histoire de l’aspartame (molécule instable qui devient toxique à 30°C) dont j’ai déjà parlé brièvement concernant le syndrome de la guerre du golf. (petit conseil en passant, si vous ne voulez pas avoir des trous dans le cerveau, évité les boissons et produits sans sucre).

Pourtant, nous charrions dans notre sang de plus en plus de produits toxiques qui s’accumulent : BPA, phatalates, métaux lourds, paraben, sulfites (pour ne citer que les plus « gros »). Sans compter les petits nouveaux qui arrivent en force : les nano-particules. Et notre santé, de même que notre patrimoine génétique se détériore. Internet regorge de témoignages de gens dont la vie est détruite. A un moment, il faudra se poser les bonnes questions et cesser de se dire qu’on peut tout résoudre avec la bonne pilule. Il est important de comprendre que tout est lié et que ces problèmes de santé sont reliés aux problèmes économiques du « capitalisme » notamment … la recherche du profit, les « externalités » (=les coûts cachés que les entreprises exportent chez le voisin ou dans le futur via la pollution ou d’autres « ruses ») sont en cause.

Le pouvoir des lobbys

J’accuse le système capitaliste. Les lobbys, recherchent la rentabilité, c’est leur fonction. Il sont prêt à tout pour cela (corruption, falsification, endoctrinement, …) :

  • le scandale du vaccin de la grippe A a révélé le pouvoir des lobbys en France
  • liaisons fatales de l’industrie pharmaceutique
  • corruption des big pharma
  • les médicamenteurs
  • une députée dénonce le lobby pharmaceutique 
  • Il s’agit aussi d’inventer des maladies
  • 80% des dépenses de santé concernent la dernière année de la vie. Plutôt que simplement laisser mourir ceux qui sont en train de partir, on les maintient artificiellement en vie à grand renfort de pilules. Je sais que c’est sujet délicat, mais avec le papyboom il va falloir revoir les choses, et surtout ré-humaniser notre relation à la vieillesse plutôt que se défausser sur des palliatifs chimiques.
  • Pour notre sécurité on nous proposes (enfin … proposer est un bien grand mots puisqu’il s’agit de traités commerciaux internationaux signés sans aucun contrôle démocratique) d’irradier les aliments pour soit disant tuer les « microbes », mais aussi les nutriments :codex alimentarius
  • Pour notre sécurité on nous « proposes » l’interdiction des herboristeries (depuis pétain) et des plantes médicinales (il faut éviter les petits artisans de la santé surement, ceux qui se soucient vraiment du bien être de leurs prochains

A trop se focaliser sur les on oublie facilement d’autres pistes :

 

Vers une nouvelle médecine

D’abord, il faut remettre en cause le dogme pasteurien. Les microbes ne sont pas nos ennemis, ils sont "nous". Ensuite il faut compléter la vision mécaniste par une vision systémique. Le corps est un système, on ne peut pas modifier sa chimie sans toucher l’ensemble de ses fonctions. Ce n’est pas comme remettre l’huile dans un moteur à explosion. Il faudra aussi à un moment cesser de séparer corps et esprit. Mais bon, on en est pas la ! Donc la médecine à base de chimie, qui peut servir à la marge, ne doit pas être le réflexe "symptôme = médicament". Il faut aussi s’occuper des causes au lieu des conséquences :

Cela m’est arrivé personellement, suite à un emménagement dans un immeuble en réfection, je suis tombé malade. J’avais fini par perdre l’appétit, avoir une haleine de chacal et autres troubles de la digestion, a la limite de l’ulcère. Ils m’ont diagnostiqué une pseudo hernie hiatale, et bombardé de médicaments que je n’ai jamais pris et ils n’ont jamais écouté quand je leur parlais de « chez moi » et de la pollution et que j’étais empoisonné. J’ai quitté l’appartement et tout est rentré dans l’ordre avec un peu de temps. Ce n’est pas le seul exemple.

Il faut viser une médecine collaborative, résponsabilisante, préventive, hygiénique, avec suivi de paramètres biologique, équilibrante, médecine de l’individu et non de la "fonction" ou de l’organe (impersonnelle). Une médecine qui utilise en priorité les ressources naturelles telle que les nutriments, le corps lui même, l’eau, et en dernier recours seulement la chimie.

Voici quelques pistes de réflexion que chacun peut explorer par lui-même.

  • L’alimentation et la diététique est bien sûr essentielle pour donner à notre corps toutes ses chances
  • La voie préventive qui consiste à reconnaître, étudier et éliminer l’impact des polluants sur notre santé. Le problème c’est que ça ne rapporte rien. Les moyens des se purifier : les lavements (de l’instestin, de l’estomac, des narines), les jeunes et monodiètes, sudation (sauna, hammam).
  • Tout simplement faire confiance a son corps (par exemple ne pas faire chutter la fièvre sauf cas exceptionnel car c’est un mécanisme de defense du corps naturel et efficace)
  • Une bonne hygiène de vie (sport, pas trop d’excès)
  • L’ostéopathie qui considère que le corps se guérit tout seul (la plupart du temps), sauf s’il est entravé. Son rôle étant donc de favoriser les mécanismes naturels du corps en enlevant les blocages.
  • La médecine orthomoléculaire qui utilise les nutriments naturels qui composent les aliments et qui est couplée à une observation des paramètres biologiques (via notamment des bilans sanguins).
  • en cas de soucis les médecines « naturelles » sont d’un grand recours (dont les meilleures sont pour moi) : nutrithérapie, métamédecine, ostéopathie (le principe est toujours le même : aider le corps à se soigner lui même), peut-être l’hypnose aussi
Évidement tout ça ne rapporte pas grand chose. La santé ne vaut rien. Seule la maladie rapporte gros.

 

Points clés

  • Nous avons atteint le pic santé (espérance de vie en bonne santé) il y a 30 ans env
  • Les progrès sont essentiellement sanitaires (hygiène, égouts, poubelle, sage femme, retraites)
  • Le protocole médical en IV phases : 5% de mieux que le placebo, effets secondaires non compris, manque de transparence en bout de chaîne
  • Médecine de plus en plus inefficace (médicaments massivement retirés du marché)
  • Contrecoups : supervirus (réponse aux antibiotiques), erreurs médicales, effets secondaires
  • Dégénérescence : maladies chroniques et de vieillesse + troubles du développement de l’enfant, système immunitaire affaibli et accro aux médocs
  • Pollution à tous les niveaux (vêtements, air, peintures, cosmétiques, métaux lourds, plastiques ...), maladies environnementales
  • Nourriture dénaturée (pesticides, antidépresseurs, OGM, clones, irradiation, conservateurs)
  • Dogme pasteurien du microbe remis en cause, vaccinations controversées, lobbyisme & scandales, inventer des maladies pour vendre
  • Les vraies causes de mortalité : suicide, cancer, eau potable, erreurs médicales
  • Nouvelle médecine à mettre en place : collaborative, préventive, hygiénique, avec suivi de paramètres biologique et nutriments, santé = état naturel, équilibrante, médecine de l’individu et non de la "fonction" (impersonnelle)

Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • jako jako 8 décembre 2010 10:23

    Très bien argumenté, je suis d’accord à 300%.
    La médecine ne progresse plus que sur le plan mécanique, on opère mieux, parfoit à distance , on a des IRM magiques qui permettent de faire des découvertes étonantes notament sur le fonctionnement du système neuronal, mais sur le plan diagnostique et soins je me demande même si on ne recule pas....


    • yoananda 8 décembre 2010 10:26

      Je ne connais pas d’étude à ce sujet, mais je pense qu’on recule en effet, a cause de la plus grande complexité que les nouvelles techniques permettent : en gros, plus il en savant, moins ils comprennent ! lol
      mais c’est un constat terrible qui serait de toute manière très difficile à avouer s’il s’avérait exact.


    • jako jako 8 décembre 2010 10:38

      Plus ils en savent moins ils comprennent , effectivement c’est un peu ce que je pense.
      Il y a encore aujourd’hui des « croyances » persistantes qui conditionnent
      les études suivies , vous avez le bon prof ou pas.
      Le problème c’est qu’il faut y être confronté directement pour le découvrir.
      Je viens de connaitre dans mon entourage deux cas éloquents, une dame soignée en chimio pour un cancer du poumon alors qu’il s’agissait d’une tuberculose, un ami décédé dans le week end parce que le « médecin » n’a pas trouvé l’origine de ses douleurs abdominales ( ulcère à l’estomac explosé).
      C’est pire qu’au loto, surtout pas tomber malade à l’approche d’un grand week end, ni le lundi....


    • katalizeur 8 décembre 2010 10:27

      @ l’auteur

      bonjour , article interessant, mais surtout courageux.....il y aurai tant et tant a dire sur le sujet..


      • brieli67 8 décembre 2010 15:32


        un Journaliste (ancien ESJ Lille) a reconnu sur cet onde devant Snoopy et les triumvirés 

        avoir été auditeur libre de cet Institut 


      • zelectron zelectron 8 décembre 2010 11:41

        Sans oublier les manquements au serment d’Hypo crate ou cryte ? (je ne sais plus !)


        • liebe liebe 8 décembre 2010 12:31

          Bonjour Yoananda, 

          Voici pour compléter votre article un reportage qui vient de passer sur France 3, concernant l’aluminium. :http://www.pluzz.fr/jt-19-20-edition-nationale-2010-12-06-19h28.html
          Il faut aller à la seizième minutes pour le voir. 
          Je vous invite aussi à lire le livre de Virginie Belle sur le sujet : quand l’aluminium nous empoisonne. 
          Dernièrement , j’entendais une information comme quoi nous guérissions de plus en plus les cancers. Mais, ce que le journaliste a complètement omis de nous dire c’est qu’il y a de plus en plus de cancer. 
          On nous parle d’espérance de vie qui ne cesse de croître. Mais je ne serai pas surprise si la tendance dans les dix prochaines années venaient à s’inverser. 
          En effet, on peut réellement noter que ce qui a permis une meilleure espérance de vie est d’origine mécanique, et alimentaire, et non médicamenteuse. 
          Cependant la pollution augmente de façon importante, elle est effectivement partout comme vous le notez dans l’article, et même en essayant de vivre le plus simplement possible nous y sommes confrontés. Je voudrai cependant vous faire remarquer qu’il y a des pollutions indirectes comme par exemple les pollutions environnementales (plastiques... ) et les pollutions directes , celles qu’on ingère et celles qu’on nous injecte. 
          Je pense aux vaccins qui contiennent des adjuvants dangereux et qui sont injectés directement dans l’organisme par voie intra musculaire. Les bébés reçoivent ainsi plus de 60 molécules dans leur organisme avant l’âge de 2 ans. Y a t’il des études qui ont prouvé leur innocuité pour les nourrissons ? Non, et même comme on peut le voir dans le reportage , ou le lire dans le livre de Virginie Belle les études n’existent pas . On fait confiance !! 
          Dans le livre de Virginie Belle, il est écrit que le taux d’hydroxyde d’aluminium indiqué sur les emballages des vaccins n’est pas du tout celui retrouvé lorsque l’on analyse lesdits vaccins. On peut multiplier certains par dix ou 20 . Ainsi, on part d’ors et déjà sur des calculs biaisés.
          Ne voulant pas reconnaître dans cet adjuvant le danger qu’il peut représenter pour l’organisme. Le dc Ghérardi le montre cependant très bien. les nano particules d’aluminium se fixent sur le cerveau et deviennent neurotoxiques. 
          C’est ainsi que nous avons pu noter une recrudescence des maladies neurodégénératives ( SEP SLA, alzheimer, Parkinson..). auto immunes ( lupus, polyarthrites, maladie de chron,myofascites, fibromyalgies, diabète insulino dépendant ..) Pour ce dernier, une étude parue dans le journal de médecine indique que les diabétologues sont très inquiets de la forte augmentation du nombre de diabète insulino dépendant de type 1 ( c’est à dire celui qui n’est du à l’alimentation ) chez les jeunes enfants. Nous pouvons donc être très inquiets quant à l’avenir que nous propose Big Pharma. 
          Après l’histoire du médiator, les sirops pour la toux des enfants sont montrés du doigt. Les AMM dans ce pays sont faciles à obtenir ( n’en déplaise à ce qui croit le contraire) car elles se basent sur des études souvent tronquées produites par les laboratoires eux mêmes. 
          L’industrie pharmaceutique doit survivre, et pour survivre, vu qu’à part le viagra, elle n’a plus de molécule qui ne soit pas tombée dans le domaine public, elle créait des vaccins à tire larigot. ( Il y en a plus d’une centaine en préparation !!! ) 

           

          • brieli67 8 décembre 2010 15:14

            jOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOS Y ANNE !! 

            L’ retour aux manettes !!

            remember son amateurisme et sa tendance copie/colle 

            anthologique 


          • jef88 jef88 8 décembre 2010 12:44

            « les progrès dans le métier de sage femme (en gros on ne meurt plus dans les premier jours de notre vie »
            Et on a compensé cela avec la contraception...
            « la fertilité masculine baisse de 50% en 50 ans »
            Comment le prouver d’une façon indiscutable dans ce monde de contraception ?
            « Pollution à tous les niveaux (vêtements, air, peintures, cosmétiques, métaux lourds, plastiques ...), maladies environnementales
            Nourriture dénaturée (pesticides, antidépresseurs, OGM, clones, irradiation, conservateurs) »
            La ! Je suis tout à fait d’accord : l’utilisation à forte dose de produits dits d’hygiéne est certainement plus dangereuses que leur absence


            • yoananda 8 décembre 2010 13:17

              Oui mais la contraception n’a pas d’impact sur la durée de vie ou la santé... par définition.


            • brieli67 8 décembre 2010 15:25

              Jean - Loup  sors du corps !

              on t’a vu ! on t’a perçu !


            • Krokodilo Krokodilo 8 décembre 2010 14:02

              Quelle lassitude de voir régulièrement ressurgir sur Agora vox - un projet original et ambitieux d’expression citoyenne complémentaire des médias professionnels - le même type d’articles qui mélangent des faits connus et avérés (les bienfaits de l’hygiène au sens large sur la santé publique, la pollution de l’environnement) avec de la désinformation pure et simple (comme douter de l’apport des vaccins : avez-vous déjà vu des gens affligés de séquelles de la polio ?) pour conclure inévitablement sur la promotion de la pata-médecine et de toutes les variétés occidentales de sorcellerie. Le titre d’ailleurs donnait déjà la conclusion probable, car le terme de médecine allopathique n’est qu’une tentative de donner ses lettres de noblesse à toutes les branches plus ou moins loufoques qui prétendent en être, en les baptisant médecine truc ou machin comme la plus connue, la médecine homéopathique,
              Comment éviter à Agora vox d’être un haut lieu de médiocrité (mélangée à des choses intéressantes) et de désinformation ? Les concepteurs refusent d’en discuter, et même que les lecteurs en discutent... (j’ai un modeste article sur le « best of » du dimanche qui n’est pas passé) ; que la liberté d’expression soit immense, pourquoi pas, mais qu’au moins le florilège soit sélectionné sur des bases sérieuses.
              Pour les détails de l’article, je laisse éventuellement des collègues plus motivés répondre pour la énième fois (on devrait garder un argumentaire copié-collé !), en sachant que ce type d’article est comme une hydre dont les têtes repoussent sans cesse, car à la base il ne s’agit ni de journalisme, ni de science, mais de foi, et la foi est réfractaire au débat (hormis débat théologique) et surtout à la rationalité.


              • yoananda 8 décembre 2010 14:44

                Non, il s’agit de remettre l’allopathie à sa place et d’en dénoncer les dérives... qui existent ... et cesser d’en faire une religion. C’est tout. Je ne dis pas qu’il faut l’éliminer et tout traiter à l’urino-thérapie, mais juste prendre conscience qu’elle n’est pas, et ne sera jamais toute puissante, tout simplement parce qu’elle prends le problème à l’envers.
                La maladie est trop lucrative pour soigner véritablement les gens. C’est une lapallisade. Mais faudrait pas l’oublier.


              • brieli67 8 décembre 2010 15:24

                si c’est pas du JL-ML  

                ça y ressemble !


              • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 décembre 2010 17:25

                Malsamideana saluto al Kroko


                « ......douter de l’apport des vaccins : avez-vous déjà vu des gens affligés de séquelles de la polio ? »
                   A VOIR ABSOLUMENT SI VOUS AVEZ DES  ENFANTS

                 
                SORTIE DVD : « SILENCE, ON VACCINE »/  « SHOTS IN THE DARK »
                 
                 

                http://video.google.com/videoplay?docid=8503852033482537965#
                aussi pour notre kroko-medecinman
                (kuracist-viro)
                En passant le bonjour à l’innénarable Brieli du Kochersberg toujours prêt à sortir son artilerie chimique. 

              • brieli67 8 décembre 2010 18:18

                ce qui confirme que cette enquête n’est pas de la plume de Eugène la baguette !!

                Géni nous dit 

                Ces lettres sont jalonnées de centaines d’informations véritablement vitales que chaque lecteur pourra expérimenter à son plus grand profit et, ici ou là, son épouse Léone donne quelques recettes gourmandes, tandis que sa fille, la docteure Daniela médecin homéopathe acupuncteur, lui a donné d’utiles indications sur le plan de la santé.

                qu« en est il du fouillage a Alesia chez Emile ?

                Bonjour M. Mourey.
                C’est toujours avec intérêt que je prends connaissance de vos écrits »locaux", d’autant plus que j’habite à présent depuis 8 ans dans cette région. Avant j’étais alsacien et de souche. J’étais aussi membre de l’importante association des sourciers d’Alsace - siège à Soultz 68 (maintenant sourciers d’Europe) - et nous faisions souvent des sorties de recherches sur sites historiques
                Le même chose a-t-elle été faite dans notre région ?
                Il y a dix ans j’avais rencontré un sourcier du côté de Liernais 21, qui m’avait promis de me montrer des choses intéressantes il est hélas décédé avant ma retraite. Une autre dame franco-belge diplômée de plusieurs universités françaises (Strasbourg, Sorbonne ..) et étrangères taquine aussi un peu les baguettes et le pendule et s’est intéressée aux voies romaines et aux église dans un secteur Autun-Saulieu.
                Voilà, si un jour vous allez sur certaines places je serais heureux d’y être invité - avec mes baguettes. Sauf si cela vous donne des boutons.
                Cordialement. Eugène W.


              • Krokodilo Krokodilo 8 décembre 2010 18:41

                Saluton aussi. Il ne s’agit pas de refuser le débat ou la critique, je suis d’ailleurs lecteur d’une revue qui a dit la vérité sur le Mediator il y a des années, mais de refuser ce genre d’article truffé d’erreurs ou de mensonges plus ou moins volontaires, comme celui-ci « 85% des nouveaux médicaments sont inefficaces et sont retirés du marché. » auquel Brieli a répondu. Le grand nombre d’erreurs factuelles en, fait de la désinformation et de la propagande, c’est tout. C’est le pire d’Agora vox, qui au lieu d’éduquer ou de faire réfléchir les lecteurs (éventuels) les abrutit.


              • TSS 8 décembre 2010 19:09

                les medicaments nouveaus ne sont qu’extrapolations de medicaments existants :

                l’emballage change,les excipients changent mais le principe actif reste le même ce n’est que du

                 marketing ... !!


              • TSS 8 décembre 2010 19:10

                nouveaux


              • Krokodilo Krokodilo 8 décembre 2010 20:22

                Je voulais dire auquel Mamrvinbear a répondu, ce qui demande quand même du boulot et du temps, à chaque fois.


              • yoananda 9 décembre 2010 14:17

                Concernant les vaccins il y a quand même un problème : les adjuvants sont toxique... et pourquoi en mettre si les vaccins sont si efficaces que ça ?
                Autre problème : les maladies disparaissent d’elle même, avec ou sans campagne de vaccination, par les seuls progrès de l’hygiène.
                L’intérêt que je vois aux vaccins pour l’instant est d’assurer une sorte d’étanchéité entre les différentes régions du monde, pour éviter la transmission des maladies contagieuses comme ça a pu être le cas pour les indiens d’amériques lors de l’arrivée des colons par exemple.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 décembre 2010 14:24

                Soyons citoyens, faisons le tri...

                "Les plus gros dans les progrès de l’espérance de vie sont fait (dans l’ordre) par :

                les progrès dans le métier de sage femme (en gros on ne meurt plus dans les premier jours de notre vie, ce qui faisait beaucoup chuter la moyenne – mais ceux qui vivaient pouvaient vivre vieux)«  : Et en quoi consiste ce progrès ? Tout simplement en la baisse de la mortalité des femmes juste après l’accouchement.

                 »Mais surtout, ce qu’il faut bien comprendre c’est ceci : si l’espérance de vie progresse encore un peu (ce qui n’est pas gagné), l’espérance de vie en bonne santé à entamé une diminution«  : Faux ! Du moins, ce n’est pas totalement vrai... Il y a des pays ou cette espérance baisse, et d’autres, en nombre identique, ou elle augmente. Vu que la baisse, quand elle a lieu, est plus importante chez les femmes, je dirai que c’est le tabagisme féminin qui produit là ses premiers effets.

                 »En France par exemple, cette espérance de vie (en bonne santé) n’est que de 63 ans. Ce qui finalement ne doit pas être très différent d’il y a un siècle, car on serait mort simplement parce qu’on n’avait pas les moyens « financiers » de s’occuper correctement des invalides.

                Donc le fait que grâce aux médicaments on vit plus longtemps est faux.«  : Bien au contraire... En 1910, l’espérance de vie était de 55 ans environ...

                 »1/4 des américains souffrent de troubles mentaux sérieux a grave et cela touche de plus en plus les jeunes.« 
                 : Non mais tu sais lire ? L’article parle de personnes qui ont fait une dépression allant jusqu’à la tentative de suicide, il ne parle pas de maladie mentale au sens strict ! L’étude en question à d’ailleurs montré le rôle primordial de l’alcool et de la drogue...

                 »85% des nouveaux médicaments sont inefficaces et sont retirés du marché.« 
                 : Faux ! L’étude dit simplement que beaucoup de ces médicaments ne sont que des évolutions de produits existants déjà, et qu’ils n’apportent rien de plus que les versions anciennes, ce qui ne les empêche pas d’être vendus plus chers, ce qui oui est un problème...

                 » Les antidépresseurs ont été reconnus inefficaces (dans 70% des cas).« 
                 : Là encore, contresens total !

                Ce n’est pas 70 % des antidépresseurs qui sont inefficaces, mais 70 % des patients sur qui ils ne sont pas prescrits correctement ou avec raison, c’est tout à fait autre chose !

                 »La j’ai vraiment commencé à me poser des question… 5% c’est peu. C’est presque rien. Très loin de l’idée un peu bête que j’avais : j’ai une maladie, je prends un médicament qui va me guérir… à 100% ou presque si c’est le bon médicament, le bon dosage.« 
                 : Heu je vais te réexpliquer, là...

                En gros, quand il y a une différence entre les deux groupes testés, il faut voir si cette différence est due à la véritable efficacité de la molécule ou si le hasard est la cause de cette différence. Si le résultat est égal ou inférieur à 5 %, cela veut dire que le résultat est dû non au hasard, mais bien à l’efficacité de la molécule.

                 »Il ne sait pas comment le médicament va agir sur vous spécifiquement«  : Tant que vous prenez un médicament conçu pour une physiologie humaine, on peut raisonnablement penser qu’il ne va pas vous tuer.

                Que ce soit un médicament, un aliment, ou un traitement traditionnel, il est impossible de le tester par avance sur 6,5 milliards de physiologies différentes. On peut juste faire des tests de groupe, et déterminer par exemple si telle molécule convient bien à un enfant ou s’il est déconseillé chez les plus de 70 ans, ou chez la femme enceinte. Il n’y a qu’en l’avalant que l’on peut savoir s’il y a un problème...

                 »Il n’existe quasiment aucune (ou très peu) étude sur les
                combinaisons de médicaments«  : Vu leur grand nombre, c’est impossible là aussi de tester toutes les combinaisons. En revanche, les grands groupes de molécules sont testés entre eux, ce qui permet d’éviter un grand nombre de croisements dangereux. Vous n’avez jamais lu le Vidal ?

                 »Il ne sait pas comment le médoc interagit avec d’autres produits actifs (alcool, tabac, café, alimentation, sommeil, etc…)«  : Faux, du moins dans les grandes lignes. Les laboratoires savent parfaitement quelles molécules additives peuvent poser problème, c’ est bien spécifié sur les notices. On ne peut les rendre responsables des réactions particulières sur certaines personnes.

                 »Très concrètement on est utilisés comme cobaye. D’où les scandales a répétition ritalin, vioxx, mediator, hormones de croissance, la pilule contraceptive (provoques de nombreux troubles de la santé, alors que l’auto-observation de la fertilité pourrait fonctionner très bien avec une bonne éducation)«  : Des cobayes humains sont utilisés, avec leur plein consentement, à la fin des phases de test. Ils sont d’ailleurs assez bien payés pour cela, cela permet de réduire le risque, mais jamais de l’annuler complètement.

                Quand à l’auto-observation de la fertilité... Les méthodes »naturelles« de contraception sont totalement inefficaces ( c’est bien pour cela qu’elles sont les seules tolérées par les cathos...). La »bonne éducation« , c’est un concept parfaitement hypocrite et mensonger car il permet à l’Homme de baiser en toute impunité la voisine dans le dos de sa femme...

                 » Les engrais sont issus du recyclage des bombes de la WWII« 
                 : Tu n’as pas plus ridicule comme assertion ? Les engrais minéraux sont produits par extraction du sol ou par l’industrie chimique...

                 »farines et sucre : produits raffinés et donc déminéralisés (ce qui affaibli le corps, provoque des caries ou de l’acné selon les personnes)«  : la farine contient les minéraux présents naturellement dans la graine broyée. Sa composition change selon la céréale utilisée.

                 »le lait de vache qui provoque chez les intolérants au lactose des allergies« 
                 : Tout aliment est susceptible de provoquer une allergie. Il y a des personnes qui sont allergiques au gluten et je ne vous entend pas protester contre la culture et la consommation du blé... Même chose pour la tomate ou le chocolat ou la menthe...

                 »les aliments sont de plus en plus irradiés (pour leur retirer le peu qui leur reste de qualité nutritive)« 
                 : L’irradiation est une méthode de conservation des aliments frais. Fruits et légumes traités restent ainsi consommables bien plus longtemps qu’au naturel par la destruction des bactéries et des champignons responsables de leur décomposition. Cela évite de devoir détruire de grandes portions de la récolte. Il reste que, de façon naturelle, certains éléments nutritifs se dégradent naturellement ( vitamines par exemple ) et le fruit, toujours de bel aspect, peu ne plus avoir toutes les qualités nutritives auxquelles ont s’attend. Privilégiez les points de vente qui affichent la date du traitement.

                 » Concrètement, nos aliments moins nutritifs, dévitalisés, sont plus pollués, et dopés au pétrole (on mange 2L de pétrole par jour).«  : Encore un belle preuve que tu ne lis pas ce que tu transmets...

                On ne boit évidemment pas 2 litres de pétrole avec nos aliments et ces derniers ne sont pas traités avec du brut... Ces deux litres sont un équivalent de la consommation de pétrole pour la récolte, le traitement et l’acheminement à nos tables.

                 »D’abord, il faut remettre en cause le dogme pasteurien. Les microbes ne sont pas nos ennemis, ils sont « nous ».«  : Cool... Donc il faut inviter les responsables de la Peste, du Choléra, de la Tuberculose, du Sida, du Typhus, de la Grippe et des autres au prochain réveillon ?

                 »Le corps est un système, on ne peut pas modifier sa chimie sans toucher l’ensemble de ses fonctions.«  : Bien sûr que si... Les molécules n’agissent que sur certains récepteurs. Le médicament qui ira sur le foie ou les intestins pour le soigner baignent aussi les autres organes du fait de la circulation sanguine mais en général ils y sont inactifs car ces cellules n’ont pas les récepteurs adéquats pour les »activer".

                Encore une belle salade qui essaye de nous faire croire que le monde moderne est conçu spécifiquement pour nous tuer.

                Nous vider les poches, oui... :)


                • Krokodilo Krokodilo 8 décembre 2010 14:45

                  Bravo, citoyen, pour ce tri sélectif tout à fait pertinent.



                • Francis JL 8 décembre 2010 15:45

                  mmarvinbear est de toute évidence le plus omniscient debunking man d’Agoravox !

                   smiley

                  Ceci dit, 5% c’est non seulement dérisoire mais scandaleux, compte tenu des conditions d’expérimentations !

                  La différence entre les lobbyistes et les citoyens, usagers, consommateurs est que les premiers sont payés pour faire ça, dont inusables, les seconds sont rapidement écoeurés et finissent par jeter l’éponge.


                • brieli67 8 décembre 2010 18:33

                  chez adolphe et Géni donc ! baguettes ! baguettes !!

                  rubrique haut-lieu en bas de page 

                  Allemagne, État libre de Bavière, Arrondissement de Berchtesgaden.

                  Le salon de thé du Kehlstein nid d’aigle d’Adolf Hitler.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 9 décembre 2010 00:43

                  « mmarvinbear est de toute évidence le plus omniscient debunking man d’Agoravox ! » : Et je suis même pas payé pour...


                • Francis JL 9 décembre 2010 08:35

                  Même pas payé ? Un idiot utile alors ? Enfin, quand je dis utile, c’est une façon de dire.


                • yoananda 8 décembre 2010 14:48

                  En effet, je suis allé un peu vite sur certains points, par contre sur d’autres vous vous meprennez. Si j’ai le temps, je répondrai point par point. En tout cas, j’ai voté +1 pour votre commentaire qui est constructif !
                  Ça ne change rien pour moi a l’idée générale de mon article, mais a tant qu’a faire, autant être rigoureux. Mais bon, c’est toujours le même problème, s’il fallait être précis à chaque ligne, il faudrait un livre a chaque fois, donc je me permet des raccourcis ...



                  • zototo 8 décembre 2010 16:16

                    Très bon article.


                    Ce qu’il faut comprendre avec la logique libérale actuelle, c’est que ce qui compte c’est la croissance !

                    Vous vendre des produits alimentaires empoisonnés emballés dans des matériaux toxiques rapporte plus d’argent par les traitement médicaux lourds qui en suivront...

                    Le but est de vendre le plus possible, pas notre bonheur...

                    • brieli67 8 décembre 2010 18:25

                      NATURE RE-SENTIE 

                      SUIVEZ LES LIENS VERS LES SOURCIERS


                    • Clojea Clojea 8 décembre 2010 17:47

                      Merci l’auteur de cet article courageux. Les défenseurs de l’Allopathie vont pousser des cris d’Orfraie, mais bon. La vérité dans tous ça, est que l’allopathie à ses limites. C’est très bien d’avoir de l’Ibuprofène pour calmer une migraine ou de prendre un anti inflamatoire pour une raison x. Mais, si le chimique soulage vite, et c’est ça qui est intéressant, il serait souhaitable de s’attaquer à la cause, ce qu’un allopathe ne fera pas. S’il y a par exemple un reflux gasto-osephagien et que cela provient par exemple d’une hernie iatale. Bon, le gastro entérologue va donner au patient un médicament destiné à bloquer le reflux. C’est bien, car cela permet au patient de se sentir mieux.
                      Mais la cause dans tout ça ? Elle n’est pas traité. Le stress, la mauvaise circulation sanguine, une carence en potassium et magnésium par exemple peuvent être la cause aussi d’un reflux gastro. Hernie Iatale ou pas, le traitement ne peut se faire qu’en rétablissant la communication entre les cellules, c’est à dire par un traitement naturel à base d’aliments sains, d’homéopathie, de magnétisme, et de produits naturels. Ca ne solutionnera pas la Hernie Iatale, mais cela améliorera grandement la digestion.
                      Pour le reste, les cartels alimentaires continuent à empoisonner sans vergogne la planète, donc restons vigilants et n’hésitons pas à les dénoncer.


                      • brieli67 8 décembre 2010 18:29

                        ben oui ! la baguette d’Adolphe 

                        ça roule


                      • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2010 00:17

                        Chère Yoananda,

                        Votre article correspond à une réalité que j’ai pu constater.
                        Mais lutter contre ceux qui ne partagent pas cet avis est sans intérêt.

                        Qu’ils se soignent par l’allopathie s’ils veulent.
                        J’ai été condamnée par cette même allopathie et je m’en suis sortie toute seule, absolument toute seule.
                        Doutent et réfléchir est une bonne arme.

                        "Je vais voir le médecin, disent les uns.
                        Je m’étudie moi-même disent les autres et je me donne le conseil de mieux vivre.
                        Voilà pourquoi je suis plus forte qu’eux.
                        MA SANTE DÉPEND DE MOI.
                        Ma volonté est mon remède.


                        • brieli67 9 décembre 2010 03:29

                          aH madame !

                          Confer les propos d’un confrère KROKODILO !
                          Figurez vous et mettez-vous cela dans la tête : tout médecin généraliste vit 20 fois-30 fois par jour votre vie de consommateur de santé. C’est la seule différence. Et par ses connaisances, ses contacts, son expérience, il n’est que guide et encadreur. C’est tout !

                          Vous choppez un germe, une bestiole ou vous développez une affection acquise, innée ou tout simplement votre carcasse prend de l’âge et commence à rendre l’âme .... vous êtes sur « votre voie de santé » si vous contactez un homme de l’Art. La Secsoc, nos sages, les mandarins et nos économistes/gestionnaires dela Dette publique s’en foutent mais royalement.
                          STATISTIQUEMENT prouvé tout dépend de vous !!
                          il suffit de changer TROIS fois de Médecin-référent de votre dossier médical et vous êtes sur votre voie de Santé !.

                          Le cas classique :
                          vous êtes suivi pour votre hypochondrie par un bobologue ( qui vous applique ses placébos pour votre pathologie « fonctionnelle ») dans ce cas sous nos latitudes, on a très peur du psy-quelque chose.
                          vous en avez marre un jour de cet ésotérisme... et vous retournez chez votre médecin dit de famille. Il vous examine selon ses règles « allopatiques » et ordonne ses examens dits complémentaires. Quelle chance vos syndromes et vos symptômes sont plus massifs.....
                          le diagnostic en sera facilité.
                          Selon selon, il demandera avis ou vous adressera au spécialiste ou au CHU.

                          Amer, mais farceur et latiniste de surcroît, un confrère de la vieille école , ressentant la fin de la relation soignant soigné, il ponctuait alors les ordonnances de la « touriste potentielle » d’un quatrain digne de Virgile ou d’Ovide en vo
                          Mon heure est venue/ mon heure est dépassée.
                          Je vous cède (cette) oie à plumer/ mais svp sans la faire crier

                          L’instance ordonale et confraternelle a sanctionné par un blâme ce suivi médical... littéraire..


                        • Ariane Walter Ariane Walter 9 décembre 2010 06:48

                          je n’ai pas trop compris votre ordonnance , docteur script !

                          Je suis plus simple que vous, non ?
                          la santé est , au demeurant, quelque chose de simple.
                          Manger simplement, vivre simplmenet.
                          Cette simplicité étant un grand bonheur.


                        • Krokodilo Krokodilo 9 décembre 2010 10:30

                          Cette expression « médecine allopathique » est utile parce que pratique dans ce genre de discussion, mais en fait elle est absurde : il n’y a que des thérapeutiques, éprouvées ou pas, efficaces ou pas, des choses connues, d’autres mal ou méconnues. ce sont les médecines parallèles qui ont l’utilité de cette appellation d’allopathie, pour induire l’idée qu’il y a plusieurs médecines.
                          Vous me direz peut-être, mais il y a plusieurs physiques, nucléaire, quantique, etc. et plusieurs chimies ? Mais c’est une fausse analogie qui correspondrait plutôt à la médecine endocrinienne, anatomopathologique, légale, à la biologie, etc.
                          On devrait plutôt parler de médecine traditionnelle - bien que certains chercheurs et praticiens soient à la pointe - ou classique, reconnue, ou encore basée sur les faits (« evidence-based »).


                        • Christian 9 décembre 2010 07:01

                          Les allopathophiles n’entendent que les avis d’experts confirmés. Ok en voici un qui concerne l’homéopathie :

                          http://www.lesmotsontunsens.com/luc-montagnier-vaccin-contre-le-sida-memoire-de-l-eau-jacques-benveniste-2744

                          En fait ce qui se passe c’est qu’à partir d’une certaine grandeur physique nous ne disposons plus des outils nécessaire. Par exemple on peut percevoir des ondes électromagnétiques jusqu’à une certaine fréquence mais à un certain point, fini, on ne perçoit plus rien. Pour autant cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de fréquences supérieures.

                          A part ça bravo à l’auteur.


                          • Francis JL 9 décembre 2010 09:14

                            Christian : intéressante, cette info.

                            Il est clair que si la théorie de la mémoire de l’eau avait trouvé une application commerciale, nul doute qu’elle aurait fait l’objet d’un brevet.

                            Je rappelle ici que l’un des critères de brevetabilité est la possibilité de commercialiser l’invention. Il en résulte que les crédits de recherche, lorsqu’ils sont détenus par une organisation à but lucratif, ne sont affectés qu’aux travaux potentiellement rentables.

                            Il est clair qu’une publication sur un sujet qui n’a pas encore de débouchés industriels ferme la porte à des brevets futurs sur le sujet, et ça ne fait pas l’affaire de de ces organisations (corporations).

                            Et c’est pourquoi aussi, les idiots utiles qui s’improvisent chasseurs de soucoupistes et autres contempteurs de poudre de mulot sont encouragés par les lobbyistes de ces organisations. Ces caresses dans le sens du poil - on l’observe régulièrement sur des sujets récurrents d’AV - flattent lorgueil de ces « debunker men » autoproclamés bien connus sur ce site à l’instar d’un mmarvinbear qui pas plus tard que ce matin se déclare « debunker man le plus omniscient du site », excusez du peu.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 décembre 2010 01:25

                            " Ces caresses dans le sens du poil - on l’observe régulièrement sur des sujets récurrents d’AV - flattent lorgueil de ces « debunker men » autoproclamés bien connus sur ce site à l’instar d’un mmarvinbear qui pas plus tard que ce matin se déclare « debunker man le plus omniscient du site », excusez du peu." :

                            Whop là, carton jaune mon gars...

                            C’est toi qui m’a affublé de ce surnom, je ne me suis rien autoproclamé du tout...


                          • Francis JL 10 décembre 2010 09:23

                            mmarvin, sache minus que je ne suis pas ton gars.

                            « Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.238) 9 décembre 00:43  :
                             »mmarvinbear est de toute évidence le plus omniscient debunking man d’Agoravox !«  : Et je suis même pas payé pour... »


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 décembre 2010 12:30

                            Tu vois bien que c’est toi qui m’a appelé comme ça...


                          • Francis JL 10 décembre 2010 12:44

                            Bof ! Je ne vois pas l’intérêt de poursuivre au sujet de ce carton jaune ridicule.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 décembre 2010 17:58

                            L’ intéret est double :

                            - Tu as été le premier à m’affubler de cette réputation, ensuite tu m’as accusé de m’ en être autoproclamé.

                            - Tu montres aussi que non seulement tu ne reconnais pas tes erreurs, alors que là c’est patent, mais en plus, tu essayes de noyer encore plus le poisson en bottant en touche.

                            Belle mentalité...


                          • Francis JL 10 décembre 2010 18:42

                            Tiens, mon post a été supprimé ? Je m’autorise à dire je t’emmerde à quelqu’un qui s’obstine à être insolent en m’appelant « mon gars » et en me tutoyant unilatéralement : j’assimile ça à du terrorisme intellectuel. Ce type sait que ça m’agace et que je refuserai la discussion pour cela. Il en profite pour ajouter à mon égard : « belle mentalité ».
                            C’est pas une insulte ça ?

                            Cette façon de faire est hypocrtite, et un « je t’emmerde » est mille fois plus franc, sauf peut-être aux yeux des pucelles effarouchées !

                            @ la modé : supprimez les posts incriminés de mmarvin, et ensuite, mais seulement après, faites comme bon vous semble vis à vis des miens. Ou bien n’intervenez pas. Merci d’avance.


                          • Parrison Parrison 9 décembre 2010 08:56

                            Merci pour cet article....

                            Je suis simplement tentée d’ajouter... « mais à quoi bon... ! »

                            Vouloir le bonheur des autres sans qu’ils aient rien demandé c’est s’auto proclamer sachant.... et rien n’est plus humiliant pour votre interlocuteur... ! ne vous étonnez donc pas d’esssuyer des rebuffades...

                            Perso je ne me risque plus à parler de ma façon de m’alimenter, de me soigner et de soigner mon chat... Soit on a affaire à des gens qui acquiessent poliment mais qui ne vous écoutent pas, soit vous vous trouvez devant des agressifs, déstabilisés parce que vous ne partagez pas leur « religion »....

                            Déjà moi, qui suis dans votre état d’esprit, j’ai tiqué sur « la médecine orthomoléculaire ».... c’est dire l’écho que vous allez susciter parmi les « novices ».... !

                            Bonnes salutations....

                            Laeti


                            • Christian Portal Christian Portal 9 décembre 2010 16:03

                              Bonjour,

                              Je vous signale l’article que je viens d’écrire sur mon blog et qui offre un point de vue différent mais convergent : http://www.medecine-ecologique.info/?Le-Mediator-R-une-affaire

                              Cordialement

                              Christian Portal

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès