• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Poutine à l’ONU, un discours de président

Poutine à l’ONU, un discours de président

L’allocution de Vladimir Poutine à l’ONU hier, à l’occasion de l’Assemblée Générale du 70e anniversaire, était très attendue, certains de mes confrères promettant un « discours choc ». Pour ceux qui attendaient donc ce « choc », le président russe, calme et mesuré dans l’expression, a été un peu décevant.
 
Vladimir Poutine a abordé les cinq sujets brulants du moment, à savoir la mise en cause récente de l’ONU par plusieurs de ses membres, les interventions violentes dans les affaires intérieures de pays souverains, la lutte contre le terrorisme, les accords économiques exclusifs négociés en secret et enfin les changements climatiques.
 
Il ne l’a pas fait du point de vue exclusif de la Russie, et c’est sans doute une des raisons de l’impression de distance qu’a donné son discours. Il en donne la clé vers le milieu de son intervention quand il dit « la Russie, en tant que président actuel du Conseil de Sécurité, va organiser une rencontre au niveau ministériel… ». Il voulait parler en tant que président du Conseil de Sécurité. A ce titre, il n’a jamais mentionné nommément les pays auxquels il a reproché leur comportement récent.
 
En ce qui concerne l’ONU, Vladimir Poutine a rappelé qu’il était un des fruits de la réunion de Yalta. On se souvient que cette réunion qui a réuni Winston Churchill, Joseph Staline et Franklin Roosevelt, en février 1945, avait pour objectif, entre autres, d’organiser la stabilité du nouvel ordre du monde après la victoire sur le nazisme. Il a ensuite insisté sur le fait que l’ONU doit effectivement évoluer pour tenir compte de l’évolution du monde, mais que cette évolution doit se faire dans le cadre d’un consensus large auquel la Russie est prête à participer. En dehors de ce consensus, « toute tentative de mise en cause de la légitimité de l’ONU serait extrêmement dangereuse et pourrait provoquer l’effondrement de toute l’architecture des relations internationales », ramenant les relations à la loi du plus fort. Il a fait allusion à ceux qui « se trouvant en haut de la pyramide sont tentés de penser qu’étant si puissants et exceptionnels, ils savent mieux que les autres ce qu’il faut faire et veulent se passer d’une organisation qui au lieu de cautionner leurs actions se met souvent en travers de leur voie ».
 
En ce qui concerne l’ingérence dans les affaires intérieures de pays souverains, le président russe a répété la position qui est celle de la Fédération de Russie depuis 1992 à savoir que « chaque pays est libre de choisir son futur » ajoutant pour plus de clarté : « Nous sommes tous différents et il faut respecter cela. Les nations ne devraient pas être forcées de se conformer toutes au même modèle de développement dont quelqu’un a décidé qu’il serait le seul model approprié ». Il mentionne à titre d’exemple les tentatives soviétiques d’imposer à d’autres pays des changements pour des raisons idéologiques et qui ont très souvent provoqué des régressions plutôt que des progrès. « Au lieu d’apprendre des erreurs des autres, certains préfèrent les répéter et exporter des révolutions qu’ils ont renommées révolutions « démocratiques » (…) Au lieu d’introduire des réformes, ces interventions violentes ont détruit les institutions gouvernementales et le style de vie de ces pays. Au lieu de démocratie et progrès nous avons maintenant la violence, la pauvreté, le chaos social et le mépris des droits humains, y compris même le droit à la vie ».
 
A ce moment, le président russe pose cette terrible question : « Je ne peux pas ne pas demander à ceux qui sont responsables de cette situation : est-ce qu’au moins vous réalisez maintenant ce que vous avez fait ? Mais je crains que cette question ne reste sans réponse, car ils n’ont jamais abandonné leur politique qui est fondée sur l’arrogance, l’exceptionnalisme et l’impunité ».
 
Passant au problème de la lutte contre le terrorisme, Vladimir Poutine commence par expliquer que c’est le vide créé par les « révolutions démocratiques » qui a été occupé par des extrémistes et des terroristes, avant d’ajouter que « l’Etat Islamique n’est pas né de nulle part. Il a été développé, au départ, comme une arme contre des états séculiers qui avaient été jugés indésirables ». Il explique également qu’il est irresponsable de prétendre lutter contre le terrorisme tout en fermant les yeux sur le financement du terrorisme qui se fait par le trafic de drogue, le commerce illégal de pétrole et la contrebande d’armes. Il met également en garde contre l’utilisation de mouvements terroristes pour atteindre des objectifs politiques, avant de se débarrasser de ces mouvements, d’une façon ou d’une autre : « J’aimerais demander à ceux qui font cela : Messieurs, les gens avec qui vous traitez sont cruels mais ils ne sont pas idiots. Ils sont aussi intelligents que vous. D’où la question : qui manipule qui ? L’incident récent dans lequel un groupe de l’opposition la plus modérée a remis ses armes à des terroristes est un exemple frappant de cela ».
 
A propos de la Syrie, Vladimir Poutine pense qu’il serait temps de reconnaître que l’armée de Bashar Al Assad et les Kurdes sont les seules forces qui combattent le terrorisme sur le terrain, et que le retour des jihadistes étranger, un jour, dans leurs pays d’origine est un problème qu’il faudra régler et que « on ne peut plus tolérer l’état actuel des affaires du monde ». Il s’adresse également aux autorités religieuses musulmanes : « votre autorité et vos conseils sont d’une grande importance aujourd’hui ».
 
A ce moment de son intervention, Vladimir Poutine annonce que la Russie, qui occupe actuellement le poste de président du Conseil de Sécurité, va organiser une réunion ministérielle dont l’objectif sera d’analyser en détails les menaces au Moyen Orient, afin de préparer une résolution qui permette de coordonner l’action des différentes parties en vue de lutter contre l’Etat Islamique et les autres mouvements terroristes, suivant les principes de la Charte des Nations Unies : « Nous espérons que la communauté internationale sera capable de mettre en place une stratégie globale de stabilisation politique mais aussi de développement économique et social du Moyen Orient ».
 
Seule une telle initiative devrait permettre de résoudre le problème des réfugiés car la solution passe par le rétablissement de l’autorité de l’état dans les pays où cet état a été détruit, le renforcement des institutions là où elles existent encore et un soutien militaire, économique et pratique. « Bien entendu, l’assistance à des pays souverains doit être proposée, conformément à la Charte des Nations Uni, et non imposée. (…) Je pense qu’il est de la plus grande importance d’installer de nouvelles institutions étatiques en Lybie, de soutenir le nouveau gouvernement en Irak et d’apporter notre soutien au gouvernement légitime de Syrie ».
 
Vladimir Poutine insiste sur le fait qu’il est de la responsabilité de la communauté internationale d’assurer la paix et la stabilité dans toutes les régions du monde. « Nous pensons que cela passe par la création d’un environnement de sécurité égal pour tous et indivisible qui ne serve pas les intérêts d’un petit nombre d’élus, mais de tout le monde ».
L’expansion de l’Otan qui va à l’encontre de ce principe est un exemple à ne pas suivre car une telle expansion devait nécessairement provoquer une crise géopolitique majeure. C’est ce que nous avons observé en Ukraine où « le rejet du gouvernement par la population a été utilisé pour organiser un coup d’état de l’étranger qui, lui même à déclenché une guerre civile ».
 
Dans le domaine économique, le président russe a insisté sur le développement de l’égoïsme de certains pays. « Un certain nombre de pays ont décidé de créer des associations économiques exclusives dont les termes sont négociés derrière des portes closes en secret des populations concernées elles-mêmes, ainsi que du reste du monde. (…) Ces mesures sont de nature à affecter les intérêts de toutes les nations et d’influencer le futur de l’économie mondiale. C’est pourquoi nous proposons qu’elles soient discutées dans le cadre des Nations Unies, de l’Organisation Mondiale du Commerce et du G20. Au lieu de la politique d’exclusion, la Russie propose une politique d’harmonisation de tous les projets économiques régionaux ».
 
Enfin, dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, Vladimir Poutine reconnaît que les efforts dans le domaine du contrôle des émissions de gaz pourront donner des résultats satisfaisant au moins provisoirement, mais qu’il faut envisager une approche totalement différente : « une approche qui privilégierait l’introduction de technologies radicalement nouvelles, plus respectueuses de la nature, qui ne détruiraient pas l’environnement mais fonctionneraient en harmonie avec cet environnement, ce qui permettrait de rétablir l’équilibre entre technologie et biosphère qui a été détruit par l’activité humaine ».
 
Le discours se terminait par une déclaration de foi dans le potentiel énorme des Nations Unies, « qui devrait nous aider à éviter une confrontation et à nous ouvrir à une stratégie de coopération ».
 
La déclaration a effectivement évité, autant que faire se peut, une mise en cause directe et nominative de pays particuliers, elle n’a pas prononcé de condamnations définitives, mais pour qui entend le langage diplomatique, il s’agit d’une déclaration bien plus forte qu’il ne parait.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 29 septembre 2015 17:06

    Salut....

    j’extrais :

    «  »A ce moment, le président russe pose cette terrible question : « Je ne peux pas ne pas demander à ceux qui sont responsables de cette situation : est-ce qu’au moins vous réalisez maintenant ce que vous avez fait ? Mais je craAins que cette question ne reste sans réponse, car ils n’ont jamais abandonné leur politique qui est fondée sur l’arrogance, l’exceptionnalisme et l’impunité ».«  »"

    il y a seulement deux pays exceptionnels,arrogant et impunis sur la planète....de leurs propore point de vue bien sur...c’est les u.......... et i.............

    message très clair ,genre quenelle de 300 comme mahmoud , donc dans ton c.l mais diplomatique... smiley

    merci


    • Rmanal 29 septembre 2015 17:23

      @howahkan Hotah
      Poutine parlait probablement de la Tchétchénie


    • howahkan Hotah 29 septembre 2015 17:26

      @Rmanal

      sans l’ombre d’un parapluie et aussi d’un doute....il fallait le dire et tu l’a dis..alors merci smiley


    • Baron de Risitas meslier 29 septembre 2015 17:09


      L’histoire retiendra de ce siècle « Poutine » , comme un très grand homme d’état à vision planétaire ...


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 22:30

        @meslier
        Il défend le Droit International, la paix et la souveraineté des Etats. Il ne fait qu’appliquer la doctrine de son discours légendaire à Munich en 2007 sur la sécurité internationale, qui a fait sortir des boutons partout aux néo cons de la Maison Blanche :


         « Le Nouvel Ordre Mondial conçu par Washington n’a pas d’avenir. Ce qui compte, c’est le principe consacré de la souveraineté des Etats : non alignement (sur les USA), non confrontation et non ingérence dans les affaires des autres Nations. »

      • bakerstreet bakerstreet 1er octobre 2015 12:51

        @meslier


        Saint poutine par ci, saint Poutine par là. 

        On n’en peut plus de baises mains et de génuflexions sur l’illuminé, le radieux, le nouveau petit père de toutes les Russies, sur agora. 
        Partout des internautes avec des chapkas sur la tête, hochant la tête comme des ours en peluche !

        Tout cela fait aussi chaud au cœur qu’un verre de vodka. 

      • bakerstreet bakerstreet 1er octobre 2015 13:03

        @meslier

        Vite 
        Encore
        je veux des étoiles jaune de général russe plein ma chapka !

      • macha macha 1er octobre 2015 17:50

        @bakerstreet


        Et bien cela change des cowboys, n’est ce pas ?
        Les cowboys tellement cool, courageux et loyaux, 
        qui viennent toujours sauver les gentils innocents !!

      • devphil30 devphil30 29 septembre 2015 17:28

        Discours très subtil pour évoquer les faits imputés aux USA sans les nommer dans le processus de déstabilisation de nombreux pays au moyen orient.


        Poutine est un grand président qui sait avancer en tenant compte du passé et du comportement des autres pays pour ne pas reproduire des erreurs.

        Bravo Mr Poutine 

        Philippe 




        • Lucide bdpif@laposte.net 29 septembre 2015 23:29

          @devphil30


          IL les a surtout pas nommés parce qu il aurait fallu qu’il prouve ce qu’il avance sur le sujet de la Syrie. Et puis ils étaient en face, ce qui est différent de les nommer au loin dans sa propagande en Russie. Discours très convenu, rempli d’amalgame avec son discours de Yalta lorsqu’on sait qu’il soutient un dictateur, qui lui aussi est accusé de crime cOntre l’humanité avec des traitements dans ses geoles proches des nazis. Personne ne croyait à ce qu’il disait. C ’était très convenu. Sans surprise aucune. J’ai meme trouvé Hollande plus puissant dans ses paroles et formules, c’est pour vous dire ...

        • Lucide bdpif@laposte.net 29 septembre 2015 23:48

          @ Pour les gogoravoxiens


          Ben alors, les poutinolatres et autres naziassadiens, on vous sent décus ?

          Ha mince, Hollande et obama ont pas l’air de se laisser impréssioner par les troupes russes venus aider le nazi Assad, et non pas l’intention de passer l’éponge sur les cirmes de Assad. Ha mince, des mois à papoter du putaing de coup génial de joueur d’echec de POutine, qui pensait que l’otan allait au final nettoyer le pays et remettre Assad,et là cà à pas l’air de marcher ? 

          Ben voilà, aprés vos prédictions sur l’efondrement du dollars, la troisime guerre mondiale, l’attentat nucléaire false flag sur un sous marin russe, aujourd’hui vous vous etes encore plantés. VOus etes vraIment desepérement des anes de propagandes. ;)


        • Osis Oxi gene. 30 septembre 2015 07:03

          @bdpif@laposte.net

          Je crois bien que vous devriez moins regarder la télé, et lire plus la presse libre...
          Pourquoi donc ne pas essayer le monde diplomatique, par exemple ???

          Difficile, je vous l’accorde, de penser par soi-même.


        • J.MAY MAIBORODA 30 septembre 2015 07:18

          @Oxi gene.


          +++

          suggestion qui s’impose.

        • Lucide bdpif@laposte.net 30 septembre 2015 12:05

          @Oxi gene.


          Vous savez, nous les francais, on est quand meme capable de penser par nous memes ; lire ce qu’on veut. On a pas besoin de nous dire ce qu’il faut penser, on le fait avec son libre arbitre. la propagande russe à du mal à comprendre le concept, pour elle, il faudrait verrouiller la presse et les medias pour ne donner qu’une version des faits à digérer pour la masse du peuple. Ce qui explique les entreprises de trollings russes, qui essaient de noyer l’info en discreditant les autres formes de medias. La presse mondiale est libre, et il y en a pour tout les gouts. Par contre, sputnik, meissian, colon, et ocmpagnie, cà aussi ce sont de smedias libres. C’est de la presse libre meme si ces medias sont aux ordres, mentent, font du revisionisme en temps réel et du confusionisme, ils ont le droit de le faire. ILs ont le droit de sortir autant de conneries qu’ils veulent, aussi grosses soient elles les unes que les autres. Il en và pa rla suite de la responsabilité du lecteur à etre credule ou pas, à chercher à vérifier les sources.

          L’ingérence américaine en Ukraine, je l’ai apprise par des journeaux mainstream américains, donc, l’excuse de l’empire qui controle tout, c’est du n’importe quoi, c’est comme les chemtrails, les ovnis et le complot 11 septembre des conneries complotistes pour gens crédule à faible éducation. 



        • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 30 septembre 2015 15:12

          @bdpif@laposte.net
          « L’ingérence américaine en Ukraine, je l’ai apprise par des journaux mainstream américains »

          Et donc cette information qui te semble factuelle au travers de cette source tu en fais quoi ?

          Au delà de nous montrer que tu es un bilingue averti, en plus de ne pas être dupe, tu en déduis quoi de la stratégie US ?

          Je suppose que tes sources t’ont dévoilé aussi l’ingérence US dans son pré carré sud américain ?

          Que faut-il en déduire ?

          Enfin, je ne me permettrais pas de faire de commentaires sur cette phrase où tu loues la puissance de François Hollande ....  smiley

          On en fait tous des embardées tu sais .... ( quoique celle- là quand même ... elle est sans doute à encadrer ) .


        • bakerstreet bakerstreet 1er octobre 2015 13:01

          @devphil30


          Aux dernières nouvelles Poutine soutient Nadine Morano !
          Les forces aériennes russes ont lancé une attaque d’envergure sur le QG des djihadistes républicains, assurant, pour reprendre les propos de la sainte égérie, que la Russie allait les « dézinguer », ( en français dans le texte)

          Nadine a reçu le message 5 sur 5, et débouche une bouteille de vodka pétillante, fabriquée en Champagne, attendant maintenant d’être réintronisée dans son fief de meurtes et maux elles. 
          (en russe dans le texte, mais ma machine n’est pas équipée de touche de l’alphabet cyrillique )



        • macha macha 1er octobre 2015 17:53

          @bdpif@laposte.net

          On sent comme un désespoir dans votre écriture.
          Et pourquoi la mettre en gras ?

        • lsga lsga 29 septembre 2015 17:58

          La vérité : la Russie utilise un territoire gigantesque, inexploité, pour une population d’à peine 85 millions d’habitants. La Russie regorge de terres agricoles totalement inexploitées (ils en sont à importer leur fruits et légumes de l’Union Européenne...).

          À côté, à sa frontière, la Chine (qui a un territoire de taille « comparable ») a 1 milliards 200 millions d’habitant et manque cruellement de terres agricoles.

          Il n’y a pas besoin d’être un grand génie de la géostratégie pour comprendre ce qu’il va se passer.

          Poutine sert les fesses. Il sait parfaitement bien qu’il est la prochaine cible, et que son voisin chinois n’attends que ça. Les Russes vont connaitre le même sort que les ouigoures, ça va leur faire beaucoup de bien.


          • Samson Samson 29 septembre 2015 18:28

            @lsga

             smiley smiley smiley


          • howahkan Hotah 29 septembre 2015 19:02

            @Samson

            Tiens, isga l’usiouxniste est de retours sous ce pseudo ... smiley


          • Baron de Risitas meslier 29 septembre 2015 19:57

            @lsga

            La Russie a une population de 146 millions d’habitants mais la majeure partie de son territoire est caractérisée par des milieux froids et hostiles .
            Demandez à Napoléon et Hitler ce qu’ils en pensent du climat Russe ?

            Je suppose que les Chinois n’ont pas envie non plus d’habiter dans des igloos !...


          • Freehuxald 29 septembre 2015 20:01

            @lsga

            Remballez votre génie géostratégique. Je ne vais pour ma part pas donner de « vérité », mais des faits :

            1. La Chine arrive actuellement à nourrir sa population, même si ça reste une question centrale. De plus, cette population va baisser au cours des prochaines décennies.
            2. Entre 1990 et 2003, la productivité a augmenté de 90%. Et le processus de modernisation de l’agriculture est toujours en cours.
            3. La Russie ne regorge pas de terres agricoles inexploitées. Même si le territoire est immense, la majeur partie du territoire est inexploitable.
            4. La Chine achète des terres agricoles en Afrique. Pas besoin d’être un génie géostratégique pour comprendre que c’est une option au rapport bénéfice/risque nettement supérieur qu’une guerre avec les Russes.


          • Doume65 29 septembre 2015 20:23

            @lsga
            « ils en sont à importer leur fruits et légumes de l’Union Européenne... »
            Rassure-toi, grâce aux « sanctions » Étasuniennes, c’est terminé. Comme quoi tout a du bon (je veux dire pour les Russes qui vont exploiter leur terres, pas pour les paysans Français, of course.)


          • Doume65 29 septembre 2015 20:26

            @lsga
            « Poutine sert les fesses »
            C’est un jeu de mot ou une faute dite de (petite) frappe ? (Là, y’en a un.) smiley


          • macha macha 29 septembre 2015 20:49

            @lsga
            Good morning america,

            Apocalypse Now.

          • Agafia Agafia 29 septembre 2015 21:58

            @lsga


            85 millions d’âmes russes ????????????????
            Va falloir réviser sérieusement et remettre vos connaissances à jour ! Il en manque quasi la moitié là !!!

          • Agafia Agafia 29 septembre 2015 22:02

            @macha

            Petit hors sujet que l’auteur voudra bien me pardonner... Mais j’avoue avoir eu un « choc » assez étrange en tombant sur vous...

            Votre avatar est le sosie parfait de mon chat, et votre pseudo est mon vrai prénom... (Mon propre pseudo Agafia étant le prénom de ma grand-mère...)

            Bref ça fait bizarre !!! smiley

          • roman_garev 29 septembre 2015 22:05

            @lsga

            Il y a une expression russe, intraduisible en français, qui exprime vos élucubrations d’une façon précise : Бред сивой кобылы.
            Mes félicitations.


          • J.MAY MAIBORODA 30 septembre 2015 07:23

            @lsga


            Vous naviguez entre vos désirs et la réalité. 

          • J.MAY MAIBORODA 30 septembre 2015 07:26

            @Fifi Brind_acier


            Merci, non pour ce moment, mais pour ce cadeau, que je m’efforcerai de « transcrire » sur l’un de mes sites.
            Analyse psycho- socio-historique pertinente autant qu’appropriée.

          • J.MAY MAIBORODA 30 septembre 2015 07:37

            @Agafia


            Agafia et Macha prendront sans doute la route qui mène à http://www.kalinka-machja.com/

          • Le Poilu Le Poilu 30 septembre 2015 19:11

            @lsga
            Moui bien sûr Isga.... Faut pas gratter l’ours russe s’il n’en a pas envie. Historiquement, ceux qui leur ont brisé les burnes se sont mordus les leurs... Toujours historiquement, les Chinois ne sont pas expansionnistes et ils ont des problèmes internes beaucoup plus pressant que de lorgner l’oignon des voisins... L’hégémonie mondiale est un truc purement US. Sortez votre esprit de Marx et prenez l’air... Pas besoin d’être d’être un grand génie de la psychiatrie pour le comprendre...
             smiley smiley smiley


          • macha macha 1er octobre 2015 17:55

            @lsga
            Toujours aussi comique,

            continues à nous faire rire !

          • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 2015 21:57

            @lsga. Wi ! Poutine sert tes fesses sur un plateau.


          • eric 29 septembre 2015 21:44

            http://us8.campaign-archive1.com/?u=f02a521a06c9b4bc81cbd9032&id=89d041e965&e=3f3d16c765
            Intégrale de la traduction du discours au cas ou quelqu’un ne l’aurai pas encore mise ( édition du soir du courrier de Russie)


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 22:36

              On comprend que nos médias parlent d’autre chose que du contenu du discours de Poutine.
              Ils parlent de Tapie, c’est sans danger sur le plan géopolitique, ça au moins...


              • sirocco sirocco 30 septembre 2015 00:08

                @Fifi Brind_acier

                Oui. Les parties de discours que nous ont servies nos merdias étaient celles de l’ectoplasme Hollande (lequel a récité ce que Washington avait écrit pour lui) et de l’irresponsable Obama. Comme d’hab...

                .

                Tiens, jeudi prochain sur France 2 est programmé à 22 H 25 un dossier sur les journalistes présentés comme étant mal aimés des Français. Il ne serait pas surprenant que même dans une émission où ils seront paraît-il sur la sellette, ces saloperies de propagandistes n’en profitent pour nous enfumer une fois de plus en jurant qu’ils sont parfaitement honnêtes, indépendants et compétents. On va voir ça...


              • J.MAY MAIBORODA 30 septembre 2015 07:30

                @Fifi Brind_acier


                Ils parlent abondamment , aussi , de l’olibrius Fabius , grenouille (chétive pécore) qui veut se faire aussi grosse que le bison Obama et l’ours Poutine.
                Sans parler de l’autre ectoplasme qui joue les fanfarons matamores.


              • Dany romantique 29 septembre 2015 22:56

                à l’auteur,

                Je ne savais pas que l’on pouvait faire un article en faisant un copier/coller d’un discours. Maintenant je le sais. On croirait entendre un commentateur TV ou radio . 
                Un article ce n’est pas ça :
                - pas d’analyse sur la chronologie du sujet, pas de recherches des points de vue des camps opposés,
                - pas d’analyse sur le contexte,
                - rien sur les causes induites ou déduites,
                - rien sur les acteurs, ceux du terrain,
                -rien sur la géo-politique des puissances étrangères dans le jeu international, souvent liées aux effets, suites aux causes. 
                On n’est pas loin des impressions de bistrot du café du commerce.

                • mac 29 septembre 2015 23:18

                  @Dany romantique
                  Pourquoi venez-vous sur site ?
                  Dans les médias classiques vous avez des analyses fouillées et pas du tout manichéennes...
                  Qui y a-t-il de mal a rapporter un discours tel quel ?
                  Vous préférez la coupe au montage du genre chaîne d’info et des journalistes bien propres sur eux dont on se demande s’ils comprennent vraiment ce qu’ils racontent ?
                  Vous arrive-t-il de vous demander si l’arrogance belliqueuse ne serait pas par hasard aussi du côté occidental ?


                • Lucide bdpif@laposte.net 29 septembre 2015 23:39

                  @Dany romantique

                   Ce n’est pas vraiment un article, c’est plutôt un communiqué

                • Dany romantique 30 septembre 2015 04:33

                  à Mac,

                  vous n avez rien entravez à ce que je dis : prenez deux cachets et ça ira mieux

                • J.MAY MAIBORODA 30 septembre 2015 07:46

                  @Dany romantique


                  Si les médias officiels ou inféodés nous servaient une information correspondant à ce que vous décrivez comme devant être ou exister, nous n’aurions nul besoin d’aller rechercher dans la presse alternative l’original de tel ou tel propos, l’original de tel ou tel discours. 
                  Las ! les critères que vous définissez sont précisément totalement ignorés par les « experts », « spécialistes » et commentateurs ordinaires du paysage médiatique français.
                  Cordialement.

                • chantecler chantecler 1er octobre 2015 08:56

                  @MAIBORODA
                  Effectivement ,
                  Notre personnel médiatique , que je n’ose plus appeler les journalistes , a pris la mauvaise habitude de discourir sur l’interprétation des faits, parfois en miroirs - l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours-et aussi de sélectionner selon le buzz ou son idéologie , l’info .
                  Il me semble assez sain , avant de digresser sur le discours d’untel de le rapporter brut .
                  Ca éviterait pas mal de contre sens et de détournements .
                  Ce qui n’empêche pas de s’interroger sur la sincérité du dit discours .
                  Encore qu’aujourd’hui , dans nos pays , il faut beaucoup de bonne volonté pour ne pas en chercher les arrière pensées .


                • Une mésentente de façade entre Poutine et Obama ? 

                  Possible. Le kényan Barry Soetoro fait face a des réseaux extrêmement puissants au sein même de l’administration U.S. 

                   Il doit aussi se méfier des réseaux de financements politiques des puissances étrangères.....suivez mon regard !
                  .
                  Donc, voici les grandes lignes du scénario co-signé LAVROV-KERRY  :

                  Le chef de l’Apartheid israélien, Netanyahu, et son collègue Kényan, Barak Obama , en auront bientôt plein les bras en Syrie. L’activation permanente des systèmes défensifs S-400 russes empêchera le réapprovisionnement - par la voie des airs - des terroristes de l’équipe américano-sioniste. Les convoies de terroristes ou d’armes seront détruits de jour comme de nuit. 

                  Les américains s’enfonceront dans un nouveau Vietnam, ne pourront pas ouvertement réapprovisionner les terroristes ....et abandonneront finalement les terroristes.... aux mains des familles des 250 000 morts syriens. Les terroristes n’auront été que les idiots inutiles de Zbigniew Brzeziński , des saoudiens et du régime Nétanyahu.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2015 06:19

                    @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE
                    Ce serait bien si vous mettiez les liens des documents que vous citez.
                    Merci d’avance.


                  • @Fifi Brind_acier
                    Oui, en effet. Par contre, le texte précédent n’est que mon opinion basée sur l’analyse de plusieurs auteurs dont l’excellent T. Meyssan : La 3ème Guerre mondiale n’aura pas lieu, par Thierry Meyssan


                  • Oui, mésentente de facade entre Obama et Poutine :
                    Frappes en Syrie : les Américains veulent communiquer avec les Russes .
                    .

                    Le chef du Pentagone Ashton Carter a donné son feu vert pour l’établissement de lignes de communications entre militaires américains et russes pour éviter tout incident en Syrie, a indiqué le Pentagone mardi.
                    "La sécurité des pilotes de la coalition est extrêmement importante pour nous. Nous ne devons pas avoir d’erreurs de calcul ou de jugement" lorsque les deux forces évoluent à proximité, a indiqué le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, dans un point presse.

                    « Nous ne voulons pas qu’il y ait un accident », a-t-il dit, cité par l’AFP.

                    Les avions de la coalition contre le groupe Etat islamique, dirigée par les Etats-Unis, mènent quotidiennement des missions de bombardement en Syrie depuis plus d’un an.



                    La Russie vient d’approuver d’éventuelles frappes aériennes contre les forces de l’EI en Syrie.

                    Washington avait décidé le gel de toutes les relations de militaires à militaires avec les Russes après la crise ukrainienne et le rattachement de la Crimée.

                    Mais le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a décidé de renouer des liens sur la Syrie.

                    Il s’est ainsi entretenu pour la première fois directement au téléphone avec son homologue russe Sergueï Choïgou il y a une dizaine de jours.


                  • @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE

                    Washington a changé de rhétorique et plaide désormais en faveur d’une « transition ordonnée » en Syrie, sans insister sur la démission immédiate du président Bachar el-Assad.

                    "Nous avons changé ça (l’exigence du départ d’Assad, ndlr). Au bout d’un certain temps nous nous sommes dits : « Ça ne marche pas ». Il est indispensable d’effectuer une transition ordonnée, contrôlée afin d’exclure les risques de revanchisme, de pertes, de vengeance", a déclaré M. Kerry dans une interview à la CNN.

                    La journaliste a souligné qu’il s’agissait d’une inflexion dans la position politique des Etats-Unis vis-à-vis de la Syrie.



                    M. Kerry a également souligné que si Assad quittait son poste plus vite que prévu, cela pourrait provoquer « un vide, une implosion », ce qui mettrait un terme à la vie sociale dans le pays.

                    Le 28 septembre, le président russe Vladimir Poutine a souligné lors de la 70 session de l’Assemblée Générale de l’Onu que le refus de coopérer avec le gouvernement syrien afin d’éradiquer l’Etat islamique (EI) constituait une « erreur de taille ».


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2015 19:20

                    @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE
                    L’article de Meyssan est intéressant, il semble dire qu’il y a des divisions au sein de la Maison Blanche.


                  • elpepe elpepe 30 septembre 2015 00:59

                    Dans ce genre de reunion c est tjrs des open statements, jamais de specifique, le specifique, notre joueur d echecs, Putin le mene sur le terrain, avec des actions concretes, le contraire de notre president a nous en fait


                    • Samson Samson 30 septembre 2015 03:43

                      "Je ne peux pas ne pas demander à ceux qui sont responsables de cette situation : est-ce qu’au moins vous réalisez maintenant ce que vous avez fait ? "

                      Sous son flegme apparent, Vlad Poutine ne les envoie pas dire et sert quelques volées bien senties sur l’impéritie stratégique occidentale. D’autant plus cuisantes que son discours se positionne dans une perspective historique sur le long terme qui ne contraste que plus cruellement avec la courte vue et l’inconséquence criminelle des membres de l’OTAN.

                      Du point de vue de la rigueur du discours et de la perspective, j’attire l’attention pour ceux qui les auraient manquées sur les deux intéressantes déclarations du pape devant le Congrès U$ et à l’Assemblée Générale des Nations-Unies. La aussi, un discours rationnel et équilibré, mais sans la moindre concession.


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 septembre 2015 09:07

                        Bonjour Virgile,
                        .
                        Je tiens à soulever un point fondamental du discours de V. Poutine qui concerne la souveraineté des pays, la souveraineté que les pays européens ont perdu, ayant transmis leur pouvoir décisionnel à la commission européenne un organisme anti-démocratique !
                        .
                        Citation de cet article :
                        En ce qui concerne l’ingérence dans les affaires intérieures de pays souverains, le président russe a répété la position qui est celle de la Fédération de Russie depuis 1992 à savoir que « chaque pays est libre de choisir son futur  » ajoutant pour plus de clarté : « Nous sommes tous différents et il faut respecter cela. Les nations ne devraient pas être forcées de se conformer toutes au même modèle de développement dont quelqu’un a décidé qu’il serait le seul modèle. approprié ».
                        .
                        Justement nous, les peuples européens, sommes privé de cette liberté de choisir notre futur qui nous est dicte par intermédiaire des lobbyistes qui représentant l’oligarchie financière et qui guident la commission européenne dans leur décision placent les intérêts privées haut dessus de l’intérêt général !
                        .
                        A l’UPR nous sommes engagé pour restaurer la souveraineté de la France et cela commence en passent par l’article 50 du TUE pour sortir des traitées, le TUE et le TFUE, des traitées écrites par l’oligarchie financière dans l’intérêt de l’oligarchie financière. L’OTAN est une organisation criminelle dominé par les américains qu’on doit quitter pour mettre un terme à la vassalité de la France envers les États-Unis, pays ou les néoconservateurs dominent la conduite de la politique étrangère des USA ! La sortie de l’Euro est une évidence qui coule de source.
                        .
                        Http ://www.upr.fr
                        .
                        .


                        • Un appel a l’unité face a la barbarie : Unissons-nous contre le projet d’Al-Qaïda et de Daesh, par Thierry Meyssan  :

                          .

                          .

                          Le conflit qui endeuille la Syrie n’est pas une guerre civile opposant des communautés entre elles, mais une guerre entre deux projets de société.

                          D’un côté, une Syrie moderne et laïque, c’est-à-dire respectueuse de la diversité ethnique, religieuse, et politique ; de l’autre l’idéologie des Frères musulmans qui visent depuis leur création, en 1928, à rétablir le califat ottoman par le jihad.

                          Les Frères musulmans assurent vouloir défendre et propager l’islam. Mais leur lecture du Coran exclut toute expérience spirituelle d’Allah et le réduit à un simple manuel juridique. Ils prêchent une religion sans Dieu.

                          À partir de 1954, bien que les Frères musulmans aient assassiné deux Premiers ministres égyptiens, la CIA décida de les utiliser pour déstabiliser aussi bien l’Union soviétique que pour combattre les mouvements nationalistes arabes. Ainsi, la Syrie dut-elle affronter un cycle meurtrier d’attentats (1978-82), jusqu’à la défaite de la branche militaire de l’organisation, à Hama.

                          En 1979, les Occidentaux décidèrent d’utiliser des Frères musulmans, avec l’aide de l’Arabie saoudite et sous le commandement d’Oussama Ben Laden, pour lutter contre le gouvernement communiste afghan. Durant la Guerre froide et au-delà, les hommes de Ben Laden furent utilisés comme para-militaires en ex-Yougoslavie (Bosnie-Herzégovine et Serbie), puis dans le Caucase russe (Tchétchénie).

                          En 2005, le Qatar prit la succession des Saoudiens. Avec ce nouveau parrainage, les Frères parvinrent à convaincre certains d’entre nous qu’ils avaient changé et qu’ils étaient désormais capables d’exercer le pouvoir. David Petraeus, contre l’avis de la Maison-Blanche, soutint le « Printemps arabe ». D’abord séduits, des Tunisiens, des Égyptiens, des Libyens et des Syriens se révoltèrent bientôt contre les Frères.

                          En 2012, la Maison-Blanche, excédée, exigea l’abdication de l’émir de Qatar et se débarrassa de David Petraeus. Les Frères se placèrent alors sous la protection de Recep Tayyip Erdoğan.

                          Un pas supplémentaire a été franchi avec la décision de Daesh de proclamer un califat, malgré l’opposition d’Al-Qaïda pour qui le temps n’est pas encore venu. Petit à petit, la multitude des groupuscules fanatiques inspirés par les Frères, en Afrique et en Asie, se rallie au sabre maculé de sang du « calife ». Le terrorisme évolue. Après les assassinats politiques, après les opérations para-militaires, les Frères procèdent à un nettoyage idéologique sur une vaste échelle, épurant la communauté sunnite et massacrant toutes les autres, pour ne régner en définitive que sur un vaste cimetière. Ils ne cachent pas leur ambition de renverser un à un tous les régimes arabes et de nous attaquer chez nous.

                          Nous devons dresser un bilan de l’action de la Confrérie et revoir nos a priori fondés sur les mensonges de cette malheureuse alliance.

                          Face au déferlement ininterrompu de jihadistes venus du monde entier, y compris de chez nous, Les Syriens ont choisi de sauver leur Peuple avant de défendre leur terre. Actuellement, 12 millions d’entre eux ont été contraints de fuir les combats. 4 millions se sont réfugiés dans les pays voisins, tandis que 8 millions ont pu se protéger en rejoignant les territoires administrés par la République. Sur les 19 millions restant en Syrie, près de 500 000 se trouvent sous l’emprise des jihadistes, répartis sur un territoire immense.

                          Depuis l’« Émirat islamique de Baba Amr » (2012), dans les toutes les zones occupées, y compris celles qui le sont par l’« Armée syrienne libre » que nous qualifions d’« opposition légitime », les écoles ont été fermées sinon brûlées, l’alcool est interdit, les femmes ne peuvent sortir de chez elles sans être voilées et accompagnées par un homme de leur famille, la polygamie est légalisée. Partout, y compris chez nos alliés que nous qualifions de « démocratiques », le droit de vote est abrogé, notre patrimoine commun a été détruit, les homosexuels sont défenestrés et l’esclavage est rétabli. Les jihadistes emportent comme butin les femmes qui leur plaisent et les abusent. Les enfants sont enrôlés de force comme soldats, kamikazes ou bourreaux.

                          La Syrie est une République, c’est-à-dire que son gouvernement sert l’Intérêt général sous le contrôle du suffrage universel. Le fait que son peuple ait participé massivement aux élections et que celles-ci aient été validées par les diplomates présents à Damas suffit à le prouver, même si nous nous y sommes opposés et si nous étions absents. Depuis la signature du Communiqué de Genève (2012), le gouvernement syrien applique scrupuleusement ses recommandations et le pays se dirige chaque jour un peu plus vers la Démocratie.

                          Cependant, nous restons aveuglés par la propagande de guerre de nos alliés, comme celle de l’« OSDH », une officine londonienne des Frères musulmans, ou du « Conseil national », une assemblée non-élue, dominée par les Frères. Ainsi, nous continuons à les accuser d’être une dictature, d’utiliser des armes chimiques ou d’avoir tué sous la torture 11 000 de leurs concitoyens. Pourtant, nous n’en sommes plus si sûrs : après la signature de l’accord 5+1 avec l’Iran, la Coalition a aidé les Syriens à défendre Hassaké.

                          Notre hargne à leur égard provient d’un malentendu. Nous avons été persuadés qu’ils voulaient la mort du Peuple israélien. Ce n’est pas le cas. C’est un Peuple pacifique. Ils réclament uniquement, conformément aux résolutions pertinentes de l’Onu, la restitution de leur plateau du Golan illégalement occupé. Le président Bill Clinton organisa des négociations en ce sens, qui échouèrent du seul fait de la partie israélienne, ainsi qu’il l’a attesté dans ses mémoires. Ils attendent de les reprendre et de les conclure.


                          • Massada Massada 30 septembre 2015 10:46

                            « Le raid français contre un camp d’entraînement de l’EI dans l’est de la Syrie a tué 30 combattants de l’EI, dont 12 enfants combattants, a affirmé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

                            quand des enfants combattants meurent à Gaza, ça fait pleurer Margot


                            • sirocco sirocco 30 septembre 2015 12:53

                              @Massada

                              Votre cynisme est sans bornes.

                              Les 400 + enfants qui sont morts à Gaza lors de la dernière offensive israélienne n’étaient nullement des combattants. Ils ont été tués dans leur maison parmi leur famille, dans la rue, sur la plage... déchiquetés par les éclats d’obus ou de missiles, par les bombes au phosphore et par les tirs de snipers.


                            • Doume65 30 septembre 2015 13:02

                              @Massada
                              « quand des enfants combattants meurent à Gaza, ça fait pleurer Margot »

                              Oui, en effet. Il n’y a que toi que ça ne fait pas pleurer, puisque tu prend bien soin de prendre tes distances d’avec Margot. Quant à ces enfants fanatisés combattant en Syrie, je pense que leur triste sort fait aussi pleurer tout le monde. Que veux-tu, même si tu trouves cela bizarre et très con, l’humanité est souvent comme ça : prompte à la compassion.


                            • Massada Massada 30 septembre 2015 13:09

                              @sirocco

                              Salam aleykoum

                              Ils ont été sacrifié par le Hamas, ce sont des martyrs de leur idéologie à la con.


                            • Le programme de transfert d’armements vers les terroristes est un succès. Contrairement aux prétentions de ce porte parole de la Maison Blanche, le 500 millions de dollars U.S. a bel et bien été dépensé : Pentagone : les USA font une « pause » dans la formation des rebelles syriens
                              .
                              .

                              Pentagone : les USA font une « pause » dans la formation des rebelles syriens

                              L’équipe du site

                              Les Etats-Unis font une « pause » dans la formation et l’équipement de rebelles syriens, le temps d’une révision de ce programme aux résultats insignifiants. 

                              « Nous avons fait une pause » dans l’acheminement des recrues vers les centres d’entrainement de Turquie et de Jordanie, a déclaré mardi le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

                              Mais l’armée américaine « continue de recruter » de futurs candidats, dans l’optique d’une reprise prochaine des formations, a-t-il dit, selon l’AFP.

                              Par ailleurs, le programme continue pour ceux qui l’ont déjà commencé, a-t-il ajouté.

                              Ce programme de formation et d’équipement de rebelles syriens lancé au début de l’année par les Etats-Unis, doté de 500 millions de dollars, devait concerner environ 5.000 rebelles par an pour combattre en Syrie le groupe takfiriste Daesh.

                              Mais il n’a pour l’instant permis de former que deux groupes de 54 et 70 combattants, selon les chiffres du Pentagone.

                              L’armée américaine a en outre reconnu que certains de ces combattants avaient remis la semaine dernière une partie de leur équipement et munitions au Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda.


                              • Donc, après la rencontre avec le chef du régime de l’Apartheid, Netanyahu, le président Poutine a reçu le président palestinien  smiley 

                                .

                                .La Russie est de retour au Proche Orient, par Israël Adam Shamir | Réseau International



                                Presque aussitôt après la rencontre avec Netanyahu, Poutine a reçu le président palestinien Mahmoud Abbas. Là encore, l’ambiance était très amicale. Abbas lui a expliqué les problèmes autour de la mosquée Al Aqsa de Jérusalem, où des fanatiques juifs provoquent et font des ravages. Il a mentionné la confiscation des terres chrétiennes près de Beit Jalla et bien d’autres causes de gros souci, y compris la nouvelle autorisation donnée par Israël de tirer sur les enfants palestiniens à balles réelles de calibre 22. Abbas a encouragé Poutine à sauver la Syrie de la désintégration, et a écouté les explications de Poutine sur les plans russes. Résultat, Abbas ne démissionne pas et ne rendra pas les clés de l’Autorité palestinienne à l’Assemblée générale de l’ONU, comme l’annonçaient certains observateurs, mais nous n’en sommes pas encore au dénouement.

                                Cette double rencontre a hissé la diplomatie russe à un niveau inédit. Jusqu’à maintenant, seuls les présidents américains étaient capables de rencontrer à la fois les Israéliens et les Palestiniens aussi chaleureusement, et de les assurer de leur protection. Maintenant la Russie est au niveau le plus élevé, et c’est certainement une grande réussite de Poutine, qui justifie d’emblée sa décision de s’engager en Syrie.


                                • Massada Massada 30 septembre 2015 12:56

                                  @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE

                                  la nouvelle autorisation donnée par Israël de tirer sur les enfants palestiniens à balles réelles de calibre 22.

                                  Malheureusement, on ne peut pas tout simplement viser dans la partie supérieure des maudits lapideurs et leur écrabouiller la tête d’une balle de calibre respectable au lieu de les blesser dans les jambes avec du 22LR !

                                  Encore une mesure qui ne sert à rien d’un gouvernement trop mou.


                                • Massada Massada 30 septembre 2015 13:18

                                  @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE

                                  Message à votre maitres iraniens : Israël n’a aucune intention de renoncer à sa liberté opérationnelle en Syrie a assuré mardi le ministre israélien de la Défense.
                                  Nous avons clairement dit aux Russes que nous n’avons pas l’intention d’abandonner notre capacité à défendre nos intérêts.
                                  Ne testez pas notre armée !


                                • ETIENNE 30 septembre 2015 17:28

                                  @Massada
                                  Quelle arrogance
                                  Votre petite armée ne fait déjà pas le poids face au hezbollah, alors face à la RUssie, et même la FRance...
                                  Et vous ne tiendriez même pas face au Hamas sans le soutien US


                                • Massada Massada 30 septembre 2015 18:17

                                  @ETIENNE

                                  Salam alekoum

                                  les arabes fêtent toujours leurs défaites comme des victoires, c’est comique.


                                • ETIENNE 1er octobre 2015 01:51

                                  @Massada
                                  Les soldats de Tsahal sont tellement fiers qu’ils portent des couches


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 1er octobre 2015 07:22

                                  @Massada
                                  pfff vous savez parfaitement que la Ruger 10/22 peut servir a tuer c’est l’arme qu’utilise vos forces et bizarrement celle qui est conseillée par les survivalistes pour sa polyvalence chasse et auto défense.Ne nous prenez pas tous pour des abrutis 


                                • Juste une précision.  Il n’y a pas de guerre en Syrie. En effet, aucun pays n’a déclaré la guerre a la Syrie et la Syrie n’a pas déclaré de guerre a aucun pays. Ce ne sont que des agences de renseignements qui financent, forment, informent , arment et soignent des terroristes. 

                                  Ces terroristes n’ont donc pas droits aux conventions de Genève. Selon les lois de nombreux pays, les terroristes sont passibles de la peine de mort . Je pose donc la question : la coalition russo-irako-irano-sino-syrienne doit-elle faire des prisonniers parmi les terroristes, les meurtriers et les égorgeurs ? 

                                  A mon sens non. Cela peut sembler cruel, pour certains. Je suis d’opinion qu’en exécutant
                                  140 000 de ces terroristes, la coalition fera fuir les 50 000 ou 60 000 autres terroristes de l’équipe américano-israélo-saoudienne. 

                                  Faut-il préserver la vie des terroristes blessés ? Je ne le crois pas. Le régime d’ Israël a amplement démontré, dans un récent passé, qu’il soigne les terroristes opérant en Syrie...dans le but de réintroduire ces terroristes en Syrie et ainsi commettre d’autres meurtres, viols, décapitations, etc... 

                                  La coalition russo-irako-irano-sino-syrienne doit donc, a mon sens, refuser les trêves et exécuter
                                  chaque terroriste.

                                  Source : Syrie : des centaines de terroristes tués - SAHAR FRENCH

                                  IRIB- Les sources médiatiques font état de la mort de 650 terroristes armés dans les villages frontaliers d’Al-Foua et de Kfaria au nord-ouest de Syrie.

                                  Selon la chaîne de télévision Al-Mayadeen, avant l’entrée en vigueur de la trêve dans ces deux villages à Idlib, plus de 650 terroristes armés liés aux groupes Jaych al-Fatah et le parti d’Al-Turkistani ont été tués.
                                  Les sources bien informées ont précisé que le nombre des terroristes tués était bien plus élevé que les chiffres annoncés. Les terroristes ont en effet été obligés d’accepter les conditions de l’armée syrienne et des combattants de la résistance pour la trêve.
                                  Par ailleurs les raids aériens contre les positions des hommes armés et des terroristes aux environs des villages de Kfaria et d’Al-Foua ont fait échouer les opérations des terroristes.
                                  Les forces de l’armée syrienne et les combattants du Hezbollah libanais ont aussi infligé un échec dur aux terroristes dans la ville de Zabadani sur les frontières syro-libanaises.


                                  • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 21 DE 88 )

                                    .

                                     

                                    .

                                    .Voici la raison qui explique les tremblements du chef de l’Apartheid israélien :
                                    Arrivée de six bombardiers russes Su-34 en Syrie | Réseau International

                                    Arrivée de six bombardiers russes Su-34 en Syrie

                                      30 septembre 2015  Valentin Vasilescu

                                    Les satellites-espions américains ont détecté le 28 septembre, la présence de six nouveaux avions russes à l’aéroport de Lattaquié. Il s’agit d’avions de bombardement de type Su-34. Ils viennent rejoindre les 30 avions existantes (4 Su-27M1, 12 Su-24M2, 12 Su-25M3, 2 Il-20M1) et les 34 hélicoptères (Mi-24PN, Mi-35M, Mi-8AMTSh).

                                    http://reseauinternational.net/comment-les-avions-de-combat-russes-sont-ils-arrives-en-Syrie-sans-que-personne-ne-Sen-apercoive/

                                    Les Russes n’ont pas caché que les Su-34 ont décollé de la base aérienne de Mozdok (Ossétie du Nord) et qu’ils étaient arrivés en Syrie via la mer Caspienne, l’Iran et l’Irak, et ont publié une photo d’un Su-34 sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de Lattaquié.

                                    Dans un article précédent, j’ai essayé de déchiffrer les objectifs de Poutine dans les actions militaires en Syrie, et je disais que c’était une opportunité pour la Russie pour tester en conditions de combat le nouvel avion Su-34, capable de lancer 9 tonnes de bombes et de missiles à guidage laser, infrarouge, TV et GPS. L’avion Su-34 est celui qui correspond le mieux à la mission d’une zone d’exclusion aérienne (bombardement à moyenne distance pour couper l’approvisionnement ou l’afflux de troupes ennemies en profondeur). Pour cette version, l’armement utilisé est : 36 bombes FAB-250 (250 kg).

                                    http://reseauinternational.net/que-cherche-Poutine-a-travers-une-action-militaire-en-syriece-urmareste-Putin-prin-actiunile-Militare-DIN-Siria/

                                    Pour les missions de reconnaissance, l’avion transporte sous le fuselage un conteneur M400 contenant des capteurs infrarouges Raduga, une caméra panoramique AP-403 et AP-404, un appareil photo plan incliné AK-108FM. A la place du M400, il peut y avoir un conteneur M402 Pika de type SLAR (side-looking airborne radar). Le Su-34 peut également être utilisé comme une plate-forme pour le brouillage actif dans une zone de service aérien, pour couvrir une formation aérienne de combat ou pour l’escorter avec une protection de brouillage. À cet effet, le Su-34 transporte un conteneur brouillage de grande puissance L175V/KS418 équipé avec un DRFM (Digital RF Memory). En outre, le Su-34 possède trois réservoirs supplémentaires lui permettant de voler 8 heures sans interruption.

                                    Quels autres types d’avions pourraient avoir été acheminés en Syrie par la Russie ? Le 16 août 2015, l’Agence de presse turque BGN avait annoncé que la Russie avait livré à l’armée syrienne 6 avions MiG-31 qui étaient déjà opérationnels sur la base aérienne de Mezze, à la périphérie sud-ouest de Damas. L’information a, par la suite, été confirmée par des images prises par des satellites-espions occidentaux. Etant donné que la Russie ne peut se permettre de laisser sans protection ses avions chasseurs-bombardiers, de reconnaissance et de bombardement, ni les laisser à la merci d’une quelconque attaque d’avions des voisins de la Syrie, la présence de quelques MiG-31 était une nécessité. Ces MiG-31 auront, en plus, le rôle d’empêcher les Américains de mettre en place une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie.

                                    http://reseauinternational.net/la-Russie-tente-dannihiler-la-possibilite-dune-zone-dexclusion-aerienne-en-Syrie/

                                    Le MiG-31 patrouille à haute altitude (20 000 m) avec une vitesse maximale de 3.000 km/h, pendant deux heures, couvrant un faisceau d’une ouverture de 400 km. Il peut détecter simultanément 24 cibles aériennes ou spatiales sur une distance allant jusqu’à 400 km, et peut choisir les 10 plus dangereuses d’entre elles pour diriger contre elles les missiles de longue portée. Le MiG-31 est armé de missiles BVR (Beyond-Visual Range : au-delà de la portée visuelle) R-33, R-37 et Novator KS-172S-1, d’une portée de 300 à 400 km. L’avion est efficace contre les missiles de croisière et les radars volants Boeing 737 (AEW&C) et E-3 Sentry (AWACS), sans lesquels il ne peut y avoir de zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie.

                                    Valentin Vasilescu


                                    • Préparez les pleureuses ! Au cour des 12 prochains mois, a chaque fois qu’une opération anti-terroristes sera réalisée, les médias occidentaux, aux ordres, s’empresseront de mettre la lumière sur les dommages collatéraux....des tirs de l’aviation russo-irako-irano-sino-syrienne. Comme nous le dit Dieudonné, ’’...ce sont des frappes chirurgicales ...mais ce n’est pas de la micro-chirurgie non plus ! ...’’ 

                                      De sources iraniennes : 

                                      IRIB :Des unités de l’armée arabe syrienne ont porté des frappes contre des repaires des organisations terroristes dans les villages de Cheikh Lutfi, Koueires, Arbid, Rasm al-Abd et à l’entour de l’Aéroport de Nayrab, a déclaré une source militaire à Sana.La source a précisé que des terroristes, 

                                      dont la plupart sont du Front Nosra, avaient été tués ou blessés alors que leurs véhicules dotés de mitrailleuses lourdes et moyennes et leurs différentes munitions avaient été détruits.D’autres terroristes ont été tués à l’entour de la Faculté aérienne à l’est de la ville d’Alep.D’autres repaires des terroristes ont été détruits dans les quartiers de Boustan al-Bacha, Abou Zeid, Karm al-Mayssar, Jadideh, Chaar, Bulstan al-Qoasr, Qadi Askar et Manacher al-Hajar, selon la même source.Par ailleurs, des sources sur le terrain ont déclaré au correspondant de Sana que plus de 30 terroristes avaient été tués lors d’opérations précises menées par l’armée arabe syrienne dans la ville d’Alep et sa banlieue.A Quneitra, l’armée a abattu, en collaboration avec des groupes de la défense populaire, au moins 15 terroristes, lors de ses opérations dans la banlieue de Quneitra.Des sources sur place ont déclaré à Sana que de violents accrochages s’étaient éclatés entre une unité de l’armée et des groupes de la défense populaire d’un part et des terroristes du Front Nosra de l’autre au tournant des fermes d’al-Amal dans la banlieue-nord de la ville.Les sources ont souligné que tous les terroristes avaient été tués, alors que leurs armées avaient été détruits.De même, une unité de l’armée a détruit deux véhicules des terroristes dans la localité de Taranja et près de la principale place de la localité de Hamidiya.Dans la banlieue-sud d’Idleb, huit terroristes au moins ont été abattus dans la localité de Taman’a relevant à Maaret al-Nohman, selon des sources sur place.« Deux véhicules dotés de mitrailleuses lourdes ont été détruits avec les terroristes s’y trouvant sur la route Jisser Choughour-Frika », ont ajouté les mêmes sources.Des terroristes de la soi-disant « Armée de Fateh » ont aussi été abattus dans la localité d’Abou Dhouhour.Dans la banlieue-nord de Hama, l’armée a infligé aux terroristes de lourdes pertes dans la localité de Latamneh et à l’est de Morak.Des sources sur le terrain ont souligné que des unités de l’armée, en collaboration avec des groupes de la défense populaire, avaient visé les caches de Daech aux villages de Rahjan, Jana Albawi et Touloul Homer, et leur infligé de lourdes pertes.A Homs, une unité de l’armée a éliminé nombre de chefs des réseaux terroristes dans la zone de Houla au nord-ouest de la ville, selon un source militaire qui s’exprimait à Sana.A Lattaquié, une unité de l’armée, en collaboration avec des groupes de la défense populaire, a exécuté une opération spécifique contre une cache des réseaux terroristes au village de Mreij au nord-est de Lattaquié, tuant sept parmi eux et détruisant un véhicule avec les armes qui étaient dedans.A Daraa, nombre de terroristes ont été abattus dans des frappes portées par l’armée contre leurs caches au centre-ville de Tafas au nord de Daraa.Les opérations de l’armée ont aussi pris pour cible les caches des soi-disant Front Nosra, le Mouvement de Mouthana, le Mouvement d’Ahrah al-Cham et Alwiyat al-Omari à l’ouest de la mosquée d’Abou Baker à Daraa al-Balad et à l’entour de la compagnie de l’électricité à Daraa al-Mahatta.Les opérations s’étaient soldées par la neutralisation de nombre de terroristes et la destruction de leurs armes, selon la source militaire.


                                      • Werner Laferier Werner Laferier 30 septembre 2015 15:55

                                        Combien de morts, d’amputés, etc., si on n’avait rien fait en Irak et en Libye ?
                                        Le critère est simple. Si un peuple écrasé par la tyrannie demande de l’aide, et aspire à établir sa démocratie, le monde libre n’a-t-il pas un devoir envers eux ?

                                        Il faut aussi comprendre que tant qu’un peuple n’est pas d’accord qu’on fasse une incursion pour défaire son régime, non seulement une telle initiative ne pourrait jamais être justifiée, mais elle serait impossible logistiquement à accomplir. Évidemment la même chose s’applique à l’Iraq. Les peuples libyens irakiens et syriens demandent une intervention des occidentaux, pays civilisé afin de détruire leurs tyrans. Forcément ce qui se passe par la suite doit être considéré comme la responsabilité du pays concerné.
                                        D’ailleurs l’Iraq accepte entièrement ce principe, à tel point que lorsque Kofi Annan alors Secrétaire-Général de l’ONU, a fait la faute de suggérer publiquement que l’Iraq était mieux sous Saddam Hussein, les autorités irakiennes de Nouri Al Maliki, n’ont pas perdu de temps pour le mettre à sa place sans façon.
                                        D’où vient la force subite d’un groupuscule comme Daech si ce n’est que c’étaient des prisonniers politiques de Assad, libérés et armés par le régime pour contrer la rébellion réclamant un peu de liberté. d’ailleurs, à aucun moment, l’armée « régulière » n’a affronté Daech. dès que le contact est établi, l’armée se retire et laisse le champs libre à son pseudo adversaire.
                                        l’ennemi n’est pas la marionnette mais le marionnettiste. se tromper de cible c’est être au mieux dupe et au pire complice de génocide. rappelons au passage que si Poutine est le bras droit d’Assad, le Hezbollah, notoirement reconnu terroriste, en est le bras gauche.
                                        Détruire Assad, c’est mettre un terme au terrorisme dans la région et probablement faire fleurir des démocraties dans la région, ne pas oublier que le régime d’Assad est le dernier régime fasciste nationaliste arabe.


                                        • malitourne malitourne 30 septembre 2015 16:01

                                          @Werner Laferier
                                          Tu peux raconter ça sur BFM TV, mais sur AgoraVox, peu de monde goûtera la soupe que tu nous sers. C’est bien d’essayer


                                        • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 30 septembre 2015 16:19

                                          @Werner Laferier

                                          «  le monde libre » ....  smiley


                                        • Werner Laferier Werner Laferier 30 septembre 2015 16:50
                                          Depuis des décennies le clan El Assad massacre son peuple et la majorité sunnite avec la bénédiction de la Russie. Le drame syrien actuel provient de cette histoire et l’oublier serait la meilleure façon de perpétuer cet état de fait. Bachar ne sera jamais la solution au drame syrien puisqu’il en est la cause unique. Poutine ne fait qu’exploiter les lâchetés de l’occident en apparaissant de nouveau comme un chef de guerre afin de faire oublier la misère qu’il impose à son peuple..
                                          Il n’est pas difficile de deviner que les russes vont essentiellement frapper l’ASL plutôt que Daesh, leur méthode depuis Staline à toujours été de liquider tout ce qui pouvait ressembler à une opposition démocratique.....entre la Syrie d’aujourd’hui et la Pologne des années 40, pas de différence !
                                          Un dictateur au secours d’un autre ! les victimes sont les civils syriens qui maintenant vont se faire massacrer par des armes russes plus développées !
                                          La Russie est un état barbare, voyou, sa chute se fera en 2016 (voir précédent commentaires qui en expliquent les raisons).




                                          • malitourne malitourne 30 septembre 2015 16:54

                                            @Werner Laferier
                                            D’après ta logique, Daesh est donc un bienfaiteur par rapport à Assad. Qu’attends tu pour t’enroler avec eux...


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 septembre 2015 17:23

                                            Bonjour Werner,
                                            .
                                            " Depuis des décennies le clan El Assad massacre son peuple et la majorité sunnite avec la bénédiction de la Russie. « 
                                            .
                                            Vous nous présentez seulement une vision par un petit angle de vue sur l’échiquier mondial !!!
                                            .
                                            Voici la vision avec un bien plus grand angle !
                                            .
                                            Cela commencera dans les années 50 .... Iran 1953 alors que Mossadegh venait d’être démocratiquement élu ... I était considéré comme »l’espoir pour la démocratie" ... puis les américains ont charge un agent de la CIA, Kermit Roosevelt, un parent de Teddy Roosevelt, qui organisera avec une valise contenant des millions de dollars un renversement de régime ... voire le passage de la vidéo suivante à partir de 2:47 ... 2 minutes et 47 s
                                            .
                                            Les Confessions d’un assassin financier - John Perkins
                                            https://www.youtube.com/watch?v=3wszOnyMr1M
                                            .
                                            L’OTAN est une organisation criminelle laquelle à crée et financé des nombreuses formations terroristes depuis des dizaines d’années !
                                            .
                                            Michel Collon - l’Otan une association de criminel
                                            https://www.youtube.com/watch?v=DYe1jDL5emk
                                            .
                                            L’OTAN avait crée et financé GLADIO
                                            http://www.inexplique-endebat.com/2015/05/gladio-l-armee-secrete-de-l-otan.html
                                            .
                                            L’OTAN avait crée et financé Al-Qaïda avec l’aide de Wahhabites (Arabie Saoudite et Qatar)
                                            https://www.youtube.com/watch?v=Bknv1I9XsKo
                                            .
                                            Le général Clark révèle que Daesh est un projet israélien
                                            http://www.voltairenet.org/article186819.html
                                            .
                                            Dans la vidéo suivante Regis Chamagne évoque le fait que DAESH à été crée par le CIA et le MOSSAD (passage à partir de 2:00)
                                            http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/regis-chamagne-en-syrie-nous-50995
                                            .
                                            L’UPR propose, entre autres, de quitter l’OTAN une organisation criminelle qui nous entraine dans des sales guerres !
                                            http://www.upr.fr


                                            • Juste une précision.  Il n’y a pas de guerre en Syrie. En effet, aucun pays n’a déclaré la guerre a la Syrie et la Syrie n’a pas déclaré de guerre a aucun pays. Ce ne sont que des agences de renseignements qui financent, forment, informent , arment et soignent des terroristes. 

                                              Ces terroristes n’ont donc pas droits aux conventions de Genève. Selon les lois de nombreux pays, les terroristes sont passibles de la peine de mort . Je pose donc la question : la coalition russo-irako-irano-sino-syrienne doit-elle faire des prisonniers parmi les terroristes, les meurtriers et les égorgeurs ? 

                                              A mon sens non. Cela peut sembler cruel, pour certains. Je suis d’opinion qu’en exécutant
                                              140 000 de ces terroristes, la coalition fera fuir les 50 000 ou 60 000 autres terroristes de l’équipe américano-israélo-saoudienne. 

                                              Faut-il préserver la vie des terroristes blessés ? Je ne le crois pas. Le régime d’ Israël a amplement démontré, dans un récent passé, qu’il soigne les terroristes blessés opérant en Syrie...dans le but de réintroduire ces terroristes en Syrie et ainsi commettre d’autres meurtres, viols, décapitations, etc... 

                                              La coalition russo-irako-irano-sino-syrienne doit donc, a mon sens, refuser les trêves et exécuter
                                              chaque terroriste.

                                              Source : Syrie : des centaines de terroristes tués - SAHAR FRENCH

                                              IRIB- Les sources médiatiques font état de la mort de 650 terroristes armés dans les villages frontaliers d’Al-Foua et de Kfaria au nord-ouest de Syrie.

                                              Selon la chaîne de télévision Al-Mayadeen, avant l’entrée en vigueur de la trêve dans ces deux villages à Idlib, plus de 650 terroristes armés liés aux groupes Jaych al-Fatah et le parti d’Al-Turkistani ont été tués.
                                              Les sources bien informées ont précisé que le nombre des terroristes tués était bien plus élevé que les chiffres annoncés. Les terroristes ont en effet été obligés d’accepter les conditions de l’armée syrienne et des combattants de la résistance pour la trêve.
                                              Par ailleurs les raids aériens contre les positions des hommes armés et des terroristes aux environs des villages de Kfaria et d’Al-Foua ont fait échouer les opérations des terroristes.
                                              Les forces de l’armée syrienne et les combattants du Hezbollah libanais ont aussi infligé un échec dur aux terroristes dans la ville de Zabadani sur les frontières syro-libanaises.


                                              • Massada Massada 30 septembre 2015 18:16

                                                Bombardement russe en Syrie, 37 civils tués


                                                • Oups... en double ! 

                                                  Un détail :  l’armée syrienne vas-elle exécuter les terroristes PRISONNIERS elle-même ? J’en doute. La raison ? Évidemment , c’est pour ne pas que nos ’’amis’’ de la CIA et du MOSSAD puissent répéter le scénario Libyen....de désinformation et propagande avec leurs médias aux ordres.

                                                   En général, ce travail sera exécuté localement par des membres du Hezbollah, parfois par des iraniens et possiblement par des membres d’unités spéciales de l’armée chinoise.
                                                  Parfois ils succomberont au terme de leur ’’interrogatoire’’. Il faut rappeler que la convention de Genève ne s’applique nullement aux terroristes. 

                                                  Je sais. C’est cruel. Ce sont les risques du métier de terroristes - égorgeurs - violeurs. La paye
                                                  saoudienne était attirante,,,mais plusieurs de ces terroristes-mercenaires de l’équipe américano-israélo-saoudienne n’ont pas réfléchis aux conséquences.  Ils auront été les idiots inutiles de Zbigniew Brzeziński, des saoudiens et du chef du régime israélien Nétanyahu.


                                                  • C’est le début de la fin pour le Kényan Barak ’’Barry ’’ Obama ’’Soetoro’’. Bah ! Au moins, Trump, lui , ne consomme pas de crack et n’est pas bisexuel smiley

                                                    La biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA (1ére partie), par Wayne Madsen

                                                    La biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA (2nde partie), par Wayne Madsen

                                                    Mia Marie Pope Oust Obama - YouTube

                                                    Mia Marie Pope Strikes Again - YouTube



                                                    Le président russe Vladimir Poutine mérite les « meilleures notes » en termes de leadership, a déclaré le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump au cours de l’émission O’Reilly Factor (Le facteur d’O’Reilly) à la chaîne Fox News.

                                                    "Je voudrais entretenir de bonnes relations avec M. Poutine. C’est une question de leadership", a fait remarquer l’homme politique.

                                                    "J’ai séjourné à Moscou il y a deux ans. Et je suis convaincu qu’on peut s’entendre avec ces gens-là et même s’entendre fort bien. On peut parler affaires avec eux. Obama n’y arrive pas", a-t-il poursuit.

                                                    "Barack Obama préfère jouer au golf au lieu de s’occuper des gens. Etre leader, c’est être capable d’écouter tout le monde", a ajouté le favori des primaires au sein du parti républicain.

                                                    Donald Trump a également souligné qu’"il ne voyait rien de mal à ce Moscou soutienne Damas dans la lutte contre l’Etat islamique (EI)".

                                                    « Si Poutine envisage de lutter contre l’EI, qu’il le fasse. Pourquoi doit-on tout faire seuls ? », a-t-il relevé.



                                                    Donald Trump a parlé en bien du président syrien Bachar el-Assad tout en soulignant "que pour le moment, il n’y a pas de meilleure alternative".

                                                    "J’ai observé personnellement plusieurs acteurs politiques en Syrie et Assad, entre autres. Il est peut-être meilleur que tous ces gens-là à qui l’on accorde un large soutien, étant donné que l’on ne connaît même pas ceux que l’on soutient", a-t-il ajouté.

                                                    D’après un sondage récent de la CNN, Donald Trump est le mieux placé par rapport aux autres candidats aux primaires du parti républicain, en bénéficiant du soutien de 24% des électeurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Virgile Thomas


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité