• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Procès à sens unique d’Esteban Morillo : quand la lutte des classes (...)

Procès à sens unique d’Esteban Morillo : quand la lutte des classes s’en mêle

L'affaire Méric fut ce fait divers qui égaya l'année 2013 avec le mythe de la "lutte contre la fascisme" en ligne de mire. Une bagarre entre deux bandes politisées, un mort, une couverture médiatique disproportionnée et un procès à sens unique ; bref une histoire révélatrice de l'air ambiant. Il n'est pas question dans cet article de remettre en cause une décision de justice, mais de faire le constat que la politisation de la magistrature et un conflit de classes sociales ont marqué la procédure.

A Paris, nous avons tous connu ces groupes de jeunes gens, peu matures donc peu conscients du sens d'un engagement politique à dix-huit ans, l'âge de révolte. A gauche, les fils de bonne famille, cultivés et aisés, qui cherchaient à s'encanailler en faisant le coup de poing contre les CRS durant les diverses manifestations. A droite, des gosses de familles pauvres, qui trainaient dans les tribunes des stades de foot, buvaient beaucoup, aimaient la baston et les fringues de marque. D'un côté, on se lavait peu, on portait des pantalons troués et on écoutait les Doors comme papa-maman en leur temps. De l'autre, on cherchait à compenser sa pauvreté par des vêtements "sportwears" et une coupe de cheveux bien réglée. Chez les "riches", c'était l'épanouissement personnel et le rejet de l'autorité, jugée inutile, qui prévalait. Le mai 68 des parents n'était pas si éloigné. Chez les autres, c'était la dureté de l'existence, les petits boulots, le hard rock (puis hélas le rap) et le hooliganisme. Les uns lisaient Charlie-hebdo et les inrocks', les autres ne lisaient pas, hormis l'équipe. Il y a vingt-cinq ans, les bandes de jeunes parisiens fonctionnaient ainsi. C'est toujours le cas : On rappelera qu'il y a quelques temps, des "antifas" furent interpellés par la police à l'issue d'une manifestation : il s'agissait d'un ingénieur et d'une étudiante HEC notamment. On est très loin de la lutte des classes et de l'anti-fascisme des résistants gaullistes et communistes qui, eux, prenaient de vrais risques face à des ennemis qui ne plaisantaient pas.

Les temps ont finalement peu changé sur Panam. A l'occasion d'une vente de vêtements Fred Perry, la marque préférée des gros costauds, les uns ont attendu les autres pour en découdre. Clément Méric, jeune leucémique affaibli, ne s'est pas relevé. Son opposant, Esteban Morillo, a fini en prison d'où il n'est pas prêt de sortir, puisque son procès a débouché sur onze ans de peine à son égard. L'un comme l'autre étaient manipulés par des "leaders" associatifs, plus ou moins liés aux service de police, qui étaient conscients de formater et de manipuler des jeunes influençables. Le véritable responsable de la mort de Clément, c'est d'abord celui ou celle qui l'a embrigadé. Mais ce n'était pas l'avis des jurés de la cour d'assises de Paris.

Pourtant, Morillo et Samuel Dufour, l'autre prévenu (sept ans de réclusion pour... complicité !), avaient fait profil bas et demander pardon à la famille de Méric. Ils avaient un bon avocat, Me Maisonneuve, et ils s'étaient relookés, en tirant un trait sur la politique. Cela n'a pas suffit, car l'acte violent n'est pas la seule raison de leur lourde condamnation. En comparaison, Jawad le logeur de Daesch n'a écopé que de huit ans de taule pour avoir massacré au hachoir son meilleur ami. Julien Quemeneur, jeune supporter du PSG abattu par un policier véreux devant le Parc des Princes un soir de match, n'a pas retenu l'attention de la justice qui a relaxé son assassin bien qu'il n'y avait pas légitime défense avérée...

C'est qu'il y a une dimension idéologique au procès. Morillo était un vilain "facho". Il faisait parti de cette ultra-droite groupusculaire qui fait fantasmer les bobos bien-pensants, au point que cinq cents manifestants se seraient rassemblés Place St Michel le jour du procès pour protester contre le fantôme du fascisme, un courant extrémiste qui n'a jamais perçé en France. En temps normal, pour une échauffourée qui aurait mal tourné, le prévenu aurait été condamné pour avoir donné la mort sans préméditation. Ici, le procès fut autre car il a été reproché au jeune rebelle de s'être défendu (car Méric avait attaqué le premier) et de ne pas s'être laissé corriger. Morillo a d'ailleurs déclaré qu'il aurait préféré être à la place de sa victime, ce qui lui aurait évité le sinistre carnaval qu'il endure depuis cinq ans...

L'aspect dérangeant de cette affaire, c'est le conflit entre de classes sociales antagonistes qui en découle. Durant le procès, les observateurs ont constaté les connivences entre les magistrats et la famille de profs et de journalistes aisés de Méric. Ces gens sont du même monde. Agnès Méric, sa maman, a appelé à "continuer la lutte contre le terreau de l'extrême-droite". Autrement dit, il faut combattre le "racisme", aider les migrants (qu'elle n'accueille pas à son domicile), lutter contre les "préjugés" et tout ce qui représente l'autorité (?). Professionnels de l'information, magistrats, enseignants du supérieur... Ces gens habitent les mêmes quartiers, fréquentent les mêmes lieux de vie (écoles, restaurants...) : ils sont déconnectés des réalités. Les jurés étaient tous parisiens : la transformation de la sociologie démographique parisienne ne laisse guère de doute quant à leur composition, très bourgeoise. Ces gens bien nés étaient entre eux pour juger les gueux qui eurent l'audace de ne pas penser comme eux et de rechercher le conflit de classes. Est-ce la peur de "fascisme" ou celle du peuple énervé, celui des stades de foot et des conflits ouvriers, qui a motivé inconsciemment le microcosme juridique ? Craignent-ils une révolution du lumpenprolétariat ?

Nos bourgeois bien nés auraient été plus indulgents face à un terroriste salafiste, à qui ils auraient accordé l'excuse sociale de prétendues discriminations. Dans le cas Morillo, pas de quartier ! Et un message clair : les gosses de la bonne bourgeoisie sont sacrés, ils ont tous les droits y compris celui de provoquer des violences de rue. Malheur à celui qui les remettra à leur place et qui en subira les sévères conséquences juridiques. Il ne s'agissait pas d'un procès politique entre ultras, mais bien d'un procès de classes sociales : l'ouvrier de l'Aisne Esteban Morillo a gagné dix ans de Bastille pour avoir tué un enfant de l'oligarchie parisienne. On comprend cette peur du peuple qui agite notre classe politico-médiatique effrayée par le populisme, c'est-à-dire le parti du peuple, et qui n'entend pas se laisser déborder. Le petit peuple n'a pas le droit d'être virulent, surtout à l'égard de ses maitres. Les beaux principes, c'est pour le décor. Quand on vous dit que le communautarisme est la norme en France, c'est à tous les niveaux, ethnique comme social...

source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/aisne/esteban-morillo-principal-accuse-mort-clement-meric-j-aurais-voulu-que-ce-soit-moi-plutot-que-lui-1539392.html

PS : Clément militait parait-il en faveur des migrants, dont le quartier de ses parents était préservé. En cherchant sur google un article avec pour mots-clés "peur des bourgeois de la violence du peuple", vous tombez sur cet article très instructif issu de Sputniks : quand les prolos de toutes les origines saturent face aux protégés des antifas. Quand on vous dit qu'entre Morillo et Méric, il y avait bien un antogonisme de classe sociale :

https://fr.sputniknews.com/france/201808311037896945-france-paris-magrants-centre-ouverture-protestation


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • NEMO Chourave 19 octobre 13:51

    Les antifas ont le même rôle partout (« à l’insu de leur plein gré », évidemment).

    Chomsky : « les antifas font un énorme cadeau à la droite ...

    • NEMO Chourave 19 octobre 13:52

      @Chourave


    • Pere Plexe Pere Plexe 19 octobre 14:52

      @Chourave
      ...certains poussent le vice à mourir en martyr sous les coups d’un bas de plafond.


    • bluerage 19 octobre 17:11
      @Pere Plexe

      C’est la meilleure, Meric un martyr, loooooooooooooooll !!! Un roquet qui cherchait la bagarre et qui l’a trouvée, désolé pour lui mais apparemment ça ne s’est pas passé comme il imaginait, pauvre tâc*e
      Votre commentaire me laisse perplexe quant à l’état de votre fascisme intrinsèque...

    • sls0 sls0 19 octobre 14:00

      A gauche, les fils de bonne famille,cultivés et aisés, qui cherchaient à s’encanailler en faisant le coup de poing contre les CRS durant les diverses manifestations. A droite, des gosses de familles pauvres,


      Il fallait oser sorti cette phrase.
      La gauche qui représente la classe riche et la droite la classe pauvre.

      • NEMO Chourave 19 octobre 14:08

        @sls0

        Si vous ne l’avez pas encore fait, lisez ça : Pourquoi les pauvres votent à droite

        Et ça : Pourquoi les riches votent à gauche


      • @sls0
        La région parisienne n’a rien à voir avec la république dominicaine où vous résidez, et Paris a changé depuis vingt ans pour sa population...


      • Rmanal 19 octobre 15:07

        @sls0

        C’est dans la lignée de la nouvelle politique des bas du front qui se veulent la voix du peuple. Au moins avec le père c’était clair.
        A l’auteur de cet article ridicule de bêtise, à l’époque que vous citez, les blacks dragons et les bandes de skins se battaient régulièrement aux alentours des Halles. Les premiers étaient issus des banlieux pauvres, les deuxième des quartiers de Paris, l’un des « chefs » étant le fils de la Procureur de Paris de l’époque, ce qui explique que ces bandes de fachos bénéficiaient d’une certaine mansuétude. 
        Bref une réalité historique bien loin des habituels mensonges propagandistes de l’extrême droite.

      • foufouille foufouille 19 octobre 15:35

        @sls0

        tu devrais revenir en france pour voir si c’est vrai. la gauche est surtout composée de classe moyenne et de « fonctionnaires ». les sans dents comme dit hollande, ne votent pas ou FN.


      • berry 19 octobre 16:04

        @sls0

        Le meilleur exemple, c’est Paris.
        C’est la ville la plus riche de France, avec des prix des logements entre 10 000 € et 20 000 € le m2 et les parisiens élisent pourtant des maires socialistes depuis 2001.


      • sls0 sls0 19 octobre 16:18

        @Chourave

        Enquête Sipra/Sopra après le premier tour.
        32% des oubliés ont voté FN.
        Dans un sens c’est le FN qui récupèrent le plus gros pourcentage.
        Les 68% restant échappent à l’extrême droite. Donc l’extrême droite ne récupère pas la majorité des pauvres.
        La gauche avec Mélanchon et Hamon ont récupéré le même pourcentage.
        En traduisant votre phrase en plus concis ça donne : Pourquoi 32% des pauvres votent à l’extrême droite et pourquoi les riches votent à droite, 57% pour Macron et Fillon.

        Je me base sur des chiffres, les pauvres c’est <1200€, les riches >3000€. C’est carré et il y a des limites représentatives.

        Vos preuves sont deux livres de Thomas Frank, excellent historien américain. Vos deux livres sont une analyse des élections américaines.
        A l’origine les républicains étaient un peu à gauche, ensuite c’est les démocrates qui ont pris le relai.
        Maintenant les deux partis se battent pour celui qui sera le plus aux ordres de la finance et de l’Amérique profonde.
        Aux dernières élections les classes pauvres ont voté Trump, un électron libre qui a échappé aux républicains.
        Ca mérite une analyse, ce qu’a fait Franck. C’est typiquement américain et ne concerne pas la France.

        Cet article et les commentaires c’est à celui qui déforme le plus la vérité ?

      • sls0 sls0 19 octobre 16:30

        @France Républicaine et Souverainiste
        La France ça ne fait que 6 ans que je l’ai quitté en tant que résidence. J’y retourne quand même la dernière fois remonte à 6 mois. J’ai des contacts hebdomadaires. Donc la France actuelle je la connais. Ma présence ici prouve que je m’intéresse un peu.

        La seule différence c’est que je ne baigne pas dans un excès d’information voir de propagande. Si je vais au bistrot ça ne parle pas de Melanchon en ce moment. Très efficace pour prendre du recul et analyser sereinnement.
        C’est une ancienne dictature ici, il en reste des traces.
        Ca m’aide pas mal à relever les indices fachisants ailleurs.

        Un peu d’éloignement ne dénature pas les analyses, on a la tête hors du guidon.

      • sls0 sls0 19 octobre 16:44

        @berry
        61% de locataires à Paris.

        50% des prestations sociales sont versées à Paris.
        Oui il y a du riches à Paris mais il y a aussi du pauvre qui peut expliquer que les votes soient à gauche.
        Une étude INSEE qui donne plus de détails.
        Et oui, des chiffres aussi mais moins clichés.
        Un prix au m2 élevé fait que les marchands de sommeils entassent plus les pauvres c’est tout.

      • sls0 sls0 19 octobre 16:47

        @foufouille
        Il n’est pas nécessaire que je revienne en France pour analyser les stats. Celà dit tout les 1 à 2 ans je passe quelques mois en Europe dont la plus grosse partie en France.


      • foufouille foufouille 19 octobre 17:34

        @sls0

        un studio dans paris, c’est 700€ : 2100 de revenus, pauvre c’est 800, l’apl max est 245 et un peu plus pour paris. le seul pauvre qui existe dans paris est sdf ou hébergé. ça fait 20 ans que on a 6000 000 de sans emplois, plus les étrangers sur les chantiers, etc. donc voter FN est compréhensible.


      • Cadoudal Cadoudal 19 octobre 18:06

        @foufouille
        - C’est pour vous signaler un couple de SDF
        - D’accord, ils sont dans cette situation depuis combien de temps ?
        - Cela fait un peu plus d’un an que Emmanuel et Isabelle vivent dans leur voiture
        - Ah ... heu ... Emmanuel et Isa .... heu oui, ils ne sont pas migrants donc ?
        - Non pourquoi cette question ?

        - Heu ... oui, enfin nous allons voir ce que nous pouvons faire ...


      • sls0 sls0 19 octobre 18:24

        @foufouille
        C’est pas avec moi qu’il faut discuter mais avec l’INSEE, ce sont leur chiffres. J’ai tendance à plus leur faire confiance qu’à vos clichés.

        Oui ça vote FN et c’est compréhensible, 32% le même que la somme de Mélanchon et Hammon qui représentaient la gauche.

        Vous parlez de 20 ans, pour moi c’est depuis 83 avec le virage libéral que le pauvre ou plutôt le bas revenu a été ignoré et est encore ignoré par certains.
        Pour le peu qu’un parti s’y intéresse, les oubliés s’y accrochent comme à une bouée.
        Complètement ignoré par Macron ça n’a pas empêché son élection.
        De la stratégie politique c’est tout avec les pauvres comme dindon de la farce.
        C’est de la poudre aux yeux, nos députés font ce que dit Bruxelles.
        Il y a les députés européens qui n’ont aucun pouvoir.
        Il n’ y a plus de démocratie, c’est la commission qui dirige, c’est écrit dans les traités que l’on peut modifier qu’à condition qu’il y ait unanimité des pays.
        La démocratie c’est plié tant qu’on est sous couvert de ces traités.
        On a dit non à ces traités, ils sont passé 5 ans plus tard.

        Les pauvres ils peuvent voter pour qui ils veulent, ils l’ont dans l’os. La commission est ultra libérale et c’est elle qui décide. Elle n’est pas élu, c’est de l’exécutif, il n’y a plus de législatif avec du pouvoir en Europe c’est tout.
        Ce système ne dérange pas en général et encore moins les électeurs de Macron. Même un pauvre la plupart du temps est pro Bruxelles. Je n’ai pas écrit pro européen, mais pro Bruxelles. Pour moi l’Europe telle que je l’appréciait est morte avec les traités.

      • Cadoudal Cadoudal 19 octobre 18:36

        @sls0

        En 40 ans, la ville a perdu 20 000 habitants. Auparavant, la gauche représentait la classe moyenne. La crise l’a affaiblie. La gauche n’a pas répondu à ses peurs  : le déclassement, les retraites, l’immigration. À la recherche d’une protection, elle croit la trouver à droite et à l’extrême droite. »


      • sls0 sls0 19 octobre 19:10

        @Cadoudal
        Quelle gauche ? Les socialistes depuis 1983 j’ai de gros doutes.

        Les communistes se sont écroulés avec le mur de Berlin.
        Des gens avec une pensée à gauche, oui mais représenté par qui ?
        Trompés par qui, je peux répondre mais représentés ?
        Les privatisations de Jospin c’est assez éloigné de l’esprit du Comite National de la Résistance.
        CNR le seul moment où l’intérêt général est passé avant mais on sortait d’une guerre qui avait disqualifié le politique.
        Tant que cette disqualification est resté dans les esprits c’est resté humain, ensuite retour du libéralisme économique.

      • foufouille foufouille 19 octobre 19:12

        @sls0

        ton INSEE utilise des méthodes discutable car un graveur de dvd est bien plus cher qu’un simple lecteur. ensuite le vote est secret.
        pour louer, il faut 3 fois le montant du loyer comme revenu. la vie ne ressemble plus à 1983 ...........


      • Alren Alren 19 octobre 19:37
        @berry

        Madame Hidalgo est tout sauf socialiste (au sens jauressien de terme).

        C’est une bobo, du genre snob, une démago invétérée.

      • Alren Alren 19 octobre 19:42
        @France Républicaine et Souverainiste

        Pourquoi l’avocat n’a-t-il pas fait appel pour que l’affaire soit rejugée par un jury non-parisien.

        Vous n’avez sans doute pas assisté au procès.
        Pour que la peine soit si lourde, il a fallu un ou des éléments qui convainquent les jurés que l’accusé voulait la mort de sa victime. Peut-être des coups de pied quand Méric était à terre, l’usage d’une barre de fer ...

      • Cadoudal Cadoudal 19 octobre 20:06
        @Alren
        Vous êtes un marrant vous...

        10 ans de prison ferme. Une peine réservée habituellement à des violeurs, pour certains homicides, pour des escroqueries en bandes organisées, pour du trafic à grande échelle : mais dévolue aujourd’hui au blogueur nationaliste breton Boris le Lay


      • leypanou 19 octobre 20:41

        @Chourave

        Si vous ne l’avez pas encore fait, lisez ça : Pourquoi les pauvres votent à droite : parce qu’on peut être pauvre et c.n.

        Et ça : Pourquoi les riches votent à gauche : voter PS n’est pas voter à gauche.

        Un riche qui vote Besancenot ou Laguiller, je n’en ai jamais entendu parler. Il n’y a qu’à voir la tête des présents lors de leurs meetings, ils n’ont pas des têtes à faire leur course chez Fauchon ou au Bon Marché, plutôt chez Lidl.

        Allez demander à B Arnault ou F Pinault s’ils votent à gauche.


      • sls0 sls0 20 octobre 00:32

        @foufouille
        Ce n’est pas mon INSEE, elle est aux français c’est des stats.

        Tiens, le vote est secret, et les sondages ?
        L’INSEE j’emploie ses chiffres dans le cadre du taux de location, les revenus, les allocataires sociaux, ça rien à voir avec les élections et le prix des DVD.
        Ses sources sont les services d’état : impôts, état civil, mairies,...

        Essayez au moins une fois d’avoir un argument qui tienne la route, qui soit sourcé. J’ai toujours l’impression que la source c’est le bistrot du coin. C’est quand même pas difficile de faire une double session et de vérifier vos dires et c’est moins cher qu’un canon de rouge au bistrot.
        Cela dit je n’est rien contre les bistrots c’est très conviviale, mais ce n’est pas la meilleure source.

        J’écris, faites des remarques par rapport à mes écrits et ne m’inventez pas des écrits pour placer une réplique de bistrot.

        Au fait, je sais que l’on est plus en 1983.
        Sur mon passeport, la dernière fois que j’étais en France c’est janvier 2018.
        Pour le bistrot quelques lacunes, ça remonte à deux ans.

      • Cadoudal Cadoudal 20 octobre 01:46

        @leypanou

        Notre INSEE ; nos femmes, nos plages...

        Et pourquoi pas nos lois ?

        Rions un peu :

        « il est interdit cinq ans de séjour en France. »


      • foufouille foufouille 20 octobre 11:31

        @sls0

        L’INSSE un DVD comme une amélioration ce qui n’augmente pas le prix donc tu n’as pas cherché bien loin.
        les sondages sont bidons.
        je ne vais au bistrot car pas les moyens. passer un mois dans un pays est différend de vivre tout le temps. tu payes un mec au black pour réparer la voiture, achétes les pièces en allemagne ou pologne. tu fais les poubelles en ville ce qui est écolo de nos jours. soit tu vas couiner partout pour avoir des aides soit tu coupes le chauffage, te laves un jour sur 3 ou 7.
        c’est la vraie vie de pas mal de français.
        pour les loyers, tu as leboncoin.


      • Attilax Attilax 20 octobre 12:59

        @sls0


        Vous croyez que c’est des bourgeois qui votent FN ?
        Qui a élu Trump, Urban, Salvini, voté Brexit ?
        Et quelle classe sociale/bord politique traite le petit peuple de débiles qui n’ont rien compris ?

        Que ça vous fasse mal à la rondelle, je le conçois, mais le fait est que la gauche ne représente absolument plus la classe ouvrière, qu’ils ont allègrement trahi sans vergogne depuis 1983 (en France).

        Aujourd’hui c’est fini, il ne représente plus l’espoir, ils ne sont plus porteurs de rien d’autre que de leur carrière.

        De Mitterrand à Tsipras, en passant par Blair, Zapatero, Jospin, Robert Hue, Hollande ou qui vous voulez, ce n’est qu’une longue liste de renoncements, d’abandons, de trahisons permanentes.

        Pourquoi croyez-vous que le PS ait explosé ? Pourquoi le PC n’existe plus ? Pourquoi EELV ne peut même plus présenter un candidat ? Pourquoi la FI est et restera un repoussoir, à l’instar du FN (mort aussi) ?

        Tant que la gauche refusera d’ouvrir les yeux sur ce qu’elle est devenue, elle continuera à disparaître, car elle n’a plus de raison d’être. Elle a perdu son âme, son sang, c’est un mort-vivant dirigé par des réflexes idéologiques devenus de la bien-pensance. La gauche disparaît tout simplement parce qu’elle n’a plus d’électorat et qu’elle passe son temps à criminaliser le « peuple » qu’elle dit représenter. Des « sans-dents », des « nigauds », de grands enfants à qui il faut montrer le chemin, voilà la vision du peuple de la « gauche » d’aujourd’hui. Elle en a une peur bleue. Pro UE, libéraux, pro migrants, à genoux devant les banques, on a bien vu que leur ennemi invisible, c’était pas la Finance, merci.

        Je le déplore, car c’est initialement mon bord (je n’en ai pas d’autre), mais je ne peux que constater les faits qui eux ne mentent pas.

        Je vous conseille de lire cet article du Saker qui explique très bien ce phénomène :


        C’est fini, les partis. Il faut inventer autre chose et repenser ensemble notre rôle politique de citoyens, afin de pouvoir lutter ensemble contre le véritable ennemi : le pouvoir, quel qu’il soit.

        Vive la Liberté.

      • louis-ferdinand 20 octobre 13:48

        @sls0


        Bien évidemment que les riches sont à gauche.Les journalistes, les intermittents du spectacle, les profs, les écrivains, les fonctionnaires, les zétudiants, une grand partie des élus..........sont de gauche parce qu’ils vivent de l’argent public , jouissent d’un quasi monopole dans tous les médias et façonnent ainsi l’opinion publique !

      • louis-ferdinand 20 octobre 14:00

        @Rmanal


        C’est quoi cette histoire de Blaks dragon et de Skins.Moi qui aie habité le quartier des Halles pendant des années je n’ai jamais entendu parler de ça.Sans doute cet article bidonné tente à faire croire que les gens de droite seraient défendus, protégés par l’oligarchie alors que les pauvres ne pouvaient compter que sur eux.
        Ridicule et mensonger à la fois !


      • louis-ferdinand 20 octobre 14:51

        @sls0

        -Et oui, il faudra vous y faire, c’est ainsi.La famille Méric sont des bourgeois, des profs qui ont la sécurité de l’emploi, 3 mois de vacances par an, la sécurité de l’emploi...ce sont des privilégiés quoi que vous en pensiez et en disiez !
        -Esteban Morillo habitait St Ouen,(banlieue populaire de la région parisienne) vivait de petits boulots dans un petit studio !

      • sls0 sls0 20 octobre 21:16

        @louis-ferdinand
        Moi les privilégiés je les vois plutôt du coté des 1% les plus riches.

        Je vien de regarder, le salaire d’un prof commence à 1900€ et fini à 3000€.
        Si on veut un salaire de bougeois il vaut mieux éviter l’enseignement à voir.

        Au fait, je réfléchis mais je ne pense pas.

      • foufouille foufouille 21 octobre 10:58

        @sls0

        ton 1% est du délire, tu es riche ou bourgeois bien au dessus. ton, en majorité, veut importé du migrant qui sera payé 5€/h maxi. il a son travail à vie avec son appart en bon état,ses primes pour partir quelques années dans les DOM. 5€ est bien pour les enfants des sans dents comme la ZUS où fergus ne veut pas habiter.


      • Attila Attila 21 octobre 13:49
        @Attilax
        "La gauche disparaît tout simplement parce qu’elle n’a plus d’électorat et qu’elle passe son temps à criminaliser le « peuple » qu’elle dit représenter. Des « sans-dents », des « nigauds », de grands enfants à qui il faut montrer le chemin,« 
        J’approuve à 200%. Christophe Guilluy avait prédit la disparition du PS avec son électorat. Il a écrit aussi que les classes populaires ne sont plus représentées par aucun mouvement politique : pas étonnant qu’elles s’abstiennent majoritairement.
        .
        .
        .

        .

      • sls0 sls0 21 octobre 14:29

        @ foufouille.

        En se levant foufouille se dit : qui je vais faire chier ou troller ce matin.
        J’ai l’impression que c’est souvent mon nom qui sort.
        C’est pas grave. Ce qui est grave par contre c’est que foufouille ne se relit pas avant d’envoyer son commentaire.
        Il est incompréhensible et plein de contre-sens.
        Comme le thème est l’immigration, il n’y en aurait pas un dans votre entourage ? Dans le cursus d’intégration il y a des cours de français, ça ne pourra pas être pire si c’est lui qui écrit à votre place.

        Je comprend que dans votre cas un immigré fasse peur, à moins qu’il soit analphabète.


      • Cadoudal Cadoudal 21 octobre 14:41
        @sls0
        Moi j’ai pas peur, et puis je suis a fond pour le cursus d’intégration des petits indigènes dans leur nouvel environnement...

        https://twitter.com/Lyon_Sebastien/status/1053647499133665281?ref_src=twsrc%5Etfw

      • foufouille foufouille 21 octobre 15:23

        @sls0

        ben non, tout le monde n’a pas d’immigré dans son entourage, ce n’est pas devenu obligatoire. un immigré ne fais pas peur, tu ne comprends pas car tu ne galères pas en france mais vis très bien avec ta retraite dans un pays très pauvre.
        tu n’as certainement jamais eu le moindre malade dans ton entourage et ne surf pas non pas non plus sur les forums de patients.

      • sls0 sls0 21 octobre 17:26

        @Cadoudal
        Ah la peur ! L’inconnu engendre la peur qui engendre le rejet.

        Oui ça colle assez bien au racisme. Des gens trop fainéants ou bas du front pour découvrir qui se transforment en froussards.
        Oui des froussards qui viennent ici pour se remonter via l’esprit de meute. Vous partagez vos idées dues à votre frousse.

        Je suis un immigré, français de souche, je vis à l’étranger.
        Si je me met à la place d’un immigré avec un peu de potentiel, les froussards je les ignorerai. Un froussard n’existe pas, si parfois dans une dictature. On leur donne les moyens de coercition sur ceux qui en ont dans le slip.
        Etre d’un pays ça se mérite, qu’a fait Cadoudal ou sa famille pour la France ?

        Je ne suis pas pro immigration, vu le taux de fécondité français ce n’est pas nécessaire. Il y a eu de fortes immigrations à chaque reconstruction de la France et c’est ceux qui ont le fric qui ont poussé. Le problème c’est plus celui qui les poussent à venir que ceux qui viennent. Quand on regarde les chiffres le problème français de l’immigration c’est Mayotte, il faut dire que la France l’a bien cherché.

        La vidéo.
        Maintenant tout le monde peut filmer avec son portable, dans les milliers de vidéos c’est normale d’avoir ce type de vidéos. Des vidéos de blancs tabassant du black ou gris se trouve aussi.
        Chez moi il y en a plein, comme c’est un peu plus chaud il y a plus de sang. 38 fois plus d’homicides qu’en France.

        Personnellement des réacs ne me dérangent pas trop mais c’est les froussards qui m’ont fait quitter la France. Tout en gueule mais rien dans le slip.

      • sls0 sls0 21 octobre 17:35

        @foufouille
        A défaut d’immigré, quelqu’un de votre entourage qui vous relirait, parfois c’est grave chez vous.

        J’écrivais celà pour dire qu’on demande plus d’efforts à un immigré coté écriture du français qu’à un foufouille.

        Comme ça pas d’immigrés dans le coin et pourtant ils vous dérangent ? Coté expérience personnelle pour donner un avis c’est léger.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès