• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Procès Colonna : que reste-t-il à l’accusation ?

Procès Colonna : que reste-t-il à l’accusation ?

Aujourd’hui, il ne reste pas grand chose à l’accusation pour étayer sa thèse qui rendrait Yvan Colonna coupable du meurtre du Préfet Erignac.

En effet, même si cela a tendance à être noyé dans un battage médiatique qui, contrairement à ce qu’une certaine presse relaye, ne vient pas de la défense, l’accusation s’accrochait désespérément aux aveux rétractés des membres du commando qui avaient chargé Yvan Colonna lors de leur garde à vue.

Pourquoi désespérément ?

D’abord, parce que tout le reste innocente Colonna, nous l’avons vu tout au long du procès, pas la peine de revenir dessus, reportez-vous à mes articles précédents si nécessaire.

Ensuite, parce que les conditions d’obtention de ces aveux sont pour le moins sujettes à caution. D’abord, les membres du commando déclarent avoir été forcés de donner le nom de Colonna sous pressions et menaces. Il est sûr que ce ne sont pas des gens très fiables (bien que le policier Frédéric Veaux les ait décrits comme sincères dans leurs convictions...), mais il y a tout de même quelques taches qui ne s’effacent pas :

D’abord, la personnalité des deux policiers qui ont "recueilli" les aveux. Roger Marion, qui assure qu’il a recueilli ces aveux dans les règles de l’art, a été dénoncé plusieurs fois par ses collègues pour ses méthodes brutales. Vrai ou faux, je n’en sais rien. Lui même a reconnu avoir eu recours à la force dans ses enquêtes. De plus, Marion, de la même manière qu’il affirme qu’Yvan Colonna est coupable (sans preuve), avait affirmé que Andriuzzi et Castella étaient coupables, mais finalement leur innocence avait été reconnue en appel. Drôles de certitudes.

Georges Lebbos, le deuxième, a écopé de 6 mois de prison avec sursis pour coups et blessures sur son ex-épouse. Cette dernière, dans la police elle-même, le décrit à la barre comme un menteur, un violent et un manipulateur. Franchement, je pourrais comprendre qu’elle a peut-être d’autres raisons de lui en vouloir. La justice a tranché. Mais Lebbos a aussi été pris en faute après avoir falsifié un procès-verbal qui a servi à faire condamner à la prison à perpétuité Vincent Andriuzzi et Jean Castella. Comme je l’ai dit, les deux ont été finalement blanchis en appel. Lebbos avait même déclaré sous serment que Vincent Andriuzzi lui avait avoué avoir participé à l’assassinat. Lebbos a finalement reconnu avoir menti.

Ensuite, il y a les mensonges de ces deux hommes devant le tribunal. Car si l’on sait que Roger Marion avait menti lors de la première instance, personne n’a relevé que Lebbos s’était lui aussi emmêlé les pinceaux. C’est assez simple à démontrer, et assez étonnant que le Président Wacogne n’ait absolument pas creusé la piste.

Lors du procès en première instance en 2007, Marion donne trois versions différentes du recueil des premiers aveux mentionnant Yvan Colonna, ceux de Didier Maranelli. Après avoir soutenu qu’il avait recueilli les aveux lui-même, Il finit par admettre qu’il n’était pas là à ce moment crucial. A la défense qui s’étonne, il répond : "je suis allé chercher une bière ou un sandwich". Pourtant c’est lui qui a signé le PV.

Sauf que cette année, 1 an et demi plus tard, lorsque Lebbos passe à la barre, il déclare que lorsque Maranelli a dit qu’il voulait faire des aveux (spontanément parait-il), il les aurait entendu dès le départ avec Roger Marion...

Lebbos : « J’ai appelé mon chef d’unité et nous avons procédé à l’audition en présence de Roger Marion ».

Et un mensonge évident de plus. Et aucune question du Président Wacogne au témoin. A croire que tout est fluide dans le meilleur des procès.

Etant donné que les policiers ont déjà avoué avoir présenté les procès-verbaux des uns aux autres pour obtenir des aveux similaires, ce sont justement ces premiers aveux de Maranelli qui posent problème.

Alors, que reste-t-il à l’accusation ? Pas grand chose. Si ce n’est l’utilisation du mensonge, ou de son proche cousin : une déformation de la vérité dans un but de manipulation de l’opinion publique.

Parce que si les parties civiles reprochent à la Défense de prendre à partie l’opinion publique, force est de constater qu’il y a dans les actions des avocats de Colonna une honnêteté et une franchise qui fait défaut à ces mêmes parties civiles. La défense annonce qu’elle va alerter l’opinion publique pour sauver un homme d’un procès dont l’équité a disparu depuis longtemps. Ca a le mérite d’être clair.

Les parties civiles, elles, font feu de tout bois et finalement commettent réellement ce qu’elles reprochent à la défense. Ne voit-on pas Maître Chabert se permettre, en plein milieu du procès, de se rendre à une émission télévisée, pour continuer son réquisitoire (pourtant il n’est pas procureur) en dehors du débat contradictoire qui est le fondement de notre justice. Aucun avocat pour défendre l’accusé, mais Maître Chabert s’enflamme et accuse, affirme qu’Yvan Colonna est coupable. Pire, il déforme la réalité. Il commence par son interprétation très personnelle du départ d’Yvan Colonna "Cela ressemble fort à des aveux", pour finir par en reparler comme s’ils étaient acquis... "Après ces aveux de colonna...". On est en plein délire. D’ailleurs, sa prestation dans cette émission est contraire à la déontologie de sa profession et concourt à assombrir le tableau de ce procès raté.

L’accusation et les parties civiles qui n’ont de cesse de reprocher à certains des avocats de la défense leurs sorties qu’ils qualifient d’outrancières, n’ont pas beaucoup de leçons à donner : ce sont eux qui ont ouvert les hostilités dès le début du procès avec Christophe Tessier, avocat général, qui avait accusé la défense de préparer une vendetta, ce qui avait provoqué la venue du bâtonnier qui l’avait remis à sa place. C’est Chabert qui positionne les avocats comme des terroristes.

La manipulation de l’opinion publique, ne serait-ce pas aussi l’instrumentalisation de la veuve du Préfet, dont on comprend le désarroi, qui est poussée à lire son texte devant les micros des journalistes pour enfoncer Yvan Colonna dont on lui a dit qu’il était coupable.

Et le pompon, n’est-ce pas Maître Chabert qui le remporte, lorsqu’il sort victorieux après le témoignage de Jeanne Finidori, ex épouse de Ferrandi, l’un des membres du commando, pour déclarer devant les caméras qu’elle aurait reconnu Yvan Colonna comme coupable. N’est-il pas formidable Maître Chabert, pour en tirer de pareilles conclusions ? Voici toute l’étendue du témoignage de Madame Finidori : "En l’absence d’Yvan Colonna, je n’ai rien à déclarer." Et à chaque question : "je n’ai rien à déclarer". Point final. Et une certaine presse de se faire l’écho de cette "victoire" de l’accusation. "Un Témoin à charge" titre le journal du Dimanche en ligne. Quelle charge... Ne dites plus au douanier "Je n’ai rien à déclarer", vous risqueriez de devenir un témoin à charge.

Ce qui me rappelle le conte "La Chèvre de Monsieur Chabert", ou une chèvre venait à la barre et à la question, "Yvan Colonna est-il coupable ?", la chèvre répondait "bêêê". "Vous voyez, elle confirme !" disait le prince du barreau.

Oui, je sais, je m’égare... mais je ne suis pas le seul.

Alors, pour finir, parce qu’il faut bien finir, je vais reproduire la transcription des mots prononcés par Yvan Colonna juste avant son retrait du procès. Et il se trouve que là ou Maitre Chabert voit "les aveux d’un coupable", moi je vois le courage d’un innocent. A vous de vous faire votre propre opinion :

"Je n´accepte pas cette décision ! La reconstitution est primordiale pour moi, et vous le savez. Je vais quand même vous expliquer pourquoi : elle va invalider le scénario qu´on a mis en place, le scénario des trois hommes, Alessandri, Ferrandi, et le 3°, soit disant moi.

Cette reconstitution il la faut !

On considère que la vérité est dite mais seulement quand on m´accuse, tout le reste est rejeté, quelque soient les témoignages. Or, tous les témoins oculaires, voient 2 hommes sur les lieux du crime, 2 hommes, même Marion l´écrit dans son rapport de synthèse !

Vous me la refusez, parce que le scénario de la partie civile et de l´accusation tomberait à plat… comme vous m´avez refusé le complément d´information…

Quoiqu´on dise, quoiqu´on fasse, on balaye d´un revers de manche tout ce qui dérange :

M. Vinolas, on cache sa lettre et ensuite, on le discrédite… M.Mannarini est malmené sans que vous n´interveniez…vous n´avez pas d’expert en balistique, il ne vient pas au premier procès ni en appel, on vous demande d´en nommer un, vous refusez, quand mes défenseurs en missionnent un, vous l´humiliez.

M. Colombani, ami du préfet, a fait une déposition qui me met hors de cause et qui ne vous a pas convenu. Vous, vous lui dites « vous êtes le témoin idéal » de façon ironique. Il a voulu saluer la famille Erignac, elle l´a traité comme un chien.

Mme Contard a dévisagé le tireur à moins d´un mètre, vous ne lui avez posé aucune question… savoir si elle me reconnaissait…Il faut que ce soit mes défenseurs qui le fassent à votre place… Par contre, à Malpelli, qui n´a rien vu puisqu´il était dans le restaurant en train de manger avec sa femme, vous lui posez des questions pendant trois quarts d´heures.

Quand quelqu´un est contre moi, vous lui posez des questions, quand ça m´est favorable, vous faites semblant de ne pas entendre.

Lebbos, on ne sait pas s´il va venir…Frizon, il n´a jamais frappé personne…alors qu´en garde à vue, il y a eu des coups, sur Istria, c´est avéré… Marion, n´en parlons pas.

(S´adressant à Me Chabert) Vous croyez le commando quand il m´accuse, ce sont alors des hommes courageux, vous les écrasez en les traitant de terroristes et de lâches quand ils m´exonèrent.

(S´adressant à une des assesseurs qui avait dit la veille « on n´est pas à la botte de Colonna ») Quand je demandais simplement à ne pas partir trop tard pour pouvoir me reposer…Vous croyez que je ne suis pas fatigué quand on m´extrait à 6 heures du matin pour me laisser pendant des heures dans la souricière qui pue la pisse, descendez voir un peu comment c´est en bas !

J´ai compris. vous ne voulez pas d´une reconstitution parce qu´elle vous gêne, parce que vous savez qu´elle m´innocentera.

Vous êtes pris en flagrant délit ! Vous voulez soutenir coûte que coûte les Marion, les Thiel, les Levert...

Moi, je suis innocent, on m´accuse au nom de la raison d´état, et pour faire plaisir à la famille Erignac.

Je quitte ce procès, j´ai décidé de ne plus comparaître, vous ferez ce que vous voudrez, vous me condamnerez, mais ce sera sans moi ! Je m´en vais, je demande à mes avocats de quitter ce procès.
"


Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

148 réactions à cet article    


  • Jack Nico 17 mars 2009 11:52

    Honneur a Toi Yvan !!

    merci pour cet article Roseau !!


    • vivelecentre 17 mars 2009 20:39

      Honneur ? j’en voie pas trop la dedans....


    • Emmanuel Aguéra LeManu 22 mars 2009 14:00

      Vu ton nom, rien d’étonnant...

      J’en re-profite : Maintenant plus que jamais MONTREZ VOTRE SOUTIEN sinon à Yvan, du moins à la justice.
      Merci de prendre 2 minutes pour signer.


    • andré 17 mars 2009 12:03

      Merci monsieur Roseau de désembuer aussi souvent avec le chiffon des faits. Vous n’inventez rien. Vous étalez la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Il faut continuer de le faire pour éviter que l’affaire Colonna glisse sous le tapis feutré des affaires classées. Pour vraiment classer une affaire, un tribunal doit avoir de la classe. Ce tribunal manque de classe. Affaire à suivre...


      • Castor 17 mars 2009 12:11

        Une seule question  :

        Pourquoi les membres du commando et leurs compagnes ont-ils désigné leur ami et "frère de cause" Yvan Colonna comme le tireur ?



        • zelectron zelectron 17 mars 2009 18:07

          Autre question pourquoi l’Express d’aujourd’hui titre-il : Jeanne Finidori, l’ex-épouse du chef du commando qui a assassiné le préfet Erignac...

          C’est du bon journalisme ? et la présomption d’innocence, on s’en contrefiche ?

          J’attends le jugement comme tout un chacun et auparavant je me garde de tous propos attentatoires ...


        • Chêne 17 mars 2009 12:41

          Bravo Roseau !
          Mais que n’es-tu avocat ? Car aucun juge, aucun juré, aucun adversaire ne pourrait répondre à un tel étalage aussi clair d’éléments factuels.
          Quel dommage que tes articles ne soient pas repris dans les médias de désinformation nationale.

          Un petit bémol, sur ton 3è paragraphe : je ne sais pas si tout innocente YC, mais ce dont je suis certain c’est que rien ne prouve qu’il ait un tant soit peu participé au crime. Et donc, bien d’accord, il est présumé innocent, et il le reste. Et au bout du compte, dans tout procès équitable, respectueux des droits de l’homme dont la France ose encore se targuer d’être à l’origine, le non-lieu aurait du s’imposer (et des dommages et intérêts lui être versés).

          Mais dans ce pays, peut-on encore parler de "liberté", quand un présumé innocent dont la culpabilité n’a pas l’ombre d’une preuve est en prison à vie ? Peut-on parler d’"égalité" quand un présumé innocent dont la culpabilité n’a pas l’ombre d’une preuve est en prison alors que tout autre eut-été libéré ? Peut-on même parler de "fraternité" quand le seul reproche qu’on fait à un présumé innocent dont la culpabilité n’a pas l’ombre d’une preuve est d’avoir des "frères" Corses ?

          Alors, France, efface les mots qui ornent tes mairies et dont tu n’es pas digne.

           


          • Philippe Antonetti 17 mars 2009 12:45

            Encore merci, Roseau de préciser à nouveau tout ceci. Et on peut en ajouter des exemples :

            - l’avocat général Kross qui se permet la réflexion suivante à propos de Didier Vinolas, témoin cité par l’accusation "comment réussir dans la vie quand on est con et pleurnichard"

            - la remarque ironique du président Wacogne à José Colombani qui a le tort de ne toujours pas reconnaître l’accusé et l’attitude méprisante de maître Lemaire à son égard

            - les mensonges éhontés de l’enquêteur ayant recueilli les "aveux" de Pierre Alessandri, même pas relevés par Wacogne

            - l’absence manifeste de volonté d’approfondir les choses du même Wacogne lors de témoignages capitaux favorables à la défense (Marie Ange Contart, Pierre Alessandri entre autres)

            - l’attitude de Wacogne face à la lettre de Vinolas et au certificat médical de ce bon Lebbos, etc.,etc.
            La liste des faits précis permettant de mettre en cause l’impartialité du tribunal est malheureusement édifiante. Je rappelle qu’il n’est pas uniquement question ici du sort d’un homme mais aussi de la vérité due à la famille de la victime.

             Tout le monde veut le voir pendu
            Et même Castor, bien entendu


            • Renato 17 mars 2009 13:50

              @ l’auteur et tout les lecteurs :

              Pour suivre également ce procés de plus loin que Roseau , la justice francaise me laisse perplexe (et me fait froid dans le dos) à la fois :

              • Sur son indépendance
              • Sur sa déontologie
              • Sur ses méthodes et organisation

              Aprés Outreau maintenant c’est l’assinnat du préfet Erignac qui met en exergue de graves dysfonctionnements qui ne sont pas là liés à des moyens ( comme on l’entend régulierement ) mais au moins à un des 2 point sus cités .

              La question que je me pose à chaque fois : Et si c’était moi..... 

              A+ 


              • Philippe Antonetti 17 mars 2009 14:04

                @Renato,
                La voilà la vraie question ! Moi accusé ou moi victime...


              • fhefhe fhefhe 17 mars 2009 14:03

                Merci "Maître" Roseau...
                Vôtre article , renforce ma conviction....que le

                P oliticien (qui a)
                R evendiqué ...
                O stensiblement (la)
                C ulpabilité (non)
                E tablie (est un)
                S talinien... !!!

                A l’ Epoque NicolaÏ TSARkosy...dirigeait ...son Ministère d’une main de Fer...

                Que peut Colonna...quand le Ministre de l’Intérieur de l’Epoque dit "Le Meurtrier du Préfet Erignac a été arrêté..." ???

                Rien.... !!!!

                C’est un Procés....jugé par "Anticipation"....comme les "Promesses" de nôtre Président sont de la "Science Fiction"....


                • Christoff_M Christoff_M 17 mars 2009 14:32

                   ce qui m’étonne c’est la médiatisation excessive de ce procès comme de tout ce qui est loin de la capitale !!

                  l’affaire texmex par exemple !!

                  et le silence assourdissant de la presse sur la détention du supposé saboteur de catenaires, supposé d’extreme gauche et supposé etre coupable sans preuves !!

                  l’expediteur de balles perdues avec courriers avec AR ne s’est pas fait connaitre non plus...

                  Notre pays atteint des sommets de parodies judiciaires transformées en opération de com pour meubler un désert de justice française !!


                  • bugsy 17 mars 2009 14:42

                    Roseau : "Ceux qui me connaissent me reconnaîtront."
                    Es-tu le Roseau de FMR ?


                    • Gaston Broussac Gaston Broussac 17 mars 2009 15:52

                      FMR de Toulouse ?


                    • Roseau Roseau 17 mars 2009 23:32

                      Bugsy, la réponse est non. Cordialement.


                    • hand87 17 mars 2009 14:47

                      Comment un système judiciaire peut-il être indépendant quand ses principaux responsables sont nommés en Conseil des Ministres ?


                      • hand87 17 mars 2009 14:51

                        Je ne sais si Colonna est coupable ou non.
                        Toutefois comme tout citoyen je commence à me poser des questions. Ce procès semble Stalinien, et l’ombre de L’Elysée plane au dessus de ce simulacre....

                        Honte à notre démocratie... Honte à notre système judiciaire !

                        Allez, le doute doit profiter à l’accusé, alors la justice triomphera n’est-ce pas ?


                        • oncle archibald 17 mars 2009 15:02

                           je suis étonné que dans le sondage AV sur la culpabilité d’YC il n’y ait pas une troisième voie : je ne sais pas ....
                          Ici les corses savent, et ceux qui doutent sont mis au banc des assassins de bergers . Finalement c’est cette certitude des "pro YC" qui fait le plus douter !


                        • Traroth Traroth 17 mars 2009 16:44

                          Merci de reconnaitre qu’il y a doute. Et le doute doit bénéficier à l’accusé, c’est écrit explicitement dans la loi.


                        • xavier 17 mars 2009 15:01
                          Concernant le témoignage de Jeanne Finidori, je crains que ce le pompon ne soit pas pour Me Chabert, mais pour vous, Roseau.
                           
                          Vous occultez en effet soigneusement deux détails essentiels :
                           
                          Premier détail : Jeanne Finidori (ex-épouse d’Alain Ferrandi) a mis en cause Yvan Colonna en 99 en garde à vue et devant des magistrats :
                          "J’ai vu arriver mon mari avec Pierre Alessandri et Yvan Colonna. Il a tiré les rideaux intérieurs, ils sont partis vers la salle de bains, je suis restée dans le séjour. (…) Mon mari est revenu dans le séjour. Il a allumé la radio, qui annonçait l’assassinat du préfet”
                           
                          Deuxième détail : En ce qui la concerne, elle n’est JAMAIS revenue sur ses accusations, jamais, 
                          par exemple lors du premier procès, à la défense qui lui demandait :
                          « Nous défendons un homme qui, comme votre mari, risque la réclusion criminelle à perpétuité. Qui, comme vous, a un fils. Madame, l’avez-vous vu le soir du 6 février chez vous ? S’il y était, dites-le. S’il n’y était pas, dîtes-le aussi. Vous êtes sous serment. Avez-vous vu Yvan Colonna ce soir là chez vous ou ne l’avez-vous pas vu ? »
                           
                          Sa réponse fut : « Je ne sais pas »
                           
                          Aussi et même si cela ne fait pas forcément d’Yvan Colonna un coupable, que quelqu’un qui a porté des accusations contre Yvan Colonna, qui ne s’est pas rétractée, réponde « je n’ai rien à déclarer » n’est guère comparable à un quidam qui, comme vous le dites, répondrait cela à un contrôle de douane.
                           
                          A la différence d’autres accusateurs, ceux qui se sont plus ou moins tardivement, rétractés, et pour lesquels pour les juges la question est de savoir s’ils mentent quand ils accusent ou s’ils mentent quand ils se rétractent, il ne reste en effet des dépositions de Jeanne Finidori que des accusations, sur lesquelles elle n’a rien à déclarer.
                           
                          C’est ce que lui ont fait remarquer les avocats généraux :
                          « Cela signifie, poursuit Jean-Claude Kross, que vos déclarations en garde à vue, le 24 mai 1999, qui mettent en évidence que le 6 février 1998, vers 21H15 ou 21H30, sont arrivés chez vous votre mari, Pierre Alessandri et Yvan Colonna, sont acquises pour des vérités absolues. »

                          Et la réponse fut : "je n’ai rien à déclarer"
                           
                          question de l’autre avocat général Christophe Tessier : "Vous n’avez rien à déclarer sur l’innocence d’Yvan Colonna ?"

                          et la réponse : "je n’ai rien à déclarer »
                           
                          Dans cet exemple du témoignage de Jeanne Ferrandi, vous occultez des éléments essentiels et arrangez un peu la réalité.
                          Je trouve que cette occultation et cet arrangement sont pour une large part à l’image de vos écrits sur ce procès, qui relèvent plus de la propagande, habile mais pas toujours d’une honnêteté intellectuelle absolue, que de l’expression argumentée de convictions, même militantes.

                          • Castor 17 mars 2009 15:26

                            Xavier,

                            l’on vous répondra que cette phrase énigmatique est la conséquence d’une pression exercée sur elle pour qu’elle ne dise plus rien
                            On ne sait plus très bien, d’ailleurs, qui fait pression sur qui, dans ce dossier.
                            Car bizarrement, aucun des membres du commando n’a fait état de pression lorsqu’il s’est agi, pour eux, d’avouer leur participation à l’assassinat.
                            Cette pression n’a été présente que s’agissant de Colonna.

                            Mais vous avez raison concernant Roseau.
                            Sept articles entre février et mars 2009, tous aussi partisans les uns que les autres...et pas toujours avec la plus grande honnêteté.

                            Je vous cède le terrain de la confrontation avec bonne grâce, je fatigue à m’entendre taxé de tous les maux parce qu’il y a des questions auxquelles personne ne semble vouloir répondre, pas plus qu’on ne souhaite les voir poser.

                            Ainsi celle-ci  :
                            Pourquoi membres du commando et leurs épouses et compagnes ont-ils accusé Colonna, leur ami ?

                            Ou celle-là  :
                            En quoi ce que l’on reproche à Wacogne fait-il de Colonna un innocent ?

                            Une autre encore  :
                            En quoi le fait que deux accusés initiaux ont été blanchis fait-il de Colonna un innocent ?
                            Se rappelle-t-on même des raisons pour lesquelles ils l’ont été ?

                            Et puis enfin  :
                            En quoi les manipulations de Lebbos remettent-elles en question les aveux de TOUS les autres ?

                            Bon courage, je repasserai à l’occasion !

                            Pour la route, peut-on laisser Outreau de côté, parce que là, vraiment, je ne vois pas le rapport !!!


                          • dalat-1945 17 mars 2009 15:33

                            @ Xavier,

                            Excellentes remarques.


                          • Traroth Traroth 17 mars 2009 16:48

                            Encore une fois, il a été rappelé au témoin qu’en l’absence de nouvelle déclaration, ce sont les anciennes qui prévaudraient. Ce qu’elle a fait équivaut donc à accuser encore Colonna. J’ai un peu de mal à avaler que ça soit les nationalistes ou les amis de Colonna qui aient fait pression sur elle pour qu’elle le fasse. Faut quand même que vous arrêtiez de prendre les gens pour des cons, là ! smiley


                          • Renato 17 mars 2009 17:14

                            Le rapport ,

                            Il est que l’instruction de ces affaires ont en commun une forte deficience de notre justice :

                            de méthode, de déontologie et d’indépendance .

                            et si un jour vous êtes pris dans un mallestrom judiciaire( à l’insu de votre plein grés smiley ) au regard des élements sus cités je suis sur que vous vous direz (Non pas : Et si c’était moi ) : Mais pourquoi moi ? 

                            a+


                          • Chêne 18 mars 2009 09:53

                            Intéressants ces détails mais ils ne prouvent rien.
                            Pour moi, ce n’est pas parce que Mme JF a déclaré qu’elle avait vu entrer chez elle 3 personnes ensemble que ces 3 personnes étaient ensemble une heure avant, et sa déclaration, du moins telle qu’elle est rapportée n’est pas la moindre accusation de qui que ce soit.
                            Quand au deuxième détail (1) elle ne sait pas : c’est français, ça veut dire qu’elle ne sait pas et (2) je n’ai rien a déclarer, ça me semble aussi français, ça veut probablement dire qu’elle n’a rien à déclarer.
                            Voilà au moins des détails dont on mesure l’importance

                            Chêne

                            PS : je ne suis ni juriste et encore moins Corse, sauf que je suis français, comme les Corses, et que je trouve que ceux qui clament que tous les Corses (ou au moins une grande proportion d’entre-eux) sont maffieux ont un comportement au moins aussi critiquable (ou condamnable) que les racistes ou antisémites.

                            UMP (ça veut dire Un Mot de Plus, pour éviter d’être trop porté à gauche avec un PS) : je ne sais, pas plus que vous, ni que Roseau d’ailleurs, si YC est innocent ou coupable, tout ce que je comprends, c’est que rien ne le prouve coupable (et que les soit-disantes présomptions ou convictions sont d’une maigreur infinie) 


                          • azerty1710 22 mars 2009 19:42

                            Oui oui, très bonnes remarques.

                            Si j’étais la femme de Roseau, après vous avoir lu, je témoignerais qu’il a un peu tendance à arranger les choses à sa convenance.


                          • azerty1710 22 mars 2009 19:52

                            Bonnes questions effectivement.

                            A supposer que les enquêteurs aient eu Colonna dans leurs petits papiers cinq mois avant mai 1999 (ils se sont probablement intéressés à des dizaines de suspects), on ne voit pas pourquoi ils auraient tenu absolument à ce qu’il fasse partie du lot. Cela paraît absurde.

                            Quand à imaginer qu’on puisse faire pression sur plusieurs personnes pour qu’elles donnent indépendamment le nom de Colonna, c’est fantaisiste.

                            Dans l’hypothèse de son innocence, ils avaient au moins deux bonnes raisons de ne pas le nommer, même sous la torture :
                            1) son innocence
                            2) le fait que c’était un ami intime.

                            Or ils n’ont pas été torturés.


                          • azerty1710 22 mars 2009 20:03

                            Je partage l’avis de Castor sur le caractère inapproprié de l’analogie. Depuis Outreau, tous ceux qui se retrouvent devant la justice crient à une répétition de l’affaire Outreau.

                            Mais il y a des différences fondamentales.

                            Lorsque Colonna s’est barré dans le maquis, il savait très bien de quoi il était soupçonné. Il ne s’est sûrement pas dit "pourquoi moi ?"

                            Les innocents à Outreau ont tous pensé naïvement dès le départ : "je n’ai rien fait, c’est un malentendu, je vais m’expliquer et tout va s’arranger."

                            Colonna n’a jamais admis qu’il puisse y avoir une justice devant laquelle on puisse - tout le monde - être amené à se justifier.

                            Il est - littéralement - hors la loi.


                          • Sav 17 mars 2009 15:16

                            Vrai ou faux, je n’en sais rien. Ben voyons, le "roseau"...


                            • Neymare 17 mars 2009 15:33

                              Bizarre quand meme que cet innocent que tous ses potes accusent (avant de se rétracter beaucoup plus tard), et qui se met en cavale !!!
                              Bizarre, ces allusions de ses "complices" lors du premier procès du genre "s’il a de l’honneur il sait ce qu’il a à faire"
                              Bref, quand on est assez stupide pour aller assassiner quelqu’un de sang froid, tout à fait inutilement d’ailleurs, autant assumer tout que de passer pour un dégonflé.
                              Au vu de tout ça (avec en plus le témoignage de la femme l’ayant vu revenir avec son mari après le meurtre), meme s’il est vrai qu’il n’y a pas de preuve absolue, personnellement je le condamnerais.
                              Cet indépendantisme corse est le fait de mafieux qui veulent etre indépendant pour pouvoir plus facilement extorquer et racketter les autres corses, alors condamnons les, si nous nous ne savons pas pourquoi, eux le savent !!!


                              • Gaston Broussac Gaston Broussac 17 mars 2009 16:00

                                Soit vous pratiquez l’ironie, soit vous êtes un cynique : on ne condamne pas quelqu’un sans preuve ; la conviction absolue n’est qu’une excuse.


                              • Neymare 17 mars 2009 16:04

                                SI on peut condamner sans preuve s’il existe suffisamment d’éléments convergents. Ce qui est le cas ici. Un innocent ne serait jamais rester 4 ans en cavale, et ne serait pas aller en cavale du tout d’ailleurs. Pour moi cette cavale est l’équivalent d’un aveu.
                                Quand on est innocent on reste debout face à la tempete pour faire valoir son innocence.


                              • Sav 17 mars 2009 16:10

                                Dans le droit français, on juge selon l’intime conviction. C’est pas comme dans le droit américain où la preuve est nécessaire. C’est ainsi.


                              • Traroth Traroth 17 mars 2009 16:50

                                L’intime conviction n’est pas une opinion. On ne condamne pas sur une opinion.


                              • Roseau Roseau 17 mars 2009 23:42

                                @Neymare. "condamnons les, si nous nous ne savons pas pourquoi, eux le savent !!!"
                                Le pire c’est que vos commentaires suivants montre que vous le pensez. Je ne vous souhaite pas de vous retrouver un jour dans la position d’être condamné pour un crime que vous n’avez pas commis. Que penserez-vous alors de ceux qui crient "à mort !" sans vous connaître ?
                                QUant à l’intime conviction, elle est censée être fondée sur la raison et sur un examen approfondi des éléments à charge et à décharge, et ne permet absolument pas qu’on instruise "à charge", qu’on mène les débats "à charge" et qu’on juge "à charge". C’est une faute grave pour un juge. Que ce soit dans le cas de Colonna ou dans n’importe quel autre cas.


                              • Philippe Antonetti 17 mars 2009 16:29

                                Xavier, vous citez deux détails, en les qualifiant d’essentiels. Examinons-les donc d’un peu plus près :

                                - La déposition de Madame Ferrandi, accablante, a été recueillie et livrée par des enquêteurs tous pris en flagrant délit de mensonge lors des deux audiences, ce qui atténue singulièrement sa portée.

                                - Son attitude lors du premier procès ouvre la porte à toutes sortes d’interprétations, la votre étant tout aussi légitime que la mienne ou que celle de l’auteur. Mais, ce n’est qu’une interprétation !
                                Je ne cherche pas à vous convaincre, je tenais juste remettre ces deux détails dans un contexte plus large, de mensonges, de non-dits, de manipulations et de souffrances, aussi.


                                • pilot2ligne pilot2ligne 17 mars 2009 16:36

                                  par Sav
                                  (IP:xxx.x26.245.52) le 17 mars 2009 à 16H10

                                   
                                   " Dans le droit français, on juge selon l’intime conviction. C’est pas comme dans le droit américain où la preuve est nécessaire. C’est ainsi "

                                  C’est bien pour ça, qu’aux States, des innocents finissent sur une chaise électrique, preuve que le droit américain ne vaut pas beaucoup mieux.

                                  • Traroth Traroth 17 mars 2009 17:05

                                    Au risque de faire une tautologie, c’est surtout parce que les Etats-Unis ont la peine de mort et la France non. Ca ne veut pas forcément dire qu’il y a plus d’erreurs judiciaires là-bas qu’ici, mais simplement qu’elles peuvent avoir des conséquences plus graves.


                                  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 17 mars 2009 17:19

                                    bonjour,

                                    je suis de plus en plus persuadé que même s’il est complice, il n’est pas le tireur. Aussi avant de le condamné, le tribunal a intérêt a être trés probant dans sa manifestation de la vérité, autrement c’est un jugement de répression politique. 

                                    Et la dignité de la mémoire du Préfet ne mérite pas d’être entaché d’une tel atteinte au principe républicain.

                                    amicalement, barbouse. 


                                    • Castor 17 mars 2009 17:47

                                      fraani taioro.


                                    • Jack Nico 17 mars 2009 18:15

                                      Farani Tairo, tu m’insulte en Maori hahahahaha
                                      pauvre type , tu aurais du dire Corsu Taïro !!


                                    • Castor 17 mars 2009 18:52

                                      pourquoi, t’es pas français, ducon ?


                                    • Claudepapi 17 mars 2009 18:24
                                      • Les avocats de Colonna portent plainte
                                        Stéphane Durand-Souffland (Le Figaro)
                                        17/03/2009

                                        Les avocats d’Yvan Colonna ont déposé plainte, ce mardi, auprès du procureur de Paris, contre les juges antiterroristes Jean-Louis Bruguière, Laurence Le Vert et Gilbert Thiel. Visant l’article 434 du code pénal, ils accusent les magistrats de « destruction, soustraction, recel ou altération d’un document public ou privé de nature à faciliter la découverte d’un crime ou d’un délit, la recherche des preuves ou la condamnation des coupables ». La peine encourue par les intéressés, du fait de leur fonction, est de cinq ans de prison et 75 000 d’amende.

                                        Si les conseils du berger de Cargèse ont décidé mercredi dernier, sur l’instruction de leur client qui leur a montré le chemin, de quitter le procès en appel qui se poursuit sans eux devant la cour d’assises de Paris spécialement composée, ils n’ont pas renoncé à faire feu de tout bois pour établir l’« innocence » de l’accusé. Leur stratégie est à deux étages. Le premier, à destination de l’opinion publique, consiste à marteler l’idée que les débats sont « truqués » et ne peuvent déboucher que sur la confirmation du verdict de première instance la réclusion criminelle à perpétuité.

                                        Second étage du dispositif : une offensive procédurale tous azimuts, dont le but est d’ouvrir la voie à un inévitable pourvoi en cassation et, le cas échéant, à une saisine de la Cour européenne des droits de l’homme. C’est évidemment dans ce cadre que s’inscrit la plainte.

                                        Les avocats de M. Colonna reprochent aux juges d’instruction co-saisis de l’enquête sur l’attaque de la gendarmerie de Pietrosella (6 septembre 1997) et de l’assassinat du préfet Erignac (6 février 1998) dossiers distincts qui ont été joints par le président de la première cour d’assises -, d’avoir délibérément écartés de la procédure des écoutes téléphoniques judiciaires. Réalisées entre décembre 1998 et mai 1999, date de l’arrestation des membres du commando définitivement condamnés, elles ont, notamment, surpris des conversations entre le chef des conjurés, Alain Ferrandi, expressément surveillé, et Yvan Colonna et sa famille.

                                        L’accusé et ses conseils ont eu vent de l’existence de ces écoutes en examinant la retranscription des auditions réalisées par une commission d’enquête parlementaire sur la Corse, mise en place en 1999, dans la foulée de la désastreuse « affaire des paillotes » dans laquelle fut impliqué Bernard Bonnet, le successeur de Claude Erignac. En octobre 2005, une première demande d’accès à ces documents s’était vu opposer une fin de non-recevoir par Mme Le Vert, exposent-ils dans leur plainte. Le président de la chambre de l’instruction avait à son tour estimé, en vertu de son pouvoir de « filtrage », qu’il n’y avait pas lieu d’intervenir.

                                        Le sujet a fait sa réapparition dans le procès en appel. Trois policiers, manifestement mal à l’aise, ont confirmé l’existence des écoutes fantômes : Jean-Pierre Colombani, ancien des Renseignements généraux, Philippe Frizon, alors commissaire à la Division nationale antiterroriste, et Roger Marion, ancien chef de cette unité. Ce dernier, ajoute la défense d’Yvan Colonna, a précisé que l’accusé « s’affirmait innocent des faits qui lui sont reprochés et s’estimait victime d’un montage policier ».

                                        Pour la défense, ces éléments ont été sciemment occultés parce qu’ils sont à décharge. Le 5 mars, Mes Garbarini, Sollacaro, Simeoni, Dehapiot et Maisonneuve demandaient au président Didier Wacogne de verser les pièces manquantes au volumineux dossier. Ce qui sera fait… le 12, au lendemain du départ de M. Colonna et de ses avocats. Il est permis de s’interroger au passage sur le laps de temps nécessaire pour faire venir de la galerie Saint-Eloi du palais de justice, où se trouvent les bureaux des juges antiterroristes, à la cour d’assises du même palais de justice, les 281 feuillets objets de la demande de M. Wacogne.

                                        En l’absence de Jean-Louis Bruguière, hospitalisé, Le Figaro a sollicité mardi en début d’après-midi Gilbert Thiel et Laurence Le Vert. « Pas de commentaire », a indiqué le premier, tandis qu’une collaboratrice de la seconde précisait qu’elle n’était « pas joignable ».

                                        Alors toujours coupable Yvan Colonna ?



                                      • Traroth Traroth 18 mars 2009 11:42

                                        A-t-on demandé à ces policiers POURQUOI ces éléments ne figuraient pas au dossier ? Ont-ils été arrêté après leur témoignage ?


                                      • Castor 17 mars 2009 19:05

                                        Roseau, auteur de sept articles sur Colonna depuis février 2009.
                                        Rien d’autre à son actif.

                                        Vivi
                                        , présent depuis le 9 mars.
                                        Commente uniquement les articles sur Colonna.

                                        Claudepapi
                                        ,
                                        idem,

                                        Philippe Antonetti,
                                        idem,

                                        et l’on finit par Jack Nico,
                                        un peu plus ancien (janvier 2009) et qui a fait une apparition remarquée (en dehors des articles sur Colonna), pour glorifier Ante Gotovina.

                                        Toute l’équipe est là, visiblement très attachée à porter haut et fort la voix de la contestation...et à faire taire les autres.


                                        • Claudepapi 17 mars 2009 19:32

                                          Et alors ? Vous êtes légitime pour écrire et pas nous parce qu’on est inscrits depuis moins longtemps ?

                                          Je ne comprends pas bien ce que vous sous-entendez, Castor !



                                        • Jack Nico 17 mars 2009 19:33

                                          oui je Glorifie Ante Gotovina , autre homme que tente de broyer la "justice" , avec une accusation qui dans son dossier n’a que mensonges , approximations et témoins qui se parjure , a l’image du général canadien leslie, ou du général morand !

                                          ne viens pas sur le sujet petit castor car il pourrais t’en cuire !!


                                          et je vais finir en Croate :

                                          YVAN I ANTE  smo iza vas, spreman da se borim !


                                        • Olga Olga 17 mars 2009 19:39

                                           A prestu, bonna serata smiley 


                                        • Philippe Antonetti 17 mars 2009 19:55

                                          Scoop : avant de se croire aux RG, Castor travaillait pour Walt Disney sous divers pseudos ! Je vous en livre un : RIRI...


                                        • Castor 17 mars 2009 20:23

                                          M’en cuire ?

                                          Encore des menaces, jack ?

                                          Décidément, il suffit d’un rien pour faire ressortir le meilleur de toi !!!

                                           smiley


                                        • Castor 17 mars 2009 20:26

                                          ce que je sous-entends, c’est que vous n’êtes pas là par hasard, à n’écrire que pour Colonna, insulter et menacer ceux qui parlent contre lui.

                                          Mais je n’a pas de crainte, vous repartirez bientôt puisqu’Avgoravox ne vous intéresse que pour ça.

                                           smiley


                                        • Claudepapi 17 mars 2009 21:23

                                          En ce qui me concerne je n’insulte personne, je ne menace personne et de ce que j’ai pu lire, il me semble que ni M.Antonetti, ni Vivi, ni Roseau, ni Sampiero ne profèrent insultes ou menaces. Pour ce qui est de Jack Nico, je ne suis pas sur la même longueur d’onde que lui alors je ne vais pas le défendre.
                                          Mais cessez de vous croire insulter Castor, ça frise la parano !


                                        • Jack Nico 17 mars 2009 21:50

                                          merci cela a le merite d’etre clair ! en plus j’aimerai que tu argumente fratté


                                        • Jack Nico 17 mars 2009 23:05

                                          Merci et bien parlé Sampieru !


                                        • Claudepapi 17 mars 2009 23:42

                                          Je n’en doute pas, j’ai juste lu deux ou trois fois des trucs "à la limite" de Jack Nico mais pas de souci, simu tutti fratè...Bona notte ! 


                                        • Roseau Roseau 18 mars 2009 00:00

                                          A tous, et @Castor. "ce que je sous-entends, c’est que vous n’êtes pas là par hasard, à n’écrire que pour Colonna, insulter et menacer ceux qui parlent contre lui."
                                          En ce qui me concerne, c’est sûr que je ne suis pas là par hasard. Je ne me promène pas sur le net pour écrire un article au hasard... Si j’écris aujourd’hui sur ce procès c’est parce que je pense que c’est important de ne pas laisser condamner un innocent, et même si l’on pense qu’il peut être coupable, ce que je comprends tout à fait, la manière dont se déroule ce procès est tout simplement inadmissible.
                                          Quoi qu’il en soit, je ne vous ai jamais insulté ni menacé. Je sais pas d’ou ça sort... Par contre, effectivement, plus tellement d’envie d’argumenter avec vous. Ca n’a à mon avis aucun intérêt, parce qu’à chaque fois qu’on a répondu à vos questions, vous les avez reposées en rejetant tout ce qui ne vous convenait pas sous prétexte que c’était "du bavardage". Bref, je suis désolé de vous dire que je ne vous crois pas sincère dans votre démarche. Mais vous avez le droit de penser la même chose de moi.
                                          Je ne connais personnellemnt ni vivi, ni claudepapi, ni jack nico, ni Philippe Antonetti. Mais vous pouvez toujours essayer de porter plainte pour association de malfaiteurs si ça vous chante.
                                          Pour ceux qui se sont plaints de Jack, il est vrai qu’il se met en colère, mais lorsqu’on fait le sournois on est malvenu de se plaindre de la colère de l’autre. De plus, je peux moi-même dire que dans ce genre d’histoires, quant on est confronté à de la mauvaise foi comme il y en a dans ce procès, il y a des moments ou la moutarde vous monte au nez. Bref, ne soyez pas sournois et vous aurez, je suis sûr, le meilleur de Jack en face de vous. c’est comme ça que je le sens.


                                        • Traroth Traroth 18 mars 2009 11:43

                                          @Castor : quelle précision dans la stigmatisation arbitraire. Tu aurais fait un parfait petit milicien...


                                        • Castor 20 mars 2009 15:38

                                          Arbitraire ?
                                          Milicien ?

                                          de la part d’un mec qui dit des conneries et, plutôt que de dire "je me suis gouré", préfère louvoyer et finir par dire la même chose que son contradicteur, je trouve que ça ne manque pas de sel !

                                          Quant à ce que je dis sur ces joyeux corses, je ne vois pas en quoi il est gênant pour eux de voir rappeler qu’ils ne sont là que pour une seule chose, défendre Colonna, coûte que coûte, et pas toujours avec justesse et discernement.

                                          Appelle ça du lobbying, de la propagande ou tout ce que tu veux, mais le procédé est douteux pour des mecs qui en appellent à la vérité et à la partialité.

                                          Je suis par ailleurs surpris que le fait qu’ils viennent en force (et kalachnikov à la main pour l’un d’entre eux) et exclusivement pour marteler que le procès est inique n’éveille pas plus de suspicion que ça.

                                          Maintenant, si on n’a plus le droit que de dire oui amen à tout sous prétexte qu’on est sur un site citoyen, j’aimerais que la réciproque soit vraie aussi pour ce qui me concerne, et ce sans que l’on tente de me faire passer pour un milicien de première zone.

                                          Le procédé est abject et totalement injuste mais finalement, peut-on en attendre autrement de ta part ?


                                        • azerty1710 23 mars 2009 11:34

                                          Tu es implacable dis donc. Pas étonnant après si tes commentaires (qui sont les plus justes) sont aussi les moins bien notés. Tu l’as bien cherché il faut dire.

                                          D’ailleurs, maintenant je fonctionne comme ça. Si la note est trop élevée, je m’attends à une diatribe contre la justice coloniale d’un pays soi disant des droits de l’homme mais en fait pourrie comme le prouve Outreau et Colonna.

                                          Si la note dépasse les 10 en dessous de 0, là je sais que le texte sera intelligent, et je peux le dérouler comme on déballe un cadeau.

                                          Dans bien des contextes, on mesure la finesse à l’agacement qu’elle suscite.
                                           


                                        • Olga Olga 17 mars 2009 19:47

                                           L’ómi si leanu cu a parólla, i bói cu a funa.
                                          on attache les hommes avec la parole, les boeufs avec de la corde.


                                          • Gül 17 mars 2009 21:07

                                            J’aimerais bien avoir des nouvelles de Soleil2be....Si quelqu’un sait, merci de m’en faire part. smiley


                                            • Olga Olga 17 mars 2009 22:47

                                               J’ai cru voir un Soleil2B par ici... 
                                               smiley 


                                            • Gül 17 mars 2009 23:36

                                              Fort joli coup d’oeil, Olga ! smiley

                                              Je veux croire qu’il s’agit bien du même...un brin molasson par rapport à sa capacité de charmante "grande gueule" habituelle...mais toujours aussi cynique.

                                              J’espère que c’est bon signe !

                                              Soleil, si tu nous lis, sache que je ne t’oublie pas et que je t’embrasse.

                                              Amicalement.


                                            • cristina c 18 mars 2009 01:20
                                               

                                               Merci à roseau pour son parti pris....voici une dernière communication du Comité de Soutien à Yvan Colonna :

                                              Les masques sont tombés . . .
                                               
                                              « Je n’accepte pas cette décision !...On considère que la vérité est dite mais seulement quand on m’accuse… J’ai compris !!! Vous ne voulez pas d’une reconstitution parce qu’elle vous gêne, parce que vous savez qu’elle m’innocentera… Je quitte ce procès… »
                                               
                                              Telles étaient les dernières paroles d’Yvan COLONNA devant la Cour d’Assises Spéciale de Paris. Une condamnation à la perpétuité sans l’ombre d’une preuve et malgré des témoignages qui l’innocentent, ce sera « sans lui » …
                                               
                                              La reconstitution a été demandée sans relâche par la défense au cours de l’instruction, au cours du procès en 1° instance, et par 2 fois au cours du procès en appel. Refusé !
                                               
                                              Pourquoi refuser un acte aussi essentiel dans une procédure criminelle de cette importance ? L’accusation sait depuis longtemps que le scénario figé en 99 qui consacrait la culpabilité d’Yvan Colonna, ne résisterait pas à l’examen, en présence des témoins oculaires, des membres du commando ayant accepté de participer, du balisticien et du médecin légiste…
                                               
                                              La Cour d’Assises Spéciale de Paris est le bras armé de la raison d’état !
                                               
                                              Devant une juridiction « normale » un acquittement serait inéluctable, la réalité du dossier d’Yvan Colonna aurait même imposé un non lieu après l’instruction si celle-ci avait garanti le respect des droits de la défense et de l’accusé…
                                               
                                              Ce qui se passe à Paris dans une sorte de huis clos accusatoire contre Yvan Colonna, en son absence et celle de ses défenseurs, est indigne : on continue l’examen des faits et les auditions de témoins de façon unilatérale et non plus contradictoire comme si de rien n’était, avec l’aval de la hiérarchie judiciaire au plus haut niveau.
                                               
                                              Il ne s’agit plus de justice mais de vengeance d’état, l’institution en a perdu toute crédibilité, toute légitimité à juger un homme que plus rien n’accuse !!
                                               

                                               

                                              • Jack Nico 18 mars 2009 06:48

                                                j’ajoute qu’il devient dangereux, d’avoir a faire a la justice, si vous n’êtes pas dans le bon courant , dans le bon clan !
                                                Aujourd’hui c’est Yvan qui risque de payer cher ses choix politiques, demain cela sera un savoyard, un breton, un basque, et ils s’attaqueront surement aux syndicalistes, aux associatifs, et cela finira par la mise en examen d’un collégien pour déviance de propos a l’encontre de la pensée unique.

                                                libre a tous de ne voir dans le procès d’Yvan Colonna, qu’une affaire d’assassinat politique, moi j’y vois maintenant une affaire d’état, Yvan sera t’il le nouveau Dreyfus ?

                                                heureusement qu’il a fuit pendant quelques années dans le maquis, il a pu s’imprégner de la force que nous donne notre terre Corse, avant d’aller vivre dans les oubliettes de cette république Française, qui n’a de plus de république, que le nom !


                                              • Philippe Antonetti 18 mars 2009 08:00

                                                Jack nico, pas besoin d’attendre demain pour savoir que le prétendu anti-terrorisme français peut s’en prendre à n’importe qui et pas seulement aux corses. Coupat aujourd’hui, les bretons hier fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Pl%C3%A9vin ont déjà gouté aux méthodes spéciales de la DNAT et de la 14ème section. Quand certains, même à gauche, érigent la république en dogme absolu, d’essence supérieure à la démocratie, quand l’ennemi réel ou supposé justifie le glissement du pouvoir vers un régime de plus en plus liberticide et autoritaire, quand les courtisans tordent sans vergogne le cou aux principes fondamentaux, méprisant ouvertement leurs employeurs (nous, le peuple !), quand sont mis en place une police et une justice politique, quand les contre-pouvoirs, dont la presse, sont muselés, ça sent très mauvais. Et il faut une sacrée dose d’optimisme béat pour ne pas s’en rendre compte !


                                              • bluelight 18 mars 2009 07:41

                                                Mais pourquoi Colonna se défend comme un coupable s’il est innocent ?
                                                Pourquoi ses chers amis corses l’auraient trahi ?
                                                Que faisait-il au moment de l’assassinat ?
                                                etc etc


                                                • Jack Nico 18 mars 2009 07:56

                                                  et toi que faisait tu au moment de l’assassinat ?
                                                  pourquoi ne vois tu pas l’incohérence et l’indignité de ce procès ?
                                                  peut être parce qu’il est celui d’un Militant nationaliste Corse ?
                                                  ne soutien pas le dénie de justice , demain il se pourrait que ce soit toi qu’on juge !!


                                                • Collongues 18 mars 2009 08:55

                                                  L’innocence de l’ineffable "berger" de Cargèse ?... Mais tu n’y crois pas toi-même ! Personne dans l’île n’y croit, et tu le sais très bien ! Le reste n’est que gesticulations et rodomontades...
                                                  En décembre 2007, on a eu droit au mêmes superbes envolées (avec le succès que l’on sait)...
                                                  Tu peux évoquer les mânes de Dreyfus, Emile Zola, en appeler à Voltaire et à l’affaire Calas, tu ne changeras rien à la réalité des faits : une petite gouape, un pâle assassin à tué un homme désarmé dans le dos...


                                                • Jack Nico 18 mars 2009 10:40

                                                  pauvre type, tu pue la haine et la couardise !



                                                • Collongues 18 mars 2009 11:12

                                                  Réaction argumentée du thuriféraire des Oustachis...


                                                • Neymare 18 mars 2009 11:36

                                                  C’est pas parce qu’il est pas d’accord avec toi que c’est de la haine. S’il est vrai que le procès en lui meme et peut etre aussi les pressions politiques etc... peuvent preter le flan à la critique, il fait en effet peu de doutes que Colonna fut au moins complice de ce meurtre stupide et lâche.
                                                  Toutes les causes peuvent etre défendues (personnellement d’ailleurs, je soutiens l’independance corse pour qu’on arrete de subventionner la corse à perte, et pour qu’on rigole une fois que les autonomistes corses seront au pouvoir). Ce qui ne peut etre défendu c’est la betise, et le déshonneur de ne pas assumer ses actes lorsque ceux ci sont politiques. Ce qui ne peut etre défendu c’est de soutenir un ou des hommes qui tuent lachement un homme de sang froid sans que ça n’apporte quoi que ce soit à leur cause.


                                                • Traroth Traroth 18 mars 2009 11:54

                                                  @bluelight : ça veut dire quoi, se défendre comme un coupable ?


                                                • Jack Nico 18 mars 2009 12:21

                                                  vla les oustachies maintenant !

                                                  ,Je vais faire preuve d’irenisme et t’épargner, tu peux avec tes remugles sortant de ta bouche, continuer a nous donner la nausée, tu ne changera pas le fait que ton état juge un bouc emisaire  !


                                                • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 12:34

                                                   Colonna en fin de course fait tout pour rameuter les médias parisiens qui se précipitent...

                                                  ils étaient moins présents pour un préfet assassiné dans le dos...

                                                  Mais avec le concept du "pauvre berger corse" alors la c’est le scoop !! au fait qui paie les avocats du pauvre berger... ces affaires corses ont toujours senti la mouise et la manipulation à plein nez...


                                                • Neymare 18 mars 2009 12:36

                                                  Je sais bien que là n’est pas l’enjeu du proces, mais c’est bien l’enjeu des indépendantistes. L’état est largement déficitaire en corse (voir par exemple : http://www.corse-economie.eu/Reprise-Une-evaluation-des-recettes-depenses-de-l-Etat-en-Corse-et-retour-sur-les-impots_a61.html)

                                                  Alors je me pose la question : pourquoi le contribuable francais devrait payer pour un peuple qui veut etre indépendant et donc assumer lui meme ses déficits. Maintenant si la majorité des corses préfèrent ne pas etre indépendants, alors pourquoi rentrer dans le jeu des indépendantistes, il faut savoir ce qu’on veut !!


                                                • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 14:32

                                                   oui monsieur le juge Pasqua ça vous dit quelque chose les paillottes ça vous dit...

                                                  des commerçants qui viennent à Paris pour porter plainte contre le racket organisé...

                                                  combien de préfets ou d’officiels on du céder sur ordre de leur hierarchie !!

                                                  moi je vous propose référendum c’est nmieux que de tuer des gens dans le dos...


                                                • vivi vivi 18 mars 2009 11:57

                                                  @castor

                                                  Oui je m’interesse au sort d’Yvan Colonna et je regarde tous les jours les articles et infos des différents journaux ou sites qui traitent du sujet. Oui ça me contrarie et je prie tous les soirs pour qu’un jour il retrouve sa terre et ceux qui lui sont chers. Oui je crois qu’il est innocent et chaque fois que je peux je donne mon point de vue sur ce sujet. Oui j’ai envie d’élever ma voix pour faire savoir que je suis outrée et inquiete quand je vois comment est représentée la justice française. Oui je réagis lorsque certains internautes font montre de racisme anti corse...
                                                  Pour le reste, sachez que je ne suis ni nationaliste ni engagée politiquement de quelque façon que ce soit ; sachez que je ne connais absolument pas Yvan Colonna, et sachez qu’entre un travail très prenant et mes deux enfants, je n’ai pas le temps de débattre sur les autres sujets. Donc tant que Colonna sera victime de cette machination, j’utiliserai mon temps libre pour faire connaitr mes opinions.


                                                  • Neymare 18 mars 2009 12:10

                                                    @vivi :
                                                    Je ne discuterai pas le fait que le proces puisse etre à charge ou politisé ou que les dés soient pipés. c’est sans doute vrai.
                                                    A part ça je me demande qu’est ce qui vous fait croire que Colonna est innocent ?
                                                    COmment expliquez vous dans ce cas qu’il se soit enfui, comment expliquez vous que ses "amis" l’aient accusé à l’époque, que leurs témoignages se recoupaient etc...


                                                  • Collongues 18 mars 2009 12:45

                                                    Vous touchez au noeud du problème : tous les corses savent pertinemment que Colonna est l’assassin du Préfet Erignac... C’est le fait que cette culpabilité ne fasse aucun doute pour personne qui conduit des esprits exaltés, et osons le dire : un peu faibles, à perdre toute mesure... 
                                                    Ce pauvre Jack Nico en est une affligeante illustration qui croit impressionner les lecteurs d’AgoraVox avec sa Kalachnikov factice et sa panoplie de petit terroriste : cagoule, bombe peinture, etc. En outre, le malheureux use souvent d’un patois incompréhensible qui rend ses explications encore plus confuses.


                                                  • Jack Nico 18 mars 2009 12:49

                                                    quand tu l’aura dans le fondement ma kalach tu vera si elle est factice !!


                                                  • vivi vivi 18 mars 2009 14:34

                                                    Comme le dit plus bas Jack Nico, une garde à vue surtout lorsqu’il s’agit de terrorisme, ce n’est pas comme prendre un thé entre gens civilisés. Croyez-bien que les aveux de plein gré, c’est de la fiction. Dans le meilleur des cas, le plus "gentil" des chantages, celui qui est utilisé d’office, c’est celui de placer les enfants à la DDASS avec pour les épouses de la prison pour complicité. Le nom de Colonna n’a pas été balancé comme ça, par 4 personnes et leurs épouses, au même moment.. Craquer, d’accord, mais tous de façon synchro ça me semble un peu "téléphoné". Il apparait d’ailleurs que la police surveillait cet homme depuis un certain temps alors qu’ils n’avaient aucune raison de le faire... et pourtant, la police dit que la premiere fois qu’ils en ont entendu parler c’est lorsque les membres du commando l’ont donné .
                                                    Déjà pour moi, à partir du moment où il y a un mensonge.. tout le reste est faussé.
                                                    Colonna a fui quand un beau matin, il devient le suspect numero 1 et qu’il ne sait pas pourquoi. Qu’il a un passé politique (et non judiciaire, comme peuvent le penser certains) et que c’est à lui de prouver son innocence. Prendre le maquis, ça ne signifie pas avoir l’intention de partir pour 4 ans ; c’est partir jusqu’à ce que la vérité soit rétablie..parce que pour un innocent, on croit toujours qu’on va se réveiller et que le cauchemar va cesser.
                                                    Le reste, vous le savez. Le procès est une blague, les bruguière et lebbos qui se débinent, le juge qui rit des témoignages des Contart et Colombani ; Vinolas tourné en dérision, les nouveaux éléments qu’il veut mettre en lumière ignorés, et pour moi tout ça ne fait que renforcer mon opinion. Pourquoi cacher tant d’éléments et toujours à l’encontre de la défense si ce n’est pour masquer son innocence ?


                                                  • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 15:17

                                                    on a le berger corse pour les divas lectrice de Gala !!

                                                    et on nous a inventé le "racisme anti corse" ça c’est nouveau apres l’antisémitisme...

                                                    on juge l’assassinat froidement calculée d’un représentant de l’état par un commando armé !!

                                                    loin des visions à l’eau de rose d’une corse idéalisée pour les bobos et parisiens en mal d’exotisme...

                                                    Colonna en sait plus qu’il ne veut en dire devant un tribunal et il mène tout le cirque médiatique en bateau...

                                                    A quand un referendum sur la Corse !! ça ce serait courageux plutot que de tirer dans le dos des gens !!


                                                  • Jack Nico 18 mars 2009 12:31

                                                    - les témoins oculaires qui l’innocente

                                                    - la balistique qui dit que l’assassin est plus grand qu’Yvan

                                                    - l’enquête tronqué par la police anti terroriste, leurs mensonges

                                                    - des éléments caché par le président du tribunal

                                                    etc...............

                                                    pour le fait de prendre le maquis, il faut être Corse pour le comprendre, c’est dans nos gènes, dans notre âme, nous ne sommes pas des moutons et ne le serons jamais !


                                                    • Neymare 18 mars 2009 12:38

                                                      Pour moi prendre le maquis quand on est innocent c’est pas etre corse c’est etre con !!


                                                    • Collongues 18 mars 2009 12:46

                                                      Attention : l’un n’empêche pas l’autre...


                                                    • Jack Nico 18 mars 2009 12:48

                                                      le jour ou tu aura affaire a la DNAT ou aux divers services Français de répression, tu pourra parler de con , pour l’instant modère ton propo et renseigne toi plus sur ceux qui souffert de la hargne jacobine en Corse .


                                                    • Neymare 18 mars 2009 13:41

                                                      Je persiste à dire que quelqu’un de sensé ne fuit pas lorsqu’il est innocent (à part peut etre dans de charmants pays comme la chine, l’indonésie, la corée du nord etc...).
                                                      Malgré sarko, on n’en est pas encore là en France, ni en corse. Le réflexe naturel de tout homme, y compris un berger corse est de rester debout et de clamer son innocence. SUrtout que Colonna avant cette affaire et au début n’était pas particulièrement dans le collimateur de l’état ou de la police francaise.
                                                      Par ailleurs, ses amis n’avaient aucune raison de le désigner lui particulièrement meme subissant des pressions : ils auraient tout aussi bien pu désigner un monsieur Lambda qui n’était pas leur ami ? alors pourquoi l’ont ils tous désigné ?


                                                    • vivi vivi 18 mars 2009 14:47

                                                      Pour moi, juger de la culpabilité d’un homme parce qu’ill a pris le maquis, c’est être archi con


                                                    • vivi vivi 18 mars 2009 14:48

                                                      parce que le nom leur a été soufflé, neymarre


                                                    • Jack Nico 18 mars 2009 14:57

                                                      "Ou trouveriez vous les sous pour payer à vos compatriotes la sécu, le rmi, le chomage, les aides aux logements"

                                                      sachez cher monsieur, que la Corse peut se suffire a elle même, pour peu que nous fassions les restructurations nécessaires, car la France loin d’aider la Corse comme vous le dites en a fait un mouroir pour vieux retraités friqué, et a ponctionné nos force vive pour alimenter ses : administrations, industries, armées, santé, Etc........... plus d’un millions d’expatrié Corse vivent sur le continent et ce ne sont pas des livreur de pizza ou des cantonniers !

                                                      sachez que notre sol est riche, nous avons de l’eau a revendre, nous avons un merveilleux pays qu’adorent découvrir les nombreux touristes qui viennent chez nous !

                                                      il existe des diaspora Corse dans presque le monde entier, et je me répète ,dans votre France certain de mes compatriotes font merveilles dans les domaines de pointe qui font l’honneur de votre pays, donc imaginez vous bien que certain rentrerons en Corse un fois celle ci indépendante , pour l’aider a devenir une nation a part entière de l’europe communautaire !

                                                      bien sur nous ne ferons pas de la corse une nation hautement industrialisée, mais dans d’autre domaine , avec une bonne volonté politique nous pourrons aborder notre avenir sereinement !

                                                       et surtout sachez bien que les quelques subsides que vous avez octroyés a la Corse, se sont grassement payés par notre sang versés sur tout les théâtres d’opération ou la France a combattu !

                                                      et le RMI on s’en passera, le logement , nous pouvons faire que chaque famille Corse soit propriétaire sans aucun problème nous avons suffisamment de maisons et de terrain pour satisfaire notre peuple.
                                                      pour la secu, nous n’aurons pas de sangsue comme vous les avez sur le continent, donc moins de dépenses et nous risquerons de vous faire la nique a ce niveau .

                                                      je ne m’étendrais pas plus, car je risquerai de vous donner envie de devenir Corse !

                                                      O Madona !!


                                                      • Collongues 18 mars 2009 15:13

                                                        J’aime à vous voir déployer vos ailes, les défroisser l’une contre l’autre, tel un oisillon fraîchement sorti de l’oeuf, et tenter de manière pataude et touchante d’esquisser quelques pas... Votre pensée titube encore, se cherche péniblement, mais l’effort est touchant et mérite le respect. Venez ! Venez !
                                                        "Jack Nico s’est mis à penser !!!"
                                                        Que c’est beau la parturition !


                                                      • Jack Nico 18 mars 2009 15:16

                                                        pauvre pitre !


                                                      • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 15:19

                                                        on a le berger corse pour les divas lectrice de Gala !!

                                                        et on nous a inventé le "racisme anti corse" ça c’est nouveau apres l’antisémitisme...

                                                        on juge l’assassinat froidement calculée d’un représentant de l’état par un commando armé !!

                                                        loin des visions à l’eau de rose d’une corse idéalisée pour les bobos et parisiens en mal d’exotisme...

                                                        Colonna en sait plus qu’il ne veut en dire devant un tribunal et il mène tout le cirque médiatique en bateau...

                                                        A quand un referendum sur la Corse !! ça ce serait courageux plutot que de tirer dans le dos des gens !!


                                                      • Neymare 18 mars 2009 15:22

                                                        J’aime beaucoup votre vision un peu idéaliste de l’avenir d’une corse libre. Notez bien que je ne mets nullement en doute les capacités des corses, expatriés ou pas à construire une nation etc...

                                                        Mais j’ai un gros doute sur le prospérité d’une telle nation : à part le tourisme, il n’y a pas d’industrie, ou très peu et si, comme vous le notez, de nombreux corses s’expatrient c’est qu’ils ne trouvent pas de boulot sur l’ile (quand à les faire revenir faudrait leur fournir du boulot : z’avez une idée ?). Je ne vois pas en quoi le fait d’etre indépendant changerait quelque chose à ce fait.

                                                        En outre, plus un pays est grand et compte d’habitant plus il est fort économiquement. Il ne fait pas vraiment de doute que la corse indépendante ramerait sévèrement sur le plan économique.

                                                        Quand au fait de se passer du rmi, de la sécu et autres subventions de l’état je ne suis pas sur que vos compatriotes corses soient tous de votre avis.

                                                        Alors j’ai beau vous soutenir dans votre combat pour l’indépendance (mais pas sur les moyens d’y arriver), pour moi tout celà n’est qu’une douce utopie


                                                      • Jack Nico 18 mars 2009 15:27

                                                        entre vos doutes et le misoneïsme clownesque de collonge, ont est pas dans la merde !

                                                        mais monsieur Neymare venez en Corse vous rendre compte par vous meme, de notre capacités a exister sans votre chere France !


                                                        • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 15:48

                                                           non merci vous pratiquez le tarif touriste et j’ai envie de garder ma voiture intacte entre autres...

                                                          je préfère aller en Turquie c’est moins cher plus grand et je peux laisser ma voiture ouverte !!


                                                        • Neymare 18 mars 2009 15:50

                                                          Votre capacité à exister je ne la mets pas en doute. Ce que je mets en doute c’est votre capacité à devenir performant économiquement si vous êtes indépendants. Parce qu’il faudra l’etre plus que vous ne l’etes actuellement : construire une industrie, des infrastructures, un gouvernement, des fonctionnaires etc...

                                                          Or, en ce moment, personne ne vous empeche de vous développer :alors pourquoi n’etes pas vous pas très performant économiquement (pas plus ni moins que beaucoup de régions de France du meme genre).
                                                          Et qu’est ce qui vous fait croire qu’une fois indépendants vous serez plus performants ? Quels sont vos projets ? Comment allez vous les financer ?
                                                          L’existence d’un projet réel avec les moyens d’arriver au but c’est ça qui fait toute la différence entre une utopie (ou un voeux pieux) et un projet réaliste et réalisable.
                                                          Et c’est ce que je reproche au nationalisme corse (on peut aussi le reprocher au gouvernement francais qui se gargarise de mots sans rien derrière que du vent) :

                                                          Au lieu de perdre votre énergie à faire de la lutte armée, construisez donc une société dynamique, forte économiquement , démographiquement, une industrie, des banques ou que sais je etc... devenez une sorte de suisse, un luxembourg, ou autre et après le monde entier ébahi ne pourra que vous donnez votre indépendance et en plus vous aurez l’appui du peuple corse pour l’obtenir.
                                                          Sans ça, sans un projet, vous n’avez pas de crédibilité.


                                                        • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 16:23

                                                           parlons des indemnités touchées par des eleveurs qui n’ont pas de tete !!


                                                        • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 18:14

                                                          ben alors vous tirez ppas dans le dos vous etes plusieurs fanatiques pourtant !!


                                                        • vivi vivi 18 mars 2009 18:28

                                                          Roseau, votre article est formidable une fois de plus. Dommage, car j’ai l’impression que certains internautes prennent un malin plaisir à écrire tout et n’importe quoi sur ce fil sans respect pour l’auteur Encore une fois, dès qu’il s’agit de Corse, les méchancetés vont bon train, et les hors sujets se multiplient.

                                                          Les paroles d’Yvan Colonna à la cour, avant de quitter son propre procès m’ont profondément émues. Dommage que la plupart des journaux n’en aient fait qu’un bref résumé.

                                                          Merci merci merci.


                                                          • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 18:40

                                                             ach c’est vrai les puvres bergers corses !! victimes sans doute de la France non respectueuse de cette identité si remarquable !!


                                                          • Roseau Roseau 19 mars 2009 00:20

                                                            @Vivi. J’écris surtout pour les gens intelligents et généreux (même si leurs opinions ne sont pas les miennes), vivi, et vos remerciements me vont droit au coeur.


                                                          • Jack Nico 18 mars 2009 19:13

                                                            merci pour tes mots Sampieru, merci aux autres compatriotes et aux continentaux soucieux de l’équité et de la justice !

                                                            pour les autres , tu a raison Sampieru , aqua in boca  !


                                                            • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 19:17

                                                               merci aux courageux qui tirent en bande organisée dans le dos d’un homme isolé !!

                                                              quel courage !!


                                                            • vivi vivi 18 mars 2009 21:42

                                                              Parlons en du courage.... vous qui faites les caids derriere vos écrans... mais comme dit Sampiero...acqua in bocca !


                                                            • Collongues 18 mars 2009 19:28

                                                              Que reste-t-il à l’accusation ?

                                                              Des dizaines de témoignages comme celui-ci, entendu par la Cour ce matin, mercredi 18 mars :

                                                              "Dans la matinée, la cour d’assises spéciale a entendu, par visioconférence avec la Corse, l’ex-compagne de Didier Maranelli qui a confirmé l’intégralité des déclarations qu’elle avait faites au cours de l’enquête et notamment le passage, très inhabituel, d’Yvan Colonna à son domicile, le lendemain de l’assassinat. Très émue, elle a évoqué le "poids" que cette affaire représente dans sa vie depuis onze ans."


                                                              • Philippe Antonetti 18 mars 2009 21:04

                                                                Encore cette manie malhonnête et ridicule d’extraire les détails de leur contexte. Lire au sujet de cette déposition le compte-rendu du Figaro www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/03/19/01016-20090319ARTFIG00003-le-don-d-ubiquite-de-colonna-n-emeut-pas-les-assises-.php . Bien entendu, ce lien n’est pas destiné à Collongues, mais aux débatteurs honnêtes et courtois !


                                                              • Roseau Roseau 19 mars 2009 00:24

                                                                Des dizaines ? vous n’en avez trouvé qu’un, et en plus vous n’avez rien compris... C’est ce qui arrive quand on se contente de lire rapidement un journal sans penser. Ceci dit ça peut arriver à tout le monde. Mais votre généralité ne vous fait pas honneur. Voilà un extrait de l’article du chroniqueur du Figaro que Philippe a mis en lien :

                                                                Pas une voix ne pointe une faiblesse du dossier : selon la version soutenue par l’accusation, Yvan Colonna se trouvait, ce 7 février au matin, à Ajaccio, chez Alain Ferrandi, comme en attestent l’épouse de celui-ci et celle de Pierre Alessandri. Une lecture linéaire du dossier permet donc de démontrer que l’accusé - qui fut le premier à s’en étonner après son arrestation - jouissait d’un prodigieux don d’ubiquité, se trouvant simultanément en deux endroits distants d’une cinquantaine de kilomètres.

                                                                Un procès sans défense, ce n’est rien d’autre que la validation faussement critique d’une thèse écrite à l’instruction, avec l’alibi tendancieux d’une oralité unijambiste. Il est plus que temps d’en finir avec cet appel mort-né.


                                                              • Claudepapi 18 mars 2009 20:01

                                                                Les réactions de Neymare, Christoff_M et Collongues sont insupportables : leurs propos ne concernent même plus le sujet qui est le procès Colonna mais la Corse avec tous leurs beaux préjugés sur cette île et ses habitants.

                                                                Alors le préfet Erignac s’est fait tirer dans le dos, j’ai déjà dit que l’auteur de ce crime était un lâche mais lorsqu’une personne en région parisienne se fait tirer dans le dos et c’est déjà arrivé certainement plus souvent qu’en Corse, est-ce que je me permets de dire que "les parisiens" ou pire "les français sont des lâches" ? Ben non je ne vais pas tous les mettre dans le même sac, vous c’est ce que vous faites !

                                                                On vient nous parler Economie...L’insularité a toujours eu un coût élevé et toutes les îles au monde qui ne sont pas indépendantes et qui ne sont pas des paradis fiscaux ont les mêmes difficultés. Anéantissez alors toutes les îles du monde et il n’y aura plus de problème sauf pour vos vacances ! Je précise que ce qui coûte aussi beaucoup, c’est la présence en trop grand nombre en Corse de gendarmes car le niveau de la délinquance (petite et moyenne) est très faible, beaucoup plus faible que dans vos grandes villes de Métropole. Et les trop nombreux gendarmes s’y ennuient, ce qui peut expliquer parfois leur zèle pour aller brûler des paillotes, entre autres...L’Economie de la France serait sans problème la Numéro 1 au monde sans la Corse ! A n’en pas douter. Mais sachez que les contribuables corses en ont aussi marre de payer pour les français lorsqu’en Métropole on met le feu aux bus, on brûle les écoles, les gymnases, les bibliothèques ou lorsqu’on saccage des cimetières ou des synagogues.

                                                                J’exagère un petit peu me direz-vous, mais beaucoup moins que vous ne le faites, Neymare, Christoff_M et Collongues.

                                                                 

                                                                • Neymare 19 mars 2009 10:59

                                                                  Je ne suis pas d’accord avec ton commentaire claudepapi : Je pense qu’un débat comme celui là meme s’il dérive beaucoup et que nombre de personnes disent des choses qui dépassent surement leur pensée peut etre élargi. C’est en effet assez stupide d’opposé le peuple corse et le peuple francais de métropole.
                                                                  EN revanche, on peut légitimement se poser des questions sur les indépendantistes, surtout quand ils commettent des crimes aussi stupides.
                                                                  Autant on peut comprendre une volonté d’indépendance à l’époque de Paoli, autant maintenant celà apparait comme un combat d’arrière garde de types désoeuvrés qui veulent se donner le grand frisson sans prendre trop de risques.
                                                                  Comme j’en ai discuté plus haut, il me semble que le peuple corse n’a finalement que des avantages à rester dans la république Francaise : la corse n’a visiblement pas les moyens économiques et industriels de son indépendance.
                                                                  Alors s’il s’agit juste de jouer les petits chefs chez soi ou de pouvoir se racketter en famille sans que la police francaise n’empiète sur cette "liberté", c’est plutot contraire aux interets du peuple corse cette indépendance.
                                                                  Alors commettre un crime pour ça, c’est vraiment ridicule. Maintenant que le procès soit biaisé ça ne fait pas plus de doute que la culpabilité de Colonna. On va pas y revenir sans cesse. Et après tout le procès d’erignac et sa condamnation à mort furent encore plus expéditifs, alors on va pas pleurer sur Colonna. 


                                                                • Roseau Roseau 19 mars 2009 11:11

                                                                  C’est votre commentaire qui est biaisé. Si vous savez tant de choses, que ne vous adressez-vous pas à la police pour leur dire ? Il ne suffit pas de répéter en veux-tu en voilà qu’Yvan est coupable pour que cela devienne une vérité.


                                                                • Jack Nico 18 mars 2009 21:01

                                                                  ta comparaison , montre que mes propos parfois outrancier "pour faire réagir" , ne sont pas sans justesse , j’apprécie ton propos ami Claude !


                                                                  • vivi vivi 18 mars 2009 22:41

                                                                    Jack, ne rentre pas de ce jeu... tu peux pas te battre avec tous les ignorants de la terre, et puis tu sais bien... tu peux le lire dans ces propos, c’est un raté ce mec.


                                                                  • Jack Nico 18 mars 2009 22:52

                                                                    je sais, mais la cela dépasse l’entendement, donc je suis ouvert a une franche discussion, j’ai rien a craindre de personne .
                                                                    mais lui surement il doit avoir peur d’être tracé par son appel, les autres aussi d’ailleurs, c’est plus facile d’être derrière son ordi anonyme et proférer des propos immonde sans être inquiété ! !



                                                                  • vivi vivi 18 mars 2009 21:59

                                                                    Depeche AFP.... (au hasard)

                                                                    Selon la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie

                                                                    "Vous avez aujourd’hui en France 222 bandes recensées. Ces 222 bandes sont à 79% en région parisienne et elles comportent environ 2.500 individus qui sont des permanents de ces bandes, 2.500 autres qui sont des occasionnels, parmi eux vous avez 47% de mineurs", a déclaré mardi la ministre sur Europe 1.

                                                                    "53% des membres de ces bandes sont donc majeurs et la grande majorité d’entre eux sont des gens désocialisés et cette désocialisation se marque par des attaques contre tout ce qui représente l’autorité, l’Etat et notamment les policiers", a t-elle précisé.

                                                                    Ca alors ! Ben alors christof ? VOUS vous attaquez aux représentants de l"Etat ???


                                                                    • Jack Nico 18 mars 2009 23:11

                                                                      il parait que ce sont les chances de la France et nous nous sommes bon qu’a etre des valet serviles !

                                                                      je pense qu’il est temp de prendre le large !



                                                                      • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 23:10

                                                                         la meute de courageux est lachée !!


                                                                      • Jack Nico 18 mars 2009 23:13

                                                                        tu m’appele pas ?? pourtant tu crain rien !


                                                                      • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 23:13

                                                                        au fait je ne suis pas parisien mais natif de la région de Bordeaux...

                                                                        Visiblement le berger corse est tres grégaire vit en troupeau et confond la France avec Paris...


                                                                      • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 23:19

                                                                        Tu te prends surement pour un héros avec ton logo...

                                                                        Mais visiblement tu es un fanatique local et tu dessers ton ile en présentant un coté militant borné !!


                                                                      • Jack Nico 18 mars 2009 23:27

                                                                        je l’ai dis dans un autre post ce logo , je l’ai changé pour montrer mon attachement a la cause nationale Corse et surtout en réponse a l’insulte faite par les magistrats de la cour spéciale d’appel au peuple Corse dans son ensemble !


                                                                      • Philippe Antonetti 18 mars 2009 23:42

                                                                        Ca prouve bien que le blaireau peut s’élever partout en France !


                                                                      • Jack Nico 18 mars 2009 23:44

                                                                        tu deviens grotesque, va faire dodo, n’oublie pas ton nounours !!
                                                                        laku noce bre !


                                                                      • vivi vivi 18 mars 2009 23:57

                                                                        Christoff.... vous êtes un looser.. la présentation que vous faites de vous-même sur AV le montre bien.. et l’article que vous avez publié.... quel fiasco...


                                                                      • Christoff_M Christoff_M 19 mars 2009 02:45

                                                                        la prochaine fois j’écrirais un article sur mes vacances en Corse avec Tournesol, ça fera du buzz promis je vais me convertir au torchon peoplisant...


                                                                      • Neymare 19 mars 2009 11:02

                                                                        Je ne suis pas d’accord avec ton commentaire claudepapi : Je pense qu’un débat comme celui là meme s’il dérive beaucoup et que nombre de personnes disent des choses qui dépassent surement leur pensée peut etre élargi. C’est en effet assez stupide d’opposé le peuple corse et le peuple francais de métropole.
                                                                        EN revanche, on peut légitimement se poser des questions sur les indépendantistes, surtout quand ils commettent des crimes aussi stupides.
                                                                        Autant on peut comprendre une volonté d’indépendance à l’époque de Paoli, autant maintenant celà apparait comme un combat d’arrière garde de types désoeuvrés qui veulent se donner le grand frisson sans prendre trop de risques.
                                                                        Comme j’en ai discuté plus haut, il me semble que le peuple corse n’a finalement que des avantages à rester dans la république Francaise : la corse n’a visiblement pas les moyens économiques et industriels de son indépendance.
                                                                        Alors s’il s’agit juste de jouer les petits chefs chez soi ou de pouvoir se racketter en famille sans que la police francaise n’empiète sur cette "liberté", c’est plutot contraire aux interets du peuple corse cette indépendance.
                                                                        Alors commettre un crime pour ça, c’est vraiment ridicule. Maintenant que le procès soit biaisé ça ne fait pas plus de doute que la culpabilité de Colonna. On va pas y revenir sans cesse. Et après tout le procès d’erignac et sa condamnation à mort furent encore plus expéditifs, alors on va pas pleurer sur Colonna.


                                                                        • Roseau Roseau 19 mars 2009 11:10

                                                                          C’est votre commentaire qui est biaisé. Si vous savez tant de choses, que ne vous adressez-vous pas à la police pour leur dire ? Il ne suffit pas de répéter en veux-tu en voilà qu’Yvan est coupable pour que cela devienne une vérité.


                                                                        • Jack Nico 19 mars 2009 11:11

                                                                          encore un ramassis d’affirmation raciste et d’appel a la vengeance sans procès équitable !

                                                                          ont va pas pleurer sur Colonna dite vous ? vous êtes immonde de dire des chose pareille, c’est même plus de la diffamation c’est de l’appel au meurtre d’état !
                                                                          et vous vous demandez pourquoi certain d’entre nous veulent devenir indépendant ?

                                                                          j’ai de la haine pour votre engeance, vous ne méritez que le mepris le plus grand !


                                                                          • Neymare 19 mars 2009 11:24

                                                                            Arrêtez donc de jouer les faux culs. Personnellement j’en ai rien à foutre de colonna ou d’une éventuelle vengeance. Mais vous savez parfaitement qu’il est au moins coupable de complicité, faut pas non plus prendre les gens pour des cons.
                                                                            Et malheureusement c’est une vieille habitude des indépendantistes corses : un jour on affirme un truc et puis comme par enchantement on change complètement d’avis quelques mois plus tard et personne ne sait plus rien !!!
                                                                            Ohé les gars faut pas non plus poussé mémé dans les orties. La culpabilité de colonna c’est vos potes (le commando érignac) qui l’ont affirmé à un moment ou son nom n’était meme pas cité dans l’affaire, c’est pas moi.
                                                                            Sa culpabilité elle est inscrite dans sa fuite et dans les phrases ambigues du premier proces du genre : "c’est ton honneur qui te dictera ta conduite".
                                                                            Que vous soyez de mauvaise foi je veux bien l’admettre après tout vous défendez votre cause, mais arretez de nous prendre pour des cons.


                                                                            • Collongues 19 mars 2009 11:46

                                                                              Vous êtes de très mauvais avocats... 
                                                                              Pascal Robert-Diard, la chroniqueuse judiciaire du Monde, défendait bien mieux Colonna que vous ne le faites, en rendant compte des audiences du premier procès (en décembre 2007). Elle montrait dans chacune de ses chroniques l’humanité de cet homme (que personnellement je crois coupable), son courage, ses faiblesses, sans user de formules emphatiques et outrées, et finalement le rendait proche de chacun de nous, quelque soit notre opinion sur sa culpabilité ou son innocence :

                                                                              "Le président Dominique Coujard formule à voix haute la question que tout le monde se pose.

                                                                              - Quatre ans d’absence et une sorte de fin de l’histoire. Dans quel état d’esprit êtes-vous à cet instant là ?

                                                                              - A ce moment précis ? Pfff, je m’en rappelle pas.

                                                                              - Pensiez-vous que ça allait durer encore longtemps ?

                                                                              - Quand on vit des moments aussi difficiles, parfois on perd espoir. C’était une vie au jour le jour. J’attendais tous les jours un événement.

                                                                              - Vous étiez dans une impasse ?

                                                                              - Pas qu’une impasse. Vous savez, là où on m’a trouvé, hein, c’était pas un palace. C’était une sorte de prison.

                                                                              Pendant quelques secondes, Yvan Colonna semble absent. Son regard s’échappe là où personne ne peut le suivre.

                                                                              Dans son sac, les enquêteurs trouveront :

                                                                              “Un lot de 9 mini K7, un caméscope, une liasse de 20 billets de 50 euros, 10 billets de 50 euros, 17 billets de 100 euros, un billet de 5 euros, la photo de deux jeunes enfants, un papier cadeau contenant des boucles d’oreille créole, une trousse d’écolier, une cagoule en coton, une cagoule en acrylique, une couverture de survie, un coussin gonflable, un casque avec micro, deux émetteurs récepteurs portatifs, un lot de vêtements divers, des affaires de toilette, des papiers rédigés en corse, la photocopie de la photographie d’un village corse, un carnet, une K7 vidéo, une brosse à dents, des CD-rom et une disquette, un cliché d’échographie, un billet de 100 et 3 billets de 50 euros, un fascicule intitulé “ Des vitamines contre le cancer”, contenant des photos d’un enfant, un string lie de vin, un lot de 22 livres (politique générale, grammaire corse, méthodes pour apprendre le corse et l’espagnol), une boîte à pharmacie dans une boîte à chaussures, deux appareils de musculation, des gants de boxe, une corde à sauter, un baudrier d’escalade, un filet de camouflage, un short, un tee-shirt, un bandana, une casquette, des chaussures de piscine, un bonnet, une montre digitale, deux paires de lunettes, une lampe, deux lecteurs CD, deux paires de gants, un thermos, une tondeuse électrique, un bout de moquette” .

                                                                              Quatre ans de vie dans un sac."

                                                                               


                                                                              • Ghjuvan Albertu 19 mars 2009 16:41

                                                                                Bravo pour la synthèse !
                                                                                De l’avis général, ce procès tourne maintenant à la mascarade, et la question qui se pose est maintenant : pourquoi ces magistrats très spéciaux persistent-ils à s’enferrer dans une opération qui fait honte à la justice française ?
                                                                                Est-ce pour ne pas contrarier le Président de la République qui a clairement fait savoir que pour lui, Yvan Colonna était bien "l’assassin du préfet Erignac" ?
                                                                                Possible, mais cela n’explique pas tout.
                                                                                Plus on avance dans ce spectacle désolant, plus il apparaît que tout ne s’est pas passé comme on voudrait nous le faire croire : nombre de participants, taille et allure du tireur.... Il y a clairement des aspects, voire des témoins oubliés dans cette affaire.
                                                                                Et tout se passe comme si on voulait à tout prix (même au prix de l’honneur de la justice française), éviter d’approfondir, de tenir compte de tous les éléments, de démonter le scénario présenté.
                                                                                En un mot, tout se passe comme si on voulait soigneusement éviter de découvrir la vérité.
                                                                                La vérité serait donc si gênante ?


                                                                                • Neymare 20 mars 2009 10:21

                                                                                  Evidemment qu’il y a des grosses zones d’ombre dans cette affaire. Et que l’enquete, les procès etc.. n’apportent rien à la clarté des débats.
                                                                                  Après chacun se fait ses convictions en fonction de ce qu’il sait de cette affaire. On va pas se fader les 10.000 pages du dossier pour se faire un avis !!!
                                                                                  Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que Colonna a déjà été reconnu coupable lors du premier procès. Si ça a été le cas c’est qu’il existe un faisceau d’éléments allant dans le sens de sa culpabilité :


                                                                                  - il a été dénoncé par ses amis sans que ceux ci aient été torturés et surtout sans que ceux ci soient le moins du monde obligé de donner son nom à lui : ils auraient pu donner n’importe quel nom.
                                                                                  vous savez tous que si vous étiez dans la meme situation que les membres du commando lors de leur garde à vue, meme privé de sommeil, de nourriture, et sous la pression des flics, vous n’iriez pas donné un ami à vous qui serait innocent, vous préfèreriez dire la vérité (le vrai coupable) ou n’importe quoi à la place.
                                                                                  On ne donne pas un ami sans raison.

                                                                                  - il a été vu par les épouses du gang avant /après le crime en compagnie de membres du commando

                                                                                  - il s’est enfui pendant 4 ans, un innocent ne ferait jamais ça, meme si vous etes corse vous comprendrez ça. (le corse vous dira : il est innocent c’est pour ça qu’il s’est enfui, c’est corse et très con)

                                                                                  Maintenant il existe des éléments à décharge c’est vrai :

                                                                                  - le témoignage faisant état d’un tireur blond et plus grand

                                                                                  - la présence de 2 membres du commando et pas 3

                                                                                  Après chacun se fait sa conviction en fonction de ces éléments. Concernant le procès lui meme, je suis en revanche, un peu de votre avis que le gouvernement y exerce des pressions (il essaie de faire des pressions sur toutes les questions d’actualité). D’autant que sarko en a fait une victoire personnelle de l’arrestation de Colonna (avec son cerveau de piaf il a pas d’autres grandes réalisations dont il peut etre fier, faut le comprendre).
                                                                                  Après je pense que les juges seront suffisamment indépendants d’esprit pour juger en fonction de leurs convictions personnelles


                                                                                  • vivi vivi 20 mars 2009 11:33

                                                                                    Ce soir sur 13eme rue, à 22 h 10 Les faits Karl Zero sur le Procès Colonna


                                                                                    • Philippe Antonetti 20 mars 2009 13:42

                                                                                      Neymare, pour la énième fois,reprenons vos arguments un à un :

                                                                                      - Sur les aveux : les débats, quand il y en avait, ont pris tous les enquêteurs en flagrant délit de mensonge. Certains ont même fait des faux. Si les aveux avaient été jugés crédibles, pourquoi ? La question de la rancoeur entre les membres du commando et Colonna aurait mérité des investigations plus poussées pour clarifier ce point. La cour ne l’a pas jugé nécessaire.cf la déposition de Pierre Alessandri.

                                                                                      - Malgré l’absence de la défense et de l’accusé, les témoignages si importants des femmes ont laissé éclater une contradiction plus que troublante, relevée par le chroniqueur du Figaro : Colonna est vu simultanément en deux endroits séparés de 50 kilomètres. Maître Lemaire pourrait bien en tirer la conclusion que Colonna étant doué d’ubiquité, son absence sur la scène du crime ne le dédouane en rien.

                                                                                      - La juge LeVert affirme à la barre, sans pression particulière puisque l’accusé et ses défenseurs n’y sont plus, que les tireurs étaient deux et non trois comme le dit l’acte d’accusation qu’elle a elle-même rédigé.(voir Rue89 à ce sujet)

                                                                                      - Maître Lemaire, après Maître Chabert sur France5, vient commenter sur Canal+ un procès en cours dans lequel il est partie prenante. Outre l’aspect suspect de cette démarche au plan déontologique, son argument est : les charges sont accablantes, moi je connais le dossier à fond. Y aurait-il donc d’autres charges, pour initiés seulement, qui n’ont pas été discutées au procès, et donc, à quoi sert un procès. En réalité, son seul argument a été sa conviction de la culpabilité de Colonna ! Un peu maigre pour emmurer un homme à vie.
                                                                                       Cherchez en conscience les responsables du naufrage de ce dossier, ceux qui font tout et n’importe quoi pour cacher la vérité, regardez de quel côté sont les menteurs, les manipulateurs et les faussaires, ouvrez les yeux sur l’état réel de votre démocratie, et tirez en toutes les conclusions.


                                                                                      • Neymare 20 mars 2009 15:12

                                                                                        Je suis tout à fait d’accord que les charges, que les interventions des enqueteurs lors de ce procès, que l’absence de preuve matérielle, que les pressions de l’extérieur etc... nuisent à la clarté de ce procès.
                                                                                        Je vous avouerai meme qui si j’étais juré, bien que je pense que Colonna est le coupable, j’hésiterais quand meme à le condamner.
                                                                                        Néanmoins, je dois nuancer vos arguments :

                                                                                        - Les enqueteurs ont été pris en flagrant délit de mensonge mais sur d’autres affaires. Il n’est nul part fait mention de rancoeur entre les membres du commando. Quatre des six terroristes présents sur les lieux ont mis en cause Colonna devant les policiers de la Division nationale antiterroriste (attention : pas 1 mais 4).

                                                                                        - Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls à évoquer son rôle. Les épouses de quatre des interpellés citent aussi Colonna et l’ont vu en présence d’autres membres du commando avant et après le meurtre. (il existe néanmoins des contradictions entre les témoignages, mais je ne vois pas pourquoi elles auraient menti !)


                                                                                        - le juge levert se contredit : ça ne prouve rien de plus que son incompétence ou une simple erreur

                                                                                        Mais pour moi l’argument principal est le témoignage des membres du commando contre Colonna : pourquoi auraient ils menti à ce moment de l’enquete ? rien n’aurait pu justifier un tel mensonge, concernant leur ami. Et en plus leurs témoignages se recoupent. Difficile d’expliquer ça si on considère que Colonna n’est pas coupable.
                                                                                        Quand à l’état de notre démocratie je ne vois pas ce qu’elle a à voir la dedans. La démocratie n’a jamais garanti l’équité d’un procès. C’est plutot de la séparation des pouvoirs (entre état et justice) dont vous voulez parler ? Dans ce cas là c’est vrai que sous sarko 1er on est mal barré. Mais vous les corses avez contribué à plus de 60% à son élection alors faut pas vous plaindre.
                                                                                        Et puis quand on soutient des gens qui règlent leurs problemes par la violence, je ne vois pas trop en quoi on peut s’ériger en donneur de leçon


                                                                                      • azerty1710 23 mars 2009 11:49

                                                                                        Vous admettrez tout de même j’espère que celui qui a tiré dans la nuque de M. Erignac ne l’a pas fait au nom de la démocratie française.

                                                                                        Vous avez des mots très durs pour la justice française, les enquêteurs, etc. Par contre, le commando, des gentlemen ? Honnêtes ? Courageux ?





                                                                                      • Philippe Antonetti 20 mars 2009 16:11

                                                                                        Non, Neymare, lisez et relisez les comptes rendus d’audience de ce procès, du précédent, de l’appel Castela et Andriuzzi : les Frizon, Momège, Texier, Lebbos, Marion ont tous menti sur les conditions de recueil des aveux, sur l’étanchéité des gardes à vue, certains ont même fait des faux dans cette affaire !
                                                                                        Lisez les compte-rendus de la déposition d’Alessandri par exemple, si vous n’y voyez aucun contentieux, je laisse tomber, ce n’est pas la peine d’argumenter !
                                                                                        La juge LeVert se contredit sur un point essentiel de l’accusation : s’il n’y a que 2 hommes, Colonna n’a aucune place dans cette affaire ! Le 3ème homme inventé par l’accusation, en opposition avec tous les témoignages étant justement le prétexte pour le faire entrer de force dans le dossier !
                                                                                        Quand à la démocratie, la séparation des pouvoirs et une administration saine de la justice en sont des conditions essentielles !
                                                                                        Dire que 200 000 électeurs corses ont fait plus pour l’élection de Sarkozy que 50 millions de français est bien l’illustration de votre totale mauvaise foi.
                                                                                        Quand à la violence, je vous laisse méditer cette phrase d’un auteur dont j’ai oublié le nom : "On parle de la violence d’un fleuve, mais pas de celle des rives qui l’enserrent". Mais mille ans de servage ont peut-être émoussé votre jugement !


                                                                                        • Neymare 20 mars 2009 16:30

                                                                                          Je vous accorde le crédit concernant ce procès, je suis visiblement moins bien informé que vous (c’est pourquoi je vous ai dis que je douterais fortement si j’étais juré).
                                                                                          Celà n’empeche pas que je le crois coupable, il n’y a pas de fumée sans feu, mais bon après tout mon avis on s’en fout
                                                                                          QUand au débat sur la démocratie, il est ici tout à fait hors sujet, et d’ailleurs je ne suis peut etre pas d’un avis différent du votre : pour moi la démocratie réelle n’existe pas. Le peuple n’a jamais réellement le pouvoir : il vote pour des types qui lui mentent et qui, une fois élus, font ce qu’ils veulent.
                                                                                          Celà étant, la séparation des pouvoirs et une justice saine ne font pas partis des priorités de notre gouvernement, je suis tout à fait d’accord.
                                                                                          QUand à l’élection de sarko c’est bien 62 % des corses qui ont voté pour lui (contre 53 % des autres francais), et je n’ai pas dit que je les tenais pour responsable de l’élection de sarko mais ça montre bien que les corses ne sont pas plus clairvoyant que les autres politiquement, et rien ne nous dit que si vous aviez l’indépendance vous n’installeriez pas un bon petit gouvernement facho (c’est comme ça que se terminent les luttes armées en général).
                                                                                          Pourquoi ? parce que ce qui soude un groupe autour d’une idéologie et qui fait faire n’importe quoi à ses membres est la base meme du lavage de cerveau fachiste (je vous invite à voir sur ce sujte le film "la vague").
                                                                                          Voilà pourquoi je pense que, bien que Colonna dans le fond n’est pas un mauvais bougre (comme sans doute nombre de nationalistes corses), il a eu la faiblesse de faire une telle betise.
                                                                                          Enfin, pour terminer, on peut libérer son pays par la violence à une condition : que l’on ait le peuple derrière soi. Et je ne pense pas que le peuple corse soit en majorité pour l’indépendance (85% y est opposé), ce qui rend cette lutte stérile et injustifiée. Et d’ailleurs, il existe plus de francais de métropole en faveur de cette indépendance que de corse, ce qui finalement est assez plaisant.
                                                                                          Et puis franchement il y a autre chose à faire dans la vie que de se battre contre des moulins surtout sur une ile aussi joli, alors profitez de la chance que vous avez, on n’a qu’une vie.


                                                                                        • azerty1710 22 mars 2009 19:27

                                                                                          "Pourquoi désespérément ? D’abord, parce que tout le reste innocente Colonna,"

                                                                                          Je crois que c’est vous qui voulez désespérément vous focaliser là dessus. Parce qu’il y a beaucoup d’éléments à charge par ailleurs.

                                                                                          Ses quatre années dans le maquis ne plaident pas en sa faveur. Pas plus que ses liens avec le commando, ses appels à Martin Ottavioni ou le fait qu’il ait vidé son compte en banque avant que la police vienne le chercher.

                                                                                          Et ça, ce n’est M. Lebbos qui l’a inventé.

                                                                                          Par ailleurs, je doute qu’on puisse forcer six personnes à donner le nom d’un ami en sachant que cela risque de le faire condamner à la perpétuité, même en étant manipulateur ou violent.

                                                                                          Il faudrait me mettre beaucoup plus que quelques baffes pour que je donne le nom d’un ami.

                                                                                          Ils n’ont pas été torturés. Ils n’ont même pas dit qu’on les avait frappés.


                                                                                          • vivi vivi 22 mars 2009 21:02

                                                                                            "Et ça, ce n’est M. Lebbos qui l’a inventé."

                                                                                            Non, ça c’est vous. Allez vous renseigner au lieu d’écrire n’importe quoi.


                                                                                          • azerty1710 23 mars 2009 11:43

                                                                                            C’est moi qui invente que Colonna a pris le maquis ?
                                                                                            Qu’il a vidé son compte en banque juste avant ?
                                                                                            Qu’il connaissait les membres du commando ?


                                                                                          • azerty1710 22 mars 2009 19:40

                                                                                            Oui oui, très bonnes remarques.

                                                                                            Si j’étais la femme de Roseau, après vous avoir lu, je témoignerais qu’il a un peu tendance à arranger les choses à sa convenance.


                                                                                            • Christoff_M Christoff_M 22 mars 2009 22:01

                                                                                               au integristes style Sampiero :

                                                                                              ce n’est pas parceque j’ai été en Turquie que je suis une tete de turc !!

                                                                                              j’ai attaqué un patron corse que je n’ai jamais vu aux convocations... visiblement il faut ressemble dans sa mauvaise foi et son incapacité à dialoguer...

                                                                                              les deux ou trois illuminé intégristes qui se disent représenter la Corse ici en donne une bien mauvaise image ! vous tendez à conforter les caricatures !!

                                                                                              Quand à votre Colonna ce ni un héros ni un personnage intéressant, vous en faite un mythe !!

                                                                                              C’est un pauvre descendant de nantis qui a débarqué en Corse bien tard et qui s’est créé de toutes pièces un personnage de militant... je ne peux pas supporter les militants de toutes sortes surtout quand ils en viennent à tuer des gens sous prétexte de lutte !!



                                                                                            • swap 23 mars 2009 01:54

                                                                                              Longue lecture des avis des uns et des autres, de ceux qui ont beaucoup à dire et de ceux qui feraient mieux de ne rien dire, pour aboutir à la conclusion que rien ne permet d’affirmer que Colonna soit un assassin. Par contre, il est certain que nous assistons là à une parodie de justice et que Colonna et ses avocats ont eu raison de ne pas la cautionner plus longtemps par leur présence. Je ne sais toujours pas s’il est innocent ou coupable, mais en tant que citoyen, j’exige une Justice propre qui fasse honneur à sa robe. Ce n’est manifestement pas le cas et c’est pourquoi je signe ce soir avec ma femme la pétition de soutien à http://www.yvan-colonna.com/.


                                                                                              • Christoff_M Christoff_M 25 mars 2009 05:13

                                                                                                 et tu te substitues à la justice !! formidable on prend le chemin de l’integrisme.. cette mise en scène autour de ce type qui n’a rien d’un saint ressemble à une mise en scène pitoyable mais ça marche n’importe quel manipulateur qui fait parler de lui dans les médias peut jouer au héros ou à l’innocent...

                                                                                                Alors que tous les jours des gens anonymes sont condamnés ou virés, sans aucun émoi... ce monsieur a des avocats s’il était sincère il n’aurait pas besoin de tout ce tapage médiatique... mais visiblement le troupeau de moutons bèlants est facile à elever sur le web !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès